• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Union des deux rives, confusionnisme sans rivage ! Les impasses politiques (...)

Union des deux rives, confusionnisme sans rivage ! Les impasses politiques de François Asselineau

La « soirée Brexit » de François Asselineau…

« Le 31 janvier va avoir lieu un événement d’une ampleur historique qui est considérable : je veux bien entendu parler du Brexit » : ainsi débute le propos de François Asselineau dans une vidéo réalisée le 15 janvier 2020[1]. Incontestablement, il s’agit bel et bien d’un événement historique, et peut-être qu’en effet les historiens considéreront que « c’est à partir de ce jour que la prétendue construction européenne a commencé à se déliter et à se détruire pour de bon ». En ce sens, le Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF) ne peut que se féliciter de l’officialisation d’un Brexit qui aura mis plus de trois années et demie à se réaliser du fait du combat acharné des forces européistes pour empêcher l’avènement de la sortie du Royaume-Uni de la dictatoriale Union européenne.

Jean Fréderic Poisson, Nicolas Dupont Aignan, Jacques Cheminade et François Asselineau à la soirée Brexit de François Asselineau – source youtube UPR

 Dans cette optique, François Asselineau a « décidé de fêter cet événement historique », organisant au siège de l’Union populaire républicaine (UPR) le 31 janvier 2020, de 20h à 1h du matin, une « soirée Brexit » (et non d’une « soirée UPR » prend soin de préciser le chef de l’UPR). Au cours de cette soirée sont invités des hommes politiques, des intellectuels et des journalistes, notamment des personnalités « de droite, de gauche, du centre », et qu’importent les « désaccords très profonds » puisque l’essentiel est de « se battre pour la souveraineté nationale des Français ». Ainsi est égrenée toute une liste de personnalités invitées, parmi lesquelles : Fabien Roussel, Ian Brossat, Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen, Thierry Mariani, Jordan Bardella, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Éric Brunet, Thierry Ardisson, Natacha Polony, Emmanuel Todd, François Boulo, et l’historienne Annie Lacroix-Riz.

… révèle de nombreuses contradictions avec le thème de la soirée…

 Un tel « rassemblement » peut laisser perplexe : imagine-t-on Nathalie Arthaud et Marine Le Pen, Fabien Roussel et Jordan Bardella, Jean-Luc Mélenchon et Thierry Mariani, dans une soirée privatisée célébrant la sortie du Royaume-Uni de l’UE, trinquer ensemble une coupe de champagne à la main ? La chose paraît d’autant plus osée que la porte-parole de Lutte ouvrière (LO), le porte-parole de la France insoumise (FI) et le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), ont toujours lutté (fort justement) contre le xénophobe, fascisant et pseudo-patriotique « Rassemblement national ». Mais face aux nombreuses critiques envers le confusionnisme de son propre rassemblement, François Asselineau argue qu’« il s’agit d’une soirée pour la France », « pour la souveraineté nationale retrouvée » ; et d’ajouter : « que monsieur Mélenchon ne me dise pas qu’il ne peut pas être dans la même salle que Madame Le Pen et réciproquement, ils sont à l’Assemblée nationale toute la journée » ! Ainsi, nous apprenons grâce à François Asselineau que « se côtoyer » au sein de l’« Assemblée nationale » équivaut à se retrouver dans une soirée privatisée organisée par un seul parti politique, et de surcroît dans son siège au 26-28 rue Basfroi, pour des personnes politiques que tout oppose à tout point de vue… y compris sur le thème de la sortie de l’UE. François Asselineau sent d’ailleurs combien l’opération est délicate, conjurant toutes les personnes qui souhaitent participer à cette soirée de « faire preuve de l’esprit républicain qui s’impose » et que soit assuré un « accueil courtois » tout en « outrepassant les oppositions ». Au passage, on se délecte à l’avance des retrouvailles entre Marine Le Pen et Florian Philippot, ou entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon qui avait qualifié cette dernière de « fasciste » …

 
Asselineau salue chaleureusement Philippot – source Youtube UPR

 Cela paraît d’autant plus saugrenu lorsque l’on regarde, au-delà même des énormes divergences politiques et idéologiques entre les personnalités invitées, le positionnement de ces dernières au sujet de l’idée d’une sortie de l’UE : faut-il rappeler à François Asselineau que Ian Brossat a proclamé que « pour ce qui concerne les communistes [NDLR : du PCF], nous ne sommes pas favorables à une sortie de l’Union européenne »[2] ; que François Fillon juge « fondamental » de « préserver cet acquis » qu’est la construction européenne, « qui a produit des succès immenses »[3] ; que le prétendu « Rassemblement national » a abandonné l’idée – à laquelle il n’a d’ailleurs jamais cru – de sortie de l’UE, se félicitant d’avoir enfin établi, lors des élections européennes « un vrai projet européen, solide », et renonçant à « renouer à terme avec la souveraineté monétaire »[4], ce qu’a justement illustré le départ de l’opportuniste Florian Philippot[5] ? Drôle de façon pour un homme se déclarant seul défenseur du Frexit que d’inviter pour une soirée représentant un « danger mortel » (François Fillon) pour l’UE des personnalités fondamentalement hostiles à l’idée de Frexit…

 La surprise est complétée la non-évocation, parmi les invités politiques, de formations qui ont toujours milité pour la sortie de l’UE et de l’euro, à l’image du PRCF et du Parti de la démondialisation (Pardem). Ce dernier ne manque pas de souligner cette contradiction dans une réponse adressée par Jacques Nikonoff à l’invitation renvoyée par François Asselineau[6] :

« Vous citez les noms de quelques dirigeants du Parti communiste français, de Jean-Luc Mélenchon et d’autres députés de La France insoumise, or c’est inexact. Ces partis et personnalités ont combattu le Brexit, combattent avec acharnement la sortie de l’euro et de l’Union européenne et se prononcent par conséquence, dans les faits, contre la souveraineté nationale ; que viendraient-ils faire à une soirée festive sur le Brexit ?

Ensuite, dans la même vidéo, vous annoncez que vous invitez, entre autres, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, pour les mêmes raisons. Ces personnalités et ces partis, à la différence des précédents, ont été, dans le passé, favorables à la sortie de notre pays de l’euro et de l’Union européenne, mais ce n’est plus le cas. Pourquoi viendraient-ils à cette soirée ? »

Au-delà des divergences d’appréciation avec le Pardem (Marine Le Pen, et encore moins Nicolas Dupont-Aignan, n’ont jamais été réellement favorables à la sortie de l’UE et de l’euro, alors que Jean-Luc Mélenchon l’a envisagée dans une formule dialectique « L’Europe, on la change ou on la quitte » … et peut-être l’envisage-t-il encore), le constat commun s’impose quant aux contradictions criantes d’une soirée ignorant les formations militant réellement pour la sortie de l’UE, de l’euro, de l’OTAN et, dans le cas du PRCF, du capitalisme, François Asselineau préférant fricoter avec des formations politiques appelant à une « Europe sociale », aux « Etats-Unis socialistes d’Europe », une « autre Europe » … et même à « une Europe qui préfère les Européens ». Faut-il dès lors s’étonner que Nicolas Dupont-Aignan propose une « union des patriotes » rassemblant de Marine Le Pen à François Asselineau, et que ce dernier soit prêt à accepter une telle union (à laquelle a déjà répondu favorablement Florian Philippot) si le Frexit est inscrit au cœur de ladite union ?![7] Gageons que de telles positions dérouteront une partie des militants de l’UPR, sincèrement engagés dans la lutte pour le Frexit, tout en constatant de plus en plus le caractère de classe d’un tel combat.

… masquant une volonté inavouable d’autopromotion politique

N’y a-t-il donc dès lors pas derrière cette « soirée Brexit » en réalité une « soirée UPR », cachant une opération de promotion politique personnelle ? François Asselineau a beau s’en cacher, il n’en demeure pas moins le chef d’orchestre d’une soirée à laquelle aucune formation politique favorable au Frexit (progressiste, dans le cas du PRCF) – à l’exception des prétendus « Patriotes » de Florian Philippot – n’a été associée ni même consultée pour en faire une éventuelle « soirée Brexit », ce que le PRCF ne regrette certainement pas au regard du plateau proposé. D’ailleurs, le chef de l’UPR se présente comme l’instigateur de ladite soirée, rappelant ainsi qu’il « ouvrira » et « prendra la parole » au début de la soirée. Cette critique, le Pardem la formule également : « Si vous aviez voulu organiser un évènement avec d’autres organisations et personnalités, vous auriez dû suivre la règle habituelle de savoir-vivre qui consiste à mettre en place un petit collectif chargé de préparer, dans la concertation, l’évènement en question. Rien de tel ne s’est produit. Il aurait fallu être franc et annoncer clairement que c’était une soirée UPR ce qui n’aurait rien eu de choquant. »

Une analyse à laquelle le PRCF souscrit totalement et qui, s’il avait été associé, n’aurait JAMAIS adressé l’invitation aux fascisants RN, Dupont-Aignan et Philippot, dociles serviteurs du capitalisme obsédés par l’« identité nationale », ni au corrompu François Fillon qui promettait de détruire le statut de la fonction publique – qu’assure défendre François Asselineau – en prévoyant la suppression de 500.000 postes de fonctionnaires (et qui avait déjà attaqué les retraites quand il était Premier ministre en 2003…), ni à l’européiste (mais pas vraiment marxiste-léniniste) Ian Brossat, ni à l’ultralibéral chien de garde Éric Brunet (que vient-il donc faire ici ?!), etc. Encore aurait-il fallu pour cela s’inscrire dans une démarche collective, comme le fait le PRCF lorsqu’il propose des initiatives communes à des partenaires, comme ce fut le cas le 30 mai 2015 pour les 10 ans de la victoire du NON du 29 mai 2005. Une telle démarche collective dépend cependant de conditions clairement et fermement établies. Parmi celles-ci, dans l’hypothèse utopique où l’UPR, abandonnant son cavalier seul traditionnel, eût proposé une série de débats contradictoires durant la soirée du Brexit, la moindre des choses eût été qu’en fussent exclus sans exception tous les éléments xénophobes et fascisants, dont il est plus inquiétant pour l’avenir que l’UPR les considère comme fréquentables, à l’image de Jean-Frédéric Poisson ou du représentant du comte d’Orléans…

L’« union des deux rives », mortifère illusion pour la sortie de l’UE

C’est pourquoi au-delà de cette évidente de cette évidente « opération électoraliste » dénoncée par Jacques Nikonoff, la proposition de François Asselineau révèle surtout le danger de la stratégie de l’« union des deux rives », un « fourre-tout pseudo-« souverainiste » » parfaitement analysé par le secrétaire national du PRCF, Georges Gastaud, « non seulement sans mesurer le degré de fascisation et de xénophobie que cultive cette nébuleuse anti-ouvrière, mais en feignant d’ignorer que ces gens ont clairement répudié toute idée de Frexit, préférant flatter la partie bourgeoise de leur électorat et cultiver le mensonge d’une « Europe des nations » structurellement incompatible avec l’UE supranationale et néolibérale. Cette illusion dangereuse ne peut que BANALISER le prétendu « Rassemblement national », lequel ne fera, le moment venu, qu’une bouchée de tels « souverainistes » ; car leurs intentions censément républicaines ne pèseront pas lourd face au mastodonte de l’ultra-droite pseudo-patriote des Le Pen, Maréchal, Mariani et autre Retailleau. »[8] C’est en effet oublier les rapports de forces actuels, comme l’a spectaculairement prouvé le résultat des élections européennes lorsque les appels à un « référendum anti-Macron » ont été le carburant de la seule formation politique (ce que le PRCF déplore) qui semblait alors, à tort d’ailleurs, en mesure de finir devant le tyran de l’Elysée, à savoir le prétendu RN ; Macron, parfaitement conscient que le RN est son meilleur allié dans la perspective (hypothétique) d’une réélection en 2022, a d’ailleurs déjà fait de Le Pen son adversaire majeure (et réciproquement).

 Car une « union des deux rives » ne peut que constituer une nouvelle duperie pour les travailleurs, débouchant potentiellement sur un vaseux compromis dont les mesures sociales et la nécessité d’en finir avec le capitalisme ne peuvent qu’être absentes. D’aucuns rétorqueront que le Conseil national de la Résistance (CNR) comprenait également un résidu de l’extrême droite (dont 99% était à Vichy, en compagnie du grand patronat !) à travers des membres de l’Action française ; c’est exact… mais dans des proportions infimes par rapport au premier parti de France à la Libération et qui dominait le CNR, un PCF franchement marxiste-léniniste et qui pouvait compter sur l’appui d’une puissance Confédération générale du travail (CGT) qui s’inscrivait alors, sous la direction de Benoît Frachon, dans la logique d’un syndicalisme de classe et de masse. Et de fait, une telle démarche élude un point décisif, à savoir la lutte des classes structurant le rapport à l’UE, 80% des ouvriers ayant désapprouvé le traité établissant une constitution pour l’Europe (TECE) le 29 mai 2005 alors que les couches de la bourgeoisie et une bonne partie des classes moyennes approuvaient ce qui a depuis été adopté sous le nom de « traité de Lisbonne » (au demeurant ratifié le 4 février 2008 sur proposition… du gouvernement Fillon). Ce vote de classe apparaît également dans le cadre du Brexit, les travailleurs gallois et anglais ayant majoritairement approuvé la sortie de l’UE ; une revendication qu’a portée l’actuel Premier ministre conservateur Boris Johnson, qui peut compter sur le soutien d’une partie de la bourgeoisie hostile à l’UE depuis toujours, alors que la bourgeoisie française a épousé la logique européiste depuis bien longtemps[9]

Œuvrer pour le Frexit progressiste !

 Voilà pourquoi le PRCF combat la dangereuse illusion d’une « union des deux rives » associant des républicains à la dérive à de vrais fascistes, stratégie servant la soupe au fascisant RN et à ses discours xénophobes et mensongers pour les travailleurs et la souveraineté nationale et populaire de la France, mais également une énième resucée de la « gauche plurielle » visant à rassembler toutes les formations dites de « gauche » qui ne jurent que par l’« intégration européenne » et l’Europe sociale… et n’hésitent pas à voter comme le RN, à l’image du 19 septembre 2019 quand des eurodéputés prétendus « socialistes » et « écologistes » ont adopté la résolution du Parlement européen assimilant le communisme au nazisme[10]. Plus que jamais, il est urgent de contribuer à :

  1. La renaissance d’un parti communiste sur des bases marxistes-léninistes, en mesure de constituer une avant-garde indispensable au combat contre l’UE. Quand le CAC 40 et le MEDEF ne jurent plus que par la « construction » européenne, les « Etats-Unis d’Europe », l’« Union transatlantique », le tout-anglais promu « langue des affaires et de l’entreprise » (dixit le baron Seillière), il revient plus que jamais à la classe ouvrière, au monde du travail et aux forces progressistes de « mettre le monde du travail au centre de la vie nationale » comme y invitait le programme du CNR « Les Jours heureux ». Dès lors, l’idée qu’un véritable Frexit puisse transcender la lutte des classes, comme le croit François Asselineau, n’est qu’une chimère, car dans les conditions françaises qui ont peu à voir avec celles du Brexit sous influence trumpiste, la rupture résolue des chaînes de l’UE ne peut que conduire à un affrontement de classes majeur entre le monde du travail, cœur du rassemblement populaire incluant la majorité des couches moyennes, et l’oligarchie capitaliste. Et donc poser la question de ce socialisme que, de Monnet à Ursula Von Leyen, la « construction » européenne viscéralement atlantiste, anticommuniste et antisoviétique a été conçue pour empêcher, quitte à détruire les nations européennes.
  2. La reconstruction d’une gauche patriotique et populaire antifasciste, anti-européiste et anti-impérialiste, seule à même de placer les travailleurs au cœur de la lutte pour la sortie de l’UE, de l’euro, de l’OTAN et du capitalisme.
  3. Le rassemblement au sein d’un grand Front antifasciste, patriotique, populaire et écologiste, au sein duquel la gauche patriotique et populaire constituerait le pôle central d’un rassemblement ouvert aux patriotes sincèrement antifascistes, anti-impérialistes et anti-européistes, et ainsi ouvert aux patriotes issus de la bourgeoisie et capables de préférer la patrie aux dividendes du CAC-40.

Le PRCF se trouve au cœur de ce triple objectif de renaissance, de reconstruction et de rassemblement et mènera son travail unitaire dans un esprit collectif et fraternel, tout en visant à un objectif majeur : le Frexit progressiste, seul à même d’être réalisé !

ET SURTOUT, REJOIGNEZ-NOUS !

https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/union-des-deux-rives-confusionnisme-sans-rivage-les-impasses-politiques-de-francois-asselineau/


[1] Vidéo disponible au lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=BsMNjkRSdOA

[2] Pour rappel sur ce sujet, lire l’article suivant : https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/ian-brossat-et-sophia-hocini-ou-la-decrepitude-du-communisme-new-look/

[3] Voir le lien suivant : https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/07/la-ligne-mediane-de-francois-fillon-sur-l-europe_5107281_4854003.html

[4] Voir le lien suivant : https://www.franceinter.fr/politique/marine-le-pen-renonce-officiellement-au-frexit-dans-son-projet

[5] Pour rappel sur ce sujet, lire l’article suivant : https://www.initiative-communiste.fr/articles/frexit-en-sortir-pour-sen-sortir-le-prcf-a-loffensive-depuis-2004/

[6] Voir le lien suivant : http://pardem.org/actualite/1013-jacques-nikonoff-repond-a-francois-asselineau-sur-le-brexit

[7] Voir le lien suivant : https://francais.rt.com/france/70522-presidentielle-2022-dupont-aignan-veut-primaire-patriotes

[8] Voir le lien suivant : https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/ni-union-des-eurogauches-ni-fourre-tout-pseudo-souverainiste-frexit-progressiste/

[9] Il est conseillé pour cela de lire notamment l’excellent ouvrage d’Annie Lacroix-Riz, Aux origines du carcan européen (1900-1960) : la France sous influence allemande et américaine, Paris : Delga, 2014.

[10] Pour rappel sur ce sujet, voir le lien suivant : https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/appel-petition-combattre-les-chasseurs-de-sorcieres-du-parlement-europeen-et-des-fascisants-regimes-de-lest-cest-defendre-les-libertes-de-tous-en-europe/


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 4 février 14:15

    Les cocosaures viennent de déclarer la guerre des sectes smiley


    • nono le simplet nono le simplet 4 février 14:43

      @Sharpshooter - Snoopy86
      pour une fois je rigole avec toi smiley
      on ne sait même pas qui est venu à la soirée de l’UPR ... pffff


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 4 février 15:05

      @nono le simplet

      Parlons plutôt de choses sérieuses
      As-tu aimé cette équipe de France et sa troisième ligne ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 février 15:12

      @Sharpshooter - Snoopy86

      On s’en fout. Mon pays Potisek a très largement dominé l’enduro du Touquet. Faut le voir voler sur le sable trois heures durant...pas un sport de tarlouzes comme le rugby. Lol


    • Leonard Leonard 4 février 15:17

      @Aita Pea Pea

      Bon, on va faire la face nord des Grandes Jorasses pour départager votre concours de quéquette ?


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 4 février 15:20

      @Leonard

      La face nord des grandes voraces serait plus adaptée pour un concours de quéquettes smiley


    • Leonard Leonard 4 février 15:21

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Et voilà...

      Bref on dit merci qui ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 février 15:24

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Très bonne...


    • nono le simplet nono le simplet 4 février 16:09

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Jones avait promis de la violence aux petits jeunes ... on a vu ... des anglais éteints pendant 60 mn ... un Farrell maladroit ...
      un Ollivon formidable à son poste comme à celui de capitaine ... et tous les autres ...
      et quand les anglais (sans Vunipola c’est vrai) se réveillent une défense de fer ...
      seule lacune, la mêlée ...
      et pour une fois un Nigel Owens pas trop partial ...


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 4 février 16:30

      @nono le simplet

      Et brexit ou pas brexit quand on bat les rosbifs c’est la fête !

      Et en prime on bousille le fil des cocosaures et des transsexuels UPR smiley


    • nono le simplet nono le simplet 4 février 16:47

      @Sharpshooter - Snoopy86
      ah bé ça ... battre les anglais et le tournoi est sauvé ...


    • cettegrenouilleci 4 février 17:41

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Bonjour

      Histoire de vous distraire un peu, je vous propose de vous intéresser plutôt d’un peu plus près à une impasse politique bien réelle, celle là : celle dans laquelle le PRCF continue de s’enfoncer avec Georges Gastaud, qui l’amène à soutenir aux élections une organisation et un candidat inféodé à la dictature de l’UE au service des intérêts mafieux de l’oligarchie euro-atlantique, plutôt que d’apporter son soutien au seul candidat menant campagne pour la sortie de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

      Belle façon d’organiser la sortie de la France de la nasse de l’UE et de concevoir le rassemblement populaire qui est nécessaire et incontournable pour sortir la France de la machine à broyer les peuples et les nations qu’est l’Union Européenne ! On appelle à voter pour celui qui tient à y maintenir la France enfermée et qui n’en démord pas.

      Il y a un bug dans le raisonnement de Georges Gastaud, que ne peuvent manquer de débusquer les communistes qui ne se gargarisent pas de mots, de vaines incantations à la gloire de la sacro-sainte porte de gauche qu’il faudrait obligatoirement franchir pour accéder au droit de libérer la France et le peuple français de la dictature de l’UE, d’acronymes plaisants et évocateurs impuissants à transfigurer le réel et à dissimuler les errances ahurissantes du PRCF ainsi que l’impasse politique dans laquelle il entend tenir notre peuple enfermé.

      C’est en s’engageant solidairement dans la résistance à la politique destructrice de l’UE et dans la grande bataille patriotique et nationale qu’il convient de mener pour redonner à notre peuple les moyens de décider lui-même de son destin , avec toutes les couches de la population qui sont écrasées par la mise en application des plans funestes de l’oligarchie européiste mondialiste, que nos compatriotes découvriront et comprendront le moment venu la nécessité et les moyens d’ouvrir le chantier de la construction d’une société socialiste , et de reconstruire le parti d’avant-garde dont ils auront besoin pour y parvenir.

      Le socialisme sera une option et ne saurait être à priori une obligation. C’est au peuple qu’il appartiendra d’en décider le moment venu.

      C’est dans cet ordre là que les choses peuvent advenir, et pas autrement, sauf à vouloir remplacer une dictature (celle de l’UE, de l’euro et de l’Otan) par une autre dictature !

      Pour l’instant, les militants communistes dont la France a besoin, le PRCF les enferme dans son piège idéologique, pour ceux qui ont rejoint cette organisation, et les autres, il les fait fuir.

      Que cela plaise ou non, il n’y aura pas de sortie de la dictature de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan sans la construction patiente et réfléchie, méthodique, inventive, d’un grand rassemblement populaire majoritaire décidé à mettre fin à l’assujettissement de notre pays aux intérêts mafieux de l’oligarchie euro-atlantique.

      Dans ce grand rassemblement populaire majoritaire, ont leur place toutes les forces patriotiques qui entendent redonner à la France son indépendance et à notre peuple le droit de conduire lui-même ses affaires et de prendre souverainement les décisions qu’il estime nécessaires pour défendre la nation et pour satisfaire les revendications populaires.

      La porte qui va ouvrir le chemin de la libération de la dictature de l’UE, ça ne peut pas être la porte de gauche au pied de laquelle le PRCF monte la garde en agitant ses oriflammes, ce sera la porte de France, seule capable d’ouvrir le chemin à toutes les forces vives de la nation.

      L’enjeu de ce débat est colossal. Rien à voir avec une guerre des sectes !

      C’est de la survie ou de la mort de la nation qu’il est question.

      C’est de la possiblité ou de l’impossibilité de satisfaire les revendications légitimes des travailleurs et de la population qu’il est question !

      Dans le cadre de la nation retrouvée, indépendante, républicaine, fraternelle, c’est possible.

      Dans le cadre de la dictature de l’UE, de l’euro et de l’Otan, c’est impossible, ça n’arrivera jamais quelles que soient les forces politiques qui seront placées à la tête de l’état..


    • lcm1789 4 février 20:27

      @cettegrenouilleci

      Va ne t’inquiéte pas, si Asselineau était capable de rassembler le peuple de France qui a voté à 55% non à la constitution européenne, tu ne serais pas en train de pleurnicher sur le vilain Gastaud qui gnagnagna etcetera blabla...

      Je crains que ce que je vais écrire pour les groupies UPR va raisonner dans leur oreille comme de la mixion dans un instruments à corde frottée, mais sait-on jamais...

      • La libération de la France s’est faite par la Gauche ou n’aurait pas eu lieu.

        La question n’est pas de savoir où se trouve la porte mais sur quels bras compter pour l’ouvrir. De Gaulles qui devait être plus fin politicien qu’Asselineau a constaté que sa classe avait massivement trahie la France alors que la classe ouvrière était la seule a resister en masse. Il lui fallait donc pendant la guerre s’appuyer sur les FTP, et à la Libération s’appuyer sur un secteur étatisé fort pour faire contre poids au bloc étasunien. Sans cet appui (très transitoire) sur le CNR et sur le parti communiste nous aurions eu l’AMGOT.

        De fait : c’est faux de faire croire qu’il y a d’abord eu la Libération puis des choix politiques. Il y a eu le programme des jours heureux, puis sa mise en place rapide pour éviter une autre occupation...puis la suite funeste que l’on sait.

      • Qui a intéret à sortir de l’UE par la droite ?

        Supposons que l’on suive la stratégie d’Asselineau. quels sont les gens de droite attachés au capitalisme qui vont s’investir dans la sortie de l’UE ?

        Les gaullistes attachés à la Souveraineté et à quelques valeurs morales ? Certes il en reste quelque-uns comme Asselineau. Certainement sont-ils sincéres. Mais il faut être pragmatique, si le but est de sortir pour continuer comme avant dans le neolibéralisme et le capitalisme mondialisé. Les possèdants n’y ont aucun intérêt. Nous ne sommes pas dans la situation de 1940 où l’Allemagne prenait une énorme part du gateau (puis les USA à leur suite) et où certains capitalistes français avait intérêt à une certaine indépance de la France même si le prix était la Sécu et EDF...

        Le partage du gateau a eu lieu : il s’appelle UE, notre classe dirigeante en est ravie depuis 50 ans, elle ne veut pas que cela change. De la gauche du PS à la droite du FN. Personne ne le veut, personne ne le demande.

        La sociologie des votes aux deux référendum est édifiante sur ce point.

        Constat : personne à part Asselineau ne veut sortir par la porte de droite.

      • Qui a intérêt à sortir par la porte de Gauche : réponse le monde du travail, et cela représente l’immense masse des français. Pourquoi, parce que l’UE c’est la fin de tous nos conquis sociaux. Nous les travailleurs nous le sentons dans notre chair tous les jours. 

        Certes, ce monde du travail est anesthésié par le bruit médiatique et les directions syndicales sauce CES. Mais la conscience grandit, de plus, LFI est la seule force politque de masse a avoir fait campgne sur le slogan « l’UE on la change ou on la quitte » l’honnéteté doit faire remarquer que ce n’était ni le cas du RN ni le cas de Debout la France. 

        Seules les aspirations au progres social sont moteur de la sortie de l’UE.

        La sortie de l’UE ne se fera pas sans mouvement de masse vers le progrès social Cela prouve qu’Asselineau a tort et Gastuad raison. C’est un constat pragmatique.


    • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 21:44

      @lcm1789
      La sortie de l’UE ne se fera pas sans mouvement de masse vers le progrès social Cela prouve qu’Asselineau a tort et Gastuad raison. C’est un constat pragmatique.
      .
      Pragmatique, c’est à voir, mais d’une ignorance crasse en matière historique !
      La jalousie est un vilain défaut !!
      .
      Sinon, les signataires du programme du CNR de 1943, auquel se réfère sans cesse le PRCF, allaient du PCF à la Droite la plus conservatrice.

      .

      Membres du CNR au 27 mai 1943

      Outre Jean Moulin et ses deux collaborateurs, Pierre Meunier et Robert Chambeiron, ont participé à la réunion du 27 mai 1943 :

      Aujourd’hui, comme hier, ceux qui souhaitent retrouver l’indépendance, la démocratie et la souveraineté, ne se limitent pas au PRCF.
      Il y en a partout, et venant de tous les horizons politiques !
      L’UPR est donc fidèle au CNR de 1943.
      .
      De plus, le PRCF appelle à voter pour Mélenchon.
      Vous n’avez honte de rien au PRCF !
      Mélenchon est pro européen jusqu’au trognon.

      Il a expliqué dans son discours à Rome que ceux qui veulent sortir de l’UE sont des « nationalistes », en clair des fachos  ! Prenez le pour vous.

      Il défile avec les islamistes, ennemis déclarés des salariés musulmans.

      et il est super pote avec Obono, qui doit tout à la France, mais qui « nique la France » chaque matin.
      .
      La France Insoumise comme allié privilégié du PRCF, belle recrue de Gôoche !!
      .
      De plus, toujours fidèle au CNR de 1943, le programme de l’ UPR est un copié/ coller de celui de 1943 !


    • lcm1789 4 février 22:46

      @Captain Marlo

      Bref. je ne referai pas l’exegèse du CNR, ce n’est pas uniquement la liste des représentants qui compte, c’est le nombre de divisions.

      Dans l’intersyndicale actuelle, le poids lourd, c’est la CGT, pas la FSU... cela ne veut pas dire que FSU ne compte pas mais qu’en terme de mobilisation et de rapport de force, on joue pas dans la même cour, c’est donc la CGT qui donne la couleur...

      Bien sur que le CNR ne comportait pas que des communiste, sinon la France serait devenue communiste, mais le poids des communiste était suffisamment fort pour imposer un programme « Les jours Heureux » très, très très « à gauche ».

      Il faut constater que la Libération s’est faite par la porte de gauche, avec le soutien de diverse sensibilité... 

      Le problème de l’UPR c’est son anticommunisme primaire qui ne dit pas son nom.

      Les CNRUE, l’appel pour de nouveaux jours heureux etc etc... le PRCF n’a pas entendu que vous vous en inspiriez pour le proposer.

      Ce que j’essaie de vous faire comprendre, mais il faudrait que vous soyiez de bonne foi pour l’entendre, c’est que nous ne sommes plus dans la situation de la 2nd guerre mondiale. 

      La seule classe a avoir objectivement intéret à la fin de l’UE c’est la calsse ouvrière.
      Il n’y aura pas d’alliance interclasse sur ce sujet en France, car il n’existe pas de fraction fut-elle infime dans la classe dominante qui a intérêt à la sortie de l’UE et cela pour deux raisons :

      1. L’UE est un partage-repartage des aires de dominations librement consentie par les élites européennes et les élites française y trouvent leur compte. L’impérialisme français s’est auto-dissous dans un grand impéraialisme pan européen voire dans un impérialisme mondialisé.En cela c’est radicalement différent de la situation de De Gaulle qui souhaitait ardamment rétablir l’impérialisme français.

        Si nous comparons avec le Brexit, nous pouvons constater que nous ne sommes pas en France dans la situation britannique. La GB, c’est du fait d’une intégration moins compléte (euro) plus récente et d’une volonté ancienne de garder la main sur le commonwealth. De plus, le Brexit n’est pas un total regain de souveraineté puisque le but est de se replacer dans le premier cercle des vassaux américain, tentation jamais vraiment abandonnée (cf guerre en Irak ou en afghanistan). Une partie de la classe dominante GB souhaite donc se détacher de l’UE, pour renforcer l’acte anglo-américain.

      2. La sortie de l’UE, c’est dans le même temps fin du carcan qui pése sur les légitimes aspirations populaire : c’est donc l’occasion pour le Peuple d’obtenir des avancées sociales, et cela notre patronat ne levuet à aucun prix.

        Là encore le Brexit montre l’exemple. Le Brexit c’est l’augmentation du SMIC et une vague de renationalisations, le prix du Brexit pour un ultra libéral comme Johnonson c’est donc bien la sortie par sa gauche.

      Il n’y aura donc pas d’alliance droite gauche pour la sortie de l’UE : c’est une illusion, un mythe. En France, il n’y a pas aujourd’hui de fraction suffisament importante de la bourgeoisie qui veuille sortir de l’UE : l’UE n’est un carcan que pour les travailleurs, pour les neolibéraux mondialisé c’est un instrument de liberté et d’épanouissement.

      Il serait intéressant que l’UPR écoute et intègre les arguments des autres forces qui oeuvrent réeelement pour le FREXIT. Si la stratégie apolitique de l’UPR était viable, nul doute que le PRCF y prendrait sa part. Mais l’analyse pramatique montre que la stratégie de l’UPR consitste

      • A donner des gages anticommunistes primaires en interdisant d’abord à la classe qui a besoin du FREXIT échapper à la régression sociale d’en faire l’instrument de l’émancipation à laquelle elle aspire et qui est sa seule raison valable de lutter.
      • Puis dans un second temps à espérer que ce ménage anticommuniste primaire, convainque un frange suffisament importante de la classe dominante française (si tant est qu’elle se vive encore ainsi !) de miser sur le retour de l’impérialisme français.

      Cette stratégie est perdante : les travailleurs ne lutteront pas sans espoir de changement réel de leur condition. La classe dominante ex française a misé massivement sur la dissolution de la Nation France dans l’UE mondialisée. Il n’y aura pas de retour en arrière sur ce plan là. 


      Le PRCF ne demande pas une sortie de l’UE par la porte de gauche par intérêt idéologique, un rassemblement de bonnes volonté serait tellement plus simple. Le PRCF fait l’analyse que la reconquète de la souveraineté populaire passe nécessairementpar la porte de gauche, c’est-à-dire par une lutte pour l’amélioration de la conditions des travailleurs. Tout autre chemin est condamné à l’échec.


      La droite (classe dominante) ne pariera pas sur la sortie même par la droite, elle a trop à y perdre.
      La gauche (classe ouvrière) ne pariera pas non plus sur une sortie par la droite, elle n’a rien à y gagner.

      La seule solution c’est de rassembler le Peuple vers un chemin de progres.


    • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 22:51

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Les cocosaures viennent de déclarer la guerre des sectes 

      .
      Surtout qu’au PRCF, ils sont vachement nombreux !

    • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 23:23

      @lcm1789
      Dans l’intersyndicale actuelle, le poids lourd, c’est la CGT, pas la FSU.

      Je vois que vous n’y connaissez pas plus en syndicalisme qu’en Histoire !
      Vous devriez demander aux responsables du PRCF de vous informer.
      La CGT, comme tous les autres, sont des syndicats jaunes, payés par Bruxelles, via la Confédération européenne des syndicats.
      .
      L’UPR est anti communiste ?
      N’importe quoi ! En 2012, l’UPR a proposé une alliance au PRCF, qui a posé comme condition que l’ UPR mette la révolution en tête de son programme.
      L’UPR a refusé, comme ont refusé en 1943 les partenaires du CNR.
      .
      En 1943, si vous prenez le temps de le dire, le programme du CNR ne contenait, ni référence à la révolution, ni dictature du prolétariat, ni appropriation collective des moyens de production.
      .
      Vous savez pourquoi ? Parce que seuls le PCF et la CGT l’aurait signé.
      Et aujourd’hui, la situation est pire qu’en 1943 !

      La CGT est un syndicat jaune, qui ne veut sortir de rien du tout, et qui n’informe même pas ses adhérents des oukases de Bruxelles, silence radio !

      Le PCF est devenu pro européen, il s’est vidé de ses adhérents.

      Le PRCF ne représente qu’une poignée de militants, obligés de sucer la roue de Mélenchon pour exister...
      .
      PS : Ce que vous ignorez, c’est qu’il y a de nombreux communistes à l’UPR, il y en a même ici, sur Avox, qui militent pour le Frexit ! Alors, continuez, restez dans votre splendide isolement gauchiste !
      .
      A l’UPR, les citoyens s’inscrivent, sans que jamais on ne leur demande leur couleur politique. Pour adhérer à l’UPR, il faut être d’accord avec la Charte fondatrice de l’ UPR.
      .
      PPS : Un Gauchiste, c’est un marxiste qui veut toujours être « plus à Gauche » que le voisin, alors que la situation impose de se rassembler au delà de nos différences. 
      Ce qui est le cas pour sortir de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN.


    • Attila Attila 4 février 23:46

      @lcm1789
      «  Le problème de l’UPR c’est son anticommunisme primaire qui ne dit pas son nom. »
      Le problème de lcm1789, c’est d’affirmer n’importe quoi sans vérifier.
      .
      L’UPR a réalisé un dossier sur le point de vue du Parti Communiste sur la construction européenne pendant le années 1950 à 80. Voici ce qu’on peut y lire :
      « Nous sommes prêts avec tous les Français quels qu’ils soient – nous disons bien quels qu’ils soient – qui, comme nous, ne veulent pas d’une nouvelle Wehrmacht, à participer à toutes les actions politiques qui peuvent et doivent être organisées par une puissante campagne à travers la France », déclarait Jacques Duclos en octobre 1953"
      CE QUE DISAIT ET ÉCRIVAIT LE PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS SUR « L’EUROPE » DE 1947 A 1980

      .


    • cettegrenouilleci 5 février 06:55

      @lcm1789

      Bonjour

      Merci pour votre commentaire qui ouvre un débat très utile et très intéressant.


    • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 09:49

      @Aff le loup,
      .
      Pour que les choses soient claires, en tant que citoyenne de Gauche, je n’ai rien à reprocher à Gastaud, qui a essayé de sauver les meubles du PCF du réformisme.
      .
      C’est même très courageux de leur part, car je connais les militants du PCF, ils n’ont pas dû leur faire de cadeaux !
      .
      Ceci dit, je ne suis pas d’accord depuis 2012, avec la stratégie du PRCF, qui veut modifier le CNR pour en faire un rassemblement révolutionnaire, pour le Frexit.
      .
      Le CNR de 1943 était un rassemblement de patriotes de tous les horizons, sauf les collabos. Et c’est bien ce modèle de rassemblement provisoire qu’Asselineau défend depuis plus de 12 ans !


    • JL JL 5 février 09:52

      @ pas Captain Marlo
       
       ’’en tant que citoyenne de Gauche’’
       
      Quand je vous disais qu’Asselineau divise la gauche et non pas l’x-droite !
       
      Les frontistes et sympathisants préfèrent et de loin, l’original à la copie.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 février 10:53

      @lcm1789

      « La seule solution c’est de rassembler le Peuple vers un chemin de progres. »

       

      Ce chemin de progrès vous a été exposé par l’éclaircissement de la prophétie de Daniel 7.

      Daniel 7 nous parle d’un grand Roi élu par Dieu qui doit venir et faire régner les saints du Très-Haut.

      Luc 17 :22-30 nous dit que ce Grand Roi arrivera après deux grands cataclysmes.

      Le travail de ce Grand Roi est décrit dans le psaume 2, le psaume 72 (71 dans la vulgate), Esaïe 11 :1-10, notamment.


    • lcm1789 5 février 15:19

      @Captain Marlo

      Tissu d’âneries et de mensonges

      Pour ce qui est de la CES et de son influence sur les confédérations c’est écrits en toutes lettres dans les interventions. Les lecteurs sérieux peuvent le constater

      Dois-je en déduire que la lutte contre la réforme des retraites doit être menée sans la cgt do la fsu sud ?

      Poser la question c’est y répondre. Sauf à croire que l’action politique ou syndicale se limite à chouiner sur agoravox.

      Pour ce qui est de la proposition d’union upr-prcf je me suis renseigné elle n’a jamais eu lieu. Il n’y a donc jamais eu d’ultimatum sur la révolution mondiale immédiate.

      Je suis allé vérifier le programme du Prcf : celui ci vise à la socialisation des moyens de production. Quel scoop ! Mais ce n’est pas la condition de son action.

      Vous chouinez sur le soutien à la candidature Mélenchon. Où avez vous vu que LFI prône la révolution socialiste ? Cessez donc de rependre des mensonges.

      Il me paraît logique qu’une organisation communiste œuvre pour le communisme. Il n’y a que les soutiens obtus d’Asselineau qui ne le comprennent pas.

      Plus grave. Asseleneau dans sa grande intelligence sait qu’il n’y aura jamais dans la même salle des dirigeant du RN et des dirigeants communistes dignes de ce nom. Vouloir faire croire le contraire relève de la manœuvre politique

      Sa stratégie ni de droite ni de gauche risque de le conduire comme celle de Macron à virer à droite voir à l’extrême droite. C’est regrettable.

      Les forces combattives du fréxit sont massivement à gauche : ce sont les salariés en luttes pour leur retraite contre la réforme du chômage etc...

      Cela gene Asselineau. Il faut lui reconnaître un certain courage mais il doit bien se rendre compte qu’il est le seul de son milieu à suivre sa ligne : personne ne l’a rejoint. Pire DBLF s’éloigne du frexit et se deporte sur des questions identitaires. Je répète ma question quels sont les urines de droite au FREXIT ?

      La stratégie de l’UPR ne fonctionne pas.

      Son seul effet a été d’affaiblir a LFI la tendance souverainiste avec le virage aubriste

      L’enjeu actuel et de faire progresser le frexit au sein des luttes sociales massives que nous vivons


    • cettegrenouilleci 5 février 16:01

      @lcm1789

      "Pour ce qui est de la proposition d’union upr-prcf je me suis renseigné elle n’a jamais eu lieu."

      Vous êtes très mal renseigné.

      Il y a deux solutions. 

      Ou bien vous n’avez pas fait l’effort de vous renseigner correctement et vous affirmez n’importe quoi animé du seul souci de nuire à l’UPR,

      ou bien les sources qui vous ont renseigné n’ont aucune crédibilité.


    • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 18:48

      @JL
      Quand je vous disais qu’Asselineau divise la gauche et non pas l’x-droite !

      .
      Vous ne comprenez rien du tout ! L’UPR n’est pas un Parti politique.
      Il est comme le CNR, un rassemblement provisoire de citoyens de tous les horizons, qui veulent la libération du pays de la tutelle européenne !
      .
      Une fois le Frexit assuré et l’économie remise en route, l’UPR a vocation à se dissoudre. Elle ne fait donc de l’ombre à aucun Parti politique. Certains ont d’ailleurs 2 cartes d’adhérents, une dans un Parti quelconque, et l’autre à l’UPR.
      .
      Sinon, je n’ai plus aucun Parti de Gauche de référence et croyez bien que cela me consterne. Ils sont tous européistes, accrochés à l’ UE, comme des moules au rocher. Et le seul qui ne soit pas, c’est le PRCF qui joue les puristes et les Gauchistes ! Le PRCF ne fréquente que « des gens de Gôooche ! »
      .
      Mais que la Gauche soit devenue de Droite, en soutenant l’ UE et l’euro, ne le gêne pas du tout ! Comme disait Guy Bedos : « Il est de plus en plus difficile d’être de Gauche... surtout quand on n’est pas de Droite... ! »
      .
      Et puis je vais vous dire ce qui m’inquiète pour l’avenir !
      Ce n’est pas seulement que la Gauche pédale dans la semoule, mais que désormais les gens qui se disent de Gauche soient des incultes, c’est dramatique !
      On ne change pas le monde avec des incultes !
      .
      Ils n’ouvrent jamais un livre, ils ne savent rien sur les syndicats, ni sur l’histoire du mouvement ouvrier, sur le marxisme, sur les traités européens, sur la géopolitique, les questions internationales, l’économie, et encore moins sur l’ histoire de la France !
      .
      C’est la médiocrité triomphante, réduite au téléphone portable : « Allo, qoua... ? »
      « L’ignorance, c’est la force ! ». On en est là.
      .
      Je rejoins le constat alarmant de ce enseignant italien, qui essaye désespérément, comme Jacques Sapir, d’inculquer à ses étudiants quelque bribes de savoir, en vain !

      « L’eau mouille et le chômage tue » par Carlo Cippola.


    • JL JL 5 février 19:08

      @Captain Marlo
       
       ’’L’UPR n’est pas un Parti politique.’’
       
      Ah bon ? C’est quoi ces presque 1% des voix à Asselineau à la dernière présidentielle ? C’est pas du détournement de voix ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 19:28

      @lcm1789
      Pour ce qui est de la proposition d’union upr-prcf je me suis renseigné elle n’a jamais eu lieu. Il n’y a donc jamais eu d’ultimatum sur la révolution mondiale immédiate.


      .
      On vous a mal renseigné, le meeting commun a eu lieu à Aix en Provence en Novembre 2012, ça tombe mal, j’y étais !
      « Un nouveau Conseil national de la Résistance est-il possible et souhaitable ? »

      Vidéos des Interventions d’Asselineau, du PRCF, de Nikonoff, de Gastaud & de Pujo. Comme ça, vous pourrez juger sur pièces !


      Vous chouinez sur le soutien à la candidature Mélenchon. Où avez vous vu que LFI prône la révolution socialiste ? Cessez donc de rependre des mensonges.

      .

      La question n’est pas de savoir si la FI prône ou pas la révolution socialiste, mais qu’il ne veuille pas du Frexit ! Comment s’allier pour le Frexit, avec des adversaires du Frexit, qui disent que « la sortie de l’ UE, c’est du nationalisme & du maréchalisme », en clair que vous êtes un facho ??


      Asseleneau dans sa grande intelligence sait qu’il n’y aura jamais dans la même salle des dirigeant du RN et des dirigeants communistes dignes de ce nom. Vouloir faire croire le contraire relève de la manœuvre politique

      .

      Vous êtes un ignorant, c’est dramatique. Les 8 Mouvements de Résistance n’étaient pas tous communistes, tant s’en faut !

      Vous avez la liste, je l’ai donnée plus haut, faites une recherche ! Non seulement il y avait dans la Résistance des gens de Droite, mais aussi d’Extrême- Droite, et aussi des catholiques, des Juifs, des protestants et des Monarchistes.

      .

      Et oui, ça vous épate ! Vous vous imaginez, vous « le Camp du Bien », que tout ce qui est bien, vient de la Gauche, et tout ce qui est mal vient de la Drouate !

      Il y a des périodes historiques où c’est faux ! Comme maintenant, où on voit un Gaulliste comme Asselineau, rassembler les patriotes, alors que la Gauche collabore ! Mes condoléances pour vos illusions.


      Les forces combattives du fréxit sont massivement à gauche : ce sont les salariés en luttes pour leur retraite contre la réforme du chômage etc...

      En rêve !? Oui, ceux qui fréquentent l’ UPR et le PRCF.

      Pour les autres, nada, wallou, rien du tout !

      Aucun syndicat, aucun Parti de Gauche n’a expliqué depuis Novembre 2018, que les réformes de Macron venaient de Bruxelles ! Ils disent tous que Macron est seul responsable. Allez-y, montrez moi des vidéos où ils parlent du Frexit et de Bruxelles aux grévistes, et qui ne soient pas au PRCF ou à l’ UPR !


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 08:39

      @JL
      C’est pas du détournement de voix ?


      .
      Et alors ? L’UPR pour se faire connaître devrait embaucher des Femen ?
      L’UPR participe aux élections pour faire connaître ses analyses.
      .
      Ne vous en prenez qu’à vous même ! Ce n’est pas la faute de l’UPR, si tous les Partis qui refusent de reconnaître les résultats des référendum, ou qui s’accrochent à l’ UE, sont subclaquants et que les électeurs les dégagent !
      .
      Le PS & les Républicains ont refusé de reconnaître le résultat du référendum de 2005, et fait voter le Traité de Lisbonne : ils sont subclaquants !
      .
      Syriza n’a pas tenu compte du référendum de 2015, où les électeurs grecs ont massivement refusé l’austérité : Syriza a été dégagé !

      — Corbyn a refusé de reconnaître le vote du Brexit de 2016 : Corbyn a été dégagé ! 

      La FI s’accroche à l’ UE : elle est passée en 2 ans de 20% à 6%.
      .
      Si vous ne comprenez pas quel est le sens de l’histoire européenne, ne vous en prenez qu’à vous même ! Les citoyens se méfient de plus en plus des Partis politiques.

      Aux élections européennes, les seuls qui aient gagné des voix, ce sont les écolos et l’ UPR. Tous les autres en ont perdu.


    • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 6 février 09:30

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Ah oui, bien d’accord avec « cocosaures » ; c’est vieux tout ça, poussiéreux.
      « PRCF », 
      Les fachos sont gauchistes aujourd’hui ne l’avez-vous pas vu au travers des « antifas » qui castagnent tout ce qui a un pet de travers à leurs yeux ?
      Les Gafas nous mettent en boîtes : tu aime les tutus pour ta fille, en trouve en vente, et reçoit ensuite sans arrêt des pubs de tutus-danse-opéras etc. > tu es tutuïsé. Là, par contre, chapeau, vous faites comme eux, au goût du jour, modernes : chacun dans sa boîte, son schéma mental. En sortir, s’ouvrir ? Quelle horreur ! C’est se disperser, perdre ses forces, pauvres de nous...

      Oh ! J’allais oublier, je me dois de vous faire un aveu : je suis un extraterrestre. En moi cohabitent des idées de gauche et des idées de droite. Oui, c’est horrible, je hais l’immigration de masse, économique, de profiteurs n’ayant rien cotisé ici mais y faisant scolariser gratos ses enfants, s’y faisant hospitaliser etc. pour des millions voire des milliards et simultanément je hais le néo-libéralisme, ignoble et visqueux serpent rampant et venimeux. Je suis perdu à l’UPR.


    • Leonard Leonard 4 février 14:40

      Quand tu prends le temps de rédiger tout ça, pour une personne représentant moins de 1% du corps électoral et que tu t’arrêtes pour réfléchir...

      Tu te rends compte de la vacuité de ton existence...

      A quand un article pour décrédibiliser Mr Cheminade SVP ?


      • Ouallonsnous ? 4 février 20:14

        @Leonard

        N’oublie pas que le CNR en 44 a réuni une telle diversité d’opinions politiques et qu’il a réussi, car tous étaient français  !!!


      • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 6 février 18:49

        @Ouallonsnous ?

        Amalgame que tu as perpétré juste avant de le dénoncer, et qui fut modéré, mais pas sans être signalé ( modo de mon luc... ) 
        Dis, tu penses que les sionistes sont tous forcément Juifs ou bien tu as ’ encore ’ une nouvelle ineptie à nous dégoiser ?

        Encore ’ modéré ’ ?

        Pas grave, encore publié...


      • Odin Odin 4 février 15:26

        Je pensais que les vieilles chimères communistes étaient définitivement mortes avec la chute du mur.

        Non, il y a encore en France des nostalgiques de Lénine, Trotski, Staline, Pol Pot… qui oublient le bilan humain de ces tyrans sanguinaires.

        Heureusement que ces arriérés sont ultra minoritaires, mais qu’ils se rassurent, il y a toujours la Corée du Nord qui reste marxiste-léniniste pour les accueillir. 


        • Leonard Leonard 4 février 15:28

          @Odin

          Vous êtes méchant avec le PCRF c’est un peu comme les fossiles, il faut savoir les préserver, c’est une marque de l’histoire...

          La caricature d’eux même en faisant de la propagande type soviétique H24...


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 16:20

          @Odin

          il y a même des nostalgiques de Pie XII


        • Odin Odin 4 février 16:51

          @Séraphin Lampion

          Je pense qu’il y en a encore plus avec Jean XXIII pour Vatican II

          notamment chez certains « frères ».


        • Ouallonsnous ? 4 février 20:17

          @Odin

          Je pense plutôt qu’il y a en France des nostalgiques du nazisme, voir du « Maréchal nous voila » !!!


        • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 6 février 18:47

          @Ouallonsnous ?
           
          Oué, il y aussi des nationalistes-socialistes... 
          Enfin, qui revendiquent les idées du national-socialisme d’avant le nazisme antisémite.
          Le nationale-socialisme qui a mené hitler au pouvoir, quoi.

          Ca va ’ encore ’ être ’ modéré ’ ?
          Pas grave, c’est au chaud pour re-re-publication...
           


        • samy Levrai samy Levrai 4 février 15:36

          Venant d’un parti qui a appelé à voter europeiste aux présidentielles, nous ne sommes pas surpris...

          L’arnaque euro atlantiste a beaux jeux avec de tels opposants...


          • samy Levrai samy Levrai 4 février 17:13

            @USS-GRF-(CVN-78)-Orange-Skunk
            vas y doucement avec la skunk


          • malitourne malitourne 4 février 15:54

            Faudrait savoir... Vous saluez le Brexit mais vous appellez à un Frexit « par la porte de gauche », « anticapitaliste », « progressiste ». Le Brexit est issu d’une majorité venant de TOUT l’échiquier politique britannique. Il n’est ni de gauche ni de droite. L’UPR et Asselineau cherchent à rassembler tous les français pour le Frexit alors que vous au PRCF, vous voulez rassembler qui ? Les communistes pro Frexit seulement ? Contrairement à vous au PRCF, l’UPR ne fait pas du Frexit un combat idéologique, mais une cause nationale qui prime sur toutes les idéologies.


            • CLOJAC CLOJAC 4 février 19:34

              @malitourne

              ,« l’UPR ne fait pas du Frexit un combat idéologique, mais une cause nationale qui prime sur toutes les idéologies. »

              Votre gros type n’est pas assez stupide pour croire qu’il peut, à lui tout seul, avec son minable 0,92% terrasser l’Eurocrature... Et il rejette avec horreur toute alliance tactique.

              Sachant qu’il ne pourra jamais être élu, il pousse son maigre cheptel à brouter dans une seule direction : couper l’herbe sous les pieds de Marine dans le cas d’une élection serrée... Pour que ça profite à qui, d’après vous ?

              Autre chose : ce monomaniaque de l’art 50 de l’U.E semble ignorer que la France pourrait recouvrer rapidement sa souveraineté législative, réglementaire et judiciaire en usant de l’art 58 de la CEDH lequel permet de se libérer de cette tutelle « moyennant un préavis de six mois, donné par une notification adressée au secrétaire général du Conseil de l’Europe qui en informera les autres parties contractantes ». 

               Ce serait un bon début de commencer par rendre à la France sa souveraineté législative, réglementaire et judiciaire, sans casser la machine économique, mais le gros mec n’a pas l’air intéressé. Si vous vous demandez pourquoi, intéressez-vous à la jurisprudence de la CEDH en faveur du blasphème et de la charia.

              https://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/12/26/31002-20181226ARTFIG00181-charia-ce-que-revele-la-decision-de-la-cedh.php





            • malitourne malitourne 4 février 20:51

              @CLOJAC Le RU a utilisé l’article 50 pour faire le Brexit. Donc l’article 50, c’est pas une lubie d’Asselineau, c’est juste une procédure effective pour quitter l’UE. Tu lui reproches quoi ? De l’avoir fait connaître ?


            • Attila Attila 4 février 21:04

              @malitourne
              Il raconte n’importe quoi, il est dans le dénigrement et rien d’autre.
              Sortir de la Convention Européenne de Droits de l’Homme n’est pas sortir de l’UE : les Traités s’appliquent toujours.

              .


            • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 21:55

              @malitourne & attila,
              .
              Ne répondez plus à CLOJAC, il insulte et fait de la provocation pour qu’on l’insulte en retour, et nous faire exclure d’Agoravox, laissez-le braire !


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 février 22:03

              @Captain Marlo

              Te faire exclure, Fifi , d’Avox serait pour moi un grand plaisir. Mais bon tu reviendras par la fenêtre.


            • Attila Attila 4 février 22:03

              @Captain Marlo
              Je me contentait de dénoncer ses méthodes afin d’édifier les jeunes générations.
              C’est sûr qu’il n’est pas utile d’échanger directement avec lui, il n’est pas dans le débat normal.

              .


            • CLOJAC CLOJAC 4 février 22:07

              @malitourne

              « Le RU a utilisé l’article 50 pour faire le Brexit. Donc l’article 50, c’est pas une lubie d’Asselineau, c’est juste une procédure effective pour quitter l’UE. Tu lui reproches quoi ? De l’avoir fait connaître ?  »

              La GB a usé de l’art 50 et pendant plus de 3 ans, son parlement s’est égaré en arguties, et encore ce pays n’avait pas le fil à la patte de l’euro !
              Le même article utilisé par la France aurait 2 effets immédiats :
               Des contentieux à répétition sur les conventions en cours, assortis de QPC, causant une instabilité préjudiciable aux investissements et aux échanges,
               Et une perte de confiance résultat d’un abandon brutal de l’euro, cause d’aggravation et d’accélération de la déflation qui menace déjà.

              C’est pourquoi le réalisme incite à un désengagement progressif et responsable :
               En commençant par recouvrer notre souveraineté législative, réglementaire et judiciaire, causes de blocages majeurs.
               En continuant par proposer aux Français une nouvelle constitution débarrassée des scories résultant des traités léonins que les europhiles y ont intégré, afin de donner au divorce avec l’UE une légitimité démocratique.
               Enfin en jouant sur les nouveaux rapports de force pour renégocier ou dénoncer les traités qui nous sont désavantageux, car contrairement à ce que raconte ton gros guru fonctionnaire,, on ne modifie pas une relation politique par des règles de droit absconses, on décide de nouvelles normes après avoir changé les équilibres politiques.

              Mais bon, expliquer ça à des bac  10 handicapés par un QI <80 c’est comme enseigner la théorie de la relativité à des mollusques.
              https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-frexit-un-non-sens-economique-220723


            • CLOJAC CLOJAC 4 février 22:20

              @Captain Marlo

              « Ne répondez plus à CLOJAC, il insulte et fait de la provocation pour qu’on l’insulte en retour, et nous faire exclure d’Agoravox, laissez-le braire !  »

              Ma chère Fifi, je vous félicite pour votre promotion au grade d’adjudant de la secte.
              Ou doit-on dire sous-maîtresse ? instruisez-moi svp ! smiley
              Les illettrés plus ou moins demeurés qui recrachent la bouillie du gros, sans trop comprendre ce qu’ils racontent, ont un grand besoin d’être encadrés. 
              Sinon, en ce qui concerne nos relations amicales, j’ai déjà parié mes savates contre vos Louboutin que vous ne tiendriez pas votre promesse.


            • CLOJAC CLOJAC 4 février 22:38

              @Aita Pea Pea

              « Te faire exclure, Fifi , d’Avox serait pour moi un grand plaisir. Mais bon tu reviendras par la fenêtre.  »

              Avec leur délire de persécution renforcé !
              Mais bon, la Fifi si elle a changé d’alias au profit d’une people communiste puis LFI (révélateur sur sa psychologie des profondeurs) ne fait comme ces intermittents de la secte qui apparaissent par génération spontanée, interviennent 7 ou 8 fois pour pourrir un thread, et disparaissent pour revenir sous un autre pseudo.


            • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 22:39

              @Attila
              C’est sûr qu’il n’est pas utile d’échanger directement avec lui, il n’est pas dans le débat normal.

              .
              T’as tout compris, si ce n’est pas un débat normal, c’est que l’objectif est ailleurs.
              Cela ressemble aux attaques des antifas dont l’ UPR a déjà été victime.
              .
              Communiqué de l’UPR en 2011.

              DÉPÔT DE PLAINTE

              À L’ENCONTRE DE Mlle Ornella GUYET (alias « Marie-Anne Boutoleau »),

              ET DES SITES INTERNET INDYMEDIA ET REBELLYON,

              POUR DIFFAMATION, INJURES PUBLIQUES, REFUS DU DROIT DE RÉPONSE

              ET ATTEINTE À LA LIBERTÉ D’EXPRESSION

              -----

               

              1°) Mlle « Marie-Anne Boutoleau », qui se présente comme « journaliste indépendante », a commencé, depuis maintenant quelques semaines, à injurier publiquement François Asselineau et l’UPR, en leur appliquant de façon répétée les qualificatifs d’« extrême droite », de « profondément réactionnaires », d’« ultra-nationalistes » et de « fascistes ». Elle a diffusé ces injures, notamment sur le site Internet Indymedia Paris, afin de leur assurer la plus grande publicité. 

               

               

              2°) Le nom de « Marie-Anne Boutoleau » est un pseudonyme. Son vrai nom à l’état civil est Mlle Ornella Guyet. Ses activités de « journaliste indépendante » semblent minces si l’on en juge par le nombre infime d’articles recensés par Internet sur son nom. Elle n’a jamais rencontré François Asselineau, pas plus qu’elle n’a jamais manifesté le souhait de le rencontrer, avant d’entamer sa campagne d’injures et de diffamation... etc

               


            • Legestr glaz Legestr glaz 4 février 22:52

              @CLOJAC

              Si vous reprochez à la GB d’avoir retrouvé sa démocratie en utilisant des voies démocratiques, alors on peut en déduire qui vous êtes !


            • CLOJAC CLOJAC 4 février 23:40

              @Captain Marlo

              « DÉPÔT DE PLAINTE

              À L’ENCONTRE DE Mlle Ornella GUYET (alias « Marie-Anne Boutoleau »),

              ET DES SITES INTERNET INDYMEDIA ET REBELLYON, »


              Je suppose que ces gens ont été condamnés ?

              Vous n’êtes pas obligée de me répondre, mais pour l’édification de vos petits soldats, vous devriez leur indiquer on line une url conduisant à une minute, ou au moins à une analyse commentée du jugement.

              Fine juriste comme vous êtes, vous savez qu’il est inutile de sortir la grosse.


            • malitourne malitourne 5 février 07:31

              @CLOJAC

              Oui plus de 3 ans parce que Teresa May qui était contre le Brexit a tout fait pour jouer la montre. Sinon c’est plié en deux ans. Sinon tu proposes quoi docteur Evil ?


            • Attila Attila 5 février 08:28

              @Captain Marlo
              «  T’as tout compris, si ce n’est pas un débat normal, c’est que l’objectif est ailleurs.  »
              Le mode opératoire ressemble beaucoup à celui du pseudo « je passais par là » qui a sévi au mois d’août 2019 sur l’article de Nicole Cheverney « Asselineau, un profil atypique ». Il n’a aucun scrupule à citer des références pourries qui le disqualifient aux yeux des lecteurs normaux :
              «  Voilà les sources de Jepassaisparlà : AudeWTFake !
              Bonjour l’esprit critique : vous êtes vous renseigné sur Miss Aude ? Visiblement non
               :
               » Lien
              .
              Soit il ne se rend pas compte que son comportement le fait passer pour un crétin aux yeux des lecteurs, soit il a une stratégie marketingue pour viser une cible de lecteurs un peu faible culturellement.
              Le pseudo « je passais par là » a disparu après le mois d’août. Clojac est apparu début septembre.

              .


            • samy Levrai samy Levrai 5 février 08:46

              @Aita Pea Pea
              Tu n’as aucun talent, comment pourrais tu arriver à un tel but ?


            • CLOJAC CLOJAC 5 février 09:32

              @malitourne

              « Sinon tu proposes quoi docteur Evil ? »

              Le coup du troll pour user le contradicteur dans des rabâchages oiseux, c’est le guru qui t’a dressé avec les autres clones dans ses formations à la dialectique pour les nuls ? 
              La méthodologie que je suggère est résumée dans mon post du 4/02 22h 07
              heure métropolitaine.
              « Suggère » car pour être validée il lui faudrait la légitimité d’un référendum.
              Et sans timing forcé car seuls des imbéciles peuvent imaginer des déterminismes en cascades dans une politique économique... Comme le firent depuis Giscard tous ces énarques péremptoires qui ont mené la France à sa ruine.

              Je préconise une progression lente mais résolue, exempte d’a priori, en s’assurant à chaque étape qu’on peut continuer à avancer sans casse.
              S’adapter au feed back est une attitude impensable chez un fonctionnaire habitué à être obéi par ses plantons, dont les clones sont une variante.
              C’est sans doute là ce qui me différencie de ton maître penseur : ton gros type est un psychorigide convaincu de son infaillibilité, alors que je suis un pragmatique, dont le réalisme s’accommode d’une souplesse d’esprit parce que j’ai une expérience qu’il n’a pas en matière de gestion d’entreprise. 
              https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-frexit-un-non-sens-economique-220723


            • malitourne malitourne 5 février 11:10

              @CLOJAC

              Ok vieux. Tu te donnes du mal mais ne compte pas sur moi pour pédaler dans ta choucroute. Simplement assume ton européisme, relâche ton sphincter et profite des derniers instants de l’UE.


            • CLOJAC CLOJAC 5 février 11:36

              @malitourne

              « Simplement assume ton européisme, relâche ton sphincter et profite des derniers instants de l’UE.  »

              Pauvre type, intellectuellement tu n’as pas dépassé le stade anal.
              Tu devrais consulter un psychiatre...
              Allez hop, dans le kill file avec les autres blaireaux !


            • malitourne malitourne 5 février 11:52

              @CLOJAC Toi, t’as du mangé trop d’ail et manisfestement ça te pèse sur l’estomac. Tu pourrais pas reculer juste de 100 mètres quand tu parles ?


            • Attila Attila 5 février 12:08

              @malitourne
              Laisses donc ce petit soldat de l’impérialisme se disqualifier lui-même par son comportement, il y a largement de quoi faire. Ici et .
              Là, tu es en train de tomber dans son piège.

              .


            • malitourne malitourne 5 février 12:25

              @Attila T’inquiète. Tu crois qu’ un jour il faudra le piquer ?


            • aliante 5 février 23:00

              @malitourne

              je constate que F Asselineau si railler sur Agora donne vraiment du grain à moudre au partisan de la gauche qui n’a pas produit une idée originale depuis la trahison de 1983 et l’avénement de leur mauvais génie E Macron
              Mais pourquoi la gauche n’y a pas penser quand Sarkozy s’est assis sur le referundum en 2005 ?
               ,


            • kéké02360 4 février 19:49

              encore un article du front ripoublicain contre les travailleurs Français qui veulent sortir de l’europe, de l’euro et du goulag avant l’age de 60 ans pour une retraite bien méritée !!!!

              Tiens la dernière ; nous risquons de nous retrouver à poils , après nous avoir pris notre dignité , notre liberté , notre monnaie , notre pays , l’europe lorgne sur notre force de dissuasion :

              Un responsable des conservateurs allemands d’Angela Merkel a plaidé pour que l’Union européenne dispose à l’avenir de sa propre force de dissuasion nucléaire, suggérant une mise en commun de l’arsenal atomique français, dans un entretien paru lundi et repris par l’AFP.

              L’Allemagne, dont l’opinion est profondément antinucléaire et où le sujet reste largement tabou, doit « envisager une coopération avec la France en ce qui concerne les armes nucléaires », a déclaré le vice-président du groupe parlementaire de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), Johann Wadephul dans cette interview au quotidien berlinois Tagesspiegel de lundi.

              Le pays « devrait être prêt à participer à la force de dissuasion nucléaire avec ses propres capacités et moyens », poursuit cet élu du mouvement de la chancelière. En contrepartie, « la France devrait être prête à la placer sous un commandement commun de l’Union européenne ou de l’OTAN », a-t-il estimé.

              « Le président Emmanuel Macron nous a plus d’une fois appelés à oser plus pour l’Europe. Il pourrait maintenant montrer qu’il est lui aussi prêt à cela. Cela prendra du temps, mais le débat doit commencer maintenant », lance-t-il.

              Les replis nationalistes dans le monde ne rendent pas l’Europe « plus sûre », a-t-il argumenté.


              source : http://french.presstv.com/Detail/2020/02/04/617863/LAllemagne-convoite-larsenal-nuclaire-franais-



                • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 22:13

                  @Xenozoid
                  .
                  Un vrai anarchiste, ou un faux anarchiste ? Mais c’est très bien de toutes façons ! Cela prouve que l’ UPR, le Brexit et le Frexit dérangent le petit confort des religieux européens, surtout les euro béats de Gôoche !!
                  .
                  La Gauche européenne a tout échoué depuis 40 ans.
                  Contrairement à la Gauche d’Amérique latine, elle a abandonné les classes populaires pour les minorités, elle a abandonné : la Nation, la démocratie, la laïcité, l’indépendance et la souveraineté ! Une paille !
                  .
                  Ecoutez donc ce que disait Chavez des USA !
                  ça nous change des discours de Mélenchon contre Macron, non ?
                  .
                  Chavez, lui, avait compris, que derrière la mondialisation, il y avait l’ Impérialisme américain. C’est ce qu’explique Asselineau depuis des années, mais la Gauche européenne est sourde et aveugle.

                  « Le néo colonialisme intellectuel de la Gauche européenne ».


                • Attila Attila 5 février 10:29

                  @Captain Marlo
                  «  Un vrai anarchiste, ou un faux anarchiste ?  »
                  Le pseudo « Anarchiste » a disparu et ses articles pourris avec :
                  https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-imposture-asselineau-216980

                  .


                • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 10:36

                  @Attila
                  Oui, régulièrement il y a un nouveau pseudo qui s’attaque à l’ UPR !
                  L’important, c’est de ne pas perdre notre temps et notre énergie à leur répondre.
                  .
                  De toutes façons, ils ressortent les mêmes arguments pourris sur le billet suivant, ça prouve que nous dérangeons la bienpensance européiste.
                  .
                  Ils ne déploient pas la même énergie contre les militants des Partis européistes, c’est à cela qu’on les reconnait !


                • Xenozoid Xenozoid 6 février 18:53

                  @Captain Marlo

                  vous aimez biem les étoiles


                • Julot_Fr 4 février 22:54

                  Les francais ont besoin que tous ces hommes et femmes politiques s’unissent car ils representent le peuple. Les non invites, les partis traditionnels (gauche droite centre) representent la finance, vous pouvez etre sur que les oligarques regardent ce genre de rassemblement d’un mauvais oeil


                  • assouline assouline 4 février 23:12

                    On peut lire plus haut :

                    .

                    ce monomaniaque de l’art 50 de l’U.E semble ignorer que la France pourrait recouvrer rapidement sa souveraineté législative, réglementaire et judiciaire en usant de l’art 58 de la CEDH lequel permet de se libérer de cette tutelle

                    .

                    C’est évidemment faux.

                    .

                    L’aticle 58 de la CEDH ne stipule que les modalités de dénonciation de la Convention auprès du Conseil de l’Europe.

                    Et une dénonciation de la Convention n’est pas suffisante pour précipiter une sortie de l’Union européenne, ce bien que le Droit de l’Union soit lui-même fondé sur la Convention.

                    Plus exactement, tout Etat membre de l’Union est, par voix de conséquence, signataire de la Convention. Qu’il dénonce unilatéralement la Convention ne suffit pas à l’affranchir de la tutelle du Droit européen par lequel la Convention s’applique pleinement et avec la force légale du traité international.

                    Ainsi donc, en pratique, tout Etat devenu membre de l’Union après avoir été membre du Conseil de l’Europe est deux fois signataire de la Convention. Une première fois, directement, et une seconde, indirectement. L’Union européenne est elle-même membre du Conseil de l’Europe.

                    L’article 50 du TFUE est bel et bien l’unique façon de quitter l’Union européenne.

                    Une procédure qui peut être très rapide si le pays sortant s’accommode dès le départ d’un No-deal qui l’expose pleinement aux exigences légales de sortie de l’Union.


                    • CLOJAC CLOJAC 4 février 23:26

                      @assouline

                      « L’aticle 58 de la CEDH ne stipule que les modalités de dénonciation de la Convention auprès du Conseil de l’Europe. »

                      Ai-je dit autre chose  ? Les faiblesses cognitives ça se soigne et c’est même remboursé par la sécu !

                      « Et une dénonciation de la Convention n’est pas suffisante pour précipiter une sortie de l’Union européenne, ce bien que le Droit de l’Union soit lui-même fondé sur la Convention. »

                      Il faudrait commencer par apprendre à lire le français, qui n’est pas votre langue maternelle, avant de pontifier !

                      Si la France avait la volonté politique de recouvrer son indépendance législative, réglementaire et judiciaire, ce serait un premier pas vers la proposition faite au peuple de voter une nouvelle constitution, sans traîner le boulet des arguties européistes.


                    • assouline assouline 5 février 00:24

                      @CLOJAC
                      .

                      Ai-je dit autre chose ?


                      .
                      Oui.
                      Vous avez dit que la France pouvait récupérer sa « souveraineté législative, réglementaire et judiciaire en usant de l’art 58 de la CEDH ».
                      .
                      Or, l’application de l’article 58 de la Convention ne libère pas du Droit de l’Union.
                      Et le Droit de l’Union incorpore la Convention.
                      Et le Droit de l’Union est conforme à la Convention.
                      Par conséquent, l’arsenal législatif et réglementaire français devra toujours être conforme au Droit de l’Union et à la Convention et les décisions judiciaires françaises devront toujours être conformes au Droit de l’Union et à la Convention.
                      .
                      Il est donc faut de dire que « la France pourrait recouvrer rapidement sa souveraineté législative, réglementaire et judiciaire en usant de l’art 58 de la CEDH ».

                    • CLOJAC CLOJAC 5 février 01:07

                      @assouline

                      "Vous avez dit que la France pouvait récupérer sa « souveraineté législative, réglementaire et judiciaire en usant de l’art 58 de la CEDH ».

                      Et alors qu’est-ce qui vous échappe à vous, l’islamiste masqué ?
                      La France commencerait à recouvrer sa souveraineté si ses lois votées par la représentation nationale et les arrêts de ses juridictions supérieures n’étaient plus annulés ou modifiés, par des gens qui ont pour la charia les yeux de Chimène. Alors forcément ça vous contraire...
                      Mais à votre place je n’insisterais pas trop.
                      Les forums sont parcourus par des agents de la DGSI et vous risqueriez de vous retrouver « fiché S » !
                      https://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/12/26/31002-20181226ARTFIG00181-charia-ce-que-revele-la-decision-de-la-cedh.php


                    • assouline assouline 5 février 10:18

                      @CLOJAC
                      .
                      Pour ça, l’article 58 de la Convention ne suffit pas.
                      Pour s’affranchir de la tutelle de la Convention, il faut quitter l’Union européenne.


                    • CLOJAC CLOJAC 5 février 11:00

                      @assouline

                      « Pour s’affranchir de la tutelle de la Convention, il faut quitter l’Union européenne.  »

                      Absolument pas, l’UE et la CEDH ne sont pas liées, c’est l’avis de juristes autrement plus qualifiés que vous.
                      D’ailleurs la Turquie et la Russie sont dans l’une et pas dans l’autre.
                      Et puis, comme je n’ai cessé de le rabâcher aux crétins de la secte : 

                      L’adhésion ou la dénonciation d’un traité, quelle qu’en soit la teneur, sont le monopole de tout état souverain. 

                      Les seuls moyen d’obliger un état souverain à rester dans un traité sont soit de lui envoyer une force armée, et je vois mal la maréchale Ursula Von Der Leyen nous envahir à la tête de ses panzers divisionen... Soit de le trumpiser en lui imposant un embargo et en lui fermant l’accès aux banques et aux bourses, une hypothèse totalement irréaliste car les économies de l’Europe sont tellement imbriquées que les père et mère Fouettard seraient les premiers affectés.



                    • JL JL 5 février 11:07

                      @CLOJAC
                       
                       une troisième façon c’est de le macroniser, par la servitude volontaire, car Macon n’est pas l’État, n’en déplaise aux Marcheurs.


                    • CLOJAC CLOJAC 5 février 12:28

                      @JL

                      « Macon n’est pas l’État »

                      Le freluquet n’est que le larbin des banksters.
                      Mais s’il fait bien son boulot, il sera récompensé d’un siège au conseil d’administration de Goldman Sachs où il retrouvera de vieilles connaissances comme les 2 Mario : Monti président du conseil non élu imposé à l’Italie par l’Eurocrature, et Draghi ancien président de la BCE.

                      Cependant, je ne crois pas que dans la conjoncture actuelle, le paltoquet soit en mesure d’aggraver la sujétion de la France envers les entités supra-étatiques...
                      Et je ne suis même pas certain que ses commettants le souhaiteraient, car l’instabilité qu’il produit partout où il passe n’est pas bonne pour les affaires.



                    • Legestr glaz Legestr glaz 5 février 19:55

                      @CLOJAC
                      « ce serait un premier pas vers la proposition faite au peuple de voter une nouvelle constitution » ????

                      Mais qui propose de voter une nouvelle Constitution ?????


                    • assouline assouline 6 février 13:11

                      @CLOJAC
                      .

                      l’UE et la CEDH ne sont pas liées,

                      .
                      La Charte des droits fondamentaux de l’Union est fondée sur la Convention.
                      Par conséquent, le droit de l’Union respecte la CEDH ...
                      Par conséquent , le droit interne de chaque pays de L’Union est conforme à la CEDH.
                      Par conséquent, pour s’affranchir de la tutelle de la CEDH, tout Etat doit quitter l’Union.
                      Il s’agit de ne pas confondre ici adhésion au Conseil de l’Europe et adhésion à l’Union... ce qui explique les cas de la Russie et de la Turquie.

                    • assouline assouline 6 février 14:04

                      @assouline

                      L’Union est partie à la CEDH depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, le 1er décembre 2009. Le TUE stipule :
                      .
                      Article I-9, paragraphe 2 du TUE :
                      .
                      « L’Union adhère à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des Libertés fondamentales. Cette adhésion ne modifie pas les compétences de l’Union telles qu’elles sont définies dans la Constitution »
                      .


                    • alinea alinea 4 février 23:30

                      J’y ai vu Bricmont.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 08:10

                        @alinea
                        Salut Alinea, oui il y avait Bricmont, qui est communiste, tout comme Jean Lévy de la revue Ruptures, ils connaissent Asselineau depuis longtemps.
                        .
                        Voici ce que Bricmont a écrit d’Asselineau sur sa page Facebook :

                        « Asselineau est de loin, le meilleur intellectuel français, sans doute pcq il est Inspecteur des Finances et pas philosophe.

                        Lui & moi ne venons pas du même bord, mais on s’entend bien, et dans une période où on peut mieux essayer de sauver ce qui a été acquis dans le passé, je n’ai pas de désaccord avec lui. Ceux qui veulent lutter contre le capitalisme en restant dans l’ UE, rêvent éveillés ».
                        .

                        PS : Références de la revue mensuelle « RUPTURES », dirigée par Jean Lévy, ancien journaliste à l’Humanité, revue entièrement consacrée à l’ Union européenne ! « RUPTURES, le site progressiste radicalement euro critique ! ».
                        Abonnement mensuel 5,50 euros. 
                        .
                        Il y avait aussi Georges Kuzmanovic, un ancien de France Insoumise quia créé sont Parti : « La France souveraine ».
                         

                        •  

                         Étaient absents : Marine le Pen, Mélenchon, les Socialistes et les Républicains, ils avaient piscine.  


                      • alinea alinea 5 février 13:37

                        @Captain Marlo
                        Oui, je connais Bricmont depuis « l’Encerclement », ses amitiés avec Chomsky ; il est anarchiste.
                        Si Asselineau n’était pas délibérément « perso », je suis sûre qu’il serait moins boudé, mais il ne peut pas prononcer une phrase sans dire « moi je...savais...avais dit... »
                        Insupportable même chez quiconque au café du commerce !!
                        Ceci dit, quand on voit le sac de nœuds qu’a été la sortie de GB de l’UE, ça ne fait pas vraiment une bonne pub à l’article 50, si ? Et encore GB reste ou accroît son hyper-néo-ultralibéralisme !! Alors faire pareil pour une souveraineté populaire vraie, pas à la gaullienne, tu vois le topo ?!


                      • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 20:10

                        @alinea
                        Si Asselineau n’était pas délibérément « perso », je suis sûre qu’il serait moins boudé,

                        Tu inverses la situation ! Asselineau a plusieurs fois invité les autre dirigeants à des débats publics sur l’UE ou l’euro, ils ont toujours refusé !
                        Même Dupont Aignan, quand il croisait Asselineau, il tournait la tête pour ne pas avoir à lui dire bonjour !

                        La censure n’a pas été seulement médiatique, nous avons été ostracisés comme des pestiférés, pendant plus de 12 ans !! Les antifas nous ont attaqués, parfois physiquement, et certains CGT ont essayé de nous empêcher de manifester !


                        ça ne fait pas vraiment une bonne pub à l’article 50

                        Les problèmes ne sont pas venus de l’article 50 qui ouvre les négociations, mais des Députés britanniques qui refusaient d’accepter le verdict des urnes !
                        Comme ça s’est passé partout, quand les électeurs votaient mal !
                        .
                        Quand tu divorces, si ça se passe mal, tu incrimines la loi qui ouvre les discussions pour régler les problèmes ?

                        Ce sont les adversaires du Brexit et du Frexit qui utilisent cet argument, ou bien des gens complètement à l’ouest, comme Nikonoff, du Parti de la démondialisation ! Lui, il veut sortir sans régler aucun problème, ce qui complètement irresponsable. Mais tout ce qui est « transgressif », les gens de Gauche aiment bien, même si c’est idiot. 
                        .
                        Il faut bien régler les questions techniques et pratiques, elles ne vont pas se régler toutes seules ! A quelle date la PAC ne sera plus versée  ? C’est super important pour les agriculteurs !
                        .
                        A partir de quelle date, les fonctionnaires français qui travaillent dans toutes les Institutions européennes ne seront plus payés ? On va les laisser à Bruxelles ou à Francfort sur le trottoir ?
                        .
                        Que va-t-on faire du Parlement de Strasbourg ? A partir du Frexit, ils iront se réunir à Bruxelles, on ne va pas garder le Parlement européen en France...
                        .
                        Quels sont les Traités qui doivent être supprimés pour la France ?
                        Maastricht et Lisbonne.
                        .
                        Quels sont les accords (il y en a des milliers !) qui doivent être conservés ? Par exemple, il n’y a aucune raison de sortir de la Météo internationale ou de l’aviation civile internationale ! Il faut faire un tri.
                        .
                        Quelles seront les nouvelles règles commerciales entre la France et les autres pays européens ? On va continuer à échanger et à commercer avec eux, tout le monde a intérêt à ce que tout se passe bien.
                        .
                        La GB est une île, mais ont ne peut pas détacher la France du continent pour l’amarrer ailleurs ! Ils resteront nos voisins et nos partenaires, il n’y a aucune raison de se fâcher avec eux, d’autant que leurs peuples sont dans la mouise aussi ...
                        .
                        La Gauche croit qu’il faut régler les problèmes par la violence !
                        Pour des gens qui prônent la paix entre les peuples, ils ne font pas preuve de beaucoup de suite dans leurs idées... ! 

                      • bluerider bluerider 5 février 00:26

                        Oui il y a une ambiguïté entre parti « supra-politique » temporaire de l’UPR qui se veut rassembleur des souverainistes de la gauche à la droite, et appel à l’union républicaine face au péril mondialiste. Mais devant l’urgence de mesures radicales à prendre, ON S’EN FOUT. Quant à taxer Asselineau d’un tropisme naturel à droite, c’est oublier qu’à l’UPR les gens se respectent, et que les réunions de FA sont de centre gauche et non de centre droit. Cela se confirme chaque fois que je m’y suis rendu, du moins dans la mesure des minis sondages auxquels je me suis livré. Et puis insister sur ce trop facile tropisme à droite, c’est aussi démontrer un tropisme sans doute trop à gauche... les doctrinaires du PRCF n’arriveront jamais à rien sans concessions. Ici elles sont minimes et n’engagent, comme Jorge l’a bien expliqué, sur aucun programme à ce stade. Enfin, les caciques des partis « de gouvernement » (!) se voient et dînent ensemble de façon confidentielle quasiment toutes les semaines. Les naïfs du PRCF se marginalisent face à la totalité de la classe politique française, ce qui n’est pas la meilleure façon de mener à bien un programme politique aussi ambitieux que le leur.


                        • bluerider bluerider 5 février 00:34

                          Concernant le RN et pour connaitre un peu l’UPR, au delà de l’appel à l’ouverture sincère de son Président, il n’est venu l’idée à personne que confondre les cadres du RN par leur absence notoire, et ainsi conforter leur refus de quitter l’UE€OTAN, peut aussi faire partie d’une stratégie politique de dégagement de cette aile de la droite extrême qui ne dupe plus personne de censé à l’UPR ? Asselineau a « fait le boulot » et ceux qui sont venus ont pris des risques personnels graves. Je trouve cette attitude politique courageuse et je l’espère, porteuse d’une vraie recomposition du paysage politique autour de valeurs vraies enfin mises en évidence : appartenir oui ou non à la troïka UE€OTAN.


                          • Attila Attila 5 février 01:23

                            @bluerider
                            il n’est venu l’idée à personne que confondre les cadres du RN par leur absence notoire, et ainsi conforter leur refus de quitter l’UE€OTAN, peut aussi faire partie d’une stratégie politique de dégagement de cette aile de la droite extrême qui ne dupe plus personne "
                            Tout à fait. Et c’est valable aussi pour la France Insoumise.

                            .


                          • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 09:31

                            @bluerider
                            Merci pour vos commentaires ! Je trouve que l’initiative d’Asselineau est très bonne, elle a permis de clarifier le paysage politique du Frexit, rendu confus à la fois par les médias, mais aussi par les Partis « souverainistes », qui critiquent l’UE, mais ne veulent jamais en sortir...
                            .
                            Il est clair désormais que le PS & les Républicains, qui participent au Gouvernement de Macron, sont perdus corps et biens pour la souveraineté.
                            Le Gaullisme a vécu, si jamais quelques-uns espéraient encore ... !
                            .
                            Pour Le FN, le fait que Philippot soit venu, marque la rupture définitive du FN avec le Frexit.
                            .
                            Quant à Mélenchon, il n’y a plus que le PRCF pour croire encore à la phrase :
                            « L’Europe, on la change ou on la quitte ! ».
                            .
                            Au forum du plan B à Rome, Mélenchon a été clair : « le Plan B n’est pas la sortie de l’ UE, mais un programme social en violation des Traités ».
                            .
                            Ce qui met un terme aux tergiversations, on sort ? on sort pas ? C’est clair, Mélenchon, pas plus que Tsipras, Corbyn, Podémos ou Die Lincke : pas de sortie de l’ UE, c’est « une idée nationaliste » !! 
                            .
                            D’ailleurs Jacques Généreux avait été encore plus clair :
                            « La priorité, c’est de sauver l’ Europe ! »

                            La priorité pour la Gauche européenne, n’est pas de sauver, ni les Français, ni la France, mais de sauver l’ Europe. Mais que vient faire le PRCF dans cette galère ?


                          • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 février 14:16

                            @Captain Marlo

                            alors Fifille, pas trop dégoûtée d’avoir craché sur Philippot ou Dupont gnagnan toutes ces longues années ?

                            Il ont fait ami ami avec le gourou le temps d’une soirée ;
                            ça n’engage à rien, mais on peut voir ça comme un bon début pour essayer de commencer à dépasser la secte, ou plutôt les diverses sectes. smiley

                            Juste une question, qui vaut pour vous et tous les autres, et pour moi aussi, par la même occasion :

                            avoir attendu 10 longues années, c’était pour faire quoi ?

                            c’était gratuit ?


                          • Guiver Guiver 5 février 15:43

                            @bluerider
                            Il est évident que c’était le but recherché.
                            En plus de se faire de la pub à lui et l’UPR.

                            De même, il est évident que l’auteur de cet article, comme l’ensemble du PRCF et le PARDEM l’ont compris mais bon...« si ça passe, si ça passe ».


                          • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 20:26

                            @Olivier Perriet
                            alors Fifille, pas trop dégoûtée d’avoir craché sur Philippot ou Dupont gnagnan toutes ces longues années ?


                            .
                            L’UPR n’a jamais été une secte. Sauf pour les euro béats, incapables d’une analyse politique. L’UPR est un rassemblement provisoire pour sortir de l’UE, de l’euro & de l’OTAN, pas un Parti.
                            .
                            Quant à Philippot & Dupont Aignan, aucun regrets, leurs comportements ont toujours été exécrables vis à vis de l’ UPR, ils ont bien mérité nos critiques et ne sont pas venus se plaindre !
                            .
                            Ils mettent maintenant de l’eau dans leur vin, parce qu’ils sentent le vent tourner. Ollé ! Ils ont bien compris que le Brexit est sans doute l’évènement le plus important pour l’ Europe, depuis la chute du mur de Berlin !
                            .
                            Mais ce n’est qu’un début, on va voir arriver les Résistants de la dernière heure...
                            « Je l’ai toujours dis, il faut le Frexit !! »
                            .
                            Rêve, ils ont toujours évité de fréquenter l’UPR, pour ne pas être privés de médias, comme le peu courageux Michel Onfray !! Courage, fuyons !


                          • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 20:29

                            @Guiver
                            Il est évident que c’était le but recherché.
                            En plus de se faire de la pub à lui et l’UPR.


                            .
                            Pourquoi ? Vous faites de la pub à l’UPR & au Frexit ??
                            Alors, on ne compte pas sur vous ...
                            La jalousie est un vilain défaut !


                          • Guiver Guiver 6 février 12:32

                            @Captain Marlo
                            Hein ? Pourquoi me sautez vous dessus comme ça ?

                            Ce n’était pas une mauvaise critique, mais une simple remarque.
                            Ça me semblait pertinent car se sont les deux arguments donné par le PARDEM, repris ici par le PRCF :
                            1°/ Vous invitez des personnalités qui ne sont pas pour le FREXIT => Oui, c’était le but recherché : un argument de plus pour convaincre que ni le RN ni la LFI ne souhaite le FREXIT.
                            2°/ Vous dites que ce n’est pas une soirée UPR mais c’est sur que c’est pour vous faire de la pub => Je répond que oui, évidemment, ça fais de la pub à l’UPR et Asselineau.

                            Pourquoi me dénigrer de la sorte ? D’autant plus que je fais de la pub pour le FREXIT...


                          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 février 08:56

                            « la moindre des choses eût été qu’en fussent exclus sans exception tous les éléments xénophobes et fascisants »

                             

                            Mais notre Merveilleuse Marseillaise dit ceci dans son couplet 3 :

                            «  Quoi ! Des cohortes étrangères

                            Feraient la loi dans nos foyers !

                            Quoi  ! Des phalanges mercenaires

                            Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)

                            Dieu  ! Nos mains seraient enchaînées !

                            Nos fronts sous le joug se ploieraient !

                            De vils despotes deviendraient

                            Les maîtres de nos destinées ! »

                             

                            C’est donc bien être français d’esprit que de ne pas accorder aux étrangers de dominer sur les Français.

                             

                            Etes-vous d’accord avec le programme de Notre Merveilleuse marseillaise ?


                            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 février 10:11

                              Avez-vous vu taktak, auteur de cet article, répondre à un seul des commentaires faits sur son article ? Non, aucun, ce monsieur préfère censurer à tire larigo 748 articles proposés sur AgoraVox plutôt que de répondre en commentaires et les critiquer éventuellement. Bref, la liberté d’expression vu par une certaine fange de la société et surtout une peur bleue d’en prendre plein la poire devant tous.


                              • Traroth Traroth 5 février 10:34

                                Ah bon, Mélenchon a combattu le Brexit ? Il combatrait avec acharnement la sortie de l’euro et de l’Union européenne ? Mais où avez-vous vu ça ?


                                • malitourne malitourne 5 février 10:55

                                  @Traroth

                                  Mélenchon :

                                  le plan B = le plan A = pas de sortie de l’UE la sortie de l’euro = maréchalisme


                                • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 11:05

                                  @Traroth
                                  Ah bon, Mélenchon a combattu le Brexit ? Il combatrait avec acharnement la sortie de l’euro et de l’Union européenne ? Mais où avez-vous vu ça ?


                                  .
                                  Je viens de donner les liens ! Mais évidemment, si vous ne les ouvrez pas, vous ne pouvez pas savoir ce qu’on dit Mélenchon de la sortie de l’ UE, et Jacques Généreux...


                                • Attila Attila 5 février 11:42

                                  @Captain Marlo
                                  Ouvrir des liens ? Lire des documents ? Mais c’est prendre le risque de se trouver nez-à-nez avec des preuves qu’on a tort . . .
                                  Quelle horrreurrrrrhh !!!

                                  .


                                • Traroth Traroth 5 février 17:24

                                  @Captain Marlo
                                  Si vous prétendez que lire l’intégralité du forum est un prérequis avant de communiquer, je vous répondrais que vous pouvez aller vous faire cuire un œuf, pour rester poli.


                                • Attila Attila 5 février 18:06

                                  @Traroth
                                  «  Si vous prétendez que lire l’intégralité du forum est un prérequis avant de communiquer »
                                  Rhhhôôôôô la grôôôsse exagération !
                                  Entre lire tout le forum et lire un minimum du sujet sur lequel on veut intervenir, il y a de la marge.
                                  Surtout quand on débarque en posant une question comme ça : " Ah bon, Mélenchon a combattu le Brexit ? Il combatrait avec acharnement la sortie de l’euro et de l’Union européenne ? Mais où avez-vous vu ça ? ",
                                  .
                                  alors que la réponse est une poignée de messages plus haut :
                                  Au forum du plan B à Rome, Mélenchon a été clair : « le Plan B n’est pas la sortie de l’ UE, mais un programme social en violation des Traités ».
                                  .
                                  Avec un tel comportement, vous n’espérez tout de même pas qu’on va vous prendre au sérieux ? . . . si ?

                                  .


                                • Attila Attila 5 février 19:48

                                  @Attila
                                  Dans une telle situation, ma réaction est plutôt : oups ! J’avais pas vu. Pardon.
                                  Nous n’avons pas les mêmes valeurs, Monsieur l’huissier.

                                  .


                                • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 20:32

                                  @Attila
                                  Ils ne s’excusent jamais.
                                  En plus d’être fainéants, ils sont malpolis !
                                  ça donne vraiment envie d’adhérer à leurs Partis pro européens ...


                                • Traroth Traroth 6 février 10:50

                                  @Captain Marlo
                                  Je ne vois pas de quoi j’aurais à m’excuser. Commencez déjà par cesser de vous comporter comme un enfant.


                                • Ruut Ruut 5 février 12:13

                                  A se demander si taktak n’as pas été mandaté par Macron (ou ses commanditaires) pour saborder une possible alternative ouverte par l’UPR a l’ensemble des souverainistes tout partis confondus afin de redonner sa Souveraineté et par inclusion, sa splendeur a notre belle et grandiose Nation France smiley


                                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 février 14:21

                                    @Ruut

                                    certes, certes, enfin jusqu’à avant-hier, c’est l’UPR qui considérait les « souverainistes » (dont vient pourtant FA, qui a commencé chez Pasqua), comme des traîtres et des vendus.

                                    Alors, qui a sabordé quoi dans l’histoire ?

                                    Des gens qui ont été sectaires pendant 10 ans pourront-ils transformer leur plomb en bronze ?

                                    à priori c’est difficile d’y croire.


                                  • Captain Marlo Captain Marlo 5 février 20:38

                                    @Olivier Perriet
                                    c’est l’UPR qui considérait les « souverainistes » (dont vient pourtant FA, qui a commencé chez Pasqua), comme des traîtres et des vendus.

                                    .
                                    Notez sur vos tablettes : Pasqua était résistant à l’âge de 15 ans, quand Mitterrand, le gourou de Mélenchon, était décoré de la francisque par Pétain.
                                    .
                                    Sinon, ce n’est pas l’ UPR qui a changé d’avis, ce sont les souverainistes !
                                    Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent du Brexit qui souffle !!
                                    .
                                    C’est ennuyeux, tout ça, pas vrai ??
                                    Il va falloir vous y faire, ce n’est qu’un début.


                                  • révolQé révolQé 5 février 13:04

                                    Il n’y a plus ni droite ni gauche mais les pro et les anti sortie de l’UE.


                                    • Giordano Bruno 5 février 14:01

                                      Il vous semble saugrenu que des personnes affichant des désaccords politiques sur la scène de théâtre médiatique puissent passer une soirée ensemble ?

                                      Connaissez-vous les dîners du Siècle ?...


                                      • agent ananas agent ananas 5 février 18:15

                                        Donc si j’ai bien compris l’auteur, il est saugrenu que des adversaires se rencontrent et discutent dans l’intérêt de leur nation et au delà... afin de résoudre les problèmes ?

                                        Qu’en pensent (ou auraient pensé) Trump et Kim Jong Un, Reagan et Gorbachev, Aoun et Nasrallah, Sadate et Begin, Kissinger et Mao, Moro et Berlinguer, etc ... liste non exhaustive !


                                        • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 09:14

                                          @agent ananas
                                          Je crois que le PRCF confond la sortie de l’ UE, qui relève du Droit International, avec la lutte contre le capitalisme...
                                          .
                                          Les Traités européens n’ont pas été signés avec la Commission européenne, mais par chaque pays avec chacun des autres pays. Ce sont des Traités multilatéraux entre Etats.
                                          .

                                          On peut le comprendre en regardant les photos de la signature du Traité de Rome.Les représentants des 6 pays ont signé 6 fois le registre, avec chaque pays.


                                          Sortir de l’UE & de l’euro, c’est comme un divorce entre conjoints, ça relève du juridique, pas de la lutte des classes ! Quand on divorce de son conjoint, les 2 parties ont intérêt à ce que tout se passe bien, qu’il ne reste pas des rancœurs ou de questions non résolues qui vont empoisonner la suite.
                                          .
                                          Il faut bien discuter pension alimentaire, de la garde des enfants, du logement, ou qui va garder le chien ou le chat ? C’est pareil dans la sortie de Traités, pas besoin d’arriver avec la kalachnikov et les grenades, comme le fait Barnier ou veut le faire le PRCF...
                                          .
                                          Au contraire, il faut éviter de se fâcher avec les autres pays, ils ne nous ont rien fait ! Et pour éviter que la Commission ne joue la montre, Johnson a déjà prévenu que tout devra être bouclé pour le 31 décembre 2020.
                                          Sinon, il se barre sans accord et les relations commerciales seront celles de l’ OMC.
                                          .
                                          L’UPR a tiré des enseignements de tout ce boxon !
                                          On donnera 3 mois à la Commission pour faire preuve de bonne foi.
                                          Sinon, on se barre, et les problèmes se règleront après !
                                          .
                                          Et pour ceux qui ne comprennent pas l’allergie grave de l’UE vis à vis de la souveraineté des Etats, qu’ils regardent le discours de départ du Parlement européen de Nigel Farage !!

                                          Ce qui irrite au dernier degré la responsable, ce n’est pas le discours, c’est que les Députés britanniques sortent les drapeaux ! Elle ne voit que ça, les drapeaux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès