• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Union des droites, aujourd’hui une utopie, demain seule option pour (...)

Union des droites, aujourd’hui une utopie, demain seule option pour une alternative à Macron

 

Dès à présent, et dans une discrétion absolue, Macron prépare sa réélection pour 2022.

LREM est au travail, cotisations des parlementaires, augmentation des dons, recherche de nouveaux appuis. Ils définissent une stratégie de long terme pour diversifier et augmenter les sources de revenus en vue de la campagne présidentielle et des campagnes qui vont la précéder, les municipales dans un an et les départementales et régionales dans 2 ans.

Toutes les analyses et tous les sondages montrent qu’aujourd’hui, si on devait revoter pour les présidentielles, Macron serait réélu haut la main.

Élection assurée en 2022 car il serait surement encore opposé au R.N. et son adversaire serait son ennemi favori Marine Le Pen, ce qui semble se dessiner dès les Européennes.

Le jeu de l'épouvantail et du vote par défaut serait encore de mise.

Macron, avec une gauche toujours incorrigible par ses divisions, face à une droite qui passe son temps à se combattre est sur de son fait.

Ses opposants, dans le contexte actuel n'ont aucune chance.

 

Mélenchon dont la crédibilité s'est effritée pour de mutiples raisons, une image détériorée par ses rodomontades, certains proches aux fréquentations compromettantes, sa position sur l'immigration à contre courant de l'opinion publique qui lui coûte très cher en voix. Pourtant il y a aussi chez lui des gens de valeur.

Adrien Quatennens qui s'est révélé dans le dernier débat et a dominé tous les autres intervenants, peut créer des surprises au sein de ce parti.

 

Wauquiez, dont le charisme n'est pas évident, avec au sein de son parti des lignes différentes qui le bloquent dans son programme, le passif de Fillon qui est lourd à surmonter, a de nombreux efforts à faire pour renforcer sa crédibilité.

Marine Le Pen qui n'a aucune chance dans une autre confrontation face à Macron pour lequel elle serait l'opposante favorite, est-elle prête à céder sa place ?

Macron, même si ses résultats continuaient dans la médiocrité et les difficiltés actuelles, serait réélu par défaut, c'est une évidence.

A ce Jour, ni les LR ni la FI ni le RN ne peuvent se prévaloir d'être une alternative à Macron en 2022. Il faut un événement particulier, du sang neuf, quelqu'un capable de faire que dans un camp, ces oppositions arrêtent comme on l'observe à l'heure actuelle dans les débats, de s'entre-déchirer pour le plus grand amusement du pouvoir, dont ils font le jeu.

 

Seule alternative envisageable, une union des droites, et cette union des droites ne pourra se faire que si

 

 

Marion Maréchal est ''l'homme'' providentiel !

 

Elle seule peut arriver à une union des droites. Appréciée chez les électeurs LR, faisant l'unanimité au RN, proche des électeurs de Dupont-Aignan, et des 'patriotes'.

Elle peut se présenter elle même, ou préfèrer vu son âge participer à un gouvernement si Wauquiez approche du niveau ou était Fillon avant sa mise à mort politique.

La ligne Wauquiez actuelle ne pourra pas tenir, car il y a un décalage entre les cadres du parti LR, qui répètent à l’envi leur rejet d’une alliance avec le Rassemblement National, et la volonté de son électorat, de plus en plus sensible aux thèses RN, dont ils partagent les objectifs principaux.

La porosité entre ces deux partis est une évidence.

Marion Maréchal s'est intelligemment écartée des combats d’arrière garde, elle se réserve pour l'élection capitale. Elle donne déjà des signes de sa volonté de revenir.''

Dans un entretien récent à l’hebdomadaire britannique The Economist, la directrice de l’Institut des sciences sociales économiques et politiques déclare qu’elle reviendra certainement à la politique.

Le RN national ainsi que debout la France et les patriotes, toutes les droites ont de nombreux points d'accord

-Défense d’une France souveraine, sur des domaines cruciaux.

-Lutte contre l’islamisme.

-Contrôle strict de l'immigration.

- Rétablissement d'un état de droit sur tout le territoire, renforcement des mesures pour protéger les français face au terrorisme.

-Mettre fin à l'auto flagellation qui détruit tout désir de France et freine les progrès de l'intégration.

Leur point de divergence serait sur les mesures sociales, le RN serait trop à gauche. Marion Maréchal sait qu'il faudra corriger le tir, le moment venu et trouver un consensus dans certains domaines.

Ce qui semble utopique aujourd'hui, apparaîtra comme la seule solution pour empêcher LREM de se maintenir au pouvoir demain, en 2022.

En attendant cette union pour les présidentielles, il y a une urgence pour mai prochain, celle d'un consensus de toutes les oppositions, afin que les eurosceptiques, ceux qui veulent réformer l'U.E de l'intérieur, les 'populistes' comme on les appelle, triomphent et freinent l'ardeur que les technocrates de Bruxelles mettent à détruire complètement la réalité de la nation et l'identité des peuples.

Pour le moment, en regardant le déroulement des divers débats entre ces oppositions, je crains que ces partis n'aient pas encore compris la nécessité d'un front commun ne serait-ce que provisoirement et continuent à s'auto détruire, sous le regard amusé des médias, celui d'un président réjoui par ce spectacle et le désespoir et la révolte d'un peuple qui ne sait plus à quels saints se vouer.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.58/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

212 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 avril 13:13

    Bonjour,

    je suis certain que vous vous gourez. j’essaierai de faire un article là dessus pour développer plus car ça le mérite

    La seule alternative c’est clairement Mélenchon.

    L’Union des droites, en l’état actuel, et quand bien même elle serait possible (ce qui n’est pas gagné), emporterait certes 1/3 des voix.

    Mais même pas sûr que ce soit le plus gros tiers.

    Et en l’état actuel du « débat » parmi la Droite la plus bête du monde, qui n’en finit pas de se parler à elle-même, pas 50% des voix +1.

    Il ne reste plus que M.E.L.E.N.C.H.O.N. qui :

    • a fait presque 20 % des voix en 2017, à un poil de Fillon et de Marine,
    • a phagocyté l’extrême gauche en 2012, et confirme avec les gilets jaunes son OPA sur l’électorat « rebelle de gauche »,
    • a une position totalement hégémonique à gauche, contrairement au FN/RN et à LR qui se déchirent pour manger l’autre,
    • je passe sur le fait que le FN ne veut pas gouverner smiley
    • pourrait être beaucoup plus largement accepté que d’autres, et y compris par une fraction de l’électorat « rebelle » du FN
    • a encore une grosse marge de progression, notamment les débris du PS, ses barons locaux, ou les ex-socialo version Benoit Hamon,
    • pourra faire comme François Hollande : « c’est moi ou Macron »,
    • pourra se poser en rassembleur des Français, là où le Droite la plus bête du Monde n’en finit plus de délirer sur leurs divisions,

    L’élection européenne ne représente pas grand chose, et on le sait tous.


    • Chantecler relou 12 avril 13:27

      @Olivier Perriet

      quand il n’y aura plus que les candidats qui voteront, chacun votera pour lui-même
      tout se jouera sur la capacité des un et des autres d’utiliser le bulletin de vote des membres de leurs familles respectives en état de dépendance.
      Ils pourront attendre une majorité relative des « votants », mais à la fin (dans dix, quinze ans), ils ne représenteront plus que 1% des inscrits. Les banquiers auront définitivement pris le contrôle de la gestion des états-nations et les marionnettes qui inaugurent les chrysanthèmes seront tellement ridicules que leurs sponsors-mécènes finiront par leur couper les vivres.


    • moderatus moderatus 12 avril 14:10

      @Olivier Perriet
       

      je suis certain que vous vous gourez. j’essaierai de faire un article là dessus pour développer plus car ça le mérite

      La seule alternative c’est clairement Mélenchon.

      L’Union des droites, en l’état actuel, et quand bien même elle serait possible (ce qui n’est pas gagné), emporterait certes 1/3 des voix.

      Mais même pas sûr que ce soit le plus gros tiers.

      Et en l’état actuel du « débat » parmi la Droite la plus bête du monde, qui n’en finit pas de se parler à elle-même, pas 50% des voix +1.

      Il ne reste plus que M.E.L.E.N.C.H.O.N. qui :

      ==========================================================

      Bonjour, la différence entre vous et moi, c’est que je n’ai ni Dieu ni maitre, ni aucune chapelle à défendre.

      Mon analyse est froide, je ne fais que me servir des chiffres et des informations que j’ai, sans nécessité de les manipuler.

      les sondages aujourd’hui , si on refaisait la présidentielle, Macron serait premier et MLP seconde , donc même duel, même résultat.

      regardez les prévisions de vote pour les Européennes La FI est loin derrière,

      pour une raison simple la position de ce pari sur l’immigration qui est le souci majeur de tous les peuples Européens

      ’« enquête Eurobaromètre standard de l’automne 2018 » (EB90) s’est fondée sur des entretiens individuels menés entre le 8 et le 22 novembre 2018. 32.600personnes ont été interrogées dans les États membres de l’UE et dans les pays candidats.

      Préoccupation première de états européens pour l’europe, loin devant toute autre préoccupation ’ L’immigration ’

      https://www.facebook.com/24hPujadas/videos/276770773034997/

      Quand aux chances de la FI, elles peuvent exister, à deux conditions

      La première

      Que Mélenchon passe la main à Armand QUATENNENS. Ce garçon s’est révélé lors du dernier débat, il a surclassé les 6 autres adversaires, calme , détermination, précision, charisme.

      La seconde

      Que Quatennens modifie la position de la FI concernant l’immigration et le terrorisme, pour cela qu’il fasse le ménage dans ce parti ou certains on des rigides.

      Voila, étudiez tous ces paramètres , regardez la vidéo, et à tout à l’heure si vous le souhaitez.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 avril 14:33

      @moderatus

      Moi aussi je dis cela sans prendre parti, car la FI n’est pas vraiment ma tasse de thé. Mais objectivement...

      Tout le monde a compris que Marine Le Pen et le FN en général ne voulait pas du pouvoir.
      Marion, est attirante... parce qu’en retrait !

      La campagne pour les européennes commence seulement, et c’est une élection inutile.

      Revoyez vos classiques :
      Bernard Tapie, Les Verts, Pasqua Villiers ont tous cartonné aux Européennes. C’est même très régulièrement le cas pour les Verts. De mémoire ils ont fait 14% en 2009.... pour finir à 2% avec Eva Joly aux « vraies élections » présidentielles de 2012.

      Et le discours de Mélenchon sur l’immigration peut tout à fait changer. Il a déjà commencé d’ailleurs. Et il lui reste 3 ans pour mettre en veilleuse ses amis Indigènes insoumis islamistes.

      Pour quel résultat après, ça c’est une autre histoire.


    • moderatus moderatus 12 avril 14:35

      @relou
      quand il n’y aura plus que les candidats qui voteront, chacun votera pour lui-même
      tout se jouera sur la capacité des un et des autres d’utiliser le bulletin de vote des membres de leurs familles respectives en état de dépendance.

      ==============================================================

      C’est vrai, vous avez raison, l’abstention et le vote blanc sont la conséquence d’un démocratie qui perd sa crédibilité.

      Il faudrait deux règles

      la première , tenir compte de votes blancs.
      la seconde en cas d’abstention très importante, invalider l’élection.
      On est fatigué des élus avec un majorité rabougrie et du vote par défaut.


    • moderatus moderatus 12 avril 14:45

      @Olivier Perriet

      Et le discours de Mélenchon sur l’immigration peut tout à fait changer. Il a déjà commencé d’ailleurs. Et il lui reste 3 ans pour mettre en veilleuse ses amis Indigènes insoumis islamistes.

      Pour quel résultat après, ça c’est une autre histoire.

      ===============================================================

      Là nous sommes en accord complet, je partage vos analyses et vos espoirs, .qu’il y ait une alternative à Macron, d’où qu’elle vienne, c’est mon souhait.


    • delor 12 avril 17:42

      @Olivier Perriet

      Je vais vous donner un argument supplémentaire pour vous décider à éliminer M. Macron, LREM, LR et LFI de la scène politique dès à présent :

      https://www.youtube.com/watch?v=w6Cb4sFhopU&feature=youtu.be

      Après avoir écouté attentivement, faites circuler le plus possible

      Je vous remercie


    • JulietFox 13 avril 11:02

      @Olivier Perriet
      Union des droites. PTDR, avec Weauquiez, Le Pen- la blondinette, qui se prépare
      Bardella, Philippe qui trahira,.Dupont Gnan Gnan etc...etc..
      Ah j’oubliais Sharko qui piaffe d’impatience.


    • Fergus Fergus 12 avril 13:16

      Bonjour, moderatus

      Bien vu dans la première partie, en résumé Macron n’a pour l’instant pas d’adversaire en vue de 2022, ce qui me semble  hélas ! une évidence, à moins d’un crash en sortie de la crise des Gilets jaunes. 

      Je ne suis pas trop d’accord en revanche avec la suite : certes, Marion Maréchal a le profil pour réussir une synthèse entre la droite et l’extrême-droite. Mais une synthèse de 2e tour qui risquerait fort de souffrir de la fuite de très nombreux électeurs modérés LR vers Macron.

      Encore faudrait-il en outre  en admettant qu’elle revienne dans le jeu politique  qu’elle se qualifie pour ce 2e tour avec une étiquette RN, ce qui n’est pas si évident. D’autant moins évident si le candidat LR ne se nomme pas Wauquiez, beaucoup trop clivant, mais Bertrand, nettement plus rassembleur et pas affecté de casseroles comme Fillon.

      Bref, il est beaucoup trop tôt pour avoir une idée de la manière dont évoluera le paysage politique français.

      Un mot sur Quatennens. Dès ses premiers mois à l’Assemblée nationale, j’ai écrit qu’il était probablement l’avenir de La France Insoumise. Beaucoup plus que Mélenchon dont le temps est passé et qui plombe plus son parti qu’il ne l’aide par ses écarts de comportement.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 avril 13:25

        @Fergus

        bien sûr que si, l’adversaire de Macron c’est mélenchon.

        C’est bien joué de faire croire qu’il n’existe plus, mais on n’est pas dupe de votre manège smiley


      • Positronique 12 avril 13:27

        @Fergus
        Encore une traitrise Fergussienne , c’est justement ses écarts de langage qui l’ont mené là où il est , le peuple aime les grandes gueules . De plus cet homme bénéficie d’une très grande culture qui en ont fait un tribun , et cerise sur le gâteau il connait la constitution sur le bout des doigts . La victoire de la gauche passe par l’union PS+LFI+PC , ils ont le même problème que la droite sans union pas de victoire.


      • moderatus moderatus 12 avril 14:26

        @Fergus

        Je ne suis pas trop d’accord en revanche avec la suite : certes, Marion Maréchal a le profil pour réussir une synthèse entre la droite et l’extrême-droite. Mais une synthèse de 2e tour qui risquerait fort de souffrir de la fuite de très nombreux électeurs modérés LR vers Macron.

        Encore faudrait-il en outre — en admettant qu’elle revienne dans le jeu politique — qu’elle se qualifie pour ce 2e tour avec une étiquette RN, ce qui n’est pas si évident. D’autant moins évident si le candidat LR ne se nomme pas Wauquiez, beaucoup trop clivant, mais Bertrand, nettement plus rassembleur et pas affecté de casseroles comme Fillon.

        ============================================================

        Bien sur, il n’y a aucune certitude absolue dans mes prévisions, et personne ne peut en avoir, mais il y a des possibilités et de impossibilités.

        Il est impossible à l’opposition,,si elle reste figée comme elle est de faire obstacle à Macron en 2022.
        mon hypothèse tient au fait que les dernières interventions de Marion Maréchal comme celle sur valeurs Actuelle laisse présager un retour en politique , pas maintenant, quand on sera plus près de la présidentielle,
        Tous les sondages que j’ai lu montrent une porosité très grande entre élécreurs du RN et ceux de LR.
        la seule chance de ne pas avoir encore 5ans de Macron ce qui est mon souhait et peut être pas le votre réside dans dans cette Hypothèse

         autre Hypothèse qu’Olivier Pierret qu’il m’excuse si j’écorche son nom m’a fait envisager suite à la révélation d’Armand Quatennens dans le dernier débat

        https://www.facebook.com/24hPujadas/videos/276770773034997/

        Quand aux chances de la FI, elles peuvent exister, à deux conditions

        La première

        Que Mélenchon passe la main à Armand QUATENNENS. Ce garçon s’est révélé lors du dernier débat, il a surclassé les 6 autres adversaires, calme , détermination, précision, charisme.

        La seconde

        Que Quatennens modifie la position de la FI concernant l’immigration et le terrorisme, pour cela qu’il fasse le ménage dans ce parti ou certains on des rigides.

        Voila, étudiez tous ces paramètres , regardez la vidéo, et à tout à l’heure si vous le souhaitez.


      • Sparker Sparker 12 avril 14:33

        @Fergus

        A vouloir être trop objectif, neutre ou détaché vous perdez un peu le nord.

        Sur l’appel de Mélenchon (c’est bien lui sur la vidéo) 2 millions d’euros ont été récolté en moins d’une semaine. J’aimerai avoir sa popularité... smiley De plus ils ont du arrêter la collecte car elle ne pouvait, légalement, dépasser les deux millions.

        Pour une fois je pense que O.Perriet à raison, ce sera la FI par défaut car pour le moment c’est la seule qui va à l’essentiel sans chercher d’autres boucs émissaires que les « riches ».

        J’espère que d’aucuns ne voient Mélenchon en dictateur... c’est ridicule, certes il a le verbe haut et la conviction chevillée, ce qui donne parfois ce coté imbuvable, mais la FI est la seule qui ramène le débat au réel vécu par ceux qui font la vie et je pense que dans le confusionnisme généralisé et entretenu, cette parole reprendra du poids. Le tout est que ça se traduise dans l’électorat. 75% des revendicatuions GJ sont dans l’AEC et 75% de la population soutient les revendications GJ, donc le terrain est là mais les médias aussi et les commentateurs qui pensent que Mélenchon est fini.

        Après il sera toujours plus intéressant de ferrailler avec la FI qu’avec LREM... surtout dans le cadre constituant.

        Au delà de la Mélenchon touch, qu’on aime ou pas, il y a comme une évidence pour recréer un socle commun stabilisé et permettre un redémarrage de la réflexion sur l’avenir des peuples et du notre bien sur.

        Et puis quoi qu’il en soit Mélenchon est en fin de carrière alors je pense qu’à la FI c’est entendu et que l’avenir se prépare aussi sans lui, enfin je l’espère... smiley


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 avril 14:36

        @Sparker

        Fergus est adepte du vivons caché pour être heureux et il a raison.

        Si on se penchait sérieusement sur la FI, ce serait moins ragoûtant. Mais personne ne le fait.

        Un peu comme lorsqu’on a laissé un boulevard à Sarko entre 2002 et 2007


      • Fergus Fergus 12 avril 14:36

        Bonjour, Olivier Perriet

        « bien sûr que si, l’adversaire de Macron c’est mélenchon »

        J’aimerais croire que la gauche radicale  en fait la vraie gauche  puisse l’emporter, et quoi qu’il arrive je voterai encore LFI en 2022. Mais sans trop croire en une victoire dont je ne vois pas comment elle pourrait se concrétiser à la présidentielle dans un pays où le centre de gravité est nettement au centre droit. En revanche, il y a sans doute une progression significative à envisager lors des législatives. 

        « on n’est pas dupe de votre manège »

        Quel « manège » ? J’essaie d’analyser la situation politique de la manière la plus objective possible ! Qui plus est, n’oubliez pas que nous sommes encore à 3 ans de la présidentielle !!!


      • Sparker Sparker 12 avril 14:45

        @Olivier Perriet
        "Si on se penchait sérieusement sur la FI, ce serait moins ragoûtant.

        "

        Toujours votre coté suspicieux voyant la perversité partout... Certainement que des pratiques ou façon de faire pourrait nous interloquer mais pour le moment ça tient et ça se développe. Mais si vous avez du croustillant autre qu’allusif je vous écoute...

        Sarko a fait du Sarko avec les amis de Sarko et les commanditaires de Sarko.

        Ca ne se passe pas comme ça à la FI.


      • Fergus Fergus 12 avril 14:49

        @ Positronique

        « c’est justement ses écarts de langage qui l’ont mené là où il est , le peuple aime les grandes gueules »

        Point trop n’en faut ! Trop de postures clivantes renforcent les militants et les sympathisants les plus déterminés, mais coupent de l’électorat à convaincre pour élargir sa base.

        C’est ainsi qu’en 2012, Mélenchon avait, dans « le bruit et la fureur », réussi à attirer vers lui les électeurs radicaux des petits partis de gauche qu’il avait fédéré sur son nom, mais sans mordre sur le PS, et au final le score cumulé de la gauche radicale avait été grosso modo identique à ce qu’il était antérieurement.

        Changement d’attitude en 2017 : Mélenchon avait mis de l’eau dans son vin et calmé ses ardeurs. C’est cette sagesse qui lui a permis d’atteindre les 19,5 % !

        Or, depuis ce scrutin, Mélenchon est à plusieurs reprises retombé dans ses travers de 2012 en entraînant dans sa chute une France Insoumise qui peine et qui aura malheureusement bien du mal à réaliser un score à deux chiffres le 26 mai. Tout cela devra être analysé objectivement par les militants dans l’année qui vient afin de lancer la campagne de 2022 sur des bases susceptibles de reproduire a minima la campagne de 2017. Personnellement, je mise depuis des mois sur Quattenens pour être le moteur de ce renouveau !


      • Sparker Sparker 12 avril 14:49

        @Olivier Perriet

        "Mais personne ne le fait.

        « 

        Vous êtes sur ? disons que s’il pouvait le clouer au mur ils ne se gêneraient pas.
        D’ailleurs j’ai trouvé les »journalistes" de plateau un peu plus affable avec JLM, commence à sentir le vent tourner au moins sur la déroute du macronisme... car pour le moment il n’a pas réussi grand chose...


      • bernard29 bernard29 12 avril 16:11

        @Fergus

        nous sommes à trois ans des élections et lorsque l’on constate les histoires internes à la FI , avec les joies, déboires et traquenards au Média, on se rend compte que trois ans c’est trés long pour Mélenchon et ses acolytes.


      • Sparker Sparker 12 avril 16:35

        @bernard29

        Bah vous vous repaissez car ils ne cachent rien ou pas grand chose, allez voir dans les coulisses d’autres partis ou médias, vous m’en direz des nouvelles.
        Trois ans c’est pas si long, si Macron va au bout...
        Et il y a plus de joies à la FI que de déboires et traquenards, si vous ne lisez pas que la presse pipol.
        Même pas une semaine pour collecter 2 millions d’euros et ce dans l’instant suivant l’appel, même à la FI ils n’en revenaient pas...


      • moderatus moderatus 12 avril 16:40

        @Sparker
        Même pas une semaine pour collecter 2 millions d’euros et ce dans l’instant suivant l’appel, même à la FI ils n’en revenaient pas...

        =========================================================

        Très bien que les électeurs aident les partis à pouvoir faire campagne, mais ce qui est inadmissible c’est que les banques refusent des prêts à des partis dont les résultats leur garantit le remboursement.
        C’est cela la république exemplaire promise ?


      • Sparker Sparker 12 avril 16:57

        @moderatus

        On est dans un monde libéral de droite, chacun fait ce qu’il veut de son pognon. Vous n’allez quand même pas réclamer une intervention d’état auprès des banques privées !!!


      • Clouz0 Clouz0 12 avril 17:02

        @Sparker

        Ah, la situation au « MEDIA » ne vous amuse pas ? 
        C’est bien dommage parce que c’est tout de même très très rigolo.
        Ce qui est moins rigolo c’est d’imaginer (avec effroi) ce que serait une équipe gouvernementale LFI....  smiley

        Vous avez aimé la REM, vous allez adorer la FI !

        J’en suis à espérer perdre mon outil de travail" : des journalistes racontent l’ambiance au Média après la démission de sa présidente Aude Lancelin


      • Positronique 12 avril 17:02

        @Fergus

        Ne misez plus rien , avec des militants de votre calibre , c’est la machine à perdre assurée. Les français veulent un roi aux présidentielles , ils votent pour un homme un vrai , résultat on se retrouve avec une tafiole ayant épousé sa mère , parce que les gens comme vous pratique le oui mais ou le en même temps.


      • Sparker Sparker 12 avril 17:21

        @Clouz0

        Ca veut dire quoi votre com, le Média c’est le Média, la FI c’est la FI. Sinon c’est comme si on dit le Figaro c’est les républicains... Certes le Média se dit de gauche et en phase avec certains points donc de la FI mais pas plus que ça.

        D’ailleurs on reproche à A.Lancelin d’être trop proche des GJ, qui eux ne sont pas à mettre au compte de la FI.

        Imaginez, imaginez... En tous cas c’est plus transparent que partout ailleurs, mais vous préférez sans doute qu’on vous berne pour mieux lisser les choses et vous les faire avaler sans accroc...

        Quand je regarde tous les « partis » en lice, soit dans certains il y a peu de monde soit c’est la pagaille. Le groupe FI est le plus riche et le plus uni. Bien sur qu’il y a des divergences, encore heureux, on peut pas contenter tout le monde mais globalement c’est groupé...

        pour le Média, ce n’est pas à l’intérieur que ça ne va pas, je suis socio et j’ai les courriers et mails des travailleuses et travailleurs du Médias, tous sont d’accord avec la bonne direction de A.Lancelin. Quelques-uns se plaignent de son coté autoritaire, là je ne peux pas dire mais ils reconnaissent qu’elle à sauvé le Média après la période Chikirou et en à bien augmenté l’audience.

        Des tentatives de prise de pouvoir ont été lancé par X.Niel et d’autres qui veulent rentrer au capital et comme dit Niel (je crois) quand un média m’emmerde je l’achète et lui clou le bec...

        Alors que Poulain et Miller (que je n’apprécie pas) tente un coup pour récupérer le bébé en se faisant financer par l’oligarchie ne me surprendrait pas.

        Mais bon, vous ce qui vous plait c’est d’hurler avec les loups en croyant être malin ;

        Caramba, encore raté...


      • delor 12 avril 17:43

        @moderatus

        Je vais vous donner un argument supplémentaire pour vous décider à éliminer M. Macron, LREM, LR et LFI de la scène politique dès à présent :

        https://www.youtube.com/watch?v=w6Cb4sFhopU&feature=youtu.be

        Après avoir écouté attentivement, faites circuler le plus possible

        Je vous remercie


      • moderatus moderatus 12 avril 18:08

        @Sparker
        On est dans un monde libéral de droite, chacun fait ce qu’il veut de son pognon. Vous n’allez quand même pas réclamer une intervention d’état auprès des banques privées !!!

        ==============================================================
        Si vous approuvez que les banques fassent la politique et emp^chent la démocratie de s’exprimer, c’est bizarre !
        Vous pensez qua LREM a des difficultés pour obtenir de prêts.
        dan une république exemplaire comme on nous l’a vendue , le président sans exiger aurait pu demander aux banque de se comporter autrement.

        Mais dans cette république exemplaire ; le député Legendre qui a participer à brader La Française Des Jeux , a fait embaucher son épouse par cette société à un poste important de communication. Bizarre non ?


      • Sparker Sparker 12 avril 18:21

        @moderatus

        Faut capter le deuxième degré des fois...

        Mais c’est la loi de la jungle, tout le monde fait de la politique maintenant, c’est l’esprit lobbyiste, influer sur le courant des choses pour le faire aller où ça convient... vu que faire de la politique maintenant c’est faire du business Macron en étant l’archétype.
        Alors si ils peuvent entraver les « opposants » qui les dérangent ils vont pas se gêner. Le sens moral, c’est pas ça qui va les étouffer...

        Legendre est trop intelligent, trop fin, vous ne pouvez pas comprendre... smiley (à lire au second degré, hein...)


      • Clouz0 Clouz0 12 avril 18:21

        @Sparker

        le Média c’est le Média, la FI c’est la FI
        Wouaf ! Alors là vous jouez sur les mots car ce sont un peu (beaucoup) les mêmes qui grenouillent dans ces 2 organisations ’’gaucho-démocratiques’’. Et cela nous donne un parfait aperçu des tensions et des haines féroces qui existent et qui surgissent régulièrement entre les différentes chapelles de la vraie gauche, avec excommunications, anathèmes, démissions, dénonciations, claquements de porte et autres noms d’oiseaux.

        Le groupe FI, le groupe plus uni ?
        Je continue à bien me marrer en imaginant qu’ils soient un peu plus nombreux que les 17 péquins de l’assemblée et qu’ils commencent à avoir quelques responsabilités au lieu d’avoir une tête à claque sur qui taper en permanence et aucune responsabilité à assumer.
        Ils sont unis dans la détestation de Macron, ils seront désunis dès qu’il s’agira de prendre la première décision autonome.

        Mais relativisons : Comme j’espère (et comme je pense) que nous n’aurons pas le ’’bonheur’’ de voir cela, vous pourrez rester dans vos illusions de famille unie et continuer le facile exercice intellectuel de l’opposant qui s’oppose... à tout... éternellement.


      • bernard29 bernard29 12 avril 18:39

         Sparker
        le Média c’est le Média, la FI c’est la FI. ?? 
        allons donc ! le média a voulu s’émanciper et voilà ce qui arrive, un putsch des apparatchiks.

        au début était le parti de gauche, qui perdure sans doute, mais qui a créé la FI, puis un mouvement pour la 6 eme république ( on ne sait plus ce qu’il devient sauf qu’il est en réserve au cas ou) puis Une web télé sensément indépendante jusqu’au moment ou l’ équipe veut se rendre vraiment indépendante et alors là les apparatchiks reviennent.. . Tout ce petit monde gravite dans une pagaille organisée tout comme les autres partis que vous semblez critiquer. « Quand je regarde tous les « partis » en lice, soit dans certains il y a peu de monde soit c’est la pagaille. »

        Donc un jour on se dit FI , le lendemain, parti de gauche, puis 6éme république etc etc. Et tout cela ça fait des socios , des adeptes, des sympathisants, des camarades parfois, selon l’état des lieux. Il y a surement des militants dans tout cela, près de 5000 qui ont prêté dès la semaine de la demande au minimum 400 euros pour la campagne. !! Il faut être à l’aise pour sortir 400 E comme cela. 


      • moderatus moderatus 12 avril 18:59

        @Sparker

        Alors si ils peuvent entraver les « opposants » qui les dérangent ils vont pas se gêner. Le sens moral, c’est pas ça qui va les étouffer...

        Legendre est trop intelligent, trop fin, vous ne pouvez pas comprendre..

        ============================================================

        C’est ce que Legendre a osé dire à, la télé,

        A la LREM nous avons été trop intelligents, trop subtils.

        Il prend les français pour de cons, son patron lui parlait de ’’gens qui ne sont rien.’’


      • Sparker Sparker 12 avril 22:17

        @bernard29

        C’est quoi votre truc, c’est de dire que c’est la FI qui fait le Média ? si c’est ça vous rêvez éveillé (j’espère du moins...)
        Le Média, même s’il est sympathisant FI n’est pas un « produit » FI, remettez vos pendules à l’heure.

        Sinon, ben ouais ça crée du mouvement, ça brasse du monde par ce que c’est intéressant et que ça parle à beaucoup de gens, c’est à construire et ce n’est pas simple, étant tous souverain dans nos personnes...

        Que faire d’autre pour sortir de ce merdier ? on pose des bases qui ne sont plus de droite ou de gauche mais qui sont en rapport direct avec le vécu de la population, relancer le pays dans sa construction, son intelligence et son savoir faire, pas dans une vision productiviste si possible, et que chacun, quoi qu’il pense, vivent décemment de son activité. Après les débats sur l’avenir et le sens de ce que nous faisons pourront se réinstaller et redevenir le centre de nos préoccupations et elles ne seront pas des moindres...

        Les biftons, ça va un moment mais ça se mange pas à la fin.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 avril 22:33

        @Fergus

        dans un pays où le centre de gravité est nettement au centre droit

        Et alors ? Je vous rappelle que François Hollande a été élu presque sans programme, en disant juste qu’il était le mieux placé pour battre Sarko

        Des centristes peuvent voter pour les pseudos insoumis (voir ici)


      • mmbbb 13 avril 10:00

        @Positronique «  le peuple aime les grandes gueules  » On peut etre d une grance culture et être un despote éclaire .Que de poncif. Vous nous la rejouez Mitterrand.le plus tordu des presidents de la V .


      • mmbbb 13 avril 10:08

        @moderatus La France n est plus gouvernee par une classe politique qui place l intérêt general au dessus de tout . Cela se saurait . Quant a Macron, il se veut le rempart contre la montée du « populisme » qu il alimente . Sa « com » s essouffle et il fait du Sarko . il est partout , veut tout regenter ; il finira pas s épuiser . Sarko Hollande macron , les Francais sont tombes bas .Ils se vautrent 


      • moderatus moderatus 13 avril 11:51

        @mmbbb
        La France n est plus gouvernee par une classe politique qui place l intérêt general au dessus de tout . Cela se saurait . Quant a Macron, il se veut le rempart contre la montée du « populisme » qu il alimente . Sa « com » s essouffle et il fait du Sarko . il est partout , veut tout regenter ; il finira pas s épuiser . Sarko Hollande macron , les Francais sont tombes bas .Ils se vautrent 

        ==========================================================
        Bonjour, constat partagé,

        le pouvoir ne cherche pa l’intérêt général , il se bat pour une Europe fédérale , pour un mondialisme destructeur de la,nation et de l’identité.Il veut un homme universel, variable d’ajustement et exploitable à merci. On est loin de l’intérêt des populations.On dst dans l’idéologie mondialistes d’une oligarchie financière qui elle n’a pas dont la seule patrie est l’argent et les moyens à employer pour augmenter les profits.

        En mai nous avons l’opportunité de corriger un peu le tir, ne passons pas à côté.


      • Le421 Le421 13 avril 13:43

        @moderatus

        Très bien que les électeurs aident les partis à pouvoir faire campagne, mais ce qui est inadmissible c’est que les banques refusent des prêts à des partis dont les résultats leur garantit le remboursement.
        C’est cela la république exemplaire promise ?

        Là, vous mettez le doigt sur un scandale d’État dénoncé par le Canard Enchaîné récemment.
        De façon perverse, les banques décideront in fine de qui doit être élu ou pas.
        D’ailleurs, sorti de nulle part, Macron a vu le pognon et les aides couler à flot.
        Et pour lui, plein de choses étaient gratuites, histoire de ne pas trop plomber les comptes de campagne...


      • moderatus moderatus 13 avril 14:00

        @Le421

        C’est cela la république exemplaire promise ?

        Là, vous mettez le doigt sur un scandale d’État dénoncé par le Canard Enchaîné récemment.
        De façon perverse, les banques décideront in fine de qui doit être élu ou pas.
        D’ailleurs, sorti de nulle part, Macron a vu le pognon et les aides couler à flot.
        Et pour lui, plein de choses étaient gratuites, histoire de ne pas trop plomber les comptes de campagne...

        =============================================================

        Sur ce point, nous sommes complètement en phase, la position politique des banques est inadmissible et antidémocratique, mais certains médias agissent de même ;

        Est-il normal que Macron ait eu plus de cent heurs de show sur plusieurs chaines en même temps, pour faire sa propagande et sa campagne. ?

        Je n’ai jamais vu cela , monopoliser les médias de cette manière.

        c’est cela en priorité qu’il faut faire cesser cela en mai, et pour cela il faut que toutes les oppositions, arrêtent de s’entre déchirer pendant une période courte et que leur but soit identique, battre LREM


      • Chantecler relou 12 avril 13:20

        En géométrie, :

        Si deux droites sont parallèles à une même troisième droite, alors ces deux droites sont parallèles.

        Si deux droites sont perpendiculaires à une même troisième droite alors ces deux droites sont parallèles.

        Si deux droites sont parallèles alors toute droite perpendiculaire à l’une est perpendiculaire à l’autre.

        En géométrie et en politique :

        Si deux droites sont parallèles et passent par un même point alors elles sont confondues.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès