• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Valls en lambeaux et Fillon presque « balladuré » ? Un choix bientôt (...)

Valls en lambeaux et Fillon presque « balladuré » ? Un choix bientôt réduit à 2 aventures ?

Nombreux ont pensé qu’une interrogation générale et une sage curiosité populaire allaient s’installer jusqu’à fin janvier 2017, pour faire la place à des exposés et débats sereins entre les familles politiques (et à l’intérieur de celles-ci). Une période de patiente observation laissant décanter à la fois la primaire d’une gauche éclatée et… l’anxiogène programme économico-social de François Fillon.

Mais au contraire, nous assistons à une montée constante d’impatience due à des accumulations sectorielles de craintes, d’exaspérations et de révoltes. Un mélange toxique de déceptions et de méfiances s’entasse si dangereusement qu’il ne faudrait pas grand-chose pour allumer la flamme de la rage et qu’une colère globale explose dans les urnes. Une réaction citoyenne compulsive capable de faire s’effondrer électoralement nombre de structures politiciennes, à la surprise (une fois de plus) de nos analystes et sondeurs. Pourquoi ? 

La donne de la primaire de gauche a basculé en moins d’un mois.

Manuel Valls n’a pu diminuer l’hostilité de l’aile gauche du parti socialiste à son égard. Les frondeurs ont montré leur détermination à ne pas lui faire de quartier. Le nombre de fractions frondeuses (candidats ou écartés, Benoit Hamon, Arnaud Montebourg, Gérard Filoche, Martine Aubry, Christian Paul, Laurent Baumel, Marie-Noëlle Lienemann, Christiane Taubira, etc.), et leurs animosités intestines récurrentes entraînent de facto leur émiettement politique. Ce morcellement au sein des huit candidats à la primaire de gauche permettait encore à Manuel Valls d’espérer sortir victorieux, de justesse, de cette tumultueuse confrontation. Mais au vu du peu de fidélité électorale attendue des militants de base frondeurs (certains soutiendront Jean-Luc Mélenchon), cette potentielle victoire à la Pyrrhus ne pouvait que générer un candidat affaibli, en lambeaux. Trop peu crédible pour ensuite affronter les 65% (actuellement) de français votant droite conservatrice ou extrême droite « rimmelisée ».

Hélas, s’est ajouté à cela, le fatal coup de poignard dans le dos de nombre « d’hollandistes » et « d’éléphants » du PS, via la candidature de Vincent Peillon. Que reste-t-il du projet de « rassemblement de la gauche » derrière Manuel Valls ? Que reste-t-il même d’un éventuel projet d’union de la gauche face au solide « menhir » Marine Le Pen ? 

 

Refus des vrais débat, imposé par Hollande et les apparatchiks de droite et de gauche

Pourquoi cette spectaculaire « bérézina » au sein de la gauche dite gouvernementale ? Parce qu’elle a refusé de débattre sérieusement sur un projet politique, social et économique cohérent et commun. Cette gauche devenue carriériste, politicienne, superficielle, a préféré s’user pendant plusieurs semestres, sous la houlette de Hollande, dans des querelles stériles. Y compris parfois sur des sujets objectivement débiles (le retrait de la nationalité française aux terroristes suicidaires, le foulard ou la double portion de frites dans les écoles laïques en lieu et place de la nécessaire et possible réforme du Coran => voir article précédent). Au lieu de parler réforme du crédit (interdisant les scandaleux taux variables crucifiant actuellement 8.000 communes), réforme de la finance et de la crétine pseudo loi « Tobin » (pour taxer enfin la spéculation et elle seule), réforme de l’imbécile loi de gauche dite « Neïertz » (pour que la banque redevienne enfin un véritable service public), réforme de l’éducation (qui n’éduque plus nos jeunes depuis longtemps), réforme de l’enseignement professionnelle (en loque comparée à l’Allemagne, car son organisation trop opaque, obsolète, est souvent vampirisée par des syndicats et partis), réforme du financement de la recherche publique et privée, graines des futures innovations, productions, exportations et emplois (dont le budget a presqu’été divisé par deux en vingt ans), relance des grands travaux (et pas seulement nos voies SNCF devenant dangereuses), relance du logement social, étudiant et professionnel. La France (premier pays exportateur en BTP depuis qu’elle avait bâti le fameux « mur de l’Atlantique » et participé aux reconstructions des zones ravagées par la guerre) est capable d’assumer matériellement cette relance avec un gouvernement « gaullien », sans que cela n’altère en rien notre balance commerciale. Modernisation de la justice (23 ans -voire plus- pour rendre justice à Bernard Tapie, notre brillante et coûteuse élite politique trouve ce délai normal), modernisation de la police et des prisons, réparation du matériel militaire (dont 50% est actuellement immobilisé faute de pièces détachées), rétablissement d’un service national innovant (militaire pour les volontaires, formateur et enrichissant pour tous, y compris pour les 150.000 jeunes sortant chaque année du système scolaire sans aucun diplôme), etc., etc., etc.

 

Une gauche explosée face à la droite la plus bête du Monde

La droite tarde également à traiter tous ces sujets importants, s’arqueboutant sur les économies budgétaires, certes indispensables, mais parfois mal ciblées, comme ce crétin projet de santé à deux vitesses avec non remboursement des « petits » actes médicaux hors coûteuse mutuelle. Pour lutter contre le gaspi, nous proposons depuis 20 ans l’instauration d’une carte à puce médicale personelle évitant les incompatibilités toxiques, la surmédicamentation (fléau de notre pays), voire les trafics de médicaments opiacés ou non. Pendant que les gouvernements de droite et de gauche ont laissé s’installer un archaïque, coûteux, inefficace (et parfois injuste) bordel paperassier, nous avons en vain réclamé une « A.M.E » (Aide médicale d’Etat gratuite pour les immigrés sans papiers) au profit de tous les français. Sans exception, sans apartheid médical, plus efficace, moins bureaucratique, mieux contrôlée et donc bien moins cher à gérer. Comme au Canada et bien d’autres pays de l’OCDE. Ce sera possible avec un gouvernement sortant le nez hors de son conservatisme et hors des frontières, avec un minimum d’initiative et d’autorité « gaullienne ». Un projet médical universel moderne d’autant plus possible que c’est la France qui a inventé la carte à puce (avec feu Roland Moréno), détenant 74% du marché mondial avant que les américains ne rachètent opportunément la fructueuse et stratégique GEM+ à la barbe de nos ministres incompétents. Que ce soit en matière de relance de l’investissement, de la recherche, de l’économie et des emplois, on ne peut pas dire que l’imagination et l’espoir soient présents dans le programme Fillon. Certes, ceux qui commencent à le découvrir tirent le signal d’alarme. Mais trop timidement par peur d’affaiblir leur candidat commun et donc leur camp. Et surtout, ils ne veulent pas créer de processus unitaire capable de compléter, de renforcer (et donc de crédibiliser) cet actuel programme anxiogène et donc « balladurable ».

 

Pour lutter contre les manœuvres politiciennes dilatoires…

Bref, les citoyens sentent confusément qu’un précieux temps est gaspillé. Que le système politique va encore une fois bâcler le débat national. Que les appareils politiques et les médias aux ordres vont encore camoufler les points importants non traités. Ils ont souvenir du programme anti-fracture sociale 1995 qui avait propulsé Jacques Chirac, de 14% dans les sondages à Président de la République trois mois plus tard. Mais un programme mis ensuite « aux chiottes » dès le lendemain par la premier Ministre Alain Juppé, car jugé trop démagique et coûteux. Ceux qui n’ont pas une « mémoire de poisson rouge » commencent à réagir et à refuser ce traditionnel processus « d’élection piège à cons ». Ils veulent tirer les choses au clair maintenant. « Pourquoi attendre fin janvier pour faire pression sur les cancres qui dirigent et qui fragilisent notre pays depuis trente ans ?. Février, mars, avril, à peine trois mois de campagne présidentielle dont nous refusons le risque de superficialité ». Il leur est parfois répondu que « les programmes ne servent à rien, qu’ils sont souvent non respectés et que ce qui compte, en définitive, c’est le caractère du futur président le la République. Quel intérêt à multiplier les thèmes à risque, alors qu’il est bien plus utile de jouer la montre et de rester dans le vague. Regardez l’actuel « pushingball » subi par le programme de Fillon. Subir un tir de « Balltrap » programmatique ne nous intéresse pas ». Un cynisme scandaleux et de plus en plus affiché. D’où cet incroyable retard dans la publication de chacun des programmes. D’où quelques propositions publicitaires phare (démagogiques ou non) entourées d’un immenses flou soigneusement entretenu par les candidats.

 

…une armée de « bouledogues de la République » !

Pour les points importants scandaleusement délaissés, la solution consiste à interpeller chaque candidat dès maintenant, sans attendre. C’est une nécessité absolue et une urgence nationale. Il ne suffit plus de publier un article ou une réaction sur un site familier, comme une simple rouspétance au coin d’un bar. Il faut copier-coller vos meilleurs paragraphes, diffuser répétitivement les soigneuses interpellations (ou/et les propositions) autour de vous et sur d’autres sites. Seule une armée de bouledogues virtuels lâchés sur l’ensemble des réseaux sociaux sera capable d’inquiéter nos politiciens et donc capables de faire prendre au sérieux nos revendications. N’attendez-pas pas la fin des primaires. N’attendez pas la fin de la campagne. Agissez ici, sur le web, maintenant. Sous peine d’en être majoritairement réduits à un vote quasi-compulsif contre les appareils politiques ayant failli. Ce qui entraînera un inévitable duel final entre le banquier Emmanuel Macron, novice politique au programme trop flou et Marine Le Pen au programme sulfureux.

Bonne réflexion et bon courage.

Avec tous mes meilleurs vœux pour la nouvelle année 2017.

Documents joints à cet article

Valls en lambeaux et Fillon presque « balladuré » ? Un choix bientôt réduit à 2 aventures ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • fred.foyn 23 décembre 2016 09:47

    2eme tour....MLP contre Macron !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 décembre 2016 10:00

      @fred.foyn

      Mais non, mais non....

      J’ai pas bien compris la nouveauté de Macron, à part son âge ?


    • fred.foyn 23 décembre 2016 10:51

      @Olivier Perriet...Les français sont des ânes..ils voteront Macron pour qu’il soit au second tour...Regardez derrière vous pour voir cet état de faits..vous avez des ânes depuis très longtemps comme « président » ou leur place serait plutôt dans les supers marchés au rayon fromages !


    • Fergus Fergus 23 décembre 2016 11:36

      Bonjour, fred.foyn

      Une hypothèse qui n’a rien d’absurde. Valls risque en effet d’être battu en janvier, et même gagnant de la primaire, d’en sortir considérablement affaibli. Une situation qui ouvrirait un boulevard à Macron dans un centre élargi de facto orphelin de candidat.

      Macron, tout à la fois jeune et moderne aux yeux d’une population qui se convertit toujours plus au libéralisme, bénéficie sans conteste d’une dynamique favorable.

      Il vient en outre de recevoir le soutien de Villepin (estampillé gaulliste), devrait recevoir celui de Borloo (estampillé centriste) et pourrait recevoir celui de Royal (estampillée socialiste). Dès lors, il une réelle carte à jouer et peut espérer, s’il ne commet de fautes de stratégie, être présent au 2e tour, soit avec Fillon soit avec Le Pen. Dans les deux cas de figure, les cartes seraient considérablement rebattues !


    • baldis30 23 décembre 2016 11:56

      @fred.foyn

      pas grave , même si la chasse est fermée la pèche reste ouverte.

      Et en cas de fermeture de la pèche on pourra toujours partir à la quête des champignons.


    • JL JL 23 décembre 2016 12:37

      @Fergus
       

       je me demande pourquoi fred.foyn se priverait de nous insulter puisque les catholiques zombies lui répondent poliment !

    • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2016 13:43

      @Olivier Perriet
       

      Après le beaujolais nouveau voila le Macron nouveau ...... Attention aux lendemains de chiasse ......

    • roby 23 décembre 2016 13:45

      @fred.foyn

      baltringue us

       smiley

    • V_Parlier V_Parlier 23 décembre 2016 14:43

      @Olivier Perriet
      « J’ai pas bien compris la nouveauté de Macron, à part son âge ? »
      Justement, pour la moitié des électeurs c’est hélas un critère suffisant. Cette remontée de Macron est vraiment la mauvaise nouvelle de la semaine (au niveau de l’actualité nationale bien sûr) : Le PS qui risque de perdurer sous un autre habit, avec la même politique étrangère, le même laxisme judiciaire, mais encore plus d’européisme, de libre échange et de néolibéralisme ! Bref, le pire des scénarios. J’ai lu un tas d’articles affolés à propos de Fillon, même ici, mais Macron n’inquiète personne. Même ici ! J’avoue que j’ai du mal à suivre.


    • Fergus Fergus 23 décembre 2016 16:11

      Bonjour, V_Parlier

      Content de vous lire. Et pour cause : je me tue à dire depuis des semaines que Macron est en train de s’ouvrir un boulevard.

      Car effectivement, il a aux yeux d’un grand nombre d’électeurs cette image de nouveauté et de jeunesse qui ringardise la plupart des caciques. Mais surtout il a su, jusque-là, imposer un concept qui plait à une majorité d’électeurs désabusés par les prestations des dernières mandatures : « Ni de droite ni de gauche », et cela malgré un passage au gouvernement.

      Cerise sur le gâteau, quelles sont les alternatives ?

      - Fillon, compromis dans la gouvernance de Sarkozy et enfermé dans un schéma réactionnaire et brutal rejeté par la majorité des Français.

      - Valls, compromis comme Premier ministre dans la gouvernance de Hollande, et de ce fait rejeté par les électeurs de la gauche progressiste.

      - Le Pen, enfermée dans des contradictions de plus en plus vives au sein du FN entre les identitaires purs et durs et les progressistes qui se sont inspirés d’une partie des idées de la gauche véritable.

      - Mélenchon, dont les espérances sont inversement proportionnelles à la déconfiture annoncée du PS, mais barrées par la droitisation de la société française.

      Pour toutes ces raisons, le parcours de Macron constitue de facto l’inconnue majeure de cette présidentielle. Mais sa marge de progression est sans aucun doute la meilleure du quintette !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 décembre 2016 19:07

      @Fergus et à tous les autres

      Je n’étais pas au courant de tous ces soutiens engrangés. Ca peut en effet changer bien des choses. Ou pas !


    • Jean nemare Jean nemare 23 décembre 2016 19:21

      @baldis30 Plutôt que d’aller à la pêche, à la chasse ou à la cueillette des champignons ( hors saison) glissez le seul bulletin dans l’urne qui peut nous sauver la mise : François Asselineau, de l’UPR ! Les autres sont tous des charlatans et des imposteurs. Le choix est donc beaucoup plus simple maintenant... smiley


    • Fergus Fergus 23 décembre 2016 19:52

      Bonsoir, Jean nemare

      En effet ! smiley


    • baldis30 23 décembre 2016 20:48

      @Jean nemare

      bien sûr il y a des moments où je converge vers certaines personnes ) la condition qu’elles respectent l’humain mais l’opportunisme n’est pas une composante principale de ma pensée.


    • JBL1960 JBL1960 26 décembre 2016 15:06

      @V_Parlier Macron de Rothchild n’inquiéterait personne ? Bigre... Mais c’est sans doute, comme il est dit dans l’article : « Que le système politique va encore une fois bâcler le débat national. » Ben oui, c’est le propre du Système...
      Sur le Macron de Rothschild j’ai commis ce petit billet =
      https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/12/le-candidat-du-travail-a-du-boulot/ et en lien avec la Vallseuse comme avec le Flanby celui-ci = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/19/otan-en-emporte-le-flan-by/
      Fion a malgré lui souffert de son exposition médiatique car on a pu relayer à donf ces énormités, avec Macron de R, y a pas besoin de le pousser, ce garçon dont le ciel de lit devait être en TAFTA...


    • Barbar Barbar 23 décembre 2016 10:00

      Quel intérêt à multiplier les thèmes à risque, alors qu’il est bien plus utile de jouer la montre et de rester dans le vague. Regardez l’actuel « pushingball » subi par le programme de Fillon. Subir un tir de « Balltrap » programmatique ne nous intéresse pas...

      Il me semble que Mélanchon ait sorti son programme « l’avenir en commun » super détaillé il y a bien longtemps et est en tête des ventes de bouquins en ce moment 3€ tous les candidats ne vivent pas caché concernant leurs intentions.


      • Alren Alren 23 décembre 2016 11:54

        @Barbar

        Bien sûr que le programme de la France Insoumise élaborée collectivement et traitant d’à peu près tous les sujets en détail a l’épaisseur d’un livre que l’on s’arrache en librairie, en particulier chez les diplômés et étudiants !
        Mais Ronald Remy feint de l’ignorer car il ne souhaite pas la victoire de JLM !
        C’est pourquoi il parle de « gauche » à propos des candidats potentiels solfériniens qui ont voté la loi El Khomri ou se sont abstenus ; ce qui les classe dans la droite la plus hostile au peuple que l’on ait vu depuis la Libération.


      • REMY Ronald REMY Ronald 23 décembre 2016 12:58

        @Alren et barbar.

        Bonjour à tous.
        Merci notamment à Alren et barbar pour vos remarques.

        Oui, de nombreuses pages ont été écrites par la totalité des candidats.
        Chaque candidat a même sorti en librairie un, voire plusieurs, livre(s).
        Une caractéristique électorale de la France parait-il (à vérifier).

        Mais comme pour le « traitre » Alain Juppé de 1995, les cocus de la République que nous sommes (les « bouledogues ») avons des contentieux avec presque chacun des candidats.

        Un exemple symbolique parmi d’autres, appartenant au passé :
        Mélenchon (comme hélas la quasi totalité de la classe politique (que nous payons avec nos taxes) n’a jamais diffusé une seule ligne pour donner le droit de vote aux « damnés de la terre », aux français SDF (car suspectés de voter ensuite FN), alors qu’il le réclamait pour les immigrés. Il nous a fallu onze longues années pour l’obtenir.

        Idem pour l’accès à la santé, ouverte aux immigrés sans papier, via l’A.M.E, mais pas à nous, les exclus d’un système petit bourgeois autiste et paperassier (la charité bobo était curieusement orientée...). Aujourd’hui encore, la réforme Valls sur la santé permet à de riches étrangers Quataris de profiter de notre système de santé, mais pas les français ne pouvant justifier d’un domicile.

        Lisez la liste de nos revendications et propositions de réforme. Peu d’entre elles se trouvent dans le super livre de Mélenchon (comme dans les supers livres des autres candidats, comme dans le super programme de Fillon).

        Les français qui décident de scruter les programmes de façon exigeante sont de plus en plus nombreux. La majorité de ceux que je rencontre dans mon quartier commencent vraiment à s’impatienter. Mais j’habite dans le triangle parisien « République, Nation, Bastille ». Ce n’est peut-être pas la même population frondeuse qu’ailleurs, je vous le concède.

        Entre nous, les « bouledogues de la République », nous avons transformé par amusement une chanson assez imagée : « Ce monde injuste et sans joie, Un jour viendra où il s’effondrera, faille lala. Ce monde aveugle et violent, Un jour viendra... etc. ». Vous pouvez faire fonctionner à votre tour votre propre créativité en matière de chanson révolutionnaire. Des variantes de la « Carmaniole » sont pas mal également. Une manière musicale de faire comprendre que notre démocratie parlementaire doit se réformer d’urgence, sous peine de révoltes diverses successives dont les dégâts collatéraux risqueront de « jeter le bébé avec l’eau salle du bain ». Chaque réforme que nous proposons est indispensable et urgente pour sauver notre République, notre pays, notre idéalisme universel.

        Conclusion :
        Si vous n’êtes pas d’accord avec une seule d’entre elles, débattons en ici calmement et sérieusement. Aidez-nous ou aidez au moins le vrai et complet débat républicain. Envoyez à Mélenchon (et éventuellement à ses concurrents) nos revendications ou propositions qui vous plaisent le plus. Il y en a surement qui vous interpellent et méritent analyse collégiale. L’outil web le permet. Profitons-en sans retenue.
        Meilleures pensées et encouragement pour cette année 2017 « carrefour ».


      • Alren Alren 23 décembre 2016 16:56

        @REMY Ronald

        Il est clair que si Mélenchon est élu, les SDF seront soignés gratuitement. Pourquoi ?

        Pour deux raisons.

        La première est qu’il ne supporte pas, comme beaucoup de personnes partageant ses idées, qu’un pays aussi puissant que la France 5-6e puissance mondiale malgré une population très inférieure à celle de la Chine, des USA, du Japon ou de l’Allemagne, un pays si riche, ne soigne pas les personnes qui n’ont pas de toit ... et ne leur donne pas un toit !

        La deuxième raison est que soigner tout le monde permet de faire des économies ! Il est rentable de détecter, soigner, éventuellement opérer à un stade précoce les patients, car cela revient beaucoup moins cher que d’attendre l’aggravation inexorable de la maladie, surtout si cette attente conduit à une mort prématurée.


      • sarcastelle sarcastelle 23 décembre 2016 10:15

        Fillon a fait la bêtise de sa vie avec le coup de l’assurance maladie. Quand on prétend gouverner un peuple, il est préférable de le comprendre. Fillon préfère l’image qu’il veut s’en faire. 


        • Alren Alren 23 décembre 2016 12:02

          @sarcastelle

          La bêtise qu’a commise Fillon avec son annonce qu’il allait démanteler la Sécurité sociale pour que le privé s’empare du marché lucratif, très lucratif de la santé, avec les malades qui auront assez d’argent pour se faire soigner, bien entendu, c’est d’avoir été sincère !!!

          Car c’est bien ce qu’il a l’intention de faire : casser la sécu s’il est élu !

          Il a simplement cru que seuls les spéculateurs réaliseraient le cadeau qui leur été promis et financent le candidat davantage sans réaliser qu’avec internet ceux qui pâtiraient de la mesure réagiraient aussi fortement, au point de le faire régresser dans les intentions de vote.

          Il doit penser :« Maudit internet ! » et réfléchir à une façon de bâillonner l’expression citoyenne.


        • air pur air pur 23 décembre 2016 15:42

          @Alren
          Fillon a surtout fait un superbe programme bien à droite pour pouvoir se faire élire aux primaires contrairement à Juppé qui a fait un programme présidentiel, le problème c’est qu’une grande majorité de Français ne veut pas du programme de Fillon et là ça coince sérieux....


        • baldis30 23 décembre 2016 20:50

          @Alren

          « c’est d’avoir été sincère  !!! » 

          ah c’est ben vrai ça madame Michu !

          ET TOTALEMENT ODIEUX ET MEPRISANT


        • Phil610 26 décembre 2016 06:20

          @air pur

          Le programme de Fillion n’est que la stricte application des directives de la commission européenne. Celles qu’on appliqué les gouvernements depuis plus de trente ans, qu’ils soient de droite, ou de gauche. Que la sécurité sociale disparaisse en fait partie. Macron à le même programme, mais lui ne le dit pas de la même façon ce qui passe mieux dans l’opinion. Les seules promesses de campagne des candidats, qui seront tenues, sont celles qui sont écrites dans les grandes orientations politique et économique de la commission européenne. Le reste, c’est du vent. La seule façon d’arrêter d avoir un président qui appliqué une politique qui n’est pas celle que veulent les Français, c’est de sortir de l’Union européenne. Pas de désobéir aux traités, comme le disent Melanchon, le Pen, ou Montebourg, ce qui risque de nous coûter très cher, mais d’en sortir. Actuellement aucun homme politique ne remet ça en cause.


        • REMY Ronald REMY Ronald 26 décembre 2016 21:42

          @Phil610
          Bonjour.
          Les directives de la commission européenne n’ont rien à voir avec l’actuelle gestion paperassière, coûteuse et irrégulièrement efficace du système français de santé.

          Les pays anglo-saxons et du Nord de l’Europe font mieux que la France avec moins de dépenses (idem pour le Canada).

          Aucune bureaucratouille ne peut empêcher un peuple d’organiser sa sécurité sociale et sa sécurité maladie. Ce qui prétendent le contraire sont victimes d’une manipulation politique en vue de faire imploser les imparfaites institutions existantes.

          Il faut améliorer et renforcer ces institutions européennes incomplètes et bureaucratiques (voir ma précédente intervention à ce sujet).

          Il faut améliorer le système de santé français et prendre à la gorge chacun des candidats sur ce sujet (comme sur les autres). TOUS les candidats, sans exception, doivent rendre leur copie détaillée.
          Vous avez tous un grand rôle à jouer pour que nous puissions obtenir cela.
          Ne rien faire, se coucher en maugréant ne les incitera pas à le faire.
          A+
          Bon courage.
          Cordialement.


        • baldis30 23 décembre 2016 12:01

          49-3.... 49-3 .....

          certains peuvent penser que les français ont la mémoire courte....

          D’autre part un certain Audiard avait di quelque chose sur ceux qui osent tout et que c’était à cela qu’on les reconnaissait ... ; je ne me rappelle plus du qualificatif exact comme : bon, don, ..non, quelque chose qui y ressemble .

          Après avoir usé et abusé de la chose on la jette aux orties... 


          • baldis30 23 décembre 2016 12:07

            en lambeaux, balladuré, ......

            et si simplement ils n’étaient pas ce qu’ils doivent être au moins enfarinés (avec éventuellement de la farine bio) sinon couverts de goudron et de plumes ....


            • Anatine 23 décembre 2016 12:36

              Macron joue d’une idee simple pour que le plus grand nombre s’y retrouve. Plus de reponse unique pour des situations de plus en plus differenciees et une reponse unique a differencier par les acteurs eux-memes. De la meta-gouvernance ou la composante communication est essentielle dont la cible n’est plus l’individu mais les composantes sociales, en omettant les donneurs d’ordre ! Une nouvelle forme d’uberisation, de gestion de la précarité. En accompagnement, le bla bla sur les vertus de l’initiative et du courage individuel pour que chacun soit au final face au miroir pour la critique.


              • baldis30 23 décembre 2016 20:59

                @Anatine
                bonsoir,

                « Plus de réponse unique pour des situations de plus en plus différenciées... »

                parfaitement exact mais exprimé par une litote. je serai plus brutal en disant pour que chacun entende ce qui lui fait plaisir d’entendre !

                Ce genre de personnes est éminemment dangereux : professionnellement j’ai failli me faire berner sur un sujet technique très grave par un prof, d’abord entendu dans un congrès avec un langage et des propos paraissant intéressant mais qui en fait les fois suivantes fournissait à son interlocuteur le discours adéquat non au problème mais à la psycho ..... Il pensait ainsi recueillir de l’argent pour ses études .....

                C’est bien plus courant qu’on ne le croit et sur des sujets importants et graves : pure démagogie larvée.


              • Abou Antoun Abou Antoun 23 décembre 2016 12:37

                Le métier de politicien devient difficile.
                Soit vous mentez effrontément (version Hollande) et vous en prenez plein la tronche pendant le mandat. Soit vous annoncez la couleur (version Fillon) et votre élection est fortement compromise quand on connaît vos noirs dessins.
                Bref, en politique toute vérité n’est pas bonne à dire, ni à cacher. De quoi s’en détourner et faire un vrai boulot.


                • HELIOS HELIOS 23 décembre 2016 15:40

                  @Abou Antoun

                  Vous oubliez un simple detail, c’est que celuyi qui fait de la politique doit -au moins- etre en accord avec la tendance générale.

                  Hors, aussi bien hollande qui n’a pas voulu respecter la tendance demandant la minoration de l’influence de la finance, comme Fillon qui oublie que la tendance est bien a la secu publique... n’ont pas respecté la tendance.

                  Etre franc ou non, mais proposer des options politiques qui ne respectent pas la tendance ont vocation a être rejetés. Demain la France ne va pas être communiste parce que ce n’est pas la tendance. Ecouter Melanchon, par exemple, serait une erreur car ses propositions, sincères ou non, ne sont pas acceptables pour la majorité des français, peu importe si de nombreux détails vont dans le bon sens.

                  Alors qui me direz vous ? 
                  Regardez et ecouter bien... faites un scoring sincère et evaluez qui est le plus dans la tendance ?

                • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 décembre 2016 19:12

                  @Abou Antoun
                  Je vous cite :
                  « Soit vous mentez effrontément (version Hollande) »

                  Pouvez-vous précisez sur quoi il a menti ?

                  La seule chose qu’il a effectivement passé à la trappe c’est sa grande réforme fiscale, qui s’est enlisée dans le CICE, une énième exonération fiscale (l’inverse d’une réforme), compensée par une hausse de TVA (alors que dans sa campagne, la TVA sociale était décrite comme l’horreur absolue !).

                  Mis à part ce détail, F Hollande n’a menti sur rien, puisqu’il n’avait, pour tout programme, que celui d’empêcher la réélection de N Sarkozy.

                  De ce côté là, la mission a été remplie, on ne peut pas le nier...


                • baldis30 23 décembre 2016 21:06

                  @HELIOS
                  bonsoir,

                  donner au public ce que croit le public auquel on s’adresse,.... mais malheureusement si le public est diversifié il y a toujours des composantes permanentes qui finissent par s’apercevoir de la distance qui existe entre les propos d’une semaine et le langage de la semaine suivante !

                  cela s’appelle la lucidité, c’est une conséquence de l’instruction et des peuples ignares sont bien plus faciles à gérer ( berner !) que des peuples instruits ....., avec le revers de la médaille sculptée par Lincoln :

                  « L’éducation coûte cher , essayez l’ignorance »


                • Et hop ! Et hop ! 23 décembre 2016 23:18

                  @Olivier Perriet : «  Pouvez-vous précisez sur quoi il a menti ? »


                  Mon ennemi, c’est la finance sans visage... : Il choisit Macron de chez Rothshild comme conseiller économique spécial puis comme ministe des fiannces, et la France est le ays qui a opposé son véto au projet de l’UE de mettre en place la taxe Tobin.

                  Je suis socialiste, et il détruit tout le droit socail : la loi El Kemeri rend les conventions collectives facultatives pour les entreprises du Cac40 et les multinationales.


                • egos 23 décembre 2016 13:40

                  Bien bien, 

                  de bonnes intentions.
                  Apparemment les bouledogues ne mangent pas du Vert,
                  au demeurant, nos variétés locales, n’étant pas authentifiées, peuvent s’avérer toxiques pour le corps et le cérébral. pour les espèces supposées résistantes.

                  • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2016 13:45

                    Une fois le discours de Valls dépoussiéré de tous ses mensonges on retrouvera au fond un Fillon embusqué....


                    • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2016 13:47

                      VOLTAIRE : « la politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire »......


                      • baldis30 23 décembre 2016 21:08

                        @zygzornifle

                        Clemenceau répondit à l’une de ses maîtresses qui lui demandait pourquoi il n’aimait pas les politiciens :

                        ’La moitié n’est capable de rien , l’autre moitié est capable de tout "


                      • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2016 13:48

                        Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu’il lui faut oublier....Frédérique Dard


                        • roby 23 décembre 2016 13:53

                          Pour ceux qui ont la mémoire courte, Fillon veut augmenter la TVA de deux points pour alléger les charges des entreprises, taxe la plus injuste qui existe ; faire passer la retraite à 65 ans, et revenir aux 39 heures sans revaloriser au prorata temporis ! Ceux qui voteront, ou qui ont voté pour cet énergumène qui n’a jamais travaillé de sa vie dans le privé, ni créé la moindre entreprise, sont soit rentiers, soit aveugles. Il ne faut pas oublier non plus qu’il est co-responsable du calamiteux quinquennat de Sarkozy et sa bande du Fouquet’s qui ont pillé la France.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires