• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vers la disparition des retraites par répartition ? sauf si on se bat (...)

Vers la disparition des retraites par répartition ? sauf si on se bat !

l y a une semaine les retraites défendaient massivement dans la rue pour défendre le niveau des pensions et l’avenir du système de retraite par répartition.

Pour les retraités, les militants du PRCF ont des propositions, concrètes, réalistes et utiles, à commencer par la défense du système de retraites par répartition et de la SECU

  • Une gestion démocratique par les assurés de la sécurité sociale avec transparence des budgets
  • Abrogation des ordonnances de 1967 sur la sécurité sociale et de toutes les mesures restrictives prise par la suite
  • Gratuité totales des soins
  • Suppression du forfait hospitalier
  • Développement d’un grand service public de médecine préventive : médecine du travail autonome par rapport au patronat…
  • Embauche des personnels nécessaires au bon fonctionnement des hôpitaux
  • Maintien de la retraite par répartition

La baisse programmée des pensions vise à généraliser les retraites par capitalisation comme complément de retraite jusqu’à la disparition totale des retraites par répartition. Les expériences étrangères et particulièrement américaines après la crise financière ont montré à quel point les retraites par capitalisation sont très dangereuses, car, elles peuvent s’évaporer en cas d’effondrement boursier et un certain nombre d’économistes n’exclut pas pour les années à venir une crise financière mondiale. Qui seront les seuls gagnants de cette contre-réforme ? Les banquiers et les assureurs.

 

De la sécurité sociale dépendent la santé et la garantie d’une retraite décente. La nature de notre système de protection sociale est essentielle à la satisfaction de ces besoins, car la propagande officielle ne nie pas les besoins, mais prétend mensongèrement que « le marché » est le seul apte à pouvoir les satisfaire par la privatisation et la capitalisation, par l’assurance privée ou éventuellement mutualiste.

Macron Président des riches et valet de l’Union européenne veut privatiser la retraite par répartition : un marché de 294 milliards d’euros par an !

Macron Président des riches et valet de l’Union européenne s’attaque à la retraite par répartition parce que les pensions de retraite d’un montant de 294 milliards d’euros échappent aujourd’hui au profit privé à celui des multinationales de la banque et de l’assurance qui n’en gèrent directement que 2 milliards. Voilà tout l’enjeu de la contre-réforme des retraites.

Rappelons que comme le PRCF l’avait déjà dénoncé, les « réformes » des retraites qui ont eu lieu depuis des décennies, ont conduit à un effondrement généralisé des niveaux de pensions, plongeant 1 million de nos aînés dans la pauvreté. Avec la contre-réformes Macron ce sont plusieurs millions de nos concitoyens qui iront grossir le 9 millions de pauvres que compte déjà notre pays.

Le programme politique du PRCF va à l’encontre de cette politique de casse non seulement de notre Sécu et de nos retraites mais aussi du système public de santé.

Pour nos retraites, se défendre contre Macron ne suffit pas, il faut s’attaquer à l’Union Européenne

S’attaquer à Macron ou à son gouvernement ne suffit pas, il faut s’attaquer aussi à l’Union européenne. C’est pourquoi le PRCF appelle à cibler clairement l’UE, cette prison des peuples dirigée depuis Berlin qui orchestre les mauvais coups à l’échelle de tout le continent et dont certains dirigeants clament que « pour construire (LEUR) Europe, il faut détruire (NOTRE) France ». Le PRCF appelle aussi à cibler l’OTAN, cette machine à exporter les guerres US et l’euro, cette austérité continentale faite monnaie.

Osons le seul mot d’ordre qui effraie vraiment Macron, l’UE et le Capital : le FREXIT PROGRESSISTE. Car il faut sortir de l’UE/euro/OTAN par la gauche, pour nationaliser le CAC 40 et les banques, construire des coopérations internationales véritables, planifier la renaissance du produire en France, développer à égalité les territoires, élargir la démocratie populaire (y compris à l’entreprise !) et marcher vers la rupture révolutionnaire avec l’inhumain système capitaliste. Ce n’est pas en sortant de l’UE, de l’euro et de l’OTAN que nous ne nous en sortirons pas. Au contraire, c’est si nous n’en sortons pas à temps, et par la porte de gauche, que nous « y resterons » !

https://www.initiative-communiste.fr/articles/vers-la-disparition-des-retraites-par-repartition-sauf-si-on-se-bat/


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • JL JL 24 octobre 2018 15:05
    @JL
     
     ce ne sont pas les traités qui interdisent les politiques de la demande (de gauche), pas besoin : ce sont les oligarchies dominantes, le Medef principalement en France, qui y veillent.

  • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2018 15:08

    @JL

    « le Medef principalement en France, qui y veillent. »

    Attaquer lâchement l’armateur de l’Aquarius, c’est pas très progressiste...


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 24 octobre 2018 15:06

      Tout cela ne sert à rien puisque nous n’avons plus les moyens, cet article n’est que de la poudre aux yeux.


      • Lugsama Lugsama 24 octobre 2018 19:07

        La réforme ne prévoit ni la privatisation, ni la fin du système par répartition. Bon l’auteur nous sortait la même chose avec la fameuse « privatisation » de la SNCF qui n’a malheureusement jamais été au programme..


        • Fergus Fergus 25 octobre 2018 11:14

          Bonjour, PRCF

          Non, ce n’est pas la fin du système par répartition qui est en débat, mais l’instauration d’une répartition par points potentiellement dangereuse car elle peut donner aux pouvoirs publics un levier de baisse à effet immédiat.

          Alors, oui, il faut défendre les retraites pour que le système à venir soit équitable.

          Non, les retraités ne sont pas descendus « massivement » dans les rues. Et c’est bien le problème !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès