• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vote « utile » et vote « rejet »

Vote « utile » et vote « rejet »

C’est fait, ce fameux mois de janvier « stratégique » vient de rendre l’âme sans que pour autant nous y voyons plus clair. Encore que ? Il est en effet courant d’entendre que cette échéance du mois de la galette est capitale pour apprécier les tendances « lourdes » en matière électorale printanière. Nous en sommes aux crêpes et il serait prétentieux de risquer un pronostic à l’emporte-pièce en ce qui concerne l’issue d’un deuxième tour escompté Hollande-Sarkozy. En revanche, c’est peut-être là ou janvier garde son intérêt, des tendances s’affirment quant à cette présence au second tour, tant il est vrai que l’on a pu longtemps gloser sur le sinistre syndrome de « Jospin éliminé dès le premier » Comme si cette mémoire de l’avatar donnait un sérieux coup de gomme aux candidats réputés « simples figurants » du premier tour. Manifestement ils sont à la peine dans « la ligne d’en face », avant le dernier virage. François Bayrou, après avoir très bien réussi son premier saut d’obstacle et engrangé les points attendus, semble piétiner devant la rivière des tribunes. Tout à coup pris par la peur de se mouiller les sabots, il ralentit sa progression, pour ne pas dire fait du sur place. Marine Le Pen essaye à nouveau le coup du déni démocratique et des parrainages introuvables, mais elle a en fait, depuis longtemps déjà, jeté tous ses arguments dans l’arène ; elle aussi piétine. Les deux outsiders désignés comme pouvant venir perturber une finale programmée sont ainsi en pleine stagnation. Que dire sans vouloir être blessant de la pauvre Eva Joly, complètement « inexistante » et qui risque bien de le rester. C’est, je crois, le principal enseignement de ce mois de janvier proclamé moi des « cristallisations »

L’annonce du retrait de Jean-Pierre Chevènement est un signe. Le Tché a bien compris que le vote « utile » était en train de remanier les cartes, laissant de moins en moins de place pour des candidatures de témoignage soucieuses d’éviter un score par trop modéré. Ce retrait bénéficiera sans doute beaucoup à Jean-Luc Mélenchon qui lui représente véritablement une force de gauche alternative crédible, s’appuyant sur une structure « partisane » véritable (le PC). Le candidat du Front de Gauche réussira sans doute son pari de rééquilibrer la gauche et de redonner ce faisant un peu d’espoir à cette « autre gauche » au moment des élections législatives qui suivront. Cependant personne ne peut penser sérieusement que Mélenchon puisse venir s’insinuer entre les deux « finalistes escomptés » Son challenge est d’atteindre un score à deux chiffres au premier tour et il peut réussir. Ce n’est pas neutre, mais ne change pas radicalement la donne. La religion du « vote utile », la crise économique succédant à la crise financière est un facteur facilitant indéniable, aura certainement une conséquence sur le premier tour : une abstention plus élevée au premier tour que lors des dernières élections présidentielles. Mais rien ne dit que l’abstentionniste du premier tour ne se mobilisera pas en vue de la « photo finish » Toutes ces nouvelles configurations rendent le pronostic final, pour l’instant très aléatoire. D’autant plus d’ailleurs, qu’après avoir chacun délivré le message de janvier, Hollande et Sarkozy ne vont pas tout de suite abattre trop vite d’autres cartes. La parole est maintenant aux « vedettes américaines » (plus ou moins bien choisies), de haut niveau, tel Alain Juppé la semaine dernière et François Fillon hier soir avec Pujadas pour Sarkozy, Martine Aubry en face de Fillon pour le compte de Hollande. Alors que le total de la gauche, au premier tour, n’est pas transcendant (environ 43%) François Hollande fait le pari d’un renfort de tous ceux qui communient dans un anti-sarkozysme viscéral, transcendant les clivages « partisans ». Ayant en partie réussi son opération « vote utile » pour le premier tour, il lui reste à gagner son pari « vote rejet »

Le Blog


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • CUIT...CUIT SARKOZY...

    DEVISE DES OUVRIERES D’USINES EN BRETAGNE SUD« saluez riches heureux ces pauvres eb haillons qui gagnent vos millions »...... 1902..........droite.......................2012..plus aucune usine...

    C ’EST VRAI ....POUR LES RICHES....LA GALETTE C EST TOUS LES MOIS............


    • JL JL1 3 février 2012 09:57

      Bonjour,

      cet inventaire des concurrents est assez bien vu, même si les bayrouistes n’y trouvent pas leur compte. Un oubli volontaire ?

      Si je voulais faire un pronostic, je dirais que, même si le bon sens l’emporte à gauche, - par bon sens, j’entends le rejet du vote utile -, il est probable que Mélenchon n’empêchera pas Hollande de se qualifier.

      En revanche, en face, les chances de sarkozy sont bien minces, et des trois candidats déclarés de droite, bien malin celui qui peut dire à ce jour, lequel affrontera Hollande au deuxième tour.


      • amiaplacidus amiaplacidus 3 février 2012 09:59

        Je pense, au contraire, que les choses se sont décantées.

        Deux candidats principaux :
        à « gauche » : Hollande,
        à droite : Sarko.

        Trois candidats sérieux pouvant faire office de recours :
        à gauche : Mélanchon,
        à droite : Bayrou, Marine


        • Yvance77 3 février 2012 10:03

          Salut,

          Le programme de Flamby est simple :

          « si vous avez détestez le règne pipolesque votez pour le régime minceur de la gauche de droite »

          Ça fait un peu court tout de même.

          Mais en aucun cas c’est un vote utile.

          Si on veut changer c’est possible, il suffit d’avoir du courage.


          • Aldous Aldous 3 février 2012 10:45

            Article plaisant mais qui rate la véritable interrogation de l’électeur de 2012 qui ne porte plus sur le vote utile mais sur l’utilité du vote.


            • LE CHAT LE CHAT 3 février 2012 11:39

              oui ,entre Talonetto et Flamby , il n’y aura qu’un seul vainqueur , Goldmann Sachs !
              même pas la peine d’aller voter pour un tel choix de second tour ...


            • cyril07 3 février 2012 12:09

              Cependant personne ne peut penser sérieusement que Mélenchon puisse venir s’insinuer entre les deux « finalistes escomptés », si moi je le pense et l’espère car c’est de la gauche dont les Français ont besoin, non du PS et du programme Hollande. Hollande a fait la politique du PS pendant les 10 années où elle a délaissé les intérêts des Français, Mélenchon se battant alors contre cette politique destructrice (dont on sait que l’électorat ouvrier a fuit). Bref, c’est l’humain d’abord et rien d’autre, même pas au second tour, même dans un cas de figure PS/FN.


              • eric 3 février 2012 12:21

                Et avec une photo des protagonistes, pas un mot sur le debat d’hier soir, comme la plus part des medias. Le nouvel obs, un mot sur le silence de Fillon sur son avenir par exemple.
                On a la patronne du principal parti d’opposition avec le premier ministre de la majorite. On assiste a une deculottee sans nom de la premiere. Elle s’est livree a une loghorree de slogans de campagne en restant a la surface de tout et sans trouver de reponses aux arguments chiffres de Fillon qui les demontent les uns apres les autres.
                Et a la fin, Madame Aubry demande de l’aide pour une entreprise de sa circonscription, comme si elle etait deja resolue a une defaite nationale et a l’imperieuse necessite pour les pointures du PS d’assurer leurs arrieres localement....

                On voit deja se dessinner la campagne en contre de l’UMP et sa redoutable efficacite potentielle.

                Le silence de mort du monde mediatique est bien la reaction aterree des partisants de l’Union de la Gauche qui decouvrent tout a coup qu’ils pedalent dans le vide sur la foi des sondages depuis 6 mois mais qu’il serait temps d’avoir des propositions politiques serieuses


                • manech42 manech42 3 février 2012 21:49

                  Sarko va prendre la déculottée la plus retentissante de toute la cinquième république mais ce ne sera pas le plus spectaculaire des évènements car les députés UMP vont être laminés aux législatives, dans quelques mois leur parti sera détruit et pour la plupart d’entre eux leur carrière de gangsters avec et c’est mérité, pauvre France ! 


                • L'enfoiré L’enfoiré 3 février 2012 20:34

                  Alors, qu’est-ce que j’apprends, il parait que notre premier Di Rupo est l’ami commun des deux interlocuteurs.
                  Le NouvelObs en parle aussi.
                  Il faut peu de choses pour devenir célèbre, non...
                  Être du PS et sortir du chapeau après 150 jours de sommeil.
                   smiley


                  • lalejand lalejand 10 février 2012 12:44

                    Une initiative intéressante qui permettrait de tordre le coup au vote utile : https://experience2012.votedevaleur.org/

                    (pour en savoir plus : http://www.votedevaleur.org)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires