• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Ces catholiques fascinés par l’Islam radical

Ces catholiques fascinés par l’Islam radical

Il paraît que Salah Abdelslam, l'unique survivant du commando meurtrier des attentats du Bataclan, ce salopard n'ayant manifesté aucun remords, reçoit du courrier abondant de nombreux catholiques qui souhaitent dialoguer avec lui sur leurs fois religieuse respective. Je connais bien ce genre de croyants. Ils sont persuadés de l'universelle bonté du genre humain à condition d'être gentils tout pleins, de faire des beaux sourires à celui qui est différent. Ils sont convaincus que c'est ainsi que ça fonctionne.

Ils ont des initiatives se voulant bénéfiques mais qui légitiment la montée en puissance de la frange la plus radicale des musulmans. On note que sur ce site la jeune femme en page d'accueil est voilée...

Ce n'est pas qu'ils me soient forcément antipathiques. Leur côté illuminé mais gentil les humaniserait. Mais ce genre de discours se voulant contre vents et marées positif m'agace par sa candeur, sa naïveté et parfois sa sottise. Mais ces catholiques sont aussi pour certains, pas tous, simplement de ces pauvres d'esprit dont parlent les Béatitudes. Pour les autres, je crois que cette volonté de dialogue en lui-même impossible dés le départ avec Salah Abdelslam est symptomatique de plusieurs choses :

Leur ignorance crasse des histoires religieuses des monothéismes en devient presque remarquable...

La perception du divin en Islam est à l'inverse de la perception du divin dans le catholicisme. Je ne saurais trop leur conseiller à ce sujet la lecture de l'ouvrage « La Croix et le Croissant » du prêtre libanais Antoine Moussali écrit dans un style fleuri et clair. Sans haine ni caricature, il démontre preuves à l'appui, il connaît le Coran sur le bout des doigts, qu'Allah, ce dieu abstrait, intellectuel, insaisissable, n'est pas le Dieu des catholiques qui est une personne ;

Ce désir d'échange comme dans une de ces réunions de prières sur-affective qu'ils affectionnent montre surtout leur appétence pour les bons sentiments donnant d'eux une image flatteuse...

 

Les bons sentiments sont toujours plus confortables à vivre que la confrontation avec le réel. Voir l'humanité et la crise actuelle, spirituelle et intellectuelle, que nous vivons à travers des lunettes roses c'est plus simple. Ce goût pour la mièvrerie est finalement engendré par leur indifférence bien réelle envers le sort de ceux qui ont à subir les massacres commis par l'Etat islamique au Proche Orient ou en Occident à commencer par les persécutions bien réelles des chrétiens d'Orient :

Ces catholiques ne veulent d'ailleurs pas en parler par peur de stigmatiser disent-ils, par peur de jeter l'opprobre sur une population affirment-ils. Il y a aussi dans leurs motivations un zeste de lâcheté et le désir d'acheter la paix civile en acceptant toutes les coutumes les plus obscurantistes au nom d'une foi. Il est beaucoup plus important de se rassurer sur le couple, la famille, les enfants, de se construire l'image de familels modèles tellement comme il faut. Bourgeoises mais magnanimes avec les pauvres et les moins favorisés, à commencer par les pauvres plus exotiques, pas les pauvres qui font ploucs franchouillards.

Ils sont fascinés par la foi certes objectivement ardente selon son point de vue de Salah Abdelslam car la leur est bien tiède. Ils voudraient bien pouvoir choisir ce qui leur crée le moins d'obligations morales possibles envers leurs prochains comme ces croyants qui prétendent être catholiques mais en dehors de l'Eglise à cause de ses dogmes.

Ils sont fascinés par sa solidité apparente. Je dis apparente car finalement Abdelslam et consorts ont une foi extrêmement fragile ayant besoin de tant de haine et de violence, de tant de tueries pour la justifier.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury 


Moyenne des avis sur cet article :  2.52/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • Montdragon Montdragon 3 février 15:43

    Toute une frange CFDT, JOC, La Vie etc..cherche à tout prix à comprendre la souffrance de l’autre.
    Cette souffrance leur est tellement insupportable qu’ils font de bien piètres parents, par ex.
    Je me suis extirpé ado de ce cloaque vivreensemblesque dès les années 90, pour laisser ces fous furieux ouverts à leur merde mondialisée, mais souvent bourgeois..hein.


    • V_Parlier V_Parlier 4 février 09:00

      @Montdragon
      « cherche à tout prix à comprendre la souffrance de l’autre. » -> Oui, enfin à condition que cet autre ait bien été défini comme plaignable par notre presse éclairée.

      Mais vous résumez assez bien le milieu auquel on restreint souvent et abusivement l’ensemble des catholiques. Il suffit toutefois de voir les thèmes prioritaires des magazines chrétiens pour écoliers, ou même de prendre connaissance des positions de La Croix, pour s’apercevoir que ce sont des gens de ce milieu qui règnent sur « l’info chrétienne », les autres passant pour infréquentables même sans être forcément identitaires.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 11:23

      @V_Parlier

      Il y a plus de 60 ans j’ai milité à la JOC et, aujourd’hui encore, je trouve que c’était un excellent engagement pour le chrétien de milieu ouvrier que j’étais. Rien à voir, donc, avec le cloaque vivrensemblesque dont Montdragon dit s’être extirpé rapidement. Je reconnais cependant que je fus de ces militants dont la volonté de comprendre la souffrance de l’autre ont fait de bien piètres parents. À la JOC comme ailleurs, un militantisme excessif ou mal pensé peut conduire à se comporter très mal avec ses proches.

       

      Vous avez raison de relever la responsabilité, dans le confusionnisme cultivé par le catholicisme actuel, des prétendus chrétiens qui règnent sur « l’info chrétienne ». Toutefois, sans que les autres soient pour autant infréquentables, ce sont bien tous les catholiques qui persistent, avec la hiérarchie de leur église, à maintenir ce qui reste, au sein du christianisme, un enseignement dogmatique indirectement mais bien réellement criminogène.


    • mmbbb 4 février 11:55

      @Pierre Régnier je suis un ancien enfant de choeur , vacciné a vie J’aurais aime que l on m enseigna en cours complementaires la philosophie et les mathematiques . Il est vrai que les cathos peuvent etre fascines par cette image de l islam qui leur envoie celle du catholicisme triomphant de jadis . Il est vrai aussi que les laicards intégristes qui ont mis à bas « l infâme » terme de Voltaire désignant l Egilse, ont été le moteur de cet islam conquérant en france en particulier, Aurions pu imaginer une décision du conseil d ’etat invalidant une tenue vestimentaire ostentatoire d’une frange radicale integriste catholique. Non la République aurait ete en danger . De surcoit la philosophe Delsol Chantal dans un entretien au Fig profitait de cette aubaine ; selon elle la laicite etait un frein a l expression de sa religion . Nous ne remercieront jamais assez les laicards intergristes qui ont ete la cheville ouvriere du renouveau du religieux dans l espace publics Les cathos emboitent le pas peut on leur reprocher non


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 12:30

      @mmbbb

      L’ancien enfant de choeur vacciné à vie que vous êtes situe dans le passé le gravissime problème qui se pose et que je pose dans le présent et dans l’avenir. Qu’il soit « radical » ou « modéré » (expressions qui n’ont pas de sens dans ses croyances et dans son enseignement mais que tiennent à inventer les gentils cathos comme ceux dont il est question dans l’article) si l’islam parvient à conquérir la France, ce sont aussi tous les apports très positifs de ses philosophes et gouvernants athées du passé qui volent en éclat. Un très négatif changement de civilisation.


      Un épouvantable cadeau fait à nos enfants, petits-enfants et les suivants.


    • Neymare Neymare 3 février 15:48

      La croyance d’abdeslam et des autres djihadistes n’est pas une foi : c’est du meme ordre qu’un nationalisme.
       Je suis faible et ignorant (ou il me semble que le regard de la société sur moi est dénigrant) donc je me place sous la coupe de quelque chose qui me semble fort, en l’occurence l’idée d’un Dieu ou un nationalisme, auquel je m’assimile
      L’ego humain n’ayant aucune référence (les humains ne savent pas qui ils sont en réalité), ils sont obligés d’assimiler leur ego à quelque chose de plus fort ou de considérer comme tel : on s’assimile à son travail quand on a un status social ou un salaire élevé, à sa religion, à sa nation, voire à sa voiture
      Car on est dans une société ou il faut absolument etre quelqu’un, ou l’apparence est plus forte que l’etre. Donc ces jeunes paumés ignorants de tout se batissent un ego en se racontant une belle histoire de héros jdihadiste luttant pour un Dieu imaginé par leur pauvre esprit contre des mécréants
      Tous les etres humains se racontent des histoires qui permettent momentanément de remplir le vide sidéral qu’est l’ego : on est tous comme ça à tenter de se valoriser pour un oui ou pour un non, une sorte de supplice des danaides. mais meme l’ego des plus riches et des plus puissants est totalement vide, une illusion, c’est pour ça qu’ils n’en ont jamais assez.


      • Amaury Grandgil Amaury Watremez 3 février 15:51

        @Neymare
        Non nous ne sommes pas tous comme ça, notre aliénation sociale ne nous pousse pas tous à faire sauter des bombes.


      • Neymare Neymare 3 février 15:59

        @Amaury Watremez
        Heureusement !! ce besoin de remplir le vide de l’ego est le moteur de l’etre humain. Sans ça, il n’y a nul besoin de se casser la tete : ainsi par exemple chez les moines de telle ou telle religion qui suppriment l’ego (c’est le but final de la vie monastique), il n’existe plus de moteur : ils sont heureux et ne ressentent nul besoin de faire quoi que ce soit
        Et nous sommes (presque) tous comme ça, meme si la majorité d’entre nous trouve des dérivatives plus constructrices que le djihad (heureusement). Mais le fonctionnement reste le meme


      • Amaury Grandgil Amaury Watremez 3 février 16:43

        @Neymare
        le but de la vie monastique est de faire disparaitre l’éros au profit de l’agapé, ce n’est pas tout à fait pareil (je sais je chipote)


      • njama njama 3 février 16:52

        @Amaury Watremez
        dans la comparaison des religions, hormis dans les christianismes orthodoxe et catholique, ainsi de les déviances tardives bouddhistes, le monachisme est étranger au judaïsme, à l’Islam et à bien d’autres religions. Il doit donc être consubstantiel à une doctrine théologique singulière (interprétation) qui l’encourage, mais qui tire ses sources d’on ne sait où ... mais pas à ma connaissance des Écritures.


      • @Amaury Watremez

        ce genre de personnes (catho intègristes ) ces salopards !!! sont aussi fous que les djihadistes.....

        CE N’EST PLUS L’OPIUM MAIS UN POISON MORTEL QU ’ILS DISTILLENT /la haine des mécréants : NOUS LES LAICS  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:00

        @njama
        Le monachisme n’est pas du tout étranger à l’Islam à Jérusalem on peut visiter non loin du Mont des oliviers un ancien monastère soufi, dans le Wadi Moussa


      • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:02

        @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE
        Ce ne sont pas du tout des cathos intégristes, ce serait même plutôt l’inverse en général.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 15:59

        @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

        Actuellement le poison mortel, pour la République et ses valeurs, est plutôt distillé par la haine, envers les catholiques et les juifs, des militants de la fausse Gauche au pouvoir.

         

        Ce sont eux qui, avec l’appui des historiens de la laïcité figée dans sa conception de 1905 (à une époque où l’islam était absent du pays) tiennent à ce que soient traitées (acceptées) de la même manière les religions pacifiantes (ou pour le moins pacifiques) et celle dont la prétendue « juste violence voulue par Dieu » a été dès sa création déclarée valable jusqu’à la soumission à son Dieu Allah de tous les peuples de la terre.


      • kalachnikov lermontov 3 février 16:11

        Ne voyant que le titre, tout d’abord, ça a fait bing dans ma tête... ’Watremez’, eh ouais, bonne pioche.

        Tout d’abord, pourquoi ce ’radical’ feuille de vigne ? Je croyais que l’islamisme n’existait pas, qu’il n’y avait pas d’islam modéré ou radical, mais l’islam tout court ? Tu es dans le déni, Watremez, espèce de bobo nanti.

        Plus sérieusement, je suis scandalisé par la nénette voilée de la tof. Tout d’abord, je me suis dit : l’une est voilée parce qu’elle symbolise l’islam, et l’autre ne l’est pas parce qu’elle symbolise le christianisme. Et je me suis dit que ça serait trop simple vu qu’on serait en pleine négation du Grand Remplacement de la vieille raciste par la beurette malotrue dans le Grand Bus républicain démonétisé. Et là, ça a fait tilt : il manque une vieille juive à perruque* pour que le panorama soit total totalitaire, Soral a raison, quoi ! Donc, je pense que c’est un coup d’sraël ou du Crif, allez savoir.

        D’un autre côté, un doute sérieux m’assaille car j’ai cru lire dans un livre révisionniste appelé le nouveau testament (un fake antisémite commandé par la Rome antique où on explique que le Mossad de l’époque fait assassiner un activiste bolchevique avant l’heure qui circule à dos d’âne) que les femmes du temps du Jésus avaient souvent le fichu sur la tête. Et je crois m^me me souvenir qu’autrefois dans les églises, il n’y a pas si longtemps, avant que l’Ue ne nous amène ces Roms tous des voleurs, quand il y avait encore statues, ciboires, chaises et tentures dans les églises, eh bien la Vierge était souvent représentée ainsi. Je me trompe sans doute, je ne sais plus, faut dire qu’on n’est plus chez nous, on en perd son latin.

        Je pourrais dire aussi que ma grand-mère, originaire des pays de l’Est, avec l’image du pape dans la cuisine, ne sortait surtout jamais de chez elle sans son fichu mais je ne veux pas abuser.

        *"Chez les juifs orthodoxes, un code de modestie interdit aux femmes mariées de montrer leurs cheveux en public. Selon la tradition rabbinique, en effet, la chevelure d’une femme est sa “plus grande fierté” et doit donc être couverte en dehors du foyer conjugal. Toutefois, les interprétations varient. Certaines se contentent de porter un couvre-chef à la synagogue. D’autres couvrent leurs têtes lorsqu’elles sont en compagnie, à l’aide d’un foulard appelé tichel. D’autres encore font couper court leurs cheveux, tandis que les plus extrémistes se rasent entièrement le crâne. La majorité d’entre elles, cependant, portent une perruque, qu’on appelle sheitel.« 

        http://www.courrierinternational.com/article/2004/06/03/vent-de-panique-sur-les-perruques-ultraorthodoxes&nbsp ;

        http://www.massorti.com/spip.php?page=imprimer&id_article=551

         »Il y a surtout des Juifs leurs femmes portent perruque
        Elles restent assises exsangues au fond des boutiques" [Apollinaire, in ’zone’]


        • njama njama 3 février 16:44


          Maronite à la fontaine, Émile Vernet-Lecomte (1863)
           smiley


        • Amaury Grandgil Amaury Watremez 3 février 16:45

          @lermontov
          Oui, l’Eglise était loin d’être parfaite et ne l’est toujours pas, et le statut des femmes n’était pas terrible, mais les chrétiens avaient l’exégèse et la sécularisation. L’Islam refuse et l’une et l’autre ce qui complique singulièrement les choses.


        • njama njama 3 février 17:14

          @Amaury Watremez
          ben, elle est pas très jolie ma petite maronite à la fontaine ?
          L’affaire du voile « islamique » est une invention de Sarkozy en 2003, bien des musulmanes n’en portent pas, ou plus.
          mais les chrétiens avaient l’exégèse et la sécularisation
          La sécularisation commence il me semble avec le protestantisme, puis par la Révolution française, puis par la loi de 1905. Elle est donc récente historiquement, et ce phénomène philosophique et politique européen a exercé dans la foulée une forte influence sur les pays musulmans qui n’y étaient pas insensibles. « L’islamisme » étant peut-être cette poussée réactionnaire intégriste fortement rétive à ce changement de paradigme social.

          Nahda : renaissance culturelle et religieuse, éveil politique dans le monde arabe au XIX ème siècle


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 février 19:23

          @njama
          « L’affaire du voile « islamique » est une invention de Sarkozy en 2003, »

          Je croyais que c’était une invention du temps des Croisades sionistes, il y a plusieurs siècles smiley


        • Passante Passante 3 février 19:34

          @njama

          plutôt décolletée votre maronite quand même, non.. ?
          il s’agit de la fontaine du village de bécharé,
          (mais les cactus sont complètement fake puisque c’est en altitude, pas loin des cèdres)


        • V_Parlier V_Parlier 4 février 09:08

          @lermontov
          "les femmes du temps du Jésus avaient souvent le fichu sur la tête. Et je crois même me souvenir qu’autrefois dans les églises, il n’y a pas si longtemps, avant que l’Ue ne nous amène ces Roms tous des voleurs, quand il y avait encore statues, ciboires, chaises et tentures dans les églises, eh bien la Vierge était souvent représentée ainsi.« 

          Mais vous oubliez une chose, mon cher : Ce fichu tel que montré effectivement sur la photo n’a rien à voir avec un hidjab ou chose de ce genre. En effet la photo n’est pas honnête, tout comme vous, car elle aurait du montrer une tête bien emballée façon mamie saoudienne (quand elle est chez elle à visage découvert, soit). Du style de ce que je vois assez souvent quand je sors dans mon quartier. Pour résumer en quelques mots : Cet innocent fichu est encore bien trop »débauché" pour illustrer la relation avec l’islam radical.


        • V_Parlier V_Parlier 4 février 09:11

          @Passante
          « plutôt décolletée votre maronite quand même, non.. ? »
          Et surtout, elle porte une coiffe qui ne pourrait aucunement s’apparenter à un « foulard islamique », selon le vocabulaire courant.


        • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:57

          @lermontov
          Non l’islamisme n’existe toujours pas, mais j’avais juste besoin d’un titre qui interpelle c’est tout


        • njama njama 4 février 11:05

          @V_Parlier
          le voile « maronite »
          une victime parmi tant d’autres des écrits de Paul de Tarse reflets de la pensée machiste juive qui s’est propagée vraisemblablement par mimétisme chez les musulmans.
          Le voile, c’est « à cause des anges » !!! Lol

          Première épître aux Corinthiens, 11 : 2-16
          6 Si la femme ne porte pas de voile, qu’elle se fasse tondre ! Mais si c’est une honte pour une femme d’être tondue ou rasée, qu’elle porte un voile ! 7 L’homme, lui, ne doit pas se voiler la tête : il est l’image et la gloire de Dieu ; mais la femme est la gloire de l’homme. 8 Car ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme, 9 Et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme. 10 Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête la marque de sa dépendance, à cause des anges.

          https://clio.revues.org/488


        • kalachnikov lermontov 4 février 14:02

          @ V_Parlier

          Deux commentaires, deux sornettes. Pour éviter ça une prochaine fois :

          http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/06/11/niqab-hijab-burqa-des-voiles-et-beaucoup-de-confusions_4651970_4355770.html

          Remarque : le voile n’est pas une invention de l’islam, il n’est pas spécifique à l’islam ; il n’est pas défini dans le livre des musulmans, ses variantes répondent à des particularismes locaux et parfois fantaisistes (la burqa, par exemple).

          « Et dis aux croyantes de baisser leur regard, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. »

          Une exégèse ? Les femmes doivent dissimuler leur nudité aux yeux de toutes les personnes susceptibles d’entretenir avec elle des relations dites adultères (ie incestueuses, soit littéralement non chastes). 
          Quels sont les incestes implicitement révélés ici ? La relation sexuelle avec le mâle de même parenté selon différents degrés ; le lesbianisme ; la relation sexuelle entre individus de caste différente, etc.
          Il n’est pas question explicitement de cheveux mais de poitrine (nichon) et de parties cachées. Ce qui implique qu’à l’époque il était vraisemblablement commun d’être nu ou tout au moins très cool à l’intérieur des demeures, entre soi.
          Ce serait le travail d’anthropologues et d’ethnologues de nous rencarder sur la vie quotidienne et le mode de vie en usage à l’époque ; ou la littérature. Idem concernant le pouvoir érotique de la chevelure mais on connait celui-ci (’la toilette’ de Toulouse-Lautrec, ’la chevelure’ de Baudelaire)

          Comme Njama a montré un tableau : il suffit d’étudier le mouvement dit de l’orientalisme, d’y discerner les différents sujets représentés, leur fréquence, pour deviner que l’empreinte de la religion sur ces sociétés n’était pas autrefois aussi rigide. On peut voir superficiellement dans cet article quelle dynamique va amener la dégénérescence :

          https://www.herodote.net/Orientalisme-synthese-1987.php


        • kalachnikov lermontov 4 février 14:05

          @ Amaury Watremez

          « Non l’islamisme n’existe toujours pas, mais j’avais juste besoin d’un titre qui interpelle c’est tout »

          C’est bien de confier avec tant d’ingénuité votre tendance irrépressible à la manipulation.


        • njama njama 3 février 16:38

          ce dieu abstrait, intellectuel, insaisissable, ...
          c’est aussi celui des Juifs et de Jésus, il me semble, un monothéisme au sens strict qui proclame l’Unicité de Dieu. Exode 20.3 Tu n’auras pas d’autres dieux face à moi.
          n’est pas le Dieu des catholiques qui est une personne ;
          en dehors des chrétiens trinitaires, qui y-a-t-il pour croire que Dieu est (incarné en) une personne humaine, et que de surcroit Jésus serait né « Fils de Dieu » (ce qui suppose que Dieu aurait pipé le jeu, ruine l’idée d’un sacrifice, un Dieu étant par essence Immortel)  ? Il faut toutefois reconnaître que le verset du Coran n’a rien d’ impérieux, il indiquerait plutôt que cette croyance est juste une exagération vénielle d’aucun profit. smiley
          A ma connaissance, le Trinité n’est pas un sujet de discorde d’un point de vue musulman envers les Chrétiens, le Prophète Mouhamad laissait les Chrétiens libres de leur culte et de leurs croyances, les musulmans ayant eux-mêmes une très haute idée du Messie Jésus, un profond respect pour lui et sa mère, pour tous les Prophètes d’une manière générale.

          Ô gens du Livre*, n’exagérez pas dans votre religion, et ne dites d’Allah que la Vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un Souffle venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas “Trois”. Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur. Sourate 4,verset 171,
          * ici, dans ce verset les seuls chrétiens trinitaires


          • Amaury Grandgil Amaury Watremez 3 février 16:47

            « @njama
            Oui YVH le dieu des juifs est également très abstrait, très intellectuel sans que de ma part ce soit péjoratif, mais le dieu des chrétiens est une personne, il est même trois personnes bien réelles pour un croyant...C’est là la grosse différence..


             ; »le Prophète Mouhamad laissait les Chrétiens libres de leur culte et de leurs croyances« 
            Pas tout à fait, et à condition de payer un »impôt de protection", cela s’appelait la dhimmitude

          • njama njama 3 février 17:37

            @Amaury Watremez
            Le dogme de la Trinité est bien plus un sujet de discussion (voire de discorde) des chrétiens à envers les musulmans comme envers les juifs d’ailleurs pour les mêmes raisons que je résume succinctement par « ils n’ont pas reconnu le Christ » ...
            mais d’un point de vue musulman, ils laissent les chrétiens à leurs articles de foi. Si la religion musulmane avait été aussi tyrannique que Théodose I° et bien tout simplement cela ferait belle lurette qu’il n’y aurait plus de chrétiens et de juifs en Orient, ce qui n’est pas le cas.
             
            * En 380, l’empereur Théodose I° converti au christianisme nicéen publie l’édit (dit édit de Thessalonique) suivant : « Tous les peuples doivent se rallier à la foi transmise aux Romains par l’apôtre Pierre, celle que reconnaissent le pontife Damase et Pierre, l’évêque d’Alexandrie, c’est-à-dire la Sainte Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » .

            Sur les relations du prophète Mouhamad avec les chrétiens ce sera pour un autre commentaire un peu plus tard...


          • Pascal L 3 février 22:45

            @njama
            Hum, le verset 4,171 ! Un peu trop long pour ne pas avoir été rallongé. Le rythme de la récitation se trouve perturbé.


            « * ici, dans ce verset les seuls chrétiens trinitaires » pourquoi cette précision alors que les gens du livre désigne toujours les juifs et les Chrétiens. Les mots entre parenthèses dans le Coran sont souvent ajoutés pour faire dire autre chose. Ici, c’est pour introduire la fin du verset qui semble ajoutée dans un contexte de polémique anti-chrétienne postérieure.

            « Et ne dites pas “Trois”. » On peu comprendre cette phrase comme voulant remettre Jésus à la deuxième place de la trinité et non pour dire qu’il n’y a pas de trinité. Il s’agit probablement au départ de corriger les Eglises syriaques qui placent Jésus en troisième position de la Trinité. La fin du verset a sans doute été rajouté par les perses qui n’ont pas compris grand choses aux subtilités des Eglises syriaques. 

            On retrouve dans les Codex anciens une petite manipulation bien visible à propos de l’Esprit-Saint. On peut y voir un article ajouté au texte initial. L’Esprit Saint est remplacé par l’Esprit du Saint, ce qui dans l’Esprit des Musulmans ne peut que représenter L’archange Jibril (Gabriel) qui inspire Muḥammad et lui dicte le Coran. En tout cas, cas dans ce verset 171, il est bien cité.
            Sur la trinité, il existe aussi un verset qui indique que Dieu ne peut pas avoir de filles. « Par Allah ! Vous serez certes interrogés sur ce que vous inventiez. Et ils assignent à Allah des filles. Gloire et pureté à Lui ! » (s16, 56-57 ou s6, 100). Là, on comprends que l’association qui est reprochée aux Chrétiens s’adresse en fait aux Nabatéens dont le Dieu principal avait trois filles. La Qibla a été pendant quelques temps orientée vers Petra, après Jérusalem et avant La Mecque. La pierre noire de La Mecque (cubique et non conique comme la pierre syrienne) provient probablement de Petra qui a été détruite par un tremblement de terre, obligeant les arabes à rechercher une autre ville sainte.

            Il semble donc que la trinité était reconnue par Muḥammad et que le rôle de l’Esprit-Saint ainsi que celui de Jésus a été diminué plus tard. A propos de Jésus, il est amusant de constater qu’il est cité dans le Coran comme étant la parole de Dieu (paraphrasant l’Evangile de Jean), mais Jésus ne parlait pas arabe mais araméen. Jésus est également considéré par les Musulmans comme le maître des lois parce qu’il pouvait abolir des lois juives (respect du shabat, nourritures consommables...) mais de loi, il n’en n’a jamais eu qu’une seule (aimez-vous les uns les autres...)

          • zak5 zak5 4 février 09:47

            @Pascal L
            * ici, dans ce verset les seuls chrétiens trinitaires » pourquoi cette précision alors que les gens du livre désigne toujours les juifs et les Chrétiens.

            Tout à fait

            At-Tauba 9.30. Les juifs disent : « Uzayr est fils de Dieu ! » et les chrétiens disent : « Le Messie est fils de Dieu ! »

            Ne faites pas trop attention au frère  njama, il prend les gens pour des imbéciles. et ne vous inquiétez pas, il ne peux être efficace avec son prosélytisme qu’avec la racaille, pour cela « il tien déjà sa récompense » comme disait le Christ


          • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:54

            @njama
            Le Coran selon des études récentes a été rédigé par des chrétiens dits jacobites à destination de tribus proches de Médine hostiles au catholicisme byzantin du fait de la trop grande complexité de l’exégèse.

            En quoi les dérives commis par des empereurs chrétiens minimisent-elles celles commises au nom de l’Islam ? Ce n’est pas un argument.


          • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:56

            @zak5
            Oui il tient déjà sa récompense et il me semble qu’il est déjà dhimmi dans l’âme.


          • njama njama 4 février 10:37

            @ Pascal L
            Je répondais à Amaury au sujet de la « dhimmitude » (qui dit en passant est un néologisme forgé par la sioniste Bat Yé’or, alias Gisèle Littman-Orebi née égyptienne... disciple fervente de Jacques Elul sociologue et théologien protestant, et islamophobe notoire). La stupidité de cette propagande à trois balles d’un niveau cour de récré pour tenter de discréditer l’islam finit par être agaçante. Pour sortir de ces préjugés le plus objectif serait de questionner les chrétiens d’orient eux-mêmes, Bechara Raï par exemple, patriarche des maronites qui « réfute l’allégation selon laquelle les musulmans voudraient vider la région de ses chrétiens », ou Attalah Hanna archevêque chrétien orthodoxe de Palestine (Nous, Chrétiens de Palestine, disons « Allahu Akbar »), ou Youhana Yazigi (Jean X) patriarche d’Antioche...
            Nadia Khost écrivaine damascène écrit dans son article La Chrétienté, fille authentique de Bilad el Cham« Les colonialistes occidentaux feignent d’oublier que ces pays sont le berceau de la chrétienté, et que la chrétienté est partie intégrante du tissu humain social arabe. »
            Chems Eddine Chittour dans son article « Pour la Paix au Moyen-Orient : Les chrétiens d’Orient veulent rester Arabes » précise cet état d’esprit :
            Pour sa part, le docteur Rafiq Khoury, prêtre palestinien du Patriarcat latin de Jérusalem, écrit « (…) les chrétiens font partie de l’identité de la terre et la terre fait partie de leur identité, avec leurs concitoyens musulmans. (…) L’arabité et la palestinité des chrétiens de Palestine sont des faits acquis, que nous recevons avec le lait de notre mère, comme on dit en arabe. Les relations islamo-chrétiennes en Orient en général et en Palestine en particulier, s’inscrivent dans une longue histoire, qui a à son actif treize siècles de communauté de vie, où nous avons partagé « le pain et le sel », comme on dit en arabe aussi. »

            Personnellement ayant séjourné dans qqs pays majoritairement musulman, Maroc, Israël/Palestine, Égypte et Syrie, je peux dire qu’entre chrétiens et musulmans, nulle part, et à aucun moment je n’ai ressenti une quelconque forme de condescendance ni dans un sens ni dans l’autre (ce n’est que mon témoignage bien sûr, mais qui court sur un vécu de pas mal de mois). Cette condescendance envers les musulmans me semble propre à l’Europe. Mon propos n’est pas de la juger, ni d’en analyser les ressorts historiques dus vraisemblablement à de vieilles querelles, ou identitaires, mais d’en sortir tout simplement pour retrouver une altérité saine entre gens de foi telle qu’elle me semble exister dans la mosaïque confessionnelle de cet Orient en dehors de cette récente radicalité islamiste intolérante des salafismes et wahhabisme, marginale et si éloignée de la pensée musulmane ordinaire, populaire.

            Pour en revenir à l’article d’Amaury, ce type d’échanges entre catholiques et musulman(e)s cherche peut-être à rétablir ces ponts de compréhension mutuelle, spirituelle, et intellectuelle, pour restaurer cette altérité fraternelle qui est à la base même de toute alliance qui unit des différences, préalable incontournable pour l’équité, pour la paix.


          • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:41

            @njama
            On note la fine allusion au sionisme afin d’inciter à la haine me concernant ? Procédé de bouture de milicien.

            Tous ces empereurs ottomans qui faisaient payer l’impôt aux gens du Livre des sionistes...

             smiley

            Le terme dhimmi s’applique essentiellement aux « gens du Livre » (اهل الكتاب Ahl al-kitâb), qui, dans le champ de la gouvernance islamique, moyennant l’acquittement d’un impôt de capitation (jizya), d’un impôt foncier (kharâj), d’une certaine incapacité juridique et du respect de certaines obligations discriminantes ...


          • Dzan 4 février 11:22

            @njama
            Les évangiles ? Une vaste fumisterie.
            Traduits de l’Araméen en latin, avec les erreurs que cela peut comporter. 300 ans après la mort de Jésus, chef de bande juif luttant contre l’occupation Romaine.
            Puis, recopiés par des moines copistes lettrés presque à la limite, avec encore toutes les erreurs permises.
            Jésus ? La 1ere GPA au monde ?


          • njama njama 4 février 11:36

            @Amaury Watremez
            aucune incitation à la haine, j’appelle un chat un chat, Bat Yé’or est une sioniste forcenée, devenue une islamophobe patentée et décomplexée. Peut-être par frustration et par vengeance (?), parce que sa famille comme bien d’autres juives avaient été priées par Nasser (en rétorsion de l’expulsion des Palestiniens par les sionistes) d’aller se faire voir ailleurs ... ? 
            et question expulsions des Juifs ... d’Espagne, de France, d’Angleterre ... l’Europe ne peut pas trop la ramener et faire la morale sur ce sujet épineux et douloureux pour les « déplacés » il est vrai ...


          • Pascal L 4 février 12:47

            @njama
            Bonjour njama,

            « Je répondais à Amaury ». Je l’entends bien, mais la citation de ce verset était une occasion trop belle pour parler de la Trinité dans le Coran.
            Je suis bien d’accord pour dire qu’il y a toujours eu un dialogue sain entre des Musulmans et des Chrétiens. Il y a aujourd’hui en Syrie des familles musulmanes qui protègent des Chrétiens au péril de leur vie. Par conte, le dialogue au niveau théologique entre Chrétiens et Musulmans est très difficile, voire quasiment impossible du fait des différences fondamentales entre les deux religions.

            « à aucun moment je n’ai ressenti une quelconque forme de condescendance ni dans un sens ni dans l’autre » C’est parfaitement vrai dans les pays que vous avez visité, mais j’habite dans une banlieue française avec un minaret à moins de 4 km de chez moi et je ne peux pas constater la même chose. On sent ici le travail des frères Musulmans et des imams fondamentalistes.
            J’arrive à discuter avec des Musulmans, y compris des Musulmanes voilées, mais je n’entends trop souvent qu’un monologue. Un monologue d’ailleurs préparé pour s’adresser à des Chrétiens. On me dit q’Allah est amour et qu’il produit des miracles tous les jours. Mais les miracles que j’entends peuvent tout aussi bien être le fruit du hasard, donc sans la signature de Dieu. Quand à l’amour d’Allah, c’est totalement hérétique par rapport au Coran. Le mot amour n’y est que trois fois et pas du tout avec le sens donné par les Chrétiens.  Comment alors interpréter l’amour dans « Dieu aime ceux qui vont jusqu’à tuer [qâtala] sur son chemin en rangs serrés, pareils à un édifice renforcé » (S61, 4) ?
            L’Athéisme qui prévaut en France créé par son vide spirituel un terreau très fertile pour les fondamentalistes. Quand je discute avec des jeunes un peu paumés, je sens que, même s’ils ne s’affirment pas Musulmans, la culture musulmane fondamentaliste est beaucoup présente que toutes les autres cultures. Je sent que dans leur vie, on ne leur a parlé que de ça. Il y a une vraie responsabilité de ceux qui sont chargés de leur donner des repaires pour la vie. On ne peut pas tout rattraper par une discussion sur un coin de trottoir si personne ne leur a appris à réfléchir.

          • Pascal L 4 février 13:05

            @Dzan
            « Traduits de l’Araméen en latin » Les textes en araméen des Evangiles de Matthieu et de Luc sont toujours disponibles. Les spécialistes des langues anciennes n’y trouvent pas grand chose à redire, sinon une petite erreur sur la distance entre Jérusalem et Emmaüs du fait d’une mauvaise lecture des traducteurs grecs qui n’ont pas bien interprété un pluriel.

            Dieu n’est pas accessible à la mesure scientifique, mais les textes religieux le sont et cela fait 4 siècles que la Bible est ainsi scrutée. La partie orale de la transmission de l’Ancien Testament est largement mise en cause pour les événements historiques, mais ce n’est pas ça qui fait la spécificité de la Bible.

            « Jésus, chef de bande juif luttant contre l’occupation Romaine » Vous devriez commencer par lire les Evangiles. C’est ce que beaucoup de Juifs attendait de Jésus et c’est probablement parce qu’il ne l’était pas qu’il a été mis à mort. Lors de la première destruction de Jérusalem en 70, les Chrétiens ont été protégés par les Romains, justement parce qu’ils ne participaient pas aux mouvements de révolte. Ils ont alors été priés de quitter Jérusalem avant les massacres et autorisés à y revenir ensuite.
            La lutte contre les Romains est lié au messianisme qui voulait purifier le Temple pour y établir le royaume de Dieu sur Terre. Le Christ et les Chrétiens ne sont pas messianistes. Ils ne prévoient en aucun un royaume de Dieu sur terre et la purification du temple a toujours été le dernier de leurs soucis.

          • njama njama 4 février 18:58

            @Amaury Watremez
            je suis assez déçu que vous ayez pris mon commentaire avec légèreté seulement 4 minutes après le mien
            Pendant que votre article est encore à l’affiche sur AV vous avez encore un joker pour vous rattraper ...
            Je me souviens très bien de vous, de nos échanges qui n’étaient pas sans saveur dans une vie agoravoxienne antérieure, je reste persuadé que vous pouvez mieux que vos dernières réponses un peu lapidaires il faut dire
            sortez donc vos tripes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires