• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Crécher selon la tradition

Crécher selon la tradition

Lorsque les cathos souhaitent initier une nouvelle tradition.

La misère sociale s'accentue d'année en année et pour certains de nos concitoyens, chercher un lieu pour crécher afin de se protéger de la pluie et du froid hivernal est un parcours du combattant qui malheureusement est une tradition qui dure depuis des siècles et des siècles. La violence du capitalisme après l'affaire des subprimes, du krach boursier américain et de la crise financière qui suivit a entraîné une progression de sans logis aux USA, et plus proche de nous, en Espagne et en Grèce. Rien de nouveau sous le soleil donc. De l'antiquité à nos jours, les pauvres n'avaient d'autre choix que de dormir dans la rue. Un triste constat malheureusement, devenu traditionnel.
 
Il est une famille qui nous vient de Nazareth, il y a de cela plus de deux milles ans, d'origine modeste. Le père est charpentier et la mère sans emploi semble-t-il. Elle est hébergée gracieusement dans des édifices que l'on désigne sous le nom « d'églises ». Nous pouvons dire que cela est de tradition puisque que selon la définition du mot « tradition » dans le dictionnaire, nous lisons :
 
" Ensemble de légendes, de faits, de doctrines, d'opinions, de coutumes, d'usages, etc., transmis oralement sur un long espace de temps "
 
" Manière d'agir ou de penser transmise depuis des générations à l'intérieur d'un groupe "

 
Aucune critique à émettre concernant cette tradition qui appartient à un groupe d'individus que l'on désigne sous le nom de « chrétiens ». Chacun est libre de faire ce qu'il souhaite chez lui, dans sa sphère personnelle, donc privée.
 
Vive les lapins bleus et le clitoris.
 
Nos sociétés sont composées de groupes d'individus qui partagent des traditions différentes. Certains vénèrent les lapins bleus, d'autres les extra-terrestres, d'autres la nudité sans oublier ceux qui admirent le clitoris. Il y en a pour tous les goûts, toutes les couleurs. Tout le monde y trouve son compte et pourquoi ne pas imaginer un groupe de martiens à poil qui jouent avec le clitoris des lapins bleus ? Une croyance comme une autre, non ?
 
Il est des traditions qui font sourire et d'autres qui ne respectent pas la dignité humaine tel le bizutage dans les grandes écoles par exemple.
 
Comme nous le rappelions ci-avant, une tradition est avant tout un concept dans le temps. Commencer à vénérer aujourd'hui la grotte du plaisir n'est pas une tradition. Si cela perdure d'année en année, de siècle en siècle, les générations futures évoqueront une tradition qui s'est transmise de générations en générations.
 
Des crèches chrétiennes, représentation de la naissance d'un certain Jésus, dans la sphère publique serait donc pour certains idolâtres une tradition. Ah bon ?
Malgré mon âge avancé, j'ai toujours vu les crèches dans des églises, chez des amis pratiquant leur religion, mais jamais dans une mairie, une gare ou dans la rue lors de mes promenades. Je suis né près de Chartres, haut lieu de pèlerinages catholiques. Mon travail m'a amené à Brest, à Versailles, à Toulon et dans des territoires d'outre-mer. Je n'ai jamais vu de crèches dans la sphère publique. Ce n'est donc pas une tradition mais pour certain l'idée dans créer une ….
 
Les cathos prennent vraiment les citoyens pour des crétins !

Installer des crèches chrétiennes dans l'espace public, phénomène récent, n'a rien de traditionnel et encore moins de culturel. Le but étant bien pour les catholiques de créer une tradition. Avec un label culturel en plus serait parfait. Nous voyons donc fleurir des crèches au Conseil Général de Vendée, à la mairie de Bézier, à Melun et depuis l'année dernière une crèche vivante à Toulouse (1) avec la bénédiction du maire. La gravité du phénomène est bien dans le comportement des élus qui s'assoient sur la loi qui elle est pourtant claire.
 
Article 28 de la loi de 1905
 
Il est interdit, à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions.
 
Selon certains de nos dirigeants politiques, M. Cazeneuve, M. Woerth, M. Juppé et consort, la France serait un pays d'origine et de tradition chrétienne. C'est un peu court comme affirmation. La France fut évangélisée au Vème siècle après l'apparition du soi-disant J.C. Nous descendons d'homo-sapiens, arrivé il y a 44000 ans en Europe et nos ancêtres les gaulois vénéraient des divinités multiples. Oublié le paganisme ?
 
La jeune fille, à l'origine de la crèche vivante de Toulouse voit dans ce symbole, je cite : " une idée de partage et de rassemblement". Pour ma part, je vois dans la crèche de Noël le symbole du catholicisme, religion qui a détruit des civilisations par le massacre des peuples et la destruction de leurs cultures. Évangélisation par la force et la violence. J'y vois les croisades en terre d'Orient, l'inquisition et ses bûchers, le massacre de la Saint Barthélémy, le soutien aux régimes fascistes de Franco, de Mussolini, de Pinochet et autres colonels argentins. Sans oublier les prêtres pédophiles et les squelettes de 800 enfants retrouvés récemment dans la fosse sceptique du couvent de Tuam en Irlande.
 
Depuis des années, nos élites politiques divisent en flattant les diverses communautés, quelles soient religieuses ou régionales. La révolution de 1789 avait mis fin à la domination de la religion catholique et aux provinces royales. Le retour du concordat par la mise en place des grandes régions sera-t-il pour demain ?
 
Tous les élus qui ne respectent pas la loi, plus particulièrement celle de 1905, sont des irresponsables (2). Reconnaître les communautarismes, qu'ils soient religieux ou régionaux amènera d'autres violences tels les derniers événements de Corse ou le mouvement fasciste des bonnets rouges en Bretagne.
 
La République n'est pas catholique, protestante, musulmane, juive, athée ni même Libre Penseuse. Elle est neutre donc laïque.
 
La République est Une et Indivisible. Sa langue est le français.
 
Lors des débats concernant la loi de séparation en 1905, Jean Jaurès répondait à Maurice Allard : " La France n'est pas schismatique, elle est révolutionnaire."
 
Exact. Et ça c'est de tradition.

(1) http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/20/2241853-creche-trinite-souleve-debat-laicite.html

(2) http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/01/2248150-eglises-le-cri-de-colere-du-maire.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.7/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 2016 09:21

    Sans vouloir marcher sur vos plate-bandes, je me permets de profiter de l’occasion pour donner à vos lecteurs adorateurs du grand tout une piste sous forme de lien :



    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 2016 09:24

      @M de Sourcessure

      Je voulais ajouter, pour aller dans votre sens, que le clitoris a ceci de commun avec la foi :
      il est difficile à trouver mais peut procurer satisfaction, bien-être et parfois plaisir.

    • Hector Hector 7 janvier 2016 09:56

      @M de Sourcessure
      Pardonnez-moi et ne prenez pas ombrage de ce que je vais vous dire.
      Si l’on s’en réfère aux albums de Tintin (votre avatar) on en déduit que celui-ci ne pouvait être que puceau. Personne ne l’a jamais vu avec une femme.
      J’espère vivement pour vous que ce n’est pas votre cas, mais votre post semblerait démontrer le contraire.
      Aussi, dans le doute, je me permettrais de modifier votre dernière phrase dans le cas ou de jeunes oreilles nous écouteraient.
      Le clitoris n’a rien de commun avec la foi, il en est même particulièrement éloigné.
      Mais il est aisé à trouver, aussi bien avec le doigt qu’avec la langue, il procure une grande satisfaction, un vrai bien-être et toujours beaucoup de plaisir.
      Je vous souhaite des jours meilleurs.


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 2016 10:10

      @Hector

      Vous savez, les BD sont construites comme les films.
      C’est au lecteur d’imaginer ce qui se passe entre les plans et hors champ.
      C’est pour ça que les petites cases sont bien précises et organisées comme un discours.
      Si vous relisez « les bijoux de la Castafiore », vous comprendrez mieux ce qui se passe hors champ et pourquoi elle gazouille !!!
      A quoi croyez-vous que je passe mon temps ?

    • Hector Hector 7 janvier 2016 11:03

      @M de Sourcessure
      Je n’en doute pas un instant.


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 2016 11:07

      @M de Sourcessure

      si vous voulez savoir ce que je fais entre la sortie de mes albums afficiels :


    • Hector Hector 7 janvier 2016 11:20

      @M de Sourcessure
      Merci pour le lien, j’ai beaucoup aimé. Un brin de fantaisie n’est pas désagréable.


    • Bertrand BARERE Bertrand BARERE 7 janvier 2016 18:07

      @M de Sourcessure
      Sympathique

      Je ne connaissais pas cette divination smiley

    • foufouille foufouille 7 janvier 2016 09:51

      "Malgré mon âge avancé, j’ai toujours vu les crèches dans des églises, chez des amis pratiquant leur religion, mais jamais dans une mairie, une gare ou dans la rue lors de mes promenades. Je suis né près de Chartres, haut lieu de pèlerinages catholiques. Mon travail m’a amené à Brest, à Versailles, à Toulon et dans des territoires d’outre-mer. Je n’ai jamais vu de crèches dans la sphère publique. Ce n’est donc pas une tradition mais pour certain l’idée dans créer une …."
      tu as des grosse oeillières de laïc muslim dans ce cas. j’en ai vu dans les écoles publiques depuis 70.
      et ailleurs, comme le sapn de noël.
      c’est pareil pour les fêtes juives et muslim ?
      tu veut aussi interdire les kebabs hallals ?


      • Bertrand BARERE Bertrand BARERE 7 janvier 2016 12:36

        @foufouille

        Mon cher concitoyen,
        Si vous avez vu des crèches dans les écoles publiques depuis 70, cela veut dire que la loi n’était pas respectée et appliquée. Même à la Réunion ou en Polynésie Française qui fut ma terre d’accueil durant dix années, avec de plus toutes les religions représentées dans ces territoires, je n’ai jamais vu de crèches chrétiennes dans les écoles et l’espace public.

        Le sapin de Noël, n’est pas un symbole religieux. Il vient d’une tradition germanique. C’est le mouvement des Ecoles du Dimanche qui a popularisé cette tradition en France.
        Les catholique ont repris ce patrimoine culturel en remplaçant les palmiers.
        Il est vrai que les palmiers et dattier font penser un peut trop à la Palestine. Pas très fun pour la religion catholique qui est proche du FN.

        Un restaurant Hallal est un restaurant comme un autre. C’est une entreprise privée.
        Je n’y mets pas les pièds, pas plus que chez Mc Do d’ailleurs mais chacun est libre de choisir son alimentation.

        Cordialement
        Bertrand

      • foufouille foufouille 7 janvier 2016 13:20

        @Bertrand BARERE
        on peut dire pour la crèche vu que ce n’est pas la bonne date et relève plus du mythe qu’autre chose.
        ça fait parti de noël et sert juste de décoration. ya pas de prière devant une crèche.
        ça fait aussi partie de l’histoire.
        les fêtes musulmanes, genre ramadan, ou juives, etc sont aussi souvent publique.


      • joaopessoa 7 janvier 2016 13:39

        @Bertrand BARERE Et vous faites comment dans l espace publique quand vous passez dans un village ou une rue portant le nom d un saint mon très cher laicard ?


      • sarcastelle sarcastelle 7 janvier 2016 10:38

        Cher auteur, vous parlez d’or ; mais vous négligez une chose : ce que vous déplorez est la réaction à toute la morale officielle et obligatoire dont l’état nous gave.

        Le pouvoir temporel impose sa morale par les tribunaux, institutions tout à fait tangibles. Le christianisme assortit les infractions à sa morale de la menace que de peines fort lointaines et même tellement hypothétiques que bien des croyants eux-mêmes ne s’en effraient pas beaucoup.


        • sarcastelle sarcastelle 7 janvier 2016 10:41

          @sarcastelle

          et je précise que je ne suis pas croyante.


        • cathy cathy 7 janvier 2016 11:56

          J’ai trouvé ça drôle, je vous en fait part : 

          2016 :

          Chers amis, chères amies, chers collègues, chers voisins, chers alter-mondialistes, chers Tous,

          Je voulais vous envoyer mes vœux spontanés, mais après consultation d’un «  avocat », je me suis rendu compte de la possible imprudence d’une formulation « traditionnelle » classique.
          Vous souhaitez une « Bonne Année, une bonne Santé et la Prospérité » , cela ne risquerait-il pas … de me soumettre en effet à d’éventuelles poursuites de votre part.
          Voici donc la version rectifiée de mes vœux, qui remplace le projet initial, et qui est en conformité avec le principe de précaution inscrit dans la Constitution.

          Nouvelle formulation :

          Je vous prie d’accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes
          vœux à l’occasion du solstice d’hiver et du premier de l’an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires  programmées. 

          Ces vœux concernent plus particulièrement : 


          -  la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni d’une quelconque volonté de m’immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention « obsèques » ;


          -  la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d’imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujettis ;


          -  le bonheur, sachant que l’appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu’iln’est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur.

           

          Nota Bene :
          Le concept d’ « Année Nouvelle » est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés. Sachez bien que son emploi n’implique aucun désir de prosélytisme.

          La légitimité des autres chronologies utilisées par d’autres cultures n’est absolument
          pas mise en cause. 
          Notamment :

          — le fait de ne pas dater ces vœux du « yawm as-sabt 1 Safar de l’an 1434 de l’Hégire » (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d’islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israélo-palestinien ;


           

          - le fait de ne pas dater ces vœux du « 2 Teveth 5773  », ne constitue ni un refus du droit d’Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l’humanité ;


          - le fait de ne pas dater ces vœux du « 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l’année du Dragon d’Eau, 78ème cycle », cela n’implique aucune prise de position dans, notamment, l’affaire dite « des frégates de Taïwan »

           

          - le fait de ne pas dater ces vœux du « Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l’an 221 de la République Française », une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.

           

          Enfin, l’emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur.
          Son choix tient tout simplement au fait qu’elle est la seule couramment pratiquée par l’expéditeur.
          Tout autre idiome a droit au respect tout comme ses locuteurs, cela va sans dire mais disons-le.

          Clause de non responsabilité légale :

          En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure.
          Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait. Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties.
          Leur reproduction est autorisée. Ils n’ont fait l’objet d’aucun dépôt légal. Ils sont valables
          pour une durée d’une année, à la condition d’être employés selon les règles habituelles et à l’usage personnel du destinataire.

          A l’issue de cette période, leur renouvellement n’a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l’expéditeur. 

          N.B. : ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d’âge, de genre, d’aptitude physique ou mentale, de race, d’ethnie, d’origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d’appartenance syndicale, susceptibles de caractériser  les destinataires.

          Précisons que leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis ; l’absence, totale comme partielle, de réalisation n’ouvre aucun droit à compensation.

          Soutenons-nous les Uns et les Autres :

          en cas de difficultés liées à l’interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l’expéditeur.

          BONNE ANNEE ! ( traduisible dans une multitude de langues du Monde)

           


          • Bertrand BARERE Bertrand BARERE 7 janvier 2016 12:39

            @cathy

            Excellent.
            Je suis certain que les avocats de Sarkozy arriveraient à trouver une faille juridique dans ce texte. Bonne journée.

          • Clofab Clofab 7 janvier 2016 15:18

            @cathy
            Bravo, je prendre note pour adresser mes voeux l’année prochaine, on ne sait jamais....


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 janvier 2016 18:26

            Toi tu débarque depuis un mois seulement et t’a l’air d’avoir déjà de bonnes dispositions

            Venant de la part d’un type qui s’est inscrit il y a moins de 3 semaines, c’est assez drôle !

            A propos, Jésus n’est (probablement) pas né à Bethléem. C’est une interprétation théologique de la prophétie de Michée par Luc et Mathieu.


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 janvier 2016 19:29

              @sampiero

              Encore un mythomane qui se prend pour le vrai Sampiero !!!!!
              Moi, tout ce que je constate, c’est que ton compte a été ouvert mi-décembre...
              Le VRAI Sampiero n’avait aucune connaissance en exégèse néo-testamentaire (d’ailleurs, il ne connaissait rien à rien)

              Comme tu es un peu malcomprenant (un point commun avec le VRAI Sampiero) ou un fondamentaliste chrétien, je répète :
              La naissance de Jésus à Bethléem est une interprétation théologique d’une prophétie de Michée (5, 1-2) par Luc et Matthieu.

              D’après ma concordance biblique, Marc ne cite jamais la ville de Bethléem.

              Jean indique clairement que Jésus n’est pas né à Bethléem. Voir chapitre 7, versets 41 à 43 :
              Mais d’autres encore demandaient : « Le Christ peut-il venir de Galilée ?

              L’Écriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? »

              C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui.

              Les récits de la nativité dans Luc et Matthieu n’ont aucun sens du point de vue historique (et, de plus, ils se contredisent), par contre ils font sens du strict point de vue théologique.


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 janvier 2016 20:01

              @pseudo-sampiero

              Tu imites assez bien le VRAI Sampiero, mais cela ne trompera aucun de ceux qui comme moi l’ont bien connu !
              Le VRAI Sampiero n’a jamais lu quoi que ce soit et il s’en vantait...

              Quand ton moine t’aura expliqué la différence entre le Christ et Jésus (du point de vue théologique), on reparlera de ce que tu as appris par coeur.

              Ta digression sur la version officielle confirme tes tendances de fondamentaliste chrétien.


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 janvier 2016 20:24

              @pseudo-sampiero

              Le VRAI Sampiero n’aurait jamais écrit ceci :
              Je suis qui je suis, et cela est sans importance.

              1) Le début de la phrase n’est rien d’autre qu’une citation biblique (Exode 3,14) et le VRAI Sampiero n’était pas capable de ça.

              2) La fin de la phrase n’aurait jamais été écrite par le VRAI Sampiero qui était persuadé qu’il avait de l’importance.

              Ton obstination à vouloir prouver que tu est cultivé est la preuve irréfutable que tu n’es pas le VRAI Sampiero.

              Bonne continuation dans ton numéro d’imitateur !


            • Pere Plexe Pere Plexe 7 janvier 2016 20:32

              @sampiero

              en fait c’est lui le faux Robert Lavigue...
              Le vrai,frappé d’indignité nationale, est mort depuis longtemps.
              Hormis la personnalité fortement discutable de l’interessé, user du surnom d’un type qui lui même usait d’un pseudonyme est à la limite de la pathologie...

            • foufouille foufouille 7 janvier 2016 20:40

              @sampiero
              donne nous le prix de laba guette de pain et du plat du jour pour un smicard en 2000 .........


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 janvier 2016 20:41

              @Pere Plexe

              C’est sympa de votre part de vouloir faire croire au nouveau Sampiero que je suis mort...
              mais ça va mettre le désordre dans sa tête !

              Merci pour la consultation. C’est remboursé par la sécu ?


            • COVADONGA722 COVADONGA722 7 janvier 2016 20:45

              @Pere Plexe
              Hormis la personnalité fortement discutable de l’interessé, user du surnom d’un type qui lui même usait d’un pseudonyme est à la limite de la pathologie..



              bonsoir Pere Plexe vous parlez duquel
              sampiero, pastori , soleil ........ ?

            • francesca2 francesca2 7 janvier 2016 20:58

              @sampiero



              Ça c’est , c’est surtout ne pas avoir d’adopter nom et photo du personnage indigne et en être fier et de militer à droite « nationaliste » !!

              Maintenant, allons voir le nom de Sampiero........

              l fait partie, avec Napoléon Ier et Pascal Paoli, des Corses les plus célèbres et est actuellement considéré par le nationalisme corse comme son plus ancien représentant

               smiley à nationaliste, nationaliste et demi, MAIS IL SE GARDE bien d’en parler, faux jeton va.


            • Samson Samson 8 janvier 2016 00:39

              @Robert Lavigue
              Ne m’étant pas lancé dans l’analyse approfondie de l’avant-après, j’ignore si c’est un pseudo-Sampiero ou pas, mais pour autant que j’en juge, la bibine a l’air d’être la même ! smiley



            • TicTac TicTac 7 janvier 2016 18:27

              L’arrêt de la Cour administrative d’appel de Nantes concernant l’affaire de la crèche de l’hôtel du département de Vendée est en lecture libre ici.


              Une partie du communiqué est « La Cour a estimé que l’installation d’une crèche de la nativité dans le hall de l’hôtel du département de la Vendée, compte tenu de sa faible taille, de sa situation non ostentatoire et de l’absence de tout autre élément religieux, s’inscrivait dans le cadre d’une tradition relative à la préparation de la fête familiale de Noël, alors même qu’elle ne se rattachait pas à un particularisme local.

              Elle a donc jugé que l’installation de cette crèche ne revêtait pas la nature d’un »signe ou emblème religieux« au sens de l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat et ne méconnaissait pas les principes de liberté de conscience et de neutralité du service public. »

              La totalité du communiqué est ici.

              Pour le reste, savoir la position de l’auteur, qu’il s’occupe des clitoris et laisse nos traditions tranquilles.

              Vous faites partie de ceux qui, volontairement ou non, déconstruisent la France.

              Je vous dis respectueusement m****


              • TicTac TicTac 7 janvier 2016 18:30

                Et pour ceux qui seraient passés à côté :



                 smiley

              • Pere Plexe Pere Plexe 7 janvier 2016 20:36

                @TicTac
                C’est vrai que la crèche est comme le Hijab.

                Parfaitement laïque.

              • TicTac TicTac 8 janvier 2016 08:05

                @Pere Plexe
                Mais tu as parfaitement raison, mettons la crèche de Noël sur le même plan que les bâches posées sur les têtes des femmes, c’est très cohérent.


                Avec une puissance de réflexion comme la tienne, la lapidation sera bientôt sponsorisée par Bouygues immobilier.

              • Julien30 Julien30 8 janvier 2016 08:51

                @Pere Plexe
                Et puis le christianisme et l’islam ont bien sûr une place équivalente dans l’histoire de France c’est aussi évident...


              • lsga lsga 7 janvier 2016 18:28

                "La violence du capitalisme après l’affaire des subprimes, du krach boursier américain et de la crise financière qui suivit a entraîné une progression de sans logis aux USA, et plus proche de nous, en Espagne et en Grèce. "
                C’est simplement faux.
                Dans les années 50, en France, en Espagne, aux USA, etc : on trouvait des bidons villes partout.


                • Bertrand BARERE Bertrand BARERE 8 janvier 2016 14:19

                  @lsga

                  C’est exact.
                  vous faites une différence entre dormir dans la rue ou vivre dans un bidonville.

                • lsga lsga 7 janvier 2016 18:29

                  Bon sinon j’aime bien l’article.
                  Rappelons le quand même : aucune tradition n’a plus d’un siècle. Les traditions ne dépassent jamais deux ou trois générations. L’étude de l’Histoire de la cuisine française permet de le comprendre très simplement.


                  • Julien30 Julien30 7 janvier 2016 20:53

                    @lsga

                    Je ne suis pas sûr de comprendre, par exemple la Chandeleur, les œufs de Pâques, Noël et les pratiques et rites qui vont avec ça n’a pas plus de trois générations ?

                  • lsga lsga 8 janvier 2016 17:09

                    @Julien30

                    Si les courants traditionnels peuvent remonter à Mathusalem, les rites de la tradition eux n’ont jamais plus de 3-4 générations. Il faut toute la violence dogmatique des religions pour tenter de faire perdurer un rite traditionnel durant des siècles (et sans y arriver, la plupart du temps)
                     
                    Pour prendre l’exemple des œufs de pâques :
                     
                    Les œufs de pâques : ce sont les ovaires d’Ishtar, qui en anglais donne « Ishtar Eggs » devenu « Easter Eggs ». On est bien sur une veille tradition remontant à Babylone, censée revigorer la fécondité des femmes. Toutefois, le rituel s’est considérablement transformé, et celui d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celui d’il y a 200 ans. Le chocolat à croquer ayant été inventé au 19ème siècle (avant, on avait que le cacao amer qu’on buvait en boisson, il faut des centrifugeuse industrielle pour faire du chocolat à croquer), les oeufs de pâques en chocolat ont grand max 150 ans. Mais, sachant que 90% des français n’avait pas assez d’argent pour s’acheter du chocolat jusque dans les années 70, la tradition des ovaires d’Ishtar en chocolat pour les enfants doit remonter à cette période.
                     
                    Aujourd’hui, l’immense majorité des traditions français remontent aux années 50-70. Quelques exemples en vrac : le nougat de Montélimar, les coussins lyonnais, et toutes les spécialités régionales du bord de la national 7. La cuisine Lyonnaise, censée représenter la cuisine française remonte au milieu 19ème. Le père noël, les cadeaux de noël : merci coca-cola. 
                     
                    Bref, la tradition est une culture orale, et comme toutes les cultures orales, elle est profondément transformée toutes les 3-4 générations. 

                  • lsga lsga 8 janvier 2016 17:13

                    et j’ajouterais au passage que tous les produits que vous achetez et qui sont « traditionnels » ou fait de « façon artisanales » sont en réalité produit de façon industrielle (dans des manufactures qui ne manquent pas de technologies). Encore une fois le chocolat est le parfait exemple : il ne peut que être produit industriellement. 

                     
                    Dans le même genre, votre vin de bordeaux est un produit de haute technologie remontant aux années 50. La tradition « oenologique française » est en fait un ensemble de techniques crées durant le 20ème siècle. Idem pour les fromages italiens, tous créé début 20ème siècle. 


                  • rocla+ rocla+ 7 janvier 2016 18:57

                    j’ ai rien compris à cet article , 


                    le gus concitoyen-auteur voudrait mette un clitoris dans la crèche et à la 
                    place de balthazar  il veut monter un stand halal avec des saucisses de Frankfort
                    de la mère Merkel pendant que l’ âne augmente le son ? 

                    C ’est ça ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès