• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Discussions néo-celtiques (6) - Héritages et communautés

Discussions néo-celtiques (6) - Héritages et communautés

All's Gaule.

Vous les entendez avec leurs bouches en biais ? Les Gaulois ne sont pas nos ancêtres qu'ils disent, mais quelle énorme bêtise.

Ils n'auraient rien laissé en héritage, alors ils veulent tourner la page, maintenant cela suffit, car leur nom est partout dans le pays.

Parisiens, d'où votre nom vient ? De la tribu des Parisii, vous n'êtes pas seul ainsi, toute l'Auvergne était Arverne, il y a aussi les monts, qui des dieux portent leurs noms, si l'on se donnait la peine, de parler du Mont-Bélen, son nom actuel est le Mont-Saint-Michel, Bélenos y était à l'honneur, remettons les pendules à l'heure.

Ils sont vraiment partout, ils les ont juste mis en dessous, sachez que sous chaque temple chrétien, est caché un lieu de culte païen.

C'est une corruption historique, cela me pique, cherchez, renseignez-vous, vous verrez derrière le flou, que nos ancêtres nous ont laissé, plus que ce qui nous est raconté.

Ils disparaissent des livres d'histoire, nous devons être là pour préserver leur mémoire.

Le penseur d'Odin

 

 

Sur ce poème en prose, que chacun recevra pour plus ou moins appréciable - ce n'est pas le sujet - s'est déployé un débat opposant les partisans de ce poème ... à un Social Justice Warrior (SJW) anti-nationaliste.

Cet anti-nationaliste croyait utile de lutter contre le nationalisme, notamment hérité de la IIIème République qui exalta la figure de Vercingétorix et son "bon vieux gros" Gaulois "adepte de gauloiseries" (une imagerie en fait erronnée), qu'il présumait dans ce poème. "La bête immonde est partout", c'est bien connu ...

A lire aussi, les premières discussions néo-celtiques :

Mais enfin, voyons cette discussion néo-celtique là :

 

Un Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

C'est pas nos ancêtres, mais des prédécesseurs. Y a eu d'autres peuples et individus qui sont venu après, et surtout qui étaient déjà là avant, mais dont on ne connait pas le nom. En ça, "nos ancêtres les Gaulois" est simplement trop réducteur. Et pour le mont Saint-Michel, il faut voir le Mont Tombe !

Une Damoiselle :

Certes, mais de très nombreuses familles peuvent remonter à l'époque gauloise sans problème, en particulier dans les campagnes.

Un Damoiseau :

Oui, il va comme une évidence que nous ne descendons pas uniquement des Gaulois.
Il faut faire attention cependant de ne pas entrer dans l’autre extrême, qui consiste à dire que nous n’avons plus aucun sang gaulois. Car même si il y as eux des brassages génétique en Europe, le fond commun est resté.
Après, l’Europe c’est une grande soupe entre les populations venues d’Anatolie, les chasseurs-cueilleurs venus d’Afrique du Nord, et les Indo-Européens venus des steppes, de ce qu’on appelle aujourd’hui l’Ukraine.
Bref toujours adopter la voie du juste milieu !

 

C'est-à-dire les Yamnayas indo-européens, dont le gène Y a supplanté tous les Y. De manière générale, il est établi que les conquérants n'ont pas remplacé les populations. Il y eut tout simplement des acculturations, évidemment avec de l'influence de la part des conquérants. Mais, s'ils ont conquis, c'est souvent aussi qu'ils avaient de meilleures techniques, donc elles se sont diffusées.
Ce sont bien des ancêtres, CQFD, sans parler de ce que les universitaires nomment le "folklore", et qui est tout simplement de tradition.
C'est fou ce qu'avec des jeux de mots pseudo-érudits (prédécesseurs, folklores ... ) on peut impressionner de monde ... mais c'est comme "hôtesse de caisse", "technicien de surface", "mal-voyant", "personne en situation de handicap", pour dire caissier(e), nettoyeur(se), aveugle, handicapé(e), etc. : du politiquement correct niaiseux.

Les Yamnayas se sont diffusés jusqu'en proto-Ibérie, et il y a même deux thèses sérieuses selon lesquelles les Celtes auraient émergé 1° soit de façon originale en Europe centrale (création locale du continent), 2° soit de façon originale depuis le littoral atlantique (création locale d'une civilisation maritime).

 

Le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

Pour en revenir au poème, on a la Lorraine = pays de Lothaire (fils de Charlemagne au début du Moyen-Âge) ; France = pays des Francs (à la fin de l'empire romain ayant colonisé les Celtes) ; les Burgondes = des Germains (ayant envahi l'empire romain déclinant) ; Marseille = Massalia (cité phocéenne établie par les Grecs anciens pendant les Celtes) ; Quercy = le chêne, Roncevaux, durendal ... t'as du germain, du grec, du latin. Et certains toponymes sont même pré-celtiques. Les mégalithes qui façonnent certains de nos paysages, c'était pas les Gaulois. L'établissement des premières villes et hameaux, c'était pas les Gaulois, etc.

La Damoiselle :

L'appellation Gaulois est romaine, pour désigner les non-Latins (qu'ils appelaient "Barbares" pour cette seule raison et définition) qui vivaient dans cette partie du monde. Celtes et Burgondes furent affublés de cette appellation, d'ailleurs le druide Diviciacos, ami de Jules César, qui le rencontrait quand il se rendait a Bibracte, était un Burgonde. Les Burgondes se sont même alliés aux Romains qui les ont aidés à se débarrasser des Helvètes. Pas rancuniers, les Suisses financent les fouilles archéologiques du site de Bibracte !

 

Le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

Merci de me confirmer que les Burgondes sont bien des Germains, et que nos ancêtres ne sont pas exclusivement des Gaulois, et même que Gaulois ne signifie pas grand-chose en réalité, hahaha.
C'est quand même marrant de vouloir me contre dire en allant dans mon sens.
Et Diviciacos c'est un Eduen, et les Burgondes sont arrivés en Bourgogne vers le Ve siècle de notre ère.

La Damoiselle :

Exact, autant pour moi. Juste que l'appellation gaulois est un terme générique, qui désignait tous les peuples vivant sur le territoire... donc tous étaient gaulois, mais évidemment pas que.

Le Penseur d'Odin :

Eh mais personne ne te contredit, cher Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien, je n'ai pas écrit que nous n'étions QUE Gaulois !! Je dis simplement qu'on cherche à les faire disparaitre, c'est tout !

 

Le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

Ben c'est même pas vrai, y a plein de reportages dessus, de bouquins excellents, de fictions, et ils sont toujours bien présents dans les musées, expositions, brochures touristiques, dans les cours d'histoire, de la primaire au doctorat !
La différence c'est qu'aujourd'hui on nuance le roman national, parce qu'on n'est plus dans l'histoire romantique et idéologique, mais scientifique.

 

C'est piteux que cette "histoire scientifique", cher Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien. Les sciences humaines de toutes façons, ne méritent pas le statut de sciences. Il faut en revenir aux humanités, et laisser la science à ce qui PEUT SE LAISSER nommer de la science pure et dure. Mais toutes les connaissances ne sont pas scientifiques, et cela n'ôte rien à leur statut de connaissances véridiques. Il faut sortir du "véritarisme".

 

Le penseur d'Odin :

J'ai un enfant en primaire, un qui termine le collège, et ben pas l'ombre d'un Gaulois...

Le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

Ben bizarrement ils étaient dans les programmes de primaire et collège de mon petit frère. Ils sont même . [A lire aussi, ndr ; et, en réaction au distinguo sciences/humanités, le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien a embrayé :] Les Germains, Grecs, Latins, les pré-Celtes, etc. présents en France, sont des Gaulois. D'accord ...

 

Ceci dit cordialement : mais qu'il est con ...

 

Le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

C'est mon côté franc Gaulois ...

 

Et la perfidie, c'est franc Gaulois ? c'est qu'il ne sait pas s'arrêter, le con ! ... Mais je vais dire pourquoi je le traite de gros con : parce qu'il radicalise tout de façon binaire dans son militantisme réflexe idiot, sur le mode du "ou bien c'est ci, ou bien c'est ça", mais il dévalorise perfidement ses interlocuteurs en les prenant pour des cons, dans une posture hautaine de péteux piteux. On la sent, la gauloiserie, là ?
Bref : bien des nuances sont acceptables, et c'était bien ce qu'on te disait. Nous disons la même chose, sauf que lui, il prend perfidement ses interlocuteurs pour des cons en insinuant, dans son piteux rôle de Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien.
Et, surtout, il a relativisé son discours en chemin, mais il ne l'admet pas. Entre des "prédécesseurs" desquels on serait coupés, et des "nuances acceptables", il y a un monde. Mais pour quelque déraison, il croit utile de rester dans sa névrose narcissique.

 

Le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

Je sens surtout les mégalithes gaulois. Et niveau péteux et névrosé narcissique, je passe pas mon temps à m'auto-citer pour me donner raison.
Si quelqu'un dit que nos ancêtres sont les Gaulois et qu'on ne nous l'apprend plus à l'école... sachant d'autant plus que c'est un discours olegien, j'peux pas laisser passer ça.
Par contre j'vois pas où je relativise mon discours. Y a eu des prédécesseurs "gaulois", mais pas exclusivement, c'est tout. J'suis pas fan du roman national quoi.

 

Mais il est con, mais con ... voilà : l'idéologie anti-nationaliste aux arguments perfides. Est-ce que nous parlons de nationalisme ? Mais il est con ! ... et c'est quoi cette histoire de mégalithes gaulois ? Qu'il aille se faire voir chez les Grecs ! ... on parle de tradition, d'héritage, de territoire, de terroir-même. Et alors ? où est le faux problème ?
Ce Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien, est soi-même partisan de la résurgence païenne, et il ne veut pas faire référence à une filiation ? Mais elle traîne où sa case en moins ? Il nous a pris pour des extraterrestres qui jouons à faire les païens ?

 

Le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

Les megalithes ? C'est pour appuyer sur le fait qu'il avait autre chose avant les Celtes, et que ça fait aussi parti de notre héritage. Et puis pour les Germains de France, nos ancêtres les Gaulois c'est bof... Nos prédécesseurs, oui. Et tout réduire aux Gaulois, je ne vois pas en quoi ça fait de nous de meilleurs païens.

 

Mais si "le Penseur d'Odin" chérit les Gaulois ? C'est quoi le problème contre son gallicisme ?
On se demande bien si les anciens bardes chantaient la gloire du mondialisme ou bien la gloire du clanisme ! ... Ils n'étaient pas racistes, il y avait des filiations adoptives, mais certainement pas des migrations pacifiques et administratives revendiquant encore contre les locaux, etc. du moins avant l'empire romain ... Ils n'étaient pas nationalistes non plus, le panceltisme est récent, et néanmoins on peut en faire un européisme aujourd'hui (évolution de la tradition) ainsi que, de toutes façons, une valeur culturelle régionaliste comme en Bretagne, donc plus généralement territorialiste.
L'administrateur de notre interface d'échange adopte des usages bretons doublés d'usages germaniques, conformément à sa parenté (il s'agit de Yann Mab Beltan interviewé ici). Pour ma part, j'ai de l'ibérique en plus du celto-germain. Des choix sont à faire. Et de toutes façons, des druides contemporains puisent dans le pré-celtisme : les connaissances n'ont pas été remplacées par les conquérants. Mais enfin, une vie d'homme c'est une vie d'homme, et elle a globalement une culture biographique acquise dans l'enfance. Une origine. Les Africains d'Europe sont les premiers à la chérir non sans raison, et les Européens sont les premiers à leur dire qu'ils n'ont pas à se renier. Pourquoi nous renierions-nous ?
L'héritage celtique est néanmoins le plus prégnant, depuis la Rome christianisée : il est naturel d'y puiser, d'autant plus qu'on connaît peu voir rien des autres cultures pré-romaines/chrétiennes.
Si maintenant, quelqu'un se sens de s'identifier à un temps long pluri-culturel sans identité que la culture historique dite "scientifique", qu'il y aille, mais laisse vivre son gallicisme à autrui !

 


L'Europe avant les Indo-Européens.

 

Le Penseur d'Odin :

Voilà ! tu as absolument raison, on dirait que les Gaulois seraient une tare, à les écouter ! Ils étaient Celto-Germains, Celtibéres, il n'y a qu'à voir la première cartes des tribus ! Purée ce que ça m'agace ce blabla a chaque fois de dire oui mais on a du romain, oui mais on a du berbère, oui mais ... Stop !

 

C'est juste pour faire les malins.

 

Le Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien :

Durant l'annexion en Moselle, on ne nous apprenait pas "nos ancêtres les Gaulois". Et de fait, ce sont nos prédécesseurs, parmis d'autres, mais ce n'est pas notre culture.

Le Penseur d'Odin :

Butez vous a ne pas comprendre que les peuples Celtes possédaient les mêmes croyances, "la tradition primordiale", pourquoi vous croyez qu'ils veulent effacer la Gaule des mémoires ? Ouvrez les yeux bon sang ! Pour cette société actuelle, pour la multi-culturalité, on veut nous déraciner ...

 

Oui, cher Social Justice Warrior anti-nationaliste pour rien, reste une teigne.
"Nos ancêtres les Gaulois" "c'est notre culture", mais = "ce sont des ancêtres" ... qui forcément n'ont pas baisés en vase clos.
De plus, une culture fait anthropologiquement organisme, il est clair que ce n'est pas notre culture actuelle, notre culture actuelle est républicaine + laïque + humanitaire + post-chrétienne + judéo-islamisante + industrialiste + financière.
Et néanmoins, nous pouvons redevenir païens, entre autres gallicistes, ce qui devient un élément de notre culture biographique.
A la limite, le paganisme actuel participe du multiculturalisme/cosmopolitisme, voire du communautarisme pour certains. Mais il y a une tradition ou, comme préfèrent dire les universitaires, un "folklore" ...
En fait, dans ta névrose narcissique, tu ne fais que bouder ... et tu nous as vraiment pris pour de sales cons.

 

 

 

 

_________________________________________

Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • Étirév 18 août 12:50

    « Parisiens, d’où votre nom vient ? De la tribu des Parisii », ajoutons quelques précisions :
    De l’empereur Julien (331-363) à Paris, en passant ParIs..is.
    L’Eglise avait eu grand tort de tant se hâter d’affirmer sa puissance, car il s’en fallut de peu qu’elle ne perdît en un jour ce qu’elle avait gagné en deux siècles.
    L’avènement au trône de Julien, qui rétablit le culte païen et tenta de raviver la philosophie mourante à Alexandrie, aurait pu amener une violente réaction, si ce prince n’était mort trop jeune pour accomplir ce qu’il méditait.
    Julien avait été nommé César et gouverneur des Gaules par son cousin Constance en 355. Il passa trois hivers à Paris, dans le palais des Thermes où il vivait simplement et sobrement.
    Les hivers de Paris, qui auraient dû lui sembler terribles, à lui fils de la Grèce et de la Syrie aux doux et tièdes climats, le trouvaient insensible ; il ne,voulut jamais qu’on mît dans sa chambre un de ces fourneaux en usage dans toutes les maisons du pays. Il toléra, l’hiver devenant de plus en plus rigoureux, un brasero qui faillit l’étouffer.
    C’est dans son Misopogon (c’est le premier écrit sur Paris) qu’il décrit l’humble capitale si magnifique aujourd’hui, dont il fait sa résidence préférée, où il est déclaré empereur, et qui depuis n’a cessé d’être une ville souveraine, une capitale.
    Il était à Sens et avait failli être emporté par les Allemands ; il se retira à Lutèce, mieux à l’abri d’un coup de main. Son récit est curieux :
    « Lutèce, dit-il, occupe une île au milieu de la rivière ; rarement celle-ci croit ou diminue, telle elle est en été, telle elle demeure en hiver ; on en boit volontiers l’eau très pure et très riante à la vue ; la température de l’hiver est peu rigoureuse à cause de la chaleur de l’Océan. Le sol porte de bonnes vignes ; les Parisiens ont même l’art d’élever des figuiers en les enveloppant de paille de blé comme d’un vêtement. »
    Pendant son séjour à Paris, Julien favorisa le culte de la Grande Déesse Isis, qui avait des temples dans la ville qui devait prendre son nom quand, sous l’impulsion de Julien, on jurait par Isis (d’où Parisis, Paris) au lieu de jurer par le Dieu des masculinistes, Hésus.
    C’est lui, croit-on, qui fit placer la statue de la Déesse dans les niches de la Scena des Arènes de Lutèce, où l’on voit encore des fragments de revêtements polychromes.
    Le culte d’Isis prit un grand développement à Parisis et dura plusieurs siècles.
    C’est sans doute cela qui détermina la désignation que la Rome chrétienne a donnée au Paris païen : Refugium peccatorum, le refuge des déclassés, des forbans, l’asile ouvert aux miséreux, aux chevaliers de la Belle Étoile.
    Rappelons que la ville de Liège en Belgique, dont le nom ancien est Lüttich, a été appelée la Ville ardente. Ce surnom semble indiquer qu’elle fut le berceau à Arduina (la grande Déesse celtique qui donna son nom à une région de la Gaule-Belgique : la forêt des Ardennes, formant la région nord de Médiomatrice.). Et de Lüttich on a fait Lutèce.
    Rappel à propos des Gaulois :
    Les Grecs et les Romains, qui ont toujours confondu les Celtes et les Gaulois, parce que les uns et les autres venaient du Nord, désignent les Gaulois de la mer du Nord par le mot Cimmériens.
    Les Grecs faisaient sur eux et sur leur pays mille récits contradictoires et tantôt les redoutaient comme les fils de la nuit et les protégés des dieux infernaux (les Déesses pour les misogynes), tantôt les célébraient comme ayant propagé jusqu’en Grèce le culte du Dieu de la lumière et de la poésie (Déesse Hemœra), que les masculinistes confondront avec Apollon. Les Grecs ne distinguaient pas entre les Celtes et les Gaulois.
    C’est plusieurs siècles après le schisme de Ram que nous voyons les Gaulois envahir la terre celtique. Henri Martin les représente comme des hordes venues d’Asie. Il dit : « C’étaient les sujets nomades ou errants qui ne cultivaient pas la terre et qui étaient de la famille des Touraniens, des Tartares et des Russes moscovites, et ces Scythes étaient conduits par des guerriers aryens de notre race qui avaient pris leur coutume.
    « Les Kymris cédèrent devant le flot envahissant, et la plupart d’entre eux s’en allèrent en corps de nation vers le nord et vers le couchant et passèrent jusque dans l’île qui reçut d’eux le nom de Bretagne ( l’Angleterre).
    « Il y eut de grandes luttes et de grandes mêlées entre les anciens Celtes et les nouveaux Gaulois. »
    Henri Martin nous parle d’une émigration qui eut lieu 8 ou 9 siècles avant notre ère. Il dit : « Les Bretons de France et d’Angleterre sont un rameau de la souche des Kymris. On croit que des tribus de ces Kymris ou de ces Bretons s’étaient déjà mises en marche vers l’Occident 8 ou 9 siècles avant notre ère, avec un autre peuple, leur allié, nommé Vénète, duquel descendent les gens de Vannes en Bretagne et de Nord-Galles en Angleterre. Les Vénitiens et les Slaves sont issus d’une autre branche de ces Vénètes, qui n’ont pas pris la langue celtique des Gaulois comme ont fait les Vénètes de Vannes et de Galles.  »
    Les Gaulois qui envahirent la Celtide furent d’abord appelés Kalata, mot qui signifie « qui marche en conquérant ».
    Dans ces invasions de peuples révoltés contre l’ancien régime qui représente l’ordre et le travail régulier, les nations établies sous la loi maternelle sont en infériorité évidente et ne peuvent pas lutter contre les envahisseurs qui les attaquent en grands corps d’armée.
    Les peuples féministes ne sont pas organisés pour la lutte, ils sont répartis sur la terre en tribus qui se soutiennent faiblement les unes les autres.
    C’est pour imiter l’oiseau phénix qui est un emblème féminin et aussi la colombe de Vénus que les Gaulois prendront pour emblème un coq (gallus), qui est un symbole masculin. Ils vont pratiquer le système du renversement, qui consiste à mettre au masculin ce que les Celtes avaient mis au féminin. Mais le coq sera mal vu, ses partisans seront appelés des coquins.
    Les Gaulois gagnèrent donc le dessus dans le nord et dans l’ouest de la grande Celtide. Les anciens habitants restèrent maîtres dans le centre, dans l’est et dans le midi.
    Mais la terre qu’ils avaient été contraints de partager avec les nouveaux venus leur sembla désormais trop étroite, et 300.000 des anciens Celtes partirent avec leurs femmes et leurs enfants pour aller conquérir des terres nouvelles.
    La moitié passa le Rhin, traversa la grande forêt dont la Forêt Noire d’aujourd’hui n’est plus qu’un faible débris et s’établit dans la région du Danube, depuis les monts Carpathes jusqu’à la mer Adriatique, c’est-à-dire depuis la Pologne jusqu’à la Dalmatie.
    C’est du mot Kymris que provient le nom altéré de la fameuse presqu’île de Crimée.
    Ces événements s’échelonnent dans le millénaire qui précéda le Christianisme. On donne une date, 587, qui serait celle de la fondation des Etats celtiques sur les bords du Danube.
    Les nouveaux venus étaient des hommes de guerre ; ils venaient armés de la lance. Henri Martin les appelle « un peuple guerrier ».
    « Les hommes de la lance ne croyaient bien à eux, nous dit Gaius, que ce qu’ils avaient acquis par la lance ; ce qui leur fit même donner le nom de mancipatio, manucaptio, prise avec la main. »


    • @Étirév

       Barberousse, les Burgraves et le RHIN (Victor HUGO) : 

      Les Burgraves sont des seigneurs du Rhin. Job, sage centenaire, est entouré par ses fils, petit-fils et arrière-petit-fils tyranniques et sans scrupules. Lui-même n’a pas un passé sans taches et des personnages présumés morts depuis longtemps, la sorcière Guanhumara et l’empereur Frédéric Barberousse, vont surgir dans le burg médiéval pour le tourmenter.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:04

      Au début, je me suis dit « oh non, encore un commentaire gynocratique d’Étirév, complètement délirant » et puis pendant une seconde j’ai cru que tout allait bien se passer, jusqu’à ce que je lise que Parisii, signifie l’exclamation Par Isis, dans une époque qui ne parlait pas ce français-là, si seulement elle parlait le français et pas, comme de juste, le gallo-romain ...

      ... sans parler de ce « Dieu des masculinistes » comme un beau cheveu sur la soupe, sachant que de tous les Romains étaient patriarcaux, et infiniment moins les Celtes paritaires (Esos ne peut donc pas être anachroniquement qualifié de « masculiniste »), mais les Gaulois sont des Celtes contrairement à vos démences : ce sont les Romains, qui les nommèrent tels, Gaulois. L’Hexagone se laissait dénommer en celtique Gallia, et ses membres Galatai, désignant la puissance et les mercenaires sans certitude que ce soient des généralités et les Romains du temps de Jules César voulant les humilier, fit un jeu de mot avec le latin pour gallinacées (d’où le fameux coq gaulois des Bleus ... ).

      Le plus étonnant à chaque fois, c’est le catégorisme digne d’un animus jungien, avec lequel vous vous exprimez Étirév, et qui laisse croire que vous savez ce que vous dîtes, dans un allègre mélange de vérité et de fallace. C’est lourd. Derrière quoi, Mélusine, comme d’habitude, aime à intuiter. Mais bon.


    • @Mervis Nocteau Et la fameuse citée engloutie d’YS ou d’IS.... Cité matriarcale engloutée (une certaine Atlante). Mais contrairement ) Etirev, je ne suis pas gynocrate. 


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:12

      Le matriarcat n’a jamais été attesté mais des matrilignages, mais des matrilocations, et au mieux des formes de gynocraties avunculaires, c’est-à-dire s’appuyant sur les frères avec ambiguïtés incestuelles, en envoyant les géniteurs à la guerre, au commerce et en exploration, ce qui obligeait ces sociétés à être bien plus agressives.

      Quant à la cité d’Ys, il faut se renseigner sur le Doggerland.

      Et pourtant certes, Isis fut importée en Europe ; de même probablement que Aker, chez les Basques ; etc.



    • Paris vient de par ISIS. Ceux qui sont à la recherche de leur origine (psychogénéalogie) sont liés au signe du scorpion scrogneugneu. C’est le dada à cheval sur bon papa Freud, TAUreau ascendant scorpion (milieu du ciel en vierge : anal yse). Suis sur la piste des Burgraves (Victor Hugo) après un rêve fait en 2003.


      • JC_Lavau JC_Lavau 18 août 13:30

        @Mélusine ou la Robe de Saphir. Tt ! Lutèce vient du grec Leucatè, de par la blancheur des cuisses des dames du dit lieu.


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:06

        Par Isis, c’est du français. A l’époque, on en était au mieux au celtique local, au pire au gallo-romain, bordel à queues. Quant à Lutèce, que les chercheurs cherchent.



      • @Mervis Nocteau Toutes le hypothèses m’agréent. Celle de la belge celtique est aussi plausible. Pour connaitre l’origine d’une région il faut descendre dans son inconscient (les sous-sol superbement imagés par Zazie dans le métro). Il faut savoir que les belges ont inscrit magnifiquement leur présence à Paris. Les entrées de métros sont inspirées de HORTA (achitecte belge). wiki : Hector Guimard (né à Lyon, le 10 mars 1867 et mort à New York, le 20 mai 1942 ) est un ... Aux environs de 1880, la famille abandonne Lyon pour Paris. ... il rencontre Victor Horta, qui lui fait visiter l’hôtel Tassel, alors en cours d’achèvement. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 15:00

        Le chercheur au CNRS Jean-Louis Brunaux (qui n’est pas forcément une référence absolue, notamment de ce qu’il juge utile de minimiser l’indo-européanité et le dumézilisme, dans l’option du Social Justic Warrior anti-nationaliste pour rien ... ) ... JLB propose que le druidisme soit un phénomène originaire de Belgique, passé par l’Angleterre et redescendu en Gaules. Néanmoins, il se peut que le druidisme soit continental, et monté dans les îles avec la romanisation+christianisation (réfugiés politiques) encore que des druides montaient par là-haut anciennement ; de même, les Celtibères n’auraient pas trop connu le druidisme.

        Mais, honnêtement, cette présence des Belges à Paris, on aurait aimé qu’elle soit antique, et vous nous servez des stations de métro ... ce qui n’empêche pas les anciens clans de s’être connus, au contraire ils ne vivaient pas de façon isolée (contrairement aux délires primitivistes dont fait partie JLB, d’ailleurs). Les Celtes avaient des temples en bois, dignes des temps gréco-romains dans leur genre culturel, avec des statuaires boisées, etc.


      • @Mervis Nocteau Peu de personnes lisent alors je peux vous révéler mes sources. Mon proche est d’origine celte bretonne et galloise. Je ne rencontre JAMAIS les personnes par hasard... Son père : https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Roberts-Jones

         


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 15:08

        Faut dire, la Belgique, c’est p’tit, hanhanhanhanhan.


      • @Mervis Nocteau Raison de plus pour rester anonyme...


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 15:24

        Probablement. Tout dépend toujours des gens en face/autour.


      • Trois septembre 2003, Olga a rendez-vous avec la vie. Ses pas la transportent vers le canal de Bruxelles à proximité du port, au croisement des grands axes.

        Dans l’angle aigu d’une grue flottante, le soleil s’extrait voluptueusement de la brume matinale excitant à son passage les odeurs citadines et « industrières ».

        Le jour s’amarre lentement aux cordages des rares bateaux.

        L’eau glauque du canal se vêt d’étincelles miroitantes. L’heure de son rendez-vous avec un libraire qui lui avait promis un livre lui laisse encore un quart d’heure de répit.

        Un vagabond est allongé contre un muret, il semble suivre le passage des rares promeneurs empressés d’accomplir le rituel de leur journée.

        Ses yeux d’un bleu profond émergent d’une forêt de barbe aux reflets de sable gris blanc et doré. Olga s’attarde un moment près du vieil homme, fascinée par l’intensité de son regard. Celui-ci semble contenir toute l’histoire du monde .

        Au pied du vagabond, une valise en cuir arbore de nombreuses vignettes ramenées de lointains pays. Une huppe empaillée règne fièrement sur le bagage, bien décidée à en protéger le contenu.

        Ni l’indigent, ni l’oiseau dont les plumes se soulèvent dans le vent de fraîcheur matinal ne semblent s’effaroucher de sa présence. Une connivence s’installe entre eux dans un pacte silencieux.

        L’homme se met à divaguer. Seuls quelques mots s’échappent de son marmonnement et lui parviennent clairement : BURGONDE et BURGRAVE.

        *le 4 juin 1477, Marie de Bourgogne, Reine de hongrie accorde un octroi autorisant le creusement d’un nouveau canal de Bruxelles au Rupel.

        L’oiseau observe la jeune femme du coin de son oeil de verre qui semble cligner ingénieusement. Comme dans un flash, le rêve qu’Olga a fait cette nuit ressurgit de sa mémoire. Elle prend l’inouïe décision de le raconter au vagabond qui certainement n’y comprendra pas grand-chose.

        ans ce rêve, la narratrice y rencontre André, son voisin dans la rue qu’elle habite, un vieil homme qui l’invite à contempler sa collection de tableaux.

        L’un de ceux-ci attire plus particulièrement son attention. Il représente un bateau dans le port de Bruxelles, au début du siècle, un marinier accoudé au bastingage. Sa chemise bleue émerge de la brume matinale. Une jolie femme sur le quai, portant un panier se dirige vers l’avant-plan. André explique alors que ces tableaux datent de l’époque de ses parents. Il n’a pas vraiment connu son père qui un jour à l’âge de trente ans a disparu sans que personne n’ait retrouvé ses traces. Avocat près de la Basilique, il lui arrivait d’acheter quelques toiles.

        Intriguée, Olga s’approche de chaque tableau et s’amuse à imaginer que les sujets mais aussi plus subtilement le jeu des formes et des couleurs racontent une histoire, mais aussi donnent des indices sur la disparition de son père. Elle lui fait part de ses réflexions à André, qui lui révèle alors qu’il s’appelle BURGONDE, ce qu’elle ignorait, et que tous les tableaux sont signés BURGRAVE. Olga ne peut s’empêcher de penser à un personnage de vieux barbon à la gravité pompeuse. Pourtant les tableaux dans leur brumeuse mélancolie laissent deviner l’intensité colorée de l’émotion. Un jour BURGONDE a-t-il rencontré BURGRAVE pour ne former qu’un seul être ?




        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:08

          Non mais bordel à queues.


        • Elle conseille à André de garder précieusement ses tableaux puisque aucune expert en art même doué n’y découvrira le mystère que recèle chacun d’eux, puis elle quitte la maison de son voisin, le laissant à ses réflexions.



          Son récit terminé, Olga observe le vagabond : il sourit.

          Trop absorbée par son récit, elle n’a pas remarqué la disparition de l’oiseau. Seule une plume poussiéreuse nargue le vent qui tente de la chasser. Mais le libraire attend sa visite...

          De retour, Olga ne voit plus le vagabond. Lui aussi est parti, laissant sa valise que la vieillesse ne lui permet plus de trimbaler. Intriguée, et prenant malgré tout quelque risques, elle décide de l’emporter.



          Le Port de Bruxelles ce matin dans la brume chatoyante et ensoleillée a presque un air de fête.

          Durant le trajet du retour, Olga prend une grande décision : elle n’ouvrira pas la valise avant un an.



          Le voyage peut alors commencer.



          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:08

            Bordel à queues.


          • Mais BEL énos a la même racine que BEL gique. 


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:10

              Ces anachronismes. Que les chercheurs cherchent. Néanmoins, les Celtes ayant l’humour lapidaire et jouasse, ils auraient bien pu faire le jeu de mot avec Belenos, oui.


            • @Mervis Nocteau « Bel »puissant et fort (comme mars ou le dieu solaire Apollon ????). En Belgique le 9 aout mois d’Apollon (Belenos) on plante un arbre : le meyboom qui s’appelle aussi le meiboom (arbre de mai (1er mai : BELENOS). L’arbre n’est-il pas le symbole celte par excellence. Il s’agit d’un Hêtre,...être. Le hêtre se fête le 22 décembre (sol invictus) http://boitedependore.com/celtique39.htmhoroscope/


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:27

              Ah oui en effet, merci ! Pas de jeu de mot, donc !


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:29

              Votre lien dysfonctionne, mais je tiens à dire que j’ai regardé cela dans le dictionnaire français-gaulois de Jean-Paul Savignac, ainsi que dans le champ lexical du dictionnaire de celtique ancien reconstitué de Joseph Monard.



            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 21:21

              Ça ne veut pas fonctionner chez moi.


            • Un indice : 

              Frédéric Ier de Hohenstaufen, dit Frédéric Barberousse (en allemand : Friedrich I., Barbarossa, 1122 – 10 juin 1190), fut empereur romain germaniqueroi des Romainsroi d’Italieduc de Souabe et duc d’Alsacecomte palatin de Bourgogne.

              Né vers 1122 à Waiblingen1 ou à Weingarten près de Ravensbourg, Frédéric est un prince de la dynastie des Hohenstaufenduc de Souabe de 1147 à 1152 sous le nom de Frédéric III. Il a été élu roi des Romains en 1152 et couronné empereur germanique en 1155. Il a gagné son surnom du fait de son éblouissante barbe rousse.


              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:14

                Le dernier royaume païen n’est pas loin, en Pologne, à la même époque.


              • @Mervis Nocteau Savez-vous que Macron, qui a Frédéric comme troisième prénom s’inspire directement du HOHENSTAUFFEN ? 
                L’Institut d’études politiques de Paris a également publié sur Twitter la fiche de renseignement d’Emmanuel Macron. Outre son adresse, son numéro de téléphone ou encore la profession de ses parents, le carton mentionnait les deux autres prénoms du fraîchement élu président français. En effet son nom complet est Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron. 


              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:27

                Bordel de bordel à queues.



                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 14:15

                  L’Alsace, ses hauts-lieux, son mur païen (aujourd’hui attesté d’avoir été édifié par les Romains dans les premiers siècles EV, sous l’empire encore vivace), etc.


                • Pour l’histoire, j’ai vraiment fait ce rêve en 2003. J’ai voulu en comprendre le sens profond. En en déposant un récit sur papier pour en faire un roman initiatique. Sa signification profonde s’éclaircit de jour en jour. Je viens de prendre conscience que le prénom André se réfère à ANDRE BRETON. Il y a juste 17 ans. Tiens : Breton a écrit : Arcane 17 Etoile Sirius au Tarot). Etrange, mon amie qui a bien connu Guy Debord parlait de Breton en ces termes : dédé les amourettes. 


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 15:06

                    Putain de bordel à queues.

                    Mais, puisqu’il est question d’étoiles ...


                  • @Mervis Nocteau Veux garder mon anonymat (pour vivre heureux vivons,....). Pas sur facebook....


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 15:25

                    Insinde biat ! qu’il en soit ainsi.


                  • Une piste pour vous aider...http://hermetisme.over-blog.com/article-rennes-le-chateau-le-christ-roi-des-celtes-75696908.html. Il y a trois églises Saint-Hermes au monde : une à Renaix où je suis née, en Normandie et à Liège. HERMES HERMETISME. 


                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 15:29

                      Sans ponctuation finale, c’est mieux, pour accéder au lien : faîtes attention à cela, vous vous sabotez souvent ainsi. Au-delà, nous avons sur ce site, et publiant d’ailleurs aujourd’hui, Emile Mourey, qui songe qu’il y a un lien entre les Celtes et Jésus : lui, il y va à fond. Au-delà, de toutes évidences, il s’est chargé de significations locales, à travers toutes les malversations judéo-nazaréennes/juives messianiques, d’éléments locaux, via la Rome mithraïsante elle-même, sans parler de tous les mystères qui circulaient en Méditerranée, à l’époque ...

                      Il faut dire aussi, qu’on ne s’embarrassait pas d’exactitude non plus en ces temps, du moins, infiniment moins que depuis l’avènement de l’esprit de méthodes.


                    • Hérétique vient de HERMETIQUE.


                      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 21:17

                        Que les chercheurs cherchent. Mêmes remarques sur l’alchimie que ci-dessous.


                      • Gollum Gollum 19 août 15:06

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Mais quelle c...nne !

                        Hérésie provient du grec αἵρεσις / haíresis : choix, préférence pour une idée ou pensée.

                        Z’en avez d’autres des débiles comme celle ci ?  smiley


                      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 15:24

                        J’ai obtenu que Xénozoid soit modéré pour ses insultes, merci de ne pas cultiver les vilenies. Au reste, tout était dans mon lien.


                      • Gollum Gollum 19 août 16:03

                        @Mervis Nocteau

                        Nan, mais elle rendrait chèvre n’importe qui... 

                        C’est fou, elle trouve une vague ressemblance dans sa tête entre deux mots, elle le balance de façon péremptoire sans même vérifier sur Wikipédia ou autre...

                        Vous appelez ça comment vous ?... Pour moi c’est : smiley


                      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 16:06

                        Bah traitee-là tout de suite de clown la prochaine fois  smiley


                      • Emile Mourey, très très intéressant. .. Il vient de m’apprendre que le Messie descend de la constellation d’HERcule. Entre le lion (LUGDANUM) et la vierge (Régulus ou constellation royale,...). La Saint-HERMES se fêtant le 28 aout. Toujours suivre la lettre « H ». Celle qui sépare ABRAM d’ABRAHAM,...


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 21:16

                          C’est sympa l’alchimie, mais tout n’est pas alchimique, dans l’Histoire, bien qu’après les batailles, quand tout est ramassé en un seul esprit à l’instant T, ça fasse une alchimie. Mais bon.


                        • @Mervis Nocteau Tous les albums de Tintin sont clairement alchimique. Son Pseudo « HER » Ge. qui pourrait signifier Heer « G » symbole maçonnique. Mais aussi R.G. (René Guénon) Ou « Her »métisme... Vous constaterez que je n’affirme jamais rien comme Etirev. https://www.lapierrephilosophale.com/livres-la-cle-alchimique-de-loeuvre-dherge.html


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 14:19

                          Moui, bordel à queues.


                        • Tesseract Tesseract 19 août 14:39

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                          Ma pauvre Mélusine, vous mélangez tout !

                          Que connaissez-vous de l’alchimie sinon les élucubrations d’un Jung, les exécrables interprétations d’un Fulcanelli/Champagne/Canseliet ou les délires d’un Roger Caro, pour ne citer que les plus coquins ?

                          Vous prenez des jeux de mots à deux balles pour de la cabale phonétique, le tout emballé dans un discours astrologique abscons.
                          Vous savez, tout ce qu’on présente comme alchimie au XXème siècle n’est qu’un ramassis de bêtises qui pour les uns sentent la stibine et son fameux régule, pour les autres une « alchimie spirituelle », lieu de toutes les illusions...

                          Heureusement l’alchimie se garde toute seule et n’a pas besoin de défenseurs. Sachez seulement qu’elle se caractérise par sa très grande simplicité dans sa pratique, simplicité qu’aucun esprit rempli de mille choses inutiles -qu’il tient pour essentielles- ne pourra jamais percevoir.

                          C’est là que se trouve le gardien du seuil.


                        • Gollum Gollum 19 août 15:01

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Ma pauvre Mélusine, vous mélangez tout ! (reprise)

                          Son Pseudo « HER » Ge. qui pourrait signifier Heer « G » symbole maçonnique. Mais aussi R.G. (René Guénon) Ou « Her »métisme...

                          Euh... C’est quand même connu que Hergé vient des initiales du nom et prénom du célèbre auteur de BD, soit Georges Remi.

                          Que vient foutre Guénon dans l’histoire à part chercher à se faire remarquer comme d’habitude... smiley


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 15:26

                          Sur René Guénon. Mais alors, finalement, l’alchimie, c’est effectivement une affaire d’alambics, de fourneaux et de cornues en vue de la pierre philosophale, et de transmuter le plomb en or ? smiley


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 15:29

                          Qu’on me comprenne bien : magie était le nom pour les premières expérimentations et connaissances naturelles. La philosophie hermétique sert avant tout à survivre sous la censure, quand on maîtrise la philosophie naturelle (les sciences). Elle sert aussi, à créer des broussailles en termes d’accessibilité, mais là progressivement ce me semble artificiel pour créer de l’initiation, parce qu’avant le XIXème siècle moins de 5% de la population sait lire : autant dire que ces broussailles initiatiques s’opposaient à bien peu de monde, et servaient tous les corporatismes jusqu’à l’absurde.


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 15:32

                          En gros, comme toujours, autour d’un cœur vrai, on trouve tous les charlatans. Exactement comme aujourd’hui, manifestement en période de covidisme : entre les connaissances médicales réelles et les lobbyismes doctrinaux en vue d’une dominance morale, donc sociopolitique.


                        • babelouest babelouest 18 août 18:51

                          Hum.... je ne savais pas qu’Avox fournissait ce genre de substance.... là elle foisonne.


                          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 21:12

                            C’est amusant, comme ce sont les consommateurs de telles substances, qui soupçonnent toujours autrui d’en consommer, mais surtout qu’ils leur adressent de telles suspicions sur le mode de la BAC : par insinuations/infiltrations. Et pourtant, on les voit venir de loin.


                          • Xenozoid Xenozoid 18 août 21:14

                            @Mervis Nocteau

                            tres bien

                            quelle est ton héritage celtique ?


                          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 21:20

                            Je ne te crois pas, quand tu dis très bien, tu fais genre, et tu veux me rentrer dedans. Alors, je te renvoie à cet article et commentaires afférents.


                          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 14:24

                            Je remercie la modération d’avoir modéré Xenozoid. En reste des piètreries dans la suite, sans les insultes, mais c’est l’entente cordiale.

                            Dans la veine des martres, prenez ce documentaire sur RMC, En quête du roi Arthur. Ça fait rêver, et la vie est un songe.


                          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 21:36

                            Tout le monde connaît-il les martres, ces jolies bêtes qui ressemblent à des marmottes croisées avec des loutres ?

                            https://fr.wiktionary.org/wiki/martre#Étymologie


                            • Xenozoid Xenozoid 18 août 21:55

                              @Mervis Nocteau

                              you talking to me ?


                            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 22:05

                              Tu t’sens visé ? T’es complotiste ?


                            • Xenozoid Xenozoid 18 août 22:08

                              @Mervis Nocteau

                              prend ton masque et souhaite toi bonne chance


                            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 22:09

                              J’en ai contre les Xenozoids, mais apparemment ça ne suffit pas.


                            • Eikthyrnir Odinson Eikthyrnir Odinson 22 août 18:39

                              @Mervis Nocteau
                              Putain il est timbré de te dire des trucs comme ça ce gars là ??? 

                              Moi je trouve que tes sujets sont intéressent et remettent pas mal de chose en question, bien que comme tu le sais je ne me sente pas concerné par la politique, mais on ne peut nier que l’Europe, le Monde, la France subissent une période de trouble en ce moment. A la TV ils parlent d’ensauvagement de la société... Le côté dur des gens je le connait depuis l’enfance perso, mais depuis je dirait 2009 c’est devenu de plus en plus chaud. Même avant avec la tempête de 1999 les gens n’étaient plus pareilles après. Pour les Gaulois il y aura toujours des gens pour chercher et trouver des traces étymologiques ou de la toponymie forte heureusement... Tu est patient quand même Mervis. C’est le genre de message quand je reçoit ça sur Facebook maintenant je bloque la personne et je signale le truc a FB directe... 
                              Merci pour tes sujets, je sais que d’écrire autant ça prend un temps fou et beaucoup d’investissement. N’écoute pas les idiots qui ne pensent qu’a souhaiter la mort des autres.


                            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 22 août 20:28

                              J’ai subi plein de retors(es) dans ma vie, et mon esprit s’est clivé ou habitué par rapport à ça. Ce n’est pas forcément la meilleure chose qui soit pour s’épanouir, mais en tout cas ça me permet de passer outre. Au reste, je pense que tu as raison.


                            • Xenozoid Xenozoid 18 août 22:42

                              btw si tu recois un commentaire de la melusine au départ il est fini,il ne restera que le niveau celte ...tu devrais etres content


                              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 22:45

                                Tche kfi slum prat ya emeti.


                              • Xenozoid Xenozoid 18 août 22:54

                                @Mervis Nocteau

                                tu joue avec un controlleur ?


                              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 22:55

                                C’est marrant : plus haut, tu as mis deux L sur alors aussi.


                              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 22:56

                                Enfin, heureux que tu t’assumes comme con-trolleur, je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles.


                              • Xenozoid Xenozoid 18 août 22:59

                                wow t’es toujours là, alors c’est quoi ta culture ?


                              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 18 août 23:01

                                Depuis le temps que tu m’as dit bonne nuit ... il serait temps que tu t’en ailles. Pour ma part, c’est le moment.


                              • Xenozoid Xenozoid 18 août 23:04

                                @Xenozoid

                                c’est ma culture si je dis bonne nuit ,tu dois rester


                              • Il y a plein d’articles sur Google et les allusions ésotéristes de Georges Rémi. https://www.lapierrephilosophale.com/livres-la-cle-alchimique-de-loeuvre-dherge.html. Mais on préfère comme dab cracher sa haine.... Pauvre Agora...


                                • Gollum Gollum 19 août 16:00

                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                  Oui c’est connu. Ce n’est pas une raison pour dire des idioties...

                                  J’imagine que quand la maitresse vous fichait une mauvaise note à l’école vous alliez pleurnicher auprès de môman pour vous exclamer : la maitresse me hait...


                                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 16:08

                                  Je pense qu’aujourd’hui n’importe qui, n’importe quand, peut s’adonner à l’hermétisme. Évidemment, tout le monde n’en prend pas le temps, ni n’en développe l’intelligence réflexe. Du moins, ça a le mérite de stimuler la vivacité d’esprit.


                                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 19 août 16:09

                                  * au pire ça tourne au solipsisme symbologique.


                                • Tesseract Tesseract 19 août 16:36

                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                  Chère Mélusine, ne pensez pas que l’on « crache sa haine » lorsqu’on rétablit courtoisement quelques saines vérités.
                                  Les livres du site que vous citez ne sont qu’un galimatias « ésotériste » inféodé aux sectes maçonniques et martinistes. De plus, ils éditent un détraqué sexuel notoire, qui prétend que la matière première de l’œuvre est le sperme humain...
                                  Quelle misère, c’est pas mal dans la folie !
                                  Pour Hergé et l’alchimie, c’est surtout de la paréidolie hermétique, manie qu’ont beaucoup d’écrivains médiocres, pour espérer se faire connaître et en tirer les bénéfices auprès des dupes.


                                • @Tesseract Je ne suis mais alors pas du tout une tintinophile préférant de loin le celtisant René Hausman. Mais il est intéressant de savoir ce qui se cache dans ce qui effectivement sur un plan financier marche très bien. Et c’est peu dire... Hergé a compris qu’en tirant sur la ficelle de l’inconscient collectif, il aurait une clientèle assurée. Ce qui est occulte attire toujours plus que ce qui est évident. Même si la ligne est dite claire. J’ai lu sur un blog que je ne retrouve plus le lien entre le parcours de Macron et les albums de Tintin,...


                                • @Gollum Oui, tout à fait mon style,... 


                                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 22 août 20:29

                                  On a de nouveau perdu les cigares du pharaon ...


                                • Mais Hergé est bien du signe des gémeaux. Le thème du double et de la gémellité traverse les 24 albums. En plus, la référence à mercure,...Je le répète : contrairement à Etirev je n’affirme rien, je propose.


                                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 22 août 20:30

                                    Parlez-nous plutôt de ce René Hausman que vous évoquiez ci-dessus ^^


                                  • pierrot pierrot 15 octobre 16:39

                                    La France et plus généralement l’Europe de l’ouest, cap de l’eurasie avant l’Atlantique, est une terre d’immigration.

                                    Avant les Celtes venus vers l’an _800 existaient d’autres populations, d’autres suivront : Romains, Germaniques, Francs, Scandinaves, Anglais, Espagnols, Italiens, Arabes ...

                                    C’est cela un melting pot européeen.


                                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 00:18

                                      N’importe quoi ! Sur des siècles, on ne peut parler ainsi. Le melting pot, c’est une violence interculturelle sur quelques décennies seulement. Mais pas les vastes ensembles dont on parle. D’autant plus que ...

                                      « Il y a lieu de penser que le total des guerriers qui, en cinq siècles, sont entrés en Gaule, n’a pas dû dépasser 200 000 ou 300 000, c’est-à-dire qu’à la suite de la conquête, l’élément gaulois représentait probablement moins de 10 % de la population ! Mais 10 % qui comptaient, puisqu’ils ont réussi à imposer au vieux fond indigène de la population française la langue, les mœurs, la domination sociale et politique. Au milieu du iiie siècle av. J.-C., arrivent les Belges. Ce ne sont pas des Germains, comme on se l’était imaginé, mais une nouvelle vague celtique, qui débouche par le nord, avec des conséquences absolument redoutables : un grand dérangement de la population gauloise de la mer du Nord aux Pyrénées, et l’installation d’une ethnie relativement différente au nord de la Seine et de la Somme. Puis, vers 120 av. J.-C., les Romains occupent la Narbonnaise : là aussi, les colons romains ne seront jamais que très minoritaires. En fait, cette immense transformation, cette acculturation de notre pays par les Gaulois, puis par les Romains n’a pas de base réellement démographique, c’est toujours le vieux fond ethnique issu du néolithique qui domine. »

                                      Donc en fait : les Néolithiques chasseurs-cueilleurs depuis 30.000 ans, les Anatoliens cultivateurs qui se sont fondus dans cette masse voilà 10.000 ans, enfin les cavaliers-pasteurs Yamna voilà 8-6.000 ans.

                                      (Source originelle singulièrement inaccessible : http://dev.worldpossible.org:81/.../Histoire_des_groupes...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité