• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Du choc des civilisations aux changements climatiques

Du choc des civilisations aux changements climatiques

A la manière des soubresauts climatiques admirablement décrits par Edward N. Lorenz[1] dans le cadre de sa théorie sur l’essence du chaos, on assiste aujourd’hui, par une sorte d’effet papillon, à un glissement, qui semble inexorable, vers un choc des cultures, et qui conforterait la très controversée hypothèse de Bernard Lewis[2], reprise et argumentée par Samuel Huntington[3], à propos d’un possible clash des civilisations.

Il est vrai qu’après les épisodes des caricatures contre caricatures, des transes incendiaires contre un exposé académique du pape et de l’appel au meurtre contre un point de vue de « philosophe » pour ne citer que la face visible de l’iceberg, et maintenant l’immixtion des extrêmes des deux bords dans un processus de surenchère multi-médiatique, il est permis d’envisager l’éventualité d’un choc durable entre l’Occident et l’islam.

Il est extraordinaire qu’aujourd’hui les musulmans s’étonnent des attaques contre Mahomet (Mohamed pour les Arabes), alors que ce fut toujours le cas au Moyen Age et plus récemment, aux XVIIIe et XIXe siècles. Ces attaques revêtaient diverses formes, des analyses philosophiques ou politiques, aux qualificatifs dégradants.

Ces attitudes occidentales ont eu leur pendant islamique, comme les diatribes enflammées contre l’Occident, le fait de qualifier d’apostat quiconque considère que Jésus est fils de Dieu, ou d’user du mot nasrani (chrétien) comme une insulte.

Il est également extraordinaire que les monologues en cours se focalisent sur la personne du prophète Mahomet, alors qu’il y a matière à discussion à propos de la doctrine islamique et de son rapport à la politique, de la place du musulman et de la musulmane dans la société et dans le monde, ou comment conjurer le choc frontal que souhaitent les extrêmes et instaurer une véritable culture, non pas du dialogue, mais du débat entre l’Occident et l’islam. Car le débat est différent du dialogue, parce qu’il permet à chacun de dire ce qu’il pense réellement, de crever l’abcès de manière pacifique et civilisée, et de découvrir enfin la solution à laquelle personne n’a jamais pensé.

Cette focalisation sur le Prophète laisse pantois, parce que la presque totalité des conquêtes musulmanes extérieures à la péninsule arabique et les violences commises au cours des dernières décennies se sont faites sans Mahomet. C’est comme si on s’évertuait à imputer, tout aussi injustement, à Jésus le massacre des Indiens d’Amérique du Sud et de millions d’Algériens, ou à Moïse le travail méthodique de dépossession et d’asservissement des Palestiniens.

Abou Bakr, premier calife de l’islam, successeur de Mahomet non désigné par lui, ne déclara-t-il pas à des fidèles désemparés face à la mort du Prophète, que si Mahomet est mort, Dieu est vivant et ne mourra pas[4] ?

Les échanges actuels sont interminables, du fait que le passé et le présent de toutes les civilisations sont jonchés de guerres et de violences, dont souvent sont victimes des innocents. Le résultat est un dialogue de sourds, argument contre argument, fait historique contre fait historique, c’est-à-dire une spirale sans fin, d’autant plus que les injustices et les violences, de part et d’autre, continuent de sévir.

D’après certains discours, l’Occident est défini à la fois géographiquement et par référence aux valeurs chrétiennes. Il est aussi le monde libre, creuset de la démocratie, de la liberté d’expression et des droits de l’homme.

L’islam est associé à l’Orient, à une civilisation figée, à des régimes dictatoriaux, au refus obstiné de se défaire de coutumes et pratiques ancestrales, et actuellement à la violence.

En réalité, les valeurs chrétiennes sont plutôt orientales, puisque leurs sources se trouvent en Méditerranée orientale, en témoigne la tolérance légendaire des chrétiens arabes orthodoxes, et le monde libre est aujourd’hui de moins en moins libre. Un monde sur le qui-vive, qui n’hésite pas à altérer les valeurs qu’il ne cesse de brandir à la face des autres cultures.

Il fut un temps où les valeurs chrétiennes et les valeurs islamiques coexistaient et convergeaient vers un substrat commun tenant lieu de conscience d’une destinée commune, en dépit des différences au plan des pratiques et des coutumes, comme au Liban, en Egypte ou en Irak. Mais les interventions extérieures et les stratégies de conquête du pouvoir politique et économique ébranlent par moments cet édifice que des siècles de coexistence pacifique ont patiemment bâti.

Alors que faire pour que ce glissement vers un choc des cultures ne devienne une réalité historique ?

Certains préconisent une démocratisation forcée ou provoquée des pays musulmans, pour les rapprocher des idéaux de l’Occident. D’autres suggèrent de favoriser l’émergence d’un islam européen respectueux de ces idéaux. Mais ces deux optiques, comme d’autres, montrent tous les jours leurs limites.

Il y a quatre ou cinq décennies, dans certains pays musulmans, il était d’usage de fêter le Nouvel An tout en pratiquant sa foi. Les vitrines étaient décorées et les religieux ou le simple croyant n’y voyaient pas matière à problème. C’était le temps où les gens vivaient leur islam de façon paisible, alors qu’au même moment la guerre faisait rage au Vietnam.

Aujourd’hui, tous ceux qui décorent un arbre de Noel dans la rue ou chez eux ou qui ont une pratique religieuse non conforme aux croyances dominantes, par exemple ne pas aller à la mosquée, boire de l’alcool ou ne pas porter le voile pour les femmes, sont stigmatisés et parfois violentés.

Mais des voix s’élèvent dans nombre de sociétés musulmanes, en particulier au Maghreb, pour réclamer la liberté de croyance et de conscience et l’appropriation de la religion par la sphère privée, en d’autres termes la séparation du divin et du séculier, des doctrines et des institutions, ou plus prosaïquement, la séparation de la religion et des règles et lois qui régissent l’Etat, une entité temporelle en continuelle transformation.

Derrière ces voix qui s’expriment sous différentes formes, existe un mouvement de fond, qui refuse de se laisser enfermer dans un moule et de se mettre en uniforme, mais il demeurera invisible tant que les hommes politiques et les intellectuels de ces pays n’auront vaincu leur peur des représailles et engagé au grand jour ce débat de fond. Rappelons-nous que l’histoire de la civilisation musulmane est émaillée de changements sociaux et politiques dont l’un des moteurs est une interprétation nouvelle des textes coraniques ou de la tradition.

En attendant, la Terre meurt à petit feu du réchauffement climatique, tout en fonçant à une vitesse relative de plus 100 000 km/heure autour du Soleil. Sa destinée est peut être d’imploser ou d’être projetée aux confins de la Voie lactée. Voilà une perspective qui devrait faire réfléchir ceux qui poussent à la confrontation entre des civilisations, qui objectivement ont un destin commun.

Peut être que des gens comme Al Gore, et bien d’autres, connus ou anonymes, qui travaillent à cet idéal déterminant tous les autres idéaux, offrent une opportunité de dépassement des clivages culturels pour que les hommes et les femmes, dans leur grande diversité, se consacrent à la préservation de ce bien commun.

Après tout, face aux périls climatiques ou géophysiques à venir, aux ingrédients d’une grande crise biologique qui se mettent lentement en place, et à l’avenir sombre qui est prédit aux générations futures par nombre de scientifiques, la perspective d’un clash entre l’islam et l’Occident paraît bien dérisoire.



[1] Edward N. Lorenz. The essence of chaos. UCL Press, London, 1993.

[2] Bernard Lewis. The roots of muslim rage. Why so many muslims deeply resent the West, and why their bitterness will not easily be mollified. The Atlantic Monthly, Boston, septembre1990.

[3] Samuel Huntington. The Clash of Civilizations ? Foreign Affairs, Summer 1993.

[4] Ibn Hishâm, As-Sîra an-Nabawyya (Biographie du Prophète). Ed. Maktabat Al-Kuliyyât Al-Azhariyyah, Le Caire, 1971. La traduction littérale du propos d’Abou Bakr est : « Que ceux qui adoraient Mohamed sachent que Mohamed est mort et que ceux qui adoraient Dieu sachent que Dieu est vivant et ne mourra pas. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Bill (---.---.76.11) 19 octobre 2006 12:40

    @ l’auteur

    Pas d’accord avec certains paragraphes de votre article mais entièrement d’accord sur le fond. Il faut privilégier le dialogue et les musulmans qui veulent changer les choses sont plutot admirables, mais pensez vous qu’ils pourront y parvenir ? C’est en tous les cas ce que je leur souhaite.


    • José w (---.---.25.142) 19 octobre 2006 13:16

      Oui, un bon article dans le fond : Nous sommes tous sur le même bateau, et jusqu’à plus ample informé il y a de la place pour tout le Monde.

      Il est temps de remttre l’ONU en avant, par une réforme efficace et démocratique.


    • Antoine Diederick (---.---.205.6) 19 octobre 2006 19:51

      Wouarffff mais le bateau coule et ya pas de bouées de sauvetage pour tous....faudra choisir smiley smiley

      A la courte paille, ensuite pour savoir qui va manger le mousse sur le radeau dérivant....faudra aussi tirer à la courte paille....enfin s’il yen a encore des pailles....

      Oui, oui, des pailles ds l’oeil du voisin smiley et les poutres...touches pas aux poutres sont celles du radeau et si tu y touches on coule smiley


    • Antoine Diederick (---.---.105.86) 20 octobre 2006 01:46

      Le bateau, c’est la « Nef des fous »...

      Au moyen age on confiait les fous au fil de l’eau sur des barques....mais c’est aussi ici


    • Marsupilami (---.---.47.194) 19 octobre 2006 13:07

      Le choc des civilisations, on est déjà en plein dedans, désastre écologique ou pas. C’est évident qu’il faut dialoguer avec les musulmans modérés, mais ceux-ci sont quasiment inaudibles et submergés par le tsunami de l’intégrisme islamiste.

      Un intéressant texte prophétique, écrit en 1956, à lire et méditer :

      Où va l’Islam ?

      Un texte de Marcel de Corte publié en décembre 1956 dans La Libre Belgique et qu’il vaut la peine de lire et de relire :

      Où va l’Islam ? Il est vraisemblable que l’Islam lui-même l’ignore à peu près totalement. Ce grand corps informe s’éveille d’une longue léthargie, paupières closes, cerveau engourdi, membres épars et secoués çà et là d’aveugles sursauts. Toute l’histoire de l’Islam manifeste d’un bout à l’autre ces étranges alternances de torpeur et de frénésie.

      Il semble que l’atavisme nomadique de cet immense agrégat de peuples en soit la cause : l’Islam bouge et s’ébranle dans la seule mesure où il trouve un conducteur, un entraîneur, un führer, un émule de Mahomet. Sans cet élan que lui communiquent le berger et ses chiens, le troupeau retourne à l’anarchie et, de degré en degré, à la somnolence. L’Islam ressemble à une limaille de fer dont l’aimant seul peut assurer la cohésion.

      C’est dire que l’islam présente, au regard de l’historien et du sociologue, l’aspect d’une force magnétique toujours exposée à la chute dans l’inertie, si le dynamisme d’une oligarchie dirigeante : vient à lui manquer, ou si une résistance ne s’oppose pas à son passage et à son expansion. Depuis le VIIIe siècle jusqu’aujourd’hui, les rapports de l’Occident et de l’Islam sont jalonnés de ces suites d’impulsions irrationnelles et de stagnations tout aussi inintelligibles.

      Comme on l’a souvent remarqué, le comportement du disciple de Mahomet ignore, sauf exception, cette mesure entre l’excès et le manque dont l’intelligence grecque, enracinée dans l’ordre de la nature, a si longtemps imprégné l’Occident. L’Islam est instable et démesuré. Il est remarquable que la civilisation islamique, à Bagdad ou en Espagne, ait connu ses moments de vive splendeur lorsque le don que la Grèce a fait pour toujours au monde l’eut atteint. Peu de cultures sont parvenues à ce sommet d’efflorescence vitale et de subtile spiritualité conjointes.

      Cette union fut de courte durée ; l’Islam retomba rapidement dans ce mouvement oscillatoire qui le projette d’un extrême à l’autre et qui se retrouve, avec son contraste majeur, en presque tous ses adeptes, sous la forme d’une brutalité explosive relayée par une exquise délicatesse inattendue, ou réciproquement. Tout se passe comme si l’Islam balançait toujours entre les qualités et les défauts de la Barbarie, et les qualités et les défauts de la Décadence.

      Peut-être faut-il trouver l’origine de ce roulement dans la structure strictement religieuse de la mentalité Islamique et dans la violente antithèse qu’elle établit entre Dieu et les hommes.

      Sans Dieu, je serais vil plus que la bête immonde, fait dire Hugo à Mahomet. L’Islam ignore le Christ en tant que Dieu incarné, régénérateur de la nature humaine qu’Il assume en sa personne. Le Christ n’est pour lui qu’un prophète. La notion de nature réformée par le Nouvel Adam lui est étrangère. Entre Dieu et l’homme, il n’y a rien, pour lui. A nouveau, Hugo a merveilleusement exprimé cette dualité de l’âme religieuse islamique écartelée entre le Ciel et la Terre :

      Fils ; je suis le champ vil des sublimes combats Tantôt l’homme d’en haut, tantôt l’homme d’en bas, Et le mal en ma bouche avec le bien alterne Comme dans le désert le sable et la citerne.

      La religion islamique est dépourvue de centre de gravité. Elle ne possède ici-bas aucun point fixe. Elle ne dispose d’aucun critère immuable, faute de ce Moyen-Terme qu’est le Christ entre l’homme et Dieu, faute d’une Eglise conçue comme corps mystique et comme Jésus-Christ répandu et communiqué. Aussi oscille-t-elle entre le fanatisme sans nuances, massif, coagulé en quelque sorte, et une poussière de croyances disparates qui vont de la mystique à la plus basse superstition. La foi en Allah, dominatrice et exclusive, se mêle à une multitude indéfinie de sectes dont l’Encyclopédie Britannique énumère la série en trois colonnes de petit texte bien tassé.Les conséquences politiques de cette attitude religieuse toujours trébuchante et déséquilibrée sont immenses.

      C’est un lieu commun que la politique est ici un simple prolongement de la religion. Le Temporel et le Spirituel ne sont pas deux domaines distincts. Le premier n’est pas subordonné au second. Ils se confondent. Même dans la phase de laïcisation que traversent actuellement les élites de l’Islam, il en est ainsi incroyantes ou pharisaïquement ritualistes, ces élites considèrent l’Islam comme un monde à part, sans frontières, sans détermination qui proviendraient de la situation terrestre de l’homme et de la diversité corrélative des groupements humains. Méconnaissant l’existence de la nature humaine et de ses implications, l’Islam méconnaît totalement l’idée de patrie et à l’intérieur des patries, l’idée d’une différenciation hiérarchisée entre les hommes due à leurs fonctions différentes. Il n’y a pas de « caste », ni « d’ordre », au sens de l’Ancien régime : dans l’islam c’est l’égalité absolue des fidèles. Le musulman se sent chez lui dans tout l’Islam : son seul passeport est sa foi, vive ou dévaluée. Le Marocain ou le Tunisien n’est pas un étranger en Égypte.

      L’Islam présente ainsi l’aspect d’une société sans classes, internationale ou plus exactement « anationale » dont les membres sont rassemblés dans une même conception des rapports entre Dieu et l’homme, à la manière de la société dont rêvait Marx et que ses successeurs ont tenté d’instaurer en Russie. Il suffirait d’une chute du niveau religieux dans les élites dirigeantes - et elle est en train de s’accomplir depuis le XIXe siècle - pour que l’Islam, braquant son regard sur la possession de la terre et sur les rapports entre l’homme et la seule matière, se trouve dans la même position que la Russie. Ce n’est point par hasard qu’un des plus sagaces observateurs du communisme, M. Jules Monnerot, a nommé celui-ci « un nouvel Islam ». C’est par un sens très sur des analogies entre les deux conceptions du monde.

      L’Islam a du reste montré dans le passé, où il puise son exaltation présente, le même esprit totalitaire que le marxisme. Pour lui, comme pour le marxisme, l’humanité se divise en deux parts radicalement hétérogènes : les fidèles et les infidèles, les musulmans et les Occidentaux. La philosophie matérialiste du marxisme est sans doute encore inconcevable à l’Islam. Les communistes musulmans sont peu nombreux. Mais cette prétendue imperméabilité de l’esprit islamique au marxisme ne vaut guère plus que l’imaginaire discordance que certains découvrent entre l’esprit anglais ou scandinave et la même doctrine. L’histoire récente prouve que la Grande-Bretagne et les pays nordiques, tout en gardant leur vernis idéalistes et en n’élisant que quelques rares députés communistes, ont absorbé à larges doses un marxisme édulcoré.

      L’alliance entre la Russie et l’Islam qui s’accomplit sous nos yeux n’a donc rien de contre-nature. Elle procède de mentalités qui se correspondent et qui peuvent parfaitement s’identifier dans la confusion actuelle de l’histoire. Les Américains n’extirperont jamais, par leur anticolonialisme puéril, cette affinité hors de l’esprit musulman. La Russie les surclassera aisément en jouant sur la ressemblance qui existe entre l’attitude antieuropéenne du musulman et l’attitude anticapitaliste : il lui sera facile de faire virer au moment opportun la première, qui existe et s’exaspère, vers la seconde, qui est encore informe, et d’englober de la sorte les États-Unis dans la réprobation qui frappe l’Occident. La diplomatie américaine, toujours plus sensible aux éléments économiques d’un problème qu’à ses facteurs psychologiques, ferait bien de s’apercevoir de ce détournement astucieux.

      La politique étrangère soviétique n’a du reste jamais varié en la matière depuis les fameux entretiens - trop oubliés par les démocraties, sans mémoire ! -, que Zinoviev eut, au Congrès de Bakou, le 1er septembre 1920, avec Enver Pacha. Elle remporte aujourd’hui les fruits d’un effort poursuivi sans la moindre défaillance et qui contraste avec les piteuses pirouettes que les événements imposent à la diplomatie des peuples dits libres. Les deux « guerres saintes » que mènent la Russie contre le Capital et l’Islam contre l’Occident finiront par s’amalgamer si l’Amérique n’ouvre pas les yeux.

      La perspective est d’autant plus probable que la morale islamique ouvre un champ plus vaste que la morale chrétienne aux passions de l’esprit et au ressentiment. C’est là sans doute la raison pour laquelle l’Islam s’insinue peu à peu dans les populations primitives de l’Afrique : son éthique, moins exigeante, y est plus aisément adoptée. Personne ne niera, d’autre part, que le marxisme fleurit partout où la morale se relâche. Le mot de Rivarol reste vrai : « en déliant les hommes, on les déchaîne. »

      Il est vraisemblable que les historiens de l’avenir verront dans la dissolution de l’empire ottoman consacrée par les traités de 1918 une des hypothèques qui auront pesé sur le XXe siècle aussi lourdement que la stupide destruction de l’empire austro-hongrois. Assagie par ses conquêtes, par ailleurs très écornées, l’ancienne Turquie stabilisait l’Islam au même titre que l’Autriche-Hongrie calmait l’effervescence balkanique.

      Ces deux systèmes formaient au surplus un tampon contre l’impérialisme russe. Nous payons aujourd’hui les conséquences de cette politique aveugle où « l’idéalisme » laïque et les sordides préoccupations économiques se rejoignaient. Puissions-nous ne pas les payer très cher, car, pour citer à nouveau Rivarol, il n’est pas de pire malheur que de mériter ses malheurs !

      Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que les nationalismes arabes sont sans racines dans les traditions de l’Islam et qu’ils évolueront fatalement vers un seul « internationalisme » et vers le panislamisme. La Russie, toujours vigilante, y mettra d’autant plus de soins que les errements de la diplomatie dite atlantique l’y aideront. L’Occident n’a d’autre atout en main que la terrible faiblesse du sens de l’État en terre islamique. Mais on fabrique aujourd’hui par la contrainte des Etats artificiels. Et d’autre part, l’État en Occident est dégénéré en État-Providence qui vampirise son énergie et ses réactions vitales de défense.

      Marcel DE CORTE, Professeur à l’Université de Liège - La libre Belgique - 28 décembre 1956.


      • Antoine Diederick (---.---.17.58) 19 octobre 2006 15:10

        @Marsupilami (IP:xxx.x94.47.194) le 19 octobre 2006 à 13H07

        Bonjour Monsieur le Marsupial,

        Texte intéressant. Pendant la guerre froide, en effet, la Russie soviétique a tenté de jouer le « carte » du monde arabe pour coincer l’Occident entre le marteau et l’enclume (ou si on préfère le marteau et la faucille).

        Cette possible collusion des totalitarismes nazis ou communistes ont trouvés jadis des relais complaisants ds le monde arabe. Le texte de 1956 reproduit ici par vos soins le montre.

        Pour les autres aspects de la réflexion de Monsieur de Corte songeons simplement que l’Occident a un rapport au sacré que nous pourrions nommer de vertical tandis que le monde arabe ou, disont, plutôt oriental semble avoir une vision horizontale. Et surement, ces deux façons de voir différentes ne se cantonnent pas uniquement à la sphère de la religion mais aussi aux modes de la pensée courante.

        De quoi réfléchir en tout cas pour ceux qui voudraient tenter de concilier ces deux visions du monde qui semblent bien incompatibles ?


      • Marsupilami (---.---.47.194) 19 octobre 2006 15:49

        @ Antoine

        Un axe horizontal et un axe vertical... tu me donne une idée géniale : avec ça on peut faire une croix ! Tous unis sous le signe de la croix (mdr) !


      • ZEN zen 19 octobre 2006 18:32

        @Marsu

        Ce texte est un tissu de conneries , de mélange des genres , de confusions historiques tout à fait réactionnaires pour certaines, ce qui n’étonne pas de la part de la trés catho et conservatrice « Libre Belgique » Par ex :

        "la morale islamique ouvre un champ plus vaste que la morale chrétienne aux passions de l’esprit et au ressentiment. C’est là sans doute la raison pour laquelle l’Islam s’insinue peu à peu dans les populations primitives de l’Afrique : son éthique, moins exigeante, y est plus aisément adoptée. Personne ne niera, d’autre part, que le marxisme fleurit partout où la morale se relâche. Le mot de Rivarol reste vrai : « en déliant les hommes, on les déchaîne. »

        On se croirait à l’époque du bon roi Léopold : les « primitifs africains » ...


      • Antoine Diederick (---.---.205.6) 19 octobre 2006 18:55

        @Monsieur Zen

        Bien sûr le texte DATE de 1956 !!! Un bail et une autre époque, un autre contexte.....et il y a cette faiblesse de la pensée de l’époque.

        Mais, il y a des idées pertinentes ds ce texte qui restent d’actualité.

        Cependant, je vous l’accorde, il devrait susciter un autre débat, plus conteporain....


      • Antoine Diederick (---.---.205.6) 19 octobre 2006 18:59

        @Marsu...

        Il se fait que pour la croix....euhhhh ben...finalement, je vais lancer une horreur !!!!

        "Musulmans de tous les pays, CON-VER-TIS-SEZ vous !!!! smiley

        Oui mais à quoi ....soyez chrétiens !!! smiley

        Ben la croix est un symbole de quaternité....

        Préfère le Christ en Gloire comme principe de l’Illumination smiley smiley smiley


      • Marsupilami (---.---.47.194) 19 octobre 2006 19:06

        @ Zen

        C’est évident qu’il y a plein de conneries réac-catho dans ce texte. Mais il ne dit pas que des conneries. Et si je l’ai posté, c’est surtout en tant que document historique intéressant à connaître.


      • Antoine Diederick (---.---.205.6) 19 octobre 2006 19:37

        @Marsupilami

        Ce texte a été écrit par un homme qui donne l’impression d’être un bourgeois belge assuré des valeurs dominantes de son temps mais ce texte n’est pas sot, il est simplement en effet réac. mais en 56 pouvait-il en être autrement face à la montée du péril rouge (comme on le disait à l’époque).

        Ainsi, aujourd’hui face au péril vert bien des textes écrits seront peut-être vu comme réac. ds 40 ans.


      • Marsupilami (---.---.47.194) 19 octobre 2006 19:48

        @ Antoine

        Ben oui, c’est Zen qui est sot en disant que ce texte n’est qu’un tissu de conneries. L’auteur analyse très bien le mouvement de balancier historique de l’Islam et sa nature. Et puis c’est toujours rigolo de ressusciter le bon vieux Péril Rouge, ça change du Péril Vert...


      • Verite (---.---.127.224) 19 octobre 2006 23:09

        @Marsupilami,

        Bravo, votre commentaire sur l’histoire d’Islam and de la psychologie d’Islam pendant les siecles nous donne une perspectif tres importante.

        Peut etre les etres humains, -avec une geographie isole,tellement ignorantes, -sont tous vulnerable d’un tyrant, meme si ils ne sont pas musulmans ?

        C’est le point d’un education aux lycees europeen que les etudiants developent une respect pour tous les — du Chine, du Europe de l« est,d’Afrique ,(du Nord et du Central),qui observant une foi »different"...Aux meme temps, si il y a un chemin pour les jeunes musulmans en Europe d’avoir des amies europeen, visite les familles des etudiantes europeen, mixte dans l’ete dans le camps pour la jeunesse avec les enfants europeens, peu a peu, ils acceptent leur differences....

        Il me semble les jeunes musulmans sont trop separe, est qui peut etre il faut commence avec leurs meres et peres pour un dialogue entre les ’civilizations’, pour construir un ’pont’ entre les deux societes, si differentes, mais avec les memes espoirs pour leur enfants.

        Est ce que que cela est possible ?

        Chaque famille francais peut ’adopte’ une famille musulman, visite leur maison,exchanger les visites, forme la fondation pour amitie.

        Pourquoi pas ?

        C’est un commencement.

        Cordialment,

        Verite


      • ZEN zen 19 octobre 2006 23:22

        @Marsu

        Et le péril jaune, tu y penses ?... smiley


      • Antoine Diederick (---.---.210.129) 28 octobre 2006 22:48

        je viens de relire le texte de De Corte....

        Il y a de très bons éléments de reflexion ds ce texte...

        @Monsieur Zen...

        Université de Liège...je crois me souvenir qu’elle a été fondée par des libéraux. Et peut-être mme des ultras libéraux...en leur temps ,faudrait se renseigner —je veux dire— avoir un complément d’info.


      • Antoine Diederick (---.---.210.129) 28 octobre 2006 22:59

        @ Monsieur demian west (IP:xxx.x49.157.250) le 20 octobre 2006 à 08H47

        Le texte de Manuel de Corte, cité par Marsu, est simplement la manifestation de l’esprit des années soixante, raciste et dominateur du tiers-monde, insultant tout du long.

        ummmhhhh, je crois que vous ne savez pas lire....ce texte n’a rien avoir avec ce que vous prétendez (le texte de DE CORTE).

        La Belgique n’a jamais eu de colonies ds le monde arabe et la Belgique n’a jamais eu vraiment de politique arabe, en revanche la France, oui.

        Voyez que le texte a été écrit en 1956...c’est la crise de Suez et il est fort a parier que ce texte suivait l’actualité de l’époque.

        Est-ce dire que ce texte contient des éléments racistes. Non, je ne crois pas....la politique internationale a toujours été conflictuelle et est la parfaite illustration des rapports de force.

        Je dois dire, qu’à mon sens, vos partis pris son un frein pour affiner votre critique et vos réflexions et puis ainsi penser que les subtilités vous échappent.


      • Grrrrrrrrrr !!! (---.---.18.96) 19 octobre 2006 14:01

        Les merdias parlent souvent d’orient, de moyen-orient et d’extrême-orient ! Qu’en est-il pour l’occident ? Ma question n’est ni naive, ni innocente, vous vous en doutez bien ! smiley


        • kelvin (---.---.64.135) 19 octobre 2006 14:18

          « Après tout, face aux périls climatiques ou géophysiques à venir, »

          je pense qu’un tsunami est moins dangereux que la connerie humaine !


          • Noe (---.---.102.235) 19 octobre 2006 14:27

            Belle utopie mais utopie quand même (l’histoire de l’humanité et les lois physiques ne laisse aucune équivoque quant à l’avenir et l’évolution du problème : à la fin, il ne peut en rester qu’un - sinon retour à la case départ et c’est reparti pour un cycle -).

            La question est de savoir qui et comment seront sélectionnés les (bienheureux) partants pour l’arche ou le radeau de la survie (puisque la technologie permet ou permettra ce sursis).

            Lors du pic d’alerte de la grippe aviaire il y a un an, il était impossible de trouver le moindre Tamiflu dans les pharmacies. Version officielle : l’armée a tout réquisitionné. Officieusement, ministres, députés, sénateurs et leurs familles, ont été prioritairement servis (discours popupaterlitiste de façade : « ne paniquez pas, tout va très bien, nous contrôlons la situation, regardez comme je suis calme et serein... ».

            De fait, que serait la France sans nos vertueuses élites politiques pour décider et veiller sur notre bien-être ?


            • aebc (---.---.214.10) 19 octobre 2006 15:05

              bel article, on doit effectivement se tendre la main car sinon on va droit au mur....


              • CAMBRONNE (---.---.60.141) 19 octobre 2006 15:38

                @L’AUTEUR

                Voila un article qui parle des relations entre chrétiens et musulmans de façon appaisée . Rien que pour cela il est bon et je vous en remercie parceque j’en ai ras le bol des horreurs qui se déversent sur ce site depuis quelque temps .

                Pour l’Occident je dirais qu’il est chrétien mais qu’il est aussi hélléno Latin ce qui le ramène un peu plus à l’Ouest .Nos valeurs sont largement imprégnée de ce monde et de l’Egypte ce qui le ramène un peu plus à l’est ... Amusant non ?

                En fait ce sont plutot les positions nord et sud qui comptent plus que l’Est et l’Ouest .

                Un souhait : que vous et ceux qui vous,ressemblent arrivent à appaiser l’islam comme le catholicisme s’est appaisé . Je dis bien le catholicisme et non le Christianisme car du coté de chez BUSH on pratique quelquechose qui ne me plait guère et qui est du christianisme abatardi .

                Bonne continuation .


                • 19 octobre 2006 16:24

                  C’est certainement une des grandes leçons à tirer de l’état du monde actuel : que nous soyons dans le même bateau !, et qui devra être le moteur de pensée de demain. Chaque particularisme peut avoir raison pour soi, mais ne peut s’ériger en raison absolue pour l’ensemble. Et même, ces particularismes risquent aussi d’avoir à évoluer afin de préserver l’équilibre synthétique de l’ensemble, que ça aille de l’islam radical au capitalisme radical aussi, pour ne citer que ceux là parmis les multitudes de sources de conflits. Nous serons alors peut-être dans la véritable mondialisation, celle du bien commun, qui pourrait entr’autre décridibiliser totalement le recours à la force pour imposer des vues particulières et faire du débat, à tous les niveaux, avec la participation de chacun, la langue mondiale de la paix. Il est encore permis de rêver (pour combien de temps ??). Espèrons que nous soyons à un tournant décisif de l’évolution, incroyable, de l’histoire de la vie dans l’univers, et que nos petites arrogances ne viennent pas tout mettre en l’air. Dans ce tournant engagé par la prise de conscience justement du phénomène de globalité, les passés historiques deviennent des « héritages » et non plus des bases pour réfléchir et créer l’avenir. Internet, par exemple, premier grand outil de globalité permettant la mise en contact de toutes les individualités, certes il y a encore beaucoup de chemin à faire et rien n’est gagné d’avance mais il n’est pas interdit d’espérer, qui vivra verra....


                  • 19 octobre 2006 16:25

                    je sais pas pourquoi c’est en gras, c’est pas volontaire ??


                  • slaf (---.---.41.15) 19 octobre 2006 16:56

                    Très belle analyse je trouve aussi. Elle recadre le débat

                    La conclusion j’aimerai la qualifier de « prophétique » car elle véhicule le message donné par de nombreux scientifiques amoureux de la vie ou encore de shammans amoureux de la nature ou encore de visions de ci dela du monde religieux annonçant un bouleversement des mentalités vers un monde dans une logique plus d’Amour.

                    Synthèse des posts plus haut : La main dans la main et avec moins de connerie nous eviterons le mur.

                    bien à vous tous


                    • Tristan Valmour 19 octobre 2006 17:44

                      Bravo pour votre article qui sonne juste. N’hésitez pas à intervenir de nouveau pour faire entendre votre voix, et peut-être la raison vaincra-t-elle les divisions et la folie des hommes.


                    • maçon avec un ç ! (---.---.64.135) 19 octobre 2006 18:05

                      de la grande muraille à la frontiere mexicaine en passant par le temple de salamon ,l’humanité passe son temps à construire ses chaines .

                      break the wall,don’t kill the whales !


                    • Dupons et Durons (---.---.13.2) 19 octobre 2006 18:19

                      Il est particulièrement naïf et manipulateur de croire et laisser croire que l’Amour, avec un grand A comme arnaque, va régir, le sauve qui peut général et ma peau en premier de préférence...

                      C’est grâce à ce genre de berceuse que la vermine, grosso modo 50% de l’humanité quel que soit le barreau de l’échelle, accède au pouvoir et consolide sa mainmise.

                      Une bon épisode de grippe espagnole transgénique et nous assisterons en direct (via des chaînes non officielles) à des scènes qui font assurément la beauté et la grandeur du genre humain.

                      Tous les moteurs du pouvoir reposent sur l’exploitation d’une masse jetable et renouvelable au profit de la perpétuation des intérêts d’une minorité.

                      On appelle cela la chaîne alimentaire mon cher Watson.

                      A Sup de Com, on a coutume de remplacer le terme alimentaire par solidaire, et ça marche, analphabétisation du bétail aidant !


                    • t-h (---.---.131.131) 19 octobre 2006 20:52

                      @Dupons : si tu considère que 50% de l’humanité est de la vermine, peut-être devrais tu penser à te remettre en cause... Qui te dit que tu n’en fait pas partie ? smiley


                    • jipé (---.---.221.74) 19 octobre 2006 18:07

                      enfin sur ce thème des arguments raisonnables des deux cotés, heureusement que les extrémistes des deux bords -refoulés confondant arabes et musulmans / auto-culpabilisation de complexés...ne sont pas encore là !

                      Sur le fond ce choc culturel est peut être moins fondamental que l’enjeu environnemental. La modernisation des sociétés estompera le fossé religieux, avec sans doute des soubressauts douloureux. L’impasse du dévéloppement est déja en train d’atteindre les limites de notre monde (sauf quelques réserves naturelles alibi...). Les écolos -dont moi en 67-72- ont été incapables de mobiliser, à moins qu’il fût déja trop tard. Ironie que la seule opposition réelle au modèle occidental du Progrés vienne d’une idéologie si peu socialement écolo...


                      • (---.---.162.15) 19 octobre 2006 18:11

                        Il y aurait une focalisation sur Mahomet ? Je ne l’avais pas remarquée, je n’ai vu qu’une focalisation sur les islamistes extrémistes et plus généralement une dénonciation de l’attitude trouble de la multitude des musulmans modérés.

                        Mahomet n’est qu’un ectoplasme que certains agitent pour asservir. Il est alibi plutôt que cause. Et, en tant qu’alibi, sa religion mérite notre condamnation (au moins des agnostiques, les catholiques, utilisateurs d’un autre alibi, savent être solidaires).

                        Am.


                        • Grouik (---.---.167.65) 19 octobre 2006 18:55

                          Effectivement, la vrai scission est elle entre les cultures chrétiennes et musulmanes ou entre les rationalistes et les croyants ?

                          Les 2 peut-être... la première étant une différence de forme, la seconde une différence de fond.


                        • totoche (---.---.142.220) 19 octobre 2006 22:11

                          >>C’est comme si on s’évertuait à imputer, tout aussi >>injustement, à Jésus le massacre des Indiens d’Amérique >> du Sud ....... C’est sur que laisser croire cela au nom de Jésus relève d’une haute manipulation des pouvoirs tant le message de ce guide lui est en tout éloigné. « Seul l’ignorance et/ou la desinformation berne le peuple »

                          Donc ce n’est pas comparable. Essayer de comparer Jésus et Mahomet sur ce point la est une erreur.

                          Le pire a quand même été fait « au nom » du christianisme. Mais uniquement en son nom. Le pire dans le sens évidemment ou la manipulation du message de Jésus est la plus grande puisque son message est dénué de toute violence et qu’il prone le désintéret des biens matériels.

                          Plus grande est la desinformation d’aujourd’hui qui laisse croire que ces guides sont responsables de quoi que ce soit du fanatisme religieux. Ces deux personnes pronent l’Amour mais pas du fanatisme en leur nom. Ces dirigeants du moyen orient ne font que manipuler, une fois de plus, une infime partie du monde musulman en les jettant en pature aux médias occidentaux avides et en les bombardant de ci dela. Un jour il faudra leur demander pourquoi ce ne sont pas eux ces pseudos religieux, menteurs et inventeurs de sourates, qui pilotent les avions ou qui s’attachent une bombe dans le dos si le paradis leur est donné en récompense. L’histoire une fois de plus se répète mais pas avec les mêmes moyens.


                        • Ariel Sharon (---.---.129.229) 19 octobre 2006 22:23

                          Le probleme est bien que le message d’Amour de Mahomet est somme tout assez brouille dans un message bien plus belliquex !!!

                          Le but de Mahomet etait de creer une religion qui puisse rassembles tous les nomades et les conduise aux conquetes !!! Par exemple le Coran decrit en detailles comment doit etre partage le butain humain et finacier d’une guerre. Cela releve quand meme assez peu de l’amour !!! En meme temps Mahomet va dire : Rends le Mal par le Bien !!!

                          Le message de Mahomet a cela de desorientant qu’on peut y trouver somme tout ce qu’on veux... En fonction de la periode (Mecque ou Medine) ou de ses humeurs il est different...

                          Cela se voir aussi dans l’Ancien Testament et la Torah... Dieu va tentot punir pour un mini-forfait tantot proclamer l’amour universel...

                          En ce sens la le Message de Jesus est le plus limpide ! C’est l’amour a tout prix ! Rien de guerrier ni de belliqueux. Les scholastiques moyennageux quand ils voulaint justifier leurs fanatisme et les massacres passaient donc par un message d’amour aussi absurde que cela puisse paraitre !!!!!!!!!!

                          Bruler un heretique etait une action de compassion pour ces fanatiques puisque cela le sauvait de la damnation eternelle !

                          Le massacre des indiens du point de vue religieux (apres il y a eu des massacres qui avaient rien de religieux) s’est arrete quand BArtolomeo de Las Cassas a demontre que les indiens ont une ame et donc doivent etre copnsideres proteges par les lois de Jesus... En contre-partie pour les interets economiques des espagnols il a decrete que les Noirs n’en ont pas !!!


                        • Yann (---.---.137.42) 19 octobre 2006 19:57

                          Le mur mes amis !!! Voilà la formule gagnant/gagnant. Construisons des murs pour séparer les peuples inamicaux. Des Frontières et des Forteresses, une méthode éprouvée qui a fait ses preuves depuis l’aube des temps. Bientôt le déferlement de loqueteux du tiers-monde sur la Divine Europe verra naitre les plus grandes exterminations du futur, sachont préméditer les holocaustes à venir et tentont de les éviter par un bon sens certes manquant de cet humanisme sirupeux et tiède mais plein de promesses de paix.


                          • Ariel Sharon (---.---.129.229) 19 octobre 2006 22:03

                            Effectivement les murs ont quelques avantages bien connu dans la vie de tous les jours... Les voisins qui s’aiment pas se construisent des haies bien hautes... Pourtant on rechigne a le faire dans la politique... !!!!!!!

                            Et on traite le mur Israelien de tous les noms d’oiseaux alors qu’il a comme objectif de faire la meme chose que vous faites avec le voisin avec lequel vous vous detestez coordialement !


                          • slaf (---.---.130.203) 19 octobre 2006 20:19

                            L’humilité ne doit pas être un monde de pensée envisageable à sup de com je pense.

                            >>C’est grâce à ce genre de berceuse que la vermine, grosso modo 50% de l’humanité quel que soit le barreau de l’échelle, accède au pouvoir et consolide sa mainmise.

                            A booooooooooooon ? Par ce que l’Amour est une affaire de communication et que c’est donc à cause de sup de com ! Ho les grands vilains d’experts !

                            Je pense plutôt que la ou il y a de l’Amour il n’y a plus de com. CQFD Elliot !  smiley))))))))))


                            • j’aime ta femme (---.---.207.2) 19 octobre 2006 22:24

                              le fascisme post-moderne s’appelle la publicité.

                              les salauds se sont adaptés - car pour être un salaud florissant, faut avoir un temps d’avance sur le pigeon à plumer - : ils sont devenus sub-liminaux, insaisissables tels les transferts électroniques de Clearstream.

                              regarde les spots et les images par le petit bout de la lorgnette, demande-toi sur quels ressorts ils se basent pour déclencher et entretenir le jack pot, analyse, relie, balaye, effeuille : tu y découvriras le tableau de Mendelev de ces quelques pulsions primaires qui encadrent et gouvernent ta perception du monde et celle des misérables piles énergétiques qui t’entourent (gourmandise, bébé roi, suprématie, sexe, beauté, bien-être, opulence, surprise, rire... amour, espoir, harmonie) et qui s’ignorent, mieux, se satisfont de leur condition de volaille élevée en batterie (en vertu du magistral tour de passe-passe des corporations d’aigrefins qui contrôlent les chaînes et les mentalités productives).

                              supprime la pub, le monde (et surtout le système dans lequel il s’est fourvoyé) s’écroule : une chance pour un nouveau modèle.

                              conserve-la, et c’est le système qui gagne car in fine tout le monde devient une pile jetable.

                              l’homme mange l’homme puis sera mangé.


                            • Rantanplan (---.---.237.238) 19 octobre 2006 22:35

                              Homo Homine Lupus.


                            • sebastien (---.---.142.220) 19 octobre 2006 22:42

                              >>supprime la pub, le monde s’écroule : une chance pour un nouveau modèle.

                              CQFD smiley


                            • slaf (---.---.81.219) 19 octobre 2006 22:46

                              Bien vu ! La pub c’est le chancre de nos médias. La supprimer c’est nettoyer l’information.

                               smiley


                            • Ariel Sharon (---.---.129.229) 19 octobre 2006 22:01

                              L’article n’est certainement pas bete, mais part de postulats qui sont tout sauf des evidences. Souvent des approximations ou des deformations de la realite qui n’engagent que l’auteur. Je vais en citer quelques uns :

                              - Tous les critiques se focalisent sur Mahomet : Cela est faux !!! Il y a plein d’autres, mais elles soulevent pas autant de critiques. Allez dire que Abou Bakr etait un rustre soldat.. On va voir qui va s’insurger ! Seulement Mahomet etant comme Jesus le centre du Christianisme, le centre de l’Islam. Personne ne demande dans un pilier de l’Islam de reconnaitre Abou Bakr ou Omar ou Aisha ou Ali comme les Saint Hommes ! Mais on demande pourtant de reconnaitre que Mahomet est le Profete d’Allah ! C’est donc logique que ce personnage au centre meme de la culture/religion musulmane (pour un mecreant comme moi, le createur pur et dur de cette religion, un vrai genie rien a dire) soit au centre des critiques de cette religion. Cela ne sert a rien de critiquer Abou Bakr personne en Occident sauf quelques intellos ne le connaissent ! A quoi bon pour un Musulman de critiquer Jean-Baptiste, la plupart savent pas qui c’est. Par contre Jesus le fils de Dieu la pas de souci !!!

                              Votre etonnement a ce sujet me parait donc parfaitement illogique.

                              - Moise ... pour l’asservissement des Palestiniens : LoL il fallait bien que vous la placiez celle la !!! Qu’est ce qu’elle a a faire la dedans ? Elle ne montre que votre parti pris dans le conflit en question, qui n ;egage que vous !!!

                              - Les critiques du passe : Normal le monde par le passe se trouvait dans un etat de guerre et de concurrence a peu pres constant. Il est donc logique que les deux civilisation se critiquent mutuellement. Sourtout que les guerres de l’epoque ne mettait pas en danger l’avenr du Monde... Aujourd’hui la guerre nous parait beaucoup moins naturelle et on cherhe a l’esquiver a tout prix, ces critiques ont donc pas la meme raisonnance... Surtout pour les islamistes qui cherchent la confronattion avec l’Occident...

                              - l’Orient est l’obscurentisme, mele aux dictatures : Malheureusement cela est vrai !!! Le soit disant progres des societes civiles est tout sauf une evidence !!! Et moi j’y verrais une regression tres nette. La plupart des dictatures laiques qui developpaient une societe civile, ont ete remplaces par des islamistes qui sont en train de detruire la ou il y en as un minimum. L’Orient musulman ne compa pas une seule, vraie democratie !!!!!! Vous ne pourrez pas le nier. Au mieux de semi-democraties (Liban, Algerie). Malheureusement aujourd’hui le choix est soit la dictature soit l’islamisme... Les societes siviles sont soit muselees soit en regression comme en Iran, Irak, Afganistan, Egypte etc...

                              - Idylle passee des chretiens et des musulmans avant que les mechants empires n’arrivent : encore un beau fantasme !!! Il y a eu des periodes de cohabitation relative, quand les dirigeants etaient intelligeants. Mais elles etaient bien plus courts que vous ne le dites. Les meilleurs exemples :

                              Turquie a detruit pratiquement tous ses chretiens au XIXe-XXe. L’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Soudan et le Liban les achevent sans que la main du mechant Oncle Sam ou du Juif empapillotte y soit pour quelque chose. Ils le font tres bien sans leurs aide. 20% de chretiens dans les 13 pays arabes dans les annees 50, 10% aujourd’hui... Dans 1-2 jemerations il y en aura plus...

                              - Vous voulez eviter le Clash des Civilisations car vous trouvez qu’il n’est pas une realite : qui vous dit ca ? Pour moi il est bien la !!!

                              - Rechauffement climatique : Ben cela est une autre chancon. Si vous avez un cancer et une apendicite, ne pas soigner la pneumonie sous pretexte qu’il falle soigner le cancer sinon il vous tuera de toute facon dans 50 ans, n’est pas forcement la bonne strategie !!! L’appendicite peut vous tuer bien plus vite ! Et vu les moyens de destruction massive dont l’Islam dispose auourd’hui et disposera 2main, je ne suis pas sur qu’on ira jusqu’au rechauffement si l’on ne gere pas ce probleme...

                              Ceci dit les himmes sont polyvalents et peuvent se poser 2 questions en meme temps contrairement a ce que croit l’auteur !!!


                              • slaf (---.---.142.220) 19 octobre 2006 22:30

                                Recitons l’auteur « il est également extraordinaire que les monologues en cours se focalisent sur la personne du prophète Mahomet, alors qu’il y a matière à discussion à propos de la doctrine islamique et de son rapport à la politique »

                                Il parlait de la perte de temps passer à la focalisation sur la personne de Mahomet à opposer au temps que l’on ne passe pas à « la doctrine islamique et de son rapport à la politique » Je ne trouve pas cela dénué de sens.

                                Après je suis assez d’accord sur le fait qu’il compare certaines choses non comparables.

                                Mais sa conclusion sur l’écologie voulait dire, à mon sens, qu’on focalise un peu trop sur ces sujets alors que l’inéluctable risque de se passer et qu’on soigne la maladie la moins grave avant la plus grave alors qu’on a les moyens de soigner les deux, et qu’on devrait un peu plus parler de la maladie la plus grave au lieu de nous obstiner avec la moins grave. Si je peux me permettre de vous paraphraser.

                                Bien à vous


                              • Ariel Sharon (---.---.129.229) 19 octobre 2006 22:43

                                Merci de votre intervention :

                                Vous trouvez qu’on parle pas assez du rechauffement climatique ? Moi justement je trouve qu’on parle trop et on agit trop peu !!!

                                La gravite est une chose toute relative, mais il y a des maladies dont le danger est a court termes et pour certains cathegories d’organes seulement et il y a des maladies qui elles sont a long terme et pour tout l’organisme...

                                A mon sens il fout soigner les deux !!! Faire une competiotion de gravite n’ammenera a rien... L’islamiste et la proliferation des armes est un danger pour l’humanite a court terme et l’ecologie a long terme... Les reactions ne sont pas le memes et il ne faut pas confondre les choux et les carottes...

                                C’est bien en cela que je ne suis pas d’accord avec l’auteur !!!


                              • slaf (---.---.81.219) 19 octobre 2006 23:20

                                >>Vous trouvez qu’on parle pas assez du rechauffement >>climatique ? Moi justement je trouve qu’on parle trop et >>on agit trop peu !!!

                                Pour une alerte donnée il y a dix ans je pense qu’on en a pas parlé assez et qu’on en parle pas encore assez. Notre enjeu est énorme. Et il est à très court terme selon les scientifiques. Ce qui influencera notre génération et les générations futures.

                                >>L’islamiste et la proliferation des armes est un danger >> pour l’humanite a court terme

                                Oui c’est sur mais quel danger pour quel court terme.

                                Avec l’écologie on a 5-6 ans avant le point de non retour. On a dénigré pendant des années des scientifiques sérieux alors arrétons nous de ne plus les écouter. Jusque là ils ont eu raison.

                                >>et l’ecologie a long terme... Désolé c’est faux, du point de vue des scientifiques, je n’essaierai pas de vous convaincre mais renseignez vous sur ce point et de vous faire votre idée.

                                Et c’est pour cela que je suis assez d’accord avec l’auteur mais je comprends bien vos priorités qui me tracassent aussi mais l’auteur dit bien :

                                « de s’interesser du rapport de la doctrine » cela veut dire de poser le débat chez les musulmans du rapport entre le Coran et l’art de vivre. Parce qu’a trop être dans le texte on y fait dire ce qu’on veut. C’est comme si Israel pilotait le pays avec la Thora. C’est bien fini ce temps la (heureusement). Les musulmans doivent se poser cette question. Elle est urgente. Et c’est bien dans ce sens que les musulmans deviendront laïques avant d’être croyants. Et c’est bien dans ce sens là que ces pseudos dirigeants pseudos religieux ont peur. Si le musulman se pose cette question il ne donnera plus officiellement aucun crédit à ces imposteurs. Et c’est bien là qu’ils ont peur car sans le soutien de leur pseudo fraternité ils ne sont rien. Le masque va tomber comme il est tombé auparavant chez nous aussi. Et il est tombé avant tout par la volonté des gens croyants et non croyants ensembles.

                                >>A mon sens il faut soigner les deux !!! Et evidemment je suis d’accord avec votre cri d’alarme smiley

                                bien à vous


                              • Ariel Sharon (---.---.129.229) 19 octobre 2006 23:38

                                >>Pour une alerte donnée il y a dix ans je pense qu’on en a >>...générations futures.

                                Par ;er ca coute pas cher :) ET dire qu’il faudra qu’on agisse car c’est l’autre le sal pollueur... On en parle tres largement aujourd’hui, mais effectivement on n’agis pas vraiment... Car agir est renoncer a tout

                                >>Oui c’est sur mais quel danger pour quel court terme.

                                Celui d’un Ayatollah qui appuyera sur un bouton rouge pour aller au paradis. Ou d’un fou de dieu qui se procurera des armes bacteriologiques... Pour vous c’est la science fiction... Mais le 9/11 etait aussi de la science fiction avant sa realisation...

                                Je ne parle pas du danger intrinseque que represente pour une societe comme la notre l’exacerbation de l’islamisme... Le danger est bien la est a tres court terme !!!! Vous etes en droit de l’ignorer, mais il vous rattrapera... Si il l’as pas encore fait...

                                >>Avec l’écologie on a 5-6 ans avant le point de non >>retour.

                                Je ne sais pas ce que vous appelez le point de non retour. Et de quel devin vous tirez ces fameur 5-6 ans. On y est deja dedans et si on arrete tout maintenant on n’echappera pas a un beau bordel...

                                Le probleme est que avant que la catastrophe commence on peut polluer encore un bon coup... On ne verra pas venir la catastrophe avec des grosses lettres en feu et flamme comme aux Beuvries de Balthazar... Donc ce probleme est essentiellement un probleme a long terme et c’est pas demain la veille en vous reveillant que vous le resoudrez !!! Sauf si vous arretez tout et patientez un petit siecle histoire que le CO2 emis se fasse reabsorber...

                                C’est un travail de longue alleine qui prendra des annees pour restructurer une economie de 6 milliards de personne ou personne au fond ne veut s’appauvrir...

                                >On a dénigré pendant des années des scientifiques sérieux >alors arrétons nous de ne plus les écouter. Jusque là ils >ont eu raison.

                                On les a ecoute, mais on ne voulait pas avoir la verite en face. Aujourd’hui on croit que par des actions bidon et par la bonne parole on conjurera le diable... C’est pas en construisant trois moulin a vent et en plantant quelques parrcelles de Colza qu’on changera quelque chose... C’est en changeant les comportement... Or ca personne ne veut au fond de lui... Pas avant que leurs voisin ne le fasse en tout cas...

                                Au passage je suis moi meme un scientifique :) Je fais de la physique et je travaille dans les energies... Ce n’est pas aujourd’hui que j’ai decouvert ce probleme contrairement a de nombreux nouveaux adeptes qui le discutent copieusement en insultat le 4x4, tout en oublient que c’est sa Twingo et qui pollue au fond le plus...

                                En ce sens l’auteur confond les choux et les carottes afin d’occulter un sujet d’actualite, maintenant par un autre d’actualite beaucoup plus globale...


                              • Ariel Sharon (---.---.129.229) 19 octobre 2006 23:39

                                PS : Bien a vous :)


                              • yasser Arafat (---.---.17.162) 23 octobre 2006 11:38

                                @ Ariel Sharon

                                Salam Aleikoum !

                                Si tu entends ma voix d’outre-tombe, dans ton sommeil profond.

                                L’article est assurément très bete, pour une multitude de raisons. 3000 Pages ne suffiraient pas a épuiser le sujet (inépuisable !) de l’islamophobie, de la négrophobie occidentale actuelle. Ce choc des civilisations est une connerie inventée par le lobby juif Américain ayant à sa tête la clique composant le staff de Bush.Le véritable but de cette nouvelle idéologie, étant de justifier les agréssions contre les pays Arabo-musulmans réfractaires aux visées impérialistes US.


                              • analyse (---.---.144.154) 8 février 2007 08:32

                                non....

                                le but est d’affaiblir l’Europe .....

                                voir ci dessous .........


                              • analyse (---.---.144.154) 8 février 2007 08:47

                                LA MANIPULATION DE LA FRACTURE NORD/SUD AU XXI EME SIECLE

                                L’état actuel du Monde est le résultat d’une Histoire tronquée ; d’une Histoire parallèle ou une partie du Monde ( l’Orient ) a été artificiellement écarté des veines naturelles de l’Histoire, ou l’Europe a été artificiellement séparée de son prolongement Oriental, ou les Amérindiens ( Indiens d’Amériques ) ont été niés dans leur réalité Historique, confinés, mis en réserve de l’Histoire.... Cela nous a donné ces 5 siècles ( de 1500 à 2000 ) ou l’Histoire parallèle, biaisée, tronquée, se heurte avec la pulsion naturelle de l’Histoire qui, inévitablement resurgira pour épanouir un monde muti-polaire ou Europe, Orient, Laïcité, Religions, Amériques, Indiens, Extrême Orient, pourront se conjuguer, fusionner...

                                Dans l’attente de cette résurgence, les tenants des vieux concept ( Fracture Nord/Sud ) continuent à vouloir régenter le Monde , à donner des leçons à l’Europe en distribuant leurs jugements : « Vieille Europe, Nouvelle Europe », à l’Orient avec le « Choc des Civilisations .. » et le 1er Acte en Irak, , aux Amériques avec le soutien de putchistes et autres marionnettes, aux Amérindiens en leur faisant un sort indigne, aux Extemes Orientaux en ayant la prétention de leur donner des leçons d’Humanisme ( cf Corée du Nord )... .....

                                Tous ces discours, toutes ces stratégies, tous ces concepts sont dépassés........

                                L’Europe regarde de nouveau sereinement vers l’Orient, l’Amérique Latine se libère de la tutelle perverse des Etats-Unis, les Amérindiens ( cf Hugo Chavez ) reviennent au cœur de l’Histoire.....

                                En attendant, les tenants des Vieux Concepts continuent à développer leur stratégie obsolète.

                                ....................

                                LES VIEUX CONCEPTS ET LEUR MISE EN ŒUVRE :

                                Les Etats Unis sèment les fractures communautaristes, ensuite ils viennent « libérer »les Pays......

                                Comment s’organise la manipulation américaine ? :

                                En semant l’intégrisme musulman partout dans le monde, entre autres actions ..........

                                Le choix par les E-U delà manipulation de l’Islam est ancienne et remonte au XIX en, avant la 1er guerre mondiale.... En effet, les américains ( il faudrait dire états-uniens), comme leurs parents anglo-saxons anglais, sont des férus de prospectives, et celles ci, dès la fin du siècle dernier avaient dû leur fournir les scénarios des développement géopolitiques futurs, notamment en Europe et en Orient ..... Si la modernisation des deux rives de la méditerranée s’était poursuivie de façon naturelle, les rives Sud de l’Europe et les rives Nord de l’Afrique auraient connues un développement économiques beaucoup plus important. Ce développement intense aurait construit un bloc économique Euro Oriental puissant, avec d’une part, le bloc France Allemagne Italie Espagne Russie( et l’Angleterre ) et le Bloc Maroc- Algérie- Tunisie- Libye- Egypte- Palestine- Syrie Turquie. Etant entendu que ce bloc oriental était, avant la 1ere guerre mondiale, regroupé sous l’influence Ottomane.......

                                Si cette agglomération économique s’était poursuivie, les Etats Unis aurait été marginalisé sur la scène économique mondiale au second rang ; la première zone économique mondiale serait aujourd’hui Euro Orientale avec la méditerranée comme centre ......

                                CELA, LES ETATS UNIS ONT TOUT FAIT POUR L’EMPECHER.

                                Après la 2eme guerre mondiale, alors que l’Europe en avait pour 50 ans pour se remettre de l’aventure nazie ( dont en se demande bien qui a pu leur souffler ce délire ..), toute une stratégie a été développée pour construire une fracture en pleine méditerranée : d’abord une couveuse maffieuse a été créée aux Etats Unis (notamment New York )dans le but d’exporter de la maffia et de l’installer en Sicile pour couper ainsi la 1ere voie de communication économique possible entre l’Europe et le Maghreb ; il faut reconnaître que l’objectif a été atteint au delà des espérances américaines : l’Europe s’arrête à Naples ! Au dessous, c’est le Mezzogiorno sous développé.....la Sicile, pont naturel entre l’Europe et l’Orient reste en panne ! !!

                                Au passage, il faut savoir que les Etats Unis sont des spécialistes de couveuses en« isme » ; partout ou il y a un activisme en « isme », il faut rechercher si la couveuse ne se trouve pas aux Etats Unis .....

                                Mais revenons à notre sujet :

                                Puis, il y a eu la fracture franco-algérienne (notamment sur des critères « ethniques ») qui a fini de couper les espoirs de développement communs entre l’Europe et le Maghreb ; il faut aussi se demander quels ont été les intérêts américains dans l’affaire franco-algérienne ...

                                Cela pour faire bref ; mais si vous creuser cette thèse, vous verrez qu’elle éclaircie de nombreuses zones d’ombre d’une politique qui semble chaotique sans ce décodage de la manipulation américaine...

                                Cependant, cette fracture limitée au Maghreb, ne tiendrait pas longtemps si elle ne trouvait pas une assise idéologique puissante qui permettrait de la maintenir et de l’amplifier ....

                                C’est là qu’intervient la manipulation de l’Islam ..... ( qui reste une religion respectable autant que le Christianisme, le Judaïsme ou autres religions )

                                Tout comme l’Inquisition ne représentait pas le Christianisme, l’Intégrisme Musulman ne représente pas l’Islam....

                                Avec l’Inquisition nous avons assisté à l’instrumentalisation du Christianisme, avec l’Intégrisme Musulman, nous assistons à l’instrumentalisation de l’Islam......

                                Mais revenons a notre sujet :

                                Pour empêcher l’Europe Economique de supplanter les Etats-Unis, il fallait empêcher l’ Europe qui commençait son industrialisation d’accéder a l’énorme marché potentiel que représentait l’Orient.

                                La méthode utilisée a été de re-fondamentaliser ( d’instrumentaliser )l’Islam et l’empêcher de se séculariser. Cette ainsi que depuis le début du siècle, il y a une alliance tacite entre les Etats-Unis et les fondamentalistes Musulmans. Ce retour a un Islam archaïque ( obscurantiste et médiéval )fait en sorte que les rives de l’Europe et les rives de l’Orient s’éloignent un peu plus tous les jours depuis la fin de la 2eme guerre mondiale .

                                Il faut savoir que toutes les écoles coraniques du monde sont en majeur partie financées par l’Arabie Saoudite, et l’Arabie Saoudite est l’alliée des Etats Unis : chercher l’erreur ! ! !

                                En y regardant de plus près, on pourrait se demander si les Etats Unis n’ont pas fait un marché avec les fondamentalistes : Aux Etats Unis la domination économique de l’Occident ( hormis la Chine ), aux fondamentalistes la domination sur toute la sphères musulmane ( avec , pourquoi pas, un Ben Laden comme « Calife à la place du Calife » ; c’est un délire très « Buschien ».........)

                                Résultat :

                                un Orient rétrograde qui ne peut plus être un marché porteur pour les économies Européennes ; un affaiblissement de l’Europe qui reste sous domination américaine ( y compris la Russie )

                                Un Orient rétrograde qui reste lui aussi sous une domination américaine relayée par des roitelets locaux avec lesquels ils monnayent pétrole et autres richesses.......

                                De façon subsidiaire, je pense, contrairement aux idées générales, que les Etats Unis ne sont pas allé voler le pétrole en Irak, mais ils sont allés y voler leur Laïcité. En effet, cette stratégie d’obscurantisme développée par les Etats Unis, pouvait être mise en danger par l’exemple Irakien, pays arabe qui, petit a petit, était en train de s’ouvrir à la modernité en sécularisant l’Islam en douceur .....Saddam Hussein ne devait pas vivre cent ans, et si les Etats Unis n’étaient pas intervenu, on aurait eu une relève jeune et laïque plus porteuse encore d’espoirs de progrès et de relations fructueuses avec l’Europe .... Comme nous avons eu une relève à Franco en Espagne ...sans avoir eu besoin d’intervenir...Les peuples se suffisent à eux mêmes, souvent.

                                Au lieu de cela, les Etats unis en intervenant, favorisent la mise en place de régim religieux qui freinent les relations Euro Orientales.

                                Pourquoi n’ont ils pas déloger Saddam Hussein lors de la 1 ère guerre du Golfe ?

                                Parce que, à ce moment là, une relève Laïque était possible puisque les clases moyennes et aisées pouvaient fournir les hommes

                                Dix années de blocus avaient pour but de vider le pays de ses classes moyennes et dessécher le terreau Laïque afin de laisser la voie ouverte aux intégrismes.

                                Il faut reconnaître que les Etats Uniens ( les dirigeants ) ont de la suite dans les idées...

                                Un pays arabe musulman et laïque : voilà un exemple qui pouvait être dangereux pour les Etats-Unis. La Syrie est dans la ligne de mire des Etats Unis pour la même raison ..........

                                Les Etats Unis ne supportent pas ce qui pourrait créer une contagion laïque en terre islamique et permettre la jonction économique Euro Orientale........

                                Les capacités technologiques de l’Europe couplées avec les richesses minérales de l’Orient feraient du bloc Euro Oriental le plus grand espace économique pour les mille ans à venir !!!

                                Les Etats unis ne supporte pas que les pays musulmans se modernisent car ils deviendraient alors le marché naturel de l’Europe.

                                Il y a deux façons de moderniser les pays musulmans :

                                1/ par la création d’un état laïque. On peut appeler cela la « modernisation » de l’islam. C’est ce qui se passait en Irak. On a vu ce qu’en pense les Etats unis : ils n’en veulent pas ........

                                2/ il y a l’Iran qui propose une autre voie : C’est « l’islamisation » de la modernité. Cela aussi ne plait pas du tout aux Etats Unis. Un Iran ou les femmes au tchador siègent comme députés au Parlement, en plus grand nombre que dans certains Parlements Occidentaux, voilà qui fait désordre. Cette modernisation aussi fait peur aux Etats Unis ; cela risque de réussir et d’être contagieux ...et nous avons là, la raison du montage en épingle de l’affaire Iranienne ! ! ! ; L’histoire de la bombe atomique Iranienne c’est le nuage de fumée qui cache la véritable motivation.

                                Les Etats unis ont une peur panique de voir la « modernité » éclore ou s’épanouir en Orient....et être le ferment du rapprochement économique Euro Oriental.. Pour eux , l’éclosion de cet espace économique Euro Oriental central ( au niveau mondial ) leur fait plus peur que le décollage Chinois !

                                Cette peur , il la nourrisse depuis le XIX em siècle ....et toute leur stratégie se résume à cela :

                                empêcher la jonction naturelle Europe Orient

                                Le credo des Etats Unis c’est donc :

                                1/ Islam, oui, mais archaïque et rétrograde ....un Islam moderne et républicain, type « Iran » pas question ! ! !

                                2/ Musulmans, oui, mais intégristes et rétrogrades ...des musulmans laïques et modernes, type « Irak » , pas question ! ! !

                                C’est ce que j’appelle l’ Amer-islamisme, la stratégie américaine mondiale

                                Contraction de Amérique et Islamisme

                                C’est dans ce délire que nous entraîne la manipulation américaine ...

                                La seule façon de la contrer est de la déjouer et de ne pas s’y laisser prendre .....

                                Comment ?

                                Pour nous Européens, en soutenant les efforts de modernisation des pays musulmans.....

                                Pour les musulmans de tous les pays, y compris de France, en refusant l’archaïsme ou veulent les entraîner des prêcheurs fanatiques et manipulés .....

                                A ce moment là, ce n’est plus de Choc des Civilisations dont nous parlerons, mais de la Fusion des Civilisations .......

                                .....si les Etats unis n’interdisent ce rêve à l’Europe par un chantage aux armes de .........

                                je vous laisse continuer ...........


                              • Ariel Sharon (---.---.129.229) 19 octobre 2006 22:24

                                Comme d’habitude c’est ecrit en acadien :)


                              • machtrim (---.---.235.110) 19 octobre 2006 22:28

                                plus pompeux tu meurs...


                              • machtrim (---.---.235.110) 19 octobre 2006 22:44

                                désolé, je ne suis pas fan des effets verbeux sensés épater la galerie, en plus ca m’endort très rapidement.


                              • Marsupillami (---.---.60.228) 23 octobre 2006 21:46

                                PIQÛRE DE RAPPEL

                                Depuis l’apparition de son fil de discussion onaniste « Demian sors de ce corps » sur Agoravox, D.W. le gland bleu n’existe plus que comme roquet de ceux à l’arrière desquels il se traîne comme un impuissant opposant. Une caricature d’inanité suiviste et faussement récalcitrante. L’inverse d’une vision du monde : un mâchonnage mollasson de mollets dont ces derniers se foutent tant ils sont solides. D.W. n’est plus que l’ombre du chien qu’il n’a pas. Un clone de spectre poursuivant le fantôme de ce qu’il n’a jamais été. Une bavure hypocondriaque, narcissique et grotesque sur la partition du silence. Un poster de star dégringolant du mur d’une chambre d’adolescent depuis longtemps désertée. Un Mistral gagnant qui fait perdre à tous les coups : l’inverse de la magie de l’enfance. Ni enfant, ni adolescent, ni adulte, ni vieux, D.W. n’est rien : fausse image bleutée d’une fausse existence sans azurs, la chose se répand comme un Klein vomi bleuâtre, inconsistant mais autosuffisant, à la fois fait-néant et faux néant : néant surpeuplé par le vide de l’insondable bêtise, parasité par le trop-plein du rien-du-tout égomaniaque, vertige absolu du non-être. Le trollage inepte en tant qu’âme du monde. Le qu’on-m’enterre diffamateur en tant que filousophie. Le soutien à l’islamisme intégriste par orientalisme décérébré. Non pas le dadaïsme de Marcel Duchamp et sa cuvette de chiottes, que l’on peut mettre à l’intérieur en poussant un bon coup : l’étron, concentré de son être-« on ». La chose bleuâtre n’est même pas absurde (l’absurde est plus consistant et mystérieux qu’elle) : non, la chose bleuâtre est le reflet exact du monde médiatique moderne : trompeuse, fallacieuse, égotiste, inculte, moi-jeux-esque, bref cauchemerdesque.

                                Et cet ectoplasme caoutchouteux et pollué jusqu’à son manque d’os est l’e-conne d’Adoravox. Que dire de plus ?


                              • sebastien (---.---.142.220) 19 octobre 2006 22:37

                                tiens un comique ! Digne de Bosso ! J’adore.


                                • citadelle (---.---.217.130) 20 octobre 2006 00:28

                                  Bush serait pret à faire quitter ses boy’s d’Irak ?!


                                  • Lulu (---.---.239.195) 20 octobre 2006 10:07

                                    D’où est-ce que vous sortez cette histoire de massacre de « millions d’Algériens »... D’où provient cette grosse fumisterie ?!?


                                    • abstract (---.---.72.24) 20 octobre 2006 11:13

                                      Bonjour,

                                      BOF, BOF, BOF.

                                      Je crois que la théorie du choc des civilisations est un écran de fumée. Elle sert à justifier les actes de ceux qui la brandissent.

                                      C’est très réducteur de parler de bon et de mauvais musulmans. Le choc des civilisations a été annoncé par Barlusconi, il est exécuté par Bush et ses chevaliers à travers le monde : Sarko chez nous par ex... (il s’agit là de personnages tout à fait recommendables !).

                                      Au lieu de parler de choc des civilisations et de dialogue des religions (leures médiatiques habilement montés), je m’inquiète des faits sur le terrain et notamment de la colonisation de la terre arabo-musulmane (Palestine, Iraq, Liban dont le monde « civilisé » à observer le massacre, Afghanistan, ...).

                                      Cela n’est pas un hazard si la loi sur le rôle positif de la colonisation a été votée en France, elle fait suite à l’invasion de l’Iraq par les Etats-uniens. Ce qui est notamment, dans l’esprit français, le pendant de l’affaire du canal de Suez : « liberté des peuples à disposer d’eux-même » bafoué par « l’apport bénéfique de la colonisation, ici ’la démocratie’ ».

                                      Or tout mouvement colonial, souvent barbare et sans pitié pour les indigènes qu’ils considèrent comme inférieur et avec lesquels ils refusent toutes discussions (allez chercher où se trouvent le fanatisme se heurtent à des force de résistances tout aussi violentes voire fanatiques (par essence, c’est de leur survie dont il s’agit, c’est surement plus intelligent que d’expliquer que les mecs sont méchants parceque leur religion est violente, la bonne blague.)

                                      cf : l’arrivée du Hamas au pouvoir dès son élection a été sanctionné par un blocus total, d’Israël (ne versent pas les droits de douanes revenant aux Palestiniens), Américains soutenant les Israéliens ; avoir un Hamas au pouvoir même en paix ne correspond absolument pas aux intérêts ni de l’un ni de l’autre, et enfin les européens qui s’alignent sur la politique de l’empire (depuis l’échec de la politique gaulliste de Chirac avec l’Iraq -> Europe forte et indépendante notamment au niveau diplomatique, une Europe unie aurait pû régler le problème diplomatiquement, cloués le bec des US et s’imposer comme un bloc indépendant ; ce qui n’a franchement pas plu aux US et qui était hazardeux compte tenu de la faiblesse de l’allaince européenne).

                                      Bref, parler d’islamisme et d’intégrisme musulmans, de bons et de mauvais musulmans est ridicule pour celui qui prétend comprendre ce qui se passe dans le monde au delà de la présentation qu’en fait la presse « officielle » (ps : les éditorialiste et autres directeur sont du milieu, il n’y a qu’à voir qui est à la tête des grands médias et qui est copain avec qui ex : Sarko - Humbert, ...). L’alliance contre le péril vert « Taratatin à l’attaque..... »


                                      • Yves (---.---.65.80) 20 octobre 2006 14:33

                                        Bonjour ,

                                        - Bravo à l’auteur , article intéressant ... !!!

                                        - Ceci étant , allant dans le sens de la tolérance et de l’harmonie entre les religions ... , les présidents tunisien et égyptien , BEN ALI et MOUBARAK , viennent de prendre position de façon catégirique sur le sujet :

                                        - BEN ALI dénonce l’islamisme radical comme une appartenance politique qui se dissimule derrière la religion pour faire régresser la société ... : http://fr.news.yahoo.com/16102006/339/la-tunisie-declare-la-guerre-au-voile.html

                                        - MOUBARAK déclare : « ne partageons nous pas une part de responsabilité pour les perceptions erronnées au sujet de l’Islam , le temps n’est-il pas venu d’un discours religieux qui enseigne aux gens les justes choses et défende les valeurs de tolérance » ... : http://fr.news.yahoo.com/20102006/290/moubarak-invite-les-musulmans-a-modifier-l-image-de-l.html

                                        - Ceci étant , et n’en déplaise à « Sharon Stone » , s’il est un « islamisme radical » ... , celui ci ne s’est pas développé tout seul ... , il a été aidé par des salopards occidentaux sans scrupules , qui utilisent la religion chrétienne pour servir leurs ambitions affairistes et hégémoniques ... et qui n’hésitent pas , pour ce faire , à allumer des brasiers qu’ils sont incapables d’éteindre ... , en en faisant subir les conséquences au reste du Monde ...........

                                        - Ainsi , la « Lune de miel » entre les talibans et les gangsters politico - affairistes de Washington , notamment après la prise de Kaboul en septembre 1996 ... , qualifiée de « développement positif » ... : http://www.monde-diplomatique.fr/2002/01/ABRAMOVICI/16010 .......... développement positif que le Monde entier peut constater ................ !!!!!!!!!!!

                                        - Ainsi la guerre engagée en IRAK en mars 2003 ... , pour renverser une dictature laïque , sur la base de grossiers mensonges parfaitement établis par les institutions américaines ... et en totale violation du droit international ... , avec , là aussi , le « développement positif » que l’on sait :

                                        - Le H.C.R. qui dénonce un exode perpétuel et silencieux de milliers d’irakiens , chaque jour , fuyant la terreur intallée dans leur pays par Washington ... : http://fr.news.yahoo.com/13102006/290/le-hcr-denonce-un-exode-perpetuel-et-silencieux-en-irak.html
                                        - dont des milliers de chrétiens qui vont se réfugier en SYRIE ... : http://fr.news.yahoo.com/12102006/5/plus-de-35-000-chretiens-ont-fui-les-violences-en.html

                                        - situation qui est maintenant dénoncée par des membres influents du camp républicain , qui confirment le caractère désastreux de cette guerre ( après les rapports N.I.E. , de l’O.N.U. , et des officiers supérieurs de l’armée américaine ... ) , en déclarant que le Moyen Orient est devenu plus explosif et dangereux qu’il ne l’a jamais été depuis 1948 ... :
                                        http://fr.news.yahoo.com/15102006/5/deux-senateurs-republicains-reclament-une-nouvelle-strategie-americaine-en-irak.html

                                        - « Politique » qui conduit elle même à un « terrorisme d’Etat » ... , autorisant le « cas clinique BUSH » et sa bande de barbouzes à choisir qui est et qui n’est pas combattant ennemi des Etats Unis ... , en interprétant les règles internationales ... :
                                        http://fr.news.yahoo.com/18102006/342/bush-legalise-les-interrogatoires-muscles-contre-les-terroristes-présumes.html
                                        - terrorisme traité dans un documentaire diffusé le 11 septembre 2006 sur CANAL PLUS , relatant le cas de Khaled El MASRI , citoyen allemand qui était allé passer quelques jours de vacances à SKOPJE , en Macédoine , où il a été séquestré 23 jours durant dans son hotel ... avant d’être transféré en IRAK puis en AFGHANISTAN ... et qui a été libéré après plusieurs mois d’enfer ..., sans explications ni excuses ...
                                        - Ses ravisseurs barbouzards lui ont déclaré : « Tu es ici dans un endroit où il n’y a pas de loi . On peut faire de toi ce que l’on veut . On peut t’enterrer . Personne ne saura jamais ce qu’il est advenu de toi ... »

                                        - Et tout cela ... au nom des principes moraux et religieux d’une certaine « élite occidentale » ... résultant d’une organisation dont la doctrine est : « America leadership is good for America and the World ... , such leadership requires military strength and commitment to moral principle » ... :
                                        http://www.newamericancentury.org/

                                        - Principes moraux que nous avons déjà vu appliquer , par exemple , au GUATEMALA ... , tels que relatés par le rapport de l’O.N.U. et de l’U.S.A.I.D. , du 25 février 1999 , « Guatemala Memory of Silence » ... : http://www.wsws.org/français/News/1999/fevrier99/27fev_guatema.shtml

                                        - Et maintenant , ces mêmes principes moraux conduisent cette « élite » à s’approprier l’espace ... , en prétendant l’interdire à tout pays hostile aux intérêts américains ... : http://fr.news.yahoo.com/18102006/202/washington-se-reserve-le-droit-d-interdire-l-espace-des.html

                                        - Et , pour conclure sur la « Vérité qui dérange » ... , Al GORE , de passage à Paris pour la présentation du film ... a dit que W. BUSH a déclaré qu’il ne regardera pas ce film ............. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                                        • Yves (---.---.65.80) 20 octobre 2006 15:13

                                          Tiens ... , étrange , 2 liens ne fonctionnent pas , alors qu’ils sont parfaitement accessibles ... , bon je recommence :

                                          - YAHOO news : Bush légalise les intérrogatoires musclés contre les terroristes présumés : 18 otobre 2006 - 7h.39 :
                                          http://fr.news.yahoo.com/18102006/342/bush-legalise-les-interrogatoires-muscles-contre-les-terroristes-presumes.html

                                          - Rapport de l’O.N.U. « Guatemala Memory of Silence » ... établissant le rôle essentiel des Etats Unis dans le soutien et l’aide apportés au terrorisme d’Etat et au génocide au GUATEMALA ... ayant conduit à quelques 200.000 morts , essentiellement au sein du Peuple Maya ... :
                                          http://www.wsws.org/français/News/1999/fevrier99/27fev_guatema.shtml

                                          - Si ça ne marche pas ... , c’est qu’il y a couille ou censure ...


                                        • Yves (---.---.65.91) 20 octobre 2006 17:35

                                          Bon , pour conclure ... ,

                                          - Je rappelle que certains dirigeants israéliens , politiques et militaires , se sont eux aussi amusés à jouer avec l’islamisme ... pour servir leur politique territoriale ...

                                          - Ainsi , dans son n° du 1er février 2006 , le Canard Enchaîné a publié un article consacré à cette instrumentalisation , intitulé : « Les très secrètes relations ISRAEL - Hamas : pour affaiblir l’O.L.P. , les islamistes étaient les bienvenus » ...

                                          - Le Canard cite un extrait d’un article du quotidien Maariv , de 1973 , relatif à la politique israélienne consistant à favoriser l’implantation sociale et religieuse de divers mouvements islamistes ... , le général SEGEV - gouverneur militaire de Gaza - déclarant à l’époque : « ... Nous offrions un peu d’aide financière à certains groupes islamiques dans l’intention de développer une force de réaction contre les forces de gauche qui soutenaient l’O.L.P. ... » ------- , et le Shin Beth ( service israélien de sécurité ... ) faisait de même avec la branche palestinienne des « Frères Musulmans » ... , déjà financée par l’ARABIE SAOUDITE ...

                                          , et le Canard de citer également un extrait des recommandations édictées en 1982 par le Conseil de sécurité de l’armée israélienne , consistant à favoriser tous les élements qui attisent une confrontation entre les islamistes et l’O.L.P. ..... , afin de confessionnaliser le conflit et convaincre ainsi l’Occident que la crise israélo-palestinienne n’est pas un conflit territorial ... mais un conflit religieux entre juifs et musulmans ...

                                          - Aujourd’hui , ces dirigeants israéliens ne jurent que par le Fatah ...... en fustigeant le Hamas .........

                                          - C’est pas du « grand art » la politique ... ???


                                          • loga (---.---.173.103) 22 octobre 2006 18:03

                                            Question bête

                                            Qui a crée les religions n est ce pas l homme ,en son temps, avec ses connaissances réelles ou supposées ?

                                            Il y eut des tas de religions qui a la base servaient à expliquer ce que la science n avait trouvée ou aider un pouvoir politique ou justifier la guerre .Le pouvoir des religieux qq soit la religion a toujours été grand car initiés sur la politique ou les secrets d’état.

                                            On croit par déssaroi à des tas de choses .La croyance des gens pauvres est soumise ou agressive.

                                            Actuellemnt en Pologne et aux USA des Catholiques ultras remettent en doute la théorie de Darwin pour commencer la création du monde ,je crois, à l époque d’ Adam et Eve . Pourquoi pas ? Mais sil y a un « être supréme » il doit quand même être etonné.

                                            Et si l ’ « être supréme »était une femme ,il y eut des tas de déesses dans l histoire ,cela changerait peut être la face du monde

                                            Aucunes religions ,à travers les siécles, n’ ont rendus les hommes sages et humbles pour respecter la vie d autrui et la planéte .

                                            Sur le changement climatique

                                            Il n est pas pris en compte ,dans l article ,l’ evolution possible de la migration des peuples à cause par exemple de la monté du niveau de la mer ,ou le changement radical de climat sur des pays trés peuplés. ( ex les villages esquimaux qui s effondrent parceque le sol n est plus glacé)

                                            Y aura t il on consensus de paix ou de guerre vers ceux qui doivent migrer pour survivre ?

                                            les religions seront elles belliqueuses ou pacifistes ?

                                            Y aura t il une nouvelle religion ou une amélioration de la tolérance ? Ou pire

                                            Bon il me reste un temps certain à vivre d aprés les stats et incertain ave la pollution . J ai confiance en l homme .


                                            • tj (---.---.66.175) 23 octobre 2006 19:18

                                              nul zéro , essayez la critique automobile


                                              • Louafa (---.---.12.118) 23 octobre 2006 21:39

                                                L’article « Du choc des civilisations aux changements climatiques » est une conséquence du climat malsain que certains hommes politiques, spécialistes éphémères de « disciplines conjoncturelles » ou médias, bien souvent par ignorance, et parfois par duplicité, contribuent à entretenir. Et puisque la mare n’en peut plus de recevoir des pavés, et repue, elle somnole ; un pavé de plus ne ferait qu’entrouvrir ses paupières pétrifiées.

                                                Dans tout ce qui suit, il n’est pas question en ce qui me concerne de répondre aux commentaires réducteurs qui appliquent la vielle méthode totalitaire d’une question fermée à une réponse : « occidental vs islam », « intégriste vs modéré », « pro-palestinien vs pro-israélien », « impérialiste vs progressiste », « bien vs mal », « sunnite vs chiite » etc. Les variations et sous-questions sont si innombrables, que les questions à une seule réponse, quand elles sont éludées, mettent fin au débat. Ou alors le débat continue jusqu’à devenir une suite d’empoignades, sans issue, et parfois abjectes.

                                                Je remercie tous ceux qui ont réagi et combien souvent, leurs interventions, ou plutôt leurs interrogations, sont légitimes. Car en fait, l’article en lui-même pose brièvement un certain nombre de questions ou plus exactement de problèmes ouverts, pour lesquels il n’existe pas de réponse unique et définitive.

                                                Reste qu’il est possible d’identifier des pistes consensuelles ou relativement convergentes en scrutant l’ordre des priorités, sachant que ce travail n’est possible que si les comportements mentaux et opérationnels, restent attachés à un minimum de règles d’éthique et de loyauté.

                                                Mais à tout ceci, il y a un préalable : Est-ce que notre mode de communication est correct ?

                                                Les mots ont une importance capitale, car tout débat est faussé du moment qu’il y a confusion ou divergence sur le sens que l’on attribue aux termes que l’on utilise, et ce même dans les conditions « idéales » où les protagonistes ne sont le sujet d’aucune manipulation locale ou distante, et qu’ils ont une vraie volonté de débattre.

                                                C’est pour cette raison qu’il faut peut être s’essayer à une sorte de lexicographie limitée à l’objet de nos échanges. Elle est forcément partielle, non définitive, et tâtonnante.

                                                A : Occident

                                                Un ensemble de peuples non définis géographiquement, puisqu’on les situe à l’Ouest, à l’Est, au Nord, et même au Sud (ça dépend du repère...), n’ayant pas la même langue, organisés autour d’institutions parlementaires, sans références religieuses au plan juridique (vrai aussi pour les USA contrairement aux idées reçues), mais des individus, politiques, journalistes, spécialistes parachutés ou simples religieux, n’hésitent pas, devant le vide laissé par les idéologies, à rattacher l’Occident à des valeurs exclusivement judéo-chrétiennes.

                                                B : Influence de l’Occident

                                                D’abord, l’Occidental a été influencé par qui ? Pour être bref, par les Grecs (rationalité et mythologies), par les Arabes (poésie, astronomie et algèbre), les Asiatiques (art de vivre, raffinement, et explosifs). Il est alors clair que si on considère par exemple un Maghrébin, puisque c’est un peu le point focal, c’est un carrefour de culture berbère, arabe, musulmane et française. Et quand ce type s’exprime, certains le rappellent à l’ordre : « attention, tu es en train de véhiculer les valeurs occidentales que tu es sensé combattre », alors que la forme que prennent les paroles qu’il prononce ou qu’il écrit, ainsi que le fond qu’elles traduisent, est un métissage de cultures héritées.

                                                Dans quel contexte ces cultures se sont imposées à lui ?

                                                La culture berbère est « native », la culture arabe « au fil de l’épée », et la française « à la force du canon ».

                                                Ce qui nous amène aux statistiques relatives aux morts par violence : aucune concernant l’invasion arabe, c’est trop lointain, mais la résistance a été vive. Pour éviter toute polémique, citons ce qui est communément admis en ce qui concerne l’invasion de l’Algérie par la France : aucune idée concernant le nombre de morts suite à la guerre par « terre brûlée » contre Abdelkader (1839-1847), des milliers de morts pour les émeutes de Sétif (1945), un million de morts pour la Guerre d’Algérie (1954-1962). Le décompte macabre peut s’étendre sur plus de cent ans.

                                                Mais un fait est fait, et comme on ne dispose pas de machine à remonter le temps, on s’accepte comme on est, et sans complexe.

                                                C : Utopie du consensus

                                                Si toute idée appelant à se rassembler autour d’une priorité A, tout en débattant des priorités B, C, D,..., est une utopie, alors l’ONU et l’UE n’existent pas. C’était une utopie de concevoir la réconciliation franco-allemande et la naissance de l’UE, mais l’UE est une réalité tangible, progressant cahin-caha, mais l’argent et les personnes circulent. La SDN était une utopie. Rien qu’en faisant quitter le Gouvernement américain de sa stratégie de l’ « agir seul », avec l’appui officiel ou en sous-main de beaucoup de pays, l’ONU, enfant « naturel » ou « robotisé » de la SDN, c’est selon, est une réalité tangible. Et par exemple, les Accords de Genève (Palestine-Israël/2004) sont une utopie, mais peut être qu’ils donneront naissance à une nouvelle utopie, et ainsi de suite jusqu’à déboucher sur une réalité tangible. C’est selon le contexte.

                                                D : Musulman

                                                Comment définir un musulman ou une musulmane ? J’avoue que c’est un casse-tête.

                                                Utilisons pour simplifier des mots clés au choix ou cumulés : prénom arabe, teint basané ou franchement sombre ; portant : une barbe, un voile ou voilage, une djellaba, des babouches, une burqa ; faisant : les ablutions, les cinq prières, le ramadan, le pèlerinage, le sacrifice du mouton, ou des manifestations, parfois violentes, lorsqu’on caricature son prophète ; pratiquant au plan politique : la modération, le fondamentalisme, l’intégrisme, ou une alchimie indéchiffrable.

                                                On n’est pas sorti de l’auberge. Franchement, je renonce. Il y a trop de variables ! Une mise en équation est impossible, et aborder cette question-là dans le cadre d’un repère euclidien relève au mieux de la forfanterie, et au pire d’une procédure à la « Machiavel ».

                                                Et si on disait : « est musulman ou musulmane, celui ou celle qui se prévaut comme tel ou telle ».

                                                Et qu’on laisse tous les autres vivre leur vie, sans qu’un speaker inculte ou un éditorialiste fourvoyé ne vienne troubler leur repas de famille.

                                                E : Musulman modéré

                                                Un artifice inventé par certains « spécialistes » de la communication (un avenir certain pour ceux qui sont en herbe) et du terrorisme, et certains requins insatiables, avocats, avocaillons, rebus des renseignements, déchets de ce que l’Humanité a produit de plus infâme, surveillant leur chiffre d’affaires et leur porte-monnaie, comme la prunelle de leurs yeux. Le musulman modéré, l’adjectif compliquant un sujet déjà complexe, c’est aussi une équation impossible. De quoi s’agit-il ? Du discours ou de l’acte ? De la revendication ou de la compromission ? Du comportement ostentatoire ou de l’invisibilité par intermittences ?

                                                Rien de tout cela, ou tout cela à la fois. C’est une notion mal-définie, abstraite, un non sens, d’autant plus qu’elle devient « multitude », selon certains. Donc, inacceptable et à jeter aux oubliettes.

                                                F : Rapport au sacré

                                                C’est bizarre, Mahomet ou Mohamed. « Mahomet » est une dérivation de « Mehmet », adaptation sans élégance due aux « prestigieux » Ottomans. Ces gens-là, dont le Gouvernement Turc d’aujourd’hui se lave les mains, sont peut être responsables historiquement, du moins en partie, de bien des crises actuelles. Mais c’est probablement aux historiens impartiaux qu’incomberait la tâche difficile, et ingrate dans le contexte actuel, de démêler l’écheveau.

                                                Les « philosophes » et « artistes » occasionnels n’ont pas compris qu’il y a une charge affective énorme chez ceux qui pratiquent ou non l’islam, associée à Mahomet et au Coran. Est-ce parce que c’est une religion relativement jeune (sept siècles après-JC) ? Est-ce parce que cette religion dont les adeptes qui se comptaient sur les doigts de la main, sont aujourd’hui plus d’un milliard ? Est-ce parce que l’Islam mêle vie spirituelle et vie temporelle, plus intimement que d’autres religions ?

                                                En tout cas, je suis plus partisan d’un débat d’idées, sans exclusive ni sacré, au lieu de tenter ridiculiser un personnage ou une référence religieuse écrite, pour mieux éloigner l’adversaire de la raison. Mais dans le fond, il n’y a que des homos sapiens, certains plus améliorés que d’autres, du fait d’environnements et d’outils différentiés par les décalages temporels.

                                                G : Marcel de Corte

                                                Monsieur de Corte, comme Monsieur Tartempion, pouvait penser et croire ce qu’il voulait de l’islam ou d’autres croyances, ou doctrines comme le marxisme. C’est son affaire.

                                                Ce que je sais, c’est qu’il a faux sur plusieurs points, pour ne pas dire sur toute la ligne.

                                                Car, pour ne citer que la perspective, selon lui, d’une alliance entre l’islam et le marxisme dans leurs combats convergents contre l’Occident, depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. L’Occident et l’Islam ont combattu côte à côte en Afghanistan ou ailleurs contre l’Union Soviétique, et cette même Union soviétique n’existe plus, et son héritière la Russie, a beaucoup de mal en Tchétchénie musulmane.

                                                Et puis la classique affirmation de pays musulmans formant un bloc monolithique, uniforme, sans plis, sans relief, ni particularismes, juste sujets à des tremblements convulsifs ou à une léthargie durable, a fait long feu, et ceux qui y croient encore, et il y en a, sont des naïfs ou l’utilisent comme fond de commerce pour faire peur au pauvre occidental sans défense.

                                                Et puis ce professeur a une méthodologie peu fiable : elle consiste à affirmer des thèses sans arguments, qu’ils soient vrais ou faux. Les plus malins utilisent des arguments à l’apparence vraie et provoquent une discussion plus intéressante.

                                                Et la bourde finale fut celle qui consiste à regretter que l’Occident ait contribué à la chute de l’Empire Ottoman, car ce dernier, toujours selon Monsieur de Corte, jouait le rôle de tampon et tenait en laisse les hordes musulmanes. Et qu’en est-il pour les pays musulmans qui n’étaient pas sous domination ottomane ? Les occuper ou créer des tampons virtuels, par exemple au-dessus du détroit de Gibraltar, entre le Maroc et l’Occident.

                                                Une référence à Voltaire aurait été plus sérieuse que l’article de Monsieur Marcel de Corte, de surcroît totalement dépassé du fait de son imprudence intellectuelle avérée, voire d’un défaut aggravé d’éthique professionnelle.


                                                • T. Louafa 24 octobre 2006 12:18

                                                  L’article « Du choc des civilisations aux changements climatiques » est une conséquence du climat malsain que certains hommes politiques, spécialistes éphémères de « disciplines conjoncturelles » ou médias, bien souvent par ignorance, et parfois par duplicité, contribuent à entretenir. Et puisque la mare n’en peut plus de recevoir des pavés, et repue, elle somnole ; un pavé de plus ne ferait qu’entrouvrir ses paupières pétrifiées.

                                                  Dans tout ce qui suit, il n’est pas question en ce qui me concerne de répondre aux commentaires réducteurs qui appliquent la vielle méthode totalitaire d’une question fermée à une réponse : « occidental vs musulman », « intégriste vs modéré », « pro-palestinien vs pro-israélien », « impérialiste vs progressiste », « bien vs mal », « sunnite vs chiite » etc. Les variations et sous-questions sont si innombrables, que les questions à une seule réponse, quand elles sont éludées, mettent fin au débat. Ou alors le débat continue jusqu’à devenir une suite d’empoignades, sans issue, et parfois abjectes.

                                                  Je remercie tous ceux qui ont réagi et combien souvent, leurs interventions, ou plutôt leurs interrogations, sont légitimes. Car en fait, l’article en lui-même pose brièvement un certain nombre de questions ou plus exactement de problèmes ouverts, pour lesquels il n’existe pas de réponse unique et définitive.

                                                  Reste qu’il est possible d’identifier des pistes consensuelles ou relativement convergentes en scrutant l’ordre des priorités, sachant que ce travail n’est possible que si les comportements mentaux et opérationnels, restent attachés à un minimum de règles d’éthique et de loyauté.

                                                  Mais à tout ceci, il y a un préalable : Est-ce que notre mode de communication est correct ?

                                                  Les mots ont une importance capitale, car tout débat est faussé du moment qu’il y a confusion ou divergence sur le sens que l’on attribue aux termes que l’on utilise, et ce même dans les conditions « idéales » où les protagonistes ne sont le sujet d’aucune manipulation locale ou distante, et qu’ils ont une vraie volonté de débattre.

                                                  C’est pour cette raison qu’il faut peut être s’essayer à une sorte de lexicographie limitée à l’objet de nos échanges. Elle est forcément partielle, non définitive, et tâtonnante.

                                                  A : Occident

                                                  Un ensemble de peuples non définis géographiquement, puisqu’on les situe à l’Ouest, à l’Est, au Nord, et même au Sud (ça dépend du repère...), n’ayant pas la même langue, organisés autour d’institutions parlementaires, sans références religieuses au plan juridique (vrai aussi pour les USA contrairement aux idées reçues), mais des individus, politiques, journalistes, spécialistes parachutés ou simples religieux, n’hésitent pas, devant le vide laissé par les idéologies, à rattacher l’Occident à des valeurs exclusivement judéo-chrétiennes.

                                                  B : Influence de l’Occident

                                                  D’abord, l’Occidental a été influencé par qui ? Pour être bref, par les Grecs (rationalité et mythologies), par les Arabes (poésie, astronomie et algèbre), les Asiatiques (art de vivre, raffinement, et explosifs). Il est alors clair que si on considère par exemple un Maghrébin, puisque c’est un peu le point focal, c’est un carrefour de culture berbère, arabe, musulmane et française. Et quand ce type s’exprime, certains le rappellent à l’ordre : « attention, tu es en train de véhiculer les valeurs occidentales que tu es sensé combattre », alors que la forme que prennent les paroles qu’il prononce ou qu’il écrit, ainsi que le fond qu’elles traduisent, est un métissage de cultures héritées.

                                                  Dans quel contexte ces cultures se sont imposées à lui ?

                                                  La culture berbère est « native », la culture arabe « au fil de l’épée », et la française « à la force du canon ».

                                                  Ce qui nous amène aux statistiques relatives aux morts par violence : aucune concernant l’invasion arabe, c’est trop lointain, mais la résistance a été vive. Pour éviter toute polémique, citons ce qui est communément admis en ce qui concerne l’invasion de l’Algérie par la France : aucune idée concernant le nombre de morts suite à la guerre par « terre brûlée » contre Abdelkader (1839-1847), des milliers de morts pour les émeutes de Sétif (1945), un million de morts pour la Guerre d’Algérie (1954-1962). Le décompte macabre peut s’étendre sur plus de cent ans.

                                                  Mais un fait est fait, et comme on ne dispose pas de machine à remonter le temps, on s’accepte comme on est, et sans complexe.

                                                  C : Utopie du consensus

                                                  Si toute idée appelant à se rassembler autour d’une priorité A, tout en débattant des priorités B, C, D,..., est une utopie, alors l’ONU et l’UE n’existent pas. C’était une utopie de concevoir la réconciliation franco-allemande et la naissance de l’UE, mais l’UE est une réalité tangible, progressant cahin-caha, mais l’argent et les personnes circulent. La SDN était une utopie. Rien qu’en faisant quitter le Gouvernement américain de sa stratégie de l’ « agir seul », avec l’appui officiel ou en en sous-main de beaucoup de pays, l’ONU, enfant « naturel » ou « robotisé » de la SDN, c’est selon, est une réalité tangible. Et par exemple, les Accords de Genève (Palestine-Israël/2004) sont une utopie, mais peut être qu’ils donneront naissance à une nouvelle utopie, et ainsi de suite jusqu’à déboucher sur une réalité tangible. C’est selon le contexte.

                                                  D : Musulman

                                                  Comment définir un musulman ou une musulmane ? J’avoue que c’est un casse-tête.

                                                  Utilisons pour simplifier des mots clés au choix ou cumulés : prénom arabe, teint basané ou franchement sombre ; portant : une barbe, un voile ou voilage, une djellaba, des babouches, une burqa ; faisant : les ablutions, les cinq prières, le ramadan, le pèlerinage, le sacrifice du mouton, ou des manifestations, parfois violentes, lorsqu’on caricature son prophète ; pratiquant au plan politique : la modération, le fondamentalisme, l’intégrisme, ou une alchimie indéchiffrable.

                                                  On n’est pas sorti de l’auberge. Franchement, je renonce. Il y a trop de variables ! Une mise en équation est impossible, et aborder cette question-là dans le cadre d’un repère euclidien relève au mieux de la forfanterie, et au pire d’une procédure à la « Machiavel ».

                                                  Et si on disait : « est musulman ou musulmane, celui ou celle qui se prévaut comme tel ou telle ».

                                                  Et qu’on laisse tous les autres vivre leur vie, sans qu’un speaker inculte ou un éditorialiste fourvoyé ne vienne troubler leur repas de famille.

                                                  E : Musulman modéré

                                                  Un artifice inventé par certains « spécialistes » de la communication (un avenir certain pour ceux qui sont en herbe) et du terrorisme, et certains requins insatiables, avocats, avocaillons, rebus des renseignements, déchets de ce que l’Humanité a produit de plus infâme, surveillant leur chiffre d’affaires et leur porte-monnaie, comme la prunelle de leurs yeux. Le musulman modéré, l’adjectif compliquant un sujet déjà complexe, c’est aussi une équation impossible. De quoi s’agit-il ? Du discours ou de l’acte ? De la revendication ou de la compromission ? Du comportement ostentatoire ou de l’invisibilité par intermittences ?

                                                  Rien de tout cela, ou tout cela à la fois. C’est une notion mal-définie, abstraite, un non sens, d’autant plus qu’elle devient « multitude », selon certains. Donc, inacceptable et à jeter aux oubliettes.

                                                  F : Rapport au sacré

                                                  C’est bizarre, Mahomet ou Mohamed. « Mahomet » est une dérivation de « Mehmet », adaptation sans élégance due aux « prestigieux » Ottomans. Ces gens-là, dont le Gouvernement Turc d’aujourd’hui se lave les mains, sont peut être responsables historiquement, du moins en partie, de bien des crises actuelles. Mais c’est probablement aux historiens impartiaux qu’incomberait la tâche difficile, et ingrate dans le contexte actuel, de démêler l’écheveau.

                                                  Les « philosophes » et « artistes » occasionnels n’ont pas compris qu’il y a une charge affective énorme chez ceux qui pratiquent ou non l’islam, associée à Mahomet et au Coran. Est-ce parce que c’est une religion relativement jeune (sept siècles après-JC) ? Est-ce parce que cette religion dont les adeptes qui se comptaient sur les doigts de la main, sont aujourd’hui plus d’un milliard ? Est-ce parce que l’Islam mêle vie spirituelle et vie temporelle, plus intimement que d’autres religions ?

                                                  En tout cas, je suis plus partisan d’un débat d’idées, sans exclusive ni sacré, au lieu de tenter ridiculiser un personnage ou une référence religieuse écrite, pour mieux éloigner l’adversaire de la raison. Mais dans le fond, il n’y a que des homos sapiens, certains plus améliorés que d’autres, du fait d’environnements et d’outils différentiés par les décalages temporels.

                                                  G : Marcel de Corte

                                                  Monsieur de Corte, comme Monsieur Tartempion, pouvait penser et croire ce qu’il voulait de l’islam ou d’autres croyances, ou doctrines comme le marxisme. C’est son affaire.

                                                  Ce que je sais, c’est qu’il a faux sur plusieurs points, pour ne pas dire sur toute la ligne.

                                                  Car, pour ne citer que la perspective, selon lui, d’une alliance entre l’islam et le marxisme dans leurs combats convergents contre l’Occident, depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. L’Occident et l’Islam ont combattu côte à côte en Afghanistan ou ailleurs contre l’Union Soviétique, et cette même Union soviétique n’existe plus, et son héritière la Russie, a beaucoup de mal en Tchétchénie musulmane.

                                                  Et puis la classique affirmation de pays musulmans formant un bloc monolithique, uniforme, sans plis, sans relief, ni particularismes, juste sujets à des tremblements convulsifs ou à une léthargie durable, a fait long feu, et ceux qui y croient encore, et il y en a, sont des naïfs ou l’utilisent comme fond de commerce pour faire peur au pauvre occidental sans défense.

                                                  Et puis ce professeur a une méthodologie peu fiable : elle consiste à affirmer des thèses sans arguments, qu’ils soient vrais ou faux. Les plus malins utilisent des arguments à l’apparence vraie et provoquent une discussion plus intéressante.

                                                  Et la bourde finale fut celle qui consiste à regretter que l’Occident ait contribué à la chute de l’Empire Ottoman, car ce dernier, toujours selon Monsieur de Corte, jouait le rôle de tampon et tenait en laisse les hordes musulmanes. Et qu’en est-il pour les pays musulmans qui n’étaient pas sous domination ottomane ? Les occuper ou créer des tampons virtuels, par exemple au-dessus du détroit de Gibraltar, entre le Maroc et l’Occident.

                                                  Une référence à Voltaire aurait été plus sérieuse que l’article de Monsieur Marcel de Corte, de surcroît totalement dépassé du fait de son imprudence intellectuelle avérée, voire d’un défaut aggravé d’éthique professionnelle.


                                                  • analyse (---.---.144.154) 8 février 2007 08:53

                                                    LA MANIPULATION DE LA FRACTURE NORD/SUD AU XXI EME SIECLE

                                                    L’état actuel du Monde est le résultat d’une Histoire tronquée ; d’une Histoire parallèle ou une partie du Monde ( l’Orient ) a été artificiellement écarté des veines naturelles de l’Histoire, ou l’Europe a été artificiellement séparée de son prolongement Oriental, ou les Amérindiens ( Indiens d’Amériques ) ont été niés dans leur réalité Historique, confinés, mis en réserve de l’Histoire.... Cela nous a donné ces 5 siècles ( de 1500 à 2000 ) ou l’Histoire parallèle, biaisée, tronquée, se heurte avec la pulsion naturelle de l’Histoire qui, inévitablement resurgira pour épanouir un monde muti-polaire ou Europe, Orient, Laïcité, Religions, Amériques, Indiens, Extrême Orient, pourront se conjuguer, fusionner...

                                                    Dans l’attente de cette résurgence, les tenants des vieux concept ( Fracture Nord/Sud ) continuent à vouloir régenter le Monde , à donner des leçons à l’Europe en distribuant leurs jugements : « Vieille Europe, Nouvelle Europe », à l’Orient avec le « Choc des Civilisations .. » et le 1er Acte en Irak, , aux Amériques avec le soutien de putchistes et autres marionnettes, aux Amérindiens en leur faisant un sort indigne, aux Extemes Orientaux en ayant la prétention de leur donner des leçons d’Humanisme ( cf Corée du Nord )... .....

                                                    Tous ces discours, toutes ces stratégies, tous ces concepts sont dépassés........

                                                    L’Europe regarde de nouveau sereinement vers l’Orient, l’Amérique Latine se libère de la tutelle perverse des Etats-Unis, les Amérindiens ( cf Hugo Chavez ) reviennent au cœur de l’Histoire.....

                                                    En attendant, les tenants des Vieux Concepts continuent à développer leur stratégie obsolète.

                                                    ....................

                                                    LES VIEUX CONCEPTS ET LEUR MISE EN ŒUVRE :

                                                    Les Etats Unis sèment les fractures communautaristes, ensuite ils viennent « libérer »les Pays......

                                                    Comment s’organise la manipulation américaine ? :

                                                    En semant l’intégrisme musulman partout dans le monde, entre autres actions ..........

                                                    Le choix par les E-U delà manipulation de l’Islam est ancienne et remonte au XIX en, avant la 1er guerre mondiale.... En effet, les américains ( il faudrait dire états-uniens), comme leurs parents anglo-saxons anglais, sont des férus de prospectives, et celles ci, dès la fin du siècle dernier avaient dû leur fournir les scénarios des développement géopolitiques futurs, notamment en Europe et en Orient ..... Si la modernisation des deux rives de la méditerranée s’était poursuivie de façon naturelle, les rives Sud de l’Europe et les rives Nord de l’Afrique auraient connues un développement économiques beaucoup plus important. Ce développement intense aurait construit un bloc économique Euro Oriental puissant, avec d’une part, le bloc France Allemagne Italie Espagne Russie( et l’Angleterre ) et le Bloc Maroc- Algérie- Tunisie- Libye- Egypte- Palestine- Syrie Turquie. Etant entendu que ce bloc oriental était, avant la 1ere guerre mondiale, regroupé sous l’influence Ottomane.......

                                                    Si cette agglomération économique s’était poursuivie, les Etats Unis aurait été marginalisé sur la scène économique mondiale au second rang ; la première zone économique mondiale serait aujourd’hui Euro Orientale avec la méditerranée comme centre ......

                                                    CELA, LES ETATS UNIS ONT TOUT FAIT POUR L’EMPECHER.

                                                    Après la 2eme guerre mondiale, alors que l’Europe en avait pour 50 ans pour se remettre de l’aventure nazie ( dont en se demande bien qui a pu leur souffler ce délire ..), toute une stratégie a été développée pour construire une fracture en pleine méditerranée : d’abord une couveuse maffieuse a été créée aux Etats Unis (notamment New York )dans le but d’exporter de la maffia et de l’installer en Sicile pour couper ainsi la 1ere voie de communication économique possible entre l’Europe et le Maghreb ; il faut reconnaître que l’objectif a été atteint au delà des espérances américaines : l’Europe s’arrête à Naples ! Au dessous, c’est le Mezzogiorno sous développé.....la Sicile, pont naturel entre l’Europe et l’Orient reste en panne ! !!

                                                    Au passage, il faut savoir que les Etats Unis sont des spécialistes de couveuses en« isme » ; partout ou il y a un activisme en « isme », il faut rechercher si la couveuse ne se trouve pas aux Etats Unis .....

                                                    Mais revenons à notre sujet :

                                                    Puis, il y a eu la fracture franco-algérienne (notamment sur des critères « ethniques ») qui a fini de couper les espoirs de développement communs entre l’Europe et le Maghreb ; il faut aussi se demander quels ont été les intérêts américains dans l’affaire franco-algérienne ...

                                                    Cela pour faire bref ; mais si vous creuser cette thèse, vous verrez qu’elle éclaircie de nombreuses zones d’ombre d’une politique qui semble chaotique sans ce décodage de la manipulation américaine...

                                                    Cependant, cette fracture limitée au Maghreb, ne tiendrait pas longtemps si elle ne trouvait pas une assise idéologique puissante qui permettrait de la maintenir et de l’amplifier ....

                                                    C’est là qu’intervient la manipulation de l’Islam ..... ( qui reste une religion respectable autant que le Christianisme, le Judaïsme ou autres religions )

                                                    Tout comme l’Inquisition ne représentait pas le Christianisme, l’Intégrisme Musulman ne représente pas l’Islam....

                                                    Avec l’Inquisition nous avons assisté à l’instrumentalisation du Christianisme, avec l’Intégrisme Musulman, nous assistons à l’instrumentalisation de l’Islam......

                                                    Mais revenons a notre sujet :

                                                    Pour empêcher l’Europe Economique de supplanter les Etats-Unis, il fallait empêcher l’ Europe qui commençait son industrialisation d’accéder a l’énorme marché potentiel que représentait l’Orient.

                                                    La méthode utilisée a été de re-fondamentaliser ( d’instrumentaliser )l’Islam et l’empêcher de se séculariser. Cette ainsi que depuis le début du siècle, il y a une alliance tacite entre les Etats-Unis et les fondamentalistes Musulmans. Ce retour a un Islam archaïque ( obscurantiste et médiéval )fait en sorte que les rives de l’Europe et les rives de l’Orient s’éloignent un peu plus tous les jours depuis la fin de la 2eme guerre mondiale .

                                                    Il faut savoir que toutes les écoles coraniques du monde sont en majeur partie financées par l’Arabie Saoudite, et l’Arabie Saoudite est l’alliée des Etats Unis : chercher l’erreur ! ! !

                                                    En y regardant de plus près, on pourrait se demander si les Etats Unis n’ont pas fait un marché avec les fondamentalistes : Aux Etats Unis la domination économique de l’Occident ( hormis la Chine ), aux fondamentalistes la domination sur toute la sphères musulmane ( avec , pourquoi pas, un Ben Laden comme « Calife à la place du Calife » ; c’est un délire très « Buschien ».........)

                                                    Résultat :

                                                    un Orient rétrograde qui ne peut plus être un marché porteur pour les économies Européennes ; un affaiblissement de l’Europe qui reste sous domination américaine ( y compris la Russie )

                                                    Un Orient rétrograde qui reste lui aussi sous une domination américaine relayée par des roitelets locaux avec lesquels ils monnayent pétrole et autres richesses.......

                                                    De façon subsidiaire, je pense, contrairement aux idées générales, que les Etats Unis ne sont pas allé voler le pétrole en Irak, mais ils sont allés y voler leur Laïcité. En effet, cette stratégie d’obscurantisme développée par les Etats Unis, pouvait être mise en danger par l’exemple Irakien, pays arabe qui, petit a petit, était en train de s’ouvrir à la modernité en sécularisant l’Islam en douceur .....Saddam Hussein ne devait pas vivre cent ans, et si les Etats Unis n’étaient pas intervenu, on aurait eu une relève jeune et laïque plus porteuse encore d’espoirs de progrès et de relations fructueuses avec l’Europe .... Comme nous avons eu une relève à Franco en Espagne ...sans avoir eu besoin d’intervenir...Les peuples se suffisent à eux mêmes, souvent.

                                                    Au lieu de cela, les Etats unis en intervenant, favorisent la mise en place de régim religieux qui freinent les relations Euro Orientales.

                                                    Pourquoi n’ont ils pas déloger Saddam Hussein lors de la 1 ère guerre du Golfe ?

                                                    Parce que, à ce moment là, une relève Laïque était possible puisque les clases moyennes et aisées pouvaient fournir les hommes

                                                    Dix années de blocus avaient pour but de vider le pays de ses classes moyennes et dessécher le terreau Laïque afin de laisser la voie ouverte aux intégrismes.

                                                    Il faut reconnaître que les Etats Uniens ( les dirigeants ) ont de la suite dans les idées...

                                                    Un pays arabe musulman et laïque : voilà un exemple qui pouvait être dangereux pour les Etats-Unis. La Syrie est dans la ligne de mire des Etats Unis pour la même raison ..........

                                                    Les Etats Unis ne supportent pas ce qui pourrait créer une contagion laïque en terre islamique et permettre la jonction économique Euro Orientale........

                                                    Les capacités technologiques de l’Europe couplées avec les richesses minérales de l’Orient feraient du bloc Euro Oriental le plus grand espace économique pour les mille ans à venir !!!

                                                    Les Etats unis ne supporte pas que les pays musulmans se modernisent car ils deviendraient alors le marché naturel de l’Europe.

                                                    Il y a deux façons de moderniser les pays musulmans :

                                                    1/ par la création d’un état laïque. On peut appeler cela la « modernisation » de l’islam. C’est ce qui se passait en Irak. On a vu ce qu’en pense les Etats unis : ils n’en veulent pas ........

                                                    2/ il y a l’Iran qui propose une autre voie : C’est « l’islamisation » de la modernité. Cela aussi ne plait pas du tout aux Etats Unis. Un Iran ou les femmes au tchador siègent comme députés au Parlement, en plus grand nombre que dans certains Parlements Occidentaux, voilà qui fait désordre. Cette modernisation aussi fait peur aux Etats Unis ; cela risque de réussir et d’être contagieux ...et nous avons là, la raison du montage en épingle de l’affaire Iranienne ! ! ! ; L’histoire de la bombe atomique Iranienne c’est le nuage de fumée qui cache la véritable motivation.

                                                    Les Etats unis ont une peur panique de voir la « modernité » éclore ou s’épanouir en Orient....et être le ferment du rapprochement économique Euro Oriental.. Pour eux , l’éclosion de cet espace économique Euro Oriental central ( au niveau mondial ) leur fait plus peur que le décollage Chinois !

                                                    Cette peur , il la nourrisse depuis le XIX em siècle ....et toute leur stratégie se résume à cela :

                                                    empêcher la jonction naturelle Europe Orient

                                                    Le credo des Etats Unis c’est donc :

                                                    1/ Islam, oui, mais archaïque et rétrograde ....un Islam moderne et républicain, type « Iran » pas question ! ! !

                                                    2/ Musulmans, oui, mais intégristes et rétrogrades ...des musulmans laïques et modernes, type « Irak » , pas question ! ! !

                                                    C’est ce que j’appelle l’ Amer-islamisme, la stratégie américaine mondiale

                                                    Contraction de Amérique et Islamisme

                                                    C’est dans ce délire que nous entraîne la manipulation américaine ...

                                                    La seule façon de la contrer est de la déjouer et de ne pas s’y laisser prendre .....

                                                    Comment ?

                                                    Pour nous Européens, en soutenant les efforts de modernisation des pays musulmans.....

                                                    Pour les musulmans de tous les pays, y compris de France, en refusant l’archaïsme ou veulent les entraîner des prêcheurs fanatiques et manipulés .....

                                                    A ce moment là, ce n’est plus de Choc des Civilisations dont nous parlerons, mais de la Fusion des Civilisations .......

                                                    .....si les Etats unis n’interdisent ce rêve à l’Europe par un chantage aux armes de .........

                                                    je vous laisse continuer ...........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès