• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Du nouveau sur les origines de l’islam

Du nouveau sur les origines de l’islam

Des historiens spécialistes du Moyen Âge oriental ont étudié le Coran pour tenter de comprendre les origines de l’islam en lien avec les luttes d’influence entre l’empire perse et l’empire byzantin.

JPEG Un chercheur de l’université de Strasbourg, Edouard-Marie Gallez, a soutenu en 2004 une thèse de doctorat en théologie et histoire des religions fondée sur ses recherches personnelles et sur des recherches précédentes ayant accompli des percées importantes sur les origines de l’islam. Il cite notamment Régis Blachère, orientaliste, membre de l’Institut, Patricia Crone, professeur à Princeton, Marie-Thérèse Urvoy, professeur à l’université catholique de Toulouse et Gerd Puin, spécialiste des manuscrits de Sanaa.

Un livre intitulé « Le grand secret de l’islam » auquel a collaboré Edouard-Marie Gallez a été mis en ligne en 2010 par Olaf (pseudonyme). 
En reliant les différents points abordés par les chercheurs cités ci-dessus, l’auteur assemble les pièces du puzzle dans le cadre d’une approche globale étayée par des faits, des témoignages et des indices convergents. Il propose une explication rationnelle à l’apparition de l’islam, fondée sur des événements historiques majeurs qui lui ont permis de se constituer comme religion.

Cet article résume brièvement la thèse d’Edouard-Marie Gallez qui est présentée par Olaf en une centaine de pages.

L’histoire commence lorsque Jésus dénonce la corruption de la pratique religieuse en Israël. Les autorités du temple organisent un complot pour l’arrêter et le condamner à mort, puis ils s’arrangent avec les Romains qui l’exécutent en le clouant sur une croix. Mais à l’aube du troisième jour le tombeau est vide et Jésus apparaît à plusieurs de ses disciples qui croient à sa résurrection et forment peu à peu la communauté chrétienne. Les événements de la vie de Jésus et ses prédications seront mis par écrit quelques années plus tard pour aboutir aux Evangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean.

Une violente révolte des Juifs de Jérusalem a lieu en 70. Les Romains répriment durement l’insurrection et le temple est détruit. Une nouvelle révolte a lieu en 132. Tous les juifs sont expulsés de Jérusalem.

Une poignée de juifs chrétiens, auxquels Gallez a donné le nom de judéonazaréens, se sépare de la communauté chrétienne dès le premier siècle pour former une secte qui va s’installer en Syrie. Contrairement à la communauté chrétienne, elle a conservé toutes les pratiques juives. Les judéonazaréens croient que Jésus n’a pas été crucifié mais qu’il a été enlevé par Dieu. Ils attendent son retour pour prendre la tête d’une armée victorieuse qui établira le royaume de Dieu sur terre. Alors, pensent-ils, Jérusalem sera libérée et le temple sera reconstruit. Malgré leur petit nombre, ils tentent de reprendre Jérusalem en 272 avec l’aide de la reine Zénobie de Palmyre, en Syrie. Mais ils sont battus par l’armée romaine, et Zénobie est emmenée à Rome comme captive. Malgré cet échec, les judéonazaréens ont compris qu’ils peuvent s’appuyer sur des supplétifs arabes pour faire réussir leur projet.

Au 6e siècle, les judéonazaréens sont toujours établis en Syrie. Les dernières découvertes archéologiques et les études historiques permettent maintenant de localiser leurs foyers d’habitat. Des fouilles archéologiques dans le Golan ont mis en évidence la cohabitation entre des groupes judéonazaréens et des groupes arabes nomades.

Pour gagner les Arabes à leur cause, les judéonazaréens leur disent : « Nous sommes descendants d’Abraham par son fils Isaac. Vous êtes descendants d’Abraham par son fils Ismaël. Nous partageons donc le même ancêtre, qui est le fondateur de la vraie religion. Nous sommes cousins. Nous devons obéir aux mêmes lois issues des textes sacrés reçus de Moïse. Nous devons obéir aux commandements du Messie-Jésus. Vous devez nous faire allégeance. Nous vous conduirons et tous ensemble nous pourrons sauver le monde. »

Les propagandistes judéonazaréens, Juifs de langue syro-araméenne, dont beaucoup connaissent l’hébreu liturgique, ont expliqué leurs textes aux Arabes. Plus encore, ils ont formé des prédicateurs arabes, traduit leurs textes en arabe et les leur ont appris. Pour cela, ils ont réalisé de petits manuels, recueils de leurs principaux textes, de leurs lois et de leurs rites. Le « catéchisme » judéonazaréen présentait donc des extraits de l’ancien et du nouveau testament. Ainsi s’est constitué un ensemble de prédications diverses et de lectures saintes, certaines bénéficiant d’une mise par écrit.

Pendant ce temps, les Perses conduits par la dynastie sassanide et les Byzantins conduits par l’empereur Héraclius se combattent pour la domination du Moyen-Orient. Les Perses envahissent la Palestine avec des mercenaires arabes. Jérusalem est prise en 614. On assiste alors à des massacres effroyables des populations chrétiennes locales. Près de 35 000 chrétiens sont déportés ou réduits en esclavage.

Les Perses confient le gouvernement de la ville aux Juifs locaux. Ils peuvent ainsi occuper l’esplanade du temple et rétablir le culte. Mais ils ne comprennent pas ce que ces autres Juifs, bien étranges avec leurs amis arabes, viennent faire sur l’esplanade. Des rixes éclatent. Les judéonazaréens et leurs amis arabes sont expulsés de Jérusalem et chassés de Palestine. Ils ne reviendront qu’en 637. Les judéonazaréens invoquent le messie et appellent son retour sur terre. Mais il ne revient pas. Le temps passe et les Arabes comprennent qu’ils se sont fait berner. En 640 les chefs arabes ont compris : le messie ne reviendra pas, il n’y a pas de royaume pour les élus, ils ont été trompés. Les judéonazaréens sont des escrocs et des traîtres qui les ont entraînés pour rien dans 40 années de fausses promesses, d’efforts, d’exil, de sacrifices et de guerres. Alors que périssent les judéonazaréens puisqu’ils n’ont ni messie ni royaume des élus à donner aux Arabes !

Il existe pourtant un royaume terrestre : celui que les Arabes viennent de conquérir au nom du projet judéonazaréen. En 640, profitant de l’épuisement de l’empire byzantin, les successeurs de Mahomet, mort en 632, ont pris le contrôle militaire de tout Moyen Orient. L’empire byzantin est réduit par la poussée arabe aux frontières de l’actuelle Turquie. En éliminant les judéonazaréens, le calife Omar fait d’une pierre deux coups : non seulement il s’approprie la conquête, mais il récupère aussi le commandement religieux. L’intuition de l’islam vient de naître. Il faudra deux siècles pour que l’islam s’impose définitivement.

Restait à justifier l’antériorité de la révélation des Arabes sur la révélation des Juifs. Muawiya, le premier calife omeyade (661-680), choisit un site dans le désert à 400 km au sud de Médine. Ce sera La Mecque. Il y fait construire un sanctuaire d’Abraham et demande qu’y soit pointée la direction de la prière, à la place de Jérusalem.

Ceci est un simple résumé de la thèse soutenue par Edouard-Marie Gallez. Elle a été publiée en deux tomes sous le titre « Le Messie et son Prophète » (Editions de Paris, 2005-2010).


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • Crab2 3 mars 2015 08:48

    Contre un obscurantisme qui fait toujours la confusion entre religions et lutte politique, par défaut il n’existe qu’une seule parade en attendant mieux :

    La laïcité, c’est précisément l’ordre de l’esprit, celui qui est entre la chair et la charité, hors Tarik Plenel ( Edwy pour les intimes ), qui n’en manque pas une, dans le courant de l’émission ’’ on est pas couché ’’ de samedi dernier, s’est empressé d’applaudir le vote « positif » d’un amendement anti-laïque intégré à la loi Macron qui permettrait de remplacer cinq jours fériés dits « catholiques » voté dans la plus parfaite irresponsabilité par une poignée députés présents dans l’hémicycle pratiquement vide de l’Assemblée Nationale – approbation d’Aymeric Ramadan ( Carron pour ses proches )

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/un-jour-ferie-pour-la-laicite_2.html

    ou sur

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/03/02/un-jour-ferie-pour-la-laicite-5570019.html


    • Albar Albar 3 mars 2015 10:31

      @Céphale, salut !

       ‘‘Pendant ce temps, les Perses……..On assiste alors à des massacres effroyables des populations chrétiennes locales. Près de 35 000 chrétiens sont déportés ou réduits en esclavage.’’

      ‘’ Il existe pourtant un royaume terrestre : celui que les Arabes viennent de conquérir au nom du projet judéo nazaréen….le calife Omar fait d’une pierre deux coups : non seulement il s’approprie la conquête, mais il récupère aussi le commandement religieux. L’intuition de l’islam vient de naître. Il faudra deux siècles pour que l’islam s’impose définitivement.’’

      ‘’ Muawiya, le premier calife omeyade (661-680), choisit un site dans le désert à 400 km au sud de Médine. Ce sera La Mecque. Il y fait construire un sanctuaire d’Abraham et demande qu’y soit pointée la direction de la prière, à la place de Jérusalem.’’

       C’est vraiment du n’importe quoi, on aurait dit du E. Mourey, et encore même à deux, vous ne pourrez constituer un cerveau bien Bicéphale, des orientalistes qui glosent sur l’Islam soyez certain qu’il ne sortira rien de bon.

      Qu’importe, il va falloir persévérer mon ami pour que la vérité soit dite et ne pas la replacer au contexte actuel en visant l’Iran tout en dénigrant l’Islam.

       

    • lsga lsga 3 mars 2015 15:06

      « L’Islam est une juiverie » : la théorie n’est pas récente, elle est de Charles Maurass


    • Séraphin Lampion P-Troll 3 mars 2015 18:42

      @lsga
      le christianisme aussi

      tout ça est le même creuset
      les autres religions étaient en Ide, en Chine en Afrique et sur le continent américain.
      le plus beau syncrétisme est quand même le vaudou cubain : la Santeria.
      ça c’est de la religion !
      avec sacrifices, transes, et tout !

    • Aldous Aldous 3 mars 2015 20:50

      @P-Troll


      Le christianisme est hellénique. Il résulte de l’hellénisation des Juifs par la politique de mixité culturelle d’Alexandre le Grand. Mixité que les rabbins ont rejeté dès la révolte des Maccabés.
      Jésus est venu au terme d’une maturation de 350 ans au cours desquels le grec a supplanté l’hébreux dans l’enseignement de la Thora et même en tant que langue liturgique.

      Et c’est d’ailleurs avec les Grecs que Jésus avait rendez-vous (St Jean 12:20) :

      Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, s’adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance : Seigneur, nous voudrions voir Jésus. Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus.

      Jésus leur répondit : L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.

      Etrange non ? C’est à l’instant précis où André et Philippe lui parlent de ces Grecs que Jésus annonce qu’il va être crucifié !

      Pourquoi ? Il l’explique dans la parabole du grain qui tombe à terre et meurs. La terre en question, ce sont ces Grecs.

    • Olaf Olaf 4 mars 2015 12:15

      @Aldous
      Le christianisme est avant tout sémite, de langue araméenne, ancré au plus profond dans la tradition du peuple hébreu.


      Jésus s’est justement élevé contre les pharisiens qui avaient importé les usages grecs des maitres philosophes, enseignant leurs élèves dans leurs écoles sur le forum (les rabbi pharisiens enseignaient leurs élèves au Temple de Jérusalem). Les pharisiens, par leur connaissance très poussée de la Loi, par leur formation en venaient à supplanter peu à peu la tradition de l’enseignement du peuple par les Lévites (tribu de Lévi, issue d’Aaron) dans les villes (c’était moins vrai dans les campagnes, auprès du petit peuple auquel s’adresse Jésus).

      Le christianisme occidental, romain, est certes pétri d’hellénisme. Mais il n’est pas tout le christianisme apostolique, loin de là : Thaddée est parti évangéliser les Perses, Barthélemy les Thraces, Matthieu les Éthiopiens, Simon et Matthias les Arabes, Thomas les Indiens et les Chinois. Jusque vers le 10-12e siècle (et la bascule démographique islamique), il y avait plus de chrétiens à l’Orient qu’à l’Occident.

    • Gnostic Gnostic 3 mars 2015 09:19

      Cet article est remarquablement clair et concis

      Si tous les articles de AV pouvaient être écrits dans ce style si facile à lire

       smiley

      Bon je ne me prononcerai pas sur la véracité des propos je laisse cela aux docteurs de la foi agoravoxienne qui ne vont pas tarder à ramener leur science

       

      Mais encore BRAVO l’auteur pour cet article agréable et court

       smiley


      • lsga lsga 3 mars 2015 15:06

        « L’Islam est une juiverie » : la théorie n’est pas récente, elle est de Charles Maurras
         
        ça va ? c’est clair et concis non ?


      • Séraphin Lampion P-Troll 3 mars 2015 18:44

        @lsga
        ça n’est pas une théorie, c est ce que savent tous les musulmans


      • eric 3 mars 2015 09:39

        Tous cela est bourré d’hypothèses intéressantes. Notamment l’explication du paradis, des vierges and co, par des erreurs de traduction des interprètes, des lecteurs ( quelles voyelles ?) ou commentateurs, confondant les globes blancs des grappes de raisin, avec les yeux clairs de jeunes filles, la question du passage de ces globes à des vierges par les commentateurs, alors que le mot-vierge- ne serait pas dans le Coran. L’idée que les nazoréens, prenant à la lettre les paroles de la cène, ne buvaient plus de vin en attendant d’en boire à nouveau dans le royaume, expliquerait pas mal pourquoi dans le Coran, le vin est interdit pendant la vie mais pas après la mort.

        Maintenant, pour en avoir discuté avec les époux Hurvoy, j’ai crut comprendre qu’il y a avait encore pas mal de boulot avant de valider complètement toutes ces hypothèses. Certains débats m’ont paru relever vraiment de spécialistes très compétents et faire l’objet de controverses.

        Et puis l’Islam, c’est comme le socialisme, un corpus de croyances très politiques, très idéologiques, très rétives à l’analyse historico critique, aux faits, au réel. Par ailleurs, cela a quand même bougé depuis l’époque. Du coup, ces idées sont intéressantes pour réfléchir sur l’histoire de l’Islam. Je ne suis pas sur qu’elles puissent devenir « l’arme efficace contre la pensée islamique » que certains on l’air d’y voir.

        Cela étant il est sur que les gens que vous citez, sont quand même en gros nos vrais spécialistes de l’Islam et que tous ce qu’ils écrivent a un autre intérêt que les islamologues auto proclammés que nos médias nous font subir tous le temps et dont beaucoup ont pour caractéristiques de ne pas ou mal parler et lire l’arabe...


        • Le p’tit Charles 3 mars 2015 10:34

          Super....des millions de cons qui tournent autour d’une pierre noire pour se laver de leurs péchés..vous savez égorger les gens..la lapidation..pendre les homos ou ceux qui ne sont pas d’accord avec cette religion de merde..


          • SamAgora95 SamAgora95 3 mars 2015 11:39

            @Le p’tit Charles

            Toutes les religions sont des sectes dangereuses et des âneries, heureusement que les croyants ne les pratiquent pas dans la réalité, quant aux lapidations et autres boucheries, nos dirigeants sionistes en sont les instigateurs et donc les responsables. Je ne connais pas de musulmans qui lipident ou qui égorgent que ce soit en France ou dans les pays musulmans, sauf ceux soutenu pour les sionistes :


            Réveillez-vous !

          • chitine chitine 3 mars 2015 11:52

            @Le p’tit Charles
            Pour débiter autant de bêtises, aussi fréquemment, aussi densément, au cours de tes très nombreuses et toujours brèves interventions, il n’y a qu’une hypothèse possible :
            tu es un agitateur en service commandé, P’tit Charles. Es-tu rémunéré pour ça, fais-tu partie de près ou de loin du staff d’Agoravox ?


          • Le p’tit Charles 3 mars 2015 12:11

            @SamAgora95...( Je ne connais pas de musulmans qui lipident ou qui égorgent que ce soit en France ou dans les pays musulmans,)...et les pays du golfe...c’est quoi des Bretons.. ?


          • Le p’tit Charles 3 mars 2015 12:12

            @chitine...Apprenez donc l’histoire au lieu de débiter des âneries.. !


          • chitine chitine 3 mars 2015 12:29

            @Le p’tit Charles
            .
            Tu es forcément un personnage, P’tit Charles,
            car personne ne peut être aussi caricaturalement idiot et raciste que ce que tu prétends être à travers tes inombrables interventions.


          • Le p’tit Charles 3 mars 2015 12:52

            @chitine...vous avez raison...allez donc encore voter pour la mafia qui dirige votre vie... !


          • Tillia Tillia 3 mars 2015 13:43

            @SamAgora95
            « quant aux lapidations et autres boucheries, nos dirigeants sionistes en sont les instigateurs » 
            Vous avez vraiment un grain pour écrire de telles énormités et y croire en plus ! 


            « Je ne connais pas de musulmans qui lapident ou qui égorgent que ce soit en France ou dans les pays musulmans, sauf ceux soutenu pour les sionistes »

            L’Iran n’est pas soutenu par les sionistes, ça vous va ? Pourtant on y lapide tranquillement.

            Lapider en France ? ... c’est bien ce que je dis, vous avez un grain.


          • Le p’tit Charles 3 mars 2015 14:13

            @Albar...heu...édifiant...mais terrible cette lobotomisation des humains pour croire en une religion...(peu importe laquelle)...Terrible... !


          • chitine chitine 3 mars 2015 15:03

            @Le p’tit Charles
            .
            Ca ne te frappe pas, P’tit Charles, que depuis deux mois vous êtes une pléthore à venir débiter vos stupidités racistes comme de bons petits soldat virtuels qui viennent d’être activés ?
            .
            Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être, dit l’adage.
            .
            Tu n’es pas moins religieux qu’un autre, P’tit Charles.
            Ton dogme c’est le choc des civilisations, tes prêtres sont Samuel Huntington et Zbigniew Brzeziński, ton église est à TF1 et France Télévision, tu te tournes vers elles plusieurs fois par jour pour commémorer avec d’autres adeptes du simplisme ta petite croyance en une meilleure lecture des tenants et aboutissants des questions politiques et de société. Tu es persuadé de détenir la vérité, d’être du bon côté.
            .
            La différence entre toi et un simple adepte d’une religion, c’est ton radicalisme.
            Tu fais partie de la minorité de laïcs radicaux,
            et tu es symétrique de ces radicaux qui tuent au nom de la religion.
            Tu es sans recherche de nuance, sans recherche de compréhension, tout en prétendant l’être.
            Tes paroles caricaturales contribuent à la stigmatisation de personnes pacifiques et à leur ostracisation, à leur lynchage.
            .
            Tu es complètement paradoxal dans ta dénonciation du radicalisme, en étant toi-même si radical, et seul l’aveuglement dogmatique peut expliquer cela.
            Pauvre hère...


          • Albar Albar 3 mars 2015 17:26

            @Tillia


            Connaissez vous Simon Elliot ? Je pense que non ! Et bien c’est l’imam de Daech, de père et de mère juifs, un zélote sanguinaire tout droit sorti du Mossad et de la CIA.

            Ce Daech qu’on utilise comme ’’ cheval de Troie’’ afin de détruire tout ceux potentiellement dangereux au projet sioniste du grand Israël.

            Maintenant que tout s’est éclairci la résistance ne peut êtrequ’ à la mesure de ce funeste projet, même les russes ont pris conscience, ils vont commencer par se débarrasser des nazis pro sionistes ukrainiens et voir ensuite, au risque du déclenchement d’une troisième guerre mondiale à laquelle les néo conservateurs sionistes US et leurs valets de l’UE ont la responsabilité entière.

            En attendant le sang n’arrêtera pas de couler et l’occident n’en sera pas épargné, ainsi ont voulu les sionistes, ainsi parlait Zarathoustra.

            Folie des grandeurs quand tu nous prends !

          • Tillia Tillia 4 mars 2015 07:49

            @Albar
            « Connaissez vous Simon Elliot ? Je pense que non ! Et bien c’est l’imam de Daech, de père et de mère juifs, un zélote sanguinaire tout droit sorti du Mossad et de la CIA. »


            Vous faites courir des bruits à la con, ce n’est qu’une rumeur orchestrée par des propagandistes zélés, Snowden n’est pas la source de cette imbécillité, c’est un e page FB qui a lancé ce bruit. 
             
            Comment pouvez vous êtes assez stupide pour croire cette énormité. 

          • Le p’tit Charles 4 mars 2015 07:59

            @chitine....Pauvre malade...


          • Enabomber Enabomber 4 mars 2015 08:24

            @Tillia
            Ça illustre les dégâts du net, qui d’expérience prometteuse se transforme en miroir aux alouettes et propagateur de délires. Mais pour le développement de l’esprit critique, je crois qu’on atteint les limites inférieures.


          • Albar Albar 4 mars 2015 08:29

            @Tillia

            Pour le reste il n’ a jamais rencontré le raciste McCain
            Notre stupidité est donc partagée, ainsi le petit groupe de Daech est aussi fort que l’OTAN et son armada.

          • Tillia Tillia 4 mars 2015 09:09

            @Albar
            L’OTAN n’a pas envoyé toute la gomme, il est vain de croire que ce que raconte la propagande des crasseux hollywoodiens, est vraie, que daech règne sur un immense territoire, c’est que du sable et ils sont à cours de pognon, réduits à enlever des mécréants pour avoir des rançons, voilà à quoi ils sont réduits, à la mendicité.


            Vous savez bien que les méchants ne gagnent jamais, les djihadistes étrangers foutent le camp dès qu’ils le peuvent ou alors se prennent une bastos dans la tête, daech ne grossit pas ... 

            Ne sous-estimez pas les Pasdarans et le Hezbollah.

          • Tillia Tillia 4 mars 2015 10:55

            @Enabomber
            Il y a deux sortes d’utilisateur, celui qui construit et alimente intelligemment et savamment la Toile et les autres qui n’y mettent que ce qui sort de leurs cerveaux malades et s’en servent comme d’un abreuvoir à conneries. Malheureusement, le nivellement par le bas devient, hélas, flagrant. 


          • Albar Albar 4 mars 2015 15:27

            @Tillia
            ’’Vous savez bien que les méchants ne gagnent jamais’’

            En effet, comme les US au Vietnam

            Pour ce qui est de la gomme, je pense que vous pensez au chewing-gum qui est bien américain, acidulé au ’’H’’ pour plus d’adrénaline.

            Quant aux Pasdarans et le Hezbollah, je préfère que ce soit ce dernier seul qui s’en occupe, en vu de laisser les premiers en réserve en cas d’attaque sur l’Iran, leur véritable objectif.

          • Tillia Tillia 4 mars 2015 16:59

            @Albar
            Pauvre Vietnam, pauvre peuple, à l’heure actuelle .... 


            Celui qui attaquera l’Iran n’est pas encore né. 

          • chitine chitine 5 mars 2015 11:48

            @Le p’tit Charles

            @chitine....Pauvre malade...
            .
            Hé bien, vous en avez des arguments pour défendre votre point de vue raciste. On sent que vous potassez le sujet...


          • Nicolas_M bibou1324 3 mars 2015 10:55

            Petite rectification :


            « Les événements de la vie de Jésus et ses prédications seront mis par écrit quelques années plus tard »

            En fait, le manuscrit le plus ancien que l’on connaisse se nomme P52. Il est daté d’environ 180 ans après la mort de Jésus. Donc environ 6 générations. Aucun des apôtre n’a jamais rien écrit qui n’ait été authentifié.

            En 180 ans c’est fou ce que le téléphone arabe a pu déformer l’histoire, non ?

            • Albar Albar 3 mars 2015 11:10

              @bibou1324, bonjour !

               Non ! Mon ami, ce n’est pas le téléphone arabe qui a déformé l’histoire, mais plutôt Matthieu, Marc, Luc, Jean et ceux après eux.

                


            • Tillia Tillia 4 mars 2015 09:15

              @bibou1324

              « En fait, le manuscrit le plus ancien que l’on connaisse se nomme P52. Il est daté d’environ 180 ans après la mort de Jésus. Donc environ 6 générations. Aucun des apôtre n’a jamais rien écrit qui n’ait été authentifié. »
              D’où tenez vous ça ? 

              « Les évangiles ne sont pas les textes les plus anciens du Nouveau Testament et leur rédaction est précédée dans le temps par celles d’autres écrits comme une partie des épîtres de Paul (50 - 57) ou par l’épître de Jacques (vers 60). Le premier évangile est celui attribué à Marc qui aurait été écrit vers 70. Vers 80 - 85 suit l’évangile selon Luc dont l’auteur - probablement un disciple de Paul de Tarse - serait le même que celui des actes des apôtres, rédigés vers la même époque. »

               

            • Céphale Céphale 4 mars 2015 09:45

              @Tillia


              Comme ils sont pénibles ces bigots musulmans qui critiquent les évangiles !

              Permettez-moi de compléter votre information. La Bible catholique, édition 2013, dit précisément : Les communautés chrétiennes ont commencé par transmettre oralement les actes et les paroles de Jésus. Mais au fur et à mesure que les premiers témoins disparaissaient, le besoin se faisait sentir de consigner par écrit les actes et les paroles du Sauveur. C’est l’origine des évangiles, composés en gros durant la période 65-100...

            • Tillia Tillia 4 mars 2015 10:51

              @Céphale
              Ils sont obligés de critiquer ! La justification de la musulmanie passe par la critique des deux précédentes religions monothéistes qu’ils ont plagiées, modifiées et reprises à leur compte. 


            • Olaf Olaf 4 mars 2015 12:17

              @Céphale
              Les 3 évangiles synoptiques ont été composés bien plus tôt, dans les années 30. C’est leur mise par écrit qui date des années 40 à 80. L’évangile de Jean a été mis par écrit à la fin du 1er siècle.


            • Albar Albar 4 mars 2015 15:39

              @Céphale

              Pour couper court à votre jugement, aucun n’a fait allusion à l’évangile, là vous radotez, pour ne pas dire plus.
              ’’ N’est pas musulman celui qui ne croit en Jésus le Christ (qlsssl)’’, c’est clair et net !
              Paix à vous

            • Olaf Olaf 3 mars 2015 12:39

              Merci à l’auteur de relayer mon travail (je suis l’auteur du Grand Secret de l’Islam, publié à l’automne 2014 et non en 2010).


              Vu la teneur généreuse en copié-collé de son article depuis mon pdf, j’aurais apprécié qu’y soit glissé un lien vers mon site et vers ce pdf disponible librement à la lecture et au téléchargement : http://legrandsecretdelislam.com

              Ceci me permet d’ajouter un angle essentiel pour comprendre comment s’est formé l’islam que l’auteur de l’article a laissé de côté : celui du messianisme global, porté par les judéonazaréens, qu’ils ont transmis aux Arabes et que l’on retrouve dans l’islam. Dans leur vision politico-religieuse du monde, Dieu les a établis comme maîtres et seigneurs de la terre et des non croyants. Ceci explique le formidable pouvoir de séduction de ce type de croyance, toujours à l’oeuvre aujourd’hui chez les jihadistes, par exemple.

              Enfin, il convient d’ajouter que la formation de l’islam s’est révélée encore plus complexe que ce que l’auteur de l’article en explique. On peut distinguer 4 phases :

              • Le temps des Judéonazaréens : ils vivent à l’écart, entre eux et peaufinent leur doctrine

              • Le temps du proto-islam (fin 6e, début 7e siècle) : ils font alliance avec les tribus arabes voisines de leurs implantations (les Qoréchites) pour se servir de leur force militaire afin de conquérir Jérusalem. Ils forment pour cela des prédicateurs de langue arabe pour expliquer aux Arabes leur religion, leur doctrine messianiste. Ils reprennent pour cela l’invention d’un cousinage par Abraham entre Juifs (descendants d’Isaac selon le Livre de la Genèse) et Arabes (descendants d’Ismaël selon le Livre des Jubilés, un écrit judéonazaréen apocryphe du début de notre ère). Parmi ces prédicateurs, nous trouvons Mahomet, qui prêche le retour du Messie à Jérusalem (c’est dans ce sens qu’il est historiquement un « prophète », pas en tant que fondateur d’une nouvelle religion).

              • Le temps du primo islam (640-700 environ) : Jérusalem a été conquise par les Arabes conduits par les judéonazaréens. Ils ont reconstruit le Temple, mais le messie n’est pas revenu. Les Arabes se sont donc retournés contre leurs maîtres en religion, ont massacré les chefs et banni les autres (on en trouve une trace dans le discours musulman avec l’histoire des tribus juives de Médine). S’ensuit une pénible période de guerre civile où les chefs arabes se cherchent une justification religieuse à leur domination politique totale et à leur conviction d’avoir été choisis par Dieu pour dominer la terre entière. Des oppositions entre factions arabes, de la surenchère en termes de légitimation religieuse auxquelles elles se livrent, naissent les concepts de livre sacré arabe, composé à partir des textes des prédications judéonazaréennes, et de révélation spécifique de Dieu au peuple arabe par un prophète arabe en langue arabe (création de La Mecque, invention du prophétisme de Mahomet).

              • Le temps de l’islam (à partir de la fin du 7e siècle) : Abd al Malik met fin à la guerre civile par sa force militaire, et impose son propre corpus religieux aux arabes à partir des inventions du primo islam. Il se pose en chef absolu des Arabes, successeur de Mahomet, lieutenant de Dieu sur terre et maître des autres croyants en affirmant la suprématie de l’islam sur les autres religions (c’est le sens de la construction du Dôme du Rocher). Les califes successeurs, d’abord à Damas puis à Bagdad vont alors composer et structurer le récit légendaire de l’apparition de l’islam, la théologie islamique, la figure légendaire de Mahomet (création des hadiths) pour justifier leur domination politique. Les racines historiques réelles, l’alliance avec les judéonazaréens, les racines juives et syriaques du texte coranique ont été totalement occultées par leur interprétation en milieu persan. La formation de l’islam prend fin au 10e siècle avec la fermeture des portes de l’ijtihad, l’arrêt de l’effort de réflexion et d’interprétation qui cristallise l’islam dans l’état dans lequel nous le connaissons aujourd’hui (à peu près).

              Bref, l’apparition de l’islam s’explique désormais très bien par les dernières découvertes de la recherche historique. Il ne provient pas d’une révélation divine (ou de la seule prédication de Mahomet), mais est le fruit d’un très long processus de réécriture de l’histoire, ancré dans une foi judéochrétienne déviante. C’est une simple affaire humaine, de manipulation politique et de quête de pouvoir absolu sur la terre.

              Plus de détails dans http://legrandsecretdelislam.com

              • Céphale Céphale 3 mars 2015 12:55

                @Olaf


                J’attendais cette réponse et je vous remercie de compléter mon article. Pour le lien vers votre bouquin je ne suis pas très calé pour mettre un lien et je craignais de me tromper. Donc vous l’avez mis à ma place. C’est bien.

                Amicalement
                Céphale

              • Olaf Olaf 3 mars 2015 13:26

                @Céphale
                A vot’service ;)


              • njama njama 3 mars 2015 16:17

                @Olaf

                Bref, l’apparition de l’islam s’explique désormais très bien par les dernières découvertes de la recherche historique. Il ne provient pas d’une révélation divine (ou de la seule prédication de Mahomet), mais est le fruit d’un très long processus de réécriture de l’histoire, ancré dans une foi judéochrétienne déviante.

                En quoi la continuité historique serait-elle contradictoire avec l’émergence d’une révélation « divine » ? Le récit de l’Ancien Testament n’est-il pas émaillé de révélations successives d’importances variables par des prophètes ?
                Que la foi judéo-chrétienne était par endroits plus ou moins déviante, certainement sur bien des points. De la même façon que la religion des israélites l’était du temps de Jésus. Et que la religion des Hébreux l’étaient auparavant...
                Parmi les Chrétiens, les désaccords sur la doctrine n’étaient-ils pas nombreux ? Le christianisme était-il homogène ? Le Coran conteste par exemple sans surprise et assez justement la Trinité dont on ne trouve trace clairement dans les Évangiles, comme il conteste que le monachisme aurait été prescrit (sourate 57/ v. 27 ici)
                Conclure en justifiant par l’histoire que l’Islam ne provient pas d’une révélation divine, vise surtout à contester le prophétisme de Mahomet, le Verbe manifesté par l’intermédiaire de l’archange Gabriel, et le Coran comme Parole Révélée oralement.
                Dans la même logique, l’on pourrait contester tous les prophètes précédents, à commencer par Jésus qui le précède - lequel n’est d’ailleurs toujours pas reconnu comme tel par les Juifs, lequel n’a rien écrit - et les Évangiles, dont particulièrement celui de Jean qui ne contient aucune parabole, est fort suspect.
                Votre rhétorique ressemble comme deux gouttes d’eau à celle que tenaient les moines de Cîteaux au moyen-âge dès qu’ils eurent connaissance de la première traduction en latin (partielle probablement) du Livre révéré par les Sarrazins traduit par Robert de Rétines vers 1143. Elle ne vise qu’à discréditer en excluant d’emblée l’hypothèse que le caravanier Mouhamad aurait été choisi pour être Messager. Probablement était-il sabéen (une forme de judéo-christianisme mal connu) comme le rapporte certaines traditions, sans que cela exclurait qu’il fût prophète.
                Qu’on en douta lors de sa prédication c’est certain, comme les juifs doutèrent de Jésus, et même de ses apôtres ensuite. Après le temps fait son œuvre, et le charisme imprime sa marque indélébile. 
                J’ai bien peur qu’à vous lancer dans une telle logique vous fassiez sombrer tout l’édifice du monothéisme issu d’Abraham ...

                 


              • Céphale Céphale 3 mars 2015 16:48

                @njama

                La vérité historique est indépendante des croyances religieuses. Olaf a parfaitement raison de dire que l’apparition de l’islam ne provient pas d’une révélation divine. Si les musulmans croient que tout ceci a commencé par l’apparition d’un ange à Mahomet, c’est parce qu’ils se placent uniquement du point de vue religieux. Mais la vérité historique est incontournable. Les musulmans pourraient accepter la vérité historique tout en pensant que les hommes ont été guidés par Dieu dans ces événements. C’est leur droit.

              • olivier cabanel olivier cabanel 3 mars 2015 18:17

                @Olaf
                bravo pour votre remarquable travail, et merci d’avoir rappelé à l’auteur de l’article, que la moindre des choses est de rendre à césar ce qui lui appartient.

                 smiley

              • Céphale Céphale 3 mars 2015 18:31

                @olivier cabanel

                L’auteur de l’article n’a pas pris ce qui appartient à Olaf. Il avait simplement un pb technique pour mettre un lien dans son article. Lisez donc : Un livre intitulé « Le grand secret de l’islam » auquel a collaboré Edouard-Marie Gallez a été mis en ligne en 2010 par Olaf

              • njama njama 3 mars 2015 18:31

                @Céphale
                si vous voulez, mais alors, idem, l’apparition du christianisme, du judaïsme ... ne proviennent pas de révélations divines. Moïse, le Buisson Ardent etc. ... tout ça, c’est du pipeau.
                Il n’est pas interdit bien sûr de raisonner en dehors de toutes croyances sur une base de connaissances historiques, mais il me semble que cette approche ne prend pas en compte ce que peut être la réalité du prophétisme.
                D’un autre côté si vous admettez qu’il y eût des prophètes, intermédiaires humains par lesquels se manifeste le Verbe (de Dieu), en quoi cela vous gênerait-il que Mahomet en fût un ?
                .
                « Edouard-Marie Gallez, a soutenu en 2004 une thèse de doctorat en théologie et histoire des religions »
                Strasbourg compte deux cours universitaires de théologie, un protestant, l’autre catholique. Il s’agit d’universités privées.

                E-M Gallez est un ecclésiastique membre de la Congrégation de Saint Jean. Un catholique donc.
                Que vaut au plan universitaire une thèse de théologie catholique qui n’est reconnue par aucune académie sur terre, sauf peut-être au Vatican ?


              • Albar Albar 3 mars 2015 19:25

                @Céphale

                Voila qui est dit, je me disais qu’il y avait bien un ’’1’’ Céphale, aussi de plagiat en plagiat , de déviance en déviance, on fini par dire toutes les vérités possibles et le sieur Olaf (lui qui n’était rien, fut, et ne sera pas) tout fier de sa découverte ’’Scientifique’’, bien entendu mensongère, a tout compris sur les religions.
                La religion ! une théorie qu’ils disent.
                Encore un petit effort et vous y êtes presque

              • connexion 3 mars 2015 20:57

                @Céphale
                si dans 500ans on retrouve un disque dure,on pourra dire que ce qui est contenu est une vérité historique ?
                il n’y pas de vérité historique . ! tu as beau vouloir nous parachuter ce concepts,il n’en demeure qu’elle n’est fondé que sur des suppositions,et malgré toute la rigueur du monde ,elle n’en demeure qu’approximative.
                bref de l’histoire il ne nous reste que des ruines d’un monde qui fut,et qui n’est plus.
                tout comme le notre qui un jour ne sera plus,et que restera ’il de nous ?
                donc ta vérité ce base sur une vérité historique très loin mais tres de l’homme.


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 3 mars 2015 23:27

                @Olaf
                « C’est une simple affaire humaine, de manipulation politique et de quête de pouvoir absolu sur la terre. »
                Un sacré bon outil, ces religions, tout-de-même... Chez les croyants comme chez les autres. J’ai réalisé l’autre jour au détour d’une réflexion anodine que plus on tapait sur les idées plus on les enfonçait. L’outil inattaquable. Vos quêteurs de pouvoir ont de beaux jours devant eux...


              • cedricx cedricx 4 mars 2015 14:44

                @L’auteur ...« L’histoire commence lorsque Jésus dénonce la corruption de la pratique religieuse en Israël. »


                ça commence bien : ce pays ne s’apellait certainement pas Israel à l’époque j’ai bien peur que toute la suite de votre article ne pêche par la même inexactitude historique ...

              • chitine chitine 3 mars 2015 14:04

                « Le grand secret de l’Islam - L’histoire cachée de l’islam révélée par la recherche historique »

                http://legrandsecretdelislam.com/

                ---> Une contradiction s’est cachée dans cette proposition. Saurez-vous la retrouver ?


                • connexion 3 mars 2015 15:17

                  ouais,j’ai oublier ce que j’ai mangé la semaine dernière,je me disais bien qu’il faillait le noter sur mon smartphone !


                  • non667 3 mars 2015 15:49

                    ma thèse ,synthèse politico-religieuse des 3 religions du livre

                    On peut discuter à l’infini du sexe des anges ,croire ou ne pas croire
                    mais concrètement et utilement on ne peut nier l’existence des religions et de leurs effets au long des siècles sur les hommes (guerres,monuments ,gymnastique de l’esprit )
                    2013 conflit ouvert judéo-musulman ,israëlo-palestinien
                    rappel synthèse résumé :
                    ------------------                       - 4000 ans

                     le fondement du judaïsme démarre au CHAPITRE XVII de la genèse  qui établi une relation EXCLUSIVE  entre dieu et LA DESCENDANCE  d’ABRAHAM (l’épisode d’ismaël est révélateur à ce sujet )
                    c’est donc une religion singulière :ethnique (raciale au sens le plus étroit du terme !) mais aussi une « race » droit du sang (descendance physique d’ abraham ) (par la mère pour être plus sûr ) mais aussi une politique communautaire .
                    que les chrétiens et les musulmans,prône l’universalisme, (la conversion ) , contestent l’exclusivité (élection :peuple élu par dieu !) ne change rien au fait que pour les juifs ce soit ça ! s’ils là niaient/transgressaient (mariage mixte ) ils s’exclueraient de facto de l’alliance fondamentale ORIGINELLE ET ÉTERNELLE .

                    dieu leur à promit d’en faire un peuple supérieur ,un peuple de rois !

                    -pour ce faire il ne faut pas rester entre juifs car forcément il y aurait des juifs rois et des frères esclaves d’où la DIASPORA (dictée par dieu : 400ans d’exil ! ) (et actuellement quelques bombes atomiques suffiraient pour résoudre définitivement l’éternel problème juif ! )

                     bien que le judaïsme soit une déclaration de guerre au reste du monde (goïm )il ne s’agit pas non plus pour eux de conquérir les autres peuples par la force à 1 contre 1000 on ne peut s’imposer durablement ! (des siècles )

                     la solution est donc de s’introduire dans les autres peuples ,d’y vivre caché comme des COUCOUS , comme des espions ....... comme des c...., leurs intérêts communautaires passant avant .celui des pays d’accueil même si celui -ci doit en mourir , ils sont toujours prêt à le quitter (or ,diamant.... ,relais ) !

                    -le sionisme : nécessité pour les juifs d’avoir une terre
                     1° - base de repli en cas de « shoa » et en cas de poursuites judiciaires,fiscale ..etc..
                     2°- base de .état -major de la politique mondiale juive .
                     - rappel religieux de la solidarité ( alya ) communautaire qui aurait tendance à s’estomper/se dissoudre avec la paix et la tolérance dans le monde , d’ou rappel appuyé a la shoa , au rn +lhlpsdnh (un petit coup de 9-11 ,un petit coup de carpentras , un petit coup de faux attentats , déformation de propos,/la moindre critique pour les rendre " antisémites« »négationnistes «   »exterminationnisme " ( almaïnejad ) ....etc ..
                     

                    mais voilà tant va la cruche à l’eau qu’a la fin elle se casse , et à force de trop en faire (palestine ) et avec la crise , le complot QUADRI- MILLÉNAIRE INTRINSÈQUE au judaïsme risque d’être découvert , surtout qu’avec internet la chape de plomb installée par les merdias à leur ordres va se fissurer . et la riposte revenir . !

                    il serait temps pour eux de s’intégrer dans l’universalisme !

                    -------------------- -2000 ans christianisme en bref :
                    jésus savant juif séparait dieu du politique  « rendons à césar..... » et s’opposait a la vision matérialiste mercantile /terre à terre/militaire et ethnique du judaïsme donc à son fondement .il le savait pertinemment et donc savait ce qui l’attendait : « la crucifixion » ...la suite est connu ...

                     

                     -1300 ans  :
                    la naissance de l’islam est due au même phénomène de refus d’admettre dans le judaïsme d’autres ethnies . mahomet mystique berger vivant près d’une communauté juive voulu en faire parti . son rejet le poussa « au coran » copie du judaïsme .
                    tout est implicite /dit dans la genèse ch XVII
                    aujourd’hui le combat souterrain (complot ) peuple élu contre le reste du monde continue d’où ...... .9-11,irak ,etc ..,......iran ....


                    • njama njama 3 mars 2015 16:37

                      L’Islam, religion révélée

                      D’un point de vue chrétien, dans la stricte logique des Évangiles, il ne devrait pas (plus) y avoir de doute que l’Islam est une vraie religion authentique * , et que Mahomet fût un Prophète (dans la suite du longue lignée de Prophètes).
                      * [comment elle a évolué est une autre question. Les chrétiens et juifs peuvent balayer devant leur porte aussi. Nous nous limitons ici aux origines de l’islam]

                      Vous en douterez peut-être en me lisant (?) Je le comprends bien.
                      Il est pourtant très facile de faire cette démonstration à partir des Évangiles. La démonstration est tout aussi valable pour les Juifs qui ne reconnaissent pas Jésus, fut-ce même, sans parler de Messie, comme Prophète juif.

                      Actes 5/33 à 40
                       
                      Furieux de ces paroles, ils voulaient les faire mourir.

                      Mais un pharisien, nommé Gamaliel, docteur de la loi, estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin, et ordonna de faire sortir un instant les apôtres.

                      Puis il leur dit : Hommes Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à l’égard de ces gens.

                      Car, il n’y a pas longtemps que parut Theudas, qui se donnait pour quelque chose, et auquel se rallièrent environ quatre cents hommes : il fut tué, et tous ceux qui l’avaient suivi furent mis en déroute et réduits à rien.

                      Après lui, parut Judas le Galiléen, à l’époque du recensement, et il attira du monde à son parti : il périt aussi, et tous ceux qui l’avaient suivi furent dispersés.

                      Et maintenant, je vous le dis ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les aller. Si cette entreprise ou cette œuvre vient des hommes, elle se détruira ;
                      mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu.

                      Ils se rangèrent à son avis

                      Autant on peut comprendre que les juifs et chrétiens confrontés à cet Islam naissant aient pu être sceptiques, et même cet Occident médiéval qui ne connaissait les musulmans que par les oui-dire et rares correspondances des chrétiens d’Orient et de quelques voyageurs ...
                      Doutes parfaitement légitimes des Européens vis à vis celui qu’on appelait « chef des sarrasins », ou qui passait au mieux pour un moine hérétique. Le Coran ne fut traduit d’abord que très confidentiellement en latin par Robert de Ketton, en 1143. Il fut publié par Theodor Bibliander (1543). Première traduction en italien d’après cette version latine, L’Alcorano di Macometto par Andrea Arrivabene en 1547. L’Alcoran de Mahomet, fut translaté d’arabe en françois par le sieur André Du Ryer, un orientaliste français, en 1647.

                      Au final, pour cause de censure religieuse, la lecture du Coran fût seulement accessible aux lettrés d’Europe que mille ans après sa révélation !

                      Pour revenir à nos moutons la réalité est bien là ! Aujourd’hui on parle de 1,3 milliards de musulmans dans le monde. Dans la logique de ces paroles, des Actes des Apôtres censés être références et prescriptions pour les chrétiens, dans la logique de la sagesse de Gamaliel, est-ce que ce nombre vous paraît convaincant pour attester un fond authentique de prophétisme aux origines de l’islam ?

                      Sinon combien de musulmans vous en faudrait-il de plus ... ?

                      Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu.


                      • Céphale Céphale 3 mars 2015 16:55

                        @njama


                        Je n’ai rien compris. Que vient faire un extrait des Actes des Apôtres dans cette prétendue démonstration ? 

                      • Trelawney Trelawney 3 mars 2015 17:06

                        @njama
                        Aujourd’hui on parle de 1,3 milliards de musulmans dans le monde. Dans .... est-ce que ce nombre vous paraît convaincant pour attester un fond authentique de prophétisme aux origines de l’islam ?

                        Quand on sait comment nos prêtres ont christianisé une partie de l’Amérique ainsi que de l’Afrique et de l’Asie. Et quand on sait comment les musulmans on fait à peu près la même chose mais avec beaucoup plus d’épées, on peut donc en déduire que ce n’est pas le nombre « d’adeptes » qui donne une véracité quelconque à ces deux prophétie. CQFD


                      • njama njama 3 mars 2015 18:43

                        @Trelawney
                        l’expansion de l’islam c’est environ 150 ans. Le christianisme au moins 1000 ans, et plus avec la colonisation de l’Afrique, et des Amériques, et en partie de l’Asie.
                        .
                        ce n’est pas le nombre « d’adeptes » qui donne une véracité quelconque
                        peut-être pas que le nombre, mais la durée dans le temps qui rend aussi crédible. Ce qui est vrai autant pour les sources juives, que chrétiennes, musulmanes, ou de l’hindouisme.
                        En dehors de ces fonds religieux, je ne connais rien d’équivalent et de structurant dans le monde des idées (philosophies, politique, idéologie) qui aurait duré aussi longtemps. Ce qui rend leurs origines particulièrement insolites !
                         


                      • Tillia Tillia 3 mars 2015 18:48

                        @Trelawney
                        « Aujourd’hui on parle de 1,3 milliards de musulmans dans le monde »


                        Ce qui est archi faux, car ils naissent musulmans, mais la moitié devenus adultes s’en fout, ils sont beaucoup moins que ça, d’ailleurs à la vitesse où ils s’auto éliminent en se faisant sauter, les uns, les autres un peu partout sur la planète, bientôt il ne restera plus que des musulmans athées et agnostiques.

                      • njama njama 3 mars 2015 19:01

                        @Céphale
                        ces textes sont annexés aux Évangiles et sont (normalement) des références spirituelles pour les chrétiens.
                        De cet épisode on peut déduire que si le fond de la révélation coranique n’était pas authentique (au sens prophétique) il n’aurait pas été bien loin et n’aurait pas survécu dans le temps. « Si cette entreprise ou cette œuvre vient des hommes, elle se détruira ; mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. »
                        Les Quraychites étaient des farouches adversaires de Mahomet, ainsi que des Juifs également, et pourtant ce modeste courant spirituel à l’origine a survécu ... et n’a cessé de s’amplifier.
                        .
                         


                      • njama njama 3 mars 2015 19:07

                        @Tillia
                        il n’y a que les Juifs (endoctrinés par les écrits de leurs rabbins dans le Talmud) qui naissent juifs. C’est une croyance. L’ADN juif n’existe pas, pas plus que des utérus juifs.
                         
                        On ne naît pas chrétiens, ou musulmans, ou ... on le devient par culture.


                      • Trelawney Trelawney 3 mars 2015 19:31

                        @njama
                        Toute civilisation est assise sur une religion. Si les religions juive, musulman ou chrétienne ont perduré, c’est que nous avons contribué militairement à ce qu’il en soit ainsi.

                        L’hindouisme c’est différent. Il trouve ses origines depuis l’âge du bronze et continue de perdurer sans qu’il n’y ait ni prophète, ni dogme. Mais quand vous vous aventurez dans les temples hindoues ou les temples de la littérature, vous ne mettez pas 30 secondes pour être baigné par la spiritualité. C’est palpable comme du brouillard

                        Je ne connais pas les textes juifs, mais il faut reconnaitre qu’il existe une spiritualité dans les textes des évangiles. Cette spiritualité, je ne la retrouve pas dans le coran. Lire le coran me fait le même effet que lire un texte sur la scientologie, il y a plein de principes, de dogmes, mais ça n’élève pas l’âme. Il y a du avoir un truc qui a été loupé au départ.


                      • Tillia Tillia 3 mars 2015 20:17

                        @njama
                        « On ne naît pas chrétiens »
                        Non c’est exact, il faut se faire baptiser.


                        « on ne naît pas musulmans »
                        Si les musulmans le sont de part leur naissance, il n’y a besoin de rien d’autre.

                      • connexion 3 mars 2015 20:24

                        @Tillia

                        musulmans athées et agnostiques ! lol
                        l’étiquette de musulman demeure toujours,genre un français d’origine non contrôlé.


                      • njama njama 3 mars 2015 20:32

                        @Trelawney

                        dans la Grèce antique il n’y avait pas de prophètes non plus, au sens de ceux du monothéisme abrahamique. La mythologie est de source inspirée à l’aède (Homère, Hésiode), elle tient lieu de cosmogonie.


                      • Tillia Tillia 3 mars 2015 21:39

                        @connexion
                        « musulmans athées et agnostiques ! lol »


                        Ben oui, ils restent toujours comptabilisés.

                      • asterix asterix 3 mars 2015 22:04

                        Je me fous complètement de toutes les religions. Elles sont ...disons 30.000 tiens ! Il faut bien un chiffre, non ? Le problème n’est pas là. Elles ont toutes un point commun : elles sont la seule juste, la seule vraie.
                        Et les 29.999 autres disent de même. Bordel, même Dieu n’y retrouverait pas ses petits !.
                        Le pauvre ! Lui n’a jamais rien dit et on lui pique toutes ses pensées
                        Comment cela, ses pensées ? Mais vous venez de prétendre qu’il n’a jamais rien dit. C’est contradictoire, non ? Dites-donc, espèce d’anathème, z’avez pas fini de vous foutre de notre gueule à nous les croyants ? Où voulez-vous en venir, charlataniste ?
                        A Agoravox !
                        Des croyants à Agoravox ? Mais voyons, chacun n’y croit que ce qu’il dit. Vous déconnez, Monsieur ! Que faites-vous des plussages, des moinssages, des prophètes ?
                        Prophètes, prophètes, vite dit ça !
                        Ah ouais ? Cabanel, Fortin, Chalot, Morice....
                        Pas Morice quand même !
                        Si, si ! Lui aussi. Et y’en a beaucoup d’autres. Au moins 30.000 !
                        Même vous ?
                        Ouais, il arrive qu’on me fasse cet honneur. Je porte ma croix, ma kippa, mpn tchador.
                        Et Spartacus ? Que faites-vous de Spartacus, l’esclave du libre échange ?
                        Celui-là n’a pas beaucoup d’adhérents, il ne représente aucun danger. Il est là pour la détestation. La détestation, c’est aussi une religion, vous savez !
                        Où voulez-vous en venir ?
                        Si vous me laissiez le temps de parler, on y arriverait, mmh ? Voilà, j’explique ! Cet article vient de montrer les limites d’Agoravox. Y’a un mec qui écrit après avoir piqué les idées d’un autre et ce dernier accourt apporter des précisions. Et il ne se fâche même pas. Vous ne trouvez pas cela un peu téléphoné ?
                        Maintenant que vous le dites... Quelle religion, pardon, quelle solution proposez-vous ?
                        De moinsser le copieur et de plusser l’original. Le monde à l’envers, quoi !
                        C’est tout ?
                        Non. Il faudrait surtout garantir la liberté d’expression. Donner le droit de s’exprimer aux autres religieux, ceux qui ne pensent pas comme vous. Robert Gil, Doctorix par exemple. Ces mecs se décarcassent mais ils ne reçoivent quasiment jamais le droit à la parole. Ce n’est pas juste.
                        Vous pensez comme eux ?
                        Je n’ai pas dit cela. Laissez-moi mon droit à l’opinion.
                        Et vous êtes modérateur ?
                        Ouais !
                        Et vous osez revendiquer le droit de s’exprimer à des zouaves qui ne pensent pas comme vous ! Mais vous êtes un dangereux schismatique, vous !
                        Ouais. Ma religion, c’est la liberté. J’y tiens !
                        Z’êtes dingue, vous ! Ce que vous dites n’a rien à voir avec l’article, on devrait vous baillonner.
                        Non. Ni moi, ni un autre. Même s’il dit des conneries ...du moment qu’elles soient à peu près bien écrites. Avec un peu moins de 3 fautes d’orthographe au mètre-carré. Là, je suis intransigeant. Pour le reste, je leur donne ce droit. C’est la communion universelle. La djihad poussée à l’extrême, le respect de l’autre. Le droit de lui foutre une baffe, puis d’être assez retors pour l’obliger à tendre l’autre joue. L’envoyer dans les cordes, c’est marqué dans les dix commandements. Vous devriez lire les dix commandements, les respecter surtout.
                        Votre place n’est pas ici, on a dû vous donner une fausse adresse.
                        Non. Ainsi soit-il.


                      • Olaf Olaf 4 mars 2015 12:38

                        @njama


                        La conquête islamique n’a pas duré 150 ans mais bien plus !! Les Mongols, Tamerlan, les Ottomans, ont poursuivi les conquêtes des Omeyades et des Abassides jusque vers le 17e-18e siècle.

                        A partir de cette époque, l’occident a pris alors une avance de plus en plus forte sur l’aire islamique par sa révolution scientifique et industrielle. Et comparativement, l’aire islamique a depuis totalement régressé par rapport à l’occident. 

                        Ensuite, pour ce qui de juger de la « légitimité » d’une religion à sa pérennité, et bien, laissez l’histoire en juger. Je suis convaincu de l’effondrement prochain de l’islam, dans les 20 années à venir, pour deux raisons majeures :
                        • En occident, et auprès des consciences sensibles à la critique historico-critique, les découvertes scientifiques nouvelles sur ses origines véritables sapent peu à peu toute légitimité au discours islamique (vous pouvez lire mon article Apocalypse de l’islam, et vous renseigner par vous même sur les dernières publications des chercheurs. J’en cite de nombreuses dans Le Grand Secret de l’Islam)

                        • En terre d’islam, une proportion de plus en plus importante de musulmans commence à rejeter certains enseignements de l’islam, que ce soit la violence, illustrée par exemple par l’Etat Islamique (qui, quoi qu’on en dise, trouve tous ses fondements dans les commandements de l’islam) ou que ce soit le gouvernement des nations selon les principes de l’islam (exemple de l’Egypte où une révolution populaire a abattu le régime des Frères Musulmans, et à sa prétention à diriger le pays selon les principes de l’islam). Et de fait, rejeter certains commandements de l’islam, c’est aussi saper sa légitimité de religion révélée (pourquoi y aurait-il certaines lois de Dieu plus valables que d’autres ?).
                        L’Histoire est en marche, mais avant que cet effondrement ne se produise, l’humanité devra hélas subir une fois de plus les si atroces violences islamiques.

                      • njama njama 4 mars 2015 13:47

                        @Olaf
                        dans mon esprit il s’agissait de l’expansion arabe, et non celle plus tardive des « non-arabes » qui se situe entre le XIe et le XIVe siècle, par les Turcs, les Moghols et Berbères

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Civilisation_islamique#La_suite_de_l.27expansion_arabe


                      • raymond 6 mars 2015 18:08

                        @asterix toi tu t’en fout mais des millions de personnes ne s’en foutent pas


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 17:30

                        Il faut de toute façon bien se rendre compte que le vil et mensonger coran est un ramassis d’inepties telles que le duel de sorcellerie entre Moise et les sorciers du Pharaon inconnu.


                        Il est évident qu’une entité surnaturelle qui connait tout aurait ne fut ce que cité le nom des protagonistes de la scène à savoir le nom du Pharaon ainsi que le nom et le titre de ses sorciers or, on constate qu’il n’en est rien et que dés lors la clef de ce récit est ailleurs : quand on relit l’ensemble de ces textes on se rend compte qu’il y a des méchants royaumes ( Egypte Pharaonique, Assyrie, Babylonie ) et des gentils royaumes ( la Perse ) et que dés lors, on peut supposer à juste titre que le « gentil royaume » n’est pas étranger à la l’écriture de ces textes soit disant révélés et ce, d’autant plus que le « gentil royaume de Perse » a mis fin à l’exil des ( élites des ) Juifs à Babylone en échange d’une allégeance totale jusque dans les textes religieux à la Perse qui était déjà à l’époque monothéiste dans sa version zoroastrienne ...



                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 17:35

                          Bon et après, l’autre gugusse, le soit disant prophète mahomet il a tout plagié sans réfléchir dans la suite de prèchi prècha hargneux si pas haineux qui constituent le vil et mensonger coran.


                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 17:55

                          N’importe qui qui a lu le coran pourra d’ailleurs vous confirme ce point : chaque sourate est une sorte de sermon indépendant des autres.



                        • Antenor Antenor 3 mars 2015 17:32

                          Il ne manque plus qu’un tome 2 « Le Grand Secret du Christianisme » où l’on apprendra que le Christianisme a été fondé par des Esséniens dissidents.

                          Et un tome 3 « Le Grand Secret du Judaïsme » où l’on verra qu’Israel et les Hyksos sont exactement la même chose.


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 17:38

                            Sauf que les Hyksos étaient des aristocrates Indo Hourrites qui ont apporté l’usage du char de guerre et l’arc composite en Egypte.


                            D’après Bernard sergent, ils étaient en plus monothéistes et prézoroastriens.

                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 17:48

                            D’ailleurs le terme Hyksos fait référence à une expression égyptienne qui signifie les rois/chefs des pays étrangers ce qui est une périphrase pour reprendre le terme M-arya-nnu qui est le mot exact pour nommer ces guerriers montés sur des chars de guerre et qui maniaient avec dextérité l’arc composite.


                            Pour plus d’infos, il faut aller sur wikipedia.




                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 17:53

                            Enfin bon, votre hypothèse ne manque pas de sel ( voire de piment ) puisque vous faites des ancêtres d’Israel des guerriers ... aryens ( mARYAnnu ) ...


                            A ceci près que ça ne tient pas debout étant donné que sinon l’Hébreux serait une langue indo-européenne et pas une langue sémitique ....



                          • Antenor Antenor 3 mars 2015 17:55

                            @Alois Frankenberger

                            Je ne vois pas ce qui permet d’appuyer l’hypothèse d’un origine indo-européenne ou hourrite des Hyksos. Tous les vestiges qu’ils ont laissés en Egypte et en particulier à Avaris sont de type cananéens. Et le peu de noms qu’on connait d’eux sont plutôt de type sémites. A titre personnel, je pense qu’il faut plutôt chercher du côté de l’empire d’Ebla dont Harran était une cité vassale.


                          • Antenor Antenor 3 mars 2015 17:58

                            @Alois

                            Dans votre lien les « Maryannu » n’apparaissent qu’à l’époque d’Amarna, bien après la défaite hyksos.


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 18:02

                            Chevaux


                            Arcs composites

                            Chars de guerre

                            Cuirasses en écailles de bronze ou en cuir bouilli

                            Quatre éléments qui ont été introduits au proche orient par les peuples indo-iraniens venant de la région de l’Oxus et qui ont conquis les cités état du proche orient avant de se répandre en Egypte soit sous la forme d’une invasion en bonne et due forme soit en tant que mercenaires qui finirent par réussir un putsch en raison de leur supériorité militaire.

                            Avant ces invasions, l’ambiance proche orientale est très différente tandis qu’après tout est changé définitivement.
                            Au mieux, les Hébreux ont été leurs serviteurs locaux.

                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 18:09

                            Le terme Maryannu sert à désigner une fonction sociale qui préexistait à son écriture sur un monument.


                            A partir du moment où on observe l’émergence d’une classe ( caste le plus probablement ) de guerriers cuirassés montés sur des chars de guerre et hyper entraînés au maniement de l’arc composite on peut dire qu’on a affaire aux mARYAnnu et que ce phénomène s’est répandu dans la steppe, en Inde, en Chine, au Proche Orient et même en Europe avec la civilisation campaniforme où on retrouve également cette association de l’arc, du char de guerre et des chevaux de même que la glorification post mortem des membres de cette caste.



                          • Antenor Antenor 3 mars 2015 18:14

                            @Alois Frankenberger

                            Chevaux : connus bien avant le 17ème siècle avant JC

                            Arcs composites : idem

                            Chars de guerre : idem

                            Cuirasses en écailles de bronze ou en cuir bouilli : idem

                            Ces éléments ne permettent absolument pas de déterminer l’origine ethnique des Hyksos.



                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 18:18

                            @Antenor


                            Il est évident que les gens qui disposaient d’une telle supériorité militaro technologique ne se sont pas empressés de la transmettre à des personnes exogènes dans le but de conserver leur supériorité guerrière et les avantages matériels qu’elle leur conférait.

                            Donc l’équation Hyksos = mARYAnnu se justifie pleinement.


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 18:26


                             d’ailleurs, comme je l’ai dit, une fois que les mARYAnnu se sont établis au Proche orient, ce sont eux qui ont dominé la région avant de s’acculturer lentement tout en acculturant également leurs sujets pour former la base de la civilisation proche orientale ancienne.


                            Il y a très clairement un basculement militaire au profit des chars de guerre montés par des archers cuirassés dans tout le Proche Orient jusqu’en Egypte à cette époque et comme la plupart des gens ne savaient pas lire à l’époque, l’apprentissages des savoirs techniques et guerriers devaient obligatoirement se transmettre oralement au sein de la famille ce qui fait que la trace de l’utilisation de chars de guerre tirés par des chevaux et utilisés par des archers maniant l’arc composite est le marqueur archéologique de l’arrivée de mARYAnnu dans une région donnée.



                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 18:28

                            Et en plus, ça se justifie archéologiquement outre les chroniques des différents états de l’époque.


                          • dixneuf 3 mars 2015 18:01

                            Entre la création du monde et Mahomet, qu’est-ce qu’Allah a foutu ?

                            Le bordel qu’il a créé le satisfait ? Pourquoi ne se manifeste-t-il pas sur le Web ? 
                            Et Mahomet à califourchon sur son « Al Bourak » dans combien d’années lumière arrivera-t-il a destination en battant des ailes dans le vide ?

                            • Esprit Critique 3 mars 2015 18:42

                              Tout ça et bien gentil, mais ce qui compte c’est le résultat.

                              L’islam est une idéologie totalitaire monstrueuse , le Coran n’est qu’un ramassis de conneries contradictoires, et vouloir organiser la vie de la planète strictement et uniquement a partir de ce tissus d’éructations violente est totalement débile.

                              L’islam doit être traité comme tel. Peu importe sa genèse , et de toutes façons, ce n’est pas Mahomet qui a écrit le coran


                              • Albar Albar 3 mars 2015 19:37

                                @Esprit Critique

                                61.7. Quelle injustice plus flagrante que celle que commet celui qui tisse des mensonges sur Dieu au moment même où il est convié à l’islam ? Dieu ne guide point les êtres iniques

                                61.8. Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants


                              • Blé 3 mars 2015 19:03

                                Tout ceci (les religions monothéistes) a été possible que grâce à l’écriture. Avant, la culture et la transmission des traditions dans ces régions était principalement orale, génération après génération, l’histoire s’adaptait jusqu’au moment où cette histoire(plutôt ces récits) ont été fixés par l’écriture définitivement. Ces textes (ces récits) à l’origine n’ont rien de religieux, par contre que des hommes ayant soif de pouvoir s’en soient servi pour dominer les populations, c’est certain.


                                • Attilax Attilax 3 mars 2015 19:24

                                  @Blé
                                  Les trois grandes religion monothéistes sont toutes issues de la Bible. Et la Bible est issue de récits gravés sur des tablettes de pierre selon l’écriture cunéiforme, la toute première avant même le sanskrit, inventée par l’immense empire sumérien. Le petit comptable anglais qui a percé le secret de l’écriture cunéiforme a eu la surprise de sa vie en traduisant la première tablette  : c’était la description exacte du Déluge...On a depuis retrouvé une grande partie des textes originaux ayant inspiré la Bible. Et apparemment, la majorité étaient en fait... des contes pour enfants !
                                  Instructif, non ?


                                • njama njama 3 mars 2015 19:56

                                  Muawiya, le premier calife omeyade (661-680), choisit un site dans le désert à 400 km au sud de Médine. Ce sera La Mecque. Il y fait construire un sanctuaire d’Abraham
                                  .
                                  « La Mecque » était déjà depuis longtemps un lieu de culte avant l’islam
                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Kaaba


                                  • Céphale Céphale 3 mars 2015 20:17

                                    @njama

                                    Vous écrivez : La Mecque était déjà depuis longtemps un lieu de culte avant l’islam.

                                    C’est faux. Olaf dit : le choix d’un lieu désertique, aride, sans végétation pour les troupeaux, sans terres cultivables, sans gibier, empêche de considérer raisonnablement qu’une ville ait pu y être fondée depuis des temps immémoriaux, et surtout y prospérer.... Il semble donc inimaginable qu’un tel sanctuaire ait pu ainsi traverser les siècles depuis Abraham dans ces conditions. Et encore moins la cité commerçante prospère de La Mecque, qu’on dit s’y être développée. D’ailleurs, on ne trouve avant la fin du 7e siècle aucune mention de cette ville, de son sanctuaire ancien, de son commerce, de ses pèlerinages qui auraient dû la nourrir. Elle n’est signalée par aucun chroniqueur, aucun géographe, aucun témoignage. 

                                    D’ailleurs l’Arabie saoudite interdit de faire des recherches archéologiques sur le site de La Mecque. On comprend pourquoi.



                                     

                                     


                                  • Tillia Tillia 3 mars 2015 20:37

                                    @Céphale
                                    Dommage que Saddam ne soit plus - au moins pour cette anecdote - car il avait entrepris de construire une mosquée la plus grande du monde pour détrôner la Mecque.


                                    « Les califes abbassides créaient fréquemment de nouvelles demeures princières pour se démarquer de leurs prédécesseurs imitant le pouvoir et le cérémonial de cour perse sassanide. Certains califes faisaient construire de nouveaux sites en dehors des villes existantes voire fondaient de nouvelles villes. Au ixe siècle, la dynastie des califes Abbassides créa ainsi une nouvelle ville qui devint en 833 la nouvelle capitale du califat en Irak, sur les bords du Tigre à 125 kilomètres au nord de Bagdad : Samarra. Une première mosquée y fut construite en 836 par le calife Al-Mutasim qui devint sous son successeur la plus grande mosquée du monde musulman. »

                                    Il souhaitait donc un juste retour aux sources. 

                                    « Vers 690, d’après les inscriptions du Dôme du Roc, (La Mecque) le caractère prophétique de Mahomet est allégué pour la première fois. Une nouvelle origine est donnée aux textes sacrés, qui permet d’effacer le souvenir des nazaréens. C’est sans doute à ce moment que la Mecque est devenu le lieu de naissance allégué de Mahomet, afin que la nouvelle religion, qui commençait tout juste à être nommée islam, puisse avoir une origine arabe. »

                                  • njama njama 3 mars 2015 21:09

                                    @Céphale
                                    pour une base de sources historiques suivez le lien. Même si c’est Wikipedia, certaines données sont documentées.
                                    Toutes les premières sourates sont mecquoises. Prétendre que ce n’était pas une ville à cette époque me semble étrange ... et contraire à la prédication de Mahomet.
                                    Prêchait-il dans le désert, croyez-vous ?

                                    R. Blachère, reprenant les recherches de G. Weil, de Th. Nöldeke, de F. Schwally ainsi que des savants du Caire a publié dès 1949 un Coran où les Sourates sont classées dans l’ordre suivant :
                                     Premier groupe de Sourates révélées à la Mecque :

                                    96, (versets 1-5) - 74, (versets 1-7) - 106 - 93 - 94 - 103 - 91 - 107 - 86 - 95 - 99 - 101 - 100 - 92 - 82 - 87 - 80 - 81 - 84 - 79 - 88 - 52 - 56 - 69 - 77 - 78 - 75 - 55 - 97 - 53 - 102 - 96, (versets 6-19) - 70 - 73 - 76 - 83 - 74 (versets 8-55) - 111 - 108 - 104 - 90 - 105 - 89 - 85 - 112 - 109 - 1 - 113 - 114.

                                     La deuxième et la troisième période de l’apostolat de Muhammad comprendraient les Sourates suivantes :

                                    51 - 54 - 68 - 37 - 71 - 44 - 50 - 20 - 26 - 15 - 19 - 38 - 36 - 43 - 73 - 67 - 23 - 21 - 25 - 27 - 18 - 32 - 41 - 45 - 17 - 16 - 30 - 11 - 14 - 12 - 40 - 28 - 39 - 29 - 31 - 42 - 10 - 34 - 35 - 7 - 46 - 6 - 13.

                                      Ces trois premiers groupes auraient été révélés à la Mecque de 610 à 622.

                                     R. Blachère range dans un quatrième groupe révélé de 622 à 632 à Médine, les Sourates suivantes :

                                    2 - 98 - 64 - 62 - 8 - 47 - 3 - 61 - 57 - 4 - 65 - 59 - 33 - 63 - 24 - 58 - 22 - 48 - 66 - 60 - 110 - 49 - 9 - 5.

                                    source AL-QUR’ÂN ­ LE CORAN ­ L’APPEL, de André Chouraqui, LIMINAIRE
                                    http://nachouraqui.tripod.com/id16.htm
                                    ----------------------------------------------------
                                    L’Arabie Saoudite créée en 1932 avec la bénédiction par les Britanniques n’a pas un siècle d’existence. Elle détruit sans vergogne les vestiges islamique pour agrandir la Mecque, arguant aux détracteurs qu’ils pourraient devenir objets d’idolâtries.

                                    « Selon le Gulf Institute basé à Washington, 95% du patrimoine millénaire de la Mecque a été détruit par l’Arabie Saoudite pour être remplacé par des hôtels de luxe et des malls. »
                                    http://www.huffpostmaghreb.com/2014/11/15/arabie-saoudite-maison-mohammed_n_6161648.html


                                  • Tillia Tillia 3 mars 2015 21:27

                                    @njama
                                    « 95% du patrimoine millénaire de la Mecque a été détruit par l’Arabie Saoudite pour être remplacé par des hôtels de luxe et des malls. »


                                    C’est le Las Vegas de l’Orient. 

                                  • Mowgli 3 mars 2015 22:24

                                     @njama

                                    Tous ces beaux chiffres, c’est les numéros gagnants du Loto ?


                                  • njama njama 3 mars 2015 23:31

                                    @Mowgli
                                    pas de problème, tentez votre chance sur une série numérique mecquoise ou médinoise smiley
                                    Les jeux de hasard ne sont pas « formellement interdits » par le texte du Coran, ils sont seulement pas recommandés. A vos risques et périls, les réclamations ne sont pas acceptées !
                                    A juste titre, mathématiquement les perdants sont toujours tellement plus nombreux que les gagnants, l’illusion d’être gagnant détourne l’attention ... vous rend absent, et penser que l’argent ne fait pas forcément le bonheur ... 
                                     « Ils te questionnent [ô Muhammad] au sujet de l’alcool et du jeu de hasard. Dis : Il y a en ces deux choses un grand mal et aussi quelques avantages pour les hommes, mais leur mal est plus grand que leur utilité » (Coran 2/219).

                                    « O vous qui croyez, l’alcool, le jeu de hasard, les pierres dressées et les flèches divinatoires ne sont qu’impureté, relevant du fait du diable. Préservez-vous en, afin de réussir. Le diable ne veut, par le biais de l’alcool et du jeu de hasard, que jeter l’inimitié et la haine entre vous, et vous détourner du souvenir de Dieu et de la prière… » (Coran 5/90-91).
                                    Les jeux de hasard ne sont donc pas nouveaux puisque le Coran en parle.
                                    J’ai une belle-soeur qui a perdu plus de 100 000 €uros avec les jeux de casino, elle a fini par jouer de l’argent qu’elle n’avait pas, en s’endettant ... ... mais vous pouvez tenter votre chance ... y goûter modérément.

                                     


                                  • smilodon smilodon 3 mars 2015 20:24

                                    @ l’auteur : D’où viennent les religions, très honnêtement on s’en fiche un peu !.... C’est plutôt où elles vont (en particulier celle-ci), qui m’inquiète !...... Adishatz.


                                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 mars 2015 20:48

                                      @smilodon

                                      Et là, on en est encore qu’aux hors d’oeuvre vu qu’ils sont partis pour au moins trente ans 

                                    • smilodon smilodon 3 mars 2015 21:16

                                      @Alois Frankenberger
                                      30 ans ??... Vous êtes un optimiste !... Vu que ça dure depuis 2000 et plus pour les cathos et les juifs.. 1400 pour les musulmans !... Dommage, mais 30 ans.......C’est optimiste !... Puissiez-vous avoir raison tout de même !... Adishatz.


                                    • OMAR 3 mars 2015 20:49

                                      Omar21

                                      @Céphale  :« ... Le temps passe et les Arabes comprennent qu’ils se sont fait berner.... ».

                                      Excellent scénario pour faire un film au gout de cette nauséabonde actualité faite d’anti-islam primaire...

                                      Tenez, je vous propose la distribution :

                                      BHL dans le rôle du chef des judéonazaréens ;

                                      Eric Zemmour dans celui du chef des romains ;

                                      Veronique Genest.dans la peau de la reine Zénobie ;

                                      Hassan Chelghoumi interprétant Mouawiya.

                                      Pour les figurant, pas de soucis, notre pote Alois Frankerberger fera l’affaire, il faut juste le cloner...

                                      Céphale, vous n’avez pas été atteint d’une méningite dans votre enfance ?


                                      • njama njama 3 mars 2015 21:12

                                        @OMAR
                                         smiley


                                      • Olaf Olaf 4 mars 2015 12:43

                                        @OMAR

                                        Excellent ! Avec W. Bush en Abd al Malik, le tableau serait parfait !

                                      • njama njama 3 mars 2015 22:06

                                        Que ce soit la thèse de Edouard-Marie Gallez ou le résumé de Olaf (pseudonyme), l’hypothèse de départ dans la construction de l’argumentation est celle d’une secte de judéo-nazaréeens dissidente (une poignée de juifs chrétiens) au début du 2° siècle, « proto-islamique » mais qui s’ignorait comme tel, ce qui exclut d’emblée l’éventualité ultérieure qu’une « révélation » prophétique fût possible ...
                                        Donc les racines de l’islam se situeraient 500 ans avant Mahomet ! et point de prophète, et point de parole révélée.
                                        Tant qu’à faire on comprend l’impétrant thésard catholique en quête de quelques galons de plaire à son président de thèse et au jury de doctorat catholique ...
                                        Saper avant même le berceau mahométan les multiples erreurs et égarements du christianisme refoulé de Palestine, les imputer in fine à ces dissidents récalcitrants schismatiques (« une secte qui va s’installer en Syrie. Contrairement à la communauté chrétienne, elle a conservé toutes les pratiques juives. ») , ignorer l’éventualité d’un « coup de pouce Céleste » pour essayer de remettre par l’intermédiaire d’un « Messager » un peu de cohérence spirituelle dans cet orient multi-sectes, mâtiné de judéo-christianisme et de quelques paganismes.
                                        Bravo, il fallait de l’imagination et de l’audace pour accoucher d’un tel scénario digne de fiction ...


                                        • Emile Mourey Emile Mourey 3 mars 2015 22:22

                                          @ Céphale


                                          Bon article.

                                          Dans la théologie islamique et les interprétations des textes, la finalité de l’islam est d’être porté au monde entier. Nous serions donc en Dar al-Harb, terrain de djihad, terre à conquérir ? Il est incroyable que la France ait accepté et accepte encore l’entrée du territoire à des musulmans sans exiger d’eux qu’ils renoncent aux textes guerriers, violents et conquérants qui se trouvent dans le Coran, premier point

                                          Parmi les auteurs qui ont travaillé sur le sujet, Édouard-Marie Gallez aurait dû être invité depuis longtemps à France Télévision, à C dans l’air et dans d’autres émissions, j’en suis bien d’accord, deuxième point.

                                          En revanche, je suis très sceptique sur sa thèse beaucoup trop simpliste d’un courant judéo-nazaréen qui aurait enfanté l’islam en dévoyant le courant chrétien qui se trouve ainsi auréolé de la vérité suprême, pure, sans tâches, et vraie révélation prouvée par la résurrection « phénomène absolument inouïe » comme l’a écrit Olaf dans son ouvrage, page 21.

                                          Édouard-Marie Gallez est un prêtre. Je suppose qu’il est dans l’orthodoxie des derniers conciles. Selon son étude, il y aurait donc deux courants, le courant chrétien tel que l’Église le prêche et dont il ne parle pas et le courant déviationniste qui a donné l’islam dont il parle. Cela lui permet d’évacuer l’influence de la pensée essénienne pré-chrétienne qui, manifestement, se perpétue dans un islam mais qui refuse que Dieu ait eu un fils, suite aux décisions du concile de Nicée.

                                          Or, les textes esséniens sont là. Et il est clair que si l’islam en est une continuation, notamment dans la violence et dans le refus d’un Christ/Dieu, le christianisme en est également une continuation, mais dans le sens d’une réforme plus humaine et dans la croyance en un Christ venu (ou dont on attend la venue imminente ???).

                                          Tout cela s’explique dans un contexte historique. Il n’y a pas de révélation descendue du ciel.

                                          • njama njama 3 mars 2015 22:52

                                            @Emile Mourey
                                            Tout cela s’explique dans un contexte historique. Il n’y a pas de révélation descendue du ciel.

                                            Les révélations, que vous les pensiez reçues par un homme, ou émergées d’une assemblée (d’après ce que j’ai compris de vos convictions Emile Mourey) s’enchâssent toutes et toujours dans des contextes historiques.
                                            On peut bien reprocher à nos théologiens, qu’ils soient juifs, chrétiens, ou musulmans, d’être en permanence anachroniques.
                                            « révélation descendue du ciel » est une métaphore, en pratique elle (vision, inspiration, audition ...) impacte une conscience (ou des consciences suivant vos convictions) mais d’où vient-elle exactement ??? comme d’où venait l’inspiration de l’aède ?
                                            .
                                            La thèse, telle que construite par Edouard-Marie Gallez ou résumée par Olaf, exclut d’office la dimension d’une possible révélation, pour la confiner dans un ersatz de christianisme dont ils ne connaissent même pas la substance, colporté par une poignée de juifs chrétiens, une secte de judéo-nazaréeens dissidente du 2° siècle.

                                            Au simple bon sens, il me semble que ce n’est pas intellectuellement honnête d’admettre d’une main une succession de prophètes bibliques, et d’exclure de l’autre la possibilité de l’éventualité d’un prophète après Jésus.
                                            Je pense pour ma part que l’orgueil des chrétiens se situent là, entier dans la personne d’un Christ indépassable ..., et je le ressens inouï de mauvaise foi. Au point de construire encore 14 siècles après Mahomet, et malgré plus de mille ans de mise à l’index du Coran, des thèses abracadabrantes et douteuses comme celle récemment soutenue par E-M Gallez et son émule Olaf.
                                            Plutôt que de s’épuiser à discréditer l’islam, un bilan général de l’état du christianisme à la fin du VI° siècle me semblerait plus constructif pour situer le contexte politique et social de l’apparition de l’islam. Plutôt que de s’échiner à le dénigrer.


                                          • Emile Mourey Emile Mourey 3 mars 2015 23:11

                                            @njama

                                            Vous dites : Au simple bon sens, il me semble que ce n’est pas intellectuellement honnête d’admettre d’une main une succession de prophètes bibliques, et d’exclure de l’autre la possibilité de l’éventualité d’un prophète après Jésus....

                                            Plutôt que de s’épuiser à discréditer l’islam, un bilan général de l’état du christianisme à la fin du VI° siècle me semblerait plus constructif pour situer le contexte politique et social de l’apparition de l’islam. Plutôt que de s’échiner à le dénigrer.

                                            Bien d’accord, mais c’est surtout au IVème siècle qu’on s’est massacré sur des questions aussi futiles que celles qui portaient sur la nature du Fils de l’homme.

                                          • Céphale Céphale 4 mars 2015 07:44

                                            @njama

                                            Vous vous trompez quand vous dites : Au simple bon sens, il me semble que ce n’est pas intellectuellement honnête d’admettre d’une main une succession de prophètes bibliques, et d’exclure de l’autre la possibilité de l’éventualité d’un prophète après Jésus

                                            Lisez donc http://legrandsecretdelislam.com page 12 : Selon sa tradition (la tradition biblique), un homme, Abraham, aurait répondu à l’appel de Dieu il y a environ 3 800 ans et quitté la Mésopotamie pour une terre promise.

                                            Olaf n’admet donc pas une succession de prophètes, il cite seulement la tradition biblique. Il se place du point de vue de l’historien, pas de la religion. De même Edouard-Marie Gallez. Ce n’est pas parce qu’il est catholique qu’il ne fait pas un travail d’historien.

                                            D’autre part, puisque vous connaissez l’Evangile, lisez donc Matthieu 24, 24. Jésus dit : Il surgira des faux messies et des faux prophètes, ils produiront des signes grandioses et des prodiges, au point d’égarer, si c’était possible, même les élus.

                                          • njama njama 4 mars 2015 10:39

                                            @Céphale
                                            concernant ce verset de Matthieu on voit mal comment l’appliquer à Mahomet, puisque la tradition ne rapporte aucun signe grandiose ou prodiges qu’il aurait accompli ... .On notera que parmi les prophètes bibliques, son cas n’est pas unique, les prophètes ne sont généralement pas thaumaturges.
                                            les premiers polémistes chrétiens s’étaient d’ailleurs armés de cet argument pour réfuter son messianisme.


                                          • Céphale Céphale 4 mars 2015 10:57

                                            @njama

                                            Menteur !

                                            Mahomet allant à Jérusalem sur un cheval volant, ce n’est pas un prodige ?

                                          • njama njama 4 mars 2015 13:05

                                            menteur ? pas vraiment. Car si prodige, il n’en est pas l’auteur, suivant le verset du Coran.

                                            «  Gloire à Celui qui, de nuit, fit voyager Son serviteur du Lieu Sacré d’adoration [mosquée al-Haram] au Lieu d’adoration le plus éloigné [mosquée al-Aqsa], dont Nous avons béni les abords, afin de lui montrer certains de Nos signes. Certes, c’est Lui qui entend et qui voit clairement. » (Coran 17:1)


                                          • soi même 4 mars 2015 03:39

                                            @ Céphale, bonsoir, bon c’est une hypothèse de plus sur certain aspect , cela est crédible sur d’autre un peut moins, du fait que la Religion Islamique est un courant synthétique et sous un certain aspect reprendre à son compte l’apport de son passé préislamique, du Manichéisme, du Nestorianisme, et la Gnose Chrétien et de l’autre un apport très important du Judaïsme peut être considérer comme une rénovation judaïsme.et qui explique pourquoi à la fois il y a une rivalité et en même temps une grande complicité car sur plus d’un point il y a similitude et convergence doctrinale !

                                             


                                            • Céphale Céphale 4 mars 2015 07:49

                                              @soi même


                                              Je préfère parler de religion musulmane car l’islam est un mouvement politique. 

                                              Il est vrai que le Coran emprunte de nombreux passages à l’Ancien Testament (par exemple l’histoire de Jacob) et à l’Evangile (par exemple l’histoire de la naissance de Jésus).

                                            • Crab2 4 mars 2015 09:41

                                              @Céphale

                                              J’ai choisi d’être athée car j’ai senti que l’islam n’était pas compatible avec la démocratie et les droits de l’Homme. On dit que l’islam est une religion de paix, mais c’est faux. Waleed Al-Husseini

                                              http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/voiles-islamiques-ou-lhyper-patriarcat.html

                                              ou sur

                                              http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/03/04/voiles-islamiques-ou-l-hyper-patriarcat-5571199.html


                                            • Céphale Céphale 4 mars 2015 09:53

                                              @Crab2


                                              Je préfère les athées aux bigots, qu’ils soient musulmans ou chrétiens. 

                                              Un vieux copain m’a dit un jour avec malice : Je suis athée, Dieu merci !

                                            • njama njama 4 mars 2015 10:10

                                              @Crab2
                                              La démocratie et les droits de l’homme ne sont pas sortis de la religion, fût-elle chrétienne. La religion chrétienne s’accommodait très bien des princes et rois, la catholique soutenait encore la monarchie un siècle après la révolution française.
                                              Il ne s’agit pas de discourir sur ce que sont devenues l’une ou l’autre de ces religions au travers des siècles. De ce point de vue, les croisades et l’inquisition n’ont pas grandi la religion chrétienne.
                                              Le sujet, et la thèse de E-M Gallez se limitent aux origines de l’islam


                                            • soi même 4 mars 2015 13:56

                                              @Céphale ( Je préfère parler de religion musulmane car l’islam est un mouvement politique. ) justement vous avez une grande méconnaissance de cette réalité, en cela c’est identique avec l’ancienne religion Hébraïque, c’est une religion Théocratique où le commandeur des croyants et en même tant le responsable politique du pays, cette notion à certes évolue au cours du XX siècles, avec des états laïcs de culture Islamique où la séparation entre religion et pouvoir laïc c’est fait, en réalité il y a pas beaucoup de pays dans ce cas et chaque fois l’on voit qu’il y a une tentative à revenir à un fondamentalisme Islamique dans le retour à une théocratie de faite !


                                            • njama njama 4 mars 2015 09:53

                                              @ Céphale
                                              il faut comprendre qu’à la base, pour tous les musulmans il s’agit sans équivoque d’une révélation, que la thèse de E-M Gallez contredit pour réduire l’avènement de l’islam au succès d’une secte hérétique dont les origines judéo-nazaréennes remonteraient au II° siècle
                                              ce que je veux dire, c’est que l’on peut tenir le même raisonnement sur tous ceux reconnus comme prophètes dans la Bible, y compris avec Jésus prophète (Messie Messager).
                                              De ce point de vue, soit E-M Gallez scie la branche chrétienne sur laquelle il est assis, soit il rate sa cible.

                                              Les tentatives de discréditer l’islam pour le réfuter ne sont pas nouvelles, « dans la polémique islamo-chrétienne qui s’instaura au VIII° siècle, l’attention des auteurs byzantins se concentra sur quelques points essentiels, comme la christologie, la mariologie, l’éthique sexuelle et l’absence de miracles accomplis par Mahomet » (Régis Blachère, le Coran, Introduction p.8, Que sais-je ? PUF)
                                              .


                                              • njama njama 4 mars 2015 10:31

                                                mille ans après l’Hégire, l’attitude de l’Église était encore à la réfutation
                                                ibid Régis Blachère, le Coran... p. 10 -11 :

                                                "Par l’esprit qui anima son auteur [André du Ryer, consul de France au Caire en 1630] elle [la première traduction en françois du Coran, faite intégralement sur le texte arabe et publiée en 1647] trancha avec tout ce qu’on pouvait lire au milieu du XVII° siècle au sujet du Coran ; elle ne visait plus en effet à être un élément polémique contre l’Islam, mais se présentait comme un livre proposant d’informer honnêtement le lecteur. A cet égard elle s’opposait donc à une autre tendance, encore représentée dans la seconde moitié de ce siècle, d’abord par la traduction latine, restée inédite, du moine franciscain Germain de Silésie, écrite entre 1650 et 1665, et plus tard par la savante traduction, accompagnée du texte arabe, publiée à Padoue e, 1698 par Ludovico Marraci ; ces deux travaux se placent en effet dans la ligne même de l’École tolédane, puisqu’ils sont une réfutation de la religion islamique, vue à travers l’enseignement du Coran ; ..."
                                                --------------
                                                Est-ce que les récents événements politiques de ce début de XXI° siècle ranime cette antique polémique contre l’islam ?
                                                A qui cela peut-il profiter ?


                                              • Olaf Olaf 4 mars 2015 13:04

                                                @njama
                                                Pour préciser davantage les travaux de Gallez et les dernières découvertes d’autres chercheurs, il faut comprendre que la mouvance judéo-nazaréenne s’inscrit dans la continuité d’idées juives très anciennes :

                                                • La croyance en une élection divine qui mettrait le peuple hébreu au dessus des autres (qui n’est qu’une façon parmi d’autres de comprendre ce concept d’élection divine).
                                                • Le sentiment national juif, la volonté de refouler les envahisseurs (Babylone, les Grecs, les Romains ...).
                                                • L’idée que Dieu soutiendra la guerre d’indépendance juive, soutiendra son peuple élu envers et contre tout.
                                                • La croyance en un messie politique, un nouveau roi David, envoyé par Dieu pour chasser les méchants envahisseurs, rétablir le royaume d’Israël et la supériorité du peuple élu sur tous les autres (qui n’est là aussi qu’une façon parmi d’autres de comprendre ce concept de messie)

                                                Ces idées existaient bien avant Jésus dans le peuple hébreu. Ce en quoi sa prédication a galvanisé la mouvance judéo-nazaréenne, c’est le dévoiement de l’idée d’un Royaume de Dieu qu’il a prêchée, d’un monde libéré du mal par Dieu. Les judéonazaréens se sont peu à peu prétendus être eux-mêmes les instruments de Dieu pour délivrer le monde du mal, et au passage en tirer de substantiels bénéfices en termes de butin et de pouvoir.

                                                Vous remarquerez au passage la troublante similitude des idées judéonazaréennes que je viens d’exposer avec le discours islamique (croyance en une élection divine qui met les musulmans au dessus des autres, soutien de Dieu aux guerres musulmanes, croyance dans la venue du Mahdi/du Messie Jésus à la fin des temps pour éradiquer le mal de la terre, conviction des musulmans d’être eux mêmes les instruments de Dieu pour éradiquer le mal du monde par l’application de sa loi ...).

                                                Enfin, pour ce qui est de scier « la branche chrétienne sur laquelle [Gallez] est assis », c’est vous qui le dites. Il est plutôt en train de scier l’idée que vous vous faites de la branche chrétienne sur laquelle il serait assis, c’est très différent !!

                                              • franc 4 mars 2015 11:19

                                                Mahomet qui a pratiqué les razzias ,le vol ,le viol , le meurtre ne peut être considéré comme un prophète révélé ou pas par quelque religion que ce soit .

                                                -

                                                 Seule une secte criminelle qui pratique les razzias ,le vol, le viol et le meurtre et le mensonge peut considérer que Mahomet est un prophète pour les besoins de leur cause.

                                                -

                                                et c’est la bande des tribus bédouines du désert qui vivent de razzias et de rapine qui ont pris exemple de la tribu des hébreux leurs cousins de se former en cette secte judaïque mortifère à la sauce bédouine appelé par la suite islam et constituée surtout par Omar et Othman en créant un livre religiositeux à partir de bribes de la bible ,de l’ancien testament et du nouveau testament mais réécrits et déformés à leur manière en y ajoutant leurs propres écrits et élevant artificiellement ad hoc le guerrier compagnon Mahomet au rang de prophète arabe pour se distinguer des judaïtes hébreux

                                                (à noter qu’il ne faut pas confondre les hébreux issus des tribus du désert qui vivent de razzias et qui ont formé la secte judaïque et les israélites habitant du royaume d’Israël et qui ont pour religion l’adoration de Baal comme les mésopotamiens en ce temps là , les hébreux judaïte et les israélites sont m^me des ennemis qui se sont fait la guerre pendant des siècles ) 

                                                -

                                                ( à noter aussi que les Pères fondateurs du chiisme ont rejeté le coran d’Omar et d’Othman comme un faux et leur ont la guerre.)

                                                -

                                                Et ce n’est pas le nombre d’adhérents ni la durée du temps qui détermine la véracité d’un système religiositeux ou la vérité tout court

                                                la fausseté m^me si elle est reprise et répétée par des centaines de milliards d’individus pendant des centaines de milliards d’années reste toujours une fausseté 

                                                -

                                                la connerie reste la connerie m^me s’il ya des cons ou des connards depuis l’origine de l’humanité jusqu’à la fin de l’humanité,depuis l’origne des temps jusqu’à la fin des temps

                                                -

                                                seule la vérité mathématique est éternelle

                                                 


                                                • njama njama 4 mars 2015 12:54

                                                  Si E-M Gallez était athée on pourrait comprendre sa thèse, la tentative d’expliquer l’émergence d’un nouveau courant religieux parmi d’autres sur la base d’alliances stratégiques opportunes géo-politico-religieuses, la religion faisant partie d’une composante socio-culturelle depuis la haute antiquité, et avant peut-être même.
                                                  Mais il ne l’est pas, il est prêtre catholique, et dans la démonstration de sa thèse de doctorat en théologie, il écarte d’emblée la possibilité du « Surnaturel » qui s’inviterait sur terre au VII° siècle (car les hommes ne commandent pas Dieu), la manifestation du Verbe étant le propre d’un révélation Céleste, et ce qui est à la base des croyances, qu’elles soient juives, chrétiennes, et pourquoi pas musulmane (?). E-M Gallez ne peut l’ignorer lui qui croit que Dieu s’est incarné en J.C.
                                                  Chacun peut bien sûr camper sur ses positions.
                                                  Une autre « Révélation », récente, pourrait départager les avis et rassembler non seulement les sceptiques, mais également les croyants divisés en de nombreuses sectes d’importance variable.
                                                  En 1974 et 1977 ont eu lieu des Christophanies, et des Théophanies, une épiphanie étant la manifestation d’une réalité cachée.

                                                  « Épiphanie » est un mot d’origine grecque, Ἐπιφάνεια (Epiphaneia) qui signifie « manifestation » ou « apparition » du verbe φαίνω (phaïnò), « se manifester, apparaître, être évident ».
                                                  L’utilisation du terme est antérieure au christianisme3. Les « Épiphanes » sont, dans la culture grecque, les divinités qui apparaissent aux hommes, comme Zeus, Athéna, Hermès, Héra, Poséidon, Déméter, Héphaïstos, Aphrodite, Arès, Artémis, Hestia, Dionysos, Apollon…
                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89piphanie#.C3.89tymologie
                                                  Or dans ces révélations (consultable en ligne iciMouhamad est bel et bien présenté comme un prophète de Dieu. Après à chacun d’apprécier ... et d’y croire, ou non.
                                                  Évangile d’Arès 1974, 2/ 1 à10
                                                  Je suis Celui Qui a parlé par Adam, Mon Premier Fils, qui a choisi d’être maître de la terre et de M’en payer tribut en passant par les plaies de Job et par la fosse,[...]

                                                  Je suis Celui Qui a parlé par Azor, qui M’a fait connaître au-delà de l’immense mer, portant Mon Message pendant quarante jours comme à travers un désert, passant par les peines de la soif, les tourments de la solitude et du léviathan, et dont les os reposent, comme fils d’Adam, au pied des grands pics, en attendant Mon Jour.

                                                  Je suis Celui Qui a parlé par Noé, couché en terre au Kerak, comme fils d’Adam, avant même que ses propres fils l’aient écouté, qu’il sauva de Ma Colère mais qui finirent noyés.

                                                  Je suis Celui Qui a parlé par Abraham et par Moïse dont les os reposent, comme fils d’Adam, ayant accompli leurs exploits et laissé Ma Promesse à leur descendance, l’un dans l’antre de Makpéla (1), l’autre à Rabba (2), attendant Mon Jour.

                                                  Je suis Celui Qui a parlé par Mouhamad, le briseur d’idoles, le plus écouté de Mes Messagers, le plus sage, qui n’a pas fait ployer son peuple sous les observances et ne l’a pas fait fléchir sous les ordonnances des princes du culte, et qui pour cela a connu une descendance vaste comme le sable des rivages où ils échouent leurs boutres pour la prière, comme le sable des déserts dont J’ai fait jaillir pour eux la richesse et la puissance, le fils d’Adam qui repose à Yatreb (3), attendant Mon Jour.

                                                  Je suis Celui Qui a parlé par Élie, le premier échappé au vœu d’Adam, son père, de M’attendre en terre, renonçant à l’héritage de la terre, renonçant à M’en payer tribut, échappant à la fosse, et qui à être le premier par la splendeur du tombeau que lui aurait érigé son peuple préféra devenir le dernier dans Mon Lieu, un ver infime réchauffé à jamais par l’éclat de Ma Gloire, une poussière portée par Mes Anges dans Mon Séjour Que ne limite aucune étoile, Qui n’a ni levant ni couchant, dont la blancheur fait paraître les soleils plus pâles que des lunes.

                                                  Je suis Celui Qui a parlé par Jésus, Mon Second Fils, celui qui, après Élie, déjà glorifié, a renoncé au vœu d’Adam de dominer la terre et les nations pour le prix d’un tombeau glacé où M’attendre,
                                                  (1) le Tombeau des Patriarches, dans la vieille ville d’Hébron en Palestine : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tombeau_des_Patriarches
                                                  (2) il s’agit vraisemblablement de Rabbat Ben Hammon, aujourd’hui Amman, capitale de la Jordanie
                                                  (3) Médine, la ville abrite son tombeau dans la Masjid An Nabawi (mosquée du Prophète) ainsi que les premiers califes Abou Bakr et Omar
                                                  - - - - -
                                                  (Le Livre, 13/15 - 17, Théophanie 1977)
                                                  Mouhamad (est) la voix face à l’Aurore.
                                                  L’œil de Mouhamad (est) plein d’Eau (Céleste).
                                                  Le Bon * pousse la nuit ; Mouhamad tient le soleil sur la tête de Yëchou.

                                                  * Jésus, Yëchou


                                                  • Céphale Céphale 4 mars 2015 13:40

                                                    @njama


                                                    Votre commentaire est un ramassis de conneries. Vous êtes le bigot de service pour la horde de musulmans bornés qui polluent Agoravox. Les lecteurs ne sont pas dupes. 

                                                    Olaf a raison : à ce train là, l’islam n’existera plus dans vingt ans.

                                                  • njama njama 4 mars 2015 14:57

                                                    @Céphale
                                                    soit !
                                                    Il le semble que si vous êtes athée, et que vous raisonnez d’une façon athée, vous ne pouvez comprendre.
                                                    Les lecteurs apprécieront ... je ne cherche nullement à influencer qui que ce soit, je vous laisse dans votre désarroi si mes commentaires auraient troublé l’un ou l’autre.
                                                    Les athées ne me posent aucun problème, question de liberté de conscience.
                                                    Quant à l’avis de Olaf, permettez-moi d’en douter. Je ne crois pas que l’islam s’étendra davantage, il subira vraisemblablement une régression comme pour le christianisme, mais de là à le faire disparaitre en 20 ans après presque 14 siècles d’existence, ce n’est même pas du rêve, c’est de la fiction du romancier Houllebecq qui nous prédit l’inverse, une islamisation massive


                                                  • njama njama 4 mars 2015 15:19

                                                    dsl, lire :
                                                    Il me semble que ...
                                                    c’est de la fiction de la même veine que celle du romancier Houllebecq


                                                  • Olaf Olaf 4 mars 2015 15:56

                                                    @njama
                                                    Le bloc communiste s’est effondré en moins de temps que ça ... 


                                                  • franc 5 mars 2015 00:08

                                                    tiens ,le commentaire de diblatidiblata a disparu ; il me semble que c’est un malentendu ,ce n’est nullement un commentaire raciste mais au contraire une petite provocation ironique antiraciste puisque l’auteur du commentaire est d’origine algérienne et s’appelle Mohamed .

                                                    - T’en fais pas ,Mohamed ,je ne confond pas tous les arabes avec les bigots islamistes parasites ou terroristes ,je respecte tous les travailleurs manuels ou intellectuels ,patrons ou ouvriers , honnêtes , intègres et pacifiques ,de toutes les races et de toutes les cultures.


                                                    • HELIOS HELIOS 8 mars 2015 19:28

                                                      ah, l’islam.... s’il n’existait pas, ou s’il n’existe plus, nous irons tous, le 30 de chaque mois, a la banque lire le montant des dividendes versés par cette nouvelle religion : le capitalisme !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès