• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Haro sur les Druides hippies et les vikings punks, tous deux (...)

Haro sur les Druides hippies et les vikings punks, tous deux hipsters

Il y a dans les communautés païennes actuelles, des clichés hérités d'époques récentes. Si, d'une part, le romantisme fut à combattre dans la connaissance (qui romançait nos ancêtres les Gaulois comme de bons vieux barbares, qu'ils n'étaient définitivement pas) il se trouve actuellement, qu'il y a du druidisme hippy et du vikinisme punk. Explications.

 


Sources de l'image de dessus et de dessous

 

Contre le druidisme hippy, et a fortiori hipster

Pour ainsi dire, il s'agit de tout le druidisme contemporain, dont les maîtres spirituels ont tous été jeunes et fringants pendant les années 70. C'est-à-dire que ces druides (que l'on retrouve de la Bretagne à la Côte d'Azur) sont avant tout des universalistes dans la démarche, fortement œcuméniques sur le fond (donc pas du tout dépêtrés de réflexes monothéistes, notamment monastiques) mais surtout new agers, tendanciellement orientalistes, gauchistes et écologistes, prêts à conspirer contre toute forme de celtisme (même pas nationaliste, mais) territorialiste et européiste (c'est-à-dire avec une dimension identitaire, qui certes n'a pas à être figée – raison pour laquelle il n'y a pas de nationalisme à avoir).

Au fond, ils cultivent des politiques d'extrême-centre, parce qu'ils rejettent la politique que les anciens druides pratiquaient, mais qu'ils retrouvent – justement – comme en retour du refoulé, entre eux et en interne : exactement comme dans l'Église (du type de la série Borgia, sur Canal+) : ils luttent pour augmenter leur influence communautaire sur de potentiels disciples, qui seront bientôt pour eux une source de revenus, sans compter leurs tiraillements intestins plus ou moins financiers, plus ou moins charismatiques, plus ou moins personnels.

On ne peut pas dire que ce soient des gourous, néanmoins, dans leur « libertarisme autoritaire », ils guedinent (guediner : verlan de dingue, guedin, transformé en verbe) … ils guedinent et, sommes toutes, ils tirent vers le sectarisme, encore qu'ils disposent ou veulent disposer d'un enseignement ésotérique le plus scientifiquement rigoureux et renseigné (car les anciens druides restent des connaisseurs, pour l'époque, et les druides contemporains ne sauraient se passer de la connaissance, ce qui est plutôt rassurant). Ils se veulent directeurs de conscience verts (car la notion de dru-uid, très-savant, renvoie aussi au chêne par son préfixe dru-, l'arbre du monde, allégorie de la terre au ciel, depuis le sous-sol où il prend racine – donc allégorie du Monde en tant que tel, exactement sur le mode de l'Yggdrasil norrois : c'est la même aire de civilisation).

Alors, qu'on soit clairs : tout ordre religieux nécessite de telles démarches intégratives et formatives, ce n'est pas la question. De même, le rapport de formateur à stagiaire est partout inévitable, il y a du métier à acquérir (métier : de l'ancien français mestier, qui signifie aussi besoin). Mais, quand cela tire à l'orientalisme (sur la base protohistorique des Indo-Européens depuis l'Ancien Caucase) nous perdons le celtisme, européen. Quand cela tire au gauchisme (sur la base dudit universalisme œcuménique) nous perdons le celtisme, européen : les dieux émanent du sol. Enfin, quand cela tire à l'écologisme (sur la base de l'orientalisme et du gauchisme) nous perdons le celtisme, notoirement pour du new age (ceci dit sans anti-écologie, anti-naturalisme, anti-vitalisme ni anti-environnementalisme : écologue n'est pas écologiste).

Où je ne doute pas que d'aucuns voudraient catégoriser ma démarche de « droitière » voire d' « extrême-droitière », alors qu'elle est au pire « néo-droitière » – si la notion de « Nouvelle Droite française » a bien un sens (cette mouvance est marxienne, identitaire européenne, et décroissante). Que les esprits précoces ne courent pas à m'y ranger trop vite, non plus (néo-sceptique – 1, 2 – j'ai une sainte horreur de toutes ces catégories) … Reste que, en définitive, le druidisme en question, largement répandu, ne prend pas la mesure de ses contradictions, puisqu'il est censé être un phénomène culturel originellement européen (quand même pas hermétique aux évolutions historiques ni aux influences géographiques, et c'est heureux). Pourquoi se diluer à ce point ? Il serait temps de surmonter l'ambiance franc-maçonnique chrétienne, dans laquelle feu John Toland l'a fait renaître en Grande Bretagne, voilà trois siècles maintenant ! sans compter tous les délires contemporains, new agers, hippies et hipsters, en plus du romantisme.

L'esprit de pesanteur et de vengeance y domine …

 

Le vikinisme punk, lui aussi hipster

Car, en fait d' « esprit de pesanteur et de vengeance » en voici un autre, tout aussi pesant. Qui, pour le coup, est largement associé à « l'extrême-droite » par le mainstream (cela dit, qu'est-ce que le mainstream, dans son « extrême-centrisme » inconscient, n'associe pas à « l'extrême-droite » ou à « l'extrême-gauche » en deux temps trois mouvements ? … ). Oui, généralement, quand ce ne sont pas « les pays du Nord » qui sont vantés pour leur « modèle social » (Danemark, Suède, Norvège, Finlande) on en entend d'abord et avant tout parler, parce qu'un néo-fasciste a jugé bon de tuer un certain nombre de personnes au hasard d'une conférence ou l'autre. Bof …

Seul problème : toute l'imagerie vikiniste contemporaine, du 13ème Guerrier à la série Vikings, s'applique à cultiver l'esthétique et l'éthique punk no future barbares bourrins grudus, associée aux Anciens Danois au sens large, que nous nommerons ici les Norrois, pour d'évidentes raisons d'aire linguistique (sans compter que, là aussi, il s'agit d'un entrain de hipsters en mal de combats) … Où le seul élément qui devrait positivement distinguer les Norrois, en plus de leur violence antichrétienne par autodéfense – et, ce, au plus grand bonheur des vikinistes euro-américains – serait leur « pré-découverte de l'Amérique », alors qu'elle n'a eu aucune incidence civilisationnelle sur le devenir-européen, et qu'il a pourtant fallu attendre Christophe Colomb et Amerigo Vespucci, pour que des siècles plus tard les archéo/historiens puissent révéler que des vikings furent pionniers. Cela ne sied qu'à la mentalité de new frontier étasunienne, en vérité.

Au mieux, et d'après certaines bizarres hypothèses capillotractées de nature révisionniste, des vikings auraient inspiré les Aztèques, dans leur attente du Quetzalcóatl, Serpent à Plume, Dieu Blanc, de sorte que les conquistadores – pour le malheur des Anciens Américains – furent trop bien accueillis par cette aire civilisationnelle, après Christophe Colomb : mais là on nage en pleine history-fiction, qui ne plaît qu'aux esprits trop comparateurs pour être vrais, comme si la figure du serpent n'avait pas inspiré diverses cultures, jusqu'au gigantisme des dragons assimilables (« comparaison n'est pas raison », enseigne le néo-sceptique Michel de Montaigne).

À la fin, voilà à quoi ressemblent les Norrois dans l'imaginaire contemporain – qui n'étaient de loin pas tous vikings, puisque viking, pluriel vikingr, désigne avant tout des navigateurs, commerçants-assaillants, pirates aux yeux chrétiens – : les Norrois passent pour une bande de punks à grandes barques, et c'est tout, risiblement. Quand alors les nationalistes – qui ne sont de loin pas tous néo-fascistes – les récupèrent dans un bon vieux enthousiasme des familles, ils oublient volontiers que les Norrois vikings fondèrent çà et là des communautés qui s'assimilèrent aux mœurs locales. Guillaume le Conquérant en Grande Bretagne, mais aussi les Varègues fondant l'Ancienne Russie, sans parler de tous avant-postes méditerranéens et doucement américains …

Où alors, un autre élément est cocasse à relever, surtout en ce qui concerne les actuels Étasuniens vikinistes : c'est que les Norrois proviennent de Scandinavie ; revenant en Ancienne Russie fonder le royaume de Rus en tant que Varègues, ils « tournent en rond » sur le temps long. Mais, tirant du côté américain, ils raccordent deux nations qui récemment s'opposèrent, au siècle des acronymes USA-URSS. Trump et Poutine font certes de belles retrouvailles populaires, avec le fond norrois, bien que christianisés protestant et orthodoxe – il y a un fond norrois, puisque les vikings sont norrois : mais il n'y a pas « d'esprit viking », ça n'existe pas, en dehors du vikinisme punk.

Sachant que dans l'Antiquité, le dieu scandinave Svarog (agraire, technique, magicien et solaire) peut conjoindre autant le Lug et le Sucellos des Celtes, que le Woden – Wotan, Odin – et le Thor des Norrois, dieu au marteau … et sachant que les Celtes de cette antique époque étaient des personnes soigneuses et instruites, dans leur genre – pas seulement par le druidisme – on ne peut plus imaginer que les Norrois d'époque féodale, quelques siècles plus tard héritiers de l'Ancienne Europe (par-devers la romanisation et la christianisation) on ne peut plus imaginer, disais-je, que les Norrois furent les punks à grandes barques qu'on nous vend à plus soif. Sans compter que les féodaux n'étaient pas ignares ni sales, comme on nous les a souvent présentés stupidement. Mais, au contraire, on doit concevoir que les Norrois furent une culture aussi digne qu'une autre, jusques et y compris dans leurs raffinements : Woden est avant tout dieu connaisseur, pour ainsi dire post-druidique.

 

Petit bilan

Bien des choses ont été perdues, détruites et oubliées – mais heureusement, le flambeau brûle toujours, et dans toutes les communautés païennes actuelles, cahin-caha au milieu des fallaces romantiques, hippies, hipsters, punks, idéologiques et mainstreams, des personnes œuvrent dans un esprit de cohérence et de renouveau : pourvu qu'elles veuillent se rencontrer quand elles le peuvent, plutôt que rester toutes seules derrière leur écran ! ...

Esprit fatalement identitaire européen en vérité, ce qui ne signifie ni qu'il soit nationaliste (identité figée) ni a fortiori identitariste, mais avant tout contre-universaliste, comme sont universalistes feu la Rome et toujours le monothéisme – dont on voit bien, qu'ils ne font jamais que diffuser/répandre une culture en particulier, il n'y a pas le choix.

Tout revient à des affaires de territoires, régionaux, idéologiques, moraux et médiatiques. Qui piétine le monde s'y impose, encore qu'on puisse lui en vouloir sans être dupe à part soi. Voilà pourquoi les païens actuels défendent toutes les cultures du monde, comme n'importe quel gauchiste par ailleurs, sinon qu'ils ne sont pas dans cette contradiction de renier leur héritage en propre. Or, cela, en France, n'est défendu que par « la Nouvelle Droite » actuellement, bon an mal an, constellée autour d'Alain de Benoist, François Bousquet, feu Guillaume Faye (qui fut particulièrement païen, tendanciellement romain), la revue Éléments pour la civilisation européenne et la Nouvelle Librairie dans le quartier latin, en coordination avec les chrétiens européistes.

Qu'on le veuille ou non, c'est ainsi, par le Sort : appelez toujours un chat un chat, sans peur et sans reproche quant à vous. Le Dis Ater, dieu celtique (équivalent germanique : Tuiston - sachant que le ragnarok norrois pourrait bien être d'invention chrétienne, mimant le Jugement Dernier, de sorte que la Hel norroise, ait pu être elle-même réincarnatrice) ... bref, le Dis Ater, Tuiston ou Hel, pères/mère souterrain/es, destructeurs/trice, rois/reine des morts et des réincarnations, ne souhaitent personne autrement, dans l'éternel retour sur Terre : encore, et encore, et encore, et encore, et encore.

On voit mal comment une religion ancrée dans la nature se passerait de son territoire, surtout quand tel dieu ou déesse, est rattaché à une source, un rocher ou un arbre. Seul ce monde-ci, avec ses trois dimensions - souterraines, terrestres, célestes - intéressent les dieux et déesses. Cette religion ne connaît pas de hors-monde ni d'absolu, tout hors-monde et tout absolu n'émanant jamais que du monde et du relatif. Rien de personnel dans le Sort, fallait-il en faire un prétendu dieu unique et transcendant !

 

« Tu trembles, carcasse ?
Tu tremblerais bien d'avantage, si tu savais où je t'emmène ! »

chevalier de Turenne (l'esprit chevaleresque, provient de l'Europe pré-chrétienne)

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 mars 12:55

    A-t-on des nouvelles de l’Ankou  ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 mars 12:57

      @Séraphin Lampion

      le lien ci-dessus ne fonctionne pas
      n’en voilà n’un autre :

      A-t-on des nouvelles de l’Ankou  ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 mars 12:59

      @Séraphin Lampion

      dernier essai : 

      lien



    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 mars 13:17

      @Cadoudal

      L’Ankou est ministre de l’agriculture, la nouvelle attestation dispense de confinement pour aller à 500 km ramasser des patates sans masque, aotrou Cadoudal.


    • Cadoudal Cadoudal 24 mars 13:20

      @Séraphin Lampion
      Tu crois qu’il se nourrit de quoi ton invité Moldave ?

      Au boulot missié Séraphin...lol...


    • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 24 mars 13:30

      Les Bretons parlent de l’Ankou, aussi.


    • @Séraphin Lampion
       Une des villes entourant Wuhan s’appelle : HANKOU.


    • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 24 mars 15:07

      Et tout est démontré ...


    • Laconique Laconique 24 mars 13:23

      Jesus, man ! Is it really the time to publish such stuff ? You’re in your own fantasy, completely out of touch with the real world.


      • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 24 mars 13:30

        Selon Otto Rank, la perversion, c’est d’inconsciemment se fantasmer dans l’intestin maternel en guise d’utérus, rejeton. L’invocation à Jesus fonctionne comme pareil enfionnement. Ou, pour rester simple : encore heureux, qu’il n’y en a pas que pour le confinement et le covid. Tu parles de journalistes citoyens alternatifs.


      • Laconique Laconique 24 mars 14:00

        @Meruidos Nuctuallos

        Votre érudition dans le domaine du celtisme est impressionnante. Cela mérite le respect, sincèrement, et je doute que vous trouviez des gens de votre niveau dans ce domaine sur ce site. D’autant plus dommage que vous n’ayez pas mis toute cette disponibilité mentale au service de choses vraiment pertinentes.


      • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 24 mars 14:04

        Votre flagornerie égotiste est intersidérale.


      • Gollum Gollum 24 mars 14:16

        @Laconique

        Ah le retour du Grand Inquisiteur... qui ne peut supporter que l’on ne pense pas, et surtout croit pas comme lui...

        Vous avez peur de quoi Laconique ? Du retour du grand Pan ?


      • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 24 mars 14:25

        Il n’est jamais mort, seulement refoulé.


      • @Meruidos Nuctuallos Oui, mais dit plus clairement c’est le déni de la différence sexuelle et généralement du sexe de la femme. Vos vikings me semblent bien phalliques cela dit.


      • Laconique Laconique 24 mars 14:41

        @Gollum

        Bah je vous permets d’exister. Le mot « chrétien » figure dans tous les articles de MN, même quand il n’y a aucun rapport. Vous vous définissez par opposition, donc je vous la fournis, vous devriez me remercier.


      • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 24 mars 15:04

        @Laconique. Hahahahahahaha ! Tendez l’autre joue, tendez l’autre joue !

        @Mélusine. Comme tels, l’oral, l’anal, le phallique/hystérique et le génital, sont des phases normales, tous possibles autant chez l’homme que la femme. Il y a des hommes hystériques et des femmes phalliques. Mais pas que ...


      • Gollum Gollum 24 mars 15:32

        @Laconique

        Bah je vous permets d’exister.

        Inversion accusatoire. Un classique.

        Vous vous définissez par opposition

        Non pas vraiment, mais puisqu’il y a des chrétiens ici autant en profiter.. Je vous donne l’occasion, par mes persécutions salvatrices, de gagner votre ciel.. vous devriez me remercier.

        Vous aimeriez bien que je me définisse par opposition cela voudrait dire qu’au fond je suis vide, mais non, croyez le bien, je me passe fort bien du christianisme.. que c’en est un soulagement, un grand bol d’air frais... Il y a tellement mieux ailleurs.


      • gaijin gaijin 25 mars 11:18

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        « Vos vikings me semblent bien phalliques cela dit. »
        certains guerriers semblent avoir été des femmes ....
        https://www.youtube.com/watch?v=k9quxdZI8Qw
        et s’ils les vikings préféraient affronter les risques de la mer c’est peut être aussi que c’était préférable a rester avec leurs femmes smiley 


      • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 25 mars 12:42

        Les chrétiens se sont crus-si-fiers, hein @Gollum ! ... Merci @gaijin, au passage, c’est tellement juste. Sauf, peut-être, la crainte de rester avec leurs femmes, qui n’est que de manque de trempe. On présente actuellement les hommes comme d’horribles bêtes, hashtag lalilala, mais les femmes sont de drôles d’animales. Comme feraient-elles, sans leurs bêtes d’amour ! ... Elles feraient sans, évidemment. Tout comme les bêtes peuvent faire sans ces drôles d’animales. Mais un monde sans drôlerie et sans amour laisse à désirer, c’est évident, bien qu’on puisse s’amuser autrement.


      • Gollum Gollum 24 mars 14:23

        J’ai été longtemps abonné à la revue Nouvelle école d’Alain de Benoist.

        Remarquable revue, de très haut niveau, et qui avait un comité de soutien de nombreux intellectuels, comme par hasard ceux que j’aimais fréquenter, Eliade par exemple ou encore Abellio.

        Une richesse de pensée qu’on aurait du mal à trouver dans le monde chrétien en général, complètement sclérosé par de vieux schémas... et qui n’engendre que des bras cassés genre Pascal L au QI de moule... (et vlan, fallait que je la place celle-là)

        PS : bon j’exagère, on trouve aussi des chrétiens intéressants... mais ils sont très rares.



        • Gollum n’est jamais à une contradiction pr !s. Il me reproche de me battre contre le mariage homosexuel. Voici ce qu’en dit ce grand pervers d’Attali :

          acques Attali poursuit son délire. A la faveur du débat sur le « mariage » homosexuel, il prend sa plume pour exprimer toutes les implications, les plus ultimes et les plus délirantes, des principes révolutionnaires sur lesquels repose la défense du « mariage » homosexuel.

          « Nous allons lentement vers une humanité unisexe, où les hommes et les femmes seront égaux sur tous les plans, y compris celui de la procréation, qui ne sera plus le privilège, ou le fardeau, des femmes. […] La sexualité se séparera de plus en plus de la procréation […] Nous allons inexorablement vers une humanité unisexe, sinon qu’une moitié aura des ovocytes et l’autre des spermatozoïdes, qu’ils mettront en commun pour faire naitre des enfants, seul ou à plusieurs, sans relation physique, et sans même que nul ne les porte. Sans même que nul ne les conçoive si on se laisse aller au vertige du clonage« , écrit-il.

          En un mot, Attali veut bâtir l’homme nouveau, libéré de toutes les déterminations naturelles qui entravent, selon lui, l’exercice de la liberté individuelle. C’est donc les grand retour des apprentis sorciers, pour lesquels le principe de précaution ne vaut que pour les arbres, mais qui n’ont aucune crainte, au nom de leur idéologie, de menacer le fragile équilibre humais que des siècles de civilisation ont su maintenir. Le simple bon sens est évidemment heurté par ces délires d’un homme qui veut se faire Dieu, et qui nie le réel pour le mieux lui substituer son propre schéma idéologique. Sauf que le réel ne plie pas devant l’idéologie. Celle-ci ne s’impose donc que par la seule force de la violence…


          • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 24 mars 15:06

            Il faut chercher le lien avec l’article.


          • Gollum Gollum 24 mars 15:25

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Le confinement vous réussit bien je vois, vous devez fumer de la bonne...

            car votre post sur l’homosexualité (décidément quelle obsession !) on se demande vraiment ce que cela vient faire dans la choucroute...

            Quant à mes contradictions allez-y trouvez en qu’on rigole..

            Chez vous c’est à la pelle, que dis-je, au camion 10 tonnes, qu’on en trouve, on vous fout le nez dedans et vous vous gardez bien d’y répondre, vous préférez zapper sur un autre texte, en général le dernier qui vient de sortir à tenter, encore et encore, de vous faire remarquer, en essayant de poster la première..

            Les femmes hystériques on en a un beau modèle avec vous. smiley


          • Gollum Gollum 25 mars 09:52

            Quant à mes contradictions allez-y trouvez en qu’on rigole..

            Bon ben, comme prévu, après plusieurs heures d’attente, que dalle, nada, peau d’zob... smiley

            CQFD  Et ridiculisée une fois de plus. Pétard c’est du surréalisme. smiley


          • @Gollum Echanger avec vous est fatiguant,....


          • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 25 mars 12:43

            Et tout est démontré ...


          • Les portes du temps:Rabelais : liens entre la forge, les celtes, les fontaines et Mélusine : www.lesportesdutemps.com/archive446197.html


            • eau-pression eau-pression 25 mars 09:47

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Le bon lien

              On peut tester les liens avant de valider le message définitif : clic droit dessus, puis choisir « ouvrir dans un nouvel onglet »


            • @eau-pression
               Merci, je suis pas très douée avec internet. Mais j’avance,...


            • Meruidos Nuctuallos Meruidos Nuctuallos 25 mars 12:45

              Vous êtes fatigante, avec vos rengaines de liens d’article en article, sur des sites qui valent leur pesant de bloggeurs ! ... Moi aussi, j’ai un blog, mais je n’en fait pas tout un drame !


            • gaijin gaijin 25 mars 10:54

              pas faux ....

              mais par amora déesse de la moutarde pourquoi ne pas rechercher un peu plus de simplicité dans l’expression ... ?

              je souscrit tout a fait a la question de l’importance du lien au sol mais je mettrais un léger bémol a la condamnation du romantisme. 

              dans la destructuration actuelle de l’humain il est naturel que certains cherchent a se relier a un passé mythifié pour se retrouver eux mêmes, l’émotion est bel et bien une porte utilisable ( ou plutôt devrais je dire une clef ? ) vers la mémoire de soi et le lien avec les autres... le danger étant bien évidemment de se complaire dans ce romantisme comme certains se complaisent a regarder les feux de l’amour. j’ai toujours sévèrement ( et manu militari ) condamné ce travers chez les pratiquants d’art martiaux ,se rêvant samourai plutôt que de se vivre appliqués a leur démarche d’étude mais au final je préfère un pseudo viking a un adorateur du machinphone ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès