• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > L’indicible au nom de Dieu

L’indicible au nom de Dieu

Et Dieu créa l'homme à son image ...

La face hideuse de l'intégrisme.

Comment peut-on qualifier l'enlèvement de jeunes filles coupables du crime le plus absolu qui soit dans l'esprit haineux d'un barbu fou de dieu ? Il n'est pas de mots assez forts pour décrire cette abjection absolue, cette négation de la personne et ce refus du savoir. Car le crime qu'auraient commis ces jeunes filles pour mériter les foudres de ces sombres abrutis, est d'être allées au lycée alors qu'elles sont femmes.

L'obscurantisme est de retour ; il n'a d'ailleurs jamais cessé de sévir dans les esprits malades d'hommes confits en prières et en dévotions, au service d' une philosophie de la domination du mâle. Ils imposent, partout où ils sévissent, les pires restrictions qui soient pour punir la femme, la cacher, l'avilir en ne lui laissant qu'une place de servante ou de putain.

Ce sont des pervers, des monstres lubriques qui espèrent assouvir leurs vices et leurs instincts les plus bas en prétextant des références célestes. Comment admettre cette barbarie de la pensée, cette violence démente, ce recul de la civilisation dans la négation de la femme ? Qu'ils aient besoin de la parole de Dieu pour justifier une telle hérésie prouve bien le peu de cas qu'ils font de la foi.

Cette fois, ces charmants barbus ont laissé tomber le masque. Rien n'est pire pour eux que l'éducation, le savoir, l'enseignement. Tout ce qui élève l'individu, tout ce qui lui permet d'acquérir des outils pour comprendre le monde, pour réfléchir par lui-même et non au travers de prêches infantilisants et de commandements démoniaques, est une menace absolue pour leur plan machiavélique.

Alors, ces malheureuses adolescentes qui ont simplement, normalement, naturellement désiré suivre les cours dans un lycées, ont été enlevées et vendues comme esclaves. Elles sont niées dans leur humanité au nom d'une religion, elles sont réduites au néant de la marchandisation et de la servilité, elles sont exclues de la civilisation.

Quel Dieu peut bien exiger pareille monstruosité ? Quelle transcendance demande une telle ignominie ? Chacun devine naturellement que ces idées si abjectes ne peuvent sortir que de l'esprit retors et pervers d'individus sans foi ni loi . L'horreur est consubstantielle à l'humain ; point n'est besoin de convoquer Dieu et d'autres illusions pour justifier l'abomination ontologique.

Nous attendons une réaction mondiale, une condamnation unanime de toutes les nations, de tous les gouvernements, de toutes les autorités spirituelles de par le monde pour dénoncer cet acte révoltant. Nous l'attendons et nous savons que bien des défaillances seront à déplorer. C'est bien là la plus insupportable réalité. Pour d'innombrables raisons, aussi mesquines que vulgaires, aussi honteuses qu'inavouables, bien des instances se taisent sur ce crime contre l'humanité.

Il ne devrait pas y avoir un seul espace sur cette planète où puissent se cacher ces ordures et pourtant, ils doivent avoir déjà écoulé leur « marchandise » auprès d'autres salopards qui ont trouvé l'occasion de jouir à peu de frais du plaisir de posséder un corps, de disposer d'une servante servile. C'est plus encore cette cascade des complicités et des silences qui m'indigne et m'horrifie.

J'ose croire encore en la puissance des nations civilisées. J'ose espérer que tous les moyens humains, technologiques, que les armées et les services secrets de par le monde sont à la recherche de ces gamines qui n'ont rien fait d'autre que de vouloir le savoir. Mais j'ai comme un doute, j'ai le terrible pressentiment que derrière les proclamations de façade, leur sort n'intéresse, en fait, aucune instance internationale.

C'est à hurler, c'est une folie sans nom ! Rien n'a vraiment changé. Les ténèbres demeurent sur cette planète. Nous cherchons des raisons de croire en la raison, en la civilisation et nous nous heurtons à cette immonde réalité : notre espèce en est encore au stade de la bestialité.

Odieusement leur.

 

Le 14 avril, Boko Haram a enlevé 276 lycéennes dans leur établissement scolaire de Chibok, dans le nord-est du pays. 53 d'entre elles ont réussi à s'enfuir, selon la police. 223 sont toujours en captivité. Selon certaines rumeurs, des adolescentes auraient pu être transférées au Tchad et au Cameroun voisins, où elles auraient été vendues pour 12 dollars chacune. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 mai 2014 08:54

    L’obscurantisme n’est pas « de retour » puisqu’il n’a jamais céssé d’être cultivé, y compris par ceux qui se réclament de Jésus de Nazareth :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 mai 2014 08:58

      Et « l’intégrisme » religieux d’aujourd’hui n’est que l’application de la théologie criminogène toujours justifiée et enseignée dans les quatre monothéismes.


    • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 09:05

      Pierre Régnier


      C’est d’ailleurs ppour ça que je fulmine contre l’exploitation des fêtes johanniques par l’église, celle qui a mis le feu à tous les bûchers

    • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 mai 2014 09:05

      Selon ces quatre religions c’est toujours bien Dieu qui « exige » ou a exigé "une pareille monstruosité".

      Exige ou a exigé. C’est la seule différence sur ce point entre l’islam et les trois autres.

      http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 mai 2014 09:15

      Mais ce n’est peut-être pas fatalement éternel.

      Les catholiques - et qui sait, peut-être aussi les bahaïs - vont bien finir par se mobiliser pour que ça change.

      Car eux au moins peuvent le faire sans détruire les bases de leur religion.

      Pour les chrétiens, il s’agit même, tout simplement, de les appliquer enfin.

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677


    • Bergegoviers Bergegoviers 10 mai 2014 14:35

      Les bases de leur religion c’est le pêché originel, parce qu’une femme a écouté les conseils d’un serpent qui parle et que cela a déplu au démon qui les gardait ignorants et enfermés dans un jardin.

      C’est le principe de soumission aux délires psychopathes du démon qui possédait Abraham qui est à la base des trois religions du livre et il n’y a aucune solution pour l’humanité en dehors de renvoyer ce démon d’où il vient et n’aurait jamais dû sortir : le néant.
      Tant que des humains se soumettront à cette ignominie, coupable de crimes pires que Satan l’imaginera jamais, il n’y a aucun espoir que les humains deviennent autre chose que des bêtes féroces.


    • claude-michel claude-michel 10 mai 2014 09:02

      Regardez bien ce qui se passe dans ce pays...et son changement prochain de gouvernement...(ça ce sont les dessous de cette affaire...la politique)...Que n’a t on fait sur terre aux nom des dieux...la barbarie et le chaos...Les dieux sont des SATAN que les humains par ignorance et intérêts transforme en personnage de bonté.. ?

      Le plus con est qu’en leur « honneur » ils bâtissent des édifices pour les représenter..et aillent prier dans l’antre du diable..Voilà un des résultats de ces prières sacrilèges.. !

      • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 09:06

        claude-michel


        Nous ferions mieux de prier Satan, le résultat serait le même ...

      • claude-michel claude-michel 10 mai 2014 09:13

        Par C’est Nabum...L’humanité prie ses dieux..nous pouvons voir le résultat.. ?

        La plus grosse imposture sur notre planète.. !

      • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 09:29

        NOus savons et nous en jouons 


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 mai 2014 09:30

        La barbare conception théologique n’a rien de « rigolo ».

        Ne poluez pas, SVP, la juste indignation de Nabum.


        • Richard Schneider Richard Schneider 10 mai 2014 10:10

          Bonjour Nabum,

          Tout est est dit dans votre article ! Ce crime abject est en effet inqualifiable.


          • Jean Keim Jean Keim 10 mai 2014 12:10

            J’au lu l’article et je n’ai aucune envie d’ergoter, je partage intégralement.


            • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 12:11

              Jean Keim


              Parfois les mots se suffisent à eux-mêmes 


            • Bergegoviers Bergegoviers 10 mai 2014 16:04

              gros macho, je vous conseille de lire la bible et le coran, vous y trouverez tous les ingrédients nécessaires aux pires atrocités jamais commises sur terre.


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 mai 2014 20:25

              Bergegoviers

              Si vous lisez la seconde partie de la Bible, le Second Testament, vous y trouverez la tentative, qui a été celle de Jésus de Nazareth, de débarrasser l’esprit des croyants des ingrédients en question.

              Le pire, aujourd’hui - 2000 ans plus tard tout de même ! - c’est que, dans l’église catholique, ceux qui se disent les disciples de ce Jésus réaffirment - au niveau le plus élevé de la hiérarchie : pape, magistère, évêques... ! - que

              si si, il faut le croire puisque ça lui est attribué dans la bible, ces ingrédients criminogènes étaient bien de Dieu !

              Ces orgueilleux égoïstes, qui ne veulent pas lâcher leur dogmatisme criminogène et adopter vraiment l’esprit des Evangiles, ne voient même pas - ne veulent pas voir - que la barbarie islamique actuelle est le résultat indirect de cet entêtement bimillénaire.


            • christophe nicolas christophe nicolas 10 mai 2014 14:41

              « Le groupe extrémiste a déjà fait plusieurs milliers de morts depuis le début de son insurrection en 2009, au cours d’attaques visant des écoles, des églises, des mosquées et des symboles de l’État et des forces de l’ordre »

              Visiblement, on a affaire a des révolutionnaires nihilistes du style de Robespierre. Quel rapport avec Dieu ? Nabum,, si je tue des enfants en me réclamant de toi... acceptes tu d’assumer que je suis un « intégriste de Nabum ». Non ! Tu n’accepterais pas qu’on mêle ton nom à l’ignominie

              A la fin, c’est la non connaissance de Dieu qui fabrique des dingues de Dieu car la connaissance vraie est absolument nécessaire pour connaître Dieu et aucunement antinomique même si la notion de jugement d’intention ne nous appartient pas.

              Il ne faut pas faire d’amalgame dans le titre, un maffieux se fait du pognon en vendant des filles, c’est un proxénète-pédophile hors la loi, c’est tout.

              Fou d’Allah ! Non, gros dégueulasse ! Oui ! C’est pour cela qu’il a existé une inquisition, contre ce genre de dérive hérétique

              Ce n’est pas une question de religion, en général les salopards esclavagisent les enfants comme main d’œuvre pour des motifs d’exploitation économiques et sexuels, pas religieux. C’est l’esprit de domination qui est à l’œuvre puisque les enfants sont des proies faciles par nature, le vieux dragon qui impose la loi du plus fort, l’ennemi séculaire du ciel est à l’œuvre... et vous mêlez Dieu à cela (sic).

              Dites moi où dans les évangiles, Jésus et Marie s’en prennent aux enfants ? Il me semble que c’est Hérode le grand qui massacrent des enfants en souhaitant la mort de Jésus.

              Donc, résumons : des intégristes de Nabum enlèvent et vendent des enfants. Tu es vraiment un salopard Nabum !


              • Bergegoviers Bergegoviers 10 mai 2014 16:12

                Ne dites pas de conneries, Christophe, vous savez bien que Nabum n’a pas dicté le coran et n’a pas non plus vécu la vie de Momo telle que racontée par les hadits.

                Il n’a pas fondé non plus de religion l’affirmant « beau modèle », « être parfait » et à imiter le mieux possible.

                Par contre, et vous le sauriez si vous avez lu le coran et étudié l’histoire comme la jurisprudence de l’islam, commettre toutes les atrocités qu’a commises cet ignoble Momo est, selon l’islam, appliquer parfaitement la parole de l’abominable Allah des sables.
                C’est donc respecter la parole démoniaque au plus près que de mettre en esclavage les captives et en tirer rétribution, puisque Momo a fait pareil.


              • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 21:11

                christophe nicolas


                Vous m’avez démasqué !
                Dorévant je vais porter une cagoule intégrale

              • Depositaire 10 mai 2014 22:10

                Cette histoire effectivement est assez abjecte. ceci dit, il me semble avoir lu quelque part que ces jeunes filles auraient été libérées. C’est parait-il un site australien qui aurait relaté l’info. A confirmer.

                Ceci dit, pour répondre aux laïcards de service sur ce site il est notoire de remarquer que systématiquement votre haine de tout ce qui est religieux profite de la moindre occasion pour se manifester. Si vous vous étiez un tant soit peu donné la peine d’étudier cette mouvance, qu’elle soit au Nigéria, au Qatar, qu’elle sévisse en Syrie, qu’elle soit l’idéologie dominante en Arabie saoudite et au Qatar, entre autres, vous vous seriez rendu compte qu’elle ne repose que sur une doctrine que les musulmans bien informés de leur religion qualifient d’hérétique.

                Mais son côté caricatural est bien pratique. Il permet de condamner en bloc sur le simple constat des exactions de bandes d’individus d’une santé mentale douteuse, une religion et des religions multi millénaires. Bien entendu, vous avec votre doctrine haineuse et athée bien pensante avez « forcément » le monopole de la vérité. C’est normal, vous êtes occidentaux, blancs, (ça va de soi). Un individu qui se veut objectif et sincère quand il est confronté à une situation d’instrumentalisation, que ce soit une religion ou une toute autre doctrine, commence par étudier la doctrine en question selon ses textes fondateurs, et si ces textes sont écrits dans une autre langue, soit, il commence par étudier la langue, afin d’étudier ce textes dans leur langue d’origine, soit il consulte des spécialistes hautement qualifiés de la langue en question qui lui diront si les quelques textes traduits qu’il a pu consulter correspondent vraiment à ce qui est dit dans la langue originelle. Ensuite, il étudiera la vie des fondateurs et l’évolution éventuelle de la doctrine. Après cela, et après cela SEULEMENT, il pourra donner un avis autorisé !

                Mais là nous sommes confrontés à des avis essentiellement émotionnels qui ne reposent sur aucune étude de fond. Nous avons affaire à une autre forme d’intégrisme qui est l’intégrisme athée. Esprits forts qui affirment de façon plutôt tonitruante leur haine viscérale du fait religieux. Ils sont un peu comme le taureau mythique qui fonce aveuglément devant lui dès que l’on agite un chiffon rouge. (En réalité, les taureaux ne distinguent pas les couleurs). Donc messieurs, commencez par étudier de façon objective et exhaustive les religions avant de les critiquer et de les condamner. Ce n’est pas parce que des individus, pour différentes raisons, ont instrumentalisé la religion à des fins douteuses, que ce sont les doctrines religieuses qui sont en cause.

                Si on voulait prendre un exemple politique, pour changer, l’idéal de la Commune de Paris noyée dans le sang, a été instrumentalisé et a donné naissance au...communisme avec tout son cortège d’horreurs et d’oppression.


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 mai 2014 20:38

                christophe nicolas

                Le Dépositaire plus bas nous fait le coup de la nécessité de passer sa vie à étudier le Coran en faisant confiance aux seul « savants de l’islam » avant de nous prononcer sur le rapport entre la barbarie exercée par des islamistes et les textes coraniques qui appellent à la violence au nom de Dieu. C’est classique chez les islamistes « pacifiques ».

                Mais vous, vous vous présentez comme un chrétien à plat ventre devant ses mauvais bergers tels que je les décris dans le commentaire juste au-dessus.

                Réveillez-vous. Révoltez-vous. Le merveilleux Jésus de Nazareth ne mérite pas une si longue trahison de sa pensée par ceux qui se disent ses adeptes.


              • JL JL 10 mai 2014 15:57

                Bizarre quand même : tout le monde parle des ravisseurs et dénonce leur intention de vendre des malheureuses jeunes filles sur ’le marché des esclaves’,

                mais personne ne parle des acheteurs !!! Rien, nib, pas un mot sur leur identité, leur nationalité, leurs sources de revenus.

                C’est énervant, non ? Pour lutter contre les maquereaux, des gouvernements ont interdit, non pas le racolage, mais la consommation  ! Tant qu’il y aura des gens pour acheter des esclaves, il y aura des ravisseurs. Si c’est un crime d’enlever une personne pour la vendre, c’est est un aussi grand de l’acheter pour en faire son esclave.


                • Bergegoviers Bergegoviers 10 mai 2014 16:19

                  Je me suis renseigné auprès d’Allah et le prix est divisé de moitié pour les musulmans.


                • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 21:12

                  JL


                  Merci d’évoquer ce second volet d el’affaire, celui derrière lequel les fenêtres restent fermées sur l’horreur

                • mortelune mortelune 10 mai 2014 17:41

                  En matière de cruauté, l’intégrisme politique, économique ou religieux se valent largement. Les idéologies et les intégrismes qui en découlent font émouvoir et vomir les honnêtes gens et c’est le moins que l’on puisse faire. Mais citez à longueur de médias les intégristes religieux comme les seuls criminels m’émeus tout autant.

                  Combien de lycéennes ont été égorgées par des gens soutenus financièrement et politiquement par des ’gentils’ BHL, Obama, Fabius ou assimilés ?

                  nota : Le Nigeria est le premier pays producteur de Pétrole d’Afrique. Comme c’est étrange... 
                  Les procédés des compagnies pétrolières dans la région, appuyées par l’état nigérian, ont été très vivement critiqués, et les tensions entre les riverains et les forces de l’ordre ont donné lieu à plusieurs massacres et assassinats. 

                  Je ne suis pas certaine que beaucoup d’entre nous pensent aux Nigériens quand on fait le plein de nos réservoir.

                  • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 21:13

                    mortelune


                    Il ne s’agit pas de faire une compétition dans l’horreur


                    • Prudence Gayant Prudence Gayant 10 mai 2014 19:37

                      Encore une histoire de barbus.

                      Sauf que ceux-là sont lubriques, poussiéreux et puants d’inhumanité. 

                      • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 21:14

                        Prudence


                        La Barbe ! et maudit soient les barbus 

                      • OMAR 10 mai 2014 20:42

                        Omar33


                        @Nabum  :...l’esprit haineux d’un barbu fou de dieu ...« .

                        Un barbu plutôt fou de son pénis et de son compte en banque....

                        Regardez ce qui se passe en Syrie où de jeunes musulmanes, Tunisiennes ou autre, se voient contraintes et forcées à la prostitution »religieuse" qui n’a absolument rien à voir avec le véritable djihad.....

                        • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 21:15

                          Omar


                          Ne retenons que l’excuse avancée !

                        • OMAR 10 mai 2014 20:56

                          Omar33


                          @Nabum :« J’ose croire encore en la puissance des nations civilisées.... ».

                          Ah oui, bien trouve, bravo..

                          Sauf que, quand ces nations civilisées massacrent des gosses,cela vous laissent de marbre.
                          A la limite, votre cynisme et votre fourberie vous font dire que « ce ne sont que des dommages collatéraux ».


                          • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 21:16

                            Omar


                            Alors vive la barbarie 

                          • Stof Stof 10 mai 2014 21:10

                            Etant musulmanes, je ne suis pas persuadé qu’elles auraient eu beaucoup plus de choix en ce qui concerne leur mariage. Ca aurait certainement été moins brutal, mais au final elles se seraient mariées avec un type qu’elles ne connaissent pas.


                            • C'est Nabum C’est Nabum 10 mai 2014 21:17

                              Stof


                              N’ébruitez pas ce propos, c’est encore une saloperie de plus contre la femme

                            • philouie 10 mai 2014 21:45

                              le Nigéria c’est le pays des « usines à bébés »

                              Sans doute que ceci explique cela.


                              • Hervé Hum Hervé Hum 11 mai 2014 01:34

                                Le monde est un tout, les extrêmes engendrent les extrêmes opposés.

                                Je ne connaissais pas cette ignoble histoire en particulier, mais celle de millions de femmes ainsi réduites à l’état d’esclaves. 

                                Je ne connaissais pas bien non plus cette « bonne criminalité ». (avant lecture de l’article de Pierre Regnier)

                                Je vois surtout que les humains font toujours preuve de cette arrogance suprême qu’est de se comparer à leur Dieu. Nul croyant ne peut juger de Dieu, leur créateur, seul ce dernier le peut de ses créations, créatures.

                                Tout ce que fait leur Dieu n’est donc pas assimilable à une action humaine. Cette assimilation est un crime dans toutes les religions telle que je les connais.

                                Le croyant ne peut que s’en tenir aux commandements de son Dieu à son propre usage. et ne pas penser que les actions de leur Dieu, quelles qu’elles soient, sont des exemples à suivre. Parce que les actions de leur Dieu ne regarde que lui, non ses créatures.

                                Car la première des choses que devrait remarquer un croyant, c’est que son Dieu peut bien être omniprésent et omniscient, mais il n’est pas omnipotent sur Terre,

                                Pour qu’il soit omnipotent sur Terre, il faut admettre qu’il soit aussi dans les autres religions.

                                Si leur Dieu agit comme il agit en permettant et soutenant sa propre diversité, il n’y a certes pas de hasard et leur Dieu permet donc de le voir. Certains le voient, beaucoup l’entrevoient et les autres s’y refusent.

                                Ceux qui s’y refusent, plus ils disent élever et grandir la puissance et la gloire de leur Dieu sur Terre en l’imposant, plus il l’a rabaisse. Des fanatiques de la violence insondable de leur Dieu.

                                Mais le premier commandement de leur Dieu est, « devient meilleur », meilleure créature de ton Dieu... Surprend le par ce qu’il réclame de plus de toi... La sincérité ! Car c’est la vérité de l’être incarné.

                                Sa colère n’est jamais que l’expression de sa déception à ton égard....


                                • C'est Nabum C’est Nabum 11 mai 2014 09:00

                                  Hervé Hum


                                  Peut-on se passer de Dieu et expliquer le Monde simplement en observant les humains ?

                                • Hervé Hum Hervé Hum 11 mai 2014 10:58

                                  Peut-on se passer de Dieu et expliquer le Monde simplement en observant les humains ?

                                  C’est le propre de la philosophie !

                                  En tous les cas, Dieu ne l’interdit pas, sinon cela se saurait !!!

                                  Ce que leur Dieu interdit, c’est que le croyant s’assimile à Lui. Qu’un athée ou un scientiste voir un agnostique soit tenté de le faire, cela peut se défendre, mais qu’un croyant le fasse comme dans les faits que vous relevez, est un crime dans leur religion. C’est peut être même le plus grand vis à vis de leur Dieu.

                                  Quoiqu’il en soit, l’observation ne suffit pas à l’humain avide de lui même, celui ci veut être dieu à la place de Dieu.

                                  Seulement, il ne peut capitaliser du temps de vie que dans l’espace. Il peut donc se donner l’illusion d’être omnipotent, omniprésent localement, mais ne peut atteindre à ce qu’il désire le plus, l’omniscience. Celle qui lui permettrait de vivre éternellement et d’accéder à la divinité.

                                  Car jusqu’à aujourd’hui, la seule manière de capitaliser de l’espace dans le temps, c’est par sa descendance.

                                  Toutefois, cette aspiration à la puissance est le fait d’une minorité agressive et prédatrice, n’ayant pour motivation que de vivre en dominant autrui ou en le parasitant, alors que pour les autres il s’agit d’arriver à vivre avec autrui.

                                  Mais l’enjeu reste toujours le même, le temps de vie. Que ce soit ici avec ces jeunes filles à qui ’on veut interdire de s’émanciper, ou là, avec les travailleurs enchainés à leur outil de production.


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 mai 2014 21:38

                                  Hervé Hum

                                  Vous découvrez la « bonne criminalité  » selon les religions.

                                  J’insiste toujours sur un point, capital selon moi : une religion, celle de Jésus de Nazareth, s’est opposée avec la plus grande force à cette notion de « bonne criminalité de Dieu ».

                                  Avec la plus grande force mais pas avec perfection, et il restait des insuffisances, des améliorations à apporter encore par ceux qui suivraient le chemin de ce Jésus.

                                  Mais ceux-ci ont fait de Jésus un Dieu lui-même et ont considéré que les horreurs attribuées à « son Père », le Dieu déjà présent dans l’Ancien Testament, étaient forcément de lui si Jésus/Dieu ne les avait pas explicitement rejetées une à une, cas par cas...

                                  Et ils se sont mis à construire des nouveaux dogmes et à leur donner la priorité absolue dans leur enseignement.

                                  Et aujourd’hui encore, même quand la croyance dogmatisée est criminogène, elle a gardé la préférence de l’église catholique et des autres chrétiens.

                                  Je vous conseille de lire le Livre de Josué dans l’Ancien Testament, puis mon analyse que j’ai titrée Benoît XVI, premier responsable de la violence religieuse :

                                  http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

                                  Et puis, parce que je suis convaincu que la divinisation / sacralisation / dogmatisation de l’horreur n’est pas forcément définitive, je vous invite à lre cette suite  : Le nouveau pape devra supprimer la pire des croyances

                                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677

                                  Je suis convaincu que, quand le pape François aura mis en chantier cette radicale réforme, devenue d’une nécessité manifeste sous Jean-Paul II et Benoît XVI qui n’ont pas même voulu y réfléchir, les autres religions la prépareront à leur tour.


                                • Jean Keim Jean Keim 11 mai 2014 09:46

                                  Ressentir l’horreur d’un crime n’est pas une démarche intellectuelle mais les pensées qui viennent après et les commentaires qui suivent le sont et ne sont que des réactions, c’est le même processus qui peut nous poussez un jour à commettre l’irréparable qui sera également une réaction, LA PENSÉE VIENT APRÈS, que vous soyez croyant ou athée, ou ceci ou cela, vous êtes ce que votre pensée est. Cette simple prise de conscience devrait changer notre rapport au monde. Si la vie a un sens, si la vie recèle un mystère fondamental, toutes les pensées du monde n’y auront jamais accès, et au nom des idées/pensées toutes puissantes, les pires horreurs continueront de sévir.


                                  • C'est Nabum C’est Nabum 11 mai 2014 10:02

                                    Jean Keim


                                    Précisions utiles et inquiétantes 

                                  • Hervé Hum Hervé Hum 11 mai 2014 11:11

                                    Si la vie a un sens, si la vie recèle un mystère fondamental, toutes les pensées du monde n’y auront jamais accès, et au nom des idées/pensées toutes puissantes, les pires horreurs continueront de sévir.

                                    Le sens de la vie est la chose la mieux partagé du monde. Mais comme toute tautologie, son évidence heurte notre volonté d’intelligence !

                                    Ainsi, toutes les pensées du monde ont accès à cette tautologie du sens de la vie... Donner sens à l’existant !!!

                                    L’Univers existe de fait, la seule question est alors, lui donner sens ou non ? Le néant dit que non, puisque tout venant et retournant à la source, tout est vain. La vie postule l’inverse, puisque l’être existe de fait, autant lui donner sens ; Les conditions de ce sens s’imposent dès lors d’eux mêmes. l’omniscience, devient mystère, l’omnipotence devient faiblesse, l’omniprésence devient éphémère. Et l’omniconscience devient l’oubli.

                                    Mais le sens de la vie lui demeure le même, donner sens à l’existant.

                                    Une preuve ? Celui qui ne voit plus le sens de sa propre existence, sombre inexorablement dans le néant de son être et finit par mourir.

                                    Tel Narcisse ou Icare ou le voisin qui s’est suicidé. Telle notre civilisation dont on ne voit plus le sens...

                                    Par contre, si le sens de la Vie est connue, le sens de chaque vie est une inconnu pour tous les autres.


                                  • C'est Nabum C’est Nabum 11 mai 2014 11:54

                                    Hervé Hum 


                                    Nous cherchons le sens de ns vies, d’autres aiment à avancer à contre-sens !
                                    Pourquoi ?

                                    Détruire, birser, tuer c’est aller à rebours de la vie

                                  • Hervé Hum Hervé Hum 11 mai 2014 15:50
                                    Nous cherchons le sens de ns vies, d’autres aiment à avancer à contre-sens !
                                    Pourquoi ?

                                    Il vous faut considérer deux notions, l’absolu et le relatif.

                                    Si le sens de la vie est connue dans son absolu, elle est totalement inconnu dans son relatif. Nous savons que la vie est donner sens à l’existant, mais chacun doit trouver le sens qui lui est propre, or, c’est bien la somme de tous ces sens particuliers qui fait la valeur absolu du sens de la vie. Sauf qu’en tant qu’être humain, accéder à cette conscience de l’absolu est contradictoire avec notre nature d’être. En effet, nous sommes partie de cet absolu, cherchant cet absolu sans devoir jamais l’atteindre, sinon qu’en disparaissant. Parce que donner sens à l’existant c’est partir de lui et non y retourner. On ne retourne jamais que dans le néant. Sauf exception !

                                    Une conscience de l’absolu qui ne considère pas les notions de biens ou de mal, mais de sens ou de non sens de temps de vie d’êtres. L’Univers « Vie » tout entier est polarisé. Toutes les religions, les philosophies et les sciences d’observations de la nature en rendent compte. Ce qui fait la différence, c’est le sens de polarisation choisi. Partant de la réalité, quelle est le sens du lien que vous allez établir avec votre entourage, indépendamment de votre connaissance ?

                                    L’empathie considère que vous placez la valeur d’autrui à l’intérieur de vous même. L’antipathie à l’’extérieur. A priori c’est simple pour la plupart des animaux, mais pas pour l’humain. Pour ce dernier, cela dépendra d’une autre relation plus primordiale, la relation à soi même. Si la relation à soi même est étendu et limité à son propre corps, elle est en équilibre avec son environnement. Si par contre elle est inférieure ou supérieure, alors elle est soit en manque de « force lien » (à soi même) soit en excès.

                                    L’excès est de sens contraire au manque, mais alors quel est le rôle de l’être en équilibre ?

                                    La conscience du moment d’excès et du moment de manque le plus bénéfique à son équilibre d’être humain, c’est à dire, conscient d’être conscient de lui même, donnant lieu à la responsabilité de lui même ! « Je ne saurai user de plus de droit que je peux de devoir et plus de devoir que je veux de droit. »


                                  • Hervé Hum Hervé Hum 11 mai 2014 16:08

                                    Je ne saurai user de plus de droit que je peux de devoir et plus de devoir que je veux de droit. »

                                    petite correction,

                                    "je ne saurai exiger plus de droit que je peux de devoir et accomplir plus de devoir que je veux de droit.


                                  • philouie 11 mai 2014 12:19

                                    Sur les usines à bébés :

                                    https://www.google.fr/#q=usines+%C3%A0+b%C3%A9b%C3%A9+nig%C3%A9ria

                                    Ce ne sont pas des jeunes filles qui sont capturées. Seulement des ventres.

                                    L’islam ici n’a de raison que parce qu’il permet aux groupuscules d’être sponsorisés par la CIA via l’Arabie Saoudite.

                                    La « rébellion », comme chez les FARC, permet de créer des zones de non-droit permettant l’exercice d’activités criminelles, trafics de drogue ou traite humaine.

                                    Ici, quelques phobiques qui se gargarisent sur la toile.


                                    • Xenozoid 11 mai 2014 12:49

                                      Le « pouvoir », comme dans la vie, permet de créer des zones de non-droit permettant l’exercice d’activités criminelles, trafics de drogue ou traite humaine.Sans lois qui ne justifie son existence moral,le condamnera a n’écouté que les autres pour mieux les exploiter,le pouvoir est en fait l’ultime esclave de sa propre illusion,faire des lois pour se justifier,tant de mensonges,et de manip,ne peuvent que créer des zones de« non droit »,de quels droit(s) parlent t’on ?,car même le pouvoir a le droit d’exister,ne serait ce que pour renvoyer le mirroir a l’image


                                    • C'est Nabum C’est Nabum 11 mai 2014 12:56

                                      Xenozoid


                                      Le pouvoir est en lui même porteur de tous les excès qu’ils cautionnent et qui engendrent des abus contraires

                                      • Xenozoid 11 mai 2014 12:59

                                        l’ image que je faisais sur le mirroir n’était en fait que ce que le pouvoir est, il a besoin d’esclave, et non l’inverse


                                        • philouie 11 mai 2014 13:14

                                          Tu veux dire que le pouvoir, au visage de Janus, d’un coté créerait le droit pour ses activités commerciales et le non-droit pour ses activités occultes ?


                                          • Xenozoid 11 mai 2014 14:01

                                            je dis que le pouvoir n’est qu’illusion


                                            • Jean Keim Jean Keim 11 mai 2014 16:42

                                              @ Hervé Hum,

                                              Je ne suis pas quelqu’un de sophistiqué, ni un érudit. J’ai compris une chose toute simple, une question ne nécessite pas obligatoirement une réponse, surtout si la question a trait à l’inconnu, la pensée ne peut accoucher que de son contenu, par définition la pensée n’est faite que de connu, mémorisé, (notre savoir) dont elle fait un amalgame. La vie a-t-elle un sens ? Une telle question doit rester ouverte, s’arrêter à une réponse ou choisir une orientation est une impasse. 

                                              • Hervé Hum Hervé Hum 11 mai 2014 23:48

                                                Jean Keim, je ne suis pas plus que vous, quelqu’un de sophistiqué ni un érudit.

                                                Pour autant, vous faites une fausse lecture de ce que je veux dire. Peut être est ce mon style qui n’est pas bon, mais ce que j’essaie d’écrire, c’est que la réponse au sens absolu de la vie (comme je le vois), c’est qu’il à pour but de donner sens à l’existant. C’est la somme infini de toutes les potentialités de création de sens. Donner un nombre quelconque de sens c’est restreindre l’absolu.

                                                La polarité étant la conséquence directe de toute création de sens, c’est à dire son opposé, Pour faire court, au niveau humain le bien crée la conscience due mal et inversement. Ce qui importe, c’est bien le sens que l’on choisi. Mais nous ne somme jamais qu’une fractale de l’Univers Donc, vivant de l’intérieur, dans une dimension intermédiaire entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, permettant la conscience de la conscience.

                                                Dès lors, la question reste ouverte sur le sens que vous, moi, il, donne sur le sens de la vie, car il ne peut se séparer lui même en tant qu’être d’expérience, de la définition qu’il peut trouver. Certes on peut extrapoler, mais celle ci nous renvoi à nous même, ou nous re-envoi dans le néant. C’est mécanique.

                                                La pensée émane de la mémoire ET inspiration, car si la pensée « ne peut accoucher que de son contenu » l’inspiration à pour fonction de créer du connu à partir de l’inconnu. L’interaction entre deux connus est une inconnu qui se transforme en connu.

                                                Or, qu’est ce qui préside à l’interaction de deux connus ? Le questionnement ! N’est il pas aussi l’’acquisition d’une connaissance en soi ? Tautologie.

                                                Je postule donc à titre personnel ,que la question crée la réponse. Mais qu’une réponse peut déboucher sur une nouvelle question... Ou non, pour plus ou moins longtemps. De la même manière qu’une question peut rester sans réponse très longtemps, voir très très très longtemps.


                                              • soi même 11 mai 2014 21:59

                                                L’obscurantisme est de retour ,vous en faites des choux gras et bien , vous êtes pas mieux que ceux qui instrumentaliste ses radiaux, car il ne faut pas se trompé, c’est bien l’Occident avec l’exportation de leurs démocraties à géométries variables qui est à l’origine de ses faits !


                                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mai 2014 15:49

                                                  à Hervé Hum

                                                   

                                                  Je suis allé voir le commentaire que vous avez ajouté à mon article Le nouveau pape devra supprimer la pire des croyances (*) et je vous en remercie. Mais je reviens ici pour y répondre car ce sont les résultats de la théologie criminogène dans l’actualité que je tiens toujours à mettre en lumière, et le présent article de Nabum porte sur une application particulièrement barbare de cette théologie.

                                                  J’apprécie votre volonté d’échanges réels, qui permettent à tous d’évoluer et d’affiner leurs positions, éventuellement d’en changer, mais il y a chez moi une conviction que je n’abandonnerai pas tant que les faits la justifieront, la renforceront : les actes de barbarie commis par des musulmans sont une application logique de la conception de Dieu que le prophète Mohamed et les rédacteurs du Coran ont transmise à leurs adeptes.

                                                  Je pense qu’il y a effectivement, comme vous le dites, un aspect « défense de leurs valeurs » contre les « valeurs » occidentales chez les musulmans agressifs. Mais l’important est de bien considérer ce que sont les unes et les autres.

                                                  Je pense la même chose que vous d’individus comme Bush, qui faisait référence aux valeurs chrétiennes pour partir en guerre contre les islamistes - mais seulement quand ceux-ci refusent la suprématie américaine dans les activités du monde. Il est bien évident pour moi que les faux chrétiens dans le genre de Bush ne valent pas plus que la fausse gauche en France. Et les valeurs chrétiennes ne sont de toutes façons pas à défendre par la guerre.

                                                  Nos vraies valeurs à défendre sont la Liberté L’Égalité et la Solidarité (que je préfère ici à la Fraternité, laquelle ne se décrète pas).

                                                  Il faut y ajouter la Laïcité, cette valeur fondamentale que la fausse gauche ne cesse de trahir, comme le faisait la vraie droite sarkozienne pour assurer l’expansion de l’islam en France.

                                                  Écoeurant ! Je ressens vaguement désormais « l’indicible » barbarie commise « au nom de Dieu » comme « organisée à partir de » la nouvelle France.

                                                  Contre cela je vais une fois de plus reproduire dans mon prochain commentaire mes 9 propositions pour sortir de la violence religieuse.

                                                  Cordialement.

                                                   

                                                  (*) Sitôt publié j’ai réalisé que son titre n’était pas bon. « rejeter » ou abandonner« ou, mieux encore  »supprimer l’enseignement de", aurait été préférable, car le pape ne peut que supprimer de son église la pire des croyances. Je pense toutefois que tous les lecteurs auront compris ce qu’il est important de faire, et de le faire le plus tôt possible.


                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mai 2014 15:53

                                                    NEUF PROPOSITIONS POUR SORTIR DE LA VIOLENCE RELIGIEUSE

                                                     

                                                    1/ La violence religieuse effective est toujours à la fois épouvantable et banale puisque les religions continuent d’enseigner que Dieu la commande ou l’a commandée

                                                     

                                                    2/ Ce sont les institutions religieuses qui continuent de croire fondamental de maintenir intégralement sacrés leurs textes contenant les bases de la violence religieuse

                                                     

                                                    3/ La nécessaire désacralisation de la violence religieuse suppose une radicale révision, par les institutions religieuses, de leur propre interprétation de leurs propres textes sacrés

                                                     

                                                    4/ Le maintien de la conception criminogène de Dieu, jadis sacralisée, et celui de la théologie criminogène qui la dogmatise ne sont nullement fatals

                                                     

                                                    5/ La paix et la protection des Droits de la personne humaine sont impossibles sans le rejet de la théologie criminogène

                                                     

                                                    6/ Les sociétés défendant les Droits humains doivent exiger des institutions religieuses qu’elles rejettent officiellement et sans ambiguïté la théologie criminogène

                                                     

                                                    7/ Le combat pour la désacralisation de la conception criminogène de Dieu n’est pas un combat contre le tout des religions

                                                     

                                                    8/ Le choc des conceptions (pacifiste et criminogène) au sein des religions est le plus sûr moyen d’éviter le choc des civilisations

                                                     

                                                    9/ C’est en exigeant d’abord la désacralisation de la violence dans leur propre religion que les croyants pourront entraîner les pacifistes des autres religions dans la même exigence.

                                                     

                                                    décembre 2006, Pierre Régnier,

                                                    ancien militant de la JOC (si j’apporte cette précision c’est parce que c’est toujours au nom des valeurs apprises à la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, celles du merveilleux Jésus contenues dans les Evangiles, jamais par moi rejetées, que je milite aujourd’hui contre la théologie criminogène)


                                                  • Crab2 29 mai 2014 10:16

                                                    Les grandes étapes de l’histoire du vivant


                                                    La science admet, en toute humilité, n’expliquer que 7 % de l’univers ( dans un proche avenir peut-être 15 % )


                                                    Lu dans ’’ SudQuotidien ’’, un exemple parfait de désinformation à dessin de propagande religieuse :

                                                    (…)

                                                    Suites :

                                                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/la-vie-sans-dieu.html

                                                    ou sur :

                                                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/la-vie-sans-dieu.html



                                                    • Crab2 29 mai 2014 13:24

                                                      Artistes en Tunisie

                                                      Un excellent reportage sur ARTE + 7 ( 28 Mai 2014 ) commenté par Serge Moati, traduit la réalité tunisienne à travers le prisme des artistes : montre la liberté menacée par les islamiste ou les fous de dieu

                                                      Des hommes mais surtout, bien au-dessus de toutes les mêlées, des femmes artistes, de grandes femmes artistes, toutes non voilées, qui ne veulent pas se retrouver enfermées dans la cuisine du logis et réduites à faire des enfants : peintres, auteures, réalisatrices, danseuses, plasticiennes, fines politiques etc.

                                                      Toutes non voilées parce qu’elles savent...

                                                      Suites  :

                                                      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/artistes-en-tunisie.html

                                                      ou sur :

                                                      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/29/artistes-en-tunisie-5380127.html


                                                      • Crab2 1er juin 2014 11:43

                                                        Lesbophobie

                                                        [ Piqûre de rappel : les religions monothéistes haïssent les belles femmes - encore bien plus quand elles passent l’essentiel de leur temps ailleurs que dans une cuisine ou à faire des enfants ]

                                                        S’aimer soi-même : c’est le meilleur service que l’on puisse rendre à l’humanité

                                                        Suite :

                                                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/lesbophobie.html

                                                        ou sur :

                                                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/01/lesbophobie-5382047.html


                                                        • Crab2 2 juin 2014 16:51

                                                          Une religion infantile et égoïste 

                                                          Non  ! La religion musulmane n’est pas une religion comme les autres : elle est pire que les autres

                                                          En réponse d’un billet ’’ Onfray ajoute du désordre à l’horreur ’’rédigé par Gabrielle Teissier publié le 02 Juin 2014 sur MEDIAPART, où en résumé elle entend démontrer que Michel Onfray est incapable de comprendre que l’islam de France est une religion comme les autres

                                                          Suite :

                                                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/une-religion-infantile-et-egoiste.html

                                                          ou sur :

                                                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/02/une-religion-infantile-et-egoiste-5382911.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès