• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > L’Islam en France : Les Musulmans répondent à la tribune de Nicolas (...)

L’Islam en France : Les Musulmans répondent à la tribune de Nicolas Sarkozy

Est-il possible de recadrer un débat décrié, controversé, objet de dérapages xénophobes et islamophobes ? Un débat voulu et programmé par l’Elysée, qui dérive et se cristallise de plus en plus sur l’Islam. C’est ce qu’a semblé faire le président Sarkozy par sa tribune dans le Monde, hier, sur le débat sur l’identité nationale.

Hier après-midi, ce sont les députés qui s’en sont emparé. La tribune du président Sarkozy dans le Monde, hier, se veut-elle une mise en garde et/ou une mise au point, une clarification d’une initiative voulue par l’Elysée avec des arrière-pensées électoralistes liées aux régionales de mars 2010, mais qui, coïncidant avec l’affaire des minarets en Suisse – qui a fait grand bruit en France – crée un véritable malaise dans la société française, nourrissant amalgames de toute sorte. Nicolas Sarkozy, en confiant il y a un mois la conduite de ce débat à Eric Besson, le ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, ne s’attendait certainement pas à la tournure qu’il allait prendre.

Volonté d’apaisement autour d’un débat qui a pris des proportions inquiétantes ? Nicolas Sarkozy rappelle « les valeurs de tolérance » et « d’ouverture » de la France et appelle au respect mutuel entre « ceux qui arrivent » et « ceux qui accueillent », que la question de l’identité nationale ne se résume pas à celle de l’immigration et à la place de l’islam en France. « Chrétien, juif ou musulman, homme de foi, quelle que soit sa foi, croyant, quelle que soit sa croyance, chacun doit savoir se garder de toute ostentation et de toute provocation et, conscient de la chance qu’il a de vivre sur une terre de liberté, doit pratiquer son culte avec l’humble discrétion qui témoigne non de la tiédeur de ses convictions mais du respect fraternel qu’il éprouve vis-à-vis de celui qui ne pense pas comme lui, avec lequel il veut vivre », poursuit Nicolas Sarkozy. Déjà vendredi, le Premier ministre François Fillon déclarait qu’il ne fallait « pas tout confondre ».

« Il faut comprendre les Suisses »

Interrogé sur le référendum anti-minarets en Suisse, le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a répondu dimanche sur Canal+ que la France est « une République laïque qui doit protéger l’ensemble des cultes ». Elle doit « condamner à la fois l’islamophobie et l’islamisme radical », a-t-il insisté. Le ministre a précisé qu’il existait en France 2368 lieux de culte musulman recensés, allant de la simple salle de prière à la mosquée. Parmi ces lieux de culte, on trouve 64 mosquées ayant des minarets dont 7 ayant « des minarets élevés », a-t-il rapporté.

La construction de minarets « n’est pas une obligation religieuse », a-t-il souligné, évoquant certaines mosquées qui en sont dépourvues en République islamique d’Iran. Le ministre a assuré qu’il se « reconnaît » dans la position du maréchal Lyautey qui, en inaugurant la Grande Mosquée de Paris en 1922, avait déclaré : « Quand s’érigera le minaret que vous allez construire, il ne montera vers le beau ciel de l’Ile-de-France qu’une prière de plus dont les tours catholiques de Notre-Dame ne seront pas jalouses. » Sur le vote suisse, Nicolas Sarkozy souligne dans sa tribune qu’« au lieu de vilipender les Suisses parce que leur réponse ne nous plaît pas, mieux vaut nous interroger sur ce qu’elle révèle ». « Essayons de comprendre ce que (le peuple suisse) a voulu exprimer et ce que ressentent tant de peuples en Europe, y compris le peuple français. Rien ne serait pire que le déni. » Le fond reste entier.


Par Nadjia Bouzeghrane

 

---------------------------------------------------------

Un bon musulman est un musulman discret

Qui a dit que les pays musulmans étaient plus touchés que d’autres par le virus ­identitaire  ? L’Europe aussi, ma foi  ! Mais avec davantage de manières, de chic pour enrober les discours dans de ­fausses déclarations de tolérance. Après l’affaire du voile et celle des caricatures du Prophète, puis le débat insidieux sur « l’identité nationale » française, la Suisse vient d’ajouter un chapitre à la longue histoire de la phobie de l’islam en interdisant les minarets. Mais faut-il condamner un pays qui a le mérite de dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas et se borne à manifester un refus de la diversité commun à nombre de nations dites civilisées et championnes des droits de l’homme  ?

Au fond, ce que la Suisse préfère, ce sont les banques. Ça ne fait pas d’idéologie, une banque, ça vous fait vivre un canton dans l’opulence grâce, entre autres, au pétrole des Arabes et à leur folie consumériste. La « votation » des Helvètes signifie sans détour  : « Vous, les musulmans, on vous aime bien, mais à condition que vous restiez invisibles. On veut bien de votre argent et de vos matières premières  ; on ne voit aucun inconvénient à ce que vous achetiez nos produits  ; aux plus corrompus d’entre vous, nous sommes prêts à concéder quelques comptes protégés par le secret bancaire, mais de grâce, imitez d’autres communautés, faites-vous discrets, n’arborez ni couvre-chefs ostensibles ni minarets d’apparat. » 

Parions que les monarchies musulmanes s’en accommoderont très bien. Comme si de rien n’était, ­princes et émirs continueront d’envoyer leurs rejetons à la Fête de Genève et leurs femmes y faire du shopping. Fuyant la canicule, ils ne pourront résister longtemps à l’appel des pistes de ski. Quand on habite le désert, quoi de plus beau qu’un jet d’eau jaillissant du lac  ? D’ailleurs, les Suisses l’ont parfaitement compris  : « Nous savons que, si nos produits sont bons, ils ne les boycotteront pas  ! »

Quant aux musulmans d’Europe, il est peut-être temps qu’ils changent de stratégie. On leur demande des ­gages d’invisibilité  ? Qu’ils les donnent  ! Que leurs enfants ­tiennent les guichets des Républiques laïques, qu’ils hantent les studios télé et participent aux élections. Personne ne saura qu’ils ont gardé leur tapis de prière dans un placard et les versets du Coran en mémoire  ! Une fois parvenus aux centres de décision, ils aviseront. Si cela se trouve, en gommant les signes visibles de leur religion, ils auront acquis le pouvoir de les restaurer  !

Par : Fawzia Zouari

-------------------------------------------------------

La meilleure des réponses !

Différentes personnalités de la Communauté Musulmane ont eu la bonne idée de répondre à la Tribune de Nicolas Sarkozy dans le Journal Libération. ( Uniquement pour les abonnés au Journal )

 

Kamel Kabtane. recteur de la mosquée de Lyon

« Le président de la République tente de rassurer la communauté musulmane pour qu’elle se sente chez elle, mais il met des barrières et des conditions "

Eric Geoffroy. Islamologue re-converti à l’Islam « Explicitement, pour Sarkozy, Islam égale étranger. Il parle de "ceux qui arrivent" comme si l’Islam était nouveau chez nous, alors que c’est faux sociologiquement et historiquement, la preuve lorsque la France était en Algérie "

Mohamed Moussaoui. Président du Conseil du culte musulman « S’agissant de construire un meilleur vivre ensemble, Sarkozy a appelé à ce qu’il y ait un équilibre entre la liberté de pratiquer sa religion et la perception de cette pratique par le reste de la société "
 
Racchid Benzine. Islamologue à l’observatoire du religieux d’Aix « Sarkozy utilise son thème favori qui est l’identité nationale comme rempart contre le communautarisme et le tribalisme mais il oppose identité nationale et immigration. Je suis effaré de voir qu’il continue à considérer que l’Islam est étranger "
 
Dounia Bouzar. Anthropologue « Ce qui me frappe, c’est que Sarkozy traite dans le premier paragraphe de l’immigration, en faisant le distinguo entre "accueillant" et "accueilli", et dans le second de l’Islam. Or, ça fait vingt ans que l’on se bat pour séparer la question ! "
 
 
Et ( un non-musulman ) LAURENT JOFFRIN ( directeur de publication de Libération )
 
" Il y a du bon dans le texte écrit par Nicolas Sarkozy et publié hier dans « Le Monde ». Cette phrase, notamment, qui évoque « l’enrichissement mutuel qu’est le métissage des idées, des pensées, des cultures » ou encore cette promesse de tout faire « pour que (les musulmans) se sentent des citoyens comme les autres, jouissant des mêmes droits que tous les autres à vivre leur foi, à pratiquer leur religion avec la même liberté et la même dignité ». Paroles républicaines de bon aloi. Mais il y a aussi un sous-texte, une arrière-pensée, un non-dit qui transparaît dans une expression qui manifestement les désigne : « ceux qui arrivent ». Etrange expression, si contraire à la vérité historique. Les musulmans font partie de la société française depuis très longtemps. Ils ont une mosquée à Paris, monument qui rehausse la capitale, depuis les années 1920. L’armée française d’Italie pendant la guerre aurait été bien faible sans eux. La croissance des années 60 leur doit beaucoup. Et pourtant, dit le président, « ils arrivent », alors qu’ils sont si nombreux à être nés en France. Et s’ils respectent les lois, s’ils rejettent les provocations intégristes (ce qu’ils font dans leur immense majorité), peut-on décemment leur demander, en substance, de raser les murs ? N’est-ce pas, finalement, contredire, même involontairement, les principes qu’on énonce ? Si les musulmans « arrivent », c’est surtout dans la conscience d’une partie de l’opinion, qui ne voulait pas les voir. Cette opinion existe, il faut en tenir compte. Mais la meilleure pédagogie, c’est d’abord la vérité.
 
 
La meilleure des interventions est celle de Ghaleb Bencheikh ( Vidéo sur ce lien http://www.dailymotion.com/video/xbg1ac_lislam-en-france-les-musulmans-repo_news )
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

340 réactions à cet article    


  • abdelkader17 12 décembre 2009 10:43

    "en confiant il y a un mois la conduite de ce débat à Eric Besson, le ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, ne s’attendait certainement pas à la tournure qu’il allait prendre.« 

    Quelle naïveté ! on ne cherchait pas autre chose que la montée en surface des relents racistes et islamophobes,on a vite fait d’évacuer la question du capital et de la délinquance financière grâce aux vieilles recettes identitaires,ce qui préoccupe la majorité de nos amis en France c’est la taille d’un minaret,ou la couleur d’un fichu,la question de la destruction des emplois,du démontage du code du travail,de la suppression un à un de tous les acquis hérités des luttes sociales,des milliards d’euros dilapidés par des délinquants en cravate ne les préoccupe pas.
    Tant qu’on leur sert le soir à la messe de 20 heure l’objet de leurs préoccupations quotidiennes, la délinquance de voie publique et »le péril islamique",ils resteront les fidèles soldats de leurs maitres du capital.


    • sentinelle 12 décembre 2009 11:08

      bonjour a tous
      salam a mes freres et soeurs ;


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 12 décembre 2009 11:26

        Cet article est tout à fait nécessaire pour faire contre-poids à ceux qui, sur ce site, ont cherché à exploiter l’inique référendum Suisse (dont les gouvernants suisses ne savent plus que faire, sauf à l’enterrer au plus vite !) pour exacerber le sentiment (en effet spontané dans toute société) xénophobe et/ou islamophobe en confondant terrorisme prétendument islamique et religion musulmane.

        Merci à AV de l’avoir publié. Cette publication est le preuve que j’attendais du caractère démocratique du site.


        • abdelkader17 12 décembre 2009 14:09

          @Léon
          Affirmer votre racisme primaire haut et fort, ce sera plus simple que vos tentatives de justification en ayant recours à ces contorsions nauséeuses.


        • manusan 12 décembre 2009 15:15

          Abdel, l’insulte raciste est usée depuis longtemps surtout lorsqu’elle est utilisée dans un débat sur le religieux et non sur le thème de « races », elle ne nous fera plus taire, l’auto-culpabilisation arrive à sa fin. Les européens aussi ont une crise identitaire, il se demande aujourd’hui s’ils ont le droit de vivre chez eux comme ils l’entendent.

          On ne le répètera jamais assez, dans notre République, les maghrebins sont le bienvenue, les islamistes ne le seront jamais.


        • abdelkader17 12 décembre 2009 15:32

          @manusan
          « les maghrebins sont le bienvenue, les islamistes ne le seront jamais. »

          vous arrivez à faire la différence, chapeau !


        • abdelkader17 12 décembre 2009 15:42

          @Frère voiture
          C’est curieux comme tous les fascistes aiment inverser les rôles,nous sommes nés ici,nous avons des droits, nous ne sommes pas prêt de renoncer à nos convictions pour satisfaire les désirs de quelques excités racistes ,les pauvres types peuvent continuer à cracher leur haine si ça leur fait un immense plaisir,nos mosquées sont ouvertes à tous, nous ne sommes pas sectaires contrairement à vous.Je vous plains sincèrement d’être empli de tant de haine,quel fardeau doit être votre minable existence.


        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 12 décembre 2009 16:16

          Léon, n’oubliez pas que l’incitation à la haine religieuse est tout aussi condamnable que la haine raciale. Ce que n’est pas la critique des religions qui doit être garantie comme toute libre expression. On peut critiquer, y compris d’une manière radicale, sans haine ni insulte.

          Lisez sur mon site : « Critique rationnelle de l’illusion religieuse »


        • abdelkader17 12 décembre 2009 16:21

          @Léon
          Ne vous dissimulez derrière votre savoir de pacotille,vous êtes un fasciste qui adopte le masque de la respectabilité laïcarde,vos propos fleurent bon la France blanche, sur d’elle et dominatrice tenant en mépris l’altérité et se sentant pousser des ailes grâce à la libération du discours raciste commandé par votre petit maitre Sarkozy.
          Les tribunaux bonne blague ! je me fous complétement des propos haineux et dérisoires de votre petite personne, je vous demande juste l’honnêteté,soyez en accord avec vos principes, bon sang  !


        • abdelkader17 12 décembre 2009 16:23

          erratum:ne vous dissimulez pas


        • Armog 12 décembre 2009 20:30

          @abdel

          Ma sœur est née en Afrique. Est elle africaine pour autant ? Bien qu’elle ait les papiers, elle ne l’est pas, ne le veut pas. Sa culture, ses goûts culinaires, son sang, cette terre qui est celle des siens font qu’elle est française.

          Vous avez beau être né ici, vous n’êtes qu’un français de papier et c’est tout. Et tous ceux d’ici qui se couchent devant vous, votre peuple, votre religion, essaieront toujours de vous faire croire le contraire. Et vous savez, de par ce que vos parents vous ont donné, appris, que vous ne l’êtes pas.

          Mais je vous hais point.

          Concernant vos mosquées, elles ne sont pas les bienvenues. Car vu les imams, vu les soutiens financiers qu’elles ont ici, nous sommes en droit de nous dire qu’elle ne sont que des nids à islamistes.


        • abdelkader17 12 décembre 2009 23:28

          @Léon

          De la question sociale à la question raciale ? : Représenter la société française
          A l’ombre des émeutes urbaines de l’automne 2005, c’est la représentation d’une France racialisée qui
          s’est imposée dans le débat public. On n’ignorait pas le racisme, mais on découvre combien les discriminations raciales, dans l’emploi, le logement et à l’école, face à la police et à la justice, structurent des inégalités sociales. En retour, se font entendre des tensions dans le langage politique de la race, naguère encore interdit de cité. Aujourd’hui, la question raciale vient ainsi apporter un démenti aux discours qui se réclament de l’universalisme républicain ; mais elle ne permet pas davantage de représenter la société exclusivement en termes de classes. Faut-il ou non parler de races ? Comment nommer ces réalités sans stigmatiser les groupes qu’elles désignent ? Doit-on se réjouir que les discriminations raciales soient enfin révélées, ou bien se méfier d’un consensus trompeur qui occulterait des inégalités économiques ? D’ailleurs, en a-t-on vraiment
          fini avec le déni du racisme ? A ces interrogations, les auteurs de ce livre ne proposent pas une réponse univoque, mais leur réflexion collective donne des outils pour penser l’actualité d’une société héritière de l’histoire de l’esclavage et de la colonisation. Ensemble, ces études composent un éloge de la complexité, autour d’un engagement problématisé : comment articuler, plutôt que d’opposer, question sociale et question raciale ?

        • docdory docdory 12 décembre 2009 23:37

          @ Sylvain Reboul

          S’il n’y avait pas eu des républicains vigilants, bouffeurs de curés au dix-neuvième siècle pour insulter la calotte, nous n’aurions pas eu de loi de 1905 ni de laïcité.
          Les autorités religieuses musulmanes ont l’insupportable prétention , avec la complicité active de l’église catholique, de faire régresser la France au stade ou elle en était avant la loi de 1905.
          N’est-ce pas le recteur Boubakeur lui-même, qui , lorsqu’il dirigeait le CFCM, avait proposé un moratoire de 10 ou 20 ans sur la loi de 1905 ?
          Eh bien une suggestion aussi détestable faite par une religion mérite des insultes, parfois la grossièreté devient nécessaire.


        • abdelkader17 12 décembre 2009 23:41

          @Léon
          On ne vous demande rien d’autre que de respecter les orientations de chacun,je ne vous demande pas de vous convertir ni vous impose mes croyances,je ne tiens pas non plus à adopter vos us et coutumes de force.Nous réclamons l’égalité de traitement en matière religieuse parce que pour ce qui est du reste le temps des illusions est passé,et ne me dites pas que votre discours se limite à de la critique ça va bien au delà les réminiscences de la colonisation sont bien présentes.



          Débat sur l’identité nationale : un « déversoir » pour Yazid Sabeg
          Yazid Sabeg dénonce ce qui est devenu pour lui « un déversoir et un défouloir »

          et pourtant ce type a réussi il est le patron d’une firme d’informatique ,il n’a rien d’un prétendu islamiste ou d’un voyou
          Yazid Sabeg, né le 8 janvier 1950 à Guelma en Algérie, est un homme d’affaires français, dirigeant de la SSII CS Communication et Systèmes, et commissaire à la diversité et à l’égalité des chances depuis le 17 décembre 2008.

        • stefano 13 décembre 2009 07:16

          Léon,

          J’ignore ce que les Kabyles ont apporté à la France mais on sait ce que Léon lui a apporté : son ignorance et sa bêtise.


        • JL JL 13 décembre 2009 08:54

          Bonjour Abdel, parcourant ce fil j’ai lu, je vous cite : « Nous réclamons l’égalité de traitement en matière religieuse »

          Pouvez-vous me dire ce que vous pensez de la séparation de l’église et de l’Etat ?


        • abdelkader17 13 décembre 2009 09:38

          @JL
          Bonjour
          "La République garantit le libre exercice des cultes Le premier article de la Loi de 1905, de séparation des Eglises et de l’Etat, indique, à la fois, que : « La République assure la liberté de conscience, elle garantit le libre exercice des cultes ». Les mots « assure » et « garantit » n’ont certainement pas été choisis au hasard par les législateurs de l’époque et sont « forts ». Alors que la liberté de réunion est simplement « autorisée » par la loi, l’exercice du culte est « garantie » par la République, dans des édifices publics qui sont librement ouverts aux publics. La France est, d’ailleurs, le seul pays au monde à affirmer cette garantie. Mais, dans l’esprit des législateurs de la Loi du 9 décembre 1905, cette garantie n’etait pas un privilège, elle était une application concrète de la liberté publique de conscience."

          http://www.laicite-educateurs.org/article.php3?id_article=59


        • JL JL 13 décembre 2009 10:02

          Abdelkader, je note que vous bottez en touche. Le problème avec les islamistes c’est qu’ils ne savent pas ce qu’est la laïcité.

          Quoi qu’en pensent les croyants, l’athéisme n’est pas une religion, c’est pourquoi, quelles que soient les parts respectives des religions, l’Etat doit demeurer athée.

          Dans le meilleur des cas, si d’aventure dans un pays musulman démocratique, une majorité islamiste remporte les élections, sauf erreur de ma part, l’Etat se fait islamiste. Vrai ou faux ?


        • Roseau Roseau 13 décembre 2009 16:26

          « l’Etat doit demeurer athée » Encore un qui n’a rien compris à ce qu’est la laïcité. L’état doit demeuré « laïc ». S’il choisissait de demeurer « athée » nous aurions droit à une dictature de l’athéisme, qui serait aussi néfaste qu’une religion d’état. C’est à ça que ça sert la laïcité. Cessez un peu de la galvauder, ou elle disparaitra dans son essence la plus bénéfique.
          La laïcité, c’est : comment respecter les croyances de l’autre, sa foi, ses convictions, sa philosophie, et comment ne pas favoriser une conviction au détriment d’une autre.


        • JL JL 13 décembre 2009 17:32

          @ Roseau, je crois que c’est vous qui n’avez pas compris. Bien sûr qu’il ne faut pas confondre athée et laïc. Quant à parler de dictature de l’athéisme, je crois que cela dénote une totale confusion : quand je dis que l’Etat doit demeurer athée, je fais référence au chanoine de Latrans qui fait le signe de croix en pleine cérémonie officielle.

          L’athéisme, au temps pour les ignorants et n’en déplaise aux croyants, n’est pas une religion : c’est une absence de religion. Un Etat ne peut être laïc QUE s’il est athée, c’est-à-dire sans religion ! 


        • Roseau Roseau 15 décembre 2009 01:37

          @JL... Non l’état est Laïc s’il respecte autant une croyance qu’une autre. Et l’athéisme, s’il n’est pas une religion, reste une croyance. « Je crois que Dieu n’est pas ». C’est tout à fait respectable comme croyance. Mais l’état n’a pas à se définir athée, ni croyant. Il est laïc. Il respecte et défend les citoyens dans leurs convictions et leurs croyances. ET leurs religions s’ils en ont !


        • anty 12 décembre 2009 11:36

          @l’auteur
          L’islamophobie n’est pas un crime en France

          Heureusement en France on peut aimer ou ne pas aimer les religions et l’exprimer son amour ou son dégout .

          C’est çà les avantages d’une démocratie.


          • bek 12 décembre 2009 15:26

            « Heureusement en France on peut aimer ou ne pas aimer les religions »

            Oui une religion...une seule..pour le reste il y a des politiques et intellectuels de grandes surfaces qui vous dessinent les frontières à ne pas dépasser et quoi aimer et ne pas aimer.....Bref, une frontière, une seule ...le reste c’est du blablaa embarqués dans des des formules abracadantesque de tolérance et doit de l’homme...

            Démocratie mon c.....oui


          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 12 décembre 2009 16:18

            Vous faites erreur : l’incitation à la haine religieuse est condamnable au même titre que la haine raciale. Ne confondez pas insultes et intimidation haineuse et critique argumentée


          • anty 12 décembre 2009 18:08

            La démocratie pas de c..avec des gens comme toi
            mais en démocratie il y a aussi des histoires de c....
            c’est à tomber sur son c...


          • jaja jaja 12 décembre 2009 22:03

            Frère Voiture tous vos commentaires sont des agressions racistes du genre "nous voulons que vous partiez« en réponse à Ali... Qui est ce »nous« qui ne »nous"représente pas ?

            Vous croyez qu’avec les gens comme vous et si ça dégénère ça ne va se jouer qu’à coups de gentils pains dans la tronche... Vous rêvez là le facho...

            Il y a une limite au débat d’idées vous la franchissez allègrement. Allez chanter les Armaillis dans votre beau pays montagneux et arrêtez de menacer les divers intervenants qui ont le droit ici de dire tout le mal qu’ils pensent de vos arguties...


          • zelectron zelectron 13 décembre 2009 00:07

            pour compléter Léon
            Je suis conophobe : est-ce du racisme ?
            - imbecilophobe : est-ce ... phobe quelque chose ?
            - idiophobe : c’est être anti... ?
             - .....
            D’autre part il faut des « Idiots utiles » (Lénine) pour poser des bombes scandinaves ?
            Enfin le double-langage : takkia est-il d’inspiration Lenino-inquisitiono-casuisto-sophiste ?
            .....


          • ASINUS 12 décembre 2009 11:42

            bonjour
            je vis personnellement avec deux « islam » sur mon palier l un d entre eux est representé par mr m. nous le savons tous musulman pratiquant dans l immeuble il se rend au culte
            tout les vendredi pratique les fetes musulmanes le mariage de son ainée outre qu il a été festif a été quelques choses d exotique et de grandiose pour moi.Ce monsieur arbore quelque symboles de l islam « une sourate au retro interieur et un chapelet » la dame plus
            aimable a toujour la tete couverte et ses filles bien qu a l européenne sont toujours habillées sagement ce monsieur ne deborde pas d urbanité mais est un bon voisin a coté mr marcel voisin de gauche est un gros con, l autre islam juste a droite c est un monsieur qui se proclame hadj ne porte que babouche et djelaba et barbe et fais chié tous les vieux et jeunes « certain il fait peur » en proclamant impie /impur nombre de comportement de nos « jeunes » qui pour etre d une zus ne sont pas tous des apaches ,
            ce monsieur trouve a redire sur tout les gamins qui s’embrasse ect ....tout a droit a ses imprecations fete de la musique fete des voisins de plus bien que parlant courament le français « il l est » il s adresse a tous en arabe .....
            ce laius pour vous exposer que sans demander qu il devienne invisible il est un islam qui a droit de cité et un autre que personnellement je n ai plus envie de tolerer


            • Cap2006 12 décembre 2009 17:48

              Ce n’est pas l’Islam qui se mêle de la vie des autres, qui s’affiche de façon ostentatoire, etc... que comme Asimus je n’ai jamais eu envie de tolérer...
              Mais ce fait commun à toute religion... les chrétiennes, la religion juive... etc...
              Alors, croyants de tout bord... vivez tranquillement votre foi... dans votre sphère individuelle s’il vous plait...

              Sur l’aspect visible de la religion, les lieux de culte en particulier...
              Il y a à ma connaissance moins de 10% d’habitant la France à pratiquer régulièrement la religion catholique ( en comptant large, mais en excluant les événements familiaux)... et 45 000 églises, presque autant de clocher, une présence architecturale certes relativement ancienne... mais omniprésente...
              Sur les 1500 mosquée, pour environ 1,5 millions max de pratiquants réguliers... Je ne vois pas en quoi, chaque mosquée n’aurait pas l’équivalent du clocher des lieux de culte catholique...

              Je ne me prononcerai pas sur le contenu de chacune des religions. Je note juste que la libération occidentale de l’emprise catholique sur nos vies privées est bien réelle autant que récente. Cela reste bien fragile concernant la liberté des femmes à disposer de leur corps, sur l’incapacité à accepter l’homosexualité compatible à la vie de couple, à la parentalité... etc... ..
              L’Islam n’a pas la même organisation... Ce sont probablement les extrémistes qui s’expriment et s’affichent le plus..dans un monde où celui qui crie le plus fort à raison... Je pense qu’il faut plusieurs générations avant de pouvoir faire évoluer les us et coutume ancestraux...

              N’oublions pas que seuls l’accès à la culture, à l’éducation, à l’indépendance financière des femmes permettent aux individus de choisir soit de vivre plus sincèrement et librement leur Foi, soit de prendre leurs distances....


            • jerome 12 décembre 2009 11:50

              Il ne s’agit pas de « phobie » ! c’est complètement fou ce terme employé à tout va !
              Je n’apprécie ni la religion musulmane ni ses ouailles, non plus que les minarets
              totalement étrangers à nos traditions.
              Est-ce une phobie ? NON, c ’est un rejet .
              Je n’aime pas le lait cru, est une phobie ? NON, j’aime pas , POINT

              Ais-je le droit de rejeter tel ou tel composant de notre société dans son milieu à lui pour
              qu’il ne vienne empiéter sur le mien ? OUI

              Et ceux qui me taxent de phobie m’emmerdent profondement ... j’apprécie encore d’être chez moi,
              voyez vous ...


              • DESPERADO 12 décembre 2009 12:57

                Jerome, mais restes y chez toi.
                Qui t’en empêche ?
                Un arabe est venu te demander de quitter ta maison, que ces parents ont surement construit ?
                Tu es un islamophobe , c’est tout, faut assumer, même quand on a pas la police avec soi
                Tu veux une autorisation pour être raciste ?
                Tu peux cracher ta haine des musulmans et par conséquent des noirs et des arabes.
                Par contre c’est puni par la loi.
                Alors heureux ? Tu passes à la chevrotine quand ?


              • elec 42 elec 42 12 décembre 2009 12:31

                la france est un pays laique, et aucune religion n’à droit de citer ou de se mettre en avant dans la république française,mettre en avant la religion dans le débat sur l’identitée nationnale est une ineptie,un mensonge,la france est un pays de libertées,de tolérances,tous le monde peut s’exprimé,elle a ses qualitées et ses défauts,chacun peut y prier le dieu qu’il à choisit et chacun doit respécter son choix.pour ma part,les religions ont toujours éloignés les hommes les uns des autres ,générées des conflits,attisées les haines,mais c’est une vision personnelle que je ne veut imposer à personne,en retour ,je ne veux que personne m’impose sa religion.


                • anty 12 décembre 2009 12:57

                  Rassure toi l’athéisme éloigne aussi les hommes les uns des autres.

                  Dans une religion comme dans tout autre philosophie tout est une question d’interprétation sage des lois et préceptes pour vivre dans une certaine harmonie avec son voisinage.

                  En ce qui concerne l’islam la religion d’amour et de paix la palme lui revient pour l’enseignement de la haine et de l’intolérance.

                  Je n’en veut pas spécialement à certains pratiquants de cette religion car si on est baigné dans un climat d’intolérance depuis son enfance on devient fada à la longue.

                  Des nombreux musulmans se convertissent et choisissent une autre religion ,eux ils ont compris mieux une certaine quiétude dans sa vie qu’une guerre permanente.


                • Ali 12 décembre 2009 14:21

                  @ elec 42

                  et la notion d’être suprême et le baptême républicain c’est quoi ??

                  n’importe qui peut obtenir le baptême républicain par son maire

                  il existe donc une notion de religion dans les fondements de la raie publique


                • Shaytan666 Shaytan666 12 décembre 2009 17:13

                  @Ali
                  Pour une fois je ne peux qu’être d’accord avec vous, je n’ai jamais rien vu de plus idiot que le baptême républicain. En Belgique nous avons les mêmes débilités, fêtes de je ne sais plus quoi, pour les enfants de 7 ans, afin de remplacer chez les athées, la première communion des petits catholiques et à 12 ans fête du printemps (là je me souviens du nom) pour remplacer la profession de foi et la confirmation des petits catholiques.


                • sentinelle 12 décembre 2009 12:35

                  @ l’auteur

                  tres bon papier....

                  @ jerome

                  maintenant que tu as vomi, tu te sents mieux

                  @ monsieur Reboul
                  tres bon commentaire

                  @ asinus

                  parle nous de ta concierge, elle est comment ? a - elle droit a des etrennes, ? et le facteur ? sympa, le boulanger, ?
                  ( il y a des cons partout, meme chez les muslims.....)

                  @ sarko

                  comme a l’aikido, les muslims ont exqivés le debat...ils t’ont mis dans le vent.....au faite c’est quand que tu nous ponds un loi sur les chiens qui chient sur les trottoires, car il y a deux dames tout pres de chez moi qui ont des col du femurs félés a cause de cela...

                  @ gerin

                  censure....

                  @ besson

                  elle va bien khadija, ? le voyage de noce , tunis, ? djerba ?...ahhhhhhhhhhhhh......la famille ne veut pas....


                  • finael finael 12 décembre 2009 13:04

                    Non, non et trois fois non, l’islam n’est pas la deuxième religion de France. La deuxième religion de France, en nombre de personnes qui déclarent en faire partie dans des sondages effectués régulièrement sur cette question, c’est celle des sans-religion. Des athées, agnostiques, mécréants, dont le nombre est en progression constante, au contraire de ceux se réclamant de la première religion, la catholique, apostolique et romaine. Des chiffres ? En voilà et aseptisés à l’eau bénite, puisque qu’ils sont issus d’un sondage au long cours patronné par l’estimable (et là je ne me moque pas) quotidien « La Croix ». Voilà ce que cela donne en données comparées entre 1994 et 2007 (entre parenthèses le chiffre de 1994.

                    Catholiques : 51% (67%). Protestants : 3% (3%). Juifs : 1% (1%). Musulmans : 4% (2%). Sans religion : 31% (23%).


                    • sentinelle 12 décembre 2009 14:39

                      @ finael

                      pourquoi tu t’excite ? 1°, 2° OU 1000° religion c’est ce que cela peut faire, on est pas aux courses,il n’y a pas de subvensions speciales gagnants.....

                      quand a tes stats et sondages ......que dire, tu fais un peu ,beaucoup d’inversion volontaire ou involontaire....mais sache que l’islam est en progression exponencielle, alors que tes chiffres disent le contraire...

                      je t’invite a la priere du vendredi, tu contateras de visu que tes données sont fausses et vu le nombre de conversion la tendance n’est pas prete a s’inverser.... c’est peut etre pour cela que des personnes comme toi sont en plein desarroi


                    • finael finael 12 décembre 2009 15:17


                      Personnellement je suis athée (c’est une tradition familiale) et je peux remonter ma généalogie jusqu’au début du XVIIème siècle en Touraine (1630 avec certitude, 1610 probablement).

                      Ca se fait par les registres paroissiaux d’une France profondément « catholique et chrétienne »

                      Donc pour ce qui est du « désarroi », cela ne me concerne pas.

                      Par contre il faut se méfier du sophisme consistant à faire passer un ou quelques cas particuliers pour la généralité absolue.

                      Parce que si vous n’êtes pas d’accord avec les chiffres de « La Croix », citez donc vos sources


                    • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 16:25

                      Il n’y a aucune source fiable car le ressensement religieux est interdit en France .


                      Et comme dis le trés pertinent Sentinelle ( wa aleykoum salam cher frére en Dieu) ils suffit d’aller à la priére du vendredi pour s’en rendre compte .

                      Mais vous n’avez pas tort sur un point , les athées matérialistes viennent en 1ére position suivi des musulmans et ensuite des chrétiens qui ont abandonné toute pratique cultuelle et deserté leurs églises , il ne suffit pas d’étre baptisé ...




                    • anty 12 décembre 2009 16:39

                      A quoi croient les athées ?


                    • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 17:01

                      En la matiére .


                    • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 17:03


                      Matérialisme :


                      . Système de ceux qui pensent que tout est matière, et qu’il n’y a point de substance immatérielle.

                    • Shaytan666 Shaytan666 12 décembre 2009 17:18

                      Je ne suis pas matérialiste, loin de là mais en effet je crois (oh le vilain mot) que tout est matière et qu’il n’y a rien d’autre, pas de dieu, pas d’ange, pas de démon, pas de djinn, pas d’esprit coquin rien, le néant absolu.


                    • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 18:48

                      Wé ....Le néant absolue , ça te va si bien...

                    • docdory docdory 12 décembre 2009 23:42

                      @ persona non grata


                      Erreur , la plupart des athées , dont je fais partie , ne croient en rien !

                    • Markoff 12 décembre 2009 23:42

                      Les athées croient simplement.... qu’il n’y a rien à croire.

                      Ils n’aiment pas le mot « croire » et surtout croire en des hypothèses non prouvées.

                      A part ça, ils ont quand même de l’esprit, n’en déplaise à certains !


                    • Cap2006 13 décembre 2009 10:56

                      Il est des comptages du genre comme de celui des manifestants... ou des votes électoraux...

                       - la vision est biaisée par ce que l’on veut faire des résultats..
                       - un sans religion est hors « compétition » dans la course à l’échalote de la plus belle religion... autant que l’est un abstentionniste (et même ceux qui votent blanc) dans la vie démocratique...

                      Sur la religion catholique,
                       - La définition de l’église elle même considère catholique celui qui baptisé pratique seulement 3 fois par an... Une concession sans doute déchirante....face à une exigence incontournable pourtant ...
                       - Les pratiquants réguliers de moins de 60 ans, ceux qui le sont par choix et non par « habitude », ne sont pas si nombreux que cela... probablement moins que ceux qui se déclarent sans religion...
                      - seuls 1 catholique sur 5 y va de son aumône via le Denier du culte...

                      Alors, collègues mécréants... ne tirez pas sur ces religions en perte de vitesse... 10% de catholique dont une bonne moitié > 65 ans.... 2% de musulmans pratiquants.. 
                      Alors collègues mécréants, ne vous rejouissez pas trop vite... d’une victoire de la laicité... Les religions savent qu’elles ont perdu le combat de la rénovation - modernisation... Alors elles se radicalisent... ne serait ce que pour ne pas abandonner leurs ouailles les plus fragiles vers les dérives fanatiques et sectaires...

                       


                    • ASINUS 12 décembre 2009 13:08

                       il y a des cons partout, meme chez les muslims

                      sauf que c est les cons que l on entend surtout beugler a l atteinte a une democratie et une tolerance inexistante dans les pays berceau de l islam

                      d accord sauf que celui ci paré des vertues de sa religion c est instauré gardiens des moeurs et de ma cité il s est allié 3/4 affidés et ils remettent dans le droit chemin les
                      « egarés et autres pervertis »il reclame une salle de priere dans les communs et pour tout dire mon cher sentinelle a l inverse de ma concierge inexistante en zus il me fait chier et je suis ici chez moi et tot ou tard mon cher sentinelle il faudras que cela cesse ou nous sommes quelques uns qui essayeront de le faire cesser mon cher sentinellehomme JE parle de ce que je veux de qui je veux ici toi et tes comparses
                      n etes pas encore au pouvoir pour donner votre imprimatur a mes propos , je ne TEconteste nullement le droit de t exprimer ici tout voudras bien en faire autant ;


                      • Radix Radix 12 décembre 2009 13:46

                        Bonjour Finael

                        Sur le pourcentage de catholiques je suis un peu sceptique, ce sont les baptisés ou les pratiquants ?

                        Car il suffit de se rendre dans une église pour un mariage ou un enterrement pour s’apercevoir que la majorité des « participants »... ne participent pas !

                        Moi y compris !

                        Je dirait, au doigt mouillé, que les catholiques pratiquants ne dépassent pas 20% de la population.

                        Radix


                      • finael finael 12 décembre 2009 15:19

                        Il s’agit de gens se déclarant catholiques lors d’un sondage, donc pas des pratiquants réels


                      • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 16:26

                        Oui Radix c’est ce que je dis plus haut.

                      • Ali 12 décembre 2009 13:34

                        bonjour

                        une nouvelle fois je viens vous informer que l’Islam est plus qu’une religion C’EST UN MODE DE VIE
                        pourquoi voulez vous que je change mon mode de vie ?? pour vous faire plaisir ??

                        frères et soeurs comme moi rejoignez les indigènes de la république !!


                        • Le Clem 12 décembre 2009 14:54

                          Et si votre mode de vie c’était d’être cannibal, on devrait vous laisser manger des gens ?

                          Si les Européens trouvent que l’Islam c’est incompatible avec leurs facons de voir les choses, faudra que vous fassiez avec. On vit pas dans un monde ou n’importe qui peut faire n’importe quoi en disant « Hé ho, vous avez rien a dire c’est mon mode de vie ! » et y’a pas mal de choses que font des muzzs qui ne sont pas possible en Europe. Excision, polygamie, bachage des femmes, etc. Rien que quand vous dites « fréres et soeurs » je trouves ca insupportable. Les muzzs ne s’interessent a personne a part les autres muzzs. Vous les verrait toujours pleurnicher pour la Tchétchénie, la Palestine ou l’Irak, jamais pour un autre pays.

                          Je vais aller en Arabie-Saoudite boire mon beaujolais dans la rue avec ma copine en jupe, et aprés on essayera de construire un temple paien dédié au cochon ( avec une immense statut de porc en bronze pour pouvoir louer ce noble animal ) a la Mecque en disant « Lachez nous, c’est notre mode de vie ! » on va voir ce qui va se passer. 

                          Signé : Un sous-chien.


                        • Le Clem 12 décembre 2009 15:22

                          Hooo ca y est, je viens de comprendre pourquoi vous vous appelez tous « frére » et « soeur » entre vous !

                          http://www.consang.net/index.php/Global_prevalence

                          Quand je pense que des gens ne comprennent pas l’incroyable richesse que cette diversité represente pour l’Europe ...


                        • finael finael 12 décembre 2009 15:26

                          Le christianisme est AUSSI un mode de vie.

                          Un mode de vie dont les valeurs ont marqué pendant plus de 1000 ans l’esprit français, même chez les laïcs et les athées (dont je suis).

                          Un ensemble de valeurs que j’accepte grosso-modo, comme l’ont fait mes parents, mes grand-parents, mes arrière-grands-parents, ... même si certains ont « bouffé du curé » à certaines périodes.

                          Ces valeurs sont traduites dans nos lois et coutumes.

                          Tant qu’elles sont respectées cela ne me pose pas de problèmes.


                        • manusan 12 décembre 2009 15:29

                          merci pour votre franchise. ça éclairci beaucoup de chose. Puisque votre mode de vie est incompatible avec l’Europe pourquoi ne pas le vivre là où c’est possible ? y aurait il quelque chose plus puissant que l’Islam qui vous retienne comme les alloc, la secu, le chomdu .... ?


                        • DESPERADO 12 décembre 2009 15:29

                          Les indigènes de la république ?
                          Kezako. ?
                          Une étude anthropologique ?


                        • DESPERADO 12 décembre 2009 17:45

                          @frere voiture
                          Arretes de peroduire du CO2, stp.
                          Sinon pour le reste , tu ne représentes que toi même et tes autres pseudos.
                          Si tu veux faire partir les musulmans, on t’en prie vas y.
                          Mais n’attends pas de ton « nous » qu’il t’aide, car ton nous est un nous de schizophrène, ou alors va te faire soigner de ta psychopathie.


                        • Ali 12 décembre 2009 18:02

                          @ desperado

                          va te faire intégrer


                        • Ali 12 décembre 2009 18:08

                          @ frère voiture

                          nous ne sommes pas des palestiniens

                          nous quitterons la France que par la force des bayonnettes

                          nous ne nous laisserons pas spolier

                          QU’ON DE LE DISE


                        • jaja jaja 12 décembre 2009 18:17

                          Et les Français de souche ne sont pas l’armée sioniste non plus. Beaucoup ne sont pas du tout prêts à laisser faire les copains rascos du Suisse Frère Voiture...

                          Qu’ils continuent à baver derrière leurs claviers...


                        • armand armand 12 décembre 2009 23:43

                          Deux poids, deux mesures....
                          Afin d’éviter tout malentendu, je précise que je suis contre l’expulsion de qui que ce soit, d’où que ce soit, passé, présent, à venir.

                          CEPENDANT, je constate que nos Arabes qui trouvent parfaitement normales l’expulsion et la spoliation des Pieds-noirs (n’est-ce pas, Jaja, en bon bolchevik vous devez applaudir aussi à ce haut-fait révolutionnaire) montent sur leurs grands chevaux dès qu’on évoque un phénomène de rejet à leur encontre en Europe.

                          J’ai bien peur que toutes ces arguties ne veuillent rien dire, mais traduisent tout simplement une équation clanique : ce qui est à moi, je le garde, ce qui est à toi, j’ai le droit de le prendre. Ou en d’autres termes (je l’ai souvent dit à abdel) en somme, dans tout conflit ou contentieux opposant un arabo-musulman à un giaour (chrétien et, surtout, juif) c’est l’arabo-musulman qui aura toujours raison.
                          Pourquoi ?
                          PArce qu’il a la vérité pour lui (version religieuse)
                          Parce que c’est un Opprimé (version gauchiste)
                          Parce que c’est mon frère (version communautariste).

                          Notons que ceux qui s’appellent « frères » sont, collectivement, les plus gros massacreurs les uns des autres. Parce que les luttes entre « frères » sont les plus cruelles ? Ou parce que leurs adversaires, juifs en particulier, sont particulièrement réfractaires depuis soixante ans à l’idée de se laisser massacrer....


                        • jaja jaja 12 décembre 2009 23:56

                          Non Armand je n’applaudis pas d’autant plus que 200 000 Pieds Noirs sont restés en Algérie après l’indépendance.... Ce que l’Histoire (avec un grand H) n’a pas voulu retenir. Il en reste encore de nos jours.
                          Le Monde Diplomatique est parti à leur recherche. Vous devriez lire cet article :

                          http://www.monde-diplomatique.fr/2008/05/DAUM/15870


                        • armand armand 13 décembre 2009 00:18

                          Jaja,

                          Merci du lien.
                          Mais.... Un sur cinq ?
                          Et surtout, ce n’est pas tant la matérialité de la situation que je visais, mais le fait que tant de personnes trouvent (ou trouveraient) cette expulsion normale. Tout en hurlant au crime pour l’expulsion des Maures en 1492, des Palestiniens (si je raisonne comme vous je dirais que bien plus de Palestiniens sont restés en Palestine, proportionnellement, que de Pieds-noirs en Algérie.) Et, bien entendu, l’idée non seulement monstrueuse mais complètement fantaisiste d’une expulsion de France.

                          Le fait est que les pays musulmans sont rétives, au XXe siècle, à la coexistence des religions et des communautés différentes. Voyez le départ de toutes ces communautés qui donnaient leur richesse à Istanbul, à Alexandrie, ou même à Tanger. Même les régimes laïcs comme ceux d’Atatürk ont eu du mal a penser un citoyen non-musulman, car la religion n’en demeure pas moins un marqueur d’authenticité nationale.


                        • décurion 13 décembre 2009 16:19

                          @ Jaja,

                          Les auteurs du monde diplomatique, feraient mieux de fermer leur clapet, au lieu de tourner en dérision le slogan de la valise et du cercueil. S’ils avaient posé les pieds dans les rues d’Oran, le 5 juillet 1962, à voir mourrir, hommes, femmes et enfants, chrétiens, juifs et musulmans, ils sauraient sans contestation possible, qu’ils sont des cons sans excuse. Et pour prendre pour votre compte, cette histoire de 200 000 pied-noir, avant confirmation, sachez que pour assumer une histoire, il faut prendre le bon comme le mauvais.
                          Cela dit, je ne doutes pas un instant que l’histoire vous plaise, elle est le double conforme de l’ histoire du FLN.


                        • Le Clem 12 décembre 2009 14:17

                          « Quant aux musulmans d’Europe, il est peut-être temps qu’ils changent de stratégie. On leur demande des ­gages d’invisibilité  ? Qu’ils les donnent  ! Que leurs enfants ­tiennent les guichets des Républiques laïques, qu’ils hantent les studios télé et participent aux élections. Personne ne saura qu’ils ont gardé leur tapis de prière dans un placard et les versets du Coran en mémoire  ! Une fois parvenus aux centres de décision, ils aviseront. Si cela se trouve, en gommant les signes visibles de leur religion, ils auront acquis le pouvoir de les restaurer  ! »

                          Ecrit par Fawzia Zouari.

                          Qui est Fawzia Zouari ? Wikipédia ...
                           
                          " Fawzia Zouari née au Kef, est une écrivaine et journaliste tunisienne.

                          Docteur en littérature française et comparée de la Sorbonne, Zouari vit à Paris depuis 1979. Elle travaille durant dix ans à l’Institut du monde arabe à différents postes dont celui de rédactrice du magazine Qantara avant de devenir journaliste à l’hebdomadaire Jeune Afrique en 1996 "

                          On a donc une dame, étrangere, prof a la Sorbonne, qui nous explique qu’il faut que les muzzs fassent de l’entrisme dans les états Européens pour les noyauter avec l’Islam.

                          Au moins, elle a le mérite d’étre claire cette dame. Et la me vient pour la millieme fois LA question : Qu’est-ce que cette tunisienne fait en France ? 

                          Charter !


                          • sentinelle 12 décembre 2009 14:52

                            @ clem

                            «  »Qu’est-ce que cette tunisienne fait en France ? «  »"

                            va lui demander.....je sais ,je sais ...courageux mais pas teméraire......

                            t’inquiete les muslims n’ont meme pas fait d’entrisme dans les pays dit musulmans , alors n’es aucune crainte c’est pas demain l’avant veille du jour ou ils feront de l’entrisme que ce soit en France ou en europe....


                          • Le Clem 12 décembre 2009 15:06

                            Je sais trés bien ce qu’elle fait en France. La France c’est cent fois mieux que la Tunisie, Paris est une des plus belles ville du monde, gros salaire, vie agréable, etc.

                            Ce que je comprend pas, c’est pourquoi on la fout pas dehors. Qu’est ce que c’est que ces etrangers qui se permettent de donner des lecons dans un pays qui les recoit ? Elle pourrait avoir la politesse de se taire, mais faut croire que c’est pas dans les habitudes des muzzs, y’a qu’a voir Tarik Ramadan dont la famille s’est réfugié en Suisse parce que menacée de mort, et qui passe maintenant ces journées a essayé d’islamiser l’Europe histoire de montrer sa reconnaissance.


                          • sentinelle 12 décembre 2009 15:33

                            ] clem

                            personne ne t’oblige a ecouter tarik ramadan....ou bien serais tu si faible que tu pourrais ceder a ses arguments et te convertir a l’islam....

                            moi qui suis sur de ma foi, j ’ecoute tout le monde...meme bhl et fink avec ces deux nous passons de bon moments de rigolades mes amis et moi,il faut dire que se sont de grands comiques....dans leurs genres...... mais comiques quand meme...je te parle meme pas de la gestuelle....du grand art.....surtout l’exité de fink...la poilade quand il fait tremousser ses bajoues...lol...

                            je ne l’ai jamais vu en spectale sur pied, c’est super d’apres les etudiants de science -po....


                          • Le Clem 12 décembre 2009 16:36

                            Si on me demandes qui je préfere entre un Tarik Ramadan et un BHL ou Finky le clown, c’est vite vu, mais ca n’empeche pas Tarik de m’énerver aussi.

                            Et je préferai me couper un pied que de me convertir a une religion aussi bête que l’Islam, avec en quest star Momo le pilleur de caravane qui a droit a plus de femmes que les autres parce qu’un ange lui a dit, Bouraq le cheval volant, le caillou noir ( une merde de dromadaire séchée ? ) autour duquel il faut tourner, Aïcha mariée a 6 ans et les 1000 vierges du paradis. C’est juste du délire, un espece de code civile de l’époque ( trés efficasse ) adapté des monothéismes du coin, mis en place par un chef de guerre d’Arabie-Saoudite pour étendre son domaine.


                          • abdelkader17 12 décembre 2009 16:40

                            @Clem
                            En islam la polygamie est inscrite dans les textes et chez vous malgré votre discours hypocrite elles est inscrite dans les mœurs.Qui est le plus condamnable celui qui annonce la couleur ou celui qui trompe sciemment sa compagne ou son compagnon ?


                          • Le Clem 12 décembre 2009 17:00

                            Qu’est ce que ca a a voir ? Personne ne trompe sa femme dans les pays Islamiques ? J’aimerai bien voir ca tient ! 

                            Ceci dit je m’en fous completement que des gens soient polygammes. Mais en Europe, normalement, personne ne vit avec ses 9 femmes et 47 gamins. Je suis sur que ca donne d’exellents résultats au niveau scolaire, au niveau de l’équilibre des gosses, etc, et d’ailleurs on le voit bien dans l’incroyable rayonement culturel et technique des sociétés polygammes, mais ca n’est pas notre mode de vie et ca nous dérange en Europe.
                             
                            Et sinon, pour la consanguinité trés develloppé dans les pays islamisés, vous en pensez quoi ?

                            « Ouais nous au moins, on annonce la couleur ! On baise avec nos soeurs et on s’en cache pas comme vous les Européens ! »

                            Heuuu ..


                          • ASINUS 12 décembre 2009 17:40

                            bonjour abdelkader
                            pour faire court et simple
                            je vivrais au coté de l islam
                            je ne vivrais pas sous l islam
                            je ne peux etre plus clair ceux qui veulent l islam ici dessus de tout on le droit
                            d aller le vivre sous d autre cieux .
                            ceux qui voudront et essayeront de me faire vivre sous l islam ici me trouveront inquiet
                            peu etre meme apeuré mais avec mon fusil dans les mains.
                            respect
                            asinus


                          • anty 12 décembre 2009 18:11

                            A quand la polyandrie ?
                            La femme de mon copain me plaît..


                          • armand armand 12 décembre 2009 23:49

                            Abdel se met à faire du Sarko sans le savoir....

                            Commettez un abus, une infraction, un crime s’il le faut, ouvertement, « légalement » - en le justifiant par ceux qui le font dans la clandestinité.

                            Pour ta gouverne, la polygamie c’est imposer à une femme des co-épouses avec autant de droits qu’elle. Et qu’elle n’a pas le droit de refuser. Tandis qu’avoir des maîtresses c’est nettement moins humiliant car, en général, n’épouse n’en sait rien. Et quand elle sait elle peut te foutre dehors.


                          • armand armand 12 décembre 2009 23:54

                            Le Clem,

                            Remarquez, c’est le rêve. Heureux comme un polygame en France. Vous disposez de trois ou quatre épouses qu’on a fait « décohabiter » selon la bonne âme de la mairie de Paris (au dépens des demandeurs de logements sociaux français), comme ça vous leur rendez visite quand cela vous chante comme le Chah Behram Gour, avec ses sept princesses dans sept pavillons, et à chaque coup de b..te (ou presque) vous fabriquez un Français et vous touchez quelques centaines d’euros.
                            Qui a dit que le Paradis c’était pour l’après-vie ?


                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 décembre 2009 14:46

                            Encore un article bien intentionné qui ajoute à la tension religieuse.

                             

                            Dès la première ligne ce texte participe à la confusion ambiante : il établit sans réserve un lien entre la xénophobie et l’islamophobie, également considérées comme des « dérapages ».

                             

                            J’ai déjà dit ailleurs que Sarkozy, qui cherche à récupérer Camus, ferait mieux de demander à ses ministres de le lire. Camus disait que « Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde ». Il faut, pour les mal-comprenants, préciser que "BIEN nommer les chose c’est RETIRER du malheur au monde".

                             

                            La langue française dit parfaitement ce qu’est l’islamophobie : l’islam fait peur et il entraîne en conséquence de l’aversion pour cette religion. Il faut donc chercher pourquoi il fait peur, et que faire pour qu’il cesse de faire peur.

                             

                            Quand des islamophobes se laissent glisser vers la musulmanophobie, c’est-à-dire vers la haine des musulmans, ils se trompent gravement. Il faut combattre très fermement ce dérapage, bien réel celui-là et, hélas, très répandu.

                             

                            L’islamophobie est le résultat très logique, et même selon moi très sain, des nombreuses violences commises dans le monde ces dernières années. À quoi s’ajoutent, chez ceux qui étudient l’islam, les sources coraniques de la violence. Ne pas voir cela ne me semble désormais possible que dans l’aveuglement volontaire.

                             

                            Les violences commises en France au nom de l’islam sont, heureusement, encore limitées. Elles s’expriment surtout dans le mépris de la laïcité républicaine (occupations de rues à l’heure de la prière, exigence de menus islamiques dans les cantines des écoles, de financement public des mosquées…) ou dans le mépris de la femme (niqabs et burkas, piscines séparées…).

                             

                            C’est en exigeant que soit mis fin à ces mépris que les musulmans pacifiques se feront respecter et apprécier. Ils doivent le faire AVEC les plus fermes défenseurs de la laïcité - comme, par exemple, ceux qui s’expriment dans Riposte Laïque - pas en attendant toujours plus de démission de la part du gouvernement et des partis « de gauche » (lesquels masquent dans la complaisance envers l’islamisme leur renoncement à lutter contre l’économisme).

                             

                            Est-ce suffisant ? Je ne le crois pas. Les dernières décennies ont clairement montré que la violence religieuse prend sa source dans la croyance en une « volonté de violence de Dieu » chez tous ceux qui composent l’ensemble monothéiste. La pérennité de cette croyance n’est pas fatale. Elle peut être rejetée DE TOUTES les religions. Comme les croyants pacifiques des autres religions, les musulmans pacifiques doivent exiger qu’elle le soit.

                             

                            J’ai tenté de monter cela dans quatre textes au moins publiés sur ce site (on y accède très vite en tapant agoravox pierre regnier dans une fenêtre de recherche). Mais je voudrais aussi attirer l’attention sur un texte plus ancien qui, en 2010, sera plus que jamais d’actualité : "La Décennie « au profit des enfants du monde » va finir en catastrophe« . C’est ici :


                            http://www.centpapiers.com/la-decennie-au-profit-des-enfants-du-monde-va-finir-en-catastrophe/1633/comment-page-1/ 


                            • sentinelle 12 décembre 2009 15:20

                              @ pierre regnier

                              «  »Encore un article bien intentionné qui ajoute à la tension religieuse.«  »

                               ???? vous avez vu cela ou ?

                              «  »L’islamophobie est le résultat très logique, et même selon moi très sain, des nombreuses violences commises dans le monde ces dernières années.«  »

                              violence commisent par qui ? par el cia et qui tuent un grand nombre de musulmans
                              vous devriez cher monsieur , vous tenir un peu plus informer, vous avez de nombreuses lacunes...

                              «  »"Les violences commises en France au nom de l’islam sont, heureusement, encore limitées. Elles s’expriment surtout dans le mépris de la laïcité républicaine (occupations de rues à l’heure de la prière, exigence de menus islamiques dans les cantines des écoles, de financement public des mosquées…) ou dans le mépris de la femme (niqabs et burkas, piscines séparées…). «  »« 

                              l’occupation temporaire, c’est a dire uniquement le vendredi pour la grande priere pendant une demi heure des trottoires, n’est pas une violence cher monsieur, mais une reponse au manque de place pour les fidels...

                              l’exigence de menus hallals, laseule chose que les musulmans demandent c’est pas de viande qui peut etre remplacer par un bout de poisson ou un oeuf, cela met il la ripouxblique en danger...

                              financement public des mosquée ???? ou nous avons des problemes financiers pour la construction de notre mosquée , donc si vous avez des tuyaux je suis preneur...

                              le rest est a l’avenant....que des conneries et ça veut donner des leçons....lol

                               »"C’est en exigeant que soit mis fin à ces mépris que les musulmans pacifiques se feront respecter et apprécier. Ils doivent le faire AVEC les plus fermes défenseurs de la laïcité«  »

                              donc pour etre respectés et appreciés , les muslims doivent cesser d’etre muslims.....

                              là c’est le ponpon...vous etes un marrant vous , j’ai pas dit clown car j’ai du respect pour les artistes........

                              muslim


                            • abdelkader17 12 décembre 2009 15:52

                              @Pierre

                              "L’islamophobie est le résultat très logique, et même selon moi très sain, des nombreuses violences commises dans le monde ces dernières années. À quoi s’ajoutent, chez ceux qui étudient l’islam, les sources coraniques de la violence. Ne pas voir cela ne me semble désormais possible que dans l’aveuglement volontaire."

                              Vous avez peur ?que doivent donc ressentir les musulmans des pays dévastés par les expéditions de néo croisés ?
                              Vous nous demander de nous joindre aux fascistes de riposte laïque, c’est la meilleur celle là !
                              Demander nous simplement, de nous faire les relais serviles de l’agenda idéologique des néo-conservateurs américains,c’est pitoyable, qu’est ce que la France est tombée bas !
                              Tous les racistes sortent du bois,mais non ils ne sont pas racistes seulement islamophobe.
                              L’islamophobie ou la construction d’un racisme respectable.


                            • anty 12 décembre 2009 16:53

                              @régnier

                              On peut apprécier les étrangers pratiquants l’islam en tant qu’être humains tout en restant ferme sur ses idées face à cette religion c’est notre droit.


                            • bek 12 décembre 2009 15:48

                              « Les dernières décennies ont clairement montré que la violence religieuse prend sa source dans la croyance en une »volonté de violence de Dieu« chez tous ceux qui composent l’ensemble monothéiste »

                              Heureusement qu’ont ne vois pas des chars iraquiens à Paris ni à Zurich d’ailleur , ce qui n’est pas le cas des pays musulmans ou se construisent de plus en plus de bases militaires coloniales, pendant qu’ont interdisent aus muslim de prier sur les trottoirs faute de lieux de prières.

                              Bush, est sunnite ?? lui qui a exterminé des millions de musulmans chez eux et pas à Neuilly, avec la complicité flagrante de Blair fraichement converti au catholicisme ??? ...




                              • Ornithorynque Ornithorynque 12 décembre 2009 16:00

                                Le droit des peuples à disposer d’eux même, c’est la clef.

                                ça vaut pour les algériens en 1954, pour les Suisse en 2009, et pour les Français aussi.

                                Les immigrés doivent avoir en france des droits identiques aux pieds noirs en algérie.

                                Ou alors je ne comprends plus rien


                                • DESPERADO 12 décembre 2009 17:58

                                  @Ornithorynque
                                  En Algérie les pieds noirs avaient des droits supérieurs aux algériens.


                                • Ornithorynque Ornithorynque 12 décembre 2009 21:58

                                  Les pieds noirs n’ont eu qu’un seul droit : partir ou être égorgés.

                                  Ils sont partis.

                                  Et quelque dizaines de milliers qui ne sont pas partis assez vite, ont été égorgés, après avoir assisté aux tortures que les valeureux combattants de l’indépendance ont infligé à leurs enfants de moins de dix ans, avant d’éventrer leur femme...

                                  Cette histoire est importante


                                • DESPERADO 13 décembre 2009 15:07

                                  oui ornitho
                                  On connait la chanson.
                                  Rien ne t’empêche de mettre en action ton beau projet, je suis sûr que tu trouveras des gens pour te suivre.
                                  Je te conseil d’aller chercher du côté des hopitaux psychiatriques.


                                • frédéric lyon 12 décembre 2009 16:27

                                  On tente de circonscrire le problème en assimilant l’Islam à une religion.


                                  Or l’Islam n’est pas une religion de même que le Coran n’est pas un texte religieux. 

                                  D’ailleurs les musulmans eux-mêmes se tuent à nous le dire ! 

                                  Lisez Ali, un peu plus haut sur ce fil, qui nous dit que l’Islam est un « mode de vie ». C’est une façon un peu maladroite de s’exprimer, mais Ali a le mérite de poser le problème que d’autres souhaitent au contraire occulter. 

                                  Ce qu’Ali vient nous dire c’est que l’Islam est une conception totalitariste de la société qui englobe et régente tous les traits de la vie personnelle et collective des individus qui y adhèrent.

                                  Et c’est bien celà qui est fâcheux, car le Coran qui est le texte fondamental de l’Islam, est un texte clairement violent, antiégalitaire, discriminatoire et antidémocratique.

                                  Ceux qui ont toléré que cette idéologie pernicieuse s’installent en France, pour des raisons bassement électoraliste, ont mis en danger la sécurité publique, la démocratie, les droits et la dignité des femmes, les principes de la laïcité de l’Etat, en pensant que leurs petits protégés, à qui ils ont ouvert en grand les portes de notre République, sauraient remercier dans les urnes leurs bienfaiteurs.

                                  Ceux là n’ont qu’une seule crainte désormais : celle de se voir réclamer des comptes ! 

                                  • DESPERADO 13 décembre 2009 15:13

                                     Fred de lyon
                                    Que proposes tu comme solution ?
                                    Parce que il manque un pan dans ton analyse, quelle est la conclusion ?
                                    Que vas tu faire des musulmans ?
                                    Comme je te l’ai déjà dit, achètes toi une lance et un cheval et va faire le mariole sur tes champs de batailles fantasmés.
                                    Tu as le discours classique du fasciste de base.
                                    Tu n’es pas un problème , tu as un problème.
                                    Je vais finir par investir dans une clinique de réhabilitation des racistes pathologiques.


                                  • beuhrète 2 12 décembre 2009 16:44

                                    Extraits d’un article du Monde.

                                    « Quand on est prêtre en banlieue on ne peut pas faire fi de l’islam », témoigne Régis Charre, qui vit seul dans l’imposante cure de Vaulx-Village. Cet ancien dessinateur industriel « gère » quatre églises, qui réunissent 2 % de la population, dans un environnement marqué par une forte pratique de l’islam. Comme tous les prêtres et imams militants du dialogue interreligieux, il défend l’intérêt de ces échanges pour la qualité du « vivre ensemble » et l’approfondissement de la foi de chacun. "En s’expliquant les uns aux autres comment on se rapproche de Dieu on s’enrichit", témoigne en écho Faouzi Hamdi, le responsable musulman de Vaulx-en-Velin. (...)

                                    "Pendant le ramadan, je participe à la rupture du jeûne avec une dizaine de paroissiens« , se félicite le prêtre de Vaulx-en-Velin. »Pour Noël, le responsable musulman nous a souhaité bonne fête à l’église ; il a été applaudi", témoigne aussi Jacques Purpan, prêtre à Saint-Fons. Convaincu de l’importance de « connaître l’autre », il a fait visiter la mosquée aux élèves du lycée privé... et attend que ceux de l’école coranique viennent voir l’église... "On se rejoint aussi autour du soutien aux sans-papiers", ajoute Régis Charre. En revanche, pour l’action sociale et caritative, la coopération est inexistante.

                                    Si les relations entre responsables catholiques et musulmans sont de l’avis général « bonnes et basées sur la confiance », chacun est bien conscient des réticences qui, des deux côtés, freinent la rencontre entre croyants. "La concentration de Maghrébins dans les quartiers populaires ne facilite pas les échanges avec les cathos lambda", juge le père Charre. Ces derniers ne voient pas d’un bon oeil les mariages mixtes dans lesquels l’islam s’impose, surtout à la naissance des enfants.

                                    "Dans les milieux populaires, on constate une difficile cohabitation« , reconnaît le prêtre de Saint-Fons. »Que l’on ne puisse plus acheter de saucisson dans les boucheries du quartier, ça a le don de « taquiner » les Gaulois« , raconte l’ancien prêtre-ouvrier.

                                     »Il est vrai aussi que les fidèles musulmans ne sont pas des militants du dialogue interreligieux", reconnaît Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon. « L’islam manque encore de cadres pour l’organiser », explique M. Gaci, qui juge que "nombre de musulmans, convaincus de détenir la vérité, ne voient pas l’intérêt de dialoguer".


                                    • abdelkader17 12 décembre 2009 16:53

                                      @calmos
                                      la connerie ça se soigne,quand on est contaminé par le racisme c’est beaucoup plus difficile.


                                    • anty 12 décembre 2009 16:59

                                      J’aime les conneries de Calmos.

                                      Si tout le monde était raciste comme ce Calmos il n’y aurait pas de racisme.

                                      On ne peut dire autant pour toi .


                                    • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 16:56


                                      L’Islam véridique ne serait être touché, surtout par des personnes venues tout droit des ténébres, l’Islam c’est la lumière et un seul de ses éclats peut éclairer un monde vivant dans l’obscurité comme actuellement, que peuvent ils vraiment faire contre l’Islam avec toutes leurs gesticulations, en vain, c’est comme si l’on demandait à une personne de décrocher la lune. 


                                      Les detracteurs de l’Islam ne sont rien.


                                      Ce sont des rats, leur monde est celui des tenebres, du profits, de l’argent,du materielisme, de la perversion et de la jouissance. 

                                      A quoi nous sert la modernité si elle nous aliène ? 

                                      A quoi nous sert la technologie si elle nous asserve ? 

                                      A quoi nous sert la richesse si notre voisin reste pauvre ? 

                                      A quoi nous sert de rire lorsque notre voisin pleure ?


                                      Ce que les non-musulmans ignorent c’est que la soumission à Dieu est libératrice.Quand on ne craint que Dieu, on se libére de la peur. Quand on ne se soumet qu’à lui,on devient maître de soi-même au lieu de ses caprices. 

                                      Et ça ne nous empéche pas de respecter les lois de la république et de vivre en parfaite harmonie avec nos concitoyens , ce que je vis au quotidien car ne croyez pas qu’Agoravox c’est la vie , c’est donné beaucoup d’importances à 2 ou 3 trolls sionistes à multiples pseudos avec une poignée de rastons alcooliques .




                                      • Le Clem 12 décembre 2009 17:21

                                        Oulala, les islamofolles attaquent. Ils ont vu la lumiere et ils nous le font savoir.

                                        Mais mince ! Puisqu’on vous dit d’être discret et d’attendre le bon moment pour niquer la gueule des mécréants ! Calmos a raison, vous n’écoutez pas les consignes ! 

                                        Bon la, aprés un paragraphe illuminé, personna-nongrata traite les gens qui critiquent l’Islam de rat ... Bouais ... Bof ... Pas terrible comme profil bas ... Le mécréant pourrait se douter de quelque chose.

                                         Mais il a écouté ! Alors il se ratrappe bien a la fin « Mais ji rispecte li lois di la ripoublique, j’ime tout le monde, ji li jure ! » Ouf, on a affaire a un gentil muzz compatible avec la république. Une seconde j’ai eu un doute. Et sinon, ca avance comme vous voulez l’Islamisation de l’Europe ?


                                      • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 18:27

                                        Non connard je respecte mes semblables et c’est des gars comme toi que je combat et combattrai jusqu’a mon dernier souffle .


                                        Je suis en paix et je viens en paix mais tu déclares la guerre à l’Islam .





                                      • Le Clem 12 décembre 2009 18:51

                                        Pas la peine de te fatiguer, on sait déja tous trés bien que partout ou l’Islam dirige, il est impossible pour les gens de le critiquer.


                                      • Eloi Eloi 12 décembre 2009 19:06

                                        L’Islam véridique

                                        C’est quoi ?


                                      • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 19:35

                                        C’est l’opposé de ce que vous rapporte les mass-médias sionistes .


                                      • Png persona-nongrata 13 décembre 2009 03:07

                                        Mais t’es un grand malade , tu pues la haine à des kilométres , tu t’es fais piquer ta femme par un arabe ou quoi ???

                                        Pendant que Khaddafi ou encore le président turc n’en sont qu’a des déclarations les forces sionisto-croisés massacrent et humilient les peuples musulmans aux quatre coins du monde éspéce de pecno menteur et fourbe devant les saoudiens qui enrichissent ton pays et à eux tu leur donne ton cul sans broncher .

                                        Parce que tu aimes ça petite pute élévée dans la haine de l’autre , a 4 pattes devant les forts et tyrannique avec les opprimés .





                                      • armand armand 13 décembre 2009 10:52

                                        grat-mit-uns,

                                        T’a l’air d’être particulièrement démangé par des images de cul...
                                        Fais-toi soigner, ou fais-toi plaisir...
                                        Et ça ne sert à rien, tes prêches sanctimonieuses qui ne s’adressent qu’à des convaincus. Tu te fatigues pour rien, on n’est pas rue Myrrha ici.

                                        Et puis surtout dans tes jérémiades (cherche dans le dico) contre les « sionisto-croisés » n’oublie pas que les plus gros massacreurs de muzz dans le monde actuellement (et depuis toujours) ce sont les autres muzz.
                                        Apparemment, vous aimez ça, en famille.
                                        Mais qu’un autre ose s’opposer à vous, et c’est l’hystérie collective.


                                      • Png persona-nongrata 13 décembre 2009 12:00

                                         @ La chienne bis ,



                                        Wé tu fais bien de le remarquer les premiers à souffir du terrorisme international sont encore les musulmans ...

                                        Des attentats toujours revendiqué par AL MOSSAIDA , tu sais les mêmes qui ont fait l’attentat du 11 septembre et qu’on a surpris entrain de danser juste aprés l’éffondrement des tours en ayant pris soin bien sur d’envoyer des centaines de sms aux cousins pour ne pas venir ce jour au WTC travailler !!!

                                        A qui profite le crime ??

                                        Jamais un musulman ne tuera un innocent et encore moins un autre musulman ceci est bien la marque de fabrique de tes maitres talmudistes.

                                        Allez A+ pervers.

                                      • claude claude 13 décembre 2009 12:31

                                        @ personna non grata,

                                        A quoi nous sert la modernité si elle nous aliène ? 

                                        A quoi nous sert la technologie si elle nous asservit ? 

                                        A quoi nous sert la richesse si notre voisin reste pauvre ? 

                                        A quoi nous sert de rire lorsque notre voisin pleure ?
                                        excusez-moi, mais chez les musulmans, il y a aussi 2 poids et 2 mesures : en effet, les très religieux émirats arabes et l’arabie saoudite, emploient des dizaines de milliers d’indonésiens, philippins,indiens, africains... pour construire leurs buidings et transformer leur pays, ce dans des conditions de travail quasi hinumaines et pour des salaires de misère. de plus, cest hommes sont parqués dans des baraquements insalubres.

                                        il n’y a pas que la « soumission à dieu » qui est libératrice (toutes les religions racontent cela dans leur cathéchisme), se soumettre, c’est abdiquer sa liberté de pensée.

                                        nombreux sont les libres penseurs, les athées qui ont oeuvré ou qui oeuvrent dans le respect des hommes et de la planète.

                                      • Png persona-nongrata 13 décembre 2009 12:48

                                        Mais ça consiste en quoi de me balancer l’exemple saoudien ? Non mais sérieusement un pays qui est à toujours soutenu l’impérialisme américain et la colonisation de la Palestine et qui à coup de milliards de pétro-dollars investis dans des paradis fiscaux ou recycler dans des construction pharaonique avec effectivement des esclaves pour main d’oeuvre .

                                        Qu’est ce que l’Islam viens faire la dedans ? En quoi l’Islam est coupable de la cupidité des princes saoudiens ?

                                      • DESPERADO 13 décembre 2009 15:28

                                        @armand
                                        Cette phrase n’est pas de Erdogan.
                                        Mais sache qu’il faudra que tu comprennes que ton raisonnement n’est pas viable.
                                        La démographie mondial va dans le sens des pays non occidentaux, pour continuer à exister les occidentaux ont besoins des étrangers, un rapport de l’Onu explique qu’il faudra augmenter l’immigration vers l’Europe pour que les européens puissent continuer à profiter de meur sacro saint système de redistribution des pensions.
                                        Mais je vois que votre attention est fixé sur les musulmans.
                                        Sachez qu’il y aura de plus en plus de musulmans en proportion du au fait démographique et non à un prosélitysme fantasmé.
                                        Par contre si votre objectif est la désilamisationdes musulmans, sache que toute religion se nourrit de la persecution, souvenez vous les catholiques, les protestants,les juifs...
                                        Ces religions ont elles disparus ?
                                        Par contre la différenciation religieuse provoque dans l’histoire une vonlonté irrationnel d’haniliation de l’autre.
                                        Sachez que ce processus est maintenant identifié et que les victimes potentielles de ce processus sont averties.
                                        Je pense que vous vous trompez de cible.
                                        Ou alors c’est pathologique, et là ...



                                      • claude claude 13 décembre 2009 21:25

                                        tout simplement pour vous dire que dans toutes les religions il y a des tartuffes, des« pharisiens », plus attachés à la forme qu’au fond. et leur attachement à l« l’impérialisme américain » n’a rien à voir dans leur manière de se conduire sans respect des autres.

                                        d’être respectueux de la loi de dieu, ne les empêche pas d’exploiter la misère humaine. je soutiens, que la religion doit rester dans la sphère prvée et ne pas intervenir dans le gouvernement des hommes.

                                        chacun étant libre de croire, de pratiquer une religion, mais les affaires de la cité doivent rester laïques


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed 12 décembre 2009 17:01

                                        @frédéric lyon ((xxx.xxx.xxx.85) 12 décembre 16:27) de la Fourvière du vieux forum périmé !

                                        « Or l’Islam n’est pas une religion de même que le Coran n’est pas un texte religieux. »

                                        Tout dépend en effet de la définition que l’on se donne ! Mais la Vérité est celle-la :

                                        En premier il y’avait la religion juive, l’érosion des valeurs et de la foi devait conduire à son remplacement, du moins à sa Réforme ceci est l’ordre naturel des choses ; ce que Jesus Juif, homme et fils de l’homme devait entreprendre !

                                        Mais il y’a eu le Calvaire perpétré par les Romains et les Juifs...

                                        La « Religion chrétienne » est simplement le Grand silence autour du complot qui s’en est suivi après l’élimination de Jésus ! Il n’y a rien dans le Nouveau Testament !

                                        L’Empereur chrétien du Vatican trône aujourd’hui sur le corps des « premiers chrétiens » terrassés par la culpabilité et qui construisaient volontairement leur martyr !

                                        Après l’échec de Jésus, Mohammed devait continuer la mission de Dieu ; l’aventure des croisades n’étaient que le retour sur les lieux du crimes...

                                        Non apprenti canut, l’islam n’est pas une religion pour les hypocrites et les criminels !

                                        Mohammed.


                                        • anty 12 décembre 2009 17:44

                                          N’oublie pas qu’avant les croisés mohamed le prophète entra à Jerusalem et massacra toute la population 


                                        • Shaytan666 Shaytan666 12 décembre 2009 18:13

                                          Mohamed, vous devez avoir un sérieux problème d’identité et surtout de confiance en vous.
                                          Pourquoi ne savez vous pas écrire normalement, vous devez TOUJOURS mettre vos textes en gras, cela équivaut à crier pour vous faire entendre.


                                        • bek 14 décembre 2009 11:56

                                          « N’oublie pas qu’avant les croisés mohamed le prophète entra à Jerusalem et massacra toute la population »

                                          Si le ridicule ne tue pas !!!

                                          On vois bien que excès de Big Mag et les clips UMP sont nocives pour tes neurones... 


                                        • aladin aladin 12 décembre 2009 17:39

                                          Qui ressemble le plus au Prophète Jésus (sur lui la paix) ?

                                          Titre original : « Jesus freaks » ou « les « fous » de Jésus »

                                          (Mémoires d’un converti à l’Islam)

                                          Regardons ensemble ces quelques exemples :

                                          Les bonnes manières

                                          Jésus (sur lui la paix) appelait au salut et évitait la parure d’ici-bas. Combien de chrétiens « vertueux » se conforment à son profil qui nous dit « ce n’est pas juste les dimanches » ? Maintenant, combien de musulmans qui « prient cinq fois par jour tous les jours de l’année » s’y conforment ?

                                          Jésus (sur lui la paix) parlait avec humilité et gentillesse. Il n’avait pas pour habitude d’en rajouter. Lorsque l’on réfléchit sur les paroles de Jésus, on n’imagine mal des représentations théâtrales. Il était un homme simple, connu pour ses belles qualités et sa véracité. Combien de prêcheurs et combien d’évangélistes suivent son exemple ?

                                          Jésus enseignait à ses apôtres à offrir les salutations de « Paix » (Luc 10:5), puis montre l’exemple : « Que la paix soit avec vous ! » (Luc 24:36, Jean 20:19, Jean 20:21, Jean 20:26).

                                          Qui perpétue encore cette pratique cela de nos jours, les chrétiens ou les musulmans ? « Que la paix soit avec vous » est la signification de la salutation de l’Islam « As-salamou ‘alaykoum ». Tout aussi intéressant, on trouve cette salutation dans le judaïsme aussi (Genèse 43:23, Nombres 6:26, Juges 6:23, 1 Samuel 1:17 et 1 Samuel 25:6).

                                          Les pratiques religieuses

                                          Jésus (sur lui la paix) a été circoncis (Luc 2 :21). Mais Paul enseignait que cela n’était pas nécessaire (Romains 4 :11 et Galates 5 :2). Les musulmans eux croient en son obligation.

                                          Jésus (sur lui la paix) ne mangeait pas de porc, afin de rester sur la loi de l’Ancien Testament (Lévitique 11 :7 et Deutéronome 14 :8). Les musulmans croient aussi que le porc est interdit. La majorité des chrétiens… et bien

                                          Jésus (sur lui la paix) ne donnait ou ne recevait d’intérêts usuraires, pour se conformer à l’interdiction de l’Ancien Testament (Exode 22 :25). L’intérêt usuraire est interdit dans l’Ancien Testament et dans le Coran, tout comme cela a été interdit dans la religion de Jésus. Les économies de la plupart des pays chrétiens actuels sont, quoi qu’il en soit, réglées sur l’intérêt.

                                          Jésus (sur lui la paix) n’a jamais commis la fornication, et s’abstenait de tout contact extra-marital avec une femme. À l’exception de l’accomplissement des rites religieux et de l’aide aux nécessiteux, Jésus n’a jamais ne serait-ce que toucher une femme autre que sa mère. Les juifs orthodoxes pratiquants ont maintenu cette pratique jusqu’à maintenant, en concordance avec l’Ancien Testament. Pareillement, les musulmans pratiquants ne serrent pas la main aux personnes de sexe opposé. Est-ce que les assemblées chrétiennes qui recommandent les « Serre ton voisin dans tes bras » et « Embrasse la mariée » peuvent prétendre faire de même ?

                                           

                                          Les adorations cultuelles

                                          Jésus (sur lui la paix) se purifiait rituellement avant chaque prière, perpétuant en cela la pratique des pieux Prophètes qui l’ont précédés (voir Exode 40:31-32 en référence à Moïse et Aaron). Et telle est, de nos jours encore, la pratique rituelle des musulmans.

                                          Jésus (sur lui la paix) priait en se prosternant (Matthieu 26 :39), tout comme le faisaient les autres Prophètes (Néhémie 8 :6, concernant Esdras et son peuple, Josué 5:14 concernant Josué, Genèse 17:3 et 24:52 concernant Abraham, Exode 34:8 et Nombres 20:6 for Moïse et Aaron). Qui prie de cette manière de nos jours, les chrétiens ou les musulmans ?

                                          Jésus (sur lui la paix) a jeûné pendant plus d’un mois (Matthieu 4:2 and Luc 4:2), tout comme l’ont fait les vertueux avant lui (Exode 34:28, I Rois 19:8), et comme le font les musulmans durant le mois de jeûne du ramadan.

                                          Jésus (sur lui la paix) a effectué le pèlerinage rituel, comme tous les juifs orthodoxes aspirent à le faire. Le pèlerinage des musulmans à La Mecque est bien connu, et une allusion y est d’ailleurs faite dans la Bible.

                                           

                                          La croyance

                                          Jésus (sur lui la paix) enseignait l’unicité de Dieu (Marc 12:29-30, Matthieu 22:37 et Luc 10:27) comme l’exprime de manière cristalline le tout premier commandement (Exode 20:3). Nulle part, il proclame la Trinité, explicitement.

                                          Jésus (sur lui la paix) se déclarait lui-même homme et Prophète de Dieu (voir précédemment), et nulle part il s’attribue une quelconque divinité ou une parenté divine.

                                          Quel dogme est le plus en accord avec les points précédents – la Trinité ou le Monothéisme pur de l’Islam ?

                                          En résumé, les musulmans semblent être les « fous » de Jésus des temps modernes, si l’on vise par cette expression ceux qui vivent selon les Lois de Dieu et l’exemple de Jésus.

                                          Carmichael remarque que « quant à la génération toute entière succédant à la disparition de Jésus, ses disciples étaient des juifs pieux et fiers de l’être, ils avaient attiré en leur sein des membres des catégories religieuses actives et n’avaient pas dévié de l’application des lois, ne serait-ce des plus cérémoniales et des plus exigeantes d’entre elles »

                                          Quelqu’un pourrait donc se demander ce qu’il a bien pu se passer entre les pratiques de la première génération des disciples de Jésus et les chrétiens que l’on connaît actuellement. En parallèle, on ne peut qu’avoir de l’estime envers les musulmans du fait qu’ils illustrent les enseignements de Jésus plus que ne le font les chrétiens.

                                          De plus, on doit garder en tête que l’Ancien Testament avait annoncé l’avènement de trois Prophètes. Jean le Baptiste et Jésus Christ étaient le premier et le second. Jésus Christ lui-même a prédit la venue du troisième et dernier. Donc, l’Ancien et le Nouveau Testament parlent tous deux d’un ultime Prophète, et nous serions vraiment dans l’erreur si l’on ne songeait pas un seul instant à ce que cet ultime Prophète soit Mohammed, et que l’ultime révélation soit celle de l’Islam.

                                          Ecrit par Laurence B. Brown

                                          Traduit de l’anglais par Imrane Abou Shouayb

                                          Relu et édité par Abu Hamza Al-Germâny


                                          • anty 12 décembre 2009 17:56

                                            Oui et alors ? que voulez-vous dire plus clairement ?

                                            Des affirmations concernant Jesus pas vraiment prouvées car nous ne possédons pas assez des documents sur cette période.

                                            Jesus n’a jamais commis de fornication on n’en sais rien

                                            et à mon avis ce gars n’a pas été sensible aux charmes féminins comme tous les hommes
                                            de toute façon ce n’est sur ce genre de détails qu’on le juge et qu’on l’aprécie.


                                          • anty 12 décembre 2009 18:03

                                            ce n’est pas sur ce.....
                                            ....


                                          • Shaytan666 Shaytan666 12 décembre 2009 18:18

                                            Rien que des bêtises, l’ultime prophète est Raël (la paix et la bénédiction de Vénus sur lui)


                                          • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 18:38

                                            C’est ce que l’on appelle de la théologie comparative apparement c’est une science qui vous échappe , voici un résumé de la démonstration d’Aladin qui ne cite que LA BIBLE .

                                            Aprés y croire ou non n’est pas la question :

                                            Dans cette brillante démonstration basé que sur des versets du nouveau testament l’auteur analyse les faits , dires et comportement de Jésus :

                                             SELON LA BIBLE JESUS EST MUSULMAN CAR :

                                            -Il a toujours dis d’adorer l’Unique Dieu 

                                            -Il était circonscis .

                                            -Il ne disait pas « bonjour » mais « que la paix soit sur vous » ( salam aleykoum)

                                            -Il ne mangeait pas de porc

                                            -Il priait prosterné ( la face contre terre pour reprendre l’expression biblique)

                                            Il n’y aujourd ’hui que les musulmans qui imite Jésus à la perfection :) :) :)

                                            C’est irréfutable.



                                          • taleb2.0 12 décembre 2009 19:59

                                            Par conséquent il n’existe plus de Chrétiens depuis belles lurettes mais que des « Pauliens »


                                          • Le Clem 12 décembre 2009 20:48

                                            Les christianismes d’aujourd’hui vient en grande partie des Européens de l’empire romain qui se sont converti lentement, sur plusieurs siécles, a cette nouvelle religion.

                                            Ils l’ont adapté en gardant le fond, a savoir le message sur le respect des autres, de la vie, etc, ce qui était une immense avancé dans un monde antique plutot violent, ou les gens allaient au spectacle voir des types se faire bouffer par des lions comme on va au cinema. 

                                            Et il faut vraiment etre un muzzs ou un juif débile pour croire que Dieu, le gand barbue dans les nuages, en a quelque chose a foutre que vous mangiez ou pas du cochon, que vous vous laviez les mains ou que vous vous coupiez le bout de la bite. C’est juste des regles de santé public écrite par des gens tous ce qu’il y a de plus humain, que vous tous, bande d’imbéciles, prennaient comme un message direct de dieu le pére. C’est comme l’interdiction de l’alcool. C’est pas une mauvaise chose en soit, mais qu’est ce que ca a a voir avec Dieu ? De la santé public encore une fois. Et avec ces délires de prendre des trucs écrit y’en des siécles pour argent comptant, ca fini par des juifs orthodoxes qui ont deux fours parce que la viande et le lait ne doivent pas se toucher et qui mettent des minuteries aux interrupteurs pour ne pas avoir a les allumer eux-même au Shabat. Moi j’appel ca de la folie.
                                             
                                            Expliquez nous pourquoi vous pouvez pas manger de cochon qu’on se marre. La vrai raison je la connais, c’est que c’est une viande qui est mauvaise dans les pays trop chaud, mais la raison de l’Islam ? Surement un gros tas de connerie, encore une fois, genre « l’animal a les pieds fourchus ! »

                                            Comment vous voulez que des gens qui croient et suivent des regles aussi stupides se dévelloppent ? Aucune rationalité, ca ne fait pas bon ménage avec les temps modernes. D’ou la rammasse total des pays muzzs, pas foutu de fabriquer quoi que se soit. Ben forcement, ils sont trop occuper a se marrier entre cousins et a chercher la Mecque avec une boussole.


                                          • claude claude 12 décembre 2009 17:41

                                            bonjour,

                                            ce qui me gène dans le texte des auteurs c’est la confirmation, involontaire, de l’amalgamme étranger = musulman, islam= danger.

                                            nous vivons dans un pays laïque et républicain, c’est à dire que toutes les religions ont le droit d’être pratiquées ouvertement, à condition de respecter les lois de la république.

                                            le catholiscisme fut religion d’état depuis clovis jusqu’en 1905, date de la séparation de l’église et de l’état. il a marqué la construction du royaume puis de la nation de france.
                                            mais à partir du siècle des lumières, d’autres personnalités issues de communautés confessionnelles diférentes ou athées, on fait de la france ce qu’elle est aujourd’hui.

                                            plus que l’apport d’un pays, ou d’une religion, ce sont les personnes qui ont enrichit « l’identité française » : charpack, zidane, picasso, marie curie, ..., ce sont ces millions de travailleurs immigrés qui ont donné leur force de travail, leur intelligence, ces soldats qui ont laissé leur vie pour la france afin (re)construire un état moderne. les réduire à un état religieux est terriblement réducteur : la vraie vie c’est sur terre, pas dans un au-delà qui risque de se faire attendre si l’on dispose d’une très bonne santé.

                                            la religion fait partie du domaine privé. c’est pourquoi, elle se doit de rester discrète et non ostentatoire... je pense que la réaction serait tout au tant violente envers les catholiques ou les protestants, si on avait l’impression qu’ils faisaient du prosélytisme. 
                                             
                                            l’important c’est de vivre en « honnête homme » ou en « honnête femme » en ne perdant pas de vue que le respect doit être mutuel.


                                            • anty 12 décembre 2009 18:01

                                              honnête femme ,honnête homme ce n’est pas toujours possible honnêtement dit
                                              mais en tout cas tendre vers ce idéal si c’est réalisable, pourquoi pas.


                                            • anty 12 décembre 2009 18:16

                                              Ce n’est pas une idéologie, il faut être honnête.


                                            • Shaytan666 Shaytan666 12 décembre 2009 18:20

                                              Zidane, c’est de l’humour j’espère, et pourquoi pas Noah tant qu’on y est.


                                            • claude claude 12 décembre 2009 23:56

                                              zidane fut longtemps la personnalité française la plus appréciée avec l’abbé pierre.

                                              ce que je veut dire, c’est que dans tous les domaines, qu’ils soient, scientifiques, intellectuels, sportifs ou plus anonymement, des personnes,qui vont au boulot tous les jours, les émmigrés ou fils de... ont aussi contribué à la grandeur de la france.


                                            • Simon Simon 12 décembre 2009 18:01
                                              (réaction à tiède)

                                              Faudrait un peu penser aux populations autochtones européennes, elles en ont pris plein la gueule ces dernière 40 années, à cause des politiques qu’elles ont subis. On ne leur à rien demandé. A part les traîter de racistes…
                                              Le discours multiculturaliste vendu par la télé et les politiques n’a pas pris tant que ça. Est ce parce que nous sommes (allé je me met dedans…) profondement racistes ? J’ai dans ma propre famille beaucoup de gens venant « d’ailleurs » donc la question n’est pas là. Ce n’est pas les gentils et pauvres enfants d’immigrés opprimés contre les méchants blancs racistes et faschos. Ce n’est pas le bien contre le mal.
                                              Un peu d’autocritique serait la bienvenue. On fait la nôtre en permanence (nous sommes des racistes xénophobes, notre histoire n’est qu’une suite ininterrompue de crime, etc etc…). Tout ça pour dire qu’il n’y a pas que le français musulman (souvent d’origine immigré) qui se fait pointer du doigt par les autres au point de se sentir attaqué (ce qui est facilement compréhensible, la politique nationale, européenne et internationale de l’empire n’est pas très favorable aux musulmans en ce moment…).
                                              Essayez (parce que c’est dur) de comprendre le sentiment du français « autochtone » (j’ai pas d’autres mots, « de souche » faisant fascho pour certains, difficile de trouver les mots justes), qui se fait baiser en permanence par ses élites (comme « vous », nous avons les mêmes) et qui se fait traîter de raciste à longueur de temps ALORS QUE LE PROBLÈME N’EST ABSOLUMENT PAS LÀ.

                                              commentaire très brouillon, j’ai la flème de mettre en forme.






                                              je vous mets l’intervention d’Abert Ali, faites-vous vôtre opinion, je pense qu’il propose de bonne solutions (même si il va un peu loin dans sa logique)






                                              • DESPERADO 13 décembre 2009 15:36

                                                Les autochtones n’est pas un concept figé.
                                                Ceux qui ramassaient les poubelles dans les années 70 étaient portugais, maintenant ils sont d’origines africaines.


                                              • Shaytan666 Shaytan666 13 décembre 2009 17:05

                                                Oui mais les Portugais eux étaient chrétiens et ils ne nous faisaient pas ch*** avec leur bêtises, ils ne réclamaient rien, il buvaient du vin et mangeaient du cochon, voilà !  smiley


                                              • décurion 13 décembre 2009 17:23

                                                Les portugais exerçaient le plus souvent dans le batiment.
                                                Dans les années 70 , le ramassage des ordures ménagères, étaient encore le plus souvent le fait des municipalités, et donc assurés par des employés municipaux.


                                              • DESPERADO 14 décembre 2009 01:20

                                                Oui tatan666
                                                Et surtout il se laissait tabasser gentillement sans broncher.
                                                Tu me fais rire, les sportugais et les polonais sont ceux qui ont le plus souffert du racisme lors des différentes vagues d’immigrations, ratonades, pogromes etc..


                                              • anty 12 décembre 2009 18:31

                                                Je précise encore et toujours à chaque fois qu’ilya un forum sur ce sujet :

                                                Chaque année environ 40 000 de français se convertissent à l’islam et en majorité de femmes ce qui d’ailleurs m’a toujours étonné.

                                                On ne peut pas vraiment se voiler la face et constater que maintenant il faut réfléchir à des solutions pour intégrer les musulmans dans notre république de manière acceptable pour ne pas trop abîmer notre République et notre population.


                                                • Shaytan666 Shaytan666 12 décembre 2009 18:38

                                                  Faudrait vous mettre d’accord sur les chiffres, hier soir un imam disait encore que l’on estimait à 60 000 le nombre de Français (sous-chien) convertis à l’islam. C’est pas par an c’est un total.


                                                • Png persona-nongrata 12 décembre 2009 18:43
                                                  @Shit-âne

                                                  A travers l’emploi du mot « sous-chien » vous montrez une fois de plus à quel point votre racisme est dégoulinant....



                                                • anty 12 décembre 2009 21:10

                                                  J’ai lu cette information sur plusieurs sites 40 000 conversions me semble plausible compte tenu du nombre des musulmans en France 7à8 millions.


                                                • Shaytan666 Shaytan666 13 décembre 2009 12:42

                                                  Dans les fameuse 40 000 conversion, il faudrait voir le nombre disons de convenances.
                                                  En effet beaucoup d’hommes et de femmes se convertissent pour pouvoir se marier (les femmes) et « sauter » ( les hommes), un homme ou une femme musulman(ne).
                                                  Je l’ai déjà écrit, j’ai un ancien copain qui trouvait une petite marocaine tout à fait à son goût, son plus grand désir était de la mettre dans son lit, mais il avait peur pour ses bijoux de famille en effet la gonzesse avait des frères assez méchants. Et bien au mépris de la loi belge, il s’est converti (?) à l’islam (ça c’est pas interdit) et il s’est marié religieusement (ça c’est interdit par la constitution), il ont vécu plusieurs mois en concubinage légale. Maintenant il a déménagé et j’ai perdu tout contact avec lui, je sais pas ce qu’ils sont devenus.


                                                • DESPERADO 13 décembre 2009 15:51

                                                  @shaytan
                                                  Je connais la même histoire avec un pote, qui trouvait une petite israelite tout à fait à son gout, il s’est converti au judaisme, il s’est marié religieusement et a vécu en concubinage.
                                                  Ou alors le fils du pdg de la France qui s’est converti pour se marier également.
                                                  Ou alors cette belle blonde flammande mannequi devenue musulmanne pour se marrier à son prof d’unif.
                                                  Tu en as d’autres ?


                                                • Shaytan666 Shaytan666 13 décembre 2009 17:12

                                                  C’est qui la blonde flamande ?
                                                  Bien que ce soit assez compliqué, il y a en effet des hommes qui se convertissent au judaïsme pour pouvoir épouser une juive, je pense que pour une femme c’est impossible.
                                                  Vous dites être respectueux des lois, alors trouvez vous normal que des personnes, juives ou musulmanes se marient religieusement avant d’être passées devant le maire ou le bourgmestre. La France comme la Belgique, ne reconnait pas le mariage religieux, le mariage civile doit TOUJOURS (constitution) précéder le religieux, en cas de refus, l’officiant et les mariés peuvent-être poursuivis au pénal.


                                                • DESPERADO 13 décembre 2009 17:40

                                                  @tatan666
                                                  Les gens ont le droit de faire exactement comme ils ont envie et c’est très bien comme,ça.
                                                  Le mariage civile n’existe pas dans pas mal de pays,donc si on a le choix on fait comme on veut.
                                                  L’obssession pathologique qui touche les musulmans est très suspecte.


                                                • aladin aladin 12 décembre 2009 18:36



                                                   

                                                  @anty


                                                  Selon le Coran, la guerre constitue une « obligation non désirée » qui doit être absolument menée dans le respect des valeurs morales humaines, et à laquelle il ne faut recourir qu’en dernière instance.

                                                  Dans un verset, il est rapporté que ceux qui commencent les guerres, que Dieu désapprouve, sont les incroyants :

                                                  … Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre. (Le Coran, sourate al-Ma’ida, verset 64)

                                                  Un examen attentif de la vie du Prophète Muhammad montre que la guerre est un moyen de défense employé seulement dans des situations inéluctables.

                                                  La révélation du Coran à notre Prophète s’est faite en 23 années. Pendant les 13 premières années de cette période, les musulmans, alors minoritaires, ont vécu à la Mecque sous une autorité païenne. Ils firent face à de nombreuses oppressions. Nombre d’entre eux ont été harcelés, maltraités, torturés, et même assassinés, leurs maisons et leurs biens pillés. En dépit de cela, les musulmans ont mené leurs vies sans recourir à la violence et ont toujours appelé les païens à la paix.

                                                  Quand l’oppression devint insupportable, les musulmans durent émigrer à Yathrib, rebaptisée plus tard Médine, où ils purent établir dans un environnement plus paisible et libre, leur propre ordre. L’établissement de leur propre système ne les a d’ailleurs jamais incités à prendre les armes contre les païens agressifs de la Mecque. C’est seulement après la révélation suivante que le Prophète a commandé à son peuple de se préparer à la guerre :

                                                  Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) - parce que vraiment ils sont lésés ; et Allah est certes Capable de les secourir - ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, contre toute justice, simplement parce qu’ils disaient : « Allah est notre Seigneur ». (Le Coran, sourate al-Hajj, versets 39-40)

                                                  Ainsi, il a été permis aux musulmans de faire la guerre seulement parce qu’ils étaient opprimés et soumis à la violence. Autrement dit, Dieu a accordé la permission de faire la guerre uniquement à des fins défensives. Dans d’autres versets, les musulmans sont mis en garde contre le recours inutile à la provocation ou à la violence :

                                                  Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n’aime pas les transgresseurs ! (Le Coran, sourate al-Baqara, verset 190)

                                                  Après les révélations de ces versets, des guerres ont eu lieu entre les musulmans et les Arabes païens. Jamais, cependant, les musulmans ne provoquèrent eux-mêmes ces conflits. Notons que notre Prophète a établi un environnement social paisible pour les musulmans en signant un accord de paix (la trêve de Hudaybiya) avec les païens dont il accepta la plupart des requêtes. Pourtant, les païens violèrent l’accord, provoquant ainsi une nouvelle guerre. Néanmoins, les conversions à l’islam se multipliant rapidement, les armées islamiques devinrent très puissantes. Notre Prophète conquit alors la Mecque sans violence et dans un esprit de tolérance. S’il avait voulu, notre Prophète aurait pu se venger des leaders païens de la Mecque. Il n’en fit cependant rien. Il ne leur fit aucun mal, leur pardonna et les traita avec grande tolérance. Les païens, qui se convertiront plus tard à l’islam par leur propre volonté, ne purent qu’admirer le caractère noble du Prophète.

                                                  Les principes islamiques proclamés par Dieu dans le Coran expliquent cette politique paisible et empreinte de tempérance du Prophète Muhammad. Dans le Coran, Dieu commande aux croyants de traiter d’une manière juste et amène même ceux qui ne sont pas musulmans :

                                                  Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. (Le Coran, sourate al-Mumtahana, versets 8-9)

                                                  Les versets ci-dessus indiquent l’attitude d’un musulman à l’égard des non-musulmans. Il doit traiter gentiment tous les non-musulmans et s’abstenir de se lier d’amitié avec seulement ceux qui montrent une attitude hostile envers l’islam. Au cas où cette hostilité causerait des attaques violentes menaçant l’existence des musulmans, à savoir une guerre contre eux, alors les musulmans doivent répondre justement en considérant les dimensions humaines de la situation. L’islam interdit toutes les formes de barbarisme, d’actes de violence gratuite et d’agressions injustes. Dans un autre verset, Dieu avertit les musulmans et rappelle que la rage éprouvée à l’égard des ennemis ne doit pas les amener à l’injustice :

                                                  Ô les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. (Le Coran, sourate al-Ma’ida, verset 8) 


                                                  La signification de la notion de « djihad »

                                                  Le concept de « djihad » mérite d’être clarifié, eu égard au thème de cet article.

                                                  La signification exacte de « djihad » est « l’effort ». Autrement dit, en Islam, « accomplir le djihad » veut dire « faire des efforts, lutter ». Notre Prophète a expliqué que le plus grand djihad est celui « qu’une personne effectue contre soi-même ». Ce que l’on entend ici par « soi-même » ce sont les désirs et les ambitions égoïstes de chacun. Lutter intellectuellement contre des vues antireligieuses et athées est également une forme de djihad, au sens fort du terme.

                                                  Hormis ces significations idéologiques et spirituelles, la lutte dans le sens technique - la lutte armée - est également considérée comme un « djihad ». Cependant, comme nous l’avons vu précédemment, cette lutte ne doit être menée qu’à des fins défensives. L’utilisation du concept de « djihad » pour des actes d’agression contre des innocents, en somme la terreur, est une grande déformation et une injustice.

                                                  La miséricorde, la tolérance et l’humanisme selon l’islam

                                                  La « doctrine politique islamique » (c’est-à-dire, les principes et décrets islamiques sur des sujets politiques) est au plus haut point pacifique et modérée. Nombre d’historiens et de théologiens non-musulmans le confirment. L’historienne britannique, Karen Armstrong, ancienne nonne et célèbre experte en l’histoire d’Orient, fait le commentaire suivant, dans son livre Holy War (La guerre sainte), qui traite de l’histoire des trois grandes religions :

                                                  ... Le mot l’islam vient de la même racine arabe que le mot la paix et le Coran réprouve la guerre comme un événement anormal contraire à la volonté de Dieu : « Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre. » (Le Coran, sourate al-Ma’ida, verset 64)

                                                   L’islam ne justifie pas la guerre ou l’extermination agréssives comme la Torah fait dans les cinq premiers livres de la Bible. Religion plus réaliste que le christianisme, l’islam déclare que la guerre est inévitable et parfois une obligation positive pour mettre fin aux oppressions et à la souffrance.

                                                   Le Coran enseigne que la guerre doit être limitée et conduite de la façon la plus humaine possible. Mohammed a dû combattre non seulement les habitants de la Mecque mais également les tribus juives de la région et des tribus chrétiennes en Syrie qui alliées aux juifs planifiaient une attaque contre lui. Pourtant ceci n’a pas poussé Mohammed à dénoncer les gens du livre.
                                                  Ces musulmans ont été forcés de se défendre mais ils n’ont pas livré une guerre sainte contre la religion de leurs ennemis. Quand Mohammed a envoyé Zayd contre les chrétiens à la tête d’une armée musulmane, il leur a dit de combattre pour la cause de Dieu bravement mais d’une manière humaine. Ils ne devaient pas molester les prêtres, ni les moines, ni les nonnes, ni les personnes faibles et impuissantes qui ne pouvaient pas combattre. Il ne devait y avoir aucun massacre des civils. Les musulmans ne devaient abattre aucun arbre ni démolir un seul bâtiment.
                                                  C’était très différent des guerres de Josué.
                                                  1

                                                  Après la mort de notre Prophète, les musulmans ont continué à traiter les adeptes des autres religions avec tolérance et respect. Les Etats islamiques sont devenus la maison sûre et libre des juifs et des chrétiens. Après la conquête de Jérusalem, Omar soulagea les chrétiens qui craignaient d’être massacrés en leur expliquant qu’ils étaient en sûreté. Il visita même leurs églises et déclara qu’ils pourraient continuer à pratiquer leur culte librement.

                                                  En 1099, quatre siècles après la conquête de Jérusalem par les musulmans, la ville fut envahie par les Croisés, qui passèrent tous les habitants musulmans au fil de l’épée. Pourtant, allant à l’encontre de ce que craignaient les chrétiens, Saladin, le général musulman qui s’empara de Jérusalem en 1187, ne fit de mal à aucun civil et défendit à ses soldats le pillage. D’ailleurs, il permit aux citoyens chrétiens de prendre tous leurs biens et de quitter la ville en sécurité.

                                                   

                                                  Les périodes du règne des Turcs Seljukides et de l’Empire ottoman ont été également marquées par la tolérance et la justice de l’islam. Comme chacun le sait, les juifs, expulsés de l’Espagne catholique, trouvèrent la paix qu’ils ont recherchée sur les terres de l’Empire ottoman, où ils se sont réfugiés en 1492. Sultan Mehmed, le conquérant d’Istanbul, a également donné aux juifs et aux chrétiens leur liberté religieuse. Concernant les pratiques tolérantes et justes des musulmans, l’historien A. Miquel dit :

                                                  Les chrétiens ont été gouvernés par un Etat très bien géré, qui était quelque chose qui n’existait pas dans l’empire byzantin ou dans la souveraineté latine. Ils n’ont jamais été soumis à une oppression systématisée. Au contraire, l’empire, et tout d’abord Istanbul, est devenu un refuge pour les juifs espagnols torturés. Ils n’ont jamais été forcés à accepter l’islam.

                                                  John L. Esposito, professeur de religion et de politique internationale à l’Université de Georgetown, fait un commentaire similaire :

                                                  Pour plusieurs populations non-musulmanes dans les territoires byzantins et persans déjà soumises aux gouverneurs étrangers, le règne islamique a signifié un changement de gouverneurs, les nouveaux étant souvent plus souples et plus tolérants, plutôt qu’une perte de l’indépendance. Plusieurs de ces populations ont même joui d’une plus grande autonomie locale et ont souvent payé des impôts inférieurs... En ce qui concerne la religion, l’islam s’est montré plus tolérant, accordant une plus grande liberté religieuse aux juifs et aux chrétiens indigènes.3

                                                  Tel qu’il est ainsi clairement noté, l’Histoire n’a jamais témoigné contre les musulmans « faiseurs de turpitude ». Au contraire, ces derniers ont apporté la sécurité et la paix aux gens de toutes les nations, de toutes les croyances, vivant dans le grand territoire sur lequel ils ont régné.

                                                  En bref, la compassion, la paix et la tolérance constituent les valeurs morales principales du Coran et l’islam vise à supprimer la turpitude de la surface de la terre. Les commandements du Coran et les pratiques des musulmans à travers l’Histoire sont très clairs, et ne laissent de fait planer aucun doute.


                                                  • Le Clem 12 décembre 2009 19:12

                                                    Totalement révisionniste et de mauvaise foi.

                                                    Mais ca ne m’étonne pas, j’ai souvent entendu des muzzs dire que l’Islam n’avait jamais conquis aucun pays, n’avait jamais commi aucune violence ou presque, que les gens se convertissaient d’exu même et que les seuls méchants envahisseurs dans l’histoire du monde, c’est les occidentaux.

                                                    On se demande alors vraiment qui a bien pu piller le Sud Ouest de la France en 700, envahie les balkans et assiégé Vienne bien plus tard en faisant plein d’esclave chrétiens, etc.

                                                    Du pure délire.

                                                    Allez pour le plaisir, un petit peu d’histoire :

                                                    Contexte

                                                    Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie est un tableau historique. La scène représentée se déroule en l’année 1676. Les Cosaques zaporogues (zaporogue vient de l’ukrainien za porohamy et signifie « derrière les rapides »), vivant sur les bords du Dniepr inférieur, ont vaincu l’armée turque au cours d’une bataille. Le sultan de Turquie exige cependant d’eux qu’ils se soumettent. À cette requête, les Cosaques répondirent d’une manière peu habituelle si l’on considère leurs mœurs d’alors : sous l’oeil amusé et malicieux de leur chef Ivan Sirko, ils écrivent. Et le sultan turc de recevoir une missive qui regorge d’insultes. Le peintre sait rendre le plaisir intense que les Cosaques éprouvent à imaginer de nouvelles grossièretés. Au temps de Repine, ce peuple avide de liberté et aguerri jouit d’une immense sympathie. Repine lui aussi les considère avec admiration, il note : Tout ce que Gogol a écrit sur eux est vrai ! Un sacré peuple ! Personne dans le monde entier n’a ressenti aussi profondément la liberté, l’égalité et la fraternité.

                                                    Lettre du Sultan Mahmoud IV aux Cosaques zaporogues

                                                    « En tant que sultan, fils de Muhamad, frère du Soleil et petit-fils de la Lune, Vice-roi par la grâce de Dieu des royaumes de Macédoine, de Babylone, de Jérusalem, de Haute et Basse Égypte, Empereur des Empereurs, Souverain des Souverains, Invincible Chevalier, Gardien indéfectible jamais battu du Tombeau de Jésus Christ, Administrateur choisi par Dieu lui-même, Espoir et Réconfort de tous les musulmans, et très grand défendeur des chrétiens,

                                                    J’ordonne, à vous les Cosaques zaporogues de vous soumettre volontairement à moi sans aucune résistance


                                                    Sultan Mahmoud IV »

                                                    Réponse des Cosaques zaporogues au sultan de Turquie

                                                    « À Toi Satan turc, frère et compagnon du Diable maudit, serviteur de Lucifer lui-même, salut !

                                                    Quelle sorte de noble chevalier au diable es-tu, si tu ne sais pas tuer un hérisson avec ton cul nu ? Vomis du Diable avec ton armée dévorée. Tu n’auras jamais, toi fils de putain, les fils du Christ sous tes ordres : ton armée nous n’en avons pas peur et par la terre ou par la mer on continuera à se battre contre toi.

                                                    Toi, scullion de Babylone, charretier de Macédoine, brasseur de bière de Jérusalem, fouetteur de chèvre d’Alexandrie, troupeau de pourceaux de petite et de grande Égypte, truie d’Arménie, giton tartare, bourreau de Kamenetz, être infâme de Podolie, petit-fils du Diable lui-même, Toi, le plus grand imbécile malotru du monde et des enfers et devant notre Dieu, crétin, groin de porc, cul d’une jument, sabot de boucher, front pas baptisé, va niquer ta mère ! Voilà ce que les Cosaques ont à te dire, à toi sous produit d’avorton ! Tu n’es même pas digne d’élever nos porcs. Tordu es-tu de donner des ordres à de vrais chrétiens !! Nous n’écrivons pas la date car nous n’avons pas de calendrier, le mois est dans le ciel, l’année est dans un livre et le jour est le même ici que chez toi et pour cela tu peux embrasser notre cul ! »

                                                    Signé le Koshovyj Otaman Ivan Sirko et toute l’Armée Zaporogue

                                                    Le tableau en question :

                                                    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/73/Repin_Cossacks.jpg

                                                    C’éait a l’époque ou l’empire Ottoman attaquait les Chrétiens par tout les cotés. On retrouve les délires de nos amis islamofolles dans la lettre du Sultan. En gros le gars, qui est votre plus grand défenseur, vous ordonne de vous soumettre. On comprend la réponse des Cosaques.


                                                  • armand armand 12 décembre 2009 19:28

                                                    Aladin,

                                                    Beau plaidoyer - mais un rien théorique.
                                                    Que les empires islamiques aient été plus tolérants que la plupart des royaumes chrétiens au M.A., certes. Je rappelle que l’Empire byzantin avait lui aussi un idéal de paix et d’harmonie, si bien que l’empereur Théodose II interdit les exécutions durant tout son règne de 25 ans et les armées byzantines, de retour de la guerre, devaient être absoutes du péché d’avoir pris des vies, fussent-elles infidèles. Chaque conquête s’est accompagnée de massacres, de pillages, et de l’établissement d’un système qui inversait l’ordre précédent, puisque même épargnés et tolérés, les chrétiens devenaient des sujets de seconde classe, quant aux juifs, ils ne cessèrent pas de l’être. Saladin était un grand homme - mais il lui arrivait d’avoir la main aussi lourde que ses adversaires. Juste pour corriger un point de détail - il a bien épargné les vies des chrétiens de Jérusalem - mais contre une rançon précise correspondant au statut social de chacun. Vous allez me dire (avec raison) qu’il n’y a aucune comparaison avec les massacres perpétrés par les croisés.
                                                    Vous faites bien d’insister sur le secours inespéré que l’Empire ottoman à apporté aux Juifs persécutés - mais c’était aussi pour les utiliser. On envoya notamment les Juifs espagnols réprimer les révoltes de Grecs chrétiens en Epire - et comme celles-ci avaient été fomentées par le roi d’Espagne, on imagine les exactions en représailles.
                                                    L’Iran séfévide fut généralement intolérant - mais peut-être écartez-vous les chiites de votre tableau d’honneur. Les Almoravides en Afrique du Nord et en Espagne, idem.
                                                    En revanche, vous auriez pu insister sur l’Empire moghol d’Akbar.
                                                    Ce fut en effet le premier Etat au monde à instituer la tolérance religieuse comme principe explicite de gouvernement.
                                                    Mais cela compense-t-il les destructions et les massacres qui ont accompagné les premières invasions musulmanes en Inde (les hindouistes étant d’abord considérés comme d’irréductibles polythéistes, avant que les sultans, pragmatiques, ne leur eussent accordé le statut d’ Ahl-e-Kitab) ?
                                                    Et surtout, Akbar est jugé à la limité de l’hérésie par nombre de musulmans.

                                                    Je pense qu’il est illusoire de tracer un palmarès comparé des religions. Elles ont eu chacune une histoire spécifique qui en a façonné les traits saillants : ainsi, après avoir formé des royaumes indépendants, les Juifs ont été expulsés de leur terre et ont connu l’errance et l’exil de plusieurs siècles. Le christianisme est né dans la clandestinité et s’est développé dans l’ombre, comme « religion d’esclaves » pendant trois siècles avant d’être reconnu par Constantin. L’Islam, à part la brève période de l’Hégire, a été conquérant et dominant pendant mille ans avant de lacher prise devant l’Occident.
                                                    Au XXe siècle l’Islam a connu le traumatisme de la suppression du califat (à mon sens une erreur majeure, qui a ouvert la boîte de Pandore de toutes les violences intégristes), sans parler du traumatisme du Proche Orient (pas seulement la création d’Israël, mais tout le miroir aux alouettes du nationalisme pan-arabe ).

                                                    Pourtant, l’expatriation et l’exil dans l’immigration pourrait être une source de renouvellement, car c’est une expérience inédite en Islam que de vivre en communautés minoritaires. N’est-ce pas l’Imam Jafar al-Sadiq qui a dit « L’Islam est né en exil et ne redeviendra lui-même qu’en exil » ?


                                                  • jerome 12 décembre 2009 18:43

                                                    @ Sentinelle : j’ai pas vomi ! j’ai juste dit que j’aime pas cette religion (j’ai même pas dis secte),
                                                    j’aime pas le lait cru, comme aussi j’aime pas le vaudou, j’aime pas rael, j’aime pas les chauffards
                                                    qui écrasent des innocents etc etc ... POINT Il n’y a ni racisme - c’est idiot , on parle de faits, pas
                                                    de couleur de peau - ni antiréligiosité, ni rien d’autre .
                                                    Je n’aime PAS, c’est tout . J’ai le droit, OUI ou MERDE d’aimer ou non telle ou telle chose ??????
                                                    Il s’avère qu’en France ( c’est pas un gros mot ? ) on peut encore dire J’AIME OU J’AIME PAS.
                                                    Vrai ? Bon, c’est vrai, alors tu ferme ta gueule d’inculte et tu me laisse aimer qui je veux , hein ?
                                                    Capisto ? Comprend ? Comprende ?

                                                    Onj a peut être encore le droit d’indiquer ses préférences ici sans être traité de raciste .

                                                    Et si t’es pas content, fais moi plaisir : contacte moi par MP, file moi tes coordonnées, ton phone
                                                    et touettou, et enfin on se parle face à face, je suis à ta disposition, et crois moi ça va
                                                    carrément être ta fête, et là, je vais enfin avoir le droit de vomir !


                                                    • DESPERADO 13 décembre 2009 15:55

                                                      @Jerome
                                                      et son numéro de carte bleue et son titre de séjour aussi ?


                                                    • aladin aladin 12 décembre 2009 19:08

                                                      @shaytan666

                                                      Je pense que su tu as choise ce pseudo c’est pas admiration pour le personnage qu’il personnifie c’est à dire = SATAN !

                                                      Puisque tu semble être un de ses disciples je vais te raconter une petite anecdote sur l’histoire qui est arrivée a un autre admirateur comme toi de cet entité perverse.

                                                      Un jour, un homme passait tout près d’un groupe de musulmans qui convervaieint et remarqua que chaque fois qu’ils évoquaient Satan, ils s’empressaient tous de dire « Que la Malédiction d’ALLAH soit sur lui », alors il les aborda en leur disant :« mais qu’avez-vous donc contre SATAN, pour apeller la Malédiction d’ALLAH sur lui, que vous a-t-il fait de mal au juste » Ainsi notre homme prit la defense du Diable, croyant s’attirer peut-être ses faveurs.
                                                      Le soir il s’endormit et en rêve il vit SATAN en personne qui vint lui rendre visite, tout content d’avoir été ainsi défendu, et lui proposa ceci « Puisque tu m’a si courageusement defendu aujourd’hui, alors je vais te faire le plus beau cadeau de ta vie, je vais te transporgter sur mon dos jusqu’a la Mekke ». Alors, le Shaytan prit notre homme sur son homme et ils cheminerent longtemps, jusqu’au moment ou ce voyogeur eut envie d’aller au buisson pour se soulader d’un gros besoin« . Il demanda la permission de descendre, mais le Diable n’en voulut rien savoir. C’est sur mon dos que tu ferais tes besoins, car tu est mon ami, et je veux t’en donner la preuve, la plus éclatante. Alors, notre ami, tout confus, se soulagea ;; ; »

                                                      Le lendemain, en se reveillant, il se rendit compte que tout cela ne fut qu’un rêve, mais le gros tas de commissions qu’il trouva dans son lit ....était bien réél
                                                      "

                                                      Espérons qu’il ne t’arrivera pas la même mésaventure.



                                                      • Le Clem 12 décembre 2009 19:32

                                                        Ca y est, Aladin nous a définitivement quitté, il est reparti sur son tapi volant au royaume des milles et une nuits.

                                                        Est-ce que tu penses toi aussi que les extra-terrestres existent mais que se sont en fait des Djinns ? ( je l’ai vraiment entendu de la bouche d’un muzz )


                                                      • Shaytan666 Shaytan666 13 décembre 2009 17:35

                                                        @Aladin
                                                        Pourquoi j’ai choisi Shaytan (Satan) comme pseudo

                                                        Description générale du Satanisme

                                                         
                                                        >Description générale du Satanisme

                                                         Le satanisme est une forme de croyance en opposition avec la religion.

                                                         Satan y est utilisé comme symbole mais il s’agit ici du Satan dans son origine païenne c’est-à-dire perçue comme force de la nature, comme la part cruelle de l’homme, et non comme on le perçoit au travers des descriptions chrétiennes. Le satanisme a pour but de libérer les hommes des pressions morales des religions et de laisser l’homme vivre selon ses propres instincts.

                                                         

                                                         Le satanisme est favorable :

                                                         A l’usage d’une réflexion logique pour toute chose
                                                         A l’accomplissement des instincts.

                                                         

                                                         Pas de race ou sexe, juste chercher l’élite.

                                                         Pour la vengeance (Agissez envers les autres comme ils agissent envers vous.) - Si quelqu’un te frappe la joue, frappe lui l’autre joue. Agissez envers les autres comme ils agissent envers vous.
                                                         Le suicide est désapprouvé car il s’agit de ce donné la mort volontairement est d’être ainsi quelqu’un de faible.
                                                         Pas d’égalité entre les hommes, ni en corps ni en esprit, élitisme intellectuelle fondé sur la logique.

                                                         

                                                         Liberté
                                                         * Liberté sexuelle dans l’orientation

                                                         Profitez de la vie, ne vous abstenez pas. Faites ce dont vous avez envies, suivez vos instincts. Ils sont libres d’explorer avec enthousiasme les sept péchés capitaux du christianisme (orgueil, envie, luxure, gourmandise, avarice, colère, paresse).

                                                         - Soyez libre d’engager des activités sexuelles selon vos besoins, quelle que soit votre orientation sexuelle : hétérosexuel, homosexuel, bisexuel. Toutefois ces actes doivent êtres commis entre adultes consentants et dans le respect des désirs de sa/son/ses partenaires.
                                                         - Profitez de la vie, ne vous abstenez pas. Faites ce dont vous avez envie, suivez vos instincts.

                                                         

                                                         Indiviualisme

                                                         La valeur première du satanisme est l’individualisme, le principe est que dans notre monde règne la loi de la jungle, et que seul les plus fort survivront. Les hommes ne sont pas tous égaux, il s’agit d’un mensonge pour que les plus faibles soient à la charge des plus forts.
                                                         Le satanisme est également individualiste dans le sens où il pousse ses adeptes à l’anticonformisme.
                                                         Selon la doctrine sataniste, malgré son degré d’évolution, l’homme reste un animal, et de par ses instincts la loi de la jungle prévaut sur terre, malgré les bonnes manières « civilisées » de l’homo sapiens. La liberté est le bien le plus précieux pour un sataniste

                                                         

                                                         Croyance

                                                         Le satanisme n’est pas une religion, il n’y a pas d’adoration les satanistes sont athées. Pas de vénération ou culte
                                                         * Pas de croyance dans le surnaturel, pas de vie après la mort, pas de spiritualité. c’est-à-dire de toute prétention à une source de connaissance surnaturelle et non sensorielle.
                                                         * Pas d’adoration de Satan comme celui dans la bible chrétienne, car Satan est une représentation de l’homme, la nature cruelle de l’homme et la puissance de la nature.
                                                         * Pas de sacrifice mais des rituels, utilisation de la magie noire, en utilisant la puissance des sentiments et des émotions.

                                                         · Dieu a été créé de toute pièce par l’homme. Nous sommes tous notre propre Dieu, libre à vous de l’accepter ou non.
                                                         · Le paradis et l’enfer n’existent pas. Il s’agit tout simplement d’une invention de la religion chrétienne pour tenir ses disciples tranquilles et ainsi récolter leurs précieuses taxes (dîme, quêtes, etc..)
                                                         - La prière est inutile ; elle distrait des vraies priorités.
                                                         * Le sataniste croit en lui, il est son propre dieu (leaders)


                                                      • Le péripate Le péripate 12 décembre 2009 19:24

                                                        Ceci serait donc l’islam de France ? Sarko ci Sarko là ?

                                                        Mouais......... Ils ont bien l’air d’avoir bien appris la chanson gauchiste.

                                                        C’est sur des questions plus fondamentales que on aimerait entendre des musulmans.

                                                        La femme est-elle juridiquement la moitié d’un homme ?

                                                        L’apostasie est-elle autorisée en islam ?

                                                        Le reste on s’en fout.


                                                        • aladin aladin 12 décembre 2009 19:34

                                                          @Peripate

                                                          La femme est-elle juridiquement la moitié d’un homme ?

                                                          Pourquoi cela t-interesse, la tienne s’est tirée avec un musulman ?


                                                          • Le péripate Le péripate 13 décembre 2009 08:20

                                                            C’est de l’humour islamique ?

                                                            À chier.


                                                          • aladin aladin 12 décembre 2009 19:51

                                                            @le clem
                                                            « Est-ce que tu penses toi aussi que les extra-terrestres existent mais que se sont en fait des Djinns ? »



                                                            l’existence des extra-terrestres ne gênerait nullement l’Islam, contrairement a d’autre religions que cette perspective éffraie réélement, car elle conduirait à l’effondrement de leur mythe fondateur.

                                                            Aucun  livre n’a autant contribué que le Coran à donner une image aussi majestueuse et grandiose de l’Univers. Toutes les autres religions étaient attachées à l’idée d’un ciel fait à la mesure d’un monde, lui –même minuscule et unique.

                                                            Les  notions de géocentrisme, véhiculées durant des siècles, signifiaient simplement que la terre occupait le centre de l’univers et que les autres astres gravitaient autour.

                                                            L’Eglise a toujours défendu avec beaucoup de constance cette vision de la création.
                                                            L’attachement de l’Eglise au géocentrisme, constitue,  par des moyens détournés un des dogmes essentiels de la religion chrétienne.

                                                            Les  raisons sont relativement simples. Les Chrétiens sont fermement convaincus que  Jésus est le « fils unique » de Dieu et qu’en cette qualité, il aurait été investi par le « Père » afin de racheter l’humanité pécheresse. Son sacrifice se justifiait  (aux yeux des adeptes de cette théorie) dans la mesure où la terre était considérée comme le centre  de l’univers et la seule planète jamais habitée, crée par Dieu.

                                                            Aujourd’hui, il se confirme de plus en plus que le cosmos est peuplé de milliards de planètes, dont un nombre considérable serait susceptible de renfermer la vie, à un niveau parfois plus développé que la notre . Une telle  réalité si elle venait a être prouvée, aurait des conséquences incalculables sur le fondement de la religion chrétiennes car elle remettrait en cause l’existence du couple  fils unique/terre unique.

                                                            Pour rester dans la même logique, la présence éventuelle d’un milliard de planètes habitées (et ce chiffre n’apparaît pas du tout comme exagèré) nécessiterait aussi l’existence d’un milliard de fils de Dieu tous portés vers le sacrifice suprême. Puisqu’il n’y a aucun motif à penser que la terre seule bénéficie d’une sollicitude exclusive. A moins d’envisager une autre hypothèse qui préserverait la qualité de fils unique mais obligerait  Jésus  à visiter un milliard de planètes et a mourir un milliard de fois pour remplir son contrat.

                                                            Comme on le voit la découverte d’autres planètes habitées ôterait toute crédibilité à la thèse d’un fils de Dieu, notion totalement rejetée par  l’Islam. Voila pourquoi l’Eglise n’a jamais voulu admettre officiellement que notre terre n’est qu’un infime grain de poussière perdu dans le cosmos. Ce qui est pourtant bien le cas.

                                                            En prêtant foi a ce qui est considéré comme une évidence par les scientifiques, les hommes de religion condamneraient du coup, le dogme de la Trinité et videraient de sa substance la doctrine Chrétienne. Alors chacun essaie de retarder au plus loin l’échéance en espérant secrètement que la science ne débouche pas trop tôt sur des conclusions assurément graves.

                                                            Le Coran, au contraire attribue à l’univers une importance beaucoup plus grande que celle qui est reconnue) notre planète. A cote d’autres citations déjà relevées dans des articles spécifiques, il propose une parabole qui ne manque pas de surprendre. Ainsi , il est ecrit en substance que :
                                                            1 Un demandeur a requis un supplice immediat,
                                                            2 que nul ne saurait repousser pour les mécréants,
                                                            3 infligé par Dieu, maître des échelons
                                                            4 par lesquels les anges et l’Esprit montent vers Lui en un jour [dont la durée] sera de cinquantes mille ans
                                                             sourate  al-Ma’âridj, 70.1/4)


                                                            • armand armand 12 décembre 2009 20:26

                                                              Aladin,

                                                              Certes, certes....
                                                              Mais vous donnez là une interprétation extrêmement biologique de l’expression « fils de Dieu ».
                                                              On pourrait supposer que le sacrifice d’un être divin, pour expier les péchés des hommes, est un thème parlant pour tout humanoïde, quelle que soit sa planète.
                                                              Et puis rien ne nous prouve, pour le moment,qu’il y ait d’autres planètes habitées par des formes de vie comparables à l’homme. Bon, on pourrait le supposer, et puis personnellement je trouverais cela plus gratifiant que d’être, en tant qu’humain, à l’apex minuscule d’une immense pyramide.

                                                              Au fait, puisque nous sommes dans le domaine de la SF, savez-vous que tout l’arrière-plan du célèbre roman Dune de Frank Herbert est fondé sur l’Islam ?


                                                            • Shaytan666 Shaytan666 13 décembre 2009 14:19

                                                              Là mon cher Aladin tu es parti dans un grand délire anti-chrétien  smiley
                                                              Il est scientifiquement prouvé à l’heure actuelle que nous sommes les seuls êtres vivants de notre système solaire, qu’il existe d’autres systèmes avec également des êtres vivants est une chose plus que probable mais nous n’en savons encore rien.
                                                              Donc si je te suis bien, dieu a non seulement créé notre « univers » mais il en a également créé d’autres, avec bien sur une multitudes d’Adam et d’Eve, de jardins d’Eden et de pommiers, il faut être conséquent. Dieu a créé l’Homme à son image, donc à l’origine l’Homme était parfait, ce n’est qu’après avoir croqué la fameuse pomme que j’avais présenté à Eve, qu’il est devenu imparfait et mortel etc...Maintenant qui te dit que dans ces autres paradis terrestres Adam et Eve n’ont pas résisté à la tentation et qu’ils sont à l’heure actuelle toujours des êtres parfaits qui nagent dans le bonheur. A ce moment là, « dieu le père » n’avait bien entendu aucun motif pour envoyer son fils sur ces planètes inconnues, vu que personne n’avait commis le péché originel. Tu vois avec des mots on peut raconter ce que l’on veut.
                                                              En suivant ta logique, il doit y avoir eu un nombre incalculable de petit Mahomet, à qui dieu a révélé le coran, sinon votre religion n’est pas universelle, au sens de l’univers tout entier mais est uniquement terrestre (la nôtre)


                                                            • frédéric lyon 12 décembre 2009 20:19

                                                              1) En terre islamique la femme n’est pas l’égale de l’homme, c’est une mineure.


                                                              2) Par ailleurs tous nos amis d’Afrique du Nord devraient relire l’article 18 de la Déclaration des Droits de l’Homme, qui sert de préambule à notre Constitution :

                                                              « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction.... »

                                                              Or il se trouve que les musulmans n’ont pas le droit de changer de religion, car la religion musulmane prohibe l’apostasie et la punie de mort. 

                                                              Il apparait donc bien que la religion musulmane NE PEUT PAS bénéficier de la liberté de religion et que cette religion devrait donc être interdite, selon l’Article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

                                                              De plus en terre islamique l’Islam est religion d’Etat. Par exemple on est Algérien ET musulman. D’ailleurs un Algérien musulman ne peut pas plus renoncer à la nationalité algérienne qu’il peut renoncer à la religion musulmane et ses enfants seront algériens, quel que soit leur lieu de naissance, car l’Islam ne connait que le droit du sang.

                                                              Si on devait relever toutes les incompatibilités entre l’Islam et notre Droit démocratique, on en finirait plus, l’incompatibilité est manifeste et irréductible.

                                                              Cette incompatibilité commence aux sources mêmes des deux droits : dans un cas c’est le peuple qui est la source du droit, dans l’autre c’est Allah. 

                                                              Disons le carrément : un musulman croyant et pratiquant ne peut pas obéir au droit démocratique sans trahir sa religion, car le respect de notre droit démocratique implique déjà l’abandon de l’origine divine du droit coranique, ce qui est déjà une apostasie !

                                                              le respect du droit démocratique implique aussi bien sûr l’abandon d’une multitudes de lois coraniques qui sont contraires et antinomiques à notre droit.

                                                              Un musulman qui prétend respecter notre loi est donc avant tout un menteur, mais il convient de noter que ce mensonge est absout d’avance par sa religion et c’est pourquoi l’auteur de cet article peut conseiller sans sourciller à ses coreligionnaires de dissimuler et de mentir ! 



                                                              • aladin aladin 12 décembre 2009 20:32

                                                                @clem
                                                                voici-ci dessous le style de lettres que les musulmans utiliserent, tu remarques qu’elle est differente de la lettre ecrite par un comique comme toi (
                                                                frère du Soleil et petit-fils de la Lune, )


                                                                Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très miséricordieux
                                                                 
                                                                Lettre à César, roi de Rome 
                                                                 
                                                                Teneur de la lettre que le Prophète r avait adressée à Héraclius 1er, empereur d’Orient (610-641), pour l’inviter à embrasser l’Islam. La lettre est la suivante : 
                                                                « Au nom de Dieu, L’infiniment Miséricordieux, le très Miséricordieux. Lettre de Muhammad, le serviteur et le Messager de Dieu à Héraclius, empereur de Rome. Que la paix soit sur ceux qui suivent la voie droite. Accepte de te soumettre. Embrasse l’Islam et Dieu te récompensera deux fois. Si tu te détournes et refuses, tu porteras les péchés des Romains. « Dis : Ô gens du Livre ! Convenons les uns des autres de ce point commun entre nous, à savoir de n’adorer que Dieu seul, sans lui adjoindre d’associé, de ne pas nous prendre les uns les autres pour divinités en dehors de Dieu. » S’ils se détournent, dites-leur : « Soyez témoins, qu’à Dieu seul, nous nous soumettons ». » (La famille d’Imrâne, v.64). 
                                                                 
                                                                Le Prophète, fit porter cette lettre par Dihya ibn Khalîfa Al-Kalby à qui il donna l’ordre de la remettre au roi de Bosrâ qui lui-même se chargea de la transmettre à l’empereur d’Orient.
                                                                Dans les propos rapportés par Boukhâry, Ibn Abbas dit avoir été informé par Aboû Soufyân ibn Harb du dialogue qui s’est tenu entre lui et l’empereur Héraclius 1er, lorsque ce dernier apprit la nouvelle de la lettre. Aboû Soufyân présent chez l’empereur, alors qu’il n’avait pas encore embrassé l’Islam et dirigeait encore l’inimitié contre le Prophète, témoigne en répondant aux questions de l’empereur, curieux de savoir qui est ce Muhammad qui se prétend être envoyé de Dieu :
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Lequel d’entre vous est généalogiquement plus proche de cet homme qui prétend être un prophète ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « C’est moi. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Rapprochez-le de moi ! Rapprochez ses compagnons et mettez-les derrière lui ». Ensuite il dit au traducteur : « Dis-leur que je veux interroger leur compagnon au sujet de ce prétendu prophète ; si cet homme venait à mentir, alors ses compagnons devraient m’informer de ce mensonge. » 
                                                                 
                                                                « Par Dieu ! N’eût été la honte de me voir attribuer un mensonge, j’aurais menti devant les questions de l’empereur » affirma par la suite Aboû Soufyân.
                                                                 
                                                                La première question fut la suivante : 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : Quelle appréciation faites-vous de sa généalogie ? 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Son lignage est noble. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Quelqu’un parmi vous a-t-il jamais, tenu de tels propos ( le fait de se prétendre prophète) ? » 
                                                                 
                                                                Abou Soufyan : « Non. »
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Le soupçonniez-vous de mensonge avant qu’il ne tienne un tel discours ? »
                                                                 
                                                                Abou Soufyan : « Non. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Y a-t-il des rois dans sa descendance ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Non. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Ceux qui le suivent sont-ils les nobles ou le bas peuple ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Plutôt le bas peuple. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Ces gens augmentent-ils en nombre ou régressent-ils ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Ils augmentent plutôt. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Y en a-t-il qui apostasient par aversion après avoir embrassés sa religion ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Non. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Lui arrive-t-il de trahir ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Non. Toutefois, nous avons conclu une trêve avec lui et nous ne connaissons pas ses intentions. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « C’est la seule réponse où je peux trouver à redire. Mais avez-vous été en guerre avec lui ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Oui. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Quel a été l’aboutissement de ces combats livrés ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Tantôt nous triomphions et tantôt il triomphait. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : « Que vous ordonne-t-il de faire ? » 
                                                                 
                                                                Aboû Soufyân : « Il nous ordonne de n’adorer que Dieu seul sans rien lui associer, de délaisser le culte de nos ancêtres, de faire la prière, de verser l’aumône, d’être sincères, d’être chastes et de garder le lien avec la famille. » 
                                                                 
                                                                Héraclius 1er : (au traducteur) ! « Dis-lui que je l’ai interrogé au sujet de son lignage et il a répondu qu’il est noble. Il en est de même du lignage des messagers au sein de leur peuple. Je lui ai demandé si quelqu’un avant lui, avait eu la même prétention et il m’a répondu que « non ». Car, si quelqu’un avant lui, avait eu la même prétention, j’aurais pu croire qu’il ne veuille que renouveler ce qu’un autre a déjà accompli. Je lui ai demandé s’il y avait des rois dans sa descendance et il m’a répondu que « non ». Je me suis dit : S’il y avait un roi dans sa descendance, je pourrais penser qu’il cherche à reconquérir le trône de son père. Je lui ai demandé s’ils le traitaient de menteur avant qu’il n’ait eu à se présenter comme prophète et il m’a répondu que « non ». Or j’ai compris par là, que s’il n’était pas homme à mentir à l’égard de ses semblables, il ne pouvait, à plus forte raison mentir à l’égard de Dieu. Je lui ai demandé si ce sont les nobles qui le suivent ou le bas peuple et il répondit « le bas peuple », or ce sont ceux-là même qui suivent toujours les messagers. Je lui ai demandé si ceux qui le suivent augmentent en nombre ou régressent, et il m’a répondu qu’ils progressent, or c’est bien cela le propre de la foi qui est de croître jusqu’à atteindre la complétude. Je lui ai demandé s’il y en a qui apostasient par aversion parmi ses disciples et il m’a répondu que « non », or c’est bien ainsi qu’il en est de la foi, lorsque sa douce saveur rencontre les cœurs. Je lui ai demandé s’il trahissait, il m’a répondu que « non », or tel est le comportement des messagers, ils ne trahissent jamais. Je lui ai demandé s’ils se sont combattus, et il m’a répondu que « oui » et que les combats entre vous avaient eu des alternatives, tantôt à son avantage et tantôt au leur. Il en est ainsi des prophètes, ils subissent des épreuves, mais la réussite et le succès final leur reviennent. Je lui ai demandé ce qu’il leur ordonne et il m’a répondu « qu’il leur ordonne d’adorer Dieu sans rien lui associer, de s’abstenir d’adorer les idoles, de prier, de cultiver la sincérité et la chasteté. » Précise-lui que si tout ce que tu as dit est vrai, il sera maître de l’endroit sur lequel, présentement, foulent mes pieds]. Je savais qu’un prophète allait paraître, mais je n’imaginais pas qu’il viendrait de vous. Quant à moi, s’il m’était possible de l’approcher, je ferais tout pour le rencontrer et si j’étais auprès de lui, je laverais moi-même ses pieds ».
                                                                 
                                                                Sur ces mots, il se fit apporter la lettre du Messager d’Allah (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) et la lut. Toutefois, dès qu’il eut fini les voix s’élevèrent et le bavardage alla en bon train. Ensuite, il donna aux Kouraichites l’ordre de se retirer. A sa sortie Abou Soufyan dit à ses compagnons : « L’affaire d’Ibn Abi Kabcha (nom que les associateurs avaient donné au prophète (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) poussés en cela par une volonté d’ignorer sa généalogie) devient étonnante. Même le roi des Romains a peur de lui ». A cet égard il dit plus tard après sa conversion : « Je ne cessai d’être certain que le Messager d’Allah (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) finirait par triompher, jusqu’au jour où Allah me fit entrer dans l’Islam ».
                                                                 
                                                                Voilà le témoignage apporté par Abi Soufyan au sujet de l’effet de cette lettre sur César. Celui-ci offrit à Dihya ibn Khalifa Al-Kalbi, le porteur de la lettre, de l’argent et des vêtements. 
                                                                 
                                                                 
                                                                 


                                                                • frédéric lyon 12 décembre 2009 20:38

                                                                  En Islam toutes les femmes sont des mineures, mais il convient de noter que le droit des pays musulmans attribue aussi aux hommes un statut juridique d’incapable.


                                                                  La capacité des justiciables en droit coranique est extrêmement limitée, j’en ai donné un exemple plus haut : un Algérien musulman ne peut pas changer de nationalité ni de religion.

                                                                  Dans ces conditions, il parait nécessaire de revoir l’application du droit du sol aux ressortissants de pays qui ne reconnaissent pas ce droit et qui interdisent eux-mêmes à leurs ressortissants d’en bénéficier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès