• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La FEMME : Victime du Patriarcat de la Bible ?

La FEMME : Victime du Patriarcat de la Bible ?

 

Même les cultures associées aux religions du Livre ont beaucoup de mal à sortir la femme de sa place « de second plan » !

Cette place est-elle ''naturelle'' ? Il semble bien que non :

L'ouvrage récent (1) de Heide Goettner-Abendroth sur les sociétés matriarcales prouve qu' AILLEURS, on peut penser et vivre autrement.

Et l’Égypte Ancienne a montré qu' AUTREFOIS, on pouvait se passer du joug patriarcal.

Cependant, AUJOURD'HUI, un Occident sûr de lui et actif à vouloir faire ''progresser'' les très nombreux peuples ''attardés'' du monde, traîne néanmoins cette archaïque casserole patriarcale dans sa besace culturelle.

L'objet de l'Article est d'essayer de cerner l'origine probable du patriarcat, tout en le replaçant dans le cadre du processus finalement pas si simple d'invention du monothéisme abrahamique.

JPEG

Street Art – Audincourt/ Franche Comté – France (Photo JPCiron)

 

En effet, le sujet du Patriarcat est lié à des aspects importants qui, dès les origines, lui sont intimement associés : certains aspects apparaissent en contraste (Égypte) (Reine du Ciel) tandis que d'autres ont contribué à son émergence ou à son déploiement (éléments Historiques) (Projet Politico-Religieux 'du roi Josias').

 

Voici le Plan de l'Article :

> PRÉAMBULE

> LA FEMME DANS L' ÉGYPTE ANTIQUE

> LA REINE DU CIEL

> LA PRISE DE POUVOIR DU CLERGÉ MASCULIN

> LE PROBLÈME ET LA SOLUTION GÉNIALE DU ROI JOSIAS

> YAHVÉ PREND LE POUVOIR

> L'ORIGINE DU PATRIARCAT DE LA BIBLE

> ET MAINTENANT, COMMENT SE DÉPÊTRER DU BOULET PATRIARCAL ?

 

 

>>> PRÉAMBULE

 

Les raisons qui ont contribué à l'image ''de second plan'' de la femme sont sans doute multiples. Dans cet Article, j'aborde le seul aspect patriarcal, qui est un sujet à lui seul.

Signalons que l'ethnologue Maurice GODELIER, qui s'appuie j'imagine à la base sur le dimorphisme sexuel (stature/ morphologie) de l'espèce, avance une autre angle d'analyse peut-être complémentaire. (8)

 

> L'esprit Patriarcal est pesant, surtout pour les femmes :

Dans ce système, les liens de parenté sont fondés sur la patrilinéarité (filiation masculine) et sur le patriarcat (pouvoir masculin). (Deut. 6) Ainsi, « Né de la Vierge Marie, Jésus est dit engendré du Père par l'Esprit saint. Cela signifie qu'il n'existe finalement que du Père et que par le Père, grâce à l'Esprit saint, qui paraîtra du reste animer toute sa vie terrestre. » (2)

Les Soeurs nous expliquent qu' «  Une société patriarcale est une société où les hommes détenaient l’autorité principale… où les femmes sont là pour leur assurer une descendance.  » (12) Mais « Certaines femmes, grâce aux mouvements des femmes, ont pris une conscience aiguë de ce vaste mépris des femmes culturellement entretenu (…)  »

La Bible a toujours été associée au Patriarcat. Plutôt que de mettre l'ouvrage au rancart, des femmes soutiennent qu'il faut plutôt le lire autrement. Ainsi, des théologiennes militent pour une lecture féministe de la Bible.

Déjà, en 1898, la ''suffragette'' Elizabeth Cady Stanton avait oeuvré en vue de la publication de son ouvrage The Women’s Bible.

 

De nos jours, une nouvelle initiative a mis ensemble un groupe de théologiennes francophones venant d'un peu partout dans le monde ; moitié protestantes, moitié catholiques :

«  Le féminisme soulève des questions liées à l’égalité, à la libération, à la justice ou à l’altérité, autant de valeurs mises en exergue par les récits bibliques. Notre travail est de mettre en avant cette lecture féministe. » (6) Elle oeuvrent ainsi à replacer les textes dans leurs contextes et leurs portées, et « scrutent des errances de la tradition chrétienne, des occultations, des traductions tendancieuses, des interprétations partiales, des relents du patriarcat qui ont pu mener à nombre de restrictions, voire d'interdits pour les femmes. »

 

Les Musulmanes ne sont pas en reste sur le sujet du patriarcat :

http://www.lemondedesreligions.fr/mensuel/2015/71/le-coran-au-feminin-les-hommes-font-une-lecture-sexiste-du-coran-06-05-2015-4678_215.php

 

 

> Les religions du Livre se fragmentent sans se séparer de l'esprit patriarcal.

Les Textes bibliques eux-mêmes (A.T. et N.T.) n'ont guère changé depuis 2000 ans. Pourtant, au fil du temps, ils ont donné naissance à une vingtaine de branches/ courants principaux (outre ceux éteints). Quelques schémas synthétiques sont proposés en (5). Chaque branche/ courant se subdivisant lui-même en une foule de sous-ensembles, chacun avec ses propres interprétations plus ou moins souples/ rigides des Texte. Sans toucher aux fondamentaux.

 

PNG - 166.3 ko

Évolution des Branches du Christianisme -

Author : Spirodon lon Cepleanu/ Whidou – CC Attribution-Share Alike 4.0 International. https://fr.wikipedia.org/wiki/Branches_du_christianisme#/media/Fichier :%C3%89volution_du_Christianisme.svg

 

La séparation conceptuelle du Spirituel et du Temporel ne change rien à l'affaire, comme l'a souligné Alexis de Tocqueville = tendance à l'harmonisation de la société politique avec la cité divine (aux USA... et ailleurs). (3)

 

Pour un Groupe minoritaire, les interdits de différentes sortes peuvent permettre de se ''cloisonner'', de protéger les spécificités, et ainsi d'éviter la dilution dans d'autres cultures/ groupes. L' Ancien Testament en est un exemple éclatant : les mécanismes sont décrits en (4).

 

 

> Les Patriarches sont des constructions légendaires.

On a vu plus haut que le Patriarcat est une forme d'organisation sociale. Rien à voir donc avec les Patriarches, dont nous parle le Théologien Thomas RÖMER (15) :

« (…) on ne peut guère dater les textes les plus anciens du pentateuque avant le VIII voire le VII siècle. » Et les modifications et ajouts se poursuivant jusqu'au III s.

«  (…) l'idée d'une certaine concordance entre la représentation biblique des origines d'Israël et la reconstruction historique des siècles précédant l'époque de la monarchie israélite (...) doit être abandonnée. » Cette idée ne se retrouve que « dans quelques publications destinées ''au grand public''. »

« Il est cependant clair aujourd'hui que c'est durant l'époque Perse que le Pentateuque est publié dans le dessein de donner un fondement théologique au judaïsme naissant. (…) Il s'agit de proposer à une communauté en crise des visions de ses origines afin de l'orienter dans le présent. (…) En conclusion, il faut partir de l'idée que les Patriarches sont des figures légendaires qui échappent à l'historien.  »

Le Projet politico-religieux dans lequel s'inscrit le récit mythique des patriarches reporté dans la Bible est étudié dans cet Article : https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-d-ou-viennent-225205

 

> Peut-être le Patriarcat serait-il indissociable de l'invention du monothéisme ? Vérifions cette hypothèse avec la Civilisation Égyptienne :

 

 

>>> LA FEMME DANS L'ÉGYPTE ANTIQUE

 

..................

Mise en perspective :

 

L'apparition du Zoroastrisme  : vers 1700 av. JC (Gathas)

La divinité unique est uniquement spirituelle, et considère les humains des deux sexes sur un pied d'égalité. L'accès au paradis et à la vie éternelle se fait par le passage post-mortem sur le ''pont trieur'' vers l'Au-delà. https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/les-gathas-le-livre-sublime-de-225521

 

Vers 1340 av JC, le roi Akhenaton lancera le monothéisme absolu dans lequel tous les attributs de tous les anciens dieux sont concentrés en Dieu, symbolisé par le Disque Solaire. Dieu a donc façonné tous les êtres et il s'occupe d'eux avec la même tendresse qu'une mère. En outre Son Amour est universel et n'est pas limité au Royaume d’Égypte. Le respect de la loi sociale ''de Maât'' permet -ou non- d'accéder post-mortem à la vie éternelle dans l'Au-delà.

 

La transition du Polythéisme/ Monolâtrie Israélite au Monothéisme Juif : vers VI – III s. av. JC - La divinité unique absorbe les attributs des divinités antérieures. Le concept d'Au-delà et l'introduction du concept de jugement est intégré vers le 1er s. de notre ère. https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/l-arbre-de-vie-son-extra-ordinaire-214692

…..................

 

Dans l’Égypte Antique, la femme « était l’égale de l’homme : elle pouvait faire des études, hériter, léguer, divorcer, intenter un procès pour récupérer les biens du ménage et le gagner. Cela ne l’empêchait pas de se remarier. » (9)

Ainsi, des femmes médecins sont documentées dès 2500 avant JC. Elles dirigent des entreprises, sont scribes, mathématiciennes, architectes, physiciennes, ont accès à de hauts postes religieux et administratifs.

 

Le 'potier' Khnoum ayant façonné l'humanité selon l'un ou l'autre sexe, il convenait pour chacun d'accepter son état féminin ou masculin, également respectables. Être mère, ou maîtresse de maison n'était pas considéré une activité subalterne, contrairement à d'autres cultures.

On notera que les pharaons ont plus souvent été des hommes. Mais elles ont pris les rênes dans les périodes difficiles : Reines Meret-Neith vers 2900 avant JC ; Néférousobek vers -1800 ; Hatchepsout -1480 ; Taousert vers -1188 ; et bien sûr Cléopâtre.

 

 

Cette égalité n'était pas le résultat d'une dure lutte féministe : c'était la Loi divine. Une Loi divine particulière, en ce sens qu'il s'agit en fait d'une Loi sociale immuable depuis les premières dynasties. Les dieux du polythéisme changeaient au gré du temps, mais la Loi de Maât restait. La vie sociale restera régie par les principes de la Loi de Maât, que la religion soit polythéiste ou monothéiste.

 

En effet, l'accès à la vie éternelle dans l'Au-delà était subordonné au jugement post mortem durant lequel était pesée la conscience (= le cœur) du défunt. Un cœur léger comme une plume témoignait du respect de la Loi de Maât durant sa vie. (voir Article sur l'Au-delà = https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/l-au-dela-et-la-cosmologie-de-nos-218440 )

 

La « loi de Maât » est composée d'une liste de 42 Idéaux et de 77 Commandements. Elle est résumée par les termes Justice, Vérité, Dignité, Respect, Humilité, …). Ces idéaux et commandements regardent les attitudes des humains vis-à-vis d'eux-mêmes, envers les autres, envers le vivant, envers l'environnement et envers les dieux : http://www.lesamisdhermes.com/2019/03/les-ideaux-et-les-lois-de-maat.html

 

La Loi de Maât ne laisse donc pas à la femme une position autre que celle de l'égalité.

 

Et la chose est notable à deux titres : la première est que le passage au monothéisme ne peut à lui seul être la cause d'une situation dégradée des femmes. La seconde est que la Civilisation Égyptienne, qui a fonctionné ainsi durant plus d'un millénaire avant la rédaction du Pentateuque, était donc déjà, et depuis longtemps, une Civilisation avancée, aussi du point de vue de la situation des femmes.

 

En Annexe 1 est proposé un bref portrait du parcours dieu Amon, qui a en fait ''préparé'' l'émergence du monothéisme d' Aton.

 

JPEG - 228.4 ko

La Déesse Inanna debout sur un lion (2350 – 2150 av. JC) – Dame du Ciel - Source : Uploaded a work by Sailko from [extracted from|File:Periodo accadico, sigillo in calcare nero con ishtar con piede su schiena di leone e una devota, 2350-2150 ac ca.jpg] with UploadWizard – Creative Commons Attribution 3.0 Unported licence -

 

 

>>> LA REINE DU CIEL

 

> Les racines millénaires de la Reine du Ciel

Il y eut au fil des millénaires plusieurs ''Reine du Ciel'', qui sont en fait des déclinaisons de la Sumérienne Inanna-Dame du Ciel, apparue vers 3000 av JC. Son étoile est Vénus. Elle fut suivie de l'Akkadienne Ishtar, devenue Astarté dans tout le Moyen-Orient, et Ashéra en pays de Canaan. … puis Vénus, … puis Marie.

En Pays de Canaan, Ashéra est donc initialement la grande déesse, épouse du dieu Cananéen El qui créa les cieux et la terre (selon la Genèse). Quand plus tard Baal aura supplanté El dans le panthéon, il ''récupérera'' la déesse Ashéra comme parèdre... puis YHWH fera son apparition.

YHWH est une divinité venue de loin : du pays de Madian ou au-delà (Hijaz/ Actuelle Arabie). Au final, YHWH aura absorbé/ remplacé toutes les divinités en Juda/ Israël... Et avec l'introduction du monothéisme masculin, la déesse devait disparaître... En effet, Yahvé a aussi pris les attributs féminins d'Ashera, la Reine du Ciel.

 

> Ashera : une déesse populaire en Israël-Juda

Avant d'en arriver à sa disparition, il y eut une période de monolâtrie que la Bible ne dissimule pas. Durant ces quelques siècles (avant la mise en œuvre de la réforme de Josias) YHWH était le Seigneur du Ciel (baal shamen), et Ashéra était très probablement sa parèdre, la Reine du Ciel. Thomas Römer nous dit qu' « il ne fait aucun doute que Yahvé n’était pas un dieu célibataire dès l’origine. » (…) « Le culte de la Reine du Ciel et la vénération d'Ashéra étaient majoritairement pratiqués par les femmes. » (16 )

L 'archéologie montre que le culte de la Reine du Ciel était populaire en Juda aux VIII et VII s. av JC : la quantité de moules à gâteaux retrouvés, représentant Ashera, en témoignent (ref. Jérémie 7:18 et 44:19). Et des centaines de statuettes-piliers d'Ashera ont été retrouvées dans les maisons et les tombes. Notons que le terme ougaritique/ cananéen asheroth désigne les arbres sacrés ou poteaux sacrés.

En outre, «  l'importance des femmes dans le culte d'Ashera est attesté dans la notice de 2Rois 23:7, selon laquelle les femmes tissaient dans le temple de Jérusalem des robes pour Ashéra. » (17)

 

> Ashera, épouse de Yahvé

« Vers 800 avant l’ère vulgaire, le culte officiel de Yahweh comprenait celui de son épouse Ashéra. » Le culte d'Ashéra n'a décliné chez les Anciens Israélites qu'après l'introduction de nouvelles constructions théologiques par le roi Josias, vers l'an 600 avant JC. « Nos recherches montrent que le culte d’une déesse, épouse de Yahweh, était profondément enraciné en Israël et en Juda à l’époque préexilique. » D. N. FREEDMAN (14)

Les Mormons se considèrent Chrétiens et nous en parlent. Ainsi, Lehi, père de Néphi, quitta le Vieux Monde vers l'époque de la chute de Jérusalem (586 av. JC). Et les récits qu'il emporte comportent ceux dont nous parlent les Textes des Mormons, mais que les gens restés sur place ont oublié/ supprimé lors de la rédaction du Pentateuque. (28)

Dans la vision de Nephi (1 Néphi 11), Marie, Mère de Jésus était représentée par l’arbre de vie :« tout comme l'arbre porta son fruit, la vierge porta son enfant »

 

Margaret BARKER nous aide à comprendre : Après que l'Esprit du Seigneur ait fait voir à Néphi un arbre dont la «  beauté était bien au-delà de toute beauté  », Néphi demanda à l'Esprit de connaître l’interprétation de cette vision. L'Esprit du Seigneur lui fit alors voir une extrêmement belle vierge dans la ville de Nazareth. Puis un ange descendit et lui fit voir « une vierge d'une très grande beauté et plus belle que toutes les autres vierges » et lui dit «  la vierge que tu vois est, selon la chair, la mère du Fils de Dieu. » Puis l'ange lui fit voir « de nouveau la vierge portant un enfant dans les bras. »

En Néphi comprit alors l’interprétation sa vision : il s'agissait de la mère du Fils de Dieu représentée par l'Arbre de Vie.

C'était le moyen que l'ange utilisa pour répondre à la question initiale de Néphi sur l'arbre. (ref. Livre de Mormon 1Néphi 11) (19)

 

Les Mormons expliquent que, dans une ancienne religion Israélite, il y avait la croyance en une déesse mère divine, nommée Asherah, qui était représentée par l’arbre de vie. Le symbolisme de la vision de Néphi «  implique une continuité théologique entre l'arbre de vie, la Dame de Jérusalem, la Dame de Nazareth, et la Vierge Marie. Celles-ci sont toutes des réfractions d'Asherah. » (20)

 

JPEG - 89.6 ko

La Déesse Ashéra est ici l'Arbre de Vie, posée sur un lion. ( VIII s av. JC) – Le lion était déjà un des attributs de la Déesse Inanna, 16 siècles plus tôt.

Capridés et Arbre Sacré (Jarre Peinte de Kuntillet Ajrud 1ère moitié du 8ème siècle avant JC) - Article Bibelwissenschaft « Göttin » (Déesse) par Christl M. MAIER – 2006 https://www.bibelwissenschaft.de/wibilex/das-bibellexikon/lexikon/sachwort/anzeigen/details/goettin/ch/8c94a7bcd0ce7b2ae50fafacdcb5e674/

 

 

>>> LA PRISE DE POUVOIR DU CLERGÉ MASCULIN

 

> La sombre vision 'prémonitoire' du Prophète Zacharie

Le Prophète Zacharie raconte sa vision (7a) : un récipient apparaît (l' épha). Une femme est assise dessus. L'ange précise : ''c'est leur l'iniquité dans tout le pays''(symbolisée par la femme). L' ange la pousse à l'intérieur de l'épha, et le ferme avec un couvercle de plomb. Puis le tout est déplacé par les airs jusqu'en Chaldée où il sera déposé à demeure dans sa ''maison'' bâtie spécialement pour le recevoir.

 

Cette vision énigmatique s'éclaire avec les mythes et traditions du monde Hittite (7) :

La loi Hittite prévoit que la rébellion d'un esclave contre son maître le condamne à être ''enterré'' vivant dans un récipient.

Le mythe du dieu Hittite Telepinu apporte un éclairage complémentaire  :

« Le gardien a ouvert les sept portes, a tiré les sept verrous. En bas, dans la Terre Noire se trouvent des chaudrons de bronze, leurs couvercles sont d'étain (...) Ce qui y pénètre n'en sort jamais plus : il y est détruit. Qu'ils reçoivent la rage, la colère, le péché, le courroux de Telepinu ! Qu'ils n'en sortent plus ! »

Note : d'autres mythes Hittites, parlant d'autres dieux/démons, introduisent des variantes : ici, les couvercles sont de plomb, là on n'enferme pas le péché mais le démon lui-même !

 

Mathias DELCOR nous éclaire par la Bible sur le point de l'usage de l'expression ''iniquité'' par les Israélites : à l'époque post-exilique, l'idolâtrie était considérée comme une forme virulente d'iniquité, de prostitution mentale.

Or, le culte des idoles d'Astarté/ Ashéra/ Anat (noms 'cananéens' de la déesse Ishtar, qui est elle-même le nom babylonien de la toute première : Inanna la Sumérienne) a eu beaucoup de mal à être extirpé de Palestine... opération cependant ''nécessaire'' en vue des 'travaux' de construction du monothéisme Israélite.

Dans la vision de Zacharie, la femme symbolise donc probablement la déesse Astarté/ Ashéra qui faisait l'objet d'une grande vénération populaire, et que l'on suppose avoir même été un temps la parèdre de YHWH. On lui colle les péchés des Israélites de Palestine (= l' iniquité idolâtre), on l'enferme dans l'épha, on l'expulse du pays (= purification du pays Ez. 36:25), et on la renvoie d'où elle venait, en Babylonie pour résider dans son temple-prison.

Ce qui fait problème, c'est bien le lourd symbolisme féminin ''attaché'' à l'épha.

 

 

> Le mécanisme d'absorption-élimination d' Ashera

Le chemin de Yahvé vers le monothéisme Israélite impliquait l'éviction-intégration de l'élément féminin, comme le montre Thomas Römer (17) :

Yahvé avait déjà ses titres/rôles masculins (Seigneur, Roi, Maître).

On devait intégrer le rôle féminin (aimer, nourrir) : « un dieu maternel qui enfante son peuple »

Apparaissent donc des écrits en ce sens : un Dieu paternel ET maternel :

« Sion disait : L'Éternel m'abandonne, Le Seigneur m'oublie ! - Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite ? N'a-telle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quant elle l'oublierait, Moi je ne t'oublierai point. » (Esaïe 49:14-15) « (…) N'est-il pas ton père, ton créateur ? (…). » (Deut. 32:6)

« L'Éternel s'avance comme un héros, Il excite son ardeur comme un homme de guerre ; Il élève la voix, il jette des cris, Il manifeste sa force contre ses ennemis. J'ai longtemps gardé le silence, je me suis tu, je me suis contenu ; Je crierai comme une femme en travail, Je serai haletant et je soufflerai tout à la fois. » (Esaïe 42 : 13-14)

Pour faire bonne mesure on fait aussi disparaître (en l' intégrant) sa parèdre Anat (Ougarit) puis Ashera (Canaan) représentées sous la forme traditionnelle d' un Arbre de Vie : « (…) Je serai pour lui comme un cyprès verdoyant. C'est de moi que tu recevras ton fruit. » (Osée 14 : 8)

 

JPEG - 142.9 ko

Figurines en argile de la déesse Ashéra - Judée – Jérusalem - Beer-Sheva, Tel Erani (8th-6th BCE). By Chamberi - Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported licence - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Judaean_female_figurines_-_Israel_Museum,_Jerusalem.jpg

 

> Ashéra et la réforme du roi Josias.

« Après l’exil babylonien d’Israël et son retour sous Esdras, l’opposition à Ashera devint universelle dans le judaïsme. » Et après que Yahweh ait absorbé ses fonctions et épithètes, « Ashéra fut fondamentalement éliminée de l’histoire d’Israël et du judaïsme postérieur.  » (28)

La Bible pointe du doigt les ''mauvais rois'' qui vénèrent la déesse cananéenne Ashéra : vers 900 av. JC, ce fut le cas pour le roi Asa de Juda (1Rois 15:13), puis le roi Akhab de Samarie érigea une statue d'Ashéra, qui était encore en place vers 800 av. JC sous le roi Yoakhaz (2Rois 13:6). Vers 650 av. JC, le roi Manassé remplace une statue que son prédécesseur Ezékias aurait détruite (2Rois 21:7). Autant d’épisodes polémiques qui convainquent Thomas RÖMER que la déesse « a probablement été associée à Yahvé dans le temple de Jérusalem où une statue était placée, peut-être à côté de la sienne » (16)

En effet, vers 620 av. JC, la réforme du roi Josias et de ses prêtres (ou bien est-ce la réforme des prêtre et de leur roi ?) comprend l'interdiction du culte d'Ashera. Et Josias fait sortir de la Maison de l’Éternel l'idole d'Ashéra/ Astarté pour la brûler (2Rois 23:6).

La condamnation dans la Bible du culte de la ''Reine du Ciel'' témoigne en faveur de l'opinion exprimée par Thomas Römer qu'elle était effectivement associée au culte de YHWH, comme il transparaît d'ailleurs dans la Bible (Jérémie 44 : 15-30 et 7:18)

 

L'éviction par les prêtres de la déesse au VII s. av. JC a en pratique supprimé la religion que pratiquaient les femmes, pour imposer leur credo.

 

« Il y a clairement eu une prise de pouvoir d’un clergé masculin. Et cette réforme religieuse a eu des conséquences importantes et durables, puisque, s’il y a aussi peu de place pour les femmes dans les trois grandes religions monothéistes, encore aujourd’hui, c’est parce qu’on s’est débarrassé de la déesse à un moment donné. » (16)

 

 

>>> LE PROBLÈME ET LA SOLUTION GÉNIALE DU ROI JOSIAS

 

> Aux fondations : un solide fonds Cananéen

L'ossature de l'Ancien Testament est clairement Cananéenne : « Il est essentiel de considérer la religion biblique comme un sous-ensemble de la religion Israélite, et la religion Israélite comme un sous-ensemble de la religion Cananéenne. » (M. D . Coogan) (13)

C'est-à dire une religion fondamentalement polythéiste dominée par trois divinités principales : El, le Grand Dieu du panthéon, qui est respecté, mais reste en retrait. Ashera initialement épouse de El et mère de leurs 70 enfants divins. L'incontournable Baal est le plus actif : dieu de l'Orage, dieu de la pluie, chevaucheur des nuages, Éternel, seigneur du Ciel, seigneur de la terre. Il supplantera El dans le panthéon, et Ashera lui sera associée comme parèdre.

Yahvé n'a pas fait partie du panthéon Cananéen. (17) p. 51-54

« Les rédacteurs et compilateurs des textes de l'Ancien Testament ont entamé leurs activités scriptoriales en utilisant les matériaux empruntés ou hérités de ces cultures dans lesquelles ils baignent et sur lesquelles ils bâtissent une partie du socle culturel du futur Occident. » (18)

A. F. Paul LODS confirme l' « influence directe de la vieille littérature cananéenne sur celle que les Israélites commencèrent à se constituer (…) et qui allait, avec les prophètes du VIII e siècle, prendre une individualité encore plus marquée. » (4)

Ces ''individualités'' serviront un Projet Politique et comprendront nombre de récits inventés par lesdits prophètes et autres prêtres.

 

PNG - 151.4 ko

Kingdoms of Israel and Judah map 830.svg – Source/ Auteur : http://www.jewishvirtuallibrary.org/map-of-israel-and-judah-733-bce – Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported licence.

 

> Pourquoi ce Projet Politique fédérateur du roi Josias ?

Car il y avait péril en la demeure  ! la population d' Israël/ Samarie/ Juda avait drastiquement changé :

722 avant JC : La Samarie devient province Assyrienne. C'est-à-dire déportation des élites et artisans en Assyrie, enrôlement de l'armée vaincue dans l'armée assyrienne, ''déportations croisées'' des peuples : exil des habitants de Samarie, qui sont remplacés par des populations déportées d'autres contrées : principalement des tribus Arabes (ref. Archives Assyriennes).

597 av JC : Nabuchodonosor prend Jérusalem et déporte les élites (pas le peuple). Entre-temps, la pacification Assyrienne avait rouvert les routes commerciale de l'Arabie du Sud vers la méditerranée. Et la population de Juda était devenue majoritairement Arabe & Edomite (archéologie).

« Peut-être Juda lui-même fut-il à l'origine une de ces tribus arabes installées dans le sud et liées aux Madianites, Qénites et Edomites.  » Thomas RÖMER (17)

Et sans doute était-ce le bon moment pour poursuivre la mise en œuvre de l'idée géniale du roi Josias (640 - 609) : fédérer les populations disparates d'Israël/ Samarie/ Juda autours d'une vision et d'un Projet commun ; créer de toutes pièces un ''Peuple'' que la Bible dotera d'une Histoire, de Croyances, de mythes, de rites, et d'un mode de vie communs.

La ''découverte'' du Livre (Deutéronome ?) à Jérusalem faisait aussi partie du Plan de Josias : le texte 'découvert' dans le temple de Jérusalem y fixe donc le lieu que ''Yahvé choisira pour y placer son nom'', et le Livre nomme le pays promis au peuple saint.

Mais pourquoi ne pas avoir choisi le bon vieux BAAL comme dieu National, dans cette géniale idée fédératrice du roi Josias ?

Sans doute car YHWH était déjà installé en Juda... Et ailleurs aussi. En effet plusieurs YHWH étaient vénérés : « YHWH de Samarie », « YHWH de Teman », …

Voir à ce propos l'Article : ''La Bible masque les traits ''Arabes'' de YHWH'' - https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/la-bible-masque-les-traits-arabes-227344

 

 

> L'énigme des Hébreux : comment sont-ils apparus ?

Il est intéressant de noter que c'est dans la Bible que le concept de « Peuple Hébreu » apparaît en premier. Le terme ''Hébreu'' est présenté dans la Bible comme étant le nom utilisé par plusieurs peuples pour désigner les Israélites. Cependant, ces peuples (Égyptiens, Philistins, …) n'utilisaient pas ce terme...

En fait, le ''Peuple Hébreu'' a été initialement conçu comme une ''création'' Politique visant à créer une cohésion sur un territoire entre populations aux croyances disparates. Ceci à travers un ''instrument'' Théologique ad hoc visant à homogénéiser les croyances et les modes de vie de certains groupes de populations hétéroclites/ cosmopolites, afin de les amener à participer à la mise en œuvre du Projet Politique fédérateur du Roi Josias (et de ses théologiens), sur un territoire. ( Détails : Article https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-d-ou-viennent-225205 )

 

 

>>> YAHVÉ PREND LE POUVOIR

 

> Yhwh : un dieu étranger, immigré/ importé

«  L'idée que le dieu YHWH a une origine non-israélite s'est assez vite imposée dans la recherche et (…) on a formulé différentes hypothèses sur sa provenance (…).  » (17)

Le livre de l' Exode raconte que le prêtre madianite Jethro offre le premier sacrifice à YHWH. A ce moment-là, Moïse n'avait pas encore reçu les dix commandements, et les règles pour les sacrifices n'avaient pas encore été données. En outre, le clergé Israélite n'était pas constitué. Mais le prêtre madianite Jethro savait le pratiquer !

Pour Thomas Römer, le sentiment qui ressort des différentes évocations de la Bible est a.) que la localisation précise de l'origine géographique de Yahvé est incertaine, et b.) qu'il est néanmoins vraisemblable que les textes gardent la mémoire ancienne d'un YHWH localisé au ''Sud''.

On pense alors à Edom, Madian, ou encore un peu plus au Sud où plusieurs volcans ont eu des éruptions à des périodes compatibles avec la persistance de certaines légendes (éruptions sur volcans aux noms lunaires) que l'on trouve encore au Hijaz d'Arabie Saoudite, chez les bédouins locaux.

…...............

 

La Bible mentionne d'ailleurs la présence d'un culte lunaire (2Rois 23:4-5). L'évocation du dieu lunaire Sin sur plusieurs monts/volcans au sud du pays de Madian/ Hijaz est troublante. (Le dieu Sumérien de la Lune était Su'en, devint plus tard le Sîn Akkadien)

En outre, la géologie du Mont Sinaï n'est pas compatible avec le volcanisme aux temps historiques & préhistoriques. Plusieurs sites sont proposés par les chercheurs, comme emplacement du ''vrai'' Sinaï. Dont le Hala-'l Badr (Hijaz).

A. F. Paul LODS, parmi d'autres auteurs, soutiennent que «  les traditions patriarcales israélites auraient pour fond historique l'expansion progressive en Asie occidentale d'une religion lunaire, à peu près monothéiste, issue d'Our.  » (21)

 

 

> Yhwh travesti en Baal ?

Baal est un Dieu de l' Agriculture et des eaux. C'était un dieu de l'orage et de la pluie, tonnant, Seigneur du Ciel, qui chevauchait les nuées. Il était alors déjà installé au Levant depuis des millénaires. https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/la-bible-masque-les-traits-arabes-227344

Yahvé est un Dieu des steppes arides. C'était un dieu volcanique, éruptif. La Bible l'habille de traits similaires à ceux de Baal : Seigneur du Ciel, faisant tomber la pluie, Éternel dont le char de feu chevauchait les nuages.

« Le Psaume 29, qui vient du Nord et qui a ensuite reçu une révision sudiste, décrit clairement Yhwh comme un dieu de l'orage qui dompte les eaux comme le Baal d'Ougarit » (17)

Il est vrai qu'il a fallu bien du temps aux prophètes pour admettre que les fruits puissent venir de Yahvé, et non de Baal comme on le croyait depuis des millénaires au Levant.

 

 

> Yahvé : un dieu des steppes arides ''greffé'' en terre agricole (celle de Baal) pour bientôt dominer le porte-greffe.

Comme pour Ashera, le Grand Baal est la cible à abattre... tandis qu'en parallèle, comme on vient de le voir, les attributs prêtés à Yahvé ressemblent terriblement à ceux de Baal.

Il est notable que, dans la Bible, les traits ''volcaniques'' de Yahvé ne sont pas gommés. Ainsi, ceux qui connaissent déjà Yahvé le reconnaîtront. (je pense aux populations ''Arabes/ Edomites'' de Juda). Mais la présence de traits évoquant ceux de Baal permettent à ceux qui suivaient Baal (je pense plutôt là aux gens du Nord) d'adopter cet ersatz objet d'une grande promotion.

Les textes évoquant le combat entre Baal et Yahvé (à travers leurs ''représentants'' terrestres) aideront les hésitants à franchir le pas. Car bien sûr, avec l'aide de Dieu, le clan de Yahvé sort vainqueur avec éclat !

Ces ''combats'' sont décrits dans la Bible :

En 2Rois, l'histoire commence par « convoquez auprès de moi tous les prophètes de Baal, tous ses serviteurs et tous ses prêtres, sans qu'il en manque un seul ...  » et se termine par « Jéhu extermina Baal du milieu d'Israël  » (2Rois 10 : 19 – 28)

En 1Rois Elie est à l'action : « Fais maintenant rassembler tout Israël auprès de moi, à la montagne du Carmel, et aussi les quatre cent cinquante prophètes de Baal et les quatre cents prophètes d'Astarté.. » (…) « Et le feu de l'Éternel tomba, et il consuma l'holocauste, le bois, les pierres et la terre, et il absorba l'eau qui était dans le fossé. Quand tout le peuple vit cela, ils tombèrent sur leur visage et dirent : C'est l'Éternel qui est Dieu ! C'est l'Éternel qui est Dieu ! Saisissez les prophètes de Baal, leur dit Élie ; qu'aucun d'eux n'échappe ! Et ils les saisirent. Élie les fit descendre au torrent de Kison, où il les égorgea. » (1Rois 18 : 19 – 40)

 

JPEG - 210.9 ko

Vierge et enfant - Cathédrale de Monreale – Sicile/ italie (photo JPCiron)

 

 

>>> L'ORIGINE DU PATRIARCAT DE LA BIBLE

 

A la lecture du texte de la stèle de Mesha (22) j'ai le sentiment que la relation entre le dieu Kemoch et Mesha, roi de Moab, est similaire (aussi dans le phrasé) à celle qu'exprimait Yahvé parlant aux siens. De cette observation, je suppose que plusieurs populations vivant dans des conditions similaires, aux franges du désert, ont pu ''s'inventer'' des dieux similaires. Je note que Yahvé et Kemoch sont tous deux originaires de contrées situées au sud de Canaan, aux franges du désert : comme le sont Moab, Edom, Madian, Hijaz, ...

 

L'alliance avec Yahvé se fait donc entre le ''peuple'' et un dieu ''étranger'' qui, de surcroît, est pris en-dehors du panthéon traditionnel du Pays de Canaan ! Et sans avoir initialement rejeté ledit panthéon.

Très inhabituel et à priori incompréhensible.

 

A-t-on trouvé la clef de voûte du Patriarcat ? : « Ce thème de l’alliance entre Dieu et son peuple, développé dans la Bible, est un phénomène unique : nulle part ailleurs la relation entre une divinité et un peuple n’a été formulée de cette manière. Il faut essayer de savoir pourquoi et comment. » Dominique CHARPIN (23)

 

Christophe LEMARDELÉ s'est attelé à la tâche. Il note que «  les chercheurs qui tentent d’identifier l’origine du dieu biblique et d’en fixer la fonction principale ne se penchent guère sur un aspect pourtant prégnant dans les textes : ce dieu véhicule une idéologie patriarcale. Certes, la mythologie syro-mésopotamienne n’est pas véritablement féministe, (…) mais les textes bibliques font voir une vision peu commune du rapport entre les sexes. » (...)

 

« En raison de l’asymétrie dans les relations qu’elles expriment [dans la Bible], les métaphores père/fils et époux/épouse soulignent, l’une et l’autre, l’autorité et l’amour de Yahvé. » Le Deutéronome utilise « les métaphores familiales indiquant à la fois la proximité avec ce dieu et une hiérarchie despotique. » Hiérarchie familiale despotique qui s'applique aussi à son peuple, car « Yhwh est l’époux du peuple... »

 

Cet ancrage-là « ne peut provenir que de structures sociales dans lesquelles peu d’autonomie est accordée aux fils et, surtout, aux femmes. Il est évident que le monde proche-oriental ancien était déjà plutôt patriarcal, (…) fruit d’une évolution touchant la Mésopotamie et laissant à l’écart l’Égypte des pharaons. » (24)

 

Le monothéisme intransigeant de Yahvé est avant tout l'expression d'une religion de fidélité, de soumission et d' obéissance strictes. De nos jours, nous avons plusieurs ''ismes'' qui évoquent ces caractéristiques, dans plusieurs religions du Livre.

 

Les descriptions par le texte de la puissance de Yahvé reflètent une intransigeance absolue : « Celui qui offre des sacrifices à d'autres dieux qu'à l'Éternel seul sera voué à l'extermination. » (Exode 22:20) D'autres textes de la Bible punissent de mort quiconque évoquerait l'hypothèse même de suivre un autre dieu. (Deutéronome 13)

 

D'où donc peut provenir ce despotisme patriarcal violent  ? Par la génération spontanée ? Ou bien, comme on vient de le dire, y a-t-il un ancrage socio-historique  ?

 

Dans le cas du Patriarcat violent et virulent qui nous intéresse, je suis de l'idée que les sociétés anciennes qui se sont dotées de telles règles de vie rigides et extrêmes l'ont fait car cela était adapté à leur mode de vie ''de guerre'' (avec les tribus voisines) et ''de survie'' (dans un environnement de steppes arides).

Ainsi, ces sociétés ont projeté le mode de vie de leur monde sur le monde surnaturel. C'est un processus très humain.

 

Les migrations de populations édomites et arabes en Juda, après la ''pacification'' assyrienne (migrations allant jusqu'à former la majorité de la population de Juda), sont arrivées avec leurs croyances attachées à Yahvé. (4a.) Et le Projet ''du roi Josias'' mis en œuvre après lui devait intégrer cette réalité : d'un problème (diversité des cultures & traditions sur le territoire Israël-Juda), la vision du roi a su relier des fils disparates pour tisser un nouveau ''package'' de croyances visant à créer l'unité d'un nouveau peuple : le peuple Hébreu. (4b.)

 

 

>>> ET MAINTENANT, COMMENT SE DÉPÊTRER DU BOULET PATRIARCAL ?

 

Peut-être l'Occident ne pourra-t-il jamais se défaire de cette tare, qui ne disparaîtrait alors qu'avec lui. D'autant plus qu'il n'a pas hérité que de celle-là. (29)

 

Cependant, la conviction de Amin MAALOUF, de l'Académie Française, illustre bien le fait que religions et peuples constituent des Systèmes à variables inter-dépendantes  : « Ma conviction profonde, c’est que l’on accorde trop de poids à l’influence des religions sur les peuples, et pas assez à l’influence des peuples sur les religions. » cité par (25)

Dans ce genre de Système, les relations de causalité ne sont pas nécessairement celles que l'on peut ressentir. Et elles ne sont pas à sens unique.

 

Si on le suit sur ce terrain, cela signifierait qu'il ne faut plus subir mais agir. Les minorités agissantes prennent facilement le pouvoir !

Les majorités silencieuses devraient alors se bouger le col.

 

 

> La Tradition créa un imaginaire biaisé, dès les fondations.

L'architecture des premiers pas du Deutéronome a été développée par nombre d'esprits brillants, étalés sur plusieurs siècles.

Et ils se sont donnés du mal !

Car la rencontre-fusion de l'étranger Yahvé et du panthéon de Baal correspond à ce que les érudits appellent « une représentation religieuse exogène avec ses caractéristiques de culte exclusif, confrontée à un milieu ouest sémitique endogène polythéiste. » Représentations antagonistes que l'on mariera néanmoins grâce à des artifices :

En effet, «  Le grand récit biblique des origines de l’Exode narre la migration d’un peuple, mais le récit qui se lit en négatif est inverse, il s’agit en fait de la « migration » d’un dieu : l’histoire contée est celle d’un peuple allochtone pour un dieu autochtone alors qu’il s’agit précisément du contraire : un dieu allochtone pour un peuple autochtone. » Christophe LEMARDELÉ (24)

 

L'architecture religieuse de la Bible n'est-elle donc pas construite et assemblée par étages sur des fondations mensongères ?

L’Éternel a pourtant dit que : « vous n'userez ni de mensonge ni de tromperie les uns envers les autres. » (Levitique 19:11)

 

La vérité exige de recevoir les doléances des Soeurs et des Théologiennes mentionnées en préambule. Mais leur action respectable reste à la marge, inaudible.

 

Si le cadre est injuste et mensonger, c'est le cadre qui doit être réformé et rénové. Les Catholiques y seront parvenus quand ils éliront la première pape noire... On a le temps...

 

 

> Sans doute faut-il ouvrir de nouveaux chemins...

Ouvrir de nouveaux chemins à côté des chemins millénaires qui ont cristallisés dans les textes une mentalité incompatible avec un monde civilisé moderne.

Pourtant, les Égyptiens Anciens l'ont bien fait, voici 4.000 ans !

Car seul le Spirituel guidera le Temporel sur le temps long. Alexis de TOCQUEVILLE ne s'y était pas trompé : «  A côté de chaque religion se trouve une opinion politique qui, par affinité, lui est jointe. Laissez l'esprit humain suivre sa tendance, et il réglera d'une manière uniforme la société politique et la société divine ; il cherchera, si j'ose dire, à harmoniser la terre avec le ciel. » (26)

L'humilité nous aidera peut-être à sortir de l'ornière.

« Dès lors que la civilisation de type occidental ne trouve plus dans son fonds de quoi se régénérer et prendre un nouvel essor, peut-être peut-elle apprendre quelque chose sur l'homme en général, et sur elle-même en particulier, dans ces sociétés humbles et longtemps méprisées qui, jusqu'à une époque relativement récente, avaient échappé à son influence ?  » Claude LÉVI-STRAUSS (27)

 

JPCiron

nov. 2020

 

JPEG - 312.5 ko

Buste de Néfertiti (1352 – 1332 av. JC) dans Neues Museum de Berlin (Allemagne) – Source/ Author : Nofrete Neues Museum Xenon 77 Smalljim – CC Attribution-Share Alike 3.0 Unported licence - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Nofretete_Neues_Museum-edit.jpg

 

 :: :: :: :: :: ANNEXE 1 :: :: :: :: ::

 

>> L'AVÈNEMENT DU MONOTHÉISME D'AKHENATON

 

En bref : avec le monothéisme d'Akhenaton, les attributs des divinités féminines (comme pour les autres) seront agrégées dans une divinité unique symbolisée par un Disque Solaire. La vie sociale restera régie par les principes de la Loi de Maât (Justice, Vérité, Équité), que la religion soit polythéiste ou monothéiste. L'introduction du monothéisme n’implique aucun changement pour les femmes.

 

 

> AMON prépare la voie du monothéisme

 

La première mention que nous ayons d'Amon figure sur un monument thébain du temps de Pépi 1er (vers 2500 av. JC). A l'époque, il était encore le dieu d'une petite bourgade de Haute Égypte. Puis, le vizir Amménémès 1er (vers 2000 av. JC) devient roi, et son dieu Amon est élevé à la dignité dynastique.

 

Amon sera progressivement doté des attributs auparavant attribués à des dieux différents. Par exemple, par la fusion d' Amon avec Min (Dieu ithyphallique Africain de la fertilité), Amon devient aussi le dieu qui féconde la terre.

A la fin du processus, Amon « a remplacé tous les autres dieux dans la création du monde. Il est devenu le démiurge par excellence, l'auteur de toute la création. » Bientôt, « Il n'a pas d'autres dieux auprès de lui aux origines et ceux qui furent après lui, c'est lui qui les a créés. » (10) :

 

Hymnes à Amon, conservés au Caire et à Leyde :

 

« Tu es l'unique qui a créé tout ce qui est,

Unique demeurant dans son unité, qui crée les êtres (…)

Hommage à toi, créateur de tout cela,

Un qui demeure unique, aux mains nombreuses,

Père des Pères de tous les dieux. »

 

« Seigneur de Maât, Père des dieux,

Qui a fait l'homme et créé les animaux. »

 

 

« On peut admettre, en tout cas, sur preuves, que l’Égypte antique avait conçu très précisément l'unité absolue du divin mais que, fidèle à son habitude de ne renoncer à aucune des conceptions religieuses qui, élaborées antérieurement, avaient reçu de cette consécration une valeur sainte, elle a fait effort durant des siècles pour faire cadrer des exigences intellectuelles profondes et impérieuses avec le legs, à la fois lourd et sacré, du plus lointain passé.  » (...)

 

« Il est un cas pourtant où elle a tenté, au moins une fois, de se débarrasser de la multitude de représentations encombrantes qui finissent par voiler la réalité plutôt que la traduire. Cela se passa à la fin de la période la plus brillante de l'histoire égyptienne, au début du XIV ième siècle avant notre ère. » François DAUMAS (10) p. 317

 

 

> ATON, Dieu explicitement monothéiste.

 

La transition du polythéisme d' Amon vers le monothéisme d'Aton (Dieu Créateur unique) a été amorcée vers 1400 av. JC, quelques années avant Akhenaton (v. 1340 av. JC).

En effet, les frères jumeaux Souti et Hor (Architectes d'Amon sous Aménophis III) ont rédigé deux hymnes dans lesquels le Soleil est glorifié dans sa réalité physique mais aussi en tant que 'personne'. Et l'hymne lui fait absorber ''les dieux célestes'' : Khépri le scarabée, Horus le faucon, Amon le dieu de l'air, et Khnoum le potier. (11) Mini extrait des hymnes :

 

« Salut à toi, Disque du jour, (…)

Qui vint à l’existence de lui-même, sans avoir été engendré (…)

Mère magnifique des dieux et des hommes. (…)

Berger fort, qui conduit son troupeau, (…) » (10) p. 315

 

Les hymnes expriment « (...) l'idée que le soleil ne fait point de distinction entre ses créatures, et que sa primauté est reconnue partout. Cette idée (...) pouvait devenir l'amorce d'une religion universelle ou, si l'on préfère, universaliste ; on sait avec quel empressement Akhenaton s'y attacha. » Jean SAINTE-FARE GARNOT (11)

 

Vers 1340, donc, Akhénaton lancera le monothéisme absolu dans lequel tous les attributs de tous les anciens dieux sont concentrés en Dieu, symbolisé par le Disque Solaire.

Dieu a donc façonné toutes les choses et tous les êtres et il s'occupe d'eux avec la même tendresse qu'une mère. En outre Son Amour est universel et n'est pas limité au Royaume d’Égypte.

 

C'est sans doute l'intransigeance hostile du clergé d'Amon qui fit échouer cet intéressant monothéisme. En effet, les Principes de la Loi de Maât sont généraux. Le respect de ces principes durant sa vie terrestre permet, après jugement, d'accéder à l'immortalité de l'âme. Que l'on soit homme ou femme. Qu'il y ait un ou plusieurs dieux.

 

 

 :: :: :: :: :: NOTES :: :: :: :: ::

 

.. (1) – Ouvrage « Les sociétés matriarcales – Recherches sur les cultures autochtones à travers le monde  » par Heide GOETTNER-ABENDROTH – éditions Des Femmes Antoinette Fouque - 2019

 

.. (2) - Article « Qui est l' Esprit de Dieu  ? » par Mgr Joseph DORÉ théologien et archevêque-émérite de Strasbourg – La Croix croire – Avril 2016 - https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Esprit-saint/Qui-est-l-Esprit-de-Dieu

 

.. (3) – Ouvrage « De la Démocratie en Amérique » par Alexis de Tocqueville (1835) – Gallimard - 1986

« A côté de chaque religion se trouve une opinion politique qui, par affinité, lui est jointe. Laissez l'esprit humain suivre sa tendance, et il réglera d'une manière uniforme la société politique et la cité divine ; il cherchera, si j'ose dire, à harmoniser la terre avec le ciel. » p. 426

« L'idée des droits n'est autre chose que l'idée de la vertu introduite dans le monde politique. » p. 357
 

.. (4a.) – Article «  La Bible masque les traits ''Arabes'' de YHWH  » - https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/la-bible-masque-les-traits-arabes-227344

 

.. (4b.) - Article « L' ÉNIGME des HÉBREUX : … comment sont-ils apparus ? …  » https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-d-ou-viennent-225205

 

.. (5) – Schémas illustrant les Branches/ Courants des Religions du Livre - Schéma synthétique au bas de ce lien : ( http://www.histoireinform.com/Judaisme/Judaisme.htm )

Chaque courant/ branche pouvant se subdiviser en une foultitude de sous-ensembles : ( https://www.museeprotestant.org/notice/les-branches-du-christianisme/ )

 

.. (6) – Ouvrage « Une bible des femmes  » par Elisabeth Parmentier, Pierrette Daviau et Lauriane Savoy - Editions Labor et Fides, 288 pages – 2018 -

https://bookshome.club/books-fr-2019-319224#spread011120

Article LeTemps : https://www.letemps.ch/societe/bible-un-potentiel-feministe

Article Madame Figaro  : madame.lefigaro.fr/societe/la-bible-des-femmes-lecture-feministe-des-textes-sacres-par-theologiennes-271118-162300

 

..... (7) – Article « La vision de la femme dans l'épha de Zach., 5, 5-11 à la lumière de la littérature hittite.  » par Mathias DELCOR - In : Revue de l'histoire des religions, tome 187, n°2, 1975. pp. 137-145 ; doi : https://doi.org/10.3406/rhr.1975.6043 - https://www.persee.fr/doc/rhr_0035-1423_1975_num_187_2_6043

 

(7a) - L' ÉPHA : Vision Prophète Zacharie (Zacharie 5 : 5-11) :

« L'ange qui parlait avec moi s'avança, et il me dit : Lève les yeux, et regarde ce qui sort là.

Je répondis : Qu'est-ce ? Et il dit : C'est l'épha qui sort. Il ajouta : C'est leur iniquité dans tout le pays.

Et voici, une masse de plomb s'éleva, et il y avait une femme assise au milieu de l'épha.

Il dit : C'est l'iniquité. Et il la repoussa dans l'épha, et il jeta sur l'ouverture la masse de plomb.

Je levai les yeux et je regardai, et voici, deux femmes parurent. Le vent soufflait dans leurs ailes ; elles avaient des ailes comme celles de la cigogne. Elles enlevèrent l'épha entre la terre et le ciel.

Je dis à l'ange qui parlait avec moi : Où emportent-elles l'épha ?

Il me répondit : Elles vont lui bâtir une maison dans le pays de Schinear ; et quand elle sera prête, il sera déposé là dans son lieu. »

(note : pays de Schinear : Sud Mésopotamie)

 

.. (8) – Ouvrage « Lévi-Strauss » par Maurice GODELIER – Seuil – 2013

Toutes les formes de souveraineté sur un territoire, sur ses ressources et ses habitants « mettent en œuvre ce que l'on appelle abstraitement des rapports politicaux-religieux. Avant l'époque des Lumières en Europe, nulle part on n'avait pu gouverner une société sans invoquer l'aide de Dieu ou du Ciel. Et nulle part on n'avait pu gouverner sans faire usage de violence armée ou sans menacer d'en faire usage. Or les armes utilisées pour la chasse comme pour la guerre ont toujours été le monopole des hommes. C'est dans cette direction qu'il faut chercher les fondements de la domination quasi universelle des hommes sur les femmes. »

 

.. (9) - Article « Les femmes au temps des pharaons  » par Antoine FLANDRIN – 2016 (sur ouvrage Le Monde/Altaya ''Egyptomania'' vol. 8 : « La femme dans la société égyptienne » - ed. Altaya/ Le Monde)

https://www.lemonde.fr/decryptages/article/2016/03/04/les-femmes-au-temps-des-pharaons_4876596_1668393.html 
Et plus d'infos sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Place_des_femmes_dans_l%27%C3%89gypte_antique

.. (10) - Ouvrage «  La Civilisation de Égypte Pharaonique  » par François DAUMAS – Arthaud – 1965

Traductions de Gustave LEFEBVRE – Égyptologue et Helléniste (1879 – 1857) – Conservateur du Musée du Caire 1919 – 1928 – Directeur d’Études à La Sorbonne.

 

.. (11) – Article « Les idées religieuses des frères jumeaux Souti et Hor, architectes d'Aménophis III. » par Jean SAINTE-FARE GARNOT. - In : Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 92ᵉ année, N. 4, 1948. pp. 543-549 ; doi : https://doi.org/10.3406/crai.1948.78337 https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1948_num_92_4_78337

 

..... (12) – Article « Situation de la femme dans la Bible : le Patriarcat - La femme dans la société hébraïque » par Sr Lise PLANTE, ss.cc.j.m. - Soeurs des Saints Coeurs de Jésus et de Marie. (Article s'inspirant aussi de l'ouvrage « L'autre moitié de l’Église : mes femmes » par Tita PIERRO et Franca LONG – Dossiers libres – Paris – Ed du Cerf – 1980 ) http://www.ssccjm.org/spiritualite/femmesbible/lesfemmesdanslabible_lepatriarcat.html

.. (13) - Michael D. COOGAN – « Canaanite Origins and Lineage : Reflections on the Religion of Ancient Israel – in Ancient Israelite Religion : essays in Honor of Frank Moore Cross » – ed. Patrick D. Miller, Jr, Paul D. Hanson, and S. Dean McBride (Philadelphia : Fortress – 1987 – p. 115. Cité dans A History of Israel – John Bright – 2000. p. 477 -

- Michael Coogan tersely concludes from the artifactual and comparative data that « it is essential to consider biblical religion as a subset of Israelite religion and Israelite religion as a subset of Canaanite religion. »

.. (14) Article « Yahweh of Samaria and His Asherah  » par David Noel FREEDMAN– The University of Chicago Press Journals (Near Eastern Archaeology – vol. 50 – dec. 1987)

 

..... (15) – Contribution « Les histoires des Patriarches et la légende de Moïse » par Thomas RÖMER – in « Comment la Bible saisit-elle l'histoire » (XXI e congrès de l'Association Catholique Française pour l'étude de la Bible – Issy-les-Moulineaux – 2005) Les Éditions du Cerf – Paris – 2007.

 

.. (16) – Article « Zut, on a encore oublié Madame Dieu ! » du magazine de l'Université de Lausanne ''Allez Savoir'' N°58 de sept 2014 – suite à l'Ouvrage « La Bible, quelles histoires ! » Entretiens avec Thomas RÖMER – Ed. Bayard-Labor et Fides – 2014

 

.. (17) – Ouvrage « L'invention de Dieu » par Thomas Römer – Seuil – 2017

 

.. (18) - Ouvrage « De Sumer à Canaan. L'Orient Ancien et la Bible. » par Sophie CLUZAN – Seuil/ Louvre - 2015

 

.. (19) – Article «  Joseph Smith and Preexilic Israelite Religion » par Margaret BARKER – 2005 - BYU Studies Quarterly : Vol. 44 : Iss. 4 , Article 9. Available at https://scholarsarchive.byu.edu/byusq/vol44/iss4/9

«  (…) the interpretation that the Virgin in Nazareth was the mother of the Son of God after the manner of the flesh (1 Nephi 11). This is the Heavenly Mother, represented by the tree of life, and then Mary and her Son on earth. This revelation to Joseph Smith was the ancient Wisdom symbolism, intact, and almost certainly as it was known in 600 bce. »

 

.. (20) – Article « Qu’est ce que la vierge Marie a à voir avec l’arbre de vie ? » par David GEORGES – Étude des Écritures – février 2017

https://foienchrist.org/etudes-des-ecritures/vierge-marie-et-arbre-de-vie/

L'article commente la contribution ''Nephi and His Asherah : a Note on 1 Nephi 11:8-23'' par Daniel C. PETERSON - dans Mormons, Scripture, and the Ancient World, ed. Davis Bitton (Provo, UT : FARMS, 1998)

 

.. (21) – Article « Quelques remarques sur les poèmes mythologiques de Ras Chamra et leurs rapports avec l'Ancien Testament. » par Adolphe François Paul LODS - In : Revue d'histoire et de philosophie religieuses, 16e année n°2, Mars-avril 1936. pp. 101-130 ; doi : https://doi.org/10.3406/rhpr.1936.2960 https://www.persee.fr/doc/rhpr_0035-2403_1936_num_16_2_2960

(base de l'étude = Tablettes trouvées à Ras Chamra/ Ougarit datées du XIV ième siècle av. JC)

 

.. (22) – La Stèle de MESHA (Moabite Stone)

 

a.) https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A8le_de_Mesha

 

b.) https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/la-stele-de-mesha-moabite-stone-et-213429

 

.. (23) – Publication « Tu es mon sang » par Dominique CHARPIN - chapitre 7 « Rites amorrites, traités hittites, adê néo-assyriens et alliances dans la Bible » - Les Belles Lettres – OpenEdition Books - https://books.openedition.org/lesbelleslettres/328?lang=fr

 

.. (24) – Article « La spécificité du monothéisme biblique. La question du yahwisme. » par Christophe LEMARDELÉ - In : ASDIWAL. Revue genevoise d'anthropologie et d'histoire des religions, n°14, 2019. pp. 115-126 ; doi : https://doi.org/10.3406/asdi.2019.1158 https://www.persee.fr/doc/asdi_1662-4653_2019_num_14_1_1158

….. (25) -  Article "Religion, Violence, Tolerance & Progress : Nothing to do with Theology" par Nassim Nicholas TALEB oct. 2020  –https://medium.com/incerto/religion-violence-tolerance-progress-nothing-to-do-with-theology-a31f351c729e

«  (…) Mais il était logique pour les habitudes sociales d’interpréter une telle loi comme un interdit ferme pour éviter la socialisation avec les chrétiens et les zoroastriens à Bagdad quand elle était la capitale du califat et les Arabes étaient en minorité. C’est la mentalité qui a trouvé le soutien théologique, plutôt que l’inverse. »

 

.. (26) - Ouvrage «  De la Démocratie en Amérique » par Alexis de TOCQUEVILLE(1835) – Gallimard - 2014

 

.. (27) – Ouvrage « L'Anthropologie face aux problèmes de l'homme moderne » – Claude LEVI-STRAUSS – livre posthume 2011

 

.. (28) - Article « Nephi et son Ashéra  » par Daniel C. PETERSON - Journal of Book of Mormon Studies, vol. 9, n° 2, 2000, pp. 16-25 - http://www.idumea.org/Etudes/Ecritures/LM/Ashera.htm

 

.. (29) – ''Tares'' de la Civilisation Occidentale.

 

(a.) - « Les modernes, après avoir aboli l'esclavage, ont donc encore à détruire trois préjugés bien plus insaisissables et plus tenaces que lui : le préjugé du maître, le préjugé de race, et enfin le préjugé du blanc. » («  De la Démocratie en Amérique » par Alexis de TOCQUEVILLE(1835) – Gallimard - 2014)

(b.) - (...) la civilisation occidentale cherche d'une part, selon l'expression de M. Leslie White, à accroître continuellement la quantité d'énergie disponible par tête d'habitant ; d'autre part à protéger et à prolonger la vie humaine (...) la civilisation occidentale s'est (...) adonnée à ces tâches avec un exclusivisme où réside peut-être sa faiblesse (...). « Race et Histoire  » – Claude Lévi-Strauss - 1961

(c.) - Un divorce s'est produit, un fossé se creuse entre les données de la sensibilité, qui n'ont plus pour nous de signification générale, en dehors de celles, restreintes et rudimentaires, qu'elles nous fournissent sur l'état de notre organisme, et une pensée abstraite où se concentrent tous nos efforts pour connaître et comprendre l'univers. Rien ne nous éloigne davantage de ces peuples qu'étudient les anthropologues, pour qui chaque couleur, chaque texture, chaque odeur, chaque saveur ont un sens. » (« L'Anthropologie face aux problèmes de l'homme moderne » – Claude LEVI-STRAUSS – livre posthume 2011)

 

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :

 

JPEG - 308.9 ko

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.31/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • Yann Esteveny 27 novembre 2020 11:22

    Message à tous,

    Article de propagande classique dans la tendance libérale mondialiste visant à diviser à la fois la famille et la société tout en réécrivant l’Histoire et les religions.

    Marie est reine du Ciel et les saintes sont innombrables dans la religion catholique. Leurs vies sont des exemples pour tous.


    • Francis Francis 27 novembre 2020 12:06

      @Yann Esteveny
       
       j’ai plussé mais en vain, votre commentaire, qui est passé de -3 à -5


    • Yann Esteveny 27 novembre 2020 12:13

      Message à Francis,

      Je vous remercie de vos efforts mais je crois que les votes ici sont autant respectés que dans une élection récente aux États-Unis.

      Respectueusement


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 27 novembre 2020 12:20

      @Yann Esteveny

      Salut, oui exactement....


    • Et hop ! Et hop ! 27 novembre 2020 12:40

      @Yann Esteveny

      L’auteur affirme que le mariage de type occidental vient de l’Ancien Testament par le christianisme, c’est complètement faux.

      Le mariage de l’Ancien Testament est le mariage sémitique qui a été conservé par les musulmans : il est polygame, avec achat de la femme aux père, la femme est juridiquement mineure toute sa vie, elle ne donne pas son consentemant pour son mariage, elle n’a pas de patrimoine en propre, elle peu être répudiée unilatéralement par son mari.

      Le mariage catholique n’a rien à voir ni avec le mariage sémite de l’Ancien Testament, ni avec le mariage romain où le pater familias a droit de vie ou de mort sur ses enfants.

      Le mariage chrétien puis catholique est le mariage à régime dotal qui est attesté chez les anciens celtes et les gaulois. L’homme et la femme ont une égalité de droits civils, la femme reçoit de sa famille sous forme de dot et d’héritage un patrimoine immobilier et mobilier qu’elle possède en propre et qu’elle administre elle-meme : Eléonore d’Aquitaine était personnellement duchesse d’Aquitaine, elle était le chef de ses États, elle commandait ses armées.

      Dans le régime dotal, la femme qui se marie quitte sa famille et entre dans la famille de son mari, avec la part du patrimoine qui lui rrevient. C’est pour ça qu’elle en prend le nom. L’homme est considéré comme le chef de famille, mais après son décès la femme devient à son tour chef de famille. Lorsque la femme était héritière de sa famille, il était courant qu’elle devienne chef de famille, qu’elle conserve son nom et qu’elle le transmette à ses enfants.

      Avec l’arrivée de la bourgeoisie au pouvoir en 1789, le Code civil a diminué les droits civils de la femme qu’il a rendue mineure, en plaçant ses biens sous la tutelle de son mari.

      Le mariage sémitique polygame est patriarcal au mauvais sens du terme, il n’y a d’ailleurs aucune femme qui soit connue comme reine, comme auteur, comme artiste, ou comme personne remarquable pendant les 15 siècles de l’histoire connue des pays arabes.

      Le mariage occidental qui est hétérosexuel, égalitaire et viager, est antérieur au christianisme, il est patrilinéaire mais pas patriarcal.


    • Yann Esteveny 27 novembre 2020 13:04

      Message à avatar Et hop !,

      Je vous remercie pour votre contribution fort intéressante.
      La nature du mariage et la place du mariage sont très révélatrices des hommes et des femmes qui composent une société. Il faut composer avec l’Amour, les biens matériels de chacun, l’organisation de la société et bien sûr les enfants.
      Je ne vous cache que la tendance depuis 1789 et plus particulièrement ces dernières décennies est plus que révélatrice !

      Respectueusement


    • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 13:27

      @Et hop !

      L’auteur affirme que le mariage de type occidental vient de l’Ancien Testament par le christianisme, c’est complètement faux.> 
      .
      Ce n’est pas ce que j’affirme.
      Il faut lire ce qui est écrit, et non ce que qu’il vous est commode de m’attribuer...
       smiley
      .


    • amiaplacidus amiaplacidus 27 novembre 2020 16:35

      @Yann Esteveny qui dit : « Marie est reine du Ciel et les saintes sont innombrables dans la religion catholique. Leurs vies sont des exemples pour tous. ».

      Pour tous ?
      Pas vraiment, pour certains chrétiens sans doute, pour les protestants, je pense que non.

      Et pour moi, agnostique, si vous saviez à quel point je m’en fout, vous auriez une idée de l’infini.


    • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 17:04

      @amiaplacidus
      .
      Marie est la nième ’’Reine du Ciel’’ des derniers cinq mille ans... N’est extraordinaire que celle dont on nous parle tous les jours...

      Pour ma part, Athée, j’ai du respect pour ces femmes dites ’’saintes’’, du fait des actions remarquable qu’on leur attribue. Certaines de ces actions sont imaginaires, j’en conviens.

      Mais ce sont des femmes qui, par sont ailleurs maltraitées (d’abord dans les textes saints, hélas !), sont un point de départ, une présence, un témoignage féminin, un ancrage pour un changement à venir.

      Mais beaucoup gens ont besoin qu’on leur donne un référentiel qui devienne un ’’chez-soi’’ spirituel. Car le dévot veut rester sur le chemin de la soumission aux textes... pour atteindre une vie éternelle près des dieux... 

      Accepter de mourir une bonne fois pour toutes en laissant les clefs aux jeunes est une autre voie permettant de partir en paix.
      .


    • Copain 27 novembre 2020 19:22

      @JPCiron
      Une belle histoire , écoute , soit tolérant . Merci mais pas moi
      https://www.youtube.com/watch?v=ujp1HnKY4N0&t=1s

      J’adore écouter les histoires du Rabbin et du Père


    • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 21:12

      @Copain

      Mais... ce lien.... Point de Père... Point de Rabbin....
      ... juste l’Abbé Puga ... qui parle des Carmélites ...



    • Pascal L 27 novembre 2020 23:15

      @Yann Esteveny
      Effectivement, la première place dans le ciel est pour une femme et tout l’enseignement de Jésus est tourné vers le salut. Si elle avait quelque chose à exprimer aux catholiques sur la place de la femme, cela fait longtemps qu’elle se serait fait entendre par le biais de l’Esprit-Saint ou lors d’une de ses très nombreuses apparitions. Il n’y a donc pas de reproche collectif, ce qui n’efface pas notre responsabilité individuelle lorsque nous manquons d’amour et cela vaut pour l’homme et la femme. C’est l’Esprit-Saint qui appelle et prépare aux vocations dans l’Eglise et chaque appel est individuel. S’il n’appelle pas les femmes à la prêtrise par exemple, c’est qu’il a ses raisons. Peut-être qu’il agira différemment dans quelques siècle, mais c’est toujours lui qui décide et pas nous. Par contre l’Esprit-Saint appelle tout le monde à la sainteté et les femmes sont largement représentées dans ce domaine. Peut-être que l’orgueil des hommes est ici un handicap.


    • Pascal L 27 novembre 2020 23:29

      @JPCiron
      Marie est la seule « Reine du Ciel » avec qui nous avons gardé le contact.

      « du fait des actions remarquable qu’on leur attribue » Nous sommes jugés non sur ce que nous faisons mais sur ce que nous sommes. Nos actions ne sont que des conséquences de ce que nous sommes. Nous pouvons très bien faire le bien par intérêt et cela ne nous donnera pas le salut. A l’inverse, le « bon » larron crucifié avec Jésus n’a jamais rien fait de bien, mais il l’a reconnu et à reconnu Jésus, ce qui lui a donné le salut. Les deux seuls commandement donnés par Jésus sont des commandements d’amour et ces deux commandements sont plus fort que toutes les lois. L’amour nous rend libre et cette liberté nous permet de faire toujours plus que sous la contrainte d’une loi. Comment pouvoir recevoir le salut, si nous devons vivre une éternité avec des gens que nous n’aimons pas... Dieu ne nous juge pas et s’il le faisait, personne ne serait digne du salut. Si certains ne sont pas sauvés, cela reste leur choix. Il n’est pas facile de pardonner ou de demander pardon et nous voulons en plus que nos manques d’amour soient cachés. Il n’(y a qu’en enfer que c’est possible et je me demande si ce n’est pas en plus de la publicité mensongère.


    • Yann Esteveny 28 novembre 2020 04:04

      Message à Monsieur Pascal L,

      Faussement victimiser pour susciter l’envie est un procédé du Malin et il n’est pas seulement employé contre les femmes.
      Dans un monde dominé par les envies de chacun et dans un grand concours de revendications et d’occupation des meilleurs places, la parabole des invités est cinglante.

      « Il adressa ensuite une parabole aux conviés, en voyant qu’ils choisissaient les premières places ; et il leur dit :
      Lorsque tu seras invité par quelqu’un à des noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu’il n’y ait parmi les invités une personne plus considérable que toi, et que celui qui vous a invités l’un et l’autre ne vienne te dire : Cède la place à cette personne–là. Tu aurais alors la honte d’aller occuper la dernière place.
      Mais, lorsque tu seras invité, va te mettre à la dernière place, afin que, quand celui qui t’a invité viendra, il te dise : Mon ami, monte plus haut. Alors cela te fera honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi.
      Car quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé
      . »
      Evangile de Luc (Ch. 7, Ve. 7-14)

      http://www.entretienschretiens.com/103%20La%20parabole%20des%20invites%20-%20Lc%2014(7-11).htm

      Fraternellement


    • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 08:47

      @Pascal L

      Marie est la seule « Reine du Ciel » avec qui nous avons gardé le contact. >

      Vous avez raison : Marie n’est pas la seule Déesse « Reine du Ciel ».
      Elle porte encore le nom de Venus ’’Reine du Ciel’’ pour beaucoup de monde. Avant elles il y avait Aphrodite , Astarté, etc etc qui ne sont que des noms différents de la seule, la vraie Reine du Ciel : Inanna la Sumérienne.
      Les Mormons nous disent d’ailleurs que Astarté et Marie sont une même continuité.

      Les Déesses étant immortelles, elles sont toutes là, près de Marie.


    • Gollum Gollum 28 novembre 2020 09:11

      @JPCiron

      D’ailleurs les Vierges noires des églises sont calquées sur les Isis allaitant Horus de la statuaire égyptienne.

      Je rajoute d’ailleurs que Marie est quasi inexistante dans le NT. C’est bien plus tard qu’on l’a intégrée dans la dévotion, tant le féminin était manquant à l’origine.

      Elle a servi d’ailleurs a évacuer Marie-Madeleine, bien gênante, cette ancienne prostituée, tournant un peu trop près de Jésus, si vous voyez ce que je veux dire..

      Il valait bien mieux la remplacer par maman. Le couple quasi incestueux mère/fils est d’ailleurs un trait typique des gens du sud... smiley


    • Super Cochon 28 novembre 2020 09:29

      @Yann Esteveny
      .
      .
      .

      EXACT ! ...... Oubliant de dire que la culpabilisation de la Femme dans la Bible vient de la religion JUIVE , c’est à dire L’Ancien Testament ( La Torah ) . Eve responsable de la damnation de l’Homme .
      .
      .
      On sait aujourd’hui que la religion Juive est une suite de plagias de différents textes Suméro-Babylonien . La Genèse est en réalité une mauvaise récupération d’un ancien texte Sumérien du nom d’Enki et Ninhursag .
      .
      .
      Le Mensonge Universel de Pierre Jovanovic
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=s8iJDEXworc
      .
      .


    • Gollum Gollum 28 novembre 2020 09:36

      @Pascal L

      Nous sommes jugés non sur ce que nous faisons mais sur ce que nous sommes.

      Et comme ce que nous sommes dépend en grande partie de la génétique, de nos parents, de notre éducation, de notre culture, de la religion dans laquelle on est né, ou pas, nous sommes donc jugé sur des impondérables qui ne nous appartiennent pas... Voilà l’amour inconditionnel selon le brillant et stupéfiant penseur Pascal L smiley

      Comment pouvoir recevoir le salut, si nous devons vivre une éternité avec des gens que nous n’aimons pas...

      C’est pourtant simple Pascal il suffit d’aller vivre loin de ces gens. Comme ici, sur terre. smiley

      Imaginons que vous soyez « sauvé » (faut bien sauver les meubles comme on dit) et moi aussi.

      Si vous avez décidé de vivre sur terre j’irai dans une autre galaxie pour ne pas vous voir et tout le monde sera content... Pas belle la vie ? smiley


    • Gollum Gollum 28 novembre 2020 09:38

      @Super Cochon

      Eve responsable de la damnation de l’Homme .

      Position qui a été reprise par St Augustin docteur de l’Eglise. smiley

      Tartuffe un jour, tartuffe toujours le jambonneau sulfaté... smiley

      (et toujours la pratique de l’auto-plussage dès le post pondu... smiley )


    • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 09:40

      @Gollum

      Vierges noires des églises sont calquées sur les Isis allaitant Horus de la statuaire égyptienne.> 

      Très juste !
      Il y avait aussi à considérer la Déesse du Soleil Arinna/ Hepat (Hittite) qui était l’épouse du Dieu de l’Orage (Teshub). On la voit ici avec leur divin Fils (Sharruma).

      https://www.pinterest.fr/pin/78742693458635030/

      Car la Bible nous enseigne qiu’à Jérusalem était vénérée une divinité Solaire...


    • Super Cochon 28 novembre 2020 09:44

      .
      .

      Les MIRACLES incontestables de Vierge Marie
      .
      .
      Les miracles de Vierge Marie à Lourdes , à Fatima et ailleurs se comptent par milliers , mais pour être réellement authentifié comme miracle il faut que la maladie soit incurable et la guérison instantanée , c’est à dire d’une seconde à l’autre la personne malade soit totalement guérie . Il faut pour cela passer une batterie de tests , d’examens médicaux , de témoins attestant de l’instantanéité de guérison .
      .
      .
      .

      VOICI la chance de pouvoir voir et écouter la dernière miraculée Soeur Bernadette, la miraculée de l’Oise à Lourdes
      .
      VIDEO  2 minutes
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=N3dX1IzZAQ4
      .
      .
      .


    • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 09:49

      @Super Cochon

      une suite de plagias >

      Je pense que la population de ’Palestine’ était TRES cosmopolite. : La Samarie avait été vidée de sa population qui a été remplacée par des populations Arabes (ref. Archives Assyriennes). Et Juda aussi était sans doute à l’origine une tribu Arabe (ref. Thomas Römer). En tout cas, avec la ’’paix Assyrienne’’ au Moyen Orient, le commerce de l’Arabie vers la méditerrannée (Gaza) a repris, et la population de Judée était alors principalement Edomite et Arabe durant l’époque Perse (ref. Archéologie).
      La prise de Jérisamem accéléra la fuite de population vers l’Egypte, qui les a accueillis comme elle l’a fait pour nombre d’autres populations.

      Aussi, au final, les gens déplacés ont ’’absorbé et intégré’’ une partie des croyances et mythes locaux, qu’ils se sont dons appropriés, sans nécessairement se rendre compte que cela ressemble à un plagiat...
      .


    • Super Cochon 28 novembre 2020 10:02

      @JPCiron
      .
      .
      écoute cette enregistrement audio , tu vas comprendre le lien entre le contenu de la Torah (Ancien Testament) de la religion Juive et les textes Suméro-Babylonienne retrouvés au cour du dernier siècle . ........ Lit le livre de Jovanovic
      .
      .
      .
      .
      Le Mensonge Universel de Pierre Jovanovic
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=s8iJDEXworc
      .
      .


    • Pascal L 28 novembre 2020 11:53

      @JPCiron
      Marie n’est pas une déesse, juste une personne humaine comme nous (à un détail près) qui a été élevée à cause de sa justice et son amour. Rien ne vous empêche d’en faire autant car les saints peuvent également intercéder pour nous auprès de Dieu.
      Quand aux déesses de l’antiquité, ce n’étaient que des bouts de bois ou des pierres hébergeant parfois un démon. Pour l’immortalité du bois ou de la pierre, je ne me prononcerais pas. Quand aux démons, leur immortalité est liée à la volonté de Dieu qui les a créé. On peut penser qu’il ne survivront pas à Satan lors de la parousie.
      Si ces déesses étaient éternelles, nous en entendrions encore parler. Pourquoi personne ne leur rend plus un culte ?


    • Pascal L 28 novembre 2020 12:10

      @Gollum
      « ce que nous sommes dépend en grande partie de la génétique » Pas seulement... On peut voir des trisomiques comprendre et accepter l’amour de Dieu alors que des Prix Nobel le refusent. C’est pour cela que Dieu s’adresse à notre cœur ; afin que les pauvres capables d’amour puissent profiter du salut après la vie alors que ceux qui pensent ne pas avoir besoin de l’amour et de Dieu pendant leur vie vont encore refuser cet amour dans la vie suivante. Lisez la parabole des talents. Dieu ne demande jamais l’impossible, juste de renvoyer l’ascenseur avec les talents que nous avons reçu. Il ne sera pas beaucoup demandé à celui qui a reçu un handicap. Le trisomique est déjà capable d’amour et c’est tout ce qui lui sera demandé. Placez vos talents à la banque et faites les fructifier par d’autres si vous ne vous pensez ne pas en être capables.

      « il suffit d’aller vivre loin de ces gens. Comme ici, sur terre » C’est bizarre, votre paradis ressemble à celui d’Allah, complètement anthropomorphique. Je ne crois pas que Dieu ait prévu de faire un paradis à votre mesure. Si nous sommes reçu tous les deux au paradis, je serais heureux de vous rencontrer enfin, car de mon côté, je vous demanderai pardon pour mes offenses et je vous ai déjà pardonné vos offenses ; si vous y êtes également, c’est que vous êtes capable de me pardonner... l’amour est la seule condition peur entrer.


    • Gollum Gollum 28 novembre 2020 12:42

      @Pascal L

      C’est bizarre, votre paradis ressemble à celui d’Allah, complètement anthropomorphique. 

      Je me suis mis à votre portée Pascal, c’est vous qui pensez que l’on va tous se retrouver ensemble, avec papa et maman, c’est y pas mignon.. smiley

      Moi je n’ai jamais professé la survie individuelle, mais l’inverse.

      Je ne crois pas que Dieu ait prévu de faire un paradis à votre mesure.

      Pauvre smiley. Toute ma prose montre exactement l’inverse. C’est dire à quel point vous ne comprenez rien à rien et fantasmez grave sur les autres.

      En fait, vous êtes un imbécile. Mais vraiment. smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 12:51

      @Pascal L Le huitième jour.... 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 13:09

      La grande question : sommes nous un don de Dieu qui comme le disait Bernard de Clairvaux se trouve en s’aimant soi-même. Ce n’est pas donné à tout le monde et encore moins ceux qui naissent avec un handicap. Hitler n’avait qu’une seule couille comme les Médicis trois.... Vaste question. Est-ce s’aimer soi-même que de prendre le risque de ne pas faire d’examen avant d’accoucher. Si la science sans conscience n’est que ruine de l’âme. La conscience (Dieu est lumière). C’est à dire que l’inconscient devient conscient (ARCADIE-Mercure, l’intellect)
      Mais la conscience sans la science est un gros risque : celui de l’inconscience. Et comme pour moi Dieu se situe dans l’inconscient, c’est éliminer Dieu de l’ARCADIE. Autrement dit : l’EDEN sur terre. Et comme l’inconscient est lié à la glande pinéale, elle ne s’active qu’au moment où l’enfant respire l’air extérieur...


    • troletbuse troletbuse 28 novembre 2020 13:11

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      En général, on vient d’un don de sperme  smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 13:12

      https://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-de-l-avortement/. Pour les Rose-Croix, l’avortement n’est pas criminel. 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 13:15

      @troletbuse Donc pour les catholiques chaque sperme qui perd la course et meurt, c’est un crime. smiley)


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 novembre 2020 13:26

      @M�lusine ou la Robe de Saphir.

      un vieux sketch des Monty Python .


    • troletbuse troletbuse 28 novembre 2020 13:29

      @Mélusine ou la Robe de Saphir
      .chaque sperme qui perd la course et meurt, c’est un crime.


      Non. Mais un bon catholique pratiquant doit aller à confesse chaque fois qu’il rate son coup  smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 13:38

      @troletbuse Faut dire que « con » « fesse... ». Qu’a t-il vraiment à con fesser ? De s’être trompé d’orifice. Prenant les toilettes pour le salon. 


    • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 13:42

      @Pascal L

      Marie n’est pas une déesse, >

      Mais si ! Son Culte est souvent plus fervent que celui de son époux.
      .
      < les saints peuvent également intercéder pour nous auprès de Dieu.>

      Pour avoir ses entrée près des dieux, il faut avoir quelque chose de divin...
      .
      Si ces déesses étaient éternelles, nous en entendrions encore parler. Pourquoi personne ne leur rend plus un culte ? >

      Vous avez raison : de plus en plus de monde se détourne des Eglises, qui ont perdu le contact avec la réalité du monde. Une déesse existe quand on l’a dans son coeur. Que l’Eglise le veuille ou non !


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 13:44

      @Aita Pea Pea Woody Allen. Je parle justement du débarquement plus bas ; https://www.youtube.com/watch?v=AWgkjix4Llc


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 novembre 2020 13:52

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      every sperm is sacred .
      Youtube.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 13:54

      Ce qui est amusant dans l’extrait c’est que mon père a séduit ma mère parce qu’il jouait bien de l’harmonica. il avait toujours en poche...Alors, le mecs, il est tant de s’y mettre : https://www.youtube.com/watch?v=3dzCzOptjgs


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 14:00

      Une des plus belles scènes de cinéma de celui qui fit un film merveilleux sur le plaisir féminin. Sur la route de Madison. https://www.youtube.com/watch?v=nXv9t9VT0-w


    • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 15:17

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Ce qui est amusant dans l’extrait c’est que mon père a séduit ma mère parce qu’il jouait bien de l’harmonica. il avait toujours en poche...Alors, le mecs, il est tant de s’y mettre >

      Mais où cachait-elle l’harmonica ???
      .


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 17:06

      @JPCiron
       L’histoire est jolie : 

      La toute première forme d’harmonica ayant vu le jour a été inventée en Chine 3000 ans avant Jésus-Christ et est connue sous le nom de sheng. En 1821, l’allemand Friedrich L. Buschmann cherchait un moyen plus simple d’accorder les pianos. Il s’inspira du petit instrument, le modernisa et le baptisa « Aura". Johnny était di signe des gémeaux : mercure. SA chanson : LAURA. https://fr.wikipedia.org/wiki/Aura_(parapsychologie). C’est son plus beaucoup cadeau d’amour à sa fille.

    • Pascal L 2 décembre 2020 12:09

      @JPCiron
      Dé« solé de répondre si tard, mais je ne peux passer mes journées sur AVox. 

       »Son Culte est souvent plus fervent que celui de son époux« On dit de Marie que son fils ne peut rien lui refuser, mais c’est sans doute à cause de son discernement. Je dirais plutôt qu’elle entend toutes les prières mais que son action n’est peut-être pas celle qui est attendue. Elle nous demande toujours de nous tourner vers son fils, mais parfois la superstition est la plus forte.

       »Pour avoir ses entrée près des dieux, il faut avoir quelque chose de divin« Nous avons tous quelque chose de divin, c’est notre âme qui existe encore après la mort. Toutes les prières sont entendues par Dieu mais il n’agit que dans un seul but : vous permettre d’accéder au salut. Il peut faire des miracles pour vous lorsqu’il sait que vous tournerez vers lui ensuite. Ne vous inquiétez pas, lorsqu’il s’adresse à vous, vous ne pouvez pas le manquer et vous savez que cela vient de lui. Ne comptez pas sur lui pour vous rendre riche et puissant. Les Francs-Maçons préfèrent prier Lucifer pour cela. Cela marche pas trop mal, mais risque de vous faire manquer le salut si vous ne vous reprenez pas avant la mort.

       »de plus en plus de monde se détourne des Eglises« C’est à la fois vrai et faux. Oui, les chrétiens culturels ou superstitieux préfèrent les divinités de notre monde, mais non, ceux qui ont touché du doigt l’amour de Dieu ne cherchent plus que cela et ne risquent pas d’aller voir ailleurs. Tout le monde est invité à rencontrer Dieu dès cette vie, mais l’Eglise Catholique l’a oublié à cause de tout ce qu’on lui a fait subir. De fait cette Eglise s’est concentrée sur la défense des sacrements en oubliant les charismes qui sont les signes visibles de la présence de Dieu. Depuis Vatican II, l’action de l’Esprit-Saint a été remise à l’honneur. Il faut parfois plusieurs génération pour que ces évolutions soient comprises, mais le chemin en est pris. L’Eglise Catholique qui est en train de naître aujourd’hui est une Eglise qui ne néglige plus les charismes, qui pratique les prières de guérison et les prières de délivrance. Ces prières ont fabuleuse capacité de conversion des Esprits. 

       »Une déesse existe quand on l’a dans son coeur« Anthropomorphisme... D’un autre côté, j’ai observé que nous pouvons laisser les démons nous dominer. Nous avons des milliers d’occasions de leur laisser la main et cela commence par les traumatismes de l’enfance : abandon, inceste... et cela continu par l’occultisme, le spiritisme et certaines méthode de guérison parallèle. Les prières de délivrance sont l’occasion de casser ces liens néfastes pour ne plus se tourner vers des créatures, mais vers Dieu lui-même. 

       »Que l’Eglise le veuille ou non" L’Eglise ne veut rien. La conversion est votre affaire personnelle et vous être libre de le faire ou pas. Vous ne pourrez jamais prouver que Dieu n’existe pas, pas plus que je peux prouver que Dieu existe, mais je vous invite à le rencontrer pour vous faire une idée personnelle. Le choix est plus facile ensuite.


    • JPCiron JPCiron 2 décembre 2020 22:29

      @Pascal L

      Bonjour Pascal L,

      Je cherchais ma réponse...

      ...mais en fait, je l’avais postée en queue des commentaires... désolé.


    • JPCiron JPCiron 12 décembre 2020 11:26

      @Pascal L
      .
       On dit de Marie ... >
      En fait, on n’en sait rien !
      C’est la Tradition qui lui fait dire.
      Cette croyance est un autre ’’objet conceptuel’’ dont a fonction est de donner un sens à d’autres ééments de croyance (qui ont eux aussi fait l’objet d’une invention humaine).

      Nous avons tous quelque chose de divin, c’est notre âme qui existe encore après la mort. >
      Les Chrétiens croient que même un avorton dénué de conscience (ou un être en coma profond) sont néanmoins dotés d’une âme. Pourquoi pas mon chien alors, qui montre amour, fidélité, constance et bienveillance ?
      Les Egyptiens, 3000 ans avant Jésus, avaient inventé le concept d’âme (ils en avaient de plusieurs sortes) et de vie éternelle après la mort.
      Les Zoroastriens, 1500 ou 2000 ans avant Jésus, ont inventé l’eschatologie qui sera adoptée dans ses grandes lignes (et aussi dans des détails) par les Chrétiens. Dans sa grande sagesse Zoroastre a expliqué que tous les êtres vivants, quel que soit leur niveau de conscience et de discernement, sont dotés d’une âme. Les âmes des animaux (qui ont un discernement largement inférieur à l’homme) iront directement au Paradis, sans passer par le purgatoire ni l’enfer. D’ailleurs, Dieu ne laissera jamais une âme en enfer éternellement, car à la fin des temps, l’enfer est lui aussi dissout (Apocalypse) et toutes les âmes purifiées (feu de l’Ordalie) se retrouvent près du Seigneur.
      Cette approche Zoroastrienne me semble bien plus ’’humaine’’ et juste.

      de plus en plus de monde se détourne des Eglises > Je confirme, pour avois accompagné mon épouse à l’église depuis un demi-siècle !!
      Et je confirme aussi ce que vous dites : la « pratique les prières de guérison et les prières de délivrance. Ces prières ont fabuleuse capacité de conversion des Esprits.’’ Car les croyants qui restent sont de plus en plus ceux maladivement attachés aux rituels magiques et superstitieux. 

      Une déesse existe quand on l’a dans son coeur > Je confirme qu’il s’agit d’  »Anthropomorphisme" comme vous dites. L’anthropomorphisme est une Règle majeure chez les Chrétiens : il y a le Père et le Fils. Comme les deux sont un (pour l’image monothéiste), il n’y a pas de déesse, mais il y a quand même une mère...
      Les Chrétiens n’en sont pas sortis !
      Regardez le Zoroastrisme : ils en étaient sortis, eux.

       je vous invite à rencontrer Dieu pour vous faire une idée personnelle. Le choix est plus facile ensuite.> Mais j’ai été un Chrétien fervent ! Le bon choix est de voir ses errements et ses erreurs, pour pouvoir rejeter ces superstitions (à titre individuel). On se sent alors vraiment délivré de ces croyances tortueuses et souvent maladives.
      Je pourrais par contre me déclarer Zoroastrien, car Dieu, dans sa grande Sagesse, demeure dans le monde Spirituel.
      .
      Il n’est pas facile de sortir d’une impasse : il faut d’abord accepter d’être faillible. Essayez ! Vous vous sentirez mieux après. 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 novembre 2020 11:23

      Le patriarcat ne s’accompagne pas forcément d’une andrarchie, une androcratie, phallocratie, ou d’un masculinisme sexiste.

      Le patriarcat est apparu avec le néolithique, en même temps que la mono ou polygamies, à la faveur de la découverte du lien entre l’acte sexuel et la procréation, et donc du rôle du géniteur. 

      La structure sociale qui en découle est indissociable de la transmission de la propriété foncière, et du cheptel des agriculteurs- (c’est le mot « cheptel » qui a donné le mot « capital ».


      • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 12:24

        @Séraphin Lampion

        Le patriarcat ne s’accompagne pas forcément d’une andrarchie, une androcratie, phallocratie, ou d’un masculinisme sexiste.

        Le patriarcat est apparu avec le néolithique, ...>

        .

        Oui, j’avais noté que Godelier indiquait l’hypothèse d’une direction (assez vague) dans laquelle il suggérait de chercher pour expliquer que beaucoup de sociétés de par le monde avaient retenu la domination masculine.

        Mais certaines sociétés sont matriarcales.

        Le sujet n’est effectivement pas simple.

        C’est pourquoi je me suis ici limité au patriarcat de la Bible, qui, dans les textes, est assez explicitement de haut grade, extrêmement dominateur, et intransigeant.

        .


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 novembre 2020 12:35

        @JPCiron

        la « matrice » (si l’on peut dire dans ce cas-là ?) du « pater familias » romain s’est imposée à toutes les populations dominées par l’empire dès avant l’adoption du christianisme comme religion d’état et structure toujours nos institutions et nos mentalités.
        Le « pater familias » était en fait l’équivalent d’un « parrain » mafieux qui avait le droit de vie et de mort sur tous les membres de la « famille », terme toujours d’actualité dans les groupes évoqués.
        La religiosité (processions, langage corporel de soumission et prière de « notre père) et les superstitions liées à l’ »ordre" mafieux et à ses codes d’honneur ont été intégrés dns le christianisme de la même façon que les dieux du polythéisme ont été transformés en saints, mais la patriarcat n’est pas spécifiquement lié à la bible. 


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 novembre 2020 11:24

        « Cette place est-elle ’’naturelle’’ ? Il semble bien que non »

         

        Bien au contraire, cette place lui a été donnée par la nature en ce que la femme a été créée après l’homme dans le but d’être une aide à l’homme et semblable à lui :

        « L’Eternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. »(Gen 2 :18)

         

        C’est pourquoi l’apôtre Paul dit que l’homme est le chef de la femme

         « Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. » (1 Corinthiens 11:3)

         

         « car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. » (Ephésiens 5:23)

         

         

        Deuxième raison qui explique pourquoi la femme ne peut enseigner dans les églises :

        « Adam n’a pas été séduit, mais la femme, séduite, s’est rendue coupable de transgression. »

         

        « Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission.

        Je ne permets pas à la femme d’enseigner et de prendre de l’autorité sur l’homme, mais elle doit demeurer dans le silence.

         Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite ; Adam n’a pas été séduit, mais la femme, séduite, s’est rendue coupable de transgression. » ( 1 Tim 2:11-15)

         

        Le féminisme représente donc ni plus ni moins qu’une rébellion contre la volonté de Dieu.

         

        Se souvenir que Jésus est un mâle et qu’il a choisi 12 apôtres tous masculins, et en cela démontre que c’est la bonne voie à suivre.

         

        A noter enfin que le Grand Roi à la verge de fer est donné comme un mâle comme il est dit dans Apocalypse 12 :5 : « Elle enfanta un enfant mâle, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. »

         

        Enfin, la femme a encore un très beau rôle auprès de l’homme et il est décrit dans le proverbes 31 :10-31.


        • cevennevive cevennevive 27 novembre 2020 11:52

          @Daniel PIGNARD

          Ma prière : si tu existes mon Dieu, préserve-moi d’un compagnon comme Daniel Pignard, et de tous les adeptes de Paul de Tarse ici-bas !

          Au fait, parmi les Apôtres dont vous parlez Daniel, n’y aurait-il pas une femme au moment du repas de la Cène ?
          C’est ce qu’ont suggéré certains...

          Et puis, comment s’est-on assuré que tous les Apôtres étaient des hommes ? Ont-ils fait comme pour les Papes anciens après le scandale de Jeanne la Papesse : une chaise percée par laquelle on vérifiait si les attributs mâles étaient présents ?


        • Gollum Gollum 27 novembre 2020 12:07

          @cevennevive

          Bah ce type ne doit même pas être marié...

          Ou alors... elle doit être dans un sale état psychologique. J’en ai connu des comme lui, macho total, bombant le torse, avec une femme trainant la patte derrière, complètement éteinte.. quasi morte. smiley


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 12:21

          @cevennevive DANIEL . LIRE CE QU’EN DIT UN CERTAIN CHRISTOPHE COLERA.  TRIBU DE DAN :  https://halldulivre.com/livre/9782343176628-le-complotisme-protestant-contemporain-a-propos-d-une-these-sur-la-tribu-de-dan-christophe-colera/. J’ai lu le livre, j’ai beaucoup appris. Mais je ne suis pas d’accord sur tout.. La tribu de DAN étant les illuminatis-scorpion qui ont infiltré toutes les royautés. Surtout mérovingienne. Hum, lire la femme celte de Jean MARKALE.


        • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 13:21

          @Daniel PIGNARD

          Pour les intégristes extrémistes Chrétiens, les femmes sont ’’une aide’’ pour son chef : l’homme. Elle doit rester soumise et garder le silence.

          Le caractère sacré de ces absurdités les a cristallisées jusqu’à nos jours.

          Pour que ces affirmations contre-nature aient pu être transcrites dans des textes sacrés, il a fallu que ceux qui les ont écrits proviennent d’une société archaïque, laquelle avait ’’produit’’ des dieux à son image : archaïques. J’en parle dans l’Article.

          Ce qu’il faut, c’est débarrasser Dieu des oripeaux détestables dont on l’a affublé.
          C’est-à-dire mettre en oeuvre une REFORME HARDIE
          .


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 novembre 2020 14:05

          @JPCiron

          « Elle doit rester soumise et garder le silence »

           

          Oui, le silence, ça c’est dans l’assemblée, mais la femme peut quand même prier et prophétiser dans l’assemblée mais elle doit être voilée pour ce faire pour honorer son chef, le mari. (1 Cor 11:3-16)

           

          Il en est un peu autrement à la maison.

          « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles. » (Col 3 :19)

           

          « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.

          Or, de même que l’Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses.

          Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.

          C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Eglise, parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise.

          Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari. (Eph 5 :22-33)

           

          « Si elles veulent s’instruire sur quelque chose, qu’elles interrogent leurs maris à la maison ; car il est malséant à une femme de parler dans l’Eglise. » (1 Cor 14 :35)


        • amiaplacidus amiaplacidus 27 novembre 2020 16:39

          @Daniel PIGNARD

          À vous lire, on se dit que vous pourriez aussi faire carrière chez les islamistes.


        • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 17:12

          @amiaplacidus

          À vous lire, on se dit que vous pourriez aussi faire carrière chez les islamistes.>

          En fait, les textes que l’on reproche aux islamistes se retrouvent aussi dans la Bible !

          VOici ce que j’en dis dans l’Article :

          Les descriptions par le texte de la puissance de Yahvé reflètent une intransigeance absolue : « Celui qui offre des sacrifices à d’autres dieux qu’à l’Éternel seul sera voué à l’extermination. » (Exode 22:20) D’autres textes de la Bible punissent de mort quiconque évoquerait l’hypothèse même de suivre un autre dieu. (Deutéronome 13)

          En 1Rois Elie est à l’action : « Fais maintenant rassembler tout Israël auprès de moi, à la montagne du Carmel, et aussi les quatre cent cinquante prophètes de Baal et les quatre cents prophètes d’Astarté.. » (…) « Et le feu de l’Éternel tomba, et il consuma l’holocauste, le bois, les pierres et la terre, et il absorba l’eau qui était dans le fossé. Quand tout le peuple vit cela, ils tombèrent sur leur visage et dirent : C’est l’Éternel qui est Dieu ! C’est l’Éternel qui est Dieu ! Saisissez les prophètes de Baal, leur dit Élie ; qu’aucun d’eux n’échappe ! Et ils les saisirent. Élie les fit descendre au torrent de Kison, où il les égorgea. » (1Rois 18 : 19 – 40)

          etc. etc


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 novembre 2020 19:46

          @amiaplacidus

          Mais ces paroles auraient du mal à passer chez les muzz :

          "Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème" (1 Cor 16:22)

          Pour nous les chrétiens, l’Islam, c’est l’Islam et il doit être anathème en France :

          « Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. » (2 Cor 11 :3-4)

          « Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! » (Gal 1 :8)


        • Super Cochon 28 novembre 2020 09:52

          @cevennevive
          .
          .
          Paul de Tarse était un Juif Pharisien obsédé par les débilités de la Torah ! ..... Comme tous juifs orthodoxes , il méprisait les femmes . Contrairement au Christ qui les respectaient (exemple , Marie Madeleine )


          .
          .


        • Super Cochon 28 novembre 2020 09:55

          @JPCiron
          .
          .

          « En fait, les textes que l’on reproche aux islamistes se retrouvent aussi dans la Bible ! »
          .
          .
          ___________________________________________
          .
          .
          Il se retrouve dans la Torah ( Ancien Testament ) ....... pas dans le Nouveau Testament . L’Ancien Testament et le Nouveau Testament , c’est le jour et la nuit .
          .
          .


        • raymond 28 novembre 2020 10:09

          @Super Cochon
          La bible, tu prends tout ou rien, tu ne peux ôter les pages qui ne te conviennent pas.


        • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 12:17

          @Super Cochon
          Bonjour !

          « En fait, les textes que l’on reproche aux islamistes se retrouvent aussi dans la Bible ! »
          Il se retrouve dans la Torah ( Ancien Testament ) ....... pas dans le Nouveau Testament . L’Ancien Testament et le Nouveau Testament , c’est le jour et la nuit .>

          Je suis bien d’accord.
          En lisant l’ AT et le NT, on comprend qu’il s’agit clairement de deux dieux bien différents !!

          Cependant, les Chrétiens de la Haute nous expliquent en long, en large, et en travers que ces deux dieux ne font qu’un.
          Ils ne font qu’un aussi avec leur Fils qui a tout du père (et du Saint Esprit du Père) mais rien de la mère-porteuse.

          C’est pourquoi bien des Chrétiens ne croient en fait qu’au Dieu du NT. Et la plupart n’ont jamais lu l’AT !!
          .


        • Gollum Gollum 28 novembre 2020 12:36

          @JPCiron

          Le plus drôle étant que Jésus nous parle de son Père infiniment bon, tout en ne remettant pas en cause le Yahvé colérique, autoritaire, génocidaire de l’AT... et dont la spiritualité apportée d’ailleurs ne casse pas 3 pattes à un canard.

          A la même époque en Asie on avait infiniment mieux. Mais bon, faut que le proclame trop fort... smiley

          Sinon l’absence du Féminin au sein de la divinité en dit long sur le machisme inconscient, larvé, de tout ce courant issu des sables...

          L’exaltation de Marie servant de cache-sexe quant à cette évidence. Et le pire c’est que ça marche... Suffit de lire les posts de certains ici sur ce fil.


        • Gollum Gollum 28 novembre 2020 12:37

          faut que le proclame trop fort... 

          faut pas que je le proclame trop fort... smiley


        • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 13:12

          @raymond

          C’est quand même dommage que ceux qui voient les visages hideux de Dieu dans l’AT ne puissent se concentrer sur le visage du Dieu du NT sans être contraint par l’Eglise d’avoir à accepter l’inacceptable et le répugnant de l’AT.

          Mon épouse est très croyante, et, bien qu’Athée, je l’accompagne à l’Eglise entre les offices...

          Au final, on a une ’’Branche’’ de la Chrétienté, silencieuse, qui s’est construit une croyance moderne, vraiment respectueuse des femmes, vraiment respectueuse des minorités, en harmonie personnelle avec Dieu.
          Or, vu de ’’l’extérieur’’ où je me trouve, ce Dieu-là, c’est quasiment celui de Zoroastre !!
          .



        • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 13:48

          @Gollum

          Le plus drôle étant que Jésus nous parle de son Père infiniment bon, tout en ne remettant pas en cause le Yahvé colérique, autoritaire, génocidaire de l’AT... et dont la spiritualité apportée d’ailleurs ne casse pas 3 pattes à un canard. >

          Toute la spiritualité de l’AT se résumait à l’obéissance au dieu ethnique (je crois que c’est Thomas Römer qui a dit cela...)

          On a clairement deux dieux différents...
          Seule une REFORME hardie pourrait mettre les choses au clair...


        • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 15:15

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          *Extrait :
          < On sait que l’Empire connut une prodigieuse diffusion de littérature attribuée aux mages, Hystaspe, Ostanès, Zoroastre et Damigéro >

          Le premier est Vistaspa, le roi légendaire protecteur de Zoroastre à sa descente de la montagne doté de la nouvelle Religion Monothéiste. C’était il y a 1500 ans avant JC ?

          Durant l’époque Perse, Ostanès est un Chef des Mages, qui a été reçu en Grèce. Les Mages sont des polythéistes (Mazdéisme) mâtinés de Mithraisme, et agrémenté de Magie , de sacrifices d’animaux... rien à voir avec le Zoroastre originel... Mais le bougre et ses sbires se réclamaient de Zoroastre !!

          Le dernier, je ne connais pas.
          En tout cas, c’est un ragout de différentes époques qui ont été allègrement mélangées... plus la plus grande confusion...

          .


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 11:58

          Bonjour : les pires. LES ESSENIENS. Il ne voulaient même pas faire d’enfants parce qu’ils pensaient qu’ils mettraient le diable au monde. Merci pour leur mère...


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 12:00

            Marie, vierge. Hum, que je sache , elle n’a pas fait de césarienne.  


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 12:03

              Je pourrais écrire HOLD UP. Tout le savoir des hommes viennent des femmes. Alice au Pays des merveille ne fut que l’histoire racontée par une petite fille... 


              • Gollum Gollum 27 novembre 2020 12:04

                Brillant.

                Pour sortir de cette névrose  car au fond c’en est une  il faut voir aussi que ce patriarcat s’appuie sur une logique bancale, binaire, manichéenne, où le blanc, masculin, est vu comme lumière et le noir, féminin, comme ténèbres..

                C’est tout le manichéisme inhérent au monothéisme biblique qu’il faut interroger, dans un premier temps, puis de s’en débarrasser de façon définitive dans un deuxième...

                Pour cela la pensée chinoise, avec sa dialectique du Yin et du Yang, à égalité depuis l’origine du Dao, peut être d’une grande aide, tout comme les logiques non aristotéliciennes, trinitaires comme celle de Lupasco, ou quaternaires pour celle d’Abellio, cette dernière étant d’ailleurs totalement en phase avec la dialectique chinoise.

                La pensée chinoise ne dévalorise pas le Yin, les ténèbres. Mieux elle donne même un léger avantage au féminin selon Cyrille Javary un des meilleurs spécialistes de cette pensée chinoise...

                C’est donc bien la confrontation, et in fine, l’adoption de la dialectique chinoise qui peut nous sortir de cette manie de sur-valorisation d’un pôle au détriment d’un autre..

                La pensée chinoise peut nous aider par la même occasion à adopter un point de vue systémique où tous les éléments d’un système sont inter-reliés et interdépendants, où donc chaque chose est à sa place, ce système lui-même s’intégrant dans des systèmes de systèmes de plus en plus intégrants...

                Et où, dès lors, la notion de supériorité ou d’infériorité n’a plus aucun sens.

                Mais tout cela va à rebours de la façon mentale de fonctionner de l’occidental moyen.

                Ce sont les catastrophes issues de cette logique linéaire propre à l’Occident dues au technicisme, au scientisme, au manichéisme (sur le plan moral), au moralisme qui entraineront après bien des remous  un virage salvateur vers une autre façon d’appréhender le réel.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 12:16

                  @Gollum Va vers ton ORIENT. NUIT DE CHINE, NUIT CALINE. Si la bible vous semble un peu austère, je conseille : FLEUR EN FIOLE d’OR. 


                • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 13:36

                  @Gollum

                  Merci pour cette analyse.
                  D’une manière ou d’une autre, il faudra sortir de ce pétrin.

                  Certains anthropologues disent que ’’le salut de l’humanité, s’il en était un, ne pourrait provenir que de l’Orient’’. Lévi-Strauss suggérait la route de l’humilité en cherchant à apprendre des peuples premiers... en effet expliquait-il, ils ont permis la survie de l’humanité durant les premiers 99% de son existence. Et en quelques siècles, nous l’amenons vers l’abîme...
                  .


                • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 13:42

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  < Fleur en Fiole d’Or >

                  Je ne connaissait pas ces textes poético-érotiques...
                  Je viens de lire un commentaire sur ces textes : https://www.persee.fr/doc/hom_0439-4216_1987_num_27_101_368778

                  A lire en confinement !
                  .


                • amiaplacidus amiaplacidus 27 novembre 2020 16:57

                  @JPCiron

                  Si vous aimez les poèmes érotiques orientaux, je peux vous conseiller l’oeuvre de la poétesse vietnamienne Hồ Xuân Hương (https://fr.m.wikipedia.org/wiki/H%E1%BB%93_Xu%C3%A2n_H%C6%B0%C6%A1ng).

                  C’est ma douce qui me l’a fait découvrir, en traduction, puis en m’expliquant la version vietnamienne.
                  Ce qui en fait tout l’intérêt, c’est que ces poèmes, totalement allusifs, peuvent être lus par un enfant.
                  Mais pour en apprécier tout le charme, il faut avoir une très forte culture vietnamienne, ce que, évidemment, je n’ai pas.


                • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 17:15

                  @amiaplacidus

                  Merci pour ce lien, que je vais ’exploiter’...
                  .
                   il faut avoir une très forte culture vietnamienne, ce que, évidemment, je n’ai pas. >

                  Nul n’est parfait !!
                  .



                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 12:12

                    Maïeutique ou art d’accoucher par la parole...Le lien avec HERMES EST EVIDENT. HERM-APHRODITE. 


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 12:29

                      Concernant la fameuse côtelette d’ADAM, je conseille une excellente lecture. TRIGANO : LE JUDAISME ET L’ESPRIT DU MONDE. Ce n’est pas par hasard que la judaïté se transmet par la mère....Le véritable bible est hermétique : la KABBALE....


                      • Jonas Jonas 27 novembre 2020 13:02

                        « La Bible a toujours été associée au Patriarcat. »

                        Oui, mais cela ne veut pas dire abêtissement et soumission des femmes. Esther, qui sauve le peuple hébreu de la destruction, en est le parfait exemple.

                        Votre vision réductrice de l’influence du Christianisme sur la condition féminine qui occulte que Marie, mère de Jésus, est une sainte vénérée par l’Église, et que dans la Bible, les femmes sont les premiers témoins de la Résurrection du Christ.
                        Le Christianisme a apporté une avancée majeure, celle de la place de la femme dans la société, en abolissant la polygamie, en la rendant l’égale de l’homme, par l’union sacrée, l’institutionnalisation du mariage entre UN homme et UNE femme, et l’abolition du statut de soumission de la femme du droit romain après la chute de l’empire (Vème siècle).

                        Les chrétiens, en se référant aux Évangiles de la Bible et au droit coutumier pré-existant avant la domination impériale de Rome, ont permis l’interdiction progressive de l’asservissement de l’homme, comme cela était pratiqué au temps des romains et des grecs, cela a motivé le développement de techniques inconnues jusqu’à lors pour mécaniser les tâches les plus ardues : apparition du moulin, inventé et développé uniquement dans l’occident chrétien, qui délivre les hommes et les femmes de traitements ardus.
                        L’invention du collier d’attelage, qui permet de dupliquer la charge pouvant être tirées par les boeufs et les chevaux, etc...

                        On néglige trop souvent l’apport des femmes au développement du Christianisme.

                        La grande majorité des édifices religieux chrétiens, cathédrales, basiliques, églises, glorifient la femme, (Notre-Dame et les Saintes), visitez les chapelles, une quantité innombrables rendent hommages à des religieuses.(Clotilde, Geneviève, Agnès, Lucie, Sophie, Thérèse, la Sainte Vierge,etc...), cathédrale Sainte-Cécile d’Albi.

                        Le Royaume de France doit quasiment sa naissance à des femmes, Clotilde, qui aura une grande influence sur la conversion de Clovis au Christianisme (lire les chroniqueurs de l’époque, Grégoire de Tours entre autres), et en fera son premier souverain, sous la bannière chrétienne, et Sainte Geneviève, premier maire de Paris au Vème siècle, qui influencera l’Église pour soutenir Clovis.

                        Le Royaume de Russie doit sa naissance en grande partie à Olga de Kiev, qui développera le christianisme (première chrétienne baptisée du Royaume) par la demande auprès du Pape de missionaires, pour évangéliser le pays, début de la naissance du Christianisme en Ukraine et en Russie.

                        Cette émancipation chrétienne offre la possibilité aux femmes de montrer leurs talents dans tous les domaines.

                        De grandes abbayes seront dirigées par des femmes, comme celle de Fontevraud.

                        Le plus ancien traité d’éducation pour enfants connu dans le Royaume de France a été rédigé par une femme, Dhuoda, au IX Siècle (841-843), « Manuel pour mon fils », un traité écrit en latin pour éduquer l’enfant, l’aider à se construire spirituellement par le message du Christ, et à acquérir une personnalité propre, ce qui donne déjà un aperçu de la place de la femme dans la société chrétienne de l’époque.
                        Au moyen-âge, on trouve un grand nombre de femmes copistes (recopie de manuscrits et de missives, on relève beaucoup de colophons féminins), et elles pratiquaient la poésie, la médecine, la philosophie, la littérature, la rhétorique, comme Christine de Pisan.

                        Elles disposent du droit de vote dans les assemblées, dans les actes notariés du Moyen-âge, les femmes sont propriétaires, signent des contrats sans nécessité d’une autorité masculine, possèdent et maintiennent des commerces et travaillent (médecin, apothicaire, teinturière, maîtresse d’école, copiste, miniaturiste,...)
                        On retrouve même des femmes seigneur de domaine !

                        Des femmes auront une grande puissance ou régneront sur le royaume de France, comme Aliénor d’Aquitaine, Blanche de Castille, Anne de Bretagne, Marie de Médicis ou Catherine de Médicis, ou auront une grande influence, comme Jeanne d’Arc, qui dirigera l’armée française contre les anglais et rétablira le roi de France Charles VII sur son trône, ou encore Catherine de Sienne, docteur de l’Église catholique, qui influencera grandement les décisions du Pape.
                        De même dans toute l’Europe chrétienne, on peut citer Elisabeth 1er, qui dirige l’Angleterre au XVIème siècle et fonde l’Empire britannique durant ses plus de 40 années de règne, Marie-Thèrese d’Autriche archiduchesse d’Autriche, reine de Hongrie, de Bohème et de Croatie, l’impératrice Catherine II de Russie, qui avaient toutes les pleins pouvoirs.

                        En rejetant progressivement l’influence du Christianisme (dans les universités laïques en particulier où les femmes n’ont pas le droit d’exercer), en faveur de la Monarchie centralisée qui se fait plus puissante et influencera le pouvoir papal, le statut de la femme regressera, (on peut citer par exemple l’arrêt Lemaître au Parlement laïc de Paris en 1593, qui exclut les femmes de la transmission héréditaire, renouant ainsi avec le droit romain), surtout après la révolution française, le coup de grâce sera porté notamment avec la fermeture des clubs et sociétés de femmes, et par la mise en place du code civil napoléonien (basé sur le droit romain) où elle aura un statut de mineure, tous ses droits antérieurs lui seront retirés, elle sera totalement dépendante et soumise à son mari :
                        « qu’est ce que la femme », « un être de second rang si elle n’est pas mariée, un être mineur et incapable si elle est mariée. »
                        http://www.thucydide.com/realisations/comprendre/femmes/femmes4.htm
                        http://utlpaimpol.over-blog.com/article-napoleon-les-femmes-et-le-code-civil-88056331.html
                        Ce statut de la femme ne cessera de s’aggraver par la suite avec l’avènement des doctrines athées issues du marxisme à partir du milieu du XIX Siècle (communisme, léninisme, trotskisme, socialisme, national-socialisme, stalinisme, castrisme, etc...). Ce n’est qu’au XX Siècle qu’elle commencera à recouvrer progressivement ses droits. Elle n’accédera de nouveau au droit de vote qu’en...1945 !!

                        Saint Louis, roi de France très chrétien prisonnier des musulmans en Égypte en 1250 lors de la 7ème croisade, réplique répond que « si le Sultan voulait prendre de lui une somme raisonnable de deniers, il demanderait à la reine qu’elle les payât pour sa délivrance ». Les musulmans furent interloqués devant la position du roi, se devant de faire une « demande » à la reine. Ils l’interrogèrent : « Pourquoi devez-vous faire la demande, n’êtes-vous pas homme, n’êtes-vous pas roi ? » Il leur répondit : « Qu’il ne savait si la reine (Marguerite de Provence) le voudrait faire, car elle était la maîtresse ». En effet, en l’absence du roi, la reine est souveraine de l’État, de plein droit, et elle pourrait, pour des raisons stratégiques ou politiques, refuser une demande du roi alors prisonnier.


                        • math math 27 novembre 2020 13:09

                          Les soutanes préfèrent les petits garçons !

                           smiley


                          • JC_Lavau JC_Lavau 27 novembre 2020 13:38

                            Le coup de pub d’Abraham a été de manifester que dorénavant, on ne zigouillerait plus les fils premiers-nés, sous quelque prétexte religieux que ce soit.

                            Naturellement, avec le retour en force du matriarcat, les sacrifices humains sont revenus avec.

                            Je suis contre, pour des tas de raisons de principe, et en plus pour des raisons personnelles : dans ma famille d’origine, le fils premier-né à zigouiller, c’est moi. Lire la Reine-mère se vanter de protéger la criminalité organisée féminine parce qu’elle est féminine : 

                            http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Fam_Lavau/proteger_criminalite_feminine.html

                            Naturellement, Françoise Héritier jurait ses grandes déesses que jamais le matriarcat n’avait existé... Kâli non plus n’aurait jamais existé...

                            Voir la politique de Rockefeller, de György Soros et de la C.I.A. :

                            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gloria-steinem-le-feminisme-et-la-185655

                            http://debats.caton-censeur.org/index.php/tous-les-articles/feminazies/34-financement-du-feminazisme/155-2016-10-21-05-10-29

                            http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,2168.0.html

                            https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-guerre-frauduleuse-de-l-otan-au-201060


                            • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 14:24

                              @JC_Lavau

                              Le coup de pub d’Abraham a été de manifester que dorénavant, on ne zigouillerait plus les fils premiers-nés, sous quelque prétexte religieux que ce soit.>
                              .
                              Puisque les Patriarches n’ont jamais existé dans la vraie vie, on peut supposer que les prêtres/prophètes qui ont contribué à l’écriture du Pentateuque, vers le VII e s. av. JC, se rendant compte que cette pratique ancestrale était en fait contre-productive, ont inventé cette histoire hautement symbolique pour le Crédule.

                              Car le récit Biblique, en mettant symboliquement fin à une pratique ancrée dans les moeurs, atteste en même temps de son enracinement...
                              .


                            • macchia 27 novembre 2020 18:51

                              @JPCiron
                              La loi mosaïque prévoit une rançon monétaire versèe aux lévites pour racheter le premier né


                            • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 20:56

                              @macchia

                              La loi mosaïque prévoit une rançon monétaire versée aux lévites pour racheter le premier né >

                              Oui, les Traditions millénaires se perpétuent souvent en s’adaptant, se modifiant.

                              Les mythes et Traditions sont en ce sens des choses ’’vivantes’’ : les descendants ne ressemblent pas toujours à l’aïeul, mais ils véhiculent certaines de ses antiques caractéristiques...
                              .


                            • vieuxgrincheux 27 novembre 2020 14:26

                              Quand on veut faire le proces du patriarcat sous couvert de defendre le matriarcat en appelant les religions à la rescousse , il vaut mieux etre sur de soi et aussi comprendre l’animalité humaine lol :

                              1. Dans toute meute de mammifère constituée, le ou les males sont les dominants (y compris chez les lions bien que les lionnes chassent). Les vieilles éléphantes dirigent oui mais les mâles sont en charge de la protection du groupe et ce n’est pas pour rien ... 
                              2. Dans la religion hindoue, le dieu le plus sanguinaire est une deesse ... Kali dont les adorateurs sont des criminels
                              3. Si l’Ancien Testament et le Coran sont en effet assez orientés, l’Evangile lui est tres précis sur ce point. De nombreuses fois, Jesus répond positivement aux demandes des femmes ( de sa mère et autres) et, d’ailleurs, parle parfois durement à ses apôtres quand ceux-ci essaient de renvoyer certaines demandeuses.. 

                              De plus, on atendnace à voir le mariage avec les yeux des dessins animés de Walt Dysney qui ont fait un tort énorme... Le mariage n’a jamais été fait pour concrétiser un amour .. Ceci est vraiment récent (20eme siecle). Le mariage a généralement été pour concrétiser des projets matériels (alliances entre royaume, extension d eterres, paix apres une guerre etc) Oui, ceci n’empechait pas que des histoires d’amour y existent mais franchement ce n’etait pas la majoprité des cas.. De ce fait, en effet, les roles étaient établis au niveau du couple résultant de cet acte et, oui, la société était majoritairement patriarcale.

                              Mais, bon, pour être franc, est-on sur que la société qui se veut de plus en plus matriarcale soit vraiment tip top ?? Le coconisme, l’absence de reconnaissance du risque, le principe de précaution, la couvade généralisée et la vision bisounours d’un mode ce contines enfantines sont-ils bons pour notre survie ?? 

                              Je n’en suis pas si sur...et je crois que les barbares prônant le patriarcat vaincront... Et c’est normal. 


                              • Jeekes Jeekes 27 novembre 2020 15:34

                                @vieuxgrincheux
                                 
                                ’’Dans toute meute de mammifère constituée, le ou les males sont les dominants’’

                                 
                                FAUX !
                                 
                                Pas pour les loups, les hyènes et tout un tas d’autres ’’meutes de mammifères’’
                                 
                                Merde alors...
                                 


                              • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 16:18

                                @vieuxgrincheux

                                Merci pour votre généreuse contribution.

                                ...et je crois que les barbares prônant le patriarcat vaincront.. >

                                Rien n’est moins sûr.
                                Il est certain par contre que la sélection sociale a, durant des millénaires, favorisé les machos. Mais en ces temps-là, pour la ramener, il fallait de préférence avoir quelques muscles exercés, et une grande gueule...

                                Maintenant que tout le monde vit en ville, le rapport poids de muscle/ poids de cervelle n’est plus si grand entre les sexes. En outre, on sait que les filles sont plus brillantes dans les études.

                                Ainsi, avec le temps, l’intelligence des unes et des autres prendra le dessus sur la force brutale. 

                                .


                              • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 16:27

                                @Jeekes

                                Très juste !
                                En outre, chez les Bonobos, nos proches cousins, le groupe est mené par une femelle dominante.
                                Elles font très bien le boulot, et avec beaucoup moins de dégâts que le mâle dominant chez les Chimpanzés.

                                Par ailleurs, les Humains sont beaucoup plus enclins à la violence dominatrice que les Chimpanzés. En tuant proportionnellement beaucoup plus de congénères que les Chimps.

                                Cependant, même chez les Humains, nous avons des peuples qui ont adopté le matrilignage, contrairement à nos sociétés ’’du Livre’’. https://en.wikipedia.org/wiki/Minangkabau_people


                              • vieuxgrincheux 27 novembre 2020 17:31

                                @Jeekes
                                EN effet chez le loup et c egenre de famille canine c’est un couple ...pas une louve seule 


                              • vieuxgrincheux 27 novembre 2020 17:33

                                @JPCiron
                                LOL avec le temps la Chine prendra le dessus et c’est pas vraiment un matriarcat...


                              • vieuxgrincheux 27 novembre 2020 17:35

                                @JPCiron
                                Le matrilignage comme chez les JUifs (car chez les JUifs c’est la mère qui donne la judéité et non par le père). Faut pas confondre ca avec matriarcat... 


                              • Jeekes Jeekes 27 novembre 2020 17:37

                                @vieuxgrincheux
                                 
                                S’cuzez-moi d’insister.
                                 
                                Dans ces meutes, le mâle n’est surtout qu’un ’’prince consort’’
                                 
                                Et c’est particulièrement vrai chez les hyènes, là le mâle n’est qu’un reproducteur tout juste accepté. Et qui a intérêt à ne pas trop la ramener.
                                 
                                Si je puis me permettre cette expression... 
                                 
                                 smiley
                                 


                              • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 18:29

                                @Jeekes

                                L’image a toujours aidé pour passer des concepts...


                              • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 18:31

                                @vieuxgrincheux

                                Le matrilignage comme chez les JUifs (car chez les JUifs c’est la mère qui donne la judéité et non par le père). Faut pas confondre ca avec matriarcat... >

                                Et que dire de la cohabitation du matrilignage et du patriarcat ?
                                .


                              • pallas 27 novembre 2020 16:00
                                JPCiron,

                                .

                                Bonjour,

                                Beaucoup d’hommes et femmes sont les descendants de Caïn.

                                Ce pensant immortel et éternel, mais seul, isolé, sans aucunes attaches, de néant était sa destiné.

                                Il n’existe pas d’humains, juste une sous espèce humanoïde, n’exprimant aucuns sentiments, ni amour ou haine, des sacs a viandes sans consciences, des machines biologiques.

                                La finalité est aujourd’hui même, le rideau tombe, la pièce de théâtre ce termine.

                                Certain appel sa l’apocalypse, l’aurore ne viendra pas

                                Salut


                                • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 16:34

                                  @pallas

                                  Bonjour,

                                  Beaucoup d’hommes et femmes sont les descendants de Caïn. > ou plutôt ils descendraient d’une au moins des ses femmes...
                                  .
                                  Mais, Caïn étant l’un des acteurs d’un mythe, il ne peut avoir de descendance !!
                                  .


                                • LatineJazz LatineJazz 27 novembre 2020 16:16

                                  si le patriarcat s’est imposé aux grandes civilisations, en commençant par les sumériens, ce n’est pas un hasard... la résilience.

                                  Car, comme dit MCBabù de la gare du Nord : « Qui observe les résultats positifs civilisationnels du matriarcat en Afrique n’a pas fini de chercher. » 


                                  • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 16:44

                                    @LatineJazz

                                    < si le patriarcat s’est imposé aux grandes civilisations, en commençant par les sumériens, ce n’est pas un hasard... la résilience. >

                                    C’est aussi ce que je dis dans l’Article, n’est-ce pas ?

                                    Yahvé et Kemoch sont deux dieux qui se ressemblent (ref. la Stèle de Mesha).
                                    Or, ces dieux sont respectivement originaires de Edom/ Madian/ Hijaz (Yahvé) et de Moab (Kemoch). Deux régions aux portes du désert. 

                                    C’est pourquoi je disais : «  Dans le cas du Patriarcat violent et virulent qui nous intéresse, je suis de l’idée que les sociétés anciennes qui se sont dotées de telles règles de vie rigides et extrêmes l’ont fait car cela était adapté à leur mode de vie ’’de guerre’’ (avec les tribus voisines) et ’’de survie’’ (dans un environnement de steppes arides). Ainsi, ces sociétés ont projeté le mode de vie de leur monde sur le monde surnaturel. C’est un processus très humain. »

                                    .


                                  • LatineJazz LatineJazz 27 novembre 2020 18:23

                                    @JPCiron

                                    merci de votre réponse, 
                                    j’intervenais surtout pour essayer de montrer le côté « pas si anecdotique » du matriarcat dans l’histoire des civilisations.


                                  •  C BARRATIER C BARRATIER 27 novembre 2020 17:30

                                    article très interessant, bien documenté. La religion egyptienne garantissait l’égalité hommes/femmes. D’autres religions ont rompu cette egalité, mais pas en Egypte. Il est dommage que l’Egypte antique n’ait pas dominé le monde entier.

                                    Il ne faut rien attendre aujourd’hui d’aucune religion pour revenit vers cette ancienne égalité locale. C’est désormais la loi des hommes qui le fait en France, et c’est gagné, après une lente conquête.

                                    Voir en table des news :

                                    http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=180
                                    Femmes combattantes vers leur victoire pour l’égalité


                                    • vieuxgrincheux 27 novembre 2020 17:38

                                      @C BARRATIER
                                      Arretez les conneries. La caste des prêtres en Egypte (qui a d’ailleurs pris un pouvoir important) n’a jamais eu de femmes comme membres... Pour l’égalité dans le pouvoir vous repasserez... 


                                    • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 18:26

                                      @C BARRATIER

                                      Merci pour votre généreuse appréciation.

                                      Il est bien dommage que les Religieux ne se soient pas lancés dans une grande réforme. Léon XIII avait ouvert me semble-t-il la voie, qu’a utilisé Jean Paul II.
                                      Mais la Curie bloque.
                                      François a fait nommer un tas de jeunes... qui pourraient d’ici quelques décades porter quelques fruits, après les promotions à venir...
                                      .


                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 17:43

                                      Peu furent à la cheville de HILDEGARDE VON BINGEN. 


                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 17:53

                                         La matrice est entourée de nerf sacrés. et chez l’homme le centre de l’érection est dans la moelle épinière, à l’étage sacré (S2-S4). Ils so,t égaux en divinité. Si la femme est un mauvaise mère (Jocaste), c’est l’homme aussi qui la choisit pour procréer. Histoire de la poule et de l’oeuf. La vision négative de l’homme envers la femme n’est qu’une projection. Vous savez ainsi laquelle des religions est la moins perverse. 


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 17:57

                                          La matrice est entourée de nerf sacrés et chez l’homme le centre de l’érection est dans la moelle épinière, à l’étage sacré (S2-S4). Ils sont égaux en divinité. Si la femme est un mauvaise mère (Jocaste), c’est l’homme aussi qui l’a choisit (Laïos était homosexuel) pour procréer (ou pas). Histoire de la poule et de l’oeuf. La vision négative de l’homme envers la femme n’est qu’une projection. Vous savez ainsi laquelle des religions est la moins perverse. https://www.lalibre.be/culture/livres-bd/baudelaire-punk-drogue-pervers-5fbcda34d8ad586f5112159b. Que cela ne vous empêche pas de lire Baudelaire... 


                                          • pallas 27 novembre 2020 17:57
                                            JPCiron,

                                            .

                                            Bonsoir,

                                            Il n’y a nul Roi ou Reine en ce monde.

                                            C’est un monde d’illusion, ou chacun si cache, tel était le vœux.

                                            Digne du Dieu mineur qu’il est « Nérée », ce déguisant en vieillard, une sombre ordure, d’ailleurs devenu le visage du pere noel.

                                            Dans la mythologie sa n’est qu’une sombre mer***e, un Dieu pourrie à souhait.

                                            Salut


                                            • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 18:36

                                              @pallas

                                              Il n’y a nul Roi ou Reine en ce monde > 

                                              On est toujours un être exceptionnel pour quelqu’un...
                                              .


                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 18:01

                                              Si Freud était plutôt patriarcal (quoiqu’ami de LOU-ANDRAS SALOME et Marie Bonaparte,...) posez vous des question sur son athéisme.... Jung plus proche de la femme avait vu clair en Freud et savait où se trouvait le noeud de SON Oedipe. 


                                              • facta non verba 27 novembre 2020 18:02

                                                Merci pour ce très bon texte égal à ceux que vous publiez.
                                                Deux remarques :
                                                1. Vous évoquez insuffisamment Sumer, mais vous vous rachetez partiellement avec Inanna.

                                                2. À propos du « peuple » hébreu, RÖMER (que vous avez lu, et je vous en félicite) indique : "Ce peuple était « une coalition de clans ou de tribus vénérant comme dieu tutélaire la divinité El,... rejoints par un groupe de Shasu/Apiru vénérant Yhwh. » [RÖMER, Thomas, Le dieu Yhwh : ses origines, ses cultes, sa transformation en dieu unique, p. 409-411.] [Shasu dans l’Ouest du croissant fertile, Apiru dans le Nord et l’Eest]
                                                Ce mélange hétéroclite d’associaux, d’exilés et de bédouins « sans terre » chassés de leurs steppes par le réchauffement climatique à la fin de l’Holocène, vivait dans les marches du Croissant fertile, formant des « groupes non structurés, militarisés, agriculteurs et éleveurs en bordure des villes, et mercenaires ou auxiliaires. » Dans les textes égyptiens « qui mentionnent des troupes d’Apiru et de Shasu faits prisonniers [parfois confondus car capturés ensemble]..., les Shasu apparaissent clairement comme des pillards et brigands, » exactement comme les Apiru des textes assyro-babyloniens, « bandes pratiquant le vol et l’extorsion.


                                                • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 20:48

                                                  @facta non verba

                                                  Bonjour,
                                                  Merci pour votre appréciation bienveillante.

                                                  Sumer : C’est vrai, il y aurait beaucoup à ajouter sur les apports de Sumer. J’ai essayé de le faire dans plusieurs précédents Articles. Mais cela aurait aussi été utile ici. En particulier en essayant de démêler ce qui est Sumérien mais attribué à Akkad, ou ce qui est Elamite et attribué à Sumer/ Akkad.
                                                  Mais j’ai déjà dû tailler dans un Article qui est au final quand même toujours trop long...

                                                  Ces Articles, je les fais d’abord pour moi, pour essayer de trouver des explications à des questions que j’ai laissé de côté pendant bien des décades (carrière particulière). Et je publie ici surtout pour les quelques personnes intéressées par tel ou tel sujet. Les Notes permettant d’aller plus loin à la source.

                                                  Habiru  : Effectivement, les points de vue sont assez variés chez les chercheurs sur le lien (ou son absence) entre les Hébreux et les Shasu ou des Habiru.

                                                  J’ai essayé de me faire ma propre idée en consultant diverses opinions, dont Römer. Au final, j’en suis venu à penser qu’aucun de ces deux ’’groupes’’ n’étaient ’’les Hébreux’’. Ce qui n’exclut nullement le fait que des ’’Hébreux’’ aient pu se trouver inclus dans ces groupes.
                                                  Mon résumé est ici : https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-sont-ils-un-225148
                                                  Aussi, je me suis alors demandé "d’où venaient donc les Hébreux’’. Question à laquelle j’ai apporté ma réponse ici : https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-d-ou-viennent-225205
                                                  .


                                                • facta non verba 27 novembre 2020 22:00

                                                  @JPCiron
                                                  La grande difficulté pour Sumer est l’absence de livres, mais la présence de dizaines de milliers de tablettes (ou fragments) en cunéiformes.
                                                  En revanche, on peut trouver de très gros volumes (avec variantes), comme le Livre des Morts et les Maximes de Ptah-Hotep chez les Égyptiens.
                                                  Quant aux Hébreux,les différents noms-surnoms donnés à leur dieu (El [babylonien], Elohim [ougaritique], Elyon [phénicien], Adonaï [Babylonien], Yahweh [madianite], El Shaddai [Cananéen], etc.) montrent qu’il s’agit d’un assemblage hétéroclite de tribus s’alliant pour s’emparer de zones que les Égyptiens, affaiblis par leurs luttes contre les Peuples de la mer, avaient délaissées.
                                                  Courage : continuez à relever le niveau !


                                                • Gollum Gollum 28 novembre 2020 12:28

                                                  @facta non verba

                                                  Courage : continuez à relever le niveau !

                                                  Je m’associe à ce cri du cœur. Ciron fait vraiment partie des auteurs positifs qui restent encore sur ce site de nazes...


                                                  La plupart du temps je fais le troll, pour le fun, sur des profils au QI d’huitre ou à la psychologie manifestement perturbée : Pignard, Mélu, Pascal L, doctorix, je ne vais pas les citer tous ils sont trop nombreux...


                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 12:36

                                                  @Gollum Oui, oui : Selon Sara Bahadori, Gollum est l’archétype du schizo-paranoïde, avec ses deux personnalités que sont Sméagol et Gollum


                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 12:39

                                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir. La question du double chez TOLKIEN : https://www.tolkiendil.com/essais/personnages/la_question_du_double


                                                • Gollum Gollum 28 novembre 2020 13:19

                                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                                  Y a une différence Mélu... C’est que moi je ne me prends pas pour le Gollum de la saga..

                                                  Alors que vous, vous vous prenez bien pour Mélusine. Lequel des deux est le schizo-paranoïde ? smiley


                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 13:34

                                                  @Gollum Mais si vous vous preniez pour Arthur le chevalier de la table ronde(le contraire de Gollum), je vous dirais que vous avez bien choisi votre rôle sur terre (identification névrotique hystérique).... Alors pourquoi la provocation en choisissant le « vilain ». Mélusine n’est une sorcière que pour les catholiques. Et comme vous connaissez mon adoration de ceux-ci... S’identifier à un personnage légendaire est tout ce qu’il y a de normal. Modiano (avec humour). Parfois il m’arrive de me prendre pour Céline. Pourquoi pas... Chaqu’un ses héros ou héroïne. C’est vrai que beaucoup d’acteur finissent par ressembler au personnage qu’ils incarne. Exemple : Johnny Depp. Mais tout le monde savait qu’il était borderline... (drogues et autres excès)...Allez, continuez vos provocs, cela pimente. Le propre de Gollum n’est-il pas pour survivre de se trouver un double ou un os à ronger... Est-ce que je passe mon temps à poursuivre des pseudo ennemi... Non, je m’arrange pour être éjectée. C’est pour moi un signe que la personne est toxique : Exemple, celui qui est passé à l’extrême droite et se prend vraiment pour un celte (version Vikings...). Noctius mervius ou qlq chose comme ça. Bon débarras.. 


                                                • Gollum Gollum 28 novembre 2020 14:54

                                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                                  Alors pourquoi la provocation en choisissant le « vilain ».

                                                  D’une il n’y a aucune provocation. Deux : je n’ai pas choisi le vilain. Si j’avais voulu le vilain j’aurai pris Sauron comme pseudo. Ou Saroumane.

                                                  Je ne voulais pas davantage prendre les héros de la saga on m’aurait taxé de vouloir faire dans l’identification narcissique (ce que vous faites abondamment vous mais ce n’est pas une surprise).. Donc pas de Gandalf, ni de Aragorn, etc...

                                                  Pas non plus le traitre Saroumane qui s’est mis du côté du manche afin de sauver sa peau..

                                                  J’ai donc préféré prendre l’anti-héros celui qu’on rejette mais pour lequel on éprouve un peu de pitié malgré tout à l’image de Frodon qui voulut croire en sa rédemption possible... 

                                                  Au fond un personnage à l’image de beaucoup dans ce monde moderne où nombre de gens sont sciés en deux, névrosés, si ce n’est pas au bord de la psychose...

                                                  Gollum, un personnage humain, tellement humain dans sa bassesse et son immaturité psychologique. smiley

                                                  La sonorité a aussi beaucoup joué dans mon choix.


                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 17:09

                                                  @Gollum MERCI....


                                                • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 17:25

                                                  @Gollum
                                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                                  Bonjour les schizo-paranoïdes...

                                                   smiley

                                                  .

                                                  Le Ciron ?

                                                  insecte insignifiant, néanmoins irritant.

                                                  .


                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 18:25

                                                  Dans le tétramorphe (4) (la religion catholique est trinitaire : les chiffres impairs étant considéré comme masculin), le premier des quatre « vivants » est le taureau, vient ensuite le lion, puis l’aigle (le scorpion, à mon avis plus proche du sagittaire, mais laissons là les hypothèses) et pour terminer (l’homme associé au signe du verseau. Freud était taureau ascendant scorpion (pour les astrologues cela paraît évident : le sexe) et Jung (le jeune, le fils) : lion ascendant verseau. Le verseau est représenté soit par un homme (versant de l’eau-Ganymède) soit par une femme (en référence à la 11 carte du tarot). Le verseau étant le onzième signe. Signe très bi : l’eau est de nature féminine (comme la jarre), les vagues évoque la mer (e). Version grecque (Ganymède étant lié à l’homosexualité) ou version égyptienne (le tarot : torah remontant à l’Egypte. Même si certain évoque MARSEILLE. Freud : Laïos-Jocaste-Oedipe. Jung : Egypte : Isis-Osiris-Horus. Le nom Jung est de consonnance allemande-germanique comme ADLER (lire la 13ème tribu de Koestler (d’origine hongroise, germanisé). Je connais des juifs du nom d’Adler....


                                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 18:37

                                                    Verseau : saturne et Uranus (mâle-la technique). (le capricorne et de nature YIN cela fait de Saturne, féminine » comme le Capricorne contrairement à ce qui dit la Tradition). En astrologie, une planète su deux est soit masculine soit féminine alternativement. SEUL NEUTRE : MERCURE THOT-HERMES). HERM-APHRODISME. Se retrouvant dans le signe des gémeaux (masculin) et féminin (vierge). Relié pas Poséidon dans le signe des poissons : si vous observez bien : un poisson descend et l’autre monte. Ce sont les nerfs sympathiques et para-sympathiques qui montent et descendent le long de la colonne vertébrale : symbolisant l’expir et l’inspir : vie-mort. Erection et incurvation. 


                                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2020 18:46

                                                      il semble étrange que saturne soit de nature féminine, le capricorne étant le signe de la verticalité de la loi, de la colonne vertébrale. Et pourtant LA LOI est bien représentée par le femme : LE MAAT, THEMIS : Déesse grecque, fille d’Ouranos et de Gaïa (respectivement le ciel et la terre), Thémis représente la Justice immanente et l’ordre établi. En grec, Thémis signifie d’ailleurs « loi divine ». Épouse et conseillère de Zeus, elle reste à la droite de son trône.


                                                      • LeMerou 27 novembre 2020 19:03

                                                        Bonjour, 

                                                        Très long article. J’ai pas vu Eve, mais qu’importe.

                                                        Bref, une société fondée uniquement sur le patriarcat et toutes les dérives qui vont avec est une société archaïque dans son fonctionnement. Ce n’est certainement pas le signe d’une évolution de la société.

                                                        Ne parlons même pas de la « place » des femmes dans les religions monothéistes.Il est vrai que de nombreuse fois le cerveau de l’homme se trouve beaucoup plus bas que celui de la femme, la pensée est haute, mais l’instinct tient en deux choses...

                                                        Voilà plus de deux mille ans que la femme n’est pas l’égal de l’homme, combien faudra t-il encore de millénaires pour que les choses changent. Alors que pendant certaines guerres elles ont tenues la place de l’homme...Mé bon..


                                                        • Copain 27 novembre 2020 19:27

                                                          @LeMerou
                                                          Fallait voter Marine Le Pen


                                                        • JPCiron JPCiron 27 novembre 2020 21:06

                                                          @LeMerou

                                                          Très long article. J’ai pas vu Eve, mais qu’importe. >

                                                          Vous n’avez pas vu Eve, mais peut-être avez vous manqué la Reine du Ciel...

                                                          En tout cas, il y a un Plan de l’Article qui montre que j’aborde d’autre sujets que le Patriarcat ’’spécial’’ de la Bible. Sujets qui lui sont liés.
                                                          En fait, entre la propagande religieuse, les égarements (de complaisance) des médias, et la parfois difficulté à comprendre les termes techniques des Chercheurs sur les sujets qui sont importants... entre tous ces éléments, les recherches prennent énormément de temps...

                                                          Comme je l’expliquais plus haut, j’ai dû tailler dans ma première version, puis concentrer encore pour arriver à ce long Article.
                                                          Mais si les thèmes abordés intéressent, les vues que j’avance ne sont pas parmi les plus largement partagées. Mais elles sont étayées et, me semble-t-il, raisonnables.
                                                          .


                                                        • LeMerou 28 novembre 2020 08:26

                                                          @JPCiron
                                                          Mais si les thèmes abordés intéressent, les vues que j’avance ne sont pas parmi les plus largement partagées. Mais elles sont étayées et, me semble-t-il, raisonnables.

                                                          Tout à fait, je ne dirais pas le contraire.

                                                          Il y a eu des « sociétés matriarcales », et il en reste encore quelques unes me semble t-il, les propos et les écrits rapportant leur fonctionnement, leur évolution, etc, me semble presque tous sujet à caution, car ayant été réalisés par des personnes emprunt des préceptes enracinés (inconsciemment ?) dans les gènes d’un mode de vie à l’opposé de celui qui est décrit.

                                                          Ensuite j’ajouterais que la naissance des religions est un vaste débat, mais il vrai que dans ces dernières, les monothéiste du moins, la place de la femme n’est pas enviable. Cela m’a toujours interpellé.

                                                          Il n’y a qu’à voir, les déclarations des « droits de l’homme », même si dans le texte, on retrouve le droit de l’humain (comme pour se rattraper), la notion du mâle dirigeant le monde se maintient significativement en nous depuis des générations.
                                                          Et ce n’est pas hélas les quelques élucubrations délirantes de certains groupes féministes qui viendront inverser la tendance.


                                                        • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 09:00

                                                          @LeMerou

                                                          la naissance des religions est un vaste débat, mais il vrai que dans ces dernières, les monothéiste du moins, la place de la femme n’est pas enviable. Cela m’a toujours interpellé. >

                                                          Quand vous dites « les monothéismes », vous voulez dire sans doute « les monothéismes qui nous sont familiers », ceux dits du Livre.

                                                          Car les Zoroastriens originels considèrent la femme à égalité 
                                                          https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/les-gathas-le-livre-sublime-de-225521
                                                          Les Gathas ne font aucune distinction entre hommes et femmes. Zarathoustra y mentionne le mariage de sa plus jeune fille et, s’adressant à elle pour le choix de son époux, il lui dit : « (…) Ainsi, au nom de Mazda, consulte d’abord ta sagesse et ensuite, dans la connaissance et la Sérénité, fais ton choix. » (Chant XVII, 3) p. 211

                                                          .
                                                          Et je parle dans l’Article de LA FEMME DANS L’ ÉGYPTE ANTIQUE , voici 4000 ans, où elle avait un statut similaire à celui que la femme occidentale a acquis seulement dans ce dernier siècle !
                                                          .


                                                        • Copain 27 novembre 2020 19:41

                                                          On dit bien le salon, la grande loge pour les mecs et le cagibi nommé petite loge pour les gueuses. L’humanisme à la maçonnique

                                                          Merci pour l’article, je lirais la suite plus tard 


                                                          • pallas 27 novembre 2020 23:59
                                                            JPCiron.

                                                            Bonsoir,

                                                            Cette symphonie, revenir chez moi ....seul ....

                                                            https://www.youtube.com/watch?v=YVowLNuV4Zk

                                                            Cadeau.

                                                            Salut


                                                            • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 08:51

                                                              @pallas

                                                              C’est SUPERBE !!

                                                              J’adore ! Merci

                                                              à réécouter : https://www.youtube.com/watch?v=YVowLNuV4Zk


                                                            • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2020 09:22

                                                              Beaucoup portent la culotte car leur mec est un golzo des vert pâturages voire un patauge bœuf (expressions franche-comtoise) .... 


                                                              • cevennevive cevennevive 28 novembre 2020 10:17

                                                                Bonjour JPCiron,

                                                                J’ai parcouru plusieurs fois votre article et les commentaires, et je n’ai pas eu l’occasion de vous en remercier et de vous dire combien il m’a apporté de connaissances, moi qui pourtant suis axée sur l’histoire de l’humanité.

                                                                Beaucoup de commentaires sont aussi des enseignements à étudier.

                                                                Merci et je vais encore bien des fois en faire mon miel.

                                                                Cordialement,


                                                                • JPCiron JPCiron 28 novembre 2020 13:35

                                                                  @cevennevive

                                                                  Bonjour cevennevive,

                                                                  Je lis votre commentaire avec beaucoup d’émotion.
                                                                  C’est très gentil de prendre la peine de le dire.

                                                                  Je ne garantis pas avoir toujours raison. D’ailleurs, sur certains points annexes, j’ai évolué depuis mes premiers Articles. C’est pourquoi je donne mes sources d’inspiration.
                                                                  Je note aussi ces sources pour moi, car l’âge avançant, je serai bientôt moins alerte, et la mémoire écrite vaudra plus que celle du cerveau.

                                                                  Mais je cherche à me faire une idée sur des sujets qui m’intéressaient depuis longtemps, mais pour lesquels les réponses à disposition ne me satisfaisaient pas... et que je n’avais guère le temps d’étudier à l’époque.

                                                                  J’essaie de ne pas blesser (ma femme me dit cependant parfois de cesser de blasphémer... bien que je me sois marié à l’église en tant qu’Athée déclaré... voici un demi-siècle.) Pourtant, les Croyants (que j’étais , jeune) ont des automatismes mentaux qu’il n’est pas utile d’endommager.... car on a tous des repères qui adent à vivre.
                                                                  Néanmoins, parfois, ce qui déborde trop du bon sens me fait m’emporter... dans les commentaires.

                                                                  En tout cas, peu à peu, j’y vois plus clair il me semble, sur quelque points.
                                                                  .
                                                                  Merci encore pour votre support.


                                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 11:47

                                                                  Artapan d’Alexandrie ou Artapanos est un historien juif du iie siècle avant l’ère commune qui écrivit une Histoire des Juifs qui ne nous est pas parvenue. On ne la connaît que par des citations de deux autres historiens, Eusèbe de Césarée dans Préparation évangélique IX. 18, 23 et Clément d’Alexandrie dans Stromates I. 23, 154.

                                                                  Son nom est aussi mentionné ironiquement par Voltaire, dans son Dictionnaire philosophiquearticle ABC [archive].

                                                                  Dans son œuvre, il assimile Moïse au dieu grec Hermès et au dieu égyptien Thot. Artapan semble avoir voulu attribuer aux Hébreux et plus spécialement à AbrahamJoseph et Moïse, l’origine de certains aspects de la culture égyptienne, tels que l’astronomie, les divisions géographiques de l’Égypte (les nomes) et l’écriture hiéroglyphique. On ne sait pas identifier les noms qu’il attribue aux pharaons mais Artapan prétend connaître les noms de ceux d’entre eux qui sont contemporains de Moïse. Ils semblent correspondre à des abrégés de la liste des pharaons donnée par Manethon dans son Ægyptiaca et appartiendraient à la XVIIIe dynastie. De toutes les planètes, mercure (HERMES) est associée à l’intellect ou se trouve la planète INCONSCIENT. Planète que j’identifierait à l’ARCADIE (associée au DIEU PAN). Ce n’est pas par hasard que le tableau de Poussin fascine TANT. Le mercure est volatil (Poussin). 80 (huitième lettre de l’alphabet, celle qui s’efface...Symbole chimique Hg. qui dit volatil dit opposé à la matière. Personne n’a pu cerner l’inconscient dans le cerveau. CONTINENT NOIR pour Freud (un aveu,...). dans le tableau les Bergers d’Acardie, le doigt désigne le « R ». Ra, le Soleil. Ou air ??? ou ère et même ROSE ou (H)eRmès. Réponse de Normand. Mercure gouverne un signe d’air (les ailes aux pied) et de terre (la vierge). Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. En haut le ciel, en bas, la terre et la mer(e). Autrement dit, ne chercher pas Dieux dans la matière mais sur le terre inconnue (ARCADIA) et projeter votre dieu sur la terre (Dolmen ou cathédrales, qu’importe. ). Ce qui signifie clairement que toutes les religions ont quelques choses à nous apprendre selon notre culture Religare. Si le corps peut être différencié sexuellement, le cerveau est sexuellement neutre. Si le Lgbt se sont emparé d’ARCADiA comme nom d’une de leur revue, ce fut une erreur d’interprétation. l’HERM-APHRODISME n’a rien à voir le corps mais le spirituel. 

                                                                  Qui est de l’ordre de l’esprit, considéré comme distinct de la matière : l’inconscient. Dans l’album d’Astérix (qui se situerait en Armorique à cheval sur la bretagne et la Normandie) : la TRANSITALIQUE. Le dieu PAN est toujours en arrière PLAN. Le char (arche, arc) CORONAvirus qui gagne et celui de la Poule (poussin,...). Le poisson (ROME étant perdant). L’inconscient n’est ni homme , ni femme : neutre. En astrologie, l’inconscient est lié à l’eau. en effet : l’eau n’est ni vraiment une matière, ni non plus de l’air, un peu les deux. EMERAUDE : eau de mer.. Table d’EMERAUDE : C’est un point assuré plein d’admiration,
                                                                  Que le haut & le bas n’est qu’une même chose :
                                                                  Pour faire d’une seule en tout le monde enclose,
                                                                  Des effets merveilleux par adaptation.


                                                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 11:49
                                                                    D’un seul en a tout fait la méditation,
                                                                    Et pour parents, matrice, & nourrice, on lui pose,
                                                                    Phœbus, Diane, l’air, & la terre, où repose,
                                                                    Cette chose en qui gît toute perfection.

                                                                    Si on la mue en terre elle a sa force entière :
                                                                    Séparant par grand art, mais facile manière,
                                                                    Le subtil de l’épais, & la terre du feu.

                                                                    De la terre elle monte au ciel, & puis en terre,
                                                                    Du Ciel elle descend, recevant peu à peu,
                                                                    Les vertus de tous deux qu’en son ventre elle enserre.

                                                                    Certains ont postulé que Et in Arcadia Ego était l’anagramme de « I ! Tego arcana dei », c’est-à-dire : « Va ! je possède le secret de Dieu. » L’ARCANE me semble bien être la solution. Cher âne culotte. Si tes OReille sont si grandes c’est pour mieux entendre...le son de LA LYRE pour lire dans les cieux). AsterIX astres....OBELIX (Dolmen). Jeanne d’Arcadie (née mi homme-mi femme) morte (? ??) à ROUE (astroLOGIQUE) EN. CAPITALE de la NORMANDIE où eu lieu le débarquement....un 6 juin bien sur (Gémeaux). LIBERE, 6 : le sexe n’est pas Satan, c’est l’absence d’amour qui l’est....


                                                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 11:57

                                                                      Samedi : jour de Saturne (Satan-seth (antisémite, Juda étant associé à Seth celui qui tua Osiris avatar du Christ, le sept étant associé au juifs) diront les catholiques : 666). Jour de Shabbat pour les juifs... Tiens, les astres se rapprochent du signe du verseau, signe d’Air ou de l’eau oxygénée... C’est vrai que dans le signe des poissons, les pauvres, elle est bien polluée, 


                                                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 12:01

                                                                        Ne vous posez plus la question de savoir si les catholiques ont collaboré avec les nazis..vous avez la réponse...


                                                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 12:12

                                                                          Le débarquement en Normandie fut appelé jour de NEPTUNE. Ben oui, Neptune ou Poséidon, dieu de la mer D’opale. 

                                                                          L’origine du terme opale vient du mot sanskrit upala signifiant « pierre précieuse », qui est à l’origine du grec opallion et du latin opalus. Selon Pline l’Ancien :

                                                                          « Formées de ce qui fait le mérite des pierreries les plus précieuses, elles ont offert à la description des difficultés infinies ; car en elles se trouve le feu subtil de l’escarboucle, l’éclat purpurin de l’améthyste, le vert de mer de l’émeraude ; et toutes ces teintes y brillent, merveilleusement fondues. Parmi les auteurs, les uns ont comparé l’effet général des opales à l’arménium, couleur employée par les peintres ; les autres, à la flamme du soufre qui brûle, ou à celle d’un feu sur lequel on jette de l’huile3. »

                                                                          L’escarboucle étant l’autre nom de l’OPALE. 


                                                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 12:13

                                                                            Escarboucle, autre nom de l’EMERAUDE. 


                                                                            • JPCiron JPCiron 2 décembre 2020 22:23

                                                                              @Pascal L

                                                                              .

                                                                              Bonjour Pascal L,

                                                                              .

                                                                              Nous vous pardonnons bien volontiers !

                                                                              .

                                                                              <  Elle nous demande toujours de nous tourner vers son fils, mais parfois la superstition est la plus forte>

                                                                              Comment savoir ce qu’un être imaginaire demande ou ne demande pas ?

                                                                              .

                                                                              < Elle nous demande toujours de nous tourner vers son fils, mais parfois la superstition est la plus forte. >

                                                                              Sans doute vouliez-vous dire ’la Foi est la plus forte" !

                                                                              .

                                                                              <  Toutes les prières sont entendues par Dieu mais il n’agit que dans un seul but  : vous permettre d’accéder au salut. >

                                                                              Voilà une manière bien abrupte de mettre des limites à la toute-puissance de Dieu !!!

                                                                              .

                                                                              Puisque toutes les prières sont entendues par Dieu, pourquoi passer par l’intercession des Saints ?

                                                                              .

                                                                              < ceux qui ont touché du doigt l’amour de Dieu ne cherchent plus que cela  >

                                                                              D’autres trouvent l’extase dans la drogue ou le sexe... chacun son truc !

                                                                              .

                                                                              L’Église a oublié < les charismes qui sont les les signes visibles de la présence de Dieu.  >

                                                                              Mais les charismes sont des dons exceptionnels de Dieu ! Pas tous les Prophètes en ont été dotés ! Confondre les charismes avec les ’’signes visibles de la présence de Dieu’’ me semble extravagant...

                                                                              .

                                                                              <  les prières de guérison et les prières de délivrance. Ces prières ont fabuleuse capacité de conversion des Esprits.>

                                                                              intoxication...

                                                                              .

                                                                               <Une déesse existe quand on l’a dans son coeur>  Anthropomorphisme, Dites-vous ...

                                                                              Amusant de vous entendre inverser le cours des choses : car les Dieux judéo-chrétiens sont des projections anthropomorphiques.

                                                                              D’un côté on met en avant l’AMOUR quand il s’agit d’un Dieu, et cela ne fonctionnerait pas avec une Déesse ? Ridicule, n’est-ce pas ?

                                                                              .

                                                                              < Les prières de délivrance sont l’occasion de casser ces liens néfastes pour ne plus se tourner vers des créatures, mais vers Dieu lui-même.>

                                                                              N’est-il pas dangereux (ou au moins malsain) de mettre en concurrence les êtres imaginaires entre eux ? Ainsi, un Démon plus puissant viendrait nous délivrer de démons moins forts ? Mais pourquoi le Démon Tout-Puissant n’enferme-t-il pas les petits démons sous clef  ?


                                                                              .



                                                                              • JPCiron JPCiron 2 décembre 2020 22:24

                                                                                @Pascal L

                                                                                .

                                                                                < Vous ne pourrez jamais prouver que Dieu n’existe pas, pas plus que je peux prouver que Dieu existe, mais je vous invite à le rencontrer pour vous faire une idée personnelle. Le choix est plus facile ensuite.>

                                                                                Merci pour votre conseil... mais j’ai déjà rencontré Dieu, du temps où j’étais un Croyant fervent. Et, ayant compris que j’avais affaire à une image mentale, le choix a été plus facile ensuite... et libérateur !

                                                                                Je n’ai pas besoin de Dieu, mais Dieu est important pour beaucoup de gens.

                                                                                Qu’il existe ou non est sans importance, intrinsèquement. Puisque sa manifestation ou sa non-manifestation ne change pas le cours des choses.


                                                                                • Pascal L 8 décembre 2020 16:21

                                                                                  @JPCiron
                                                                                  Désolé de répondre encore plus tard, Mais je ne passe qu’une petite partie de mon temps sur AgoraVox.
                                                                                  Les personnes qui ont rencontré Dieu savent que c’est Dieu parce que les traces qu’ils laissent sont sans ambiguïté. Ici, vous pensez avoir rencontré Dieu et vous avez sans doute raison dans votre cas. Il s’agit sans doute d’une image mentale. J’ai rencontré plusieurs personnes qui ont été guéris par Jésus lors de prière de guérison et s’il s’agit d’un cancer du foie avec métastases, cela peut faire plus que questionner et ce n’est pas une image mentale. Dans mon cas , la guérison était plus simple mais inattendue, car je n’avais rien demandé pour moi. C’est Jésus qui avait quelque chose à me demander et il me l’a exprimé un peu plus tard d’une manière tout aussi spectaculaire. 

                                                                                  La manifestation de Jésus ne change pas le cours de choses... pour vous. Pour ceux qui sont guéris d’une maladie grave, cela doit nécessairement avoir un impact. De toutes façons, si vous ne lui demandez rien, vous n’obtiendrez que ce que vous avez demandé ; il respecte votre choix. Lorsque Dieu intervient, cela change forcément le cours des choses pour la personne qui est l’objet de l’intervention de Dieu. Vous êtes libre, mais votre liberté est limitée par ce que vous savez... ou pas. En ce sens, mon témoignage n’est que pour dire ce que je vis avec Jésus, mais pas pour vous convaincre.

                                                                                  Vous n’avez pas besoin de Dieu... pour l’instant, mais le message de Jésus était sur le salut après la mort et vous ne connaissez pas le chemin. Peut-être qu’à ce moment là, vous vous souviendrez...

                                                                                  Je fais partie des personnes pour qui Dieu est important, non parce qu’il règle ma vie de tous les jours, mais parce que je lui ait demandé de m’aider en vue du salut. Ce salut parce nécessairement par l’amour absolu et inconditionnel. Dieu peut m’aider à entrer dès cette vie dans cet amour. Pardonner et demander pardon ne sont pas des activités naturelles à l’homme, orgueilleux par nature mais nécessaires à l’amour et donc au salut. 


                                                                                • JPCiron JPCiron 12 décembre 2020 11:38

                                                                                  @Pascal L

                                                                                  Moi aussi, j’ai été considéré comme ’’perdu’’ pour les médecins : une fois enfant et une fois ado. La famille pense que ce sont les prières qui m’ont sauvé. En reprenant conscience, j’avais trouvé le gris-gris de ma nounou animiste sous mon oreiller. Cela m’a beaucoup ému.

                                                                                  Je fais partie des personnes pour qui Dieu est important, non parce qu’il règle ma vie de tous les jours, mais parce que je lui ait demandé de m’aider en vue du salut. >  Là est la grande erreur !
                                                                                  L’important n’est pas le salut de votre âme, mais c’est l’attention portée au prochain (au sens large de Lévi-Strauss, qui comprend toute la biosphère).

                                                                                  J’ai répondu à votre autre intervention ici :
                                                                                  https://www.agoravox.fr/commentaire5932123

                                                                                  Bonne chance !


                                                                                • Gollum Gollum 12 décembre 2020 12:06

                                                                                  @JPCiron

                                                                                  Là est la grande erreur !

                                                                                  Lol c’est clair. Je le lui ai déjà expliqué mille fois qu’il avait des motifs profondément égoïstes avec son obsession du salut, mais rien n’y fait.

                                                                                  Il a une psychologie de faillot de la classe qui veut se faire bien voir par le patron pour avoir des bons points. Infantile et mesquin.

                                                                                  Mais c’est notre Pascal on le prends tel qu’il est, et on lui pardonne il ne sait pas ce qu’il fait... smiley


                                                                                • Gollum Gollum 12 décembre 2020 12:11

                                                                                  @JPCiron

                                                                                  j’avais trouvé le gris-gris de ma nounou animiste sous mon oreiller. Cela m’a beaucoup ému.

                                                                                  Il va pas aimer ça. Vous avez été guéri par le diable ! smiley

                                                                                  Pas étonnant que vous soyez comme vous êtes. Probablement possédé. smiley

                                                                                  Bienvenu au club. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité