• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La laïcité des musulmans

La laïcité des musulmans

Par Mohamed El Khamlichi.

La laïcité est un concept qui a fait couler beaucoup d’encre en Occident et dans le monde musulman. Les oulémas et les intellectuels musulmans ont le plus souvent nourri une hostilité farouche à l’égard de la laïcité dans l’imaginaire des sociétés musulmanes. La laïcité est perçue comme une nouvelle forme d’athéisme, puisqu’elle tolère la séparation de l’Etat et de la religion, comme disent les Occidentaux, ou bien la mise à l’écart de la religion par rapport à l’Etat et à la vie, comme pensent beaucoup de musulmans.

La laïcité constitue en fait un concept complexe qui nécessite une réflexion approfondie, une réflexion qui relativiserait les approches des uns et des autres. Néanmoins, si l’on retient la vision la plus simple et la plus répandue de la laïcité, on découvrira qu’il n’y a pas plus laïques que les musulmans !

Si de l’avis des musulmans la vision occidentale éloigne la religion de la vie, le tort des musulmans est qu’ils éloignent la vie de la religion. Du coup, malgré les apparences et des positions qui semblent opposées, le résultat est le même, qui est de couper le lien entre le spirituel et le temporel. En attendant le sort de chacun dans l’au-delà, ce qui est certain, c’est que dans ce monde la rupture a produit des résultats différents. La laïcité de l’Occident a amorcé son progrès ; la laïcité des musulmans a contribué à leur décadence.

LAICITE DE L’OCCIDENT

L’Histoire nous apprend que l’Europe a connu au Moyen-âge une époque sombre et ténébreuse. Elle nous apprend aussi, qu’aux mains de l’Eglise, la religion fut un instrument redoutable pour consacrer l’injustice, l’ignorance, la souffrance, la cruauté et tous les max qui bafouent la dignité humaine.

Le discours religieux qui concilie sans vergogne les promesses alléchantes d’une vie éternelle au paradis et les affres d’une vie indigne sur Terre ne pouvait perdurer. L’Europe prit une décision historique radicale : faire le choix de la vie et récuser définitivement la religion.

Nonobstant les réserves qu’on peut émettre à propos de cette décision, il y a lieu de reconnaître que l’Europe a excellé dans son pari de glorifier la vie. Après un long combat, les acquis en termes de droits humains, de niveau de vie, de progrès scientifique et technique, de développement économique et social…sont considérables. C’est ainsi que la laïcité a pu s’enraciner dans la culture occidentale au point de se confondre avec son identité.

Au passage, Il est important de saluer la sagesse de préserver l’intégrité de l’espace religieux et les libertés de croyance et de conscience des individus. Le communisme qui, par sa brutalité, a tenté de déraciner la religion et étouffer les libertés n’a pas fait long feu.

LAICITE EN TERRE D’ISLAM

Si l’Occident a fait le choix de déchoir la religion et célébrer la vie, en terre d’islam on a fait le choix opposé ; celui de vénérer la foi et mépriser la vie.

Les musulmans aiment se vanter que, depuis toujours, l’islam est « Dinoun wa dounya », c’est-à-dire qu’il englobe la religion et la vie. Certes, dans la tradition de l’islam, Dieu a créé l’Homme auquel Il a confié la mission de peupler la Terre et développer la vie. Pour ce, Dieu a mis à la disposition de l’Homme une infinité de ressources et lui a donné la liberté, la raison, le savoir… L’Homme est donc incité à être ambitieux dans la vie, entreprenant et combatif, encadré dans son élan par des principes et des valeurs. Cependant, le poids de la culture est souvent plus fort que le message de la religion.

La vision ancrée depuis des siècles dans les gènes de la culture du monde musulman retient qu’un « bon musulman » est quelqu’un qui manifeste autant de loyauté à la religion que de mépris de la vie. Ainsi, la religion est assimilée à une sorte de « service minimum » où le musulman s’applique à observer les rituels (prière, jeûne, lecture du Coran…), adopte une bonne conduite, et c’est tout.

Le paradoxe est que ce « service minimum » est pourtant loin d’être convenablement accompli, comme en témoigne la dégradation des valeurs dans le monde musulman. Dans l’esprit d’une majorité de musulmans ce « service minimum » est un idéal, une perfection humaine. Quant à faire preuve de volonté dans la vie, de sens de l’initiative et d’innovation, cela est perçu comme une attitude épicurienne révélatrice d’une perversion de la foi.

Le monde musulman vit, sans états d’âme, à la merci des autres nations. Il importe la nourriture, les vêtements, les médicaments, les voitures et toutes sortes de produits. Réduit au statut de spectateur de la vie et simple consommateur, le musulman se pavane, fier de sa foi, et délaisse le progrès et la technologie aux « mécréants » ; ces créatures hantées par les frivolités de la vie éphémère, se dit-il !

Un exemple révélateur est celui des pays musulmans, où chaque jour meurent dans l’indifférence des enfants, des femmes et des hommes, parce qu’ils n’ont pas les moyens de se soigner, parce qu’il n’y a pas de système de santé digne de ce nom. Bien que la préservation de la vie humaine soit unanimement reconnue comme un des objectifs majeurs de l’islam, cette situation tragique n’émeut pas la foule des croyants. La perte gratuite d’une vie humaine est vite consommée par la fatalité du « mektoub » (destin) !

Autre exemple : un « bon musulman » est quelqu’un qui pratique la prière, observe le jeune…Sauf que celui-ci considère souvent le travail comme une corvée, juste un gagne-pain, une nécessité de cette « maudite » vie. Pas de place dans son esprit au sens des responsabilités, à la conscience professionnelle et au devoir de servir la société. Pourtant, agir pour le bien-être de l’autre est bien une obligation religieuse. Cette attitude très répandue est pour beaucoup dans l’état de sous-développement qui sévit dans le monde musulman.

Le dernier exemple est celui des mouvements islamistes. Ces mouvements se considèrent les plus avisés parmi les musulmans, les plus soucieux du sort de la nation et les plus aptes à restaurer la grandeur de l’islam. L’expérience de leur arrivée au pouvoir dans plusieurs pays musulmans montre qu’ils n’ont ni vision, ni programme, ni compétence, pour résoudre les problèmes politiques, économiques et sociaux. Ils pensent que revigorer la foi est leur grande cause, tandis que le chômage, l’éducation, la santé, les infrastructures et tous les autres chantiers, ô combien utiles à la vie des gens, sont des questions secondaires.

Ainsi, les musulmans ne voient pas de lien qui mêlerait leur foi aux ambitions légitimes de l’être humain dans la vie. Par leur approche des choses, les musulmans maintiennent une séparation infondée et fatale entre la religion et la vie. Ils sont donc partisans de fait, à leur manière, de la laïcité qu’ils dénoncent.


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • antiireac 15 septembre 2017 14:18

    La laïcité est un bienfait pour la plupart des pays qui l’ont adopté surtout face à l’islam qui conduit l’individu à une régression.


    • OMAR 15 septembre 2017 17:53

      Omar9

      @antiireac

      D’accord si c’est l’Islam des caves, des prédicateurs de merde et de ces wahhabites.


    • zak5 zak5 15 septembre 2017 20:10

      @OMAR
      et des islamistes en général aussi


    • pergolese 16 septembre 2017 10:00

      @OMAR
      Bien sûr, et les horreurs qu’on trouve dans le Coran, c’est pas l’islam peut-être ?


    • OMAR 16 septembre 2017 12:38

      Omar9

      @pergolese

      Rien ne vous oblige de lire le Coran (à votre manière).
      .
      Et encore moins d’y croire...


    • Abou Antoun Abou Antoun 15 septembre 2017 14:18

      Article très intelligent et très intéressant. Merci !


      • Laulau Laulau 15 septembre 2017 14:30

        Un article fait d’approximation et d’analyses superficielles.
        A le lire, toutes les sociétés occidentales sont laïques. L’auteur devrait faire un tour en Irlande où l’on exige un certificat de baptême pour être inscrit à l’école.


        • antiireac 15 septembre 2017 14:54

          @Laulau
          En effet la laïcité n’est pas adopté par tous les pays occidentaux mais chez qui l’influence de la religion est contrée par d’autres moyens ce qui n’existe pas dans les pays musulmans à part peut être la Turquie et encore.

          Les pays musulmans pour s’en sortir il faudrait qu’ils adoptent quelque chose de l’ordre de la laïcité pour qu’enfin ces pays démarrent économiquement et socialement et que les femmes soit égales des hommes...
          Mais je me rend compte qu’il y a encore beaucoup de boulot .

        • McGurk McGurk 15 septembre 2017 17:09

          @antiireac

          Non, la Turquie a également accéléré en remettant la religions à toutes les sauces à cause du dictateur actuellement au pouvoir, bien que la société civile n’ait pas été d’accord.


        • McGurk McGurk 15 septembre 2017 14:46

          Merci pour votre article.

          J’ai également l’impression, que pour certains, la religion et le terme « arabe » agissent comme un écran de protection contre la société et ses changements, aux remises en questions fondamentales de la religion face à l’évolution du monde et de sa place dans la vie (ce dont vous parlez d’ailleurs). Une sorte de bulle temporelle dont on ne sort que pour défendre ceux qui voudraient la changer ou émettre un avis à ce sujet, un statut de « contestataire par défaut » bien que bénéficiant des mêmes droits que les autres.

          Dès lors, la notion de laïcité devient absurde puisqu’on « ne remet rien en cause » et qu’on blâme ceux qui pensent différemment ou qui y voient justement le salut de leur propre religion (surtout face à l’extrémisme). C’est sans doute qu’on a une telle réaction épidermique face aux caricatures de prophètes ou même des croyants. Mais par contre, curieusement, on a eu pendant très longtemps un silence troublant des religieux pour ce qui est de condamner le terrorisme.

          Et puis à quoi sert de respecter les rites d’une religion si on fait tout le contraire des règles basiques, telles que la charité, la fraternité, le respect et la tolérance ? Pourquoi « la religion avant tout » comme bon nombre de pays ? Sans vie, il n’y aurait pas de religion.

          Et je ne parle pas de la place de la femme dans les religions, étant considérée bien souvent bien plus comme un instrument ou un « citoyen de seconde zone » (voire troisième)...


          • nenecologue nenecologue 15 septembre 2017 14:46

            Demandez à 99,99% des imams , la réponse est toujours la même :


            Un musulman laique est un mauvais musulman !

            • njama njama 15 septembre 2017 14:50

              @ Mohamed El Khamlichi

              Il n’y a pas deux laïcités identiques en €urope, les relations des catholiques à l’État ne sont pas les mêmes que celles des orthodoxes ou des protestants à l’État, et d’une manière générale les relations des religions à l’État dans un même pays.

              Vous partez sur une interprétation trop théorique de ce concept en lui supposant un universalisme qui n’existe pas et n’a jamais existé dans la réalité, pas plus dans les pays d’occident que dans les pays musulmans. 
              L’État turc (était) est une république laïque (bcp moins avec Erdogan), la république syrienne est laïque, l’Égypte idem, ... à contrario le roi du Maroc est commandeur des croyants, ce qui n’est pas très orthodoxe d’un point de vue musulman, mais on ne lui en voudra pas car la reine d’Angleterre est chef de l’Église anglicane.

              Je défends l’idée que la laïcité française n’est pas soluble dans l’€urope. Par exemple, nous n’avons plus de relations concordataires avec le Vatican (hormis l’exception locale historiqueen Alsace-Moselle) contrairement à l’Italie, l’Allemagne, le Portugal, l’Espagne, qui sont sous Concordats. ?
               L’État français ne rémunère pas le(s) clergé(s), ne subventionne pas les cultes, contrairement à la Belgique qui en plus des grandes religions subventionne même des associations laïques (philosophique, humaniste...)


              • nenecologue nenecologue 15 septembre 2017 15:59

                @njama
                Vous avez raison , le modèle français est unique dans le monde.

                Et c’est sans doute pourquoi les néo arrivants en France ne le comprennent pas.
                Il faut leur rabâcher encore et encore qu’en France les lois religieuses passent APRES les lois de la république.

                Le problème c’est que une majorité de musulmans veulent faire passer les lois du coran AVANT...

                Bref si vous voulez être un bon musulman , ne restez pas en France !

              • njama njama 15 septembre 2017 14:55

                Peut-être que si ces quelques pays voisins étaient prêts à renoncer à rémunérer et subventionner les religions, il pourrait y avoir une base d’entente sur le concept de laïcité, mais en l’état, ce n’est pas possible.
                Les chances que l’Italie, l’Allemagne, le Portugal, l’Espagne pour ne citer qu’eux renonceraient à leur Concordat étant quasiment nulles, autant rester sur les statuts quo qui conviennent à chaque pays ...

                Une laïcité €uropéenne est tout simplement pure utopie


                • antiireac 15 septembre 2017 15:06

                  @njama
                  Oui mais contrairement aux pays occidentaux les pays islamiques sont retardés par la religion à part quelques rares cas donc pour ces pays avancent il faut inventer une législation spécifique pour que ces pays dépassent cet handicap.


                • njama njama 15 septembre 2017 15:20

                  @antiireac

                  C’est plutôt une réponse à mon premier commentaire que vous faites.
                  Mais de même que pour les pays €uropéens on ne peut pas généraliser pour les pays que vous qualifiez dans une généralité de pays islamiques plutôt que pays musulmans. Le monde musulman n’est pas plus monolithique que le monde chrétien, l’amalgame dans un cas comme dans l’autre est très réducteur.

                  50 % des musulmans vivent dans des pays laïcs
                  ...
                  La Turquie et la Tunisie : deux modèles historiques

                  Imposée, la laïcité a pu être le fait d’expériences politiques exogènes — dans le cadre colonial, ainsi le dévoilement des femmes au nom de la « modernité » dans l’Algérie française de 1958 — ou endogènes, comme les réformes de Kemal Atatürk ou de son émule tunisien, Habib Bourguiba.

                  Les expériences de la Turquie et de la Tunisie sont d’ailleurs les plus importantes en la matière, ne serait-ce que parce qu’elles ont établi un modèle durable de société. Les réformes ont néanmoins été imposées par la force, par des leaders qui jouissaient d’un fort charisme. Celles qui furent imposées par un Reza Shah (m. 1944) ou par son fils Mohammad Reza Shah (m. 1980) disparaîtront avec le régime qui les a instaurées : en 1979, la Révolution islamique mettra en place un Etat théocratique. L’exemple iranien, pour marquant qu’il soit, est assez exceptionnel dans le monde musulman, sunnite à 95 %, et donc sans clergé.

                  Exception faite de la Turquie, les deux sphères ne sont jamais absolument séparées : dans la Tunisie « laïque », les lois régissant l’héritage sont celles du Coran.

                  Les différences s’observent alors au niveau des Codes de loi, qui sont plus ou moins séculiers. Seuls 21 % des musulmans vivent dans des Etats où tant le Code pénal que le Code de statut personnel sont islamiques (Arabie Saoudite, Emirats arabes unis, Qatar, Iran, Libye, Oman, Pakistan, Yémen, Soudan).

                  Seuls 19 pays sur 29 à majorité musulmane ont l’islam pour religion officielle (Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Djibouti, Somalie, Koweït, Bahreïn, Irak, Malaisie). Néanmoins, leur Constitution comme leur droit pénal sont inspirés par le droit français, italien ou britannique (celui de l’ancienne puissance coloniale).

                  Enfin, 50 % des musulmans vivent dans des pays qui, de fait sinon de droit, sont laïcs.

                  http://www.saphirnews.com/50-des-musulmans-vivent-dans-des-pays-laics_a13774.html


                • Esprit Critique 15 septembre 2017 16:14

                  @njama
                  Tenez vous un peu au courant :

                  Aujourd’hui la Turquie d’Erdogan est une république islamique.

                  La Dernière constitution tunisienne stipule que L’islam ne peut être remis en cause comme religion officielle et que pour être candidat a la présidence il faut être musulman ...


                • zak5 zak5 15 septembre 2017 19:51
                  @njama
                  La Turquie et la Tunisie : deux modèles historiques

                  oui les tunisiennes viennent a peine d’avoir l’autorisation d’épouser un non musulman. Si l’on était au moyen âge saurait été une véritable révolution. En fait, ils viennent de s’apercevoir qu’ils sortent du moyen âge


                • Pierre Sanders Pierre Sanders 15 septembre 2017 15:50

                  « L’Histoire nous apprend que l’Europe a connu au Moyen-âge une époque sombre et ténébreuse. Elle nous apprend aussi, qu’aux mains de l’Eglise, la religion fut un instrument redoutable pour consacrer l’injustice, l’ignorance, la souffrance, la cruauté et tous les max qui bafouent la dignité humaine. »


                  Malheureusement pour vous, ce que vous citez, c’est l’histoire maçonnique, élaborée dans les loges de la IIIe république, pour discréditer tout un pan de l’histoire de France. 

                  Les grands médiévistes, comme Régine Pernoud, Jacques Le Goff, Jacques Heers, Georges Duby, ont fait justice de cette propagande, mais ceux qui en sont restés au bourrage de crâne de l’Education (anti)nationale, ne peuvent pas le savoir.

                  • Pierre Sanders Pierre Sanders 15 septembre 2017 18:21

                    @sarcastelle

                    « .,.j’ai préféré faire répondre plus haut l’humour d’André Frossard ! »


                    Sa qualité le justifie, mais il m’a paru bon d’ouvrir quelques fenêtres qui offriront, peut-être, un rai de lumière à quelques-uns

                  • Esprit Critique 15 septembre 2017 16:08

                    A l’auteur :

                    Lisez le Coran et le reste, observez l’Iran, l’Arabie etc.vous y vérifierez que l’Islam n’est pas une religion mais une idéologie totalitaire.

                    La notion de Laïcité n’a évidement aucun sens sur une « Terre d’Islam » comme la totalité de votre article.


                    • antiireac 15 septembre 2017 16:30

                      @Esprit Critique
                      Bonne appréciation des choses que le partage entièrement et totalement.



                    • antiireac 15 septembre 2017 16:48

                      @antiireac
                      erreur


                      ...que je partage....

                    • Fanny 16 septembre 2017 00:37

                      @Esprit Critique
                      A propos de l’Iran, n’est-ce pas un pays plutôt moderniste, scientiste et techniciste, avec beaucoup de femmes à l’université, en dépit d’un islam rigoureux ? Comment interpréter ça ?


                    • pergolese 16 septembre 2017 10:04

                      @antiireac
                      Et que je partage aussi...


                    • OMAR 15 septembre 2017 17:51

                      Omar9

                      Bonjour @Med El-Khamlichi : « ...la dégradation des valeurs dans le monde musulman ».

                      Excellent article auquel je souscris totalement
                      Honnêtement, mis à part quelques rares états musulmans du sud-ouest asiatique, quel est le pays qui pratique l’Islam dans ses véritables valeurs et repaires ?
                      Le comble est que c’est au berceau de cette religion, l’Arabie-Saoudite, que l’Islam est bafoué, piétiné et méprisé le plus.
                      Une secte wahhabite a même formulé des fatwas interdisant aux femmes de conduire, et affirmer et instituer que la terre ne tourne pas et est plate...
                      http://www.courrierinternational.com/article/2015/02/20/la-terre-ne-tourne-pas-c-est-prouve
                      Et tous ces barbares djihadistes qui assassinent quotidiennement des innocents au nom de ma religion...
                      Je n’ai pas honte d’être musulman, mais de ceux qui ont frelaté, falsifié et dénaturé notre religion.
                      Qu’ils brulent éternellement en enfer...


                      • popov 15 septembre 2017 18:26

                        @OMAR


                        Honnêtement, mis à part quelques rares états musulmans du sud-ouest asiatique, quel est le pays qui pratique l’Islam dans ses véritables valeurs et repaires ?

                        Bonjour

                        Et quels sont ces pays du sud-ouest asiatique ?


                      • OMAR 15 septembre 2017 20:50

                        Omar9

                        @popov
                        .
                        Connaissant ton abjecte et gratuite détestation de l’Islam, je n’allais pas donner suite à ta vicieuse question, car tu chercheras des poux à tous les pays musulmans.
                        N’empêche, en voici un, l’Indonésie :
                        http://www.lefigaro.fr/international/2010/11/09/01003-20101109ARTFIG00802-indonesie-un-pieux-archipel-qui-resiste-a-l-islam-radicale.php


                      • antiireac 15 septembre 2017 21:27

                        @OMAR
                        Comme disait un internaute :

                        l’islamisation d’un pays ne jamais une bonne chose pour les minorités 
                        ça se termine toujours très mal.

                      • OMAR 15 septembre 2017 22:01

                        Omar9

                        Oui @antiireac
                        .
                        C’est le constat avéré en Birmanie, avec le massacre des Rohingyas..
                        Juste parce qu’ils sont musulmans...
                        Sinon, t’as fini de bruler le Coran ?


                      • antiireac 15 septembre 2017 22:36

                        @OMAR
                        Comment peut on reprocher aux birmans de ne vouloir dans leur pays une minorité qui prêchent la haine des autres religions et défende la pratique du terrorisme envers de ceux qui ne sont pas comme eux.



                      • popov 16 septembre 2017 06:36

                        @OMAR

                        J’ai travaillé quelque temps en Indonésie. L’islam y est certainement plus cool que dans beaucoup d’autres pays, peut-être parce qu’il s’y est répandu plus pacifiquement qu’ailleurs.

                        Mais voilà, pour contrer les tendances « communistes » de Soukarno, les USA, avec l’aide comme toujours des Saouds ont entrepris la radicalisation de la société dès le début de la guerre froide. Beaucoup de communistes, de chrétiens chinois et ceux de régions comme Timor Est ont été massacrés.

                        La radicalisation progresse encore aujourd’hui à cause des madrasas financées par les Saouds. Ce sont principalement les plus pauvres qui y envoient leurs enfants.

                        Il y a peu, Basuki Tjahaja Purnama, un chrétien d’origine chinoise a été élu gouverneur de Jakarta, à cause de ses compétences et de sa réputation d’incorruptible. Les islamistes qui pensent que seul un islamique peut diriger des islamiques étaient furieux. Il a eu l’imprudence de déclarer que les imams islamistes utilisent une mauvaise interprétation du coran pour empêcher les chrétiens d’être élus. Rien que ça et il a été condamné à la prison pour blasphème contre le coran.

                        J’ai observé deux tendances absolument opposées. D’une part la radicalisation par les madrasas, et d’autre part, les jeunes qui se désintéressent complètement de la religion et qui disent que c’est juste bon pour les vieux. Ente les deux, il y a la majorité de la population, culturellement islamique mais qui ne prend pas la religion trop au sérieux, qui la considère juste comme une tradition et qui n’en fait pas plus que le strict nécessaire.

                        Les jeunes ont trouvé un contre-poison à l’islamisation : le dangdut. C’est une musique indonésienne influencée par celle de l’hindoustani avec des apports de reggae et de musique arabe. La constante : une fille sexy et le tabla. Les gens y viennent en famille et il y a toujours des gosses qui courent partout. L’atmosphère est bon enfant et il y a toujours des militaires pour éviter les débordements.

                        Un exemple : vous pouvez voir deux groupes de gamines dans le public, celle des écoles officielles en uniforme et celles des écoles coraniques en emballages salafistes.

                        Un autre exemple. Ici pour défléchir la critique des pisses-vinaigre islamistes, la chanson exhorte les jeunes à ne pas boire de l’oplosan (une saloperie de liqueur faite d’alcool absolu et de diverses épices qui peut facilement tuer un ado en une soirée). 100% halal !

                        Un dernier exemple rien que pour l’ambiance

                        Je ne prétends pas tout connaître sur ce pays fait de milliers d’îles et de centaines d’ethnies différentes. Je n’ai travaillé qu’à Jakarta et à Bali, le dernier bastion hidouiste. J’ai beaucoup aimé l’Indonésie et son peuple. Et cela me désole de voir les élégants vêtements des Javanaises progressivement remplacés par de tristes sac à patates salafistes.


                      • zak5 zak5 16 septembre 2017 11:06

                        @popov
                        Voir des filles danser en hijab, l’uniforme islamiste, c’est pas très joli (j’aurais préféré la tenue traditionnelle), d’ailleurs le hijab c’est fait pour ne pas être joli, mais ça doit donner la nausée aux islamistes, c’est déjà pas mal


                      • OMAR 16 septembre 2017 12:49

                        Omar9

                        @popov :"...les USA, avec l’aide comme toujours des Saouds ont entrepris la radicalisation de la société 3.
                        .

                        Donc tu confirmes que ce sont des causes exogènes à l’Islam, qui font changer de paisibles croyants en énergumènes extrémistes et agressifs.

                        Alors, pourquoi ta haine permanente envers l’Islam ?
                        Il en est de même dans les banlieues.
                        Que le gouvernement fasse réellement la traque aux prédicateurs de merde (et aux gros bonnets de la drogue) et qu’il applique une vraie politique d’intégration, et le risque terroriste local, s’effondrera de lui-même...


                      • popov 16 septembre 2017 15:08

                        @zak5


                        Je ne sais pas comment on peut danser en hijab par cette chaleur et ce taux d’humidité équatoriaux.

                      • popov 16 septembre 2017 16:27

                        @OMAR


                        Toutes les malfaisances de l’islam ont leur source dans les textes islamiques et dans l’exemple de Mahomet.

                      • bob de lyon 15 septembre 2017 18:20

                        Les premiers arguments qui préconisent une laïcité à la Française datent de la fin du règne de François Ier, au seizième siècle.

                        Déjà, quelques intellos de cette époque sentaient les ennuis arrivés en cascade ; ils n’avaient pas torts.


                        • blablablietblabla blablablietblabla 15 septembre 2017 18:33

                          @ Omar,

                          « Qu’ils brulent éternellement en enfer... »
                          Omar omar l’enfer n’existe pas voyons tu va pas me dire que tu crois à ces vieux contes à dormir debout « enfer ,paradis » .
                          Lis « L »esprit d’athéisme« de Compte Sponville, tu peux croire à ta tradition suivre la tradition mais de là ç croire à lenfer .
                           »Dieu est trop désirable pour être vrai" .


                          • OMAR 15 septembre 2017 20:54

                            Omar9

                            @blablablietblabla
                            .

                            T’en fais pas, les syriens, et avant eux, les algériens, leur ont fait gouter les premices de l’enfer.
                            Qu’il soit sur terre ou outre-tombe...


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 15 septembre 2017 19:21

                            Débat tres intéressant après ce très bon article. Il y a des gens intelligents et tolérants partout. La devise républicaine française va plus loin que la tolérance par le concept d’égalité auquel tiennent les Français. L’inquisition, la saint Barthélémy ont mené les catholiques dans l’impasse, ce fait historique devrait aider d’autres philosophies rétrogrades à se réformer....Mais c’est vrai que le totalitarisme guette encore des catholiques eux mêmes, qu’il s’agisse de refuser le mariage pour tous ou de tentatives d"empêcher des citoyens de choisir l’école publique pour leurs enfants
                            En table des news :

                            Lobby catholique contre la liberté des familles de chosir l’école publique http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=267

                            • antiireac 15 septembre 2017 19:47

                              @C BARRATIER
                              Vous mélangez tous les problèmes

                              Les problèmes liés au christianisme ne sont en rien semblables à l’histoire de l’islam
                              d’abord parce que les méfaits de christianisme ne sont pas inscrit dans le nouveau testament ouvrage de réference
                              alors que ceux de l’islam se retrouvent bien inscrits dans le coran
                              Voilà la différence essentielle.

                            • zak5 zak5 15 septembre 2017 20:16

                              @C BARRATIER
                              pfff c’est du piti de chat a coté de tous les problèmes de religion d’aujourd’hui. Vous aimez bien piétiner le cadavre de l’eglise catholique, c’est beaucoup moins risqué


                            • Jonas Jonas 15 septembre 2017 23:47

                              @C BARRATIER «  L’inquisition, la saint Barthélémy ont mené les catholiques dans l’impasse »


                              Il faut replacer dans le contexte. L’inquisition a été appliquée à une époque où la justice, les procès étaient non institutionnalisés, il fallait éviter les lynchages par la foule de gens accusés de sorcellerie. L’Inquisition a plutôt eu un rôle régulateur à ce niveau, et n’existe plus depuis des siècles, car la justice a progressé depuis. 

                              ----------------------
                              «  la saint Barthélémy  »

                              Ce n’est pas l’Église, ni le Pape, qui ont mis en place le massacre de la Saint Barthélémy, c’est une décision politique prise par les conseillers du roi. 

                              ---------------------
                              « qu’il s’agisse de refuser le mariage pour tous »

                              N’inversez pas les rôles. L’institution du mariage entre un homme et une femme est le fondement de notre civilisation occidentale et de la cellule familiale depuis près de deux millénaires. (« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. »
                              Ce sont les idéologues franc-maçons qui font pression pour changer les lois et destabiliser la société, pas les catholiques !

                              ---------------------
                              « de tentatives d »empêcher des citoyens de choisir l’école publique pour leurs enfants "

                              Vu la dégradation de l’enseignement scolaire public aujourd’hui, je ne vois rien de choquant à les mettre dans école privée catholique.

                            • bob de lyon 16 septembre 2017 14:12

                              Oui mais, et la chronologie ?

                              - Inquisition :

                              Créée au XIIIe, en France l’inquisition papale perdurera jusqu’à la fin du XIVe.

                              L’inquisition s’occupa essentiellement de la clientèle vaudoise, templière, cathare (salauds d’hérétiques !) qui marchait en dehors des clous de la chaussée chrétienne si pavée de bonnes intentions.  

                              Les Espagnols et les Portugais en profitèrent plus longtemps que nous… leurs colonisés, outre Atlantique, en bénéficièrent aussi !

                               

                              - Sorcellerie : 

                              La sorcellerie commença à la fin du XIVe siècle ; le XVIIe en fut l’acmé (exemple : les Possédées de Loudun).

                              Quasi absent des premiers textes religieux, à la fin du XIIIe siècle, l’apparition d’abord épisodique, puis prégnante, dans la mythologie chrétienne d’un dénommé Satan (Diable, Lucifer, Belzébuth, ou d’un tout autre adjoint…) entraîna la chasse aux sorcières (… surtout des femmes, … et beaucoup… Évidemment, depuis Saül, on sait que cette espèce est prête à tout !).

                              Quel hasard, cette époque met en service le purgatoire qui permet des séances de rattrapage.

                               

                              - Saint Barthélemy :

                              Décision désastreuse d’un Conseil politique royal hésitant mais surchauffé par les arguments revanchards des ultra catholiques. Quoi de plus cruel qu’un religieux frustré ! Le Pape commanda le chant d’un Te Deum, le roi aurait échappé à un assassinat.

                               

                              - Mariage pour tous :

                              Tiens donc, revoilà les idéologues francs-maçons, fomenteurs de révolutions !

                              La loi du mariage pour tous autorise et protège deux personnes à s’aimer tranquillement.

                               

                              - L’école privée catholique

                               …et protestante…, et coranique,… et scientologique,… et communiste, et… !

                               

                              On tourne en rond, non ?


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 16 septembre 2017 21:01

                              @Jonas
                              vous n’avez ps fait attention, les cas que je présente, bien réels, correspodant à des demandes fortes d’école publique que les lobbies cathos essayent par pression sur leurs élus d’empêcher....ils savent et et cela se vérifie chaque fois, que l’écle publique créée est immédiatement pleine et qu’il y a par contre coup moins d’élèves à l’ecole privée.
                              Sur la mariage, on n’a pas attendu le christianisme et le cathoilques ont fait fort en France, ils obligeaient les non catholiques à se marier sans un curé...ils ont échoué. Le vrai mariage aujourd’hui, le seul qui joue un rôle en droit est le mariage civil. Enfin il n’est pas nécessaire de se faire ensemencer par un homme, fût ce son mari, voir la célèbre vierge marie chez les cathos...


                            • Jonas Jonas 17 septembre 2017 10:36

                              @C BARRATIER

                              L’enseignement catholique fait partie depuis des siècles, de l’éducation des petits écoliers de la région. À Beaupréau, il semblerait que cela soit plutôt un problème d’endettement du département, qu n’a pas les moyens financiers pour construire des écoles publiques, ce n’est pas les méchants catholiques qui empêcheraient sa construction comme vous voulez le faire croire.
                              A Beaupréau, un lycée public a d’ailleurs déjà été construit récemment.

                              -----------------------
                              « ils obligeaient les non catholiques à se marier sans un curé. »

                              Les catholiques n’ont jamais obligés personne à se marier.

                              -----------------------
                              « il n’est pas nécessaire de se faire ensemencer par un homme, fût ce son mari, voir la célèbre vierge marie chez les cathos... »

                              Seul Jésus n’a pas eu besoin de se faire ensemencer par un homme, tous les autres êtres humains sur Terre sont nés d’un homme et d’une femme.
                              Chaque être humain a forcément un père, une mère, un grand-père, une grand-mère, c’est la cellule familiale traditionnelle que l’État franc-maçon cherche à détruire, l’être humain ne devant être conditionné que par l’état seul, sans famille, une marchandise déshumanisée individualiste soumise aux lois du marché du socialisme.
                              Avec toutes les dérives que cela implique, comme on le voit aux USA, ventes et échanges de bébés sur Internet par des couples homosexuels, pertes de repères de l’enfant qui ne sait pas d’où il vient, qui sont ses parents, qui n’a pas de famille, quel est son héritage, provoquant des trouble psychologiques graves.

                            •  C BARRATIER C BARRATIER 18 septembre 2017 16:23

                              @Jonas
                              j’ai bien connu l’affaire d’ARS
                              Pour Beaupreau l’institution catholique avait clairement écrit que si on ouvrait un collège public, perdant des élèves ils ne pourraient pas rembourser leur emprunt...garant i par le conseil général (caution) don,t vous prétendez qu’il n’avait pas l’argent, un con seil général qui par ailleurs subventiponne des OGEC alors qu’il n’en a pas le droit sa compétence s’arrête aux collèges..là aussi il trouve de l’argent ! !
                              sur le mariage je me suis tres mal exprimé : au temps des violences catholiques à l’encontre des huguenots, les catholiques exigeaient pour un mariage que la femme et l’époux abjurent leur religion dans des regions où les hugeuenots étaient pourtant les plus nombreux.

                              Ils emprisonnaient d’aiolleurs les huguenots qui étaient obligés d’aller à la messe catholique (le curé faisait l’appel). C’est ça la liberté ?

                              Sur une procrétaion sans m$âle....pour uqoi seulement celle L0,


                            • antiireac 15 septembre 2017 19:32

                              Il faut dire qu’actuellement l’apaisement n’est vraiment pas dans les esprits des musulmans des différents pays du monde .



                              L’Israël reste le pays le plus haï par les musulmans
                              Le souvenir pourtant lointain des croisades resurgit régulièrement
                              Le monde musulmans dans son ensemble rêvent de convertir le monde entier à l’islam

                              Et on pourrait dire beaucoup des choses semblables qui indiquent bien le climat délétère qui règne dans les esprits malades des croyants de cette infâme idéologie savamment entretenu par des responsables politique de ces différents pays

                              Je pense que le boulot devrait commencer par le début dans ces pays a savoir que les musulmans ne sont pas plus que les autres croyants et on serait au début d’une solution

                              • Jonas Jonas 15 septembre 2017 19:50

                                «  on découvrira qu’il n’y a pas plus laïques que les musulmans ! »


                                La laïcité est un concept issu du christianisme (séparation du droit canon (pouvoir papal) et du droit civil (pouvoir royal)), il est totalement étranger au monde musulman !
                                Dans le monde musulman, la religion contrôle la juridiction, la législation, le droit social et la vie économique, il n’existe pas de concept de laïcité !

                                « Quant au voleur et à la voleuse, à tous deux coupez la main, en récompense de ce qu’ils se sont acquis, en punition de la part d’Allah. Et Allah est Puissant, Sage. »
                                Le Coran 5:38

                                « La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. »
                                Le Coran 24:2

                                « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
                                Le Coran 4:34


                                • antiireac 15 septembre 2017 20:00

                                  @Jonas
                                  Oui ce que j’ai déjà dit plus haut les problèmes de cette idéologie vient surtout des ses écrits qu’ils soit faut soit bannir soit dépassés ....


                                • antiireac 15 septembre 2017 20:14

                                  @antiireac
                                  erreur

                                  ......qu’il faut soit bannir soit dépasser...

                                • Jonas Jonas 15 septembre 2017 19:55
                                  Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
                                  Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite :

                                  • antiireac 15 septembre 2017 20:24

                                    @Jona

                                    Ça prouve que les musulmans pratiquent à merveille ce qui caractérise le coran : la takkya

                                  • Jonas Jonas 16 septembre 2017 11:34
                                    « Mr le Maire, que pensez-vous de la laïcité ? Que va-t-il se passer ? Il y a des signes qui montrent que la laïcité est en danger. Que va-t-il arriver ? »
                                    J’ai répondu ça à ces jeunes amis : « Hé ! Les occidentaux disent »Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu«  
                                    Alors que le Ministre de l’Intérieur de ce pays a dit : »César a des droits, Dieu n’en n’a pas !« , alors que 99% de la population de ce pays est musulmane !
                                    On ne peut pas être Musulman et laïque ! On est soit Musulman, soit laïque !
                                    Si vous essayez de mélanger les deux, cela produira un effet magnétique inverse, il est impossible de les garder ensemble !
                                    Puisque c’est le cas, on ne peut plus se déclarer à la fois Musulman et laïque, parce que Dieu, créateur des Musulmans, veut la domination absolue !
                                    la »Souveraineté appartient au Peuple«  : regardez, ce gros mensonge ! Un gros mensonge !
                                    Nous avons fait une proposition aux rédacteurs de la Constitution : nous avons dit : »ouvrons une parenthèse à l’article qui mentionne que la « Souveraineté appartient au Peuple ».
                                    Pourquoi ? Ont-ils demandé.
                                    Nous allons ajouter l’amendement « une fois tous les cinq ans ».
                                    Ils se sont mis à rire quand j’ai dit ça. J’ai demandé : « Pourquoi riez vous ?, est-ce que les gens élus perdent leur pouvoir après ces cinq ans ? »
                                    Après un silence, ils se sont regardés, et m’ont répondu : « nous supposons que non »
                                    [01:18]
                                    « A ce moment, le trésorier Vural Ankan s’est levé de table, il pouvait à peine tenir debout, et j’ai dit : »J’ai peur que vous n’ayez préparé la Constitution à la même table« . Pourquoi ? Parce que les rédacteurs n’ont pas rédigé le texte de la Constitution dans un état normal, ils étaient en état d’ébriété. Et c’est pourquoi cette constitution ne tiendra même pas deux ans, elle se transformera en fromage suisse la troisième année. Et actuellement, la constitution est pleines de failles. C’est un chiffon amendé de partout. »
                                    [03:30]
                                    « De forme matérielle et spirituelle, le Souveraineté appartient absolument à Dieu »
                                    [04:22]
                                    Discours de Recep Erdogan, actuel président de la Turquie

                                    • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 2017 17:01

                                      Heuuu c’est plutôt la musulmanisation des laïcs ......


                                      • zak5 zak5 16 septembre 2017 22:10
                                        @zygzornifle

                                        heuuu non, a la rigueur des gauchistes

                                      • Pascal L 16 septembre 2017 22:06

                                        @l’auteur,

                                        Votre vision de la laïcité occidentale me semble très réductrice. Cette notion a été introduite par le Christ lui-même, et s’il a fallu un peu de temps au Chrétien pour en comprendre les implications, la source en est là. Le Christ n’a pas donné de loi, où plutôt, il n’a donner qu’une seule loi : « Aimez-vous les uns les autres comme Dieu vous aime » Cette loi transcende et contient toutes les lois humaines. Il n’y a donc pas d’incompatibilité à respecter les lois votées par les Etats. Si par amour, un Chrétien est poussé à rejeter l’injustice, personne n’est obligé d’être chrétien. Il revient donc aux états de faire régner la justice pour tous, y compris par la contrainte.

                                        Dans les pays musulmans, la base du droit est la parole d’Allah, ce qui n’en fait pas un droit égalitaire pour tous. Très tôt, les califes ont été dépossédés des lois et de la justice par un conseil des Oulémas qui s’est mis à scruter les paroles de Muḥammad pour y trouver des justifications aux lois des hommes. Dans le Coran, les Oulémas ont trouvé que le fouet n’était pas suffisant pour punir l’adultère, il ont créé un Hadith pour signifier que la lapidation était préférable. J’ai un peu de mal à considérer la charia comme un sommet de la laïcité.

                                        Quel exégète musulmans peut dire que le verset 9,29 du Coran n’est pas valide pour gérer les relations entre les Musulmans, les Juifs et les Chrétiens ? : « Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au jour dernier [...] jusqu’à ce qu’ils donnent le tribut (jizya) par une main, et en état de mépris » J’ai vérifié, ils justifient encore la Jizia aujourd’hui et si ce n’est presque plus appliqué, c’est que les instances internationales ont encore un peu de poids.

                                        Il y a un autre aspect que vous soulignez et que, il me semble, vous confondez avec la laïcité : le fait que la pratique religieuse des pays Musulmans est plus formelle qu’autre chose et que le Musulman applique les 5 piliers sans se poser de questions. C’est bien quelque chose que j’ai constaté en interrogeant les Musulmans sur leur foi. Ils ont une connaissance proche de 0 du Coran dont ils peuvent toutefois réciter des versets sans vraiment comprendre ce qu’ils signifient. Je pense qu’il s’agit plutôt d’une résistance à une application de la religion par la force. Ils en connaissent par contre tous les signes visibles, histoire de passer inaperçu et de ne pas risquer l’apostasie. 

                                        « et lui a donné la liberté, la raison, le savoir… » tout à fait, mais que fait-il de tous ces dons ? Utiliser la raison pour comprendre le Coran est passible de la peine de l’apostasie. Un Imam a encore été exécuté pour ce motif dans les années 80 au Soudan. De toutes façons, s’il utilise la raison, il y a de fortes chances que le Musulman apostasie. Les exégèses scientifiques du Coran donnent un aperçu de la religion très différent de ce qui est raconté par la tradition. Voir par exemple le site : http://www.lemessieetsonprophete.com pour avoir une idée du Coran vu par la science. L’habitude de ne pas réfléchir déteint sur les autres activités. Il n’y a pas d’université scientifique de haut niveau dans le monde musulman en dehors de l’Iran, mais les Iraniens sont entièrement sécularisés et font vraiment semblant de croire.
                                        Quand à la liberté, le mot même de « Islam » veut dire « soumission ». Soumission à qui ? A Allah ? mais celui-ci ne s’est plus exprimé depuis le Coran. Donc soumission aux hommes autoproclamés représentants d’Allah.

                                        • zygzornifle zygzornifle 17 septembre 2017 09:51

                                          le musul ment .....


                                          • baleti baleti 18 septembre 2017 09:00

                                            @zygzornifle


                                            termine ta phase
                                            C’est trop beau pour être vrai.

                                          • zygzornifle zygzornifle 18 septembre 2017 15:49

                                            @baleti
                                             

                                            parce qu’il ne dit pas la vérité .....

                                          • baleti baleti 18 septembre 2017 16:38

                                            @zygzornifle


                                            on a pas la même définition du mensonge

                                            Mais croire un mensonge volontairement, est un mensonge.

                                          • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 2017 11:18

                                            Mr l’Imam, sur un minaret perché,
                                            Tenait en sa main un Coran.
                                            Maître Islamiste, par le contenu alléché,
                                            Lui tint à peu près ce langage :
                                            Et bonjour, Monsieur l’Imam.
                                            Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
                                            Sans mentir, si votre ramage
                                            Se rapporte à votre plumage,
                                            Vous êtes le Phénix des hôtes de cette mosquée.
                                            À ces mots, l’Imam ne se sent pas de joie ;
                                            Et pour scander sa belle prière,
                                            Il ouvre par mégarde sa large main et laisse tomber son Coran.
                                            L’Islamiste s’en saisit, et dit : Mon bon prédicateur,
                                            Apprenez que tout flatteur
                                            Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
                                            Cette leçon vaut bien un Coran, sans doute.
                                            L’Imam honteux et confus
                                            Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès