• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le facteur humain et les catholiques

Le facteur humain et les catholiques

Cet article concerne tout le monde, croyants ou non en France car qu'on le soit ou non force est de constater que notre culture provient en directe ligne du catholicisme...

Ces « cathos » dont des jeunes prêtres qui se demandent régulièrement dans leurs homélies dominicales avec gravité et componction et avec leurs équipes liturgiques durant toute l'année :

« Mais comment se fait-il que les gens désertent les églises » ne se voient donc pas à la sortie des messes ?

Les gosses et les parents en « Cyrillus » (TL°), les shorts pastel rouge, rose et vert des pères en été, page 46 du catalogue printemps/été, les robes « trapèze » des mères, page 54 du catalogue, les groupes de conversation automatiquement selon la spécialité médicale ou juridique du mari, les épouses objectivement « de décoration », les vieux gars et vieilles filles de service que parfois l'on honore d'un -bref- bonjour, bref parce que c'est déjà pas mal n'est-ce pas...

Parfois l'un ou l'autre est célibataire sera considéré comme teeellement dynamique car il anime les chants, qu'il fait un peu de catéchisme voire d'accueil à l'entrée de l'église croyant ainsi montrer qu'il, qu'elle, est quand même utile à la communauté.

Non vraiment on se demande pourquoi les gens ne vont plus à la messe...

Tous ces milieux adorent se retrouver entre eux pendant de grands rassemblements toujours un peu trop sur-affectifs, on pleurniche puis on oublie, on se tient par la main mais on s'empresse de la lâcher assez vite. C'est aussi une manière de se protéger contre la persécution « blanche » que les chrétiens subissent de plus en plus. Qu'ils se disent réacs, tradis, progressistes et révolutionnaires ils sont tous mis dans le même bain des salauds fanatiques...

Bien sûr il y a quelques exceptions, bien sûr. Elles sont souvent montées en épingle dans les médias chrétiens, mais ce ne sont que des exceptions. Je suis même certain également que la plupart de ces paroissiens ne se rendent pas compte de l'image qu'ils donnent d'eux en particulier et des catholiques en général. Ils sont sincères dans leur foi, pleins de bonnes intentions mais ne sont pas toujours lucides. Il y a de loin en loin quelques paroissiens disons « alibis », d'un milieu moins favorisé ou d'une autre origine, mais qui sont loins d'être nombreux...

Pour justifier cette désertification les croyants évoquent et avec raison la crise spirituelle, la crise morale que traversent notre société. Ils parlent de la perte des valeurs communes, de la fin des repères et là aussi c'est pertinent mais ils oublient toujours le plus important. Le Christ s'est incarné, il s'est fait homme et non un pur esprit. Cela a un sens et devrait encourager les catholiques à plus d'humanité sans chercher pour autant la perfection mais en faisant un effort pour que l'humain en nous progresse ne serait-ce qu'un petit peu.

La Foi a besoin de s'incarner dans des petits gestes, des petites choses, des petites convivialités, le tout paraissant insignifiant, mais qui sont des actes indispensables pour aller véritablement vers les autres. Ce n'est pas entièrement de la faute des catholiques, ils sont de leur monde, d'une société complètement atomisée. Ils sont parfois tout aussi perdus que les autres et uniquement tournés vers l'argent et la recherche effrénée d'un plaisir illusoire ou d'une image flatteuse.

Je pense aussi à cette femme musulmane. Après des semaines passées à méditer et prier en silence au fond de l'église de sa ville, elle s'était décidée timidement à parler de son désir de conversion au catholicisme avec une dame qui l'emmena voir le prêtre. Celui-ci qui serrait des mains à la sortie de sa messe montra qu'il était visiblement dérangé. Il lança à la dame qu'il fallait appeler le presbytère pendant la semaine et qu'il conviendrait d'un rendez-vous avec elle mais pas tout de suite parce que pour la prochaine quinzaine il était « overbooké » et de retourner serrer des louches aux personnes plus intéressantes à ses yeux.

Il serait pourtant plus que temps de se réveiller sur cette humanité qui fait défaut à de trop nombreux paroissiens dans leurs actions. Je n'aurais pas la prétention d'être meilleur qu'eux mais à Jérusalem j'ai compris combien c'est l'humain qui est le plus important, celui qui donne son sens à la Foi chrétienne.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  1.48/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

128 réactions à cet article    


  • Arcane Arcane 17 août 12:19


    Peut-être faudrait-il que l’église se modernise et que les croyants aient en face d’eux près de l’autel des personnes qui leur ressemblent ?

    C’est pour quand le mariage des prêtres et les prêtres femmes ?


    • sylvie 17 août 12:47

      @Arcane
      antisémite smiley


    • microf 17 août 13:37

      @Arcane

      L´Église ne se modernisera jamais dans le sens que vous le demandez ou que le monde le souhaite, on prend l´Église comme elle est ou on la quitte.

      Lorsque Jésus dans un dialogue avec ses Disciples les dit ceci « qui ne mange ma chair et boit mon sang n´aura pas la vie Éternelle » certains de ses disciples le quittèrent arguant que ce language était très fort « comment cet homme peut-il dire que nous devons manger sa chair et boire son sang ?, alors de nombreux disciples qui le suivaient quittèrent Jésus, Il ne les retint pas, Il les laissa partir.
      A quelques uns qui restèrent avec Lui, il les posa la question suivante » voulez vous aussi partir ? « , ceux-ci lui repondirent, non Seigneur, á qui irions nous ?, Tu as les paroles de la vie Éternelle ».
      C´est ainsi que cette Église a commencé et continue jusqu´á aujourd´hui, et c´est pourquoi elle tient depuis plus de 2000 ans malgré les vicissitudes.
      Alors plus que jamais, les mêmes paroles de Jésus s´adressent á ceux qui veulent le suivre, s´ils écoutent son Message, ils vont rester, s´ils ne l´écoutent pas, ils vont partir comme il ya 2000 ans, mais cela n´empêchera pas cette Église de continuer d´avancer.

      En Europe l´Église Catholique est en baisse parceque le matérialisme fait des dégats considérables, mais ailleurs, cette Église est en pleine progression.
      Du Pontificat de Jean-Paul II á celui de Francois 1er, le nombre de Catholiques dans le monde a augmenté de 391 millions et est en constante progression.

      Il ya aussi une nouvelle tendance, de nombreux musulmans ce convertissent á la Religion Chrétienne, et cette tendance va croissante.
      L´histoire de l´Église a toujours été ainsi faite de hauts et de bas, la Foi se travaille chaque jour, il faut y veiller, sinon on tombe dans l´ennui, et l´ennui est l´ennemi de l´Âme, alors l´Âme ce plonge dans toutes sortes d´Anti-Christ créee par lui, on peut le voir aujourd hui dans le monde avec tout ce qui ce passe, par exemples, les guerres de toutes sortes, á se demander pourquoi.

      Toutefois pour le Chrétien, toutes ces difficultés et problèmes sont lá pour lui rappeler qu´il doit garder sa Foi, le Disciple n´étant au dessus de son Maitre, le Christ est passé par lá, alors lorsqu´on a la Foi, difficultés ou pas, on tient car le focus est ailleurs, le focus est vers la destination finale, la destination finale étant la maison de Notre Père, d´oú nous sommes venus, et d´oú nous allons rentrer, la présence sur la terre n´étant qu´un pélérinage.

      Le Chrétien ce pose trois questions " d´oú je viens, qui suis-je, et d´oú je vais ?. Lorsqu´on répond á ces trois questions, on trouve la sérénité, et on avance dans la vie sans se troubler malgré les rondements du monde car on sait que nous n´avons pas de cité permanente sur la terre, notre cité permanent est auprès de Dieu.


    • Sozenz 17 août 14:34

      @microf
      En Europe l´Église Catholique est en baisse parce que le matérialisme fait des dégâts considérables, mais ailleurs, cette Église est en pleine progression.

      pas uniquement .
      toutes les religions sont en déclin aussi par ce que l esprit de certains croyants est carcérale, réducteur et vole a raz les pâquerettes .

      ils ne sont pas capables pour beaucoup de faire le lien réel entre leur vie et la religion .
      ils portent à mon avis vraiment préjudice à la religion .
      ce qui etait clair a la base est devenu un ramassis moralisateur, sans pour cela permettre au personne de vraiment regarder leur vie et apprendre .
      bref .
      j espère que la majorité des personnes sauront faire leur chemin au delà de tous ces jougs religieux . qu’ ils retrouveront l essence de la Foi .


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 17:24

      @microf. Rien n’est plus matériel que le caca et les rendus d’un bébé. Et si on ne s’en occupait pas, les bébés mourraient. Plus grands, les enfants vomissent encore. La piqure d’une vive, c’est très matériel. Une asphyxie par oedème laryngique, rien de plus matérialiste...
       

      Je ne sais plus très bien à quel âge (six ou sept ans ?), Frédégonde fut prise d’inquiétudes métaphysiques, peut-être sous l’influence de copines affiliées à une croyance (catholicisme sans doute, sans doute Géraldine) :
      « Pourquoi on est là, sur Terre ? Dans quel but ? », tout en dévorant de bon appétit le repas que je lui avais préparé.

      Et à quoi ça te sert, à toi, que je sois là ?

      - (soulagée, et illuminée d’une grande joie) Ah bon ? On est là pour prendre soin des enfants, qui à leur tour prendront soin des leurs ! C’est tout !

      Eh oui ! Il n’y a pas d’autre secret. »

      La réplique suivante est célèbre : un chercheur (Branly ? Faraday ?) que l’on interrogeait agressivement sur l’utilité de ses travaux de recherche, dont on n’allait pas tarder à découvrir les riches applications, répondit : « A quoi sert un enfant ? ». Quand Audowere eut trois ans (ou quatre ?), je lui répercutai cette question (de Branly ?) « A quoi ça sert, les petits enfants ? ». Pas l’ombre d’une hésitation, Audowere répondit sur le ton de l’évidence : « A leur faire des bisous. »


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 août 18:01

      @sylvie
      connasse smiley


    • Arcane Arcane 18 août 09:29

      @sylvie

      Ah, il s’est reconnu dans son invective habituelle ... et il est content le bougre !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 18 août 10:44

      @Arcane
      Avec une « anarchiste » comme vous il convient d’être clair


    • Durand Durand 18 août 10:53

      @Amaury Grandgil


      On pourrait peut-être replacer le débat dans le champ des réalités...


      La part de Dieu

      « Ce qui est une mascarade pour les uns est un Saint Graal pour les autres. C’est Teilhard de Chardin qui a le premier émis l’idée que la noosphère pouvait conduire à la notion chrétienne d’amour comme moteur principal de cette nouvelle évolution. Il a discuté de quelque chose qu’il a appelé le Point Oméga, apex de la pensée/conscience qu’il pensait être, en essence, le retour eschatologique du Christ. Que le lecteur à moitié perdu reste patient. Après tout, ce ne sont ni ma théorie ni mes concepts, mais j’ai tendance à être d’accord.

      Vladimir Poutine aurait dit plusieurs fois que l’amour est « la voie » devant nous. »...



    • Dzan 18 août 11:32

      @microf
      Evangiles écrits de 3 à 5 siècles après la date supposée de la mort de Jésus, chef de bande juif, luttant contre les Romains, pendant les guerres de Judée.
      Enfin, si ça peut soulager les gens qui y croient.


    • Dzan 18 août 11:42

      @Dzan

      De plus pendant la 2eme boucherie du XX eme siècle les Américains avaient sur leurs billets
      « In God we trust » et les Teutons « Got mit Uns »

      Comme pour le massacre de Béziers en 1209 « Tuez les tous, dieu reconnaitra les siens »
      entre 10000 et 22000 morts.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 18 août 11:47

      @Dzan
      Encore un ignorant qui ne sait pas que la culture des premiers siècles était essentiellement orale. Et non écrite.
      Encore un qui n’a pas entendu parler des jarres de Qumran découvertes il y a 80 ans...


    • microf 18 août 12:21

      @Dzan

      Très très bon commentaire mon cher @Dzan, les Évangiles s´adressent á ceux qui y croient et je suis de ceux lá, pour ceux qui n´y croient pas, je prie pour eux, mais s´ils ne veulent pas croire, ce n´est plus mon problème.
      Quant au soulagement que les Évangiles peuvent apporter á ceux qui croient, c´est aussi vrai cela me soulage de savoir que tout ne s´arrête pas ici bas comme je l´ai écris dans mon premier commentaire, c´est pourquoi je suis serein malgré les grondements du monde, et sachant qu´á tout moment je peux mourrir et quitter cette terre vers ma destination finale, j´envisage ce départ avec sérénité, comme le dit Saint Paul, ce n´est plus moi qui vit, c´est le Christ qui vit en moi, et lorsque le Christ vit en vous, vous devenez une autre personne.
      J´espère que vous aussi même si vous ne croyez pas, vous préparez votre mort prochaine á tout moment avec sérénité, ce serai déjá bien et vous encourage.


    • Durand Durand 18 août 12:42

      @microf


      « Quant au soulagement que les Évangiles peuvent apporter á ceux qui croient, c´est aussi vrai cela me soulage de savoir que tout ne s´arrête pas ici bas comme je l´ai écris dans mon premier commentair »

      Ça soulage, comme un bon rail d’héro, pas vrai ? On prend les avantages et pas les inconvénients, les droits mais pas les devoirs... 

      Il en est de cette foi comme du gogochisme baudruchien : un paravent de vertu pour les hypocrites de la bande à Soros ! 

      L’opium du peuple, disait l’Autre !




    • microf 18 août 14:21

      @Durand

      Merci @Durand de votre commentaire. « On prend les avantages et pas les inconvénients, les droits mais pas les devoirs... »
      Bien sûr @Durand, le Chrétien prend les deux, les avantages et les inconvénients, je vous cite un cas bien précis. Le lundi 14 Août 2017 il ya 3 jours, l´Église Catholique célébrait la fête de Saint Maximilian KOLBE, qui était-il ?. Saint Maximilien KOLBE nait le 7 janvier 1894 dans une partie de l´actuelle Ukraine qui á l´époque appartenait á la Pologne.
      Il raconte un jour á sa mère la vision qu´il a eu dans l´Église paroisiale pendant qu´il priait ceci, la Vierge Marie lui est apparue en lui offrant deux courrones de roses, une blanche et une rouge.
      La couronne blanche symbolisant la pureté et la couronne rouge symbolisant le Martyre, et la Vierge Marie lui demande de choisir.
      Je ne sais ce que vous aurez choisi, mais moi, j´aurai choisis la blanche, refusant le Martyre, mais Kolbe choisira les deux.
      Il deviendra Prêtre ( Chasteté, Pauvreté et Obéissance ) et vivra la première couronne la blanche, á savoir, la CHASTETÉ.
      Pendant la seconde guerre mondiale, parceque Prêtre Catholique et opposé au nazisme, il sera arrêté par les nazis et envoyé au terrible camps de concentration d´Auschwitz.
      J´ai été en Pologne visiter ce camps de concentration, lorsque vous y sortez, vous êtes ébranlé devant la barbarie humaine, devant un monde sans Dieu, ce Dieu qui a dit, « tu ne tueras point », je ne sais pas si vous avez déjá été á Auschwitz.
      Le Père Kolbe subira le terrible sort des prisonniers jusqu´á y laisser sa vie comment ?.
      Un jour, en représaille á une évasion de prisonniers au mois de juillet 1941, les barbares nazis désignent 10 hommes pour mourrir de faim, parmi ces hommes, un jeune père de famille.
      Le Père Kolbe s´offre de prendre sa place, les barbares nazis acceptent et relâchent ce père de famille, qui vit toujours jusqu´á aujourd´hui très âgé. Le Père Kolbe sera enfermé dans un bunker et y mourra de faim, vivant ainsi la deuxième couronne ROUGE symbolisant le MARTYRE, et réunira ainsi les deux couronnes que la Vierge Marie lui avait tendue et qu´il avait librement choisie. Voila la force de la FOI. Le Père Kolbe a accepté les avantages et les inconvénients.
      Nous chrétiens d´aujourd´hui par de tels exemples, les suivont, car il ya déjá des personnes qui nous ont précédées sur ce chemin, le premier, le CHRIST.
      Les Chrétiens ne sont pas indifférents devant la souffrance et les problèmes du monde, les Chrétiens sont ceux qui souffrent mêmes le plus, lorsqu´ils voyent ce qui se passent aujourd´hui dans le monde, mais ils imitent leur Maitre Notre Seigneur Jésus le Christ qui voyait ce qui se passait dans le monde. Lorsque le Christ arrive, Israel est occupé par les Romains d´une cruauté animale, mais il n´était pas venu pour cela, il était veni libérer intérieurement l´être humain, le Juif d´abord et les autres ensuite. Il mourra dans d´horribles souffrances en remettant son Âme á son Père, « Père que ta volonté soit faite », c´est ce que fait le Chrétien.
      Alors mon cher @Durand, nous Chrétiens suivons Jésus en prenant et les avantages et les inconvenients, il n´ya pas de Droits, mais des devoirs, ses Devoirs, c´est de faire du Bien et d´éviter le MAL.


    • Durand Durand 18 août 14:34

      L’Etat français est croyant et pratiquant depuis Louis IX (Saint Louis) et toujours pratiquant malgré la Loi de Séparation. 

      Les services publics à la française trouvent leurs origines dans l’habileté politique et dans la foi de Saint Louis qui créa les Établissements de Commun Profit pour les déshérités, finançés sur la cassette royale, ainsi que l’hôpital des Quinze-Vingt pour les aveugles. En outre, les services publics étaient destinés à créer une cohésion nationale autour d’intérêts communs.

      Le christianisme est enraciné dans la mentalité française en se sens que les Français conviennent de pourvoir ensemble aux besoins des plus faibles d’entre eux, des pauvres, des vieux, des malades et des déshérités.

      Dans les pays où il prédomine, le protestantisme n’a pas engendré le même état d’esprit : c’est souvent « marche ou crève ! »...

      Etre français n’est plus obligatoirement être croyant, mais être pratiquant, au sens de la « charité chrétienne » dans lesquels nos services publics trouvent leurs origines. 


      Ceux qui, en ce momment, veulent jeter à bas nos services publics savent ce qu’ils font. En s’attaquant à un des aspects essentiels de la cohésion nationale, ils veulent détruire la France.




    • Durand Durand 18 août 14:48

      @microf


      Alors évitez de parler d’un quelconque « soulagement » qu’apporterait la foi quand il n’y a que l’honneur d’être Humain et l’immense charge qui en découle ! Je ne supporte plus la sereinité quand il y a tant à faire contre les prolongements actuels de la barbarie d’alors...



    • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 août 15:33

       

      microf, comme Amaury Grandgil, ne veut pas voir que le Dieu des judéo-chrétiens a dit aussi, selon eux  : tu massacreras abondamment, pour de bonnes raisons dont il faut, aujourd’hui encore, demander la juste explication aux théologiens dominant l’église catholique.

       

      Ce qu’il y a à faire aujourd’hui contre les prolongements actuels de la barbarie c’est principalement lutter, pour la détruire, contre la tricherie exégétique toujours pratiquée dans les principaux monothéismes se réclamant de la filiation abrahamique :

       

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081



    • microf 18 août 16:22

      @Durand

      Serait ce tout ce que vous avez retenu de mon commentaire ? á savoir le « soulagement et sérénité ( serenéité ) ».
      Je voudrais vous rappeler que ce mot « soulagement », je ne l´ai jamais utilisé, je n´ai fais que reprendre Dzan. dans son commentaire du 18 août 11:32. c´est lui qui l´a utilisé.

      Pour le mot que j´ai utilisé sérénité ( serenéité ) d´un chrétien, c´est devant l´épreuve, rester ferme devant l´adversité comme le Père Kolbe, ne pas fuir comme des lâches. Le Père Kolbe savait ce qui l´attendait, mais, sa Foi a pésé plus que ces souffrances d´un temps mêmes si elles étaient horribles. Aujourd´hui, il est prié dans le monde entier, peut être pas par vous, mais par de nombreuses personnes du monde entier Catholique, et ils sont plus d´un milliard, et c´est beaucoup.


    • microf 18 août 16:44

      @Pierre Régnier

      J´ai tellement rigolé á lire votre commentaire, pour mieux vous connaitre, je suis allé dans l´article que vous avez écris, je ne l´ai pas lu, j´ai lu ceci, et cela m´a suffit de ne pas lire l´article.
      J’ai milité jadis à la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), plus tard au PSU et à la CFDT. Au sein de cette confédération j’ai été, juste avant le démantèlement de l’ORTF en 1974, l’un des Secrétaires Nationaux du syndicat de la radio-télévision de service public.

      Ceci en dit tout long sur vous. Vous étiez Chrétien avant et vous êtes allé vous perdre en allant militer dans le PSU, la CFDT, on sait oú en sont ces deux mouvements aujourd´hui, et les dégats qu´ils ont causé et causent, et lá, je vous comprends.
      Si vous étiez resté Chrétien, vous n´aurez pas eu á vous perdre, vous êtes comme ceux que le Christ défini comme ceci « un homme est sorti pour sèmer dans son champ. Certaines graines sont tombés sur des endroits pierreux et n´ont rien données, d´autres sont tombés sur des endroits désertiques, et n´ont rien données, par contre, d´autres graines sont tombées sur de la bonne terre et ont données une bonne récolte, je vous laisse le soin de vous définir vous même oú cette parole de Dieu qu´on vous enseignait á la JOC est tombée.

      Je ne sais pas ce qu´on vous apprenait dans la JOC, mais une chose est sûre je sais que la JOC vous apprenait á croire en Dieu et aimer son prochain. A la JOC, on ne vous a jamais appris á aller massacrer votre prochain, alors, de grâce.
      Cette parole dans votre cas est tombée sur une terre aride et n´a rien donnée de bon, la preuve, vous remettez tout en cause de cette éducation Chrétienne en mettant la faute á »cette tricherie exégetique" comme vous l´a nommé.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 août 18:14

      @microf

      De fait, à la JOC  on ne m’a jamais appris "à aller massacrer mon prochain". C’est seulement plus tard, dans la lecture des théologiens fous de l’église catholique contemporaine que j’ai trouvé cette monstrueuse confirmation : le Dieu des chrétiens étant aussi celui de l’Ancien Testament, il a bien appelé aux grands massacres que celui-ci lui attribue.

       

      Mais j’en conviens, cette mésaventure spirituelle ne me serait pas arrivée si j’avais adhéré à la « philosophie de microf » : ne pas lire les textes est la plus intelligente et la plus honnête méthode pour ceux qui décident de les commenter.

       

      En plus ça les fait rigoler. Que vouloir de mieux ?


    • microf 18 août 23:30

      @Pierre Régnier

      Microf n´a pas de philosophie, Microf croit en Dieu c´est tout.
      Que de contradictions dans votre commentaire. " De fait, à la JOC  on ne m’a jamais appris "à aller massacrer mon prochain". C’est seulement plus tard, dans la lecture des théologiens fous de l’église catholique contemporaine que j’ai trouvé cette monstrueuse confirmation«  :

      Si vous auriez fait comme Microf, croire en Dieu au lieu d´aller lire ce qu´écrivent » les théologiens fous de l´Église Catholique contemporaine « comme vous les nommez, cette mésaventure ne vous serait jamais arrivé, vous ne seriez pas perdu comme vous l´êtes aujourd´hui, est ce que les théologiens fous contemporains sont Dieu ?.
      Ce sont les »fous théologiens contemporains« qui ont écris sur les massacres, mais ne ce n´est pas Dieu qui a dit d´aller massacrer, dans aucun Catéchisme de l´Égflise Catholique on l´enseigne, c´est l´Enseignement du Christ qu´on enseigne » Aime ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toutes tes forces, et aime ton prochain comme toi même", voila le coeur de la loi de Dieu, est ce trop vous demander @Pierre Régnier ?.


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 août 09:48

      @microf. Quand j’étais minot, les catéchistes argumentaient que réduire le nombre de dieux à un seul, c’était un vache de progrès. Ils avaient du mal à réduire davantage. Or à l’âge de douze ans et demi, j’ai aisément réduit à zéro le nombre de dieux. Qu’est-ce qui te retient d’en faire autant ?


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 août 11:37

      @microf

      Vous n’êtes pas obligé de me lire mais, si vous le faisiez, vous n’affirmeriez pas avec un tel aplomb d’aussi flagrantes contre-vérités.

      Le Nouveau catéchisme (1998,"guide spirituel pour le 21e siècle" selon Jean-Paul 2 !) et la nouvelle version de la Bible de Jérusalem qui l’a suivi de peu, affirment très explicitement que les appels à massacrer attribués au Dieu des juifs et des chrétiens dans l’Ancien Testament le sont avec raison.

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081

      Vous croyez avoir « la foi du charbonnier » mais vous avez la foi d’un paresseux tricheur. C’est très différent. 


    • petit gibus 17 août 12:57

      A/V deviendrait il une chaire à prêche pour Amaury ? !  smiley


      • covadonga*722 covadonga*722 17 août 13:05

        @petit gibus
        bof avec tout les supporter du salafisme et les islamo-compatible du site ça fait une moyenne 


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 août 18:02

        @petit gibus
        je sais que ça t’emmerde mais qui t’oblige à me lire ?


      • petit gibus 17 août 22:07
        @Amaury Grandgil

        C’est pas très catho de m’insulter  smiley
        au lieu de prier pour ma conversion smiley

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 18 août 10:46

        @petit gibus
        Ah oui les cathos ça, doit tendre l’autre joue, ça a un côté pratique pour les emmerder, et puis il y a ceux qui comme moi renvoie des « droites évangéliques »...


      • Sozenz 18 août 18:24

        @Amaury Grandgil
        il y a un sens avec l autre joue... pas celui que vous entendez .
        on ne frappait un individu qu ’avec le revers de la main . tendre l autre joue obligeait les personnes à frapper avec la paume de la main ce qui etait « mal vu »
        par le tendre l autre joue , il montrait l absurdité de leur principes excessifs . et de revoir ceux ci

        c etait faire del esprit . rien a voir avec ce que vous croyez .


      • Decouz 17 août 14:20

        Dans le livre « Tête de turc » le journaliste allemand Günter Wallraff qui s’était déguisé en immigré pour vivre de l’intérieur la situation de cette communauté, s’attachant surtout à l’aspect du racisme et du travail clandestin dans les métiers dangereux profitant à quelques escrocs, raconte quelques anecdotes savoureuses quand il feint de vouloir se convertir : les pasteurs ou prêtres sollicités, quand ils ne ferment pas la porte de leurs demeurent bourgeoises par peur de cet indésirable, ne sont guère intéressés, que ce soit par peur de faire un mauvais exemple vis à vis de l’islam, ou par doute de sa sincérité, quand ce n’est lui qui est rebuté par la difficulté et la longueur des démarches qu’il doit subir pour rentrer dans cette communauté charitable.


        • Laulau Laulau 17 août 15:02

          Les chrétiens qui critiquent ou s’interrogent sur leur église me feront toujours marrer. N’oublient-ils pas que c’est au temps où l’église avait de bien plus graves défauts, que les chrétiens étaient bien plus nombreux et pratiquants ? Et puis, qu’il se disent que sans l’église, bonne ou mauvaise, ils n’auraient jamais entendu parler de Jésus Christ. Alors si vous êtes chrétiens, allez à l’église et ne nous emm..
          pas avec vos états d’âme.


          • Sozenz 17 août 15:15

            @Laulau
            N’oublient-ils pas que c’est au temps où l’église avait de bien plus graves défauts, que les chrétiens étaient bien plus nombreux et pratiquants ?
            sauf que les personnes n etaient pas instruites et on ne cherchait pas a developper l esprit critique . le pouvoir des églises étaient assis sur les peurs ...c est encore d actualité pour bon nombres de personnes . il y a la peur et la carotte . être les élus et avoir sa place au paradis ..
            il y a un moment où il faut arrêter le conneries ..
            ce est pas avec les craintes « pour sa vie » que l on peut avoir un Foi entière et adherer aux Lois divines avec le coeur .


          • Laulau Laulau 17 août 15:28

            @Sozenz
            Je suis d’accord, mais ça n’est pas mon problème, je suis athée. Je voulais simplement m’étonner de voir des chrétiens critiquer une église sans laquelle leur foi chrétienne n’existerait pas. Je ne connais pas de phrase plus idiote que celle de chrétiens qui disent : « je suis croyant mais pas pratiquant ». Sans la « pratique » de chrétiens pendant des siècles, ils ne pourraient pas avoir foi en J.C..


          • Sozenz 17 août 15:45

            @laulau
            je pense que ceux qui disent je suis croyant mais pas praticants sont ceux qui ne vont pas « à l’eglise » . le coté formel du truc .
            il y a ceux qui regarde ça de loin ; le « oui ,oui , ça me parle .. »et puis ceux qui y vont à l aveugle . m enfoin voilà c est leur vie

            Je voulais simplement m’étonner de voir des chrétiens critiquer une église sans laquelle leur foi chrétienne n’existerait pas
            je suis désolée , mais coller à une eglise n est pas la réference pour avoir la Foi . il y a des enseignements , des textes ( qui ont été largement utilisés pour manipuler les gens . ) je pense que les églises ne sont pas du tout une bonne référence.

            il y a plusieurs « églises » et religions , on peut faire des recoupements entre elles et adhérer à aucune de par leur approche enfermante dans une seule religion « la leur , la meilleure »
            on peut expérimenter certaines choses et s eloigner des sujets à polémiques qui n apportent pas grand chose aussi pour le cheminement humain, et ,qui sont souvent des sujet de guérillas entre les personnes .


          • Laulau Laulau 17 août 16:00

            @Sozenz
            je suis désolée , mais coller à une eglise n est pas la réference pour avoir la Foi .. il y a des enseignements , des textes.

            Des textes ? Et d’où sortent ces textes à part l’une église ou d’une autre. Quant aux textes anciens, sans des moines qui les ont, plus ou moins bien, copiés pendant des siècles, vous n’en auriez aucun. Vous pouvez tourner autour du pot, mais sans les églises, pas de religion.


          • arthes arthes 17 août 16:09

            @Laulau


            Ce n est pas parce que les eglises disparaitraient que le desir d e trouver un lien entre le « soi » et sa propre spiritualite disparaitrait...
            Religion : lien spirituel...

            Un crhetien peut se passer d eglises et de textes puisque son etre l ui meme est le temple ou il doit pouvoir « lire » l ecriture « divine » et nourrir son esprit.
            Quant au message Christique il est delivre : Amour et liberte.
            Meme les athees peuvent etre d accord sur ce court message.





          • Sozenz 17 août 16:11

            @Laulau
            il y a toujours eu des retransmition orales o ecrites . s ’il n y en avait pas , nous ne connaitrions pas l histoire .
            sur le principes de n accepter aucun ecrits , il faut faire table rase de toute chose non verifiable.

            c est la raison pour laquelle je dis qu il n’ y a pas a discutailler sur les choses à polemique , et de se focaliser sur ce dont nous avons besoin .et ce dont nous pouvons expérimenter ..
            que l on face ceci en premier et ensuite nous pouvons nous aller plus avant dans les texte et en comprendre le sens et savoir ce qu il y a à retirer d essentiel .


          • Sozenz 17 août 16:12

            @arthes
            ah , merci ^^


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 août 18:03

            @Laulau
            Tu es tellement indifférent à l’article que t’en es déjà à une demie douzaine de commentaires smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès