• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le martyr djihadiste

Le martyr djihadiste

J'aimerais rappeler que globalement, on ne peut pas être martyr et djihadiste, c'est littéralement impossible.

JPEG Après que la Police a abattu les frères Kouachi, j'ai pu lire et entendre la phrase suivante : "La police les a tué, ils vont devenir des martyrs, pffff".

Je profite donc de cet événement pour faire un petit point sémantique sur cet usage fréquent, et néanmoins impropre du terme, qui crispe ma culture religieuse depuis au moins le 11 septembre 2001.

On connait tous l'expression "souffrir le martyr" utilisable quand on a très très mal quelque part. Et bien figurez-vous que cette expression n'est pas une erreur qui aurait soustrait la dimension terroriste du martyr, elle rappelle en fait son sens commun. Pour être un martyr, il faut souffrir, et involontairement s'il vous plait. Étymologiquement, le mot vient du grec ancien "martus", qui signifie "témoin". Ainsi, on qualifie de ce nom des personnes auxquelles des souffrances ont été infligé pour leur foi, la plupart du temps jusqu'à la mort pour mériter le titre, car ils deviennent alors des témoins de leur foi, de ce qui leur a été infligé pour elle, de ce qui s'est passé. Des témoins, des martyrs.

Par extension, ça peut marcher pour les gens torturés à mort en raison de leur opinion même non religieuse, les victimes de génocide, voire de crimes organisés.

Dès lors, quand on décide d'attaquer des gens, a fortiori des gens qui ne vous menacent pas, et qu'on meurt après un échange de tirs avec la police, on est dans l'action, on agit, on choisit, on n'est pas témoin mais au moins acteur et on n'est pas dans la souffrance subie puisqu'on a totalement créé le merdier dans lequel on est. On ne peut donc pas devenir un martyr. On peut éventuellement prétendre au titre de kamikaze si on était conscient de l'issue dès le début, ou plus subjectivement gros taré, mais pas martyr, ce n'est pas possible.

Donc les frères Kouachi ne seront pas des martyrs, ni Ben Laden, ni les types qui plantent des avions dans des tours, ni les amateurs de ceinture explosives ou que sais-je encore.

A l'inverse, quand on est assis devant un bureau en train de faire des dessins, et qu'un individu vous tire dessus parce qu'il défend une cause qui n'aime pas le dessin, là oui, on peut probablement prétendre au titre de martyr du droit à faire de dessins.

Voila, merci de votre attention.


Moyenne des avis sur cet article :  2.84/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Massada Massada 10 janvier 2015 10:33

    Vous avez raison, mais la raison est bien souvent absente chez les djihadistes de banlieue.

    Ils seront des martyrs pour une partie de la jeunesse de France et des victimes pour les gauchistes.

    Suffit de lire les articles et commentaires qui fleurissent sur AV qui parlent de complot, de script de cinéma et autres conneries.
    L’intention derrière tous ça est évidement de faire passer les terroristes pour de victimes.



    • Tillia Tillia 10 janvier 2015 11:48

      Je crois qu’il ne faut pas faire attention aux commentaires ils sont rédigés par des déficients et des perchés, il faut être indulgents avec les crétins des Alpes. Je comprends mieux l’expression « la France profonde » elle est ici sur AV, nous aussi on a nos red neck... Hélas. 


    • Le421 Le421 10 janvier 2015 17:48

      des victimes pour les gauchistes...
      Ah, c’est sûr !!
      Nous autres, les imbéciles de gauchos, on les plaint !!
      Pour un esprit simple auquel votre message s’adresse, c’est audible.
      Sauf que c’est un pur mensonge.
      D’ailleurs, au fait !! Pourquoi les « pôoovres » djihadistes ont attaqué Charlie Hebdo plutôt que Minute. Hein ?? Pourquoi ??


    • OMAR 10 janvier 2015 19:01

      Omar33

      @Mossada

      Tes semblables ont assassiné plus de 400 enfants à Gaza en moins d’un mois de
      bombardements barbares.

      Et le seul fait de citer leur nom vous fait trembler au point d’interdire cet acte.
       http://www.courrierinternational.com/article/2014/08/07/les-enfants-de-gaza-ont-un-nom

      Ces martyrs hanteront vos esprits jusqu’au jour où les assassins israéliens passeront devant la CPI et le TPI.
       http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-demande-d-adhesion-des-Palestiniens-a-la-CPI-a-ete-signee-par-le-Hamas-27407.html


    • La mouche du coche La mouche du coche 11 janvier 2015 09:33

      Charlie hebdo était un journal raciste et répugnant que plus personne ne lisait. Il s’attaquait toujours au faible et jamais au pouvoir.


    • doctorix doctorix 11 janvier 2015 12:42

      400 enfants palestiniens...

      Pour Massada, comme pour Madeleine Albright et les 500.000 enfants irakiens tués par son embargo, « ça valait la coup » sans doute.
      https://www.youtube.com/watch?v=UMMADsYEuqk

    • Donbar 10 janvier 2015 12:41

      « Souffrir le martyr » ou « souffrir le martyre » ?


      • Canine Canine 10 janvier 2015 13:37

        Alors ça c’est une bonne question. Martyr c’est celui qui subi donc, une personne, alors que le martyre c’est l’acte de torture ou de mise à mort. L’expression correcte est donc sans doute « souffrir le martyre ».


      • jeanclaude 10 janvier 2015 15:02

        Exact et juste.
        Malheureusement une bonne partie des français originaires de l’immigration ne se sont pas enthousiasmés pour notre culture et notre histoire sur les bancs de l’école ; à forciori après. Ils véhiculent donc les idées reçues de leur milieu. Un des nombreux signes de la non intégration...

        Sujet un peu tabou, surtout pour la gauche. Faut pas dériver sur des questions collatérales qui ne font pas avancer leur projet idéologique, et dispersent les forces. La gauche ne prend pas assez en compte les paramètres culturels ; elle en a probablement peur. Car si les idées, les conceptions, tout ce qui tourne autour du besoin religieux sont aussi importantes que l’économique et le social, la doctrine socialiste en prend un coup dans ses fondements, les ambitions des Lumières, si nécessaires et justes soient-elles se trouvent en concurrence avec d’autres éléments importants, universels, permanents à travers l’Histoire. Et donc quelques convictions en cours seraient à revoir.
        (Je ne parle même pas de la prééminence de l’économique, selon le marxisme).


        • Le421 Le421 10 janvier 2015 17:52

          Sujet un peu tabou, surtout pour la gauche...

          Mais bien sûr !!

          Ce sujet a toujours été au coeur de nos discussions.
          Sauf que nous n’avons pas la même approche.
          Quand la grippe traîne, on peut avoir deux attitudes.
          Se couvrir et éviter les courants d’air.
          Attendre d’être malade et aller voir le docteur.
          Deux approches différentes.
          Et vous, vous traitez le gars qui prévient la maladie de trouillard.
          C’est un point de vue.


        • OMAR 10 janvier 2015 18:49

          Omar33

          Canine  :« La police les a tué, ils vont devenir des martyrs,... ».

          Ah bon ?
          Des martyrs pour qui, pour quel Dieu  ?

          Sinon, pour notre communauté, ils sont juste de la vermine, des barbares de salafistes et wahhabites que même le Diable refuserait leur présence dans son enfer....


          • Canine Canine 10 janvier 2015 19:41

            @ Omar : je pense que vous avez compris que la phrase n’est pas de moi, et qu’il a du aussi vous arriver d’entendre ce terme utiliser ainsi.

            Mais sinon, je suis parfaitement d’accord avec votre commentaire.

            Par ailleurs, je vais supposer que vous êtes musulman et peut être arabophone, aussi, je me permets de vous poser une question. Est-ce qu’il existe un terme équivalent à martyr en arabe ? Ou un terme approchant mais légèrement différent ?


          • OMAR 10 janvier 2015 20:30

            Omar33

            L’équivalent de « martyr en arabe est »chahid« .

            Mais n’étant nullement arabisant sauf dans mon langage qui s’apparente plutôt à un mélange d’arabe et de français, je demanderai des précisions à plus instruit que moi.

            PS : »chahid« signifie aussi »témoin"....

            Cdlt.


          • Aldous Aldous 10 janvier 2015 22:39

            « Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. » Sourate 8


          • OMAR 11 janvier 2015 08:59

            Omar33

            En effet, Aldous, c’est écrit ainsi.

            Sauf que vous avez décontextualisé.

            Alors, pour ma part, je pourrai avancer que c’est Dieu qui a ordonné le déluge, qui a exterminé Sodome et Gomorrhe...

            Que le prophète Elie a égorgeait 400 prophètes de Baal, sans compter les massacres du Livre de Esther et autres récits tout-à-fait terrifiant.

            Et tout cela est bien écrit dans la Bible....

            La suggestion, c’est aussi un acte répugnant.


          • Aldous Aldous 11 janvier 2015 09:24

            Arreter de raconter des craques.

            ma famille a vécu sous la dhimmitude pendant 500 ans.
            Le Coran ordonne la conquête militaire et la conversion forcée des population conquises :

            Athées et polythéistes : Conversion ou mort
            Chrétiens et juifs : Conversion, soumission (dhimmitude) ou mort

            4.89 : « Ils voudraient qu’à leur instar vous sombriez dans la mécréance afin que vous en soyez au même point qu’eux. Ne les prenez pas pour alliés tant qu’ils n’auront pas émigré pour la cause de Dieu et s’ils se détournent, emparez-vous d’eux et tuez-les où que vous les trouviez. Et ne les prenez ni pour alliés ni pour partisans ! »


          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 31 janvier 2015 11:50

            OUI

            MAIS LES DIEUX SONT EUX MEMES DES DIABLES PAR OU ILS PASSENT CA TREPASSE !!!!!!!


          • Aldous Aldous 10 janvier 2015 22:20

            Encore un utopiste qui prétend pouvoir dicter ses idées et même sa sémantique aux musulmans.


            Je crois que c’est un tantinet dérisoire.


            • Aldous Aldous 10 janvier 2015 22:23

              PS Il serait temps qu’AV fasse le ménage parmi ces bandeaux de pub vérolés qui forcent l’ouverture de l’app store sur ios pour installer des jeux d’argent.


              C’est intrusif et insupportable.

              REVEILLEZ VOUS !

              • Bubble Bubble 11 janvier 2015 17:55

                Installez Adblock, c’est vraiment très efficace pour faire disparaître ce genre de pubs. (par contre, c’est de l’argent publicitaire qui est enlevé à l’hébergeur)


              • marmor 10 janvier 2015 23:11

                C’est très bien la sémantique. Pour martyre on a compris, mais pour djihad ?
                Renseignez vous sur la sémantique de ce mot et vous serez surpris de sa véritable signification, au sens religieux.....


                • Jean Keim Jean Keim 11 janvier 2015 07:45


                  Je vous propose une autre définition tout aussi intéressante :
                  Djihâd – Selon le Coran, effort que tout musulman doit mener contre les mauvais penchants de son âme.
                  Selon une personne arabisante entendue à la radio et dont je n’ai pas retenu le nom, le djihâd est un objectif personnel pas obligatoirement religieux, qu’une personne se fixe pour s’améliorer.


                  • OMAR 11 janvier 2015 09:06

                    Omar33

                    Tout-à-fait, Jean.

                    Et deux des meilleurs meilleurs exemples contemporains que nous musulmans devrions suivre, sont ceux du Mahatma Gandhi et de l’Abbé Pierre.


                  • Aldous Aldous 11 janvier 2015 11:28

                    Ce que les musulmans devraient faire c’est se demander pourquoi le Coran dit que le fils de Marie est le Messie (le Christ en grec), qu’il dit qu’Il reviendra à la fin des temps, que la Torah et l’Evangile sont des livres saints et que cependant, ils n’ouvrent pas l’Evangile pour lire ce que ce fameux messe qu’il attendent est venu dire aux Hommes lors de sa première parousie.


                    Ca leur permetterait d’arreter de confondre le bien et le mal.

                  • Canine Canine 12 janvier 2015 22:39

                    C’est une belle définition, mais que pensez vous de celle du grand juriste musulman Averroès ?

                    Le Jihād du cœur : la lutte contre le moi intérieur, le Jihād de la langue ; le Jihād de la main, le Jihād de l’’épée (auquel je faisais donc référence dans le titre, parce qu’il est sans doute le plus connu aujourd’hui) ?



                  • Jean Keim Jean Keim 13 janvier 2015 22:36

                    Le djihâd guerrier n’est donc qu’un cas particulier.


                  • Crab2 11 janvier 2015 09:48

                    Hier, l’irresponsable Hervé Morin, déclarait sur une chaîne de télévision, sans la moindre réaction du journaliste qui l’interrogeais, qu’aucune religion n’appelle à tuer

                    Quelques extraits du coran ou de cette si belle religion de paix et d’amour

                    Suites :

                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/le-deni.html

                    ou sur

                    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/11/le-deni-5531190.html


                    • Crab2 11 janvier 2015 10:33

                      Refuser la désinformation :

                      Pour contrecarrer les ignobles accusations de racisme dont fait l’objet toute personne qui critique ’’ le monde islamique ’’, plusieurs fois par an, sur mon blog, je donne la parole à des femmes arabes ou iraniennes libres autonomes, insoumises, émancipées, cette fois, sur cette page, ce sera le tour d’un homme

                      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/10/10/emancipation.html



                      • Crab2 11 janvier 2015 10:34

                        Refuser la désinformation :

                        Pour contrecarrer les ignobles accusations de racisme dont fait l’objet toute personne qui critique ’’ le monde islamique ’’, plusieurs fois par an, sur mon blog, je donne la parole à des femmes arabes ou iraniennes libres autonomes, insoumises, émancipées, cette fois, sur cette page, ce sera le tour d’un homme

                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/10/10/emancipation.html



                        • Crab2 11 janvier 2015 20:57

                          Ce dimanche 11 Janvier 2015, dans l’immense foule rassemblée dans les rues et places de la Capitale, après un visionnage très attentif sur écrans des images produites par les chaînes de télévision, je n’ai pas vu dans ce grand rassemblement une seule femme voilée - en tous cas aucun groupe de femmes voilées filmées ;

                          s’il y en avait eu, elles n’auraient pas manqué l’occasion, selon leurs pratiques prosélytes, d’aller au devant des caméras ;

                          je n’ai pas lieu de m’en plaindre, bien au contraire, car cela est une indication, démontre si besoin était ce que valent réellement, culturellement les « voilées volontaires »

                          Les françaises et les français, comme les jours précédents ont marché ensemble silencieusement puis ensuite par moment ont chanté la marseillaise, puis dans la plus pure tradition de notre culture se sont montré capable d’ironiser, pour enfin faire la preuve qu’ils n’ont pas peur

                          Suites :

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/le-deni.html

                          ou sur

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/11/le-deni-5531190.html


                          • Tartiflette Tartiflette 12 janvier 2015 10:06

                            Bonjou

                            à zip n : pourriez-vous développer le djihad des romains ? Et, Jésus un djihadiste ?


                            • Canine Canine 12 janvier 2015 14:32

                              Sur wikipédia, le djihad est défini comme :

                              « Djihad, jihad ou djihâd est un terme arabe (جهاد) se référant à un devoir religieux des musulmans. »

                              Est-ce que ce n’est pas un peu 1) anachronique 2) déplacé de parler de djihad des Romains ou de Jésus ?


                            • Canine Canine 12 janvier 2015 18:22

                              Je ne sais pas comment traduire djihad en français, et si je le savais, je n’utiliserai pas le terme djihad, j’utiliserai le terme français.


                            • Canine Canine 12 janvier 2015 18:32

                              Cela dit, si je devais chercher une traduction, ce serait « guerre sainte », le djihad dont je parle dans le titre étant évidemment le djihad par l’épée selon la classification d’Avérroès. Mais ce djihad là n’a été pratiqué ni par Jésus, ni par les Romains. Si vous faites allusion aux autres formes de djihad (coeur, langue et main) elles peuvent coller avec Jésus (au moins le coeur), mais du coup ça ne colle toujours pas avec les Romains.

                              Maintenant si djihad se réfère à n’importe quel type de confilt, on sort du champ sémantique du mot, et puis Jésus n’étant pas un homme de guerre de toutes façons, ça ne cadre toujours pas avec le terme martyr.


                            • Canine Canine 12 janvier 2015 21:11

                              Je ne traduis pas l’arabe, je sais juste me servir de wikipédia.

                              Jésus n’était pas un homme de guerre, par contre c’était effectivement un homme d’idéal. Vous jouez sur les mots, et je ne vois pas l’intérêt de ce jeu dans une discussion sur la sémantique, qui vise précisément à cerner le sens et pas à jouer dessus. Je ne vois pas pourquoi vous tenez absolument à faire rentrer n’importe quoi dans n’importe quel case. Si vous voulez faire de la poésie allez y, mais ne parlez pas de sémantique alors.

                              Jésus n’était pas une djihadiste de l’épée, parce qu’il ne faisait pas la guerre armée (puisqu’il faut le préciser) et les Romains non plus, puisqu’ils faisaient la guerre, mais pas pour la religion.


                            • Canine Canine 12 janvier 2015 21:13

                              « Jésus a été crucifié pour hérésie et prosélytisme. »

                              Oui, effectivement, et pas en brandissant son épée pour l’Islam. Du coup, il peut se définir comme martyr, mais pas comme djihadiste.


                            • Canine Canine 13 janvier 2015 15:00

                              « Je connais pas la sémantique arabe, vous non plus, vous êtes obtu ! »

                              Si vous le connaissez pas plus que moi, pourquoi en parlez vous ? Par ailleurs, comme indiqué plus haut, je sais me servir de wikipédia.


                            • Canine Canine 13 janvier 2015 19:28

                              En fait, c’est même le sujet de l’article, à propos du martyr. Mais je peux comprendre que ce soit un sujet qui ne vous plaise pas.


                            • Canine Canine 14 janvier 2015 08:01

                              Ok, en fait, vos propos n’ont aucun sens. Je doute même que vous compreniez les termes cognitifs et sémantique.
                              Pour la sémantique du mot djihad, je la connaissais mal au début de cette discussion, mais maintenant que j’ai pris le temps de lire l’article wikipédia sur le sujet, et quelques autres articles sur oumma, sans être un expert, je me sens plus à l’aise avec. Et elle est totalement inapplicable à Jésus ou aux Romains, parce qu’elle est liée à l’Islam d’une part, et totalement anachronique d’autre. Vous pouvez continuer à tordre le sens des mots si ça vous amuse pour les faire correspondre à vos idées, mais c’est précisément l’inverse de la sémantique, c’est au mieux de la rhétorique.


                            • Canine Canine 14 janvier 2015 08:58

                              « toute une ville est assassinée de ses enfants en bas âge (Bethleem) vous appelez cela comment ? si vous préférez dire que c’est les juifs et non Jésus ou les romains qui ont fait le djihad dans cette région libre à vous de le dire. »

                              J’appelle ça un massacre. Ca ne fait pas pour autant des juifs, des romains, ou de Jésus des djihadistes, puisque le djihad est un devoir pour les musulmans, ce qu’aucun d’entre eux n’est. Vous mélangez des choux et des carottes pour déduire des oranges.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Canine

Canine
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès