• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les vérités des complotismes (1) : actualité de Ponce Pilate

Les vérités des complotismes (1) : actualité de Ponce Pilate

On ne va pas tou(te)s les aborder ici, à se les réserver pour d'autres fournées. Mais que disent nodalement les complotismes, sur l'imaginaire collectif ?

Ce sera leurs vérités bien à eux, leurs vérités vraies, à défaut d'en proposer quant à eux.

« Et si tu regardes suffisamment longtemps dans l'abîme, l'abîme regarde en toi. » disait Nietzsche.

 

 

JPEG - 37.6 ko

Source de l'image

 

 

Or, pour bien commencer, les complotismes ont ceci en commun qu'ils prétendent tous avancer des vérités vraies, voire la vérité vraie. Mais pourquoi faut-il insister ainsi pléonastiquement avec la redondance substantive-adjective du nom vérité et de sa qualification vraie ?…

Il faut y insister parce que l'époque est au véritarisme. Sur ce point, encore un combat que les complotistes ont en commun avec les conformistes : le Zeitgeist réel veut cela. S'opposer à du (pré)(sup)posé, c'est avoir besoin qu'existe ce (pré)(sup)posé, pour exister soi-même comme opposition : « les opposés s'attirent »… Ainsi, il ne faudrait jamais s'opposer mais toujours s'apposer – et c'est bien ce qu'on comprit les épicheirocrates (les affairistes, si vous préférez, fonctionnant plus ou moins en cartels).

Bref, il y a dans les complotismes quelque chose qu'il n'y a pas dans les choses largement diffusées : la prétention de détenir quelque vérité vraie, encore que les choses largement diffusées aient pour elles le pouvoir – pouvoir, qui peut se passer de vérité, du moment qu'il a l'effectualité du véritarisme commun. Et ça marche : peu importe comment ! puisque ça marche… en tout cas c'est ainsi que nul ne songe bien à penser, épicheirocrate ou non, bien que ce soit lâche.

La vérité effectuelle n'a pas besoin d'être vraie, du moment qu'elle est ce qu'elle est, c'est-à-dire une forme de vérité. Le commun des mortels n'en a pas intrinsèquement besoin d'autres, bien qu'il ne soit pas interdit d'en chercher d'autres – à condition bien entendu, qu'il s'agisse de vérités.

 

« Pilate lui dit [à Jésus le Nazôréen, juif messianique] : Qu'est-ce que la vérité ? Après avoir dit cela, il [Ponce Pilate] sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit : Je ne trouve aucun crime en lui [Jésus le Nazôréen, juif messianique]. » - Jean 18-38, trad. Louis Segond

 

Tout l'enjeu civilisationnel est là, du moins dans les mondes chrétiens et post-chrétiens qui dominent largement la Terre, mais à vrai dire aussi pour les autres, car Ponce Pilate est polythéiste romain, et résume à lui seul les possibilités de sortir la tête de l'eau. En effet, tandis que Jésus le Nazôréen, juif messianique, est présenté par les évangiles pour un prétendant à la vérité dans l'absolu (vérité religieuse particulière, en faits) Ponce Pilate témoigne d'abord en faveur d'un heureux scepticisme.

Puis, rendant compte de son interrogatoire à d'autres prétendants à la vérité dans l'absolu (autre vérité religieuse particulière, en faits), Ponce Pilate n'y voit aucun problème, car il n'y a aucun danger pour la vérité effectuelle – qui est le pouvoir sociopolitique romain.

Bien que voyou, ce Jésus le Nazôréen, juif messianique, futur principe occidental de nature géostratégique… singulier succès… et bien, bien que voyou, ce Jésus ne mérite pas le foin qu'en font ces fouineurs de pharisiens, archétypes du jésuite et de la charia.

Et tout ceci n'aurait philosophiquement rien donné, si ça n'avait pas été brassé par le plotinisme quelques siècles plus tard, depuis la surévaluation de Socrate par Platon et l'assimilation de Socrate à Jésus.

 

Le débat quant à la (aux) vérité(s) et la confusion de leurs genres, soulève toujours les cœurs. Le véritarisme est partout, qui est une course à la vérité en s'en prétendant, à travers des vérités concurrentes parfois contradictoires, parfois complémentaires, et généralement (en faits) disparates et hétérogènes.

Étant donné que personne ne s'exprime depuis la même perspective, ni dans la même dynamique, ni avec la même maîtrise de son expression (et de l'expressivité en général) tout se passe en forme de cacophonie où in fine c'est le statu quo qui demeure, c'est-à-dire la perpétuation des forces en présence.

Ça bourdonne dans les ciboulots – quand ils sont seulement capables d'y entendre quelque chose ! – raison pour laquelle tout le monde est fatigué d'y songer, et s'arrange relativement de la vérité effectuelle : celle qui arrange le pouvoir.

Or, des complotistes auront beau jeu de prétendre que la cacophonie bourdonnante et fatigante, fait partie de la stratégie des pouvoirs pour qu'on en reste là, qu'ils ne feront que contribuer à cette cacophonie bourdonnante et fatigante, à travers leurs usages de médias personnels et/ou à peu près personnalisés.

 

En matière de vérité(s) comme ailleurs, il y a les extrémistes, et il y a les légitimistes. Ou, si vous préférez, les séparatistes et les fascistes… Mais on découvre alors très bien, que le seul problème dans l'affaire, c'est l'essence de la vérité, de définir ce qu'est une vérité essentielle (et ce n'est pas la même chose que l'essence de la vérité), et s'il y a seulement quelque chose d'essentiel en la ou les vérité(s) !…

Question qui peut sembler aberrante, tant nous désirons le vrai par peur de (nous) tromper, sachant qu'actuellement cette peur angoisse nos libertés au point qu'on y place des enjeux vitaux… sans parler de toutes ces petites ou grandes vérités sur lesquelles on préfère garder le secret, afin de nous procurer de petits et grands pouvoirs, dans la vie !

Des complotistes arguent donc d'un secret pour un immense pouvoir de la part des autorités (en quoi ils charrient avec eux toute la lie n'ayant pas géré son complexe d’œdipe, c'est-à-dire tous ceux qui ont un sombre problème avec leur père et un fallacieux amour pour leur mère…) … mais des complotistes inventent aussi des secrets en gardant eux-mêmes le secret sur leur invention, pour se donner du pouvoir sur des communautés plus ou moins internautiques. Ça peut aussi être rentable, et ça s'est toujours appelé du charlatanisme.

 

De Jésus le Nazôréen, juif messianique qui prétend détenir la vérité dans l'absolu au nom du pouvoir ultime de son dieu, et Ponce Pilate, antique gouverneur romain de la Judée, faisant preuve de scepticisme parce que son pouvoir reste intact, qui a raison ?

La réponse à cette question est évidemment inacceptable pour tous ceux qui ont besoin de gages d'assurance à défaut de confiances en soi : l'un et l'autre, ni l'un ni l'autre, l'un par l'autre. Ou bien, dit avec un bon vieux dicton : en matière de vérité(s), nous n'avons aucun choix : il faut tomber de Charybde en Scylla, ou bien sombrer dans la folie, sachant que tomber de Charybde en Scylla en a rendu et en rendra fous plus d'un.

 

C'est la raison pour laquelle Désiré Érasme de Rotterdam écrivit un Éloge de la Folie, à conseiller dans les écoles, les études, et sur les chevets. Car « c'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous ».

 

 

 

 

______________________________

Moyenne des avis sur cet article :  1.19/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 27 septembre 18:50

    Allez chercher Jesus-Christ dont personne ne sait exactement si cette légende est vraie, fausse ou partiellement vraie, pour expliquer le complotisme, c’est du grand travail d’équilibriste. On sait que les psychiatres sont plus atteints que les personnes qu’ils veulent soigner.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 27 septembre 21:58

      Mmmmh, comment vous dire que vous êtes passés à côté de l’article.


    • GoldoBlack 28 septembre 08:13

      @Mervis Nocteau
      Comment vous dire qu’il n’y a pas de quoi s’en étonner ?


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:55

      @GoldoBlack. smiley


    • civis1 civis1 28 septembre 10:11

       En vérité et à n’en pas douter , dieu est un mot qui, en logocratie, n’a pas de référent matériel comme le mot table mais un référent idéel subjectif dont on peut dire et croire ce que l’on veut. 

      D’un objet de discours sans concréalité, des idéocrates en font religion jusqu’à prétendre parler en son nom . En fait, les croyances religieuses sont des réalités logocratiques sorties de la bouche d’ idieucrates inspirés . 
      En tant que procédé manipulatoire déclarant la guerre à notre intelligence, le propre des discours religieux et des croyances est de s’affronter sur thème de la vérité et s’accorder sur le même principe de soumission à DIEU. Les idieucrates doivent à la crédulité leurs affidés un certain statut social qu’ils peuvent ou non mettre au service de quelque autocratie dont ils attendent en retour des avantages. 

      C’est ainsi qu’en amorce d’une soumission sociale à quelque autorité séculière, le fanatisme religieux et guerrier reste historiquement , chez les humains, un prétexte de choix dans l’ économie de guerre et la course aux armements permanentes. 

      .


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:45

        Votre logomachie ne vise-t-elle pas à contrer une imputée logocratie par une autre, qui s’imagine moins nocive de ce qu’elle se sait elle-même logocratique dans sa logomachie ? Et n’est-ce pas pour, vous-mêmes, en tirer quelque avantage ? Et comme les commentaires précédents, ne croyez-vous pas être passé à côté de l’article ? L’imaginaire collectif ne se laisse pas rationaliser comme le désireraient les rationalistes fanatiques, les déraisonnables de la raison, qui ratiocinent plus que de raison. Pire encore : ils proposent un imaginaire collectif nouveau, qui se prétend autosaisi dans la cogniscibilité rationnelle, comme si elle ne dépendait que d’elle-même ! ce qui est absurde. Mais je ne dis pas qu’elle dépend d’un dieu : je dis qu’elle dépend d’un corps.


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 septembre 22:58

        @Mervis Nocteau
        J’aime bien votre baratin ,c’est de l’art contemporain ? Ça se monnaye ?


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 08:21

        C’est gratuit pour ceux qui n’y carrent rien, les autres y défiscalisent leurs richesses, parce qu’ils sont malins. Mais ce n’est ni l’un ni l’autre, parce que ce n’est pas ce que vous dîtes juste pour faire chier et passer le temps.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 septembre 10:24

        ’’Or, pour bien commencer, les complotismes ont ceci en commun qu’ils prétendent tous avancer des vérités vraies, voire la vérité vraie.’’

         

        Je me suis arrêté là : cette phrase est issue directement d’un l’hôpital qui se moque de la charité.


        • Attilax Attilax 28 septembre 11:23

          @Francis, agnotologue

          Pareil.

          Comment appeler le fait de ne jamais remettre en cause la version des autorités ? De la Foi ?


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 12:09

          Comment appeler le fait de commenter un article sur ce qu’on n’a même pas lu, à peine cela sembla nous vexer (sans comprendre sa teneur) ? Du fanatisme ?


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 septembre 12:45

          @Mervis Nocteau
           
          mais on ne commente pas votre article cher monsieur : on commente seulement la première phrase.
           
          Désolé si ça vous défrise. Le fanatique c’est vous, et fan de la Doxa, un comble !


        • Yann Esteveny 28 septembre 13:58

          Message à avatar Attilax,

          Je vous cite : « Comment appeler le fait de ne jamais remettre en cause la version des autorités ? De la Foi ? »
          Ce n’est pas de la Foi ou alors elle est particulièrement aveugle. Il est possible de choisir le mot de crédulité mais le mot ne convient vraiment pas lorsqu’il s’agit d’articles de commande qui se répètent. Lorsqu’il y a un tel acharnement dans la voie du mensonge, il est possible de mettre le mot de possession.
          Si le sujet vous intéresse :
          https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/savoir-croire-210724

          Respectueusement


        • Attilax Attilax 28 septembre 17:05

          @Mervis Nocteau

          Cette première phrase pose le postulat sur lequel est bâti l’article.
          Ce postulat est faux. Ceux qu’on appellent des « complotistes » ne sont pas tous des adeptes de la terre plate. Certains ne font que poser des questions légitimes sur des ’vérités’ officielles difficile à gober, ce qui est le rigoureux contraire que d’affirmer une vérité.
          Ils la cherchent, au contraire, cette vérité qu’ils estiment qu’on leur cache.
          Si vous pensez qu’estimer que les puissants nous cachent des choses sur leurs véritables buts est du complotisme, c’est qu’il vous reste beaucoup à apprendre sur la nature humaine et son rapport au pouvoir.

          Il y a deux erreurs avec la théorie du complot : celle d’en voir partout et celle de n’en voir nulle part.


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:46

          Par saint Bordel ...


        • pierrot pierrot 28 septembre 11:55

          De nombreux historiens pensent que Jésus est une création mythique très inspirée d’autres mythologies égyptienne (mythe courant de la mère vierge), babylonienne, Mithra, grecque et que les évangiles auraient été écrit par des juifs hellénisés à Alexandrie pour expliquer la destruction de Jérusalem en 70 « dieu nous a puni pourquoi ? parce que nous n’avons pas cru à l’arrivée d’un nouveau messie » etc.

          Mais les évangiles sont souvent des écrits abominables, préconisant les meurtres, les massacres, la torture, l’absence de tolérance, l’interdiction du blasphème etc. je suis venu apporter le feu " etc.

          Heureusement, en France, la chrétienté disparait progressivement.


          • ETTORE ETTORE 28 septembre 13:59

            @pierrot

            Même ici, ce Judas, fait irruption !
            Pas étonnant !


          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:48

            @pierrot. Peut-être, mais in fine le personnage légendaire et les légendes bibliques, trament l’imaginaire collectif, et lui seul intéressait cet article pour ceux qui n’auraient pas encore compris.


          • Montagnais Montagnais 28 septembre 13:11

            Vous êtes gonflé Mervis ! .. vous dites :

            ..

            « Tout l’enjeu civilisationnel est là, du moins dans les mondes chrétiens et post-chrétiens qui dominent largement la Terre, »

            ..

            Vous voulez la vérité ?

            ..

            C’est le Kapitalisme Matérialisse Satanique qui mène le troupeau . : 


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:50

              A supposer que votre KMS soit effectif (ce dont je doute profondément, surtout dans son délire antisataniste qui est une énième façon d’être monothéiste), il n’ôte rien à l’imaginaire collectif chrétien et post-chrétien (dans lequel il faut inclure le judéo-chrétien et le musulman).


            • Montagnais Montagnais 28 septembre 13:13

              .. Mais on aime bien votre côté provo .. Pour faire passer la vérité, faut parfois l’inverser


              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:51

                Il y a un chassé-croisé pas piqué des hannetons dans l’affaire, mais il n’est certainement pas entre le diable et le bon dieu ...


              • ETTORE ETTORE 28 septembre 14:05
                Montagnais 28 septembre 13:13

                .. Mais on aime bien votre côté provo .. Pour faire passer la vérité, faut parfois l’inverser


                Ah zut ! Voilà, j’avais pas saisi ! Que Judas m’en préserve !

                Faut dire aussi, que quand vous vous permettez une « intrusion » que ce soit à l’endroit ou à l’envers, vous vous faites expédier, un peu comme si le prénom était le même que le nom.

                Ce qui doit expliquer aussi ( mais il s’en fout des étoiles, qu’il diras ;; ;) la faible notation de ses articles, inférieurs à celui de rosemar, ou mieux encore, du croque mort Rakotonanobis !

                Je reste persuadé, que ce sont des articles, personnels, non soumis à controverse, si ce n’est....La sienne !

                Bisous !


                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:53

                  Et la vôtre, apparemment, qui aime bien controverser à la renverse.


                • En Suisse l’entreprise Opeo offre 1000 francs, à partir du 31 mars 2022, à ses employés qui ne seront pas vaccinés.

                  - L’entreprise Opeo, qui fait dans la vente de containers et le ramassage de déchets publics et privés, promet une prime de 1000 francs à ses employés qui ne seront pas vaccinés en date du 31 mars 2022.

                  Contacté, le directeur de l’entreprise basée au Mont-sur-Lausanne a confirmé à Heidi.news avoir mis en place une telle incitation.

                  https://www.heidi.news/apprendre-travailler/une-entreprise-vaudoise-offre-1000-francs-aux-employes-non-vaccines



                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:53

                    Dieu existerait donc ...


                  • troletbuse troletbuse 28 septembre 22:35

                    Tarlouzette a fait une vidéo avec Mac Fly et Carlito.

                    Attention, il pourrait arriver sur Agoravox avec Rudy Reichstadt au cul.  smiley

                    https://www.lexpress.fr/actualite/politique/pourquoi-et-comment-emmanuel-macron-a-decide-de-s-attaquer-au-complotisme_2159232.html


                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 28 septembre 22:56

                      Tu fais de la politique, quand je te parle de mythe.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité