• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les vérités des complotismes (2) : éclectismes et syncrétismes, de la (...)

Les vérités des complotismes (2) : éclectismes et syncrétismes, de la conscience comme de l’inconscience, collectives

Dans le premier article : les Vérités des complotismes (1) : actualité de Ponce Pilate, on soulignait que l'imaginaire collectif – que l'on soit complotiste ou conformiste aujourd'hui – était travaillé par le biblique épisode de Ponce Pilate si vous voulez, entre pulsions christiques à la vérité absolue, et réflexions pilatiques au doute relatif.

L'article n'insistait pas spécialement sur ce travail de l'imaginaire collectif, quoiqu'il l'annonçait d'entrée : où la majorité des commentaires (peu nombreux) furent emblématiques de la méprise et du malaise contemporains que l'article dénonçait. On voulait avancer sa vérité absolue et son doute relatif, de façon plus ou moins suggestive (les façons suggestives étant des procédés rhétoriques pour se donner raison, à laisser autrui tirer les conséquences de ce qu'on prétend arguer ou soupçonner valablement). Tout ça foisonnait de raisonnements, bien qu'ils se nourrissent de façon erronée souvent à la raison émotionnelle et dans de vagues sentiments (anti)intellectueux.

De plus, l'article ne soulignait pas l'ironie du chassé-croisé imaginaire collectif, entre ce juif messianique de Jésus le Nazôréen, et ce polythéiste romain de Ponce Pilate : à la manière de nombreux complotistes, Jésus prétend avancer une vérité subversive dans l'absolu, mais nos gérants eux-mêmes abreuvent leurs discours au lait du véritarisme ; à la manière de nombreux complotistes, Pilate prétend avancer un doute raisonnable, mais ce sont nos gérants qui détiennent le Pouvoir sociopolitique « médiaconomique ». Les commentaires (peu nombreux, donc) ne l'ont pas perçu. Hélas, même les raisonnements les plus élaborés, peuvent procéder de bêtise manichéenne, quand il faut dialectiser.

Ce nouvel article va présenter d'autres vérités d'imaginaire collectif, propres à quelques séries de complotismes : des plus dégingandées (1, 2) aux mieux inspirées (3, 4).

 


Source de l'image


 

1. Les Extraterrestres, les Reptiliens, la Terre creuse ou plate, la Lune bulle et l'Espace dans lequel personne ne serait jamais allé

Les vérités de ces complotismes-là, car il y en a dans l'ordre de l'imaginaire collectif, c'est que, justement, ça fait très cinématographique. Or, ça fait très cinématographique, parce que ces complotismes sont nés dans un monde largement nourri de science-fiction depuis deux siècles, de cinéma depuis un siècle, et doucement nourri de télévision depuis cinquante ans, à l'ère des consommations de masses qui transforment tout... bien qu'on aurait préféré qu'ils restent dans le Pendule de Foucault d'Umberto Eco.

Pourquoi les consommations de masses n'interpréteraient-elles pas les faits, non plus ?… mais ce n'est même pas pour produire des
informations fallacieuses (fake news, infox) !… c'est inhérent à la technique médiatique : un enregistrement, une prise de vue, un montage, sont décontextualisés et perspectifs dans leurs retransmissions (cela vaut pour les films complotistes, aussi). Or, en dehors de certains documentaires ou revues, pas tous, rares sont les informations à être correctement – ni même seulement – replacées dans les enjeux dont les faits sont tirés. L'objectif d'un appareil photographique ou d'une caméra sont très mal nommés : pour factuel qu'il soit, son orientation dépend de la subjectivité de celui qui le manipule (ce verbe tombe à point nommé…).

Où, comme dans
la République de Platon, les pulsions véritaires veulent bannir l'imitation créatrice de l'espace public (position complotiste) tandis d'autres pulsions véritaires condamnent l'impressionnisme et l'expressionnisme nolontaires des complotismes face aux généralités (position conformiste) – mais c'est précisément de telles nolontés, que se dégage l'imaginaire collectif et vérités idoines : l'imaginaire collectif parle franc. Ainsi, tout comme dans la République de Platon, les informateurs consensuels et (auto- et inter-)agréés administratifs comme entrepreneuriaux, prétendent ne pas faire d'imitation créatrice... et surtout s'efforcer d'avancer des vérités ou des vérités utiles pour tous, quoiqu'il s'agisse avant tout de vérités effectuelles (cf. le premier article).

Ainsi plus largement, dans les quotidiens terre-à-terre, terriens, à raz du sol, par les villes et les contrées planétaires, il se trouve que les médias (la « médiaconomie », des grands diffuseurs aux réseaux personnalisés)... les médias fonctionnent de manière transréaliste. L'épisode biblique de Ponce Pilate s'y télescope puissance mille, en ces mondes monothéistes, mais aussi proto-monothéistes que nous arpentons tous (c'est-à-dire à peu près tout le Monde, jusqu'aux islamistes).

Symboliquement trompeurs, les médias se glissent dans nos imaginaires personnels qui, en retour, trament l'imaginaire collectif – conscience et inconscience – et peut-être surtout dans les imaginaires de ceux qui les emploient souvent ! donc les complotistes font d'excellents candidats à de tels effets imaginaires, quoique les affairistes/
epicheirocrates en soient autant dépendants (et un peu tout le monde aujourd'hui). C'est reptilien, car ça cultive nos cerveaux reptiliens. Et « nous sommes tous des Reptiliens ».

De plus, étant donné que les médias interviennent dans nos imaginaires vitaux existentiels, de façon comme hors-sol, venue du ciel ou de nulle part, « vous avez un message, vous avez de nouvelles notifications à voir, etc. »… nous nous retrouvons tous isolés quotidiennement sur terre, face à des effervescences « extraterrestres » – littéralement
en dehors de notre espace terrestre, de notre quotidien donc. Où, pour se donner de la profondeur, d'aucuns, parfois nazis, conçoivent une Terre creuse, qui est comme une façon de se réfugier ailleurs, d'échapper à tout ça… tandis que d'autres perpétuent le vieux mythe récemment monothéiste sur les derniers millénaires, de la Terre plate, d'autant plus aisément que l'islamisme a pignon sur rue… avec quoi, les anthroposophes rêvent que la Lune est une bulle, de sorte que, plus généralement, les pas de Neil Armstrong sur la lune en 1969 n'auraient été qu'un film tourné par Stanley Kubrick, et autres fadaises concernant l'impossibilité des voyages spatiaux, fadaises qui singulièrement ôtent toute profondeur à la pensée en prétendant lui en procurer !


2. L'Antéchrist et le pédosatanisme

Or il se trouve que des volontés de se glisser dans l'imaginaire enfantin existent : ce sont les chaînes de télévision, nodalement pour enfants, surtout quand elles visent à conditionner la jeunesse à certains comportements dociles et consommatoires. Déjà que les écrans sont assurément néfastes aux petits enfants, sans parler des adultes, il se trouve que les enfants sont sollicités par la publicité – et pour tout dire excités.

Ainsi, bien en-deçà des délires monothéistes d'associations de parents, eut égard à la télévision et ses contenus « pas très catholiques », il se trouve que nos sociétés ne réalisent pas craindre et condamner l'inceste et la pédophilie (#MeTooIncest et lutte contre la pédocriminalité, c'est trop réel) tout en autorisant des publicitaires – et pas que des publicitaires, des communicants habiles en ingénierie sociale – à exciter nos enfants à fins consommatoires.

Dès lors, pas étonnant que les monothéistes, mais aussi les proto-monothéistes de nos mondes (c'est-à-dire à peu près tout le Monde, jusqu'aux islamistes) peuvent conçoir que « l'Occident » serait animé par l'Antéchrist et le (pédo)satanisme. Auquel titre d'ailleurs, le foisonnement des films d'horreur mettant en scène des enfants traumatisants, n'est qu'une façon de l'imaginaire collectif, par la catalyse artistique, d'exprimer la traumatisation des enfants, d'exprimer l'existence d'enfants et d'enfances traumatisées – donc vengeresses face à notre passivité. C'est notre « enfant intérieur,
puer aeternus  » qui hurle de malheur…

Si à cela, on télescope la croyance dans les Reptiliens précédants et les Annunakis suivants, la figure du serpent malin domine l'imaginaire collectif (le serpent serait-il guérisseur et le dieu monothéiste se comporterait-il comme un serpent... d'ailleurs de façon extrêmement chaotique de victimisme depuis les USA, encore dernièrement de façon paradoxale…).

En somme ? L'ambiance (proto-)monothéiste nuit gravement à la crédibilité de la lutte contre l'inceste et la pédophilie, car elle est associée à du rigorisme moral, et plus généralement un moralisme anti-moderne, tandis que cette même ambiance (proto-)monothéiste projette risiblement d'anciens cultes polythéistes réactualisés sur ces affaires pédophiles, alors que les sacrifices d'enfants sont mis en doute antiquement au profit de fosses funéraires consacrées aux dieux, inhérentes à la grande mortalité infantile d'époque ancienne
affaires pédophiles qui peuvent très bien se passer de religiosité : il suffit qu'un(e) vilain(e) salace veuille soutirer du plaisir en vampirisant un(e) petite personne par lâcheté, veulerie, aisance et maraude !

Néanmoins au passage, rendons justice aux ecclésiastiques : il y a proportionnellement moins de chances de subir les attouchements d'un ecclésiastique que d'un laïc. Les médiatisations de masse sont fausses, et sont l'arbre qui cache la forêt : non seulement elles détournent de la réalité pédophilique, mais en plus elles conservent les préjugés victimistes monothéistes (même Mahomet se présenta comme une victime, « vous serez persécutés en mon nom » disait Jésus, tandis que David se lamentait dans les psaumes... ou Caïn une fois puni après le meurtre d'Abel, dont nous descendrions bibliquement tous) quand ces médiatisations disent que les enfants sont surtout victimes de l'Église.

Nous vivons dans un État de Droit néo-romain nourri d'humanisme monothéiste, sujet au syndrome de sainte Marie, alors que la justice et nombres de personnalités publiques se refusent concrètement à bien admettre les cas pédophiliques qui leurs sont présentés ou évidemment qu'elles ont pratiqué : de quoi alimenter les anti-antéchristiques et anti-pédosatanistes encore longtemps. Mais considérer ce problème à bras le corps, impliquerait de considérer la publicité et autres conditionnements sociaux réservés aux enfants.



3. Les Annunakis et les Illuminati

Qui sont les Annunakis ?… Tout simplement les dieux de l'antique Mésopotamie et ses grandes civilisations pré-monothéistes, civilisations parfois évoquées par la Bible ou le Coran (au fond troisième tome bibliste, après le Tanakh et le Nouveau Testament bibliques)... antique Mésopotamie dont les mythes évoquent déjà un quelconque déluge à caractère atlantéen. Si dans l'Histoire réelle, la civilisation à caractère phénicien de Tartessos (des Açores à la vallée ibérique du Guadalquivir, en passant par la Mauritanie et son fameux Oeil d'Afrique : trois régions cohérentes qui s'articulent géographiquement)… si dans l'Histoire réelle, cette civilisation (nommée Tarsis dans la Bible) est la meilleure candidate à l'Atlantide, il s'avère qu'elle n'intéresse pas les complotismes autour des Annunakis, qui restent focalisés sur leur horizon indépassable – par ignorance, comme toujours.

C'est-à-dire que les monothéismes sont quand même de rudes plaies dans la mémoire universelle, à ne se consacrer qu'à la mémoire d'Israël + suites christiques et mahométanes et en faire des enjeux géostratégiques contemporains, à cause de leur paternalisme radicalisé : c'est ainsi que le Monde, devenu amnésique à cause de l'expansion des cultes monothéistes, est devenu particulièrement crédule face à tout ce qui s'écarte du « canon » yahvite-emmanuelite-allahite égotiste (complaisant à soi) alors que bien des dynamiques sont transreligieuses avec le polythéisme.

Ainsi, si nous ne baignions pas dans des cultures monothéistes et proto-monothéistes (c'est-à-dire à peu près tout le Monde, jusqu'aux islamistes) nous éprouverions certainement moins d'effrois crédules ou de rejets ignares, envers les cultures anciennes (d'autant plus que, comme on l'a déjà dit, les sacrifices d'enfants sont mis en doute antiquement au profit de fosses funéraires consacrées aux dieux, inhérentes à la grande mortalité infantile d'époque ancienne, tandis que les sacrifices humains sont relativisés à ne concerner que des prisonniers ou des condamnés).

L'idéologie selon laquelle les anciens dieux seraient des démons désireux de nous soumettre en pure vilenie n'est en fait que la vilenie monothéiste, eut égard à tout ce qui n'est pas elle, qui escompte bien endiabler la vie pour la soumettre (
« Dieu a le diable au corps », dixit le druide du Pays de l'Ours). C'est son genre de racisme spirituel (« engeancisme » en général).

À partir de là, des complotismes – dans la veine anti-antéchristique et anti-pédosataniste – nous rejouent allègrement
Stargate (alors que les Égyptiens n'étaient pas si esclavagistes qu'on l'a cru, selon les mêmes leurres monothéistes à l'intelligence obscurcie) en en décalant le centre de gravité de quelques degrés de longitude vers l'Est. Ces complotismes jugent alors que des extraterrestres-dieux nous gouvernent toujours, en mode raëlien sempiternellement rejoué (et peut-être plagié du raëlisme d'ailleurs) tout comme les Reptiliens de tout à l'heure, en vue d'une domination mondiale (les Reptiliens pouvant n'être qu'une race disséminée, pas forcément dominante quoique sataniquement bien placée…).

Un boulevard est dégagé pour l'ascendance des Illuminati, en réalité un groupe tiré des archives des Illuminés de Bavière voilà quelques siècles à peine, rapport aux 5000 ans des Annunakis d'antique Mésopotamie…


Illuminés, qui ne se faisaient ainsi appeler qu'en référence à la mode des Lumières, au XVIIIème siècle : Aufklärung en allemand ou Enlightement en anglais, littéralement Éclaircissement, d'où l'on tire des illuminations d'évidences cartésiennes, en fait mathématiciennes et naturalistes (le cartésianisme aussi, est partie-prenante de l'imaginaire collectif français, au point que les Français, tant complotistes que conformistes, s'imaginent naturellement dans l'évidence-même, à raisonner comme ils raisonnent : une des raisons entre autres, pour lesquelles on les juge arrogants).

Cela n'a de lien avec le polythéisme, qu'à raison que les cultures polythéistes n'ont jamais craché sur la philosophie, contrairement aux cultures monothéistes qui l'ont asservie (philosophie juive, philosophie chrétienne, philosophie islamique). Voilà pourquoi des Francs-Maçons peuvent d'ailleurs se fantasmer héritiers de l’Égypte ancienne et de Mésopotamie, avec tous leurs bâtisseurs… franc-maçonnerie spéculative à laquelle nous venons dans cet article : héritage des Lumières, avec tous nos modes de vie plus ou moins modernes et contemporains, quoique rongés par l'obscurantisme monothéiste encore, ainsi que proto-monothéiste dans nos mondes (c'est-à-dire à peu près tout le Monde, jusqu'aux islamistes).



4. L'hégémonie franc-maçonne, les très grandes fortunes, et les politiciens véreux

Tout ceci sortirait du même creuset révolutionnaire-républicain après les Lumières, dans les complotismes, et coulisserait les arcanes du régime français actuel.

C'est en partie vrai, d'abord culturellement, au filtre de l'impérialisme napoléonien.

Ensuite, il y a le Siècle, Emmanuel Todd parle d'aristocratie stato-financière, et la franc-maçonnerie française est plus politisée que la franc-maçonnerie anglaise – sans parler de la franc-maçonnerie étasunienne qui a carrément pignon sur rue.

Ainsi, d'une manière ou d'une autre, certaines strates sociales françaises, pas forcément regroupées dans un arrondissement de Paris, encore qu'elles se citadellisent et s'internationalisent, ont une influence à caractère franc-maçon sur la vie politique du pays.

Toutes ces simagrées ethniques (car, de même que les Gilets jaunes forment une ethnie, c'est une ethnie Mondaine) correspondent concrètement aux nouvelles formes du Pouvoir, actuellement : epicheriocratique, c'est-à-dire gravitant autour des affaires et des entreprises, affairiste.

De manière générale, quand un réseau social méga-collectif use de ses prérogatives privatives pour censurer l'ex-président américain, ou qu'un autre utilise des standards communautaires flous de même, tandis que l’État français coopère avec ces mêmes réseaux étrangers pour sa communication, et que les 1% les plus riches du monde détiennent 80% de la richesse mondiale… certes avec un tas de passifs en plus d'actifs, tout comme le Vatican … eh bien, il y a de quoi songer que règnent des cartels aisément, et au grand jour oligopolistique voire monopolistique (GAFAM, et pas que GAFAM, mais aussi Pfizer, Total, Bayer, et ainsi de suite) au milieu des espionnages industriels, espionnages d'Etats, et complexes militaro-industriels…

Ce qui est vrai, et très gênant, quand on prétend que les complotismes ont tout faux : il suffit d'opter pour un regard de bonne vieille gauche pour s'en rendre compte. Mais le plus singulier alors, c'est que tous ces ultra-mondes, fonctionnent en contractions « médiaconomiques » sous-marines, comme le dieu grec Glaucos, où les médias liftent les enjeux économiques, générant un sentiment de glauque profond, au nom d'un droit au secret des affaires très étendu : un
glauque, mot qui provient étymologiquement de Glaucos.

On a presque
affaire à une « idéologie de Parti Unique maçonnant franchement dans ses genres de progrès », moindrement libéral, empêcheuse de capitaliser en rond sauf quand ça la concerne directement, exactement comme en ex-URSS ou Chine actuelle, mais sous le nom de wokisme, procurant du capital symbolique dans les mondanités. Où du coup, la vérité est que ceux qui veulent réussir en « médiaconomie » (par la voie politique ou entrepreneuriale, peu importe) se servent des ethnies en question, leurs structures et leurs mentalités, pour y parvenir.

Ce sont l'ambition et la vénalité, qui portent une telle partisanerie nolontaire... ainsi que, régulièrement aussi, des envies de diviser pour mieux régner, quoi que les citoyens soient assez grands pour se diviser eux-mêmes. Où certes de manière générale, s'il n'y avait pas des franges sociales et autres factions plus ou moins séditieuses, pour abonder dans le sens des tendances et contre-tendances, ça ne fonctionnerait pas mais bon, comment dire… ce ne seraient pas des tendances et contre-tendances sinon, sans ignorer toutefois que la médiatisation et la non-médiatisation sont des facteurs centraux pour « exister ». Les éco-socialistes politiciens ne font pas autrement, qui portent avec eux cette « idéologie de Parti Unique maçonnant franchement dans ses genres de progrès », idéologie elle-même dominée par la morale monothéiste – serait-elle proto-monothéiste (c'est-à-dire portée par à peu près tout le Monde, jusqu'aux islamistes).

En effet, on ne citait pas rapidement le Vatican pour rien au milieu des grandes firmes, et c'est aussi une des raisons pour lesquelles râlent les Français : de manière générale, le monothéisme est victimiste (même Mahomet se présenta comme une victime, « vous serez persécutés en mon nom » disait Jésus, tandis que David se lamentait dans les psaumes... ou Caïn une fois puni après le meurtre d'Abel, dont nous descendrions bibliquement tous) or le
wokisme est victimiste.

Que paradoxalement la franc-maçonnerie contemporaine semble alliée du victimisme, par État de Droit néo-romain nourri d'humanisme monothéiste, alors que dans l'Histoire l’Église inventa presque le complotisme anti-maçonnique, c'est de syndrome de sainte Marie. Et donc, répétons-le, tout ceci échoue en
epicheriocratie, plus ou moins de cartels affairistes – jusqu'au covid-19.


Pour conclure

Il serait bien dommage que « la lutte contre le complotisme », passe toutes ces vérités à l'ace, à raison des cultures (proto-)monothéistes de nos mondes (c'est-à-dire presque toutes les cultures du Monde, jusqu'aux islamistes).

D'ailleurs en général, et dans tout ce barnum, les ésotérismes et les gnosticismes antiques finaux, médiévaux et modernes, désormais diffusés dans le New Age, sont de grands agents.

Car ils mobilisent tout un ensemble de « connaissances » démonologiques, hagiographiques, miraculeuses et angélologiques, tout en prétendant procéder de la « Connaissance » grand C d'un dieu prétendu seul (solipsiste), suprême (suprémaciste), absolu (asbolutiste) et total (totalitaire), par laquelle on re-naîtrait ici-bas en conscience, « co-naissance » qui n'a de connaissance que le plaisir néo-alchimque verbal, d'un jeu de mots.

M'enfin c'est cultu(r)el...

 

 

 

 

_______________________________


Moyenne des avis sur cet article :  1.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 5 octobre 12:19

    Le but du ministère de la vérité n’est pas de lutter contre les théories de la terre plate, des reptiliens et des illuminati qui ne présentent aucune réel menace.

    Son but est d’ostraciser tous les arguments qui ne cadre pas avec le discours officiel en les classant dans la même case que les théories les plus farfelus. 


    • Schrek Docteur Faustroll 5 octobre 12:27

      @Florian LeBaroudeur

      Les chasses aux sorcières n’avaient pas non plus pour but de pourchasser les « suppôts de Satan » mais de faire régner au sein de la population un climat de délation dont le corollaire était une peur permanente d’être dénoncé comme adepte de pratiques hérétiques. C’était une variation autour du thème : « Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ». La Maccarthisme avait remplacé les hérésies par le communisme, et les mondialistes le remplacent par le complotisme depuis le 11 septembre 2001. Nous sommes dans cette zone de chalandise. 


    • Ariovis Venamis Ariovis 5 octobre 21:50

      Et pourtant, il a fallu identifier la rage au monothéisme, et les monothéistes ont bien ragé.


    • troletbuse troletbuse 5 octobre 14:17

      Je ne vois pas le rapport entre le complotisme et ces 2 croyances : croire en un Dieu ou croire aux extra-terrestres.

      Pour ma part, je n"ai aucune réponse à ces deux questions et ca ne m’empêche ps de vivre.

      En revanche, je suis complotiste et ca concerne tous les attentats sous faux-drapeaux du 21eme siècle et le complot mondial du Covid.



      • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 09:09

        J’oubliais : vous manquez singulièrement de culture pop, puisque l’extraterrestre le plus fameux serait conservé à Roswell, dans la Zone 51, base militaire secrète étasunienne au Nevada.


      • troletbuse troletbuse 6 octobre 10:47

        @Mervis Nocteau
        serait conservé à Roswell

        Je sais. Mais le fait que vous utilisiez le conditionnel fait planer un gros doute quand même.
        Je vous répète : je n’en sais rien. Et je peux vous taxer de complotiste.


      • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 10:50

        Hildepute. Quand vous comprendrez la nuance du discours indirect libre, vous reviendrez me lire.


      • troletbuse troletbuse 6 octobre 11:02

        @troletbuse
        Quand je serai parti, il me reste peu de temps, je ne saurai pas :
        La vérité sur l’assassinat de JFK
        La vérité sur le false flag du 11/9 et les autres attentats en France et en Europe
        L’homme n’aura pas mis le pied sur la Lune et encore moins Mars
        Je doute même que la vérité émerge un jour avant que l’humanité ne s’auto-détruise.ou revienne à l’âge du feu.


      • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 11:12

        Ce qui est sûr, c’est que lorsque vous reviendriez, vous continueriez à troller.


      • troletbuse troletbuse 6 octobre 11:18

        @troletbuse
        Bof ! Très intelligent, votre post


      • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 11:19

        Pas plus qu’autre chose. Le vôtre avant tout. Ah mais, vous vous répondiez à vous-même : pardon !


      • troletbuse troletbuse 6 octobre 11:34

        @Mervis Nocteau
        Vous devriez savoir qu’il y a un bug dans AV.


      • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 12:03

        Vous savez que vous mentez.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 octobre 15:34
        « L’État français est un des plus gros producteur de fake news »  par Idriss Aberkane

         

         « ... Nous en savons maintenant assez pour voir que la politique entière de Macron n’est qu’une gigantesque fake news » Macron décodeur-en-chef par Frédéric Lordon, 8 janvier 2018

         

        LES FACT CHECKERS DE FACEBOOK PAYÉS PAR BIGPHARMA

         

         etc. etc.


        • Ariovis Venamis Ariovis 5 octobre 22:04

          Vous parlez d’Idriss Aberkane, l’homme qui subit toutes ces critiques très fondées ?
          Quant à Frédéric Lordon, cet article s’oppose autant à lui qu’à Conspiracy Watch, tout en s’alliant à lui et Conspiracy Watch. Comprenne qui peut.
          Quant aux USA, tout est épicheirocratique, aux USA certes tout le devient en Europe occidentale de même, non sans coopération internationale entrepreneuriale, mais votre source n’est pas claire et l’Europe garde des spécificités, notamment parce qu’elle n’est pas qu’occidentale, ni située en Amériques (géostratégie et ambiance différentielles, quand même elles se recouperaient diversement).


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 6 octobre 09:23

          @Mervis Nocteau
           
           Wikipedia est corrompu par les biais cognitifs exacerbés de ses contributeurs et les milliards des censeurs milliardaires.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 6 octobre 09:24

          @Francis, agnotologue
           
           je n’ai pas une source : il y a des centaines des milliers de sources pour qui veut savoir.


        • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 11:14

          Vous en appelez donc aux superpouvoirs d’énergies cosmiques multidimensionnelles qui nous animent tous... mwouiii... pas sûr que les dieux, pas plus que les autres entités, apprécient. Quant aux énergies, elles s’en foutent : ce sont des énergies.


        • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 11:18

          Concrètement, je vous fais la même réponse qu’à Legestr glaz,

          plus bas, avec quelques aménagements.


        • Jeekes Jeekes 5 octobre 18:12

          HS mais bon...

           

          Les dé-putes-hé lancent une ’’grande consultation’’ sur le pourquoi du comment les français boudent les z’élections. C’est là :

           

          https://www2.assemblee-nationale.fr/consultations-citoyennes/consultations/abstention-et-participation-electorale

           

          Je sais bien qu’ils vont se torcher avec, à moins qu’ils ne magouillent les résultats. Peu m’importe, j’en ai profité pour leur dire ce que je pense d’eux et de leur système pourri jusqu’à la moelle.

           

          Après tout, si d’aucuns lisent nos réponses et que ça puisse leur mettre le nez dans leur merde, ça serait toujours ça.

          Alors, si vous avez 10 minutes, faites-vous plez... 

           

           


          • Pascal L 5 octobre 21:57

            @Jeekes
            Il est assez étonnant qu’ils nous parlent de mesures techniques, comme le vote obligatoire ou le vote à 16 ans qui ne changeront pas grand chose mais il ne pourront pas entendre ce qui va leur être dit dans les zones d’expression libre à cause de leur égo. Tout se passe comme s’il n’avaient pas pris la mesure du mécontentement généralisé. Ils feraient bien d’étudier le règne de Louis XVI et la décomposition de l’Etat à cette époque s’ils veulent éviter ce qui s’est passé ensuite.


          • Ariovis Venamis Ariovis 5 octobre 22:08

            Comme le dit l’article, la France est dans un imaginaire collectif cartésien. Un imaginaire collectif : pas un cartésianisme réel, encore qu’elle y puise l’évidence cartésienne, sentiment dont elle se douche toute habillée, sans comprendre qu’il lui manque sa teneur intellectuelle. Avec l’importance culturelle de l’éducatif dans notre pays, bon an mal an, même sur le déclin et marginalisé dans le débat public aujourd’hui, il se trouve que nous sommes tous traités par l’Etat comme les élèves sont traités dans l’école des Choristes, sans quoi le film n’aurait pas connu un tel retentissement en France. Aussi l’Etat sécrète-t-il des types dans vos genres, qui s’élèvent face à lui avec d’autres évidences cartésiennes dont ils se douchent. Nous voilà bien marris.


          • Ariovis Venamis Ariovis 5 octobre 22:09

            ... d’autant plus, si je puis me permettre le jeu de mots, que tout le monde ici souffre du syndrome de sainte Marie.


          • Professeur Denis Rancourt : «  Imaginez un vaccin tellement sûr, que vous devez être menacé pour le prendre, contre une maladie si mortelle que vous devez être testé pour savoir si vous l’avez. »


            • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 09:28

              Le vaccin est largement fiable, comme toutes les opérations biologiques il a une marge d’erreur, face à un virus qui varie, et que le Nobel complotiste Montagnier qualifie de sidaïque. Votre complotiste auteur de citation n’est donc pas raccord avec cet autre complotiste (il y a des complotismes).

              Quant à devoir être testé, cette maladie n’est certes pas la peste noire, mais elle est devenue la troisième cause de mortalité dans les pays nord-atlantique, certes à cause de l’âge avancé de nos populations aussi - mais pas que, et surtout parce que nos aînés restent en forme bien plus longtemps qu’ailleurs. Quant à ses effets secondaires, ils sont inquiétants. Or, dans l’ensemble, on y a réagi par des confinements, des masques et des gestes barrière pour l’endiguer : ça l’a logiquement endiguée, pour ne pas qu’elle soit plus haut dans le « palmarès » des causes de décès, sachant que la surmortalité liée à cette maladie est réelle : comme pour les marges d’erreur vaccinale, les complotistes, qui ne sont donc pas toujours raccord entre eux, montent en épingle et même en chapelets, tous les ratés des politiques anticovid, en soulignant les implications possibles en terme de régime. Il n’y que cela, ce soulignement, cette veille démocratique, qui soit utile et non-complotiste, dans leurs démarches.

              Car on peut légitimement en démocratie, là où le monde est encore commun et non privatisé à vouloir te réaliser des OPA et surtout des omertas sur le débat, quand on est un glauque epicheirocrate... on peut légitimement interrogé les obligations soudaines. Personnellement, j’interroge même le besoin humanitaire (proto-)monothéiste de ces valeurs devenues folles, à tout sauver « quoi qu’il en coûte », car on sait très bien sue humanitaire rapporte avant tout, mais pas à tout le monde... Jérémy Ferrari est devenu très cynique pour cela dans ses spectacles : cynisme contre cynisme... quoique son cynisme à lui demeure humanitaire « réel » sur le fond.

              Bref, comme toujours, « Dieu est Mammon », surtout dans le biblisme étasunien.


            • eau-pression eau-pression 6 octobre 09:38

              @Mervis Nocteau

              le Nobel complotiste Montagnier

              même qu’il se demande si l’eau aurait pas de la mémoire, c’est dire. Au fait, pourquoi pas ?


            • Legestr glaz Legestr glaz 6 octobre 10:07

              @Mervis Nocteau

               Vous faites dans la propagande ?

              Copié collé : « 

               » Le vaccin est largement fiable, comme toutes les opérations biologiques il a une marge d’erreur, face à un virus qui varie, et que le Nobel complotiste Montagnier qualifie de sidaïque. Votre complotiste auteur de citation n’est donc pas raccord avec cet autre complotiste (il y a des complotismes).

              Quant à devoir être testé, cette maladie n’est certes pas la peste noire, mais elle est devenue la troisième cause de mortalité dans les pays nord-atlantique, certes à cause de l’âge avancé de nos populations aussi - mais pas que, et surtout parce que nos aînés restent en forme bien plus longtemps qu’ailleurs« .


              Le »vaccin « est largement fiable ? Vous en. savez des choses. Vous l’avez lu où ça pour le répéter ainsi ? Sur BFMTV ? Un peu comme les vaccins antigrippaux, n’est-ce pas, qui, en 60 années d’essais, ont été d’échec en échec dans la population cible. 

              Un mensonge reste un mensonge même s’il est répété mille fois. L’injection, dont il est question, est toujours en phase expérimentale. Et vous Mervis Nocteau vous lisez dans une boule de cristal ? Parce ce que tout ce que l’on peut disposer pour ces »injections« ce sont des études »observationnelles« , vous savez ces études que le professeur Raoult mettaient en avant mais qui n’avaient strictement aucune valeur probante parce qu’elles n’étaient pas »randomisées«  ! Et même ces études observationnelles, pour les injections géniques, n’existent pas ! C’est ballot non ? 


               »3ème cause de mortalité dans les pays nord-atlantique« . Enfin vous faites une sorte d’aveu ! Parce que, soit un virus est »tueur« soit il ne l’est pas. Un être humain confronté à un même virus aura donc une destinée différente selon l’endroit du monde où il demeure ? Vous imaginez la grossièreté que vous venez d’écrire ? Ce sont les obèses, les diabétiques, les hypertendus, les insuffisants rénaux, les malades des coronaires, qui, parce qu’ils sont immuno-déprimés, décèdent des infections bactériennes qui font suite à l’attaque virale. Les immuno-compétents combattent très efficacement les virus respiratoires aérosols ! 

              Quelle différence entre la mortalité affichée par SARS-COV2 au Japon ou aux USA ? Suivez le guide des Nations les plus obèses ! USA pays classé 18ème au rang mondial de l’obésité, Japon classé 180ème ! 


              https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_d%27obésité


              Et puis, Mervis Nocteau, vous avez la fâcheuse tendance à oublier que c’est l’immunité de première zone qui représente 80% de notre défense immunitaire. L’immunité des muqueuses, et toute la défense immunitaire qui y est associée, est passée totalement sous silence. Avez vous déjà entendu parler des immunoglobulines A1 et A2 ? Cela vous dit quelque chose ? Avez vous entendu parler des »peptides antimicrobiens«  ? Avez vous entendu parler de la cathélicidine ? Avez vous entendu parler du rôle des »glycanes« , des protéoglycanes, des glycoprotéines lors de la défense immunitaire ? 


               » Pendant de nombreuses années, les immunologistes ont été bien servis par le point de vue selon lequel l’objectif principal du système immunitaire est de faire la distinction entre le soi et le non-soi. Je crois qu’il est temps de changer de point de vue et, dans cet essai, je discute de la possibilité que le système immunitaire ne se soucie pas du soi et du non-soi, que sa principale force motrice est la nécessité de détecter et de se protéger contre le danger, et qu’il ne fait pas le travail seul, mais reçoit des communications positives et négatives d’un réseau étendu d’autres tissus corporels.« 

              https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8011301/



              C’est assez »pratique« que de faire croire que le système immunitaire est représenté par les anticorps plasmatiques. Cette »simplification« naïve arrange bien des personnes, dans le monde du »vaccin" contre les virus respiratoires aérosols ! 


              Et je terminerai en vous offrant la découverte de ce livre :

              https://www.amazon.fr/Transforming-Glycoscience-Committee-Importance-Glycosciences/dp/0309260833





            • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 10:59

              @eau-pression. Non.

              @Legestr glaz. Comment vous dire que vous mélangez tout, en évitant de parler du fond, au profit de détails éclectiques dont vous faîtes un syncrétisme « d’évidence cartésienne » imaginaire collective. Je voudrais voir des choses intéressantes dans votre diatribe, qu’elle est tellement emballée et tournoyante dans toutes les directions, que je ne peux rien en faire, et que je perdrais ma matinée à tout détailler. On appelle cela un plurium, et les complotistes et assimilables ne font que cela. Donc ma réponse restera Mu.


            • Ariovis Venamis Ariovis 6 octobre 11:03

              Vous mélangez tout, et surtout vous m’ignorez formidablement dans le propos en délirant une adversité (je disais éviter de parler du fond). Les complotistes sont des malheureux.


            • Legestr glaz Legestr glaz 6 octobre 13:11

              @Mervis Nocteau

              Je mélange tout ? Vous parlez d’or ? J’apporte des preuves à ce que j’écris. Pour vous il en va différemment : vous répétez, vous répétez, vous répétez, mais, s’agissant d’un mensonge, cela reste un mensonge. 

              Alors cette immunité de première ligne vous la connaissez ou pas ? Je n’aborde qu’une seule direction : celle de l’immunité « personnelle » commune à tous les êtres humains (sauf évidemment problème génétique, mais tellement rare). 
              Oui, l’immunité de première ligne est notre principale et essentielle ligne de défense. Mais à la suite d’abus de tout genre, cigarettes, alimentation, et bien, au fil des années, notre vaillante immunité décroit. Et c’est ainsi que les virus pénètrent l’organisme chez les immuno-déprimés. 

              Cette hystérie d’injections est un non sens absolu parce que la très grand majorité des êtres humains sur la planète terre possède encore un système immunitaire compétent. 

              Et les personnes qui meurent des virus respiratoires aérosols, au sens large, coronavirus compris, sont celles qui présentent une immunité défaillante. Leurs comorbidités sont le signe évidemment que leur système immunitaire est à l’abandon. Est-ce que vous le niez Mervis Nocteau ? 

              Et vous parliez de protéger les personnes âgées. Je suis d’accord, mais cela ne passera jamais par un vaccin, obsolète sitôt sa mise sur le marché, mais, plus exactement, par une alimentation qui évite au maximum le stress oxydatif et la glycation non enzymatique des protéines. Si vous voyez ce donc il s’agit. Voilà les clés pour « protéger » nos anciens ! Ce n’est pas une injection qui va protéger les personnes immuno-déficientes. Aucun vaccin au monde, aucune injection génique, ne peut être en mesure de « remonter » une immunité défaillante. Le mensonge est là. Pour sauver la vie de nos anciens il faut les éduquer au fil de leur vieillissement. Voyez vous, les gâteaux, les sucreries, les boissons sucrées, les céréales, les féculents, font produire à l’organisme de trop grande quantité de radicaux libres et d’espèces réactives à l’oxygène. Et des dizaines d’années à ce « régime » et votre immunité est en berne ! 


            • @Mervis Nocteau

              Est ce que vous croyez que nous sommes tous égaux face au vaccin ?


            • Ariovis Venamis Ariovis 7 octobre 12:17

              Vous me fatiguez, à ne rien lire et à confronter comme des buffles. Vous êtes catastrophiques, au sens de l’archétype du trickster. Le complotisme, c’est cela. Naturellement, le conformisme est un excellent trickster, aussi.


            • Legestr glaz Legestr glaz 7 octobre 13:07

              @Mervis Nocteau

              Le « complotisme » est un substantif qui ruisselle de votre bouche, un peu comme « démocratie » apparait dans les tournures des gouvernants. 

              Lorsque vous ne savez pas quoi répondre, vous avez toujours cette riposte opportune : « complotiste ». Et, bien évidemment, il ne vous viendrait pas une seule minute à l’esprit d’exposer le « complot » dont il est question. Vous savez ce « complot » que vous venez d’identifier à coup sûr et donc vous venez de démasquer l’un des porteurs. 

              Alors, Mervis Nocteau, au lieu de crier à tout bout de champ au « complotiste » vous seriez avisé de nous décrypter ces « complots » que vous voyez fleurir un peu partout. Nommez les ! 


            • Ariovis Venamis Ariovis 7 octobre 16:06

              Comme vous ne savez pas quoi comprendre, vous me tyrannisez stupidement.


            • eau-pression eau-pression 7 octobre 16:26

              @Mervis Nocteau

              Votre objectif est-il qu’on vous comprenne, ou qu’on assimile votre vocabulaire (épipiniâtre) ?

              Les arguments de votre défékakou (envers L.Montagnier) sont essentiellement de forme. Le genre de type à vous empêcher de trouver, le nez au raz des cailloux du chemin.


            • Ariovis Venamis Ariovis 7 octobre 19:19

              Bordel, vous utilisez les mêmes non-questions rhétoriques, non-choix ou choix conditionnés, que les conformistes que vous voulez dénoncer, tout en ne vous passant pas d’un dédain que vous auriez tendance (généralement) à alléguer aux gérants.


            • eau-pression eau-pression 7 octobre 22:47

              @Mervis Nocteau

              Phase 1 : à qui qu’il cause ? Je parle de forme vs fond, vous parlez de conformistes, on va dire que vous répondez à mon message. Pourquoi cette habitude d’enlever le nom du destinataire ?

              Phase 2 : essayer de comprendre. Admettez un minimum que vous nous demandez d’entrer dans votre monde, avec ses conventions. Si bien que des fainéants du bulbe ont tendance à passer à côté de vos articles. Signe de dédain ? Non, vraiment non.

              C’est décevant qu’avec votre classification Montagnier se retrouve dans la case « complotiste ». Votre tronche en biais a détecté de sa part des erreurs de parcours, des abus de notoriété. Est-ce suffisant pour décréter que son idée directrice (l’action des ondes sur les cellules) est vouée à l’échec ?
              Vous savez quand même que des individus de la trempe de votre TEB se sont offusqués que Montagnier ait signalé des bribes de VIH dans le SARS-COV. Sans prouver qu’il n’y en a pas, mais au motif que c’est de nature à affoler les gens. Vous préférez qu’on laisse tranquille les autres bidouilleurs de cellules ?


            • Ariovis Venamis Ariovis 8 octobre 12:34

              Dans cet échange, si c’en est bien un, nous nous retrouvons exactement dans les problèmes décrits par le premier article. C’est peine perdu, mais bonjoir chez vous.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 6 octobre 13:26

              ’’ il y a proportionnellement moins de chances de subir les attouchements d’un ecclésiastique que d’un laïc.’’

               

              « Un laïc est celui qui ne relève pas du clergé religieux ni d’un des ordres monastiques dans la société chrétienne. »

               

              D’une part, la population laïque est au bas mot 1000 fois plus nombreuse que celle des ecclésiastiques, d’autre part laîc ne signifie pas athée.

               

              La formulation citée par Mervis Nocteau n’apportant aucune information est donc fallacieuse.



              • Ariovis Venamis Ariovis 7 octobre 12:19

                Euh... comment vous dire que tout était dans le proportionnellement, et que donc tout est ramené en pourcentages comparables, et pas du tout en valeurs absolues comme vous faîtes crétinement. C’est cela aussi, le complotisme qui se comporte de la même manière que l’électorialisme ou le mercantilisme en cela. Je disais plus haut trickster.


              • Ariovis Venamis Ariovis 7 octobre 12:20

                Décidément, on n’est pas sortis de l’auberge.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité