• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Métropolite de Varsovie : Épiphane, chef de la nouvelle Église orthodoxe (...)

Métropolite de Varsovie : Épiphane, chef de la nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine, n’a jamais été ordonné prêtre

Le métropolite Sava de Varsovie et de toute la Pologne a déclaré qu’Épiphane, le chef de la nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine, est un laïc et non un prêtre ordonné. Pour cette raison, le Métropolite polonais ne le félicitera pas pour son élection.

« Ce jeune homme laïc a subi un grand tort quand il a été nommé Métropolite. Selon le droit canonique, ce n’est pas un ecclésiastique. Il n’a jamais été ordonné prêtre dans une Église canonique  », a déclaré mardi le Métropolite Sava au bureau de presse de l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou.

L’archevêque a souligné que les politiciens ukrainiens s’immisçaient dans les affaires de l’Église.

«  En Ukraine, l’État a tout pouvoir et il peut même priver une Église d‘enregistrement  », a-t-il dit, « Mais l’essentiel est qu’en même temps une église soit créée en unissant les fidèles. Ils doivent décider à quelle église ils veulent appartenir. »

Le chef de l’Église orthodoxe polonaise a qualifié l’émergence d’une nouvelle structure religieuse en Ukraine de dangereux précédent et que ce fait pourrait avoir un effet négatif sur la situation en Pologne.

«  Il est possible qu’en Pologne, où vivent plus d’un million d’Ukrainiens, il y ait un groupe de croyants pour qui Philarète [ancien chef du patriarcat schismatique de Kiev] va essayer d’organiser des paroisses. Récemment, j’ai entendu dire que l’organisation Secteur Droit [organisation interdite en Russie] a déjà étudié la possibilité d’une visite d’Épiphane en Pologne. Le chaos nous attend », s’inquiète-t-il.

Indépendance de Constantinople

Le 6 janvier, le Patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée, a remis le tomos d’autocéphalie (ou décret d’indépendance) au chef de l’Église ukrainienne nouvellement créée, la dite Église Orthodoxe d’Ukraine (EOU). Le tomos traduit en ukrainien, qui a été transmis par l’ambassadeur d’Ukraine en Turquie, déclare que « les droits du trône œcuménique à l’exarchat en Ukraine et à la Sainte Stavropégie restent inchangés  », et que les «  questions importantes  » de l’EOU devraient être résolues à Constantinople.

En outre, selon le texte du document, l’EOU « autocéphale » est limitée aux frontières de l’État ukrainien, elle ne peut ordonner des évêques ou créer des paroisses en dehors de l’Ukraine et, contrairement à l’Église orthodoxe ukrainienne canonique (UOC), elle ne peut faire elle-même le saint chrême, ou l’huile consacrée utilisée dans l’administration de certains sacrements.

L’Église orthodoxe ukrainienne canonique a qualifié la remise du tomos de légitimation du schisme qui existe dans l’Église orthodoxe ukrainienne depuis 30 ans.

Crise religieuse en Ukraine

Depuis le coup d’État de février 2014, Kiev a cherché à créer une église indépendante en Ukraine qui romprait les liens avec l’Église orthodoxe ukrainienne canonique. En avril 2018, le président ukrainien Piotr Porochenko a écrit une lettre personnelle au Patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée, demandant l’autocéphalie pour l’Église ukrainienne.

Le 15 décembre, Kiev a accueilli un concile dit « d’unification » qui s’est tenu sous la supervision du Patriarcat œcuménique de Constantinople et sous l’égide des autorités ukrainiennes. L’Église orthodoxe ukrainienne canonique a refusé de participer à l’événement, soulignant que le « concile d’unification » et la nouvelle structure religieuse créée par Porochenko étaient tous les deux illégitimes. Néanmoins, après le concile, le président ukrainien a annoncé la création de cette nouvelle Église dans le pays.

Source : TASS
Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • A.I.D A.I.D 9 janvier 16:29

    Bonjour,

    Problème réglé, les russes et les ukrainiens peuvent désormais s’entre-tuer sans mettre en péril l’unité de l’orthodoxie. Hypocritement, il ne sont plus coreligionnaires.

    ++


    • V_Parlier V_Parlier 9 janvier 22:30

      @A.I.D
      Il serait intéressant de détailler un peu plus votre pensée...


    • xana 9 janvier 17:10

      Je vous l’ai dit déjà : Les questions religieuses en pays Orthodoxe sont des querelles bysantines pour le Français moyen.

      Déjà qu’il a du mal à démêler les calvinistes et les luthériens...

      Bien sûr cela n’enlève rien à vos articles, mais il faut comprendre votre lectorat !

      Bien à vous et bonne année au Dombass !


      • Christelle Néant Christelle Néant 9 janvier 17:36

        @xana
        Bonjour,
        Comme indiqué ailleurs, j’ai déjà fourni dans mes premiers articles sur ce sujet des éléments pour comprendre l’importance de cette question. Je ne reviens pas dessus à chaque fois car c’est très long.
        Bonne année à vous aussi.


      • Guy19550 9 janvier 20:56

        @Christelle Néant

        C’est important car c’est un pouvoir dans le pouvoir, mais c’est orienté avec des actions malsaines à la solde.

        La nuit dernière j’ai pas pu dormir, je cherchais au lit d’où ce que j’avais lu vu ou entendu les mots gloire à l’Ukraine. C’est bien sur dans votre article précédent, mais j’avais encore vu, lu ou entendu cela ailleurs et je cherchais à m’en rappeler.

        Y a les terroristes de l’extrème droite qui ont ce slogan en tête et j’ai probablement lu cela à de nombreuses reprises dans la presse. Cela peut se comprendre de leur part, sans cependant l’accepter.

        Je l’ai vu ailleurs et j’ai fini par m’en rappeler la nuit dernière. C’est dit par un écclésiastique dans le film polonais Wolyn et je me suis souvenu qu’àprès l’avoir entendu, j’ai coupé le film (il sera revu par la suite). Je trouve cela inadmissible pour une religion, mais on a eu pire en Europe avec les croisades pour les Chrétiens et ce n’est non plus pas à oublier.


      • V_Parlier V_Parlier 9 janvier 22:59

        @Guy19550
        La querelle entre les patriarcats de Moscou et de Constantinople, même si elle existait depuis déjà longtemps pour diverses raisons historiques (et sur lesquelles j’ai mon avis mais ce serait long), ne me laissait pas penser que ça pouvait aller aussi loin. Il me semblait en effet que Bartholomée (Constantinople) resterait au moins fidèle aux règles canoniques, comprenant la responsabilité qu’était la sienne. Or, il n’en fut rien et même sur le plan purement canonique (procédurier, diront les profanes) ce fut un grand n’importe quoi.

        Certes, on pouvait déjà sentir l’état d’esprit qui régnait dans les paroisses orthodoxes en France dites jusque récement de « l’exarchat des églises russes en Europe Occidentale » et qui étaient en réalité des paroisses de Constantinople (*). Là-bas, si quelqu’un ne disait pas régulièrement du mal de l’Eglise de Moscou (ou n’approuvait pas explicitement des allusions allant dans ce sens), c’était quelqu’un qui faisait de la politique. En revanche, il était de bon ton de cracher interminablement sur la Russie au point que ça semblait être un devoir de chrétien dans le vent, « en accord avec les valeurs occidentales ».

        Mais là, on a dépassé toutes les bornes (rappels ici : https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/risque-de-schisme-orthodoxe-et-78863 et https://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/france-tv-fait-de-la-pub-pour-des-78955 sachant que plus anciennement, déjà : https://solid.tube/v/164834_24CmNl6 )

        Ca vaut le soutien des Oustcahis par le Vatican, on est à peu près au même niveau d’intention, même si ce n’est pas encore allé aussi loin dans l’horreur.

        Derrière tout cela il y a une fois de plus la main directe et revendiquée des USA (cf. vidéos) pour détruire tout ce qui pourrait préserver la stabilité des nations accusées de concurrence, donc, entre autres, leur religion. Encore plus si elle sert de prétexte à un conflit suite à un schisme.

        (*) La raison d’être de ce « déguisement » en exarchat russe à la place de l’Eglise Russe était en fait un vieux prétexte : L’invitation de l’Eglise Orthdoxe Russe durant la 2e GM à soutenir l’URSS, d’où « l’indignation » de ceux qui étaient bien planqués en France, ne voulant pas manger de ce pain là...
         


      • Guy19550 10 janvier 06:27

        J’ai l’impression que l’église orthodoxe est aussi dangereuse que l’Islam à l’opposé de la religion catholique ou protestante. Je suis laic bien que diplômé d’une école catholique (pas mon choix car celà résulte d’une fusion des établissements scolaires).

        Le jour où toutes ces religions finiront par réaliser qu’il vaut mieux se rattacher aux notions de bien et de mal, on aura fait un grand pas en avant. Et surtout sans y mêler de la politique !

        Je reste convaincu que même pour les religions les plus mauvaises, qu’il y a là-dedans des gens de bien, tout comme pour les religions bonnes à prendre, il y a aussi des gens de mal.

        Indépendamment de cela, reste que pour l’article ici, le chef suprême est un laic et cela ne va pas non plus.

        Ce genre de chose devrait rester une règle de vie à suivre sans être mêlée à la politique.


        • Christelle Néant Christelle Néant 10 janvier 10:42

          @Guy19550
          L’orthodoxie n’a rien de toxique bien au contraire. C’est d’ailleurs pour ça que je m’y suis convertie. La conciliarité des décisions, et le fait que devenir chaque jour quelqu’un de meilleur fassent partie des principes de l’orthodoxie sont certains des éléments qui m’ont attiré vers l’orthodoxie bien plus que le catholicisme ne l’a jamais fait. Ce qui est en jeu c’est justement un dévoiement de l’orthodoxie à cause de pressions politiques qui visent à la transformer en catholicisme de l’Est... La religion en soit n’est pas dangereuse, c’est ce que les hommes en font qui est dangereux. Et rayons dangers les catholiques et les protestants ont un paquet d’horreurs dans leurs placards...


        • Pascal L 10 janvier 11:38

          @Christelle Néant
          Ce qui unit les Chrétiens, quel que soit leur Eglise de rattachement, c’est la présence visible de l’Esprit-Saint (bienveillance envers tout le monde, soucis du bien-être des autres, joie...). La désunion est plutôt lié à la présence de Satan. L’Esprit-Saint s’adresse toujours à des individus et non à des groupes, nous n’avons jamais une communauté entière qui le suit. Mais si l’Esprit-Saint n’est jamais ou presque jamais présent, alors nous sommes à peu près sûr d’être face à une hérésie, car l’enseignement n’y conduit pas vers Dieu. La recherche du pouvoir ne conduit jamais vers Dieu (c.f. Luc 4, 5-7 et Marc 10, 42-45).


        • Guy19550 10 janvier 12:46

          @Christelle Néant

          Je comprends un peu ce que vous dites, mais l’essentiel est que vous soyez bien dans votre peau là-dedans. Penser à autrui est la meilleure des solutions pour se sentir bien dans sa peau. Je n’ai nullement le besoin d’une religion pour y arriver. Il y a des tas de choses dans la vie qui peuvent se faire ainsi. C’est tout simple et à cent milles lieues de ce que font des individus comme tonton et crâne rasé (Turchinov).


        • Christelle Néant Christelle Néant 10 janvier 18:10

          @Pascal L
          Tout à fait d’accord. C’est d’ailleurs pour cela que je dis souvent aux gens de lire les propos d’Onuphre et ceux de Philarète par exemple, et de comparer. il est très simple de voir lequel est un religieux et lequel est un politicien en soutane.


        • Christelle Néant Christelle Néant 10 janvier 18:13

          @Guy19550
          Je comprends votre point de vue. J’ai de tout parmi mes proches : athées, catholiques, protestants, musulmans, neo-païens, etc... et comme je le dis toujours l’important c’est que chacun soit heureux sur sa voie. Le respect doit être la base. Mais clairement ce que Porochenko et sa clique veulent ce n’est pas respecter le choix des paroissiens ukrainiens. Ce qu’ils veulent c’est leur forcer la main.


        • V_Parlier V_Parlier 10 janvier 20:46

          @Guy19550
          Je cite : « J’ai l’impression que l’église orthodoxe est aussi dangereuse que l’Islam à l’opposé de la religion catholique ou protestante. »

          => Et bien épargnez-nous vos impressions, car :
          Le protestantisme est le cache misère des impérialistes US adorateurs de Mammon et fomenteurs de guerre, de plus en plus souvent alliés aux djihadistes. Il est aussi fragmenté en centaines de sectes d’urluberlus.
          Le Catholiscisme s’est aussi brillamment illustré dans le proche passé (cf. mon allusion aux Oustachis mais aussi le soutien tacite aux uniates en Ukraine qui font eux aussi partie des joyeux « héros » bandéristes). Pour ce qui est en revanche du Catholiscisme en France, il a juste le droit d’exister tranquillement en douce, sinon pan-pan cul-cul, on ressort pour la trentième fois la même histoire de prètre pédophile et hop, cou-couche panier ! Les homélies chantent l’UE et les flux migraroires et c’est pardonné !
          Les soi-disant orthodoxes promus par Bartholomée (décoré par Joe Biden, tiens tiens) sont des excommuniés et des « auto-sacrés » (en d’autres termes des gourous) mais j’oubliais qu’un « laïc diplomé d’école catholique » ne peut pas comprendre toutes ces finesses...

          Non, vraiment, vos impressions doivent rester votre « jardin secret », comme on dit aujourd’hui aux croyants quand on est un laïc comme vous.


        • Guy19550 10 janvier 07:12

          Je change de sujet car cela donnera peut-être des idées à Christelle pour pondre de nouveaux articles.
          Tout d’abord, il y a le gaz en Ukraine :
          Depuis le second semestre de 2018, la zizanie entre les russes et les ukrainiens n’a pas cessé de prendre de l’ampleur. Des réunions annulées ou marquées par les absents dans le cadre des réunions, un paiement anticipatif refusé également...
          Cette fois-ci, on est sur la bonne voie (je rigole) et il est important de noter qu’avant de de planifier les discussions trilatérales, cela s’est fait au niveau bilatéral à l’insu des russes.
          Les liens :
          Russia, EU and Ukraine to hold gas talks on January 21 in Brussels
          http://tass.com/economy/1039235
          Ukraine ready to drop case against Gazprom if compensation payment is guaranteed
          http://tass.com/economy/1039281
          Naftogaz files $12 bln action against Gazprom due to gas transport system impairment
          http://tass.com/economy/1039294
          Je rappelle que sans le foin des américains, on aurait déjà eu du gaz en Europe par le South Stream depuis 2017. A cause du foin, Poutine a torpillé le projet et s’est orienté vers les chinois. Le North Stream II continue (ce serait trop cher en procédures et en amendes de l’annuler). Le Turkish Stream continue également mais l’Europe fait traîner les choses avec l’espoir (ou le but) de faire passer un accord avec l’Ukraine avant. Y a quelques actions du sud de l’Europe mais c’est sans l’aval de l’Europe.
          A noter qu’un des liens, donne accès à un lien relatif à Kalingrad, il est important pour des raisons de sécurité de transit et de frappes sur l’Europe en cas de conflit plus étendu.
          Ensuite, y les japs avec les îles Kurills.


          • Christelle Néant Christelle Néant 10 janvier 10:47

            @Guy19550
            Oui j’ai vu tout ca. L’Ukraine se la joue diva capricieuse. Kiev veut le beurre, l’argent du beurre, le c..l de la crémière et son sourire avec.


          • Julien S 15 janvier 19:08

            Le cardinal Mazarin fut un grand serviteur de la France sans avoir jamais été ordonné prêtre. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès