• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Où mettre le goupillon ?

Où mettre le goupillon ?

JPEG

L’innocence présomptive ...

Ainsi donc pour ces gens de robe et d’église, l'innocence vaudrait par-dessus toutes les autres valeurs. Sa Sainteté accoutumée des bulles pontificales vient de laisser éclater devant un parterre de fidèles et d’infidèles pareillement horrifiés, la plus insane bêtise qui soit. La présomption d’innocence existe alors que la justice des hommes est passée. Fermez le ban, grâce à Dieu, le jugement dernier demeure le seul qui vaille pour la curie incurable.

Nous pourrions faire des gorges chaudes de cette décision aussi scabreuse qu’abjecte s’il n’y avait pas des victimes, autrefois humiliées, abusées, détruites par quelques saligauds prétendant agir au nom du tout-puissant. Ceux-là ont perdu leur innocence, pas celle devant la justice et les arguties juridiques d’un vieil homme sénile, mais celle, incomparable de l’enfance. Ce crime, à jamais gravé dans leur cœur et leur corps, le pape vient de le nier d’un trait de plume d’ange par une décision qui en fait un simple suppôt de Satan. Quelle abjection absolue. Dieu est mort une nouvelle fois !

Que dire aussi de ce monsieur Barbarin qui porte sa croix et sa démission devant son supérieur hiérarchique, la contrition en bandoulière tandis qu’après avoir tenu des propos odieux (déformation professionnelle sans doute) il demande, toute honte bue, à ses avocats de faire appel de la décision qui le condamne ? Où est la repentance chère à la maison cul-béni ? Où se trouve le nécessaire pardon évangélique quand le prélat réfute la sentence, nie implicitement les accusations dont il est l’objet ?

Dans pareil cas, comment comprendre sa démission autrement que par des grimaces hypocrites, de celles que nous font tous les puissants de cette Société, incapables de ne jamais accepter le poids de leurs erreurs ? Là encore, c’est en pensant à ces gamins violés que l’effroi et l’horreur s’imposent à nous : la belle rédemption que voilà ! Rien de tout cela ne vaut quelques paters et une bonne pénitence. Battre sa coulpe dans le secret de la confession c’est sans doute à leur portée mais reconnaître leur responsabilité devant les hommes, demeure impossible !

Monsieur Barbarin n’assume pas. Voilà que tombe le masque de l’hypocrisie des princes de l’église tandis que le Saint Patron valide la posture en repoussant la démission. Nous saurons faire meilleur usage du goupillon que de bénir ces canailles. Ils méritent de subir ce qu’ils ont couvert honteusement et il n’y aurait pas plus belle loi du Talion que ce châtiment exemplaire sur la place Saint Marc.

Je blasphème, la belle remarque que voilà. Qui de nous salit le plus le message du Christ. « Aimez-vous les uns les autres ! » nulle allusion dans ce magnifique slogan à cet amour charnel à sens unique qui est en question dans ce dossier épineux. Qu’ils aillent au diable les pédophiles en soutane toute comme cette hiérarchie détestable qui ferme les yeux et couvre les salauds intronisés.

Oublions-les et ne cessons de nous trouver aux côtés des victimes de ce système pervers par essence divine. Assurons-les de notre compassion, de notre soutien, de notre immense solidarité. Ils viennent une fois encore de subir une agression immonde. C’est proprement scandaleux. Ils méritent sans réserve aucune notre affection sincère et dénuée de toutes ces pensées occultes qui habitent tant des représentants de commerce d’un Dieu de pacotille.

Que le goupillon remplace le sabre afin de le substituer à la main d’un Dieu évanescent. Nous allons mettre à l’index ces tristes personnages. Ils sont désormais rayés de nos consciences, condamnés pour toujours à la vindicte des gens de conscience. Qu’ils n’en aient pas, n’est pas pour nous surprendre. Je réclame l’excommunication afin de ne plus appartenir à cette communauté hideuse. Maintenant il ne me reste plus qu’une chose à leur dire : « Allez donc au diable ! »

Sataniquement leur.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • sylvie 21 mars 11:13

    J’ai bien une idée..... mais bon , restons soft, merci de vos articles....


    • cevennevive cevennevive 21 mars 12:05

      @sylvie, bonjour !

      Hi, hi, hi ! C’est un écouvillon à bouteilles qu’il faudrait...

      Si les prêtes, à l’instar des pasteurs, des rabbins ou des imams pouvaient se marier ou vivre normalement comme nous, il y aurait bien moins « d’affaires » de ce genre.

      C’est triste et risible à la fois.


    • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 12:23

      @sylvie

      N’hésitez pas c’est la seule idée qui convienne


    • Jonas 21 mars 22:12

      @cevennevive "Si les prêtes, à l’instar des pasteurs, des rabbins ou des imams pouvaient se marier ou vivre normalement comme nous, il y aurait bien moins « d’affaires » de ce genre."

      Le pourcentage de prêtres pédophiles est bien moindre que dans la société laïque. Statistiquement la vie chaste est donc moins propice à la pédophilie.

      Depuis plus de 20 ans, 10.000 enfants sont victimes d’agressions sexuelles chaque années en France, 20 enfants sont violés chaque jour sur le territoire, 100% de ces actes de violence faites aux enfants n’ont rien à voir avec l’Église catholique.
      La très grande majorité des pédophiles condamnés ont vécu en couple et pas dans le célibat.
      Si frustration il y a par la faiblesse de la chair, le prêtre s’orientera plutôt vers une femme, pas vers un enfant.
      Il ne s’agit pas de dédommager les prêtres pédophiles, mais le lobby homosexuel qui a infiltré Vatican II dans les années 1960, dénoncé pourtant à maintes reprises par des évêques et des prêtres soucieux de la Foi et de la vérité, a fait beaucoup de mal à l’Église catholique. Il est temps d’assainir cela et de revenir aux fondamentaux du catholicisme.


    • Gollum Gollum 22 mars 09:27

      @Jonas

      Il est vrai qu’il y a beaucoup de pédophilie dans le monde mais c’est dû à l’exacerbation de la sexualité du monde moderne et au culte du plaisir, l’absence de spiritualité.. Il faut reconnaitre que pour certains esprits frustres croire en Dieu, avec sanctions à la clé, peut être un frein pour de mauvaises pulsions.

      Le pourcentage de prêtres pédophiles est bien moindre que dans la société laïque. Statistiquement la vie chaste est donc moins propice à la pédophilie.

      Ce n’est pas parce que l’on est chaste par devant qu’on l’est en réalité. J’imagine que beaucoup de curés se livrent à la masturbation, avec culpabilité à la clé... Et un jour ils en ont marre pour certains et passent à l’acte. Donc, en finir avec cette chasteté qui de toute façon fut imposée tardivement dans l’Histoire et permettre le mariage comme chez les orthodoxes serait un plus indéniable..

      Si frustration il y a par la faiblesse de la chair, le prêtre s’orientera plutôt vers une femme, pas vers un enfant.

      Apparemment cela ne se passe pas comme ça. Et de surcroît ce sont des enfants mâles qui sont choisis. Et il y a sans doute une raison profonde, ou plusieurs, et je les ai donné sur ce fil.

      mais le lobby homosexuel qui a infiltré Vatican II dans les années 1960

      La bonne blague. La vérité est que le christianisme incite à l’homosexualité ça fait partie de son logiciel. Et je suis persuadé que dans les siècles passés ce fut pareil et même pire, il n’y avait pas moyen de savoir ce qui se passait, l’information ne passait pas. Et les scandales devaient être étouffés, comme aujourd’hui.


    • mmbbb 23 mars 08:23

      @C’est Nabum le goupillon dans le fion c ’est ce que j avais deja dit a la Mouche du coche , l integro catho , le negationiste . J habite pres de Lyon , je connais cette affaire , la justice a condamne le prelat des Gaulles , et ce jugement est un avertissement , c ’est la justice des hommes qui prime . Barbarin s est trompe, il voulait dissimuler la pourriture de son institution ; il a eu des propos deplace notamment au sujet des couples homos lors du mariage pour tous, il avait signifie a la presse , que les parents homos etaient des pédophiles en puissance. La presse , lyonnaise ne l a pas lache d autant plus qu a l ere des reseaux sociaux l information circule vite . Lors de sa visite au Pape, je ne sais pas s il a fait un resume du livre « Sodoma » ,paru récemment , je ne sais pas s il a pu discourir sur les reportages diffuses aussi récemment sur les nones abusees dont certaines ont du avorter . Quoi qu il en soit , hasard du calendrier, le tout a ete devoile en même temps . La morale n est plus sauve , triste époque ou l on ne plus rien cacher, etouffer ! 


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 mars 13:57

      @mmbbb

      Pensez au lubrifiant


    • Clocel Clocel 21 mars 11:31

      Comment peut-on encore trimballer ces reliquats du passé !?

      Bon, cela dit, les tordus ne disparaîtront pas avec l’hypothétique disparition de l’église qui leurs servait de refuge, il faudra bien traiter d’une façon ou d’une autre les dérangés du bulbe.

      On n’en prend pas le chemin, j’ai même plutôt l’impression qu’ils étendent leur territoire de chasse sous couvert de progrès civilisationnel, on souffre d’une surreprésentation des invertis décomplexés qui ne supportent aucune limite.


      • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 12:24

        @Clocel

        La curie reine de l’incurie ...

        Les poubelles de l’histoire les attendent


      • Fergus Fergus 21 mars 11:46

        Bonjour, C’est Nabum

        Excellent billet d’humeur ! Entre le pathétique appel de Barbarin et la décision faux-cul du pape, l’Eglise, malgré des prises de parole de (feinte) compassion s’enferre dans son déni des agressions sexuelles commises par ses prélats. C’est consternant !


        • oncle archibald 21 mars 12:00

          @Fergus : « Excellent billet d’humeur ! »

          Non, un ramassis de contre vérités, tout simplement.


        • oncle archibald 21 mars 12:01

          @Fergus : un ramassis de contre vérités auquel vous prêtez la main.


        • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 12:24

          @Fergus

          Consternation certes mais incurie surtout


        • mmbbb 23 mars 08:48

          @oncle archibald et pourtant il a ete condamné .Etange réaction . Les cathos honnetes ont approuve le film « d Ozon Grace a Dieu » . Les cathos honnêtes regrettent que Jean Paul two n est pas nettoyer les ecuries d Augias . Le père Preynat voulut censurer la sortie de ce film . il se sentait diffame . Il fut déboute . Il croyait quoi le sodomite de service . Il y avait une volonte de cette institution de vouloir etouffer cette affaire . Grace a Dieu , serait l expression employee par Barbarin qui pensait que cette affaire allait etre classee sans suite puisque les faits etaient prescrits . Concomitamment un cure vient d etre condamne a six ans de prison ferme en Australie , Les affaires de pedophiles concernant l eglise ressortent depuis des annees , et oui mon gars , les personnnes osent porter plainte desormais, cela te defrise mais c est ainsi , on n est plus a l ere de ton bon vieux temps ou jadis rien ne se disait , ou cette institution exerçait une pression sur les esprits , ainsi la morale etait sauve . Le livre « Sodama » encore un livre de contre verite , les soeurs abusées , des contre verites Cela commence a faire beaucoup de contre verites en ce printemps . Ne serais tu pas de la secte de la Mouche du Coche , 



        • Gollum Gollum 23 mars 09:26

          @mmbbb & tonton...

          Concomitamment un cure vient d etre condamne a six ans de prison ferme en Australie

          Il ne s’agit pas d’un curé mais du cardinal Pell, ancien n°3 du Vatican, excusez du peu !

          Ce cardinal est cité dans le livre Sodoma, comme s’opposant à François qui voulait faire la lumière sur les affaires de pédophilie, et en outre, il accusait le Vatican d‘être envahi par un lobby gay. Alors que lui-même était pratiquant notoire, faisant partie de la paroisse (c’est l’expression consacrée). Pour faire plus hypocrite c’est fort difficile.

          Oui l’Église est rongée de l’intérieur. Certes ce ne doit pas être la seule institution et le monde politique est probablement bien gangrené aussi. On se rappelle le témoignage de Luc Ferry sur une chaine de télévision sur des vacances au Maroc pour satisfaire des penchants coupables de quelqu’un dont on n’a jamais su le nom..


        • oncle archibald 23 mars 23:54

          @mmbbb :

          Vous mélangez tout. Ais-je dit que je niais qu’il y ait jamais eu des cas de pedophilie dans l’église ? Le pape François a-t-il ou non reconnu et condamné de façon claire et nette de tels faits qui pèsent comme un fléau sur l’église catholique ?

          Ce qui se traite devant le tribunal correctionnel c’est ce que l’on peut reprocher ou non à Philippe Barbarin dans une affaire oú le père Preynat est accusé d’actes pedophiles très anciens qu’il reconnait lui même. Et le cardinal Barbarin dit qu’il n’a jamais cherché à cacher ou couvrir ces actes. Et là procureur de la république n’a pas trouvé qu’il avait commis des actes répréhensibles et n’a requis aucune condamnation tandis que la Juge du tribunal correctionnel a estimé au contraire qu’il était condamnable, mais pas trop quand même ce qui paraît curieux vu la gravité des faits reprochés, et elle lui a collé six mois avec sursis. Ses avocats qui paraissent très sûrs d’eux et des « droits » de leur client, ont fait Appel.

          Et le Pape n’a pas trouvé souhaitable de condamner le cardinal Barbarin avant que la justice rende un avis définitif. Imaginez qu’il ait destitué le cardinal ? Il était jugé déjà par sa hiérarchie, à quoi bon faire Appel de cette décision.

          Rien d’extraordinaire donc, et la mise à l’écart auto décidée par le cardinal avec vraisemblablement l’approbation du Pape François est une solution respectueuse des victimes du père Preynat et en attente d’une décision de justice définitive. Tout est donc parfaitement logique et sain, sauf aux yeux de ceux qui font un procès non pas à Philippe Barbarin mais à l’église catholique.

          Pourquoi pas mais alors pourquoi ne pas dénoncer l’éducation nationale qui compte aussi en son sein quelques enseignants pedophiles, et plus généralement les familles puisque c’est au sein de leurs propres familles que se trouvent le plus grand nombre d’abuseurs d’enfants.

          On en revient aux grands principes du droit Français : on poursuit et éventuellement on condamne une personne qui est soupçonnée d’avoir commis un délit, pas son frère ni sa sœur ni ses parents ni ses amis.


        • oncle archibald 21 mars 11:47
          • J’observe que le procureur, le ministère public, donc notre représentant au sein de l’institution judiciaire n’a pas cru possible ou n’a pas cru opportun de requérir la condamnation de Mgr Barbarin.

            La vice-procureure Charlotte Trabut a déclaré que « le ministère public ne s’oppose pas aux parties civiles, pas plus qu’il ne soutient mordicus les prévenus ». Il n’est pas là pour faire le procès de l’église catholique mais celui de Monsieur Philippe Barbarin et entend appliquer le droit.

            Il ne s’agit pas de « vengeance » ni de « compassion » mais de droit.

            La présidente du tribunal correctionnel de Lyon, Brigitte Verney, n’a pas suivi le ministère public. Elle a considéré que le Cardinal Barbarin avait contrevenu à l’article l’article 434-3 du Code pénal et l’a condamné à six mois de prison.

            Que dit l’article 434-3 du Code pénal ? Que « quiconque ayant eu connaissance » de ces abus sans en informer la justice « quiconque ayant connaissance » de ces faits doit les signaler « tant qu’ils n’ont pas cessé ».

          • Or les agressions du Père Preynat que l’on reproche au Cardinal Barbarin de ne pas avoir dénoncé alors qu’il n’était même pas en poste à Lyon au moment des faits, avaient semble-t-il cessé plus de quinze ans avant qu’il en ait connaissance.

            Il y a donc une des deux magistrats, soit la procureure, Charlotte Trabut, soit la Présidente du tribunal correctionnel, Brigitte Verney, qui s’est plantée.

            Imaginez vous un instant que dans l’ambiance de lynchage de l’église catholique actuellement en vigueur, le représentant de l’état et de la société aurait, par complaisance ou complicité avec l’église, pris le risque de couvrir les agissements du Cardinal Barbarin ? 

            Imaginez vous un instant que dans cette ambiance les avocats de Philippe Barbarin feraient appel de la décision du tribunal correctionnel s’ils n’étaient pas sûrs d’obtenir une décision contraire ? Qu’ils prendraient le risque d’aller chercher une deuxième baffe juste pour enfoncer encore davantage Philippe Barbarin et l’Eglise Catholique dans la merde médiatique ?

            Je crois que le Tribunal n’a pas jugé Philippe Barbarin mais la pédophilie au sein de l’Eglise, ce qui n’était pas l’objet de ce procès. Une fois de plus on a mélangé l’émotion très légitime de l’opinion publique, la douleur immense des victimes du Père Preynat, et le droit.

            Maître Jean-Félix Luciani, avocat de Mgr Barbarin a relevé qu’il "était difficile pour le tribunal de résister à une telle pression médiatique, avec des documentaires, un film qui sort la veille du procès« ..... »Ça pose de vraies questions sur le respect de la Justice", a relevé l’avocat.

            Oú avez vous vu que le Pape défende les pedophiles ? Qu’il ne soit pas meurtri et repentant que certains prêtres se laissent aller à commettre des actes pareils ?

          • Exigez vous que le ministre de l’éducation nationale démissionne quand un enseignant est accusé de tels actes ? Que l’inspecteur d’académie soit poursuivi alors qu’il n’a pas commis de délit ? En concluez vous que le Ministre et l’inspecteur d’académie sont des pédophiles ou des complices des pédophiles ?

            Pourquoi les plaignants ne se sont-ils pas adressés directement à la justice ?

          • Parce qu’ils savaient qu’ils ne pouvaient plus le faire étant hors delais, tandis que salir un évêque qui n’était même pas en poste au moment des faits ça permet de traîner l’église dans la boue sans aucune recherche d’un jugement équitable. Ça n’est pas au cardinal Barbarin qu’ils s’attaquent mais à l’église catholique de façon globale. En droit français ça ne peut pas aboutir. Seuls ceux qui ont commis des actes condamnables peuvent être condamnés.

            Et vous verrez que dans quelques mois on fera justice au cardinal Barbarin qui restera injustement sali à tout jamais, et autant que possible toute l’église catholique avec lui car le but du remue ménage médiatique auquel vous participez Monsieur Nabum est bien là : essayer d’abattre l’église catholique.


          • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 12:25

            @oncle archibald

            La séparation de l’église et de l’état

            Vaste fumisterie

            Ce procès est un enfumage de première


          • oncle archibald 21 mars 12:31

            @C’est Nabum : vous vous acharnez malgré les évidences, c’est tout à votre déshonneur.


          • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 12:33

            @oncle archibald

            Mon déshonneur fait ma fierté


          • oncle archibald 21 mars 12:39

            @C’est Nabum : votre fierté est d’être borné et sectaire, libre à vous.

            Vous étiez enseignant il me semble. Estimeriez vous admissible d’être considéré pedophile oú complice de pedophilie parce qu’il y a eu il y a trente ans quelques pedophiles au sein de l’EN ?


          • Fergus Fergus 21 mars 13:07

            Bonjour, oncle archibald

            Je note que vous avez cité l’alinéa 3 de l’article 434, mais que vous vous êtes bien gardé ce citer l’alinéa 1 qui dit ceci :

            « Le fait, pour quiconque ayant connaissance d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. »

            Cet article vise donc, expressément, celui qui se tait sur tout criminel encore en vie, ce qui est le cas de Preynat  !

            Une omission involontaire, sans doute.


          • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 13:31

            @oncle archibald

            Je me place du côté des victimes

            son silence complice fut lourd il me semble


          • oncle archibald 21 mars 13:40

            @Fergus : celui qui se tait sur tout criminel encore en vie ? Fichtre, il va y avoir embouteillage dans les tribunaux !

            En ce qui concerne le cardinal Barbarin et le père Preynat, il semble que les derniers actes délictueux du père Preynat remontaient à plus de dix ans lorsque les plaignants sont venus informer l’évêque de Lyon.

            Et si les plaignants étaient capables de faire cette démarche expliquez moi pourquoi ils ne sont pas tout aussi condamnables que Barbarin de ne pas avoir dénoncé ces agissements à la justice pour respecter l’article du code pénal que vous invoquez ? Celui qui se tait etc etc .... et encore davantage s’il est victime lui même !

            Cette affaire vise directement l’église par l’intermédiaire de Barbarin !


          • oncle archibald 21 mars 13:49

            @C’est Nabum

            Les juges d’appel diront si son silence était complice comme l’a estimé la juge du tribunal correctionnel ou s’il ne l’était pas comme le pensait la procureure qui a requis. Six mois avec sursis pour un délit de cette taille ? Elle ne devait pas être très sûre d’elle Madame la Juge pour prononcer une peine aussi clémente. Peut être comme beaucoup ne cherchait elle qu’à juger l’église en s’appuyant sur les médias, et non pas Philippe Barbarin en s’appuyant sur le code pénal.

            Tout le monde compatis avec les victimes, beaucoup moins seront compatissants avec Philippe Barbarin s’il est innocenté des accusations portées contre lui. Serez vous du côté de la victime dans cette éventualité ?


          • Fergus Fergus 21 mars 15:36

            @ oncle archibald

            « Elle ne devait pas être très sûre d’elle Madame la Juge pour prononcer une peine aussi clémente »

            Les magistrats répugnent à condamner lourdement des dignitaires de l’Eglise. Quant à être « clémente », la peine n’en est pas moins une reconnaissance de culpabilité, et c’est cela qui importait.

            « beaucoup moins seront compatissants avec Philippe Barbarin s’il est innocenté des accusations portées contre lui »

            Comment pourrait-il être innocenté ? Même lui a reconnu les faits. Ce qui est en cause est la lecture de l’article 234 et l’existence ou pas d’une prescription de ces faits.


          • Gollum Gollum 21 mars 15:41

            @oncle archibald

            Et si les plaignants étaient capables de faire cette démarche expliquez moi pourquoi ils ne sont pas tout aussi condamnables que Barbarin de ne pas avoir dénoncé ces agissements à la justice pour respecter l’article du code pénal que vous invoquez ? Celui qui se tait etc etc .... et encore davantage s’il est victime lui même !

            Il est absolument infect, et je pèse mes mots, ce paragraphe !

            Vous savez pertinemment que les victimes mettent des années avant de seulement oser en parler autour d’eux. Que vous vous serviez d’une absence de démarche de leur part pour soutenir votre poulain est une abjection totale.

            Mais de la part d’un soutien de Macron cela ne m’étonne guère.

            Poursuivons. Il ne s’agit pas de seulement Barbarin dans cette histoire, ce sont un bon paquet de prélats qui sont coupables, non seulement d’avoir couvert des faits sordides mais d’avoir pratiqué eux-mêmes.

            Bien évidemment la cause principale de ces désordres est la vertu de sainteté présenté aux prêtres, la fameuse vertu de chasteté. Seulement voilà. Il y a un proverbe célèbre qui dit : Qui veut faire l’ange fait la Bête, et c’est exactement ce qui arrive de façon collective.

            L’impossibilité de se marier et donc d’avoir des relations charnelles saines (comme dans l’Orthodoxie) entraine des pulsions qui essayent de se décharger là où elles peuvent. 

            Enfin, cet exigence de célibat attire tous les invertis potentiels, avec homosexualité non assumée et qui trouve ainsi dans l’Église une institution permettant de cacher ces pulsions. D’ailleurs toutes les histoires de pédophilie pour la plupart ont eu lieu sur des garçons et ce n’est évidemment pas un hasard. La dévalorisation du féminin par le catholicisme n’y est pas étranger non plus.

            Il vient d’ailleurs de sortir une vaste enquête (là, vous allez vous évanouir), intitulé Sodoma, qui suggère que 80 % des cardinaux sont des homosexuels, pratiquants ou non. Nul doute que cet ouvrage est appelé à devenir un best-seller, ternissant un peu plus une institution vieillotte qui commence à avoir une image qui se craquelle de plus en plus.

            Je ne parle pas non plus des réseaux de prostitution de nonnes et religieuses en Afrique et autres pays défavorisés (voir reportage Arte). Et même en Europe.

            Sur la tendance du catholicisme à favoriser l’homosexualité j’en avais parlé ici-même bien avant de savoir que ce bouquin venait de sortir. Les raisons en sont multiples : une dévalorisation du féminin, mais en même temps l’exaltation des vertus féminines de soumission, d’obéissance, de refus du savoir (ou du moins sa dévalorisation), le tout accompagné d’un paternalisme évident..


          • oncle archibald 21 mars 16:00

            @Fergus : quels faits ? Ceux commis 24 ans auparavant ? Par un homme qui à priori n’a pas récidivé depuis p^lus de 10 ans ?

            Voila ce qu’à dit à la justicee Philippe Barbarin : « Je n’ai jamais, ô grand jamais, cherché à cacher ces faits horribles. Et encore moins à les couvrir. Qu’on parle d’une erreur d’appréciation, de jugement, discutons-en, mais couvrir de telles choses, non ».

            Ce qu’il reconnait c’est une faute morale, pas une faute pénale qui consisterait à cacher intentionnellement les faits délictueux du père Preynat.


          • oncle archibald 21 mars 16:10

            @Gollum :

            Barbarin n’est pas « mon poulain » mais je trouve honteux le lynchage d’un homme qui arrive dans cette sordide histoire 24 ans après les faits délictueux, lynchage qui ne le vise pas lui mais à travers lui l’ensemble de l’institution ecclésiale.

            Or c’est de son procès à lui que l’on parle, et je rappelle la gravité des fausses accusations en matière de pédophilie et leurs conséquences parfois dramatiques.

            Un exemple ? https://www.liberation.fr/france-archive/1997/07/12/un-prof-un-eleve-un-soupcon-et-un-suicide-bernard-hanse-n-a-pas-supporte-les-accusations-d-attouchem_211006.

            Je ne doute pas que vous eussiez aimé que Barbarin utilise la même méthode que Bernard Hanse. Un curé de moins c’est toujours autant de gagné non ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 21:11

            @oncle archibald

            Il a dissimulé

            C’est acté


          • oncle archibald 21 mars 22:07

            @C’est Nabum :

            La cour d’appel le dira, ne présumez pas de sa décision.


          • C'est Nabum C’est Nabum 22 mars 07:20

            @oncle archibald

            Vous le faites sans doute exprès

            La cour d’appel est une instance qui n’est pas compatible avec la doctrine de la rédemption et du pardon

            Pour un homme d’église la première décision aurait du suffire


          • Gollum Gollum 22 mars 08:55

            @oncle archibald

            Il n’y a pas lynchage. Tout de suite la dramatisation. D’autre part la peine est légère.

            mais à travers lui l’ensemble de l’institution ecclésiale.

            C’est bien ce qui vous gêne dans le fond. Qu’on ose s’attaquer à la « Sainte » Église, votre Mère.

            C’est amusant d’ailleurs, si elle était si sainte que ça, quelle nécessité ont nos prélats de vouloir occulter les faits ? Puisqu’il s’agit de fautes humaines, l’institution devrait rester immaculée non ? Donc si les prélats veulent couvrir leurs curés défaillants c’est que c’est bien l’institution elle-même qui est fautive. Fautive de par la façon qu’elle a de mettre en avant la chasteté, de favoriser une homosexualité latente alors qu’elle est officiellement homophobe, etc...

            L’occultation des faits par les prélats est l’indice même qu’ils sentent bien que c’est sur l’institution ecclésiale que ces faits, d’ailleurs fort nombreux, font courir un danger de taille.

            Et vous-même sentez bien le danger puisque vous essayez de blanchir l’institution en arguant qu’il s’agit de cas isolés et qui ne concernent que les personnes.

            Sur le cas Hanse. Vous faites de l’amalgame grossier pour essayer de noyer le poisson ça ne prend pas. Quant à votre dernière phrase elle ressort du procès d’intention, c’est minable.


          • mmbbb 23 mars 09:00

            @oncle archibald ces deux institutions censees apporter une regle d education ont failli . Outre le fait que l EN n est pas su préserver les eleves des enseignants pedophiles , elle met sous le boisseau les violences scolaires . C ’est un secret de polichinelle mais ces violences sont une plaie et un frein a l epanaouissement de beaucoup d eleves . Mais c est une regle generale en france de vouloir etouffer les affaires. Je n ai guere de respect pour ces deux institutions puisque j ai fréquenté les deux . Cette societe part en couille vraiment.. 


          • popov 21 mars 12:17

            Où mettre le goupillon ? Le titre est mal choisi.

            Si le titre avait été « Où devraient-ils se mettre le goupillon ? », j’aurais pu suggérer un élément de réponse.


            • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 12:25

              @popov

              le sous entendu est patent


            • popov 21 mars 12:26

              Ceci dit, laissons faire la justice. Tant que l’accusé n’a pas épuisé tous les recours possibles, la présomption d’innocence existe. La loi est ainsi faite.

              Mais s’il est coupable, il le sait, et il sait aussi que plus il utilise les recours légaux, plus l’indignation sera grande s’il est finalement reconnu coupable.


              • C'est Nabum C’est Nabum 21 mars 12:32

                @popov

                Que penser alors de son message évangélique avec pareil recours à la procédure ?


              • popov 21 mars 12:44

                @C’est Nabum

                Je ne sais qu’en penser puisque je ne sais pas s’il est coupable ou non.
                Et si on tranchait le cou du pédocriminel, celui qui s’en est pris à des enfants, j’hésiterais entre « ça en fait un de moins en plus ! » ou « ça en fait un de plus en moins ! ».


              • oncle archibald 21 mars 12:44

                @C’est Nabum : c’est vrai, il aurait dû tendre la joue gauche après avoir pris injustement une gaffe sur la joue droite ....

                Et on l’aurait accablé derechef ! Vous voyez bien qu’il est coupable, il n’a même pas fait Appel alors qu’il prétendait être innocent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès