• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Paganisme contemporain : le problème que se posent les baptisé(e)s dans le (...)

Paganisme contemporain : le problème que se posent les baptisé(e)s dans le monothéisme

Dans les milieux païens, la question se pose régulièrement de ce qu'il faut faire, quand l’Église nous a baptisés (d'autres rituels ont opéré dans les autres monothéismes). La plupart du temps, les gens se disent que de renier leur « foi » « natale » indésirable, suffit. Potentiellement, en fait. Car aucun monothéisme n'admet l'apostasie, bien que les apostats existent.

 


"Va te faire foutre ! Je suis un païen !"
Un mème circulant dans les milieux païens.

 

Concernant l’Église, une étape supplémentaire consiste à demander à votre évêché, de vous rayer des listes de baptêmes. Néanmoins, vous n'aurez jamais aucun retour à ce sujet : l’Église n'a aucune charité pour une telle demande, du moins de charité connue à ce jour. Il n'y a pas à proprement parler d'excommunication, pas du tout, cela n'existe pas comme ça. Et vous avez beau pérégriner en tant que païen, rien n'y fera.


Petits arrangements entre païens et monothéistes

À ce stade, bien des païens relativisent logiquement, en se disant que dans les premiers temps chrétiens, les païens ont toléré ce nouveau dieu parmi d'autres. À Rome, cela a toujours existé avec les juifs, bien avant les chrétiens. Au fond, il n'y aurait que les monothéistes, que les autres dieux gêneraient : ils ont même fini par le démontrer allègrement en saccageant et massacrant moult païens … mais enfin, les Nordiques auraient fondus des marteaux de Thor dans les mêmes moules que des croix chrétiennes, en quinconce, pour ne pas perdre de métal, ou bien les Chinois auraient très tôt intégré la Bible dans leurs bibliothèques à titre culturel et « au cas où » surnaturellement, tout en dialoguant avec les connaissances jésuites, par exemples. Enfin, des symboles païens entourent toujours le rituel du baptême, on pourrait donc réinterpréter le baptême ainsi à son compte, rétrospectivement, pour païen. Comme disait Simone Weil, finalement : « Les chrétiens sont de mauvais païens, convertis par un mauvais juif. » Tout ceci s'avère bel et bon, à se vouloir dans une démarche d'apaisement interreligieux et spirituel.


Questionnements

Parfois néanmoins, on peut se demander si ces païens ne cherchent pas à être plus indulgents que l'indulgence hébraïque (après moult colères jalouses toutefois, en s'excluant des communautés d'accueil), plus aimables que l'amour christique (après moult émois fielleux toutefois, et jusqu'aux saccages et massacres), plus cléments que la clémence islamique (après moult fiels et guerres, aussi). (En somme, les monothéistes ne font gentils, qu'une fois qu'ils ont intimidé, à te soulager perversement en te proposant « enfin » leur bien-être problématique.)

Pire encore : dans l'ordre spirituel, bien que pour les païens « le diable » fasse rire, qu'il ait l'allure paillarde du dieu Pan, sorcière d'Akerbeltz, ou bien occulte de Cernunnos … bien que, donc, les païens n'aient rien à craindre spécifiquement, et encore moins à diaboliser en retour les monothéismes (ce qu'ils font parfois singulièrement en satanistes) … et bien, il se trouve que les païens ne peuvent pas méconnaître les influences spirituelles. En l'occurrence, la théurgie (magie divine) monothéiste. Les sorcier(e)s plus que tous les autres, y ont une sensibilité, il faut dire. À partir de là, l'apostasie, même suivie d'un courrier à l'évêché annonçant cette apostasie non-suivie de retour, ainsi que les relativisations concernant les échanges interculturels païens-monothéistes en vue du dialogue interreligieux, deviennent problématiques. Les monothéistes n'ont aucune indulgence, charité ou clémence, pour cela.

Il s'agit de retrouver les forces vitales qui, nous le verrons, passent par la sexualité. Le pape François a beau récemment avoir déclaré que « la jouissance est divine », cette remarque s'avère éminemment spécieuse, dans le contexte des mortifications, des contritions et des abstentions. Dans leur théologie, originairement, le péché reste cause d'une telle jouissance. Dire alors que « la jouissance est divine », cela revient à exalter le peccatisme (l'idéologie du péché).


Le baptême monothéiste

Lorsqu'un enfant naît, il quitte les eaux maternelles pour les terres, les airs et les feux communs. L'existence des eaux demeure diversement, arrière dans le souvenir inconscient, mais aussi alentour et surtout en dessous dans les rivières, les étangs, les lacs, les fleuves, les mers et les océans, en partie pour l'hygiène et évidemment la survie (cela éclate dans la fiction à caractère monothéiste, Dune). Voilà pourquoi « la Femme », comme symbole, se vit largement associée à la Terre-Mère. Cette terre maternelle, néanmoins, ne correspond pas seulement à un giron : autant elle peut protéger, ce qu'elle fait pour l'enfantement, autant elle peut dévorer, et cela se passe lorsque l'on se noie, ou que l'on ne parvient plus à sortir d'une cavité dans laquelle on sent que la Nature nous condamne a mourir. Ainsi va la vie, la mort n'a rien d'opposée à la vie : elle en participe naturellement.

Mais, lorsque les monothéistes (chrétiens) choisissent de baptiser un enfant, ils opèrent une opération singulière. Ils usurpent les eaux naturelles par les eaux « surnaturelles » bénites. En vérité, hélas, cela vaut même pour d'anciens mystères baptismaux, précédant les monothéismes. Mais les chrétiens l'ont récupéré et mondialisé. Nous verrons après les situations juives et musulmanes, qui ont des accointances relatives.

Lorsque l'enfant se trouve baptisé par les chrétiens, l’Église se positionne en « Saint Mère l’Église ». Cette « Sainte » « Mère » d’Église … à savoir cette institution sanctifiée par elle-même, quoique la tradition s'en justifie des paroles de Jésus à Pierre, sans apport explicite : « Pierre tu es pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église … » (les protestants s'en frottent les mains, et pourtant ils continuent de baptiser largement … ) … eh bien, cette sainte mère d’église rejoue une naissance, dite symbolique ou religieuse. Mais cette (re)naissance aide-t-elle en vérité ?

Quand l'enfant sort des fonds baptismaux, bien que cette sainte mère d'église ait imité l'accouchement maternel naturel, et bien qu'elle prétende apporter l'enfant « au Père éternel » … elle ne fait concrètement qu'introniser l'enfant dans sa communauté gironnante, en sein d'un espace lui-même régulièrement gironnant, en plus du giron familial naturel gironné par l'espace communautaire. Cet espace communautaire, avant tout, s'étend en tant que sainte mère d'église, avec un père absent, quoique présent par le truchement de son fils sur la croix et du prêtre … autant dire des frères ou quasi-frères entre enfants du dieu, quoique Jésus l'aurait incarné dans la légende.


Vérité symbolique

Autant dire alors, que l'opération du baptême consiste en une usurpation de la Nature, en vue d'une démarche régressive, de retour au sein … un sein qui passe toutefois pour « ouvert et libre », dans la mesure où son giron correspond à l'espace communautaire … espace communautaire composé d'autant de baptisés, donc espace communautaire lui-même régressif. Il s'agit là d'une société utérine, intrinsèquement pré-sexuelle en cela : dans ce ventre artificiel, embryons symboliques et religieux, nous n'avons rien de pubertaires et encore moins d'adultes, enfants du dieu.

À ce point, la comparaison avec les deux autres monothéismes s'avère possible. Les deux autres monothéismes n'utilisent pas d'eaux baptismales, en quoi ils ont plus de valeur, mais les juifs s'en prennent directement au prépuce à connotation sexuelle, tandis que les filles voient tout de même leurs pieds trempés dans l'eau … en souvenir de l'accueil d'étrangers … et se trouvent donc accueillies comme des étrangères dans la communauté judaïque. Cette singularité d'une exclusion communautaire reste sexuellement privative, quoique la plupart finiront bien par se marier …
Quant aux musulmans, ils doivent aussitôt imprégner le subconscient du nouveau-né en récitant l'appel à la prière dans son oreille droite, et le début de l'office religieux dans son oreille gauche, tout en pratiquant régulièrement la circoncision des garçons et un moindre sacrifice pour les filles : deux moutons pour les garçons, un pour les filles … Ainsi, dans l'ensemble, tout advient de sorte à minorer la sexualité, de sorte à pré-sexualiser voire à dé- ou in-sexualiser la personne, au moment de son accueil dans l'espace communautaire, au profit du dieu. Le mouton lui-même, passe de vie à trépas, dans une récupération inversées des rites païens, le mouton évoquant Pan.

La névrose religieuse a une réalité. À savoir que, de mêmes que les eaux baptismales, des pratiques eurent lieu avant les monothéismes au sein des ritualismes divers. Ils ont le même caractère névrotique. Ce texte ne vise aucune religion spécifiquement, quand néanmoins les monothéismes dont surtout chrétien, ont quasiment universalisé ces pratiques. Le sexe effraie et, pire, la maturité réelle effraie les autorités.


En résumé

Récapitulons : les chrétiens usurpent la maternité, prétendent consacrer auprès de leur prétendu être suprême, mais ne font que rejouer artificiellement la nature, à faire régresser. Les juifs et musulmans, ainsi que quelques autres rites plus ou moins aqueux anciennement et alentour, font régresser de même, parfois en pratiquant des mutilations corporelles. Nous avons parlé de la circoncision des garçons ; il y a les pratiques d'excision des femmes, hors monothéismes. Dans l'ensemble, il y a velléité de dé- voire d'in-sexualisation, névrotique. Castrations masculines et féminines, infantilisations.Il n'y a que votre vœu ultime pour vous permettre de surmonter cela si vous le voulez et, au pire, des formes de rituels. Les monothéistes n'ont aucune indulgence, charité ni clémence, pour votre apostasie.


Solutions psychomagiques, pour les intéressé(e)s

Pour résorber ce qui concerne les murmures aux oreilles dès l'origine, j'invite à passer quelques heures rituelles dans un endroit particulièrement silencieux : le sommet d'une montagne ou une profondeur caverneuse, lors d'une nouvelle lune. Aucun mot ne devra sortir d'aucune bouche, si des passants s'expriment proches de vous le rituel échoue.

Pour résorber le baptême chrétien, j'invite à reprendre un bain sacral lors d'une nuit de nouvelle lune, en insistant particulièrement sur l'ambiance terreuse, aérienne et enflammée, en se laissant ainsi sécher, seul(e) et nu(e) : le bain doit rester bref. Il ne faut pas hésiter à se salir de poussières ou de sables terreux, quitte ensuite à prendre une douche. Les mêmes démarches peuvent être utilisées, quand un autre rituel fut aqueux – les pieds trempés des filles juives.

Pour ce qui concerne les mutilations sexuelles, même cicatrisées heureusement après le temps, j'invite à réaliser un organe sexuel intègre, en argile, évidemment de votre propre sexe, lors d'une nouvelle lune. Il faut voir les moules de clitoris qui existent aujourd'hui, par-delà la vulve. Durant toute la durée de fabrication, il faudra méditer le moment de votre circoncision voire excision. Enfin, à terme, une fois sèche, il faudra conserver la pièce obscène en lieu sûr. Seul au jour où vous vous rendrez compte que vous avez oublié que vous l'aviez laissée là, vous pourrez vous en débarrasser (si seulement vous retombez dessus ... ). En tant que souffrance corporelle, il s'agit du rituel le plus complexe à réaliser.


L'eau de vie, l'eau de la vie

Alors enfin, évidemment, l'eau reste nécessaire à la vie. Ici gît toute la malignité monothéiste, notoirement chrétienne, elle qui rendit saillante et prégnante la peur du Malin, sans surprise, pour détourner l'attention d'elle-même vers un épouvantail, ancien dieu tel que Pan, Cernunnos ou Akerbeltz.

 

 

_________________________________


Moyenne des avis sur cet article :  1.62/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • Tout est affaire de chair et de symbolisme. Lire Annick de Souzenelle qui a réussi à intégrer la chair et l’esprit. On lui reprocha longtemps son paganisme. Les chrétiens échant allergiques au caractère sein bol hic (pour ceux qui ne supportent pas le lait.. Et cette alliance des contraires est parfaitement représentée dans l’arbre séphirotique. L’arbre étant le phallus (monothéisme, l’échelle de Jacob) et les branches et feuilles les anges ou démons païens (astrals). https://www.youtube.com/watch?v=Zojgb3FhZ2E. Une vidéo parlera mieux.. Désolé pour les publicités.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 13:03

      Disons que le syncrétisme est aussi un saint-crétinisme, ou qu’il peut y conduire très vite.


    • non, il ne s’agit pas de syncrétisme, mais de synchronicité. Ou l’alliance de opposés. 


    • Je vous offre un diamant et vous le jetez comme une boîte de coca-cola...


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 13:46

      Alors, non seulement je n’ai rien jeté du tout comme rien du tout à mettre en garde, mais en plus les synchronicités ne concernent que ceux à qui elles adviennent. Sinon cela s’appelle une inflation psychique ou, plus communément, une mégalomanie.


    • @Mervis Nocteau Pas du tout, c’est le contraire même de la mégalomanie puisqu’l s’agit d’abdiquer en délaissant notre égo et nos illusions pour accueillir le divin en nous... C’est parce que nous prenons conscience humblement que nous ne sommes rien (ou rempli d’illusions, la Caverne de PLATON), un verre vide : qui se remplit de DI VIN.  Ni verticalité (monothéisme) ni horizontalité (paganisme. Mais la croix. VERTICAL ET HORIZONTAL.

       


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:09

      Que vous chérissiez vos synchronicités est une chose, que vous les validiez collectivement en est une autre.


    • Gollum Gollum 7 octobre 14:20

      @Mervis Nocteau

      les synchronicités ne concernent que ceux à qui elles adviennent. Sinon cela s’appelle une inflation psychique ou, plus communément, une mégalomanie.

      Exactement. En avoir trop est le plus sûr indice d’une con-fusion entre le Soi et l’ego. D’où inflation psychique et mégalomanie qui sont les caractéristiques de la Mélu même et surtout quand elle prétend le contraire comme plus haut.

      Une personne qui a eu de vraies synchronicités ne les partagent quasi jamais, parce que cela relève du sacré et de l’intime. 

      Or Mélu les prostitue en les balançant à tout le monde pour bien évidemment en recevoir le bénéfice immédiat mais galvaudé d’une pseudo-élection divine. 

      Alors elle nous dira qu’elle est anonyme ici car sous pseudo. C’est de l’enfumage car on sait pertinemment que l’ego s’identifie plus ou moins même avec un avatar anonyme. 

      Quelle importance en effet de s’appeler Mélusine ou un autre nom ? C’est toujours la même personne quoi qu’il advienne.


    • @Mervis Nocteau je ne valide rien. Mes messages passent toujours. 


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:23

      Il y a des prostituées divines, dans le paganisme, mais elle n’est d’aucune tradition, le syncrétisme bat les cartes de toutes les traditions à les artificialiser.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:26

      Je répondais à Gollum, mais quand je lis ça « je ne valide rien. Mes messages passent toujours », c’est comme de dire que tout le monde vous reçoit. Vaste délire.


    • @Mervis Nocteau Non, je les vérifie (Gollum est là pour jouer les correcteurs,...bien utile).,... C’est ma part objective. Pied sur terre et le nez dans les étoiles. Et mon devoir est de transmettre... 


    • @Mélusine ou la Robe de Saphir. Pas fait exprès 33ème commentaire...


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:35

      C’est votre part totalitaire comme un monothéiste. Vous n’acceptez pas qu’on puisse vous refuser.


    • @Mervis Nocteau Les synchronicité surtout celles qui peuvent intéresser le monde, doivent être transmises. ET vérifiée rationnellement. Comme le disait Freud. Un rêve qui n’est pas analysé ou dont on ne garde ou (laisse) pas une trace est comme une lettre qui reste fermée.


    • @Mervis Nocteau

       Non, mes échanges hier avec Gollum ont démontré que j’accepte quand je me trompe. Et pour le moment nous somme à 50/50. Un jour Jung en entretien avec Freud a dit : dans quelques minutes un meuble va craquer....il y a eu un craquement. Freud s’est enfui... C’est à peu près à ce moment que date leur rupture.


    • Gollum Gollum 7 octobre 15:05

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Rationnellement les vôtres ne tiennent pas la route.

      Comme celle sur ce fil où vous vous extasiez : Oh j’le fais pas exprès c’était le commentaire 33... (avec un air de Ste Nitouche)

      Sans intérêt aucun et d’un ridicule achevé. Mais vous êtes bien la dernière à vous en apercevoir.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 15:05

      Écoutez, pour moi, vous êtes libre de commenter.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 15:18

      Maintenant, pour quelqu’un qui critique allègrement la paranoïa des temps (Mélusine), elle est allègrement dans un autre genre de paranoïa (monothéiste).


    • @Gollum Continuez, j’adore...


    • @Mervis Nocteau
       Non, mais la mémoire akashique : si... 


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 15:36

      Vous êtes un fleuron des temps syncrétiques modernes.


    • @Mervis Nocteau Mon deuxième troisième prénom est Flore (avatar, Botticelli) et nous somme le jour de la belle de nuit. Cette date du 7 octobre est pour moi FATIDIQUE. En Belgique nous avons un gouvernement VIVALDI. Les quatre saisons,... les quatre régions. Et l’IRIS est le symbole de Bruxelles. Mon père Jena est né le jour de la sainte Flore. Etrange nom,...ETRE ANGE,... 


    • Amusant : Jean pour JEAN.  Et oui, les pères au début c’est toujours gênant.... Après on s’habitue... Bye Bye Mother...


    • Super Cochon 7 octobre 19:35

      @Mervis Nocteau
      .
      .
      Les Rituels de circoncision des Juifs et des Musulmans sont des mutilations sexuelles primitives qui devraient être interdite par la loi ! ........ alors , arrête de t’attaquer aux mêmes , ai un peu de courage , pointe du doigt ceux qui nous emmerdent !
      .
      .
      .


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 19:38

      @Super Cochon. Relis l’article, coco.


    • Lire : étant...à la place ,échant... Et CHANT. 


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 13:04

        Après la surprise, on avait compris, en s’amusant du lapsus. Voir avec léchant, quand vous parlez de phallus ...



        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 13:52

          Ces façons de ne pas arrêter de parler de hell (enfer) et de God (dieu grand D) sur fond de terreur et de mort pures, sont des diabolisations délirantes typiquement de parano monothéiste, en l’occurrence chrétienne.


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 13:53

          Après, je ne dis pas, dans son genre, ce film est peut-être sympa, faut aimer jouer avec le dégoût.


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:13

          Quand on pense que les Anciens Nordiques étaient avant tout des paysans ! des paysans qui savaient se défendre, mais des paysans, des hommes du pays, des hommes de la terre ... et vous voulez vous fier à Hollywood pour vous vendre de la testostérone viking affreuse en prenant cette partie contemporaine, pour le tout ancien ? Hahahahahahaha !


        • Laconique Laconique 7 octobre 14:25

          @Mervis Nocteau

          Valhalla rising est un film virulemment anti-chrétien. Les chrétiens sont représentés comme des abrutis bornés et sanguinaires, dénués de charité et d’espérance. Le héros est un païen, noble, viril, hiératique. Tout Hollywood est férocement anti-chrétien, anti-catholique surtout. Des choses ont été écrites là-dessus, renseignez-vous.


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:29

          Ah oui, d’accord, mais je ne suis pas fan de ces mises en scène, d’accord. Bon. Vu le protestantisme américain (dont je ferai un article un jour, avec ses influx vaudous et nord-amérindiens) on peut comprendre l’anti-catholicisme au moins. Mais les seuls articles l’accusant de satanisme, sont des articles rédigés par des criss d’hystériques-paniques de côlice d’hostie ... ou bien leurs supôts humanitaires antipédophiliques fanatiques qui voient de la pédophilie partout sauf dans leur substrat chrétien, donc encore à se chercher des épouvantails partout ailleurs sauf en eux-mêmes smiley


        • Gollum Gollum 7 octobre 14:43

          @Laconique

          Les chrétiens sont représentés comme des abrutis bornés et sanguinaires

          Ben certains ont bien été comme ça. Sinon faudra m’expliquer comment Hypatie a fait pour se retrouver démembrée... parce qu’elle gênait le christianisme naissant d’alors..

          dénués de charité et d’espérance.

          Mais oui, la bonne vieille image d’Epinal que vous continuez à gober alors que les études modernes (voir Mac Mullen) l’invalident totalement..

          Tout Hollywood est férocement anti-chrétien

          Mais oui, Ben Hur film anti chrétien... Tous les films d’Hollywood qui brossent les chrétiens dans le sens du poil sont légion...

          Moins maintenant sans doute car le christianisme est en train de passer de mode.

          Des choses ont été écrites là-dessus, renseignez-vous.

          Comme on sait pertinemment que vous ne lisez que la prose militante chrétienne permettez que l’on soit dubitatif...


        • Gollum Gollum 7 octobre 14:45

          @Laconique

          Du reste, votre vision est fondamentalement paranoïaque comme il se doit avec un chrétien.

          Le monde est sous l’emprise de Satan et Satan veut la peau des chrétiens car eux sont saints, dans le vrai, etc, etc....

          On connait la musique. smiley


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:55

          Oui. Après c’est très spécial, l’appel au « message originel ». On veut prétendre qu’au fond, le monothéisme, ce n’est pas « ça ». Avec le judéo-islamisme, c’est plus compliqué de s’en défendre puisque les textes sont régulièrement clairs quant aux possibilités de s’en prendre à autrui. Jésus est plus ambigu, et néanmoins il en appelle au judaïsme sans autre forme de procès, étant venu explicitement pour « la maison d’Israël » dans les évangiles. Les chrétiens ne sont pas à une contradiction près, c’est ce qui fait tout leur charme.


        • Laconique Laconique 7 octobre 15:37

          @Gollum

          Vous m’avez avoué un jour ne pas vous intéresser au cinéma. Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Il ne s’agit pas de complots occulte, il s’agit des thèmes explicites. Et ce n’est pas afin d’imposer le satanisme au monde, c’est beaucoup plus simple : il s’agit de donner au public ce qu’il veut, c’est-à-dire des émotions fortes. On trouve la même chose dans le hard rock. Highway to hell, ça vous dit quelque chose ? Vous me reprochez d’être un littéraire, mais vous c’est le contraire, vous n’êtes pas du tout esthète, vous n’avez pas la sensibilité des thématiques implicites, des connotations, des réminiscences entre différentes œuvres, etc. Vous ramenez tout à des luttes idéologiques frontales.


        • Gollum Gollum 7 octobre 16:15

          @Laconique

          Pas compris grand chose à votre post qui part dans tous les sens.. On ne voit pas trop où vous voulez aboutir.

          il s’agit de donner au public ce qu’il veut

          Ben oui. Jamais dit le contraire. D’où Ben Hur pour plaire aux chrétiens car il y a un public chrétien. Et aux US le christianisme c’est loin d’être peanuts..

          D’où Bolsonaro au Brésil pour les mêmes raisons. Et Trump aussi en bonne partie pour les mêmes raisons, élu par le pays rural et arriéré resté fidèle à la Bible..

          And so what ? (puisque vous kiffez l’anglais par esthétisme)

          Donc y en a par pur esthétisme qui veulent de l’enfer ? 

          Et alors ? smiley C’est censé montrer quoi votre remarque ? Encore une fois je ne vois pas où vous voulez aboutir.

          Vous ramenez tout à des luttes idéologiques frontales.

          Elle est bien bonne. C’est vous le manichéen. Pas moi. Et du coup vous me voyez à l’image de vous-même comme un manichéen. 

          Moi-même il m’arrive de passer de l’infernal au céleste régulièrement. J’ai visionné Covenant sur C8 il y a peu, film bien sanguinaire, et je passe aussi vite à son contraire, des trucs bien angéliques, d’ailleurs dans le but tout à fait conscient de ma part d’aboutir à un équilibre. Et quand il y a trop d’angélique un bon film bien angoissant me remet d’aplomb. De la même façon je passe allègrement de JS Bach à Led Zeppelin aux sonorités beaucoup moins évangéliques..

          Puisque vous êtes un littéraire c’est William Blake qui avait bien compris ce genre de chose. 


        • Laconique Laconique 7 octobre 17:05

          @Gollum

          Je dis que le cinéma n’est pas anti-chrétien par idéologie, mais par essence, parce qu’il agit sur les émotions, les sens, et que les émotions les plus fortes sont la peur et le désir (Fear and Desire, Kubrick), or le christianisme authentique nous libère de ces émotions et qu’il est donc irreprésentable. Par ailleurs le christianisme n’est pas moral, vous le ramenez toujours à cela, mais comme je vous l’ai dit mille fois les mots Bien et Mal ne sont quasiment jamais employés dans le Nouveau Testament, ce sont d’autres instances qui sont convoquées (« l’Esprit », la « Vie », le « péché », etc.). Enfin, nous avons eu cette conversation le 9 août 2019 à propos de l’article Quand le christianisme fait son cinéma. Je vous transcris mon premier commentaire, auquel je ne change pas un mot :

          « Christianisme et cinéma sont antinomiques et le seront toujours. Le cinéma agit sur l’émotion, le sentiment, le christianisme concerne l’être et l’existence. Il n’y a aucun bon film chrétien et il n’y en aura jamais. Au mieux, ce sont des images d’Épinal (Zeffirelli). Par contre, il y a pléthore de films d’horreurs et satanistes, souvent très bons. Le medium détermine le contenu. Quand on agit sur les images et les sons, on touche la partie de l’être sensible aux images et aux sons, et pas au-delà.

          L’art est foncièrement immoral. Les diatribes de Platon dans La République ou de Rousseau dans la Lettre à d’Alembert sur les spectacles n’ont jamais conduit à la production d’œuvres d’art morales de qualité, c’est antinomique. Or le christianisme se situe encore au-delà de la morale, au niveau de l’Être, qui est existentiel et invisible. Il faut prendre conscience de cette antinomie fondatrice, sinon on est condamné à l’erreur et à la confusion, et in fine à l’effacement de l’essence même de la Révélation chrétienne. »

          Vous aviez répondu, j’avais répondu, on ne va pas refaire le match, ce n’est pas le sujet de l’article de Mervis Nocteau.


        • Et hop ! Et hop ! 7 octobre 18:00

          @Laconique

          Regardez « Satan à Hollywood », c’est un recueil de très nombreux extraits de films anti catholique.

          https://www.amazon.fr/Satan-à-Hollywood-christianophobie-cinéma/dp/B01HE0185E


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 octobre 18:39

          @Mervis Nocteau

          En ce moment, en France, les contradictions des chrétiens, revivifiées par leur hiérarchie les conduit à se faire complices des fidèles de l’islam qui massacrent à Charlie Hebdo et en de nombreux autres endroits. Je ne trouve pas ça « charmant ».


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 19:40

          @Pierre Régnier. Oui, c’est justement à cause de la nature du baptême. A force d’être gironné, on n’est devenu un petit bichon. Et moi qui croyais qu’après JB, Jeez était venu mettre le feu, n’en déplaise à @Laconique.


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 19:41

          * on est devenu


        • Gollum Gollum 8 octobre 09:03

          @Laconique

          on ne va pas refaire le match

          Non. D’autant plus que vous l’aviez perdu.


        • https://cartes-voyance.fr/la-voyance-divinatoire/les-72-anges-de-la-kabbale/  chacun peut calculer son ange est des démons en fonction de sa date de naissance ;


          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 13:48

            Je vous parle de paganisme, et déjà auparavant vous me parlez d’ésotérismes monothéistes, avec leurs fatras et armadas certainement pas païens. Ce n’est pas parce que des symboles sont parfois les mêmes, qu’ils ont la même portée ni le même sens, etc. mais il y a des notions qui sont lourdement chargées, telles que celles que vous employez, en « plus-value » monothéiste. Aussi puis-je volontiers mettre en garde contre le syncrétisme, saint-crétinisme.


          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 13:56

            Les archétypistes et autres grands comparatistes de l’humanité, comme tous sondeurs, créent des moyennes, pas des variétés culturelles, a fortiori pas traditionnelles. Au hasard, et dans son genre monothéiste, René Guénon, mais aussi Carl G. Jung. Moi, ça fait un moment que je vous conseille de lire James Hillman, auteur, entre autre, de the Dream and the underworld, ainsi que de le Polythéisme de l’âme.


          • Gollum Gollum 7 octobre 14:10

            @Mervis Nocteau

            Au hasard, et dans son genre monothéiste, René Guénon, mais aussi Carl G. Jung. Moi, ça fait un moment que je vous conseille de lire James Hillman, auteur, entre autre, de the Dream and the underworld, ainsi que de le Polythéisme de l’âme.

            Vous semblez vouloir une opposition radicale entre mono et poly théisme. Si cette opposition est assez radicale en effet en Occident elle ne me semble pas fondamentale en vérité. L’Hindou est à la fois poly et mono théiste.

            Je suis d’accord que l’âme est spontanément polythéiste. Mais l’esprit est tout aussi spontanément monothéiste. Même dans le monde moderne la recherche de l’Un est une constante que ce soit en philosophie ou dans les sciences à travers la recherche d’une théorie physique unique unissant monde quantique et RG d’Einstein.

            En fait le monothéisme occidental est une pathologie du Un. D’où la coercition qui lui a été longtemps associée. L’incapacité à supporter les points de vue différents.

            Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’Unité. Et donc une vision saine du Un qui laisse sa place à la multiplicité.

            Guénon n’est pas du tout dans cette pathologie du Un puisqu’il valorise toutes les traditions spirituelles...

            C’est bien la raison profonde pour laquelle il a été rejeté massivement par les églises et confessions occidentales chrétiennes. Idem pour CG Jung.


          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:17

            Tout ce que je dis, au-delà des métaphysicismes, c’est que le polythéisme n’est pas du dieu prétendu unique (solipsiste), personnel(aliste), suprême(aciste) et absolu(tiste). S’il y a seulement un pan(en)théisme démultiplié, ce n’est pas ça. Qu’ensuite, des croyants puissent faire des expériences confondant les deux domaines, c’est autre chose, mais le monothéisme n’est pas le polythéisme, quand même « les chrétiens sont de mauvais païens, convertis par un mauvais juif » : ultimement, l’un n’est pas l’autre, c’est ainsi. On peut ensuite dialectiser l’Un et le Multiple autant que vous voulez.


          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:24

            Notamment avec les saints catholiques, qui contiennent leur content d’expériences polythéisantes, si l’on veut.


          • Laconique Laconique 7 octobre 14:14

            « Incorporé au Christ par le Baptême, le baptisé est configuré au Christ (cf. Rm 8, 29). Le Baptême scelle le chrétien d’une marque spirituelle indélébile (« character ») de son appartenance au Christ. Cette marque n’est effacée par aucun péché, même si le péché empêche le Baptême de porter des fruits de salut (cf. DS 1609-1619). Donné une fois pour toutes, le Baptême ne peut pas être réitéré. »


            Catéchisme de l’Église catholique, n° 1272


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:17

              Laissez-moi traduire : nous sommes totalitaires.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:19

              C’est drôle, comme les monothéistes projettent leur horreur sur les autres, par exemple dans le film dont vous publiiez la bande annonce ci-dessus. Tout est fait pour dénier notre distorsion en accusant autrui en épouvantail, quand on est monothéiste. Cela est de paranoïa, de complotisme panique.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:20

              De fanatisme intrinsèque, nécessaire, germinal. Tout le prétendu amour du monde ensuite n’y peut rien. C’est un amour violeur.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:21

              La névrose, l’infantilisation, la dé ou insexualisation dont parle l’article, porte ainsi ses « fruits » ...


            • Et hop ! Et hop ! 7 octobre 18:07

              @Mervis Nocteau

              Si vous ne croyez pas en Dieu ni au Diable, le baptême est un acte complètement insignifiant, une simple tradition folklorique pour fêter la naissance avec des dragées, sans aucun effet, pourquoi vous en offusquer ?

              Quelques gouttes d’eau sur la tête et trois grains de sels sur la bouche, c’est pas comme la circoncision et l’excision qui sont des mutilations graves qui devraient être interdites.

              Vous devriez faire un article contre la circoncision, les parents devraient être condamnés à payer des dommages et intérêts.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 19:42

              Si j’étais rationaliste, je ne serais pas païen, et je ne parlerai pas de théurgie. Théurgie qui, je l’affirme en tant que païen, agit autant sur les athées humanitaires irréligieux plus ou moins spirituels par nos contrées. Ils sont toujours sous le coup de cette magie.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 19:43

              C’est même ainsi que le monothéisme est devenu régnant sur la planète, parce qu’on a cru bon de ne rien lui opposer de cet ordre, après avoir désappris le paganisme et la sorcellerie.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 19:45

              Justement, en tant que païen, j’entends qu’il en aille de cette religion comme des autres, contrairement aux exemptions auxquelles elle a voulu faire accroire ... les crédules ! ... ce qui n’est pas le moindre de mes paradoxes face aux rationalistes.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 19:46

              Mais les rationalistes sont des alliés objectifs du monothéisme.

              La raison se suffit seule, pas besoin d’en faire une idéologie en *isme.


            • Et hop ! Et hop ! 8 octobre 07:53

              @Mervis Nocteau

              C’est quoi un païen pour vous ?

              Si vous croyez en l’unicité et en la permanence des lois de l’univers (les lois physiques ne changent pas, elles ne sont pas différentes d’une galaxie à l’autre), au principe de non contradiction (une chose est ou n’est pas, il n’y a pas de troisième possibilité), au fait que l’univers n’existe pas de toute éternité mais qu’il a une origine et un processus historique de transformation, à la vérité (le fait que la réalité de l’univers est indépendant de l’idée que les hommes s’en font), vous êtes monothéiste.


            • Gollum Gollum 8 octobre 09:09

              @Et hop !

              Ben précisément la permanence des lois de l’Univers ne valent que pour cet Univers.

              On ne sait rien des multivers avec des lois différentes.

              Quant à notre Univers avec une origine rien n’est moins sûr non plus. Il pourrait y avoir un avant Big Bang.. et même une infinité de Big Bang.

              Ceci dit je ne vois pas le rapport entre ces spéculations physiques et le débat sur mono ou/et poly théisme.


            • Et hop ! Et hop ! 8 octobre 16:30

              @Mervis Nocteau

              Pour le moment la science occidentale admet toutes les propositions que j’ai faite, elle se fonde sur elles.

              Après ça on peut tout imaginer, qu’il y a plusieurs univers parallèles avec des lois physiques différentes, ou des univers antérieurs, ou une logique qui admet la contradiction, mais ça devient de la science fiction, et c’est en contradiction avec la définition du mot univers qui désigne tout ce qui existe partout et depuis toujours.

              Le rapport avec l’idée de Dieu ou du monothéisme, c’est qu’elle correspond à ces axiomes d’unicité qui fondent la science occidentale.

              Dieu n’est pas une personne, un homme barbu, un commandant en chef de tout, ça c’est une allégorie pour se représenter l’idée de l’unicité des mondes.

              La question de savoir comment l’univers peut être fini sans qu’il n’y ait rien en dehors a été résolue avec le paradigme de courbure des rayons lumineux. C’est un peu comme quand on passe de la terre plate à la terre ronde, on peu avancer indéfiniment tout droit devant soi, on n’arrive jamais au bord, on revient au même endroit. Pour l’univers c’est pareil, si on onvoie un rayon lumineux droit devant, il n’arrive pas à la fin de l’univers, le rayon a une légère courbure due au fait qu’il subit une certaine attraction, il finit par revenir au même endroit. L’univers est infini et clos sur lui-même.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 8 octobre 23:09

              @Et hop !. Vous savez, c’est précisément ce je disais là, des accointances du monothéisme et du scientisme. Néanmoins, j’oserais vous mettre sous le nez cette marotte en physique quantique de comptoir, selon laquelle l’observateur influence l’observé. Et, avec notre ami @Gollum, je vous renverrai vers les spéculations théoriques, notoirement d’Aurélien Barrau. Néanmoins, vous étiez d’emblée par trop assertif, et sottement scientiste. Les vrais scientifiques pratiquent un doute utile (zététique) dans leur démarche, à postuler que leurs modèles ne sont que des modèles. En fait, vous confondez sottement opérativité des modèles, avec une improuvable éternité=réalité des modélisations. Vous êtes ce que l’on appelle, selon, en épistémologie, actualiste ou uniformitariste, c’est tout. Vous n’êtes même pas scientifique, et les sciences ne sont pas monothéistes en elles-mêmes, bien que le scientisme fasse bon ménage avec le monothéisme. Ce sont des véritarismes.


            • Et hop ! Et hop ! 9 octobre 17:20

              @Mervis Nocteau : «  Scientisme,.. sottement scientiste,.. sottement,.. actualiste..., uniformitarisme..., même pas scientifique..., scientisme, véritarisme,... »

              C’est pas des arguments, c’est des anathèmes contre un hérétique.

              Vous n’avez pas compris ce que j’ai écrit. 

              Le principe du tiers exclu n’est pas un modèle (physique), c’est un axiome de la logique scientifique. La plus importante controverse scientifique date du Moyen-Âge, c’est celle entre les nominalistes et les réalistes. Elle englobe le principe selon lequel l’observateur modifie la réalité observée.

              La rupture de la Réforme qui fait passer aux Temps Moderne est le remplacement de l’idée antique selon laquelle plus une institution (politique, littéraire, morale, artistique, scientifique, coutumière, musicales, architecturale,..) était ancienne et plus elle était proche de la perfection, l’histoire du Monde étant une longue décadence et corruption de l’Âge d’Or, par la conception moderne du progrès : le passé est le temps de la barbarie, du malheur et de l’ignorance, tout ce qui est nouveau est mieux que ce qui a précédé, les sciences, les arts, les lettres, la musique, l’homme s’améliore indéfiniment. Eh bien c’est une erreur.

              Tout ce qu’on sait des sciences et des civilisation païenne a été recueilli par les moines d’Orient et d’Occident, depuis les oeuvres d’Aristote jusqu’à la littérature, au droit et à la mythologie celtique irlandaise. La science et la technique occidentales sont l’oeuvre de l’Église catholique. Les plus grands savants ont été catholiques, voire des moines catholiques : Fibonacci,.. Gerbert d’Aurillac,...Copernic et Galilée, Pascal, Fermat, Euler, Ampère, Poincaré, les exceptions sont rares.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 10 octobre 17:25

              Oh, vous vous êtes senti rabaissé (ce qui est le cas) et vous boudez, maintenant, en forme d’érudit. On applaudit avec les otaries.

              Le principe du tiers exclus est mis au point par Aristote, païen notoire. Mais toute la science n’est pas fondée sur ce principe ...

              Tout le reste suit pour vous rabaisser encore, malgré vos éruditions diverses et variées, mâtinées de mythèmes, pour le plaisir de se vanter, sans lien avec le propos. Quant à votre ethnocentrisme, il est à pleurire !


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 10 octobre 17:25

              On aurait dû préciser : cathocentrisme.


            • Gollum Gollum 10 octobre 17:42

              @Et hop !

              Votre dernier § est d’un ridicule absolu. Évidemment qu’ils étaient tous catho ou presque. Le catholicisme ayant totalement envahi, de façon totalitaire, forcément...

              Maintenant la plupart des hommes de science ne sont pas catho. Voilà.

              La science est née de l’esprit grec, certainement pas du christianisme qui n’y était pas prédisposé du tout. Et qui avait d’autres buts que l’étude des phénomènes : le salut, les fins dernières, etc...

              Il n’y a que les derniers chrétiens pour affirmer que le christianisme a engendré les sciences... On comprend aisément pourquoi. Cela s’appelle de la récupération.



            • Et hop ! Et hop ! 15 octobre 16:13

              @Gollum

              Le catholicisme n’a rien envahi, c’est lui qui a sauvé la science antiques, c’est lui qui créé les premières écoles, les premiers collèges, les première universités universités. Sans eux toutes leurs oeuvres seraient tombées dans l’oubli.

              Ce sont ses moines d’Orient puis d’Occident qui ont recopié, traduit et conservé les débris de la science païenne antiques grecques, romaines, celtiques, puis indiennes, chinoises, c’est l’église catholique qui a formé et produit tous les savants, il n’y avait aucune école, aucun savant, aucune école en-dehors de l’église avant la Réforme de Luther (qui était un moine augustinien).

              Lisez la vie du pape Sylvestre II, grand savant bénédictin qui a introduit au IXe siècle en Occident la numération de position à partir des apices de Boèce et des chiffre arabes, qui a inventé la suite harmonique, qui a construit le premier orgue à eau sur ce principe, qui a été le précepteur d’Otton empereur d’Allemagne et de Hugues Capet.

              Le clergé en France a repris les missions de la corporation des druides : sciences, enseignement, médecine, assistance, avec cette différence que les druides apprenaient et conservaient leur savoir de mémoire dans des interminables poèmes rimés transmis oralement, tandis que les clercs écrivaient, mettaient tout par écrit.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 00:15

              Il faut vraiment être le fils à personne pour produire pareille apologie.

              L’Académie n’est pas chrétienne ...

              Sans parler de tout l’obscurantisme anti-païen, jusqu’aux chasses aux sorcières.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 00:17

              Ceci étant, bon gré mal gré, comme on ne construit pas à partir du néant, il y a eu une récupération. Et je dis bien : de la récup. Les chrétiens sont largement les brocanteurs et les bricoleurs de ce qui les a précédés.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 00:22

              Les chrétiens sont apocalyptiques dans la démarche. En dehors de leurs récups de brocanteurs/bricoleurs, ils ont été saccageurs, et comme la plus grande ruse du dieu c’est d’avoir fait croire qu’il n’existait pas (au nom de « la science » il paraît ...) les irréligieux contemporains saccagent la terre à cœur-joie après le saccage des païens, pour faire des tests et des profits. Ça s’appelle l’universalisme.


            • Et hop ! Et hop ! 16 octobre 11:24

              @Mervis Nocteau

              On peut effectivement présenter les choses comme ça : les moines d’Orient et d’Occident on « récupéré » tous les auteurs païens antiques, les mythologies, les coutumes, les littératures païennes celtes et autres.

              Comme ils ont été les seuls à le faire, et que sans eux toutes ces oeuvres auraient été perdues, on peut aussi dire qu’ils les ont sauvés, mieux que cela, ils ont continué à les commenter, à les discuter, grâce à eux on a continué à les comprendre, ils les ont conservées vivantes.

              On peut ajouter qu’ils les ont énormément développé et fait fructifier, de Pythagore ou Thalès à Pascal, Fermat, ou Euler, il y a un progrès mathématique considérable, comme en physique d’Archimède et Aristote, à Ampère et Poincaré.

              Mais ensuite, il faut que vous conveniez qu’à la fin du XIXe et pendant le XXe siècle, les matérialistes anticléricaux comme vous ont récupéré toute la science catholique, tous les réseaux scolaires catholiques, toutes les méthodes d’enseignement catholiques, toutes les universités catholiques, ils les ont confisqués une première fois sous la Révolution pour les fermer et vendre leurs bâtiments à des bourgeois spéculateurs, puis à nouveau sous la IIIe République en bannissant de France leurs enseignants. Tout l’enseignement primaire avec ses méthodes, ses matières, ses manuels des années 1960 ont été mis au point par les Frères des écoles chrétiennes du XVIIe à la fin du XIXe, tout l’enseignement secondaire des lycées avec les numéros de classes de 6 à 1, les programmes modernes de maths, de physique, de sciences naturelles, ont été mis au point par les Jésuites du XVIe siècle jusqu’à la Répubique qui a fait guillotiné Lavoisier parce qu’elle n’avait pas besoin de savants. 


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 11:40

              J’aime votre philosophie, mais elle n’a rien compris à la mienne (« matérialiste anticlérical ») : consultez un peu mon profil et surtout mes articles, autant de temps que cela vous prendra peu me chaut.

              Nous parlions donc d’évolution historique, d’accord. Pourquoi excluez-vous les auteurs musulmans du schéma ? Ils ont été principaux vecteurs, puisque la Renaissance post-croisades fut éclatante, déjà avant qu’on réalise que Colomb n’avait pas seulement ouvert une voie sur les Indes orientales et qu’on se lance dans la course coloniale ...

              Mais, en somme, que ce soit la colonisation antique des païens, ou bien la colonisation moderne des animistes (paganisme ou animisme, c’est une seule et même chose en vérité, l’une vue sous l’angle monothéiste, l’autre sous l’angle scientiste qui se développerait alors) ... vous nous dîtes qu’y en des biens. Je suis d’accord.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 11:42

              Mais pas spécialement au nom du dieu ...


            • Gollum Gollum 16 octobre 11:52

              @Et hop !

              et que sans eux toutes ces oeuvres auraient été perdues

              Ben voyons. On se demande bien pourquoi. Au contraire, l’historien Mac Mullen note que le christianisme a remplacé des élites qui aimaient la science et la philosophie par de nouvelles « élites » superstitieuses, obsédées par le diable..

              Des Œuvres ont été conservées mais d’autres détruites. Notamment l’ouvrage anti chrétien de l’empereur Julien n’a été conservé que par bribes dans des ouvrages le réfutant (en sélectionnant les passages adéquats bien évidemment)

              Ce n’est que bien plus tard que l’esprit grec a envahi l’Église et permis ainsi l’émergence des sciences..

              Mais cet esprit grec aurait émergé bien plus tôt si le christianisme n’était pas devenu majoritaire.

              Science et christianisme ne font pas bon ménage en fait. Tant que cela ne contredit pas trop le corpus tout va bien. Sinon...

              Le fanatisme des coupeurs de tête de la Révolution est typiquement chrétien du reste. Le même manichéisme, la même prétention à apporter le Lumière... Ils avaient juste jeté aux orties la foi mais pas les façons de faire.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 13:12

              Il est évident que ce ne sont pas les élites, mais des scribes lambda, des « francs-tireurs populistes » dirions-nous aujourd’hui, certes dans des institutions si vastes qu’elles permettent ça dans les replis de leur armada, qui l’ont permis. A la Renaissance, un pape astrologue/astronome (c’est pour ainsi dire une seule chose, à l’époque, comme l’alchimie/chimie) finit quand même par s’ébaubir héliocentrique (c’est mathématiquement plus élégant) tout en perpétuant le géocentrisme. On applaudit avec les otaries. Mais après, bien souvent, c’est le commun des croyants qui fait blocus. Encore récemment Benoït XVI appelait à la communion des cathos, prots et orths. Ils n’ont pas répondu en disant « oh chouette d’accord », ces adeptes d’une religion « d’amour » ... cela dit, je préfère la disparité à l’uniformité. C’est plus riche, et c’est bien le principe païen.


            • Et hop ! Et hop ! 16 octobre 19:47

              @Gollum

              Vous parlez de quelle époque et de quels pays ?

              A l’époque de Jésus, les élites étaient déjà hellénisée, la Torah (Ancien testament) avait déjà était traduite en grec à Alexandrie (la Septante), c’était la version la plus courante et la seule version qui a subsisté après la destruction du Temple (la version en hébreux a été reconstituée plusieurs siècles après). Le nouveau testament est écrit pour l’essentiel en grec, Jésus et ses apôtres ne parlaient pas l’hébreux qui était une langue morte, ils parlaient araméen ou grec. 

              Les moines d’Orient étaient de culture grecque, lire, comprendre et copier des manuscrits grecs antiques comme Aristorte était tout naturel pour eux, c’était leur écriture et leur langue maternelle, ce sont les textes sur-lesquels ils se sont formés. C’est pour ça que l’hypothèse d’une transmission par les Arabes (ou par les Saxons) ne tient pas debout. Des auteurs latins comme isidore de Séville ou Boèce lisaient couramment les auteurs grecs, la traduction d’Aristote de grec en latin s’est faite plus tard, après le XIe siècle pour ce qu’on en sait.

              Non, les révolutionnaires de 1789 n’avaient rien de chrétiens, ils étaient furieusement anti-chrétiens, anti-catholique, ils massacraient les prêtre et les religieuses, puis les paysans de Vendée soupçonnés de catholicisme, c’était des rationalistes, ils ont fermé et vandalisé toutes les églises et ouvert un culte et des Temples de la Raison. La pupart d’entre eux adoraient surtout l’argent, ils amassaient d’énormes fortunes en confisquant et en spéculant. Les révolutionnaires bolcheviques, et autres révolutionnaires communistes, n’étaient pas non plus chrétiens, ils étaient athées, matérialistes, rationalistes, et anticléricaux. Les capitalistes libéraux, les sionistes, les néo-conservateurs ne sont pas non plus chrétiens, ils adorent l’argent, le pouvoir, ils sont individualistes, narcissiques, hédonistes. 


            • Et hop ! Et hop ! 16 octobre 20:22

              @Mervis Nocteau

              A l’époque de Jésus, les élites étaient déjà hellénisée, la Torah (Ancien testament) avait déjà était traduite en grec à Alexandrie (la Septante), c’était la version la plus courante et la seule version qui a subsisté après la destruction du Temple (la version en hébreux a été reconstituée plusieurs siècles après). Le nouveau testament est écrit pour l’essentiel en grec, Jésus et ses apôtres ne parlaient pas l’hébreux qui était une langue morte, ils parlaient araméen ou grec. La langue du christianisme est dès l’origine le grec et l’alphabet grec, avant de devenir le latin.

              Les moines d’Orient étaient de culture grecque : pour eux lire, comprendre et copier des manuscrits grecs antiques comme Aristote était tout naturel, c’était leur écriture et leur langue maternelle, ce sont les textes sur-lesquels ils se sont formés. Une partie d’entre eux étaient près de la Grèce, d’autres dans des thébaïdes en Egypte, près d’Alexandrie qui était avec la dynastie des Ptolémées l’héritière du savoir grec antique depuis Alexandre (dont le précepteur était Aristote) jusqu’à Cléopâtre, dernière pharaonne grecque. Pour transmettre il faut une continuité vivante.

              Ces moines chrétiens étaient les savants de leur époque, ils n’avaient rien d’opposé à la science, bien au contraire. La religion a toujours marché avec la science, chez les Chaldéens, chez les Pythagoritiens, chez les druides, l’antagonisme est très récent, il date des Lumières, il aura duré un ou deux siècles sur 3 000 ans d’histoire, l’anthropologie des sciences et des religions y a mis fin, la théologie et l’épistémologie convergent pour comprendre le caractère divin du langage : au commencement était le Verbe.

              Les Arabes ont une langue sémitique, proche de l’hebreux, et très éloignée du grec. En plus, Mahomet meurt au VIIe siècle, ce qui est beaucoup trop tardif pour transmettre des savoirs antiques. C’est pour ça que l’hypothèse d’une transmission par les Arabes (ou par les Saxons) ne tient pas debout. Les moines d’Orient ont transmis aux moines d’Occident, Alcuin qui était le ministre de l’éducation nationale de Charlemagne était très savant, il s’était formé dans des monastères irlandais et en Suisse, pas au proche Orient.

              Des auteurs latins comme isidore de Séville ou Boèce lisaient couramment les auteurs grecs, la traduction d’Aristote de grec en latin s’est faite plus tard, après le XIe siècle pour ce qu’on en sait.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 20:22

              La crétinisation des érudits est possible. Aujourd’hui, comme hier, donc.
              Le deuxième point, c’est que les révolutionnaires ne démarchaient peut-être pas au nom du christianisme, mais qu’ils ont pratiqué la même sorte de fanatisme et de terrorisme, initialement, au nom du bien.
              Démarche au nom du bien (le seul, le vrai, le pur, l’absolu, le suprême) comme on démarche au nom d’un dieu prétendu unique, voilà qui est chrétien ou simili-chrétien, dans la démarche. De toutes façons, tout le christianisme est un simili-christisme (imitatio christi) donc on est exactement dans les mêmes cordes, même si chaque corde est différente.


            • Et hop ! Et hop ! 16 octobre 20:36

              @Mervis Nocteau : «  paganisme ou animisme, c’est une seule et même chose en vérité, l’une vue sous l’angle monothéiste, l’autre sous l’angle scientiste qui se développerait alors »

              Philippe Descola, dans Par delà nature et culture, expose qu’il y a quatre formes de paganisme : l’animisme, le totémisme, l’analogisme et le réalisme. Il semble sous-entendre que chacune est spécifique à un peuple ou à une civilisation (p.e. les Australiens totémiques), je pense que les 4 coexistent dans une même civilisation, mais dans des groupes différents, et dans des proportions différentes. En occident, les nobles du Moyen-Âge étaient totémiques, alors que les prêtres étaient animistes à cause des morts enterrés dans les églises, des reliques et des âmes, les paysans analogistes,.. Ça ne les empêchait pas d’être catholiques, donc de croire en un Dieu unique, ou en la perfection de l’unicité.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 20:36

              D’ailleurs, le mot crétin est une contraction de chrétien ... Au-delà de la boutade, il y a des tournures d’esprit auxquelles manquent littéralement la spiritualité philosémite, serait-elle paganisée symboliquement dans les récups chrétiennes (quoiqu’elle en est populairement).

              Cette tournure d’esprit a refait les sciences contemporaines, partiellement (car les scientifiques sont spirituellement d’héritage monothéiste, le monde entier l’est massivement) et je souhaite que les scientifiques se repaganisent enfin, à la manière (mais pas à l’imitation) d’Aurélien Barrau par exemple.

              Ainsi, on peut être un érudit chrétien, des premiers siècles ou de nos siècles, et être ainsi castré par cette tournure d’esprit philosémite (inutile d’être antisémite, sinon, c’est tout aussi pitié : il suffit d’être neutrosémite, comme c’est mon cas). Le monothéisme rabougri (et, en fait, on peut être Sémite sans monothéisme, donc non-rabougri, contrairement à ce que j’ai malencontreusement laissé entendre : c’est le cas de David Belhassen, par exemple).


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 20:38

              @Et hop ! Bien sûr, que rien n’est pur, bien sûr. Qu’est-ce que ça change, une fois qu’on a compris l’essence ?


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 20:41

              Même les catégorisations, sont artificielles. Dans toute religion même monothéiste, il y a du chamanisme dans la perception de « l’esprit ».


            • Et hop ! Et hop ! 16 octobre 20:49

              @Mervis Nocteau

              Non, aucun révolutionnaire de 1789-1794 ne prétendait agir « au nom du Bien », vous confondez avec le fanatisme des néoconservateurs et leur « axe du bien ».

              Les révolutionnaires de 1789 étaient formatés dans les loges avant la Révolution, ils avaient une phraséologie très standardisée, avec toujours les mêmes mots et toujours les mêmes thèmes : lutter contre l’obscurantisme, le tyranisme de Louis XVI, la Liberté, etc. Oui ils étaient fanatiques, mais au nom de la lutte contre le fanatisme. Jamais il n’y a eu autant de prisons ouvertes, de lois interdisant tout, et de gens emprisonnés, au nom de la liberté.

              Ils étaient plutôt héritiers de la Révolution de Cromwell, héritière de la République de Hollande, elle-même s’inspirant de celle de Calvin à Genève. Calvin était un chrétien, mais pas du tout un catholique. Le fanatisme, c’est presque toujours issu du protestantisme ou du judaïsme, ils sont cousins, depuis les Frèrs Moraves, jusqu’aux Bush, en passant par les Puritains, les Quackers, les bombardemnts des villes françaises, allemandes, japonaises, au nom de la paix, etc.


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 20:49

              ! בשם האלה


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 16 octobre 20:51

              @Et hop ! Alors pour vous, on peut utiliser des catégories pour différencier différents types de paganismes, mais pas différents types de christianismes, même inconscients. Vous êtes sacrément mal foutus intellectuemment, par-devers votre érudition crétinisée.


            • Et hop ! Et hop ! 18 octobre 13:47

              @Mervis Nocteau

              Où vous voyez que je refuse de distinguer différents sortes de christianisme ? Je parle de sectes chrétiennes, de calvinistes, de chrétiens-démocrates.

              Les Révolutionnaires de 1789 sont des anti-chrétiens, toutes leus valeurs sont anti-chrétiennes, à commencer par le fait de vouloir convertir les gens par la force, par la violence, par la guillotine, ensuite ils se revendiquent théistes, puis athées et adorateur de la Raison dont ils font une divinité. Ils sont autant anti-chrétiens que les Républicains de la IIIe République et que les Bolcheviques de 1917.

              J’ai regardé votre blog, votre itinéraire est intéressant, vous êtes quelqu’un de sincère, j’étais à Toulouse au mois d’Août, son université a été refondée par Saint-Louis sur le modèle de celle de Paris, après la suppression du mouvement cathare, Saint-Dominique était enterré aux Cordeliers. L’Aquitaine est une grande et belle civilisation, antique, puis évidemment profondément catholique : Guillaume de Gellone est à l’origine de la dynastie des duc d’Aquitaine, son frère est à l’origine de celle des comptes de Barcelone, qui sont devenus comtes de Rodez, de Carlat, du Velay, du Roussillon, etc, leur cour a donné les troubadours, donc la langue occitane poétique. 
              Un Guillaume d’Aquitaine a protégé Saint Benoît d’Aniane, un autre a fondé Cluny qui est le pilier de la science et de la technique en France : les villes-bastides du Sud-Ouest, c’est l’urbanisme des cistertiens (qui sont à la base des bénédictins). 
              Il faut comprendre que le catholicisme n’a rien importé des usages orientaux, ni la langue, ni le droit, ni le costume, ni les moeurs, il a christianisé et conservé les civilisation païennes. Par exemple, le mariage catholique monogame hétérosexuel pour la vie avec une égalité des droits civiques de la femme, ce n’est ni le mariage romain, ni le mariage sémitique (polygame avec achat de la femme et répudiation), c’est le mariage gaulois avec le régime dotal, le mariage qu’on trouve chez les anciens Irlandais avant la christianisation. La christianisation n’a pas imposé la tunique juive, ni la toge romaine, le pantalon c’est la braie gauloise ; il n’a pas interdit la consommation du porc, ni du vin.

              Je vous laisse, je n’aurai pas le temps de poursuivre cette discussion. Evites de traiter les gens de crétins, d’idiots, etc.. Ca ne fait pas avancer une discussion, argumentez, apportez des informations factuelles. Salut l’Aquitain !


            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 23 octobre 20:23

              Vous ne comprenez pas, et franchement laissons cela.


            • Et vous n’avez rien compris au sens profond du baptême. Il s’agit au contraire d’une élévation. En plongeant l’enfant dans l’eau du Baptême (seconde naissance on le sépare des eaux de la matrice de sa mère pour qu’il rentre dans celle de Dieu... le père...


              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 14:30

                Relisez l’article.


              • Gollum Gollum 7 octobre 14:57

                Tiens j’en profite pour rajouter que le complotisme si à la mode aujourd’hui est d’essence chrétienne.

                C’est du christianisme laïcisé.

                Le peuple est bon et la source de ses malheurs se trouve dans des élites satanistes qui pratiquent pédophilie de masse, provoquent volontairement une crise économique et sanitaire, afin d’asservir, et le Père céleste nous a envoyé Donald Trump, présenté comme un archange céleste destiné à refoulé les forces infernales... Le Trump surfant sur cette mode donnant son allégeance à un mystérieux groupe (occulte.. oh pardon..) dénommé Qanon et essayant de brosser les chrétiens dans le sens du poil, avec prières à la Maison blanche et tutti quanti..

                Du manichéisme pur et dur qui fait suite au bon vieux marxisme, lui aussi un avatar chrétien et profondément manichéen dans l’âme avec son cortège de massacres...


                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 15:03

                  Oui enfin aux USA tous les présidents jurent sur la Bible. Donc s’en prendre à Trump pour ça ... d’autres le comparent aisément à Satan. Votre perspective est tronquée. Je ne dis pas que Trump est un saint, puisque la sainteté n’est rien à mon sens, en dehors d’une maladie.


                • @Gollum Tiens vous jungien, vous n’avez même pas relevé que Donald Trump est bien un TRICKSTER (mercure) comme Jung en parlait bien. Et comme par hasard, il est du signe mercurien des Gémeaux (JANUS-double face). Celui qui tend un miroir à l’américain moyen (Till uylenspiegel spiegel en allemand signifie miroir. superbe photo : https://www.google.com/search?q=Donald+Trump+Trickster&tbm=isch&ved=2ahUKEwiXiay-x6LsAhU9QEEAHYd_AzQQ2-cCegQIABAA&oq=Donald+Trump+Trickster


                • @Gollum Satan, Lucifer (porteur de lumière) n’est que la main gauche du même DIEU. CADUCEE d’HERMES. 


                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 15:37

                  Il y a du trickster. Mais, ce que l’histoire ne dit pas, c’est qu’il y en a dans toute la macronie, aussi, à commencer par son principal représentant. Un trickster français, c’est plus classieux.


                • @Mervis Nocteau C’est Jean-François Vézina. (amusant le nom de famille de ma mère était François) qui m’a permis de comprendre la synchronicité. Il parle bien du Trickster (HERMES). https://www.youtube.com/watch?v=SewH8Ro9a3Y


                • Gollum Gollum 7 octobre 16:22

                  @Mervis Nocteau

                  Donc s’en prendre à Trump pour ça ... d’autres le comparent aisément à Satan. Votre perspective est tronquée.

                  Euh non ce n’est pas tronqué.

                  Les autres s’arrêtent après le serment sur la Bible. Trump non. Prière main dans la main avec le vide-président fondamentaliste bien connu.. les yeux fermés, en quasi extase. On n’a jamais vu ça avec Obama.

                  Quant à ceux qui le comparent à Satan c’est faux. Ce sont les démocrates et leurs électeurs qui précisément n’adhèrent pas spécialement à la mythologie bibliste..

                  Ils auraient plutôt tendance à le comparer à Hitler ce qui serait exagéré mais plus en phase avec leur paradigme.


                • @Gollum Donc vous ne faites que mentir et n’avez pas lu Jung. Le personnage du Trickster saute au yeux. Le fripon. Il ose ce que d’autres n’oseraient se permettre : l’enfant capricieux en nous. 


                • @Gollum Obama, enfant sans père. Son objectif était d’être un Président noir mais plus blanc que blanc. Trahissant même ses origines qui n’auraient jamais accepté un certain mariage. L’enfer est pavé de bonnes intentions. 


                • @Mervis Nocteau
                   C’est vrai concernant Macron. D’ailleurs, il a mercure conjoint à son soleil. Et ses yeux ont une légère divergence....Ce sont des joueurs,....


                • @Gollum

                   Drôle d’Hitler, ami ami avec Israël,...mais c’est ce qui ne doit pas vous plaire...


                • Si Fabrice Pascaud n’écrivait pas, nous ne pourrions vérifier sa prévisions et la réalité de l’astrologie. Je fais de même pour mes synchros...

                  Astro-politique : Xavier Bertrand rendez-vous pour 2022 ?

                  Dans le panorama des personnalités du monde politique, j’aimerais m’attarder sur le thème de M. Xavier Bertrand, né le 21/03/1965 à 12 h 20 Chalon-sur-Vesle.


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 octobre 15:37

                    Pour l’article, on repassera.



                    • début d’article sur La Libre. A Olivier décédé le jour de la Pentecôte 2019. Mois de juin : gémeaux. 

                      Donald Trump, « le candidat divin du chaos », ne peut que gagner : sinon ce sera la guerre

                      Opinions

                      Contribution externe

                      Publié le 07-10-20 à 16h31 - Mis à jour le 07-10-20 à 16h53

                      Pour les Evangélistes, ce n’est pas un Joe Biden qui sauvera l’Amérique. Seul Trump, combattant indéboulonnable, résistant à toutes les tempêtes, baignant dans le conservatisme des pères fondateurs, et garant de la domination américaine, permettra à la nation de mener la lutte ultime du bien contre le diable. L’Islam, l’Iran et les tenants de la destruction d’Israël en sont les porte-

                      • S’il y a combat, c’est entre les Rose-Croix (la gnose) et les francs-maçons (mariage homosexuel). Mais comme le Caducée d’HERMES, ils sont alliés. Macron serpent de feu-Brigitte : Serpent d’eau....


                        • The White Rabbit The White Rabbit 7 octobre 21:09

                          J’ai tout bien lu le nartic y compris le paragraphe sur les solutions psychomagiques.

                          Concernant votre recette pour fabriquer un God bio en argile, je me permets de faire cette recommandation : à utiliser avec un préservatif, c’est plus hygiénique.smiley


                          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 8 octobre 23:10

                            Tout à fait ! Alors, heureux que je vous ais débloqué des comms sous mes articles ? Moi, oui, la boutade était bonne.


                          • COVID 19. La 19ème lettre de l’alphabet hébreux est qof. Le soleil de minuit. .http://soleildelumiere.canalblog.com/archives/2013/01/27/26259300.html. Trouver le divin en soi.... 


                            • Français du futur Français du futur 7 octobre 23:13

                              la question se pose régulièrement de ce qu’il faut faire, quand l’Église nous a baptisés

                              Rien, accepter la culture et les traditions des anciens telle qu’elles nous ont été transmises. C’est un don à cultiver et à faire fructifier.

                              Si toutefois cela nous vous intéresse pas vous pouvez simplement l’ignorer et continuer à vivre comme si de rien n’était et surtout comme bon vous semble.

                              Je ne vois pas où est le problème ? Vous vous compliquez la vie pour rien.


                              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 8 octobre 23:18

                                Je ne comprends pas comment on peut être païen et s’imaginer qu’il suffit de nier l’influence des spiritualités pour qu’elles n’en aient pas. Ce rationalisme n’est pas raisonnable. Si l’on part du principe qu’il y a un fond commun libéral depuis lequel se décider, sans influence au reste, chacun choisit, alors toutes les spiritualités se valent ET n’ont aucune valeur Ce n’est pas vrai.


                              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 8 octobre 23:19

                                Concrètement, il y a une théomachia, le dieu de l’ancien testament en témoigne encore, puisqu’il est capable de jalouser d’autres dieux non pour des idoles, mais bien pour d’autres dieux.


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 octobre 15:42

                                @Français du futur

                                Non. Accepter que les appels « de Dieu » à massacrer massivement restent sacralisés, et toujours enseignés comme justifiés, c’est révoltant.

                                Car c’est clairement ce maintien qui conduit des musulmans à massacrer des mécréants comme ceux de Charlie Hebdo, puisque leur religion leur explique que les appels de leur Dieu Allah à massacrer les mécréants sont toujours valables.

                                Vous devez prendre conscience que, face à cela, « vivre comme si de rien n’était et surtout comme bon vous semble » est une fuite morale inacceptable, de plus en plus scandaleuse.


                              • La conception du divin ou du dieu en soi est différente pour chaque être humain. Et le porte d’entrée est en nous-même, selon notre histoire personnelle, nos ancêtres, on karma. Chacun sa porte d’entrée. Ou comme les athées, ne pas prendre le risque de cette rencontre (avec les dérives tout aussi totalitaire de la toute puissance du rationnel qui peut aboutir au transhumanise). La bible peut juste servir d’outil, comme les Contes et Légendes (les archétypes de Jung). Elle est d’autant plutôt intéressante qu’elle est ouverte à de nombreuses interprétations (le Coran original n’a rien à voir avec l’actuel. Le but est de garder la lumière du phare devant soi : l’amour. La doctrine enferme, la hasard ouvre. 


                                • En astrologie, les voies d’entrées vers le divin peut se trouver par l’axe des portes visibles et invisibles.. 


                                  • PI : Porte Invisible,

                                    PI : Porte Invisible, mi-point entre Uranus et Saturne.

                                    PV : Porte Visible, mi-point entre Saturne et Uranus.

                                    Chiron : planétoïde situé entre l’orbite de Saturne et celle d’Uranus.

                                    L’interprétation repose sur une forme ternaire (triangulation), dans l’ordre :

                                    1. PV :Porte Invisible (PI), lieu d’une blessure existentielle.
                                    2. Chiron, qui permet d’agir en conscience pour passer un seuil en soi.
                                    3. Porte Visible (PV), voie de la guérison, ouverture, libératio

                                    mi-point entre Uranus et Saturne.

                                    PV : Porte Visible, mi-point entre Saturne et Uranus.

                                    Chiron : planétoïde situé entre l’orbite de Saturne et celle d’Uranus.

                                    L’interprétation repose sur une forme ternaire (triangulation), dans l’ordre :

                                    1. Porte Invisible (PI), lieu d’une blessure existentielle.
                                    2. Chiron, qui permet d’agir en conscience pour passer un seuil en soi.
                                    3. Porte Visible (PV), voie de la guérison, ouverture, libératio

                                    • Actuellement l’axe des portes se trouve au 17ème degré des poissons (porte invisible) : chaos, absence de repères, complotisme (des forces inconscientes nous manipulent), et la porte visible se trouve en vierge : en lien avec le corps et la médecine. Le travail dans le poisson se trouve dans le signe opposé : le tri : nous avons à délier le pur de l’impur en reconnaissant leur intrication en nous. Si nous manquons de LUCIDITE, notre conscience morale peut y rechuter (covid 19). Pour le moment Chiron se trouve en bélier. Envie de frapper fort, d’en découdre. Mais le degré annonce la ruine de toutes actions,...(6ème degré du bélier).

                                      A la PI, nous avons à délier le pur de l’impur en commençant par reconnaître leur intrication en nous. Les sollicitations dérangeantes de la vie – si nous en acceptons les messages – vont nous permettre de prendre conscience de ce problème « invisible ». Nous ferons donc attention à ne pas y être trop réactifs.

                                      A la PI, nous avons à délier le pur de l’impur en commençant par reconnaître leur intrication en nous. Les sollicitations dérangeantes de la vie – si nous en acceptons les messages – vont nous permettre de prendre conscience de ce problème « invisible ». Nous ferons donc attention à ne pas y être trop réactifs.

                                      A la PI, nous avons à délier le pur de l’impur en commençant par reconnaître leur intrication en nous. Les sollicitations dérangeantes de la vie – si nous en acceptons les messages – vont nous permettre de prendre conscience de ce problème « invisible ». Nous ferons donc attention à ne pas y être trop réactifs.

                                      A la PI, nous avons à délier le pur de l’impur en commençant par reconnaître leur intrication en nous. Les sollicitations dérangeantes de la vie – si nous en acceptons les messages – vont nous permettre de prendre conscience de ce problème « invisible ». Nous ferons donc attention à ne pas y être trop réactifs.


                                      • Gollum Gollum 8 octobre 13:26

                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                        Quatre fois le même § final, y a pas à dire vous êtes en progrès vers le chaos et l’absence de repères (dixit)...

                                        Vous êtes le Lucky Luke du copié/collé compulsif envoyé illico de façon tout aussi compulsive..


                                      • @Gollum Oui monsieur le professeur. Mais heureuse de constater que ces plutôt l’inverse....porte visible en poisson. Mais vous préférez passer du temps à m’enfoncer plutôt que d’échanger sur ce sujet que vous nous dites si bien maîtriser. Encore un mensonge....


                                      • @Gollum Vous confondez chaos et vivacité. Pas douée en copié-collé. J’avoue. Il faut parfois s’y reprendre à 10 fois.. Histoire de la paille et de la poutre... comme d’hab....


                                      • Gollum Gollum 8 octobre 13:52

                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                        Lol j’adore comme vous essayez de noyer... le poisson. Une vraie synchro pour le coup. smiley


                                      • @Gollum
                                         Je parie que vous êtes du signe de la vierge. L’horreur (ma porte visible étant en poisson), je les attire, c’est la poisse...et le cas de le dire...


                                      • Gollum Gollum 8 octobre 13:59

                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                         Je parie que vous êtes du signe de la vierge.

                                        Pari perdu. smiley


                                      • Je n’aurai pas l’impolitesse d’aller vérifier...


                                      • Gollum Gollum 8 octobre 14:52

                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                        Faudrait déjà en avoir les capacités... smiley


                                      • @Gollum quelques doutes quand à votre capacités. Vous avez dit trop de conneries. Style : Mélusine pense comme un homme,... 


                                      • Et en plus la porte invisible est conjointe à Neptune. Ce qui donne encore plus l’impression de chaos. D’absence de possibilité d’agir sur le réel. de forces souterraines qui complotent à l’insu de notre plein gré. Que nous devons nous laisser porter par le courant (le poisson est le signe des pandémies). Comme un foetus prisonnier de la matrice universelle (inconscient collectif)...Qu’en fait la partie est jouée d’avance...


                                        • Le calcul de ces portes est assez difficile, mais c’est peut-être l’inverse.......Porte visible vers les poissons. Etrange car cela correspond justement à mes portes. Quitter le rationalisme de la vierge pour rejoindre le divin... Mais cela ne change pas trop l’interprétation, Le Covid 19 étant alors une intervention divine et nous n’avons plus qu’à nous laisser porter par le courant.... Perso, cela me convient parfaitement. 

                                          19. QOF, le Soleil de Minuit

                                           - Valeur numérique : 100, résonance avec Yod (10) et Aleph (1)

                                           - Signe astrologique : Les Poissons

                                           - Signification : Le Chas de l’Aiguille

                                           - Rayonnement : Violet

                                          - Année : février-mars

                                          - Corps : l’estomac


                                          • Si Bach atteignait le sublime c’est parce qu’il est passé par la voie Divine qui conduit au Huitième ciel. Celle du féminin. L’UTérus est entouré de nerfs sacrés. Contrairement au sphincter. Les homosexuels n’atteignent que le septième ciel. Aucune porte pour rejoindre l’âme....


                                            • Et le septième ciel, c’est sept, Seth, celui qui tua son frère, jaloux parce que OsIRIS lui pris sa femme (lui connaissait le féminin.....). 


                                              • Le sept symbolise l’ermite, le philosophe, l’homme sans femme,(voir le film : pas son genre,... un remake de Noces blanches,...). Le Huit : le haut est comme la bas. Il relie spiritualité et matérialité. LA CHAIR et L’ESPRIT. 


                                                • Etrange bidouillage d’internenette. Deux dates de naissance pour Hildegarde Von Bingen : Née le :mardi 17 août 1098 à 22h50 (cal. julien)à :Bermersheim (Allemagne)Soleil :0°16’ ViergeAS :16°09’ GémeauxLune :4°46’ BélierMC :12°36’ VerseauDominantes :LionBélierGémeaux
                                                  MercureNeptuneVénus
                                                  Maisons 41112 / FeuAir / FixeNumérologie :chemin de vie 7Popularité :36 149 clics, 876e femme, 2 067e célébrité. Et non le 17 septembre...


                                                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 10 octobre 17:29

                                                    Mélusine, comment croyez-vous être reçue comme vous le prétendiez « fatalement » pour commencer, si vous n’êtes pas lue ? Car je ne vous ai pas lue. C’est comme moi : j’ai quelques +1500 vues (vues, pas lues) au moment de commenter ici, je ne saurais donc prétendre à ce que mon article soit trop/bien reçu (surtout vus et lus certains commentaires ... ) alors quant à vos commentaires ! pour ceux qui prennent le temps de s’y pencher après avoir seulement pris le temps de lire l’article ! ... Ne rêvez pas trop. Cordialement


                                                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 23 octobre 20:24

                                                      ADDENDUM A L’ARTICLE

                                                      Personnellement, je me suis frictionné - hors muqueuses évidemment - avec de la terre champêtre AVANT, tout en ayant une bougie allumée avec moi, puis je me suis laissé sécher à l’air, en parcourant mon corps avec la flamme aussi, quitte à sentir un peu le roussi et une légère brûlure. Mais je dois dire aussi qu’après avoir élaboré ce rituel, j’ai préféré prendre une douche plutôt qu’un bain - cela dit, un bain bref fonctionne aussi bien, comme je l’ai suggéré - et en fin de compte ça n’a pas d’importance car des baptêmes sont aussi menés en versant de l’eau sur la tête du couffin. Finalement, je me suis séché les cheveux quand même, car je n’en avais pas, à l’époque, donc ça n’a pas d’importance rituelle. Et puis, il y a le côté pratique, comme avec le fait que je n’ai pas gaspillé l’eau d’un bain pour ça. Et ce que je peux dire, c’est que « psychologique ou pas psychologique », la force du symbole a opéré. Tout bêtement pour commencer, un de mes chats est venu se positionner sur moi comme il ne l’avait jamais fait, en écartant les pattes face à moi sur mes cuisses, et à vouloir me téter le ventre (il m’a pris pour sa mère soudain). Il ne l’a pas refait depuis. Bref, je conseille à chacun(e) de s’approprier le rituel, sachant que sont importants la nouvelle lune (je l’ai vraiment fait à cheval sur l’heure de la nouvelle lune) et l’assèchement, avec la présence des 4 éléments (dominante terre, feu, air).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité