• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Pat Condell sur le respect des religions

Pat Condell sur le respect des religions

Voici la traduction française d'une vibrante diatribe de ce touchant personnage d'outre-Manche que j'aimerais partager avec les agoravoxiens. Je précise que j'adhère complètement à ces idées et que j'irais jusqu'à voter si un politicien les exprime, pour dire :) Je suis prêt à me livrer à la discussion sur ce site, si elle reste au niveau des idées sans déborder sur les attaques personnelles.

Si vous critiquez la religion, parfois quelqu'un va vous dire, d'un air désapprobateur : « Vous pouvez ne pas avoir la foi en Dieu, mais vous pouvez tout de même montrer un peu de respect pour les gens qui l'ont !" Et vous pourriez être tenté de penser : Eh bien, peut-être qu'ils ont raison. Ce ne serait pas plus mal de montrer un peu plus de respect. Après tout, personne n'aime se faire dire de but en blanc que leur religion est un tas d'immondices délirant et une force du mal dans le monde. Que ce qu'ils appellent leur « foi » est tout simplement une faiblesse habillée en vertu et que leurs croyances pures sont une prison pour l'ensemble de l'humanité. Ca enrage forcément tout le monde. Alors, oui d'accord, finalement je pourrais peut-être montrer un peu plus de respect. »

La seule ombre au tableau : je ne ressens pas de respect. J'ai beau essayer vraiment, je me sens très mal à ce sujet, mais tout simplement - je n'y arrive pas. Je suppose que je pourrais me mentir et faire semblant, pour ménager les susceptibilités parce que nous savons tous o combien délicates et fragiles ces dernières peuvent être ces jours ci, mais en toute honnêteté je dois reconnaître que je ne me soucie guère des sensibilités de tout le monde. Non, franchement pas. Et bien-sûr, je me rends compte que cela devrait peser lourdement sur ma conscience, mais heureusement ma conscience sait quand elle est victime d'intimidations et manipulée, elle ne s'en soucie donc pas.

Ma conscience sait qu'il n'y a aucune raison terrestre pour quiconque sur cette planète de respecter la religion de quelque façon que ce soit. En effet, déjà le fait que la religion est si abondante est une bonne raison de lui manquer de respect jusqu'à l'abus. Et franchement, le fait que la religion profite d'autant de respect par rapport à ce qu'elle en mérite vraiment, je ne peux l'attribuer qu'à l'incroyable tolérance, modération et implacable savoir-vivre des athées et laïques de partout.

Donc, si vous êtes croyant et si vous avez l'intention d'exiger plus de respect pour vos croyances, essayez de garder à l'esprit que vous et votre religion bénéficiez déjà de toute façon de bien plus de respect que vous ne l'aurez jamais mérité.

Votre foi est une plaisanterie. Dieu est une plaisanterie. Il est tellement absurde qu'il est une source d'embarras même pour des gens qui ne croient pas en lui. Tout reste à prouver. Jusqu'à présent, même pas un soupçon preuve n'a pu être fourni comme aucun espoir d'une quelconque révélation future, comme nous le savons tous bien. Ainsi, le respect, je le crains, est hors de question. Le mieux que vous pouvez espérer, c'est l'incrédulité amusée, si vous tombez quand je suis d'humeur.

Les gens disent : « Eh bien, vous ne pouvez vraiment comprendre la foi que quand vous l'avez." Ce que j'interprète : « Quand vous avez suspendu votre sens critique et pour vous hypnotiser à croire un tas d'âneries fascistes sur votre âme éternelle, alors vous « comprenez » la foi. "

 

Eh bien, je crois certainement que les prosélytes aiment se mettre à l'abri des questions en prétendant que leur foi » transcende la raison », un élément très pratique dont il faut bien-sûr impérativement tenir compte. Oui, la foi « transcende la« raison comme un criminel « transcende » la loi. Le mot « transcendant » est un terme très populaire chez les laquais des religions parce qu'ils n'ont jamais à expliquer précisément ce qu'ils veulent dire par elle, juste un vague état « supérieur » de compréhension plus profonde que la simple raison, qui est, lui, brut et simpliste à côté des subtilités et profondeurs de la foi.

Si vous entendez un membre de la clergé utilisant le mot « transcendance » pour expliquer le non-sens auquel il prétend croire, alors vous pouvez être sûr de deux choses : Un, il ne sait pas de quoi il parle ; et deux, il ne veut pas que vous sachiez de quoi il parle. La foi ne 'Transcend' pas la raison du tout. La foi élude la raison. Elle fuit la raison parce que la raison menace sa confortable bulle de l'illusion, de même que la foi disqualifie la raison de la manière dont un tribunal corrompu élimine la vérité et les témoins et ce pour la même raison.

Si vous êtes un croyant, votre foi vous permet d'adopter un ensemble de croyances qui n'ont absolument aucun sens, sachant que vous ne serez pas jugé sur leur côté rationnel, mais par le niveau de la piété dont vous faites preuve en y croyant. En d'autres termes, votre volonté de nier la réalité devient une mesure de votre vertu. (Pas étonnant que la religion est si populaire.)

Mais quel est le prix que vous payez pour cette vertu ! Vous avez été persuadé que croire à l'impossible est votre seul espoir. (Comment est-ce arrivé ?) Et que votre but est d'adorer quelque chose au-delà de votre compréhension, défini et accessible uniquement par biais des intermédiaires autoproclamés. Ce n'est plus vous qui décidez ; vos pensées, vos paroles ou votre identité sont sujettes à l'approbation de ceux qui assument l'autorité sur vous en raison de votre foi. Les gens qui vous ont dit que vous étiez né avec un péché originel ! En état de péché, pas moins que ça ! Une condition qui ne peut être guérie que par la soumission et l'obéissance complète à eux, tiens, tiens, à partir du moment où vous êtes né jusqu'au moment où vous mourrez. Et si tout cela ne flatte pas exactement votre ego et pourquoi le ferait-il, d'ailleurs ? Pas de souci, vous pouvez lui donner un nom spécial pour vous sentir mieux et vous persuader que vous avez encore un peu de dignité. Appelons cela la « foi » et faisons d'elle la plus haute, la plus noble et la plus profonde de toutes les vertus ; et clamons qu'elle vient de l'intérieur, alors que nous savons tous que rien de votre religion n'est autorisé à venir de l'intérieur parce que cela vous donnerait la force et la liberté : deux choses dont votre religion veut vous éloigner autant que possible.

La foi est le levier que le clergé utilise sur vous pour vous manipuler. Elle est la corde invisible autour de votre cou qui vous tire sur leur route, ils veulent que vous voyagez pour leur profit, pas pour le vôtre. C'est un mot - impasse. C'est un mot de la servitude. C'est un mot qui vous permet de croire en ce qu'on vous a dit de croire sans prétendre qu'on vous l'a dit. Mais vous pouvez aussi arrêter de faire semblant à tout moment. Ce n'est pas une vertu, loin de là. C'est un renoncement à la réalité. Un acte stupide d'auto-hypnose et un lâche échappatoire. Ca a la consistance d'un halo, se cacher derrière, c'est comme feindre un handicap.

Donc, je ne comprends pas vraiment exactement ce que je suis censé respecter. Il me semble qu'il faudrait me livrer à une sorte de contorsionniste moral pour respecter quelque chose d'aussi nocif, quelque chose qui ne doit son existence qu'aux esprits fermés et traîne clairement l'humanité dans la mauvaise direction, nous donnant des idées fausses sur nous-mêmes et sur la nature de la réalité. J'ai le sentiment que mon respect contribuerait inutilement à la stupidité et à l'ignorance de la race humaine. Et c'est une chose que je ne veux pas avoir sur ma conscience. Sans rancune.

Pat Condell


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • gruni gruni 28 avril 2015 16:58

    Bonjour Deneb


    J’ai lu l’article à la modération et ensuite fait plus ample connaissance avec ce Pat Condell. Le bougre a de l’humour, mais à mon avis devrait faire attention. Il pourrait devenir Charlie plus tôt que prévu. Autrement je suis d’accord sur l’essentiel de son texte, car il serait plus que temps d’ouvrir les yeux, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, sur la nocivité des religions. Quant aux croyants, je ne crois pas me tromper en disant que de nombreux « musulmans » sont autant athées que moi le « catholique ». En fait on ne m’a pas demandé mon avis, et si j’avais eu l’âge du Christ le jour où il a été baptisé, le curé aurait pu m’attendre longtemps. 
    Quant à respecter les croyants, c’est autre chose. Essayer de comprendre pourquoi ils ont la foi est déjà très compliqué. Alors disons que je respecte l’homme ou la femme mais pas leur croyance.

    • Deneb Deneb 28 avril 2015 17:41

      @gruni merci, j’ai eu plaisir de traduire ce texte parce que pour une fois un discours reprenait exactement mes positions. Respecter les croyants, mais pas leur croyances. En somme respecter les malades, mais pas la maladie, quoi de plus naturel. Hélas, la Constitution respecte les croyances, voilà où le bat blesse.


    • Ben Schott 28 avril 2015 18:18

      @Deneb

      “ En somme respecter les malades, mais pas la maladie, quoi de plus naturel. ”

      En somme, vous décrétez que les croyances sont comparables à une maladie ! Alors dans votre grande bonté d’humaniste, vous respectez le malade mais à condition qu’il y mette du sien, hein, il y a tellement de gens qui se complaisent dans leur maladie !

      “ Hélas, la Constitution respecte les croyances, voilà où le bat blesse. ”

      Pas seulement la Constitution, mais l’ONU, avec l’adoption de la Déclaration universelle des Droits de l’homme qui garantit avec l’article 18 que “ toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion [ et que ] ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. ”

      Quand une poignée d’illuminés considéreront que certaines opinions nécessitent un traitement thérapeutique (on y vient en France), vous direz quoi ?


    • Deneb Deneb 28 avril 2015 19:23

      @Ben Schott dans la Déclaration universelle des Droits de l’homme, à laquelle j’adhère, il n’est pas question de respect, mais de liberté, une différence essentielle.
      La religion est-elle une simple opinion ?


    • Ben Schott 29 avril 2015 00:45

      @Deneb

      “ dans la Déclaration universelle des Droits de l’homme, à laquelle j’adhère ”

      Faudrait savoir. Je vous rappelle vos propos : “ hélas, la Constitution respecte les croyances, voilà où le bat blesse. ”

      “ il n’est pas question de respect, mais de liberté, une différence essentielle. ”

      La Déclaration universelle des droits de l’homme garantit le droit à chacun à la liberté de pensée, de conscience et de religion, et ce que cela implique, mais ne vous interdit pas de ne pas respecter la croyance de ceux qui usent de ce droit, c’est vrai.
      Vous avez le droit de mépriser, c’est vrai.

      “ La religion est-elle une simple opinion ? ”

      C’est un système de valeurs auxquelles vous n’êtes pas obligé d’adhérer.


    • Ben Schott 28 avril 2015 16:59

      “ Donc, je ne comprends pas vraiment exactement ce que je suis censé respecter. ”

      C’est bien là le problème de ce garçon d’une incroyable arrogance. Le respect que chacun doit à autrui ne se fonde pas sur la compréhension d’autrui, dès lors que le respect est réciproque. C’est un principe moral, sans lequel aucune civilisation n’est possible. Je suis athée, et pourtant je considère que cet individu se révèle bien moins respectable que les croyants qu’il considère au mieux comme des ignorants au pire comme des dangers pour l’humanité.

      Affligeant.


      • Deneb Deneb 28 avril 2015 17:55

        @Ben Schott Tout humain peut être un danger potentiel pour l’humanité. Mais en particulier celui qui privilégie sa foi sur la réalité. Mais c’est faux que Pat Condell ne trouve pas les croyants respectables. Il est arrogant avec leur croyances uniquement. Identifier un humain à sa croyance c’est comme identifier le cancéreux à son cancer.


      • oncle archibald 28 avril 2015 18:11

        @Deneb : « Tout humain peut être un danger potentiel pour l’humanité. Mais en particulier celui qui privilégie sa foi sur la réalité. »


        Ceci est un peu abscons et mérite un développement, notamment sur « la réalité ».


      • Ben Schott 28 avril 2015 18:32

        @Deneb

        “ Tout humain peut être un danger potentiel pour l’humanité. Mais en particulier celui qui privilégie sa foi sur la réalité. ”

        Ah bon ? Hitler, Staline et Pol Pot étaient des grenouilles de bénitier ? Vous pensez sérieusement, comme l’auteur de ces lignes, que ce qui “ traîne clairement l’humanité dans la mauvaise direction ” serait la foi ou les croyances ? Ce ne serait pas le système oligarchique qui a atteint une puissance inouïe et qui asservit tous les peuples de la planète ?


      • Deneb Deneb 28 avril 2015 18:38

        @Ben Schott vous oubliez Mao. Mais je considère le communisme et le nazisme comme des religions. Non théistes, mais obéissant à des mêmes poncifs sacrés, niant l’évolution morale de la société humaine.


      • Ben Schott 28 avril 2015 18:50

        @Deneb

        “ Mais je considère le communisme et le nazisme comme des religions. ”

        Vous faites vous-même les définitions des termes du débat. Magnifique exercice de sophisme.

        Par ailleurs, vous entretenez comme l’auteur, à dessein, la confusion entre foi et religion.


      • oncle archibald 28 avril 2015 18:58

        @Deneb : « je considère le communisme et le nazisme comme des religions. Non théistes, mais obéissant à des mêmes poncifs sacrés, niant l’évolution morale de la société humaine. »


        Abscons aussi et méritant des explications, notamment sur « l’évolution morale de la société humaine » … mais ça ne parait pas être votre fort de répondre sur le fond.


      • oncle archibald 28 avril 2015 19:06

        @Deneb : « je considère le communisme et le nazisme comme des religions. Non théistes, mais obéissant à des mêmes poncifs sacrés, niant l’évolution morale de la société humaine. »


        Abscons derechef et nécessitant des explications ne serait-ce que sur ce que vous entendez par « l’évolution morale de la société humaine ». Si toutefois ça n’est pas trop vous demander car il m’apparait que vous êtes peu enclin à discuter sur le fond voire à discuter tout court en vertu du fameux axiome qui fonde votre raisonnement : les croyants sont des cons.


      • oncle archibald 28 avril 2015 19:08

        @oncle archibald désolé pour le doublon mais mon post de 18h58 n’était pas apparu … jusqu’à ce que je le reposte ...


      • Radix Radix 28 avril 2015 17:06

        Bonjour Deneb

        Les croyances d’autrui ne provoquent chez moi qu’indifférence, teintée d’un peu de pitié, tant qu’elles n’essaient pas de me convaincre de la justesse de celle-ci.
        Un dialogue avec un croyant ne peut aboutir car nous ne parlons pas la même langue.

        Les anciens croyaient en un tas de divinités, croyances qui nous font sourire aujourd’hui, un jour viendra où il en sera de même avec celles qui ont survécu jusqu’à nos jours !

        Radix


        • Deneb Deneb 28 avril 2015 18:18

          @Radix et oui, comme disait le grand Frank Zappa
          « One day atheism will disappear as a concept. Instead, there will be normal people and some weirdo believers. »
          "Un jour l’athéisme disparaîtra en tant que concept. A la place, il y aura des gens normaux et
          quelques croyants bizarres.


        • Radix Radix 28 avril 2015 18:31

          Bonsoir Deneb

          « Un jour l’athéisme disparaîtra en tant que concept. A la place, il y aura des gens normaux et quelques croyants bizarres.
           »

          Phrase bizarre qui se contredit entre le début et la fin, en effet une personne normale c’est une personne qui ne croit pas qu’un dieu plane au-dessus de lui donc un athée.

          On peut formuler des hypothèses sur un au-delà, mais sans de plus amples informations il vaut mieux en rester aux hypothèses.

          Radix


        • chitine chitine 28 avril 2015 21:49

          @Deneb
          « Un jour l’athéisme disparaîtra en tant que concept. A la place, il y aura des gens normaux et quelques croyants bizarres.

          La »normalité« , c’est nécessairement ce qui répond de la »norme".

          Du coup, quel est donc cet être devant s’imposer aux autres formes d’être parce qu’il incarnerait la normalité avant même d’être dans la norme ?
          Sans doute une autre forme de croyance.


        • Deneb Deneb 29 avril 2015 08:16

          @chitine
          l’Humanisme, la foi irrationnelle en l’Humain. Une croyance, certes, mais la seule utile, survie de l’espèce oblige.


        • Abou Antoun Abou Antoun 29 avril 2015 14:46

          @Radix
          Les anciens croyaient en un tas de divinités, croyances qui nous font sourire aujourd’hui, un jour viendra où il en sera de même avec celles qui ont survécu jusqu’à nos jours !
          Le Grand Pan


        • Jelena 28 avril 2015 17:44

          Tu remplaces « religion » par « médias » et tu obtiens le même résultat. Après Florence Cassez (compagne d’un mafieux, complice de kidnappings) qui fut élevée au rang « d’héroine de la nation », c’est au tour de Serge Atlaoui (narcotrafiquant en Indonésie) de connaitre cet honneur - grâce - aux médias.
           
          Si bien que si il est libéré, des milliers d’adeptes de - Saint David Pujadas - sortiront leurs mouchoirs face à ce grand moment d’émotion (Aaaaaalleluia, leluia, leluia...) et tout comme la Cassez, le Atlaoui défilera sur les plateaux de TV sous les applaudissements du public ayant - foi - en leurs médias.


          • Piere CHALORY Piere Chalory 28 avril 2015 17:46

            Croire ou ne pas Croire, telle est la question. Le problème étant que tout n’est que croyance, et que s’énerver pour défendre un point de vue qui n’est qu’un avis subjectif, lié à votre expérience ou croyance personnelle... 


            S’énerver, disais-je, ne sert à rien.

            Pour rebondir sur le sujet, voici un texte que j’ai écrit il y a bientôt 2 ans : ’’Dieu existe déjà, voulez vous le remplacer ?’’




            • Ben Schott 28 avril 2015 18:58

              Ah ben voilà qui est plus clair !
              En fouillant sur Wiki, on tombe sur ça :

              “ Pat Condell (Irlande, 1er novembre 1949) est un humoriste et pamphlétaire britannique d’origine irlandaise. Athée militant, il a acquis une célébrité internationale dans les années 2007-2009 par la diffusion via Internet (en particulier YouTube) de monologues critiquant les religions et principalement l’islam. C’est aussi un fervent supporter de l’État d’Israël.

              Un athée militant fervent supporter de l’État d’Israël, cherchez l’erreur !


              • Deneb Deneb 28 avril 2015 19:36

                @Ben Schott Israël n’a pas de problème avec les athées. On ne pourrait pas en dire autant des pays qui l’entourent.


              • Ben Schott 28 avril 2015 20:20

                @Deneb

                Oui, il vaut mieux être athée que musulman en Israël.


              • Deneb Deneb 28 avril 2015 22:00

                @Ben Schott je ne vous le fais pas dire. Ca fait contraste avec les pays où c’est le contraire, c.a.d. tous ses voisins. Perso, ça me conviens tout à fait.


              • Ben Schott 29 avril 2015 00:08

                @Deneb

                J’avais compris, mais ça va mieux en le disant. Le racisme anti-musulman israélien ne vous gêne pas, ça vous “ convient même tout à fait ”, pourvu que les athées soient respectés (ce qui est loin d’être vrai, demandez par exemple aux couples mixtes – juif/goy).

                Derrière cet article lamentable et vos commentaires vaseux qui se donnent l’apparence de la libre pensée, c’est la haine d’une religion en particulier qui apparaît clairement.


              • Massada Massada 29 avril 2015 15:53

                @Ben Schott

                Votre discours n’est pas crédible, vous êtes un gros ignorant aveuglé d’idéologie.
                LIBERTÉ RELIGIEUSE EN ISRAËL ET APARTHEID DANS LES LIEUX ISLAMIQUES


              • Ben Schott 30 avril 2015 10:44

                @Massada

                Encore faut-il le démontrer, bouffon.

                Massada, soldat de Tsahal, l’armée “ la plus morale du monde ”.


              • Deneb Deneb 30 avril 2015 11:39

                @Ben Schott et @Massada
                On voit tout de suite que vous êtes des croyants : tout de suite attaques personnelles, insultes etc.

                De mon côté, je préfère Israël parce qu’il y a un semblant de liberté, même s’il n’y a aucune différence entre les conneries talmudiques et les coraneries, reste que les juifs ont réussi à se libérer de l’emprise des croyances loufoques, en revanche les musulmans s’enfoncent en ce moment d’avantage dans l’obscurantisme.


              • alinea alinea 28 avril 2015 21:12

                J’ai pas à discuter, je suis d’accord sur tout, ou presque : le respect.
                Le respect a plusieurs sens, on dit respecter le notable du coin, hum ; mais ce peut- être juste la non agression à l’autre ; pas forcément l’indifférence mais dans ce cas, la tolérance. La foi , aussi diverse et variée puisse-t-elle être, est partagée par bon nombre d’individus.
                Alors quoi : je pense que j’ai raison et veux les éclairer ; c’est con, contre la foi, on ne peut rien.
                Les pensant nocifs tous ces foi-reux, je lutte contre eux comme des ennemis ; c’est con, dans le quotidien ils ne se comportent pas souvent comme des ennemis, et ma lutte ressemble à celle menée, il y a bien longtemps, contre les moulins à vent.
                Alors ? Alors rien, il faut cohabiter, et c’est juste à cet endroit là que peut se nicher le respect. Car le croyant n’en est pas moins un homme, qui, par ailleurs peut avoir moult qualités ! smiley
                Face à la croyance il faut opposer notre humilité !


                • alinea alinea 28 avril 2015 21:50

                  @Alex
                  Très bien !!! si vous saviez ces nuits de printemps où la plaine toute entière clame l’amour, des grenouilles et des crapauds ; plus beau, y’a pas !


                • Deneb Deneb 29 avril 2015 07:17

                  @alinea
                  Opposer l’humilité aux croyances... c’est ce qu’on fait actuellement. Avec le succès que l’on sait. Je ne pense toutefois pas que notre humilité a une quelconque influence sur la filière des Buttes-Chaumont, ni sur le recruteur jihadiste Farid Benyettou, protégé par je ne sais pas qui, en effet c’est extrèmement étonant que l’on le laisse opérer en tout impunité caché derrière sa taqiya grosse comme une maison.
                  En revanche, manifester notre désaccord par l’humour, même un peu brut de décoffrage comme le pratique Charlie est à mon sens la meilleure reponse. Personnellement j’étais Charlie comme tout le monde, mais au bout d’une semaine, saisi d’une crise d’humilité, je me suis dit que j’étais très loin d’avoir leur courage et qu’insister dans cette posture serait indécent.
                  Il y a bien trop de pays qui interdisent le blasphème, ce crime sans victime, pour ne pas en profiter en France et s’adonner à quelques piques impertinentes et irrespectueuses. Avoir ce courage, c’est un pas en avant pour rendre le monde meilleur.


                • alinea alinea 29 avril 2015 13:16

                  @Deneb
                  Marquer son désaccord en réponse à une « agression », invective ou ce que vous voulez, bien sûr ! Mais marquer son désaccord gratuitement, quand on sait l’étroitesse d’esprit de certains croyants, et leur violence aujourd’hui, ce me paraît être une provocation au mieux inutile, au pire catastrophique comme on l’a vu.
                  C’est pourquoi je n’étais pas Charlie, pas du tout par rapport aux victimes que j’ai aimées, comme beaucoup, mais parce que toutes les situations ne sont pas propices à la provoc’, et qu’il nous faut le savoir et le sentir, pour avorter la violence ; ce qui me paraît très important !


                • Deneb Deneb 29 avril 2015 13:50

                  @alinea
                  « pour avorter la violence »
                  curieuse formulation.
                  D’autre part, l’humain est violent. La preuve, il domine la planète.
                  Cette violence peut se manifester par les actes comme la guerre, mais aussi dans les expressions immatérielles comme les paroles, dessins ...
                  Je ne crois pas qu’on puisse « avorter » la violence. Mais si on arrive à la cantonner aux sphères immatérielles, c’est déjà un grand pas en avant. On ne peut pas fermer le débit d’un coup sans risquer l’inondation en amont, si vous voyez l’allégorie.


                • alinea alinea 29 avril 2015 13:59

                  @Deneb
                  J’ai pris l’habitude de « tordre » un mot, quand j’en ai besoin ! avorter et intransitif, mais là, j’avais besoin d’un complément !! smiley


                • Deneb Deneb 29 avril 2015 14:14

                  @alinea
                  oh, vous savez, je tolère tout à fait la licentia poetica, pas de soucis. Abusez-en, ça ne pourra que rendre votre écrit plus intéressant...


                • Aldous Aldous 29 avril 2015 16:22

                  @Deneb
                  Je suis orthodoxe, vous êtes orthographe. Chacun sa religion.


                • chitine chitine 28 avril 2015 21:19

                  Les récits mythiques les plus structurants aujourd’hui en occident sont ceux du droit naturel, de l’individu auto-déterminé et de la régulation automatique des marchés.

                  Or le droit est socialement construit et l’individu est nécessairement dépendant de ce qui l’entoure, quoiqu’il en ressente.
                  Quant au fonctionnement des marchés, il permet de comprendre à quel point le déni de la sacralité du droit naturel et de la conception individualiste de la société est le pendant du fanatisme religieux. En plus socialement destructeur.


                  • chitine chitine 28 avril 2015 21:21

                    @chitine
                    « la sacralité du droit naturel et de la conception individualiste »
                    (—> sacralité toute construite, bien évidemment)


                  • SysATI 28 avril 2015 22:45

                    Deneb, 


                    Merci pour ce texte que je ne connaissais pas et que je peux quasiment reprendre à mon compte (je n’en dirais pas autant de son auteur :(

                    Sauf que je n’ai aucun respect pour les religions.... 
                    Mais également beaucoup de mal à en avoir pour les croyants.

                    J’ai vécu à une époque à New York dans une rue ou il y avait deux églises ; une blanche et une noire... Et il n’était absolument pas question de mélanger les deux troupeaux ! Comment peut-on professer « aime ton prochain », comme le disait le berger, et lui dire d’aller se faire voir ailleurs par ce qu’il n’a pas la bonne couleur ???

                    Je suis actuellement de retour dans un pays (la Turquie) qui est sur une pente de plus en plus savoneuse et qui est en train de f... en l’air tout ce qui avait été réalisé depuis presque un siècle. Le plus « croyant » de tous étant un espèce de mégalomane, voleur, menteur et bientôt quasi-dictateur mais bien bien sur croyant avec_la_main_sur_le_coeur, à savoir le président de la république lui même.

                    Le genre de type qui n’admet pas que l’on soit pas du même avis que lui et qui colle en prison tous ceux qui « l’insulent » (insulte = concept très vague en Turquie) lui, le prézidan, ou la religion.

                    Profitez donc bien de votre liberté de critiquer Dieu et ses sbires en France par ce que partout ailleurs ou presque ce genre de propos vous conduit malheureusement droit à l’ombre et pour un bon moment.... Si ce n’est pas bien pire !

                    On a mis 100.000 ou 200.000 ans pour descendre de l’arbre et 3.000 ans pour qu’une toute petite minorité puisse réfléchir par elle même. A mon avis il nous reste encore bien 97.000 ans à tirer avant qu’il n’y ait plus que des gens normaux et quelques hurluberlus croyants :(

                    S’il reste encore des humains à cette époque la bien sur :(

                    • Deneb Deneb 29 avril 2015 07:41

                      @SysATI au plaisir !
                      On est obligés de respecter tous les humains, pour ce qu’ils sont : humains. Sans ça, on finirait par s’étriper. Le respect de l’autrui est la seule voie viable pour les fauves turbulents que nous sommes.

                      On ne peut pas identifier une personne, même fanatique, à sa croyance, ce serait extrèmement réducteur. Tout humain est capable d’ouvrir les yeux un jour, ayons donc la foi en lui. Oui, la foi, pas en tant que finalité, mais en tant qu’outil - la foi en l’Humain, irationnelle, j’en conviens est necessaire pour entretenir cette illusion de vivre ensemble, un préalable à la survie de l’espèce.

                      La Turquie, je m’y interesse un peu, je suis au courant de la carastrophe Erdogan qui a frappé ce malheureux pays. Il y a quelques années, on le croyais presque prêt à rejoindre l’EU, aujourd’hui il a du mal à cacher ses connivences avec les terroristes de l’Etat Islamique. Les nombreuses accusations de corruption, il y répond en coupant l’internet. Risible pour nous, mais un désastre pour tous les Turcs qui cherchent à préserver l’héritage kémalien.


                    • Aldous Aldous 29 avril 2015 16:35

                      @Deneb


                      La Turquie « laïque » s’est construite sur les os des populations chrétiennes génocidées, Arméniens, Grecs, Syriaques.
                      Quand vous dites « On est obligés de respecter tous les humains, pour ce qu’ils sont : humains. Sans ça, on finirait par s’étriper. Le respect de l’autrui est la seule voie viable pour les fauves turbulents que nous sommes. » vous contredisez l’Histoire : dès que la religion a été remisée à la sphère privée, les Turcs sont passés du stade de massacreurs à celui de génocideurs.

                      Car ce qui interdisait aux ottomans de liquider complètement les byzantins, les Arméniens et les Syriaques, c’est une simple sourate du Coran.

                      Le « On est obligé » est une ânerie monumentale : un gouvernement athée n’est obligé de rien sinon de craindre le rapport de force. 

                      Les Kémalistes ont decrété qu’on n’a pas à respecter un chrétien et ils continuent de considérer aujourd’hui qu’un Chyriote ne vaux rien.

                      Lénine a décrété que les Koulaks ne valent rien. Mao et Pol Pot ont decrété que les intellectuels ne valent rien... 

                      Nous avons décrété qu’un foetus de moins de 3 mois ne vaux rien...

                    • Ben Schott 29 avril 2015 00:57

                      En fait, ce Pat Condell est un type franchement dérangé.


                      • elpepe elpepe 29 avril 2015 04:37


                        Pour dire la verite bien que pietre disciple du Christ je ne suis pas croyant car malheursement je ne prends pas mon petit dejeuner avec Dieu tous les matins ....
                        Il y a plusieurs questions dans votre texte, et aucune biensur n’a une reponse, ca commence bien.

                        Les croyants souvent m appaissent comme des epiciers du paradis, c est probablement mieux pour votre gorge et la mienne, que les fous de Dieu qui fantasment de la trancher avec un silex.
                        Je pense que toutes les religions sont des aberrations, le jugement dernier digne du pere fouetard et pourtant, et pourtant,
                        je reste convaincu qu il y a un destin a ce monde et humanite, on pourrait appeller ca l espoir, bien que je convienne, c est un gros mot.
                        Pour peu que l on puisse definir Dieu, il reside dans notre seule faculte de creer, et s emouvoir,
                        Notre mort, souffrance (et tuti quanti, je ne peux pas m enpecher) , et cela reste biensur une intuition trivaile, se justifie pour une seule seconde, 
                        ou il nous est donne d admirer ce monde, cette univers extraordinaire, beau de complexite, bluffant, apres finalement on peut mourir comme un chien, ca devrait nous etre egale.
                        Bien que j ai connu des chiens qui etaient plus humains que notre sacro sainte race de sapiens au care, degenere.
                        Sinon je conseille le blue lagoon
                        http://www.drinksmixer.com/drink1394.html


                        • Deneb Deneb 29 avril 2015 08:35

                          @elpepe :« Pour peu que l on puisse definir Dieu, il reside dans notre seule faculte de creer, et s emouvoir »

                          Pourquoi l’appeler Dieu, alors ? Notre faculté de créer, de s’émouvoir, mais surtout de compatir et de raisonner logiquement, c’est dans la nature de l’Humain. On ne sait pas exactement de quel façon ces capacités ont été avantageuses dans l’adaptation pour être privilégiées dans l’évolution, mais on peut se faire une petite idée - sans elles, ça fait longtemps qu’on se serait entretués, vu notre intelligence à fabriquer les moyens de tuer l’autrui de plus en plus sophistiqués. Il y avait, à mon avis, des individus privés de ces capacités et il y en a encore, mais ils sont moins adaptés que les autres, donc condamnés aux oubliettes de la sélection naturelle.


                        • Aldous Aldous 29 avril 2015 09:11

                          Le gars ne comprend pas. 

                          Pas grave.

                          Mais bon il comprend pas, ce qui ne l’empeche pas de traiter de fasciste. Bref, il ne comprend vraiment pas.



                          • Deneb Deneb 29 avril 2015 09:30

                            @Aldous
                            C’est quoi exactement qu’il ne comprend pas ?

                            En tout cas, comme le veut la tradition sur AV, les plus moinssés c’est les plus pertinents, parce qu’un lecteur averti se fiche des votes, en revanche les trolls ne sont là que pour ça, pour moinsser tout ce qui est raisonnable et promouvoir la démagogie et la « réalité » fabriquée . Je suis assez content du score négatif de cet article, ça veut dire que j’ai donné un coup dans le nids de trolls à la solde du Jihad, voir de Poutine.


                          • Ben Schott 29 avril 2015 09:53

                            @Deneb

                            L’argument typique des médiocres. “ Si personne ne m’aime, c’est forcément que ce sont tous des cons. ”


                          • Aldous Aldous 29 avril 2015 11:10

                            @Deneb
                            il ne comprend pas que nous ne sommes pas juste un néo-cortex et que nous ne sommes pas juste des individus, mais des individus sociaux.


                            Vouloir résumer l’activité humaine à l’exercice permanent du raisonnement et du libre arbitre, c’est comme passer son temps à refaire des démonstrations en mathématiques.

                            La religion, ce sont les théorèmes communément admis.

                            Tu ne tuera point.
                            Aimes ton prochain.
                            Respecte ton père et ta mère.

                            Etc.

                            Maintenant, on peut aussi s’illusionner en prétendant que tout le monde est Thalès ou Pythagore.

                            Sinon, il n’a pas comprit non plus, que tous les gens qui sont revenus d’une expérience de mort imminente nous racontent des choses très similaires à ce que décrit saint Antoine.

                            Il n’a pas comprit que c’est la philosophie grecque qui a postulé qu’au début il y avait le logos. La raison initiale, celle qui explique qu’il y a eu un big bang plutôt que rien.

                            Il n’a pas compris pourquoi Malraux disait que le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas, ce qu’on constate jour après jour, et que saint Jean de Patmos avait parfaitement vu il y a 2000 ans.

                            Enfin, il y a une chose basique qu’il ne comprend pas, c’est que ce qu’il décrit comme un fascisme est en réalité un rejet de SA part en non une agression des chrétiens.

                            A ce sujet l’illustration montre l’illusion de persécution des athées militants : personne ne vous tapes sur la tête avec une croix. L’agression dont vous vous dites victimes est fantasmagorique : Vous n’avez ni été brûlé sur un bûcher de l’inquisition, ni trucidé lors d’une croisade. C’est de la victimisation par association.

                            En réalité le christianisme a fourni éducation et soins à des milliers de générations d’occidentaux au cours des siècles. Bénévolement. Aujourd’hui on a oublié, du moins en occident. J’ai lu un article nauséabond sur la « découverte » d’une fossé commune en Irlande près d’un orphelinat. Libé et quelques autres journaux ont tordu les fait en parlant de fossé septique, et vomi leur anticléricalisme haineux en calomniant les bonnes soeurs qui ont consacré leurs vies à ces orphelins durant des centaines d’années avant que l’état s’en charge. Avec un anachronisme de mauvaise alois ils ont oublié que la mortalité infantile était élevée à l’époque et qu’on ne faisait pas usage de fours crématoires où sont brûlés aujourd’hui les corps non réclamés. Il était donc normal de trouver dans chaque institution une fossé commune.

                            Bref, faites le bien, il y aura toujours des gens que ça dérangera, parce que ça les renvoie à leur propre egoïsme.

                            IC XC NIKA








                          • Deneb Deneb 29 avril 2015 13:10

                            @Aldous
                            Vu que, pour une fois tu ne m’insultes pas d’emblée, je veux bien te repondre, mais brievement :
                            « Tu ne tuera point.
                            Aimes ton prochain.
                            Respecte ton père et ta mère.
                             »
                            Déja, moi j’aurais formulé ça autrement :
                            Tu ne tueras point
                            (mince, c’est la deuxième fois que je fais mon grammar-nazi aujourd’hui, il faut peut-être que je me calme ...)
                            Et puis je préfère
                            Tu respecteras
                            ton prochain.
                            Tu aimeras ton père et ta mère.

                            pour rester dans le même style.
                            Un croyant qui maltraite le décalogue, n’est pas un manque de respect ? Remarquez, moi, je m’en fous ...
                            Par ailleurs, voilà juste du bon sens très naturel. Pas besoin de dieu pour enfoncer cette porte ouverte.


                          • Aldous Aldous 29 avril 2015 15:09

                            @Deneb
                            Désolé de maltraiter ler français, que j’estime hautement comme la langue de la renaissance de la philosophie. Ce n’est pas ma langue maternelle aussi j’espère quelques indulgences.

                            Mais j’imagine que si j’avais écrit 
                            ου φονεύσεις
                            τίμα τον πατέρα σου και την μητέρα σου, 

                            J’aurais été encore moins compris.
                            Ce n’est pas une porte ouverte. Ce sont des valeurs sacrées. Or l’athéïsme bien compris nie le sacré, puisque, sommes toutes, nous ne serions qu’un congloméra de molécules arrivées là par hasard. Un homme valant donc ce que le marché dit qu’il vaux et rien de plus.

                            C’est flagrant depuis que certains comme Attali et Bergé redéfinissent le « socialisme » comme étant le « droit de se suicider » pour les vieux insolvables ou le « droit de louer son utérus » pour les pauvresses.


                          • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2015 17:07

                            @Aldous,


                             Je suis désolé de dire que ce n’est pas tout à fait vrai.
                             La religion chrétienne a beaucoup de racines dans la théologie égyptienne, donc bien avant l’année 0 de notre ère.
                             Revoyez la trilogie égyptienne.
                             D’abord polythéiste, monothéiste avec le soleil d’Akhenaton pendant l’espace d’un règne. 
                             Thales et Pythagore, c’est bien après en Grèce, 
                             Enfin, vint un messie et l’islam, un prophète. 

                          • Deneb Deneb 29 avril 2015 17:08

                            @Aldous il y a a boire et à manger. Mettre sur le même niveau deux domaines aussi éloignés que la biochimie et l’économie du marché n’est pas très scientifique, ni logique d’ailleurs.
                            Pour moi, la valeur la plus sacré est le rire. Supprimez le rire et tout monde se suicidera.


                          • Aldous Aldous 29 avril 2015 22:18

                            @Deneb
                            Votre manque de spiritualité vous pousse a tout sectoriser. Non il ne s’agit pas de biochimie d’un côté et d’économie de l’autre, c’est de la philosophie.


                            Si nous ne sommes qu’un tas de molécules assemblé par hasard, l’Homme n’est pas plus sacré que l’huitre, le rodhodindron ou le quartz.

                            Alors s’imposent d’autres valeurs : Le rapport de force (Darwin) et le marché (Marx) avec comme résultat OBLIGATOIRE le Meilleur des Mondes.

                            Ce que vous avez dit sur la valeur Humaine montre que vous refléchissez toujours dans le réferentiel chrétien. Ce qui me ravit au demeurant. 

                            Mais même si vous continuez à vous illusionner sur les implication sociétales de l’atheïsme, les effets se font déjà sentir. L’Homme n’a plus rien de sacré, les droits de l’Homme sont une plaisanterie pour conitionner les beta et gamma (les sous-hommes volontairement maintenus dans un état d’incapacité intellectuelle notemment par les programme de TV réalité et les réformes de l’enseignement) et leur faire aimer leur propre servitude.

                            Les Alpha ont dejà les moyens légaux de se reproduire sans sexualité et sans autres limites que leurs moyens financiers, pendant que les autres se demandent pourquoi leur sperme devient stérile.

                            L’eugenismes, l’euthanasie, l’élevage de bébés hors famille dans dans des structures type lebensborn sont de nouveau à la mode.

                            Adolf Hitler passera bientôt pour un Galilée du XXe siècle qui n’a pas été compris par les « arriérés » de son époque. C’est déjà le cas d’ailleurs en Ukraine, où nous soutenons inconditionnellement les Nazis de Kiev contre ces « arriérés » de russes orthodoxes.

                            La bête immonde, qu’on avait cru mortellement blessée revient guérie. Et, devant elle, on se prosterna aussi, en disant : « Qui est comparable à la Bête, et qui peut lui faire la guerre ? » Apocalypse 13:4

                            D’ailleurs c’est ce qu’a dit Sarko en substance : « On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial, hein, et personne, hein, je dis bien personne ne pourra s’y opposer. »

                            Si. Deux témoins revêtus de sacs.

                            IC XC NIKA



                          • Ruut Ruut 29 avril 2015 10:11

                            Excellent article.


                            • Deneb Deneb 29 avril 2015 10:17

                              @Ruut
                              Merci Ruut, j’en suis hélas que le traducteur, mais c’est comme si Pat Condell lisait dans ma tête.


                            • Ben Schott 29 avril 2015 10:31

                              @Deneb

                              Et comme c’est écrit en gros corps, ça lui prend pas trop de temps.


                            • Deneb Deneb 29 avril 2015 12:52

                              @Ben Schott en tout cas, ça ne m’a pris que très peu de temps pour le traduire. Gogole Traduction est une des avancés majeures en linguistique de ce siècle, peu s’en rendent compte.


                            • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2015 14:38

                              @Deneb,


                               Intéressant de regarder le site du personnage.
                               J’ai pu constater qu’il n’est pas tout à fait « blue sky » et qu’il fait partie tout de même des polythéistes et non des auto-immunes, en soutenant Israël. 
                               

                            • Aldous Aldous 29 avril 2015 15:12

                              Il ne lit rien dans votre tête, c’est juste que vous avez tous deux bien intégré l’endoctrinement du moment.

                               
                              Bravo. Vous êtes de bons gammas. Vous vous croyez libres. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. smiley

                            • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2015 18:38

                              @Aldous,


                               Il vous faudrait prendre le lien de ce triptyque d’articles que j’avais appelé « Le ciel pour horizon ».
                               Le meilleur des mondes comme le paradis, cela n’existe pas.
                               Avant le gamma, il y a toujours l’alpha. smiley

                            • San-antonio San-antonio 29 avril 2015 11:24

                              Apres 15 ans passé « de l’autre coté de La Manche » et y vivant toujours, je ne peux que reconnaitre la patte de l’Anglo Saxon ayant écrit cette chose.
                              Le nombre de « Je » dans cet article doit frôler le record universel au championnat du nombrilisme assumé.
                              De fait renier la divinité (ainsi que les religions, seul point valide dans son torchon, malheureusement totalement non étayé...) d’une manière si ouvertement narcissique est un superbe exercice de de retournement argumentaire et plus généralement de malhonnêteté intellectuelle.

                              A moins qu’il ne s’agisse d’un trouble de la personnalité dont la plupart des personnes partageant mon voisinage semblent souffrir, l’égocentrisme. Dans tous les cas, cet article ne renie en aucun cas la divinité, il cherche tout simplement a la concentrer sur son auteur.

                              Comme souvent cher Deneb, vous vous êtes laissé berner...


                              • Piere CHALORY Piere Chalory 29 avril 2015 11:47

                                @San-antonio


                                D’accord avec votre commentaire ;


                                ’Dans tous les cas, cet article ne renie en aucun cas la divinité, il cherche tout simplement a la concentrer sur son auteur.’’

                                C’est bien là le problème de l’athéisme ’forcené, se croire au dessus de tout, et haïr le simple fait que quelque chose de ’supérieur -quel-qu’il-soit- existerait, quelque chose de +fort que ’soi-même’ ; l’ego menteur et trompeur...

                                Cela me rappelle la phrase redoutable de Martinès de Pasquallys :

                                ’’si tu déifies seulement l’intelligence & la science ; pouvoirs suprêmes du moi hautain, tu t’es déjà donné au diable, et avec lui tu périras.’’



                              • San-antonio San-antonio 29 avril 2015 12:13

                                @Piere Chalory
                                Merci pour votre réponse. Je resterai cependant plus mesuré.
                                Je refuse la généralisation du concept d’auto-divinité pour l’ensemble des athées. Peut-etre est-ce en effet le cas, mais quelle autorité sur terre (ou ailleurs) me permettrait-elle de raisonner (et meme penser) de la sorte.
                                Je respecte votre opinion, mais ne peux la partager derechef.

                                Mes remarques concernaient principalement l’auteur de cette ânerie et ses compatriotes, que je connais bien, très bien. Et, croyez-moi, l’auto déification est une réalité tangible et quotidienne dans la plupart des pays anglo-saxons. Et celle-ci est au mois aussi présente chez les personnes se réclamant d’obédience religieuse que chez les athées.
                                Ce constat mériterait une étude attentive des mouvements protestants. Mais ceci est un autre sujet...


                              • Piere CHALORY Piere Chalory 29 avril 2015 12:33

                                @San-antonio


                                J’ai précisé et caractérisé ici l’athéisme ’forcené, heureusement que tous les athées ne sont le pas ! Dans la majorité des cas, simplement ils rejettent les excès des religions et leur simplifications, leurs chantages souvent, le péché ’originel (nous serions coupables d’^tres nés ?), le système infantilisant ; si tu commets un péché ’mortel ; jamais tu n’iras au ’paradis, etc...

                                La Spiritualité est un vaste sujet, mais hélas l’expérience des uns ne peut pas s’appliquer aux autres, alors humilité, oui, mais des 2 côtés, vouloir aider quelqu’un qui se noie sans savoir nager est assez risqué. 

                                C’est assez abstrait, mais le fanatisme est le plus dangereux ; l’arrêt de la réflexion. ^tre croyant est une chose, être fanatique et manipulé par des croyances stupides, y compris matérialistes, en est une autre. Sacraliser ’l’argent par exemple, nous mène aujourd’hui dans le mur.

                              • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2015 12:46

                                @San-antonio,


                                « Le nombre de « Je » dans cet article doit frôler le record universel au championnat du nombrilisme assumé.
                                Absolument contre cette phrase.
                                Utiliser le »je« n’a rien de nombriliste. Le »moi je« peux s’en approcher mais il est passé dans la langue courante. 
                                Il n’y a pas de »Je« et de »je« en français. 
                                Je vais vous dire plus, je déteste la manière française de devoir choisir entre le »tu« et le »vous« .
                                Il y a eu quelques articles sur cette antenne à ce sujet »épineux« .

                                J’adore le »you« qui peut-être singulier ou pluriel, mais qui ne fera ni familiarité, ni exclusivité.
                                Tout sur le même pied d’égalité.
                                Le pragmatisme anglo-saxon est parfois bien plus généreux qu’on le croit.
                                Le »je" dans le jeu des phrases ne fait que confirmer que pour aimer quelqu’un d’autre, il vaut mieux commencer par s’aimer soi-même. 
                                Think, comme dirait les anglais.... smiley

                              • connexion 29 avril 2015 11:40

                                salut,cette histoire de se croire du bon coté de la barrière n’est qu’une histoire.
                                Croire que les athées ou autre ,sont sans religion,pourrais être assimilé a un crime.Les hommes dit libre ont toujours la corde de la liberté bien pendu a leur cous,et a y voir plus près elle est souvent bien serré.
                                Ce débarrassé de toutes ces croyances inutiles est un travail qui n’est pas aisé,voir impossible sans coup de pousse.
                                maintenant ,si religions se résume qu’au croyance décrite dans ce texte,je dirai que tu ne tapes qu’a la surface,et que même les fondement de ce texte se base sur des croyances.
                                Alors tant qu’a faire brule tout ! cela serai juste !


                                • Deneb Deneb 29 avril 2015 12:30

                                  @connexion je ne vois pas trop où vous voulez en venir. Excuses d’avance pour faire mon grammar-nazi, mais faites un effort d’orthaugraffe si toutefois vous cherchez à vous faire comprendre... Sans rancune.


                                • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2015 12:27

                                  Salut Deneb, 

                                  Je crois que pour être complet, il faudrait remonter à la signification du mot respect : 
                                  Wiki dit : Le respect (du latin respicere signifiant « regarder en arrière ») évoque l’aptitude à considérer ce qui a été énoncé et admis dans le passé, et d’en tirer les conséquences dans le présent. Il peut ainsi être question du respect d’une promesse, du respect d’un contrat ou du respect des règles d’un jeu. Le respect appliqué à un être humain prend un sens plus proche de l’estime, et s’appuie sur l’aptitude à se remémorer les actes auparavant accomplis par un être humain, lorsque ceux-ci sont dignes d’être reconnus. Le respect ne doit pas être confondu avec la tolérance, car celle-ci n’a pas les mêmes motifs, et contrairement au respect, elle n’est pas incompatible avec le mépris."

                                  Je crois tout est dit. 
                                  Le respect n’existe que s’il y a admiration du passé, adhésion et pas de mépris. 
                                  Donc, pas de problème pour le non-respect de ce qu’on n’aime pas.
                                  C’est même logique, à mon avis.

                                  • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2015 12:37

                                    D’où la question pour toi, Deneb :

                                    Perso, je suis auto-immune.... smiley

                                  • Deneb Deneb 29 avril 2015 12:42

                                    @L’enfoiré merci mon ami, à 100% d’accord. Je ne sais pas si dans ton Royaume on impose le respect des croyances, mais c’est bel et bien le cas chez nous, et ça commence à sérieusement ressembler à un déni de la réalité stupide et dangereux. Tolérer les croyances, je n’ai aucun problème avec ça. Mais les respecter, alors que tout impact de ces rassurantes fictions sur la société est aujourd’hui résolument négatif, devient périlleux pour la survie même de l’espèce humaine. Il ne faut pas prendre à la légère les délires eschatologiques de quelques fanatiques quand on possède un arsenal nucléaire. 


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2015 12:59

                                    @Deneb,


                                     La compréhension de ce qu’est la religion pour certaines personnes, m’a demandé la plus grande circonspection et le plus de temps pour écrire certains articles.
                                     C’est qu’ils sont revêches dans leur croyance.
                                     Ils ne comprennent pas plus que l’on peut être athée.
                                     Mon dernier était une réponse à quelqu’un qui remarquait que je n’avais pas encore d’articles sur l’EI.
                                     Il a reçu la réponse. Pas sûr que ce fut celle qu’il espérait. 
                                     En 2050, d’après ce que j’ai lu, la chrétienté sera à égalité avec l’islam en nombre de fidèles ou d’affiliés à la cause. (Ces deux mots que j’ai choisi, n’ont rien d’anodin. )
                                     L’athéisme arriverait bien après en 3ème place, partagée avec le bouddhisme.
                                     Le reste est presque insignifiant.
                                     Les religions reprennent toujours de la vigueur dans une époque en manque de repères.
                                     C’est de cette constatation que vient le nombre grandissant d’articles de la sorte sur cette antenne. 

                                  • elpepe elpepe 29 avril 2015 12:58

                                    En lisant les commentaire tous ont une part de verite,
                                    Il est vrai que nos societes se sont batis sur les mythes et morale judeo chretiens,
                                    Il est vrai que les religions en promettant le paradis d une main, et nous menacant de l autre demande notre soumission avant tout, et condamne tout esprit critique,
                                    Que l auteur soit nombriliste, certes mais pas plus que la majortie d entre nous.
                                    Nos croyances religieuses sont souvent infantiles et dignes d’un conte de fees, dans le meilleur des cas, ou souvent l expression d une senilite precoce dans la majorite. (veau d or)
                                    En cela, la mythologie grecque a un avantage incontestable, d’etre une mythologie.
                                    A la question doit-on respecter les religions ? faudrait-il qu elles soient respectables ? Ce terme dans ce contexte ne fait pas grand sens,
                                    On les autorise, mais on devrait les decourager a travers l’enseignement et developpement de l esprit critique,
                                    Les textes dits saints, ne pouvant evoluer, sont voues a disparaitre comme tout ce qui se fige dans ce monde en revolution et evolution permanente. Probablement il restera le nouveau testament car il s’agit d un temoignage et non d’une bible smiley


                                    • Deneb Deneb 29 avril 2015 13:21

                                      @elpepe
                                      « A la question doit-on respecter les religions ? faudrait-il qu elles soient respectables ? »

                                      je dirais plutôt :
                                      Faudrait-il encore qu’elles soient respectables !


                                    • Aldous Aldous 30 avril 2015 10:37

                                      @Deneb

                                      Bah. il y a deux raisons de respecter la religion.

                                      On doit respecter e christianisme pour ce qu’il a apporté de paix et d’amour dans un monde antique où seul comptait la force.

                                      On doit respecter l’Islam parce que il est comme le monde antique : seul compte la force. Et si tu lui manque de respect tu fini comme les inconscients de Charlie.

                                    • Deneb Deneb 30 avril 2015 11:52

                                      @Aldous Ben voyons. Autant dire que le christianisme a inventé l’amour !
                                      Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre ...
                                      La seule chose qu’ils ont invente, c’est le crucifix, enfin, c’est Paul le maître publicitaire. Le logo a bien marché, son côté gore a délecté les croyants et impressionné les sauvages pendant bientôt deux millénaires, mais avec la profusion de la culture zombie il commence à faire pale figure. Faudrait peut-être moderniser l’image de marque - je suggère moins de gore, plus de cul. Impact garanti !


                                    • Philippe Stephan Slipenfer 30 avril 2015 11:55

                                      @Aldous
                                      on doit respecter e christianisme pour ce qu’il a apporté de paix et d’amour dans un monde antique où seul comptait la force..
                                      .
                                      Excellent de chez excellent .
                                      je dirait qu’actuellement elle remplie toujours sont rôle .

                                      .
                                      pour sortir d’une mara au Guatemala . . ou ici. la solution pour sortir du gang et changer de vie
                                      est de trouvez refuge auprès d’une église et de mener une vie monastique.
                                      mais attention si un membre du gang vous surprend en train de fumée ou boire
                                      de l"alcool devant l’église c’est l’exécution direct.
                                      .
                                      .CQFD


                                    • Jean Fortine 29 avril 2015 14:27

                                      Bonjour,

                                      Pour réagir sur les derniers messages :
                                      - La spiritualité touchera tout le monde, quand ce sera le bon moment pour chacun, dans cette vie ou dans une autre. Pour moi c’est arrivé dans cette vie.
                                      - L’humour n’est pas la spiritualité, encore une inversion des valeurs. Elle pourrait être vu comme une soif de Vie et de Vérité.
                                      - On confond souvent la religion et la foi : la religion c’est ce qui nous relie, la foi est un lien privilégié avec Dieu. 
                                      Christ est venu abolir la religion qui s’écarte de la Vérité, 
                                      pour la remplacer par ces simples mots : aime Dieu, aime ton prochaine comme toi même.
                                      Bonnes recherches spirituelles.


                                      • Deneb Deneb 29 avril 2015 14:44

                                        @Jean Fortine
                                        L’humour n’est pas la spiritualité ? Il est pourtant une évidente manifestation de l’esprit : aucune machine n’en est capable. L’humour pourrait aisément s’inscrire dans votre définition : soif de Vie et de Vérité. En effet, une vérité dite avec l’humour est bien plus compréhensible et assimilable ; qu’est-ce qui est plus évident comme démonstration de la vie que le rire ?

                                        En revanche, une spiritualité théiste est antihumaniste. Vous dites : « aime Dieu, aime ton prochaine comme toi même. » D’abord dieu, ensuite le reste, en somme. C’est avec les idées comme ça qu’on en vient à tuer pour défendre l’honneur de cet hypothétique, mais toutefois détestable personnage.


                                      • oncle archibald 30 avril 2015 10:08

                                        @Deneb : « Vous dites : « aime Dieu, aime ton prochaine comme toi même. » D’abord dieu, ensuite le reste, en somme. »


                                        Les chrétiens disent de Jésus de Nazareth « vrai Dieu et vrai Homme » … La frontière n’existe pas si l’on croit que nous sommes « à l’image de Dieu » que je traduis comme doués de conscience et capables de choix en toute liberté.

                                        « C’est avec les idées comme ça qu’on en vient à tuer pour défendre l’honneur de cet hypothétique, mais toutefois détestable personnage. » Vous imaginez vraiment Dieu comme un « hypothétique personnage » ? Un espèce de Pokemon doué des super-super pouvoirs ?


                                      • Aldous Aldous 30 avril 2015 10:33

                                        @oncle archibald
                                        Tout a fait.


                                        Jésus à dit « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu... Voici le premier et grand commandement. 
                                        Et le second lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi même. »

                                        Le second et SEMBLABLE. Pas secondaire. Pas inférieur. Pas ultérieur.Semblable. Ομοια. (Omoia = identique)

                                        Quel est ce besoin de déniger ce qui est manifestement et incontestablement bon ?

                                        Les athées n’ontbaucun commandement. Rien ne les pousse à aimer leur prochain et c’est d’ailleurs pourquoi nombre sont mysanthropes.

                                      • Deneb Deneb 30 avril 2015 12:51

                                        @Aldous l’athéisme n’est ni une religion, ni une idéologie. D’où l’absence de commandement. Ne pas croire à une divinité n’impose pas de règles. En revanche, la morale universelle et naturelle, l’humanisme qui s’inspire de la recherche de vérité par biais de sciences prédictives (excusez le pléonasme) et de solidarité , de réduction des souffrances ... est une idéologie, mais basée sur la raison et loin d’être figée comme le sont les religions.


                                      • foofighter foofighter 29 avril 2015 15:00

                                        Pat Condell est assez radical, mais je ne suis pas loin de penser la même chose sur l’asservissement exercé par nos religions sur leurs « croyants ».


                                        • Jean Fortine 29 avril 2015 15:49
                                          Sur l’existence de Dieu, 

                                          « De mémoire de rose, le jardinier est éternel »
                                          En développant un peu, prenons un exemple.
                                          Pour ceux qui ont un chien à la maison, que pense ce chien quand nous sortons indéfiniment des croquettes de leur boite. 
                                          Le chien n’imagine pas le processus qui est mis en jeu pour remplir son assiette de croquette : des hommes extraient du pétrole, dont d’autres font de l’engrais, pour faire pousser des végétaux, qui nourrissent des animaux, dont les restes ou les sous produits sont saupoudrés sur des croquettes, que la publicité vous a fait acheter. 

                                          Nous sommes à un chien ce que Dieu est pour nous : nous n’avons pas idée de ce qu’il se passe en coulisse.

                                          • Rmanal 29 avril 2015 16:07

                                            Merci pour la traduction de cet article. Je m’y reconnais à 100%.


                                            • soi même 29 avril 2015 18:38

                                               Bonjour Deneb, je voie mal où se trouve l’humour, triste comme texte, d’ailler j’ai rarement lue un texte sur le sujet qui en arrive à avoir de l’humour !


                                              • mowgli 30 avril 2015 08:14

                                                Bon, ben pisse-con cause religion, voici un copié-collé d’un nartique pondu ce matin et collé je ne sais plus où en réponse à un zigoto qui insistait qu’on devait avoir lu les Evangiles pour parler religion.

                                                Les Evangiles, je les ai lues, et voici ce que j’en ai retenu.

                                                Le Fils de Dieu, Dieu Lui-même nous dit-on, thaumaturge omnipotent, qui marche sur l’eau, qui guérit les aveugles et les lépreux, qui change l’eau en vin, qui ressuscite les morts et rassasie les multitudes avec un gardon et trois croûtes de pain, avise un jour un figuier sur le bord du chemin. Ça tombe bien : Il a un petit creux. Manque de pot, c’est pas la saison des figues et le figuier n’en a pas. Alors que croyez-vous que fait le Fils de Dieu, Dieu Lui-même nous dit-on, thaumaturge omnipotent, qui marche sur l’eau, qui guérit les aveugles et les lépreux, qui change l’eau en vin, qui ressuscite les morts et qui rassasie les multitudes avec une épinoche et trois quignons de pain ? Un tout petit miracle tout rabougri, tout riquiqui, comme de faire porter deux figues à un figuier, mais hors saison quand même (sinon, nib de miracle) ? C’est l’enfance de l’art pour quelqu’un qui rassasie les multitudes affamées avec un goujon et un quignon, non ? Ben non. Il se fâche tout rouge et maudit le figuier qui, du coup, devient stérile. Merci le proprio du figuier et bonjour le respect du bien d’autrui.

                                                Un autre jour au terme d’une longue randonnée, il est accueilli chez une bobotte (oui, bobotte, vous allez voir pourquoi) qui selon la coutume du lieu et du temps, lui dépoussière les fumerons et lui met du sent-bon dessus. Mais pas deux gouttes de sent-bon et pas du sent-bon de Prisunic, hein, du bon et à gogo, vas-y que je te verse, au diable l’avarice, il y en avait pour trois cents deniers. C’était à l’époque où un ouvrier, trimant toute une journée, était payé UN denier, un seul. Un de ses disciples (dont je tairai le nom, il a eu assez d’emmerdes comme ça, le pauvre) lui dit « Maître, cette bobotte vient de claquer toute une année de salaire d’un sans-dents pour te parfumer les nougats, n’aurait-il pas mieux valu dépenser cet argent pour les sans-dents ? » Et qu’est-ce qu’Il lui répond à ce disciple, le Maître ? Il l’envoie chier.


                                                • Plus robert que Redford 30 avril 2015 09:49

                                                  @mowgli
                                                  Très bon !

                                                  J’aime !


                                                • Plus robert que Redford 30 avril 2015 09:42

                                                  Les gens disent : « Eh bien, vous ne pouvez vraiment comprendre la foi que quand vous l’avez« 

                                                  On peut décliner en variant le ton :

                                                    » Eh bien, vous ne pouvez vraiment comprendre la pédophilie que quand vous êtes pédophile« 

                                                  ou bien

                                                    » Eh bien, vous ne pouvez vraiment comprendre la schizophrénie que quand vous êtes schizophrène"

                                                  Je vous laisse le choix des termes jusqu’à l’infini

                                                  et au delà...


                                                  • Jean Fortine 30 avril 2015 11:12
                                                    On ne peut pas comprendre la foi ...
                                                    La compréhension de quelque chose est d’ordre matérielle.
                                                    Alors que la foi est d’ordre surnaturelle et elle est liée à l’intuition : cela dépasse la compréhension, c’est une expérience individuelle difficilement transmissible.



                                                    • Deneb Deneb 30 avril 2015 11:29

                                                      @Mowgli, Quel copié-collé ? C’est une traduction originale faite par mes soins, à l’aide de Google Traduction, pour gagner du temps. Si d’aventure il existe une autre traduction, que je n’ai d’ailleurs pas trouvé, et qui utilise les termes semblables - c’est parce que je m’efforce d’être le plus proche possible de l’original.

                                                      A part ça, Jesus imbu de lui même au point d’oublier que son père, dans son infinie miséricorde, avait fixé les saisons pour les figues ; ou bien donnant, lors de la cène, l’idée du slogan publicitaire à l’Oréal : « parce que je le vaux bien ! » ; tout ça c’est des épisodes connues aux bibliophages. On sait tous que la morale d’antan est, vu d’aujourd’hui, plutôt douteuse. C’est bien là qu’on reconnait une religion : La négation du progrès moral. Elle clame toujours que c’était mieux avant.

                                                      Nous avons un pléthore d’exemples d’archaismes moraux : les mariages pédophiles dans certains pays musulmans, la peine de mort pour délit d’opinion comme l’apostasie ou le non-respect des rites religieux, esclavage ou servage, mutilations religieuses, négation du droit à la vie privée ... que la morale universelle aujourd’hui reprouve, mais la morale religieuse accepte. L’essor récent de l’athéisme dans les pays développés est un progrès moral indéniable.


                                                      • mowgli 30 avril 2015 13:08

                                                        « C’est une traduction originale faite par mes soins, à l’aide de Google Traduction »

                                                        Pas terrible, la traduction. Parce que traduire « noga » par « nougat » au lieu de :« jambe »...  smiley 

                                                        Enfin... (soupir) comme ça on apprend que l’original est en russe  smiley


                                                        • Crab2 30 avril 2015 15:10

                                                          «  Nos espérances, sur l’état à venir de l’espèce humaine, peuvent se réduire à ces trois points importants : la destruction de l’inégalité entre les nations, les progrès de l’égalité dans un même peuple ; enfin, le perfectionnement réel de l’homme  » Nicolas de Condorcet

                                                          Suites :

                                                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/arrogance-culturelle-francaise.html

                                                          ou sur

                                                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/30/arrogance-culturelle-francaise%C2%A0-5613051.html




                                                          • popov 30 avril 2015 16:09

                                                            Bonjour Deneb

                                                            J’apprécie toujours l’humour de Pat Condell.

                                                            Surtout que, comble de l’ironie, il a vraiment une tête de curé catholique.


                                                            • Deneb Deneb 30 avril 2015 16:26

                                                              Salut Popov
                                                              C’est clair que sa tête ne lui dessert pas.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès