• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Pourquoi « diable » certains croient-ils en Dieu ?

Pourquoi « diable » certains croient-ils en Dieu ?

Il est étonnant pour certains qu’en ce 21ème siècle des milliards d’humains croient en toute une hiérarchie d’êtres invisibles. Des centaines de millions de musulmans, des centaines de millions de chrétiens et je ne parle même pas des autres formes de théismes. Moi-même ex-athée devenu théiste mais prenant par mesure de précaution une certaine distance avec les groupes religieux théistes qui s’apparentent bien souvent à mes yeux à des sectes. Car s’il est bien vrai que je crois en Dieu, je me méfie comme la peste des religions en tant qu’organisations humaines et je rejoins sur ce point les croyances de mes plus proches amis. Est-il donc si absurde de croire en Dieu en ces temps où dit-on la science a réalisé tant de merveilles ? 

 Personnellement et je le dis souvent avec mes amis, s’il n’y avait pas la mort, il est probable que je serais, pas athée mais sans doute moins enclin à me poser des questions sur l’après-vie. Mais la mort existe et trouble mon esprit il est vrai tordu. Car m’enfin je me demande bien ce qu’il peut y avoir après la mort. Comme l’a dit un de mes amis musulmans, alors en plein doute spirituel, personne n’est jamais revenu de la mort pour nous dire s’il y a une vie après la vie ou pas. Et comme de plus j’ai tendance parfois à croire que ce que nous percevons n’est qu’une illusion, je me dis que nous ne savons finalement rien de rien. C’est vrai au fait, ce que nous vivons est-il réel ? Ou n’est-ce qu’une illusion comme cela est très bien présenté dans « l’excellente » trilogie des frères Watchowsky à savoir « Matrix » ? Cette œuvre troublante pour les non curieux, a sérieusement perturbé certains de mes amis les faisant douter de la réalité et partant de leurs croyances. Certains apprirent donc grâce à ce film que ce que nous percevons était une interprétation des signaux que nos sens donnaient à notre cerveau. Or ce que croit notre cerveau est souvent influencé par le conditionnement que nous avons reçu toute notre vie ! Autrement dit nous sommes bien donc dans une illusion qui diffère selon les individus. Partant de ce point de vue, je me dis que chacun d’entre nous se crée au fil du temps sa petite réalité virtuelle coupée d’une certaine manière du monde « réel ». Dans cette réalité virtuelle personnalisée, il y a un certain nombre de repères bien définis selon notre logiciel. Et les livres dits sacrés (entre autres) ressemblent à des logiciels de programmation pour l’outil complexe qu’ait notre cerveau.

 Nous voyons donc des gens conditionner leurs enfants depuis le plus bas âge comme ils ont été conditionnés eux-mêmes. J’observe avec horreur ces mères vouloir mutiler (excision) leurs filles pour obéir à la coutume. J’ai aussi vu avec horreur une jeune fille israélienne parler des palestiniens et autres « arabes » comme si ça n’était pas des êtres humains. J’ai entendu aussi des « arabo-musulmans » dire tout le mal qu’ils pensaient des « juifs » et même souhaiter leur extermination prochaine en s’appuyant notamment sur une légende à laquelle ils donnent valeur de prophétie (http://ashomer.blogspot.com/2008/08/un-mouvement-islamiste-publie-un-hadith.html). Alors que souvent ces gens qui ont ces préjugés n’ont pas pu les vérifier mais répètent de manière imbécile ce que certains de leurs proches leur ont dit. Finalement les gens qui pensent par eux-mêmes de ce que j’ai vu sont assez peu nombreux et ceci est dramatique. Ainsi certains ont été programmés pour croire que Dieu ou des dieux existent d’autres ont été conditionnés pour ne pas y croire. Mais combien s’asseyent chez eux tous les jours pour questionner la pertinence de leurs croyances ? Moi je le fais ! Et à chaque fois je me demande qui je suis, où je vais et ce que je dois faire. Bien sûr mes amis croyants me disent qu’il faut prier Dieu pour trouver mon chemin. Certains me pressent bien sûr d’appartenir à une communauté religieuse, ce qui ne m’intéresse nullement ! Parce que encore de ce que j’ai pu observer elles ressemblent à des sectes avec un gourou et des fidèles qui sont (trop) souvent sous l’emprise de ce gourou. Alors certes ces gens sont de beaux parleurs, ils ont du charisme et ce qu’ils disent est convaincant. Mais dans le fond ils ne me semblent pas différents d’un personnage comme Raël dont j’ai croisé certains adeptes qui furent bien en peine de me convaincre de la pertinence de leur croyance. Alors certes ce sont des personnes intelligentes, parfois raffinées mais qui croient selon moi à des choses vagues et sans aucune preuve (à laquelle ils confèrent la valeur de vérité) et qui ne sont guère différents selon moi de pas mal de religieux. Et puis la « dime » (http://www.prevensectes.com/rael2.htm#2b) qu’il faut payer au « guide » et à sa « secte », très peu pour moi. Dès d’ailleurs qu’un chef de communauté « religieuse » met l’argent en avant il m’agace. Je suis un solitaire (qui n’est du côté de personne puisque j’estime que personne n’est de mon côté) et je l’assume pleinement ! Pourtant je crois en Dieu et cela étonne beaucoup les gens.

 Et bien comme je le dis la mort est quelque chose qui me trouble fortement. Autre chose qui m’intrigue c’est l’incroyable complexité du monde, voire de l’univers. Quand je regarde cette merveilleuse organisation, je me dis que cela ne peut être le fruit du hasard. Mais je n’ai pas preuve cependant qu’un architecte remarquable a mis ça en place. Ce n’est que mon point de vue personnel d’avoir la conviction profonde pour certaines raisons pas forcément rationnelles qu’un tel être existe. Ce qui me fascine aussi c’est que pas mal de peuples ont la conscience d’une espèce de « grand esprit » (http://www.pantherland.net/wp/?page_id=888) d’une puissance formidable. Ce « grand esprit » a divers noms. Certains l’appellent « Niamien », « Lago », « le Grand Esprit » etc…. Il est quand même curieux que tant de peuples aient cette croyance là. Là encore je me dis qu’il ne peut s’agit du hasard. Pas plus que certains peuples parlent du déluge (http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9luge) et de ses survivants. D’ailleurs je suis de ceux qui croient que le passé du monde est bien mystérieux. J’ai lu tant d’œuvres, mais il serait fastidieux d’en parler ici, je les réserve pour un autre texte. Bien sûr certains pensent qu’il est farfelu de croire en un « Grand Esprit » ou en Dieu. Pourquoi donc un être invisible n’aurait pas pu créer tout « ceci » ? Ces gens qui dénigrent cette croyance peuvent-ils apporter la preuve absolu que Dieu ou peu importe le nom que certains lui donnent n’existe pas ? Autant je respecte les agnostiques (d’ailleurs j’en suis un d’une certaine manière) autant j’ai du mal (sans pour autant dénigrer) avec les athées pur et dur. Je me méfie tout aussi des croyants assurés d’avoir la vérité et qui veulent imposer leur point de vue de gré ou de force. Je pense que le choix le plus logique est d’être dans l’interrogation permanente. Alors bien sûr certains disent avoir vu des choses qui les a confortés dans leur foi. Or le mot foi même me perturbe car il s’agit bien souvent de se soumettre à des choses dont vous ne pouvez vérifier de manière claire et nette la véracité ni l’efficacité. Croire en Dieu passe encore mais se soumettre à tout un ensemble de rituels, avouez que ce n’est pas forcément très « attirant ». La bible dit il est vrai : « Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » (Jean 20.29), mais ceci est très difficile surtout pour les esprits parfois très cartésiens comme le mien. Personnellement je ne cherche à convaincre personne car non seulement j’ai d’autres chats à fouetter mais je n’ai pas de certitudes absolues. Je ne supporte pas non plus que l’on veuille m’imposer une croyance quelconque. La foi est pour moi un défi permanent en la raison et j’exècre les « gardiens de la foi » qui peuvent faire des abominations comme l’inquisition. Des êtres aussi limités que nous ne devraient selon moi pas avoir la puissance qu’a eue à un moment donné l’église catholique ni celle qu’a en ce moment les banquiers qui ont créé un dieu virtuel appelé argent.

 Quoi qu’il en soit nous ne pouvons (de mon point de vue) qu’accepter l’idée du pouvoir de l’esprit. Quasiment tout ce que nous avons créé a été pensé avant d’être réalisé. L’intelligence est sans doute l’une des preuves les plus palpables du pouvoir de l’esprit. Pour moi il est donc logique de penser qu’un esprit d’une très grande puissance et imagination a pensé l’univers et l’a réalisé. Je pense que notre ignorance ne peut nous pousser à rejeter cette hypothèse. Après bien sûr je comprends tout à fait que l’on doute que certains pensent avoir toute la vérité sur ce Grand Esprit. C’est ce que chaque communauté religieuse revendique, avoir la vérité sur Dieu. Tristement beaucoup d’entre elles en font un fonds de commerce manipulant et exploitant des personnes déboussolés et ceci est abominable. Mais là encore le pouvoir de l’esprit agit puisque des personnes utilisent leur imagination à des fins néfastes (tout comme le font les banquiers d’ailleurs). Si je crois au pouvoir de l’esprit je crois aussi aux égrégores (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89gr%C3%A9gore) et bien souvent des croyances savamment entretenues peuvent créer des égrégores néfastes comme l’argent. Je perçois d’ailleurs la bombe atomique aussi comme une forme d’égrégore. Si des esprits humains ont pu concevoir une chose aussi puissante, je pense qu’une autre forme d’esprit a pu concevoir des choses encore plus puissantes. Je pense que donc des personnes qui croient en Dieu ne sont pas des « simples d’esprit » mais parfois des grands penseurs voire des grands philosophes qui contrairement à ce que certains pensent ont une grande imagination. Seulement des personnes comme moi qui pensent qu’un tel esprit existe se disent que ses motivations ne peuvent que dépasser l’entendement humain. Evidemment la question qui me taraude est comment entrer en contact avec ce Grand Esprit car beaucoup de questions brûlantes se bousculent dans mon esprit. J’ai cependant le fol espoir de le croiser après ma mort… Croire en Dieu est donc une hypothèse intéressante et intelligente de définition d'un paradigme d'autant plus que de mon point de vue de théiste il est impossible de prouver que Dieu n'existe pas. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.84/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 novembre 2011 13:09

    À l’auteur :
    « Quand je regarde cette merveilleuse organisation, je me dis que cela ne peut être le fruit du hasard. »

    Parmi les merveilles du monde, je donnerai en exemple toutes les difformités et abominables maladies infligées à l’être humain.
    Cela ne peut être le fruit du hasard ! ! !...

     smiley smiley


    • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:00

      Je n’ai pas dit que c’était une organisation parfaite, j’ai dit que c’était une merveilleuse organisation et que je ne vois pas de hasard dans cela. Après qu’il y ait des problèmes bien sûr c’est souvent la différence (énorme) entre quelque chose qui est pensée et quelque chose qui est réalisée. Je pense et ça n’engage que moi que l’univers a été pensé pour atteindre un certain niveau de perfection. Maintenant après les choix que les créatures ont faites peuvent de mon point de vue (qui est très singulier tous ceux qui me connaissent le savent) expliquer certaines choses. Vous parlez par exemple d’abominables maladies, de difformités etc... Qui me dit que par le passé il n’y a pas eu des guerres nucléaires qui ont altérées le génome non seulement humain mais aussi de certaines espèces ? Il me semble que ce qui ressemble à une guerre nucléaire est décrit dans un antique livre hindou où l’on parle aussi si mes souvenirs sont bons de machines volantes etc... Alors je le dis que savons-nous réellement de notre passé à part des théories plus ou moins réalistes basées sur des hypothèses ? Je crois que nous devons être humbles et rechercher la vérité, c’est tout. 


    • Rounga Roungalashinga 15 novembre 2011 15:13

       Il me semble que ce qui ressemble à une guerre nucléaire est décrit dans un antique livre hindou où l’on parle aussi si mes souvenirs sont bons de machines volantes

      Certains passages du Mahabarata parlent en effet de batailles extraordinaires, où se serait déployé la puissance d’armes « divines ».
      Mais je ne suis pas partisan d’y voir des ovnis.


    • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:26

      OVNIS veut dire Objets Volants Non Identifiés et donc ce sont des choses que les observateurs ne peuvent expliquer. Je ne comprends pas par OVNIS « soucoupes volantes ». Je sais que l’on a pris des nuages ou même de la foudre en boule pour des « soucoupes volantes ». Pour autant je ne pense que nos ancêtres étaient TOUS des ignares. 


    • Rounga Roungalashinga 15 novembre 2011 15:57

      Pour autant je ne pense que nos ancêtres étaient TOUS des ignares. 

      Ca c’est certain !


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 15 novembre 2011 17:34

      shiva accompagné par hanuman sur son char volant lançant des éclairs de feu, ou rama lançant une brindille enflamée pour terrasser le corbeau qui embêtait sita ?


    • non667 15 novembre 2011 19:14

      à jp
      Parmi les merveilles du monde, je donnerai en exemple toutes les difformités et abominables maladies infligées à l’être humain.
      Cela ne peut être le fruit du hasard ! ! !...

      justement dieu à utilisé le « hasard » et la sélection naturelle (course des spermatozoïdes  !)
      l’augmentation des difformités et abominables maladies infligées à l’être humain sont le fruit de l’homme qui se prend pour plus fort que dieu et lutte (médicament ,vaccins )contre la sélection naturelles et permet à des « dégénérés » de se reproduire souvent plus nombreux que les sains et naturellement résistant !
       smiley smiley smiley smiley smiley smiley


    • amipb amipb 15 novembre 2011 22:43

      Beaucoup voient dans les vimanas des textes védiques d’anciens engins volants (http://en.wikipedia.org/wiki/Vimana).

      On peut rester dubitatif, mais d’autres cultures ont également dessiné ou sculpté des engins ou des scènes troublantes représentant des déplacements aériens ou des personnages curieusement vêtus (aztèques, incas, égyptiens, etc.).

      Difficile toutefois d’en comprendre l’origine à notre époque.


    • TigerSean TigerSean 16 novembre 2011 05:49

      Parmi les merveilles du monde, je donnerai en exemple toutes les difformités et abominables maladies infligées à l’être humain.
      Cela ne peut être le fruit du hasard ! ! !...

      Ou peut-être qu’il existe un Dieu, qui a effectivement donné des règles, sans cesse transgressées pas les être humains, comme ne pas avoir d’enfants entre cousins, frères et soeurs, qui ont finalement crée tout un tas de troubles qui n’existaient pas dans les premiers temps, qui sait ?

      Peut-être qu’on se retrouve aujourd’hui à payer toutes les erreurs passées, avec toutes ces maladies liées à la naissance, qui sait ?

      Peut-être aussi qu’il existe depuis fort longtemps des remèdes, mais qui sont gardés secrets par les vaniteux, qui sait ?

      Peut-être que si on suivait certains principes de vie élémentaires, on n’aurait pas eu d’autres problèmes, qui sait ?


    • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 12:01

      mais vous êtes bouché ou quoi ? des années maintenant qu’on vous aiguille sur les textes de genèse des sumeriens qui ne pourraient être plus clairs


      tellement clairs d’ailleurs que des malins trouvèrent astucieux de les cacher et de les reécrire

      comme la première carte des illuminatis

      couvrant des récits absolument incroyables pour en faire des mystifications grotesques d’Adam et d’Eve au petit jardinet des Bilderberg


      n’auraint-ils pa sfait cette bévue monumentale on ne pourrait savoir que ces récits sont vrais, sinon pourquoi les avoir cachés pendant 4000 ans ?

      et le plus incroyable eétant que ces récits mous expliquent tout ce que l’intelligentsia de la machine de guerre veut toujours couvrir des évènements d’aujourd’hui

      juste que l’on comprenne que des sadiques ont trouvé amusant d’appeler abomination la création des êtres humains et convoitent toujours leur disparition

      voilà bien un élément clef comme ces récits en recèlent un bon milliers pour nos esprits lobotomisés , hypnotisés, mystifiés dans un abjecte culte de la mort nous faisant perdre de vue que la seule chose qui est vraiment sacrée est la vie elle-même.

      que celui qui s’est créé lui-même le dise et on pourra l’appeler dieu

      d’ici-là que chacun récolte un peu de l’humilité que nous impose l’univers et ses puissances naturelles

      nous sommes immensément petits en opposition au cosmos

      nous sommes grands connectés à lui

      et il y a des clefs pour cela

      sept clefs, pas la mer à boire quand même

      celui qui ne veut pas au moins chanter une gamme (minimum syndical pour allumer les sept shacras) ressemble à un gamin mal élevé qui refuse de manger sa soupe dont il dépend pour survivre


    • POURQUOI LAPIDENT T ILS les FEMMES SACHANT QU’ ILS DETRUISENT LEUR....AVENIR

      CAR UN DE NOS CAMARADES CHANTEURS ET PAS DES MOINDRES CHANTAIT« LA FEMME

       EST L AVENIR DE L HOMME » (ferrat...et....)


    • mahatma mahatma 15 novembre 2011 13:20

       « Nous voyons donc des gens conditionner leurs enfants depuis le plus bas âge comme ils ont été conditionnés eux-mêmes. »

      Que vous ayez choisis les mots, les concepts présentés dans cet article, qu’ils soient « tournés » ainsi, que la mort soit un sujet d’interrogation et de réflexion voire de moteur (temporaire«  ?)pour vous et vous entraine dans la course vers le »qui suis-je ?« , tout cela ne sont que des gouttes d’eau qui ne peuvent prendre naissance que dans les nuages de vos propres conditionnements,
      dès lors qu’on réalise que n’importe quelle individualité, personne sur terre, ne se bâtis que sur des nuages de conditionnements personnels, qui lui permettent dormir ... vivre ... et rêver quelque soit l’ordre que lui donnerez, ces nuages de conditionnement lui permettent de se faire une »interprétation« , à chaque fois personnelle voire unique, de la réalité.
      Bien sûr, nous acceptons de convenir de conventions d’interprétation de perceptions, afin de faciliter nos communications.
      dès lors qu’on réalise que tout le monde a ses nuages de conditionnement, 
      quel conditionnement pourrait être plus beau, meilleur, plus juste, plus réel, plus politiquement acceptable, qu’un autre, si tout cela n’est que conditionnement ... ?
      Un conditionnement restera toujours un conditionnement ...
      L’idée même de naissance ou de mort a comme source vos conditionnement ...
      Une voie profonde est accessible mais peu sont assez »fous" pour s’y engouffrer, c’est celle qui mène vers la question :
      en dehors de tous mes conditionnements, qui suis-je ?
      et comment est la réalité hors perception au travers des lunettes de mes conditionnement ... ?
      Si je ne suis pas les lunettes (conditionnements-mon individu, ma personne), qui portent les lunettes ?


      • mahatma mahatma 15 novembre 2011 13:30

        Je reprend ici une phrase qui portait à confusion :

        dès lors qu’on réalise que n’importe quelle individualité, n’importe quelle personne sur terre, ne se bâtis que sur des nuages de conditionnements personnels, qui lui permettent dormir ... vivre ... et rêver quelque soit l’ordre que lui donnerez


      • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:08

        Ai-je nié quelque part dans mon texte avoir été moi-même conditionné ? Je dis seulement qu’à un moment donné, il faut s’asseoir et se poser des questions existentielles ! N’ai-je dit pas que j’ai été athée (comme certains de mes amis d’ailleurs) ? Alors que je suis le fils d’un père très croyant et d’une mère très croyante. Je me pose des questions constamment et mon point de vue sur beaucoup de choses évolue en permanence. Beaucoup de mes textes sont des interrogations non seulement sur mes croyances mais sur les croyances des autres. Ce que je peux reprocher à certaines personnes c’est de refuser d’être curieuses par peur. 

        Après bien sûr il faut des repères dans la vie. Ces repères ne sont peut-être pas parfaits et sont parfois temporaires (surtout en ce qui me concerne) mais je pense qu’ils sont nécessaires. 
        Mais je ne rejette pas aussi la thèse selon laquelle nous sommes dans une gigantesque illusion mais je pense que si l’on s’arrête à ce genre de thèse on ne fait pas grand chose. 

      • mahatma mahatma 15 novembre 2011 16:26

        Mon commentaire n’était pas pour dire que vous ne reconnaissiez pas suivre vos propre conditionnement mais pour la façon dont vous parlez de ceux des autres ...

        "Alors que souvent ces gens qui ont ces préjugés n’ont pas pu les vérifier mais répètent de manière imbécile ce que certains de leurs proches leur ont dit."

        Alors certes ces gens sont de beaux parleurs, ils ont du charisme et ce qu’ils disent est convaincant. Mais dans le fond ils ne me semblent pas différents d’un personnage comme Raël dont j’ai croisé certains adeptes qui furent bien en peine de me convaincre de la pertinence de leur croyance.

        Alors certes ce sont des personnes intelligentes, parfois raffinées mais qui croient selon moi à des choses vagues et sans aucune preuve (à laquelle ils confèrent la valeur de vérité) et qui ne sont guère différents selon moi de pas mal de religieux.

        Que vous vous interrogiez sur ces questions et que vous poussiez d’autres à s’interroger est tout à votre honneur mais les croyances des autres sont autant basées sur leur conditionnements que les votres, l’interprétation qu’ils se font de leur réalité n’est pas plus ni moins justes, meilleures, adaptées, pertinentes que vos propres interprétations.
        Tout ce qui est perçu n’est qu’une affaire d’interprétations

        un petit article :
        La perception de la réalité
        http://www.dazibaoueb.com/article.p...


      • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 16:45

        Que les autres aient leur point de vue, c’est normal et je l’accepte sans peine. Qu’ils veuillent les partager c’est aussi normal, je ne crois pas qu’ils aient TOUS de mauvaises intentions. Et puis je pense qu’il est naturel d’échanger du moment que c’est dans le respect. Il est vrai que j’ai dans mon texte laissez paraître un certain « agacement » par rapport aux raéliens. Cela vient du fait que quand certains d’entre eux sont mis face à certaines contradictions de leur doctrine, ils réagissent assez nerveusement.... Comme des personnes justement qui croient de manière absolue à des dogmes. J’ai du mal en général avec des gens qui présentent leurs doctrines comme étant la vérité absolue alors qu’en fait ils ne peuvent apporter la preuve irréfutable de cela. Entre « théoriciens » je pense que nous devrions être modérés et ouverts. Après, tout le monde n’a pas comme moi la capacité d’accepter de remettre en cause des choses considérées comme acquises. 


      • xray 15 novembre 2011 16:59


        Il sera toujours plus facile de croire que de penser.
         

        Sur un sujet précis, la pensée nécessite les moyens de la réflexion du sujet.  Inversement, croire évite de réfléchir sur tout sujet. (Y a qu’à répéter.) 

        DEPUIS 5 000 ANS ! QUOI DE NEUF ? 
        http://echo-agnostiques.over-blog.com/article-depuis-5-000-ans-quoi-de-neuf-55838469.html 



      • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 17:03

        En effet croire évite de réfléchir et de se poser des questions gênantes. Or je pense que si nous ne devions pas réfléchir, nous n’aurions pas de cerveau...


      • mahatma mahatma 15 novembre 2011 17:09

        et il est toujours plus facile de penser que simplement d’ETRE ...


      • mahatma mahatma 15 novembre 2011 17:16


        Juste pour le partage, il y a cette petite énigme-réflexion qui m’a toujours plu,

        "je suis le personnage d’un rêve qu’un ami est en train de faire,

        il est sur le point de se réveiller,

        que puis-je faire pour ne pas disparaitre ... ?"


      • amipb amipb 15 novembre 2011 22:47

        Penser est un processus au contraire bien automatique : qui peut prétendre être capable d’arrêter de penser ?

        Arrêter de croire me semble donc bien plus facile.

        Le plus difficile étant de réfléchir, de se concentrer et d’avoir l’esprit alerte. Or tous ces processus nécessitent le calme mental et donc une bonne maîtrise des... pensées.


      • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 12:25

        vous devriez alors comprendre que votre ami ne vous rêve pas, que vous faites le choix de devenir l’un de ses rêves à défaut de devenir un rêveur vous-même ;)


        il ne fait que vous apporter des possibles

        mais il n’est pas responsable de vos choix puisque TOUT est possible dans ses rêves

        c’est l’esprit de l’eau le saint esprit des religions du livre, regardez les nuages et vous verrez les constructions de l’eau qui préfigure les êtres

        le plus difficile à accepter pour les croants est qu’en observant le même monde maintenant qu’il y a deux mille ans par exemple, on n’utilisera pas les mêmes mots pour le décrire

        mais la gamme harmonique des sept notes qui sont en parallèle avec les sept couleurs de la lumière blanche et leurs sept qualités réciproques nous ne les inventons pas et le monde n’est pas le même en effet si l’on considère que l’on décide soi-même de ce qu’est l’univers et qu’on drape notre perception de banalités rassurantes et d’images d’Epinal ou si l’on est habité au moins par l’humilité qui permet d’observer ce qui est sans le mettre en cause péremptoirement.

        l’obolix jetant ses rayons prismés dans l’atmosphère nous a montré que les éléments de la lumière-même sont intelligents et capables de trier et de nettoyer les toxiques qui n’ont rien à faire dans l’atmosphère, cela se passe forcément au niveau atomique dont nous savons si peu hormis de les exploser et de leur voler leur énergie vitale, nous vivons sur les cris des atomes et on se demande juste QU’EST-CE QUE l’occident ne fait PAS souffrir ??

        Mais oui, nous avons mis le doigt sur le processus de nettoyage naturel des eaux claires de ce monde. C’est l’eau elle-même qui l’a transmis. Essayez. www.projectobolix.org

        Nous découvrons alors que l’univers a un ordre qui nous précède infiniment et c’est précisément en se rebellant contre cet ordre harmonique qu’on arrive à une machinerie insensée, absolument destructrice pour le monde vivant et rempli de préceptes hiérarchiques abscons hérités de la barbarie babylonienne avec des fous se prenant pour des dieux et qui ne font que torturer les êtres au nom de la science.

        ensuite on apprend que 1,7 millions de personnes meurent chaque année de « médicaments correctement prescrits et correctement dosés » 

        et on se gratte la tête de l’ignominie appelée ici « civilisation » qui est une construction à protéger des gens dont a seule religion est la pédophilie et qui se vautrent dans un culte à inanna-Ihtar-isis, dont la reine Marie en robe bleue est une représentation, surfant allègres sur le fait que chaque nouve adepte de la chrétinté voit en elle la mère-terre

        mais les illuminati la violent tous le jours avec ses gosses en pâture et enseignent comment torturer ses enfants

        et si on ne s’y gratte pas la tête, c’est alors un grave signe de mort neuronale prématurée

        induite par vaccins et métaux neuro-toxiques aujourd’hui qui s’étalent partout comme des bonbons délicieux

        bonne journée quand même

      • gaijin gaijin 15 novembre 2011 13:21

        hé le moine
        « ..... n’est jamais revenu de la mort pour nous dire s’il y a une vie après la vie ou pas »
        oui mais poser une question a laquelle on ne peut pas répondre est le meilleur moyen de ne pas trouver de réponse ......
        au lieu de vous demander s’il y a une vie après la mort demandez vous plutôt qu’est ce que c’est que la vie.


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 novembre 2011 13:29

          « personne n’est jamais revenu de la mort pour nous dire s’il y a une vie après la vie ou pas. »

          Lazare est supposé avoir ressuscité... Mais, il n’a témoigné de rien de ce qu’il a « vécu » au-delà de la mort ! ! !

           smiley smiley 


        • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:09

          Je pense que le propre de notre esprit est de chercher des explications à ce qu’il ne comprend pas et de chercher des réponses aux questions qu’il se pose, partant de là... 


        • gaijin gaijin 15 novembre 2011 15:22

          bien sur
          mais êtes vous certain de connaitre ce qu’est la vie ?
          parce que si c’était le cas vous ne vous poseriez peut être pas l’autre question


        • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:28

          Non je ne sais pas ce que c’est la vie et je ne le cache pas. Je me pose des questions sur tout et sans faire de tri, ni sans essayer de me mettre des barrières. 


        • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 12:37

          ou bien vous pouvez aussi vous demander pourquoi vous vous réveillez le matin ;)


          personne ne peut y répondre

          et ce n’est pas pour rien que les aborigènes, qui se donnent le plus de temps à l’observation des êtres et des choses disent que la vie est un espace-rêve ;)

          on nous apprend dès lors à ne rêver que cauchemars et ignobleries

          jamais une géénration ne s’est vue à ce point enterrée sous des terreurs mutliples

          toutes issues de suggestions médiatique

          pensez aux cohortes de films d’horreur sortant de Hollywood et des affreux Mickey mouse qui rendent les animaux ternes et pâles pour les enfants et les sucreries mortelles qui rendent les fruits insipides

          que d’aide à l’éducation des enfants n’est-ce pas...

          ensuite la compétition acharnée, érigée en culte là aussi avec l’idolâtrie de la forme humaine à la clef
          cet aspect mental inverse toute notre perception du monde qui nous invite à nous voir pour ce que nous sommes, les derniers-nés, pas les premiers qui auraient le loisir de transformer le monde à notre guise, c’est faux, nous sommes les derniers arrivés et chaque créature que nous voyons nous a précédé, est un de nos ancêtres.

          rien n’a changé depuis les règne des Césars , sauf qu’on adule aujourd’hui la forme humaine CRUCIFIEE !!


          Voyez les traitements qu’on leur inflige AUX ANIMAUX DONT NOTRE SUBSISTANCE DéPEND ET LEUR PATIENTE BéNéVOLENCE à NOTRE ENCONTRE, QUAND DES GROS CONS PENSENT QU’ILS SONT UNIQUEMENT SOUMIS PAR LA FORCE et ne soyez pas trop surpris des réponses de l’univers à ces ignominies industrielles et spirituelles.

          ça fait de mauvaises vagues dans l’espace depuis très longtemps.

        • Jason Jason 15 novembre 2011 13:33

          Voulez-vous la preuve que dieu n’existe pas ? Regardez l’humanité !

          Et puis, l’être humain étant d’une naïveté consternante, il n’y a rien d’anormal à ce que des milliards de gens soient dans l’ereur. Le nombre n’est pas une preuve de vérité, ni une valeur morale.


          • Rounga Roungalashinga 15 novembre 2011 13:37

            Et puis, l’être humain étant d’une naïveté consternante, il n’y a rien d’anormal à ce que des milliards de gens soient dans l’ereur.

            Au risque de vous surprendre, je pense que très peu d’êtres humains croient en Dieu. La grande majorité de ceux qu’on appelle croyants sont en réalité des gens qui croient à une espèce de Super Père Noël capable d’exaucer les souhaits si l’on pris assez fort, ce qui n’a rien à voir avec Dieu. J’en veux pour preuve le nombre de personnes qui disent avoir perdu la foi après avoir constaté la misère, la guerre, la maladie, etc.


          • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:12

            L’humain n’est qu’une espèce parmi tant d’autres rien que sur cette terre ! Et que savons-nous de ce qu’il n’y a ne serait-ce que dans notre galaxie avec ces milliards d’étoiles ? Pour penser à Dieu je regarde l’univers que ce soit au niveau de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Je considère souvent l’humain comme une misérable espèce qui n’a pas plus d’importance sur terre que des fourmis par exemple.... 


          • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 19:30

            Jean 


            Quand je laisse mon esprit se promener je pense que l’homme est un primate sans poil doué de parole, de raison (?) etc.... Je ne vois parfois pas son utilité sur terre à part parasiter les autres espèces. Mais d’un autre on voit des humains capables de grandes et de belles choses. Cet être « mi-ange, mi-démon » m’intrigue donc fortement car je pense aussi qu’il a un énorme potentiel mais qu’il gâche en étant parasités par des « défauts » comme l’avidité, la soif de pouvoir et la recherche de la facilité. Si je dois reconnaître que l’humain est une espèce singulière, je dois avouer que les autres le sont aussi. Peut-être sommes-nous tous des pièces d’un gigantesque puzzle... Peut-être ! 

          • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 12:53

            la belle excuse des criminels « regardez les humains, si Dieu existait il ne les laisserait pas faire et s’il existe c’est un bourreau sadique !! »


            mais mon pauvre, si Dieu vous interdisait d’être un monstre vous ne seriez qu’une marionnette, un pantin de chiffons, pas un un être à part entière et c’est pourtant le don qui vous est fait

            si vous vous subordonnez aux ordres de tiers qui vous englobent dès votre naissance dans des appellations identitaires grotesques faites pour vous séparer de vos frères, ne leur imputez pas cette lobotomie ni au principe créateur que vos choix laissent indifférents puisque la conscience s’en verra nourrie de toute façon. 

            Voyez, la divinité, pour nourrir les courants du vivant n’a que faire de vos crimes. Si vous vous éloignez des principes harmoniques que toutes les créatures connaissent alors ne vous plaignez pas de vivre une réalité en décomposition. C’est alors un choix que vous opérez et vous en assumez les conséquences, pour la divinité des espaces-expéreince sont offerts et c’est ça qui devrait nous rendre humbles. NOUS EXISTONS et toutes les créatures de l’univers seulement et uniquement... maintenant !!

            hallucinant chaque fois qu’on y pense, incommensurable, l’apparition des êtres est sacrée et nous avons appris à tout banaliser et tout traiter de NORMAL. le pire mot qui fut inventé je crois, le plus tue-le-rêve qui soit..

            et justement, vous n’êtes pas un pantin de chiffons et êtes parfaitement responsable de ce que vous faites ou ne faites pas, ça fait partie de la grandeur de l’univers de vous laisser libre de vos choix et d’en apprendre

            maintenant si vous n’en apprenez jamais rien placez cette faute sur personne d’autre que vous-même.

          • Rounga Roungalashinga 15 novembre 2011 13:38

            « Dieu n’est pas une invention, c’est une découverte. »

            Louis Massignon


          • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 12:58

            et vous soulmanfred que croyez-vous donc être ?


            non on ne parle pas ici d’inventer, mais d’avoir le MINIMUM d’HUMILITE devant l’observation de l’univers, ce qui vous fait défaut apparemment. très pratique je présume pour faire n’importe quoi et croire que les crimes ne se paient pas.

            Tout faux.

            Comprenez ceci. Une qualité vibratoire attire la même qualité vibratoire. 

            Si cela peut vous aider.

          • tres BON

            LE SOLDAT QUI VA MOURIR CRIE SOUVENT .MAMAN  !!!!!!!!!!

            LE MALADE QUI VA MOURIR CRIE MON DIEU OU INCH ALLAH

            il y en a meme qui deviennent croyants la veille de leur mort...

            il y en a meme qui servent de bombes vivantes et tuent femmes et enfants« ALORS QUE

             LEUR BIBLE OU CORAN DIT »TU NE TUERAS POINT"

            lequel est le plus a blamer....le porteur de bombes assez con pour croire
            que 40 vierges l’ attendent au paradis..........


          • @robin

            c pour vous et les autres TOUSENSEMBLE


          • robin 15 novembre 2011 13:43
            Pourquoi « diable » certains croient-ils en Dieu ?

            C’est pas plus bête que de croire qu’une cellule peut émerger « par hasard » d’un informe paquets de molécules d’acides aminés !

            • robin 15 novembre 2011 19:51

              Par soulmanfred(xxx.xxx.xxx.31)15 novembre 13:56

              L’un se vérifie en laboratoire l’autre dans la crédulité des gens

              ----------------------------------------------------

              Si il existe ne serait-ce qu’une expérience qui a permis de passer de molécules d’acides aminés à une cellule, quels sont vos sources et liens qu’on rigole 5 minutes ?

              Sinon, pour votre autre réaction, c’est marrant vous réagissez comme une vieille bigotte devant qui on se serait permis de blasphémer.....Un comble....lol !

               

               

               


            • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 13:03

              vous ne comprenez décidément rien étant marqué du sceau du fanatisme exacerbé. votre choix. Il ne vous donne pas le droit de pisser sur les autres. Il ne vous rend pas supérieur à eux et visiblement vous êtes un vrais croyant en opposant les acides aminés à l’oeuvre de la création qui ne vous appartient pas, c’est sans doute cela qui vous chagrine.


              le fait de percevoir les acides aminés ne fait pas de vous leur créateur. ni parce que vous assassinez un homme son supérieur. Barbarie que vous me faites dire, mais qui coule de source.

              Moi je perçois le principe créateur aussi dans l’existence des acides animés et des bactéries, sans eux rien, ni vous ni moi. Un peu d’humilité devant le miracle de l’existence que diantre.

              et si vous détestez la vie tirez-vous une balle au lieu de faire chier votre monde.

            • Jason Jason 15 novembre 2011 13:54

              « Dieu, après avoir créé l’homme et la femme se mit à pleurer, comme on le comprend. » (Attribué à Vialatte)


              • Jason Jason 15 novembre 2011 13:56

                La religion, vieux marronnier. Sujet très amusant après les repas bien arrosés.


                • beo111 beo111 15 novembre 2011 14:08

                  Eh le moine pense à lire Allan Kardec. Ca ne répondra pas à ta question par contre ça t’en dira plus sur « toute une hiérarchie d’êtres invisibles ». smiley


                  • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:15

                    Lire Allan Kardec ? C’est déjà fait, comme j’ai lu d’autres oeuvres comme notamment l’imposant « livre d’Urantia », je me suis même intéressé au « livre de la loi » de Aleister Crowley. Dans ma période athée je n’ai pas chômé ! Et même dans mon actuelle période théiste, je ne chôme pas. Mon cerveau est un vrai volcan ! 

                    Le seul problème que j’ai notamment avec le spiritisme c’est que si on part du principe que des êtres invisibles existent et ne sont pas des tromperies de notre esprit, alors nous ne pouvons que prendre ce que ces êtres disent avec des pincettes car que savons-nous d’eux ? 

                  • beo111 beo111 15 novembre 2011 17:45

                    Selon la doctrine spirite, la majeure partie des esprits avec lesquels les médiums entrent en communication se sont déjà incarnés plusieurs fois sur terre. Donc la plupart du temps ils ont les mêmes réactions que des êtres incarnés. Ils peuvent donc mentir. C’est donc par le dialogue approfondi que l’on peut, grâce à son propre esprit critique smiley se faire une idée sur le sérieux de l’esprit désincarné.

                    En fait c’est comme avec une personne normale.

                    L’originalité de Kardec est qu’il a fait une étude quasi-statistique sur ce que disaient des esprits de différents pays, il a compilé, trouvé des invariants...


                  • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 19:19

                    A beo111


                    Si je suis méfiant envers le spiritisme c’est parce que j’ai vu des choses étranges. Et des amis qui ont fait des expériences « spirites » ont eu de mauvaises surprises. Certaines ont fait des choses assez « incroyables », j’en parlerai sans doute dans mon prochain texte. 
                    Faire jouer notre sens critique sans aucun doute, mais on m’enlèvera difficilement (à cause de ce que j’ai vu) que faire du spiritisme ce n’est pas jouer avec le feu. 
                    Si on par aussi du principe que ces « esprits » sont plus anciens que nous et sont « purs esprits » alors je pense que l’on peut émettre l’hypothèse qu’ils sont bien plus rusés que nous et qu’ils peuvent aisément nous égarer. 

                  • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 19:50

                    A Soulmanfred


                    Vous m’ennuyez profondément et quand je m’ennuie je ne réponds plus. 

                  • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 13:06

                    dns tous les enseignements spirituels vous trouverez cette ,arque « ne as parler aux êtres invisibles »


                    sous-entendu qu’il y en a assez de créés qui font votre bonheur ;)

                    ne mélangez pas spiritualité et ésotérisme, cela ne vous aidera pas dans votre quête de la compréhension.

                    bonne journée

                  • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 15 novembre 2011 14:15

                    Bonjour,

                    J’ai toujours cru que dieu représentait la somme de nos ignorances. En ce sens, la science n’a de cesse de l’amputer petit à petit de son omnipotence, repoussant ainsi les limites des puissances de l’Homme.
                    Malheureusement, chaque découverte ne fait qu’accroître cette ignorance en dévoilant l’étendue de son champ d’application et son interaction avec les autres.
                    Dieu a encore de beaux jours devant lui, dieu est la complexité.

                    Une petite question : Dieu est-il capable de créer une pierre qu’il ne pourrait pas porter ?


                    • Rounga Roungalashinga 15 novembre 2011 14:27

                      Dieu est-il capable de créer une pierre qu’il ne pourrait pas porter ?

                      L’omnipotence n’est pas la capacité de faire toute chose, mais l’identité entre la volonté et la possibilité. Si Dieu veut faire quelque chose, il le fait, et si Dieu fait quelque chose c’est qu’Il l’a voulu. Au-delà de l’exemple grotesque de la pierre lourde (comme si Dieu avait des bras, des jambes), tout paradoxe de ce genre (comme « Dieu peut-il faire en sorte que ce qui a été n’ait pas été ? ») tombe si l’on se pose la question de la volonté divine. Pourquoi Dieu voudrait-il des choses absurdes voire contraires à lui-même ?
                      Pour faire simple, Dieu est suffisamment sage pour ignorer ceux qui veulent jouer à « cap’, pas cap’ » avec lui.


                    • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 15 novembre 2011 14:38

                      C’est la réponse que j’attendais, mais je ne l’espérais pas si vite...


                    • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:22

                      Je perçois Dieu comme la puissance de l’esprit incarné. Or à mon avis nous ne connaissons pas les limites de la « puissance de l’esprit ». Ce texte que j’ai écrit n’est qu’un parmi plusieurs textes que je suis en train d’écrire sur la « puissance de l’esprit ». Je pense que si certains appellent Dieu le « Grand Esprit » c’est pour cela. Je le vois comme l’Esprit au dessus de tous les autres esprits. Mais comme l’esprit est un univers que nous ne pouvons à mon avis complètement explorer... Après que certains se fassent une idée de Dieu c’est normal. Je pense que chacun d’entre nous a une vision bien précise de Dieu même si ceux qui disent qu’ils ne croient pas à son existence. Peut-être ne croient-ils pas en Dieu tel que décrit par certaines religions. Il est vrai que les religions bâties sur des dogmes ne laissent pas beaucoup de place au débat ce qui étouffe (de ce que j’ai pu observer) certains de leurs membres. 


                      Moi je pense que chaque découverte au contraire montre la complexité de l’univers et comme vous le dites notre ignorance. Or je pense que des ignorants ne doivent pas avoir d’avis « absolus » mais doivent ouvrir une porte ouverte sur l’impensable. 

                    • Ronald Thatcher rienafoutiste 15 novembre 2011 17:37

                      « le grand esprit » c’est celui qui vous réveil pour vous dire que vous êtes en train de pisser au lit


                    • PhilVite PhilVite 15 novembre 2011 15:10

                      Etant athée, je me demande souvent qui pourrait bien être le créateur de ce Grand Architecte que les croyants appellent « Dieu ».
                      Et ce créateur lui-même, qui l’aurait conçu ? Et ainsi de suite...Faut bien admettre que ça ne fait guère avancer le schmilblick !
                      Bon, en même temps, ça ne m’empêche pas de dormir.


                      • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 15:30

                        Et l’esprit d’où vient-il ? D’où viennent nos idées ? D’où vient notre capacité à résoudre ou à anticiper les problèmes ? Je le dis et je l’affirme même nous sommes des ignorants perdu, que dis-je noyé même dans une mer de questions sans réponse. 


                      • PhilVite PhilVite 15 novembre 2011 17:05

                        Ben là, je suis d’accord. On ne sait pas grand-chose sur presque tout. Donc, si certains veulent imaginer un dieu, pourquoi pas. Tout ce que je demande c’est que cette construction, fruit de leur imagination plus ou moins fébrile, ne soit pas présentée comme LA vérité et que surtout, elle (cette construction) ne vienne pas marcher sur mes pompes d’athée.
                        Par ailleurs, savoir accepter de ne pas avoir de réponses, c’est peut-être cela être adulte.
                        Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? (Le premier qui prétend répondre à cette question gagne un billet pour Sainte-Anne !)


                      • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 17:19

                        Nous nous comprenons. Moi ma philosophie c’est un peu : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire. ». Je suis pour les débats que chacun expose ses points de vue. Les débats sont je le pense très enrichissants et permettent (normalement) de réfléchir donc de s’améliorer. 


                      • Login Login 15 novembre 2011 19:17

                        Pourquoi quelque chose plutot que rien ? Disons que rien c’est quelque chose et la question n’a plus lieu d’être smiley

                      • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 13:14

                        pourquoi, vous ne savez plus lire maintenant ? lolol


                        on ne pourra jamais qu’être d’accord sur les principes observés ou ne pas es observer pour dire qu’ils sont abstraits. mais c’est pour moi une des preuves de la magnanimité qui nous a mis là, les principes premiers sont archi-simples, assez simples pour qu’un enfant puisse les comprendre. Il faut beaucoup de mauvaise foi pour écarter la règle harmonique de sa propre perception, mais là aussi, cela ne les fait pas disparaitre, sauf que soi-même on sort de leur protection et qu’on s’assombrit sous l’assaut de forces bien plus obscures qui font tout pour fermer nos sept shakras.

                        la vaudou existant malheureusement, vous n’avez qu’à sillonner nos villes pour le voir étalé sur toutes les affiches, dans tous les journaux, les radios et les écrans clignotants.

                        l’axe harmonique se montre devant nous à chaque arc-en-ciel pourtant et il est le même d’un bout à l^’autre du cosmos.

                        bonne journée

                        discussion revigorante ;)

                      • Frabri 15 novembre 2011 15:23

                        « comment entrer en contact avec ce Grand Esprit »

                        En devenant un mystique, tout simplement

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Mysticisme


                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 15 novembre 2011 15:37

                          On peut aussi se poser la question est ce qu’il y a un dieu ou plusieurs et si il y en a plusieurs, est ce qu’il y en a de différents genres qui pourraient se reproduire entre eux.
                          Vaste question non ?

                          Grâce à MOI vous allez mieux comprendre pourquoi le monde est tel qu’il est !


                          • alain_àààé 15 novembre 2011 15:51

                            JE NE SUIS PAS D ACCORD CAR VOUS DITES QUE DIEU N EXITE PAS MAIS VOUS AIMEZ LA SCIENCE FICTION ALORS JE PENSE QUE DEPUIS QUE L HOMME EST SUR LA TERRE ON TOUJOURS TOUJOURS DES DIEU POUR LE SOLEIL L EAU ET LE FEU. JE CROIS EN UN DIEU QUI AURAIT CREER LA CELLULE ETC...MAIS JE REFUSE DE CROIS A LA SCIENCE FICTION OU VOUS ET D AUTRES VEULENT NOUS FAIRE CROIRE QU IL Y A DES AUTRES FORMES DE VIE DANS NOTRE SOCIETE


                            • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 16:31

                              Je ne fonctionne pas en mode binaire, je ne crois pas que tout soit noir ou blanc. Je pense en effet que nous un libre arbitre et que nos choix ont une influence sur notre vie et ceux de nos descendants et ceux sur lequel nous avons un certain « pouvoir ». Je pense que des choix vont dans le bon sens et d’autres vont dans le « mauvais » sens. Partons du principe que Dieu a créé tout cet univers, alors celui-ci obéit sans aucun à des règles bien précises. C’est comme une machine elle a un mode d’emploi rédigé par son inventeur. Si vous utilisez cette machine en ne suivant pas le mode d’emploi alors vous aurez des problèmes. Maintenant je pense que quand nous prenons certaines décisions, la nature elle-même (qui pour moi est une création de Dieu) se rebelle contre nous au travers de maladie, de difformités etc... Mais quand un père élève correctement ses enfants avec amour et douceur, c’est son choix ! Je le pense nous avons le libre arbitre et je suis un adepte de la théorie du chaos. Un acte apparemment anodin peut pour moi avoir des conséquences apocalyptiques. Jetez négligemment une allumette sur une immense flaque d’essence... Prenez l’exemple de Challenger des négligences ont causé la mort de 7 personnes. Alors combien d’erreurs aux graves conséquences faisons-nous par ignorance, négligence ou même malveillance ? J’ai bien dit dans mon texte que je crois en Dieu mais je prends par ma mesure de précaution une certaine distance des religions. J’ai dit aussi dans un de mes commentaires que certains rejettent Dieu tel que décrit par les religions. Et qui vous dit que les terribles actes sont commis sous l’inspiration de Dieu ? Que des gens disent tuer au nom de Dieu ça n’engage qu’eux. 



                            • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 16:59

                              Primo je pense que si un être a créé l’univers, nous ne pouvons ni savoir ce qu’il pense, ni sa conception de la justice ou encore du bien et du mal. Vous regardez les yeux avec vos valeurs, vos conceptions etc... Mais rien que dans le genre humain d’autres personnes ont d’autres manières de voir les choses. Leur manière de voir les choses est-elle plus légitime que la vôtre et vice-versa ? Moi je ne peux dire ce que je pense avec ma manière de voir les choses. Je pense que Dieu est au de là de nos conceptions limitées. Si on part du principe qu’il existe que savons-nous de lui ? Qui sait si après la vie, il n’y a pas une vie plus merveilleuse et incroyablement plus intéressante que celle misérable (de mon point de vue) que nous vivons ? Personnellement si la vie se limite à ce que nous vivons sur cette terre en tant qu’êtres de « chair et de sang », je pense que ce serait affreux. Vous dites aussi que les gens meurent de faim, souffrent etc... Mais vous-mêmes que faites-vous pour aider les gens ? N’avez-vous aucune marge de manoeuvres pour aider les gens ? Si oui les utilisez-vous ? Je pense personnellement comme le dit cette citation : « sur terre il y a assez de ressources pour tous, mais pas pour l’avidité de tous ! ». Alors questionnons-nous bien pour savoir si la plupart des catas auxquels nous devons faire fasse ne sont pas dus à nos erreurs et/ou à notre malveillance. Je prends le cas de Katrina en Nouvelles Orléans, les dirigeants étasuniens auraient pu sauver beaucoup de gens mais ils ont choisi (par intérêts sans doute) de ne rien faire. Regardons la poutre dans notre oeil avant de chercher la paille dans celle d’autrui....


                            • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 17:28

                              S’il dirigeait tant que ça nos vies, n’aurait-il pas exterminé tous ceux qui contestent son autorité ? Je parle d’un Dieu qui a donné le libre arbitre à une créature intelligente et qui la laisse se démerder avec les conséquences de ses choix. La vie est horrible et rien ne me garantit que ce monde qui je le pense existe « après la vie » soit mieux. C’est une espérance comme toutes les personnes que j’ai croisées. Si nous n’avons pas d’espérance pourquoi vivre ? Pour moi une vie sans espérance est une vie sans saveur. Maintenant vous dites que j’ai besoin de m’inventer « un conte de fée » pour supporter « l’horreur de ce monde là ». J’ai dit que je pensais, il y a une nuance entre penser et être absolument certain et moi je fais très attention à cette nuance. En vérité je me fiche de l’horreur de ce monde là car dans le fond je suis assez égocentrique, ce qui m’intéresse c’est de trouver la vérité et surtout ce que je fiche là. Mais je pense que pour chercher la vérité, il faut être prudent certes mais il ne faut pas se mettre des barrières. Si vous êtes mis des barrières c’est votre choix, moi je garde l’esprit ouvert et je discute d’égal à égal avec tout le monde, jeunes, vieux, athées, croyants etc... Car je pense que l’on peut apprendre de tout le monde et surtout en comprenant les raisons pour lesquels telle ou telle personne croit en ce qu’elle croit. Et je le dis je suis théiste certes mais probablement beaucoup plus agnostique qu’autre chose. 


                            • dom y loulou dom y loulou 16 novembre 2011 13:32

                              et si on vous disait que vous habitez le temple que l’univers a construit pour vous ? que diriez-vous ? Vous appartient-il ou vous et-il prêté ce petit véhicule que vous appelez « mon corps » ?


                              qu’on est en droit d’en faire n’importe quoi ?

                              je vous répondrais que oui, vous pouvez, mais pas sans devoir vivre les conséquences.

                              C’est à cause des conséquences de nos actes que les enseignements existent.

                              et cette génération est toujours trop prompte à mettre des paroles dans la bouche des enseigneurs au lieu de les lire.

                              bonne vie

                            • misajour 15 novembre 2011 16:33

                              Pourquoi certains croient-ils en Dieu ??????????
                              Parce que le fait de ne pas être éternel effraie certains et que ces « certains » ont fait le choix de l’illusion, par peur de vivre, ils ont inventé Dieu et le Paradis qui va avec.....
                              Dans leur immense incohérence ces mêmes personnes ont divisé Dieu en Dieuxxx, avec plein de xxxxxx, ça s"appelle les religions, ou sectes, lesquelles se divisent en sous familles religieuses etc, etc, etc. 
                              Et bien évidemment chaque religion à un Dieu bien meilleur que Dieu, alors ces croyants convaincus essaient de convaincre les autres avec les moyens que l’on sait.......et tous sans exception nous plombent la vie.
                               


                              • garisamui garisamui 15 novembre 2011 16:38

                                A titre personnel je pense qu’il y a un Grand Architecte Universel, mais complètement hors des histoires monothéistes humaines qui sont plus des modes de vie pour diriger les plus simples par les plus volontaires. Et véhiculant plus de malheurs que de bienfaits.

                                « si Dieu à fait l’homme à son image et bien il n’est pas beau en dedans Dieu ! »
                                « on est si bien dans la mort que personne n’en revient »

                                Enfer et Paradis  ?!

                                Cela c’est l’esprit humain et Dieu tel que pensé par l’homme : le débat est ouvert.................


                                • bruno-beauvois 15 novembre 2011 17:22

                                  Les ou le Dieu a visage humains sont apparus à partir de l’époque de la sédentarisation. L’homme commence à domestiquer les animaux et la nature, il créé un dieu à son image.

                                  C’est l’homme fait dieu, l’homme qui a fait dieu à son image.

                                  • OMAR 15 novembre 2011 17:23

                                    Omar 33

                                    Salut le Moine : Prouvez-moi que nous sommes venus de nulle-part, et j’arrete de croire en Dieu....


                                    • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 17:33

                                      Il faudrait comprendre ce que j’essaie d’expliquer, j’ai dit que je suis théiste, je n’ai pas dit que j’étais athée. Je dis juste que j’ai ma manière de voir les choses, je l’expose et je n’essaie de convaincre personne, je n’ai pas cette arrogance-là. Je suis la somme de MES expériences et j’en parle pour échanger. Je ne sais par où les autres sont passés quoique ça m’intéresse. SI quelqu’un veut me convaincre d’adhérer à son point de vue, libre à lui. Si je ne voulais pas échanger je serais dans ma tour d’ivoire. 


                                    • OMAR 15 novembre 2011 18:39

                                      Omar 33

                                      Soulmanfred :"Dieu n’est qu’un délire narcissique...
                                       
                                      Mais je ne vous parle pas de Dieu, mais de ce qui est visible, palpable, quantifiable.:l’etre humain, le parfum de la rose, la douceur du miel, le chant du rossignole, la terre, l’univers...

                                      Alors d’oû vient-on ?

                                      Et même s’il y a eu un Big Bang, qui est à son origine...


                                    • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 17:36

                                      « Monde de merde » ? J’en connais qui pense le contraire mais bon à chacun son point de vue... 


                                    • TyRex TyRex 15 novembre 2011 17:43

                                      ce monde de merde dans lequel on vit ... c’est l’homme qui l’a créé, ce n’est pas Dieu.
                                      Dieu nous a donné le libre-arbitre et nous l’avons utilisé pour la destruction.

                                      Ce n’est que notre faute... pas celle de Dieu.


                                    • OMAR 15 novembre 2011 18:54

                                      Omar 33

                                      Soulmanfred :"alors pourquoi l’homme est il si imparfait dans ce cas ?

                                      Si l’homme était parfait, il n’y aurait pas de mort, d’envie, de besoins, de douleurs, de véritables plaisirs, de curiosité, de créativité,etc.. bref, l’existence n’aurait aucun sens...

                                      Et l’imperfection fait naturellement partie de l’homme...


                                    • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 19:02

                                      A soulmanfred


                                      Vous vous partez du principe que vous voyez tout ? Le monde est merdique peut-être parce que vous en enfermez dans ce que vous percevez en fonction de votre vécu et de vos valeurs, acceptez que d’autres vivent dans un autre paradigme. Des croyants qui sont des mes amis disent que certains athées se sont enfermés dans leur paradigme et refusent d’en sortir ou d’accepter l’idée que d’autres peuvent avoir raison. Moi je dis que je crois certaines choses en fonction de ce que j’ai vécu et perçu. Ai-je raison ? Je n’en sais rien, je suis dans le doute dois-je l’exprimer en chinois pour que ce soit plus clair ? Et je le dis je ne fais que des hypothèses d’autant plus que je pense qu’il y a beaucoup de choses mystérieuses par le passé qui personnellement m’intriguent, pour le reste je pense que nous sommes des cons d’humains imparfaits. 

                                    • cob 15 novembre 2011 19:10
                                      @Omar
                                      Donc en suivant votre raisonnement, l’existence de Dieu, de par sa perfection, n’aurait aucun sens ? Vous êtes un athée qui s’ignore, Omar smiley

                                    • le moine du côté obscur 15 novembre 2011 19:09

                                      Que voulez que l’on vous prouve ? Ce qui m’importe c’est que moi je sache pourquoi je crois en Dieu, ce que les autres pensent je le dis je m’en fiche un peu. Non seulement je ne vois pas pourquoi je devrais imposer mon point de vue aux autres et de deux je n’ai pas d’énergie à dépenser pour essayer de convaincre les gens. Mais votre « haine » pour Dieu est assez amusante je dois dire. Je pense que si vous avez des problèmes avec les croyants et les dogmes, réglez-le vous-même. Je le dis je suis égocentrique et je recherche la vérité, le reste m’importe souvent assez peu. Si vous voulez que quelqu’un vous prouve l’existence de Dieu, allez donc les forums dédiés je suis sûr que certains se feront un plaisir de vous l’expliquer. 


                                    • Christian 17 novembre 2011 10:03

                                      Prouver quoi ? Une preuve fait partie du monde matériel et scientifique. Dans le monde spirituel il n’y a tout simplement aucune preuve matérielle.
                                      Pour mieux comprendre j’imagine mal des athées penser que l’amour n’existe pas, donc ils sont d’accords que l’amour existe. D’ici à apporter une preuve de l’existence de l’amour...

                                      Cependant il est assez clair que la pensée agit à l’extérieur du corps et peut être captée, dès lors existe bel et bien un support de la pensée qui peut être électromagnétique, donc prouvable. Ce qui bien sûr ne prouve pas encore l’existence de Dieu, preuve encore une fois totalement inutile pour les croyants.


                                       


                                    • TyRex TyRex 15 novembre 2011 17:44

                                      Très bon article, très équilibré.

                                      Bonne continuation.


                                      • Gonzague Gonzague 15 novembre 2011 18:09

                                        En gros, il nous reste les Dieux pour pleurer


                                        • Aafrit Aafrit 15 novembre 2011 18:09



                                          Pourquoi « diable » certains croient-ils en Dieu ?

                                          Ben, ils anticipent, Pardi !!..Dieu n’est pas né encore on le sait, enfin pas vraiment car là, l’aut’là parle un langage zarbi pas vraiment humain, donc j’ai le sentiment que si dieu existe vraiment il dwAitre là, il se cache derrière le pseudo ci-dessous. Allez dieu, fichu, sors du corps de alain àààààé smiley


                                          Par alain_àààé (xxx.xxx.xxx.28) 15 novembre 15:51

                                          JE NE SUIS PAS D ACCORD CAR VOUS DITES QUE DIEU N EXITE PAS MAIS VOUS AIMEZ LA SCIENCE FICTION ALORS JE PENSE QUE DEPUIS QUE L HOMME EST SUR LA TERRE ON TOUJOURS TOUJOURS DES DIEU POUR LE SOLEIL L EAU ET LE FEU. JE CROIS EN UN DIEU QUI AURAIT CREER LA CELLULE ETC...MAIS JE REFUSE DE CROIS A LA SCIENCE FICTION OU VOUS ET D AUTRES VEULENT NOUS FAIRE CROIRE QU IL Y A DES AUTRES FORMES DE VIE DANS NOTRE SOCIETE



                                          • easy easy 15 novembre 2011 18:15

                                            Des hommes ont cru en Quelque Chose avant de se demander « D’où viens-je ? » « Comment tout cela est-il possible ? »
                                            Il n’y a que par ici qu’on est plus particulièrement centré sur une Réponse en Dieu Créateur. Ailleurs, d’autres croient sans se préoccuper de la Création.
                                             Ou parfois il croient en Quelque Chose qui serait arrivé parmi les Hommes après la « création dont ils n’ont que faire »


                                            Même parmi ceux qui conçoivent un dieu quelque peu créateur, il y en a beaucoup qui n’accordent pas une grande importance à cette possibilité créationniste. Chez les Chrétiens, ce créationnisme est plutôt essentiel

                                            Même parmi ceux qui conçoivent un dieu Créateur et qui trouvent ça essentiel, il y en a beaucoup qui ne conçoivent pas qu’il soit Juge. Chez ceux du Livre, cette dimension de Juge est assez essentielle. Du coup, comme il est censé Bien juger après notre mort, il est vu Réparateur Consolateur Gratificateur.

                                            C’est loin d’être le cas pour tous ceux qui croient en Quelque Chose


                                            Mais créateurs ou pas juges ou pas, tous les dieux ont en commun d’être utiles à quelque chose et de disposer de quelque pouvoir d’accomplire des miracles. Ils semblent donc être conçus pour répondre à quelque manque ou frustration.


                                            Il me semble qu’un individu passant toute sa vie seul sur une île, procède peu de métaphysique. Encore que, observant les bestioles se reproduire (parfois en cycles larves papillon) il pourrait tout de même se demander d’où il vient et s’il n’a pas à son tour quelque rôle de reproducteur à tenir

                                            Ces questions basiques se poseraient certainement s’il avait une compagne et qu’il en naissait un enfant. « Ouille, mais alors, et nous deux, d’où venons-nous ? Etions-nous également des bébés ? »


                                            Finalement, les croyances, en un Dieu, dans le Mieux, dans le progrès, le Moiisme, la chevalerie, le patriotisme, l’amour, le racisme, les timbres poste, les vacances, la retraite dorée, les Rolex ou l’argent, la justice par la torture, la vengeance, semblent surgir de la foire humaine. Plus il y a de monde, plus il surgit des idées (inspirées de précédentes) qui exposent des réponses conceptuelles souvent farfelues sur la base de questions parfois raisonnables (D’où venons-nous ?), parfois carrément absurdes (Vivrais-je après ma mort ?)

                                            De toutes les Croyances, celle en sa princesse, en son prince d’amour, devrait être la plus soutenue car elle a des fondements assez sérieux. mais comme cette croyance de l’amoureux vise ou concerne une personne précise et une seule, comme sa croyance n’est pas du tout partagée par d’autres sauf quand cette personne s’appelle Marilyn Monroe, la croyance des amoureux n’est pas partageable, ne permet pas de messes ou de communions vers un Objet commun à tous. 
                                            Ce sont donc les autres Croyances qui font plus facilement consensus et qui rassemblent. quelque masse.
                                            Que ce dieu soit vraiment invisible et conceptuel ou qu’il ait figure de Zinedine Zidane.



                                            • Birdy groumf 16 novembre 2011 09:15

                                              Il m’aura fallu lire pas loin de 100 message avant d’arriver, tout à la fin, à un post qui vaille enfin le coup d’être lu ! 

                                              Merci d’avoir récompensé ma patience, je commençais à me dire que j’avais perdu mon temps.

                                            • Loatse Loatse 15 novembre 2011 18:19

                                              @L’auteur,

                                              Nous avons, vous avez le libre arbitre...Certains tiennent le gouvernail de leur vie, la construise sans se reposer sur quiconque, comptent sur leurs propres forces quitte à parfois plier sous de lourds fardeaux...

                                              Suivre le chemin de la foi implique un renoncement à soi même pour confier ce gouvernail à quelqu’un d’autre, ( en gardant bien sur notre personnalité et notre pouvoir de décision quitte à nous tromper). Ce lâcher prise ouvre des perspectives de réalisation autres que celles produites par le matérialisme, qui peut certes satisfaire celui qui s’engage dans cette voie, mais me semble bien incomplètes...

                                              On confond souvent foi et religion, la foi se constuit sur le désir d’établir une relation personnelle, intime avec le divin... cela peut être par la contemplation, la méditation (ou prière), le but de tout « intermédiaire » ne pouvant être que de nous aider à établir ou à rétablir cette relation, à l’entretenir (d’ou le besoin des croyants de se réunir)...

                                              Mais Dieu ne s’impose pas, jamais ! par contre si nous le cherchons, il se laissera trouver, prêt à nous aider si nous décidons de le laisser rentrer dans nos vies...


                                              • TigerSean TigerSean 16 novembre 2011 05:42

                                                Certains tiennent le gouvernail de leur vie, la construise sans se reposer sur quiconque, comptent sur leurs propres forces quitte à parfois plier sous de lourds fardeaux...

                                                Entièrement pas d’accord !!! Sauf si vous parlez des ascètes, des solitaires isolés en pleine nature, ok... mais sinon, à partir du moment où vous vivez en société, comme, je crois 99% de la population mondiale, vous aurez toujours besoin des autres, et vice et versa. Et ce, même pour l’agriculteur aveyronnais d’un village de 10 habitants.

                                                Mais quand je pense, justement aux gens qui sont complètement isolés de la société, je pense essentiellement aux ultra croyants, et particulièrement ceux qui vivent dans des situations extrêmes. Je pense à ceux qui vivent forêt, en haute montagne, désert, dans les pôles... Ce qui ne comptent sur personne comptent en général sur une force divine. Par contre, ceux qui ont tout à portée de main, sont enclin justement à ne pas croire, ou doute, de cette même force.


                                              • Aafrit Aafrit 15 novembre 2011 18:33

                                                Pourquoi diable certains croient-ils en Dieu ?

                                                Bien que je sois sporif pratiquant, cela me pousse à en faire davantage.
                                                Cela incite les non sportifs à le faire quand ils voient venir les témoins et les prosélytes de toutes cétégories.Et croyez moi il n’y a pas mieux comme sport que celui quand on donne ses jambes à son cou après avoir vu un gars voulant récupérer les brebis égarées.Brebis ou coyotte ? Ben coyotte sans réfléchir Pipiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip smiley


                                                • grangeoisi grangeoisi 15 novembre 2011 18:44

                                                  Pourquoi existerait-il ? A quoi servirait-il ?

                                                  Qui a créé dieu ?Lui -seul ? Quel tartuffe alors de se faire adorer peu ou prou !

                                                  Et si nous existons de par sa grâce pourquoi nous faire mourir ou tout simplement nous faire vivre ?

                                                   

                                                  Existant il se fend de temps en temps de quelque prophète curieuse méthode ! Il ne nous aime pas tous alors ?

                                                   

                                                  Existe-t-il ? Mais nous oui ! Nous, nous nous existons !!!!!!!!!!!!!! Et on s’améliore « sacrément », encore ne faut-il pas avoir les yeux celés par des traditions et les « pures » vérités enseignées.

                                                   


                                                  • Michel Tarrier Michel Tarrier 15 novembre 2011 18:49

                                                    Pourquoi, certains mettent-ils une majuscule à dieu et une minusci¡ule à Diable ?!


                                                    • cob 15 novembre 2011 19:21

                                                      Le pied de chaise lui aussi « est ».

                                                      Est-ce prétentieux de s’interroger sur l’écart ontologique entre ce pied de chaise et moi ?


                                                      • bourrak 15 novembre 2011 19:40

                                                        Je pense que Dieu n’a fait que créer l’algorithme initial de l’esprit, du temps et de la matière permettant à tout de se mettre en marche et qu’il n’a ni gravé de pierres ou enfanté un terrien.


                                                        • herbe herbe 15 novembre 2011 19:57

                                                          Auteur, personnellement j’envisage toutes les possibilités :
                                                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Agnostique

                                                          Je vois d’ailleurs au fur et à mesure de vos commentaires que vous allez dans ce sens.

                                                          Au fait quand vous dites « J’ai cependant le fol espoir de le croiser après ma mort… » si je récupérais votre phrase je dirais « espoir de le recroiser », parce que pour moi la mort c’est le retour à l’état d’avant la naissance ...

                                                          Au fait peu importe finalement ses croyances non ? du moment qu’on s’efforce (pas évident évident..) de « vivre dans le royaume » :

                                                          http://legaut.chez-alice.fr/foi/comte-sponville.htm


                                                          • Hiromi Hanzo 15 novembre 2011 22:03

                                                            Je tiens à dire que j’aime cet article car, de part mes réflexions et mon expérience personnelle, j’aurais pu écrire un article du même genre et arriver aux mêmes conclusions.

                                                            Je suis issu d’une famille très catholique, mais j’ai échappé au lavage de cerveau ainsi qu’au baptême et, étant de nature solitaire également, je me suis très tôt posé des questions existentielles. J’ai toujours été curieux et intéressé par les sciences. Je considère avoir un esprit rationnel et je me suis longtemps considéré comme athée, pour moi, « dieu » n’existait pas.

                                                            Je pense que la solitude et la réflexion mènent au chemin de la « vérité », ou du moins à comprendre le fonctionnement de notre monde dit « complexe ». Le pouvoir de l’esprit est insoupçonné, et celui-ci m’a amené à l’évidence, celle que « Dieu » existe ! 

                                                            Une épiphanie, une révélation en quelque sorte que j’ai voulu partagé avec mes proches, mais j’ai vite compris qu’il fallait mieux se taire et garder cette compréhension pour soi, sinon c’est le risque de passer pour fou. La majorité des gens ne sont pas prêt à un changement de paradigme.

                                                            « Il faut désapprendre avant d’apprendre » disait Erasme, cette citation reflète ma pensée même si elle à été formulée par un prêtre catholique. Je suis fondamentalement anti-religion et partisan de la réflexion individuelle pour l’évolution personnelle et collective.

                                                            La « foi » se doit d’être personnelle, et les dogmes, qu’ils soient religieux, sectaires ou idéologiques ne sont qu’un frein à l’épanouissement spirituel.

                                                            Je préfère les philosophes grecs, Aristote ou Descartes, dont la phrase « Je pense donc je suis » à pris tout son sens pour moi. Je préfère les réflexions de Carl G. Jung et sa notion d’inconscient collectif qui rejoint la théorie de l’égrégore. La théorie du tout, le yin et le yang chez taoïstes, « Pachamama » chez les amérindiens, ou Tesla s’intéressant à la relation entre la matière et l’énergie (Sanskrit) à la fin de sa vie.

                                                            Je pense que « Dieu » existe en chacun de nous et que c’est par notre entente collective que son existence pourrait se prouver. Le « paradis » c’est ici et maintenant, et c’est bien grâce à nos décisions que nous pouvons le construire. C’est ce que je pense , même si j’ai fortement repensé au film Matrix, suite à mon expérience personnelle.

                                                            J’ai reconsidéré les notions d’instinct, de 6e sens et la perception de la réalité.

                                                            De nombreux esprits scientifiques et rationnels en sont arrivés à s’intéresser à certaines philosophies orientales ou amérindiennes qui prônent les relations étroites entre les hommes et la nature. Je pense que les religions plongent les les hommes dans l’erreur et l’aveuglement, mais elle ont sont riches d’enseignement également. Par exemple, le soufisme pour l’Islam, considéré comme secte par les plus radicaux.

                                                            Je pense que toutes les réponses sont dans la nature qui est merveilleuse.

                                                            Un exemple parmi d’autres, tout récent et simple à comprendre, c’est l’utilisation de la soie d’araignée aux étonnantes propriétés, pour fabriquer des gilets pare-balles, des parachutes, des ligaments artificiels ou du fil médical. Les scientifiques se sont cassé la tête pour produire cette soie, 5 fois plus résistante que l’acier, alors que d’anciennes tribus de Madagascar avaient déjà réalisé des étoffes en soie d’araignée !

                                                            Je pense que nous avons encore beaucoup à apprendre de la nature, et que nous prenons, malheureusement le mauvais chemin.

                                                            Une citation, très actuelle :

                                                            "Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson. Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas.« 

                                                             Tatanka Yotanka - Sitting Bull, guerrier sioux

                                                            Et une autre, dont je suis l’auteur :

                                                             »C’est en plein désert que l’on trouve les plus belles richesses, mais au milieu de nulle part, il faut pouvoir retrouver son chemin« .

                                                            Je le redis, je pense que la réflexion individuelle, affranchie de tout dogme, en particulier religieux, mène au progrès collectif, au progrès tout court. Je pense que toute les disciplines se rejoignent, les sciences dites »dures« , »molles" et certaines parties des religions.

                                                            Et enfin, je pense que la société actuelle, qui n’est que le prolongement de la société ancestrale fondé sur les rapports de dominations (religion, colonialisme, ploutocratie) ne peut que mener à notre perte !


                                                            • Nina888 30 décembre 2011 17:07

                                                              Je tien à préciser une de mes sitation dans ce texte qui traduit bien le problème :

                                                              « Toutes les religions ont un fond de véritée mais toutes mentent pour servir l’intéret de ceux qu’il dirigent »
                                                              Le pire qui pourrait arriver serait une religion qui ne prend que les mensonges des autres religions et s’imposerait comme religion .
                                                              Seul le méssage juste d’une religions est bon à prendre ... celui de l’amour ...


                                                            • urigan 15 novembre 2011 22:19

                                                              « Évidemment la question qui me taraude est comment entrer en contact avec ce Grand Esprit »
                                                              Tout simplement : Écoutes ce que te dit ton cœur.


                                                              • non667 15 novembre 2011 22:50

                                                                tout d abord une définition :
                                                                j’ appelle dieu le créateur de la vie ,des organismes vivants qui naissent croissent ,se multiplient et meurent (pas du ciel ,de la terre ,des atomes ,de l’inerte) .

                                                                1° je ne crois à aucuns des dieux des religions existantes sur notre terre !

                                                                2° à partir de là je ne crois pas JE SAIS  (mon pseudo devrait être sachant 1° ) que la vie  (les organismes vivants de la plus simple ( bactérie et même plus petit ) à l’homme , qui naissent ,grandissent ,se reproduisent ,meurent ) ne doit rien au hasard (exclusion du big bang ,cosmos matière « inerte » dans ma réflexion ) ). mais est le fruit d’un dessin /projet puis d’une programmation .

                                                                - programmation dans le sens planning (timing )

                                                                 
                                                                - et dans le sens programme informatique .
                                                                 toutes les découvertes biologiques , médicales ,scientifiques vont dans ce sens (du complexe non heuristique ) et celles a venir le confirmeront !
                                                                 conclusion :il existe des « dieux »programmeurs qui a partir d’éléments binaires existants naturellement (ions ,protons , quark ? ) créent des langages « génétiques » de programmation puis à l’aide de ces langages des programmes (arn/adn ?)amenant a la vie sur/à partir des matériaux inertes existant naturellement en commençant par les plus simples cellules,bactérie ,virus .

                                                                exemple : il n’y a pas de ressemblance physique entre la photo sur un écran de pc et le programme jpg contenu dans la carte mémoire . les évolutionnistes vous disent qu’a force d’agiter des atomes de matière (théorie du chaos )certains s’agglutineraient pour former un ordinateur et dès lors cesseraient de s’agiter pour faire un objet stable celui-ci sachant de lui même qu’il devait rester comme ça !

                                                                ce n’est pas tout ,certains s’agglutineraient pour former un programme codé (format jpg ) dont le code est connu de l’ordinateur ( lecteur jpg ) !

                                                                et là on est dans le domaine de l’inerte ! la vie c’est bien plus compliqué ! et « l’évolution » ?

                                                                passer de vista à seven !!!! par hasard et nécessité !!!

                                                                en conclusion comme pour les hommes il y a des programmeurs qui font le « bien » (bons dieux ) et des programmeurs espiègles qui programment des virus (diables ) !

                                                                le créationisme s’oppose en 2011 a l’évolutionisme darwinien dont le plus fervent défenseur est le prix nobel jacques monod qui à écrit à ce sujet un livre : la vie " fruit du hasard et de la nécessite "
                                                                qui scientifiquement ne prouve RIEN ! reconnaissant que le hasard ne suffisait pas a expliquer la vie il a émit une hypothèse (non démontrée scientifiquement ) qu’en y ajoutant la nécessité ça marchait ! le hic est qu’il n’y a pas plus de preuve scientifique de l’existence de la nécessité qu’il n’y a de preuves de l’existence de dieu ! et que sa démonstration revient à l’escroquerie d’appeler dieu nécessité !
                                                                l’évolutionnisme repose sur la sélection naturelle de Darwin 
                                                                si incontestablement la la sélection naturelle existe par contre elle effectue un tri parmi l’existant et EN AUCUN CAS NE CRÉE QUELQUE CHOSE QUI N ’EXISTAIT PAS AVANT !
                                                                c’est sur cette escroquerie intellectuelle qu’est basée l’évolutionnisme et en grande partie l’athéisme !

                                                                il est tout à fait possible de bien vivre sans se poser la question de dieu mais incontestablement la vie est différente si on se la pose (je ne porte pas de jugement de valeur )

                                                                par exemple on se dit que dieu (=les dieux programmeurs )perçoit manipule des entités binaires ,les dispose en programme ,leur fait faire des choses ,(capter une image sur la rétine ,)on en déduit que

                                                                dieu ne nous voit pas il nous perçoit et nous connait au niveau binaire c’est à dire plus petit que chaque atomes qui nous composent . 

                                                                -dieu perçoit l’état des binaires dans notre cerveau donc peu décoder toutes nos pensées il peut en modifiant des états de binaires nous coder des idées ,des impressions ,des messages (pas en langage humain ) ! comme en témoigne (abraham ,jésus ,mahomet ,bernadette soubirous ,tous ceux qui ont ressenti un appel et sont devenu prêtre ....etc je pense possible pour nous tous !
                                                                 on peut aussi se poser la question  : quels sont les desseins de dieu (alors que s’il n’y a pas de dieux ,que nous sommes là par hasard ,la vie n’a pas de sens ,y a qu’a jouir et basta ! )

                                                                1° projet : faire perpétuer la vie

                                                                2°-projet f:aire un homme avec un plus c’est a dire ajouter à notre génome le programme d’une autre fonctionnalité , homme plus qui naitra d’un homme et d’une femme de base (pas par sélection naturelle )

                                                                3°-dieu qui ne manipule que des binaires peut aussi se servir des hommes comme d’un outil afin de faire des choses qui ne sont pas dans ses possibilités (comme nous créons une grue pour construire une tour )

                                                                nous pourrions être l’outil pour porter la vie sur une autre planète ! ....etc ..



                                                                • Antoine 15 novembre 2011 22:54

                                                                   Pourquoi des bondieuseries ? L’homme ne s’est jamais consolé de mourir, alors il s’est inventé des vies dans l’au-delà. Quand il veut connaitre l’avenir, il tombe à chaque fois dans le délire, le paradis, l’horoscope, etc...Enfin, les religions ont permis de légimiter des codes moraux, raison pour laquelle ils sont punitives (dies irae). Bref, c’est une manifestation de la faiblesse humaine mais, bon, Pascal n’est pas le seul à parier...


                                                                  • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 08:11

                                                                    Je pense que l’humain se pose des questions existentielles sur son origine et son devenir, ce qui je le pense est tout à fait logique. Pourquoi sommes-nous dirigés par des monstres d’une avidité et d’une soif de pouvoir sans nom ? Certains disent qu’ils servent le « diable ». 

                                                                    Le diable lui-même est considéré par certains comme un « raisonnement subtil » interne aux humains, une petite voix dans l’esprit qui murmure des pensées malsaines. D’autres voient le diable comme un ange déchu. Je pense que nous devons faire face à deux ennemis qui sont en fait un seul. Ceux qui ont succombé aux murmures de cette voix infecte et cette voix qui en nous, nous pousse à faire des choses horribles. Je ne connais aucun humain qui n’entende pas cette voix infecte, mais beaucoup y résistent et d’autres pas. Je pense parfois que la vie est un test pour révéler notre vraie personnalité et qu’en fait de compte nous redevenons esprit et vivons selon ce que nous avons fait quand nous étions dans la chair et le sang. Mais des théories de ce genre j’en ai des tonnes, alors....

                                                                  • simplesanstete 16 novembre 2011 11:44

                                                                    « Quand même Dieu n’existerait pas, la Religion serait encore Sainte et Divine »

                                                                    « Dieu est le seul être qui, pour régner, n’ait même pas besoin d’exister »

                                                                    Fusées, Baudelaire


                                                                  • Yohan Yohan 15 novembre 2011 23:05

                                                                    Mieux vaut croire en soi plutôt qu’en Dieu...Apparemment, c’est plus facile de croire dans le 2ème..


                                                                    • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 08:05

                                                                      Probablement c’est une affaire personnellement, mais je trouve qu’il est intéressant de savoir ce que les autres en pensent. Les autres peuvent vous apporter des réflexions intéressantes et pertinentes eut égard à leur vécu. 


                                                                    • ddacoudre ddacoudre 16 novembre 2011 00:13

                                                                      bonjour le moine du coté obscur

                                                                      un homme qui s’interroge est un homme qui vie. les moines tibétains ont cultivé cette interrogation, et en ont déduit l’évanescence de l’existence et l’illusion de ce que nous voyons.
                                                                      nous ne construisons que le monde de nos sens façonnés par l’environnement « géohistorique » et la conscience de soi, le moteur le désir et l’espérance et une assurance sur la vie, la peur.
                                                                      nous ne disposons d’aucun libre arbitre, tout ce que nous pensons est en potentialité d’être, mais est distordu par les bruits du langage.
                                                                      s’il était possible de mettre un humain dans un cyclotron, au bout nous n’aurions qu’une photos de toutes les forces qui le constitue.

                                                                      Un Physicien (Stephane Hawkins) s’interrogeant sur les conséquences de la thermodynamique, formula sa question en ces termes : Comment un flux d’énergie qui s’écoule sans but peut-il répandre la vie et la conscience dans le monde ?

                                                                      Aussi, si rien aujourd’hui ne justifie notre existence, elle seule justifie que nous y tenions, et là, alors, cela commence par apprendre, et toujours apprendre, et la seule terre à conquérir est l’incertitude.

                                                                      ddacoudre.over-blog.com.
                                                                      cordialement.


                                                                      • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 08:03

                                                                        Bonjour cher ami

                                                                        Plutôt d’accord avec vous, en effet je pense aussi qu’un homme qui s’interroge est un homme en vie. Je vois malheureusement assez peu de personnes le faire et je ne peux leur en vouloir tellement ils sont parfois accaparés par les soucis de la vie. Tout « être spirituel » que nous soyons, il nous faut répondre à nos besoins primaires...
                                                                        Je pense aussi qu’il est tout à fait probable que tout ce que nous percevions soit une énorme illusion. En fait je pense que nous ne pouvons être sûrs de rien, voilà pourquoi j’en appelle à l’humilité et à la modestie. J’essaie de ne pas affirmer car à chaque fois que je l’ai fait, les faits m’ont donné tort. Je préfère adopter une posture prudente à la hauteur de mon ignorance mais aussi pour tirer des enseignements des leçons que la vie me donne. 
                                                                        Mon professeur de biologie de 3ème que l’on avait surnommé « Jésus », nous a dits lors du premier cours qu’il y avait une très faible probabilité que la terre évolue de la manière dont elle avait évolué et que donc il croyait qu’une « force » était intervenue pour « guider » cette évolution. Il nous a dits d’appeler cette force comme bon nous semblait.... 

                                                                      • Abou Antoun Abou Antoun 16 novembre 2011 00:31

                                                                        Les religions ne sont que des tentatives maladroites d’expliquer l’inexplicable (la vie) et d’accepter l’ inacceptable (la mort).
                                                                        L’athéisme pur et dur niant finalement l’existence d’une cause, d’un dessin ou d’un programme ’intelligent’ (d’une téléonomie) est également une théorie fragile. C’est faire la part belle au hasard qui devient un dieu à part entière.
                                                                        Reste la position du faux-cul que j’ai fait mienne, l’agnosticisme. 
                                                                        Maintenant, s’il faut pour des raisons d’inspiration poétique remettre en selle les religions, ressuscitons les religions antiques où le lien n’est pas rompu entre les humains et les dieux qui peuvent à l’occasion forniquer.
                                                                         Le Grand Pan


                                                                        • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 07:54

                                                                          Je suis contre les définitions en tant qu’organisations humaines. Si elles peuvent se comporter comme courant philosophique pourquoi pas. Je crois que nous sommes à une époque où l’information circule fortement et donc chacun devrait avoir la possibilité de faire son choix en son âme et conscience. Je crois qu’il faut responsabiliser les gens et non vouloir les infantiliser comme essaient de faire certains religieux. De toute façon je pense que nous sommes comme dit un ami des « cons d’humains imparfaits » donc la modestie devrait être une valeur importante pour nous. 

                                                                          Concernant l’athéisme pur, j’ai toujours dit que ce qui me gênait c’est quand certaines personnes voulaient imposer leur point de vue. Je pense aussi qu’il ne faut pas mépriser les croyances des autres personnes mais raisonner avec elles. 
                                                                          Vous êtes agnostique, je le suis aussi même si je suis théiste. Mais je pense qu’être agnostique est probablement la position la plus sage. 

                                                                        • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 07:55

                                                                          Je veux dire que je suis contre la puissance des religions en tant qu’organisations humaines 

                                                                          Je ne sais pas où j’ai la tête en ce moment.... 

                                                                        • Christian 16 novembre 2011 05:51

                                                                          Je ferrais juste remarquer aux athées qu’il n’existe aucun croyant ayant envie de devenir athée et d’autre part il n’existe aucun croyant qui échangerait sa foi contre n’importe quelle fortune.Je parle bien d’un croyant et non d’une personne qui fait semblant de croire, ça peut exister.

                                                                          La foi est donc un bien considérable mais immatériel, ce qui devrait déjà interpeller ceux qui prônent une société moins matérialiste. La foi remplace facilement le besoin d’accumuler des fortunes et remplace aussi la soif de pouvoir.

                                                                          Bien sûr on va tout de suite me dire : et les religions ? N’ont-elles justement pas eu ces deux défauts ? Réponse : Oui, c’est pour cela et contre cela que le Christ s’est battu. Lisez une fois les Evangiles. Il s’est battu contre l’apparat, contre le pouvoir religieux contre les docteurs, bref contre tout ce qui était contre la foi.

                                                                           


                                                                          • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 07:48

                                                                            Personnellement je pense que le matérialisme est une source de mort ! 

                                                                            Quand vous parlez de croyant, vous parlez de « vrai » croyant ? Parce que je pense qu’il y a des croyants qui sont pleins de doute. J’en connais qui sont devenus athées aussi et qui sont devenus les pires matérialistes qui soient. 
                                                                            Je crois concernant croire ou on en Dieu, que chacun doit faire son choix en son âme et conscient sans rien se faire imposer. Je pense que la force est l’arme des faibles et quiconque veut s’imposer la force finira lui-même par être soumis par la force. 
                                                                            En effet quand je lis les évangiles je vois Jésus s’opposer fortement à une organisation humaine qui dit-il a trahi l’idéal qu’elle doit servir. Et si j’ai bien compris le message de Jésus aussi il dit que « ses brebis » répondent à son appel ! Il n’y a donc nul besoin de forcer les gens à croire. Je pense qu’en lisant les évangiles par exemple, on comprend à quel point l’inquisition était une abomination. Je le dis j’aime bien lire les évangiles, surtout le livre de Matthieu. Comme j’aime lire des passages comme de l’ancien testament comme Psaumes, Proverbes, le livre de l’Ecclésiaste. Beaucoup discutant avec moi me prennent pour un chrétien d’ailleurs. 

                                                                          • Christian 16 novembre 2011 08:41

                                                                            Tout à fait d’accord....


                                                                          • TigerSean TigerSean 16 novembre 2011 06:20

                                                                            Entièrement d’accord avec cet article, à part deux poussières :

                                                                            + Dans cette réalité virtuelle personnalisée, il y a un certain nombre de repères bien définis selon notre logiciel. Et les livres dits sacrés (entre autres) ressemblent à des logiciels de programmation pour l’outil complexe qu’ait notre cerveau.

                                                                            Je pense que c’est le verbe « être » smiley -> l’outil complexe qu’est notre cerveau...

                                                                            + Est-il donc si absurde de croire en Dieu en ces temps où dit-on la science a réalisé tant de merveilles ?

                                                                            La science ne fait que découvrir ce qui existe déjà. On parle alors de découvertes scientifiques, et non pas de « réalisations scientifiques ». La science peut faire des erreurs, se tromper, se fourvoyer, mais se qui existait avant qu’on ne le découvre, était déjà là, sans erreur possible. Le pétrole exstait déjà à l’époque des caverne. L’electricité aussi, l’eau, la gravité : une voiture était déjà réalisable...

                                                                            L’homme ne crée rien : il modifie tout. Un téléphone portable n’est que le fruit d’une multitude de modifications d’éléments qui existaient dès l’apparition de l’homme. Je dirais même plus : tout le travail de l’homme est l’observation et la reproduction de ce qu’il a ainsi vu. Certaines fois, il en est conscient, d’autres fois, non.


                                                                            • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 07:38

                                                                              Bonjour cher ami

                                                                              concernant « ait » au lieu de « est », ce sont des choses qui arrivent surtout que j’écris beaucoup ces temps-ci et je n’ai pas vraiment le temps de me relire. J’ai souvent la manie d’écrire d’une traite et ce genre d’erreurs sont inévitables. 
                                                                              Je crois que la science a pour but d’améliorer les conditions de vie des humains et de nous faciliter certaines choses. Maintenant si certains veulent en faire un outil pour vérifier leurs théories c’est leur choix. Je pense que la science ne doit être qu’au service du bien-être humain, rien de plus. 
                                                                              En effet l’homme ne crée rien et cela devrait à mon avis le rendre plus humble et moins enclin à affirmer. Mon frère m’a raconté une histoire à propos d’un homme qui conversait avec Dieu. Cet homme prétendait qu’il pouvait créer un être humain aussi, Dieu lui a dit de le faire. Il a alors dit à Dieu qu’il avait besoin de sable. Ce à quoi Dieu lui a répondu de créer son propre sable, ce que l’homme fut incapable de faire.... 

                                                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 16 novembre 2011 08:05

                                                                              yep , mon salut à un auteur qui prend la peine d’argumenter et de répondre.
                                                                              encore une fois pour moi etre athé ça n’est pas dire votre « dieu » n’existe pas c’est dire que si mon frere en l’humanité à besoin d’une « béquille spirituelle » pour affronter les affres de la vie je n’ai aucune objection pour autant qu’il ne me colle pas sa « béquille » dans la gueule.Désormais entré dans le « long hiver » je penche de plus en plus pour ces vers :

                                                                              Sommeil sur la terre. Sommeil sous la terre.
                                                                              Sur la terre, sous la terre, des corps étendus.
                                                                              Néant partout. Désert du néant.
                                                                              Des hommes arrivent. D’autres s’en vont !

                                                                              Ommar KHAYYAM, perse poete mathematicien , philosophe et accéssoirement musulman.


                                                                              • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 08:14

                                                                                Je crois que nous nous comprenons. Comme je le dis, chacun doit choisir son « chemin » en son âme et conscience. Je suis pour les échanges car chacun apprend et cela tue les préjugés qui sont source de beaucoup de maux. Je crois que si tout le monde peut s’asseoir et discuter dans le respect, alors le monde ne pourra que mieux se porter. 


                                                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 novembre 2011 08:21

                                                                                « Croire en Dieu est donc une hypothèse intéressante et intelligente de définition d’un paradigme d’autant plus que de mon point de vue de théiste il est impossible de prouver que Dieu n’existe pas. » 


                                                                                Une hypothèse n’est pas une vérité : on ne peut prouver que les fées bonnes ou mauvaises n’existent pas, puisque l’on ne peut pas prouver l’inexistence de quoi que ce soit en général, car seul ce qui existe peut être prouvé par l’expérience et il n’y a pas d’autre preuve d’existence que l’expérience objective dite reproductible de phénomènes objectivement mesurables et/ou observables

                                                                                Quant à savoir s’il vaut mieux croire pour profiter de la vie ici-bas que l’on meurt définitivement ou que l’on risque d’être jugé , d’aller enfer, de se réincarner dans une limace etc... ou d’être promis à un paradis sans désir ni souffrance, c’est une question ouverte . Car la « ou » est à lui-seul objet d’espoir et donc de crainte et que le paradis n’est pas logiquement désirable puisqu’il est censé éteindre tout désir insatisfait alors que le désir ne vit a que de son insatisfaction !

                                                                                Épicure disait que si la mort n’est rien qu’un anéantissement de notre être ici-bas, nous n’avons rien à craindre d’elle, mais de la vie et cela d’autant plus quand on croit à la menace de punition divine et à une vie possible bonne et/ou mauvaise (et elle ne peut pas être par anticipation l’une sans l’autre) après la mort...

                                                                                • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 11:04

                                                                                  Je pense croire ou non en Dieu est une question philosophique partant de là toutes les théories sont possibles. Toute ma philosophie repose sur le fait qu’il est risqué d’être « figé » sur une position. Comme je l’ai dit dans un précédent commentaire il est utile et rassurant d’avoir des repères même si je pense que ceux-ci ne doivent devenir les barreaux d’une cage qui nous empêche de réfléchir. 


                                                                                • mortelune mortelune 16 novembre 2011 08:43

                                                                                  Si nous étions immortels croirions-nous en Dieu ? J’imagine que oui puisque cela ne répondrait pas à la question « d’où venons-nous ? »

                                                                                  L’homme est mortel donc cela ajoute une question finalement pleine de sagesse.« où allons nous ? »
                                                                                  Le débat se situe davantage dans le sens que peux prendre le mot Dieu...

                                                                                  Merci pour cet article d’une grande tolérance
                                                                                  Cordialement,


                                                                                  • catken catken 16 novembre 2011 08:44

                                                                                    Croire en Dieu, c’est avant tout croire qu’il existe une justice dans l’au-delà, un monde meilleur que celui dans lequel où nous vivons, gouverné par des gens qui ne pensent qu’à leur bonheur, c’est humain, si demain la preuve tombait qu’il n’existe pas de Dieu ni de paradis et d’enfer, je vous laisse imaginer le nombre de suicides.

                                                                                    La religions ne se juge pas à ses religieux, la religion ne se débat pas sur la place publique, la religion est aussi privé et personnel que la taille de son sexe, j’adore parce que tout le monde est prêt à dire qu’il est Chrétien, Juif ou Musulman, mais je connais personne qui dirait en publique qu’il a une petite bite, la foi est une valeur qui vient du cœur, la raison de ses croyances sont aussi variés qu’ils y a d’habitants voir plus, pourquoi il y a plus de croyants dans les pays pauvres et plus d’athées dans les pays riches ?

                                                                                    Dans les pays riches, nous sommes blasés de tout, la vie est devenu fade dans les pays riches, alors que dans les pays pauvres, certes ils ont faims, certes ils vivent dans l’insécurité, mais ils savent rire d’un rien, ils connaissent l’importance d’un bon steak dans l’assiette ou d’un quignon de pain, quand nous débarrassons le plus souvent nos assiettes de table à moitiés pleines à la moindre contrariété, nous ne croyons plus à l’importance d’un bon repas posé là devant nos yeux, nous ne sommes plus capable de rire à plein poumons pour un rien, il nous faut la crème de la crème des comiques pour tenter de nous arracher, dans une salle remplie à cet effet une esquisse de sourire, quand un pauvre se tordra de rire dans la rue, parce que quelqu’un se trompera dans sa façon de parler, ou qu’il lâchera un pet, dans ces conditions il est normal que dans les pays riches on ne croit pas en Dieu et que les églises sont désertés, un Dieu que vous ne pouvez voir.

                                                                                    Pour beaucoup la religion c’est le mode d’emploi de la vie, pour beaucoup la vie ne mérite d’être vécu qu’au travers de la religion et il n’appartient pas à nous, de remettre en cause son choix, j’entends parlé de faire le choix entre la religion et la science, alors que le coran à son époque parle de faits que seul la science peut témoigner grâce à la technologie contemporaine, c’est aussi pour cela que beaucoup de scientifique ce sont ralliés à la religions musulman tel que le commandant Cousteau qui avait découvert ce filet d’eau douce en plein milieu d’un océan d’eau salé, que seul le coran décrivait parfaitement, des découvertes scientifiques sur la formation des cellules que seul les microscopes peuvent attester de leurs véracités, rejoignent certains versets du coran, alors de ranger la religion dans une salle toute poussiéreuse, alors que nous n’avons même pas découvert un dixième de ses secrets, c’est enlever la liberté à l’homme de choisir sa façon de méditer, c’est condamné un chemin que certains pourraient emprunter, pour ne plus avoir le choix que de vivre sur l’autoroute que vous nous construisez, sans espoir, sans beauté, juste aller du point A au point B sans discuter, a la queue leu leu, drôle de vie que celle que vous nous construisez inconsciemment.

                                                                                    Heureusement que l’avenir est en éternel mouvement, 


                                                                                    • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 11:29

                                                                                      En vérité je pense que chacun est libre d’épouser le « paradigme » qui lui sied le mieux. Mais je n’apprécie les religions en tant qu’organisations humaines, car les organisations humaines sont aussi le reflet de l’imperfection humaine. On a ainsi vu l’église catholique faire l’inquisition alors que personnellement je trouve qu’une église qui se dit au service du christ n’a pas à faire ce genre d’abominations. Si le point de repère de l’église était bien les paroles du christ selon le nouveau testament, alors on peut dire qu’elle a grandement échoué. Evidemment la bible elle-même met en garde contre les loups désignés en agneaux et les faux prophètes en tout genre. 


                                                                                      La religion ne se juge pas aux religieux, mais ce sont les religieux qui sont sensés être la vitrine des religions. Et puis au terme religion, je préfère celui de croyance ou de paradigmes. Je pense ainsi que la chrétienté est une croyance qui repose sur la bible, tout comme l’Islam est une croyance qui repose sur al Qur’ān (le Coran). De ces croyances des groupes religieux avec des « guides » et tout le toutim se sont créé prenant souvent l’apparence de secte. J’ai ainsi vu de nombreuses églises où les fidèles ne lisaient même pas la bible et se contentaient des prêches de leur pasteur. Une telle attitude est pour moi inconcevable puisque je pense que l’on doit adhérer à une croyance en toute connaissance de cause et en la maîtrisant le mieux possible. J’ai aussi vu certaines personnes qui ont douté après avoir lu « le Da Vinci Code ». Et combien en ai-je vu qui ont des fois vacillantes parce qu’en fait ils n’ont pas choisi leur « religion » et on a choisi pour eux. 

                                                                                      Je crois que dans les pays riches ils ont perdu le sens de la mesure. Par exemple dans mon pays quand on veut manger des mangues et bien on attend la saison des mangues. Quand c’est la saison des mangues on en mange à volonté et ainsi de suite. Je crois dans les pays riches les gens ont été tellement habitués à l’abondance qu’ils en ont oublié la valeur des choses. Pour peu que vous en ayez les moyens vous pouvez vous offrir tout, je trouve que c’est une pure folie. Pas étonnant qu’après des gens ne veulent plus vieillir ou s’amusent à tripatouiller leurs corps etc... Je crois que si l’on ne s’impose pas de limites on réveille des forces « de mort » d’une violence et d’une perversité incroyables. Mais ce n’est que mon point de vue. 

                                                                                      Concernant le Coran et les secrets sur la science qu’il détiendrait, je suis un peu sceptique à ce sujet. J’ai lu des documents à ce sujet mais pour autant je ne suis pas convaincu. Le fait est que j’ai un esprit très imaginatif et qui se pose d’innombrables questions. Je considère aussi que la science est quelque chose qui évolue constamment ! Et une vérité scientifique actuelle peut devenir obsolète dans un avenir proche. Alors comment justifie-t-on un livre sacré par quelque chose qui change en permanence. Bien sûr vous pouvez me rétorquer qu’il y a des choses qui ont été démontrés de manière irréfutable par la science et qui sont en concordance avec ce qu’avance le Coran. Sans doute... Mais si j’étais de mauvaise foi (et je le suis souvent), je dirais que rien ne me prouve que le Coran ne s’est appuyé sur des écrits anciens ou des traditions anciennes qui décrivaient ces réalités scientifiques. Ou même si l’on admet que le Coran a une origine surnaturelle, rien ne me dit que c’est « le Grand Esprit » qui est à l’origine de ce livre. S’il y a toute une hiérarchie spirituelle qui nous dit que ce n’est pas certains de ses membres qui ont inspiré ce livre ? Un livre comme « le livre d’Urantia » est assez fascinant dans le genre aussi.... Tout ça pour dire que quand je laisse mon esprit se promener, je peux aller très loin. 

                                                                                      Moi comme je le dis, je suis très ouvert d’esprit, c’est pour cela que je ne ferme la porte à aucune hypothèse. Evidemment avec une telle attitude on court le risque de « se perdre » mais bon j’ai une liberté de penser et de choisir et j’en profite. smiley

                                                                                    • le moine du côté obscur 16 novembre 2011 11:00

                                                                                      Est-ce vraiment tout ce que je vous avez retenu du texte ? Dans les commentaires quelqu’un a déjà fait la remarque et je l’ai répondu à ce sujet. 


                                                                                    • Patrice Belliard 16 novembre 2011 10:16

                                                                                      Je crois que c’est le Marquis de Sade qui disait quelque chose de ce genre à propos du théisme : je ne vois pas ce que ça apporte d’expliquer quelque chose que je ne comprends pas par quelque chose que je comprends encore moins...


                                                                                      • kyodai ken kyodai ken 16 novembre 2011 10:19

                                                                                        En me penchant sur les decouvertes en mecanique quantique je suis tombé sur divers scientifiques qui elaborent leurs theories à propos de la conscience humaine...
                                                                                        Je mets ici un extrait et un condensé de ce qu avancent certains à ce propos. :

                                                                                        “L’existence de notre conscience n’est pas douteuse. Par contre, sa nature n’a jamais été clairement définie. Qu’est-ce que la conscience ? Pour les matérialistes, c’est une production du cerveau et elle disparaît à la mort.
                                                                                        Pour Régis Dutheil, la conscience et le cerveau auraient deux modes de fonctionnement : l’un normal, local et spatio-temporel, l’autre plus rare, non local.la supra-conscience : elle est composée de particules superlunineuses et se situe en dehors de notre corps, le monde superlumineux.
                                                                                        la conscience locale : elle est encore appelée “moi sous-lumineux” et se compose de photons (elle appartient donc au monde “lumineux”). Elle se partage, avec le système nerveux, l’exploitation des informations qui lui parviennent de la supra-conscience. C’est elle qui pense, décide et résout les problèmes de la vie quotidienne.Quand la supra-conscience communique avec la conscience locale, le transit serait réglementé par le cortex cérébral. Tout ce qui est nécessaire à notre vie quotidienne est filtré et transmis à la conscience locale. Le cerveau transforme les informations abstraites en hologrammes c’est-à-dire en images tridimensionnelles qui représentent pour nous la réalité.
                                                                                        La véritable communication se ferait au moment de la mort physique ; l’immortalité de la conscience locale qui, lors de la mort, se détache du corps physique et cherche à s’unir à son homologue superlumineuse.
                                                                                        Les implications de la théorie superlumineuse permettent, elles aussi, de rendre compte de certains phénomènes paranormaux, ainsi les vies antérieures pourraient être simultanées avec la vie actuelle compte tenu de l’inexistence du temps dans l’univers super lumineux.

                                                                                        Ce que la science n’a découvert que bien tardivement, les traditions ésotériques séculaires semblent depuis longtemps l’avoir abordé. En effet, la culture de “l’énergie vitale” se retrouve dans de nombreuses civilisations parfois disparues. Au sein même de leurs pratiques (rites initiatiques…), nous trouvons de curieuses similitudes avec ce que découvrent aujourd’hui les physiciens. Ainsi nombre de phénomènes inexpliqués liés à ces rites trouveraient leur sens aujourd’hui


                                                                                        • kyodai ken kyodai ken 16 novembre 2011 10:22

                                                                                          Pour continuer les theories de J. Bousquet, biochimiste, d apres les travaux du mathematicien Pinel.


                                                                                          • kyodai ken kyodai ken 16 novembre 2011 10:23

                                                                                            “En effet, le problème qui se pose à l ‘homme dès qu’il réfléchit au sens de la vie est : D’où venons nous ? Qui sommes-nous ? Où allons nous  ? Pouvons-nous, aujourd’hui, compte tenu de l’irruption de la physique quantique dans la biologie, de la reconnaissance des champs informationnels et surtout des extraordinaires travaux du mathématicien Emile Pinel, répondre “scientifiquement” à ces questions ? La réponse est oui. Il importe seulement d’avoir quelques connaissances en mathématique et en physique. Les biologistes doivent d’urgence revoir le programme de physique appris dans l’enseignement secondaire pour revenir à la physique classique qui nous situe dans un continuum d’espace-temps tramé dans les ondes électromagnétiques constituées de vibrations. David Böhm définit le cerveau comme “un hologramme qui analyse l’hologramme de l’Univers”. Nous savons aujourd’hui, grâce aux travaux du Biophysicien allemand D.A Popp, que les cellules communiquent par des photons corrélés et que le système de réparation de l’A.D.N. se fait dans l’ultraviolet. Cependant, l’information étant par nature immatérielle (…), le photon n’est pas un bon candidat au support de la pensée. R. Sheldrake et tous les précurseurs depuis Gurwich en passant par E.Pinel l’ont abondamment démontré. Il faut donc trouver autre chose afin que le monde scientifique - réductionniste par nature - accepte de changer de paradigme (6), donc de concepts. C’est ainsi que des chercheurs dont L.Kervran-ont été amenés à envisager que ce rôle pourrait être tenu par une particule énigmatique, sans charge ni masse pour l’instant, le neutrino. L’hypothèse est séduisante puisque les photons sont toujours décrits comme accompagnés de neutrinos. L’analyse fine de la lumière, photon par photon, permet de mesurer d’un côté, l’énergie du photon, de l’autre, la présence d’une onde vide capable, par ailleurs, d’effets matériels.
                                                                                            Les expérimentateurs précisent que le cerveau est sensible à ces ondes d’espace. Il nous reste à aborder le problème de la manière dont ces informations viennent structurer la matière et lui donner sa cohérence. Ces ondes vides ou d’espace sont capables d’utiliser la propriété essentielle du vivant à savoir la piézo-électricité… C’est ainsi que se constituent les limites des formes, autrement dit les membranes constituées de polarités + et - ; nous savons que la piézo-électricité (7) est la première propriété du vivant à disparaître au moment de la mort. Puisque le cerveau est sensible à ces ondes, les neurones (cellules cérébrales) transforment la vibration en courant électrique par l’intermédiaire du centriole sorte de centrale énergétique – mémoire relais des médecins quantiques – à l’origine de l’énergie cinétique de la cellule (E.Pinel). Dans cette approche, le cerveau est un transcodeur, il permet l’entrée de la pensée dans la matière, justifiant ainsi au passage, les théories de Hamer et la présence de “fusibles” capables de sauter ou de perturber l’énergie (support de l’information) d’un psychisme perturbé par une information déstructurante. Compte tenu de tout ce qui précède, nous ne sommes pas ce que nous croyons. Nous devons cesser de nous identifier au corps matériel qui est seulement le résultat de la manifestation d’un champ complexe contenant tous nos concepts donc notre psychisme”.
                                                                                            La première manifestation matérielle est la particule. “Dans cette nouvelle sorte de physique, il n’y a pas de place à la fois pour le champ et la matière, car le champ est la seule réalité ». Albert Einstein.
                                                                                            Elle est toujours accompagnée d’une onde psi qui renseigne sans arrêt la particule - et donc le champ qui lui est associé - de l’état énergétique - donc informationnel - de son environnement. Ceci est à l’origine des différentes lois de la physique (théorème de Bell, théorie du Boostrap de Chew, hologramme de l’univers) et surtout l’apparition d’une nouvelle vision du monde dans laquelle tout est inter-relié et où “on ne peut cueillir une fleur sans ébranler une étoile ou encore : le battement d’aile d’un papillon peut déclencher un cyclone ! ” Cette analyse doit nous conduire à la démonstration que la mort n’existe pas. Elle consiste seulement à la disparition de notre corps physique et permet à l’entité de faire le point sur ses différents concepts, ses acquis et ses erreurs et de survivre dans un champ de lumière démontré par F.A Popp dans l’attente d’une nouvelle incarnation pour continuer son évolution. Nous devons absolument partir des travaux d’Emile Pinel parfaitement résumés par un excellent article du physicien Serge Nahon que vous pouvez consulter sur Internet.
                                                                                            Je me contenterai de citer les conclusions de Serge Nahon : “Ces champs sont, pour nous, aussi impalpables que le champ magnétique, pourtant ils agissent sur nous.
                                                                                            Mais le plus curieux est qu’à la mort de l’individu, les équations indiquent que deux de ces champs “meurent” mais pas le troisième. C’est pourquoi nous disons que les champs H1 et H2 “meurent”. Mais le champ H3 ne “meurt” pas, c’est sa variation en fonction du temps qui meurt. Autrement dit, à la mort de l’individu, le champ H3 ne varie plus, il doit donc rester constant. Or il se trouve que ce champ a une composante psychologique, constatée par Emile Pinel sur les malades qu’il a soignés.
                                                                                            Toute incarnation implique une mort inéluctable de la forme physique, mais implique également une survivance au niveau du champ de forme contenant les impondérables, donc le psychisme “. Notre liberté réside dans la maîtrise de ce que nous acceptons de croire donc du contenu immatériel de notre psychisme”.


                                                                                          • Forrest Gump Forrest Gump 16 novembre 2011 11:10

                                                                                            A l’auteur

                                                                                             

                                                                                            Votre quête de Vérité et de Sens vous honore. Je suis persuadé que chaque personne sur Terre s’est posée ou se posera de telles questions : Pourquoi suis-je ici ? Qui a créé le Monde ? Pourquoi l’a-t-Il créé ? Qu’attend-Il de moi ? Des questions bien légitimes !

                                                                                             

                                                                                            Quelqu’un me faisait remarquer que les animaux ne se posaient pas de question existentielle, alors que les hommes, si. Il en concluait que ces questions venaient en fait de notre âme. Elles étaient donc de fait la preuve que D. existe. Intéressant point de vue !

                                                                                             

                                                                                            Je suis moi-même Juif. Selon la Tradition Juive, Abraham fut le premier homme à se poser ces questions. A son époque,  le Monde entier (ou presque) était idolâtre. Le Père d’Abraham était marchand d’idoles. A force d’interrogations et de réflexions, Abraham arriva à la conclusion que le Monde avait un Créateur et que ce Créateur était par essence Infini (seul un Etre infini peut créer un Monde fini – l’idolâtrie est donc un non-sens) et Unique (s’il y avait 2 créateurs, alors ils seraient finis pour pouvoir les distinguer).  

                                                                                             

                                                                                            Au delà des conclusions atteintes par Abraham (ce n’est pas le sujet de votre article), je retiens avant tout la démarche intellectuelle qui fut la sienne. La Tradition juive rapporte qu’Abraham avait l’habitude de poser beaucoup de questions et de remettre en cause les idées reçues de l’époque. Dans un certain sens, Abraham fut le premier révolutionnaire de l’Histoire. Ainsi, il est rapporté qu’un jour, Abraham, profitant de l’absence de son Père, cassa toutes les idoles du magasin familiale, sauf une à qui il déposa un bâton entre les « mains ». A son retour, son Père demanda à son Fils ce qu’il était arrivé. Abraham répondit que l’idole intact avait été jalouse des autres et frappa à coup de bâton ses concurrentes. Bien évidemment, son Père ne crut pas une seule seconde à l’histoire – comment une statue en metal peut-elle agir ainsi ? Le point était prouvé !

                                                                                             

                                                                                            Abraham est la preuve que la recherche de sens peut et doit se faire de manière critique et rationnelle. Une leçon pour nous tous qui sommes avides de Vérité et de Sens.

                                                                                             


                                                                                            • kyodai ken kyodai ken 16 novembre 2011 12:18

                                                                                              Affirmer qu Abraham est le premier à s etre posé des questions c est renier l Egypte antique dont s inspire fortement le judaisme... Et c est occulter les mythes et reflexions propres aux anciennes civilisations comme les Sumériens ou les Mésopotamiens... Comme ici en France on aime à nous dire que nous sommes judéo-chretiens en crachant sur le polytheisme des anciennes civilisations. Hors n etant pas sémite, culturellement je ne suis pas judéo-chrietien. Toute une logique politico-socio-culturelle qu on aime nous mettre dans le crane alors que la responsabilité de l eglise Romaine est bel et bien le fer de lance de cette conversion de masse des peuples europeens au christianisme. Quitte à detourner des ecrits religieux Esseniens pour parfaire l esprit d asservissement des peuples en leur faisant gober cette idéologie comme s imposant naturellement d elle meme. En Scandinavie vers 980 de notre ère ce fut au tour des peuple nordique de courber l echine devant l eglise pour des raisons politiques. Chacun preche sa paroisse et tout le monde encaisse sans reflechir car cela est devenu un dogme. 


                                                                                              • Kevorkian 16 novembre 2011 13:26

                                                                                                Je suis un ex-athée (arrogant) et je ne me tourne pas vers le spirituel par peur de la mort c’est stupide. Les athées d’Agoravox font dans l’intégrisme scientiste, pas de quoi être fier hein. Sur la question « Dieu aurait créé le monde mais donc qui a créé Dieu ? », c’est selon moi se tromper de paradigme c’est essayer de résonner avec un esprit fini sur une question de l’ordre de l’infini. Si Dieu a créé toute chose, il a donc créé le temps et se situe donc hors temporalité, mais notre esprit conçoit trop les choses en terme de début et de fin. Pour rapprocher cela de la science, il y a une théorie en astrophysique qui évoque la possibilité que l’univers ne serait qu’en perpétuel recommencement et n’aurait jamais eu de début véritable, se développerait puis se contracterait avant de « rebondir », indéfiniment. Et beaucoup de grands scientifiques ne rejettent pas l’idée d’un Grand Architecte, car pourquoi vouloir à tout prix choisir entre l’un ou l’autre ? Et n’imputez pas à Dieu l’état du monde actuel : Dieu nous aurait fait libres de choisir entre le Bien et le Mal, de croire ou ne pas croire... je vous laisse deviner ce qui prédomine à notre époque.


                                                                                                • cob 16 novembre 2011 14:16

                                                                                                  Si Dieu a créé quelque chose (l’univers, me dîtes-vous), c’est qu’il est lui-même soumis à une dimension Temps(*) qui n’est pas la notre. Se pose alors la question de l’origine de cette dimension Temps à laquelle Dieu est soumis et sans laquelle il n’existerait donc pas. C’est un raisonnement sans fin. Et par dessus tout, c’est un raisonnement stérile.

                                                                                                  Car en y réfléchissant, le concept de Dieu (au sens d’un Créateur) n’améliore pas notre compréhension du monde (au sens de tout ce qui « est »). Dieu est un maillon superflu dans la chaîne de causalité du Grand Tout. C’est pourquoi je choisis de m’en passer.

                                                                                                  [*] l’acte de création consiste par définition à faire succéder l’existence d’une chose à sa non-existence.

                                                                                                • kyodai ken kyodai ken 16 novembre 2011 14:24

                                                                                                  Il faudrait aussi prendre en compte le fait que notre univers est surement, et meme tres certainement, que la partie immergée de l iceberg... Le profil d une entité créatrice me derange car elle n amene pas la reponse à la question de l incommensurabilité. La reponse, si il y a, est certainement bien plus complexe et échappe meme à nos modes de perceptions, qu il soit spirituel ou bien physique. La clé de beaucoup de questions se trouve par logique dans l infiniment petit qui est la source meme de toute émanation plus gigantesque telle que la démesure universelle, combien meme la théorie des boucles ou des cordes qui s accordent à complexifier cet univers trouvent d autres réponses dans les quarks qui ne sont peut etre pas eux memes la source energetique la plus infime existante... Pour ma part je ne rattache pas les secrets de l univers à l existence meme de l homme ou à un but.


                                                                                                • kyodai ken kyodai ken 16 novembre 2011 14:26

                                                                                                  Tout à fait d’ accord avec vous Cob, mais cette réflexion échappe de loin à la majorité...


                                                                                                • Loatse Loatse 16 novembre 2011 14:43

                                                                                                  @Kevorkian

                                                                                                  Je comprend les athées, j’étais parmi les pires détracteurs de la foi vers mes 25 ans... A celui qui me parlais de ses croyances, j’opposais mon savoir (ou du moins le peu que j’en avais) tiré des « sciences et vie » de l’époque sur la théorie du big bang notamment, de l’évolution etc...

                                                                                                  Dans mon esprit les croyants (toutes confessions confondues) étaient de grands naifs, crédules voire malhonnêtes....

                                                                                                  jusqu’à ce que la foi me tombe dessus, par un bel après midi vers Pâques, alors que je regardais un film de franco Zephirelli sur Jésus... Ce n’était pas la première fois que je regardais ce genre de films, mais là quelque chose s’est passé.... Lors de l’image de la crucifixion, une certitude s’est emparée de moi alors que je ne m’y attendais pas...

                                                                                                  Mais une chose est sûre (c’est pour cela que je déteste le prosélytisme), la rencontre ne peut se faire que lorsque l’âme est prête et ce moment personne ne peut le définir même pas nous même :)


                                                                                                • Vipère Vipère 16 novembre 2011 13:58

                                                                                                  Tyrex

                                                                                                  Vous avez raison et les Amischs, une communauté anabaptiste, le pensent aussi, préférant vivre à l’écart du monde moderne. La première règle des Amischs est : « tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure »

                                                                                                  Le monde moderne est pour bon nombre de communautés perçu avec raison comme hostile, inhumain, d’où est est absent l’entraide et la fraternité.

                                                                                                  Mais, ils ne sont pas les seuls, des tribus Amérindienne, plus naturistes que religieuses, seraient incapables de vivre l’enfer de nos villes. 


                                                                                                  • Intelle Intelle 16 novembre 2011 13:59

                                                                                                    Dieu ??? Connais pas !!!

                                                                                                    Quand l’homme est apparu sur terre après une lente évolution de plusieurs millénaires, il a sûrement eu peur de l’obscurité, de l’environnement hostile, de la mort qu’il ne savait pas expliquer. Il a eu besoin de se rassurer, alors il s’est inventé un protecteur, une lumière. C’était une préfiguration de Dieu.
                                                                                                    Beaucoup plus tard, des communautés se sont formées et les religions ont été inventées de toutes pièces pour instaurer une autorité invisible et pour soi-disant pour rendre l’homme meilleur.
                                                                                                    Mais tout le monde n’a pas eu la même vision de Dieu, Jésus, Allah, Jéhovah, alors se sont produites les guerres de religions, qui sont toujours d’actualité, malheureusement.
                                                                                                    Les peuples avalent des couleuvres depuis plus de vingt siècles, avec la promesse d’aller au paradis après leur mort, alors que personne n’en est encore revenu pour raconter comment sont les anges. Toutes les religions sont, pour moi, assimilables à des « sectes légales », et les chefs de ces églises, comme des gourous, font faire ce qu’ils veulent à leurs adeptes. L’église catholique n’est pas en reste (rappelons-nous les affaires de pédophilie par des prêtres couverts par leur hiérarchie !!!)
                                                                                                    Alors qu’on arrête de nous bassiner avec Dieu et autres prophètes, le monde doit ouvrir les yeux, il est de toute façon dominé par la soif de pouvoir.
                                                                                                    Je suis soulagée de ne pas croire, de ne faire confiance qu’à l’esprit de l’homme, sa conscience, le respect qu’il a pour les autres. Je revendique mon droit, en tant qu’athée, de ne pas me laisser influencer par qui que soit, je me fous de Dieu, je n’en ai pas besoin pour être honnête.
                                                                                                    La France est un pays laïque, et dans la déclaration des droits de l’homme il est dit que chaque citoyen a le droit de croire en ce qu’il veut mais pas celui de faire du prosélytisme.


                                                                                                    • Intelle Intelle 16 novembre 2011 19:43

                                                                                                      Eh bien si Dieu a vraiment créé l’homme à son image, pour les catholiques, ce doit être un drôle de phénomène, vu comment se comportent les hommes !!!

                                                                                                      Croyez-vous que d’un coup de baguette magique un esprit fût-il divin, puisse fabriquer un homme et une femme, Adam et Eve, et que tous les deux vont se reproduire pour perpétuer l’espèce humaine ?

                                                                                                      Il faut vraiment être naïf, ce n’est même pas crédible dans un conte pour enfants.


                                                                                                    • Kevorkian 17 novembre 2011 13:44

                                                                                                      C’est amusant comme c’est systématique chez les athées, on constate cette prose et ce ton si virulents même derrière un écran d’ordi. Je ne vous jette pas la pierre (!) j’ai été dans le même cas mais depuis j’ai su me départir de cette arrogance et je trouve ça plus sain (je ne suis plus athée mais pas croyant non plus, en transition dirons-nous).

                                                                                                      Si l’homme est dominé par cette « soif de pouvoir » comme vous dites c’est peut-être justement parce qu’il a annihilé toute idée de Dieu afin de se substituer à Lui smiley

                                                                                                      Je ne comprends pas cette analyse qui consiste à dire que c’est la peur de la mort qui engendre les croyances : au contraire je trouve qu’il est plus confortable de vivre sans se soucier de savoir qu’un jour nous serons jugés de nos actes par le Grand Créateur. La peur du vide ? Mais justement dans le grand vide nous ne serions plus pour le constater ou le subir... Et si c’était la peur de rencontrer Dieu qui faisait justement qu’on rejetait (inconsciemment ou non) ce dernier ?

                                                                                                      Dans vos propos vous confondez religion/spiritualité et ce qu’en font les hommes, comme souvent : il n’est jamais dit dans la religion catholique qu’il faut violer des petits enfants ! Ce sont les hommes qui s’approprient les dogmes pour les arranger et justifier leur perversité. Il est d’ailleurs remarquable de constater que les gens dans la grande majorité sont d’accord avec les principes de la foi chrétienne (pour ne prendre que cet exemple) mais refusent systématiquement le dogme, souvent par peur de ne plus pouvoir s’adonner librement à ses vices ou simplement par dégoût de l’image (faussée) qui est donnée de la religion dans nos sociétés modernes. Pourtant il me semble que les familles où la foi est profondément ancrée ne sont pas les plus malheureuses, au contraire.

                                                                                                      Enfin à ceux qui déclarent que les religions sont à l’origine des malheurs du monde ils oublient que la foi a aussi sauvé énormément de gens en leur redonnant espoir et les a aidé à remonter la pente.


                                                                                                    • nemotyrannus nemotyrannus 16 novembre 2011 17:05

                                                                                                      C’est quand même étonnant que dés que l’on parle des Dieux ou des religions ;il y a quelqu’un qui vient faire le savant en nous parlant de phénomènes ésotériques et de conspirations millénaires , appelant à une approche plus scientifique et indépendante des choses (c’est louable sur ce point) mais après en nous demandant de croire,croire et toujours croire...


                                                                                                      C’est pas parce qu’on découvre une idée qui s’éloigne un peu de la pensée commune et que cette pensée commune nous mène à faire des stupidités que ladite idée est plus raisonnable,plus scientifique ou mène à lus d’indépendance...

                                                                                                      Puisqu’on parle de ces choses là ,j’aimerai qu’on m’explique pourquoi on en vient toujours aux théories du complot,aux « illuminatis » ,ordres cachés,de civilisation disparues et tout ces trucs dés qu’il est question de parler du fait de croire en quelque chose.

                                                                                                      Pourquoi ces gens prennent ils des airs de je-sais-tout-blasés en disant qu’il est illusoire et moutonnier de croire en dieu tout en se permettant de se faire les apôtres d’un autre schema qui nécéssite tout autant de ne voir que ce qu’on veut voir .
                                                                                                      C’est remplacer une croyance moutonnière démolie depuis longtemps par la science pour la remplacer par une autre !

                                                                                                      Religion-paranormal même combat !

                                                                                                      La proximité des deux est étonnante,l’une descendant l’autre sans se rendre compte qu’ils fonctionnent sur les mêmes bases. 

                                                                                                      • kyodai ken kyodai ken 18 novembre 2011 04:47

                                                                                                        La science avec des preuves etablie des theories spéculatives sur l origine de l univers et de la vie, les religions avec des spéculations etablissent des certitudes en fixant un but à l homme... La science n est pas dogmatique à la vue de son évolution et la religion n est en rien évolutive mais plutot stagnante par pure jubilation divinatoire. Etre cartesien n exclu pas des remises en question et une certaine spiritualité mais la grande majorité des croyances rejettent toute reflexions en profondeur sur quelques origines que ce soit à propos de l acte creationniste de la vie car il s établie de lui meme et se suffit par lui meme repondant simplement à cette question par le divin qui ne demande aucun questionnement.


                                                                                                        • kyodai ken kyodai ken 18 novembre 2011 04:50

                                                                                                          100 milliards d étoiles dans chacune des 100 milliards de galaxies... Nous ne sommes certainement pas seuls... Alors que dire d une probable vie évoluée, peut etre meme bien plus que nous memes creature à l image de dieu ? De qui émanerait elle ?

                                                                                                          http://www.youtube.com/watch?v=HEheh1BH34Q


                                                                                                          • Neymare Neymare 24 novembre 2011 16:21

                                                                                                            Il existe une véritable connaissance de ces choses là, et elle existe au sein de l’humanité depuis des milliers d’années, plusieurs traditions plus ou moins secrètes la perpétue. Toutes les religions ont pour base cette connaissance, mais elles ont toutes modifié le message initial (hormis peut etre le bouddhisme) et sont parties en live, emmenant l’homme sur une voie de garage.
                                                                                                            Le probleme c’est que ce n’est pas simple à comprendre, ni à concevoir : il faut d’abord se débarrasser de toutes ses croyances, de tous ses à priori, de tous ses dogmes et plus généralement de tout ce que l’on croit savoir. Oubliez également le concept de Dieu qui est un fourre tout idéologique.
                                                                                                            Ce monde est une illusion, il suffit de se pencher sur la physique quantique pour en avoir la preuve. A partir de là si vous comprenez ce principe, si vous le faites votre, vous comprendrez également que c’est votre propre esprit qui créé l’illusion.
                                                                                                            Oubliez l’extérieur et tournez vous vers l’intérieur c’est là que se trouve la clé du mystère. Vous n’avez besoin d’aucune religion, d’aucune croyance, d’aucune secte car la vérité est en vous meme : ce n’est pas vous qui etes dans le monde, c’est le monde qui est en vous.

                                                                                                            Quand vous aurez compris le truc, la petite astuce qui change tout, la vérité se révèlera toute seule


                                                                                                            • Christian 25 novembre 2011 06:35
                                                                                                              « Donc il a architecturé ce monde de merde dans lequel on vit ... »

                                                                                                              A partir de là Il faut d’abord procéder à une petite reflexion de logique. L’athée constate que le monde est merdique tout en affirmant qu’il n’existe strictement aucune entité supérieure à l’homme qui en serait responsable de sa création. L’athée affirme donc logiquement que l’homme est seul responsable. Partant de cela l’athée doit admettre que dans sa logique, l’homme seul est responsable du monde de merde.
                                                                                                              Mais face aux croyants l’athée rejette cette responsabilité du monde de merde à Dieu auquel il ne croit pas.

                                                                                                              L’homme a tenté de construire un monde merveilleux en se passant totalement de Dieu.
                                                                                                              Dans leurs têtes tout fonctionnait,mais lorsqu’ils furent confrontés à la réalité tout a foiré. Ces deux hommes ce sont Lénine et Trotski. On apprend avec la lecture de la bio de Trotski par Robert Service, que la révolution de 1917 et sa suite ne fut qu’une suite de guerres entre clans et factions opposées, avec éliminations des opposants, ceci dura jusqu’à la fin de l’URSS. Je pose donc la question à l’athée : qui est responsable de ce fiasco ? Malhonnêtement l’athée répondra : Dieu puisqu’il est responsable de tout. Pourtant ce sont bien ces intellectuels qui se sont faits les ennemis de la paysannerie engendrant du coup l’échec de la révolution.
                                                                                                              Le communisme a démontré l’échec d’une société sans aucune référence à Dieu

                                                                                                              Quant est-il du nazisme

                                                                                                              Pour moi, je ne vais pas engager tous les croyants sur cet avis, l’homme a le libre choix de se référer à deux puissances, la A et la B, la A ayant au final toujours le dessus sur la B.
                                                                                                              La B par contre est facile d’accès, elle vous offre protection et chance mais au final elle vous bouffe. La A par contre est plus difficile car elle exige de se soumettre à un comportement très exigeant, basé avant tout sur le forces de l’amour (au final les plus fortes).
                                                                                                              Tout le début du nazisme jusqu’à la victoire des Alliés est basé sur ce principe. Hitler jouissait d’une chance inouïe, il a fréquenté des milieux esothériques des plus fumeux (sté de Tullé)
                                                                                                              Les Alliés se sont tous référés à Dieu, même Staline qui a pour l’occasion mis en parenthèses l’athéisme communiste. Juste après le début de l’invasion allemande il a demandé la collaborationde l’Eglise !




                                                                                                              • Deneb Deneb 25 novembre 2011 07:08

                                                                                                                @ l’auteur : les interrogations sur la mort vous font croire en Dieu ? Sachez tout même que la mort fait partie de la vie : sans la mort, point de vie. Et vice-versa. Que ressent-on après la mort ? Exactement la même chose qu’avant la naissance.
                                                                                                                Plutôt que d’essayer d’imaginer une entité omnipuissante qui, à l’occasion, nous envoie un message télépathique, lisez Shakespeare :

                                                                                                                We are such stuff as dreams are made on and our little life is rounded by a sleep.
                                                                                                                « Nous sommes l’étoffe dont les rêves sont tissés et notre petite vie est entourée de sommeil. », dit Prospero dans la Tempête. Pour moi cette phrase vaut toutes les térgiversation sur le Spirituel ou le Divin.


                                                                                                                • le moine du côté obscur 26 novembre 2011 08:41

                                                                                                                  Les interrogations sur la mort entre autres me font croire en Dieu. Pour comprendre pourquoi je crois en Dieu, il faudrait que je décrive mon parcours spirituel, ce que je ferais peut-être dans un article si j’en trouve le temps. J’ai précisé que je croyais en Dieu pas pour des raisons qui peuvent paraître rationnelles à tout le monde. Je suis pourtant quelqu’un de rationnel et considéré par les personnes que je connais comme quelqu’un de réaliste et de raisonnable. Pour autant je pense que chaque humain est un con d’humain imparfait. De mon point de vue nous sommes des ignorants qui ne connaissont finalement que peu de choses de l’univers qui nous entoure. Alors de quel droit certains viennent-ils décréter par exemple que Dieu n’existe pas ? Qu’en savent-ils ? Je dis souvent que j’ai du respect pour les agnostiques car eux au moins se posent des questions et acceptent l’idée qu’ils ne savent pas tout, ils ne font pas preuve de l’arrogance et de la suffisance que peuvent avoir certains croyants et certains athées. De toute façon je pense (j’espère) que la vérité nous sera manifestée d’une certaine manière après la mort. Je ne pense pas et ça n’engage que moi que le monde dans lequel nous vivons « cette vie-là » puisse nous permettre de répondre de manière catégorique à la question de l’existence ou non de Dieu. Par conséquent je dis que je crois en Dieu, c’est mon choix en accord avec ma manière de penser et ma logique et je me fiche un peu que d’autres y croient ou non, du moment qu’ils ne viennent pas essayer de m’imposer leur point de vue. 


                                                                                                                • Deneb Deneb 26 novembre 2011 09:37

                                                                                                                  « Alors de quel droit certains viennent-ils décréter par exemple que Dieu n’existe pas ? »

                                                                                                                  il y en a même qui ont le toupet de dire que Père-Noël n’existe pas. Mais où va le monde et que fait la police ?!


                                                                                                                • Christian 26 novembre 2011 11:01

                                                                                                                  L’idée de rationnalité n’est pas aussi simple qu’on le croit, je vais faire une petite démonstration avec un petit espoir (petit) d’être compris, ce qui est loin d’être cousu d’avance, essayons.

                                                                                                                  Il existe des forces physiques dont les plus connues sont la magnétique, l’électrique et la gravitation, les 3 ayant la particularité de pouvoir s’exercer sans lien matériel. C’est justement là ou je voulais en venir au sujet de la rationnalité. Est-il rationnel d’imaginer qu’une force puisse s’exercer sans aucun lien matériel ? Car justement dans les esprits rationnels il n’existe que notre matière et le néant, rien d’autre. Partant de cette hypothèse on doit donc déduire qu’une force ne peut en aucun cas s’exercer sans lien matériel pourtant ces forces parviennent à agir tout de même. Alors ? Eh bien la seule et unique possibilité est qu’il existe tout de même un lien mais que nos connaissances actuelles ne parviennent pas à détecter, c’est tout. A partir de là pour revenir à la foi, toutes les considérations matérialistes ne font que de se référer à notre matière connue, laquelle, et les physiciens le savent parfaitement, est très minoritaire.

                                                                                                                  Fin de la démonstartion ou cqfd


                                                                                                                  • Nina888 27 décembre 2011 14:17

                                                                                                                    Il y à aussi un débat si dieu existe :
                                                                                                                    Est-ce que dieu est une projection de notre inconcient (au quel cas le polythéïsme est normal et que les reflets de notre sociétée se vérait à travert eux ...)
                                                                                                                    ou est-ce que dieu nous à créer à son image (au quel cas la vraie libertée , la vraie egalitée et la vraie fraternitée sont normal ) ?

                                                                                                                    Car ces deux cas sont de vrais dieu ... l’un est celui qui est la cause de notre existance et l’autre où c’est nous la cause de leur existence (et tout deux sont forcement uttille à la sociétée)... Des dieu sorti d’on ne sait où ne sont pas vrais même s’il en ont la puissance ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès