• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Qui fera sauter le Vatican, qui estime le viol « moins grave que (...)

Qui fera sauter le Vatican, qui estime le viol « moins grave que l’avortement » ?

On sait bien que l’Eglise catholique, surtout en ce moment, ferait mieux de faire profil bas. Entre les délires de Williamson, et malgré quelques amendes honorables, sur les victimes de viols perpétrés par des prêtres aux Etats-Unis, le Vatican ne rate pas une occasion de rappeler qu’il est l’un des Etats les plus rétrogrades qui soient.

Dernière boulette en date : une fillette de 9 ans a avorté au Brésil, à 15 semaines, alors qu’elle était enceinte de jumeaux. Sa mère et les médecins ont été excommuniés pour cela. Le beau-père de la fillette, qui l’avait violé, lui, n’a pas eu droit à des remontrances de la part de l’Eglise, "car le viol est moins grave que l’avortement". Même si c’est sur une gosse de neuf ans, notez bien.

Explications du cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques au Vatican : "Ces jumeaux avaient le droit de vivre. C’est un triste cas, mais le vrai problème est que les jumeaux conçus étaient deux personnes innocentes, qui avaient le droit de vivre et qui ne pouvaient pas être supprimées. Il faut toujours protéger la vie, l’attaque contre l’Eglise brésilienne est injustifiée, et l’excommunication pour ceux qui ont provoqué l’avortement est juste".

C’est vrai que la pauvre enfant violée, elle, n’était pas innocente.

Evidemment, tout le monde n’était pas de l’avis de l’Eglise. Vendredi, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a vivement critiqué l’excommunication de l’archevêque de Recife, "déplorant profondément en tant que chrétien et catholique qu’un évêque de l’Eglise catholique ait un comportement aussi conservateur".

A préciser que la grossesse de la fillette comportait de hauts risques et mettait la vie de l’enfant en danger (à un âge pareil, tu m’étonnes). L’interruption volontaire de grossesse est toujours interdite au Brésil, sauf en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère.

Dernier détail, sur le beau-père de... 23 ans : il a reconnu les faits, a avoué violer la petite fille depuis qu’elle a six ans, et abuser également de sa soeur aînée, handicapée, âgée de 14 ans. Un joli coco. Qui risque 15 ans de prison... Mais aux yeux de l’Eglise, il reste un fidèle. "Certes, ce qu’il a fait est horrible, mais il y a tant de péchés graves, et le plus grave est l’élimination d’une vie innocente", justifiait le cardinal brésilien Sobrinho, qui a prononcé l’excommunication.

Mais bon, l’Eglise s’est quand même crue autorisée à mettre son grain de sel. Notez bien qu’à mon humble avis, entre une excommunication et la vie de son enfant, toute mère censée choisirait la première solution. Mais que peut-on attendre d’une institution qui porte l’hyocrisie en étendard (l’homosexualité de ses membres alors qu’on la fustige ailleurs, le viol, etc...) ?

L’Eglise n’a qu’à continuer son processus d’autodestruction. Avec une politique "interventionniste" aussi désuète et décalée que celle-ci, à notre époque, elle est sur le bon chemin.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (161 votes)




Réagissez à l'article

262 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 11 mars 2009 11:17

    Je ne dis pas à mort, je suis contre la peine de mort.

    Mais je suis pour l’IVG, je n’y vois strictement aucune contradiction, un foetus de 2-3 mois n’est pas encore un être humain.
    En tout cas beaucoup moins de contradictions que des bigots qui tuent des médecins pratiquant l’IVG au nom du droit à la vie ou de ceux qui condamnent l’IVG et s’empressent de soutenir les armées et les conflits qu’elles engendrent. Il est vrai qu’à leurs yeux, c’est des "guerres justes" qui méritent que les curés, pasteurs, imam, popes et autres rabins bénissent les canons qui y participent. Dieu.

    C’est toutes les religions, et plus particulièrement les monothéismes, qui sont l’ennemi du genre humain. Ce sont ceux qui croient être les seuls à détenir la vérité et qui veulent absolument plier les autres à leurs croyances (voir missionnaires et autres) qui sont générateur de conflits la plupart du temps violents.

    Pourquoi donc des religieux veulent-ils absolument de passer leurs névroses ?


  • Ornithorynque Ornithorynque 11 mars 2009 11:32

    1 Point Godwin a spartacus !


  • Olga Olga 11 mars 2009 12:36

    @Florentin
    La dernière phrase de l’article parle du processus d’autodestruction de l’Eglise. Donc la question "qui fera sauter le Vatican" serait plutôt une allusion à la propension (très affirmée ces derniers temps) des représentants de cette institution à saborder leur propre navire... 


  • ZEN ZEN 11 mars 2009 12:45

    Nul besoin de "faire sauter le Vatican"
    Il contribue assez à se détruire lui-meme...
    Et puis, conservons ce témoin d’une architecture d’un autre age
    Rome a besoin de touristes...


  • Olga Olga 11 mars 2009 12:59

    Philippe, vous avez été plus rapide que moi...
    Ce qui est révoltant dans l’affaire c’est que l’Eglise semble se fiche royalement du sort de la petite brésilienne qui est tout de même la victime dans cette histoire sordide. Que le Vatican s’occupe de Dieu, des anges et des archanges et laisse les enfants en paix. Si au moins il était là pour les protéger, mais non, le dogme brutal doit passer avant tout. Que cette fillette s’en sorte le mieux possible est bien plus important que le sort d’une Eglise dogmatique, rétrograde et totalement inhumaine...


  • sisyphe sisyphe 11 mars 2009 13:02

    par Philippe Renève (IP:xxx.x5.64.123) le 11 mars 2009 à 12H26


    En revanche, M. Piffard semble très bien comprendre que la mère et les médecins soient excommuniés et pas le violeur : le fond de l’article semble le gêner moins que sa forme.

    Ben oui, Reneve : voila Saint Piffard volant au secours de son église menacée, et comme tout imbécile, quand le doigt montre les faits, lui, il regarde le doigt, et dénonce l’atteinte intolérable portée contre sa sainte église, sans évoquer, un seul instant, l’incongruité des FAITS ; une fillette de 9 ans, violée, obligée d’être avortée, et excommuniée, quand sa très-sainte-église ne trouve strictement rien à reprocher au violeur ; Monsieur Piffard, qui ne dit mot à ce sujet, y consent donc... smiley

    Ah, les temps sont durs, pour les membres des sectes, quelles qu’elles soient...
     smiley


  • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 13:57

    Pourquoi donc, Piffard, avez vous besoins systématique d’aller voir ailleurs comment cela se passe quand ça vous arrange et d’oublier quand ça vous dérange.

    A vous lire l’excommunication est comme un caillou dans une godasse, on vire la godasse, le caillou tombe, mais êtes vous sérieux ? Il est vrai qu’à Paris je comprend que cela soit, mais savez vous ce qu’est le Brésil ?
    Donc l’excommunication est un pet de sansonnet, dontact, mais pourquoi ce besoin d’aller nous chercher la rengaine mythique du musulman qui touche à la femme blanche et catholique de surcroit, qu’est-ce que cela vient foutre ici ?

    Vos pirouettes sont assomantes, vous êtes incapable d’assumer vos propres contradictions, tournez autour du pôt et ne dites rien qui intéresse le débat autre que vos sempiternelles récriminations contre l’anticléricalisme ou que sais-je encore en rapport avec vos bondieuseries.

    Mais les questions sont tout autres et vous ne répondez pas :
    Que font les cathos, dont vous, pour que leur institution change ?
    Quelle est votre position sur l’avortement ?
    Que pronez vous contre le viol ?
    Qu’est la femme dans votre imaginaire ?
    Que représente la papauté ?

    Enfin, accouchez, si j’ose dire, positionnez vous, un peu de courage que diable, et cessez vos jérémiades infantiles sur la bombinette ex nihilo, bien que l’envie parfois gratouille....


  • appoline appoline 11 mars 2009 14:06

    @ Florentin Piffard,

    L’église catholique a belle gueule, sachant que c’est elle-même qui est à l’origine de la mort de Jean-Paul I. Oui, si vous n’étiez pas informé, sachez que les pompes funèbres étaient déjà arrivés au Vatican alors que le pape était encore sur ses deux pieds, ça laisse songeur.
    Alors excommunier une gamine abusée par un salopard, c’est tout bonnement dégueulasse, on comprend aisément pourquoi beaucoup se détourne de cette religion dirigée par de pseudos hommes de Dieu, qui n’ont pour but, comme nos chers politiques, le pouvoir et la richesse. D’ailleurs, quand ils parlent de Jésus, ils feraient bien d’enlever toute leur quincaillerie, ils seraient juste un peu plus crédibles.
    Faire sauter le vatican, et pourquoi pas, c’est la plus belle imposture qui existe et dire qu’ils sont sensés être des hommes de bien, plein de bonté et tout le toutim, pouah, quelle honte.
    Ils ne vont pas condamner le viol, avec la bande de pervers dans leur rang ; ils ne pensent même pas aux souffrances de cette gamine alors qu’ils restent dans leurs églises et cathédrales, les mains s’activant sur leur propre sexe, priant pour un monde meilleur.
     


  • antyreac 11 mars 2009 14:24

    Pour Hitler pas mal de français n’étaient pas des hommes ?
    Pour lui il était légitime de le supprimer

    Spartacus ne confond pas la décision d’une organisation qu’est l’église et la réalité de chose

    l’enfant qui est dans le ventre de sa mère est bien un être humain vivant
    n’en déplaise à certain faschos d’AV


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 15:06

    Où Florentin Piffard a-t-il bien pu noter le silence sur le sort fait aux femmes dans de très nombreux pays non chrétiens, Léon ? Sans lui demander quels ouvrages ornent sa bibliothèque, jetez un œil sur cet article, où il informa sur la mort par lapidation d’une jeune Somalienne préalablement violée par trois hommes. Et cherchez dans la presse écrite ou sur Internet où il en fut question.


  • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 15:24

    Etrange qu’il parle de pays non chrétiens quand aux portes de notre pays, chez nos très catholiques Espagnols, le meurtre de conjointe est quasi un sport national.

    Et je ne vois vraiment pas ce que les "droit-de-l’hommiste" viennent faire dans cette galère, à supposé qu’Amnesty International et les neuf dixièmes des ONG soient aveugles aux victimes males et femelles de notre planète, il est indéniable qu’on ne trouve guère de cathos pour se lamenter du sort de nos voisines Ibériques.

    Piffard a tendance à chercher la paille que la poutre qu’il a dans l’oeil cache, en bon jésuite qui pose question aux réponses attendues. Le summum de la démagogie dans sa totale splendeur.

    La négation des droits de l’homme est la complète démonstration que pour les ostrogoths de la religion, l’humain n’est que secondaire et qu’entre défendre les fantoches cléricaux pédophiles et le commun ils choisissent sans aucune commisération les portes du paradis offertes par la mitre et la soutane.


  • Alpo47 Alpo47 11 mars 2009 15:40

    Que ces maudits curés disparaissent de la surface de la terre et l’humanité s’en portera mieux. Et les autres religions peuvent les rejoindre, sans souci.
    Lorsqu’on veut considérer le "message" d’une religion, il faut également considérer son histoire. Pour ce qui est du christianisme, c’est édifiant. Persécution, prosélytisme, inquisition, tortures, spoliations, mensonges, pédophillie, tromperies ...
    Avec le pape actuel, l’inquisition a repris le pouvoir. Rien à attendre, ou à espérer.
    Le "diable" est aujourd’hui aux commandes de cette secte maléfique ...


  • oncle archibald 11 mars 2009 16:18

     Je remercie vivement l’ornithorynque qui m’a obligé par sa réponse cotée - 28 en cet instant précis au cac 40 de me documenter pour savoir ce que signifie gagner un point Godwin ...

    Je tiens à signaler à Spartacus que je partage l’avis de ce curieux animal et qu’il devrait être possible entre personnes normalement dotées d’un cerveau en état de marche d’éviter des classements hâtifs pour lister les individus ennemis du genre humain, seuls à détenir la vérité, violents, sectaires, etc …. Le sujet de ce fil mérite mieux que cela. 

    Je signale également à Spartacus que la dernière phrase de son billet de mauvaise humeur est incompréhensible.


  • oncle archibald 11 mars 2009 16:46

     je suis allé repêcher un commentaire dans l’article concernant la mort par lapidation d’une jeune fille violée et je vous le ressers tout chaud copié-collé : 

    "Autant que ce crime ignoble, mais il y en a tant sur lesquels nous fermons les yeux, en ce moment même au Congo par exemple, ce qui me sidère ce sont les premiers commentaires affichés par "K" et par "Nephilim"....

    Ainsi un fait atroce leur inspire que Florentin Piffard, qui ne cache pas sa foi catholique, "plus ou moins intense" suivant les moments (ça m’amuse beaucoup ! merci de cet aveu Monsieur Piffard), suffit pour l’un à le qualifier de potentiellement dangereux et pour l’autre de carrément dangereux prosélyte.

    La laïcité qu’ils revendiquent à cors et à cris consiste pour ces individus minables à tirer à vue sur tous ceux qui ne sont pas athées, et à cultiver la haine qu’ils prétendent dénoncer. Ils sont aveugles et c’est désolant !

    Florentin Piffard énonce et dénonce des faits qui ne se sont pas passés il y a cinq ou dix siècles mais il y a quelques jours. Il s’étonne que tout ce qui compte de "droits de l’hommistes distingués" ne gueulent pas de toutes leurs forces que ce genre de faits au XXI eme siècle est indigne de celui qui prétend s’appeler un homme. Ceux qui le commettent sont des bêtes sauvages. Ceux qui ne les dénoncent pas par lâcheté se ravalent au même rang et sont aussi minables qu’eux. 

    Et tout cela n’a rien à voir avec l’Evangile de Jésus Christ, que vous n’avez apparemment jamais lu, Messieurs "K" et "Nephilim". 

    Il y a peut être une légère différence entre lapider et excommunier, mais certains, aveuglés par idéologie, ne s’en aperçoivent pas .. dommage. Ceci dit, bien que l’excommunication ne soit une "sanction" que pour ceux qui se sentent membres de l’Eglise, je trouve que l’évêque de Récife a loupé une belle occasion de se taire, et que s’il voulait absolument dire quelque chose il eut mieux fait de se contenter d’exprimer sa compassion pour cette pauvre fillette et pour sa mère trahie par un salaud.

    Mais si j’ai bien compris une loi qui autoriserait l’avortement est actuellement en discussion au Brésil et cet évêque, peu inspiré à mon avis, a cru bon d’exprimer son opinion sur cette loi à l’occasion de ce fait divers si on peut appeler ainsi cette horreur. Je fais partie des individus qui pensent que chaque fois que l’église se mêle directement de politique elle est fautive. Je le pense encore plus précisément à cette occasion. 


  • lineon 11 mars 2009 17:19

    met ta croix a l’envers, assied toi dessus et après va t’acheter un cerveau


  • lineon 11 mars 2009 17:22

    Quelle importance si le vatican sautait ? C’est bien vers le paradis qu’ils iraient, non ?


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 mars 2009 20:13

    Je ne parlerai pas de faire sauter le Vatican" . On pourrait penser à une incitation à la violence . Je suggere plutot une neuvaine universelle pour demande au Pere celeste de rappeler à lui au plus tôt et de traiter comme ils le méritent tous ces sales types qui, depuis 2 000 ans, veulent nous faire l’enfer sur laTerre. 

    Toutes les religions sont des fatras d’absurdités et, mettant la foi au dessus de la raison, suppriment toute possibilité de dialogue pour ne laisser la place qu’à de sanglants règlements de compte entre fanatiques. L’humanité et la civilisation n’ont pas de pires ennemis que ces toqués de toutes croyances.

    Pierre JC Allard
     
    http://nouvellesociete.wordpress.com


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 mars 2009 20:18

    PIFFARD. jE SUIS GÉNÉRALEMET POLI, MAIS JE N"AI PLUS AUCUN RESPECT POUR VOUS

     Pierre JC Allard


  • Lairderien 11 mars 2009 21:13

    "Je voudrais, et ce sera le dernier et le plus ardent de mes souhaits, je voudrais que le dernier des rois fût étranglé avec les boyaux du dernier prêtre."
    (Jean Meslier / 1664-1729 / Testament)

    Voila ce qu’écrivait dans son testament un fin connaisseur de l’église, puisque curé lui même, MAIS athée, l’un des tous premiers athées connus.

    Cette phrase me va très bien, elle concernait à l’époque l’église catholique mais reste valable pour tous les prêtres de toutes les religions. Quand aux monarques du moment, il n’y a que l’embarras du choix.


  • morice morice 11 mars 2009 21:18

    vous, le cureton de service : profil bas avec votre pape réac issu des jeunesses hitlériennes : allez tremper votre goupillon ailleurs qu’ici ! 


  • morice morice 11 mars 2009 21:27

     et puis peut être qu’un jour on pourra y faire des fouilles archéologiques pour retrouver le squelette de Pierre, sur lequel est bâti l’église.... on n’ a jamais pu le vérifier et je m’en étonne bêtement.... c’est con, on avait une occasion unique de prouver que le catholicisme n’est pas fadaise... comme c’est raté, vous en concluez quoi, Piffard ?

    Ps : si la tombe de pierre au vatican est VIDE, c’est qu’il a peut être ressuscité !! merde, vous voilà avec deux phénomènes sur les bras... c’est une entreprise d’ascenseurs, votre truc !! tout le monde en voiture vers le ciel !!! Alors qui prem ’s ? Jesus, Pierre ou le célèbre "serviteur souffrant " ????

    La tradition localise la tombe de Pierre sur l’emplacement d’une nécropole située au nord du Circus Vaticanus, dont elle était séparée par une route secondaire : la via Cornelia.

    L’empereur Constantin y fit édifier une première basilique (occupant le site de la édifice actuel) et dont l’abside fut construite autour de l’emplacement de la tombe, cela malgré les difficultés considérables du terrain, à flanc de colline, obligeant à d’énormes travaux de terrassement, et bien qu’il ait fallu modifier un cimetière.

    Les fouilles qui ont été effectuées au xxe siècle dans les Grottes du Vatican, ont mis en évidence, au-dessous de l’autel et à la verticale exacte du sommet de la coupole, un monument cultuel au-dessus d’une tombe, trouvée vide, du premier siècle (tombe thêta). Ce mémorial, qui serait le « trophée de Gaïus », est inclus dans un monument d’époque constantinienne.

    Sur l’un des murs de soutien (mur rouge) a été incisé un graffito dont subsistent les quatre caractères grecs ΠΕΤR, c’est-à-dire les quatre premières lettres du nom de Pierre, et au-dessous EN(I), ce qui serait, selon Margherita Guarducci, la forme abréviative de εν εστι, mot à mot « dedans est ». Jérôme Carcopino, qui défendait l’hypothèse d’un transfert temporaire des reliques lors de la persécution deValérien, lisait au contraire EN(Δ), ενδει « il manque ».

    Une cachette aménagée sur un mur perpendiculaire (mur G) contenait les ossements d’un individu de sexe masculin âgé de soixante à soixante-dix ans, mais qui ne permettent pas de tirer de conclusion.


  • galipette 36 12 mars 2009 00:14

    Monsieur Florentin Piffard
    vous citez " les évangiles" : Les hommes ont autorité sur les femmes ........
    et la sourate que vous citez se termine par :Dieu est grand.
    Je vous somme de donner la référence exacte de votre citation.
    Je pense que vous savez, mais bon je vous le rappelle, une référence dans l’évangile est donnée par le nom de l’auteur, Matthieu, Marc, Luc ou Jean, puis le numéro du chapitre, puis le numéro du verset. Merci d’avance.

    par ailleurs, j’en profite pour faire une petite remarque, il ya des cons partout.
    Même Pie XII n’aurait jamais dit ça.
    Nous sommes dans une période où la philosophie domine l’eglise, alors qu’elle est quasi-interdite aux disciples :ne vous dites pas Docteur, vous n’avez qu’un seul docteur, moi Jésus.
    Et moi, je vous dis : aimez-vous les uns les autres.
    Paix sur la terre aux hommes de bienveillance.

    Effectivement, en ce moment, je recommande la lecture directe de l’évangile.


  • Romain Desbois 12 mars 2009 10:36

    @spartacus

    "Mais je suis pour l’IVG, je n’y vois strictement aucune contradiction, un foetus de 2-3 mois n’est pas encore un être humain."

    Ha bon c’est vous qui déterminez à partir de quand cela devient un être humain ?
    Il ya en a qui dirait 4-5 mois c’est toujourspas un humain.

    Il y avait une clinique en espagne qui pratiquait des avortements jusqu’à 7-8 mois (heureusement condamnée et fermée)

    Mais la loi française ne reconnait des droits à l’enfant qu’à la naissance. Ce qui fait qu’une femme qui perd son bébé lors d’un accident ou parceque son mec l’a tabassée ne peut porter plainte pour homicide. Tout ça par peur de donner raison aux anti avortements.

    Pas loin de là ces mêmes pro avortement se souciaient du bien être des enfants horphelins et ne souhaitaient pas qu’un traumatisme supplémentaire puisse les perturber.

    Ces enfants , on préfère les tuer dans l’oeuf ! Ha non pardon justement ce n’est plus un oeuf !

    C’est de l’eugénisme à l’état pur ! D’ailleurs l’avortement se fait aussi quand l’enfant risque d’être handicapé, non ? On appelle ça avortement pour raison médicale ! Belle novlangue ! Assumons au moins vos idées !

    Décidez qu’une vie n’est pas humaine pour justifier que l’on peut la tuer, ça ne vous rappelle rien ?

    Moi ça me fait frémir de voir comment les idées nazis ont perduré dans nos sociétés.


  • Romain Desbois 12 mars 2009 10:46

    @M. Piffard
    Moi il m’arrive de voter oui à un article dont je ne suis pas en accord. Idem en modération. Je vote si je trouve le sujet interessant.
    Bon je sais que la plupart des gens votent pour ou contre (comme pour les commentaires). D’ailleurs il faudrait directement que ce soit marqué. D’accord / Pas d’accord, ce serait moins hypocrite !


  • Massaliote 16 mars 2009 10:17

    Même PIE XII n’aurait jamais dit çà. La calomnie et l’amalgame ont de beaux jours devant eux. PIE XII est vilipendié depuis 1960 depuis une certaine pièce de théâtre mais tous les historiens sérieux estiment que l’Eglise catholique a sauvé environ 800 000 juifs pendant la dernière guerre mondiale. Le prétendu silence qui lui est reproché ? L’agence juive lui a demandé de mettre un bémol à ses dénonciations du sort fait aux juifs afin de ne pas compromettre les actions de sauvetage. Einstein lui même lui a rendu hommage et son éloge funèbre devant les Nations Unies a été prononcée par une "antisémite notoire" Madame Golda Meier.
    Alors l’anticatholicisme obssessionnel de certains devrait être plus modéré. Il est des vérités qui ne conviennent pas. Quant au sujet initial, l’excommunication a été levée et un évêque borné ne représente pas toute l’Eglise. 


  • Massaliote 16 mars 2009 10:44

    @ GALIPETTE 36

    Même PIE XII n’aurait pas dit ça : La calomnie à la vie belle ! Ce pape vilipendié a eu une action méconnue de nos jours mais héroïque durant la dernière guerre mondiale.

    Selon les historiens sérieux l’Eglise a sauvé environ 800 000 juifs. Le silence qu’on lui reproche à tort lui a été demandé par l’agence juive qui estimait que les dénonciations incessantes du sort fait aux juifs étaient de nature à gêner les actions de sauvetage.

    Einstein a rendu hommage à PIE XII et son éloge funèbre a été prononcé aux Nations Unies par Madame Golda Meier. Plus antisémite tu meurs !
    Même l’anticatholicisme a des limites ? Pas sur Agoravox semble t’il ! Quant au sujet de l’article, un évêque borné ne représente pas l’Eglise.


  • denis84 11 mars 2009 10:20

    Si je ne m’abuse, le pardon catholique n’est pas "sélectif"

    Donc meme le meurtrier d’une "vraie" personne (pas un embryon) y a droit

    Donc , une "meurtrière" de deux embryons devrait aussi y avoir droit , non ?

    Et puis,les pensionnaires des couvents ou on a retrrouvé des cadavres d’enfants ainsi que leurs avorteurs y ont bien eu droit , eux , au pardon .................................


    • John Lloyds John Lloyds 11 mars 2009 10:26

      Contrairement à ce que voudrait nous faire croire la bonne parole laïque, et raison pour laquelle la trompette laïque claironne si fort, le XXI° marque bien le retour de l’intégrisme religieux (et pas seulement du christianisme). Les bûchers ne sont pas éteints, et le grand dogme bi-millénaire est bel et bien entrain de se reconstituer.

      Aux états-unis, les sectes religieuses extrémistes (à commencer par la pire de toutes, les évangélistes) ont acquis une vigueur jamais vue. En Europe, la plupart des loges maçonniques (dont les membres, du haut des institutions, règlent toutes les branches de vos vies) ont exclu tout synchrétisme au seul profit de l’enseignement chrétien.

      Et que l’on ne s’imagine pas que les enseignements laïques ou athées sont épargnés, au contraire, ce sont les plus exposés de tous, en leur sein se développe la pire forme de l’esprit judéo-chrétien, la bienséance moralisante, puritaine et esclave de cet espèce d’OVNI que l’on nomme le Bien, et qui sert à un formatage d’esprit extrêmement efficace.


      • karg se 11 mars 2009 13:41

        Depuis 25 ans la part des athés à triplés dans la plupart des pays développés, y compris les USA. Les démonstrations de force des évangélistes, ca fait marrer les médiats, mais la réalité c’est que la religion est en perte de vitesse.


      • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 14:11

        On doute bien M Karg Se que vous n’allez pas soutenir une réthorique qui présente l’évangélisme comme une plaie sociale, que vous allez même défendre la thèse de la décroissance religieuse au USA puisque libéral vous êtes et que les liens entre évangélisme et votre pensée idéologique ressemble plus à une osmose de point de vue qu’à une lutte de pouvoir.

        Aujourd’hui le créationisme gagne chaque jour du terrain dans les écoles US, les missionnaires se répandent partout le monde y compris les campagnes Américaines, et jamais la parole "divine" n’a eu un tel taux d’écoute sur les écrans, mais vous venez nous asséner cette contre vérité d’une église en déclin chez vos amis d’outre-atlantique.


      • Romain Desbois 11 mars 2009 10:28

        Qu’est ce que vous vous souciez de l’église ?
        Si vous êtes croyants alors vous croyez à ce que vous dit la Bible, le Coran, le Talmud, l’Evangile etc.....
        Soit vous pratiquez, soit vous changez de religion, voire devenez athée !

        Pourtant si on considère que l’avortement est un meurtre (qui peut nier que l’on tue une vie), alors le meurtre est plus grave que le viol.

        Moi je pense que les deux sont graves et il n’y a pas à faire d’échelle de gravité. Mais dans tous les pays le meurtre est plus sanctionné que le viol (sauf l’avortement et les guerres).

        Le tout est de reconnaître le meurtre comme un crime.

        C’est là toute l’hypocrisie du système.

        Tant que des hommes se croiront propriétaires des femmes , il y aura des viols
        tant que des femmes se croiront propriétaires de leurs enfants, il y aura des avortements.


        • Bois-Guisbert 11 mars 2009 11:39

          "Pourtant si on considère que l’avortement est un meurtre (qui peut nier que l’on tue une vie), alors le meurtre est plus grave que le viol."

          C’est plus qu’un meurtre, en l’occurrence, c’est un assassinat, puisqu’il y a préméditation !


        • Gasty Gasty 11 mars 2009 12:43

          @ Romain Desbois

          Raisonnement bizarre.

          Le violeur peut-il se sentir propriétaire de son enfant ? Il manquerait plus que le violeur porte plainte contre sa victime pour meurtre.

          Le vatican pourrait dans sa grande mansuétude...non sagesse.... non rien de tout ça, reconnaitre que le violeur est le propriétaire ou le responsable de son acte et coupable des conséquences qui en résulte, la destruction de l’individu et l’avortement et aider la victime à se reconstruire si après ça elle croit toujours.


        • sisyphe sisyphe 11 mars 2009 13:29

          				par Romain Desbois 								 (IP:xxx.x1.235.75) le 11 mars 2009 à 10H28 				 				
          				

          								
          				
          					

          Pourtant si on considère que l’avortement est un meurtre (qui peut nier que l’on tue une vie), alors le meurtre est plus grave que le viol.

          Diantre !
          Nous voila de retour quelques dizaines d’années en arrière... smiley
          L’avortement est donc un meurtre !
          Voila qui va faire plaisir aux millions de femmes meurtrières, de par le monde !
          En avant pour le retour des aiguilles à tricoter, dans des bouges obscurs...

          Manifestement, Romain Desbois n’est pas au courant que des LOIS ont été votées, qui permettent de pratiquer l’avortement, en toute légalité, spécialement quand, comme dans la cas évoqué ici, c’est une question d’intérêt vital pour la fillette de 9 ans, violée, et porteuse de foetus de jumeaux. 

          Monsieur Romain Desbois se croit encore au temps de l’inquisition. 
          Va-t-il s’accrocher aux grilles des hôpitaux, ou des palais de justice, pour protester, contre tous ces "meurtres" commis sur des embryons ? 
           smiley



        • sisyphe sisyphe 11 mars 2009 13:43

          Je ne souhaite de mal à personne, mais je serais curieux de savoir quelle serait la position de Messieurs Romain Desbois et Bois Guibert, si leur femme se retrouvait enceinte à la suite d’un viol ? 

          Juste comme ça, pour savoir....
           smiley


        • sisyphe sisyphe 11 mars 2009 13:45

          ... je dis leur femme, mais ça pourrait être aussi, triste coincidence..... leur fille.... de 9 ans .....
          Alors ? 
           smiley


        • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 14:27

          D’après l’évèque Brésilien, la loi de Dieu est au dessus de la loi humaine, voilà dans quel délire nous sommes tombés, et on vient réfuter le droit qu’a la femme de faire ce qu’elle entend de son propre corps au prétexte qu’une vie y aurait fait son nid.

          C’est du Stephen King mâtiné Crucifix & Calice, et nos adeptes du grand Siphonné qui viennent soutenir que supprimer un truc dépendant et non viable serait un crime, mais ils assassinent sans vergogne des millions de petites bêtes chaque jour que leur grand manitou fait et ça ne les offusque en rien.

          Le pire étant, que leur esprit masturbatoire voit ce que font les autres mais oublie leur main agitée qui dilapide sperme à longueur de film de cul visionné.

          Serait-ce un crime que de tuer des millions de moitié d’embryon ?


        • Bois-Guisbert 12 mars 2009 00:04

          Je ne souhaite de mal à personne, mais je serais curieux de savoir quelle serait la position de Messieurs Romain Desbois et Bois Guibert, si leur femme se retrouvait enceinte à la suite d’un viol ?

          Juste comme ça, pour savoir....


          N’étant pas croyant, je la ferais avorter sans l’ombre d’une hésitation. Mais en ayant pleinement conscience de supprimer une vie.

          Je ne suis pas du genre à me cacher derrière des raisons et des prétextes, comme les faux culs qui sont pour l’avortement et contre la peine de mort ou comme les fausses jetonnes qui se cherchent de "nobles" excuses pour leurs avortements de confort.


        • Romain Desbois 12 mars 2009 10:21

          @sisyphe

          Les mots ont un sens ! quand on supprime une vie , cela s’appelle un meurtre. qu’il soit légal ne change rien à ce fait.
          Comme ce meurtre est légal, ce n’est pas un crime. (en droit seuls les crimes sont punis).

          Vous parlez des tricoteuses ? Simone Veil a défendu le droit à l’avortement pas parcequ’elle était pou mais pour éviter que les femmes aussi meurent en se faisant avorter.

          Certes il ya des cas de consciences comme cette enfant violée ou dans le cas ou l’une des deux vies est en danger ! Ces exceptions (heureusement) ne doit pas être la bonne excuse pour justifier l’avortement généralisé.

          Moi je ne sui spas contre l’avortement, je suis contre l’avortement létale !

          nous pouvons peut-être réfléchir (au lieu de répondre avec vos hormones) à faire que ces avortements ne soient plus létales mais puissent être fait de manière à ce que le foetus soit réimplanté dans le ventre d’une mère qui souhaite enfanter.

          Au demeurant d’après les stats du planning famillial, la quasi totalité des avortements pourraient être évités. Mais les 110 ou 120 000 avortements recensés annuels en france sont plus soit une pratique de contraceptive ou liés à une méconnaissance de la contraception.




        • sisyphe sisyphe 12 mars 2009 11:10

          @ romain desbois

          Vous essayez de noyer le poisson, pour ne pas répondre précisément à la question que je vous ai posé ; que feriez vous si votre fille de 9 ans tombe enceinte à la suite d’un viol ? 

          Vous prendriez ses deux embryons pour les replanter dans le ventre d’une autre femme ? 

          Vous êtes le tenant d’un combat totalement rétrograde, dénégateur des droits des femmes, et totalement réactionnaire. 
          Vous n’avez pas à vous prononcer pour ou contre l’avortement ; et d’une, vous n’êtes pas une femme ; ce problème ne vous concerne donc pas personnellement ; et de deux, des lois ont été votées ; en les déniant, vous êtes un révisionniste et un négationniste. 

          On comprend la mansuétude de l’église vis à vis des violeurs plutôt que des avortements, quand on connait les pratiques, la plupart du temps, pédophiles, auxquels se livrent ses représentants, depuis des siècles. 
          Qu’elle se mêle de la turpitude de ses propres ouailles, et qu’elle ferme sa gueule sur des sujets de société qui ne la concernent pas. 

          On l’entend moins la ramener sur la question du respect de la vie, quand il s’agit de la mort ou des violences faites à des enfants déjà accouchés, vivants, ex-utero, que sur des embryons qui ne sont pas encore des organismes autonomes, donc pas des êtres vivants. 






        • Romain Desbois 12 mars 2009 13:32

          @sysiphe

          "Vous n’avez pas à vous prononcer pour ou contre l’avortement ; et d’une, vous n’êtes pas une femme ; ce problème ne vous concerne donc pas personnellement ; et de deux, des lois ont été votées ; en les déniant, vous êtes un révisionniste et un négationniste."

          Je ne sais pas si vous connaissez le sens de mots, être en désaccord avec une loi n’a rien de révisionniste ni de négationniste !

          Vous me déniez le droit de m’exprimer sur le sujet parceque je ne suis pas une femme (donc pour vous les pères n’ont pas leur mot à dire), ce qui confirme pour moi que vous avez des idées fachistes ! Dans la logique de votre conception du respect de la vie.

          Quand à m’imaginer être dans le cas de décider de faire avorter mon enfant parceque violée, je dois dire que contrairement à vous je ne le souhaiterais à personne.
          A dire vrai je ne peux qu’imaginer ce que je ferais ,je pense que je souhaiterais ne pas ajouter un crime à un autre crime. Jamais vous ne pensez à l’enfant avorté ? Certes je comprends que c’est un dilemne, d’autant vous le savez mieux que moi un avortement est aussi traumatisant pour la mère !
          Mais comme vous me prêtez de vils sentiments , je pense que vous devez imaginer que je ments et que je suis hypocrite.

          Et pourquoi rejetez vous la possibilité de transferts d’embryons d’une femme qui veut avorter vers une autre qui veut procréer ? Est-ce que cette solution ne satisferait pas tout le monde ? C’est techniquement possible puisqu’on le fait pour la procréation assitée.

          Oups pardon j’ai oublié que je n’avais pas votre autorisation pour en parler.


        • sisyphe sisyphe 12 mars 2009 14:00

          Jamais vous ne pensez à l’enfant avorté ?

          Arrêtez de travestir la réalité : ce n’est pas un ENFANT qui est avorté ; c’est un embryon, ou un foetus : rien à voir avec un enfant, je vous l’ai déjà dit !


        • claude claude 12 mars 2009 15:02

          aux vieux morceaux de bois flétris,
          j’ai nommé messieurs dubois et bois guibert
          (est-ce un coïncidence ? un caprice de la nature ?)

          petites notions de biologie élémentaires :

          • la nature fait que plus d’un tiers des grossesses échoue lors du premier trimestre de gestation. c’est pour cela que le délais légal de l’ivg couvre cette période.
          • si le développement du système nerveux active les divers sens et se connecte aux muscles au au fur et à mesure de la grossesse, il n’en reste pas moins que cela relève du réflexe et non de la conscience.
          • si à 15 semaines, le foetus était un être terminé, il devrait têtre viable, or, c’est loins d’être le cas : le cerveau n’est pas mature, le sna est incapable de réguler les fonctions vitales de base ( respiration, fonctionnement du système cardio-vasculaire, digestif...), les poumons sont inopérants... bref, le foetus est non viable et a autant de conscience qu’une méduse. le foetus ne devient viable qu’à partir de la 24°° semaine
          ce n’est pas pour rien que la gestation dure 9 mois : la complexité du vivant fait que ce délai est nécessaire pour construire un petit d’homme. la concience n’apparait qu’en tout dernier lieu, quand suffisament de connections neuronales cérébrales sont effectuées.

          sans compter que cette enfant était fortement anémiée, donc n’avait pas les éléments nécessaires pour garantir sa propre croissance, et donc encore moins celle des foetus. il est établit que toute carence peut engendrer des malformations plus ou moins graves chez l’embryon.

          ce qui fait la valeur d’un embryon puis d’un foetus, c’est la charge d’émotion qu’on place sur lui et sur son devenir.rationnellement, si c’est un être vivant, avant la 24° semaine, rien ne le différence des autres futurs petits primates ;

          enfin, je mets ci-dessous , un post documenté, écrit sur un autre fils, ayant pour objet les risques vitaux pour une filette à être enceinte. si pour vous la vie d’une gamine de 9 ans a moins de valeurs que 2 futurs humains, dont le pronostic vital n’est même pas garanti ; si pour vous le traumatisme psysique et psychologique subis par cette enfant est négligeable, et que les souffrances engendrées par la dilatation de son corps, l’écrasement de ses organes et la distension de ses cartilages n’est qu’une pécadille, je me semande si réellemnt vous êtes pourvus d’une capacité d’émotion et de conscience.
          • Pour le Vatican, une fillette violée vaut moins que son embryon
          • par claude 								 (IP:xxx.x6.39.124) le 11 mars 2009 à 04H26 				 				
          il n’y a que des hommes, des arriérés rétrogrades, confits dans leur bigotisme qui peuvent sortir une telle monstruosité !

          en tant que femme, ils me font tous vomir : le violeur ( et lui ? pas même un sermon de l’évêque ?), l’évêque, le crétin de rome qui a confirmé l’excommunication de la maman et des médecins,et tous leurs supporters intégristes névrosés et pervers, qui ont de la compassion une bien curieuse vision.

          savent-ils seulement ces décérébrés du bulbe, qu’une grossesse à cet âge, dans un corps qui n’a pas fini sa croissance, entraine des lésions irréversibles ? je ne parle même pas des douleurs engendrées, ni du traumatisme subit
          • "(...)Les adolescentes de 15 à 19 ans ont deux fois plus de chances que les femmes de 20 à 29 ans de mourir durant un accouchement ; chez les filles de moins de 15 ans, le risque est multiplié par cinq.2 (...)3 Pour chaque décès maternel, on compte aussi une trentaine de cas de complications, qu’il s’agisse par exemple de déchirures vaginales, de fistules ou d’hémorragies.4(...)

          • "Chez les adolescentes, et notamment chez les sujets très jeunes, la croissance des os du bassin n’est pas achevée. L’étroitesse de la filière pelvi-génitale augmente le risque de complications lors d’un accouchement par voie basse et peut ainsi ralentir le travail ou même l’entraver complètement (dystocie). Il faut donc que ces patientes puissent recevoir des soins de qualité dans une structure capable de déclencher une dilatation cervicale et de pratiquer une césarienne ou un accouchement par voie naturelle avec forceps ou ventouse. Les accouchements difficiles avec travail prolongé ou obstruction comptent parmi les complications les plus graves ; ils peuvent entraîner la mort ou des séquelles de long terme comme les fistules obstétricales.6 (...)""

          en dehors du fait de condamner une 2° fois cette fillette à l’horreur, si j’ai bien compris, la vie d’une petite fille vaut moins que celle de 2 embryons, qui ne sont naturellement pas viables, et dépourvus de conscience !

           !

          ah, on est bien loin de don helder de camara et de sa théologie de la libération !!! le retour de l’église à ses valeurs de base : la solidarité et la lutte contre la pauvreté et les injustices.

          mais, ce n’est pas pour rien que les catholiques désertent les églises au profit des missions protestantes... les dignitaires catholiques de la bande à benoit n’ont rien compris à l’évolution du monde, et tentent désespérement de ramener les fidèles au xix° siècle...

          Risques posés pour la santé par une grossesse précoce

          • (...) "Pour les femmes de moins de 20 ans, les complications de la grossesse qui mettent la mère en danger sont les mêmes que celles auxquelles toutes les autres femmes ont à faire face : hémor-rhagie, septicémie, hypertension due à la grossesse, y compris pré-éclampsie et éclampsie, obstruction du travail provoquée par une disproportion céphalopelvique, complications d’un avortement pratiqué dans de mauvaises conditions et anémie fériprive. Les jeunes femmes courent, plus que leurs aînées, des risques d’hypertension, de disproportion céphalopelvique, d’anémie fériprive et d’avortement dangereux (7, 275, 281, 293, 330, 432, 451). (...)

            Si elle n’est pas soignée, l’hypertension provoquée par la grossesse peut causer une crise cardiaque ou une attaque et entraîner la mort de la mère et de l’enfant. L’hypertension se produit le plus souvent chez les femmes qui ont leur premier enfant et cause une forte proportion de morts maternelles parmi les femmes de moins de 20 ans (293, 451).

            La disproportion céphalopelvique — quand le détroit est trop petit pour laisser passer la tête du bébé à l’accouchement — peut ralentir ou empêcher l’accouchement vaginal. Dans certains cas, s’il n’est pas possible de pratiquer une césarienne, l’utérus de la femme se rompt et la mère et l’enfant meurent. La disproportion céphalopelvique est fréquente chez les très jeunes femmes dont le bassin n’est pas encore entièrement formé et chez les femmes de tous âges et de petite taille dont la croissance a été compromise par la malnutrition durant l’enfance (281, 330). Le travail prolongé qui est associé à la disproportion céphalopelvique fait augmenter le risque de fistule — déchirure entre le vagin et l’appareil urinaire ou le rectum qui laisse l’urine ou les fèces s’échapper par le vagin. (...)

            Risques plus élevés pour les bébés. La grossesse avant 20 ans pose aussi des risques pour l’enfant de la jeune femme. Les données des enquêtes démographiques et de santé et d’autres études montrent que les taux de mortalité et de morbidité sont plus élevés parmi les bébés nés de jeunes mères (468). Ces dernières, notamment si elles ont moins de 15 ans, ont des taux plus élevés de travail prématuré, d’avortement spontané, de mortinatalité et d’enfants à faible poids à la naissance (161, 314, 329, 353, 394, 428, 432, 434, 464, 493, 538). Quand l’enfant survit, il continue à courir un risque de mort plus élevé durant la petite enfance (32, 56, 113, 314, 329, 432, 464, 468, 490, 493)."


        • Bois-Guisbert 12 mars 2009 15:05

          rien à voir avec un enfant, je vous l’ai déjà dit !

          Pirouette miteuse qui n’empêche pas l’avortée de se demander, pour le restant de sa vie, ce que son enfant serait devenu, si elle l’avait laissé vivre...

          Peut-être un chirurgien, peut-être un grand pianiste, peut-être un inventeur génial...

          Peut-être une racaille aussi, en fonction de l’hérédité paternelle, mais ce n’est pas une consolation...


        • sisyphe sisyphe 13 mars 2009 09:49

          par Bois-Guisbert (IP:xxx.x17.203.82) le 12 mars 2009 à 15H05



          Pirouette miteuse qui n’empêche pas l’avortée de se demander, pour le restant de sa vie, ce que son enfant serait devenu, si elle l’avait laissé vivre...

          Peut-être un chirurgien, peut-être un grand pianiste, peut-être un inventeur génial...

          Peut-être une racaille aussi, en fonction de l’hérédité paternelle, mais ce n’est pas une consolation...

           smiley smiley
          Et l’impayable bois bidule de se mettre à la place de l’avortée ! smiley

          Et d’en profiter, au passage , pour parler "d’hérédité" de la "racaille paternelle" : rejoignant ainsi la pensée magique de notre kondukator sur l’origine génétique de la délinquance, contre toute connaissance scientifique.. smiley

          Au fait, Bois guibert, vous ne seriez pas d’accord pour pratiquer des tests du gène de la délinquance sur les foetus ; comme ça, vous seriez sans doute moins opposé à certains avortements ? 
           smiley

        • Bois-Guisbert 13 mars 2009 23:38

          Pirouette doublement miteuse qui n’empêche pas l’avortée de se demander, pour le restant de sa vie, ce que son enfant serait devenu, si elle l’avait laissé vivre...

          Peut-être un chirurgien, peut-être un grand pianiste, peut-être un inventeur génial...

          Peut-être une racaille aussi, en fonction de l’hérédité paternelle, mais ce n’est pas une consolation...


          On comprend que le médiocre sysiphe préfère parler de tout autre chose que des tourments de l’avortée.


        • sisyphe sisyphe 14 mars 2009 03:50

          on comprend surtout que tu ne reponds pas aux questions, et que tu preferes faire l’impasse ; et sur les tourments de la violee, et que tu te permets de te substituer au sentiment d’une femme pour quelque chose que tu ne connaitras jamais ; et pour cause...

          Laisse les femmes parler de l’avortement ; elles y ont legitimite, et relis tout ce qu’a poste Reinette sur la conception, la fecondation, etc.... ca eclairera un peu ta pensee dogmatique et formatee, si c’est possible

          Et, par ailleurs, essaie de justifier tes propos minables et totalement anti-scientifiques, sur "l’heredite de la racaillerie" si tu en es capable

          Quant a l’avortement, ce n’est pas un geste anodin, c’est certainement un geste traumatique pour la femme, a n’utiliser qu’en dernier ressort, mais c’est la femme que ca regarde, et qui en prend la decision ; personne n’a a decider a sa place ; et surtout pas l’eglise, qui n’a strictement rien a y voir, interdisant a ses membres toute reproduction.

          Le mediocre sisyphe te fout a chaque fois ton nez
          dans ton petit caca, et tu essaies de noyer le poisson ; loupe, o grand penseur...
           smiley

          (clavier sans accent : sorry)


        • sisyphe sisyphe 14 mars 2009 03:53

          ... il s’agit des posts de Claude, pas de Reinette ; desole pour la confusion...


        • Deneb Deneb 11 mars 2009 10:34

          Prenons le cas, où le medecin doit choisir : sacrifier l’enfant pour sauver la mere ou alors essayer de sauver l’enfant en condamnant la mere. Un bon catho choisira de sauver l’enfant en condamnant la mere, même si l’enfant a peu de chances de survivre, en espèrant bien sûr que l’enfant survit assez longtemps pour pouvoir être baptisé.

          Doit-on vraiment laisser cette secte, brandissant le cadavre mutilé pour faire peur aux enfants, dicter notre morale en la basant sur un grimoire, obsolet depuis la fin de l’Empire Romain.


          • Ornithorynque Ornithorynque 11 mars 2009 10:36

            Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.

            Emmanuelle, vous connaissez quoi du Brésil ?
            Depuis quand vous souciez vous du sort des petites filles brésiliennes ?

            Il est très étonnant de voir de nombreux esprits se prétendant libres, jouer les supplétifs d’opérations médiatiques orchestrées au niveau mondial pour un maximum de résonnance.

            Le simple fait de cette unanimité des réseaux médiatiques et d’argent devrait nous amener à nous interroger, nous qui, sur agoravox, aimons à dénoncer les unanimités ?

            Mais c’est tellement plus simple -et les 200 post dénonçant courageusement l’Eglise Catholique qui vont suivre le prouveront- de relayer ce que le théatre médiatique à mis en scène, avec un objectif : multiplier les articles indignés.


            • denis84 11 mars 2009 10:42

              Amusant comme vous renversez la vapeur !!!!!!!!!!!!!!!!!!

              Si le viellard arriéré qui règne sur le Vatican n’avait excommunié personne, 99% de l’ Humanité (le "H" majuscule est volontaire) n’aurait meme pas su qu’unepetite brésilienne violée avait avorté !

              Et s’il n’y a QUE 200 posts pour réprouver cette attitude inqualifiable , le despote pourra s’estimer heureux


            • Ornithorynque Ornithorynque 11 mars 2009 10:45

              c’est justement cette unanimité devant le chiffon rouge que je trouve suspecte...


            • denis84 11 mars 2009 10:50

              En clair , QUI a "commencé" ?

              Si pas d’excommunication,pas de buzz,ni de "chiffon rouge"...........................


            • John Lloyds John Lloyds 11 mars 2009 10:55

              @l’ornitho
              Pourquoi réduire le débat au cas précis de l’article ? Le problème de fond n’est-il pas la réapparition des dogmes ?


            • Deneb Deneb 11 mars 2009 11:15

              Orinthorynque :"Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt"

              Quoi qu’on en dise, il faut tout de même d’abord regarder le doigt du sage, pour savoir où il pointe.


            • Deneb Deneb 11 mars 2009 10:54

              Si l’avortement est un meurtre, la masturbation est un genocide !


              • Deneb Deneb 11 mars 2009 11:18

                Et la pollution nocturne - une catastrophe majeure !


              • pierrot123 11 mars 2009 13:24

                Ouais...
                d’un autre côté, les amalgames...on s’en branle !!!


              • Romain Desbois 12 mars 2009 11:00

                Est-ce de l’humour ?
                Les hommes sont -t-ils encore à ce niveau d’obscurantisme ?
                Un être humain est fait de la fécondation de l’oeuf par un spermatozoïde. Ni avant, ni après !

                Mais il y aura de bonnes âmes pour me démontrer le contraire !



              • sisyphe sisyphe 12 mars 2009 11:19

                							par Romain Desbois 							 														 (IP:xxx.x1.235.134) le 12 mars 2009 à 11H00 							 							
                							

                															
                							
                								
                Un être humain est fait de la fécondation de l’oeuf par un spermatozoïde. Ni avant, ni après !

                Ni après !?! smiley smiley
                Pas de problème d’avortement, alors !
                 smiley

                Non. 
                Après la fécondation, il ne s’agit pas d’un "être humain" ; il s’agit d’un processus vital en cours. 
                Un être humain est le résultat, après la fécondation, de toute une évolution, qui passe par l’intégrité de la grossesse, puis l’accouchement, la naissance. 
                Un être humain, vous ne le savez peut-être pas, dispose d’une date de naissance ; avant ça, il n’est qu’un organisme en cours de formation. 



              • Romain Desbois 12 mars 2009 13:14

                faire l’idiote ne vous grandit pas. Quadn j’écris après c’est dans le sens plus tard !

                Donc si je suis votre raisonnement on devrait pouvoir avorter jusqu’à l’accouchement !

                Je sais que vous me classez dans le camp des cathos intégristes. Mais je ne suis pas là pour me faire bien voir, j’aimerais que le débat ne soit pas faussé par de faux arguments.

                Par exemple bien que plus féministe que moi tu meurs, je ne comprends pas que les femmes considérent l’enfant (le foetus si vous voulez) qu’elles portent comme faisant parite de leur corps. Pour moi c’est une autre corps qu’elles portent, un autre corps qu’elles n’ont pas fait toutes seules, un autre corps crée par la fécondation de leur ovule par le spermatozoïde du père.

                Oui les femmes ont le droit de disposer de leur corps librement. La contraception provisoire ou définitive est géniale pour cela et c’est un grand progrès pour les humains. Mais une fois l’être conçu il n’appartient plus à l’un ou à l’autre (droit de vie ou de mort)

                Comme je l’ai déjà écris, ne pas considèrer un être vivant comme humain pour justifier de le tuer, ça ne vous rappelle rien ?


              • claude claude 12 mars 2009 17:46

                la réponse est ici :


                La construction synaptique in-utero d’après le travail de Khazipov R, Esclapez M, Caillard O, Bernard C, Khalilov I, Tyzio R, Hirsch J, Dzhala V, Berger B, Ben-Ari Y.

                Vers la moitié de la gestation, le cerveau de primate est immature. Aucune synapse n’est fonctionnelle. Telle est l’une des conclusions du travail de Yehezekiel Ben- Ari (Unité Inserm 29), basé sur un enregistrement de l’activité neuronale in utero chez le macaque, jamais réalisé jusqu’ici (The journal of neuroscience, 2001, 21-24, 9770-9781). En revanche, une semaine avant la naissance, les neurones sont très développés avec près de 7000 synapses (10 000 synapses chez l’adulte). Donc en moins de deux mois, le cerveau est capable de passer d’un stade relativement silencieux à un stade relativement mature. De plus les premières synapses apparaissant vers la moitié de la gestation sont gabaergiques Conséquences en extrapolant à l’homme : les précautions avec les benzodiazépines, qui agissent sur ce type de récepteurs, doivent surtout être renforcées lors de la deuxième moitié de la grossesse.

                quand il n’y a pas de projet d’enfant, l’embryon n’est qu’une entité biologique, dont le développement dérébral se situe au niveau des gastéropodes.

                la complexisification neurologique intevient bien plus tard avec la formation des circonvolutions cérébrales.

                vous prêtez aux femme des désirs, des idées ou des regrets qu’elles n’ont pas. je suis une femme, mère de 2 enfants, et qui a longuement réfléchi au problème.

                ce qui fait la différence entre un petit groupe de céllules et un mini-bébé, c’est tout l’affectif et l’émotionel que l’on y place. et bien sûr que ce n’est pas évident de provoquer une igv, mais c’est une fausse couche, et comme toute fausse couche, après avoir effectué le travail de deuil , la vie continue, on passe à autre chose. notre corps n’a pas eu le temps de se transformer.

                là où c’est infiniment plus douloureux, c’est au delà du stade où les premiers mouvements ( provoqués par reflexes) se produisent. quand ce n’est plus un embryon, mais un foetus., parce là, le corps a commencé à se transformer.
                mais jusqu’à environ 24 semaines, le système nerveux central n’est pas assez développé pour prendre en charge les fonctions vitales du foetus :

                les diverses études sur la maturation du cerveau le montrent.,in utéro et en cas de prématurité importante.

                sur le sommeil :

                Nous pouvons succintement décrire les principales étapes de cette période :

                A 24 semaines, le tout-petit prématuré dort. Il alterne de brèves périodes d’immobilité avec des phases d’agitation plus ou moins intenses, faites de mouvements brusques, de sursauts. Les yeux sont constamment fermés, les mouvements oculaires épisodiques. La respiration est irrégulière et souvent insuffisante, ce qui nécessite une ventilation artificielle.
                A ce stade, l’EEG est souvent complètement silencieux pendant plusieurs secondes, parfois même pendant une à deux minutes, pratiquement plat, avec quelques bouffées intermittentes d’activité.

                Entre 24 et 27 semaines, toutes les caractéristiques comportementales du sommeil sont présentes, mais elles ne concordent pas. Il est impossible de décrire un état de sommeil calme, et un état de sommeil agité. Sur le tracé EEG les bouffées d’activité deviennent plus longues.

                Vers 28 semaines, apparaissent les premières périodes de sommeil agité. L’activité électrique cérébrale, jusque-là discontinue (entrecoupée de tracés plats), va devenir permanente au cours des périodes de sommeil agité.

                A 30 semaines, des périodes de sommeil calme vont être très bien individualisées.

                A partir de 32 semaines, le pourcentage de sommeil agité et de sommeil calme par rapport au sommeil indifférencié va augmenter rapidement, et l’activité électrique corticale devient de plus en plus continue, permanente, mais le tracé reste peu actif pendant les rares moments d’éveil.

                Vers 36 semaines, le bébé proche du terme présente de toutes petites périodes d’état de veille calme, les premières ! Il ouvre plus souvent les yeux, devient plus conscient. Son tracé EEG montre enfin une activité continue au cours de ces éveils calmes. Pendant ces dernières semaines avant le terme, la quantité de sommeil agité va être un peu plus importante que celle du nouveau-né à terme, aux environs de 65%.

                 

                •  
                • La maturation du cerveau

                  Pour Howard Roffwarg (1966), le sommeil paradoxal jouerait un rôle dans le développement et la maturation du cerveau : la très grande quantité de sommeil paradoxal chez les êtres immatures à la naissance "permettrait la mise en place et le développement des circuits nerveux, la maturation du cerveau au cours de la vie foetale et des tout premiers mois de la vie". Cette hypothèse est corroborée par plusieurs faits : c’est au moment où se développe le cortex cérébral qu’existe chez le foetus et le nouveau-né la plus grande quantité de sommeil paradoxal ; les expériences de privations sensorielles, en particulier visuelles chez le chaton, ont prouvé que la mise en place des connexions neuronales est réglée par l’activité des circuits au cours de la période sensible pour une fonction donnée : le foetus et le tout nouveau-né sont d’une certaine façon privés sensoriellement, ils reçoivent peu de stimulations in utero, alors que la plupart des fonctions sensorielles ont déjà une certaine maturité à la naissance. Il existe au cours du sommeil paradoxal une intense activation corticale, cette activation emprunterait surtout des voies sensorielles. L’hypothèse de Roffwarg nous semble aussi étayée par les données de Denenberg et Thoman (4) qui montrent qu’il existe une corrélation très étroite entre la diminution très rapide de la quantité de sommeil paradoxal au cours des premiers mois de la vie chez le nouveau-né humain et l’apparition de l’éveil calme, seul éveil au cours duquel le petit nourrisson est capable d’appréhender son environnement et de recevoir ainsi des stimulations extérieures.


                risques en cas de grande prématurié :
                • Les nouveau-nés prématurés avec un RCIU présentent une morbidité neurologique accrue sous forme de diplégie spastique, de retard mental, d’un large spectre de déficits d’apprentissages et de troubles du développement cognitif 8 auxquels s’ajoute une association avec des maladies neuropsychiatriques à l’âge adulte.9 Le stress maternel, l’insuffisance placentaire, la maturation pulmonaire et le traitement de maladie pulmonaire chronique exposent le fœtus et le prématuré à un excès de corticostéroïdes avec comme conséquences des retards neurodéveloppementaux.10,11 Le fœtus reçoit ses nutriments de la circulation fœto-placentaire et une altération de celle-ci va entraîner d’importants changements d’apport de nutriments comme le glucose, les acides aminés et l’oxygène. De plus, le placenta est un organe endocrine important dont le dysfonctionnement aura des répercussions importantes sur la nutrition et la fonction endocrinienne fœtale. Une mauvaise fonction hémodynamique placentaire est responsable d’épisodes d’hypoxémie répétés.12,13 Une altération des fonctions des cellules trophoblastiques entraîne des changements de l’homéostasie nutritionnelle et endocrinienne placentaire.14 Une des conséquences importantes étant une dérégulation de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien entraînant une augmentation du cortisol circulant chez les enfants RCIU15,16 qui peut persister à long terme et augmenter les risques d’hypertension, d’hyperlipidémie et de diabète de type II.16

                  Les nouvelles techniques avancées de neuroimagerie et d’analyse par IRM ont permis de mieux caractériser les modifications du développement cérébral résultant d’une altération du milieu fœtal ou postnatal.17,18


                • 3.2.1.2 Réanimation lors d’âge gestationnel certain

                  La prise en charge de prématurés d’un âge gestationnel < 24 semaines doit en général se limiter à des mesures palliatives (voir 3.2.2.3). Si par contre, un prématuré apparaît nettement plus mature à la naissance (voir 2.1) ou si après information préalable claire les parents insistent sur une prise en charge intensive, il est possible de commencer un traitement médical intensif dans le sens d’un provisional intensive care, jusqu’à ce que l’évolution ultérieure permette de décider si ces mesures médicales intensives doivent être poursuivies ou non.

                  Lors de prise en charge de prématurés d’un âge gestationnel ≥ 24 semaines, l’équipe néonatale doit décider en salle d’accouchement si la prise en charge médicale intensive est raisonnable. Une prise en charge médicale intensive provisoire permet souvent une évaluation détaillée de l’enfant dans un deuxième temps, de manière à mieux fonder la décision de continuer ou d’arrêter les mesures médicales intensives.


                concernant l’accouchement :
                •  
                  [Libération, Le Figaro, La Croix, Sciences et Avenir numéro 718
                  Libération indique que selon des travaux dirigés pour l’Inserm par Yehezkel Ben-Ari à l’Institut de neurobiologie de la Méditerranée (Marseille), publiés dans Science, « au moment de l’accouchement, le cerveau de l’enfant serait protégé par une hormone maternelle ».
                  Le journal explique que « l’ocytocine, sécrétée par la mère, et déjà responsable des contractions, aurait un effet anesthésiant sur les neurones du foetus, lui permettant d’endurer plus facilement les traumatismes de la naissance comme le manque d’oxygène  ».
                  Libération note que pour le chercheur, « une telle découverte a des implications sur la prévention des accouchements prématurés ».
                  Le quotidien rappelle en effet que « quand la phase de travail se déclare trop tôt, les médecins prescrivent à la femme une molécule, l’atosiban, qui bloque l’effet de l’ocytocine, et donc les contractions. […] Or, on sait que les dommages qui peuvent survenir au moment de la naissance sont susceptibles d’affecter le développement du cerveau du nourrisson ».
                  Libération relève que Dominique Cabrol, chef de service à la maternité de Port-Royal (Paris), « accueille ces travaux avec intérêt. […] « Cela dit, explique le clinicien, ce type de médicament a une très faible durée d’action » ».
                  Le journal note que « Yehezkel Ben-Ari l’admet, mais rappelle que le cerveau du foetus « n’est pas un cerveau adulte en miniature : sa biologie est différente, comme sa réaction aux médicaments » ».
                  « Le chercheur invite donc à ne prescrire que des médicaments qui ont un impact sur le seul utérus », conclut le quotidien.
                  Le Figaro s’intéresse également à ces travaux réalisés chez la souris.
                  Le journal note lui aussi que « de tels résultats soulèvent de nombreuses questions sur la prise en charge des naissances prématurées ».
                  Le quotidien cite le Pr Ben-Ari, pour qui « il serait souhaitable de développer d’autres médicaments [à administrer à la mère] ».
                  « Comme par exemple ceux qui bloquent les récepteurs utérins mais pas au niveau des récepteurs neuronaux de l’enfant à naître », précise le chercheur.
                  La Croix remarque aussi que des chercheurs de l’Inserm, en collaboration avec des généticiens de l’université de Hambourg (Allemagne), « ont découvert que la mère informe et prépare le foetus au choc que constitue pour lui l’accouchement ».
                  Le journal retient que pour empêcher un accouchement prématuré, « il serait souhaitable de développer des médicaments très sélectifs, capables de bloquer les récepteurs de l’ocytocine au niveau de l’utérus, mais pas dans le cerveau du foetus ».
                       






              • Romain Desbois 13 mars 2009 00:50

                @claude
                Déjà je n’apprécie pas le manque de respect que vous vous permettez d’avoir pour ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Celà vous dessert !

                ensuite vous pouvez énumérer toutes les études qui prouve que, il ne reste pas moins que ce que vous dénier d’appeller un être humain, l’est que vous soyez d’accord ou non ?

                Enfin, quelque soit la "chose" , rien ne justifie que l’on s’autorise du droit de vie ou de mort.

                L’argument lu plus haut sur les fausse couches justifierait-il que l’on s’autorise à supprimer la vie ?
                alors sous prétexte que les humains sont mortels , cela justifie de les assassiner. Argument fallacieux et de mauvaise foi !

                @Sysiphe
                En affirmant que je ne m’exprime pas sur les malheurs des enfants nés, vous me faîtes un procès d’intention qui n’est pas très glorieux. Salir son contradicteur n’est pas un argument. tout au mong de ma vie que je ne vous raconterais pas, j’ai certainement sauvé plus de vie d’enfants que vous mêmes .
                Mais moi je n’ai pas de conception du respect de la vie sélective.


              • viking 13 mars 2009 01:39

                par Romain Desbois (IP:xxx.x1.235.134) le 12 mars 2009 à 11H00
                 
                Un être humain est fait de la fécondation de l’œuf par un spermatozoïde. Ni avant, ni après !



                Faux, c’est l’ovule fécondé qui devient un œuf, n’en faites pas un plat.

                 


              • sisyphe sisyphe 13 mars 2009 03:10

                @Sysiphe
                En affirmant que je ne m’exprime pas sur les malheurs des enfants nés, vous me faîtes un procès d’intention qui n’est pas très glorieux. Salir son contradicteur n’est pas un argument. tout au mong de ma vie que je ne vous raconterais pas, j’ai certainement sauvé plus de vie d’enfants que vous mêmes .

                Arretez vos amagalmes et vos contre-verites.
                Je ne parlais en aucun cas de vbous personnellement, mais de L’EGLISE ; relisez ce que j’ai ecrit.
                De la meme facon que j’ai precise, a propos de l’eventualite d’une grossesse de votre fille de 9 ans, que je ne le souhaitais a personne

                Decidement, vous dites que les mots ont un sens, mais vous ne cessez de les deformer et interpreter a votre guise, et c’est vous qui tentez de devaloriser vos interlocuteurs  ; pas tres glorieux, comme attitude...


              • morice morice 11 mars 2009 11:13

                 lui-même : tant qu’ils n’en reviennent pas à un Jean XXIII, ils sont morts.


                • ZEN ZEN 11 mars 2009 13:11

                  Le Furtif

                  Que va faire Gary Coupeur ici ?

                  Ils ont osé ! smiley

                  Mais les protestants , à leur époque, ont été beaucoup plus iconoclastes à l’égard de l’Eveque de Rome


                • ZEN ZEN 11 mars 2009 11:40

                  Même le trés catho conformiste Henri Tincq officiant au Monde est outré

                  Si un certain Helder Camara revenait.... ! ou meme un certain Jésus...


                  • dup 11 mars 2009 11:48

                    Une fausse couche se produit chez dix à vingt pour cent des femmes qui découvrent qu’elles sont enceintes. De plus, selon les estimations, entre dix et soixante-dix pour cent de toutes les grossesses se terminent par une fausse couche. Vu que tout cela fait partie du plan de Dieu, cela fait-il de Dieu le plus grand avorteur du monde ? 

                    Les chrétiens vous diront que si un nourrisson meurt il ira au ciel. Mais alors pourquoi sont-ils contre l’avortement ? Tout ce que l’on retire au bébé, c’est l’opportunité d’aller en enfer. Soit ça, soit Dieu s’attend à ce que tous les foetus à naître acceptent Jésus.




                    • Ornithorynque Ornithorynque 11 mars 2009 12:00

                      Quand je parle du doigt et de la lune , je veux parler de politique interne au Vatican.

                      Celui qui a pris la parole au vatican sur ce sujet comme sur la question de Williamson est le Cardinal RE, 7( ans, qui avait été "très déçu" de l’élection de Mgr Ratzinger (lui aussi était Papabile).

                      Ces prises de positions aussi stupides que nulles et non avenues d’un point de vue catholique, sont un tel "cadeau" à ceux qui veulent faire" tomber" Benoît XVI (de certains cardinaux, jusqu’aux neo cons americains...) qu’on peut se poser la question de l’analyse de cet évènement.

                      Ceci dit, emmanuelle, quand vous dites "Qui fera sauter le Vatican ?", vous avez finalement raison, la question est de savoir qui veut le faire sauter, et pourquoi... et là on peut commencer à être moins enthousiaste...


                      • Papybom Papybom 11 mars 2009 12:09
                        Démocratiquement élu, plus rien n’arrête nos principaux dirigeants.
                        Pour défendre de semblables inepties, aucune honte du Vatican,
                        Le pape et la curie veulent, que l’église suivre les dix commandements.
                        Qu’importe l’humain dans les religions. La charia pour le musulman
                        Est l’exemple des règles à suivre, pour une horde de fantasmant.
                        Acceptons, pendant notre bref passage sur terre, les pires tourments.
                        Nous connaitrons la félicité, âpres avoir rejoint le firmament.
                        En politique comme en religion, c’est le crédo pour tous les régnants.
                        Nous pouvons espérer, en démocratie, par nos votes, un changement.
                        Dans ce culte, nul d’espoir, car le chef ne peut être démis de son vivant.
                        Excommunier la mère et les médecins, pour avoir sauvé cette mère-enfant,
                        Prouvent que les gents de robes, par leurs jugements, manque de discernement.
                        Faut-il être en robe pour juger son prochain, comme en justice notamment ?

                        • vincent p 11 mars 2009 12:10

                          La désolante morale religieuse du Vatican, quel grand tort fait à l’esprit de l’évangile, bien loin de l’esprit des premiers apotres, ou nul vrai apôtre ne serait jamais permis de se croire plus inspiré par l’esprit saint qu’un autre, Rome à bien perdu la foi depuis longtemps, avec son grand commerce des corps et des êtres.

                          Que celui qui n’a jamais péché contre l’esprit avant le corps lui jette la première pierre à cette petite fille, ce Pape si innocent avec sa cour et ses nombreux lèches bottes religieux, si peu spirituel et si inquisiteur à la fois me dérange...

                          Au lieu de vouloir continuellement parler de l’avortement des corps qu’ils commencent donc à parler sérieusement de l’avortement des Ames et des esprits chrétiens en son fief ? Quel dogme absolu le papisme !

                          La lettre de Paul tue aussi beaucoup l’esprit de l’homme, surtout en matière de spiritualité, et de foi, mais
                          ca bien sur ce n’est pas du tout à l’ordre du jour, tant d’innocents et beaucoup d’hypocrites religieux !



                          • LE CHAT LE CHAT 11 mars 2009 12:17

                            Pas besoin de fustiger les pratiques moyenâgeuses des talibans et autres illuminés , l’occident a ses propres dangereux sectaires , les religions sont l’un des pires moyens de domination et d’aliénation qui soient ! peut être qu’en jetant ce cardinal dans une geôle brésilienne où il serait violé plusieurs fois par jours par ses codétenus l’aménerait à revoir sa position et à faire amende honorable , à moins que cela lui plaise....  smiley


                            • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 14:36

                              Je crois que ça lui plairait, souvenons nous de Sade qui mettait souvent des curés en scène, ce ne peut être que du vécu....


                            • pallas 11 mars 2009 12:42

                              le Pape a totalement raison de vouloir excommunié cette jeune fille ainsi que le personnel soignant en cas d’avortement. Cette enfant qui est en creation dans le corps de cette fille, par la grace de dieu n’a rien a voir avec les faits, elle dois s’en occuper l’elever comme l’exige la religion, dieu a crée la vie. Que Dieu pardonne a cette jeune fille s’il est assassine son enfant, il faut faire une priere pour qu’elle ne commette pas l’irreparable.


                              • lineon 11 mars 2009 17:43

                                fais ta prière vermine ? PFFFFF§


                              • saba 11 mars 2009 18:46

                                Est-ce qu’il faut prendre ce texte au second degré ?


                              • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 11 mars 2009 12:42

                                Il y a un truc qui me gène dans cet article et dans tous ceux qui vont suivre sur le même sujet.
                                On ne se préocuppe que du curton et quasiment pas un mot sur l’enfant, ni sur son agresseur.

                                Le plaisir de bouffer du curé fait oublier la victime et le boureau.


                                • TALL 11 mars 2009 12:45

                                  A mon avis, Ratzinger est une ancienne taupe du KGB qui n’a pas voulu décrocher après la chute du mur
                                  On reconnaît ce genre de mec à leur systématisme, ils sont très méthodiques.
                                  Après la réintégration des négationnistes, l’anti-avortement poussé jusqu’à l’inhumain...
                                  Reste encore à déboulonner Darwin et Galilée....puis à canoniser Torqemada
                                  Ca va saigner !.... smiley


                                  • ZEN ZEN 11 mars 2009 12:50

                                    Et l’Eglise qui ne dit rien sur "le minou qui dépasse" ! smiley


                                    • lineon 11 mars 2009 13:03

                                      n’oublions pas que dans nos impots locaux et foncier on paye une part pour l’entretient des lieux de cultes. Commençons par remettre ça en cause auprès de nos élus. Les relgieux quels qu’ils soient on toujours été une calamitée pour l’espèce hummaine, prenons nos responsabilitées. Sans ces racailles la terre serait surement un paradis.


                                      • oncle archibald 11 mars 2009 16:54

                                         Lineon n’oubliez pas qu’en 1905 l’état s’est approprié les biens de l’église et qu’il en a vendu beaucoup ... Il lui appartient donc d’entretenir ceux qui lui appartiennent encore et qu’il doit par contrat mettre à disposition des fidèles pour le culte. Sinon il faut restituer ces biens à l’Eglise qui les donnera en gestion à Bouygues ou à Eiffage !


                                      • lineon 11 mars 2009 17:49

                                        Non mon ami, on ne leur restitue rien du tout. Par contre qu’ils payent un loyer a l’état pour continuer leur sale besogne. Pourquois se montrer juste avec des salopards pareil ? Pour une fois je prone l’injustice ça ne me rends pas fier mais j’assume.


                                      • furio furio 11 mars 2009 13:06

                                        Ah ! les milliardaires du Vatican...... En plus d’être des sangsues ils se comportent comme les pires nazillons ! Il faut dire à leur décharge que le viol..ils ont pratiqué, ils connaissent....l’avortement moins. On peut se poser la question de savoir pourquoi le Vatican et les congrégations religieuses ne sont pas tenus de publier leurs comptes !! On aurait des surprises !! COLOSSALES !! Ah ! ça distribue pas de dividendes là !!! on pourrait aussi leur faire publier leurs dossiers secrets qui révèleraient leurs liens avec les milieux d’extrême droite et les nazis !! 


                                        • Grasyop 11 mars 2009 13:32

                                          « On s’en branle du VATICAN...ce n’est pas lui qui fait la loi ... »

                                          Bah un peu quand même, et c’est bien là le problème !
                                          Même en France (voir la pression des évêques contre un projet de loi, ou l’intrusion catholique dans le débat sur l’euthanasie, par exemple). Et alors ailleurs dans le monde, n’en parlons pas...


                                        • oncle archibald 11 mars 2009 17:00

                                           "l’intrusion catholique dans le débat sur l’euthanasie" ... ainsi d’après vous n’importe quel parti politique, n’importe quel citoyen aurait le droit d’exprimer son opinion, mais pas les catholiques !!!! Perrier c’est fou non ?


                                        • Grasyop 11 mars 2009 17:22

                                          Oh ils ont le droit ! Mais j’ai aussi le droit de dire que leur influence est néfaste, que leur position dogmatique n’apporte rien de constructif au débat, et que leurs idées stupides et dangereuses doivent simplement être combattues.


                                        • oncle archibald 11 mars 2009 17:52

                                           parfaitement, c’est cela le débat démocratique, et peut être un jour lorsque la vie sera en passe d’être considérée une marchandise comme une autre, que l’euthanasie des "inutiles" sera débattue au nom de l’intérêt du plus grand nombre, peut être alors il faudra bien réfléchir à ce qu’est, ce que "vaut" une vie, peut être même serons nous du même avis.. Il vous parait impossible d’être du même avis qu’un catholique ?


                                        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 13:17

                                          L’article est court et le titre violent, dommage. Mais pour une fois, je me tiens du côté de ceux que ces propos dégoûtent, étonnée que sur d’autres fils consacrés au sujet la question de l’excommunication de la mère semble importer plus que celle de la vie de cette petite fille violée par son beau-père depuis l’âge de six ans et en danger de mort à cause de cette grossesse. La question de la sexualité dans l’Eglise, entre la condamnation du préservatif et celle de l’avortement, si elle peut évidemment s’entendre comme l’expression d’une morale dont les pratiques ont toujours reflété l’hypocrisie depuis que les prêtres ont été interdits de mariage (pensons aux tricoteuses et à toutes les femmes qui en sont mortes, mais aussi aux poisons absorbés pour éviter des grossesses dans la France catholique jusqu’à la loi Weil), lorsqu’elle exprime de tels jugements à l’encontre de ses fidèles, rejoignant les évangélistes, peut aussi de lire comme un a-humanisme honteux.
                                          Il est heureux que le Vatican ne dicte pas sa loi en France, les commandos provie suffisent à leur cause.


                                          • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 11 mars 2009 13:17

                                            L’eglise catholique merite le "bucher" permanent !!!! Il faudrait bruler sur place publique, et cela tout les jours,toutes les erreurs et horreurs qui sortent à flots continue de ce repere de celibataires frustrés,nevrosés voir psychotique.
                                            Pour le peu qui y voit une machination contre mr Ratzinger (il n’y a pas d’erreur,c’est bien un "monsieur" et non un monseigneur.je n’est aucun segneur),l’eglise n’a pas attendu l’an 2000 pour justifié l’horreur avec une lecture de la bible digne d’une etude psychiatrique.


                                            mon gand pere me disais : "ce qui prie un dieu on quelque chose a se reprocher ou quelque chose a reprocher,rien de sain dans les deux cas"
                                            je rajouterais que les curés et les religieux ,en general prie,...enormement !!!


                                            • Marsupilami Marsupilami 11 mars 2009 13:18

                                               @ L’auteur

                                              Faire sauter le Vatican ? Surtout pas ! Plutôt expulser la bande de dégénérés mitrés qui y habitent et le reconvertir en centre de soins pour toutes les petites victimes des dérapages de l’Eglise financé par ses richesses confisquées.

                                              En tout cas, en ce moment, le Vatican et l’Islamisme se tirent la bourre dans la course à la connerie. Faut dire qu’un cardinal de la Curie s’est félicité du fait que "Dieu a fait son retour dans les sociétés européennes grâce aux musulmans".

                                              Putain ! On avait réussi à se débarrasser de cette peste cléricale catho et voilà qu’ils reviennent dans le sillage des mosquées !



                                              • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 14:44

                                                On ne s’en était pas débarrassé, ils étaient tapis dans l’ombre, regarde ce fil il y en a qui sortent du bois, les yeux un peu vitreux mais ils sont encore vivants, les Piffards et Bois Guibert à l’affut de la moindre victime....


                                              • Marsupilami Marsupilami 11 mars 2009 15:13

                                                 @ Emile Red

                                                Certes, mais ils marchaient à l’ombre et ne faisaient plus guère chier, sauf quelques excités de la mitre pour des histoires d’IVG ou un film qui ne leur plaisait pas - enfin, je parle en Europe de l’Ouest. Depuis que l’Islam a ramené du religieux dans la société, les mitrés cathos ne se sentent plus pisser et veulent jouer dans la même cour que les imams et les ayatollahs, encouragés par le chanoine de Latran qui squatte l’Elysée.

                                                L’archevêque de Paris vient de se voir décerner le prix de "macho de l’année" pour avoir dit, interrogé le 6 novembre à Radio Notre-Dame sur le rôle des femmes dans la célébration des offices, que "Le plus difficile, c’est d’avoir des femmes qui soient formées. Le tout n’est pas d’avoir une jupe, c’est d’avoir quelque chose dans la tête". Il a du faire des jaloux dans les mosquées...

                                                Bon, c’est moins grave que de trouver qu’un viol est moins grave qu’une IVG, mais ça démontre quand même un état d’esprit profondément misogyne que les ecclésiastiques n’osaient plus guère afficher publiquement jusqu’à ce que l’Islam la ramène. Maintenant, ils n’hésitent plus à se lâcher. Ah, le grand œcuménisme misogyne ! Ça transcende toutes les bisbilles théologiques !


                                              • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 15:38

                                                Ne croient pas qu’ils étaient en sommeil, tout simplement ils vaquaient sous d’autres cieux plus propices à l’éducation des masses du Chili aux Philipinnes, du Gabon au Canada, tantôt aux côtés de quelques maître en uniformes tantôt dans leurs madrassas conventionnées Es Roma.

                                                Ce sont des gens en perpétuel mouvement, leurs transes catatoniques ne sont qu’un mythe, de vrais lapins toujours à chercher quelle carotte grignoter, rien à envier à leurs amis et confrères qui chante tel le coq perché au minaret, la même détestable engeance, seul l’habit change, le discours est stricto senso le même, et dans les mêmes conditions, leur influence conduirait aux mêmes dérives.


                                              • Marsupilami Marsupilami 11 mars 2009 16:00

                                                 @ Emile Red

                                                C’est bien pour cette raison que je disais qu’ils ne faisaient presque plus chier en Europe de l’Ouest. C’est évident qu’ils continuaient - et continuent encore - à pourrir la vie des gens un peu partout sur la planète, même s’ils se font de plus en plus tailler des croupières par les Evangéliques qui sont aussi pires qu’eux et que les divers enturbannés.

                                                Tiens, en passant, une horrible histoire vécue. J’avais une grand-mère et une tante qui étaient de vraies punaises de sacristies. Travaillant au pair en Angleterre et encore adolescente, ma cousine s’est fait mettre enceinte par un rejeton de la perfide Albion avec lequel, horreur des horreurs, elle n’était pas catholiquement mariée. La mémé et la tata ont été horrifiées par cette grossesse sacrilège et étaient tentées, les hypocrites bigotes, par une bonne petite IVG bien sournoise pour éradiquer le scandale en loucedé. Ma cousine a préféré garder son bébé. Consternation chez les deux punaises de sacristie, qui ont prié le cadavre crucifié pour que les deux meurent en couches. Le cadavre crucifié en question n’a pas écouté leurs prières et une ravissante petite fille est née. La mémé a clamsé sans jamais avoir accepté de voir la gamine. La tata bigote a mis des années avant de reconnaître enfin sa petite-fille. C’est beau l’amour bigot de la vie…


                                              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 13:25

                                                Certes, le Vatican est logique. Mais est-ce à l’aune de cette logique que l’on doit penser une situation telle que celle-ci ? Ou à la lumière de ce que Marsupilami évoque ci-dessus d’un retour en force des intégrismes religieux dont le fer de lance est l’islam politique ?


                                              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 13:28

                                                Ben
                                                A quoi ressemble une fillette de 9 ans violée depuis l’âge de 6 et enceinte de son violeur ? Et à quoi ressemble sa vie ? Vous savez le poids de l’Eglise catholique au Brésil et la ferveur des Brésiliens. Il n’est pas difficile d’imaginer que la mère a dû souffrir mille maux elle aussi en prenant la décision de l’avortement pour sauver la vie de son enfant.


                                              • TALL 11 mars 2009 13:48

                                                Très franchement je ne suis pas croyant, mais le mérite de l’Eglise ...bla bla bla

                                                100 balles quil va à la messe tous les dimanches ! smiley
                                                c’est tellement stéréotypé .... je l’ai déjà vu 100 fois ce film


                                              • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 14:52

                                                Ben,

                                                A qui donc appartient le ventre engrossé ? Mais c’est incroyable cela, c’est tout de même à la propriétaire du ventre de décider ou non de ce qu’elle en fait, les curés de tout bord n’ont aucun droit à la parole dans ce cas d’espèce et dans tous les autres d’ailleurs.

                                                Je voudrai voir un curaillous ou un bigot ramener sa fraise si ma fille décidait un jour d’avorter, juré que c’est un coup de genou dans ses burnes inutiles qu’il prendrait le soutané.

                                                Mais où va-t-on si on est plus libre de son propre corps ?


                                              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 15:13

                                                @ Ben

                                                "L’avortement peut être justifié dans certain cas (mise en danger de la mère...) mais le libéraliser au point d’en faire un usage commun comme d’aller se faire soigner une dent, voire juste de les blanchir par soucis esthétique, c’est un excès évident que M.Toutlemonde refuse de voir."

                                                Je vous engage à rencontrer des femmes du Planning familial, à parler avec des patientes si elles en ont la force, car à de rares exceptions près qui relèvent le plus souvent d’une pathologie psychique ou d’une ignorance totale, aucune d’entre elles ne vit une telle décision dans la légèreté. Sur cette question douloureuse, le slogan repris par Emile Red "mon corps m’appartient" n’est jamais la réponse au drame qui se joue.


                                              • masuyer masuyer 11 mars 2009 15:28

                                                Ben,

                                                dans un cas il y a eu un viol + 2 vies perdues

                                                dans l’autre cas il y aurait eu 1 viol "seulement"


                                                euh à-priori les jours de la fillette étaient en danger. On peut donc raisonnablement dire que dans l’autre cas, ça aurait été un viol+ trois vies perdues

                                                J’adore ces calculs d’apothicaires.

                                                Sinon tu veux que je te parle du comportement de certains gynecos dans des centres IVG qui traumatisent des gamines venues se faire avorter (en pensant surement qu’elles font ça pour le plaisir).

                                                Et le cul-béni qui "engrosse" sa maîtresse, il fait quoi ? Il divorce ou il la pousse à se faire avorter ? Dans le deuxième cas, c’est elle la pécheresse.


                                              • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 16:00

                                                " Sur cette question douloureuse, le slogan repris par Emile Red "mon corps m’appartient" n’est jamais la réponse au drame qui se joue. "

                                                Qui donc a dit que c’était une réponse à quoi que ce soit ; ce n’est qu’une constatation, un fait.

                                                Personne ne peut jouir (dans les deux sens du mot) du corps d’autrui sans son consentement, comme personne ne peut se prévaloir de la propriété du corps d’autrui, ce me semble clair et limpide, il n’y a rien à voir de cacher là dedans.


                                              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 16:06

                                                "Personne ne peut jouir (dans les deux sens du mot) du corps d’autrui sans son consentement, comme personne ne peut se prévaloir de la propriété du corps d’autrui, ce me semble clair et limpide, il n’y a rien à voir de cacher là dedans."

                                                Absolument d’accord avec vous, Emile Red. J’ai d’ailleurs eu à ce sujet une très longue discussion avec Léon qui ne concevait pas que son corps puisse appartenir à une femme, étant donné l’aspect apparemment mercantile, libéral et matérialiste de ce verbe. Allez comprendre.
                                                Cela dit, la question n’est pas là. Elle ne porte aucunement sur l’appropriation d’un corps par un autre qui s’y refuserait - ou alors, selon votre logique, les jumeaux avortés de la fillette ont été victimes d’une appropriation de leur corps sans leur consentement.
                                                Non. La question, c’est : connaissez-vous une seule femme ayant avorté au principe que son corps lui appartient ? Moi non.


                                              • Deneb Deneb 11 mars 2009 16:26

                                                La vie de la gamine était en jeu : il y a peu de chances que’elle puisse mener à terme sa grossesse, son corps n’étant cetainement pas suffisament developpé pour porter les jumeaux. On lui a très probablement sauvé la vie en l’avortant.


                                              • lineon 11 mars 2009 18:03

                                                Bizarre ce vatican, il a mis plus de 1800 a reconaitre que la femme avait une ame, mais pour un embyon on attend meme pas qu’il naisse. Que je sache il faut bien naitre pour mourrir ? Les femmes ont maintenant le droit de décider pour elles meme et elles seules.


                                              • lineon 11 mars 2009 18:09

                                                Hé, faux cul je suis père célibataire, tu me situe ou exactemment ?


                                              • morice morice 11 mars 2009 21:28

                                                 comme vous, qui demande à des athées de blasphémer : or ça, seul un CROYANT est capable de le faire ! ah ah ah ah ah !!!!


                                              • Le péripate Le péripate 12 mars 2009 08:49

                                                 Vous dites n’importe quoi.
                                                Le "fruit" d’un corps humain n’est pas l’enfant, mais le résultat de ses efforts, de son travail. Une nouvelle vie a d’emblée un nouveau génôme, est d’emblée un nouveau sujet de droit.

                                                A toutes les époques, dans toutes les civilisations, l’enfant est à ses parents, défini de manière négative, c’est à dire qu’il est unanimement réprouvé d’enlever un enfant à ses parents. Cette "possession" est dans la tension du passage du fusionnel à l’indépendance. C’est un donné anthropologique, pas de la philosophie politique, pas de l’économie, pas du libéralisme comme votre petite propagande anti-libérale voudrait le faire croire.


                                              • King Bounty 11 mars 2009 13:23

                                                Je n ai jamais compris l utilité de toutes ces sectes ( chrétienté , islam , bouddhisme pour l humanité ).
                                                toutes les religions ravalent la femme plus bas que terre , bouddhisme y compris !!
                                                la religion est une inventions de mecs terrorisés par la femme ! :-> :->


                                                • ZEN ZEN 11 mars 2009 13:32

                                                  Les pompes vaticanes me pompent l’air

                                                  Ratzinger est aussi chrétien que je suis Mormon...


                                                  • Papybom Papybom 11 mars 2009 13:33
                                                    En Australie, un prêtre à la retraite a été condamné à quinze années de prison pour avoir abusé sexuellement de sept mineurs alors qu’il était leur enseignant dans les années 70 et 80. Lors de sa visite en Australie, le pape Benoit XVI qui participait justement à la Journée mondiale de la jeunesse a exprimé dans une homélie sa compassion pour toutes les douleurs et souffrances des victimes de ces agressions. S’adressant aux évêques et séminaristes australiens le pape a voulu souligner « la honte que nous avons tous ressentie à la suite des abus sexuels sur des mineurs de la part de certains prêtres et religieux de cette nation ». Avec ce curé, c’est un total de 107 membres de l’Église catholique qui ont été condamnés en Australie pour agressions sexuelles. Mais aucune excommunication !

                                                    • TALL 11 mars 2009 13:43

                                                      C’est de la shizo catho très classique ça...
                                                      genre : le négationniste qui demande "pardon" mais qu’on ne re-excommunie pas
                                                      s’ils s’imaginent que les juifs sont dupes, ils rêvent




                                                    • Claude Simon Tzecoatl 11 mars 2009 13:36

                                                      Il est évident que dans ce cas assez extrême, l’église catholique cohérente dans sa morale s’est ridiculisée. Il n’empêche que Jean Paul a béatifié une italienne dont la grossesse si difficile ne laissait que le choix entre le décès de la mère et celui de l’enfant, la mère choisissant sa propre mort pour préserver la vie de son bébé.
                                                      Le cas présent stipulait que ni la mère (de 9 ans) ni les bébés ne pouvaient être sauvés.

                                                      La radicalité de la prise de position de l’évêque brésilien est en contradiction avec la préservation de la vie chère à l’église catholique.

                                                      Cependant, est-il nécessaire de jeter une telle opprobe sur cette institution morale regroupant 1,2 milliards de baptisés, d’autant plus qu’elle ne fait que proposer une morale, qui n’a pas force de loi, contrairement à la morale républicaine ? Au lieu de risquer le schisme, elle préfère couler gentiment.



                                                      • nephilim 11 mars 2009 13:42

                                                        qu’ils sont beaux nos catholiques, à l’image de Piffard le vertueux !! non vraiment vous meritez toute notre estime !!
                                                        je me demande bien comment reagirait piffard si ca femme se faisait violer et engrosser !!!
                                                        garderait-il le batard ou s’en debarrasserait il en bon chretien.................................... dans un orphelinat ?
                                                        De plus que ferait-il de sa femme excommuniée ??
                                                        Non vraiment le croyant à l’image de Piffard n’est plus credible.
                                                        Alors oui detruisons le vatican (c’est une image Piffard) comme il faut eliminer tout integrisme fanatique religieux de notre petite planete bleue !!!!


                                                        • Marc Bruxman 11 mars 2009 13:46

                                                          Pas mal  ! Je vois que la direction marketing du vatican est toujours aussi douée ! Bon ben ils s’autodétruisent clairement et bientot plus personne ne croiera à leur truc. 

                                                          Aux croyants, sachez que je ne critique pas votre foi mais bel et bien le vatican. Il y a d’autres façon d’être chrétien que de faire confiance au vatican qui d’après des amis croyants (je ne le suis pas moi même) n’est justifié par aucun des évangiles. 

                                                          Mais bon pas besoin de faire "sauter" ces cons, ils font le travail eux mêmes. Après vu leur diatribes et vu le fait que les églises appartiennent à l’état, il faudrait se demander si il ne serait pas "juste" qu’ils paient un loyer pour l’utilisation. D’une part cela ferait des recettes et d’autre part, je ne vois pas pourquoi on subventionnerait ce genre de personnes avec de l’argent public. 


                                                          • Claude Simon Tzecoatl 11 mars 2009 15:39

                                                            Et oui Bruxman, pendant que la provocation est de plus en plus difficile, la réaction, elle, a encore de beaux jours devant elle et fait vraiment parler d’elle.


                                                          • maharadh maharadh 11 mars 2009 13:46

                                                            Tentatives de régression sur les droits à la contraception, à l’interruption volontaire de grossesse, à la procréation assistée, se multiplient, soit par des lois contraires aux droits des femmes, soit de manière insidieuse et sournoise.

                                                            J’ajoute que, d’un point de vue philosophique et éthique, les hommes ne pourront être pleinement humains et donc…. hommes en tant qu’individus tant que des hommes commettent des injustices contre des femmes, voire même qu’un seul homme commette une seule injustice contre une seule femme et qu’il ne saurait donc y avoir, en définitive, une "cause des femmes" qui ne soit pas, en même temps, par essence, celle de… tous les humains.

                                                            Certes, par rapport à certains excès, un droit particulier peut préserver des individus particuliers d’autres individus tout aussi particuliers et il serait sans doute dangereux de priver les premiers de cette "protection". En la matière, il faut donc savoir faire preuve de prudence et ne pas retirer précipitamment la "barrière de sécurité".Mais, il n’en demeure pas moins que, dans le cadre d’une lutte globale pour la promotion, le développement et la défense des droits universels de tous les humains, il importe de poser comme objectif l’abolition de droits qui seraient spécifiques aux femmes, sauf à admettre - pour des motifs religieux par exemple - que les femmes ne sont pas pleinement des êtres humains ou qu’elles sont des êtres humains particuliers et que, dans les deux cas, elles nécessitent un "traitement" particulier qui ressortirait à la "protection" (y compris contre elles-mêmes et avec tout ce que cela implique comme interdictions, recommandations, obligations, limitations, surveillance, contrôle…), l’"indulgence", la "tolérance"… accordées par la Société et, finalement, par… les hommes et les hommes seuls !


                                                            • hand87 11 mars 2009 13:48

                                                              Et bien ! Emmanuelle voila un article qui n’a pas manqué pour sûr de déchainer les passions.
                                                              Cela m’a toujours stupéfié de constater comment les humains peuvent perdre toute notion de la mesure dès que l’on aborde le sujet de l’église et plus généralement celui de la religion.
                                                              J’ai pour ma part le plus grand respect pour les croyants (bien que ne l’étant pas moi-même) et le plus profond mépris pour les petites officines de Dieu sur terre.

                                                              Le cas que vous relatez ici n’est qu’une triste démonstration du décalage abyssal entre les représenants de l’église et la société moderne. Ces gens viennent juste d’admettre offciellement que la terre était ronde , alors tout espoir n’est pas perdu :)

                                                              il faut dire que le nouveau "emmitré" en chef n’est pas piqué des vers, et fait passer les précedents pour de dangereux gauchistes !!!

                                                              Que dire de ces "sectes" comme le disait quelqu’un plus haut ? A-t-on besoin d’un maître à penser lorsque l’on est croyant ? A-t-on besoin d’un intermédiaire entre soi et le Seigneur ? Cette question m’a toujours intrigué.....

                                                              Pour en revenir au sujet de l’article, ces gens sont enfermés dans un dogme depuis la nuit des temps et sont prêts à tout pour le préserver. Il se sont déja adonnés à toutes les bassesses au cours de 2 millénaires d’histoire, et je crois qu’ils n’ont jamais fondalement changé.

                                                              Je les méprisent......


                                                              • herve33 11 mars 2009 13:51

                                                                Incroyable , cette attitude de l’Eglise , et il est évident que les rares prêtres et pratiquants qu’ils restaient encore vont définitivement rompre avec le Pape .

                                                                La papauté montre ainsi qu’elle est complètement isolée du reste du Monde , vivant dans une bulle où les valeurs morales ou éthiques ont moins d’importance que le dogme religieux .

                                                                Tout cela ressemble beaucoup à une attitude moyenageuse qui s’appelle l’inquisition .





                                                                • Marc Bruxman 11 mars 2009 13:54

                                                                  Bon les solutions sont les suivantes :

                                                                  • Demander à être débaptisé si vous n’êtes pas croyants. Simple, efficace et visible pour eux. 
                                                                  • Si vous êtes croyants, vous pouvez par exemple rejoindre les églises protestantes souvent moins rétrogrades. (Cela dépend des villes, essayez le groupe près de chez vous). 
                                                                  Et surtout, faites le savoir autour de vous. La propagation de cette nouvelle est la meilleure arme contre la bétise !

                                                                  • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 15:04

                                                                    Et allez donc encore un libéral bon teint qui vient nous faire l’apologie de sa secte protestante soit disant non rétrograde mais qui pose le créationnisme au dessus de toute vérité scientifique...

                                                                    Après Karg Se qui défend l’évangélisme voilà Bruxmann, il ne manque plus que le troisième luron de Péripate pour nous faire la Sainte Trique Niquée...


                                                                  • Le péripate Le péripate 11 mars 2009 18:15

                                                                     smiley Vous m’avez appelé, Maitre Red ? Une tisane ? 

                                                                    Je me suis beaucoup amusé de vous lire, vous le communiste rétrograde, affirmant le principe central du libéralisme, la propriété qu’a chacun de son corps. Attention, vous êtes probablement contaminé, réagissez avant qu’il ne soit trop tard.

                                                                     smiley


                                                                  • Krokodilo Krokodilo 11 mars 2009 14:21

                                                                    Le Vatican a couvert tellement de crimes sexuels de ses prêtres (pression sur les témoins, arrangements financiers, mutations pour les couvrir) que l’ensemble de la haute hiérarchie mériterait d’être poursuivie pour complicité. Ils bénéficient de la même clémence judiciaire que les réseaux des couvents qui ont caché des gens recherchés par la justice française pour collaboration avec les nazis. Mais il paraît que ce ne sont pas des hommes comme les autres. Effectivement... Le monde traîne les religions comme des boulets. Elles ont pu structurer les sociétés et avoir leur utilité à certaines époques, mais il serait temps de les remplacer par une morale civique et des idéaux terrestres qu’engraisser cette bande d’hypocrites.


                                                                    • Papybom Papybom 11 mars 2009 14:28
                                                                      Que la mère soit excommuniée ou béatifiée, ne rendra pas l’innocence
                                                                      Qui doit pour cette gosse, suivant moi, faire parti du monde de l’enfance.
                                                                      Parlez nous des sanctions contre le procréateur, cette salle engeance
                                                                      Qui en préfèrent la fille à la mère, ne pensait qu’a sa jouissance !
                                                                      S’il pouvait être jugé par les hommes, ne me parlait pas de clémence
                                                                      Alors, qu’enclin je suis de nature, pour l’abolition de toutes potences. 

                                                                      • Jiache 11 mars 2009 14:35

                                                                        Eh ben en tout cas, si dieu existe, ça doit être un sacré enculé pour avoir des représentants pareils. Quelle que soit la religion dont on parle !


                                                                        • TALL 11 mars 2009 15:08

                                                                          et ils disent que les anges n’ont pas de sexe....
                                                                          encore un mensonge !


                                                                        • TITUS471 TITUS471 11 mars 2009 14:35

                                                                          Depuis longtemps l’Eglise romaine ne remplit plus le rôle qui lui incombe ! Aujourd’hui le monde subit de plein fouet une grave crise économique, la pauvreté est le lot quotidien de millions de personnes. Cette crise économique se double d’une crise morale certaine : l’angoisse du lendemain, la perte de repères, dans une société de plus en plus égoïste et impitoyable le terrible sentiment d’être souvent seul et bien fragile.

                                                                          Où est l’Eglise romaine ? que fait-elle ? où sont ses représentants ? Ils devraient être sur le terrain auprès de ceux qui souffrent, ceux qui sont perdus et qui ont besoin de réconfort. Là est une des missions de l’Eglise. Le souverain pontife devrait quitter un peu les ors de ses bureaux du Vatican et aller au contact de son troupeau, lui parler et surtout l’écouter. Il ne fait rien de tout ça. Je n’hésite pas à le dire mais, pour moi, il n’est pas à la hauteur de sa tâche. Il s’enferme dans un mutisme désespérant à la limite du mépris alors qu’il a tous les moyens de se faire entendre ! Au lieu de ça que fait le Vatican ? Il est exclut au lieu de rassembler et de pardonner. Il réintègre dans la communauté un évêque négationniste mais exclut la mère d’une fillette violée !

                                                                          Certains pourront avancer des arguments pour tenter de justifier ces dernières décisions du Vatican toujours est-il que ces arguments resteront incompréhensibles pour la majorité des fidèles et de ceux qui ne le sont pas. Et là est le drame pour l’Eglise romaine. Elle continue de donner d’elle-même une image rétrograde, archaîque et sans humanité.


                                                                          • Cogno2 11 mars 2009 14:38

                                                                            Voilà qui me conforte dans mon mépris abyssal envers les religions. Et je reste poli, j’en pense bien plus en fait.


                                                                            -l’enfant qui est dans le ventre de sa mère est bien un être humain vivant
                                                                            n’en déplaise à certain faschos d’AV


                                                                            Ja mein herr !!
                                                                            On vois que vous êtes quelqu’un d’instruit, fascinant.
                                                                            Juste une chose, concernant le terme fachos, comment s’est comporté cette église pendant les années de gloires du facsisme en Europe ? De quels soutiens ont bénéficiés les anciens nazis au lendemain de la guerre ?
                                                                            Alors, qui sont les fachos ?
                                                                            Allez va te coucher, ça t’éviteras de raconter des conneries.


                                                                            -Si l’avortement est un meurtre, la masturbation est un genocide !


                                                                            Excellent !! smiley


                                                                            -Au moins on peut leur reconnaitre le sens de la logique au Vatican. Ce qui n’est pas le cas de l’opinion publique.

                                                                            La logique n’est pas un trait humain monsieur Spock, c’est l’apanage des machines, l’humain à l’émotif pour lui.
                                                                            La religion est mécanique, dogmatique, et par conséquent, inhumaine et stupide.



                                                                            Non mais qu’est ce qu’on se marre sur ce site, on vois des spécimens qu’on espérait disparu... et bien non, hélas.


                                                                            • Papybom Papybom 11 mars 2009 14:54
                                                                              Jiache.
                                                                               
                                                                              Par vos propos, certes imagés,
                                                                              Si Dieu avait été sodomisé
                                                                              En homme, il n’eut point procréé.
                                                                              Ni donc, besoin d’avorter.
                                                                              Comme patron de cette société
                                                                              On ne peut pas le limoger
                                                                              Ce qu’implique, excommunié.
                                                                              Si le Vatican, un jour sautait,
                                                                              De rire, je ne serais pas le dernier.
                                                                              Les bigots, enfin, ils devraient
                                                                              Revenir à plus de charité.
                                                                               
                                                                              Cordialement.

                                                                              • LE CHAT LE CHAT 11 mars 2009 15:11

                                                                                contrepéterie : l’église profiterait elle du complexe des sots ? smiley

                                                                                une chose est sûre , l’enseignement de l’église apprend à tricoter des pulls ....


                                                                                • dom y loulou dom 11 mars 2009 15:13

                                                                                  oui... les démons ont toujours mis leur propres crimes sur le dos des hommes et de LA femme en particulier, nous ont mystifié au point de croire que la vraie vie attend après la mort.

                                                                                  en fait je ne sais comment vous amener à lire un récit qui est le tout premier récit fait de la genèse et dont TOUS les mythes plus tardifs ont été puisés.

                                                                                  "le livre oublié d’Enki" traduction par monsieur Zecharia Sitchin 8qu’on peut bien ridiculiser... il n’est pas responsable du texte !)


                                                                                  Ce récit est tellement hallucinant que lors de la première traduction de ces tablettes sumériennes... ou dites sumériennes... parce que le bon terme est An-Nun-Ka-Hi, ceux qui sont venus du ciel, transformés des siècles plus tard par Enoch le scribe en "anges du ciel" redécrits par le Mahabharata hindou, ensuite par le Talmud... et là ça se corse parce que le récit est redessiné par ceux qui engagèrent les hommes à n’être plus que du bétail, des escalves qui doivent accepter humblement les coups et les guerres pour aller dans un paradis au-delà de leur propre vie, rendant la vie abstraite et la voie des anciens caduque puisque ce monde n’est plus qu’une sorte de purgatoire depuis.

                                                                                  Je ne vais pas vous faire le récit ici, car c’est une véritable saga digne de a guerre des étoles et en le lisant on entre dans une réalité plus folle que toutes les fictions qu’on pourrait inventer.

                                                                                  C’est la précision du récit qui est imprssionante quand il transmet ce qui se passa durant 4000 ans avant l’âge du bélier et comment ils en sont venus à cette dévastation atomique. Son seul souci est d’avertir la descendance du futur !!

                                                                                  Il y a là un fait incroyable, magique.

                                                                                  Enki est appelé le porteur d’eau, notamment parce qu’il porte l’eau de vie, mais parce qu’il enseigna les arts, la médecine et les sciences de l’iirigation aux hommes qu’il créa en batifollant avec deux jeunes amoureuses. Ainsi il découvrit LE gène apoprié pour que l’espèce humaine trouve une stabilité génétique. Il fit ainsi des hommes les quasi égaux des anunaki, ce qui fâcha considérablement son frère, commandeur durant tout l’âge du taureau.

                                                                                  En-Ki reçoit ce titre de seigneur de la terre tandis que son frère assurera le commandement des anunaki et de leur mission sur terre. ils n’en sortirent jamais plus de cette terre. et les longs siècles d’obscurantisme et l’ère où les "dieux" siègaient dans leurs temples piur guider leurs peuples humains commençait. le récit inital fut tronqué, massacré, gommé. les crimes de marduk qui se fit appeler Ra et qui guida les hommes dans le royaume des morts furent mis sur le dos d’Enki désormais décrit comme Lucifer en personne, le ’ignoble serpent du jardin d’Eden (l’Edin étant le nom des premières colonies anunaki en mésopotamie) celui qui chuchote ses vérités dans le coeur des hommeset qui sans relâche est combattu par les anges déchus, comme les décrit le scribe Enoch des siècles plus tard.

                                                                                  Sous la plume d’Enoch les anges déchus sont décrits charmeurs et épousant les femmes terrestres. la réalité d’Enki est moins rose... il décrit les envahisseurs kidnappant et violant de jeunes femmes qu’ils emmènent dans les montagnes au-dessus de babili, la capitale de Marduk. Ils sont sanguinaires et portent une haine aux hommes que les nobles anunaki ont choyé sur terre tandis qu’eux, les veilleurs, les Igigi, postés sur Mars vivaient des privations. Il seront une armée invincible qui se nommera "les immortels" qui oeuvreront dans la barbarie encore sous Xarcès. Ils décideront de prendre la terre et d’en faire leur royaume. On retrouve ce récit de l’allégeance des Igigi chez les grecs avec Zeus recevant l’allégeance des olympiens ... !!


                                                                                  Il y a tant d’éléments... rendus enfin compréhesibles par ce récit premier, complet, précis.

                                                                                  Sous la plume d’Enoch ENki, le porteur d’eau, devient l’ange des eaux chez les chrétiens. L’esprit de vérité des chrétiens par la suite. On comprend pourquoi maitnenant.

                                                                                  St.Jean, qui livra son apocalypse qui font encore frémir les gens d’aujourd’hui, dira que c’est l’ange des eaux tenant un livre à la main qui lui montre ses visions de la fin des temps. Nous avos le droit de comprendre que la terreur de la dévastation nucléaire qui nous habite aujourd’hui, alors que nous sommes à eux doigts de répéter la même erreur, A DEJA EU LIEU !!! Il décrit des choses qui se sont passées dans l’antique monde de l’âge du taureau !!! et puis Enki se demande à la fin de son récit si étant le premier arrivé sur terre il sera le dernier à la quitter...

                                                                                  D’où même le Christ, annonçant le porteur d’eau à la fin de l’âge des poissons, qui expliquerait ce qu’il en est du jugement et de l’histoire des hommes !!! Il connaissait aussi ce récit d’Enki, mis dans les tréfonds de la conscience des hommes. ce qui valut à Enki le charmant sobriquet de la part des Igigi de dieu des abysses... ils vont aussi lui coller la cruatué et la folie de marduk sur le dos, ben voyons, tant qu’à faire tOUT le mal sur terre... quand il essaie encore de tenir la voie des anciens qui n’est que la basqieu conscience de l’entrtien de la vie t de la civilisation par la patience et la compréhension des éléments.


                                                                                  Nous pouvons comprendre pourquoi les dieux égyptiens dans ce nouveau culte de la mort et de la mystification absolue sous l’égide de la confrérie des serpents, les dieux ont des visages d’animaux.

                                                                                  Enki les appelle les casques d’aigles qui font partie de la panoplie pour voyager dans l’espace, des casques de cosmonautes donc de toutes sortes de formes et des créations artistiques très poussées apparemment et de longues tenues en écailles qu’il appelle les tenues-poisson. cet attirail leur permet de voyager dan le cosmos à l’aide de chariots célestes et de chambres du ciel... !!!

                                                                                  Ahurissant ... remémorons-nous que nous parlons là de gens qui vivaient il y a 4000 ans et si nous accordons crédit au récit d’Enki qui sont venus il y a de celà 8000 ans sur terre tandis qu’elle était une terre vierge du bruit de la civilisation. Nous comprenons pourquoi les citoyens de palenque et Angkor vath disèaraissent mystérieusement sans laisser une trace !!! et tant d’autres mystères s’éclaricissent au fur à mesure du récit.

                                                                                  ce texte est capitvant à plus d’un titre.

                                                                                  D’abord il nous démystifie des folies de Marduk, qui se fit appeler Ra, puis Xercès, puis Alexandre, puis Constantin... tiens, le concile de Nicée... où tout le récit est rabougri à une demi-page de genèse. Adam et Eve, à peine sortis de l’embyon se voient punis immédiatement et doivent déomais porter les crimes de leurs nouveaux maîtres. Et Enki, le maître de la sagesse devient un sujet d’opprobre pour les hommes plongés dans la confusion et la terreur mystique.

                                                                                  Autant vous dire que les premiers traducteurs de ce texte, en 1912, ne pouvaient juste RIEN comprendre de ce qu’ils lisaient !!! et ont cru dans un autre mythe encore de dieux et déesses mystifiants.

                                                                                  Mais c’est juste le contraire, nous sommes en face de quelqu’un qui essaie de nous avertir des erreurs des anciens. il écrit au tout début de l’âge du bélier, se tenant devant une dévastation nucléaire. Extraordinaire. Je dis sans autre que c’est le texte le plus important qu’il m’a été donné de lire.

                                                                                  Bon courage pour la digestion. lol 


                                                                                  • Papybom Papybom 11 mars 2009 15:18
                                                                                    L’anathème est, contre la religion, jeté.
                                                                                    Cette institution qui parle d’humanité
                                                                                    N’a-t-elle pas, dans ses coffres empilés
                                                                                    Le fruit des larcins, des nobles croisés ?
                                                                                    Pour un jour, ses temples élever
                                                                                    C’est par la sueur des hommes versé
                                                                                    Que l’église ainsi, put prospérer.
                                                                                    Si l’homme, à sa mort, veut espérer
                                                                                    Que le dernier sacrement lui soit accordé
                                                                                    Sans bourse déliée, il n’y faut point songer.
                                                                                     

                                                                                    • la_gata la_gata 11 mars 2009 17:09

                                                                                      Quand à considérer que l’excommunication est peu grave, c’est une réflexion d’occidental aisé ; pour des populations croyantes peu éduquées (comme au Brésil) c’est beaucoup plus grave

                                                                                      tu as un regard trop condescendant envers les sudamericains alchimie ..
                                                                                      là-bas il y a pas le catholicisme comment on l’à ici en Europe.. c’est une mélange de croyances locaux avec cult aux saints ... plutot .. donc l’excommunion les gens s’entapent pour la plupart.









                                                                                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 15:23

                                                                                      Et pour en revenir à la violence de cet articulet, une petite question. Quelle réaction auriez-vous tous si, à chaque fatwa de mort ou d’autorisation de livrer une enfant de 9 ans à un mariage forcé lancée par un prédicateur islamiste, quelqu’un titrait "Qui fera sauter la Mecque ?"


                                                                                      • Marsupilami Marsupilami 11 mars 2009 15:30

                                                                                         @ Cosmic Dancer

                                                                                        Il ne faut surtout pas faire sauter La Mecque ! Il faut en expulser tous les dégénérés enturbannés qui l’habitent et la transformer en centre de soins pour tous les enfants et les femmes victimes de l’Islam. Bon, l’espace serait un peu petit pour ce faire, mais ce serait un bon début…


                                                                                      • LE CHAT LE CHAT 11 mars 2009 15:34

                                                                                        @cosmic dancer

                                                                                        ben , on attend un article de thierry Jacob , Sebastien ou Adama , mais c’est plus facile de faire sauter Gaza ..... smiley


                                                                                      • Jean-paul 11 mars 2009 15:44

                                                                                        La loi bresilienne permet l’avortement si il y a eu viol.
                                                                                        Entre l’etat et l’eglise il y a donc conflit .L’ eglise etant independante de l’etat ,elle excommunie les medecins et la mere .
                                                                                        Mais pas touche aux pretres qui violent les enfants .Sans les excommunier on leur change de paroisse .
                                                                                        Jesus et l’eglise =un monde a part .


                                                                                      • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 11 mars 2009 15:49

                                                                                        en temps de crise les religieux recrutent.
                                                                                        qu’on en parle en bien ou en mal,c’est pas grave,l’essentiel est de faire parler de soi
                                                                                        occuper le terrain.


                                                                                      • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 15:52

                                                                                        Pas besoin, le Chat, Cosmic va se faire un plaisir.

                                                                                        Vous pouvez faire sauter toutes les Mecque, les Jerusalem ou les Lhassa que vous voulez, un crime est un crime, il n’y a pas plus d’intérêt à défendre Allah que Dieu ou Bouddha.

                                                                                        Il y a par contre un intérêt suprème à ne faire aucune priorité des dangers à combattre, c’est en chaussant des oeillères qu’on finit par défendre ceux contre qui on oublie de lutter. 


                                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 15:57

                                                                                        Pas bête, ce hors-sujet, Le Chat. Voudriez-vous indiquer par là, avec vos fines moustaches, qu’un parallèle serait à établir entre le fantasme de "faire sauter" l’Etat du Vatican et celui de faire disparaître l’Etat d’Israël ?
                                                                                        Que vient faire Gaza sur ce fil, sinon ?


                                                                                      • Emile Red Emile Red 11 mars 2009 16:03

                                                                                        Que vient faire La Mecque ?


                                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 16:08

                                                                                        La Mecque, comme le Vatican, est un haut lieu religieux, Emile Red. La Mecque est le saint des saints de l’islam, et le Vatican celui du catholicisme romain. Toujours pas de rapport ?


                                                                                      • masuyer masuyer 11 mars 2009 16:18

                                                                                        Parce qu’Israel ne serait pas un haut lieu religieux Cosmic ?


                                                                                      • LE CHAT LE CHAT 11 mars 2009 16:20

                                                                                        @cosmic

                                                                                        les 3 que j’ai cité sont prêts à dégainer dès qu’on cause d’islam ....
                                                                                        Leur religion est tellement plus progressiste !  smiley


                                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 16:21

                                                                                        Pas Israël, Masuyer, Jerusalem.
                                                                                        @ Alchimie : non sur mes pattes, je suis pourvue de jambes, mais sur celles de l’article.


                                                                                      • masuyer masuyer 11 mars 2009 16:28

                                                                                        Cosmic,

                                                                                        Eretz Israel, c’est un concept historique ou biblique ?



                                                                                      • masuyer masuyer 11 mars 2009 16:55

                                                                                        Alchimie,

                                                                                        j’avais même pas remarqué l’acrobatie, effectivement.


                                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 mars 2009 17:29

                                                                                        Pour être acrobate, encore faut-il être logique. Je pose la question de savoir quelle réaction vous auriez si un journaliste citoyen proposait de faire sauter La Mecque en tant que lieu saint, puisque c’est en tant que lieu saint que le Vatican est désigné dans cet article. Le Chat évoque Gaza et Masuyer Israël. Je réponds à Le Chat, en d’autres termes, que la comparaison est inepte, Gaza n’étant ni un lieu saint ni un Etat. Et à Masuyer que Jerusalem est un lieu saint et Israël un Etat. Autrement dit, que leurs évocations respectives de Gaza et Israël en comparaison du Vatican sont invalides. Cherchez l’acrobatie, je vous laisse.


                                                                                      • Pour un flirt à Kaboul Comic Le Louche 11 mars 2009 19:31

                                                                                        Salut Cosmic Elisa smiley

                                                                                        çà avance ton recrutement de catholiques smiley


                                                                                      • Lapa Lapa 11 mars 2009 15:44

                                                                                        amusant en tout cas puisque l’auteur de l’article nous parle de ses 9 mois dans le ventre de sa mère sur son CV. Considérant donc qu’il a vécu complètement ces 9 mois il devrait donc considérer que l’avortement est un meurtre. Or un meutre est plus grave qu’un viol... CQFD. smiley

                                                                                        triste histoire mais qui permet aisément de cracher sur une religion qui ne risque pas de lancer de fatwa sur la gueule de l’auteur qui ne pourra pas non plus être incarcéré pour "anticatholicisme" ou vaticanophobie qui n’est pas pu punie par la loi contrairement à d’autres...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

barf84


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès