• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Tu demandes trop à Dieu

Tu demandes trop à Dieu

 

TU DEMANDES TROP A DIEU... QUAND TU Y CROIS.

 

'' Les chroniques différées de Mme Student '' épisode 76 : Evènements et opinions.

Divagations et paradoxes, entre les pensées délictuelles et les actes ratés.

 

 

D’emblée,

 

Dieu, tu as vois les pleurs de son père et mon émotion, fasse qu’il guérisse vite et parle bien !

Après le Widad et le satellite Mohammed VI-A, voici un deux-à-zéro, sans bavures dans le parcours, qui revivifie les nôtres qui ont passé la nuit en fête dans toutes les villes et villages du royaume. Ce match au résultat glorieux, apporte la joie aux Marocains. Un flush de vibrations patriotiques. Longtemps perclus dans leur gouvernite* chronique, due à une inflammation surprise. La mort accidentelle d’un marchand d’espadon rifain et les marches de condoléances consécutives, trop ostensibles ont trop duré. La reconquête de notre maison d’Afrique, grâce à l’implication du Roi est un baume de paix. Ces retrouvailles magistrales autorisent l’espoir de la mansuétude, compréhensive de SM !

 

Nos villes, une autocritique

Des divisions de tables ne laissent plus de places aux civils sur les trottoirs des boulevards, en dehors de la piste réduite du macadam, que traversent des flots de voitures, tanks rapides de luxe ou déglingués, entre les piétons affolés. Tous disjonctés, le phone aux oreilles et l’injure aux lèvres !

Puis des hères, la totale de la saleté, hélas, à vous faire vomir votre citoyenneté et pleurer votre apparente adhésion à l’humanité. Et des mendiants, prolixes en vœux sympathiques et complaisants, ô peines de nos gérants, ô douleurs de nos gens. Seraient-ils, trop nombreux à devoir aider et si difficiles à cerner par les multiples gouvernements, depuis l’Indépendance ? Celle des riches, s’entends !

Ô Islam, ô les modernes, ô les religieux ! La barbe et les prières suffisent-elles pour combler nos vœux et nos aspirations, terrestre ou celles de l’au-delà ? Ce peuple de musulmans, gouvernés par des chérifs depuis des siècles, des partis nationalistes et depuis, par un parti dit de musulmans, se heurte à la pauvreté des siens. De leurs ressources ou de leurs partages ? Je ne sais point ! La situation dégringole et empire, entre le faste et le lucre. Le luxe des choses signées s’impose pour devenir un principe, un but, un précepte, une religion ! Des fêtes et des édifices, modernistes ou dignes des légendes et des milles et une nuits, surprennent face aux aspects hideux de la pauvreté qui exulte à devenir organique et structurelle. Tellement courante qu’on s’y complait.

 

Islam et islamisme

Je ne dis pas islamistes, donc ! Ce mot est devenu une injure pour étiqueter et traiter ces parias…Des dangers chez leurs hôtes étrangers qui les haïssent et les aspirent à la fois. Des milliers se laissent noyer dans les flots, faute d’accéder à leurs horizons. Abhorrés, exécrés, ils sont traités de tous les noms, ‘’ ces abominables sauvages’’, tant leur ‘’ potentiel barbare’’ fait peur aux gens cultivés et les nantis et de parmi les Purs et les Blancs. Ces peuples, chez lesquels ils atterrissent ou vers lesquels ils se tuent en y allant. Un réceptacle qui fait miroiter le travail et ses dérivés, l’argent, l’aisance, le succès, le bonheur, sinon ou plus les libertés pour certains…Sauf que la légende est autre et l’emploi du temps, le destin leur est contraire ou incertain. Le paradis qui était ailleurs que chez eux est forclos. Leurs hôtes espérés, restent ivres, bourrés des relents ataviques de leurs guerres, les religieuses, les mondiales et les plus antiques. Ces hôtes en ont assez de ces envahisseurs barbares. Des preuves indéniables existent et à l’appui !

Ce mot, ‘’islamiste’’ est devenu un terme caricatural, une sentence, un jugement, qui plus est une injure et une malédiction. Vérifiez dans la presse étrangère le sens qu’ils donnent à ce mot plein de haines et de ressentiments. Ses remugles et ses vomis sont exécrables ! ‘’Islamiste’’, ce mot, ce mal, qui collé à nos ‘’divergents’’, plane et noie tous les autres ! Vous êtes pris dans ce magma, cet amalgame et compris dedans ! ‘’Islamisme’’ signifie fanatisme, extrémisme, voire terrorisme. Aux infos et dans l’actif, on lui donne ce sens-là. La presse défile les excès des émirs islamistes, les Daéches* du moment, qui n’honorent pas ce qu’ils arborent comme religion. La preuve est que leurs parents et tuteurs les renient, les dénigrent et les combattent, en cet instant. Ils vont les semer partout dans le monde !

 

Les guerres barbares des civilisés

Le danger est plus que patent, lorsque la résistance politiquedevient réactionnelle.Ce nationalisme, empreint de religiosité, est pathologique pour ses détracteurs.

Inapte pour confronter les grandes puissances du monde, qui maîtrisent le Moyen-Orient, le mouvement Daech a dévié de façon grotesque à devenir barbare. Il est né des suites sporadiques de l’invasion des Bush. Il a dévie ses plans et programmes en leur collant la religion pour l’instrumentaliser et pour en user comme passion dynamique et ciment. Et cet usage, on l’aura vu partout en histoire. La politique bafoue la piété et se sert de la crédulité (exacerbée) des gens ! En liant la confession à la guerre, le culte aux armes blanches, les rites à la poudre et les balles aux gaz, la religion asservie à la belligérance, ne sert plus qu’à exploser les gens et à les tuer. Une guerre difforme, barbare, la civile comme les autres, ne respecte ni les vieux en prière, ni les malades aux hôpitaux, encore moins les enfants sur les bancs d’école ! L’humanité est devenue une honte pour les animaux et les bêtes !

Comment l’homme, qui est pressenti par la Bible pour se répandre sur terre, afin de l’explorer et pour s’y multiplier, en est arrivé là ? On ne s’est pas arrêté d’épuiser la terre, de ce qu’elle a produit depuis des ères et de la polluer, sol, air et mers. Meurtres, haines, guerres, esclavage, asservissement et destructions, deviennent des principes pour les hommes et des credo, les aspects de leur force et de leur puissance, non plus des erreurs condamnables ou des exceptions !

La terre pour laquelle ils se tuent, prétextant la couleur pâle, le clan évolué ou la divine tribu, leur havre et leur nourrice à tous, a besoin de campagnards, de fermiers, non de gentlemen, de mannequins ou de dilettantes aux paumes de mains lisses, bonnes à se lisser la coiffure et se masturber, ou pire à tirer les autres ou à leur titrer dessus à la mitraillette ou au pistolet.

 

Da, da, ya lioubliou Russia

Alerte on gaze les fourmis rouges devant les stades d’ivoire ! Miracle, les derniers lions de l’Atlas, longtemps perclus dans leur zoo ont mangé tout cru les éléphants ! Que feront le hasard et le sort ? Que feront les jambes et le cerveau face aux amphitryons de l'ours sibérien ? Les Chérifiens et les autres équipes championnes du monde seront hôtes de Poutine en 2018. On verra d’ici là, pour le moment, tous et partout, chantent ce succès et le fêtent. Mais attention, en la douce France au raciste xénophobe du FN, le Sanchez de Catalogne, qui se prend pour un Gaulois !

 

Vive l’Orient

Vive l’Orientet la Péninsule Arabe, fédérée, unie et en paix ! Depuis toujours, il y a eu des forts et des faibles entre les individus et parmi les personnes. Notre classement indubitablement nous casera parmi les moyens. S’il ne nous casse ! Pour faire dans le ton pessimiste et le spleen cynique par ces temps sismiques, ô deuil, ô victimes écrasées par les violences au Pakistan et séismes telluriques de l’Iran.

Un autre cataclysme est cette place que l’Iran khomeyniste et post impérial veut occuper et celle dans laquelle il instrumentalise sa confession chez les Chiites de partout. Un danger de déflagration régionale que souhaiterait bien des protecteurs et des marchands de canons. On les comprend, les pauvres altruistes, ils ne veulent pas mettre leurs techniciens au chômage !

Puis alors, cette épée de Damoclès, cette menace et ces contraintes que les casse-tout des States font peser sur ce même état perse (un autre voyou pour eux ?) qui a résisté à sa guerre de 8 ou 10 ans contre les autres instrumentalisés, les Irakiens de Saddam Hussein, avant qu’il ne soit pendu par les mêmes ‘’Avengers’’ ! Et ce par crainte que les iraniens n’accèdent à la bombe. Ce que fait librement et impudemment la Corée du Nord, qui leur affiche le bras et le petit doigt. Ce sont des craintes hypertrophiées de déflagration avec les Ricains, qui sont loin et celle des Sionistes, 51ème état, des States et de l’Occident, qui craignent son accès au nucléaire dans la région. Alors qu’Israël, leur enfant prodigue, ou prodige, possède la bombe atomique. Des centaines en cadeau, qui plus est leur maîtrise certaine depuis plus de 40 ans !

 

Palestine

Un type extrémiste, ça peut aller, mais tout un peuple, dominateur et dominé par un nazi sioniste, un oriental ou un coréen, ça craint pour Israël, elle-même ! Cette tribu antique, cet état religieux, enfant-tribut de Yahvé et de la compensation de la guerre. Pour avoir subi l’Holocauste et ses fours crématoires des sémites à calotte et à fric, par le régime hitlérien. Un crime que paient les seuls états arabes, eux-mêmes colonisés, par les alliés ! Leurs tribuns séditieux et ingrats, du moins ! Pleure ô Palestine ! Tes larmes millénaires coulent toujours. Ça ne s’est pas arrêté depuis le caillou de David sur le front de Goliath ! Quel fut ton crime au fait, pour mériter cette infortune ou cette sanction ? Divine ou humaine ? Je ne sais !

 

Inégalités et juste milieu

Inégalités entre les gens, inégalités de toujours entre les pays et les choses, injustice naturelle, ces états flagrants, ces différences et ces distances créent la haine. Je me répète, tant cette ‘’denrée’’ ou cette ‘’drogue’’ est prégnante et surmultiplie les écarts.

Les gens du juste milieu, parqués entre les strates, loin de regarder derrière eux, juste à côté ou en bas, voient loin devant eux les plus riches miroiter leurs fortunes impossibles. Ce regard, ambitieux et jaloux, qui les stimule pour mieux faire et se dépasser ou qui a contrario, les humilie et les inhibe à jamais. Entre l’ambition de sauter vers le haut et le dépit avilissant de se regarder stagner en dessous de ‘’ces gens’’, qui ne sont pas meilleurs que soi, ni des meilleurs qui soient. Les êtres moyens restent insatisfaits et perplexes.

Condamnés qu’ils sont à regarder des étoiles matérialistes, bouleverser leur ciel par tant de défis et de déballages effervescents, tant d’éloignement de toute tentative d’approche de leur zénith. Une gageure, un dépit mortel et vain.

Parallèlement aux personnes, le système économique socialiste veut réduire les inégalités sociales et établir ladite ‘’justice sociale’’ entre les riches et les ouvriers. Un idéal ou un rêve ? Au plus une tentative…illogique ?

Le socialisme est une réaction préliminaire, qui est devenue universelle, voire de justice, contre ces richesses tapageuses et/ou inopportunes. Les religions, elles-mêmes, la simple morale et les droits, sont nés de ce contraste entre les situations des gens. Un ravin et des extrême, non du fait des richesses de certain mais dans la pénurie et la pauvreté, les maladies les faiblesses et la faim, de leur alter ego humains ! De cette volonté des gouvernants et des administrations, des lois en somme, tentent d’aider les plus démunis et de protéger ou pas la propriété privée ! La minorité des plus fortunés, ces riches que tous jalousent et n’atteignent pas !

Ethique sans équité, ou simple nature des gens et des choses, la loi s’impose et établit normalise et cristallise, les frontières. Les différences et les inégalités sont devenues ou sont restées, légales, sacrées et surprotégées par la loi. La loi, évidement des plus forts. Mettez-vous à leur place ! Pourquoi pas ?

C’est naturel et nécessaire de le faire. Vivez avec, tentez de travailler pour les atteindre et les singer, sinon, dormez et crevez ! Amen ! Est-ce le destin ou le sort ? Où sont-ce des limites, des freins plus que sacrées, qui empêchent les pauvres ou les moyens de s’enrichir ? Sauf exception !

 

La faim, les maladies et la mort

La faim et la mort, les maladies et la mort, des noyés parmi les chômeurs et les fugitifs des guerres. Voici des morts qui cherchent refuge dans les sanctuaires. Là, dans ces pays-mêmes qui dictent aux états de se faire la guerre ou qui leur facilitent la paix !

Ils, ces migrants, ces réfugiés, s’exilent ou fuient car ils ne veulent pas périr dans leurs pays. Là où se sont imposées à eux des guerres fratricides. Des luttes intestines, religieuses ou claniques. Parfois distillées ou facilitées de l’extérieur ! Des guerres de dictées d’essence impérialistes et financières, parfois sous le masque politique et/ou religieux !

C’est ainsi que ces dernières décades ont compté des millions de morts, qui s’ajoutent aux 65 millions d’humains qui ont péri lors des guerres mondiales.

Ce mal incurable est inhérent à la recherche de la suprématie totalitaire des pays civilisés. Depuis des lustres, les empires et leurs conquêtes, les explorations et les découvertes, ont dévasté bien des lieux de leurs gens et les régions de leurs peuples et tribus ! Des colons ou des explorateurs, dominateurs par essence, des conquistadores, imbus de leurs identités supérieures, ont mené bien des combats et causé des massacres sans nom.

 

Des progrès à la civilisation

Toutefois, il y a des réserves, des côtés positifs non négligeables à retenir comme faveur exceptionnelle de ces étrangers et de leurs ‘’intrusions ‘’ ! Les grandes puissances sont depuis l’antiquité, les berceaux des civilisations, et depuis des lois modernes, de la démocratie, des droits de l’homme, de l’égalité des sexes, à l’intérieur de leurs frontières.

Parangons vigilants, ils sont les inquisiteurs, les procureurs, ou les instructeurs, de ces pratiques, des lois équitables qu’ils exportent ailleurs, en y installant les leurs sinon leurs hommes de main.

Avec des réserves : Rester loin de chez eux et les laisser libres de pinailler chez vous, sans mettre votre nez trop près, dans ‘’leurs’’ affaires ! Hors ces réserves et ces restrictions, les seigneurs se relâchent pour opérer, chez vous, en toute liberté, en toute dignité. Qu’à cela ne tienne, qu’ils viennent pour opérer, en sécurité, chez leurs doux amis ! Enfants, femmes, terres et biens, paient pour ‘’ leurs charismes ’’ !

Hospitaliers et ouverts, nous sommes si bienveillants et si bienséants, que nous aimons coopérer. Et fructifier leurs affaires et les nôtres, si ça se peut. Et cela doit se faire, malgré les opposants et les contradicteurs. Dites ! On ne va pas se laisser péricliter et demeurer des ignares, au vu des bons côtés que cela rapporte ! On ne va pas rester des ignorants ni faire les pauvres. Tendre la main, demander l’aumône, tout en refusant avec hauteur de collaborer, alors que ces gens nous offrent de progresser, ensemble ! Par complaisance, il faut le dire, même s’il faut progresser ou profiter l’un de l’autre, de façon inégale. On se développe comme on peut, on marche un peu, pendant qu’ils volent…Au deux sens du verbe ? Je ne sais, si c’est très juste ou très fréquent ?

Cette suprématie a des retombées positives sur leurs amis condescendants et leurs potes discrets. Qu’ils prospèrent, donc ! Alléluia ! On ne va pas chicaner, parce qu’autrui se développe et qu’il gagne bien ! Ou préfèrerait-t-on rester soustraits, snobs et fiers, en se refusant de partager ? La nullité et les retards, les écarts au bon sens surtout. Les expéditions coloniales, les antiques, les islamiques, les européennes auront sauvé et réveillé bien des pays et des continents !

 

L’or rance d’Arabie

200 princes et personnalités, de l’Arabie pétrolifère, wahhabite et heureuse, sont les richissimes objets d’une purge aux lieux saints. Une surprise spectaculaire. Un nettoyage sismique, un séisme anticorruption, entre cousins ! Que faut-il en déduire ? Qu’il y a du Trump là-dessous ? C’est presque extemporané à sa visite tout près des lieux saints !

On lui a donné beaucoup de fric pour livrer le brevet de faisabilité et de sécurité d’une OPA ! Cette invention moderniste et ce savoir-faire vontservir de révolution palatine pacifique à nos bons frèresetamis ? Qui faut-il insulter, qui faut-il juger, qui faut-il féliciter et ou remercier encore ? Pour la discipline, le secret et la rigueur de la courageuse ‘’ prouesse’’. Qui remercier donc pour les nouvelles libertés offertes aux femmes ? Un droit, une justice et un bon exemple emprunte chez les autres ! Les plus modernistes et évolués de la planète.

Qui a poussé le Prince MBS à réaliser ainsi cette ‘’purge surprise’’ au milieu des gens aisés d’Orient et potentiels soutiens ? Un acte de haute voltige, une stabilisation politique en vue de sa succession. Une manigance dont on ignore la suite ? Celui de faire peur aux cousins pour consolider le pouvoir, dit-on ? Les étudiants en politique devront apprendre ça. Et faire la part de machiavélisme ou d’intelligence dans cette nouvelle et jeune gestion ! Est-ce un conseil venu des Maîtres du monde ? Disions-nous. Les clients, les investisseurs, les moniteurs, les plus grands, les super blonds ? Des ET en somme !

 

Privilèges matérialistes

Les Fanatiques du matérialisme, ceux du principe vital ‘’qu’il faut avoir pour être’’, adeptes existentiels de la corruption extrémistes, ou à l’extrême, terroristes quand il leur faut prendre, quitte à détruire, à prendre ou à voler. En premières cibles, les esclaves soumis de leurs arrogantes envies matérielles, qu’ils vont jusqu’à escroquer tout naturellement ou laminer.

Ce genre de matérialistes ont des principes vitaux et une morale. Ils brillent, quasi religieusement, affirmant que leurs privilèges instinctifs relèvent du droit et de la piété, si ce n’est des obligations (la sujétion, la servitude des autres) envers leur Dieu.

 

Orientalisme

Que de princes orientaux, vois-tu ma mère, ont dépassé, par ci par là, les ministres innocents ou coupables que l’on chasse et ces autres présidents, des sphères occidentales, qui se sont si vite enrichis. Puis découverts avec des fortunes, blanchies, évadées ou exilées dans les îles ! Et l’on voit des richesses ‘’immondes’’, des tonnes de ‘’poudre blanche’’ et de ‘’pâtes vertes’’, devenir des armes révolutionnaires aux mains d’opposants, qui suscitent des marches ou des révoltes, voire des révolutions, ici et là, pour apaiser leur deal de mafieux ! Les fortunes régulières ou pas, ces économies, vont aller inonder les banques suisses, américaines et se réfugier dans des îles, pour stagner en fin de cycle et y mourir ! Inutiles rapts, inutiles économies et mauvaises fortunes pour les-leurs. Et ces présidents et ces hautes personnalités ont fui leurs pays. Exilés ou pourchassés ! Et l’on arrive au point où leurs richesses occultes leur sont bannies, interdites à jamais, ou le plus souvent, je suppose, évaporées.

 

Tu demandes trop à Dieu !

Tu demandes beaucoup trop à Dieu ! La longue vie, la guérison, la santé, sinon l’absence de toute maladie. Tu veux qu’il te guérisse, sans aller consulter pour cela le toubib et sans acheter de médicaments ! Une économie, oui ! Une phobie, va ! Ces vœux, tu les désires et tu les formules, pas seulement pour toi, tes enfants et tes proches…Mais, tu requières le bonheur et l’aisance, la paix entre tous, à la maison, au quartier, dans ton pays et à toutes les nations. Un prophète n’aurait peut-être pas eu dans le passé tant de soucis altruistes en dehors de sa contrée native ou envers ses voisins antiques !

Oui il y a des gens tellement bons et pas égoïstes du tout, qui prient et pensent dans leur prières à tous les autres. A Trump, à Macron, Kim Jong-un, Benky ? ! Pourquoi pas à Lamjarred, Ramadan, Kevin Spacey…Messahel, le plaisant rénagat ? Oui, ça n’a ni queue ni tête. Ou que tu délires, quand tu demandes l’impossible à Dieu ! Tu réclames et sollicites donc ce qui a-normal et illégitime, voire un privilège ! C’est peut-être délicat.

A savoir, si ce n’est pas un peu trop pour Dieu de répandre ses bienfaits à l’un et pas aux autres ?

Le fait de n’écouter que toi, pèche par défaut et c’est quasi illogique ! Ou que ce n’est pas son boulot à Dieu de faire attention à toi, aux tiens, à tous les êtres, fort occupé qu’Il est avec toutes ces galaxies visibles ou pas. Et peut-être à d’autres univers encore illisibles de nos télescopes et opaques à nos caméras. Des hyper-mondes, issus d’autres bigbangs que l’on ignore évidemment, Bornés que nous sommes du point de vue de nos organes des sens et de perception. Oui, des prières des malades, de la mystique, on dérive et on braque sur la science-fiction.

 

Prières et suppliques

Les prières de chacun, les recueillements bouddhistes, hindouistes, hébreux, ces autres sémites, des catholiques et des protestants, ces suppliques des frères ennemis shiites et sunnites, ces implorations d’avant les matchs de foot de ta ville ou les batailles lors des guerres, celles de nos vendredis, des jours de fêtes, ces prosternations lors des prières surérogatoires pour amener la pluie, ce sont en fin de compte, des privilèges, que l’on demande dans nos implorations. Des extras, des exclusives qui balaient les artefacts du destin, les malfaçons des hasards et ceux de nos actes ratés. Ce n’est pas très démocratique, enfin. Et tous solliciteraient de Dieu les mêmes avantages, faveurs et exclusives ! A quels vœux doivent les anges lorsqu’ils écoutent les prières des frères ennemis ? Tous prient, sollicitent et implorent de Dieu de les rendre riches, sains, heureux, sinon éternels.

 

 

Faut-il éviter de le déranger, le Bon Dieu, ou au contraire insister dans ses prières ? Comment Dieu pourrait-il alors écouter tous les humains ? Alors que les plus bas de nos administrateurs, les plus simples les plus proches de nos élus, font la sourde oreille et la grosse tête ! Sans que nous puissions connaître ni approcher les plus grands de nos chefs ! Insignifiants ou illustres, ils sont néanmoins de parmi le commun des mortels. Pourtant ils restent si élevés et lointains ! Si les nôtres demeurent hautains et arrogants, s’ils restent éloignés à nos demandes, si terre à terre, comment serait alors Le Créateur ?

L’Eternel est relativement plus proche et présent, plus proche, plus magnanime et tellement plus grand ! Comment Dieu pourrait-il écouter tous les humains ? Tous à la fois et potentiellement toutes les créatures qui pourraient exister dans l’univers. Comment répondre à leurs prières et leurs vœux, si opposés et discordants ? Lui le très haut, l’invisible, l’immense, l’inconcevable, l’inimaginable, le pourrait évidemment ! C’est la moindre de ses qualités, par finalité et par définition ! Dieu, c’est Dieu ! Mais on ne saurait comment ! Nous sommes loin de comprendre Dieu, même si on pense qu’on le sent, même si on lui demande l’impossible. Le miracle, pour chacun. A commencer par Moi et Toi, Lecteur !

Certes, Dieu a plein d’anges zélés à son service pour l’aider, façon de parler, alors que Lui n’a besoin de personne. Ses anges sont à son service, à ce titre ils nous surveillent et nous aideraient, si Lui, le Bon Dieu, le leur demande.Ouqu’il le leur ordonne, je suppose. Car chacun d’entrenous aurait, deux chérubins à ses côtés.

On le dit, on le professe.Des séraphins qui notent nos actes et peut être nos pensées pour les transmettreà Dieu, logiquement et vraisemblablement. Spontanément et/ou si besoin est ! Je l’ignore, n’étant pas au secret des dieux !

Dieu, tu as vois les pleurs de son père et mon émotion, fasse qu’il guérisse vite soit mieux !

Le Créateur est savant et sage et nécessairement miséricordieux.

 

Dr Idrissi My Ahmed. Kénitra, le 14 Novembre 2017


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • maidoc25 maidoc25 18 novembre 17:15

    Merci aux modérateurs d’Agoravox et aux lecteurs d’accepter ce partage d’idées , de visions et de sentiments .


    Dans la hâte du vif plaisir de donner à lire , de petites fautes de clavier et de lecture sont apparues...

    Merci de la tolérance . 

    • maidoc25 maidoc25 18 novembre 21:09

      Exemple


      Dieu, tu  ’’as ’’ vois les pleurs de son père et mon émotion, fasse qu’il guérisse vite soit mieux !

      • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 10:28

        C’est vrai , je lui ai demandé une carte Dieu pour retirer au distributeur des images pieuses et payer avec mes hosties et le vin pour l’apéro au café du coin....


        • maidoc25 maidoc25 19 novembre 14:30

          @zygzornifle

          Salut, toi ! C’est un plaisir.

           Je fais aussi la queue, ou la ronde, ( ça dépend des rues) , pour lui adresser de nouveaux vœux et réitérer ceux qui sont en souffrance . Je demandais 3 milliards au Roi....ça tarde . Lequel ? Il comprendras ! Je ferais alors mes dépenses , sans carte ! Je lui fais aussi , ce dimanche-même, une réclamation pour toi. Une carte pieuse donc ...J’intercède par sympathie , en ta faveur , c’est déjà ça ! tu ne me dois rien.

          Salut à toi. 

        • L'enfoiré L’enfoiré 20 novembre 19:24

          @maidoc25,

           Puisque vous êtes croyant, je me permets de vous poser ces questions : « La foi vous aide-t-elle à vivre ou à mourir ? »
           Est-ce un peu la possibilité de dégager votre responsabilité ?
           Ce n’est pas moi mais c’est dieu...
           Je n’ai jamais compris la foi de ceux qui y croient..
           Une film très bien fait que vous devez voir sur ARTE « Ma sœur ».


        • maidoc25 maidoc25 20 novembre 23:16

          @L’enfoiré

          Merci de vos 3 ou 4 questions

           

          1 / La Foi est pour moi, un ébahissement devant la Nature et la

          Création. Créations, celles des atomes et de leurs infras à ces superstructures, qui défient nos sciences, nos sens, le temps, les dimensions et nos instruments. En deux mots, j’admire la Nature et la Vie. Et je leur colle un Responsable. Cette admiration est pour moi celle que je porte à l’univers et à la Création. Elle est synonyme de Foi.

          Et qui dit Création interpelle donc un Faiseur ou le sous-entend. Ce que j’appelle un ‘’ X ‘’. Et qui est bien sûr l’Horloger, l’Architecte de la littérature ! Appelez-le Dieu, si vous voulez ou par l’un de ses synonymes cultuels courants !

           

          2 / La Foi est donc pour moi, une espérance pour un dépassement de cette petitesse de la Vie et de sa butée, la mort ! L’effacement la perdition ! La Vie, la mienne, d’abord et pardessus, celles immenses des autres. Quels qu’ils soient, ils sont petits, mais admirables pour ce qu’ils réalisent. Ils représentent donc un impact, une influence sur moi. L’influence de ceux des gens passés (d’abord (les responsables de notre histoire connue, de nos origines, plus ou moins cernées et de nos découvertes scientifiques. Puis, l’influence de leurs diverses applications dans la vie, dans le sens large de celles-ci) puis. Puis, il y a l’impact de ceux qui vivent dans mon milieu, au sens étendu du terme. De là, leurs réactions, méconnues de moi, représentent un tant soit peu, le ‘’ facteur Hasard ‘’. Y ajouter dans ce sac (échappatoire) tous les facteurs sensibles ou pas du milieu, du climat, au temps… (Je ne peux pas tout énumérer)

           

          3 / Si j’admets le Hasard, je mets dans cet interface, les ‘’’actes ‘’’que je ne sais pas analyser quant à leurs origines alternes multiples, indépendantes de ma volonté. Et qui proviennent d’Autrui, tout le monde, le Monde, ses chimies, ses maths, ses physiques, ses rayonnements, …et j’en saute !

          De ce fait, je perçois ou j’entrevois là, dans ce Hasard une des ‘’interfaces’’ du ‘’prisme’’ Destin. Dans tous deux dans leurs sens et leurs limites ! Et la signification du Destin me dépasse et je ne sais pas l’expliquer, pour le moment, plus que ça. Le Destin, c’est aussi notre cursus à l’intérieur de notre identité organique (génétique-vie-biologie) et puis l’amoncellement de ces actes, les uns envers et face aux autres. Toutes ces interactions sur moi et vous et envers nous. Ceux qui relèvent du Hasard et du Destin. Y entrent et y participent les actes de ceux qui nous aiment et qui nous aident et puis ceux des gens qui font le contraire…

           

          4 / Et face à ces hasards, le destin se dessine comme un facteur impondérable extrêmement large.

           

          5 / De là, ma Responsabilité n’est pas univoque. Comme elle est obligatoirement engagée mais fortement limitée par le milieu et par autrui. Il y a tellement de facteurs et de paramètres, indépendants de ma ‘’ petite-vie-moyens-volonté’’ qui de ce fait limitent, inhibent ou exagèrent de Ma Responsabilité.

           

          Mais je ne peux pas dire que je suis totalement Libre de mes Actes ni des  Responsabilités qui me sont affectées. Mes actes se heurtent à ceux des autres, s’ils ne vont pas avec, ils sont soit  insignifiants, inopérants ou inopportuns.

           

          Merci beaucoup de vos questions. 


        • Shawford Shawford 20 novembre 23:48

          @L’enfoiré

          Bonsoir, je me permets d’apporter un élément que j’ai lu ce we dans Sud Ouest, un interview d’un neuropsychiatre, Boris Cyrulnik : http://www.sudouest.fr/2017/11/17/boris-cyrulnik-desormais-je-comprends-mieux-ceux-qui-ont-rencontre-dieu-3956605-4834.php

          Je sais pas si tu pourras le lire car j’y accède pour ma part en tant qu’abonné, mais je reproduis ici deux passages, pour le moins étonnants, et ce venant d’un scientifique athée, à tout le moins dont le parcours semble tout ce qu’il y a de plus académique, mainstream et non marqué par une quelconque religiosité ou mysticisme (https://fr.wikipedia.org/wiki/Boris_Cyrulnik) :

          En quoi la croyance en Dieu influe-t-elle sur le psychisme  ?

          Elle ne modifie pas juste le psychisme, elle agit sur le fonctionnement même du cerveau. Des expériences en laboratoire avec un appareil de résonance magnétique nucléaire le montrent.
          Schématiquement, on constate que le socle neurologique des émotions intenses (« l’amande rhinencéphalique ») qui consomme beaucoup d’énergie à l’évocation d’un événement grave de la vie, s’éteint lorsqu’un patient croyant se met à prier : c’est alors le circuit limbique des émotions et de la mémoire qui se met à travailler, soustrayant la personne aux émotions incontrôlables.

          ...

          Puisque Dieu peut être thérapeute, est-ce par calcul que les hommes croient en lui  ?

          Non, ce n’est pas un calcul. C’est plutôt le pari de Blaise Pascal. Car Dieu fait partie de la condition humaine. On parle, on aime, on est vivant, on s’attache à sa famille, on doit vivre avec autrui, la croyance est vitale au même titre que la respiration. Et les croyants vivent comme une évidence la présence de Dieu : seuls les non-croyants demandent des preuves de son existence.


        • Yanleroc Yanleroc 21 novembre 01:14

          @Shawford, I

          Dieu fait partie de la condition humaine. 
          C’ est Pascal qui le dit !

          Quand on sait que celui qui se fait appeler Dieu, n’ était en fait que le chef, d’ une bande de clochards célestes dégénérés, en mal d’ expériences, 

          on peut légitimement se demander si le concept nous en serait venu naturellement, s’ ils avaient passé leur route !
          C’ est en cela que

          Les dernières traces que nous ayons de Dieu viennent des livres et de l’argile,
          les concepts de Conscience, d’ Energie Cosmique et de non-localité, sont bien antérieurs et suffisants pour tutoyer les étoiles ! 

          D’ ailleurs il n’ est pas obligé d’ être croyant pour prier ou méditer.
          mais dans le 1er cas, tu demandes et crée de l’entropie,
          dans le deuxième, tu écoutes et aides à la circulation de l’ Information scalaire, et crée de la néguentropie, dans les deux cas le fonctionnement du cerveau est modifié, et cette modification agit sur l’ organisme.
          Boris Cyrulnik : " Malgré tout, le psychiatre ne se définit pas comme athée  : « Je ne suis fermé à rien, je dis juste que Dieu ne m’a pas invité. Mais s’il m’invitait, je n’y serais pas opposé ! Du reste, il est certain que si j’avais été élevé dans un milieu juif, j’aurais certainement rencontré dieu parce que aimant mes parents et mes parents aimant dieu, j’aurais aimé le dieu de mes parents. » Et de souligner que les relations affectives et les rituels rendent l’invisible présent.

        • maidoc25 maidoc25 21 novembre 01:28

          @Yanleroc



          D’où vient cette certitude que vous avez sortie là :

          ’’’ Quand on sait que celui qui se fait appeler Dieu, n’ était en fait que le chef, d’ une bande de clochards célestes dégénérés, en mal d’ expériences, 
           ’’’
          SALUT


        • Yanleroc Yanleroc 21 novembre 01:39

          @maidoc25, salut, 

          les tablettes sumériennes, les religions du livre, les Vedas et leurs Vimanas, les textes Hopis, toutes les religions ou assimilées, la Gnose, le laissent comprendre : On y parle de ceux qui viennent du ciel dans des chariots de feux", je vous fais grâce de témoignages plus contemporains, mais vous n’ ignorez ss doute rien de tt cela. 

        • Shawford Shawford 21 novembre 02:31

          @Yanleroc

          Salut, et bonsoir aussi à l’auteur qui j’espère ne voit pas d’un mauvais œil ces interventions croisées sans forcément passer par lui.

          Concernant les éléments que je relaie, j’ai juste pensé que c’était assez intéressant par rapport au questionnement sur l’utilité quelconque de la foi que posait l’Enfoire.

          J’en suis pas plus que ça convaincu pour ma part au delà.

          Sachant pour l’Enfoire qu’il est belge avant tout, le pragmatisme chevillé au corps, mais aussi avec le surréalisme comme caractère inné si culturellement assimilé qu’il ne s’en rend sans doute même pas/plus compte. smiley

          Pour le reste, peut être, pourquoi pas pour tes convictions si ancrées, sachant cependant, pour le compte, que Cyrulnik conclut selon moi très bien l’interview en disant qu’en toute circonstance, l’écueil ne provient que de l’exclusivisme de toute croyance et a fortiori de rituels ou préceptes religieux ou autres à caractère contraignant. Là je le suis en tous points.

          Sur le fond sinon comme on en a déjà parlé souvent désormais, j’ai du mal avec tes nécessaires interventions exogènes d’explication de quoi que ce soit. Car admettons que tes voyageurs célestes nous aient façonnés, ça ne fait que reléguer l’explication et transcendance finale de l’Univers à un autre niveau. Car faut bien qu’eux mêmes alors sortent ou pas de la cuisse de Jupiter. smiley ^^

          Pour moi, rationnellement, je considère qu’il y a juste se focaliser à ce qui peut être inscrit dans les lois fondamentales de l’Univers.

          La vie n’est elle pas intention, projection, consubstantielle à elle même et partant récursive ?

          À partir de là, tout ce qui a été ou peut se créer peut l’être ou se doit de l’être dans les limites du rien et de l’infini, du pensable et du concretisable, et donc de la conscience qui en définit en premier et dernier ressort les proportions utiles.

          Partant l’attraction universelle au sens propre, physique, n’est que la juste transcription/corrélation du même principe pris dans son sens figuré, l’amour, le principe le plus impermanent et irréfragable qui soit, producteur de matière tout comme du sens et de la symbolique irrémédiablement attachés à la combinaison de celle-ci.

          Tous les types d’évolution sont après tout possibles et plausibles, avec la formation quasi infinie d’archétypes, d’egregores, et même d’Univers parallèles contingents qui se pourraient être viables, tant qu’ils restent reliés par la conscience universelle et qu’ils aient pu devenir tangibles et perceptibles sur le plan physique.

          Et en tout cas, quoi qu’il arrive, quand bien même mes conjectures metaphysiques ne valent que ce qu’elles valent, il ne peut y avoir à tout le moins une seule vérité exclusive, mais bel et bien un nombre X de vérités (au regard de chaque conscience indivisible) tout aussi viables et contingentes les unes que les autres.


        • Yanleroc Yanleroc 21 novembre 10:10

          @ ShawFord, I,

           faut bien qu’eux mêmes alors sortent ou pas de la cuisse de Jupiter.  

          Evidemment, cela ne fait que repousser la question, mais est-ce qu’ ils se la posent dans les mêmes « termes » que nous, ont-ils besoin de se la poser ? ( j’ insiste).

          Le Vatican croit pouvoir s’ en foutre car qu’ ils existent ou pas, n’ enlève rien à l’ existence supposée de Dieu, mais il faudra alors ranger le Livre au rayon Histoire et non plus Religions, parce que je considère que nous avons élaboré tout notre système de croyances à partir du moment ou nous avons interféré avec ces visiteurs, et que la croyance en Dieu, n’ est que l’ adoration de dieux païens, ramené à ce niveau.
          Ce qui n’ enlève rien au fait que nous baignons dans une grande soupe cosmique, dont les bulles représentent les potentialités dont parle Choprah, et toi-même dans la 2ème partie de ton com..si je t’ ai bien compris.

          Tu m’ a fait plaisir en parlant de l’ Amour comme ressort principal. ce n’ est pas un scoop mais au sens quantique l’ Amour prend une autre éclairage, il devient l’ Intention, celle qui produit de la matière à partir de la Conscience. Il y a de quoi développer ..et faire sourire.

        • Shawford Shawford 21 novembre 11:06

          @Yanleroc

          Une grande soupe cosmique indifférenciée/able, ce serait pour moi se figer dans une source unique, exclusive de toute autre et se refuser à envisager les choses dans toute leur rationalité et manifestations tangibles aussi bien qu’intuitives concurrentes.

          Je ne réfléchis pas comme ça. je considère plutôt cette réflexion comme légitime au même titre que toutes les autres façons d’envisager le réel et le pensable, et pour ce qu’elle peut ainsi s’intégrer dans une relation matière/pensée transversale.

          Pour in fine se confronter à la seule unité de mesure qui vaille : la conscience, seul outil qui nous est disponible pour envisager un trait d’union inaltérable, tant vis à vis de nous même que de tout ce qui nous entoure.

          Tout du moins et là on se rejoint forcément, dans la limite de ce qu’il nous est moins possible d’envisager à notre niveau, donc tout cela ne peut rester que conjectures.

          Je considère donc cette -et apparemment donc ta vision de voir les choses comme tout à fait utile et nécessaire, tout en devant conjuguer cela avec tous les autres éléments de la cause disponibles, qu’ils soient du côté tangible/physique/matérialiste ou a contrario venant du côté de toutes les formes possibles de pensée élaborée, occidentale et/ou orientale, et j’essaye de voir ce qui pourrait être une combinaison crédible, tant sur le plan physique, rationnel, métaphysique que philosophique.

          Partant on retrouve bel et bien une analogie/translation/figuration complète entre le concept d’amour intangible et le phénomène d’attraction/gravité universelle qui matérialise cette intention tout autant qu’elle en découle.

          Au delà par rapport à ton dernier paragraphe sur le quantique, ce qui pour moi apparaît comme la plus rationnelle façon d’envisager les choses, c’est a priori de considérer que :
          - chaque particule élémentaire est effectivement dans un état entropique indéterministe par essence car on ne peut déchiffrer à un instant T la réalité complète de toute chose, et ce du seul fait que cela ne s’inscrit pas seulement dans la matière,
          - que le cours de l’évolution naturelle se doit tout autant d’être considéré dans toute son acception de par la tendance néguentropique de la vie qui est intention, projection, expérimentation en tous genres,
          - qu’il y a un état de ces particules qui lui est amené à être intangible car relié de façon complète, équilibrée et harmonieuse à toute chose possible, hors espace-temps, et ce par le biais de la conscience universelle ET individualisée.

            


        • Yanleroc Yanleroc 21 novembre 12:03

          @Shawford, je te lirai+ tard. Ce qui m’ intéresse dans l’ immédiat c’ est ceci : 


          "on peut légitimement se demander si le concept (de Dieu) nous serait venu naturellement, s’ ils avaient passé leur route. 

          Parce que ça semble être une évidence pour certains !

        • Shawford Shawford 21 novembre 12:24

          @Yanleroc

          Ben pour moi oui, suffit de voir le nombre infini et varié de formes que peut peut recouvrir un tel concept, qu’il soit individualisé en une ou x figures démiurgiques ou pas.

          Au surplus je considère qu’il est plus intéressant de s’intéresser à l’évidente transcendance impliquée par la conscience, et de laisser au delà toutes les acceptions possibles se développer concurremment, complémentairement, librement

          Car in fine imposer une vision ou une autre c’est de toute façon violer une et par conséquent la conscience collective comme de chacun.
          Or rien ne a semble pouvoir dépasser en toutes circonstances l’inviolabilité de celle-ci au regard de la vie et du temps, cela est bien la seule constante possible et envisageable rationnellement.


        • Yanleroc Yanleroc 21 novembre 16:57

          @Shawford, je ne suis pas sur que tu ais répondu à la question smiley


        • Syracuse Syracuse 21 novembre 16:57

          @Yanleroc

          Ce sont juste des métaphores, nos ancêtres n’étaient pas des abrutis qui carburaient à la mauvaise S-F et avaient à ce niveau là sans doute moins d’imagination que mes piètres contemporains. S’ils avaient vécu un événement extraordinaire alors ils auraient laissé un témoignage précis, or il n’y en a pas, pas plus chez les égyptiens que chez les sumériens, au grand désespoir des soucoupistes amateur de la série « ’ancient alien ».


        • Shawford Shawford 21 novembre 17:26

          @Yanleroc

          Je ne serai en aucun cas aussi péremptoire et surtout dédaigneux que Syracuse, mais raisonnablement et rationnellement, j’aurai en fait tendance à penser la même chose si tu voulais une réponse pragmatique.

          Sauf qu’en fait je considère (mais je comprends fort bien que ma vision des choses te soit étrangère voire inepte à tes yeux) que chaque conscience individuelle synthétisée avec son soi éternel (l’ensemble des trajectoires physiques des particules qui ont constitué notre corps physique + l’ensemble des expériences vécues dans l’espace et dans le temps) forme en fait en bout de course son propre Univers.

          Car en poussant le raisonnement sur le quantique on peut considérer qu’il y a une seule réalité tangible à l’instant T, celle où l’on cohabite de façon intelligible, ici et maintenant, mais qu’elle recouvre un nombre X de combinaisons possibles dans l’espace et dans le temps.

          Il se peut dès lors que dans ton Univers et dans un certain nombre d’autres qui sont sur la même longueur d’onde que toi, l’évidence que tu décrits sera celle qui devant l’éternel déterminera la nature et l’évolution matérielle de ton univers au sens propre comme au sens figuré.

          Why not !?

           


        • Yanleroc Yanleroc 21 novembre 18:40

          @Syracuse S’ils avaient vécu un événement extraordinaire alors ils auraient laissé un témoignage .

          Tu as vraiment osé dire cela ?..
          No comment.



        • Shawford Shawford 21 novembre 19:38

          @Yanleroc

          De mon point de vue, et je suis sur la ligne de Guillemant pour cela, ce ne sont pas forcément des déplacements dans l’espace, mais peut être bien dans le temps.

          Mais surtout tant que cela ne pas fait pas sens en terme de transcendance, j’en tire aucune conclusion, je te redis juste ce que j’ai dis plus haut, sans qu’il n’y ait défaussement ou ironie.


        • Yanleroc Yanleroc 22 novembre 00:15

          @Shawford ce ne sont pas forcément des déplacements dans l’espace, mais peut être bien dans le temps.

          Espace, Temps, c’ est pas un peu pareil ?
          Donc tu penses qu’ il y a des « déplacements ».. c’ est magnifique !
          Je sais à props de Guillemant, je t’ y ai vu smiley


        • Shawford Shawford 22 novembre 00:36

          @Yanleroc

          À tout le moins ce qui compte c’est ce qui est perceptible par le biais de conscience et non un réel extérieur à celle-ci : tu te dois connaître ton Guillemant ou toute philosophie orientale qui se respecte. smiley

          Je cherche cependant au delà une finalité avec le cheminement de l’évolution mécanique et rationnelle de la nature et de la matière.

          Pas de primauté de l’un sur l’autre, une nécessaire combinaison/synthèse.

          Là dedans les petits gris ca m’apparaît comme un cheveu sur la soupe sauf à considèrer que je sois bel et bien dans mon Paradis intemporel où tout se croise au gré de mes envies et de mes fantaisies.

          Si tu me garanties qu’en tendant le pouce, une chtite soucoupe va me prendre en stop, je signe ! smiley ^^


        • Yanleroc Yanleroc 22 novembre 00:59

          @Shawford, 

          des fois, ce sont eux qui font du stop. Et puis fais gaffe, il y en a qui conduisent comme des pieds !
          Sinon là, non j’ ai pas de soucoupe dispo, désolé, tu peux créer une alerte si tu veux ?

          Là dedans les petits gris ca m’apparaît comme un cheveu sur la soupe sauf à considérer que je sois bel et bien dans mon Paradis intemporel où tout se croise au gré de mes envies et de mes fantaisies. 
          ça je laisse tomber, je crois que j’ ai compris.

          Je cherche cependant au delà une finalité avec le cheminement de l’évolution mécanique et rationnelle de la nature et de la matière. 
          Tu cherches quoi exactement ? HEIN  smiley

          « cheveux sur la soupe » ne doit pas être la bonne expression. Est ce que tu veux dire « détails » ?..

        • Shawford Shawford 22 novembre 01:20

          @Yanleroc

          J’ai bien relu ton intitulé, et en reprenant ta façon de décrire les choses, je n’ai pas plus la conscience de Dieu que celles des E.T., sauf à considèrer pour ces derniers que ce sont des visiteurs du futur, issus du meme berceau originel que nous, donc la terre.

          Les E.T. façon Starwars, cela participe sinon pour moi forcément d’une conception matérialiste et chaotique des choses, avec le hasard qui a créé la Vie un peu partout au gre des probabilités, sans intention ni projection.

          Pour moi c’est totalement contre intuitif car ca réduit de facto la conscience à un artefact, à une construction physico-chimique lambda.

          Je fais le pari de la singularité, et dans celle-ci l’histoire y est asimovienne.

          Mais bon je serais pas contre visiter le multivers où il irait tout autrement. En particulier si la force est avec toi. smiley


        • Shawford Shawford 22 novembre 01:24

          @Yanleroc

          J’avais pas cliqué sur ton lien ! smiley

          Œuf corse Paul je le prends en stop, pani problem, et je l’amène chez mon frère dans la Caraïbe pour lui faire tester la meilleure beuh qui soit ! smiley smiley


        • Yanleroc Yanleroc 22 novembre 02:10

          @Shawford, bouh


        • Syracuse Syracuse 22 novembre 13:38

          @Yanleroc


          Dommage que je sois pas dans votre tête pour comprendre ce qu’il y a de si évident dans vos affirmations extraordinaires...

        • Syracuse Syracuse 22 novembre 13:41

          @Syracuse
           que je ne sois pas 


        • Yanleroc Yanleroc 22 novembre 17:36

          @Syracuse. Mes affirmations proviennent de mes informations. elles sont librement accessibles sur le Net + une dose d’ ouverture d’ esprit, deux de bon sens, et disons..la chance d’ avoir vu « quelque chose », ça aide beaucoup.


        • Taverne Taverne 21 novembre 11:41

          C’est déjà trop exiger que de demander à Dieu qu’il existe.

          Le « juste milieu » est une notion philosophique issue de la Grèce antique, il n’est pas synonyme de classe moyenne.

          Cela dit, la vraie justice n’est pas, comme le pensent les socialistes, de verser des aides sociales pour réparer à la marge les conséquences des inégalités et des injustices fondamentales. Ce qui serait vraiment juste, c’est de garantir l’égalité des chances entre les citoyens au sein de la société dès la naissance (pour l’éducation, l’accès à la culture, à l’emploi, au logement) : la question de la redistribution du patrimoine se pose.

          Un système de garantie d’égalité des chances mais sans pour autant enfermer les gens dans un modèle unique (celui de l’entrepreneur qui réussit et s’enrichit) car être juste, c’est aussi respecter la liberté de l’individu.


          • maidoc25 maidoc25 21 novembre 17:01

            @Taverne

            J’aime bien ton expression . :

            ’’ C’est déjà trop exiger que de demander à Dieu qu’il existe ’’ 

            après avoir lu et apprécié tous les échanges ci-dessus.





          • zygzornifle zygzornifle 21 novembre 17:06

            et si la terre était l’enfer d’un autre monde ? ....


            Vu les événement on pourrait croire que les démons de l’enfer l’ont quitté pour habiter sur terre ....

            • maidoc25 maidoc25 21 novembre 21:07

              @zygzornifle

              ’’ et si la terre était l’enfer d’un autre monde ? ....
               ’’’

              Puisque beaucoup y souffrent , c’est un peu ça...
              Certains non et ceux-là sont les matons ! 
              Antichambre pour pire que ça ...Ce serait la galère !

            • Yanleroc Yanleroc 22 novembre 01:03

              @maidoc25, bonsoir. J’ espère que la réponse à la question que vous m’ avez posé, ne vous importune pas !


            • maidoc25 maidoc25 22 novembre 02:25



              Pas du tout @Yanleroc

              Bonsoir

              Je suis ouvert à la discussion, c’est pour cela que je publie sur ce forum entre autres ! J’accepte la critique et les apports complémentaires comme les idées différentes. Je réponds quand j’ai un plus à ajouter, ou une question à approfondir. Et merci de votre aimable attention.

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires