• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Un islam de France ? Chiche ? Voici mes propositions

Un islam de France ? Chiche ? Voici mes propositions

Un islam de France, c'est d'abord un islam qui accepte, sans chercher à la contourner ou à la modifier, la législation française et en particulier la loi de 1905. Celle-ci assure la liberté de conscience, mais dans le respect de l'ordre public (article 1). La République ne reconnait, ne salarie ni ne subventionne aucun culte (article 2). Ce dernier est organisé par des associations au fonctionnement transparent (article 18 et suivants). Ces associations doivent avoir l'organisation du culte pour objet exclusif (article 19). Les réunions cultuelles se déroulent dans des lieux prévus à cet effet, et sont placées sous la surveillance des autorités dans l'intérêt de l'ordre public (article 25). Les réunions politiques sont interdites dans les locaux cultuels (article 26). Les pressions sur les personnes pour les faire participer à un culte ou le leur interdire sont interdites et sanctionnées (article 31).
 
L'application de ces principes à l'islam impliquerait de rappeler que la liberté de conscience (article 1) inclut le droit de changer de religion ou de n'en avoir aucune ; l'apostasie est donc de droit pour les personnes de naissance musulmanes qui le souhaitent, et le CFCM doit la reconnaître ou se voir dissous ; la loi de 1905 interdit également (article 2) le financement public des mosquées, comme de tout autre lieu de culte ; l'obligation d'être organisé en associations cultuelles transparentes (articles 18 et suivants) interdit les fonctionnements informels autour d'imams dont on ignore qui ils sont exactement. L'obligation, pour les associations cultuelles, d'avoir le culte pour objet exclusif, interdit à ces associations tout ce qui est politico-religieux ou intermédiaire entre le cultuel et le culturel ou intermédiaire entre le religieux et la promotion des intérêts d'un pays étranger même ami ; l'interdiction des réunions politiques, si elle était réellement appliquée, interdirait tout ce qui oeuvre à faire respecter la charia, même sur un point jugé mineur par certains (halal, voile) ; l'obligation que le culte se déroule dans les lieux prévus à cet effet interdit de transformer en espace cultuel des locaux d'entreprise, voire l'ensemble de l'espace public ; l'obligation d'accepter la surveillance des autorités implique que les réunions se tiennent en Français (ou dans une langue largement connue) ; un tel usage du Français est refusé, même pour le prône (sermon) par la Grande Mosquée de Paris, association qui se veut pourtant une des plus libérales. L'interdiction de faire pression sur les personnes (pour le port du voile, pour la promotion du halal, pour le respect du ramadan) peut être sanctionnée sur la base de l'article 31, et le serait si les pouvoirs publics faisaient leur travail.
 
On le voit, l'exacte application de la loi de 1905 règlerait tous les problèmes de voile, halal, pressions sur les personnes, mosquées-relais de pays étrangers, prières en entreprises, surveillance du personnel hospitalier par les maris. Bien entendu, elle est violée au quotidien sur chacun des points que nous venons de citer, et il faut un phénoménal culot aux autorités musulmanes pour se réclamer de la laïcité et de la loi de 1905 quand cela les arrange, alors même qu'ils se dispensent tout ce qui les gêne.
 
La liberté de culte prévue par la loi de 1905 ne peut être mise en oeuvre qu'au travers d'associations qui ne se livrent à aucun degré aux délices ambigus du politico-religieux. Doit être exclue des libertés et avantages prévus par cette loi toute association qui se prévaut d'une "école juridique" quelle qu'elle soit (car faire et dire le droit, c'est politique) ; toute association ayant des liens privilégiés avec un pays étranger ; toute association cherchant à modifier la condition de la femme, car les lois sur la famille sont aussi politiques que les autres ; toute association cherchant à structurer des communautés distinctes (car c'est un acte éminemment politique, et qui plus est destructeur, que de chercher à segmenter la communauté nationale) ; toute association préconisant ou permettant à ses fidèles de pratiquer une police des comportements religieux quotidiens en direction des personnes supposées musulmanes d'après leur nom ou leur physique.
 
Tous les actes décrits au paragraphe précédent sont incompatibles avec le statut d'association cultuelle régie par la loi de 1905. Tous ne sont pas forcéments à interdire pour autant. Il faut distinguer. Certains ne sont pas forcément criticables ; je ne vois aucun mal, par exemple, à maintenir des contacts culturels et amicaux avec un pays d'origine. Mais pas sous l'égide de la loi de 1905. D'autres de ces actes, en revanche, seraient à réprimer avec vigueur, car non seulement ils sont politiques, mais en plus ils sont délictuels, voire criminels ou criminogènes. Tel est le cas de la police des comportements religieux. Tel est encore le cas des invitations d'imams préconisant califat, charia, lapidation et autres joyeusetés. Il n'y a aucune raison de tolérer de telles incitations à la violence, voire au meurtre, sous prétexte qu'elles usent du paravent religieux.
 
D'une façon générale, toute association préconisant l'instauration d'un califat ou la charia doit être interdite. C'est-à-dire que toutes les associations se prévalant de diverses "écoles juridiques" coraniques doivent l'être. En effet, le juridique, c'est le droit, et créer du droit, c'est politique. Une association se référant au droit coranique, même sous une forme qu'elle dit libérale, est politico-religieuse et par là même contraire à la loi de 1905.On pourrait en théorie imaginer qu'une telle association puisse être autorisée, non sur la base de la loi de 1905, mais en tant que parti politique. Cependant, les partis politiques eux-mêmes ne jouissent pas d'une liberté absolue. Ils ne peuvent se proposer de renverser la République. Or, la République serait renversée si la source de droit venait de Dieu et non du peuple.
 
On le voit, l'islam tel qu'il fonctionne de façon concrète en France ne respecte à peu près rien de la loi de 1905, et la plupart de ses associations mériteraient d'être dissoutes, à commencer par l'UOIF, relai des Frères musulmans du sinistre Al Qaradawi , et par le CFCM, qui a refusé d'admettre le droit à l'apostasie.
 
Un islam de France, c'est à dire un islam totalement exempt de politico-religieux, existe-t-il concrètement ? A-t-il au moins le potentiel d'exister ?
 
Bien sur, nous connaissons tous des musulmans qui ne demandent qu'à vivre à la française, apprécient nos libertés et seraient heureux de pouvoir, dans de bonnes conditions matérielles, faire leur prière et rien que leur prière, sans être embarqués dans un système de pouvoir politico-religieux. Ces musulmans sont-ils assez nombreux pour représenter quelque chose de collectif ? Je l'ignore totalement. Je ne dispose d'aucune statistique ni d'aucun sondage.
 
Mais il importe peu qu'ils soient nombreux ou pas. Les religions ne sont pas à classer selon des critères numériques, et les petites ont les mêmes droits que les grandes. De toute façon, ces musulmans désireux de s'abstenir de politico-religieux sont les seuls, s'ils le souhaitent, à pouvoir se compter, se rassembler et s'organiser en associations. A partir du moment où le politico-religieux est absent, l'Etat doit cesser d'intervenir, et la liberté des fidèles doit pouvoir se déployer comme elle l'entend.
 
Notre seul rôle, en tant que laïcs, et le seul rôle des pouvoirs publics, est et reste le même qu'en 1905 : surveiller la frontière du politico-religieux et s'assurer qu'elle ne soit pas franchie.
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.23/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • bleu Marine 9 mars 2011 11:28

    Dans le cadre du débat sur la place et le rôle des religions en FRANCE qui aura lieu au mois d’avril sous l’impulsion de l’UMP votre contribution est très intéressante.
    Espérons qu’il sortira quelque chose de concret de cette initiative contrairement à tout ce qu’a fait l’UMP jusqu’à présent.
    Le BLABLABLA sans lendemain ça suffit !


    • King Al Batar King Al Batar 9 mars 2011 11:46

      Et un article de plus contre l’Islam pondu par Mme Segurane...

      A force on ne les lit meme plus tellement c’est toujours la même chose !


      • patatas.fritas patatas.fritas 9 mars 2011 12:38

        A appliquer aux catholiques, protestants, boudhistes et juifs de France !!! etc...

        Aucune ne suis les règles et les lois de 1905.
        On trouvera à redire pour chacune.
        D’ou un débat de dupe, stigmatisant l’Islam et les immigrés de la dernière heure !!!



        • denis84 9 mars 2011 12:48

          Le principal problème de l’islam est qu’il ne s’agit pas QUE d’une religion,mais également d’une doctrine GLOBALE d’organisation de la société,donc AUSSI d’une ligne politique.
          Le deuxième problème est que si pour la plupart des autres religions un athée reste un etre humain,ce n’est pas le cas de l’islam pour laquelle il est un « infidèle »,c’est à dire une horreur à combattre et si possible détruire.
          Donc ,forcément,si on est athée,cas de tres nombreux européens,on ne peut qu’avoir un problème avec l’islam


          • bakounine 9 mars 2011 13:00

            Haaa denis84 qui a tout l’air d’etre un specialiste de l’islam et des musulmans Francais vient nous donner un cours !! 
            c’est dingue le nombre de haineux qui connaissent si bien le coran sic...........


            • denis84 9 mars 2011 17:26

              Je ne suis pas spécialiste de l’islam,et encore moins haineux
              Mais votre réaction valide mes propos,selon l’adage « y a que la vérité qui fache » !!


            • Noor Noor 9 mars 2011 13:21

              « Un islam de France »
              Combien de fois faudra t il vous dire qu’il n’existe pas d’islam de france ?
              L’islam est une religion qui se veut universelle , vous avez donc tord de cantonner cette religion à un pays en particulier . L’appelation exacte serait plutot : les musulmans de france .
              Ensuite , les musulmans dans leur grande majorité n’ont aucun probleme avec la laicité et donc la loi de 1905 . A un moment , faudra enlever vos oeillères et arretez de voir les gens a travers un mirroir déformant . Sortez un peu et allez discuter avec eux , vous verrez qu’ils ne sont pas si différents de vous les musulmans . 
               


              • agent orange agent orange 9 mars 2011 13:29

                Appliquons la Loi de 1905. Chiche ?

                Suppression de la noël, de la pâques et des autres jours fériés d’origine religieuse.
                Remboursement de la part du diocèse d’Evry de 13 millions de francs d’argent public qui ont contribué à la construction de la cathédrale d’Evry.
                Laissons les saoudiens financer les mosquées et importer leur wahhabisme, l’islam extrémiste.

                Liste non exhaustive...


                • PtitLudo PtitLudo 9 mars 2011 16:06

                  Euh non nos fêtes ne sont pas pas plus les nôtres que les fêtes juives ou musulmanes ! Juste pour prendre le cas de noël, par exemple :
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl

                  Et c’est le cas d’à peu près toutes les fêtes catholiques...


                • agent orange agent orange 9 mars 2011 16:34

                  juluch

                  Vous me confirmez ce que je suspecte depuis quelque temps.
                  La laïcité et la Loi de 1905 sont pour les islamophobes les caches-sexe derrière lesquels ils se réfugient.


                • bakounine 9 mars 2011 14:27

                  Juluch c’est le mec qu’il nous faut !!
                  A lui tout seul il detruit tous les efforts de Peggy pour paraitre démocratique, fréquentable.

                  juluch digne representant de la pensée FN !!!


                  • Rounga Roungalashinga 9 mars 2011 15:20

                    Vous dites que le CFCM a refusé d’admettre le droit à l’apostasie, mais quelles sont les mesures qu’a prises le CFCM pour faire appliquer ceux qui prennent quand même ce droit. Poursuit-il les apostats, confisque-t-il leurs biens, les condamne-t-il à des châtiments corporels, ou à la mort ?


                    • le journal de personne le journal de personne 9 mars 2011 15:24

                      Ouest terne
                      Des hauts des bas sur l’islam

                      Nous nous sommes retrouvés
                      Le jour J, à l’heure H
                      Sur les lieux du rendez-vous
                      Il n’y avait plus que nous
                      Nous étions à quelques mètres
                      L’un de l’autre
                      Prêts à en découdre
                      A la loyale
                      La vie est pour celui
                      Qui tirera le premier
                      Nous nous haïssions…
                      Parce que j’étais chrétienne
                      Parce qu’il était musulman

                      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/ouest-terne/


                      • njama njama 9 mars 2011 15:36

                        @ personne
                        Vous pourriez changer un peu du copier-coller ... c’est la quatrième fois que vous le postez !


                      • Albar Albar 9 mars 2011 18:35


                        Les coeurs en pierres et les âmes dégénèrent
                        De l’islam même pacifique, en rien ne tolèrent
                        La rage d’une segurane que les cris désespèrent
                        La haine plus que l’amour est tout ce qu’ils preferent

                      • njama njama 9 mars 2011 15:31

                        @ catherine segurane
                        Vous avez oublié de préciser dans l’article 25 que " Les réunions pour la célébration d’une culte tenues dans les locaux appartenant à une association cultuelle ou mis à sa disposition sont publiques.« 
                        Les lieux de culte ne sont donc pas purement privés, leur accès restent libres.

                        donc l’obligation que vous invoquez un peu plus loin est implicite.
                         »l’obligation d’accepter la surveillance des autorités implique que les réunions se tiennent en Français (ou dans une langue largement connue)« 
                        Ce sont les maires (en vertu de leurs pouvoirs de police) qui sont chargés de faire respecter les prescriptions et la réglementation concernant les établissements recevant du public, dont les lieux de culte.

                        Qu’est-ce que vous prévoyez pour le latin ?

                         » ...mais restent placées sous la surveillance des autorités dans l’intérêt de l’ordre public.« 
                        c’est une garantie de sécurité pour les cultes eux-mêmes !
                         »Seront punis des mêmes peines ceux qui auront empêché, retardé ou interrompu les exercices d’un culte par des troubles ou désordres causés dans le local servant à ces exercices." ( article 32)


                        • Catherine Segurane Catherine Segurane 9 mars 2011 15:44

                          @ njama

                          Deux choses :

                          1 vos remarques sur le caractère public des cultes complètent ce que j’ai écrit sans le contredire

                          2 le latin : il n’y a pas et il n’y a jamais eu de sermon en latin, seulement des formules rituelles ; la partie du culte qui appelle réflexion et compréhension est et a toujours été en Français.

                          Que des formules rituelles (arabe, latin ou autre) soient dans une langue non comprise, ce n’est pas grave. Le débat porte sur le sermon (ou prone ou homélie, ou toute façon dont on l’appellera).


                          • njama njama 9 mars 2011 16:08

                            « Le débat porte sur le sermon (ou prône ou homélie, ou toute façon dont on l’appellera). »
                            Je n’avais pas compris votre article dans ce sens.
                            Et comment comptez-vous concilier loi de 1905 et liberté d’opinion, de croyances, d’expression ...
                            il y a parfois, encore aujourd’hui, des homélies dans les églises de France qui ont des accents très politiques ... (je n’ai pas dit subversifs).


                          • sisyphe sisyphe 9 mars 2011 16:02

                            La loi de 1905 ; rien que la loi, et toute la loi. 


                            Sans dérogation pour AUCUNE RELIGION (notamment pour les écoles privées cathos et les lieux de culte). 

                            E basta. 

                            • globulos nilasse 9 mars 2011 16:11

                              beaucoup seraient,semble-t-il malheureux si on expulsait les musulmans. de quoi parleraient ils ? leur univers ne semble tourner qu’autour de ce sujet. peut être passeraient ils aux chinois et au confucianisme. faut il leur rappeler que ce n’est pas les musulmans qui sont responsables de la crise économique,qu’ils ne sont pas responsables du detricotement de notre système social,pas plus qu’ils ne rédigent nos fiches de paies tous les mois ou responsables du chomage. faux probleme pour un article d’un monomaniaque qui fait une fixation maladive sur un un faux sujet.


                              • docdory docdory 9 mars 2011 17:01

                                @ Catherine Ségurane

                                Très intéressantes propositions.
                                L’islam ne peut exister paisiblement et harmonieusement en France que si les musulmans deviennent dans leur immense majorité des musulmans modérés.
                                Pour savoir ce que serait un musulman modéré, une charte d’une grande clarté définissant ce que serait un musulman modéré a été établie.
                                Un résumé en français ici :

                                http://www.postedeveille.ca/2010/06/questce-quun-musulman-modéré-.html

                                La version officielle en anglais ici :

                                http://www.islam-watch.org/ExMuslims/Charter-of-Muslim-

                                Il semble malheureusement que , jusque à présent , aucun musulman n’ait signé cette charte .

                                Dans ces conditions, l’émergence d’un islam de France ( ou d’Europe ) compatible avec les règles démocratiques et républicaines n’adviendra pas dans un avenir prévisible ...



                                • sisyphe sisyphe 9 mars 2011 17:29

                                  L’islam ne peut exister paisiblement et harmonieusement en France que si les musulmans deviennent dans leur immense majorité des musulmans modérés.


                                  Ah ! 

                                  Et est-ce qu’on demande aux israélites, aux catholiques, aux protestants, aux orthodoxes, aux zoroastriens d’être des « modérés » ? 

                                  L’occupation illégale de Saint Nicolas du Chardonnet, depuis 1977, est-elle le fait de catholiques « modérés » ?? 

                                  Le Betar est-il une organisation de juifs « modérés » ? 

                                  On leur a demandé de « signer » quoi que ce soit ? 

                                  Mais, sans doute, docdory, en bon laïc, êtes-vous prêt à entreprendre vous -même la collecte de ces signatures ? 

                                  Allez ; au boulot ; que tous les croyants Français, de quelque religion que ce soit, soient des « modérés » ou qu’ils ne soient pas ! 
                                   smiley 

                                • bleu Marine 9 mars 2011 17:10

                                  Bon, voila que Copé sermonne la député C. Brunel et ne tient pas ses troupes concernant la déchéance de la nationalité FR en cas de mise en danger d’un représentant de la loi...ça commence mal !
                                  Décidément l’UMP n’est pas à la place qu’il faut au moment ou il le faut.


                                  • njama njama 9 mars 2011 17:12

                                    @ nilasse
                                    Je vous trouve bien injuste à l’encontre de Catherine Segurane, par contre je veux bien vous rejoindre en partie sur le fait que l’islam, les musulmans ne sont qu’un prétexte à une remise en cause de la loi de 1905. Je ne pense pas que ce sont eux qui tendent à faire bouger les lignes politiques.
                                    Parfois l’arbre cache la forêt !

                                    "Notre seul rôle, en tant que laïcs, et le seul rôle des pouvoirs publics, est et reste le même qu’en 1905 : surveiller la frontière du politico-religieux et s’assurer qu’elle ne soit pas franchie. "

                                    L’Europe a changé la donne, et nous mesurons chaque jour de plus en plus son influence :
                                    La place des religions dans le Traité de Lisbonne
                                    « 1. L’Union européenne respecte et ne préjuge pas le statut dont bénéficient, en vertu du droit national, les églises et les associations ou communautés religieuses dans les États membres.
                                    2. L’Union européenne respecte également le statut des organisations philosophiques et non confessionnelles.
                                    3. Reconnaissant leur identité et leur contribution spécifique, l’Union maintient un dialogue ouvert, transparent et régulier avec ces églises et organisations. »

                                    Cet Article 51 contredit le principe de séparation entre institutions publiques et institutions religieuses.
                                    Il oblige l’Union à un dialogue régulier avec les églises et organisations confessionnelles légitimant ainsi un droit d’ingérence des institutions religieuses dans l’exercice des pouvoirs publics européens.
                                    Il garantit la pérennité de privilèges acquis au niveau national par les institutions religieuses, empêchant de vérifier leur compatibilité avec les droits et les libertés fondamentaux des citoyens européens ainsi qu’avec les politiques et le droit de l’Union.

                                    Conclusion du Centre d’Action Laïque (belge, décembre 2003)
                                    L’article 51 constitue à l’évidence une régression par rapport au régime constitutionnel classique des cultes, en ce que :
                                    - il institutionnalise un droit d’ingérence des cultes dans l’exercice des pouvoirs publics - ce droit d’ingérence fut-il limité à un dialogue privilégié - ;
                                    - il déséquilibre les relations entre les Églises et l’Union en interdisant à cette dernière de considérer les rapports entre les Églises et les États ;
                                    - il donne à l’Union un pouvoir d’appréciation discrétionnaire dans le choix des institutions religieuses autorisées à y participer.

                                    Pour exemple de mise en place de cette politique

                                    la COMECE défend l’idée d’une saine collaboration entre les Églises et les États, garantie par l’inscription dans les textes européens du principe de subsidiarité et de la reconnaissance de la contribution des Églises au projet européen. Sa voix est entendue : l’article 17 du traité de Lisbonne, reprenant la déclaration n°11 annexe du traité d’Amsterdam, reconnaît au travers de la consultation des Églises et des religions le rôle positif et essentiel de ces dernières pour la société.


                                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 9 mars 2011 17:33

                                      @ Njama,


                                      Je partage entièrement l’analyse que vous faites dans votre dernier message.

                                    • njama njama 9 mars 2011 18:00

                                      J’espère Catherine Segurane que cela vous aidera à relativiser sur l’islam, les musulmans ... pas si nombreux que cela en France, 3 à 4 % de pratiquants.

                                      Je ne sais pas si vous connaissez le Blog de Jean Bauberot, notre héros national très grand spécialiste en matière de laïcité, titulaire d’une chaire d’« Histoire et sociologie de la laïcité » à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes...
                                      Son billet du jour (09/03) est humoristique, et celui du 9/03 traite de votre sujet, islam de France ou islam en France ?
                                      Bonne lecture ...


                                    • PtitLudo PtitLudo 9 mars 2011 18:32

                                      Oui, et le judaïsme de France ? Ooops ah non là il faut pas, on va se faire traiter d’antisémite.


                                    • OMAR 9 mars 2011 18:07

                                      Omar 33

                                      La Saugrenue : "On le voit, l’islam tel qu’il fonctionne de façon concrète en France ne respecte à peu près rien de la loi de 1905,...

                                      Hé oui, avec cette prolifération de minarets et ces tribunaux islamiques qui envahissent la place publique....

                                      D’ailleurs, une plainte a été déposée contre l’imam de Notre Dame de Paris, pour utilisation abusive de hauts-parleurs, pour l’appel à la prière.... 


                                      • Serpico Serpico 9 mars 2011 18:41

                                        Chiche ? appliquons d’abord la laïcité partout : chiche ! supprimons l’exception Alsace-Moselle...

                                        « un tel usage du Français est refusé, même pour le prône (sermon) par la Grande Mosquée de Paris, association qui se veut pourtant une des plus libérales »

                                        Comme ça sent bon l’hypocrisie française ! où étiez-vous et pourquoi ne disiez-vous mot pour les synagogues, le culte anglican, le grec, le russe, etc. avec leurs langues (dont l’anglais, l’hébreu et le latin) encore pratiquées aujourd’hui ?

                                        La laïcité dont vous parlez n’existe que dans vos fantasmes racistes : la laïcité protège justement les usages dans les lieux du culte.

                                        Je ne vous expliquerai même pas pourquoi l’arabe est lié au Coran. Je veux que vous mouriez idiote.


                                        • fromtunis 9 mars 2011 19:56

                                          en lisant l’article et les commentaires, je trouve qu’il y a une grande ignorance en ce qui concerne l’islam dans ses sources c’est à dire le koran et le hadtih ainsi que dans l’évolution des sciences et de courants de pensées qui en sont issues, je pense que les médias français en sont particulièrement responsables, ce qui crée pas mal de frustration de l’autre côté du méditerranée, une frustration qui se transforme malheureusement en déception envers la France des Lumières et discrédite son potentiel de grande nation initiatrice et fédératrice en quelques de valeurs universelles, franchement si on France on s’acharne tant et on tient à ce point de dénigrer l’islam voir de l’éradiquer alors j’espère que leurs voeux soient exhaussé si c’est pour nous épargner ce tapage systématique contre l’islam c’est à ce moment peut être qu’on se rendra compte de l’énorme gâchis qu’on a fait injustement dans ce qui aurait pu une vrai grande nation dans un monde où il fallait avoir plusieurs cartes à jouer... 


                                          • fromtunis 9 mars 2011 20:00

                                            en lisant l’article et les commentaires, je trouve qu’il y a une grande ignorance en ce qui concerne l’islam dans ses sources c’est à dire le koran et le hadtih ainsi que dans l’évolution des sciences et de courants de pensées qui en sont issues, je pense que les médias français en sont particulièrement responsables, ce qui crée pas mal de frustration de l’autre côté du méditerranée, une frustration qui se transforme malheureusement en déception envers la France des Lumières et discrédite son potentiel de grande nation initiatrice et fédératrice en quelques sorte de valeurs universelles, franchement si on France on s’acharne tant et on tient à ce point de dénigrer l’islam voir de l’éradiquer alors j’espère que leurs voeux soient exhaussés si c’est pour nous épargner ce tapage systématique contre l’islam c’est à ce moment peut être qu’on se rendra compte de l’énorme gâchis qu’on a fait injustement dans ce qui aurait pu être une vrai grande nation dans un monde où il fallait avoir plusieurs cartes à jouer..


                                            • Pie 3,14 9 mars 2011 20:18

                                              La Tunisie, L’Egypte, La Libye sans compter la Jordanie, le Maroc, le Yémen et d’autres pays où l’Islam domine sont en train de nous donner des leçons de démocratie et la brave Ségurane continue à jouer son air favori sur l’air de « l’Islam c’est vilain car anti-démocratique ».

                                              Il est difficile d’être plus en décalage avec la réalité, mais peu lui importe. Sa réaction est proche de celle de Sarkozy qui ne trouve rien de mieux que d’invoquer la menace d’une invasion au lieu de se réjouir et d’encourager ces pays.

                                              C’est la France rance qui s’exprime, les « petits-bras », les « j’ai peur de tout ».

                                              Vivement les élections.


                                              • Annie 9 mars 2011 20:28

                                                Je suis allée à Londres lundi, et si je ne fais pas normalement attention à ce genre de détails, ce jour-là j’ai remarqué (merci AV et à tous les articles anti-musulmans ) tout ce qui fait qu’il est libérateur de vivre dans un pays où ces débats n’ont pas lieu. Non pas que l’immigration ne fasse pas les premières pages du Sun ou du Mail, et non pas qu’il n’y ait pas un fort sentiment anti-immigration dans le pays. Mais il ne remet pas en question la tenue vestimentaire de ces nouveaux et moins nouveaux citoyens britanniques, qui portent saris ou turbans, foulards et djellabas, et leur droit à conserver et préserver les coutumes de leur pays d’origine. S’il y a des frictions qui sont toujours soulignées dans les articles sur ce site, elles se règlent à l’amiable. Personne n’en fait une question de principe, et cela avec raison, parce que ces principes ne serviraient qu’à monter les uns contre les autres. Entre un pays qui a choisi l’assimilation sans même parvenir à réussir l’intégration de sa population immigrée et un autre qui a choisi le multiculturalisme qui ne peut évoluer que vers l’intégration, je sais lequel je choisirai. 


                                                • Pie 3,14 9 mars 2011 20:41

                                                  Vous avez parfaitement raison. J’ai toujours apprécié cet aspect de la culture anglaise. Je me souviens avoir ramé pour expliquer à une amie anglaise le sens de notre loi anti-voile à l’école (à l’époque) . Elle était effarée et je ne l’ai pas convaincue parce qu’elle avait raison. Les anglais sont pragmatiques et nos délires à propos du communautarisme sont ridicules.


                                                •  C BARRATIER C BARRATIER 9 mars 2011 20:46

                                                  Catherine SEGURANE parle comme Riposte laïque et Marine LE PEN : il faut encadrer la religion musulmane parce que la France serait catholique (elle ne l’est plus majoritairement les Français sont athées d’après les dernières enquêtes). Ne pas contourner ou modifier la législation ? L’église catholique et ses soutiens ne dont que cela. Le contribuable a l’obligation de payer pour des écoles confessionnelles catholiques où l’apport de l’évangile catholique est obligatoire ! Directives papales et épiscopales strictes pour tous les enfants :

                                                  http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=142

                                                  Le contribuable finance donc un apprentissage nécessaire au culte, l’apprentissage de prières d’une religion.
                                                  Le contribuable a financé la mosquée d’Evry, il finance de multiples opérations cultuelles en, public, sur la voie publique, fêtes religieuses et messes publiques. Des messes sont dites en latin à nouveau....

                                                  Catherine SEGURANE demande donc le respect de la loi de 1905 pour une seule religion, l’ISLAM, comme Riposte laïque ou Marine ou Nicolas d’ailleurs. Je suis d’accord avec Sisyphe et Juluch !

                                                  Alors oui, chiche pour le retour à la loi de 1905, pour le retour à la Républque laïque qui cesse de privilégier une religion, comme SARKOZY à LATRAN et tous les jours.
                                                  C’est en imposant son respect absolu à ceux qui la respectent le moins dans 10 à 20 000 communes, les catholiques, que nous aurons le droit aux yeux du monde d’imposer ce respect absolu aux musulmans.

                                                  Il n’y a pas à dire chiche finalement, mais à appliquer la constitution.

                                                  La laïcité n’est pas une opinion, mais la liberté d’en avoir une et d’en changer. Un laïque se battra pour défendre une religion qui serait brimée par rapport à d’autres, même s’il n’a lui, aucune religion ou une religion différente.
                                                  Catherine SEGURANE tient ici un discours partisan qui n’est donc pas laïque. Dommage, son texte démarrait bien, il lui reste à en faire un autre pour, dans le détail, le respect absolu de la loi de 1905.



                                                  • njama njama 9 mars 2011 23:28

                                                    « Directives papales et épiscopales strictes pour tous les enfants »

                                                    Vous pouvez donner vos références Monsieur Barratier ?

                                                    « Le contribuable finance donc un apprentissage nécessaire au culte, l’apprentissage de prières d’une religion. »
                                                    Les élèves dans les écoles que vous dites privées mais qui sont sous contrat d’association avec L’État, suivent exactement les mêmes programmes que ceux des écoles publiques, sur exactement le même nombre d’heures d’enseignement, et les enseignants sont contrôlées et notés par les inspecteurs d’académie.
                                                    Les enseignants sont d’ailleurs recrutés sur les mêmes niveaux universitaires.
                                                    Ce que vous appelez « apprentissage du cultes et autres bondieuseries », n’est en fait qu’une proposition à la foi, qui occupe pour tout vous dire, très précisément 25 minutes par semaine sur l’emploi du temps (je le sais, mon épouse est directrice d’école). Ce n’est pas ce que l’on appelle du bourrage de crâne ou du gavage d’eau bénite, et globalement cela se résume à l’apprentissage de codes moraux, du type école de Jules Ferry, hormis pour tout vous révéler 2 célébrations (non obligatoires) sur l’année à Noël, et Pâques. L’école ne prend pas en charge un enseignement religieux, pour lequel d’ailleurs la très grande majorité des enseignants s’estiment totalement incompétents.
                                                    N’hésitez pas à me poser davantage de questions si vous voulez ...

                                                    Ne transposez pas s’il vous plaît, les abus qu’il y a dans votre commune sur le versement de forfaits communaux, à toute le France, forfaits qui devraient diminuer en volume d’ailleurs puisque l’État se désengage à partir de l’année prochaine de la scolarisation des enfants âgés de moins de 3 ans ... d’où fermetures de classes, suppressions de postes. Comme pour la comptabilisation des effectifs l’académie retient l’année civile, et non l’année scolaire, en pratique, un enfant de 3 ans ne sera pas scolarisé avant la rentrée de septembre, et s’il est né le 2 janvier 2009, il intégrera l’école à la rentrée de sept. 2012/2013 soit à 3 ans et 9 mois !

                                                    .


                                                  • ZEN ZEN 10 mars 2011 09:49

                                                    Bien vu, Mr BARRATIER


                                                  • bleu Marine 9 mars 2011 21:14

                                                    Il faut C.BARRATIER comprendre la nation.

                                                    J’ai comme l’impression que vous ne comprenez rien ou pas grand chose.
                                                    Comment dire...vous ne sentez pas, ne devinez pas, ne vivez pas : LA NATION
                                                    est ce grave ou triste ?


                                                    • njama njama 9 mars 2011 22:53

                                                      et le monde vous le comprenez ?


                                                    • bleu Marine 9 mars 2011 22:09

                                                      Comprenez Claude ...je regarde des racines et des ailes ...la, maintenant...et, comment dire...pour moi, c’est clair !


                                                      • bleu Marine 9 mars 2011 23:07

                                                        pas toujours njama... mais c’est pas grave...pour eux !
                                                        en Afrique on excise, en chine on mange du chien, en Angleterre god save the queen et en Allemagne c’est choucroute au petit déj...
                                                        mais moi... je suis FRANÇAIS...et je suis chez moi OK ???
                                                        Alors qu’ils restent chez eux puisque c’est mieux...pour eux !
                                                        sinon, qu’ils s’adaptent ...c’est simple, non ???
                                                        mais pas simpliste
                                                        Il faut un minimum de courage non pour le dire et du courage pour l’appliquer
                                                        et la, nos politiques sont responsables...et coupables le cas échéant !
                                                        alors bouffez du chien et excisez vos femmes mais pas ici !


                                                        • bleu Marine 9 mars 2011 23:20

                                                          l’Égypte part en vrille entre coptes et musulmans
                                                          le Liban remet le confessionnalisme en question
                                                          les tunisiens reconnaissent un parti islamiste..
                                                          bref, voila concrètement la réalité d’une culture centrée sur l’islam.

                                                          qu’on le veuille ou non, que cela plaise ou pas...c’est ainsi et ça pose question !


                                                          • njama njama 9 mars 2011 23:33

                                                            « Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage »
                                                            Allez voir sur place, rendez-vous compte par vous-mêmes ... je ne peux pas mieux vous conseiller.


                                                          • manusan 10 mars 2011 03:23

                                                            40 ans qu’on dialogue sur la place de l’islam en France ... pour un résultat nul.

                                                            Les musulmans considérent que le dialogue et la liberté d’expression sont des faiblesses occidentales à exploiter, les maghrébins/turques qui ont laissé l’islam au pays se sentent français comme tous les autres immigrés de France, et sont considérés par les français comme tel. La France est un pays qui accueille ceux qui ont un objectif politique commun : celui de vivre ensemble ; l’Islam n’a rien à faire en France tant qu’elle ne se sera pas reformée chez elle.

                                                            Faite une loi qui interdit de tout prosélytisme religieux dans l’espace publique (kippa, voile ...), vous verrez les musulmans avec la gauche dites athée dans la rue. Après ne vous étonnez pas si des laïcs votent FN, traditionnellement catho.


                                                            • miel de fiel miel de fiel 10 mars 2011 04:46

                                                              L’islam n’a pas sa place en France. Pourquoi ?

                                                              Un musulman est uniquement un « bon musulman » : logique.
                                                              Un bon musulman est totalement coranolâtre : logique.
                                                              Un coranolâtre n’applique et ne s’incline que devant la loi islamique, la sharia : logique.
                                                              La sharia est au dessus de toutes les AUTRES LOIS religieuses ou laïques : logique. 

                                                              En France, nous sommes aux environs de 45 % d’athées républicains en danger de mort, condamnés par le coran comme mécréants infidèles et comme femme « découverte » je le suis doublement comme impure ...... Pas de quartier : ce sera eux ou nous et continuez de vous foutre le doigt dans l’oeil ....

                                                              1.3 milliards de coranolâtres dans le monde vont tolérer un ISLAM DE FRANCE soumis aux valeurs démocratiques et républicaines françaises ?
                                                               smiley Marre-seillaise étrangère en son pays et ciblée comme harby (ennemie). Et vous ?


                                                              • cathy30 cathy30 10 mars 2011 08:20

                                                                Visionnez ce document, la propagande est tellement grossière, c’est à mourrir de rire. Le but des banksters est réellement affiché, créer une guerre de religion en Europe :

                                                                http://www.youtube.com/embed/A3YQANdvvbY


                                                                • O Brion O Brion 10 mars 2011 11:43

                                                                  C’est de l’ironie ?


                                                                • njama njama 10 mars 2011 13:43

                                                                  Vous avez raison cathy30 heureusement que le ridicule ne tue pas, ces gens seraient déjà à six pieds sous terre !!!

                                                                  C’est ahurissant d’entendre autant de stupidités ...

                                                                  Je décode c’est un reportage de CBN je traduis, The Christian Broadcasting Network , autant dire que c’est un reportage partisan, sectaire ... fondamentaliste peut-être (?)

                                                                  La vidéo a été mise sur YouTube par www.defrancisation.com


                                                                • njama njama 10 mars 2011 14:10

                                                                  CBN la spiritualité en ligne ... smiley

                                                                  Prayer and Counseling - Submit Free Online Prayer Requests

                                                                  700 Club Prayer Counselors Are Standing By 1-800-759- 0700

                                                                  If you need ongoing support, we encourage you to contact the pastor of your local church. If you don’t belong to a local church, please check out our church finder

                                                                  With the guidance of your pastor, you might also consider seeking professional Christian counseling.


                                                                • njama njama 10 mars 2011 21:25

                                                                  A voir les appréciations sur mes deux derniers messages faudrait-il en déduire que l’évangélisme a le vent en poupe ?

                                                                  Décidément votre combat singulier Catherien Segurane me paraît de plus en plus nécessaire et sympathique face à ces armées de culs-bénis !


                                                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 mars 2011 09:03

                                                                  Je suis résolument POUR UNE MODIFICATION DE LA LOI DE 1905

                                                                  Sarkozy prépare depuis longtemps cette modification pour rendre la loi ENCORE MOINS protectrice de la laïcité :

                                                                  Il faut au contraire mofifier la loi de 1905 POUR RENFORCER la protection de la laïcité et PROTEGER LE PAYS contre son islamisation, déjà très avancée.

                                                                  Vous le savez comme moi, quand Sarkozy (ou son successeur) passera à la phase finale du sabotage de la loi il aura avec lui de très nombreux leaders de la « Gauche » et la plupart des journalistes qui dominent les grands médias.

                                                                  Jean-Marie Colombani, ancien responsable du Monde les représentait très bien lorsque, sans rire, il affirmait récemment sur France Inter que, en France en ce moment "la laïcité devrait consister à construire des mosquées« .

                                                                  Ce qui les gêne, les uns et les autres, c’est que, malgré les nombreux aménagements déraisonnables postérieurs à 1905 ils sont encore « obligés » de violer la loi pour favoriser l’islamisation. Ça se voit « encore trop » quand ils le font. Ils veulent pouvoir le faire SANS violer la loi.

                                                                  Il faut exiger DES PREALABLES protecteurs. Dès sa première ligne la loi de 1905 devrait dorénavant préciser que "La République garantit le libre exercice des cultes COMPATIBLES avec la démocratie, les droits humains, l’égalité des femmes et des hommes« .

                                                                  Et devrait suivre immédiatement une liste des principaux ENGAGEMENTS à exiger des représentants des religions pour que la leur puisse bénéficier de la liberté garantie par la République.


                                                                  • manusan 10 mars 2011 11:11

                                                                    oui et révoquons l’Édit de Nantes pendant qu’on y est.


                                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 mars 2011 09:12

                                                                    Agoravox : Le rapport Machelon, une offensive sans précédent contre la laïcité et la loi de 1905


                                                                    • miel de fiel miel de fiel 10 mars 2011 23:32

                                                                       smiley CHRISTINE TASIN invitée chez TADDEI  ! ! J’en tombe qur le Q !

                                                                      On va commencer à les voir se ramener la main sur le coeur se déclarant plus français que nous, n’est-ce pas TODD  ????

                                                                       smiley la dernière de TODD : l’islamophobie c’est un truc de vieux et des vieux il y en aura de moins en moins !  Pauvre hon !


                                                                      • bleu Marine 11 mars 2011 00:14

                                                                        oui mais Christine est la seule sur le plateau à être concrète. Les autres vivent tous dans le 7è ou à NEUILLY...ils ne savent donc pas de quoi ils parlent. Les bouquins c’est bien, la vie c’est mieux !


                                                                        • miel de fiel miel de fiel 11 mars 2011 01:09

                                                                          Quand TODD prononce le mot « l a ï c a r d » on dirait qu’il dégueule son caviar ! .......

                                                                          Rien ne stoppera l’élan populaire. Un zunami ne remonte jamais à sa source, idem pour la lave. Ca craque, déborde, fermente de partout. Ils vont enche yé ! Nos gosses auront une France propre, dignité oblige.
                                                                          Un signe savoureux et prémonitoire : le sanglier (torcos) qui sort de la forêt et sème la panique et la pagaille dans un supermarché, tout seul le gus ! même pas peur ! ! !
                                                                          Comme nous, rien à perdre.


                                                                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 11 mars 2011 08:00

                                                                          Ce que vous préconisez en ce qui concerne la rapport entre l’islam et la laïcité doit, en droit, valoir tout autant pour l’église catholique. L’opposition que celle-ci manifeste publiquement, au nom de sa croyance religieuse, à la liberté sur l’avortement, à la possibilité légale du mariage l’homosexuel et à l’homoparentalité légale, sans parler des recherches, à des fins thérapeutiques, sur l’embryon humain, sont des interventions religieuses caractérisées dans la vie politique.


                                                                          Toute vision unilatérale de la laïcité est anti-laïque !








                                                                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 mars 2011 16:15

                                                                            Apparemment, vous voulez que les religions s’engagent à respecter vos souhaits personnels qui ne sont pas, ou pas encore, des lois de la République : le droit au mariage homosexuel, l’homoparentalité…

                                                                            Votre « vision non-unilatérale » qui serait « vraiment laïque » est pour le moins très étonnante !

                                                                            Pour ma part je dis que la Loi de 1905 doit être, en 2011, renforcée dans un sens beaucoup plus contraignant, en incluant la liste des ENGAGEMENTS PREALABLES auxquels TOUTES les religions doivent se soumettre pour bénéficier de la liberté de pratiquer leurs cultes, liberté qui pourra être alors, et alors seulement, sainement garantie par la République laïque.

                                                                            •  C BARRATIER C BARRATIER 11 mars 2011 20:20

                                                                              Je répondais à la question de Njama qui reconnaît qu’il y a des enseignements évangéliques dans l’école catholique sous contrat d’association, qu’il y en a peu, et bien sûr qu’ils sont financés ces enseignements, sur des fonds publics, ce qui est contraire à la loi de 1925 : l’état ne finance aucun culte.
                                                                              Voici un article, une « new », Mission évangélique incompatible dans une mission de service public«  :

                                                                              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=142

                                                                              Je répondais à Catherine qui demandait ( »chiche") l’application stricte de la loi de séparation de l’église et de l’état pour lui reprocher une séparation seulement avec l’islam, en lui listant quelques occupations de l’espace public, cette fois par l’église catholique, et des financements interdits par cette loi. C’est à 80 % en faveur de la publicité de la religion catholique en France que la loi est enfreinte. Donc Catherine est partiale, - la promotion d’une religion (probablement la sienne) contre une autre. Cela est est le contraire de la la laïcité qui est impartiale.
                                                                              Si nous continuons à tolérer des financements publics pour l’école catholique, un jour viendra où l’essentiel de cet argent ira à des écoles coraniques sous contrat, qui donneront les contenus des programmes officiels mais en plus une éducation religieuse financée sur fonds publics. C’est ce financement qui fait problème, pas le fait des catéchismes..
                                                                              L’Etat ne contrôle pas du tout les enseignements religieux des écoles confessionnelles qu’il finance, et même depuis 2010 n’impose plus qu’ils soient expressément indiqués dans les emplois du temps. Il en sera de même pour les écoles coraniques sous contrat, nécessairement !



                                                                              • njama njama 11 mars 2011 20:51

                                                                                Njama qui reconnaît qu’il y a des enseignements évangéliques dans l’école catholique sous contrat d’association, qu’il y en a peu, et bien sûr qu’ils sont financés ces enseignements, sur des fonds publics, ce qui est contraire à la loi de 1925 : l’état ne finance aucun culte.

                                                                                Vous m’avez mal compris Mr Barratier, ces 25 minutes hebdomadaire (soit 5 minutes par jour en moyenne) ne sont pas financées sur fonds publics, puisque les enseignants font exactement le mêmes nombres d’heures d’enseignement que dans le public. C’est « un temps de ... » (travail n’est peut-être pas le mot) c’est du bénévolat ... un temps accepté contractuellement avec ces postes d’enseignants (je parle pour le 1° degré. Dans les collèges, lycées, les fonctions « d’animateur pastoral » (sic) ne sont pas rémunérées par l’État).
                                                                                J’espère vous avoir rassuré, ainsi que d’autres lecteurs, pas 1 € de fonds publics ne finance "cette éducation à caractère confessionnelle)


                                                                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 mars 2011 23:11

                                                                                @ njama (du 11 à 20 h 50)

                                                                                 Vous n’êtes pas convaincante (ou convaincant) et je suis très surpris que ce soit moi, islamophobe affirmé - alors que je ne suis ni judaïsmophobe ni christianismophobe -

                                                                                 Monsieur Barratier, qui exagère dans la répartition des violations de la laïcité par les religions et qui, surtout, ne tient pas compte de leur degré de dangerosité dans les différents cas, expose pourtant l’un des vrais problèmes face à la nécessaire résistance à l’islamisation : le catholicisme, principalement mais pas seulement, tient à conserver ses privilèges.

                                                                                 Sarkozy, et tout aussi bêtement la pseudo-Gauche pour des raisons opposées, cherchent alors à égaliser les privilèges religieux en en attribuant de nouveaux à l’islam. Ils redonnent ainsi globalement du pouvoir aux religions là où, à juste titre et pour le bien de tous, la République laïque tendait à le leur retirer.

                                                                                 Et c’est la plus dangereuse de toutes qui, essentiellement, en profitera, pour le malheur du monde : celle dont les membres ont le prétendu devoir, explicitement énoncé par leur prophète et leur livre sacré, de conquérir la planète en son entier pour mettre tous les peuples sous la domination « de leur Dieu » Allah.

                                                                                 En réalité, évidemment, sous la domination des hommes (surtout pas des femmes !) qui se prétendent ses représentants sur la terre.


                                                                                • njama njama 12 mars 2011 16:18

                                                                                  Vous semblez prétendre que l’islam serait un danger, or rien dans sa conception communautaire n’est structuré et n’a jamais été structuré par un « clergé » (ni chez les sunnites, ni chez les chiites) comme a pu l’être le catholicisme ou le christianisme orthodoxe avec ses patriarches.

                                                                                  Si l’on en revient à un point de vue hyper basique, est laïc celui qui n’est pas clerc (= qui ne fait pas partie du clergé).
                                                                                  Donc d’après moi, la laïcité exprime dans ses termes les plus simples, que la société civile ne souhaite pas que « le clergé » (conçu comme une autorité religieuse, ce que l’islam ne connaît pas) exerce son influence dans la gestion des affaires civiles.
                                                                                  La laïcité exprime telle que je la comprends, une mise à distance de l’influence du clergé dans la vie politique.

                                                                                  Il y a une sorte de jeu politique dont finalement l’islam, islamisme, ou islamisation (comme vous voulez) semble être un prétexte ... à ... une pensée politique européenne qui remet en cause la laïcité française.
                                                                                  Je m’en suis expliqué plus haut 9 mars 17:12


                                                                                •  C BARRATIER C BARRATIER 12 mars 2011 13:37

                                                                                  njama, vous ignorez le fonctionnement des écoles privées sous contrat d’association : La totalité du temps d’enseignement des professeurs de ces écoles est payé par l’Etat, comme s’ils enseignaient dans l’enseignement public. Les 5 minutes sont de votre invention, je suis sur le terrain et sais comment ça marche. En fait ce qui est exigé par les diocèses est que tout l’enseignement soit baigné par l’évangile, en plus des heures (pas des minutes) consacrées à l’évangélisation catholique pour les enfants de familles catholiques et tous les autres (avec des programmes adaptés pour ceux-là).
                                                                                  Le chauffage, l’eau, l’électricité de l’école privée sous contrat d’association sont payées par les communes, et il n’est rien défalqué du temps que l’école consacre à l’évangélisation. Donc les fonds publics financent hélas un culte, en contradiction avec la loi de 1905.
                                                                                  Dès lors qu’une religion profite de fonds publics, le droit absolu à l’égalité de traitement est dû à toutes les religions (j’ai l’’esprit large, républicain, je sais que les sectes ont toujours été les religions des autres, quand je dis religions j’englobe la totalité des dites sectes, qui n’ont jamais été responsables, ces sectes, d’autant d’assassinats, de tortures, de colonisations, que les sectes ayant droit par leur violence à l’appellation de religion).

                                                                                  Cela veut dire que ces entorses fortes à la loi de 1905 aboutiront au financement d’écoles musulmannes, je militerai pour cette égalité de traitement, au nom de la laïcité et de la République. Militer veut dire aller au tribunal administratif, au conseil d’Etat ou constitutionnel.
                                                                                  Je suis un pur athée, j’ai la chance de savoir que les dieux furent des inventions humaines de domination, mais je défendrai toute religion ou secte (c’est pareil) opprimée par une religion qui n’est même plus majoritaire dans le pays, mais qui en a bien profité quand elle a eu des pouvoirs. Si le catholicisme est un jour opprimé par les musulmans en France (cela arrivera car les monothéistes sont tous les mêmes), je défendrai les catholiques.
                                                                                  La laïcité est la liberté de pensée et l’égalité entre les groupes de pensée.

                                                                                  Je répète : je répondais à Catherine SEGURANE qui écrit dans Riposte laïque qui n’est pas laïque puisqu’elle ne voit que les infractions à la loi de 1905 venant des musulmans. Cette attitude ne peut qu’accélérer la reconquête de l’égalité...ou bien...enfin, chiche Catherine le retour à la loi de 1905 d’abord contre ceux qui ont obtenu la tolérance de recevoir des fonds publics pour de l’évangélisation privée, les catholiques, les juifs, et quelques musulmans (ça démarre juste chez eux).

                                                                                  Hiérarchiser les options philosophiques, avec SARKO prétendre que le catholicisme serait supérieur aux autres en FRANCE, n’est pas laïque et doit être contrecarré par les Républicains, (pas par Catherine ou njama à ce que je vois, mais elles ont le droit de ne pas être républicaines, ni laîques).


                                                                                  • njama njama 12 mars 2011 15:23

                                                                                    Monsieur Barratier, j’ai travaillé (entre autres) comme représentant pour des Éditeurs de « matériel pédagogique », c’est vous dire que je connais plus d’une école !
                                                                                    Rien n’est plus inéquitable en France que le financement de l’enseignement « maternel et primaire », puisque comme vous le savez, il dépend des communes. J’ai eu loisir de constater hélas, la grande disparité des moyens qui sont alloués à ce niveau d’enseignement. De communes « riches » qui disposaient« de beaucoup de retombées de taxes professionnelles, à celles rurales ou urbaines très pauvres !
                                                                                    Cette »iniquité« ne se retrouve pas en collèges ou lycées, puisque leurs budgets dépendent des départements ou/et régions et ne se retrouvent pas à la charge des communes.
                                                                                    Le tableau que vous en brossez mériterait de figurer à l’anthologie des controverses »laïcardes« . Je passe sur le fait que vous fassiez de ces écoles des sortes de madrassas * catholiques, ... (* écoles en arabe).
                                                                                     »Le chauffage, l’eau, l’électricité de l’école privée sous contrat d’association sont payées par les communes, ... «  il se peut ici ou là (je ne prétends vous démentir) comme à l’inverse ailleurs, le personnel d’entretien, de cantine, ... dans les écoles publiques, bien que faisant partie à temps plein des écoles, ne sont pas repris dans les comptes afférant au budget des écoles. Vous connaissez le M14 je suppose ...
                                                                                    Quelles conséquences, ou qu’est-ce que cela change puisque au final c’est la commune qui paye ? (je formule en »Candide« la question pour les lecteurs).
                                                                                    La conséquence est que les subventions communales allouées »par enfant« résidant dans la commune (normalement équitable entre écoles dites privées et écoles publiques, et bien qu’il ne soit pas d’obligation de la verser aux élèves de moins de 6 ans, vu que la scolarisation n’est obligatoire qu’à partir de six ans) calculées sur les coûts  »réels«  de fonctionnement des écoles en est diminuée d’autant, ce qui permet dans certains cas de figure inverse à celui de votre commune, de minimiser de beaucoup les »allocations« versées pour les enfants scolarisées dans les écoles (que vous dites) »privées« , mais qui sont sous contrat d’association avec l’État depuis belle lurette.

                                                                                    Mais nous sortons du sujet de Catherine Segurane, et puisque vous évoquez des  »entorses fortes à la loi de 1905" comme d’autres lecteurs qui voient idéalement dans cette loi de 1905 une séparation idyllique et parfaite de l’État et de tout ce qui pourrait paraître apparenté à une influence confessionnelle, fut-elle religieuse ou philosophique (franc-maçonnerie par ex.), j’aimerais vous rappelez que cette loi est historiquement un compromis qui met à la charge de l’État la majorité des édifices religieux (dont les communes supportent différemment les coûts) , et qui par circonstances historiques pour ne pas raviver le feu sur ce sujet, salarie les prêtres d’Alsace-Lorraine (pasteurs, rabbins, je ne sais pas ?).
                                                                                    Les catholiques n’ont pas à se plaindre, ils bénéficient déjà d’immenses largesses de subsides sur fonds publics !

                                                                                    « Donc protéger notre patrimoine ... » (OK, jusque là ça va)
                                                                                    "Ainsi je tiens à rappeler ici devant vous que conformément à mes engagements et alors que la crise économique la plus grave depuis la guerre nous frappait de plein fouet, le budget de restauration des monuments historiques a atteint en 2008 le montant historique de 380 millions d’Euros, et de 400 millions l’année dernière.«  

                                                                                     »C’est ainsi qu’entre 2009 et 2010, 47 des 86 cathédrales appartenant à l’État ont bénéficié d’une opération de restauration."
                                                                                    Discours Nicolas Sarkozy le Puy-en-Velay

                                                                                    Conserver ce patrimoine, êtes-vous pour ou contre Mr Barratier ? l’État n’est-il dans son rôle, puisque cette loi de 1905 l’oblige.
                                                                                    Je n’ai pas souvenir qu’il y ait eu débats politiques pour contester ces dépenses budgétaires ...

                                                                                    Le patrimoine est une chose, la culture en est une autre.

                                                                                    Appliquer à la lettre la loi de 1905 je veux bien !


                                                                                    •  C BARRATIER C BARRATIER 12 mars 2011 20:45

                                                                                      Bien sûr njama que les propriétés de l’Etat et des communes doivent être entetenues. Cathédrales, églises. Je connais bien le sujet, nous venons de réhabiliter des tableaux de l’église de CHESSY ma commune, qui sont des biens de l’état, et de refaire un très joli toit à cette église, et nous allons changer la chaudière (je suis conseiller municipal). J’ai travaillé 10 ans à la restauration ’taille de pierre" de cathédrales, dont REIMS, j’ai même le  film auquel j’ai participé. Il s’appelle Le futur antérieur.


                                                                                      Nous sommes là dans la séparation de l’église (le culte) et de l’état : il doit les entretenir sans pour autant à devoir quoi que ce soit aux cultes, c’est la stricte application de la loi de 1905. Les bâtiments lui appartiennent, Il ne faut pas confondre église (catholique et romaine, sa hiérarchie, ses prêtres, son fuel ou son gaz, ses écoles enseignant la catéchèse) et églises bâtiments construit avant 1905. Les églises construites après ne sont pas à la charge des communes car celles-ci n’en sont pas propriétaires.

                                                                                      Le cas de l’Alsace Moselle est un héritage historique qui ne concerne que ces départements où la loi de séparation de l’église et de l’état ne s’appliquent pas, comme d’autres règles (Sécurité sociale par exemple). Bien sûr que toutes les religions ont dans ces départements les mêmes droits.
                                                                                      Vous ne connaissez pas grand chose non plus aux collèges et lycées ! Il n’y a pas là non plus égalité entre eux car de même que les communes, les départements (collèges) et les Régions ’(lycées) n’ont pas les mêmes revenus. De plus ils n’ont pas tous les mêmes priorités (comme les communes).
                                                                                      Erreur encore chez vous quand vous confondez école sous contrat d’association et école communale qui est un service de la commune comme l’est l’état civil.


                                                                                      La différence est très grande entre école privée et école communale : l’école privée n’a pas mission de service public ! Et ne fait pas la même chose ! Des détails ici.

                                                                                      Bien sûr njama que les propriétés de l’Etat et des communes doivent être entetenues. Cathédrales, églises. Je connais bien le sujet, nous venons de réhabiliter des tableaux de l’église de CHESSY ma commune, qui sont des biens de l’état, et de refaire un très joli toit à cette église, et nous changer la chaudière (je suis conseiller municipal). J’ai travaillé 10 ans à la restauration ’taille de pierre" de cathédrales, dont REIMS, j’ai même un film auquel j’ai participé. Il s’appelle Le futur antérieur.
                                                                                      Nous sommes là dans la séparation de l’église (le culte) et de l’état : il doit les entretenir sans pour autant à devoir qui que ce soit aux cultes, c’est la stricte application de la loi de 1905. Les bâtiments lui appartiennent, Il ne faut pas confondre église (catholique et romaine, sa hiérarchie, ses prêtres, son fuel ou son gaz, ses écoles enseignant la catéchèse) et églises bâtiments construit avant 1905. Les églises construites après ne sont pas à la charge des communes car celles-ci n’en sont pas propriétaires.

                                                                                      Il ne faut pas confondre.


                                                                                      Vous ne connaissez pas grand chose non plus aux collèges et lycées ! Il n’y a pas là non plus égalité entre eux car de même que les communes, les départements (collèges) et les Régions ’(lycées) n’ont pas les mêmes revenus. De plus ils n’ont pas tous les mêmes priorités (comme les communes).
                                                                                      Erreur encore chez vous quand vous confondez école sous contrat d’association et école communale qui est un service de la commune comme l’est l’état civil.


                                                                                      La différence est très grande entre école privée et école communale : l’école privée n’a pas mission de service public ! Et ne fait pas la même chose ! Des détails ici

                                                                                       

                                                                                      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=141

                                                                                      Votre question sur les classes maternelles sort du sujet : le forfait communal payé aux classes élémentaires privées ne concerne que les classes élémentaires.

                                                                                      Je peux vous aider à bien connaître le sujet, mon guide du forfait communal est utilisé par un nombre de plus en plus grand de communes et ne contient pas la même illégalité :

                                                                                      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=140

                                                                                      Vous avez raison d’en revenir au texte de Catherine qui est notre vrai sujet : La séparation de l’église (entendez religion) et de l’état est laxiste vers les catholiques et le prêche catho de Catherine est anti musulman, donc pas laîque.

                                                                                      Je reconnais que le sujet est difficile, il se trouve que je le connais de l’intérieur, délégué départemental de l’éducation nationale j’ai la charge de visiter écoles publiques et privées et de faire des rapports à l’Inspection académique. De plus je n’ai travaillé que là dedans ! J’espère vous avoir fourni de quoi être incollable.





                                                                                      • njama njama 13 mars 2011 00:11

                                                                                        Je suis globalement d’accord avec vous Mr Barratier ... des inégalités se constatent entre communes, ou entre régions. Évitons les comptes d’apothicaires ... on n’en finirait plus d’en débattre !
                                                                                        L’Histoire a son Alsace-Lorraine, son exception dans cette règle d’une laïcité stricte de la Loi de 1905, tout comme les Statuts des Etablissements d’Enseignement Privés ont leur histoire (- la loi Goblet du 30 octobre 1886 relative à l’enseignement primaire ; - la loi Falloux du 15 mars 1850 sur l’enseignement secondaire ; - la loi Astier du 25 juillet 1919 sur l’enseignement technique. La loi n° 59-1557 du 31 décembre 1959, dite « loi Debré » ... ).

                                                                                        « le prêche catho de Catherine est anti musulman, donc pas laîque. »
                                                                                        Catherine Segurane se dit bouddhiste ! (je ne sais pas si les bouddhistes sont laïques ? A écouter le Dalaï-Lama, j’en doute)
                                                                                        Pour ce qui est de son sujet, j’ai exprimé mon analyse @ Pierre Régnier 12 mars 16:18 (elle vaut ce que vous en penserez ... ). En résumé, ce qui agite le landerneau national se comprend mieux je pense au travers d’une perspective européenne qui remet en cause cette laïcité typiquement française il faut le dire. Voir aussi 9 mars 17:12 et Dieu sait (si je peux me permettre smiley que notre Président actuel en est un bon artisan.


                                                                                      • franc 12 mars 2011 21:12

                                                                                        l’islam de France ce n’est rien d’autre que le catholicisme

                                                                                        d’ailleurs l’islam est une dégénérescence du christianisme et plus précisément du nestorianisme ,christianisme rationaliste considéré comme hérétique au moyen-âge par une Eglise corrompue

                                                                                        que les musulmans se convertissent au catholicisme ou se reconvertissent à ce christianisme rationaliste religion originelle de Mahomet lors de sa conversion ,et il n’y aura plus de problème

                                                                                        Il faut christianiser les musulmans et lumiariser les chrétiens ,c’est le sens de l’histoire .


                                                                                        • franc 12 mars 2011 21:16

                                                                                          la liberté absolue n’existe pas et il n’ ya pas que la liberté individuelle ,il ya aussi la liberté collective

                                                                                          et la liberté est assujettie à la vérité qui lui donne sa substance et sa mesure ----------------------------------et la vérité est assujettie à la raison qui lui donne sa garantie absolue


                                                                                          seule la Raison est un absolu


                                                                                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 13 mars 2011 08:53

                                                                                            @ franc

                                                                                             Vous écrivez "Il faut christianiser les musulmans et lumiariser les chrétiens"

                                                                                             Pourquoi pas ? Mais vous vous donnez combien de siècles pour atteindre ce résultat ? Et demanderez-vous aux croyants des autres religions et aux athées de vous aider ?

                                                                                             Actualiser/compléter la loi de 1905 en EXPLICITANT les principales règles de la laïcité à respecter EN PREALABLE à la garantie de pouvoir pratiquer sa religion est à la fois beaucoup plus rapide et plus valable pour les français DE TOUTES CROYANCES.


                                                                                            • franc 13 mars 2011 21:47

                                                                                              mr Régnier ,renforcer et durcir la loi de 1905 avec comme ultimatum son respect pour pouvoir pratiquer sa religion va dans le sens de christianiser les musulmans et lumiariser les chrétiens .---------------------------------------Il n’existe qu’une seule religion universelle à la fois transcendante et immanente qui est la mystique spirituelle sous-jacente à toute les formes religieuses et croyances,c’est la religion de la Raison transcendante ou la religion des Lumières

                                                                                              il n’ y a qu’une Religion car il n’ ya qu’une Raison (Logos,fils unique du Père transcendant absolu,Trinité)


                                                                                              • njama njama 13 mars 2011 23:42

                                                                                                @ franc
                                                                                                "d’ailleurs l’islam est une dégénérescence du christianisme et plus précisément du nestorianisme ,christianisme rationaliste considéré comme hérétique au moyen-âge par une Eglise corrompue"

                                                                                                Cette opinion n’a pas évolué depuis le moyen-âge. Ne supporterait-elle aucune controverse ? ou voulez-vous imposer vos croyances ?
                                                                                                Que la loi sur la laïcité change un peu, on s’adaptera, la liberté d’expression, d’opinion restera, et on en pensera pas moins.

                                                                                                 Vous écrivez "Il faut christianiser les musulmans et lumiariser les chrétiens"

                                                                                                Commencez déjà par re-christianiser les chrétiens au lieu de vouloir être prosélyte ... ils sont en voie de disparition


                                                                                                •  C BARRATIER C BARRATIER 14 mars 2011 09:50

                                                                                                  Njama ok, les entorses à la loi de 1905 dont bénéficient les catholiques et les juifs doivent aussi bénéficier aux musulmans. Catherine prétendait imposer un retour strict à la loi de 1905 (je serais d’accord) seulement pour les musulmans. Voilà pourquoi, avec cette même attitude que celle de Riposte laïque, un site internet où elle écrit, elle n’est pas laïque.
                                                                                                  Bouddhiste je le suis un peu aussi, étant athée, les philosophies se complètent, la mienne évolue avec la connaissance et peut prendre au bouddhisme :

                                                                                                  http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=59

                                                                                                  (new « Sens de la vie, sens de l’univers »)

                                                                                                  J’aime dans le bouddhisme la compassion, et depuis très peu, leur dalai lama ayant renoncé à mélanger politique et religion, et renoncé à utiliser sa religion pour des actions politiques, il ne remonte pas trop dans mon estime car je pense que c’est de l’hypocrisie, mais il n’est plus mon ennemi.

                                                                                                  Je pense qu’on peut être catholique et un peu bouddhiste, je ne suis pas spécialiste, mais comme on fait ce qu’on veut, effectivement on peut. Dans son papier Catherine n’est pas pro bouddhiste mais pro catholique, menant le même combat que SARKO ou les fondamantalistes catholiques


                                                                                                  • franc 14 mars 2011 17:16

                                                                                                    Njama,il n’ ya pas besoin de rechristianiser les chrétiens qui ne fréquentent plus les églises s’ils sont lumiarisés ,au contraire ,il faut s’en féliciter ,car ces chrétiens non pratiquants au sens de non fréquantants les églises ou de non ritualisants ont intériorisé la lumière du Christ ou l’esprit du Christ et n’ont plus besoin des apparences extérieures de la religiosité devenues obsolètes ou des carcans inutiltes voires nuisibles ,non seulement pour eux-mêmes mais aussi pour les autres

                                                                                                    je n’ai aucune croyance même pas la croyance catholique ,mais j’ai une foi ,la foi en la Raison , raison universelle ,absolue et transcendante ,et si jamais je voulais faire du prosélytisme ,ce serait pour le rationalisme transcendant qui est ma religion ,je l’avoue

                                                                                                    Et si l’islam a essuyé des critiques dès le moyen-âge ,c’est que sa naissance , au moyen-âge justement ,s’est opérée de manière critiquable dans la guerre et le sang et ses dogmes viciés depuis son origine ,en particulier le dogme du livre ,appelé coran,établi et déifié par les califes Omar et Othman et rejeté comme un faux coran par les pères fondateurs du chiisme ,Ail et Hussein ,les quels ont fait la guerre aux premiers .----------------------- Il faut dire que Omar ,considéré comme le fondateur du sunnisme et l’auteur de ce coran omarien (il aurait même dit qu’il a vu lui-même les lettres de la parole d’Allah tomber du ciel et s’inscrire sur le livre ,c’est dire le personnage) ,est aussi vu comme une brute épaisse .--------------------Déjà au tout début il avait combattu Mahomet ,puis voyant qu’il a perdu l’avantage ,il a changé de camp pour celui du futur vainqueur ,ensuite il a trahi et éliminé Mahomet (bien fait pour lui ,fallait pas s’associer avec un traitre ou le diable) pour prendre sa place et même quelques mois après tué la fille de celui-ci qui s’est trop violemmment rebellée.

                                                                                                    Et donc il n’ ya pas que les chrétiens qui ès le moyen-age a critiqué l’islam coraniste sunnite ,il ya aussi les pères fondateurs du chiisme appartenant à la famille de Mahomet


                                                                                                    • Paul Lémand 14 mars 2011 23:16

                                                                                                      A Catherine Segurane, un grand merci.
                                                                                                      Clarté, concision !
                                                                                                      Quand Agoravox n’est pas monopolisé par des coincés du bulbe qui hurlent à l’Islamophobie dès qu’on ose critiquer leurs dogmes, c’est finalement un site très sympa.
                                                                                                      Cordialement
                                                                                                      Paul Lémand

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès