• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Zoroastre : son Crédo et son Eschatologie (de la Genèse au Royaume de (...)

Zoroastre : son Crédo et son Eschatologie (de la Genèse au Royaume de Dieu)

Thème Religions.

Dès 1894, MILLS affirmait : «  Il a plu à la divine Puissance de révéler quelques-uns des articles les plus importants de notre foi catholique, en premier lieu, aux Zoroastriens et, par l'entremise de leur littérature, aux Juifs, puis à nous-mêmes.  » (8). En 1764, Voltaire disait la même chose, quoique de manière plus abrupte (11).

Cet article fait suite à deux autres sur Zoroastre : liens en (12)

JPEG

( évocation florale de la Divinité rayonnant sur le monde )

 

LE CRÉDO ET L'ESCHATOLOGIE DE ZOROASTRE

( De la Genèse au Royaume de Dieu )

 

Avant de passer en revue les points essentiels du ''Crédo zoroastrien'', sans doute est-il bon de rappeler à nouveau que, depuis les premières publications traduites de l'Avesta par Abraham-Hyacinthe ANQUETIL DU PERRON, dans le Journal des Savants, en 1771, les réactions sectaires avaient été nombreuses «  pour discréditer une religion antique dont la connaissance portait ombrage au christianisme. » (1) Nous allons vite comprendre pourquoi.

 

Dans son livre « Cosmos, Chaos et le Monde à Venir : Les Racines Anciennes de la Foi Apocalyptique  » (10) l'historien britannique Norman COHN expliquait :

«  Jusqu’à 1500 av. J.C. des peuples aussi divers que les Égyptiens, les Sumériens, les Babyloniens, les Indo-Iraniens et leurs descendants indiens et iraniens, les Cananéens, les Israélites d’avant l’Exode étaient tous d’accord qu’au Commencement le monde avait été organisé, mis en ordre, par un dieu ou plusieurs dieux, et qu’essentiellement il était immuable. (…)

Quelque part entre 1500 et 1200 av. J.C. Zoroastre a rompu avec cette vision statique mais anxieuse de l’existence. (...) le monde était en mouvement, à travers des conflits incessants, vers un état libre de ces conflits. Le temps viendrait où (…) le monde serait pour toujours pacifié, et sûr.

Inconnue avant Zoroastre, cette attente a profondément influencé certains groupes juifs – comme en témoignent quelques-unes des apocalypses et écritures trouvées à Qumrân. Surtout, elle a influencé la secte du Nazaréen, avec des conséquences incalculables. (…)

L’idée que le monde actuel soit destiné à finir en un Jugement Dernier et remplacé par un nouveau monde incorruptible – c’était totalement nouveau… L’origine ultime de la notion que le temps allait avoir une fin repose effectivement dans les expériences visionnaires du prophète iranien Zoroastre. » (10)

 

Il est également opportun de souligner préalablement que « le déchiffrement des inscriptions royales achéménides par Eugène Burnouf, Lassen et Rawlinson, rédigées en caractères cunéiformes et en vieux-perse ou vieil-iranien occidental, permit de pulvériser les derniers doutes sur l'authenticité de l'Avesta, en raison de la parenté iranienne établie entre la langue archéologique achéménide avec le pehlvevi (moyen-iranien occidental) des textes sassanides, et la langue archaïque des Gâthâs, proche du vieux sanscrit et de l'ancien afgan. » (1)

 

Ahura Mazda est clairement affirmé comme « le premier et le dernier », et le « créateur de toute chose  ». (Annexe 2)

 

JPEG

(Illustration Chrétienne du Jugement Dernier - Notre Dame des Fontaines - La Brigue – France ) (Jesus Christ)

 

 

LA CRÉATION

 

>>> La Création implique différenciation d'avec le Créateur. Et seul le Libre Arbitre permet un choix en-dehors de la souveraineté divine. La Création se déroula en deux temps (le second temps ne faisait pas nécessairement partie du plan divin initial).

 

1 - Création Spirituelle >> Pour avoir une vision de sa création spirituelle qui ne soit pas la sienne propre, Dieu décida de créer deux Esprits qui pourront lui renvoyer leur perception propre de sa création spirituelle. Ces deux esprits devaient être complètement indépendants de lui. Aussi, il les dota du Libre Arbitre (Annexe 1), lequel -par définition- pouvait donc aller jusqu'à nier Dieu lui-même.

 

Au moment de leur création, les deux Esprits sont donc originellement saints, et la création spirituelle est donc pure et exempte de mal.

Mais à peine créés, les Esprits « jumeaux » se révélèrent très différents et ils s'opposèrent entre eux. Dieu ne participe aucunement à cette opposition entre eux.

 

Un Esprit représente le bon choix , l'Esprit Bienfaisant (Spenta Mainyu), et l'autre le mauvais choix , l'Esprit Destructeur (Ahra Mainyu). Le premier est l'Esprit Saint, et l'autre est nommé Ahriman. Le premier fait le Bien, et le second fait le Mal (le Mal n'est pas le non-Bien ; c'est la destruction du Bien)

 

 

2 - Création Matérielle >> Dieu déploie alors aussitôt le monde matériel, à l'intérieur d'une ''bulle'' spatio-temporelle, dans lequel il enferme aussi les deux Esprits à peine créés. (Annexe 3) C'est le « monde mélangé » du matériel et du spirituel.

Pour ce faire, Dieu procéda en six étapes  : création de la voûte céleste, de l'eau, de la terre, des plantes, des animaux, et enfin de l'homme.

Ce n'est pas une différence de degrés qui sépare Ahriman et Dieu, mais une différence de nature. Ahriman ne peut affronter que son « jumeau » spirituel. Dieu n'intervient pas dans la création mélangée (Annexe 4). Cependant, il n'abandonne pas sa Création, et crée les conditions pour que l'Esprit Mauvais s'y épuise. (Annexe 9). L'Esprit Saint et Bonne Pensée sont en quelque sorte des projections divines dans la création mélangée.

 

Le zoroastrisme n'est donc pas une religion dualiste. Faire le Bien ou bien le Mal sont des libres choix pour l'homme du monde mélangé.

C'est le zervanisme (antérieur au zoroastrisme) qui se fonde sur une dualité stricte où Ohrmazd (le Dieu du Bien) s'oppose à Ahriman (le Dieu du Mal). La religion des Mages a cependant véhiculé ce concept dualiste zervaniste, tout en en se revendiquant de Zoroastre... En outre, pour Zoroastre, cette opposition Bien/Mal ne s'exprime que dans la ''bulle dédiée » de l'espace-temps. En dehors, seul le Bien est présent.

 

Cependant, « Il faut se rappeler que Zoroastre avait d'autres soucis que théoriques. Sa mission est d'agir et de faire agir  » (2)«  L'ascèse pratique des Gâthâs se vérifie par un engagement qui ne s'encombre pas de savantes théories ou de vaines discussions théologiques, incapables de faire cesse les cruautés envers les animaux et d'améliorer le sort des hommes.  » (1)

 

JPEG

( Illustration Chrétienne de l'Enfer - Notre Dame des Fontaines - La Brigue – France )

 

 

DU MONDE MÉLANGÉ AU ROYAUME DE DIEU.

 

Pour le zoroastrisme, le déploiement du Monde mélangé est l'unique solution qui permette, dans une bulle d'espace-temps dédiée (= notre monde), de ''traiter'' le Mauvais Choix de l'Esprit mauvais Ahriman.

De ce fait, dans le monde mélangé, les hommes comme les animaux se trouvent être les victimes du « Mauvais Choix » d'une entité supérieure. Cependant, Zoroastre affirme qu'il est certain qu'à la fin du processus, le « Bon Choix » vaincra. (Annexe 9)

 

 

>>> Le bien et le mal. Dans le monde mélangé cohabitent les influences contraires des deux Esprits. Ces influences sont présentes dans chaque homme. Chaque ''bon choix'' d'un individu grandit le monde. Thérèse d'Avila ne disait-elle pas également que «  toute âme qui s'élève élève le monde  » ?

 

>>> Les récompenses post-mortem de nos œuvres. (Annexe 5 ) Les Gâthâs sont très clairs et insistent beaucoup sur la justice parfaite à venir, avec les récompenses ou les châtiments mérités par nos œuvres réalisées dans le monde mélangé. Mais ce n'est pas une justice administrée par Dieu : Dieu n'intervient pas pour nos récompenses ou châtiments. Ahura Mazda n'est pas un Dieu anthropologique. Mais c'est bien lui qui avait fixé les règles.

Ce concept nous rappelle les croyances qui avaient déjà cours dans l'Egypte ancienne, bien avant Zoroastre, permettant d'accéder à la vie éternelle : Maât et Jugement.

 

Pour Zoroastre, ce que nous qualifions de ''justice'' post-mortem consiste en fait essentiellement en un rapprochement ou une privation de rayonnement divin. Cependant, la bonté de Dieu, comme le soleil, ne cesse jamais de rayonner. Seuls nos mauvais choix nous empêchent de le recevoir. Saint Jean exprimait bien le concept quand il disait : « La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne la reçoivent pas. »

 

Durant notre vie, une accumulation de mauvais choix enlaidit notre « double céleste » (la Daêna), tandis qu'une bonne conduite l'illumine. Ce qui est chose importante car la Daêna sera l'image céleste du défunt, qui accompagnera son âme vers le ''pont Trieur'' qui est «  large est spacieux pour l'âme droite, et étroit comme une lame pour le méchant. »

La troisième aube après sa mort, l'homme n'est donc ''jugé'' que par la somme ''mathématique'' des actions (bonnes et mauvaises) de sa conduite terrestre. C'est un processus cependant implacable, que les prières, les offrandes (et encore moins les sacrifices :Y.32, 12/14  ; 44.20  ; 48,10 ) ne peuvent influencer. Bien sûr, une reconnaissance sincère d'une erreur commise ''compense'' l'erreur initiale. Mais Zoroastre prévient que si la même erreur se répète, la première est rappelée immédiatement.

 

En conclusion, nul ne doit attendre de signes de la Justice Divine dans ce monde mélangé. « L'homme dépend, pour les biens de ce monde, des actes du Destin, mais de ses propres actions pour les biens spirituels du monde futur.  » (6) La Justice divine, elle, ne peut exister que «  là où le soleil resplendit sans nuages  », dans le Royaume de Dieu.

 

>>> L'Enfer, le Purgatoire, et le Paradis sont les lieux où les âmes sont dirigées (après le ''Pont Trieur'') selon le solde entre les biens et les maux réalisés durant la vie terrestre.

 

Le séjour en Enfer s'effectue dans la « maison de la Druj » (Druj = mensonge), et est décrit aux fidèles comme un lieu de douleurs et tourments incessants, avec une nourriture immonde.

Il est intéressant de noter que la ''damnation éternelle'' n'existe pas dans le zoroastrisme. En effet, Ahura Mazda est un Dieu essentiellement bon. Il ne peut donc y avoir de peine sans appel et sans salut.

Le séjour durera quand même pour ''toute la durée d'un âge'' (un âge, c'est très très long !).

 

Le Purgatoire (Hamêstagân) est réservé à ceux pour lesquels les bons et mauvais choix s'équilibrent.

 

Le Paradis (mot qui vient du perso-mède pairi-daeza), est aussi nommé « maison des Chants » (Garôdmân). Il compte quatre étages : celui des Bonnes Pensées, celui des Bonnes Paroles, celui des Bonnes Actions, et celui de la Lumière infinie.

 

 

>>> Les Signes annonciateurs de la prochaine Fin du Monde

On se souvient que le ''monde mélangé'' a été créé afin de traiter le ''mauvais choix'' d'Ahriman. Dans ce monde mélangé, chaque bon choix de chaque humain y ajoute de la lumière divine, ce qui fait reculer les ténèbres. Zoroastre montre ainsi que chaque homme est un collaborateur de Dieu, et participe à une œuvre gigantesque : épuiser progressivement l'Esprit Mauvais. (Annexe 7) Chaque homme contribue à donner toujours plus d'espace à l'Esprit Saint dans le monde mélangé.

De ce fait, avec les générations qui passent, nos actions seront toujours davantage inspirées par l'Esprit Saint. Et cela aura aussi progressivement un effet sur nos habitudes alimentaires, qui se rapprocheront toujours plus de celles de Zoroastre (= sans consommation de viande) : uniquement végétaux + fromages.

Quand la plupart des humains auront atteint ce stade, alors, le moment de la fin du monde sera proche, car l'objectif initial de la création du monde mélangé sera sur le point d'être atteint.

 

 

>>> Le Sauveur

On se souvient donc que Dieu déploya un ''espace-temps'' dédié (= notre monde matériel) dans lequel il avait aussi enfermé les deux Esprits ''jumeaux''. C'est chaque homme, avec son éveil de conscience et son libre-arbitre, qui allait progressivement réduire le pouvoir de nuisance de l'Esprit Mauvais.

Saluons la vision grandiose de Zoroastre, « qui unit le sort de chacun à celui de tous. » (1).(Annexe 7)

Zoroastre enseignait qu'à la fin des temps, le Sauveur (Saoshyant : ''celui qui apporte les bienfaits'') viendra, tel un archange, pour livrer le dernier combat, avant l'apocalypse.

 

 

>>> Le Feu Céleste de l'Ordalie

L'ordalie a souvent été une sorte de ''Jugement de Dieu'', avant et après Zoroastre.

L'Ordalie de Zoroastre symbolise le feu qui, lors du «  Grand Jour », vient sonder chaque âme et brûler les souillures de l'âme. C'est un terrible châtiment pour les méchants. Zoroastre nous dit que «  Le feu de l'Ordalie ne mord que sur les méchants, tandis que les justes ont la sensation de marcher dans un bain de lait tiède. » Seules les âmes des quelques irréductibles partisans des ténèbres finiront « dans le néant de l'abîme  ».

On voit que ce qu'il reste de Mal sera donc partout extirpé et détruit par le feu de l'Ordalie. C'est pourquoi l'Enfer aussi sera détruit.

 

 

>>> La Résurrection des corps (= la Transfiguration) (7)

Lors de ce même « Grand Jour  », après l'Ordalie, il ne restera donc que des âmes justes, car exemptes de toute souillure. Elles seront ''transfigurées'' par l'acquisition d'un «  corps d'airain ». C'est-à-dire l'acquisition d'un corps spirituel inaltérable et immortel. C'est la Résurrection des Corps. (Annexe 6)

 

Le corps physique n'existe que dans le ''monde mélangé'', lequel a ses limites matérielles et se termine par la mort. La Résurrection des Corps de Zoroastre intervient pour l'entrée des âmes dans le monde purement spirituel, en pleine lumière du Seigneur Sage.

 

La métamorphose, lors du passage du monde matériel mélangé au monde spirituel, est la Transfiguration du Monde.

 

 

>>> L'Apocalypse

L'Apocalypse n'a aucune raison d'être inquiétante, car ce n'est que la fin de ''l'espace-temps'' créé ad-hoc par Dieu pour traiter le « mauvais choix » de l'Esprit mauvais Ahriman. Avec l'aide des hommes et de l'archange Sauveur, l'objectif aura été atteint. Le Mal n'existera plus nulle part. La ''bulle'' d'espace-temps du monde matériel n'aura plus lieu d'être. La ''bulle spatio-temporelle'' du monde matériel sera dissoute après que toutes les âmes des hommes et des animaux aient rejoint le Royaume de Dieu.

 

 

>>> Le Royaume de Dieu

« A la fin du monde, l'entrée triomphale au Royaume Divin des âmes victorieuses de la grande Ordalie du Feu Céleste constitue la rétribution des justes qui, dès lors, participent, hors de toute atteinte du Mal, aux splendeurs de la création idéale. » (1)

 

JPEG

( Illustration Chrétienne de la résurrection des Corps - Notre Dame des Fontaines - La Brigue – France )

 

 

LE CULTE ZOROASTRIEN

 

Le culte zoroastrien est exempt de rituels. Ce qui est à l'opposé absolu du culte mazdéen.

 

Sur le plan des principes, Zoroastre affirmait que «  La meilleure des œuvre humaines, c'est, à l'égard du Ciel d'adorer Dieu et, à l'égard du monde, d'être bon avec les justes et doux avec les animaux. » (Protection des animaux = Y.29.2 ; 34.14  ; 48.7  ; 51.14)

«  Le culte, pour Zoroastre, c'est la pensée pure, la parole pure, et l'action pure (…) Le reste est superstition et péché (…) Aucune place n'est faite aux rites  » (4) (Annexe 8)

 

L'essentiel pour Zoroastre est que nous ayons toujours en tête sa Trilogie, et de ne jamais rompre les liens qui doivent impérativement unir les pensées pures (prière et contemplation mystique), les paroles pures (saine spéculation intellectuelle) aux actions pures (être l'artisan du bien). « L'emprise de l'abstrait ne fit pas perdre à Zoroastre le sens du concret.  » (5)

L'action est le complément nécessaire des deux étapes précédentes : une foi qui n'agit pas, est-ce une foi sincère ? Le Pape François ne dit pas autre chose. (9)

 

Le contraste avec le culte mazdéen est frappant. Les cérémonies de sacrifices sanglants étaient centrales pour le culte mazdéen. (Annexe 10)

Outre les animaux domestiques, les prêtres mazdéens sacrifiaient aussi les ''animaux malfaisants'' qu'ils nommaient du péjoratif ''khrafstra''. Zoroastre utilise le même péjoratif, mais pour nommer les ''hommes malfaisants'' (dont font partie les prêtres sacrificateurs). (Y.28.3)

 

«  L'éthique des zoroastriens est supérieure encore à leur théologie, car elle confère à la vie de tous les jours une dignité et une signification  » (3)

 

JPCiron

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

..... (1) - Zarathoustra et la transfiguration du monde – Paul du BREUIL– 1978

 

..... (2) - Zoroastre – J. DUCHESNE-GUILLEMIN – 1948

 

..... (3) - Histoire de la Civilisation – Will DURANT – 1946

 

..... (4) - La Civilisation iranienne – Georges DUMEZIL – 1968

 

..... (5) - Monde et parole de Zarathoustra – Amir Mehdi BADI' – 1961 (Avant-propos de Rama CONT / Religare.org )

 

..... (6) - Zoroastrian Theology – Maneckji Nusserwanji DHALLA – Théologien et prêtre Parsi (1875 – 1956)

 

..... (7) - Note : cette idée zoroastrienne novatrice de « résurrection » préexistait probablement dans certaines sociétés. Les ''Aryas'' du II ième millénaire avant J.C. enduisaient le corps des défunts de terre ocre, qui symbolisait le sang nouveau de l'autre vie.

 

..... (8) - Zoroaster and the Bible – Lawrence Heyworth MILLS – 1894

 

..... (9) - « (…) il faudra inviter les croyants à être cohérents avec leur propre foi et à ne pas la contredire par leurs actions (…). » Encyclique Laudato Si – Sur la sauvegarde de la maison commune – Pape FRANCOIS – 2015

 

..... (10) - « Cosmos, Chaos and the World to come : the Ancient Roots of Apocalyptic Faith » - Norman Rufus Colin COHN – 1993

 

..... (11) - Dictionnaire Philosophique - Chapitre ''Zoroastre'' - Voltaire - 1764

 

..... (12) - Deux précédents articles sur Zoroastre :

Zoroastre : Son Pays et sa vie :

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/zoroastre-son-pays-et-sa-vie-210393

 

Zoroastre : Sa révolution Théologique :

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/zoroastre-sa-revolution-210455

 

 

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

ANNEXES :

Choix de citations des Gâthas (5)

(Traductions proposées par Amir Mehdi BADI') 

(Avant-propos de Rama CONT / Religare.org )

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

ANNEXE 1 : LE LIBRE ARBITRE - Dieu a doté chaque animal d'un corps, d'une forme de conscience et d'une âme ''qui le fait vivre''. L'homme est doté d'une capacité de jugement très largement supérieure à celle des autres animaux, ce qui lui permet de choisir librement entre le bien et le mal.

 

Yasna 31.11 - Depuis l'origine, Mazda, depuis que par ta pensée tu formas le corps, la conscience et les forces de l'esprit, depuis que tu infusas dans le corps l'âme qui le fait vivre, depuis que tu créas l'action et le jugement pour que chacun choisisse sa voie comme il le désire,

 

Yasna 31.9 - O Très Sage Seigneur, de toi vient le zèle, la parfaite dévotion, en toi réside l'ouvrier, l'artisan du monde, en toi la souveraine sagesse qui laissa l'âme libre sur les chemins qui mènent au bon et au mauvais pasteur !

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 2 : DIEU, CRÉATEUR DE TOUTES CHOSES, PREMIER ET DERNIER. S'adressant à Dieu, Zarathoustra utilise l'artifice du questionnaire. La réponse est bien sûr implicite.

 

Yasna 31.8 - Te cherchant de mes yeux, j'ai su par la pensée, ô Mazda, que c'est toi le premier et le dernier, toi le père de Vohu Mana, la bonne volonté, le bon esprit, toi le vrai instaurateur de Asha, ordre et droiture, toi le maître des actions de la vie.

 

Yasna 45.7 - De lui vient le salut de tout ce qui est, a été et sera, de lui le don de la vie éternelle au juste, de lui la fin du méchant dans le tourment. Par la majesté de sa puissance, le Seigneur est notre initiateur dans la loi.

 

Yasna 44.3 - Seigneur, je te le demande, dis-le-moi en vérité : De l'ordre et de la droiture qui est le père ? au Soleil et à la Lune qui montra leur chemin ? qui donna à la Lune de croître et de décroître ? voilà ce que je veux savoir et autre chose encore. Y 44.4 - Seigneur, je te le demande, dis-le-moi en vérité : En bas, qui soutient la terre ? et le ciel, qui l'empêche de tomber ? qui a fait les eaux, qui a fait les plantes ? qui a attelé au vent et aux nuages les coursiers rapides ? qui est, ô Mazda, le créateur de la Bonne Pensée ? Y 44.5 - Seigneur, je te le demande, dis-le-moi en vérité : Quel est le maître habile qui créa la lumière, qui fit les ténèbres ? dormir et s'éveiller à qui les devons-nous ? à qui le matin, le midi et le soir ? qui appelle à l'ouvrage l'homme raisonnable ? Y.44.7 - Seigneur, je te le demande, dis-le-moi en vérité qui a créé Xshathra et Armaiti, la majesté divine et l'amour de la terre ? qui a mis dans le coeur du fils le respect du père ? je désire voir en toi, ô Mazda, en toi, Esprit céleste, Spenta Mainyu, créateur de toutes choses.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 3 : ZARATHOUSTRA RACONTE LA RENCONTRE DES DEUX ESPRITS créés par Dieu à l'aube des temps, juste avant de créer le ''monde mélangé'' (matériel + spirituel) qui est le monde dans lequel nous nous trouvons.

 

Yasna 45.2 - Je parlerai du commencement de l'existence et de l'esprit du bien qui dit à l'esprit du mal : "Ni nos pensées ni nos doctrines ni nos forces mentales ne concordent, nos croyances sont différentes. Ni nos paroles ni nos actes ni nos consciences ne s'accordent, nos âmes ne sont pas semblables."

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 4 : LA QUÊTE DE LA JUSTICE DANS LE MONDE MÉLANGÉ (= notre monde physique + spirituel) est affaire humaine. Dans le monde mélangé, la justice ne peut exister que si le Libre Choix des hommes les porte à suivre la Bonne Pensée (= la ''Loi'' de Dieu). Dieu n'intervient pas directement dans le Monde Mélangé.

 

Yasna 29.1 - L'âme de la création crie vers le Seigneur : "Pour qui m'avez-vous formée ? qui est mon créateur ? colère et rapine, brutalité et violence m'oppriment, je n'ai d'autre guide que vous, ouvrez-moi votre champ, Seigneur !" Y 29.2 - Le Créateur en appelle à la justice : "Qui protégera la création ? qui lui procurera la pâture et le bien-être ? quel maître lui donner, comment lui épargner la fureur des méchants ?" Y 29.3 - La justice répond : "Il n'existe pas de chef sans haine, les plus justes eux-mêmes ne connaissent pas le droit chemin et c'est vers le plus fort que se tournent ceux qui peinent !" Y 29.6 - Ahura Mazda : "Point de maître, pas un seul chef juste, et c'est au pasteur soigneux de son troupeau que l'auteur de la création l'avait destinée !" Y 29.7 - Une voix : "D'accord avec Asha, avec la justice et la droiture, Ahura Mazda a créé la prière, l'offrande de la parole sacrée, nourriture des affamés.(...)  » Y 29-8 - Vohu Mana : "Celui-là seul qui a entendu les commandements divins, Zarathoustra, ardent à répandre la loi de Mazda et sa justice. Que sa parole soit douce à ceux qui l'entendent !" Y 29-9 - Chagrine, l'âme de la création se lamente : "Je demandais un appui puissant et fort et je reçois la faible parole d'un homme sans arme ! Quand donc quelqu'un m'aidera de ses mains ?"

 

Yasna 32. 1 - Tous tant qu'ils sont : maître, compagnons et disciples de vérité, les faux dieux eux-mêmes veulent être les messagers du Seigneur, veulent pourchasser ses ennemis, le servir. Y 32.2 - Mais dans le resplendissement de sa majestueuse puissance, Ahura Mazda répond : "Uni à la Bonne Pensée, en communion avec la justice, c'est la sainte et parfaite soumission à la loi que nous choisirons. Qu'elle soit à nous !"

 

Yasna 43.12 - J'ai su, ô Très Sage Seigneur, combien grande est ta merci, lorsque m'entourant de toutes parts la Bonne Pensée m'a révélé ton message, et j'ai compris quelles souffrances me vaudra parmi les hommes la pratique de ce que tu m'as appris être le meilleur.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 5 : LE ''JUSTE SALAIRE'' = LA RÉCOMPENSE POST-MORTEM DE NOS CHOIX & ACTES DANS LE ''MONDE MÉLANGÉ''. Après sa mort, le juste ira dans un des étages du Paradis, au Purgatoire, ou bien en Enfer, dans les ténèbres. Après le Jugement Dernier (processus dans lequel Dieu n'intervient pas directement = ce sont nos propres actions qui déterminent notre ''juste salaire''), après la destruction du ''monde mélangé'' (le monde physique n'existera plus), l'esprit du juste sera dans la lumière spirituelle du Seigneur (avec un corps spirituel parfait et l'immortalité de l'âme) : C'est la rétribution du juste, son salaire. Le méchant devra souffrir le feu de l'ordalie (qui brûle les souillures de l'âme, lesquelles ne peuvent entrer au Royaume de Dieu).

 

Yasna 28.4 - L'âme unie à la Bonne Pensée, je chanterai ta louange, Sachant que tout acte reçoit sa récompense, Aussi longtemps que j'en aurai la force, aussi longtemps que j'en aurai la puissance, je vanterai ta justice, Seigneur.

 

Yasna 51.6 - A la consommation des jours, à la fin de toute existence, Ahura Mazda le Seigneur Très Sage destine mieux que le bien à celui qui lui apporte en offrande le respect de sa volonté, pis que le mal à celui qui lui refuse cette oblation.

 

Yasna 30.2 - Écoutez de vos oreilles les meilleures choses, voyez, regardez avec bienveillance le choix qui s'offre à vous, le choix qui s'impose à chaque homme avant que s'accomplisse la grande épreuve. Y 30.2 - Dès le commencement, les deux Mainyu, les esprits jumeaux, l'un bon, l'autre mauvais, apparurent ensemble en pensée, en parole, en action, mais entre Vahyo qui est le bien et Akem qui est le mal, seul le sage choisit le bien.

 

Yasna 30.9 - Puissions-nous être de ceux qui provoquent le renouveau de la vie  ! puissions-nous être cause de la joie du monde renouvelé ! Y 30-10 - Afin que les supports du mensonge s'effondrent, afin que les élus trouvent dans la demeure heureuse du Seigneur la Bonne Pensée, l'équité et le juste salaire !

 

Yasna 31.3 - La récompense que tu réserves aux uns et aux autres, Seigneur, le juste salaire que tu dispenseras par la flamme sacrée et par l'esprit saint, fais-le savoir pour qu'on l'apprenne par la langue même de ta bouche, pour que j'en fasse part à ceux de la terre, à tous les vivants. Y 32.6 - Que le parfait bonheur soit le lot du sage qui me révélera la vérité sur Manthra, la parole sacrée, la vérité sur Asha, la bonne, la divine loi, la vérité sur Haurvatat et Amertat, sur la perfection du corps et sur l'immortalité de l'âme. Que le règne du Seigneur s'instaure et s'étende par la Bonne Pensée

 

Yasna 31.14 - Voici ce que je demande, Seigneur : Qu'adviendra-t-il, que se passera-t-il, que portera-t-on au compte du juste, quel sera le salaire du méchant à l'heure du règlement final  ? Y 31.20 - Ceux qui cherchent la droiture finiront dans la lumière, mais vous, partisans du mensonge, vous aurez pour demeures les ténèbres, pour nourritures de laides choses, c'est aux lamentations que vous mènent vos consciences mauvaises et vos actes.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 6 : LA RÉSURRECTION DES CORPS. La résurrection n'intervenant qu'après l'apocalypse, le monde physique sera alors déjà dissout. La résurrection ne peut donc pas être physique. Le juste aura donc une âme immortelle et un corps spirituel parfait, inaltérable et exempt de maladie.

 

Yasna 33.8 - Seigneur, éclaire-moi pour qu'animé par la Bonne Pensée, par la vérité et par les hymnes de louanges à ta gloire, je m'élève à tes dons, à l'intégrité et à la perfection du corps, à l'éternité de la vie, à l'immortalité de l'âme.

 

Yasna 34.11 - C'est par la puissance divine, par la Bonne Pensée et le bon vouloir, c'est dans l'union de la divine obédience à la justice de la loi, qu'on aspire à la santé, à l'intégrité du corps et à l'immortalité de l'âme. C'est par elles que Mazda fait remède à nos maux.

 

Yasna 34.14 - Fais, Seigneur, fais que ce sort enviable soit celui de la chair qu'anime encore la vie, celui du vivant qui peine pour le bien des vivants, comme le veut le rayonnement de ta sagesse, ô Sage. 

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 7 : CHACUN DE NOUS PEUT ÊTRE UN ''SAUVEUR'' DU MONDE. L'Eschatologie zoroastrienne dit que vers la fin des temps, le Sauveur (Saoshyant) viendra livrer le dernier combat contre les méchants, avant l'apocalypse. Le Livre Saint nous dit aussi que chacun de nous, à son niveau, peut aussi être un Sauveur. Will DURANT l'avait remarqué en soulignant que l’Éthique de Zoroastre « confère à la vie de tous les jours une dignité et une signification  ».

 

Y 34.13 - La voie d'Ahura le Sage, c'est celle de la Bonne Pensée, celle où s'avancent les futurs sauveurs, la voie où marchent ceux qui suivent la justice, celle qui mène à Mazda, l'ultime récompense.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 8 : UN CULTE EXEMPT DE RITUELS ET DE SACRIFICES D'ANIMAUX.

 

Yasna 34.2 - Les paroles et les actes sont le culte que tu demandes, Seigneur, pour répandre parmi les hommes l'immortalité de l'âme et ta vérité, l'intégrité du corps et ton empire, puissions-nous être les premiers à t'en faire oblation ! 

 

Yasna 50.9 - Avec ces chants pour toute offrande, pour tout sacrifice, je me tourne vers toi, ô Mazda, je me tourne vers toi avec la Bonne Pensée et les actes inspirés par la justice. Aussi longtemps que tu veilleras sur mon âme je crierai haut ta parole, Seigneur !

 

Yasna 33.12 - Pour ma joie, Seigneur, révèle-moi les incomparables biens de ton empire. O foi très sainte, dans ta justice éclaire nos consciences, illumine-les, et Zarathoustra apportera en offrande à ta vérité les prémices de ses pensées, de ses paroles, de ses actes, et son obéissance, de toutes ses forces...

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 9 : DIEU SAIT QU'A LA FIN, LE ''BON CHOIX'' VAINCRA.

 

Yasna 48.1 - Lorsque la vérité aura vaincu le mensonge, lorsque les faux dieux et les hommes auront reçu le salaire de leurs oeuvres triomphera le culte du Seigneur.

 

Yasna 48.2 - Avant que n'arrive la fin dis-nous, Seigneur, ce que tu sais déjà : Le juste ne triomphera-t-il pas du méchant ? n'est-ce pas cela la consécration même de l'existence ?...

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

ANNEXE 10 : FERME CONDAMNATION DES SACRIFICES. Et recommandation d'une alimentation sans viande.

 

Yasna 32.12 - Maudits sont par le Seigneur ceux qui éloignent les hommes de la bonne voie, maudits ceux qui détruisent la vie, maudits ceux qui sacrifient le boeuf avec des cris de joie, maudits ceux dont les paroles trompeuses font préférer à la vérité les tyrans avides, les sacrificateurs sourds, les tenants du mensonge...

 

Yasna 44.20 - Voici ce que je te demande encore, ô Mazda : Les Dévas ces faux dieux ont-ils été de bons maîtres, eux qui souffrent que le boeuf soit livré à la fureur sanguinaire des sacrificateurs et prêtres, eux qui souffrent que les mauvais princes règnent par la colère sur les âmes, eux qui souffrent que les pâturages soient abandonnés, laissés sans engrais, contrairement à ta loi ?

 

Yasna 32.8 - A l'heure du jugement final, Seigneur, éloigne-moi de ceux qui, pour plaire aux hommes et les flatter, leur apprirent à se nourrir de chair, à la profaner.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

( Judas pendu - Illustration Chrétienne - Notre Dame des Fontaines - La Brigue – France )

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 décembre 2018 11:34

    Merci Ciron. C’est aussi l’esprit de l’arbre séphirotique bien décrit dans les livres de Kabaleb. La même démarche philosophique se trouvent chez THOT HERMES TRISMEGSTE. Bien et mal son complémentaires (on parle de FLAMMES JUMELLES). ce en quoi je m’éloigne dETIREV. La vie ne consiste-t-elle pas à nous préparer à retourner dans notre matrice originelle en passant par le meilleur chemin,... Nous pouvons choisir la voie de la ré-incarnation (Platon) ou celle qui estime que se ré-incarner est un mal. Face à une inconnue : je choisi la ré-incarnation. Mais avec des ???? Notons la date : 1894 (1984). 


    • JPCiron JPCiron 13 décembre 2018 21:24

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      .

      <La vie ne consiste-t-elle pas à .... >

      .

      Doit-on se torturer l’esprit pour savoir,

      quand on ne choisit pas ce à quoi l’on croit ?

      .


    • Gollum Gollum 13 décembre 2018 12:28

      Intéressant. On voit d’où sort l’eschatologie chrétienne finalement.

      Ceci dit l’idée que le monde doive finir et le mal être totalement éradiqué me semble une idée à la fois fausse et malsaine.

      Les gens de cette époque n’avaient aucune idée de l’immensité de l’Univers, avec des milliards de galaxies, ayant chacune ses cycles de vie propre, et à l’intérieur de chaque galaxie des milliards de planètes probablement habitées..

      Il n’est pas sûr que l’Univers finisse un jour. Il est même possible qu’il y ait une infinité d’univers dans des bulles d’espace/temps différents. Et notre propre Univers subit peut-être (à l’image de la cosmologie hindoue d’ailleurs) des cycles d’expansion et de contraction permettant une infinité d’Univers cycliques qui se suivent...

      Métaphysiquement cette idée d’Univers perpétuels en nombre infini convient mieux à l’idée d’un Dieu lui-même infini.

      Le mal est inhérent à l’existence conditionnée, liée au monde de la Forme. Pour sortir du mal il faut sortir de l’existence limitée, donc s’unir au Brahman disent les Indiens. Or il semble que Zoroastre, et à sa suite la théologie chrétienne, envisage l’abolition du mal dans un existant conditionné ce qui est une impossibilité métaphysique. Pour moi il y a confusion de deux registres différents.


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 décembre 2018 12:39

        @Gollum

        L’eschatologie ça m’a l’air degueu comme pratique.


      • Gollum Gollum 13 décembre 2018 13:05

        @Aita Pea Pea

        Oui c’est très sexuel puisqu’il s’agit de s’envoyer au septième ciel. smiley


      • Gollum Gollum 13 décembre 2018 13:06

        @#Daneel42

        Quand je pense que j’...étais disposé à te laisser disposer de l’anneau de lumière ! 

        Mon précieux... Rends moi mon précieux ! smiley


      • Monarque31 13 décembre 2018 13:08

        @Gollum
        « nombre infini » : dites-vous ça sachant que c’est métaphysiquement faux ?


      • Gollum Gollum 13 décembre 2018 14:19

        @Monarque31

        Ah ? Pourquoi ?


      • JPCiron JPCiron 13 décembre 2018 21:40

        @Gollum
        .

        < impossibilité métaphysique. >


        L’eschatologie Chrétienne reprend l’ossature de la zoroastrienne.


        Mais Zoroastre intègre les concepts dans un enchaînement cohérent.


      • Gollum Gollum 14 décembre 2018 09:44

        @JPCiron

        Je n’ai pas dit que ce n’était pas cohérent. J’ai dit qu’avec les connaissances actuelles l’eschatologie chrétienne a du plomb dans l’aile..

        En bref, je ne crois pas en une fin totale de l’Histoire. Des fins de cycles oui. À l’indienne.

        D’ailleurs l’eschatologie chrétienne pourrait très bien s’intégrer dans une vision plus large qui, sans l’annuler, la relativiserait.


      • JPCiron JPCiron 14 décembre 2018 15:31

        @Gollum
        .
        Bonjour,

        <avec les connaissances actuelles l’eschatologie chrétienne a du plomb dans l’aile... >

        Du plomb dans l’aile ? Cela ne dépend-il pas pour qui ?
        La Foi et la Connaissance tissent-elles vraiment beaucoup de liens chez le Croyant ’ordinaire’ ?.
        Toute eschatologie, même la plus abracadabrantesque, semble OK à ceux qui acceptent les axiomes surnaturels adéquats. Cela vaut aussi pour les cycles hindous, pour les réincarnations, la résurrection physique, etc etc etc

        <l’eschatologie chrétienne pourrait très bien s’intégrer dans une vision plus large >

        Ce qui me plaît beaucoup dans la Vision Zoroastrienne originelle tient en peu de points :
         Dieu n’intervient pas directement dans le « monde mélangé » (= notre monde physique + spirituel). C’est-à-dire qu’il n’y a pas de miracles ni aucune Providence à attendre ni à espérer.
         L’homme doit aider le juste, et a un devoir de protection des animaux et de leur habitat. 
         L’homme est responsable de ses choix et de leurs conséquences.

        Ce type de vision permet au croyant d’agir selon la morale et l’éthique de Dieu, en vue d’un accès, après sa mort, au Royaume spirituel de Dieu... Et au non-croyant de faire des actions identiques ici bas car cela lui semblera simplement de bon sens.

        Une partie du Christianisme pourrait se réformer et adopter une vision proche de la « vision originelle » de Zarathoustra. Ce qui serait un mode de vision « plus large ».

        Mais il me semble que cela n’est pas ce dont vous parlez...
         smiley



      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 décembre 2018 17:22

        Il y a un livre intéressant (assez ancien) dont je n’arrive pas en ce moment à me rappeler l’auteur qui comparait « Zoroastre, Jésus et Mahomet » les trois législateurs... Vous l’avez lu ? 


        • JPCiron JPCiron 13 décembre 2018 22:21

          @Mohammed MADJOUR
          .

          Bonjour,

          Non, je ne connais pas cet ouvrage.


          Par contre, il est arrivé que des auteurs Chrétiens anciens essaient de démontrer que Zoroastre n’était autre que Moïse... ou que Zoroastre était contemporain de Abraham...


          Zoroastre, par son eschatologie, a grandement innové.

          Par contre, sa morale et son éthique sont proches de celles de l’Egypte ancienne.


          Ces trois « législateurs » que vous citez me semblent bien différents.


          Mahomet apparaît d’emblée clairement monothéiste.

          Zoroastre apparaît par une réforme hardie du polythéisme.

          Jésus est membre d’une Trinité (un peu comme Amon, Rê et Ptah étaient les trois manifestations du même Dieu)


          Les comparer est sûrement un challenge intéressant...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès