• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Attention les yeux... au soleil, pensez à eux

Attention les yeux... au soleil, pensez à eux

A la ville... comme à la plage... il faut impérativement protéger les bébés et les enfants du soleil !

Depuis plus d’une quinzaine d’années, dans les médias (presse, radio, TV), il y a des campagnes d’infos pour sensibiliser les gens sur les dangers des rayons solaires sur le corps et les yeux, et en particulier chez les bébés et les enfants.

Ces campagnes indiquent bien que ces dangers proviennent de l’exposition aux rayons ultraviolets dits UV, et que ce sont les rayons UV qui sont néfastes pour la peau et les yeux.

En premier lieu, nous allons examiner les risques ophtalmologiques sur les yeux des bébés et des jeunes enfants.

Une observation attentive du comportement de certains parents nous révèle, hélas, un triste constat : un trop grand nombre de parents sont encore accompagnés de leurs très jeunes enfants et les exposent au soleil (à la plage comme à la ville) sans prendre la moindre précaution !

Si ces derniers, eux, prennent soin de bien se protéger les yeux en portant des lunettes de soleil, (la mode aidant), par contre, pour leurs rejetons... il semble bien que ce soit le cadet de leurs soucis  !

Alors est-ce de l’ ignorance, du laxisme ou de la faiblesse ? Allez savoir !

Les rayons solaires ultraviolets : UVA, UVB, UVC

Ils sont invisibles à l’œil nu, ils traversent l’atmosphère, et peuvent frapper même par temps froid, chaud et couvert, ils sont plus nombreux entre 11 h et 16 h, car à haute altitude (la distance à parcourir pour frapper la surface de la terre est bien plus courte que le matin et en fin de journée, (voir également ce «  cadran solaire » des bonnes et mauvaises heures), et ils ont moins de chances d’être interceptés par des molécules d’ozone.

Alors pendant ces « mauvaises heures », profitez-en pour que la famille prenne les repas bien au frais à l’intérieur, et se mette au rythme des siestes !

Les rayons UV n’ont rien à voir avec les rayons qui vous chauffent le corps et qui se nomment eux les rayons infrarouges. Ils sont également invisibles à l’œil nu, mais contrairement aux UV, ils ne sont pas dangereux pour les yeux... mais ils risquent de provoquer les coups de chaleur qui peuvent être mortels pour les bébés et les personnes âgées.

On notera que les UV sont réfléchis par l’eau (5% des UV réfléchis), le sable (20 % des UV réfléchis), l’herbe (5 % des UV réfléchis) et surtout la neige (85 % des UV réfléchis).

UVA et UVB ont une action différente.

  • Les UVA stimulent l’oxydation de la mélanine qui accroît temporairement la pigmentation de la peau : à dose élevée, ils provoquent le vieillissement prématuré de la peau (rides).
  • Les UVB stimulent également l’oxydation de la mélanine, mais d’une manière plus lente que les UVA.
  • Les UVB provoquent le coup de soleil. Ils entraînent également un vieillissement prématuré de la peau (taches pigmentées), en cas d’exposition trop importante.

On sait aujourd’hui que le UVA comme les UVB peuvent entraîner des cancers cutanés.

Les yeux des bébés sont fragiles 

Les yeux de votre enfant n’aiment pas le soleil et y sont très sensibles.
Ils sont beaucoup plus perméables à la lumière que ceux des adultes car leur pupille est plus large et les tissus moins riches en pigments.

Les UV sont également mal tolérés puisque le cristallin de l’œil d’un enfant ne peut les filtrer, et ceci jusqu’à l’âge de 10-12 ans. Ainsi, avant un an, 90% des UVA et plus de 50% des UVB arrivent directement sur la rétine.
Enfin, sachez que les effets nocifs de la lumière seront encore plus importants sur les bébés aux yeux clairs et, qu’avant 3 mois, votre enfant ne devra jamais être exposé directement au soleil mais toujours sorti sous abri, la suite ici.

Les lunettes :
Quelles lunettes choisir , bien entendu les verres doivent être incassables, modèles bébés (de 10 à 30 €) : 1

et 2 , de 3 mois à 12 mois. Avantages de ces modèles : très confortables, en matière souple, pas de visserie, petite lanière élastique, symétriques, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas de sens pour les branches.
Une gamme  : bébé, enfant jusqu’à 12 ans, adulte, l’avantage de ces 3 modèles, c’est que leurs branches protégent leurs porteurs des rayons obliques.

Pour les bébés, les lunettes 1 et 2 sont à préférer à celles-là, car leurs branches bien plus fines ne protégent pas des rayons obliques, mais c’est quand même mieux que pas de lunettes du tout !

Préférez le modèle n° 1, car avec sa petite coquille en plastique sur les côtés, il protège bien les yeux des rayons obliques.

Le confort est essentiel, sinon l’enfant ne les portera pas. Vous devez donc les choisir avec lui et lui faire essayer de nombreux modèles avant d’arrêter votre choix.
Pourquoi ? La morphologie, notamment la position du nez par rapport aux oreilles, varie d’un enfant à l’autre. De plus, l’arrête nasale n’étant pas encore formée, alors que la racine du nez est creuse, les lunettes doivent parfaitement épouser le nez, au risque de les voir glisser, ce qui entraînerait une gêne et une tendance à regarder par-dessus la monture.

Vos trouverez dans le commerce des lunettes spécialement conçues pour les enfants(comme les modèles cités plus haut : 1 et 2).

Depuis le 1er juillet 1995, une réglementation européenne définit le niveau de protection minimum que doivent apporter les verres solaires ainsi que leur degré de filtration de la lumière visible. Ceux-ci sont classés en 5 catégories (de 0 à 4) et doivent porter le marquage "CE". Un conseil, surtout n’achetez pas de lunettes gadgets, car mieux vaut ne rien leur mettre sur le nez, parce que des verres teintés (du plastique bien souvent) provoquent la dilatation de la pupille, qui laissera passer davantage de lumière, et comme ces verres n’ont pas de pouvoir filtrant, c’est un maximum d’UV qui va droit à la rétine, résultat, c’est la cata, la seule bonne place pour les lunettes gadgets... c’est la poubelle  !

Les chapeaux (anti UV)

Pour assurer une bonne protection, les chapeaux pour les enfants doivent être du style bob (image placée en haut de l’article) ou comme celui-ci, car ils couvrent la nuque et les oreilles ; en effet, ils sont à préférer aux casquettes américaines qui, elles, ne couvrent pas la nuque ni les oreilles.

A noter que pour les promenades en ville, il existe dans le commerce pour les bébés des tenues anti-UV. Le capital soleil. Les recherches ont démontré que chacun d’entre nous naissait avec « un capital solaire » distinct. Ce capital soleil est le nombre d’heures que nous pouvons passer au soleil sans danger, il nous est attribué pour toute notre vie, certains en ayant beaucoup... d’autres moins..

La sagesse voudrait que chaque individu puisse gérer son capital à sa guise, mais hélas ces études ont également montré qu’avant 18 ans nous avons déjà utilisé entre 60 et 70% (certains disent même 80%) de notre capital , donc pendant de nombreuses années, ce capital est géré par les parents, la suite.

Important : Ne vous croyez pas entièrement protégés du soleil sous un parasol ou une cannisse, car ils ne protègent pas contre les rayons réfléchis par le sable (de 5 à 30% selon sa couleur et son taux d’humidité) et contre le rayonnement diffus dans l’atmosphère. Il y fait également plus chaud (risque de coup de chaleur), car il y a moins d’air.
Le parasol est en fait un des différents moyens de protection. Il protège si on reste bien dessous (attention au dormeur qui se réveille au soleil parce que celui-ci a tourné), il ne peut suffire dans des conditions extrêmes (Index UV 9/+ extrême type tropical, très longues expositions, ou encore peaux extrêmement sensibles). Il faut donc associer l’utilisation du parasol à celle d’une crème solaire.
On améliore la protection apportée par un parasol en le plantant le plus bas possible, en l’orientant vers le soleil, et en faisant pendre sur les côtés des serviettes de bains (voire en plantant un autre parasol).

Des photos ont été prises sur une plage du Var le dimanche 25 juin 06 vers midi, quand la situation d’ensoleillement était "plein soleil entrecoupé de soleil couvert", ce qui est la situation la plus propice aux coups de soleil, car les rayons infrarouges (ceux qui chauffent le corps) se font moins sentir, mais les rayons UV, eux, sont toujours à leur rayonnement maximum. Elles nous montrent 4 exemples :

  1. Pour la petite fille au premier plan, presque parfait, car il lui manque juste une paire de lunettes de soleil.
  2. Le petit garçon accroupi près du seau rouge : il a revêtu une tenue anti-UV ; lui manquent un chapeau et des lunettes.
  3. Le petit garçon qui est debout porte une petite casquette, mais est torse nu et sans lunettes.
  4. L’exemple le plus mauvais est malheureusement ce petit garçon accroupi près du seau bleu : c’est un blondinet à peau claire, et il n’a aucune protection, ni chapeau, ni lunettes ni maillot ; pour moi, ses parents sont tout simplement des irresponsables.
  5. Sur nos plages, ces scènes sont malheureusement trop fréquentes.

Regardez cette autre photo prise le 28/06/06 vers midi avec un soleil voilé, (le plus sournois pour les coups de soleil) qui montre de jeunes enfants vacanciers avec une peau toute blanche et qui jouent sur la plage sans aucune protection... désolant !

Enfin, la tenue idéale

Pour la plage, combinaison anti-UV : (maillot, bob, et lunettes). (Merci aux parents du petit Noah, 17 mois, de Zürich, pour l’autorisation de cette photo prise le 27/06/06 sur une plage du Var).

Un danger à prendre au sérieux

"Quatre minutes de soleil pour un enfant, c’est comme une heure pour un adulte", prévient le Pr Khayat, qui conseille de "ne jamais exposer au soleil un nourrisson de moins d’un an" dans la dernière campagne de prévention de l’Institut national du cancer. Il invite particulièrement à protéger les enfants du soleil pour prévenir les risques, car la peau des bébés est sensible.

Pour connaître les différents types de peaux. Les bienfaits du soleil pour les enfants.

Heureusement, le soleil est également source de santé, car il est indispensable à la croissance des enfants (la vitamine D se forme sous l’action des rayons ultraviolets et contribue à la croissance des os).

Ne pas oublier : penser à les restaurer, et à les faire boire  !

Les enfants qui jouent dans l’eau, avec leurs activités physiques, se dépensent énormément.

De plus, pour lutyer contre la différence de température (corps/eau) ils consomment beaucoup d’énergie ; par exemple, une baignade dans une eau à 22 ° « brûle » plus de calories qu’une baignade à 27 °, ce qui fait que les enfants, en sortant de l’eau, sont souvent victimes de fringales, ils tremblent, et ont très faim.

A leur sortie, frictionnez-les avec une serviette sèche, pendant qu’ils resteront quelques minutes au soleil pour se réchauffer, la prise d’un petit casse-croûte (biscuits, chocolat, etc.) leur est profitable.

A la plage, en jouant sur le sable, ils se déshydratent beaucoup : penser également à bien les faire boire, même s’ils vous disent qu’ils n’ont pas soif (ils sont trop occupés à jouer, les petits diables !).

Autres sites très intéressants : sur le rayonnement solaire, Doctissimo 1 et Doctissimo 2 , la Ligue contre le cancer ( pdf ), le bronzage : les crèmes solaires ne sont pas la panacée, le site de l’OMS sur les effets du rayonnement UV sur la santé, celui de Soleil info.

Enfin, un des sites les plus complets sur le soleil et la peau.

Conclusion :

Parents, pensez aux yeux et à la peau de vos enfants, et entre 12 heures et 16 heures, placez-les à l’ombre, vous façonnez leur avenir.

Ne pas oublier que la « Soleil mania » fait que ces risques existent également dans les pays du Nord de l’Europe (Norvège, Danemark, Suède, etc.), et que la surexposition au soleil du corps dévêtu présente un risque sous toutes les latitudes : voir les problèmes que pose l’augmentation des cancers cutanés en Australie, au Canada et aux USA, et qui sont mentionnés dans le site de l’OMS mentionné plus haut. Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • brch90 (---.---.122.209) 2 juillet 2006 13:09

    Tout est question d’équilibre, votre corps est capable de se défendre lui-même (dans une certaine mesure). Voyez les phénomènes d’allergies avec les enfants trop protégés des alergènes dans leurs premières années...

    Avec tout ce que vous écrivez je me demande comment les enfants (nos parents et grand-parents et nous) ont réussi à survivre 8-)) avant toutes ces pseudo ’connaissances très poussées’.

    Pour les parents irresponsables, on verra ce que vos enfants deviendront et on en rediscutera après ...

    Néammoins je m’en vais suivre vos conseils et aller acheter un scaphandre à la NASA pour me rendre au bord de l’eau ... J’espère qu’il me protégera des rayons ...


    • (---.---.83.115) 2 juillet 2006 14:21

      Salut brch90,

      Si vous avez éléments qui contredisent ceux qui sont établis et mentionnés dans les sites ci-dessous, ben , ..n’hésitez pas à les mettre en ligne, et d’en faire un communiqué à l’AFP.

      http://www.who.int/uv/intersunprogramme/en/

      http://www.soleil.info/cmq.php?communique=55

      http://www.e-cancer.fr/soleilmodedemploi/

      http://www.soleil.info/main.php

      @+ P@py


      • brch90 (---.---.12.243) 7 juillet 2006 21:40

        Bonjour,

        Je vois que mon commentaire fait réagir et pardonnez moi si je vous ai agressé :
        - la majorité n’a pas toujours raison et si vous avez un peu de recul vous savez qu’il y a quelques années, il était possible de trouver sur le web des tas et des tas de sites (je n’ai pas les liens ni le nombre, pardonnez moi) qui annoncait de façon scientifique qu’il était nécessaire de s’exposer au soleil - y compris des sites médicaux et sérieux. CE N’EST PAS LE NOMBRE DE SITES INTERNET QUI PROUVE LA VERITE. Si Internet était le reflet de la vérité cela se saurrait depusi longtemps 8-))
        - l’AFP n’a pas besoin de moi pour travailler, elle est compétente
        - les statistiques et tout le reste (projections) sont interprétables comme les statistiques avant une élection, ce sont des probabilités et une probabilité n’a pas plus de chance de se réaliser qu’une autre.
        - les analyses médicales sur les anciens (ascendants) ne sont PAS FIABLES - quoi que vous en dites - et même celles actuelles comportent une grande part d’incertitude : voyez, pour l’illustration concrete, les analyses réalisées sur les décès de la canicule 2003 (regretables) que l’on ne sait pas analyser. Les ’spécialistes’ ne pas parlent pas de la même voix sur les causes de ces décès et de leurs conséquences. ON NE SAIT MEME PAS COMPTER des décès correctement alors pour étudier des données partielles ...

        Et enfin trop d’enjeux financiers (médecine, pharmacie, tourisme...) prennent le dessus.

        Les médecins, sérieux, guident les parents irresponsables afin d’aider à protéger vos enfants. Il ne faut pourtant pas basculer dans une paranoia absolue... La modération est de mise en toute chose.


      • Gilbert Spagnolo dit P@py 2 juillet 2006 14:39

        Le site en français de l’OMS sur le Programme INTERSUN.

        http://www.who.int/uv/intersunprogramme/fr/index.html

        @+ P@py


        • pelmato (---.---.0.12) 2 juillet 2006 22:52

          Le soleil est bien plus dangeureux que du temps de nos grand parents...

          Et nos grand parents ne s’exposaient pas ainsi...

          Pour ma part les medecin mon dit que le soleil pour moi c’était finis il y a 5 ans... J’avais 25 ans. J’ai une peau claire évidemment. La difference c’est qu’avant je prenait juste des coup de soleil quand je m’exposait sans protection... A présent se sont des brulures aux 2e degrés presque systématique !

          Le soleil est plus fort... et je persiste pour dire que le capital soleil ça s’economise et que les parents sont irresponsable quand ils laissent leur jeunes enfant sans protection. Ce qui est vicieux c’est que cela se passe dans le temps...


          • Morticia (---.---.242.201) 14 juillet 2006 10:24

            Tout à fait de l’avis de p@py , car ayant un époux ophtalmoloque je sais de quoi je parle.

            Je n’entre pas dans des considérations techniques ni médicales poussées , car le bon sens nous invite à nous protéger et a protéger nos enfants. Il est certain que la mode du bronzage ne fait qu’accentuer les pathologies qui découlent de ces expositions inadéquates au soleil. Les yeux , comme les peaux claires en subissent plus fortement les conséquences. Pour revenir sur la réponse de brch9 , j’aime penser qu’il s’agit d’un petit essai d’humour......car nos grand parents portaient des lunettes très tôt ........les plus privilégiés , ou alors vivaient dans l’inconfort.

            La qualité de notre vieillesse en dépend.

            Pensez donc à VOS enfants .......vous en êtes responsables.

            Merci de m’avoir lu.


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 juillet 2006 22:08

              Petit complément d’info : Crèmes solaires : Sauver sa peau. Se protéger du soleil peut être nocif ? C’est là :

              http://www.cybersciences.com/cyber/fr/magazine/juillet_aout_2006/ete__somme s_nous_bien_proteges_/cremes_solaires__sauver_sa_peau.html

              @+ P@py


              • reg (---.---.12.197) 16 décembre 2006 14:00

                Bonjour. Depuis la naissance de mon petit fils il y’a 8 jours tout le monde, parents, amis, collègues, s’évertue à le prendre en photo avec flash. Ce flash n’est il pas dangereux pour les yeux d’un nouveau né . Merci de me répondre rapidement . REG.


                • reg (---.---.12.197) 16 décembre 2006 14:01

                  Bonjour. Depuis la naissance de mon petit fils il y’a 8 jours tout le monde, parents, amis, collègues, s’évertue à le prendre en photo avec flash. Ce flash n’est il pas dangereux pour les yeux d’un nouveau né . Merci de me répondre rapidement . REG.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès