• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Coronavirus – Chaos dans les transports en Ukraine, aucun cas en RPD (...)

Coronavirus – Chaos dans les transports en Ukraine, aucun cas en RPD et RPL

Alors que l’épidémie de coronavirus COVID-19 se propage désormais partout dans le monde, et frappe durement les pays européens, l’Ukraine fait face à un véritable chaos dans les transports en commun à cause des mesures prises pour endiguer l’épidémie, pendant que la RPD s’isole avant même d’avoir son premier cas.

JPEG

Les mesures prises pour endiguer le coronavirus sèment le chaos dans les transports en Ukraine

Deux semaines après l’apparition du premier cas de coronavirus en Ukraine, les mesures prises par le gouvernement ukrainien pour endiguer l’épidémie ont provoqué un véritable chaos dans les transports en commun.

En effet, à Kiev, et dans d’autres grandes villes, pour limiter la propagation du virus, Zelensky et son gouvernement ont fait fermer le métro, et interdit aux mini-bus de transporter plus de 10 passagers à la fois, et pas plus de 20 passagers pour les grands bus, tramways et trolleybus. Résultat, d’énormes foules attendent aux arrêts de bus et de tramway, et les gens tentent de monter dans les véhicules de transport bien au-delà des limites autorisées.

À Soumy, des gens ont filmé comment un couple de personnes âgées s’est fait refouler du bus à cause de cette limite :

Le problème est qu’en Ukraine ces mesures visant à endiguer l’épidémie de coronavirus, même si elles se sont accompagnées d’une obligation de fermer la plupart des entreprises et commerces qui ne sont pas vitaux, comme cela a pu être mis en place en Italie, ou en France, n’ont pas tenu compte du fait que beaucoup de gens devaient absolument aller travailler pour survivre.

L’Ukraine n’a pas les moyens de payer le chômage technique de la majorité de la population. Le crédit de congés et les allègements fiscaux promis aux PME ne suffisent pas. Et seules les personnes atteintes du coronavirus seront indemnisées (plus ou moins partiellement) pour leur absence au travail, pour la période allant au-delà du 6e jour de maladie uniquement.

Résultat les gens se rendent toujours massivement au travail (quitte à travailler au noir, en continuant à vendre non plus depuis un magasin, mais depuis un entrepôt), et comme le métro ne marche plus, les autres moyens de transport sont surchargés, créant des bouchons monstrueux, et des scènes de rixe pour monter dans les bus qui circulent.

Dans certaines villes comme Nikolayev, la majorité des chauffeurs de mini-bus refusent depuis ce matin de travailler dans ces conditions, arguant que transporter si peu de personnes n’est tout simplement pas viable économiquement pour eux. Et comme les bus et trolleybus sont eux aussi soumis à une limite de passagers, ils ne suffisent pas à compenser, et c’est tout le système de transport de la ville qui est en train de s’effondrer.

Dans toutes les régions du centre de l’Ukraine, c’est la moitié des chauffeurs de mini-bus qui ne sont pas venus travailler ce matin, provoquant une réunion d’urgence du cabinet des ministres ukrainien.

Les gens se sont donc rués en masse sur les taxis, qui ont décidé de profiter financièrement de la situation en augmentant leurs tarifs de 20 % à Kiev ! Tout cela cumulé ensemble provoque d’énormes bouchons dans la capitale ukrainienne et beaucoup de colère chez les citoyens ukrainiens.

L’obligation de porter un masque dans les transports en commun n’est quant à elle pas respectée, faute de masques ! Ou faute de pouvoir s’en payer. Car les quelques magasins où il y en a encore les vendent au prix prohibitif de 47 $ les 50 masques ! Soit huit fois leur prix avant l’éclatement de l’épidémie de coronavirus ! Autant dire que la plupart des Ukrainiens ne peuvent tout simplement pas s’en payer.

Ce chaos a lieu alors que l’Ukraine n’a que 18 cas confirmés de coronavirus COVID-19 et deux morts à l’heure où j’écris ces lignes. Comme on peut le voir, sur cette courbe, qui ne va que jusqu’à hier, l’Ukraine n’en est encore qu’au début de la courbe exponentielle de progression du virus.

Évolution du coronavirus en Ukraine

Source : Wikipédia

Pour comparaison voici les courbes de la France, de l’Italie et de la Russie :

Évolution du coronavirus en France

Évolution du coronavirus en Italie

Évolution du coronavirus en Russie

Source : Wikipédia

L’épidémie de COVID-19 expose l’état catastrophique de l’Ukraine

L’absence de masque, de capacités financières de supporter le chômage de masse induit par les mesures de confinement, et l’état désastreux du système de santé en Ukraine suite aux réformes ultra-libérales qui ont eu lieu depuis six ans, risquent bien de transformer l’épidémie de coronavirus en véritable hécatombe.

D’ailleurs si on regarde le taux de mortalité du coronavirus en Ukraine, il est actuellement de 12,5 % ! Soit trois fois le taux de mortalité à l’échelle mondiale. Ce qui veut dire que soit 1) beaucoup de gens atteints du coronavirus n’ont pas été testés, ce qui fausse totalement les chiffres réels de l’étendue de la pandémie en Ukraine, ou 2) le système de santé ukrainien est dans un tel état de délabrement que le taux de mortalité est réellement bien plus élevé que dans le reste du monde.

L’un n’excluant pas forcément l’autre ! En effet, Zelensky a même proposé d’annuler les opérations chirurgicales programmées pour endiguer l’épidémie de coronavirus, au risque de laisser mourir des patients qui ont besoin de subir ces opérations planifiées. Si l’Ukraine en est à ce genre de mesures avec seulement 18 personnes atteintes du coronavirus, je pense qu’il est temps de se poser des questions sur l’état du système de santé du pays et sur les chiffres officiels du nombre de personnes atteintes !

Et le nombre d’infectés risque de grimper en flèche alors que des dizaines de milliers d’Ukrainiens ont décidé de rentrer au pays à cause de l’épidémie. Ainsi du 17 au 18 mars 2020, plus de 27 600 personnes sont rentrées en Ukraine, et ils seraient 38 000 à vouloir faire de même. Or certains de ces Ukrainiens pourraient ramener le virus depuis le pays où ils se trouvent actuellement ou se trouvaient jusqu’au 17 mars.

La RPD ferme sa frontière avec l’Ukraine avant d’avoir son premier cas de coronavirus

Malgré ce que les médias ukrainiens peuvent raconter comme propagande sordide visant à provoquer la panique en République Populaire de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL), il n’y a toujours aucun cas de coronavirus dans la partie du Donbass qui n’est pas sous contrôle de Kiev.

Tant en RPD, qu’en RPL, il n’y a pour l’instant aucun cas de coronavirus. Toutes les personnes suspectées de l’avoir ont toutes été testées et le résultat est négatif. Néanmoins, par mesure de précaution, 22 personnes suspectées d’être malades sont en quarantaine chez elles en RPL, et en RPD trois patients sont sous surveillance médicale à Gorlovka, et quatre personnes sont en quarantaine chez elles. Toutes ces personnes seront testées à nouveau dans deux semaines.

Ces mesures de quarantaine ont été mises en place dès le 14 mars. Toutes les personnes arrivant dans les républiques populaires en provenance d’Ukraine, de Chine, d’Espagne, d’Italie, de Corée du Sud, de France et d’Allemagne sont automatiquement mises en quarantaine chez elles pour deux semaines depuis lors. Des contrôles de température sont aussi menés sur les personnes franchissant la ligne de front pour détecter toute personne présentant de la fièvre.

Suite à l’annonce hier par le ministère ukrainien de la santé du premier cas de coronavirus dans la partie de la région de Donetsk contrôlée par l’Ukraine, la RPD a annoncé la fermeture totale de la frontière avec l’Ukraine le 21 mars à minuit, afin de laisser le temps aux citoyens de la république qui se trouveraient encore de l’autre côté de la ligne de front de rentrer chez eux. Ces personnes seront automatiquement mises en quarantaine et placées sous surveillance médicale à leur retour.

Côté frontière russe, depuis avant-hier, seuls les habitants de la RPD et de la RPL possédant la citoyenneté russe ou allant chercher leur passeport russe peuvent encore entrer en Russie. Par contre les camions continuent de circuler sans problème entre la Russie et les deux républiques populaires. Il n’y a donc pas lieu de craindre une pénurie alimentaire, ou des biens de première nécessité, contrairement à ce que craignaient certaines personnes qui ont relayé des rumeurs alarmistes de risque de crise humanitaire.

Les magasins sont approvisionnés normalement, et il n’y a pas de pénurie que ce soit au niveau de la nourriture ou du papier toilette. Les seules ruptures de stock constatées aujourd’hui concernent le paracétamol, le gel hydroalcoolique et les masques, que les gens ont stocké en prévision. Mais les pharmacies interrogées ont indiqué qu’elles devraient recevoir de nouveau du paracétamol dès demain.

Pour faire face à la pénurie de masques, la RPD prévoit d’acheter l’équipement nécessaire pour augmenter la production locale. Dix entreprises sont capables actuellement de produire 17 800 masques par jour. Quatre ont déjà leur carnet de commande plein pour faire face à la demande. Le gouvernement veut absolument augmenter la production, quitte à acheter l’équipement nécessaire, et passer à une production 24h/24, afin de couvrir les besoins et créer une réserve stratégique d’ici l’automne.

La RPD est aussi passée aujourd’hui à l’enseignement à distance, et a fait annuler les événements culturels et sportifs jusqu’à stabilisation de la situation, afin de limiter au maximum la propagation du virus.

Car même en fermant totalement sa frontière avec l’Ukraine, et partiellement celle avec la Russie, les autorités de la RPD sont bien conscientes qu’au vu de la durée d’incubation du coronavirus, il y a des chances qu’il soit déjà présent sur le territoire des deux républiques populaires du Donbass, ou qu’il arrivera bientôt.

Quoi qu’il en soit, en prenant ces mesures avant même l’apparition d’un premier cas, la RPD montre un meilleur sens de l’anticipation que certains pays occidentaux (dont la France), qui ont attendu d’arriver au stade 3 de l’épidémie avant de réagir.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 20 mars 10:38

    La France n’a pas attendu de réagir avant la phase 3 Christelle. J’ai lu des articles de presse en rapport avec les maisons de repos, où les pensionnaires se plaignaient de ne plus recevoir des visites et les visiteurs se plaignaient de ne plus pouvoir venir. C’était une ou deux semaines avant d’être dans la phase 3. 

    Quand la phase 3 est venue, c’était aussi avec beaucoup de désordre, pas seulement en France, en Belgique aussi et en Hollande également. La presse a relaté tout cela.

    Ce qui s’est produit, c’est que l’Europe, la grande gueule de l’Europe, a largement sous-estimé la propagation, là où la Russie faisait déjà de l’aide humanitaire avec la Chine. Je pense que Merkel est fautive... et pas un petit peu, c’est énorme comme un océan !

    Même la Russie n’a pas été épargnée avant la phase 3 en Europe, j’ai lu que des gens en quarantaine quittaient l’hôpital sans y être autorisé, mais qu’il n’y avait aucun aspect légal pour les retenir.

    Si on veut éviter un tel dérapage pour l’avenir, autant supprimer tous les postes politiques et les remplacer par des robots, car eux ne vont pas se tromper !

    L’Europe à vainement essayé de retarder l’inévitable et en Belgique par exemple, ce sont les pouvoir locaux qui ont mis les pieds dans le plat. Si cela n’avait pas été fait, en Belgique et ailleurs, on ne serait pas encore en phase 3 !!!


    • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 11:30

      @Guy19550
      Les mesures prises par les maisons de repos c’est un épiphénomène. Le gouvernement français a attendu trop tard avant de réagir. Le confinement aurait dû être décrété avant d’arriver à la phase 3. Les affichettes de Buzyn dans les aéroports en guise de mesure c’était du délire.
      La Russie au moins a mis les gens en quarantaine. La France a rapatrié les Français de Wuhan sans aucune précaution réelle, contaminant la base militaire de Creil. Buzyn nous parlait de ses affichettes dans les aéroports quand la Russie fermait sa frontière avec la Chine. Résultat la Russie n’a que 200 cas quand la France en a plus de 9000 alors que la population russe c’est plus de deux fois la population française !
      La France a totalement merdé dans sa gestion de l’épidémie, l’Italie aussi. Ca fait mal mais c’est la vérité. Pas besoin de robots pour prendre des décisions, des hommes politiques intelligents sont suffisants. Ca nécessite juste une qualité : le sens de l’anticipation.


    • Guy19550 Guy19550 20 mars 10:55

      Je ne porte pas la France dans mon coeur, loin de là, mais on aurait pu gagner un temps précieux en les écoutant plus dans ce cas bien précis. Il faut espérer un remède pour l’an prochain, mais l’an prochain, c’est dans six mois pour les virus et là on est vraiment encore nulle part. A ma connaissance il n’y a en ce moment que des tests avec des souris en France, en Chine et en Russie. Rien vu pour les autres. Le pire est encore à venir, car il n’y aura probablement pas de rmède pour l’an prochain efficace, manque de temps pour cela. L’été va aplanir les choses, mais les virus seront encore dans nos organismes en mode veille, si je peux le dire ainsi.


      • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 11:33

        @Guy19550
        En écoutant plus qui ? Macron qui disait de continuer à aller au théâtre alors que le virus se répandait ? Ou Cymès qui nous sortait à la télé que c’était juste une gripette ? Les officiels français et les « experts » des plateaux télé ont joué le mode « ce n’est rien c’est un gros rhume » jusqu’à la dernière minute. Et ca continue avec les co...ies proférées par la porte-parole de Micron premier qui nous sort que les masques ne servent à rien, pour cacher le fait qu’en fait il n’y en a pas. Et il y a des gens pour croire cette ânerie.


      • JP94 20 mars 16:54

        @Christelle Néant
        Si jamais vous ne l’avez pas encore vu, en France, il y a le professeur Didier Raoult, de Marseille. Seulement, contrairement au médiatique mégalo Cymes, lui il est le spécialiste français en maladies infectieuses et il n’est pas dans les petits papiers de nos gouvernants et de leur relais les médias.
        Le spécialiste ? oui, d’après un classement mondial par ses pairs, et tous les spécialistes de ce calibre sont à Marseille. Seulement eux ne tiennent une sympathique émission avec Carrère d’Encausse, ils cherchent, ils soignent en médecins et en plus, lui est connu pour des positions politiquement incorrectes, mais scientifiquement exactes...
        Il a un protocole, assez analogue à celui opéré en Chine et en Corée et c’est lui qui l’a d’ailleurs initié  et publié dans le Lancet, moins populaire que nos chaînes de télé...où on nous balance des spécialistes en tout : football, soviétologie et médecine, à peu près les mêmes.
        Ce protocole a pour base un test qu’il préconise de systématiser, fiable à 100%, d’un coût de 15€, aisément portatif et donnant l’issue en 30’.
        Ensuite le traitement se base sur l’hydrochloroquine ( quinine), d’un coût dérisoire, donc pas du tout lucratif pour les grands labos ...( on voit poindre la logique qui sous-tend la gestion occidentale calamiteuse).
        Elle est associée à un antiviral. En quelques jours, guérison assurée.
        Et Cymes ose affirmer qu’aucun traitement n’existe !

        Noter qu’en Russie, on applique le même traitement avec efficacité. Les dosages varient d’un pays à l’autre, mais il faut savoir qu’il existe en fait plusieurs mutations de ce virus, suivant les pays. ( seuls les USA ont les 5 souches...).

        Je peux témoigner pour la gestion française par 2 cas : une amie âgée, asthmatique, fiévreuse : ni test ni masque, ni contrôle ,ni suivi  : que ce soit le 15 ou l’hôpital : restez chez vous ! 
        une amie russe, mariée à un Finlandais. 39 de fièvre, tousse. Elle va aux urgences et on la renvoie chez elle : auto-quarantaine ! ...aucun test , rien !
        Bon, elle part aussitôt en Finlande avec le mari et les enfants. Et là-bas, tout change. Elle explique. Prise en charge immédiate, et confinement. Pareil pour le taxi qui l’a acheminée depuis l’aéroport.

        Le seul discours qu’on entend ici sur la Russie, c’est qu’ils dissimulent. Sauf qu’ici on ne teste, donc à la fois on dissimule et on joue l’autruche, en laissant se propager le virus, on comptera les morts après.

        Même pas de masque pour le personnel médical ! 
        Et en GB les médecins en ont assez !


      • JP94 20 mars 17:47

        @Guy19550
        Si, il y a un remède, appliqué sous diverses formes en Chine, en Corée du Sud et en Russie. Ah oui, en France aussi, à Marseille ! mais le souci est qu’il ne rapporte rien aux labos.
        Mais pour appliquer le remède, il faut déjà détecter les malades ! et donc tester.
        et puis, écouter les meilleurs épidémiologistes, pas ceux qui veulent enrichir les actionnaires de l’industrie pharmaceutique qui les sponsorisent : ah le danger du sponsoring, c’est qu’il exige un retour sur investissement !

        La peur n’évite pas le danger. et la peur est en Occident. 
        Curieusement, on ne parle plus guère de la Chine, alors qu’aucun cas ne s’est déclaré hors de la région d’origine, et un seul cas nouveau depuis des semaines à Wuhan.
        Notez que l’épidémie en Chine s’est déclarée après des Jeux militaires auxquels participaient des Américains et qu’en septembre 2019, on a dénombré aux Etats-Unis 14 000 décès de « fibrose pulmonaire » et 35 000 000 de malades atteints. On a autopsié quelques cadavres... et il semble que c’était le coronavirus. On trouve sur un site américain critique...Ils signalent aussi les "plus grandes manoeuvres de l’OTAN en Europe, en novembre dernier, sachant qu’en Italie, il y a 116 bases militaires US ( OTAN ou non).
        En Russie, les 3 premiers cas ( soignés depuis) sont apparus à Lipietsk, ville qui a des échanges nourris avec l’Italie ( ingénierie métallurgique) et ces malades venaient d’Italie. 


      • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 20:15

        @JP94
        Oui j’ai vu les vidéos du docteur Raoult.
        La situation en France du point de vue information et gestion de la crise est catastrophique.


      • Guy19550 Guy19550 21 mars 06:03

        @Christelle Néant

        Je suis d’accord avec vous Christelle, au tout début de l’épidémie, ils ont tout fait en disant qu’il ne fallait pas pas céder à la panique et les mêmes propos ont été tenus par l’organisation mondiale de la santé. Dans cette période, les russes ont été très actifs avec les chinois. Je n’ai personnellement pas été accusé de contribuer à étendre mes mots alarmants. J’ai même annulé l’invitation faite à mon amie brésilienne de venir pour un weekend prolongé par Zeebruges fort vite. Elle n’a sans doute pas compris la raison bien réfléchie de cette décision, car deux mois après, elle a été au Portugal pour réaliser le prototype de son livre. Je pense qu’il doit y avoir un certain regret de sa part maintenant, quand elle réalise l’ampleur que cela a pris. Ce déplacement était cependant important pour ses revenus, donc son travail.

        Dans le même temps, j’ai déconseillé à des connaisances d’Allemagne qui vont régulièrement en Italie d’y aller. Je crois qu’ils m’ont pris pour un fou au départ, mais à force de me répéter avec des mails et des liens italiens, ils ont fini par comprendre.

        J’ai un cousin que je n’ai pas su prévenir, je n’ai pas son mail ! Il n’a rien reçu comme information et est allé en Espagne, pays duquel il est revenu de manière anticipée en catastrophe, quand il a vu la presse chez eux et les commentaires. 


      • Guy19550 Guy19550 21 mars 06:14

        @JP94
        C’est une thèse qui vaut la peine d’être étudiée de près. Il y a en effet des indices sérieux qui mènent à la négligence des cowboys. Je suis avec une autre thèse qui exclu toute négligence et vise la Chine avec la guerre des trades, mais sans indices sérieux pour le moment. Les seuls indices sont liés aux militaires desquels vous parlez et également des autopsies pratiquées en Chine. C’est pas suffisant pour moi car ce que je cherche à trouver, c’est la culpabilité des cowboys, pas de négligence mais d’un acte criminel volontaire.


      • Guy19550 Guy19550 20 mars 11:13

        « Des contrôles de température sont aussi menés sur les personnes franchissant la ligne de front pour détecter toute personne présentant de la fièvre.  »

        2 gr de paracétamol par jour peut faire baisser la température du corps humain de 2 dégrés environ. N’importe qui peut faire cela pour éviter d’être détecté avec un contrôle thermique. J’en ai fait l’expérience pendant 3 jours, ma température a été baissée à 35.4°C. Avis aux amateurs !!!


        • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 11:34

          @Guy19550
          Marrant moi quand j’ai eu la grippe à plusieurs reprises même à 4 g de paracétamol je restait à 40°C pendant trois jours au moins.... Ces contrôles ne sont pas parfaits mais ils permettent d’instaurer un premier paramètre de détection.


        • Guy19550 Guy19550 21 mars 01:06

          @Christelle Néant
          J’ai été incomplet Christelle. J’ai pris du paracematol pendant 3 jours effectivement, mais je n’ai pas mesuré ma température avant, tellement cela me semblait évident que j’avais de la fièvre. C’est le genre de comportement que j’ai avec la psychose permamente. Quand au bout des 3 jours, j’ai pris un thermomètre, je n’en croyais pas mes yeux, 35.4 et j’en ai pris un second qui indiquait 35.5. Ce n’est qu’après que j’ai vu qu’il y avait 24°C dans la pièce. J’ai baissé le chauffage depuis et même tout ouvert pour dégager la chaleur. Dès le lendemain, cela allait mieux et sans paracematol.
          En fait, je ne devrais pas être seul et avoir quelqu’un un permanence avec moi. Cette impression de fièvre vient aussi quand j’oublie les médicaments quotitidens. Ce n’était pas les cas ici, mais simplement le réchauffement à l’extérieur. Depuis tout petit, j’ai toujours eu le chauffage central et ça règle la température convenablement, je ne me suis jamais habitué à l’autre moyen de chauffage qui nécessite l’adaptation régulière du thermostat. Remarquez quand même le cas de Bolsonaro au Brésil, c’est dans ma tête également : https://tass.com/world/1131983

          J’ai vu vos autres réponses, je suis d’accords sur le fait que l’Europe au début n’a rien fait de bien et que cela a été fort long pour dégager une ligne de conduite homogène en Europe, j’estime cependant que la France a fait mieux que l’Allemagne et bien mieux, pas assez mais mieux et plus vite. Je vais encore mettre quelques liens par la suite.


        • Guy19550 Guy19550 21 mars 01:11

          @Guy19550
          J’ai été très touché par cet article : https://www.sudinfo.be/id174365/article/2020-03-18/une-infirmiere-touchee-par-le-coronavirus-temoigne-sur-la-realite-de-la-maladie

          C’est le cas type qui se produit chez les anglais, aussi avec certains cancers ou des interventions urgentes. Cela vient de leur système qui est dédoublé. Quand on voit cela, on peut dire : vive la France !


        • Guy19550 Guy19550 21 mars 01:17

          @Guy19550
          JP a également eu des mots justes. Je me souviens qu’en Corée, ils ont fermé des usines quasi immédiatement. Cela fait plonger les marchés, surtout chez eux, mais est efficace et responsable. 

          Je n’ai pas encore trouvé la preuve formelle que le virus vient des amerlocs, mais JP est plus loin que moi déjà sur ce point.


        • Guy19550 Guy19550 21 mars 01:31

          @Guy19550
          @ Skirlet :
          l’humour tient sa place car à cette situation plutôt dramatique, il faut aussi pouvoir rire des choses :
          http://pix.toile-libre.org/?img=1584753892.png 
          on peut rajouter deux tabourets pour l’été.

          Pour faire les courses, ils disent qu’un masque et des gants suffisent.
          Ils m’ont trompé ! ! ! Tous les autres étaient habillés.

          http://pix.toile-libre.org/?img=1584754160.png


        • Guy19550 Guy19550 21 mars 01:34

          @Guy19550
          @Christelle :
          https://www.lefigaro.fr/flash-eco/fujifilm-decolle-a-tokyo-l-un-de-ses-medicaments-efficace-contre-le-covid-19-selon-pekin-20200318

          Je ne pense pas que ce soit un coup de pub. L’info m’est venue via Harold, prof de musique en France.

          Tokyo n’a pas décollé hier, que du contraire... Ce jour est différent
          car le yen a passé le cap du 109 en dollars.

          Il existerait donc déjà un produit développé qui convient (au moins
          partiellement) au traitement du virus.

          Faudra voir si la société sait ou pas produire ce produit à grande
          échelle, ce n’est pas sûr du tout, l’alternative est de vendre les
          droits pour la production à l’extérieur, mais le prix de ces droits sera
          élevé.


        • Guy19550 Guy19550 21 mars 01:39

          @Guy19550
          @Christelle :
          Il y a eu quelques liens sur Tass après le lien français, les russes se sont étonnés de ne pas avoir eu des réactions à propos de l’aide humanitaire envoyée en Chine. Par la suite, mais il aura fallu ce lien, les chinois ont marqué l’intention de coopérer avec la Russie.

          Ce vendredi, walleke a renié toute reprise et c’est bien fait pour leur pomme !



        • Guy19550 Guy19550 21 mars 02:01

          @Guy19550
          J’ai fait un cauchemar avec Birolles qui doit donner ses cours par internet. Alors je lui avais suggéré de changer de discipline et de déplacer les cours vers le coronavirus. Là dessus, Birolles a donné sa première leçon avec l’image suivante visible sur internet.

          http://pix.toile-libre.org/?img=1584755821.jpg
          https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

          Alors Birolles commence par expliquer les boules rouges, d’abord les petites et ensuite les grandes.

          La première question est venue alors que Birolles expliquait encore :

          - m’sieur, quand je clique sur France, c’est bizarre mais la France me semble être en Amérique !

          Réponse de Birolles :

          - Le site est fait par les américains et ils ne sont pas très doués en géographie !

          La seconde question vient du surdoué de la classe :

          - m’sieur, pourquoi n’y a -il pas de boules bleues avec les morts  ?

          Réponse de Birolles :

          - Si on devait mettre cela en plus, on ne verrait plus les boules rouges très bientôt !

          La troisième question était liée au fait que toute l’Amérique n’est pas encore rouge et la le cancre de la classe a dit :

          - ce sont les fenêtres de lancement pour les missiles !


        • Guy19550 Guy19550 21 mars 02:01

          @Guy19550
          J’ai plus rien d’autre !


        • Guy19550 Guy19550 21 mars 02:11

          @Guy19550
          Bon weekend mais priez quand même pour Saint Covi !


        • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 11:45

          J’étais en train de répondre à Dimitrius quand quelqu’un a fait disparaître son commentaire. Donc je remets ici ce que j’ai répondu :

          1. Avant de commenter merci de lire l’article jusqu’au bout. La lapalissade de fin était inutile.
          2. Avant de sortir les gros mots pour cracher sur l’information concernant l’absence de cas en RPD et RPL, merci de se rappeler que les deux républiques n’ont aucun aéroport fonctionnel, qu’elles sont sous blocus total de l’Ukraine depuis des années, et que les gens qui sortent des deux républiques sont peu nombreux et vont dans 99% des cas juste en Ukraine de l’autre côté de la ligne de front ou en Russie. Or jusqu’au 18 mars les cas en Ukraine étaient de l’autre côté du pays et la Russie a pris des mesures pour endiguer l’épidémie. C’est pour cela que nous n’avons pour l’instant aucun cas. L’état de blocus des deux républiques les protège d’une certaine façon, même si nous sommes tous conscients à qu’à un moment ou à un autre nous aurons aussi des cas. D’où les mesures prises pour retarder ce moment au maximum et éviter un pic épidémique incontrôlable. Donc pas de foutage de gueule, mais une situation particulière due tout simplement à la guerre en cours.

          • skirlet 20 mars 16:51

            Un peu d’humour (parce que le matraquage devient dur à supporter) sur ce virus smiley


            • JP94 20 mars 16:57

              @skirlet
              Pas mal !


            • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 20:12

              @skirlet
              Merci pour cette dose d’humour bienvenue smiley smiley smiley


            • skirlet 20 mars 20:42

              @Christelle Néant
              De rien, ça change un peu smiley


            • JP94 20 mars 17:14

              Le prof Didier Raoult ... célèbre malgré lui (moqué par les fauteurs de peur)

              http://www.librairie-tropiques.fr/2020/03/corona-toi-d-la-que-j-my-mette.html


              • chantecler chantecler 20 mars 18:15

                J’ai comme des doutes sur les graphiques et les statistiques .(qui sont comme les bikinis...)

                Tout dépend de qui dépendent , collectent et gèrent les informations ...

                Par exemple en France des décès qui n’ont pas été comptabilisés en Coronavirus simplement parce que les malades n’ont pas été testés .(Epahd).

                Disons qu’il ne faut pas être trop manichéens ...

                Cdt.


                • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 20:17

                  @chantecler
                  Ce sont les statistiques officielles. Ce n’est clairement pas parfait, mais ça donne déjà une idée.


                • JMBerniolles 20 mars 18:25

                  Bonjour et merci pour cette information.

                  Cette épidémie à l’origine non pas mystérieuse mais cachée, est un grand révélateur de l’état de santé réel, si j’ose dire, des pays touchés.

                  L’idée de mondialisation est totalement balayée par la même occasion. La Chine, qui s’était visiblement préparée à cela a surmonté la crise en un temps record.. Alors qu’aux USA les gens vont découvrir l’étendu de la réalité et son ampleur.

                  En effet les premières cartes de contaminations aux USA donnent une idée de son système de santé super élitiste et plutôt inexistant pour la masse des gens. On voit les cas se répartir sur les zones aisées des côtes Est et Ouest. C’est à dire que l’immense majorité des cas ne sont pas diagnostiqués. D’où > les nombres de cas, les taux de mortalités entre pays ne peuvent être comparés. Les USA sont sans doute plus touchés que ce que les statistiques laissent à penser. 

                  Les importants foyers initiaux, Chine, Iran, Italie laissent aussi à penser qu’il n’y a pas eu une propagation claire depuis la Chine. Il est possible aussi qu’il n’y ait pas qu’un seul et même virus. La contamination en Ukraine vient plutôt des américains, ou des européens, ou des ukrainiens revenant de ces pays… 

                  Si j’en crois le Saker qui vient de faire un article sur l’Ukraine, ce pays est au bord de l’effondrement. Cette épidémie va précipiter les choses. Si j’en crois ce qu’il dit, il n’y a pas de solution interne. L’idée que les pays de l’ouest ne vont pas laisser tomber l’Ukraine est complètement fallacieuse. Le seul pays qui pourrait sauver l’Ukraine est la Russie. Mais à moins d’y voir un intérêt militaire devant les manœuvres de l’OTAN la Russie n’interviendra pas. Elle sait qu’en cas de dépeçage, malheureusement l’issue la plus probable, une part intéressante lui reviendra. Il semble y avoir une différence énorme en terme de dynamique, d’après ce que vous dites entre les Républiques et le reste de l’Ukraine


                  • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 20:18

                    @JMBerniolles
                    Oui cette épidémie a d’ailleurs révélé tout le caractère subjectif de certains classements internationaux. Une carte du classement 2019 de l’état de préparation des pays face à une pandémie, mettait dans les bons élèves tous les pays qui se sont planté avec le COVID-19, et dans les mauvais élèves ceux qui s’en sortent le mieux....


                  • Julot_Fr 20 mars 19:59

                    Ici on voit que les virus n’apparait que dans les pays fascistes occupes par les agents du systeme financier en train d’imploser : rien en Syrie, rien RPL, RPD, peu en russie

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès