• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Coronavirus : hausse des contaminations sans hausse de mortalité

Coronavirus : hausse des contaminations sans hausse de mortalité

Ça y est, les français sont de nouveau confinés. Il semble même qu’une majorité de français approuve ce confinement. Du côté politique, c’est assez simple, aucun député ne s’est risqué à avancer l’idée qu’il ne fallait pas confiner. Les seuls qui ont voté contre la nouvelle politique d’urgence, sont ceux qui réclament encore pire.

L’argument massue pour imposer le confinement en France c’est de dire qu’il y a une nouvelle vague de l’épidémie de Covid-19. Cela fait 6 mois que nos médecins et politiques l’annoncent et ils disent maintenant qu’elle est enfin arrivée. Pour appuyer leurs propos, ils utilisent l’augmentation du nombre de cas remontés comme positif aux tests réalisés en masse depuis la rentrée de septembre. Dans cette vidéo on va voir, que malgré le fait que le nombre de tests positifs augmente, la mortalité n’augmente pas. En mars-avril, les décès ont bien augmentés avec la diffusion du virus, mais en ce moment non. Il n’y a pas de courbe de mortalité qui augmente, donc pas de lien avec la diffusion du virus. Il faut bien surveiller ce qui se passe, parce qu’un virus qui circule, mais qui n’augmente pas la mortalité, on en a tous les ans en automne-hiver et particulièrement des coronavirus et on appelle ça un rhume.

PNG

 

Lien vers la vidéo : https://youtu.be/6yEG-4aRy7I

Toujours pas de deuxième vague de mortalité

En mars-avril, nous avons en effet eu une vague épidémique qui a entraîné une augmentation de la mortalité. Il y avait peu de tests à l’époque,on ne testait donc que les personnes avec de forts symptômes. On peut donc raisonnablement penser que le taux de positivité constaté était un peu surestimé par rapport à aujourd’hui où on teste quasiment tout le monde. Quoi qu’il en soit, on voit très bien un augmentation forte du nombre de personnes contaminés jusqu’à fin mars.

PNG

Certains diront que ça montre l’efficacité du confinement. Mais si on veut être parfaitement objectif, il faut aussi rappeler que la baisse du nombre de cas positifs correspond exactement aussi au moment où il a commencé à faire beau en France, ce qui marque toujours la fin des maladies hivernales, même si on ne sait pas pourquoi. C’est aussi probablement un moment où dans les endroits les plus exposés au virus, suffisamment de monde l’avait eu. La diffusion d’un virus n’est exponentielle qu’au début, uniquement pendant la période où personne n’est immunisé dans la population. Dès que la part d’individu immunisés augmente un peu, cela ralenti sévèrement la circulation.

PNG

Mais bref, on ne saura jamais quel impact a eu ce confinement sur la diffusion du virus. Il est certain qu’il en a eu sur plein d’autre chose.

 

Toujours est-il qu’en mars-avril la mortalité a bien augmenté avec la diffusion du virus en France. Il y a donc certainement un lien. On ne peut pas être entièrement catégorique ni savoir combien de personnes le virus a tué de plus que d’habitude puis qu’avec le confinement, le parcours de soin habituel a été entièrement rompu. Ainsi contrairement à ce que nous fait croire la propagande médiatique, le nombre de décès à l’hôpital n’a que peu augmenté sur cette période (+13%). en revanche les français sont beaucoup plus souvent décédés chez eux ou en EPAHD que l’année dernière.

PNG

Pour mémoire, Santé publique France nous alertait tout début mai que les services d’urgence cardiaques enregistraient de fortes baisses d’activité. Il est ainsi fort à craindre que nous ayons perdu des personnes âgées non pas à cause d’une infection au virus, mais d’une crise cardiaque pas assez vite prise en charge par peur d’aller à l’hôpital.

PNG

Au passage, ce même bulletin de début mai mettait en garde des effets du confinement sur la santé mentale des personnes suivies. La santé mentale, fait aussi partie de la santé et avoir un climat de terreur sans raison valable depuis 6 mois, c’est propager un mal-être à grande échelle.

PNG

 

Aujourd’hui nous sommes confinés, soit-disant pour la raison que le virus se propage de nouveau. Il est vrai que santé publique France montre une importante augmentation du nombre de tests positifs. En revanche, si l’on met en face le nombre de décès en France, on ne voit absolument rien.

PNG

Pas la moindre augmentation. Alors qu’en mars, les 2 courbes allaient ensemble. La situation est donc complètement différente qu’en mars. Aujourd’hui nous avons un virus qui circule certainement à grande échelle, mais qui n’a pas d’impact visible pour le moment sur la mortalité. Nous entendons tous les jours les médias nous donner des chiffres de morts du coronavirus qui augmentent. Il y a cependant une grande différence entre mourir du coronavirus et mourir en étant porteur du coronavirus. Dans le premier cas, on a virus qui tue des gens, dans le second cas, on a juste un virus qui se diffuse et que les personnes en fin de vie attrapent. Donc si on teste tout le monde, on va trouver que les personnes qui décèdent, d’autres infections, d’autres maladies ou du cancer par exemple, étaient porteuses du coronavirus et vont gonfler les chiffres. C’est visiblement ce qui se passe en ce moment. Si on faisait des tests pour toutes les maladies chaque hiver on verrait qu’une grande majorité des personnes qui décèdent ont un rhume. Personne ne dira que les rhumes font des hécatombes chaque hiver pour autant.

 

La mortalité française augmente chaque année et c’est normal

 

Pour conclure que le coronavirus fait des morts il faut nécessairement qu’il y ait un lien entre sa propagation et le nombre de décès. C’était le cas en mars avec toutes les réserves qu’on a pu voir tout à l’heure, ce n’est pas le cas aujourd’hui. Des français décèdent tous les jours. Rappelons qu’il y a 600 000 morts par an en France en moyenne, donc entre 1500 et 2000 décès par jour et c’est normal. En novembre, la mortalité française va très certainement augmenter, c’est le cas tous les ans avec les maladies hivernales, il n’y a aucune raison de s’en alarmer.

L’Insee nous préviens qu’en septembre 2020 il est décédé 5 % de personnes de plus qu’en septembre 2019. Certaines personnes sonnent donc l’alarme en disant que c’est la faute du coronavirus. Sauf que comme nous l’avons vu le taux de positivité du test a augmenté tout au long du mois de septembre et pas le nombre de décès. Si le nombre de contaminés augmente, mais pas le nombre de décès, cela signifie que la cause des décès n’a pas de lien avec les contaminations. Autrement dit les gens décèdent d’autre chose.

PNG

Le premier facteur qui entraîne le décès, c’est l’âge. L’Insee, grâce à son échantillon démographique permanent, nous met à disposition pour chaque âge la probabilité de décès dans l’année. Par exemple sur 100 000 hommes français de 20 ans, 55 décèdent dans l’année. Ce taux augmente petit à petit avec l’âge et part en exponentielle à partir de 80 ans, qui est l’espérance de vie des hommes en France.

PNG

Même si le taux de mortalité paraît petit avant 80 ans, il faut bien voir que le cumul de tous les décès d’année en année fini par peser. Si on prend le graphique inverse et qu’on regarde chaque année le nombre de personnes qui reste, on s’en rend vite compte.

PNG

En imaginant une population de 100 000 hommes qui aurait les coefficient de mortalité calculés pour la période 2012 – 2016, on peut voir qu’arrivé à 60 ans, on a déjà perdu 10 000 hommes. La moitié des hommes est décédée avant d’atteindre 83 ans. Dans la réalité, les hommes de 83 ans aujourd’hui ont perdu bien plus de la moitié de leurs copains puisque les taux de mortalité au XXe siècle étaient bien plus élevés que ceux ici calculés sur la période 2012-2016. Pour votre culture c’est de cette façon que l’on calcule l’espérance de vie en France. On calcule les taux de mortalité par âge, puis on prend 100 000 personnes que l’on fait décéder au fur et à mesure qu’ils avancent en âge et quand il ne reste plus personne, on calcule l’âge moyen du décès. Cela donne l’espérance de vie à la naissance.

On vient de voir que le premier facteur qui augmente la mortalité c’est l’âge. Donc plus il y a de personnes âgées dans une population, plus il y aura de décès dans l’année. Regardons donc la pyramide des âges en France et surtout son évolution. Il faut se rappeler ses cours d’histoire et le fait que juste après la seconde guerre mondiale, le nombre de naissances a explosé partout en Europe, ce que l’on a appelé le « baby boom » .

PNG

Les baby boomers sont nés entre 1946 et 1973. Ils avaient donc entre 18 et 45 ans en 1991. Ces personnes ont vieillit, certaines sont décédées,mais la majorité vit encore sur notre territoire et a entre 47 et 74 ans en 2020 ; autrement dit les plus âgés d’entre eux arrivent dans les âges où la mortalité augmente. La mortalité française augmente chaque année du fait du vieillissement des baby-boomers. Une autre manière de le voir en comparant les années 1990 et 2020 c’est de se dire que les moins de 50 ans qui décèdent peu étaient très nombreux en 1990 et qu’ils le sont beaucoup moins aujourd’hui. La population entre 50 et 70 ans dont les décès commencent à être un peu plus nombreux est en revanche plus importante aujourd’hui. C’est encore pire pour les plus de 70 ans et cela va encore augmenter dans les prochaines années. D’ailleurs depuis 2014, le nombre de décès en France ne cesse d’augmenter.

PNG

S’il augmente de 5 % cette année par rapport à 2019, ce sera la même augmentation qu’entre 2014 et 2015, Il n’y a donc rien d’exceptionnel.

 

 

En dehors de l’âge, on peut se demander légitimement s’il n’y a pas une autre raison qui fasse augmenter la mortalité de façon bien répartie sur le mois de septembre. Si cela avait été le virus directement, on verrait une augmentation sur le mois de septembre puisqu’il se propage. On avait identifié dans une autre vidéo les pics de mortalité des mois de juillet et d’août 2020 qui correspondent exactement aux quelques jours de canicule que nous avons eu.

PNG

En effet chaque année, la canicule tue de nombreux français dans la plus grande discrétion. D’ailleurs le record de décès journalier en France jamais enregistré est celui de la canicule de 2003. Le pic de coronavirus est loin derrière.

En septembre cependant il n’y a pas eu de canicule. Il faut donc chercher un facteur qui soit stable dans le temps et qui est nouveau. Par exemple nous avons le début d’une crise économique avec des destructions d’emploi en cascade et des faillites d’entreprises qui commencent à arriver, cependant les décès que l’on voit en surnombre en septembre sont surtout des plus de 65 ans donc majoritairement des retraités. Ce qu’il y a de plus commun et continu depuis la rentrée de septembre c’est un climat de peur généralisé et de l’isolement.

Encore une fois, depuis septembre, il y a surtout plus de décès d’anciens à domicile et dans les EPAHD. Si jamais il existe une cause qui augmente les décès de manière lisse sur le moins de septembre, ce ne peut pas être une augmentation de circulation de virus pendant septembre, mais plutôt un phénomène continu. Le premier phénomène que nous vivons tous et dont les anciens sont les premiers à payer le prix, c’est le climat de peur continu et l’isolement forcé appelé distanciation sociale. On peut au passage écouter l'intervention de Louis Fouché sur le ratio bénéfices-risques des mesures qui sont prises actuellement. Il nous alerte à la fois des risques pour les personnes âgées, mais également pour les enfants. Il est vrai que contrairement à mes enfants, j’ai la chance d’être label rouge, moi au moins j’ai été élevé en plein air.

Pour finir, l’excuse de la saturation des lits d’hôpitaux ne tient pas debout aujourd’hui. Sur le site Géodes, on peut suivre le nombre de personnes en réanimation en France quotidiennement. Le 3 novembre, nous avons 3741 patients en réanimation pour une capacité annoncée de 12 000 lits.

PNG

Cela fait moins du tiers utilisé. Par comparaison, au plus fort de l’épidémie de mars-avril, un peu plus de 7000 lits étaient utilisés.

On constate surtout un manque de débat sur le sujet, un contrôle total de l’information et aucun politique qui ose se mouiller pour dénoncer la situation. Je vous invite tous d’ailleurs à aller lire la nouvelle politique de suppression des vidéos de la part de Youtube (https://support.google.com/youtube/answer/9891785). Cela vous donnera une idée des possibilités qu’il reste au citoyens de contredire les autorités. Vous pourrez découvrir que le contrôle des médias par le privé ce n’est pas du tout plus libre que celui exercé par l’État.


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 novembre 2020 08:12

    Malgré un gros effort réalisé récemment par les états et les sociétés privées dominantes pour contrôler les médias, Il reste des vestiges de l’ancien monde, comme les sites internet d’organismes genre INSEE en accès libre.

    C’est très dangereux !

    N’importe qui peut impunément se procurer des informations différentes de ce la version officielle, qu’elle soit publique ou privée.

    Il est temps de faire cesser le scandale de l’école qui permet d’apprendre à lire et à écrire à toute la population ! Non seulement ça ne sert à rien, mais c’est contre-productif : ils lisent même ce qu’il ne faudrait pas qu’ils lisent. Pour regarder TF1 ou BFMTV, pas besoin de s’encombrer avec ça. L’AT pourvoira aux tâches complexes, appuyée par une « élite » sélectionnée et privilégiée, testée sans tisque pour le système.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 novembre 2020 09:01

      @Séraphin Lampion

      Le second degré, c’est comme la 4g : certains le captent très mal.


    • Clocel Clocel 7 novembre 2020 09:11

      @Séraphin Lampion

      Allons allons, l’école est une excellente souricière, les enfants échappent à l’autorité des parents, la Gueuse peut les conditionner à volonté et les faire entrer dans le grand barnum républicain.

      Par moment Séraphin, on se demande !?


    • Clocel Clocel 7 novembre 2020 09:18

      @Séraphin Lampion

      Il devient évident qu’ils sont en train de nous mettre en fiche, Macron veut épater ses Maîtres, la France sera donc le premier pays (après la Chine ?) à pratiquer le fichage génétique de sa population...

      Mais chut ! Ne réveillez pas les veaux qui dorment !


    • chantecler chantecler 7 novembre 2020 10:13

      @Clocel
      C’est certain .
      « la gueuse peut les conditionner » tandis que sous l’ancien régime l’enseignement confié majoritairement à l’église était d’une objectivité absolue .« 
       »Les enfants échappent à l’autorité des parents" : pour beaucoup d’élèves en matière d’enseignement , c’est peut être mieux , non ?
      Reste le problème des héritiers : en général ils s’en tirent bien et même s’ils sont idiots ils deviennent premiers de cordée .
      Magie du fric .


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 novembre 2020 10:22

      @chantecler

      « Reste le problème des héritiers : en général ils s’en tirent bien   »

      ... et ils sont scolarisés soit dans des établissements privés, soit sélectionnés avec les outils ad hoc (tests, examens, appréciations) pour suivre une « filière d’excellence » qui leur donnera le sésame des « grandes écoles ».
      Publique ou privée, l’école est un des outils du contrôle social.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 novembre 2020 10:30

      @Séraphin Lampion

      l’école ne gomme pas les inégalités, et si certaines périodes historiques ont donné l’illusion qu’elle jouait le rôle d’« ascenseur social », c’est parce qu’à ces périodes-là, les besoins des employeurs en main-d’œuvre instruite et qualifiée (l’« éducation » étant un autre sujet) étaient liés au développement de technologies plus complexes qu’avant. La mondialisation et les délocalisation ont transféré ces beoins-là ailleurs.


    • Clocel Clocel 7 novembre 2020 10:48

      @chantecler

      Là ou vous voyez de la magie, je vois de l’escroquerie en bande organisée, quant à savoir si l’ancien régime formait mieux ses enfants, professionnellement parlant, oui, les LEP aurait du mal à fabriquer des bâtisseurs de cathédrales et un môme sortant de chez les jésuites démonterait en quelques minutes le discours des dominants actuels.

      La France est une des premières destinations touristiques, ce n’est pas les réalisations de la République que les touristes viennent voir...

      PS : Je vous invite à lire Zomia...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 novembre 2020 11:48

      @Clocel

      aujourd’hui, les mômes sortant de chez les jésuites épousent la prof de théâtre qui les a déniaisés quand ils étaient ados !


    • Clocel Clocel 7 novembre 2020 12:06

      @Séraphin Lampion

      Les jésuites ne font pas de miracles, tu ne feras jamais d’un âne un cheval de course, et il y a fort à parier que les jésuites de jadis n’auraient jamais béni les mariages d’invertis comme Bergoglio s’apprête à le faire...

      Autre temps...


    • Francis, agnotologue Francis 7 novembre 2020 13:05

      @Séraphin Lampion
       
      bravo, belle trouvaille


    • Francis, agnotologue Francis 7 novembre 2020 13:13

      @Clocel
       
       ’’un môme sortant de chez les jésuites démonterait en quelques minutes le discours des dominants actuels’
       
       Peut-être, mais aucun ne le fera jamais. Même François Rufin journaliste et politicien, dont le silence est assourdissant.


    • Clocel Clocel 7 novembre 2020 13:22

      @Francis

      Ruffin appartient au problème, pas à la solution, LFI est une fausse opposition et Mélenchon un clown d’opérette, faut-il qu’on soit à la ramasse pour entretenir ces guignols.

      Ruffin avait fait un passage à la librairie Tropiques, (ça doit se trouver sur YouTube), on voyait bien la rouerie du personnage, du Macron sur un autre registre, mais une crapule du même tonneau.


    • Francis, agnotologue Francis 7 novembre 2020 13:26

      @Clocel
       
       ’’ une crapule du même tonneau.’’
       
       Oui, je sais, tout ce qui n’est pas à droite de la droite c’est crapules et compagnie.
       
       Bof, en ces temps de covid, il n’y a plus ni droite ni gauche. ça a fait le bonheur du candidat « en même temps », et notre malheur.


    • chantecler chantecler 7 novembre 2020 14:13

      @Clocel
      Il y avait combien de bâtisseurs de cathédrales pour 10 000 ouvriers qualifiés dans la construction des églises , des cathédrales et de tous les édifices religieux (cloîtres).... (comme les tailleurs de pierre , les sculpteurs ...) ?
      Ceux-ci appartiendraient aujourd’hui à la catégorie des « grands architectes » ...
      Cad dans le monde : une centaine , un millier ?
      Et encore je ne creuse pas dans leurs formations ....
      Je pense qu’ils faisaient partie de ouvriers très très qualifiés , trans culturels .
      Qui par la suite deviendront « maçons » , compagnons , etc etc
      Ce n’est pas dans l’aristocratie et probablement pas chez les paysans majoritaires , qu’on les recrutait ....


    • Adèle Coupechoux 7 novembre 2020 08:56

      Le confinement est autoritaire et arbitraire.

      Décidé puis appliqué par ceux qui nous dirigent et à tous les étages de la pyramide.

      Par ceux ceux qui se sentent investis d’un petit pouvoir et qui en profitent, du vigile d’un magasin aux politiciens en passant par les chefs de services, les contrôleurs de la SNCF, la police.

      Un petit Poucet de temps en temps arrive à semer quelques « cailloux », absolument pas relayés par les mass media.

      Comme la gestion hors la loi des opérations funéraires liées au Covid 19

      https://www.valeursactuelles.com/societe/cremations-imposees-au-mepris-de-la-loi-funerailles-empechees-lautre-scandale-de-la-gestion-du-covid-19-125446

      Dans un Etat d’urgence permanent, des incompétences criantes, des mensonges.

      Votre analyse colle à la réalité du terrain. Bien davantage qu’à celle qui nous matraque chaque jour davantage d’infos qui ne règlent en rien notre situation.

      Les services des hôpitaux continuent de fermer. Le personnel soignant ne pourra pas y être retenu indéfiniment.


      • Francis, agnotologue Francis 7 novembre 2020 13:16

        @Adèle Coupechoux
         
         ’’ceux qui nous dirigent’’
         
         Vous parlez des gouvernantes sadiques,
        ces amies qui nous veulent du bien ?


      • Adèle Coupechoux 7 novembre 2020 15:26

        @Francis

        En fait, je parle de tous ceux qui ont du « pouvoir » quels qu’ils soit.
        Au début du 1er confinement, les vigiles des grandes surfaces étaient complètement hystériques, claquaient dans leurs doigts, vous apostrophaient « allez là, pas là », décidaient du nombre de personnes qui rentraient. Une fois, un vigile m’a autorisé à rentrer mais à condition que mon mari reste dehors à m’attendre...
        On a préféré partir et lui dire « va te faire foutre, on n’est pas des chiens ! ».
        C’est comme la fouille des sacs, là encore du grand délire, ça dépend de votre faciès ou alors du degré de crétinisation du vigile. Le confinement n’a fait qu’exacerber la violence de ce type de comportements.

        Les contrôleurs dans les TGV, les responsables dans les entreprises, tout type de responsabilité, sur la plage juste pour vous montrer « qui c’est qui commande ».
        Des matons pas courageux mais qui profitent de leur petit pouvoir tout merdique.

        Quant à Mary Poppins, il faut reconnaître qu’elle avait une autre gueule comparée à celle de tous ces vieux branlant du chef.
        Vous avez raison, ils sont totalement pervers. Quand ils ne sont pas hystériques.

        Merci pour les liens. Je n’ai pas encore lu Alice Miller. Cela ne saurait tarder.
        Dans le genre Harry, vous avez aussi the servant sur les rapports de domination.


      • Francis, agnotologue Francis 7 novembre 2020 15:38

        @Adèle Coupechoux
         
         Harry n’est pas dans un rapport de domination. IL est seulement amoral. Criminellement amoral.


      • V_Parlier V_Parlier 7 novembre 2020 17:10

        @Adèle Coupechoux
        Non seulement il est autoritaire, mais en plus on voit que ce confinement et ces mascarades n’ont pas marché. Donc il faut recommencer, logique...


      • Adèle Coupechoux 7 novembre 2020 17:16

        @Francis

        L’amoralité n’empêche pas le désir de domination. Manipuler l’autre est une volonté de le dominer. Même si la personne atteinte de troubles psychotiques n’en a pas forcément conscience.


      • Adèle Coupechoux 7 novembre 2020 17:22

        @V_Parlier

        A ce niveau, je pense que nous pouvons parler de harcèlement.
        Donner du pouvoir à un mytho, n’est pas une première. Macron est globalement mauvais en tout, sauf quand il s’agit pour lui de devenir millionnaire.


      • Adèle Coupechoux 9 novembre 2020 11:14

        @Francis

        Voici un superbe et visionnaire roman de SF à lire : le successeur de pierre de Jean-Michel Truong

        https://naufragesvolontaires.blogspot.com/2012/07/le-successeur-de-pierre-jean-michel.html


      • The White Rabbit The White Rabbit 7 novembre 2020 08:57

        Santé Publique France enregistre ce vendredi soir 60 486 nouveaux cas de contamination sur 24 heures (58 046 la veille) mais, comme depuis plusieurs jours, des « difficultés » ont été « identifiés dans la remontée des résultats des tests ». Ce chiffre est donc « minimal et non consolidé ».

        Toujours en 24 heures, les autorités sanitaires ont déploré 405 nouveaux décès à l’hôpital (367 la veille), portant le bilan à 39 435 morts en France. Le taux de positivité des tests n’a pas été actualisé depuis mardi soir. Mardi, il était de 20,6 %. Il n’était que de 4,5 % début septembre.

        Minimiser, voire dénier cette épidémie ne change rien au réel ... smiley


        • rogal 7 novembre 2020 09:37

          @The White Rabbit
          Comment détermine-t-on le nombre de « nouveaux cas de contamination » ? Par un simple « enregistrement » ? Ça fait un bout de temps que la question est posée ; on attend toujours la réponse. Autrement dit, en quoi un nouveau nombre de tests positifs permet-il de connaître celui des nouvelles contamination ? Un article démonstratif serait le bienvenu. En attendant la méfiance prend de l’ampleur.


        • pemile pemile 7 novembre 2020 09:41

          @The White Rabbit « Minimiser, voire dénier cette épidémie ne change rien au réel »

          Et son article se garde bien de présenter les courbes des décès hospitaliers pour comparer 1ère et 2ème vague !

          Si la courbe de surmortalité ne suit pas, c’est juste une démonstration que confinement et ralentissement de l’activité économique entraînent une baisse de mortalité ?


        • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 09:50

          @pemile
          et un torchon ! un !


        • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 09:52

          @pemile
          la mortalité pratiquement divisée par 2 en réa, aussi


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 novembre 2020 09:53

          @nono le simplet

          T’énerve pas Nono , tu vas rater ton filet mignon.


        • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 09:58

          @Aita Pea Pea
           smiley
          il y a deux jours l’ai failli faire cramer ma blanquette ... c’est la cuisine qui me calme ... je vais attaquer un risotto pour midi, pas question de le faire cramer ...


        • Francis, agnotologue Francis 7 novembre 2020 10:12

          @nono le simplet
           
          Coronavirus : hausse des contaminations sans hausse de mortalité
           
          « un virus qui circule, mais qui n’augmente pas la mortalité, on en a tous les ans en automne-hiver et particulièrement des coronavirus et on appelle ça un rhume. »
           
          Si en outre, on attribue à ce virus tous les décès des personnes sur lesquelles on trouve ce virus, alors on peut décréter l’état d’urgence et mener une dictature sanitaire.
           
           CQFD


        • troletbuse troletbuse 7 novembre 2020 10:16

          @nono le simplet
          l’ai failli faire cramer ma blanquette


          T’avais qu’à arrêter ta branlette quand tu lisais les chiffres des décès du Covid smiley


        • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 10:28

          @Aita Pea Pea
          et je ne réponds plus aux provocations des cons ... du coup quand je réponds à quelqu’un il a une idée de ce que je pense de lui smiley


        • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 10:30

          @nono le simplet
          quand je réponds pas aussi smiley


        • troletbuse troletbuse 7 novembre 2020 10:32

          @troletbuse
          Ah, la branlette de veau à la nono


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 novembre 2020 10:37

          @nono le simplet

          T’as bien raison...mais bon c’est pas facile. Lol


        • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 11:00

          @Aita Pea Pea
          je garde quand même quelques favoris comme fifi et « l’altesse indécise » à qui c’est un plaisir de répondre ... on va quand même pas gâcher ...


        • pemile pemile 7 novembre 2020 11:04

          @nono le simplet « je garde quand même quelques favoris comme fifi »

          Plus discret en ce moment, le surfeur Bruce de Bruges a bu la tasse sur la 2ème vague Belge ?


        • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 11:10

          @pemile
          ouais 2 jours sans nouvelles ... enfin, bon , pas de nouvelles, bonnes nouvelles ...


        • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 11:12

          @pemile
          peut être qu’il suit des cours de stats par correspondance ...


        • troletbuse troletbuse 7 novembre 2020 15:07

          @nono le simplet
          Je réponds pas
          Et pourtant, qu’est-ce que tu ponds comme conneries smiley


        • CYRUS dajjal(ﷺ) 7 novembre 2020 15:22

          @troletbuse

          @nono le simplet

          Je réponds pas

          Et pourtant, qu’est-ce que tu ponds comme conneries 

          t’ est médisant , c’ est un vrai génie ce mec , le seul sur toute la planète a arriver a faire cramer des barquette de plat surgeler findus ...

          Bon tu me dira , y a du progres , ya seulement un ans il mangeait comme une glace sans le faire rechaufer ....

          Laisse le dans sont délire , il croit nous emmerder en répondant pas , mais en fait c’ est lui qui passe pour un minable sans argument , et nous ca nous fait des vacances bien merité ....

          De toute facon , a part nous qui lit nono ou pemile  ? ... personne tout le monde s’ en fout .

          c’ est des mauvais ., les gens ont autrechose a foutre .


        • troletbuse troletbuse 7 novembre 2020 15:34

          @dajjal
          T’as raison, nono est un génie (sans bouillir)
          C’est le seul qui nous dit ce qu’il va bouffer à midi.
          Pourvu qu’il ne commence pas à nous dire ce qu’il défèque. Par bonheur, on n’a pas encore les odeurs sur le net  smiley


        • CYRUS dajjal(ﷺ) 7 novembre 2020 15:40

          @troletbuse

          Tu le verrai dans le salon , affalé comme un grabataire avec sa tapette ...
          il claque les mouche , VLAN , VLAN , VLAN .... 

          Et puis il oublis quand Alzheimer frappe a la porte , et il les prend pour des cacaouette et se les tortore avec gourmandise ..../ .... 

          c’ est dur de vielllir ...


        • devphil30 devphil30 7 novembre 2020 09:11

          Le virus actuel s’appelle la grippe et les décès sont souvent nombreux en fin d’année pour cause d’arrivé des mauvais jours , de la déprime de fin d’année pour les personnes seules et de l’apparition de la grippe.

          Voilà la deuxième vague n’avait pas besoin d’être imaginée car elle arrive toute seule naturellement tous les ans du fait des points évoqués au dessus.

          Donc le virus de la grippe devient le méchant covid et les décès sont tous issu du covid.

          Faudra juste faire attention dans la manipulation des chiffres afin de rester cohérent avec les causes de décès des années précédentes.

          Si il n’y a plus de décès par cancer , maladies cardio vasculaires ce sont les donations pour ces instituts qui vont baisser car on va penser que ces affections ont été vaincu.......



          • St Phil 7 novembre 2020 10:30

            Tout à fait d’accord et une hausse des contaminations permet de faire progresser l’immunisation collective (plus vite elle atteindra un niveau suffisant, plus vite nous pourrons reprendre une vie normale) et éventuellement éviter une vaccination qui elle présente de réel dangers si le vaccin est trop rapidement « mis au point » ou appliqué sans les conditions de prudence nécessaires à toute vaccination. Maintenant comment pouvons obliger les décideurs à retrouver un semblant de raison et gérer le Covid avec discernement ? Réussir à les avertir officiellement avec donc ensuite le risque pour eux d’être l’objet de plaintes (comme les 2 affaires actuellement en cours contre Mme Buzyn, Mrs Philippe et Véran) ?


            • rogal 7 novembre 2020 12:16

              @St Phil
              D’après ce que j’ai pu lire, l’hypothèse d’une immunisation collective est tout sauf garantie. Beaucoup d’incertitude, manifestement.


            • troletbuse troletbuse 7 novembre 2020 10:47

              En 2015, il y a eu d’après les tableaux de l’INSEE, 34767 décès en plus qu’en 2014.

              581770 —547003. De janvier à décembre. Beaucoup plus que cette année

              Pourquoi pas de confinement alors ?


              • binary 7 novembre 2020 11:45

                Rappelons que dans l épidémie de mars, il y avait un symptôme original et facile à repérer, qui permettait de distinguer la covid de la grippe : la perte de l odorat.

                Vous en entendez parlez aujourd’hui ?

                Les médecins posent t ils la question, ou préfèrent ils éviter afin de ne pas prendre de risque avec la prime de 30 euros ?

                Qui est malade ? De quoi ? Pourquoi ?

                La réponse du conseil « scientifique » de la santé est claire. Il s agit d une maladie respiratoire hyper dangereuse. Il ne faut prendre aucun traitement et se mettre en permanence un masque devant le nez pour vous empêcher de respirer, tout en ne faisant absolument plus rien d autre que trembler de peur. C est pour votre BIEN !


                • Odin Odin 7 novembre 2020 13:26

                  @binary

                  Bonjour,

                  « tout en ne faisant absolument plus rien d autre que trembler de peur. » 

                  Pour cette raison, je préconise d’investir chez Tena smiley

                  https://www.tena.fr/professionnels/produits/change-anatomique/tena-comfort-normal-proskin/


                • Jeekes Jeekes 7 novembre 2020 17:15

                  @binary
                   
                  ’’Rappelons que dans l épidémie de mars, il y avait un symptôme original et facile à repérer, qui permettait de distinguer la covid de la grippe : la perte de l odorat.’’
                   
                   

                  Ben, même pas.
                  N’importe quel petit rhume fait perdre l’odorat.
                  Normal, quand t’as le nez bouché tu sens plus rien.
                  Et par la même occasion tu perds aussi la sensation du goût !
                   
                  Ah, pour rire, j’ai lu ’’qu’ils’’ auraient identifié un nouveau symptôme.
                  Les doigts de pieds violets !
                  Et la tête ? Alouette... 
                   
                  Oh putain les cons, jusqu’où s’arrêteront-ils ?
                   
                  Dire qu’il y a des abrutis pour croire à ces conneries, misère !
                   


                • rogal 7 novembre 2020 12:26

                  Je me pose la question – et donc je la pose à tous – du devenir du virus dans un organisme infecté.

                  Dans certains cas il tue ou, au moins, il rend malade (agression des poumons, caillots, cerveau, etc.) ; parfois, sans doute, cela consiste à venir compliquer un état déjà pathologique (comorbidité).
                  Mais pour tous ceux qui s’en sortent, qu’est le virus devenu ? Un virus n’est pas censé mourir puisque officiellement ce n’est pas un être vivant. À défaut de mourir, ça peut se désagréger, ou bien être expulsé.

                  A-t-on des informations sur le sujet ?


                  • BA 7 novembre 2020 16:48

                    Vendredi 6 novembre 2020 :


                    Avec les chiffres de Santé Publique France, le point sur le coronavirus avec les quatre courbes mises à jour :


                    https://raw.githubusercontent.com/rozierguillaume/covid-19/master/images/charts/france/dashboard_jour.jpeg


                    Source :


                    https://covidtracker.fr/covidtracker-france/


                    • Xenozoid Xenozoid 7 novembre 2020 20:37

                      @BA

                      je recommande a tout le monde de visioner dead snow 2 surtout en ces temps de zombification, un film d’horreur norvégien sur des zombies nazis dans le 2 il y aura aussi des zombie russe, plein d’humour ce film se raproche de evil dead.... beware the master and fuck you est le message,celui de 2 armée de zombis diriger par l’occulte l’humour’et l’humain.you have my arm untermensch and blood on you


                    • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2020 16:59

                      On va bientôt dire que le Corona est un fake new planétaire ....


                      • BA 8 novembre 2020 00:05

                        Samedi 7 novembre 2020 :


                        Covid-19 : la France franchit la barre des 40 000 décès.


                        La France a dépassé samedi les 40.000 décès liés au Covid-19 depuis le début de l’épidémie, un cap tragique qui vient s’ajouter à des indicateurs de plus en plus préoccupants, comme l’envolée des contaminations et la tension croissante dans les services de réanimation. 


                        D’après les données publiées samedi par l’agence sanitaire Santé publique France (SpF), 306 morts supplémentaires de malades du Covid-19 ont été recensés dans les hôpitaux ces dernières 24 heures, portant le bilan total à 40.169 morts.


                        Le décompte quotidien des cas positifs de Covid-19 n’était en revanche pas disponible, après un nouveau record à plus de 60.000 cas la veille, un chiffre qui traduisait une accélération brutale puisque c’est le double des niveaux constatés à la mi-octobre.


                        Les données sur les contaminations sont incomplètes depuis plusieurs jours, du fait d’un embouteillage informatique qui gênait la remontée des résultats de tests. Des chiffres corrigés seront communiqués lundi, a précisé samedi SpF sur son site.


                        La pression s’accroît mécaniquement sur les services de réanimation, qui comptaient samedi 4.410 patients, contre 3.721 au début de la semaine.


                        La capacité totale d’accueil a été portée de 5.000 à 6.400 lits, avec un objectif à 7.500, qui pourrait encore être relevé à 10.500 lits.


                        La pression sur les services hospitaliers n’en reste pas moins préoccupante, comme témoignent les premiers transferts de patients Covid-19 entre régions françaises, et jeudi et vendredi le transfert de malades de la région Grand-Est vers l’Allemagne.


                        https://www.sudouest.fr/2020/11/07/covid-19-la-france-franchit-la-barre-des-40-000-deces-8053959-10618.php


                        • pierrot pierrot 9 novembre 2020 11:15

                          @BA
                          Oui, la situation actuelle ne s’améliore pas mais il faut avoir un plus grand recule sur les mesures du confinement : 2 semaines : 10 jours pour contaminer son voisin).
                          A revoir vers la mi novembre.
                          Certes la seconde vague est très forte en Europe, mais cependant moins forte qu’en mars-avril en terme de décès.


                        • pierrot pierrot 9 novembre 2020 11:11

                          Bonjour,

                          l’article présente une synthèse assez complète.

                          La pandémie actuelle de covid-19 tant en France en mars-avril que dans quasiment tous les pays du monde suit la courbe classique d’une montée (plus ou moins rapide) d’un palier puis une redescente.

                          Mais la politique sanitaire du pays, l’application pus ou moins stricte des mesures préventives (gants, distantiation, tests, isolement) puis curatives (appareil d’aide à la respiration, corticoïdes...) impact sur le niveau du plafond et donc le nombre de décès par millions d’habitants.

                          Il est plausible que la météo joue un role (diminution de la mortalité dans l’hémisphère sud (Brésil, Pérou, Chili...) en période de printemps-été.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité