• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > #Covid-19 : la stratégie française en question [#tests #Chloroquine…]

#Covid-19 : la stratégie française en question [#tests #Chloroquine…]

À titre liminaire, on ne le répétera jamais assez : respectez strictement les consignes données pour lutter contre la propagation du covid-19, c’est-à-dire d’appliquer les mesures barrières et de respecter scrupuleusement le confinement et son slogan « restez chez vous ! ».

 

Toutefois, cette stratégie suffit-elle, à elle seule, à stopper la pandémie ? D’autres moyens ne devraient-ils pas être mis en œuvre, notamment au regard de ce qui se fait dans d’autres pays ? Des traitements prometteurs contre le covid-19 sont-ils écartés par pure idéologie ?

Si le respect des consignes est une priorité, elle ne doit pas nous aveugler. La gravité du moment ne doit pas nous faire perdre notre esprit critique et notre faculté d’analyse. D’autant plus quand cette stratégie est mise en place par un gouvernement de brutes totalement inféodé à l’Union Européenne du Capital et qui a montré à quel point il pouvait martyriser son peuple en chaque instant. D’ailleurs, dans cette crise, les Macron/Philippe ne cessent de multiplier les contradictions et à mettre en danger la vie des Français, caractérisé par l’injonction contradictoire perverse « restez chez vous, allez travailler ».

La question du dépistage

Le gouvernement Philippe a décidé de ne pas dépister le Covid-19, aucun test n’est donc pratiqué quand la maladie est seulement suspectée, les tests ne sont réalisés qu’une fois que l’état clinique du malade s’est aggravé.

Cette stratégie est en totale contradiction avec la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui exhorte au contraire les pays à « tester, tester, tester » et le directeur de l’organisation de marteler que « Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés »[1].

JPEG

Jusqu’à lors aucune raison scientifique n’est avancée pour justifier l’entêtement français. L’argument qui revient le plus souvent – incompréhensible pour la 6e puissance économique mondiale – est « nous n’avons plus les tests », un autre veut que les laboratoires de villes ne disposent pas de protections suffisantes pour les réaliser. Il s’agit, encore une fois, du manque de matériels adaptés et notamment de masques, manquement qui se transforme chaque jour un peu plus en un gigantesque scandale d’État [2].

Au surplus, pour réaliser ces tests – qui consistent en un prélèvement à l’aide d’un écouvillon (comparable à un coton-tige) de sécrétions nasales – il est nécessaire, en laboratoire, d’avoir un précipité (appelé également réactif) pour détecter le virus. Or, ce précipité ferait également défaut par manque de production.[3]

L’amateurisme du gouvernement est donc patent, à l’image d’un Macron flânant dans les rues de Paris début mars tout en appelant à aller au théâtre et à sortir pour faire tourner la machine économique, au lieu d’être sur le pied guerre pour trouver une solution à la production massive et urgente de matériels de protection (masques, gel hydroalcoolique), de soins (respirateurs…) et de précipités pour les tests. Si la réorganisation de l’industrie est bien plus complexe en système capitaliste qu’en système socialiste – ce qui est également l’un des nombreux aspects de la supériorité du deuxième sur le premier – elle n’est pas, à elle seule, une excuse. D’autant que les Chinois avaient essuyé les plâtres et ont montré le chemin à tous les autres, permettant un délai de plus de deux mois qui aurait dû être salutaire à notre pays.

L’aspect « soudain » de l’épidémie n’est donc aucunement une excuse, d’autant qu’Agnès Buzyn lâchait la bombe, en révélant qu’elle avait prévenu l’exécutif de l’imminence du danger[4].

L’un des nombreux contre exemple de la stratégie française et celle mise en place en Allemagne, que pour, une fois, nous aurions dû imiter. Non pas sur l’absence totale de solidarité du gouvernement Merkel, qui gardait égoïstement pour lui masques, appareils respiratoires et traitements (démontrant au passage que l’UE n’est faite que pour le dumping antisocial pas pour la solidarité entre les peuples), mais bien par la mise en place d’une campagne de dépistage massive[5].

Les Allemands ne font là que copier la stratégie chinoise et sud-coréenne. Ce dernier pays a de loin réalisé le plus de tests, or, seulement un peu plus de 100 personnes y sont, à ce jour, décédées.

D’ailleurs, en Italie, une ville a décidé de pratiquer une campagne de dépistage systématique et a réussi l’exploit d’éradiquer la maladie à l’intérieur de la cité[6].

Si les résultats sont si probants c’est qu’une fois le patient dépisté, il peut être confiné chez lui et ne contamine donc plus personne. Autre élément d’importance capitale, cela permet également de lui apporter un traitement adapté, ce qui est, il nous semble, la base de la médecine.

La question de l’hydroxychloroquine

L’hydroxychloroquine, médicament de type antipaludéen aujourd’hui prescrit dans le traitement des troubles rhumatismaux et le lupus (lire ici l’interview d’un malade sous plaquenil), est au centre de tous les espoirs pour traiter le covid-19.

Ce traitement aurait un effet spectaculaire sur la charge virale – le nombre de copies du virus dans un fluide –, permettant de diminuer le risque d’aggravation de la maladie.

En France, le Professeur Raoult de l’IHU de Marseille, l’un des plus imminents infectiologues au monde, n’a de cesse de défendre ce médicament et de justifier de son effectivité dans le traitement du Covid-19.

Il n’a pourtant rien inventé et c’est lui qui le dit. Il explique s’être appuyé sur des travaux de scientifiques chinois et arabes qui utilisent cette molécule dans le traitement des coronavirus. Il précise, à cet effet, que si les Chinois ont été les premiers à être touchés par le Covid-19, le pays le plus touché au monde par des coronavirus (hors covid-19) est l’Arabie-Saoudite. Ainsi, ils sont les mieux armés pour lutter contre la maladie. Il est également important de noter que selon le Professeur Raoult, la Corée-du-Sud, déjà citée ci-dessus, inclut dans son protocole de soins cette molécule.

Toutefois, en France, politiques et scientifiques ne prennent ni les travaux du Professeur Raoult (et de toute son équipe !), ni des scientifiques chinois et arabes aux sérieux.

La raison ? Il révèle notamment dans une interview que « Ces deux scientifiques sont les meilleurs au monde pour traiter les coronavirus, mais en France, peut-être parce que l’un est Chinois et l’autre Arabe, on ne les écoute pas. » et de conclure « C’est bizarre à une époque où l’on parle sans cesse de mondialisation. En France on réclame de fournir des résultats déjà trouvés ailleurs. »[7].

L’avenir donnera raison ou non au professeur Raoult, mais, nous, communistes, n’avons aucun préjugé sur l’origine des recherches. Une découverte scientifique à la même valeur, qu’elle soit chinoise, russe, américaine, arabe, cubaine ou française.

De plus, la pugnacité des équipes de l’IHU de Marseille, ajoutée aux déclarations fracassantes du professeur Raoult du type « La chloroquine guérit le Covid-19 »[8], tendent à démontrer qu’ils savent très bien ce qu’ils font et qu’ils auront donc eu raison avant tout le monde.

D’autant que de nombreuses voix commencent à s’élever contre l’entêtement des autorités françaises, comme le virologue Hervé Fleury déclarant « nous aurions dû faire confiance aux scientifiques chinois »[9].

Si tel est le cas, tous ceux (politiques comme scientifiques) qui auront freiné des quatre fers pour l’utilisation de ce traitement qui ne présente, dans tous les cas, que très peu de risques tant la molécule est vieille et que la médecine connaît donc aussi bien les effets indésirables que sa posologie[10][11], devront en assumer les conséquences ! D’autant que leur jugement aura, très probablement, été biaisé par des préjugés racistes !

Quid de l’interféron Alfa-2B cubain

Autre médicament utilisé en Chine dans le traitement du Covid-19, l’interféron alfa 2B, inventé par les scientifiques cubains pour traiter, à l’origine, la dengue.

Ce médicament agit sur les défenses immunitaires en empêchant l’état du patient de s’aggraver. Il est également utilisé à titre préventif pour aider le personnel soignant à éviter la contamination. Il est recommandé par l’OMS dans le traitement du Covid-19 et a fait ses preuves en Chine[12].

Toutefois, ce médicament ne semble pas, pour l’heure, être envisagé en France qui lui préfère l’interféron beta 1A[13].

Là encore, pourquoi cet entêtement ? On ne peut l’expliquer que par pure idéologie sectaire, nos élites ne comprenant pas que ce petit pays, qui subit un embargo criminel depuis plus de 50 ans, a 1000 fois démontré sa compétence en matière de science et notamment de recherche médicale, grâce à une politique axée sur l’éducation et la santé pour tous.

D’autant que Cuba brille aussi par son engagement international et sa solidarité totale envers les peuples du monde entier et plus particulièrement en temps de crise sanitaire comme en Haïti, ou contre Ébola en Afrique ou encore aujourd’hui contre le Covid-19 en envoyant des médecins en Italie ou en accueillant le bateau de croisière Britannique MS Baemar, dont certains passagers étaient atteints par le coronavirus et dont aucun autre pays de la zone ne voulait, ce qui vaudra à l’île socialiste des Caraïbes un élogieux article dans le journal anglais The Independant[14].

Nous ne saurions trop conseiller à Macron et son comité scientifique de demander urgemment de l’aide à Cuba pour que nous puissions bénéficier de ce traitement en France !

Détection/traitement ou confinement ?

« Les 2 mon général ! »

S’il est urgent pour les autorités françaises de se réveiller et de sortir de leur médecine de bistro – « Tu tousses ? T’as de la fièvre ? Va pas chez le médecin, rentre chez toi et prends du paracétamol ! » – pour enfin appliquer les recommandations internationales – tester/diagnostiquer/traiter –, il n’empêche que le confinement doit être strictement respecté !

Pour tout dire, là encore plusieurs voix s’élèvent en France pour un confinement plus sévère pour endiguer l’épidémie, comme des syndicats d’internes de médecine qui ont été jusqu’à saisir le Conseil d’État pour tenter de faire plier de gouvernement[15]. Nous citerons également l’exemple italien, où les médecins chinois venus en renforts réclament un confinement plus strict notamment par l’arrêt des transports en commun[16].

Il faut bien voir qu’en Chine les autorités ont décidé de pratiquer la stratégie du détecter/soigner et du confinement total. Quel est le bilan ? Sur une population de 1 milliard 400 millions d’habitants, 3 245 personnes sont décédées, alors qu’en Italie sur une population de 60 millions d’habitants 4 825 personnes sont déjà mortes et que la pandémie est loin d’être terminée…

« C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens »

Si l’heure est au respect des consignes, de l’application des mesures barrières et au confinement, il n’empêche qu’il y aura un après Covid-19.

D’ici là comptez sur les militants communistes, mais pas seulement, sur tous les syndicalistes de classe, sur les progressistes, sur le personnel soignant et sur chaque citoyen pour tirer le bilan de cette crise.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le gouvernement Macron/Medef/UE, dans cette crise du Covid-19 et seulement pour cette crise du Covid-19 :

– n’a rien anticipé ;

– a déjà rogné nos droit à congé et les 35 heures ;

– a multiplié les injonctions contradictoires ;

– a refusé un confinement plus strict ;

– s’est entêté dans sa stratégie de médecine de bistro et refuse une campagne massive de dépistage ;

– ne s’est pas inspiré des exemples internationaux ;

– n’a pas suivi les recommandations internationales, notamment celles de l’OMS ;

– ne sollicite pas l’aide internationale de pays qui ne demandent qu’à aider et peuvent nous aider ;

– n’a toujours pas réussi à fournir suffisamment de masques et d’équipements aux personnels soignants et à tous ceux qui sont en première lignes (policiers, pompiers, laborantins, travailleurs…) ;

– etc…

Alors que nos élites (UE, Macron, MEDEF) soient bien averties : nous n’oublierons rien !

Ni ce qui a été fait et pas été fait durant cette crise, ni ce qui a été fait avant cette crise : casse de l’hôpital public et de tous les services publics, casse des retraites, du code du travail, etc…

Dès que nous sortirons de cette crise nous en ferons le bilan circonstancié et à n’en pas douter l’addition sera très, très, très salée !

th pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/covid-19-la-strategie-francaise-en-question-tests-chloroquine/


[1] https://www.france24.com/fr/20200317-coronavirus-l-oms-appelle-%C3%A0-effectuer-un-test-pour-chaque-cas-suspect

[2] https://www.lequotidiendupharmacien.fr/actualite-pharmaceutique/article/2020/03/20/labos-de-ville-pas-de-masque-pas-de-test-covid-19-_282972

[3] https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-relever-le-defi-du-diagnostic-biologique-en-france_142551

[4] https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/buzyn-avoue-tout-limmense-mascarade-face-au-coronavirus-video-covid-19/

[5] https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-pourquoi-le-taux-de-mortalite-est-il-si-bas-en-allemagne-6785889

[6] https://www.theguardian.com/commentisfree/2020/mar/20/eradicated-coronavirus-mass-testing-covid-19-italy-vo

[7] https://www.marianne.net/societe/didier-raoult-sur-le-coronavirus-il-ne-faut-pas-jouer-avec-la-peur

[8] https://www.marianne.net/societe/la-chloroquine-guerit-le-covid-19-didier-raoult-l-infectiologue-qui-aurait-le-remede-au

[9] https://www.sudouest.fr/2020/03/19/nous-aurions-du-faire-confiance-aux-scientifiques-chinois-11067238-7346160-10142.php

[10] https://www.laprovence.com/article/papier/5940125/pr-didier-raoult-je-ne-suis-pas-un-outsider-je-suis-en-avance.html

[11] https://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/interview-daurelie-traitee-pour-un-lupus-par-hydroxychloroquine-plaquenil-preconise-par-les-medecins-chinois-et-le-professeurs-raoult-contre-le-covid-19/

[12] http://www.bellaciao.org/fr/spip.php?article163075

[13] https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/coronavirus-ce-week-end-chu-lille-teste-trois-traitements-contre-covid-19-1803982.html

[14] https://www.independent.co.uk/voices/coronavirus-cruise-cuba-trump-us-covid-19-a9407846.html

[15] https://isni.fr/refere-liberte-au-conseil-detat-le-gouvernement-doit-prendre-en-urgence-des-mesures-de-confinement-totales/

[16] https://www.nicematin.com/faits-de-societe/face-au-non-respect-des-regles-par-les-citoyens-comment-le-confinement-se-durcit-en-italie-484541


crédit photo test coronavirus

State Public Health Laboratory in Exton Tests for COVID-19

Pennsylvania Commonwealth microbiologist Kerry Pollard performs a manual extraction of the coronavirus inside the extraction lab at the Pennsylvania Department of Health Bureau of Laboratories on Friday, March 6, 2020.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Decouz 23 mars 17:26

    Le fait de recommencer ce qui a été fait ailleurs se produit pour le cannabis thérapeutique, condamnant des patients à souffrir plus longtemps.

    Donc, en situation d’incendie, vous n’aurez pas le droit d’emprunter l’échelle proposée par le voisin parce qu’elle n’a pas le certificat de sécurité, et parce que vous risquez de tomber.

    J’ai même entendu un médecin dire que les Chinois ne communiquaient pas assez bien leurs découvertes, qu’ils retenaient en quelque sorte l’information, cela a été le cas avant, mais là, je crois que c’est de la mauvaise foi ou de l’ignorance.

    Les dangers seraient liés au surdosage possible, mais entre deux dangers la sagesse serait de choisir le moindre.


    • Théophile Duplessis Théophile Duplessis 23 mars 17:56

      En l’absence de vaccin , comme le facteur R0 = 3 , l’épidémie s’arrêtera quand 64% de la population mondiale sera infectée , le confinement ne sert qu’à ralentir et contrairement à ce qu’on croit la Chine n’est pas sortie d’affaire il y aura un rebond

      Il est beaucoup trop tôt pour se prononcer sur la chloroquine , il n’y a pas de remède miracle avant la sortie d’un vaccin sous dix huit mois


    • ZXSpect ZXSpect 23 mars 18:27

      @Théophile Duplessis
      .
      je crois rêver, je me pince, non...
      .
      quelqu’un sur AgoraVox ose du bon sens, quelqu’un ose ne pas suivre l’emballement chloroquine avant que les tests en cours valident ou non ce traitement, dont nous espérons l’efficacité.
      .
      la sortie du confinement sera probablement en yo-yo, avec des retours s’il y a rebond de la propagation et des mesures qui, espérons le, seront basées sur plus de dépistage et de confinement ciblé.
      .
      Théophile Duplessis, merci pour votre commentaire


    • sls0 sls0 23 mars 19:44

      @Théophile Duplessis
      Le R0 de l’OMS est de 2,4. Bon ça change pas grand chose. Effectivement la Chine devra faire attention aux foyers à l’extérieur. Maintenant qu’ils ont de l’expérience et qu’ils ont très bien maitrisé dans leurs autres provinces je ne m’inquiète pas de trop ni pour la Corée qui est très réactive.
      J’ai regardé les deux préprints de Raoult. Il y a des changements de données sous la même références entre les deux, erreur impardonnable dans des écrits scientifiques, il passera jamais en comité de lecture.
      J’ai aussi regardé les rapports de terrain en Iran, pas de flagrant qui sort pour l’instant, il faut attendre. Quand on voit le taux de mortalité, ça n’indique pas trop le remède miracle mais il est trop tôt. Je ne suis pas docteur, je ne regarde que les chiffres.
      Comme vous j’attends.
      Le labo Cure Vac allemand le seul labo qui a une approche génétique pour le vaccin a des résultats intéressants. Un vaccin en automne n’est pas impossible.


    • Théophile Duplessis Théophile Duplessis 23 mars 19:57

      @sls0
      Vous pouvez trouver ici l’étude d’un doctorant de polytechnique Zurich critiquant le protocole de Raoult :

      https://blogs.mediapart.fr/olivierbelli/blog/220320/le-pr-raoult-et-la-chloroquine-les-failles


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 mars 15:46

      @Théophile Duplessis

      Les dosages de Hydroxychloroquine et Azithromycine

      https://www.medias-presse.info/wp-content/uploads/2020/03/IHU-marseille-22mars20.png


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 mars 16:18

      @ZXSpect

      « A ceux qui disent qu’il faut trente études multicentriques et mille patients inclus, je réponds que si l’on devait appliquer les règles des méthodologistes actuels, il faudrait refaire une étude sur l’intérêt du parachute. Prendre 100 personnes, la moitié avec des parachutes et l’autre sans et compter les morts à la fin pour voir ce qui est plus efficace.

      Quand vous avez un traitement qui marche contre zéro autre traitement disponible, c’est ce traitement qui devrait devenir la référence. Et c’est ma liberté de prescription en tant que médecin. On n’a pas à obéir aux injonctions de l’Etat pour traiter les malades. Les recommandations de la Haute autorité de santé sont une indication, mais ça ne vous oblige pas. Depuis Hippocrate, le médecin fait pour le mieux, dans l’état de ses connaissances et dans l’état de la science. » (Professeur Raoult au « Parisien » le 22 mars 2020)

       

      Les dosages de Hydroxychloroquine et Azithromycine du professeur Raoult :

      https://www.medias-presse.info/wp-content/uploads/2020/03/IHU-marseille-22mars20.png


    • sls0 sls0 24 mars 23:32

      @Daniel PIGNARD
      Une réponse qui ne va pas vous plaire mais au moins elle tient la route.
      https://youtu.be/h18tSEYukqE



    • sls0 sls0 25 mars 13:44

      @Daniel PIGNARD
      Mon lien c’est avec des preuves indiscutabbles.
      Le votre c’est la bible et vos dires.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 mars 14:23

      @sls0
      Donc celui qui parle dans la vidéo et vous n’accepterez pas que l’on vous traite à la chloroquine. Ça fera de la place pour ceux qui suivent.
      Au suivant !


    • pemile pemile 23 mars 17:32

      "Ce traitement aurait un effet spectaculaire sur la charge virale – le nombre de copies du virus dans un fluide –, permettant de diminuer le risque d’aggravation de la maladie. En France, le Professeur Raoult de l’IHU de Marseille, l’un des plus imminents infectiologues au monde, n’a de cesse de défendre ce médicament et de justifier de son effectivité dans le traitement du Covid-19."

      Mais que vaut son étude ?

      Une synthèse pas trop mal de son « étude » et des nombreux biais.

       

      • L’étude est réalisée en open-label, c’est-à-dire sans procédure d’aveuglement (le patient et le médecin savent qui est dans quel groupe, ce qui expose à des biais majeurs) et sans randomisation (ce qui veut dire que les potentiels facteurs de confusion ne sont probablement pas exclus).
      • Les objectifs de l’étude sont beaucoup plus modérés que les interventions du Professeur Raoult dans les médias. On peut alors y lire « nous évaluons le rôle de l’hydroxychloroquine sur les charges virales respiratoires », le but étant de les abaisser. Pourtant, un article paru dans le journal Nature concernant l’étude de maladies respiratoires telles que celles induites par le SARS-CoV-1 ou le MERS-CoV concluait, en 2016, que les formes les plus graves étaient associées à une baisse de la virémie. Cela pousse à redoubler de prudence lorsqu’on entend le Professeur Raoult s’exclamer sur YouTube « si vous n’avez plus le virus, vous êtes sauvé », alors même que, nous le verrons plus bas, l’état clinique des patients n’est pas décrit dans son essai.
      • L’équipe s’était fixée comme objectif secondaire de suivre l’évolution de paramètres comme l’apyrexie, la normalisation de la fréquence respiratoire, la durée moyenne d’hospitalisation et la mortalité. Ces données fantômes sont totalement absentes du papier.
      • Les patients ont été traités soit par de de l’hydroxychloroquine seule, soit par un antibiotique (l’azithromycine) avec de l’hydroxychloroquine, soit ils n’ont pas été traités (groupe témoin). Pas de traitement contre placebo, donc. D’emblée, on sait que tout ce qu’on pourra tirer de cette expérience, c’est une comparaison entre deux traitements et un non-traitement, pas entre un traitement et un simulacre, ce qui est pourtant essentiel pour connaître l’effet propre de ce qu’on pense être un « médicament ». De plus, le groupe témoin ne se trouvait pas sur le même site que le groupe traité.
      • L’échantillon est petit avec 26 patients initialement (seulement 20 à la fin de l’étude), ce qui est trop faible pour obtenir des résultats robustes contrairement à ce qu’affirme le Professeur Raoult. Les lois des probabilités ne changent pas, même en temps de pandémie.
      • On ne connaît ni l’état clinique ni la charge virale initiale des patients. L’état clinique reste aussi inconnu à la fin de l’étude. De plus, les tests de charge virale donnent des résultats variables selon les jours (un coup positif, un coup négatif puis de nouveau positif). On peut donc légitimement remettre en question la fiabilité actuelle de ces tests. 
      • Le suivi devait durer 14 jours, mais les résultats présentés ne vont que jusqu’au 6e jour, ce qui n’est clairement pas normal.
      • Certains critères d’exclusion (comme ne pas intégrer d’enfants de moins de 12 ans) ne sont pas respectés. 
      • Certains patients ont été considérés comme « perdus de vue ». Cela arrive habituellement, mais ici ce sont les auteurs qui ont fait le choix de les exclure. On découvre alors que tous ces patients faisaient partie du groupe chloroquine. Trois ont été transférés en réanimation, un est décédé, un patient n’était, finalement, peut-être pas malade, et un patient a souhaité interrompre son traitement en raison de la survenue d’effets secondaires. On s’étonne que les trois patients en réanimation n’aient pas été suivis.
      • Son papier ne respecte pas les bases éthiques d’une publication scientifique. L’étude est publiée dans un journal où l’éditeur en chef travaille sous les ordres du Professeur Raoult, dans le même institut. Aussi, précisons que le document a été reçu le 16 mars, accepté le 17 mars et publiée le 20 mars.

      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 mars 17:49

        @pemile

        Si je suis pris par le corona pas de problèmes pour me faire traiter par la chloroquine. Pas envie d’attendre des plombes et des mois .


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 mars 18:01

        @Aita Pea Pea

        Sinon ça va faire quoi ? Que je lutte depuis 70 ans contre le palu ?tain c’est bien la France...il est urgent de ne rien faire.


      • pemile pemile 23 mars 18:02

        @Aita Pea Pea "Si je suis pris par le corona pas de problèmes pour me faire traiter par la chloroquine. Pas envie d’attendre des plombes et des mois ."

        Sous surveillance médicale dans le cadre de l’étude, oui, mais l’annonce de Raoult commence à accumuler les morts en Afrique qui se battent pour la chlorioquine et meurent en masse de ne pas respecter les doses ! smiley


      • joletaxi 23 mars 18:03

        @Aita Pea Pea

        vous pourrez toujours compter sur l’effet placebo, bien documenté


      • CN46400 CN46400 23 mars 18:05

        @pemile
        Il manque une rubrique dans votre copié collé : liste des effets secondaires.....
         Un médoc, qui est sur l’étagère, et qui ne présente que des effets positifs ne peut pas être complètement mauvais. En attendant, rien n’interdit la recherche d’un meilleur.....


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 mars 18:08

        @pemile

        C’est flou...quelle posologie...et après sur l’Afrique il me semble que ce soit un médoc connu


      • leypanou 23 mars 18:15

        @pemile
        ma réponse sur l’article est .


      • pemile pemile 23 mars 18:18

        @leypanou « ma réponse sur l’article est . »

        wiwi, c’est bien de changer de fil mais ma réponse à votre pseudo réponse est juste derrière.


      • leypanou 23 mars 18:28

        @pemile
        je n’ai pas de parti pris concernant cette affaire.
        Ce que je constate c’est que des « scientifiques » ayant des intérêts bien connus se cachent derrière leur pseudo-indépendance et ce n’est pas la première fois que çà arrive.
        Cette affaire d’efficacité/non efficacité/preuve/éthique est une affaire de gros sous : des gens ont intérêt à utiliser/prescrire un vaccin déjà dans les tuyau, avec l’OMS qui pousse derrière.
        Il faut être naïf pour ne pas le savoir : une lecture sur Bill Gates pour votre information.


      • Sozenz 24 mars 07:51

        @Aita Pea Pea
        ouia , mais tu ne pourras pas . il n y aura que les elites qui pourront se faire traiter dès les premiers symptomes comme estrosi. c est pas bon pour les gueux mais c est bon pour eux ...

        https://francais.rt.com/france/73047-coronavirus-gouvernement-va-prendre-arrete-utilisation-limitee-chloroquine

        le gouvernement veut restraindre la chloroquine aux cas les )plus grave ;
         
        les repre’sentants de l etat français sont des assassins ;
         quand les FDO et les miltaires iront les chercher et le jeter en prison pour crime de guerre
        Faudra t il attendre 6, mois pour qu’ ils le fassent ?


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 mars 08:46

        @pemile

        « Son papier ne respecte pas les bases éthiques d’une publication scientifique. »

         

        Qui a établi les règles des publications scientifiques ? Est-ce efficace contre les études bidon ?

         

        Un article signé d’une douzaine de chercheurs sur le réchauffement climatique très rapide paru dans la revue « Nature », jugé bidon, il vient d’être retiré :

        https://lesmoutonsenrages.fr/2019/10/02/retractation-dun-article-de-nature-sur-le-rechauffement-des-oceans/#more-123550

         

        Le livre de Gérard Nissim Amzallag, de l’université hébraïque de Jérusalem, « La raison malmenée », CNRS EDITIONS, sous-titré : de l’origine des idées reçues en biologie moderne. La 4è de couverture en résume bien la teneur :

        « G.M. Amzallag montre en quoi les vérités les plus inébranlables de la biologie moderne doivent souvent leur autorité à des considérations souvent fort peu scientifiques, qui elles-mêmes, se voient agrémentées du précieux label d’objectivité. Plus encore, c’est la méthode même d’investigation qui se trouve affectée par une telle confusion, engendrant une pathologie chronique : La fraude scientifique. Ce n’est pas le simple méfait ...mais bien une infidélité générale à la réalité, ouvertement affichée et pleinement légitimée par la méthode même. »

        Nature a publié la thèse portant sur la recherche cellulaire donc en biologie (bluff à tous les étages) d’une japonaise pourtant vérifié par des scientifiques. Comment se fait-ce ?

        http://www.lepoint.fr/science/japon-la-starlette-de-la-recherche-cellulaire-clouee-au-pilori-03-04-2014-1808543_25.php 

         « C’est un des chercheurs ayant travaillé avec Mme Obokata qui a déclenché le scandale en exigeant que la publication de la thèse soit annulée, au motif que des éléments étaient faux. Il aurait dû exercer son pouvoir de contrôle avant et est donc aussi en partie responsable, même si les irrégularités sont le fait de Mme Obokata seule, a jugé le comité d’enquête. »

        Et maintenant ça : http://www.sciencesetavenir.fr/decryptage/20150410.OBS6893/un-celebre-biologiste-francais-accuse-de-manipuler-ses-resultats-scientifiques.html


      • CN46400 CN46400 23 mars 17:45

         Depuis la conférence du ministre de la santé les choses sont plus claires. Le confinement est une maneuvre d’attente pour voir arriver d’abord les masques, puis les néo-tests qui seront l’arme d’attaque principale contre la pandémie, la chloroquine venant en second pour traiter rapidement tous les cas positifs. Sachant que si celle-ci évite les complications, elle ne les traite pas.

         C’est donc une variante de la stratégie allemande (44 morts le 20/3 contre 371 en France), boostée par la chloroquine qui va être adoptée.

         Près d’un millier de décès clôtureront alors le bilan des divagations de l’armée mexicaine de Macron. Avec des épisodes qu’on aura du mal à comparer avec Autsterlitz :

         -La pénurie de masques !

         -la pénurie de tests !

         -l’essai thérapeutique, européen s’il vous plaît, imposé à un médicament, vieux de 70 ans, présent dans toutes les pharmacies, ostracisé car repéré par un « professeur Tournesol » de Marseille, avant de l’engager sur le front de conv-19.

        -La comédie du confinement généralisé, comédie qui aboutit à confiner sans doutes autant d’indemnes que de contaminants. Et ce, sans tester pour éloigner les uns des autres. Comédie qui, au final, coûtera la peau des fesses, et qui va être abandonnée en rase campagne d’ici quelques jours.

         Evidemment, ils seront innombrables ceux qui pleureront sur les milliards envolés, les « quoi que çà coûte » qui inventeront alors des recettes à la Matusalem pour que les survivants passent à la caisse avec assez de pommade pour éviter un autre épisode type « gilet jaune » ou « retraite »...


        • McGurk McGurk 23 mars 18:16

          Je me marre toujours du mythe de « on va leur faire payer la note »...

          Tous les criminels du monde politique, à part ceux gênant trop, s’en sortent haut la main. Et ceux qui y passent ont une peine tellement grotesque que ça fait passer les juges pour des cons et notre démocratie pour la CDN.


          • waymel bernard waymel bernard 23 mars 18:55

            J’ai bien entendu parler des travaux des chinois et du médicament cubain mais en ce qui concerne les arabes, il n’y a que Ramadan qui a trouvé les causes de la maladie, la fornication, et un imam qui nous a indiqué la formule en arabe à réciter 3 fois pour éloigner le virus.


            • CN46400 CN46400 23 mars 19:49

              @waymel bernard
              Il s’agirait du Quatar...


            • CN46400 CN46400 24 mars 08:30

              La chloroquine vient d’être autorisée dans les hôpitaux pour les cas désespérés. Alors qu’on aurait pu imaginer l’utilisation de la chloroquine le plus tôt possible pour éviter les complications, voilà qu’elle n’est autorisée que pour ceux qui arrivent en fin de vie.

               Il s’agit donc d’une ultime maneuvre des autorités sanitaires, et politiques, du pays pour tenter de torpiller ce médicament, et celui qui l’a mis sur le tapis. Au passage, remarquons que ces gens font passer leur amour propre avant l’intérêt de ces malades qui préfèrent être soignés que simplement isolés, en attente soit d’une guérison naturelle en occupant pendant plusieurs semaines une place d’hôpital, soit d’une complication qui, au bout du bout, peut être mortelle.

              A moins que la chloroquine puisse ressusciter les cas devenus désespérés à force d’attente.....


              • Sozenz 24 mars 09:47

                @CN46400
                pazr contre l enfoiré d estrosi qui va en epadh en etant contaminé ; lui il a eu de la chloroquine alors qu’ il n avait que quelques manifestation de la maladie
                 franchement ils meritent tous ....au mieux pour eux la prison !

                 normalement on ne doit pas limiter les soins quand on en a les moyens . sinon c est tout simplement une volonté de génocide .


              • CN46400 CN46400 24 mars 10:17

                @Sozenz
                En France le scandale de la pénurie de tests est largement aussi grave que celle des masques (4000 test/jours en France contre 30 000 en Allemagne....). Sauf à décider de soigner 100% de la population, la chloroquine sans test ne vaut rien....


              • Sozenz 24 mars 11:09

                @CN46400
                il y a eu deja des tests ; ... et ça fonctionne .
                vous voulez quoi . des tests durant 8 mois , quand les gens sont en train de mourir . on ne tortille pas du cul pendant des mois .
                on utilise ce qu’ il y a en attendant en sachant les risques qu’ il y a et ils sont minimes concernant la chloroquine .

                tout le reste c est du blablabla !


              • CN46400 CN46400 24 mars 11:20

                @Sozenz
                Vous êtes donc pour l’administration de la chloroquine à 67 millions de français ?....


              • Sozenz 24 mars 11:44

                @CN46400
                je ne suis pas pour l attente de l administration de la chloroquine qu en cas grave .
                si les symptomes ne se presentent qu en systome de rhume et que les personnes peuvent se remettre facuilement . non pas specialement .
                 mais pourquoi attendre :

                Après l’autorisation par plusieurs pays du traitement à la chloroquine contre le coronavirus, Olivier Véran a annoncé qu’il prendrait un arrêté pour rendre le médicament accessible pour les formes les plus graves, mais pas pour les moins sévères.
                faut tre ravagé .
                 alors arretez vos exces pour me discrediter ça ne fonctionnera pas .

                y en a marre des gens comme vous . on en trouve à tous les coins de rue pour detruire ce qui est raisonnable .

              • covadonga*722 covadonga*722 24 mars 11:48

                @CN46400
                torpiller quoi les grand labo sont liés a la recherche sur ce protocole médicamenteux je sais ça colle pas avec votre vision binaire mais le labo de recherche du professer Raoult à ça comme partenaires ce qui prouve que ça n’est pas un rigolo d’ailleurs 
                Des partenaires privés font également partie du projet parmi les plus grandes industries nationales dans le domaine des maladies infectieuses et de la microbiologie (Institut Mérieux, Sanofi Aventis, Cerba European Lab, IRT Lyon, Qiagen)


              • Sozenz 24 mars 11:50

                @Sozenz
                ps / c est au medecins de voir ce qui est aussi le mieux pour les malades , et pas une clic de pied niklés qui se trouve au pouvoir et qui font de l ingerence .
                olivier veran est neurologue , il n est pas virologue .
                que les personnes ecoutent un peu plus les specialistes .


              • CN46400 CN46400 24 mars 12:58

                @covadonga*722
                Quand je parle de tester, il s’agit de trier entre les contaminés, même sains, et les indemnes. C’est ce qu’on fait les chinois en séparant les uns des autres. Alors que le confinement à la française laisse cohabiter les uns avec les autres....


              • liberty1st liberty1st 24 mars 13:55

                Il faut se souvenir également de la participation des médias qui relaiyait la parole gouvernementale sans aucune critique et analyse sourcée et minimisait le risque.

                On se souviendra d’Europe 1 il y a un mois et du : https://www.europe1.fr/sante/coronavirus-pourquoi-il-ne-faut-pas-trop-sinquieter-3951990 .

                1 mois plus tard = confinement général avec forte conséquences sociales (et économiques à suivre).



                • covadonga*722 covadonga*722 24 mars 13:55

                  moi je suis de Marseille et sa manœuvre « tester gratos sans verification d’antécédents » pour tordre le bras a ses adversaires administratifs vas amplifier 

                  la diffusion et nous vaut une cohue digne de la cour des miracles devant la Timone et connaissant les marseillais il y aura des bagarres et émeutes avant 48h.

                  ps , je pense aussi qu’une des solutions aurait été des tests massifs organisés* et obligatoires* avec confinements vérifies* des positifs 

                  les mots comportant * sont ceux nécessitant une population docile ou un état ayant suffisamment de poigne pour l’imposer « donc pas en France » 


                  • Cadoudal Cadoudal 24 mars 14:04

                    @covadonga*722
                    Vivement le Ramadan, qu’il y ait un peu d’ambiance...lol...

                    « J’en ai rien à foutre du confinement ! »

                    Certains, les plus méchants, me répondent qu’ils sont là pour niquer la France. C’est terrible !

                    https://www.lepoint.fr/societe/j-en-ai-rien-a-foutre-du-confinement-24-03-2020-2368508_23.php


                  • pemile pemile 24 mars 14:05

                    @covadonga*722 "moi je suis de Marseille et sa manœuvre « tester gratos sans verification d’antécédents » pour tordre le bras a ses adversaires administratifs vas amplifier "

                    Alors que dans mon coin de bretagne, des éducateurs vont dans les familles sans pouvoir savoir si ils sont positifs, idem pour les caissières, les commerçants, les chauffeurs de bus, etc,etc, toutes les professions en contact avec la population smiley


                  • covadonga*722 covadonga*722 24 mars 14:09

                    @pemile
                    ps , lire la ligne en bas de ma réponse 


                  • Xenozoid Xenozoid 24 mars 14:13

                    @pemile

                    je croyais qu’ils avaient testé ta copine, tu lui a demandé si elle a envie d’une seconde opinion ?


                  • pemile pemile 24 mars 14:18

                    @Xenozoid « je croyais qu’ils avaient testé ta copine, tu lui a demandé si elle a envie d’une seconde opinion ? »

                    Pourquoi faire, elle est enfin en confinement, elle vit seule et attend que ça passe.


                  • zygzornifle zygzornifle 24 mars 15:44

                    Bah si le traitement ne coûte pas 1000 balle la dose il sera ignoré .....

                    A t’on testé le cannabis ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès