• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Covid-19 : un an après, toujours le cauchemar ?

Covid-19 : un an après, toujours le cauchemar ?

« Les voyageurs parlent d’une espèce d’hommes sauvages, qui soufflent au passant des aiguilles empoisonnées. C’est l’image de nos critiques. » (Diderot, 1758).

Il y a exactement un an, le 16 mars 2020, dans une allocution télévisée, le Président Emmanuel Macron a annoncé le confinement strict de tout le pays. À cette occasion, plutôt maladroitement, il a parlé d’une guerre à mener. La pandémie de covid-19 avait démarré probablement dès novembre 2019, voire avant, mais ce fut à ces minutes que la plupart des Français ont réellement compris la gravité de l’événement mondial. Sidération, peur (oui, peur !), responsabilité, solidarité. On est entré dans une période compliquée et totalement nouvelle. Une période d’incertitudes, de connaissances éparses, de déstabilisation généralisée mais aussi de remise en cause multiples.

Cela faisait déjà près de deux mois que beaucoup de citoyens se croyant éclairés par de nouveaux outils d’information s’étaient improvisés virologues, épidémiologistes, infectiologues, etc. mais le confinement a apporté une note supplémentaire dans l’information et la désinformation ambiante : beaucoup plus de monde avait du temps pour rechercher de l’information ou de la désinformation.

Au fil des semaines et des mois, au fil des montées et des descentes épidémiques, la contestation politique s’est exprimée sous une forme complètement improductive de critiques contre le gouvernement. Ces critiques peuvent être sincères mais elle se trompent d’objectif : l’ennemi, c’est le virus et maintenant, ses variants. L’ennemi, ce n’est pas le gouvernement qui, comme ceux des autres pays, doit faire face avec plus ou moins de pertinence et d’anticipation. Dans les sondages, si les critiques ne sont pas exclues dans la gestion par le Président de la République actuel, il est clairement dit qu’aucune autre personnalité politique n’est créditée du potentiel de faire mieux.

Je ne parle évidemment pas des "fake news" et des propos ouvertement complotistes qui, par la nouveauté de la maladie, ses faces inconnues, ses zones obscures et les connaissances qu’on a pu petit à petit acquérir au fil du temps, ont pu s’engouffrer dans la brèche de la crédulité. Pour dire quoi ? Que ce serait une manipulation ? Mondiale ? Dans chaque pays du monde ? Que les 2,7 millions de personnes décédées n’auraient que fait un mauvais rêve et qu’il faudrait qu’elles quittent leur tombeau pour retrouver le cours de leur vie d’avant-covid-19 ? Que les 121 millions de personnes dépistées positives, plus toutes les autres, non dépistées, surtout pendant la première vague, n’auraient jamais rien eu qu’une petite grippe ? même ceux qui, après deux ou trois mois d’hospitalisation, gardent des séquelles durables ?

On peut évidemment faire des comparaisons. En France, comme on est défaitiste, on se croit toujours les pires, et pourtant, parmi les pays "les plus comparables", la France n’a vraiment pas à rougir. Car finalement, quel est le principal critère à prendre en compte ? Les dégâts humains, le nombre de décès (on pourra aussi reporter sur la population totale mais est-ce si pertinent ?).

Sur ces deux funestes indicateurs, la France est loin d’être dans le bilan honteux : 90 762 décès à ce jour, le 15 mars 2021 (soit 0,139% de la population nationale), à comparer avec les 548 000 décès des États-Unis (0,165%), les 125 600 décès du Royaume-Uni (0,184%), les 102 500 décès de l’Italie (0,170%), les 72 500 décès de l’Espagne (0,155%)… Seule, l’Allemagne affiche un nombre nettement plus bas, avec quand même plus de 74 100 décès (0,088%), mais le pays a eu "de la chance" d’avoir été peu touché lors de la première vague et la deuxième vague a été très dure pour l’Allemagne avec des pics de 1 200 voire 1 400 décès chaque jour, et cela malgré un système de santé qui était sans arrêt vanté de ce côté-ci du Rhin.

En fait, c’est vraiment stupide de dire que les gouvernements ne savent pas anticiper parce que le virus suit une logique complètement floue et aléatoire (comme la météo), sans compter qu’on ne connaissait même pas son existence ni ses caractéristiques avant janvier 2020. Il faut au contraire saluer l’extraordinaire puissance des scientifiques du monde entier à avoir su, d’une part, séquencer très rapidement le coronavirus, d’autre part, évaluer les différents modes de contamination et de protection, enfin, concevoir et mettre sur le marché en moins d’un an des vaccins avec une efficacité exceptionnelle (97% pour le vaccin Pfizer-Biontech).

Tout ce qui est nouveau fait peur, et c’est très normal. Une telle pandémie fait peur, angoisse, on ne peut même pas dire qu’on pourrait prendre l’avion et se réfugier discrètement en Amérique latine. Il faudrait aller au Pôle Nord, ou sur Mars pour pouvoir quitter ce cauchemar que j’espère provisoire.

Du gouvernement français qui a géré cette crise sanitaire, on n’a fait que reproches sur reproches.

Par exemple, les masques chirurgicaux. Tout le monde pouvait comprendre la pénurie de masques dans un contexte où 7 milliards d’être humains en avaient besoin au même moment (toutes les quatre heures) et dont la production était essentiellement basée dans une région de Chine qui avait arrêté toutes ses usines pendant plusieurs semaines. Que les masques fussent réservés au personnel soignant, alors que des médecins sont morts du covid-19, ne paraît pas inopportun. Aujourd’hui, il n’y a plus de pénurie, les masques coûtent même bien moins cher qu’en mai 2020 et tout le monde les utilise sans que cela soit un problème, même les plus récalcitrants ont fini, au fil des mois, par les porter et même, les porter "bien", en recouvrant le nez.

Autre exemple, les tests PCR. Oui, évidemment, il y avait aussi pénurie des différents composants du test, et donc, cela ne paraissait pas anormal que les personnes faiblement touchés par le covid-19 ne fussent pas dépistées et seulement "soupçonnés de covid-19", comme c’est, du reste, le cas pour la plupart des maladies infectieuses. Aujourd’hui, après une phase effectivement de mise en route (le déploiement des laboratoires d’analyses, etc.), la France peut s’enorgueillir d’être parmi les pays qui dépistent le plus massivement, et cela gratuitement contrairement au Royaume-Uni. Ainsi, au 15 mars 2021, près de 58 millions de tests ont été réalisés depuis le début de l’épidémie, à comparer, par exemple, à l’Allemagne (le fameux modèle qu’on sort sans arrêt tout en la haïssant) qui n’en a réalisé que 46 millions (avec pourtant 30% de population en plus).

On pourrait aussi prendre l’exemple de la vaccination, seule sortie rapide possible de cette satanée crise, et la France n’a pas à rougir de ses 5,14 millions de personnes vaccinées, en particulier les plus fragiles. Ce n’est évidemment pas assez rapide et la suspension d’AstraZeneca ne fait pas l’affaire de cette stratégie de vaccination (j’y reviens plus loin), mais tout le monde comprend que, comme pour les masques, l’industrie pharmaceutique ne peut pas produire 14 milliards de doses (deux fois la population mondiale) en un simple claquement de doigts et ceux qui voudraient avoir des doses pour les leurs seuls sans se préoccuper des autres savent que c’est stupide. Car il faudra limiter les foyers d’infection partout dans le monde (l’expansion de l’épidémie en janvier-mars 2020 a montré que ces foyers s’exportent rapidement dans un monde globalisé).

Parmi les autres critiques, il y a les revendicatifs ou les "y avait qu’à faire" qui sont totalement improductifs. Par exemple, les lits de réanimation. Le problème n’est pas le manque de lits de réanimation puisqu’il y a possibilité d’atteindre les 10 000 en cas de nécessité. Le problème est de ne pas les remplir, ces lits. Aujourd’hui, une personne malade du covid-19 qui entre en réanimation sur quatre n’en sort pas vivante (le taux a pu être d’un sur trois voire d’un sur deux pendant la première vague, les médecins ont fait des progrès à ce titre). C’est cela, la réalité. Ce n’est pas multiplier les lits qui va réduire la mortalité. Il faut avant tout réduire le nombre d’entrées en freinant au maximum la circulation du virus (c’est proportionnel). On a bien vu que l’Allemagne, dotée de nombreux lits de réanimation, a eu une forte mortalité au pire de sa deuxième vague.

Tout est donc bon pour critiquer la gestion du gouvernement et les mêmes n’hésitaient pas à faire des critiques complètement incohérentes. Par exemple, critiquer la pénurie de masques d’un côté, et critiquer l’obligation du port du masque de l’autre côté. Critiquer l’absence de confinement d’un côté, et l’absence de liberté en cas de confinement de l’autre côté. Critiquer la pénurie de tests PCR d’un côté, et critiquer le dépistage massif de l’autre côté. Critiquer la précipitation de la vaccination (avec une technologie nouvelle) d’un côté, et critiquer les retards à la vaccination de l’autre côté, ou même, la pénurie des doses (ce qui, encore une fois, dans un contexte aussi tendu, ne peut que se comprendre à moins de croire au Père Noël). Ou même, critiquer le principe du vaccin (ou la peur qu’il engendre de se faire vacciner) d’un côté, et le retard à la vaccination de l’autre côté. La critique systématique est souvent définie dans l’incohérence la plus complète.

C’est un peu normal car les pouvoirs publics, qui font face à une crise inédite et durable, doivent s’occuper de mille paramètres et sont toujours sur la ligne de crête, donc, peuvent être critiqués des deux côtés, en faire trop ou pas assez.

La palme de l’incohérence dans les critiques serait peut-être à décerner au journaliste Guillaume Roquette (dont je n’ai rien de mal à dire par ailleurs) qui, le soir du 14 mars 2021, sur LCI, a formulé deux critiques totalement contradictoires en moins de cinq minutes (il s’est fait vite remettre en face de ses contradictions par l’ancien ministre socialiste Jean-Marie Le Guen, par ailleurs médecin) : d’un côté, il soutenait que même s’il n’y avait pas de raisons scientifiques, il fallait suspendre la vaccination avec AstraZeneca au nom du sacro-saint principe de précaution (sur ce point, le gouvernement lui a donné raison le lendemain), de l’autre côté, il critiquait le retard à la vaccination et prenait comme exemple la vaccination massive du Royaume-Uni qui, justement, avait refusé le principe de précaution en prenant de très nombreux risques pour sa population. On ne peut pas faire les deux critiques à la fois.

À côté de cela, de ces critiqueurs dont l’objet est de critiquer pour critiquer, mais bon, on est en démocratie, tout le monde a le droit de critiquer et j’ai moi-même mon lot de critiques à formuler, après tout, si tous les Français peuvent être entraîneurs de l’équipe de France de football, tous peuvent aussi gérer la crise sanitaire engendrée par cette pandémie !… à côté de ces critiques, il y a des gourous qui, parfois diplômés voire reconnus dans leur métier scientifique, bénéficiant au maximum du "système", ont dit franchement n’importe quoi, au début sans doute par erreur sincère, mais par la suite, par un ego démesuré qui refuse le principe même d’une erreur personnelle. Ceux-là, au bout de quatorze mois, on ne les entend plus, on ne les écoute plus car ils sont complètement hors-jeu dans la crédibilité qu’on peut attendre dans leurs professions.

Il y a aussi des incompréhensions, comme cette forte réticence du personnel soignant à se faire vacciner. Là aussi, la situation est grave : le covid-19 est devenue la première maladie nosocomiale. 45 000 contaminations ont eu lieu à l’hôpital, des centaines de personnes hospitalisées pour d’autres pathologies ont été contaminées et sont mortes du covid-19. Il paraît peu réaliste de rendre obligatoire la vaccination du personnel soignant : les chefs de service ne vont pas faire venir la police pour réprimer le refus de vaccination, mais l’esprit de responsabilité doit cependant l’emporter sur des appréhensions certes légitimes mais incompatibles avec la vocation des soignants qui est de protéger au maximum leurs patients.

_yartiCovidBX01

La situation de ce lundi 15 mars 2021 n’est malheureusement pas très encourageante pour le gouvernement et surtout, pour les Français. Le taux d’incidence de la région Île-de-France, 404 nouveaux cas par 100 000 habitants, est en train d’exploser, et, mécaniquement, le nombre de lits en réanimation, avec 1 166, a franchi en Île-de-France les 1 138 du pic de la deuxième vague en novembre (dans toute la France, 4 219 lits en réanimation sont occupés par des malades de covid-19, à ce rythme, on atteindre les 5 000 lits bien avant la fin du mois).

Faut-il être surpris ? Malheureusement non. Certains scientifiques sont plus crédibles que d’autres au bout de quatorze mois. Par exemple, la professeure Karine Lacombe avait déclaré sur BFM-TV le 20 janvier 2021 : « L’épidémie progresse (…). On s’attend à un mois de mars très dur. ». Pourquoi a-t-elle eu raison ? Parce que le variant anglais a mis trois mois avant d’exploser au Royaume-Uni. En France, cela correspond hélas au mois de mars. L’explosion est probablement de plus faible ampleur qu’en Angleterre car nous avons maintenu des mesures très restrictives (le couvre-feu à 18 heures) mais insuffisantes pour réduire le haut niveau de circulation du virus. De plus, le contexte épidémique européen est de nouveau mauvais après une éclaircie en février 2021 : l’Italie reconfine pour la majeure partie de son territoire à partir du 15 mars jusqu’au 6 avril prochain au moins (lendemain du week-end de Pâques). La plupart des grands pays sont encore en confinement depuis le nouvel an (Royaume-Uni, Allemagne) avec une grande efficacité sur la circulation du virus.

Autre inquiétude, le rajeunissement des patients admis en réanimation. Un des chefs de service en réanimation à Paris a expliqué le 13 mars 2021 que dans son service, 45% des patients avaient moins de 65 ans, mais ce taux n'est pas forcément représentatif. Au niveau national, les statistiques sont impressionnantes. On n’est (hélas) pas encore au pic d’occupation des lits en réanimation, et déjà, il y a maintenant 693 patients entre 50 et 59 ans à comparer aux 666 du pic de novembre 2020, 292 patients entre 40 et 49 ans (238 au pic de novembre), 104 patients entre 30 et 39 ans (95 au pic de novembre) et 36 patients entre 20 et 29 ans (30 au pic de novembre). Parallèlement, il y a beaucoup moins de patients très âgés (80 à 89 ans par exemple).

La cause de ce rajeunissement n’est pas encore établie clairement mais on peut citer trois causes possibles qui peuvent se cumuler : d’une part, l’efficacité de la vaccination d’une population âgée (il y a 65% d’efficacité dès la troisième semaine après l’injection de la première dose) ; d’autre part, les personnes âgées, parce que vulnérables, font très attention aux gestes barrières, voire s’autoconfinent, etc. ; enfin, la possibilité la pire, le variant anglais s’attaque aussi aux plus jeunes. Certains chefs de service ont déjà constaté une virulence plus forte du virus dans les formes sévères. Ainsi, parmi les patients admis en réanimation, 50% sont désormais sous intubation alors qu’en novembre, ils n’étaient qu’un tiers.

Ce rajeunissement a une conséquence : l’augmentation du nombre de lits occupés. En effet, la moyenne de séjour en réanimation pour des patients "jeunes" (moins de 50 ans) est de six semaines au lieu de quatre semaines (et ceux qui meurent meurent plus vite quand ils sont plus âgés).

Y aura-t-il reconfinement strict en Île-de-France pour réduire la tension hospitalière ? La plupart des médecins hospitaliers le demandent depuis le mois de janvier 2021, et disent même aujourd’hui que c’est "trop tard" dans la mesure où les nouvelles mesures ne feront d’effet que dans deux ou trois semaines.

Tout est une course de vitesse et la politique de non-confinement ne se comprendrait qu’avec une politique de vaccination massive, vaccination "matin midi et soir", comme l’a asséné Nicolas Sarkozy le 3 mars 2021 sur TF1. Mais il manque des doses et la suspension du vaccin AstraZeneca dont des millions de doses allaient être livrées ne facilite pas l’accélération de la vaccination (du reste, le Royaume-Uni a fait une vaccination massive tout en confinant très strictement).

L’effet rapide (et surprenant) de la vaccination des personnes vulnérables tant sur le nombre de lits de réanimation occupés que sur le nombre de décès doit cependant apporter un certain optimisme : malgré les variants, malgré les difficultés, on viendra à bout de cette épidémie parce qu’on a su développer des outils de prévention particulièrement efficaces. Pourvu qu’on les utilise massivement…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (15 mars 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Covid-19 : un an après, toujours le cauchemar ?
Covid-19 : le mot interdit.
Les jeunes, génération sacrifiée ?

_yartiCovidBN04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.18/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 mars 11:37

    « ... on viendra à bout de cette épidémie parce qu’on a su développer des outils de prévention particulièrement efficaces. Pourvu qu’on les utilise massivement… »

    QU’EST DEVENUE LA RÉFÉRENCE AU CODE DE NUREMBERG DANS LA LOI SOUMISE AU PARLEMENT EN NOVEMBRE 2017 ? lien



    • Gégène Gégène 16 mars 12:42

      @Séraphin Lampion

      « Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts » 

      Paul Reynaud, 1939  smiley


    • Albert123 16 mars 12:03

      chauve l’auteur ressemble à quoi ?

      on le saura à la libération quand on aura tondu tous les collabos et qu’on leur aura tatoué une croix nazi dessus pour bon service rendu


      • pierrot pierrot 16 mars 13:33

        La situation reste tendue, mais avec 4 vaccins autorisés en Europe, bientôt 8 avant l’été et la montée en cadence des usines de production, nous voyons le bout du tunnel de cette pandémie.

        Seuls les antivaccins devront se réfugier au Larzac, suçant du zinc, du cuivre , avalant la chloroquine, la mie de pain du curé local et le pèlerinage à Lourdes en s’abstenant de tous liens social et de voyage.


        • Ben Schott Ben Schott 16 mars 13:40

          @pierrot
           
          « Seuls les antivaccins devront se réfugier au Larzac »
           
          Ça, ça n’arrivera pas, andouille, et c’est sûrement pas toi qui m’y enverras.
           
          Quand on veut vacciner tout le monde, on commence par soi-même. Tu en es où, toi ?
           



        • Ben Schott Ben Schott 16 mars 16:05

          @Albert123
           
          C’est clair qu’on va le faire « voyager », le pierrot ! smiley
           


        • Pierre 16 mars 19:33

          @Ben Schott
          Tiens, encore ce fasciste qui, je suppose, croit que la terre est plate..


        • Ben Schott Ben Schott 16 mars 19:38

          @Pierre
           
          « encore ce fasciste »
           
          C’est original, ça !
           
           
          Mais tu supposes bien ! et je crois aussi que tu es un reptilien qui a pris le contrôle de la Terre !
           
           
          Mais la question reste posée : as-tu fais ton vaccin ?
           


        • Pierre 16 mars 19:58

          @Ben Schott
          Ben non, trop jeune, et toi, vieille peau ?


        • Ben Schott Ben Schott 16 mars 20:04

          @Pierre
           
          « Ben non, trop jeune »
           
          Tiens ça aussi, c’est original !!! C’est la réponse que font tous les cinglés dans ton genre qui veulent vacciner tout le monde – sauf eux – ! Étonnant, non ? Alors, en attendant que tu aies l’âge, tu serais gentil de la fermer, ou bien, à la rigueur, d’aller faire ta pub auprès des gens qui ont l’âge, OK ? Faut cibler, tu piges ?
           
          Quant à moi, le premier connard qui s’approchera de moi avec une seringue se verra transporté dans un monde merdique illico ! Tu piges ?
           
           smiley
           

           


        • Pierre 16 mars 20:19

          @Ben Schott
          Toujours en plein délire. Je me ferai vacciner dès que j’en aurai l’occasion, ce qui, enfin, me permettra de ne plus craindre l’haleine pourrie des complotistes contaminés par suite de leur refus et pas encore enterrés.


        • Ben Schott Ben Schott 16 mars 20:25

          @Pierre
           
          Voilà. Et puis tu en profiteras pour consulter un spécialiste de la santé mentale, parce que de ce côté là, tu m’as l’air bien chargé !

          Et je t’ai dit : tu seras légitime à faire ta pub quand tu te seras fait inoculer, pas avant.
           
          Toi y en a comprendre ?

          1 je me fais vacciner

          2— je fais la pub du vaccin

           
           
          Dingo.
           


        • Pierre 16 mars 20:44

          @Ben Schott
           Tu vis sur quelle planète ? Il ne m’est pas possible à ce jour de me faire vacciner ! Tu piges cela ou tu es trop con ?


        • @Pierre

          contaminés par suite de leur refus et pas encore enterrés


          Mon pauvre petit, le covid n’a eu strictement aucun impact sur la population en dessous de 70 ans, et après pas tellement plus...

          T’as nettement plus de chances de crever du vaxxin que du covid si t’as moins de 85 ans.

          Mais vas-y, et dis que tu viens de ma part, je t’offre mes doses, celles de ma femme et de mes deux gosses avec plaisir ça t’en fera huit pour toi tout seul. Avec ça non seulement tu seras immunisé mais je ne serais pas étonné que tu deviennes florescent dans le noir.


        • Pierre 16 mars 21:11

          @Philippe Huysmans, Complotologue
          Si tu étais une lumière, cela pourrait t’arriver mais là tu ne risques rien.


        • Ben Schott Ben Schott 16 mars 22:07

          @Pierre
           
          « Il ne m’est pas possible à ce jour de me faire vacciner ! »
           
          ALORS TU LA FERMES.
           


        • Pierre 16 mars 22:09

          @Ben Schott
          C’est bien ce que je craignais, en fait tu es c..



        • Spiroulegroom Spiroulegroom 17 mars 10:13

          @pierrot
          tas pas autre chose à foutre de tes journées avec 160 posts par mois en moyenne ? Arrête de vendre un vaccin pour voyager alors que tu dois quitter la France une fois tous les 10 ans 


        • Pierre 17 mars 11:50

          @Spiroulegroom
          Pierrot ; c’est mézigue ? Si oui, Je te signale que je sors du territoire probablement plus souvent que la moyenne nationale et qu’en conséquence je me ferai dès que possible le plaisir d’aller visiter des contrées où l’on a beaucoup vacciné et qui ainsi comportent moins de pétochards qu’ici.


        • Ben Schott Ben Schott 17 mars 11:58

          @Pierre
           
          « des contrées où l’on a beaucoup vacciné et qui ainsi comportent moins de pétochards qu’ici. »
           
          Ceux qui ont été vaccinés dans ces contrées sont soit ceux qu’on a obligés à le faire, soit les pétochards comme toi qui ont peur d’une grippe et qui sont prêts à obéir aux ordres les plus stupides pour qu’on les laisse vivre à peu près comme avant.

          Stupide esclave.
           


        • Pierre 17 mars 12:34

          @Ben Schott
          Qui est stupide au point de dire qu’il s’agit d’une simple grippette ?


        • Ben Schott Ben Schott 17 mars 13:22

          @Pierre

           
          Relis-moi : je parle d’une grippe, malhonnête.
           
           
          Et pétochard.
           


        • Pierre 17 mars 13:38

          @Ben Schott
          Même punition.


        • phan 16 mars 16:33
          << Certains scientifiques sont plus crédibles que d’autres au bout de quatorze mois. Par exemple, la professeure Karine Lacombe avait déclaré sur BFM-TV le 20 janvier 2021 : « L’épidémie progresse (…). On s’attend à un mois de mars très dur. ». >>


          Martin Blachier Comedy Club #3 : pro-Raoult et anti-Lacombe ?


            • sirocco sirocco 17 mars 01:14

              @devphil30
              Cette mise en scène autour du déplacement d’un « malade » rappelle les mises en scène des Casques Blancs en Syrie. C’est la même volonté de tromper.


            • devphil30 devphil30 17 mars 07:44

              @sirocco

              Tout a fait d’accord , il semblerait que les occidentaux confondent cinéma et réalité.
              Un certain slogan Le poids des mots , le choc des photos reste d’actualité


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 mars 19:36

              Le cauchemar n’est pas le Covid-19 et ses mutations, c’est toute la gestion liberticide de cette crise sanitaire qui est pilote par un conseil scientifique incompétent voire criminel.
              .
              Un grand procès pénal et en cours de préparation, recours collectif, regroupent plus de 1500 personnes contre le conseil scientifique !!!!

              .

              Mise en question de la fiabilité plus que douteuse des test PCR par un tribunal portugais !

              Au sujet du jugement rendu par un tribunal portugais concernant les Fake tests PCR dont le journal le monde ne parle pas, dont l’AFP ne parle pas dont TOUTES les merdias français ne parlent pas, n’informent pas les français !
              .

              Dans l’Extrait 4 (extrait spécifique) la cour revient sur l’absence de fiabilité des tests PCR

              « la fiabilité éventuelle des tests PCR réalisés dépend, d’emblée, du seuil de cycles d’amplification qu’ils contiennent, de telle sorte que,

              - jusqu’à la limite de 25 cycles, la fiabilité du test sera d’environ 70% ;

              - si 30 cycles sont effectués, le degré de fiabilité tombe à 20% ;

              - si 35 cycles sont atteints, le degré de fiabilité sera de 3%. »

              source

              .

              Mais quand mettent t-ils fin à cette escroquerie sanitaire criminelle ?

              .

              L’audience de la plainte déposé de l’avocat allemand DR Reiner Fuellmich contre Christian Drosten à été fixe seulement au mois de Novembre 2021 !!!!! Et pourtant il y a URGENCE de mettre un terme à cette escroquerie énorme !

              .

              Non, hydroxychloroquine n’est pas venimeuse voir mortelle quand on respecte le bon dosage !!!!

              .

              En ce qui concerne hydroxychloroquine, un médicament sur la marché français depuis 1949, en vente libre en France jusqu’au janvier 2020, est »soit disant soudainement devenue venimeuse« et depuis très fortement restreinte d’utilisation sous le faux prétexte par Agnes Buzyn en janvier 2020 laquelle avait classe cette molécule parmi les « substances vénéneuses », ceci sans étude au préalable.
              .
              Pour cimenter le tout, après ce classement, ils ont lancé 3 études bidon, Lancet, Discovery et Recovery, des études avec lequel la mafia BIG PHARMA avait essayé de restreindre voire rayer ce médicament des marchés occidentaux. 

              .
              Quel est le bon dosage de l’hydroxychloroquine (Plaquenil) ?
              .
              Voici le bon usage de hydroxychloroquine applique dans l’IHU du Pr. Raoult :
              200 mg 3 fois par jour donc 600 mg/jour  ! Sachent que ce produit n’est pas administré seul à l’IHU mais toujours associé avec d’autres médicaments voire oligoéléments comme par exemple le zinc....

              .
              Par contre dans les deux dites »études« Discovery et Recovery, on a administré des doses potentiellement toxiques c’est à dire 4 fois plus, c’est à dire 2400 mg au lieu de 600 mg / jour et sans les associer avec d’autres médicaments voire oligoéléments comme le zinc !

              .
              Voire aussi ce passage à 57:04 (il faut avancer la vidéo manuellement)
              ou le Dr Anthony Cardillo de Los Angeles, qui est intervenu sur la chaine américaine ABC, confirme que le traitement à base de hydroxychloroquine ne fonctionne de manière optimale que avec du ZINC qui joue un rôle très important dans la défense du système immunitaire...

              .

              50% des personnes âgées dans le EHPAD ont une carence en ZINC et environ 80% manquent de la vitamine D qui joué également un rôle important pour le renforcement du système immunitaire...

              .
              Un système immunitaire affaiblie est un terrain propice pour que les virus puissent s’installer et multiplier et ainsi faire du ravage dans le corps humain.

              .
              57:15 Le Dr Cardillo dit : .... »Chaque patient à qui je l’ai prescrit était à la base très malade et au bout de 8 à 12 heures il n’avait plus aucun symptôme !"


              • BA 16 mars 19:55

                Mardi 16 mars 2021 :


                En Ile-de-France, l’épidémie est hors de contrôle.


                Île-de-France : le taux d’incidence atteint près de 420.

                La situation sanitaire continue de se détériorer en Île-de-France, où le taux d’incidence atteint 418,9 cas pour 100 000 habitants, annonce l’Agence Régionale de Santé.


                En Seine-Saint-Denis, où il est le plus élevé de la région, le taux d’incidence frôle les 500.


                Il y a actuellement 5 861 personnes hospitalisées dans la région pour Covid-19, dont 1 164 en réanimation. 


                Le taux de positivité des tests dans la région s’élève à 9,9%.


                https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/direct-covid-19-astrazeneca-suspendu-le-variant-breton-pourrait-etre-plus-dur-a-detecter-7188371


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 mars 20:32

                  @BA
                  .

                  Ils ont fortement augmenté le nombre des tests PCR durant les 7 derniers jours leur permettant de produire des faux chiffres en masse pour pouvoir justifier un troisième confinement !

                  .

                  Au sujet du jugement rendu par un tribunal portugais concernant les Fake tests PT-PCR dont le journal le monde ne parle pas, dont l’AFP ne parle pas dont TOUTES les merdias français ne parlent pas, n’informent pas les français !
                  .

                  Dans l’Extrait 4 (extrait spécifique) la cour revient sur l’absence de fiabilité des tests PCR

                  « la fiabilité éventuelle des tests PCR réalisés dépend, d’emblée, du seuil de cycles d’amplification qu’ils contiennent, de telle sorte que,

                  - jusqu’à la limite de 25 cycles, la fiabilité du test sera d’environ 70% ;

                  - si 30 cycles sont effectués, le degré de fiabilité tombe à 20% ;

                  - si 35 cycles sont atteints, le degré de fiabilité sera de 3%. »

                  source

                  .

                  En France, les tests réalisent entre 40 et 45 cycles en moyenne.
                  Problème : "des valeurs de CT élevées sont souvent le reflet d’une quantité de virus faible ou nulle (débris de virus) signalant que la personne testée ne présente pas de risque"

                  source

                  .

                  Mais quand mettent t-ils fin à cette escroquerie sanitaire criminelle ?

                  .

                  L’audience de la plainte déposé de l’avocat allemand DR Reiner Fuellmich contre Christian Drosten a été fixe seulement au mois de Novembre 2021 !!!!!
                  Et pourtant il y a URGENCE de mettre un terme à cette escroquerie monstrieuse !


                • Ben Schott Ben Schott 16 mars 20:37

                  @BA
                   
                  « En Ile-de-France, l’épidémie est hors de contrôle. »
                   
                  Ah mais elle était sous contrôle avant ?
                   
                  Le taux d’incidence, on s’en fout.
                  BA, on vous a déjà demandé de déposer vos tracts ailleurs...
                   


                • devphil30 devphil30 17 mars 07:48

                  @BA

                  Arrêtons ces tests bidonnés et l’épidémie se comptera sur les vrais malades

                  Décision judiciaire au Portugal sur la non validité de ces tests PCR
                  https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/les-implications-capitales-de-la-jurisprudence-portugaise-concernant-les-tests-pcr

                  Dans quelques mois en France nous devrions avoir le même type de décision connaissant la réactivité du gouvernement pour reconnaitre ses erreurs...
                  Hop pour reconnaitre qu’il ne peux pas faire autrement que de faire marche arrière sur les conflits d’intérêts et la dictature sanitaire qu’il met en place.


                • devphil30 devphil30 17 mars 07:57

                  @BA

                  Ha ha Mort de Rire , un virus plus dur à détecter.
                  Il n’arrive pas en fait à détecter un virus qui n’existe pas.
                  Mais comment faire alors si les tests ne détectent pas un virus non existant ????

                  Allez on va augmenter les cycles des tests PCR déjà la France tourne à 50 cycles ce qui fait que l’on peux détecter le prochain rhume que tu vas avoir dans 3 ans

                  Ces cycles exagérées permettent de gonfler les nombre de cas détectés mais ne donnent en aucun cas un reflet de la situation des malades car nous sommes tous porteurs de virus et notre corps s’en défend et s’en accommode très bien.

                  Les risques des virus concernent les personnes fragiles mais il semblerait que la vaccination solutionne le problème.
                  Bon ça réduit soit l’espérance de vie par thrombose ou autres problèmes par contre si tu passes à travers la faucheuse vaccinale alors le placebo te permettra de conserver ton masque , d’éviter les formes graves d’un danger estimé en mortalité à 0.003 % mais par contre il faut que tous le monde se vaccine car les vaccinés peuvent attrapés le virus de la part des non vaccinés et bien sûr il faut 2 injections annuelles pour le covid 19.

                  Pour les prochains covid , il faudra probablement 3 voir 4 injections annuelles .....

                  Si avec on n’arrive pas à diminuer la population alors moi j’y comprends rien .... !

                  Allez on vaccine gratuit avec bon de transport ( pas encore des trains sans fenêtre ) 

                  Pensez tous au code de Nuremberg qui stipule que votre consentement est indispensable pour toute expérimentation médicale ( ce que nous vivons actuellement )
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Nuremberg#Les_exp%C3%A9riences_m%C3%A9dicales_acceptables

                   Heil micron , dis le poudré , l’enfumeur , le menteur aux ordres du capital


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 mars 20:31

                  Ils ont fortement augmenté le nombre des tests PCR durant les 7 derniers jours leur permettant de produire des faux chiffres en masse pour pouvoir justifier un troisième confinement !

                  .

                  Au sujet du jugement rendu par un tribunal portugais concernant les Fake tests PT-PCR dont le journal le monde ne parle pas, dont l’AFP ne parle pas dont TOUTES les merdias français ne parlent pas, n’informent pas les français !
                  .

                  Dans l’Extrait 4 (extrait spécifique) la cour revient sur l’absence de fiabilité des tests PCR

                  « la fiabilité éventuelle des tests PCR réalisés dépend, d’emblée, du seuil de cycles d’amplification qu’ils contiennent, de telle sorte que,

                  - jusqu’à la limite de 25 cycles, la fiabilité du test sera d’environ 70% ;

                  - si 30 cycles sont effectués, le degré de fiabilité tombe à 20% ;

                  - si 35 cycles sont atteints, le degré de fiabilité sera de 3%. »

                  source

                  .

                  En France, les tests réalisent entre 40 et 45 cycles en moyenne.
                  Problème : "des valeurs de CT élevées sont souvent le reflet d’une quantité de virus faible ou nulle (débris de virus) signalant que la personne testée ne présente pas de risque"

                  source

                  .

                  Mais quand mettent t-ils fin à cette escroquerie sanitaire criminelle ?

                  .

                  L’audience de la plainte déposé de l’avocat allemand DR Reiner Fuellmich contre Christian Drosten a été fixe seulement au mois de Novembre 2021 !!!!!
                  Et pourtant il y a URGENCE de mettre un terme à cette escroquerie monstrieuse !


                  • Saramago 16 mars 23:09

                    L’article est vraiment sérieux ? Il y a donc encore des personnes pour croire le discours officiel ? Sortez, amis, sortez de chez vous, chantez, dansez, et embrassez qui vous voudrez. Que risquez-vous ? De mourir ? Non, ça, ce n’est pas un risque, c’est une certitude (et ce n’est pas vraiment une nouveauté). Ce que vous risquez en redevenant libre, c’est vivre.


                    • BA 17 mars 08:57

                      Mercredi 17 mars 2021 :

                      En Ile-de-France, la situation est hors de contrôle.

                      « Le moment est venu pour reconfiner » a estimé ce mercredi Martin Hirsch, le directeur de l’AP-HP sur RTL, expliquant notamment que « le virus n’est pas sous contrôle » et que « le taux d’incidence est supérieur à 400 ». Le taux d’incidence en Ile-de-France a atteint 419 cas pour 100 000 habitants.

                      Il y a actuellement "autant de malades en réanimation qu’il y en avait au pic de la deuxième vague", déplore-t-il.

                      "Toutes les données sont réunies. Le moment est venu d’envisager des dispositions pour la région parisienne", a déclaré Jean Castex sur BFM-TV, interrogé sur un nouveau confinement. 



                      "On est dans une situation préoccupante et critique et, très clairement, des mesures du type de celles auxquelles on a eu recours dans les autres parties du territoire sont sur la table ce soir", a-t-il ajouté, en référence aux confinements mis en place le week-end dans les agglomérations de Nice, Dunkerque et le Pas-de-Calais.


                      https://www.lci.fr/sante/en-direct-coronavirus-covid-19-un-confinement-de-l-ile-de-france-le-moment-est-venu-pour-envisager-des-dispositions-declare-jean-castex-2180215.html



                      • Spiroulegroom Spiroulegroom 17 mars 10:10

                        Italie, avril 2020 réas explosent. Utilisation de la chloriquine fin avril, chute des admissions.

                        Etude de Lancelet : Chloroquine interdite. Pas bien

                        Italie, mars 2021, reconfinement ET réintroduction discrète de la chloroquine autorisée. Dans 15 jours, chutes des admissions et Draghi dira que le confinement a eu du bon.

                        Next


                        • troletbuse troletbuse 17 mars 14:40

                          Un an après

                          Toujours le cauchemar

                          Et toujours la Rosemar

                           smiley


                          • ETTORE ETTORE 17 mars 23:00

                            ’RAKonTON’IMPORTE QUOI@

                            "objectif : l’ennemi, c’est le virus et maintenant, ses variants. L’ennemi, ce n’est pas le gouvernement qui, comme ceux des autres pays, doit faire face avec plus ou moins de pertinence et d’anticipation. Dans les sondages, si les critiques ne sont pas exclues dans la gestion par le Président de la République actuel, il est clairement dit qu’aucune autre personnalité politique n’est créditée du potentiel de faire mieux."

                            __________________________________________________________________

                            Toujours à glisser mollement sur le filet de bave, le sieur Rakoto ! Attention a votre col du fémur.

                            • « l’ennemi ce n’est pas le gouvernement »,

                            Ah ! Bon, alors, disons que « c’est ce gouvernement, l’ennemi » C’est plus juste, et mieux démontré par tous ses actes.

                            • « Pertinence et Anticipation »

                            Cela doit être le nom de deux passant qui ont du faire leurs besoins devant l’Elysée Je ne vois ça, que comme un besoin irrépressible de tout ramener à soi, même les pires saletés laissées par des ivrognes de passage. La recyclerie ZORG !

                            • « Il est clairement dit qu’aucune autre personnalité politique n’est créditée du potentiel de faire mieux....

                            Vous commettez des fôôôôtes d’interprétation ou, vous recopiez mal le texte qui vous est dicté...

                            LIRE : » Il est clair qu’aucun autre groupe, ou, personnalité emmanché avec

                            La REpublique Mensongère, n’est crédité,( par eux même,) du potentiel de faire pire qu’eux « 

                            Dites Rantanplan, vous devez avoir un sacré décalage horaire, non ?

                            Il vous garde en stase, pendant la » dictat-ure" du texte ?


                            • ETTORE ETTORE 17 mars 23:24
                              pierrot 16 mars 13:33

                              La situation reste tendue, mais avec 4 vaccins autorisés en Europe, bientôt 8 avant l’été et la montée en cadence des usines de production, nous voyons le bout du tunnel de cette pandémie.

                              Seuls les antivaccins devront se réfugier au Larzac, suçant du zinc, du cuivre , avalant la chloroquine, la mie de pain du curé local et le pèlerinage à Lourdes en s’abstenant de tous liens social et de voyage.

                              ___________________________________________________________

                              Pierre...Pier-rôts, ça doit être le même avatar régurgitant . Vu ce qui en sort ....

                              Trop jeune pour se faire waxxiner, mais surtout trop C.. avec sa queue entre les jambes, à trembler devant sa date anniversaire .

                              Allumant cierge sur cierge, pour que cette waxxination soit interrompue avant qu’elle n’atteigne ses larges épaules de porte croix.... gammée.

                              « Ils » veulent voyager les zozos ! Avec seule chose qu’ils ont comme bagage.... leur string, effectivement bien tendu, les deux bronzés chloroformés.

                              l’Irma qui voit le bout de son nombril tunnel, alors que c’est son autre qui lui tourne le cul.

                              C’est vous dire la vision pénétrante de ce faux frère chauve qui sourit à la bêtise de son autre inCONscient pacsé.

                              J’allais être grossier, mais ce serait encore trop poli pour ces (BI)énergumènes en cerveau siamois sur youpala....

                              A l’invitation d’aller sucer du zinc et du cuivre, je lui proposerai un abonnement au bois de boulogne.

                              Avec ce qu’ils avaleraient en une nuit, ( puisque ils sont bi-céphales) on arriverait peut être à avoir des queues de têtards un peu plus mobiles, que ces deux 

                              bi-nomes gélatineux de service.

                              P’TAIN, déjà un, c’était d’un pénible, voilà maintenant, qu’il mute comme un ...BLOB !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité