• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Fake médecine : « Moi, Céline B., 36 ans, médecin généraliste, je suis (...)

Fake médecine : « Moi, Céline B., 36 ans, médecin généraliste, je suis attaquée par le conseil de l’ordre »

Le Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF) a porté plainte contre les 124 professionnels de santé signataires de la tribune contre l'utilisation de médecines alternatives, publiée dans Le Figaro le 18 mars 2018. 

Charles Bentz, président du SNMHF, auquel adhèrent 400 médecins homéopathes sur les 5 000 qui exercent en France, vient d'annoncer que"les plaintes [étaient] parties il y a deux semaines". Elles ont été déposées pour "non-confraternité", auprès du conseil départemental de l'Ordre des médecins de chaque signataire, puis elles leur ont été adressées personnellement sur leur lieu de travail. A ce jour, on dénombrerait déjà une trentaine de plaintes distinctes.

"C'est un problème pour des médecins de dire que les médecins homéopathes n'auraient pas droit au titre de médecin tout court, pointe Charles Bentz. On ne demande pas leur radiation mais on demande à ce que le Conseil de l'Ordre des médecins prenne position et qu'il vérifie s'il y a eu manquement au Code de déontologie des médecins." La sanction dans ce cas, peut être le blâme ou l'avertissement, précise-t-il.

Mais avant d'en arriver à cette extrémité, des réunions de tentatives de conciliation se tiendront dans chaque département en septembre. Une médecin a également été nommée conciliateur dans cette affaire.

Les 124 contre-attaquent

Certains médecins concernés ont relayé cette information, les 25 et 26 juillet sur Twitter, sans hésiter parfois à publier l'intégralité du courrier reçu.

Quelques-uns ont répondu de manière argumentée à l'attaque qu'ils ont subie. Par exemple, le créateur de la chaîne Asclépios sur YouTube, qui traite de l'histoire de la médecine (je retranscris le contenu de ses tweets) :

"Bonjour, je suis Jérémy D. 31 ans, Cardiologue remplaçant en vue d'une succession dans un cabinet en secteur 1. Je travaille 55h /semaine remplacée Et je viens de recevoir une 2e plainte ordinale parce que j'ai signé une tribune pour une Médecine scientifique.

J'ai une activité de cardiologue libéral, mais je fais aussi des gardes à la clinique du coin. Je reçois des patients de quartiers populaires, CMU, ne parlant pas français, je fais de la rééducation, de l'urgence, je fais de tout, et je m'éclate.

Je me suis formé à la fac où on m'a appris à lire un article, le comprendre et le critiquer. J'ai fait un internat, à la dure, où j'ai appris à critiquer la littérature scientifique de ma spécialité et les recommandations... Et je base ma pratique sur les données de la science.

J'ai fait un Master 2 en Nutrition parce que je voulais approfondir, j'ai suivi un DIU d'Echocardiographie, et de Rythmologie J'ai aussi un DIU d'Urgences et Soins Intensifs de Cardiologie... Mais j'ai pas le droit de le mettre sur ma plaque, quand j'en aurais une.

J'adore mon métier, je l'aime tellement que j'ai fait une chaine Youtube pour en parler... Ca m'a permis de communiquer directement sur mon métier et de comprendre ce à quoi le grand public a accès.

Et aujourd'hui, le grand public, il est littéralement intoxiqué par de la fausse médecine. Magazines féminins remplis de conneries, Propagande bio, Véritables gourous qui vendent des jus de légumes...

On vous explique donc que les antibiotiques sont malfaisants, les anticancéreux toxiques, les statines méchantes... Qu'en gros, le médecin avec ses "connaissances et ses diplomes" n'est au final qu'un ennemi à abattre.

Pire ! Certains praticiens relaient ce genre de discours et délégitime leurs collègues qui se battent pour faire de la Médecine rigoureuse et remettre en cause leurs croyances. Ils publient des articles, des bouquins, et se revendiquent "alternatifs"... Sans aucun contrepouvoir.

Donc, on s'est dit "Les gars, on va essayer d'écrire un article dans un journal", genre pour défendre notre idéal... Celui d'une médecine humaine mais basée sur la science. Après tout, Ils ont tout le rayon "Santé Bien être" de la FNAC, on peut bien écrire ce qu'on pense aussi.

Et là, nous avons compris pourquoi l'ordre des médecins, le ministère de la santé, l'HAS restaient si discrets depuis tout ce temps... Ils ont utilisé l'instance ordinale censée protéger notre exercice pour nous porter préjudice.

Ils ont attaqué les signataires de notre tribune : 10 personnes pour commencer, et menacer d'en attaquer 2 tous les 15 jours. Puis maintenant c'est un autre syndicat qui attaque l'ensemble des signataires.

On est face à des structures qui semblent avoir des moyens illimités pour nous nuire... Et notre ordre procède les plaintes dans le plus grand des calmes. Mon ordre départemental a même considéré dans son avis que je "manquais de confraternité"... Quelle tristesse.

Aujourd'hui, on peut donc dire les pires mensonges sur les vaccins sans être inquiété comme Joyeux, on peut inventer l'électrosensibilité et escroquer des gens comme Belpomme sans conséquence. Et on poursuit ceux qui défendent une médecine basée sur les preuves.

Qu'on soit bien clair, ce genre de procédures "baillons" ne nous fera pas désarmer... On défendra toute personne poursuivie pour promouvoir la réalité scientifique. Mais on aimerait bien que ce genre de procédure se termine le plus vite possible.

Je porterai chaque blame, chaque avertissement comme une médaille... Si elle permet de faire reculer l'obscurantisme. Mais chers collègues de l', , ... Si on pouvait empêcher ces pratiques abusives et trancher définitivement cette question...

L'Urgence, elle est aujourd'hui de savoir ce que l'Ordre pense d'une pratique qui soutient l'idée délirante que diluer du canard faisandé plein de fois soigne la grippe... Et si ceux qui osent élever la voix contre ce genre d'affirmations doivent être sanctionnés.

Vous avez demandé l'expertise du Ministère de la santé et de l'académie de Médecine qui vous ont rendu leurs avis quand à la pertinence scientifique de l'homéopathie, semble-t-il. Vous avez fait une conférence de presse encourageante, nous attendons vos actes !"

Ou cet autre YouTubeur, créateur de la chaîne Primum Non Nocere :

"Bonjour twitter, je suis François M, 33 ans, chirurgien maxillofacial et stomatologue. Je suis également un modeste vulgarisateur medical sur internet avec une chaine YouTube. Et je suis actuellement attaqué au conseil de l'ordre car je veux assainir les pratiques de mon metier.

J'ai un formation hospitalière pure. J'ai fait mes 6 ans de medecines puis mon internat en chirurgie de 5 ans que j'ai même prolongé un peu pour avoir une surspecialisation en cancérologie chirurgicale. J'ai fait un post internat au chu de 2 ans.

Je me suis meme porté volontaire pour maintenir une activité dans ma spécialité dans un hopital de peripherie pendant 2 ans. J'ai fait 250 astreintes au chu sur ces 2 ans et je parle meme pas de celles en tant qu'interne. Autant vous dire que je comptais pas mes heures.

Bon pour être parfaitement honnête j'ai quitté l'hôpital car ça devient impossible d'y travailler correctement je suis donc en cours d'installation en libéral ou je continuerai à voir tout le monde cmu, tier payant, acs... mon but reste de soigner les gens juste plus à l'hôpital.

J'ai appris pendant mes études à critiquer la science, la médecine, et ma propre pratique. J'ai remis en cause systématiquement mes connaissances en appliquant une méthode qui a fait ses preuves : la méthode scientifique. Retenez ça.

Pour ne pas m'enfermer dans les pratiques de mon service j'ai fait des stages de 6 mois dans 3 CHU differents. Pour me former en cancérologie j'ai silloné plus d'une dizaine de CHU de Toulouse à Lille en passant par Brest ... OUI BREST ! J'ai même fait 6 mois en radiothérapie.

J'ai un diplome universitaire de cancerologie tête et cou de l'institut Gustave Roussy, un DU de microchirugie, un de reconstruction chirurgicale, un master en anatomie et un en nutrition et immunonutrition. Vous remarquerez pas de chirurgie esthétique ou autre.

Et bien je ne peux faire valoir aucun de mes diplômes ni de mes compétences sur ma plaque. Par contre des pseudomédecines n'ayant pas fait leurs preuves ont pignons sur rue et une visibilité sans aucune difficulté. Certains diplômes sont même reconnus par l'ordre.

Ces disciplines ne se remettent pas en question ne s'évaluent ou alors ne le font pas de manière scientifique. Quand elles le font le résultat est sans appel à travers le monde : elles ne marchent pas mieux qu'un placebo. Pourtant elles sont remboursées pour certaines par la SS.

Et pour moi et quelques collègues c'était inacceptable ! C'est pour ça qu'on a tapé du poing sur la table. Notre profession est gangrenée par les pseudosciences. Soit elles prouvent leurs dires comme on s'astreint à le faire. Soit elles disparaissent du giron de la médecine.

Sauf que les tenants des dites pseudomédecines ça leur a pas du tout plus. Donc, au lieu de se defendre scientifiquement et de faire comme tout le monde et faire preuve d'humilité en s'évaluant, elles ont fait la seule chose qu'elles pouvaient faire.

Elles ont attaqué en diffamation et pas n'importe ou ! Au seul endroit ou on ne peut leur refuser : au conseil de l'ordre ! Et oui c'est toi que je regarde l'homéopathie Et pour quel motif : du fond ? Nooooon ! De la forme : on a pas été gentil.

Mais qu'on soit bien clair : être gentil je m'en bats les lucioles... par contre mentir au patient sur des therapies illusoires basées sur du vent et violant toutes les règles de la science et des connaissances actuelles, ça ça me fait mal au rein.

Alors j'ai pris une plainte et les mecs sont pas venu en concialiation pour instrumentaliser la justice. J'attends ma deuxieme avec impatience. Et toute celles qui viendront derrière... Et avec les collègues on fera tous ça. Et on se battra... Et on gagnera...

Parce qu'au final ce qui compte c'est le patient ! Et le patient avec ces on le prend pour un jambon. Alors libre à lui d'y croire mais c'est de notre responsabilité de le denoncer et d'éviter de depenser son argent dans des remboursements illusoires."

Ou encore cette médecin généraliste :

"Moi, Céline B, 36 ans, médecin généraliste secteur 1, ayant créé un cabinet dans un village qui n’avait plus de médecin depuis 3 ans, qui voit des bébés, des personnes âgées, des gens à la CMU, qui fait des visites à domicile, qui essaye de soigner les patients.

Sans les prendre pour des cons. Sans les duper. Qui prend le temps de leur expliquer ce que la médecine peut et ne peut pas soigner. Qui suis honnête et à l’écoute. Je suis ATTAQUÉE par des médecins qui surfent sur les croyances et les angoisses des gens.

Je suis ATTAQUÉE parce que ces médecins sont trop malhonnêtes et imbus d’eux-mêmes pour reconnaître qu’ils se sont fait berner eux-aussi. Berner par la pensée magique et l’obscurantisme (« Mais si ça marche ! »). Ben voyons...

Je suis ATTAQUÉE parce que ces médecins, voyant se profiler le déremboursement de l’homéopathie, sont aux abois et risquent leur gagne-pain. Refaire de la médecine fondée sur les preuves ? « Vous n’y pensez pas. Nous valons mieux que ça. » Ben voyons...

Je suis ATTAQUÉE et non soutenue par l’Ordre des Médecins, parce qu’il ne faudrait pas froisser les nombreux médecins qui « y croient ». Car le problème, ce ne sont pas les escrocs. Il y en a peu. Le problème ce sont les incompétents. Pour qui une revue Cochrane ne vaut pas mieux qu’un article du Quotidien du Médecin. Non, ce ne sont pas des charlatans. Mais oui, ce sont des idiots. Ça va ? Je suis assez anti-confraternelle, là ? Quitte à avoir une plainte, autant qu’elle soit justifiée.

Qu’on prescrive un placebo en sachant que c’est un placebo, en l’expliquant au patient (parce que oui, le placebo marche quand même dans ces cas-là), ok. Mais qu’on prescrive un placebo en Y CROYANT. Merde à la fin ! Notre profession vaut mieux que ça. Excusez-moi d’en avoir une idée noble.

C’est tout pour moi, merci de m’avoir lue. Ah si, vous pouvez faire UNE CHOSE pour m’aider : dénoncez les prises en charge fakemed dont vous avez été victimes.

Écrivez à l’Ordre des Médecins de votre département. Retard de prise en charge, préjudice financier, et j’en passe. Ils veulent noyer l’Ordre sous les plaintes contre la Tribune ? On peut noyer l’Ordre sous les plaintes des victimes."

Résumé de la situation :

Les médecins attaqués ont notamment reçu le soutien de Soline Roy, journaliste sciences et médecine au Figaro, qui a justifié son choix de sortir de sa neutralité professionnelle pour laissé parler la citoyenne :

"Moi, Soline R., journaliste, j'ai eu l'honneur de participer à la publication de la tribune des 124, puis de suivre leurs pérégrinations ordinales, et je les soutiens...

À plusieurs reprises, je me suis demandé : une journaliste devrait-elle faire ça ? Ou faut-il rester neutre absolument ?...

Ma réponse : en tant que citoyenne, je partage leurs convictions : nos impôts et nos cotisations sociales n'ont pas à financer des thérapeutiques n'ayant pas fait la preuve de leur efficacité, et les gens doivent savoir quand on les soigne avec du vent...

Et autant les théories économiques, les idées politiques ou les opinions sur les sujets de société peuvent (presque) tous être discutés... Autant la non-efficacité de l'homéopathie ne peut plus l'être, pas plus que la rotondité de la Terre...

Donc en tant que citoyenne, j'ai choisi de les soutenir. Et j'ai découvert au passage des gens très droits, très drôles, très sympathiques. Ce qui ne m'empêchera pas, en tant que journaliste, de m'efforcer de traiter ces sujets de façon honnête...

Et de donner la parole aux homéopathes pour comprendre ces poursuites ordinales, ou à ceux qui auraient des arguments en faveur du remboursement...

Et si un jour une étude solide montre que l'homéopathie est efficace, je vous en parlerai aussi. ... Oui bon là OK, la promesse est peu risquée.

The End.

Précision post-The End : je n'ai rien en soi contre l'homéopathie, si les gens trouvent que ça leur fait du bien, parfait. Moi quand j'ai un coup de mou je prend un potage tomate-vermicelles, et je ne suis pas sûre que scientifiquement ce soit beaucoup + solide...

Le remboursement me paraîtrait nettement moins problématique :

1/si la décision de rembourser ou non un produit était basée sur la satisfaction des usagers plutôt que sur l'efficacité scientifiquement démontrée.

2/ si TOUTES les étaient logées à la même enseigne...

3/ si les patients étaient clairement informés que untel est placebo, tandis qu'untel a une efficacité clairement démontrée.

4/ (Et accessoirement si on n'était pas dans un contexte économique contraint et que la Sécu pouvait joyeusement jeter l'argent par les fenêtres)"

En réaction aux plaintes du SNMHF, un site internet de soutien a été créé. Il sera opérationnel le 3 août.

Une députée astrologue en marche chez Boiron

Dans leur tribune, les 124 professionnels de santé dénonçaient les thérapies dites "aternatives", "à l’efficacité illusoire", voire "dangereuses", mais aussi "coûteuses pour les finances publiques". L'homéopathie était particulièrement mise en cause.

Le collectif demandait au Conseil de l'Ordre des médecins de prendre position et de veiller à ce qu'on ne fasse pas la promotion de ces pratiques. Il lui demandait en particulier de "ne plus autoriser à faire état de leur titre les médecins ou professionnels de santé qui continuent à promouvoir" l'homéopathie, la mésothérapie, l'acupuncture ou toute autre médecine dite "alternative". 

Ils réclamaient également à l'Ordre de "ne plus reconnaître" ces pratiques comme médicales, de ne plus les rembourser et de ne plus les enseigner dans les formations. A l'heure actuelle, plusieurs universités proposent encore des formations de type DU ou DIU d'homéopathie pratiques alternatives.

Côté gouvernement, tout le monde ne semble pas acquis aux idées de ces médecins, comme en témoigne ce tweet enthousiaste de Corinne Vignon, députée de la 3ème circonscription de Haute-Garonne pour LREM, lors de sa visite chez Boiron.

Pour rappel, les laboratoires Boiron fabriquent et distribuent des préparations homéopathiques. Cotée à la bourse de Paris, l'entreprise fait partie du CAC Small. En 2014, son chiffre d'affaires s'élève à près de 610 millions d'euros.

La visite de la députée chez Boiron, en mars, aurait-elle un lien avec sa question au gouvernement, en juin, sur le "remboursement des huiles essentielles" ?

L'un des médecins attaqués se pose ouvertement la question...

... tout en remarquant, malicieusement, que ladite députée pro-homéopathie pratique à ses heures perdues d'autres pseudo-sciences : la voyance et l'astrologie...

De quel côté la ministre de la Santé Agnès Buzyn penchera-t-elle finalement ? Suspense... En tout cas, son silence estival impatiente grandement les 124.


Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

175 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 27 juillet 19:18

     

    « L’effet placebo c’est scientifique. Surtout sur les gogochons. »
     
    Le chat Bébert à l’institut Pasteur.
     


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 juillet 19:25

      @Jean Roque

      Fout pas Céline là dedans...laisse le pioncer .


    • Alren Alren 28 juillet 19:54
      @Jean Roque

      Comme d’habitude, la moelle épinière fonctionne (les gogochons) au lieu de cerveau pour Jean Roque !

      Les statines ont provoqué des décès, c’est statistique, donc « scientifique ».

      Pourquoi donc continue-t-on à les prescrire alors que l’on a la preuve que le cholestérol n’est pas responsable des infarctus et des AVC puisqu’il est produit par le foie en quantité adaptée pour nous maintenir en vie et permettre de constituer, entre autres, la paroi des neurones ?
      (Le cholestérol de l’alimentation est décomposé au niveau de l’intestin et ne pénètre pas tel quel dans le sang. C’est pourquoi le jaune d’œuf peut être consommé sans souci au regard de ses qualités nutritionnelles, surtout les œufs, bio n’en déplaise à certains !)
      Parce que ce médicament, prescrit à vie, rapporte des milliards à l’industrie pharmaceutique !

      Et que cet argent sert à financer un lobbying invincible devant lequel médecins et gouvernement s’inclinent.

      L’homéopathie est remise en cause parce que le gouvernement veut diminuer les remboursements de la Sécurité sociale !

      Il existe, outre les statines, bien d’autres médicaments inutiles ou dangereux qui continuent à être prescrits parce qu’ils sont fabriqués par des laboratoires qui ont d’énormes moyens de pression sur les commissions qui décident de retirer les autorisations de vente ainsi que sur le prix de vente de ses médicaments sans commune mesure avec leur prix de revient.

      À l’auteur :
      Le professeur Joyeux ne remet pas en cause la vaccination comme le clament des journalistes stipendiés ou mal informés.
      Il veut
      1) qu’on supprime l’aluminium comme adjuvant
      2) Qu’on attende que le système immunitaire des nourrissons soient opérationnel (pas avant 12 mois, auparavant il est protégé par les anticorps de l mère surtout si celle-ci l’allaite) avant de leur infligé onze antigènes ! Ce qui relève du bons sens et d’un véritable humanisme.

      Un mot sur les compléments alimentaires : aucun médecin n’en prescrit (à la différence du mauvais médicament industriel) donc personne ne subit de pression pour en acheter !



    • foufouille foufouille 28 juillet 20:30

      @Alren

      « Les statines ont provoqué des décès, c’est statistique, donc « scientifique ». »
      non, pas plus de morts que sans.
      "Pourquoi donc continue-t-on à les prescrire alors que l’on a la preuve que le cholestérol n’est pas responsable des infarctus et des AVC puisqu’il est produit par le foie en quantité adaptée« 
      faux, si tu mages trop gras ou que tu es diabètique, il n’est pas stocké et s’accumule dans les artères et les bouches.
       »L’homéopathie est remise en cause parce que le gouvernement veut diminuer les remboursements de la Sécurité sociale « 
      faux, ça ne soigne personne.
       »Un mot sur les compléments alimentaires : aucun médecin n’en prescrit"
      faux, certains le font.


    • Alren Alren 29 juillet 12:41

      @foufouille

      Des affirmations de personnes qui ne se tiennent pas au courant des dernières données scientifiques !!!

      Si, monsieur, les statines ont provoqué des morts en plus grand nombre que ceux qui n’en ont pas pris mais adopté un mode vie sain : pas de tabac, encore moins de cannabis, pas d’alcool, et surtout une activité sportive régulière adaptée.

      "si tu manges trop gras ou que tu es diabétique, il n’est pas stocké et s’accumule dans les artères et les bouche."

      Le cholestérol HDL n’est pas « stocké » mais fabriqué par le foie selon les besoins et revient au foie par la circulation sanguine sous forme de cholestérol LDL qui est recyclé.

      Le cholestérol est une graisse, il serait emporté par le flux sanguin s’il formait un bloc dans l’artère.

      Ce qui bouche lartère lors d’un infarctus c’est un caillot de sang qui se forme là où l’artère a été irritée, par une substance qui a provoqué une inflammation de l’endothélium et un bourgeonnement cellulaire cicatriciel qui diminue la lumière du vaisseau. Si ce bourgeonnement se met à saigner, le mécanisme de la coagulation se met en place avec formation du caillot obturateur.

      Il semble que le cholestérol présent dans ce bourgeonnement ait un rôle anti-inflammatoire.

      Les goudrons du tabac ou du cannabis, l’alcool et le sucre en excès des diabétiques sont généralement responsables de la lésion qui conduit à l’infarctus.

      Le traitement consiste à dissoudre le caillot mais aussi à redonner un diamètre normal à la lumière de l’artère à cet endroit.Si c’était un bouchon de cholestérol, on n’aurait pas besoin de dilater l’artère

      avec un ballonnet gonflable et/ou de déposer un stent, un ressort qui distend la paroi.

      Malheureusement ce stent peut entraîner à son tour une inflammation et un bourgeonnement qui traverse les spires du ressort.

      Pour éviter la formation d’un caillot, le malade doit prendre à vie un anticoagulant ... qui peut provoquer de très graves hémorragies.

      "L’homéopathie ne soigne personne."

      Affirmation digne du Café du Commerce !

      On commence à s’apercevoir que le meilleur traitement contre nombre de maladies c’est de laisser le corps se défendre de lui-même dans le cadre d’une bonne hygiène, d’une bonne alimentation d’une bonne hygiène.

      On commence à s’apercevoir que le meilleur traitement contre le cancer ce ne sont pas les médicaments industriels mais la stimulation de l’immunité !

      Ainsi même si l’homéopathie ne guérit que par l’effet placebo, elle « soigne », c’est-à-dire qu’elle apporte un soin à l’égal de l’effet « blouse blanche » : il suffit parfois de la visite du médecin pour que le malade se sente mieux tant le cerveau à de puissance sur le corps.

      Mais cet effet n’existe pas pour les animaux. Or on a constaté que de précieux chevaux de course traités par homéopathie allaient mieux, au grand plaisir des propriétaires.

      Les contempteurs de l’homéopathie « oublient » toujours de parler de son effet sur les animaux !


    • Alren Alren 29 juillet 12:45
      @arioul

      « vous êtes un horrible GOGOCHON. »

      Devinant ce que vous êtes, cette insulte me fait plaisir !

    • Paul Leleu 29 juillet 23:47

      @Jean Roque


      finalement, l’homéopathie, c’est comme l’art moderne, le rock et le jazz... ça draine des foules de cons qui sont persuadés d’avoir trouvé la lumière... 

      et plus c’est fumeux, plus c’est la preuve que c’est vrai : « paske t’a rien compris mon cher »... 

      bah... la nature humaine est ainsi... d’un autre côté, quand on voit des « scientifiques » comme Servier, ça donne a réfléchir... d’autant que la santé publique est vraiment à la dérive, avec des médecins chargés de soigner les cancers provoqués par les industries... c’est le serpent qui se mord la queue... 

    • CORH CORH 30 juillet 10:42

      @Alren

      Aprés des années de mensonges et de bourrage de crane, vous allez avoir du mal a convaincre certains, qui n’ont jamais été cherche plus loin que ce qu’on leur serinait en permanence.
      Victime d’un infarctus, j’ai arrêté depuis belle lurette les statines et m’en porte beaucoup mieux depuis.
      Merci au Proffesseur Even , au Dr Lorgeril et d’autres pour avoir dénoncé l’ arnaque.
      L’idée fait son chemin (a noter : un documentaire sur ARTE sur le sujet il y a quelque temps), mais ça prendra encore du temps pour que les gens admettent qu’ils aient pu être trompés (on est pas des imbéciles au lycée Papillon !).
      Les médecins traitants se posent de plus en plus de questions, mais difficile de dire a son patient a qui ont a prescrit des statines pendant des années : « excusez moi, j’aurai pas dû »

    • foufouille foufouille 27 juillet 19:42
      l’article ne vas pas plaire aux khmers verts escrolos.


      • velosolex velosolex 27 juillet 23:51

        @foufouille
        Pas malin comme réflexion. 

        L’écologie n’a rien à voir avec la naïveté....C’est même l’exact contraire. Si vous pensez soignez votre jardin avec du roundup, vous êtes non seulement un rêveur, mais un type dangereux, pour vous même, et pour les autres. 
        Il est vrai que certains médicaments ressemblent pour l’homme au DTT
        Mais tout est lié en ce monde, homme et nature.
         Hypocrate disait qu’il fallait déjà faire un tour de la ville pour un médecin afin de soigner au mieux la population, voir ce qu’elle respire, boit, vit,consomme....
        .Les pesticides ont éradiqué les sols, tué tout ce qui leur tombait sous la dent....Les insectes les oiseaux ont disparu en grand nombre. Sans compter les prédateurs des animaux réellement nuisibles pour l’homme, comme la tique, qui s’est développé à une allure ahurissante, les abeilles, les fourmis, les hérissons , ses ennemis traditionnels étant KO...Et c’est ainsi que la maladie de lyme est un scandale sanitaire en devenir... 
        Ne pas compter sur les granules d’homéopathie ni de Benalla pour nous sortir de cette merde

      • foufouille foufouille 28 juillet 09:54

        @velosolex

        ça fait pourtant partie du monde escrolo comme toute science verte.


      • aimable 28 juillet 17:48

        @foufouille
        ce n’est pas vraiment une escroquerie , les plantes ont toujours soigné, mais il est vrai que pour arriver aux mêmes résultats que les produits chimiques , il faudrait une très forte concentration de plantes , l’escroquerie vient surtout du prix pratiqué a la vente, on parle des laboratoires chimiques qui font de gros bénéfices mais ceux des plantes sont astronomiques .


      • aimable 28 juillet 17:53

        @aimable
        j’ai oublier de dire que les plantes n’ont pas un effet placébo .


      • foufouille foufouille 28 juillet 18:35

        @aimable

        d’après les sites d’herboristerie, c’est tout magique et merveilleux car une plante soigne de nombreuses maladies. le tout dans un jargon de patascience.
        celles qui ont un principe actif sont soit synthétisé soit concentrée dans une gélule vendue hors de prix dans ce cas.


      • CORH CORH 3 août 22:37

        @foufouille
        confondre la mafia de big pharma avec l’écologie, c’est comme avec la choucroute, on voit pas le rapport


      • leypanou 27 juillet 19:47
        ... tout en remarquant, malicieusement, que ladite députée pro-homéopathie pratique à ses heures perdues d’autres pseudo-sciences : la voyance et l’astrologie... : le coup classique de la culpabilisation par association.

        Être convaincu par l’homéopathie c’est aussi croire en l’astrologie ou la voyance, comme ceux qui croient que les vaccins sont dangereux croient aussi que la terre est plate.

        Il y aurait pourtant à dire que les limites de la médecine allopathique classique, ne serait-ce que les soins à vie de certaines pathologies, une aubaine pour les boîtes pharmaceutiques, sans compter les effets secondaires.

        • RICAURET 28 juillet 00:33

          @leypanou

          ils oublient le VIOX 15000 morts références le prozac etc iln y a pas de médecines douces pas douces il y a une MÉDECINE point comme nous sommes tous différend a chacun sa MÉDECINE 


          LE PRINCIPAL EST LA GUÉRISON ET NON LE SOIN OU LA RÉMISSION DU PATIENT

        • Jeekes Jeekes 28 juillet 15:13

          @RICAURET

           
          Ouais, sauf que là on vient de voir chouiner des aficionados de big pharma, des petits actionnaires inquiets pour leurs dividendes.
          Des apôtres du médoc.
           
          Moi, quand je lis ça :
           

          ’’Aujourd’hui, on peut donc dire les pires mensonges sur les vaccins sans être inquiété comme Joyeux, on peut inventer l’électrosensibilité et escroquer des gens comme Belpomme sans conséquence. Et on poursuit ceux qui défendent une médecine basée sur les preuves.’’

           

          Et quelles preuves ? Celles qu’ils s’attribuent eux-mêmes, comme les laboratoires qui vendent leurs merdes sur des études qu’ils ont eux-mêmes menées ?

          En toute honnêteté, ça va sans dire...

           

          J’ai juste légèrement envie de vomir.

          Et je me dis que ces ’’gentils cons’’ ne doivent plus se sentir pisser.

          Des ’’docteurs’’ comme j’en ai malheureusement trop rencontré.

          Puants de prétentions, bouffis de certitudes, incapables de se remettre en question. Mais pas gênés par leurs conflits d’intérêts et qui font passer leur portefeuille d’action avant leur prétendue mission.

          Pédants, suffisants, auto-satisfaits de leurs soit-disant compétences...

           

          Enfin bref, à fuir à tire-d’aile !

           

           




        • pipiou 28 juillet 15:41

          @Jeekes

          Parce que Boiron ce n’est pas BigPharma peut-être ??


        • sophie 29 juillet 12:51

          @pipiou
          non, Boiron est une minuscule entreprise familiale , j’ai travaillé pour eux.


        • Areole 1er août 16:08

          @Jeekes
          Rendez-vous au bloc opératoire, Camarade... Et surtout regardez bien dans les yeux l’incompétent qui va vous ouvrir le bide et répétez lui ce que vous venez d’écrire.

          Puis-je, sans être« pédant, suffisant ou auto satisfait », vous recommander l’usage de la la « dialectique du pleutre » qui vous permettra d’adapter votre discours aux circonstances.



        • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 27 juillet 22:29

          Le titre de l’article est inexact :


          Le Conseil de l’Ordre n’a nullement porté plainte contre les 124 médecins signataires devenus 3.000 ) mais en temps qu’organisme régissant la profession, il instruit la plainte déposée contre eux pour « manquement à la confraternité »par les homéopathes sans doute très encouragés par Boiron .

          Cette plainte a trés peu de chances d’aboutir


          • velosolex velosolex 27 juillet 23:15

            Quand on étudie le fonctionnement de l’homéopathie, on est ahurie que cela marche....Je veux dire au niveau de la conviction du malade..Ces dilutions indéfinissables, un goutte ou deux de principe actif pour obtenir la première dilution, et après agitation, même opération pour obtenir des comprimés à partir de la dilution 7, 8, ou plus sont une atteinte à la cohérence, et à la science. Mais dire cela c’est du pain béni pour les charlatanisme, qui surfent sur le coté magique et noir de l’incompris, en avance sur son temps....Bon, je ne sais plus qui a fait une métaphore assez juste sur le fonctionnement de l’homéopathie. Trempez votre clé de voiture dans un fleuve, agitez là. Puis cinq kilomètres plus tard, agitez un autre bout de fer dans le même fleuve, et vous devez pouvoir avec démarrer votre bagnole. 


            • chantecler chantecler 28 juillet 09:17

              @velosolex

              Assez d’accord avec vous ,
              Médecin homéopathe est une sorte de spécialisation , que l’on rajoute à sa plaque de généraliste .
              Ca trie un peu la clientèle et ça fait spécialiste de ....
              Perso je n’irais pas consulter un médecin qui se targuerait de tout soigner par l’homéopathie .
              Cependant la médecine n’est pas une science exacte , c’est plutôt un art où la relation malade/médecin est très importante et sur des symptômes assez banaux et flous : fatigue, insomnies etc etc ....ça peut faire illusion chez certains .
              Cependant encore la médecine allopathique et son corollaire pharmacopée présente bien des défauts : les effets secondaires trop souvent passés sous silence , les interactions de plusieurs médicaments associés sur une ordonnance dont on connait mal les effets : il est admis qu’au delà de trois médicament prescrits , on ne contrôle plus rien cad que l’organisme en pâtit .
              Les prix délirants de certaines spécialités remboursé par la SS , y compris les reprises d’anciennes molécules ,à peine modifiées , mais ayant fait leur preuve , sont légions...
              Cela dit pour ces derniers ce ne sont pas les pires : au moins il a été possible de répérer sur un grand nombre de prescriptions et via la pharmacovigilance leur efficacité et leur absence de toxicité .(ex :les antihypertenseurs).
              Autour de cette question on retrouve des soucis de revenus et pour les médecins prescripteurs et effectivement pour certains laboratoires spécialisés dans la fabrique de produits homéopathiques (je ne vais toute de même pas parler de médicaments...)
              C’est encore un piège à neuneux : telles ces substances que l’on vend sans ordonnance pour vous éviter la grippe ....
              On peut traverser une pandémie de grippe sans prendre de produits autres que vit. C, aspirine ou éviter de sortir et de croiser trop de monde , mais la pub vous incite à acheter et avaler à titre préventif telle ou telle substance homéopathique .
              Si avec elle vous passez à travers on crie au miracle et on colporte l’indication , la bonne nouvelle , si vous faites tout de m^me la grippe ou un gros rhume on n’en parle pas ....
              In fine les gens sont libres de croire ou ne pas croire , mais rembourser des substances parfaitement anodines, placebo , c’est une sorte d’arnaque .
              Mais qui dit vente, production pharmaceutique , économie, dit aussi lobbys .
              Et vues les sommes en question , dans le secteur pharmaceutique , ils sont redoutables . (C.E).

            • foufouille foufouille 28 juillet 10:07

              @chantecler

              « les effets secondaires trop souvent passés sous silence , »
              chez les culs terreux c’est encore possible.
              "les interactions de plusieurs médicaments associés sur une ordonnance dont on connait mal les effets : il est admis qu’au delà de trois médicament prescrits , on ne contrôle plus rien cad que l’organisme en pâtit"
              les interactions sont étudiées et connues. tes 3 médocs est une grosse légende.


            • leypanou 28 juillet 10:16

              @chantecler

              In fine les gens sont libres de croire ou ne pas croire : est-ce que vous savez que certaines maladies d’animaux sont soignées par l’homéopathie ?
              Vous vous y connaissez en médecine vétérinaire ? Les animaux peuvent croire ?
              La doxa officielle c’est que l’homéopathie ne vaut rien et tous les perroquets répètent.

              Que des lobbys veulent interdire l’usage des plantes pour soigner doit déjà vous mettre la puce à l’oreille : bien sûr les lobbys ne cherchent que le bien-être des gens.

              Plutôt le bien-être des poches de leurs donneurs d’ordre.

            • velosolex velosolex 28 juillet 10:35

              @chantecler
              Je suis tout à fait d’accord avec vous. L’homéopahtie est une sorte de besoin, qui s’est développé sur un manque, ou plutôt plusieurs, dont il n’est pas facile de faire le tour. Une personne non prévenue peut très bien se faire avoir, encouragé par les conseils d’un ami « guéri » miraculeusement, après « avoir tout essayé »..Peu passeront par la sécurité sociale et son remboursement, en fait, dans certains secteurs désertiques ( qui s’agrandissent), où il est carrément impossible de trouver un médecin pour une prescription, et l’homéopathie offre alors l’illusion d’une automédicalisation possible, ayant acquis une certaine honorabilité relayée par les magazines....Bien sûr les scandales sanitaires à répétition dans notre pays (Mediator, statines) renforcent le coté « monsieur propre-zéro risque » de ces granules,dont la prise a quelque chose de religieux et d’obsessionnel dans son déroulement, renforçant indubitablement son coté placebo. Guérir est un phénomène naturel, lié au fonctionnement de l’organisme, pour énormément de problèmes, et beaucoup maintenant ont oublié que leur corps résoud tout seul la plupart des maladies, certaines passant d’ailleurs inaperçues Si l’on pose le problème de l’homéopahie, on ne peut comme l’auteur le fait d’ailleurs, que relier ce scandale aux autres. Plus de médecins, dans les campagnes, et même dans les villes. Ceux qui sont encore là ont leurs référents malades, et la secrétaire vous envoie « chier » si vous avez le toupet de solliciter un RDV. « Go away.... » Filez aux urgences.....

              C’est ce qu’on appelle de la non assistance à personne à danger. Certains préférant jouir de ce cadre stupide du médecin référant pour garder à vie une clientèle soumise, connue, hyponcondriaque, qu’on flatte, y besoin avec ce genre de traitement, en pantouflant grassement, plutôt que de se cogner au réel, à la maladie. 
              Je vous le dis, la folie nous guette ! Avec l’économie comme poisson pilote. Bonne nouvelle, la sécu nous dit on n’a presque plus de déficit.... 

            • velosolex velosolex 28 juillet 10:54

              @chantecler
              Le prix d’un traitement homéopathique est relativement bas, modique, et beaucoup ne vont pas consulter. Cela fait bien sûr la fortune du gouvernement, qui rembourse ce qu’elle doit rembourser dans l’affaire, dix fois moins qu’un traitement classique, pour ceux qui collent leurs vignettes après avoir consulté.....Les laboratoire Voiron s’y retrouvent tout autant, les petites rivières faisant les grandes fortunes. 


              Par contre, plus d’herboristes en france, une vraie spécialité médicale, la première même. Le gouvernement Pétain a relayé les attentes des trusts pharmaceutiques en les interdisant. Depuis il semble que nous sommes toujours sous Pétain.

              Une urgence. Même si la première serait de nationaliser d’autorité la médecine, de couper cette branche incestueuse qui relie labo et médecins, dans une économie mafieuse. Ainsi médecins, malades et trusts coucourent à une sorte de cancers dégénérant en métastases, dont l’homéopathie est une signe : Il faudrait former de très nombreux médecins, en leur offrant comme on le fait pour la SNCF pour les nouveaux employés un nouveau cadre, avec obligation comme pour les profs d’être rattachés aux besoins, et d’être nommé dans un territoire précis, correspondant à un besoin. Plus d’intérets avec les labos, salaire donné par l’état, bourses d’état pour les étudiants pauvres, en échange d’une obligation de service dans « les déserts médicaux », qui s’agrandissent d’ailleurs à toute allure. 

            • alinea alinea 28 juillet 11:41

              @velosolex

              C’est d’autant plus étonnant que, moins il y a de trace de la plante, plus le médicament est puissant !
              J’ai guéri et me suis guérie d’effets datant d’une cause de plus de dix ans en arrière ; je vous guéris d’une angine en 24 heures, je guéris les animaux de leurs chagrins, qu’ils réagissent en devenant boulimiques, donc obèses, ou bien au contraire en étant déprimés...et les adultes vingt ou trente ans après...
              La finesse de cette médecine est effectivement à ne pas mettre en n’importe quelles mains, mais son efficacité confine à la magie, c’est vrai, et cela doit enrager les distributeurs de chimie !
              Les huiles essentielles n’ont rien de doux, à manier avec prudence...
              mais si vous m’apportez la preuve que l’allopathie soigne l’arthrose, les allergies, les dégénérescences de toutes sortes, et que l’homéopathie est un placebo, pourquoi vendre aussi cher et en si grande quantité la chimie qui rend tout le monde malade ?
              En revanche je ne dis pas que les granules vous sauvent d’une septicémie cependant qu’une huile essentielle peut le faire d’une gangrène !

            • velosolex velosolex 28 juillet 13:01

              @alinea
              Je m’en prend à l’homéopathie qui est pour moi une blague, en n’oubliant pas l’effet placebo évident, et la qualité thérapeutique de soignant né, de certains, qui sont capables de redonner confiance, énergie et positivité à des gens déprimés. 

              Quand un médecin marrie allopathie et homéopathie, cela est pour moi du même principe qu’un mecano qui vous dirait face à un bruit dans votre moteur. : « Deux solutions, soi je change des pièces, soi j’impose les mains sur votre capot...Si vous vous mettez des boules kies dans les oreilles, ça peut le faire.... »
              Les plantes et leur pouvoir dont la maîtrise du savoir est encyclopédique se marrie bien peu avec big pharma et ses intérets économiques. C’est un autre domaine de la médecine traditionnelle, mais qu’on a marginalisé, que l’on enseigne plus..
              .Des thérapeutiques très nombreuses et diverses, comme celle des « phages », une alternative heureuse aux antibiotiques, sont maintenant utilisées même en france pour guérir des brûlures ou des septicémies...Mais toujours en catimini...Il ne faut pas déranger les intérets...La maladie est une affaire.......A Tsibili, en Russie, il existait toute une école où venait se faire soigner les malades de l’empire soviétique...Les phages, des virus guérisseurs - Le Monde


            • foufouille foufouille 28 juillet 13:21

              @velosolex

              tu devrais visiter quelques pharmacies, elles vendent presque toutes des plantes ...........


            • alinea alinea 28 juillet 13:35

              @velosolex

              Ce qu’on appelle les médecines parallèles, c’est surtout une autre manière d’envisager sa présence au monde, sa santé, c’est, oui, une confiance dans le vivant.
              La chimie c’est mort, les antibiotiques tuent tout... et cela peut créer un effet rapide qui sauve des vies, je ne le nie pas.
              À chaque mal sa médecine, mais l’allopathie est l’émanation d’une société où l’être humain ( ou l’animal) est découpé en petits bouts, quand l’un foire on l’inonde de chimie, ou on le coupe, et l’être ne s’investit pas du tout dans le ressenti et la compréhension du symptôme en relation avec le reste de la vie.
              Michel Odoul est très intéressant à ce niveau, une vulgarisation qui peut faire tilt et faire réfléchir ; seulement voilà, le consommateur désormais aime à être pris en charge, et que ça saute et que ce soit efficace, je ne veux rien savoir se dit celui qui le vaut bien.
              La chimie n’est même pas un effet placebo, puisque l’on a jamais vu un médicament soigner quoique ce soit, sans bousiller tout le reste !
              Ce n’est pas une manière de vivre, non ; elle ne mène nulle part ailleurs que dans un mur.
              Ceci dit, le généraliste qui vous donne oscillococcinum ou arnica, oui, c’est un peu se foutre de la gueule des gens ; mais le vrai homéopathe ( ils sont de plus en plus rares), c’est une autre histoire, une histoire d’authenticité, d’ouverture sur soi, et c’est un guide sur le chemin de la connaissance de soi.
              Quand on se connaît, quand, du coup, on adopte une hygiène de vie, alimentation, bouger ses fesses pas forcément par le jogging du samedi,etc, on est en bonne santé !
              C’est un chemin de toute une vie, mais qui ne rapporte qu’exceptionnellement trois sous à Big Pharma.
              Les petits toubibs de l’article sont juste de bons éléments bien formatés.
              De toutes façons, pour moi la science n’a rien à voir avec la Vie ; mais alors, rien du tout.

            • Christian Labrune Christian Labrune 28 juillet 14:05
              J’ai guéri et me suis guérie d’effets datant d’une cause de plus de dix ans en arrière ; je vous guéris d’une angine en 24 heures, je guéris les animaux de leurs chagrins
              ======================================
              @alinea
              Je profite de l’occasion pour rappeler que je peux faire mieux. L’Immaculée Conception m’apparaît tous les mercredis dans la grotte des Buttes-Chaumont. Elle ne veut plus faire de miracles, elle me l’a dit, mais elle peut répondre à des questions, et j’ai souvent proposé de servir d’intermédiaire aux conditions suivantes :
              Quatre cents euros pour une question, et mille euros pour trois. Jamais plus de trois questions, cela va de soi.

            • Christian Labrune Christian Labrune 28 juillet 14:15

              @velosolex

              A la septième dilution, c’est comme si vous faisiez tomber un cachet d’aspirine dans le lac Léman. Vous secouez bien l’eau du lac, longuement, et sur toute son étendue avec un grand mixer (c’est important !) et vous faites absorber au malade quelques gouttes de cette eau avant le déjeuner. Il ira sûrement mieux.
              Voici une expérience que pourraient faire les adeptes de l’homéopathie, mais qui serait criminelle parce que le SAMU est déjà bien débordé, et cela doit donc rester une simple expérience de pensée. Ce serait de téléphoner pour expliquer qu’un proche vient d’essayer de se suicider en absorbant le contenu d’une cinquantaine de boîtes de granules homéopathiques à base d’arsenic ou de n’importe quel autre poison réputé mortel.
              Question : combien de temps faudrait-il attendre l’arrivée d’une ambulance ?

            • velosolex velosolex 28 juillet 14:32

              @alinea

              Etre soignant, est un art, tout comme être enseignant, pédagogue ; on l’a où l’on ne l’a pas. Après, refuser les avancées et les thérapeutiques utiles et adaptées, c’est de la bêtise au mieux, au pire un crime. Il faut savoir d’où l’on vient. La superstition, et le manque d’information ont fait le lit de la mort, ont trouvé des boucs émissaires, des sorciers pour expliquer l’inexplicable. La théorie des miasmes ventilait autrefois les bactéries les plus redoutables aux quatre coins du pays, sous prétexte de ventiler. L’aspirine, médicament pas cher, et de base, continue à faire des miracles...On pourrait réduire aisément à une vingtaine de spécialités utiles tout les bazar qu’on trouve dans le vidal....Les antibiotiques, à condition qu’ils soient distribués sur des cas très sélectifs, n’ayant rien à voir avec la pratique actuelle, peuvent sauver des vies....Il n’y a pas de vérité et de certitudes définitives dans ce domaine, où il faut s’adapter, comme les virus le font. Les coupeurs de feu et les magnétiseurs sont invités parfois à intervenir dans les hôpitaux, par les médecins eux mêmes. Le conscient et l’inconscient se nouent en chacun de nous. 
              Nous avons la possibilité de nous guérir nous mêmes, de la plupart des maux, ou de nous faire aider dans ce processus à condition de trouver la bonne personne, le chaman. Mais le mot charlatan ressemble un peu au mot chaman....Evidemment l’alimentation, tout ce qu’on fait, où l’on vit nous conditionne, ainsi que nos peurs et nos phobies. Inutile que la terre polluée parle en nous, s’exprime en de nouvelles maladies, relevant parfois nos addictions, notre bêtise....Je ne comprend pas pourquoi vous opposez la science et la vie, comme si elles étaient antagonistes. Etre scientifique ne veut pas dire forcément être dogmatique. Beaucoup ont de l’humilité. La démarche scientifique, c’est un protocole prudent, normalement, s’entourant de garde fous, se méfiant de ses intuitions, expérimentant... Ou alors ce n’est pas de la science, du charlatanisme ! Je dirais même que c’est la première condition pour se faire. Le monde est malade des oppositions, des clivages, des dénis, fonçant toujours tête baissée sur la solution évidente pour certains, se foutant du paysage sur le coté, et des gens qui tombent du train. Retrouver l’harmonie, c’est un peu comme pour la musique qui nous fait tant de bien quand elle est joué juste : Elle aussi comme la poésie peuvent nous guérir. 

            • foufouille foufouille 28 juillet 14:39

              @velosolex

              « Les coupeurs de feu et les magnétiseurs sont invités parfois à intervenir dans les hôpitaux, par les médecins eux mêmes »
              ben voyons et c’est payant ?


            • velosolex velosolex 28 juillet 14:50

              @Christian Labrune
              Si le malade pense que le médicament contient un principe actif, alors il risque de le créer...L’effet nocébo est l’alter-égo néfaste de l’effet placébo. Du latin « je nuirai », il est de nature psychologique. 

              Il a été démontré que certains patients consommant des produits inertes qu’ils pensaient être des médicaments actifs ressentaient des effets secondaires indésirables , ceux qu’ils attribuaient aux médicaments dits..... En tant qu’infirmier à l’hopital, j’ai pu m’apercevoir que le placebo amenait parfois ainsi addiction, et effets secondaires intenses, tout autant qu’espoirs déçus à la sortie...Comment faire quand le patient à la sortie de l’hopital demande la prescription pour les gélules blanches et roses ?
              L’effet nocébo est donc le fruit de la conviction qu’une substance ou qu’une pratique médicale peut être nuisible. Il existerait aussi dans le monde animal.
              Une information qui montre comment placebo et nocebo l’extraordinaire pouvoir de la pensée sur le corps. 
              J’ai téléphoné il y a deux jours au samu en désespoir de cause, afin de leur demander une solution : Ayant déménager dans un désert médical depuis un an, impossible de trouver un médecin référent dans un rayon de 30 kms, les secrétaires me raccrochant au nez, sous prétexte que leur maître ne prenaient plus de client, sans même me demander si c’était une urgence...J’avais besoin simplement d’antihistaminique, une spécialité impossible à trouver sans prescription...Quand je me souviens comment il suffisait encore il y a une vingtaine d’années de consulter sans RDV, et même d’avoir un médecin la nuit si besoin, je me dis qu’on n’est arrivé très bas. L’homéopathie, la corde au cou, et l’automédication à base d’huile de ricin semblent les alternatives encouragées par le gouvernement. 


            • velosolex velosolex 28 juillet 15:05

              @foufouille
              Les herboristes eux, connaissaient parfaitement les effets des plantes, faisaient des préparations personnalisées, c’est toute la différence que vous ne semblez pas connaitre.

              Bien sûr ils connaissaient les limites de leur thérapeutique, et n’hésitaient pas à se faire relayer par un médecin, si besoin. . 

            • alinea alinea 28 juillet 15:16
              Dans ma vie il est rarement question d’argent Christian Labrune !!
              Du reste ni mes amis ni les amis de mes amis ni les enfants de mes amis et ceux des amis de mes amis, ni mes chevaux ni mes chiennes ni mes chats, ni les chats les chevaux les chiens des amis, amis d’amis, enfants d’amis et d’amis d’amis ne sauraient me payer ! j’ai un savoir-vivre moi !

            • alinea alinea 28 juillet 15:22

              @velosolex

              mais enfin, velosolex, ce n’est pas parce que certains s’en remettent aux médecines parallèles en croyant qu’elles sont magiques, et se comportent à leur égard comme le quidam ordinaire face à son médecin, que ces médecines sont à jeter !
              La science, et je n’en ferai pas une messe, est « possédée » par des gens formatés dans les écoles. Ils sont rarissimes, les médecins, les pharmaciens, les scientifiques qui voient l’humanité et le monde autrement que par le prisme de leurs lorgnons ; rares, oui ; j’en ai rencontré, oui. Mais toujours leur mur se rapprochait d’eux avant le mien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Darth Walker

Darth Walker
Voir ses articles







Palmarès