• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grippe A : Les principales victimes sont les arbres

Grippe A : Les principales victimes sont les arbres

Au Canada où la démographie médicale est pire qu’en France, en deux mois de campagne, on a vacciné environ la moitié de la population, entre 33 et 66% selon les États. Certes le taux est inférieur à la cible de 70 % que désiraient atteindre les autorités fédérales. Mais le pic pandémique est passé depuis longtemps et actuellement on y ferme les centres de vaccinations.
La France pendant le même laps de temps a réussi péniblement à vacciner 4 millions de gens, soit 6% de sa population, contre le terrible virus de la grippe H1N1, malgré les moyens délirants mis en place par le gouvernement. L’efficacité en terme de santé publique pour bloquer la progression de l’épidémie est donc proche de zéro. Heureusement le spectre du péril H1N1 s’éloigne laissant dans son sillage 164 morts seulement au lieu des dizaines de milliers annoncées.

Les raisons de cette inefficacité française sont organisationnelles, comme peut s’en rendre compte toute personne qui s’est fait vacciner dans un des centres.

Jeudi 10 décembre, j’ai amené mes trois enfants se faire vacciner dans un gymnase dans la banlieue nantaise. Il faisait déjà nuit et bien que je connaisse le quartier on a cherché en peu car dans ce complexe séparé par les voies et la gare du tramway, tous les bâtiments se ressemblent. Le centre est depuis peu ouvert jusqu’à 22 heures mais on a oublié de mettre des panneaux indicateurs lumineux. Théoriquement il draine tous le Sud Loire.

Il est 19 h 45. Pas un chat dehors. Avant de traverser la rue, on laisse passer un break rouge en maraude aux vitres embuées. Le hall d’entrée est désert. On enfile le seul couloir allumé et on arrive à la grande salle multisports. Pas la moindre queue. Pourtant il a fallu patienter une heure car devant nous il y avait 10 personnes, en majorité des familles, assises autour du terrain attendant de voir un médecin.


Un gars nous réceptionne. La situation est trop complexe pour lui, car nous sommes quatre mais je suis déjà vacciné et mon fils n’a pas reçu son bon vaccinal. Une migraine s’installant il se passe la main sur le front. Un supérieur est appelé à la rescousse. Comme lui a au moins le certificat d’étude, il arrive à démêler l’écheveau bureaucratique. Mon fils doit faire une déclaration sur l’honneur comme quoi il est en contact avec des sujets à risque. On s’installe à une grande table pour remplir quelques papelards. Puis en récompense on reçoit chacun un ticket pris au dévidoir à numéros. C’est pratique, comme cela on peut faire des statistiques, comme calculer le débit vaccinal. Mais rien ne bouge.

C’est là que j’ai compris pourquoi l’administration avait réquisitionné une salle de sport. Et bien c’est parce que les enfants peuvent jouer et courir sur le terrain en attendant. Cela soulage les nerfs des parents. Une petite blonde pleurniche : « Cheux veux pas de piqure ». Son père lui promet d’aller manger au Mac Donald.

L’équipe est impressionnante, enfin sur le plan quantitatif. Deux médecins, je ne sais plus combien d’élèves infirmières, de secrétaires, de personnels d’accueil, un ou deux pompiers en uniforme, une femme de la croix rouge, un homme dont le seul rôle semblait être d’amener des cafés aux autres membres du commando vaccinateur, un obèse en survêtement "le coq sportif" et à la trogne rouge comme une borne d’incendie. Le chef sans doute car il ne fait rien. Il ne manque qu’un raton laveur. La gamine pleure de plus belle. Son papa lui chuchote que si elle se calme, elle aura une nouvelle console Nintendo.

Je mate la pendule. Les aiguilles ne bougent pas. Un plaisantin a dû les coller. Rompant ce long moment d’éternité, un jeune type qui jusque là glandait en blouse blanche, se met à boiter. Postées à la sortie de secours une cigarette aux lèvres, deux élèves désœuvrées avec des blouses de papier vert pouffent de concert car le gars demande qu’une se dévoue pour lui faire un bandage à la cuisse et plus si affinités. A la réflexion c’était peut-être un sketch fait pour rompre l’ennui. Ma fille de 9 ans commence à avoir faim et son humeur s’en ressent.
La peste en larmes est tirée par le bras. Son père lui promet d’aller à Disneyland.

Enfin après dix minutes d’un silence retrouvé, notre numéro est annoncé d’une voix de stentor. On se lève en sursaut des gradins de bois pour rejoindre la case 3 du parcours du vacciné c’est à dire la consultation médicale. Le numéro un étant la table avec les formulaires, le second correspondant à l’attente longue comme le discours de notre Président devant le Parlement à Versailles.

Par une porte bancale, sur laquelle est scotchée "Médecin", on pénètre prudemment dans une sorte de réduit grillagé encombré d’accessoires sportifs. Un bureau déclassé finit de remplir la pièce avec deux chaises libres. Une lampe nous éclaire en pleine face laissant le médecin dans le noir. Nous sommes accueillis par un chaleureux « Vous zavez vos papiers ? »

Est ce le mélange de tabac froid, de poussières et de vieilles chaussettes qui la fait tousser ou un début de virose grippale ? A cinq dans le local déjà plein, cela suffit à faire trembler l’air. Une pyramide de ballons de basket s’écroule, détendant l’atmosphère. En rebondissant ils écrasent une ou deux araignées. Pendant qu’elle tamponne, biffe, coche et signe, on papote. La femme médecin, elle m’a dit qu’elle était volontaire, n’est même pas vaccinée. C’est sans doute pour la punir qu’elle a été installée dans ce gourbi.

Après quelques questions posées sans conviction, des acquiescements et négations fatigués, des coups de tampons et un paquet de signatures, on la remercie pendant que les arachnides pleurent leurs morts. Puis on s’enfonce dans un couloir glauque à la recherche du numéro 4. On croise la morveuse qui vient d’être vaccinée. Elle lève un pouce victorieux. Son papa gâteau qui la suit, la mine piteuse, se demande s’il pourra déduire de la pension alimentaire les billets d’avion pour Disney World d’Orlando.

Un carton de papier est punaisée de travers sur la porte des douches "Vaccin avec adjuvant". Ce n’est pas là. Une infirmière blafarde, une seringue à la main, sort de la pièce et semble toute dépitée de nous voir partir. Ma fille serre plus fort ma main et se retourne inquiète. Ouf la piqueuse ne nous suit pas.

Au bout d’un autre corridor désert nous réveillons une responsable moustachue qui somnolait sur un banc. En vérifiant nos Ausweis, elle nous explique que la salle de vaccination, se situe dans les vestiaires. La cerbère nous guide au cas où on n’aurait pas remarqué la signalétique pourtant imposante. C’est quand même conçu pour des sportifs avec des symboles explicites pour ceux qui ne sauraient pas lire.

On entre dans le sanctuaire. Le sol est rendu collant par les millions de pieds nus qui l’ont foulé. Déprimée, la lumière tombe d’un plafonnier borgne. Les carreaux cassés aux murs sont assortis aux peintures décrépites et au plafond lépreux. Sur une table de formica, sans doute un invendu d’Emmaüs, est disposé le matériel de torture. L’infirmier aux oreilles décollées qui prend en charge mes enfants, un colosse boudiné dans une blouse taille unique trop petite, doit être un grand consommateur de carottes. Il les pique prestement dans la pénombre d’une cloison décorée de patères démantibulées. Dans la vraie vie, il est infirmier en Pédiatrie et donc « forcément vacciné » me dit-il, alors qu’il écrit consciencieusement le numéro du lot sur le formulaire. Puis nous rejoignons la grande salle. Au passage on évite soigneusement de marcher sur une colonne de cloportes silencieux qui, le long de la plinthe maculée de traces de semelles, file sans doute vers les cérémonies funèbres du réduit du médecin.

Étape finale, il faut retourner voir les tamponneuses en 5. Ces dames empilent consciencieusement divers papiers dument cochés et couverts d’autocollants dans des caisses de cartons ornés de codes barres.

« Cela part directement au recyclage du papier ensuite ? » ai-je demandé désignant du doigt les caisses. « Vous n’y pensez pas, m’a rétorqué une dame offusquée, c’est important pour la traçabilité et la pharmacovigilance !  ». Elle m’a assuré que plus tard, « enfin s’il y a des budgets » d’autres fourmis dans d’autres centres traiteraient ensuite ces documents pour la postérité.

Mais le plus anachronique, c’est dans tout notre périple, nous n’avons rencontré aucun ordinateur. C’est le règne du stylo Bic. Peut-être que notre Plan anti-Grippal français a été conçu avant l’ère de l’informatique ?

Une chose est certaine, les principales victimes de cette pandémie sont les arbres qu’il a fallu abattre pour toute cette paperasse. On commémore la chute du mur de Berlin. Je pense qu’on aurait pu tourner à peu de frais une reconstitution de la bureaucratie de santé de l’ex Allemagne de l’Est dans ce centre. Même la lumière est verte comme dans un téléfilm de Derrick.

Ouf à 20 h 57 on est libérés. Fin du Jeu de l’Oie. Toute cette armada pour un débit dérisoire par toubib de 5 vaccinés par heure....
Sur l’asphalte mouillée une familiale rouge passe au ralenti, freine et fait marche arrière en vrombissant. Une vitre se baisse. Un homme m’interpelle : « C’est bien là qu’on vaccine ? Ca fait une heure qu’on tourne en rond ! ». Je les rassure, il reste des doses de vaccins. Le véhicule se gare et dans des claquements de portières, une famille en sort toute joyeuse d’avoir trouvé enfin le Saint Graal. Un cri primal claque dans la nuit derrière nous : « Putain Jeannine, tu as oublié les bons ! »

 

Enfin heureusement qu’on n’a pas de vraie épidémie méchante où il serait vital de vacciner rapidement l’ensemble de la population. Cette année on s’entraine pour la grippe B de l’an prochain.

 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • Radix Radix 19 décembre 2009 13:49

    Bonjour

    Article bien écrit et drôle, bien que je vous soupçonne d’avoir laissé « parler le crayon » !

    J’ai de la chance : toute ma famille a eut la gripette ce qui nous a permis d’échapper à cet épisode glauque, nous sommes tous vaccinés « naturellement » !

    Bizarrement l’idée de me faire vacciner ne m’était jamais venue à l’esprit, mon arrière-grand mère étant décédé en 68 suite à une vaccination anti-grippale, j’ai toujours refusé ce vaccin !

    Radix


    • mimi 19 décembre 2009 14:36

      Nous n’avons pas la même vision :
      Pour nous cette grippe ne se présente pas comme une grippette mais un véritable clavaire des moments très difficiles à passer, une enfant âgée de 7 mois hospitalisée 10 jours (elle est ressortie), un adulte encore dans le coma artificiel depuis trois semaines des poumons très atteints (il ne fait parti des personnes prioritaires) et deux autres membres de la famille qui l’ont eu aussi avec quelques complicationse et qui vont mieux. 
      La vaccination a été proposée un peu tard, alors maintenant qu’elle est autours de nous, nous ne savons pas quoi faire, se faire vacciner ?ou bien c’est fini et on ne se vaccine pas.


    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 16:03

      Bonjour

      Votre questionnement est légitime.

      C’est sur la base du rapport très officiel du Haut Conseil de la Santé Publique [1] publié cet été, que la France a commandé ses 94 millions de doses, soit 10% de la production mondiale. On y trouve quelques vacheries type Ponce Pilate, sur l’adjuvant : « Concernant les adjuvants de type émulsion lipidique, il est impératif d’insister sur l’absence de données de tolérance à long terme lors de l’utilisation de cette classe d’adjuvant, notamment en cas de vaccination de masse. La perspective d’utiliser dans ces conditions un vaccin contenant un adjuvant stimulant fortement l’immunité chez des sujets dont le système immunitaire est en pleine maturation ou modifié n’est pas sans soulever de nombreuses questions et doit être étudiée  ».
      Mais ce qui est particulièrement intéressant c’est l’estimation de l’efficacité des scenarii vaccinaux (page 14) selon la vitesse d’exécution :
       « L’impact de la vaccination, en termes de réduction du nombre total de malades, est d’autant plus grand que la couverture vaccinale est large, que le vaccin est efficace et que le schéma vaccinal est complet (deux doses de vaccin prépandémique). »
       « Quelque soit le scénario, le début tardif de la mise en œuvre de la vaccination (à J30 au lieu de J0 la rend inefficience d’un point de vue épidémiologique. »
       « La vaccination des adultes de 15 à 45 jours réduit la baisse du taux d’attaque de près de 50 % (15 % vs 22 %). »

      En résumé, contre le H1N1, la seule action efficace pour endiguer la vague virale c’est la blitzkrieg ou “guerre éclair” de la vaccination, mais pas la guerre de tranchées s’étalant sur plusieurs mois !

      Bon WE


    • njama njama 19 décembre 2009 16:45

      Avec un taux d’efficacité de la vaccination contre la grippe allant de 20 à 60 % au mieux suivant les tranches d’âge (et l’état de santé des personnes), autant dire que votre blitzkrieg « guerre éclair » est quasiment aussi inutile que la ligne Maginot. Autant ne rien faire, puisque par simple déduction, le taux de résistance naturelle à la grippe est nettement supérieur puisqu’il se situe de fait entre 80 à 40 %.
      Autre problème, une prescription n’est qu’une prescription. Tout ne se réduirait qu’à un ordre de mobilisation générale de prescriptions ! La vaccination obligatoire « au sens d’obligée », est purement impensable, déontologiquement, éthiquement, constitutionnellement, juridiquement.
      La vaccination d’une population est une billevesée de politiciens, ou d’intellos.


    • herbe herbe 19 décembre 2009 17:14

      Tout à fait c’est étonnant en effet cette erreur souvent répétée de la couverture à 100% de la vaccination.
      Déjà pour la grippe saisonnière c’était le même problème, il s’agit juste par la vaccination d’une grosse amélioration des chances sur la base d’une sélection de souches probables...

      Ne pas oublier en plus les centaines d’autres virus saisonniers pour lesquels la vaccination n’y fera rien. (il n’y a d’ailleurs pas de vaccins ... étrange parce que certains seraient plus « méchant », mais bon il ne faudrait pas donner des idées à certains ...)

      Combien d’étonnés vaccinés se font au moins 3 ou 4 grosses rhino/pharingites pendant l’hiver ? il y en a beaucoup !
      Alors autre bouc émissaire commode le froid !
      Là aussi combien de fois n’avons nous pas entendu : « j’ai attrapé froid » expression populaire mais trompeuse ! relisez bien les mots : le froid ça ne s’attrape pas voyons, ça se ressent tout au plus et c’est dans des conditions très extrêmes qu’on peut en souffrir réellement mais là pas de rhino, on parlera d’hypothermie, d’engelures etc ...


    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 17:31

      Bonjour radix

      Je suis curieux de connaitre vos sources

      Sur ce document officiel par exemple, des études sur des échantillons faibles donnent des résultats très différents. Le taux de séroprotection anti H1N1 « naturel » est de 10 à 40%....


    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 17:42

      Bonsoir

      Je ne crois pas avoir dit que le vaccin anti-H1N1 protège à 100%. C’est sans doute moins, mais sur ce sujet comme sur celui des effets secondaires, il est difficile d’avoir une information non biaisée par les firmes pharmaceutiques productrices.
      En outre le vaccin anti-grippal ne protège que contre le virus de la grippe et pas contre les autres viroses respiratoires saisonnières.


    • herbe herbe 19 décembre 2009 18:07

      @l’auteur
      Je vous remercie pour cette mise au point d’autant plus que ce n’est pas de vous que je parlais mais d’idées que j’avais souvent vu ou entendu (comme cette histoire « d’attraper froid »).
      Merci de confirmer aussi le fait en plus que les autres « pépins » saisonniers continueront de « gêner » ( je ressens une profonde gratitude à postériori envers mon pédiatre pour avoir su apporter une aide efficace dans le passé...)


    • Radix Radix 19 décembre 2009 18:44

      Bonjour Monsieur Fraslin

      Je n’ai rien prétendu de tel, je pense que vous avez confondu deux messages.

      Radix


    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 18:55

      Oui, milles excuses


    • Gavroche Gavroche 20 décembre 2009 10:56

      @ Jean-Jacques Fraslin
      Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi dernier une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.

      http://www.decapactu.com/spip/artic...


    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 20 décembre 2009 15:44

      Bonjour

      Voici ce qu’écrit le 15 décembre 2009, la Revue médicale Prescrire C’est une revue indépendante non financée par l’industrie pharmaceutique :

      La gravité modérée de la grippe H1N1v est confirmée     En France métropolitaine, à fin novembre 2009, près de 4 000 000 de personnes ont eu la grippe H1N1v. Il y a eu 1 décès pour environ 40 000 grippes H1N1v. Les complications sont survenues 8 fois sur 10 chez des personnes qui avaient des facteurs de risque connus.

      Début octobre 2009, selon les données épidémiologiques rapportées dans l’hémisphère Sud, la grippe A/H1N1 de 2009 (alias H1N1v) semblait avoir une gravité modérée, voisine de celle d’épidémies saisonnières (1). Depuis, une vague épidémique de cette grippe a atteint l’hémisphère Nord : en France, fin novembre 2009, environ 50 % des infections respiratoires d’allure grippale semblaient dues au virus H1N1v (2).

      Au 29 novembre 2009, en France métropolitaine, le réseau des Groupes régionaux d’observation de la grippe (GROG) a estimé que depuis le début du mois d’août 2009, environ 3 800 000 personnes avaient été infectées par ce virus.

      À la même date, l’Institut de veille sanitaire (www.invs.sante.fr) a comptabilisé 92 décès en France métropolitaine depuis le début de l’épidémie, en raison d’une grippe H1N1v confirmée ou probable (3). 481 malades ont eu une grippe grave (hospitalisés en réanimation ou décédés). Environ 80 % des malades décédés et des malades atteints de grippe grave avaient des facteurs de risque connus de complications de la grippe ; 14 malades sans risque de complication identifié sont décédés. 83 % des décès et 92 % des grippes graves sont survenus chez des personnes de moins de 65 ans.

      Selon nos calculs, en moyenne il y a eu environ 1 décès pour environ 40 000 grippes H1N1v et 1 grippe grave pour environ 8 000 (2,3). Les taux de décès et de grippes graves paraissent encore 5 fois à 10 fois plus faibles chez les personnes sans risque de complications.

      Les données épidémiologiques en Europe (Suisse, Royaume-Uni, etc.) sont cohérentes avec celles rapportées pour la France métropolitaine (3,4).

      Au total, les complications graves de la grippe H1N1v sont rares.

      ©Prescrire 15 décembre 200



    • sissy972 19 décembre 2009 13:59

      Bonjour M. Fraslin,
      Excellent votre article. J’ai cru lire le scénario d’un film des années 50.
      Je reconnais qu’ à votre place, j’aurais emballé mes 3 gamins et j’aurais pris la fuite.
      Pourtant, j’ai fait vacciner mon tout petit-dernier dans un centre de vaccination en Côte d’Ivoire, et j’ai été bien mieux accueillie.
      Il faut bien rentabiliser les sommes faramineuses qui sont allées enrichir les laboratoires,
      mais les Français sont indisciplinés, Roselyne a beau leur rabacher qu’ils vont mourrir s’ils ne se font pas vacciner, rien n’y fait ! ils ne veulent pas obéir.
      Elle fera envoyer dans les pays sous-développés les vaccins inutilisés. Elle trouvera bien un pays pauvre à qui on fera croire que ce vaccin de la grippe H1N1 est bon aussi pour lutter contre le palu !
      Mais faudrait pas trop tarder, les vaccins vont bientôt être à la limite du consommable et on aura droit à un beau reportage fait par une chaine nationale sur l’apparition des stocks inutilisés de vaccins au marché, soit dans des bassines en émail portés sur la tête des femmes en plein soleil soit à la pharmacie par terre.
       Bonne santé !!!


      • snoopy86 19 décembre 2009 16:35

        Bonjour Léon

        Comme déjà dit, ma femme et nombre de nos amis médecins vaccinent actuellement. Tous confirment malheureusement le récit de l’auteur : invraisemblable lourdeur administrative, information calamiteuse etc .....

        Toutes les tares du « service public » à la française...

         

         


      • JL JL 19 décembre 2009 16:55

        Hé, de toute évidence et même à l’insu de son plein gré, Christine Bachelot n’est pas une stakhanoviste !  smiley


      • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 19 décembre 2009 14:07

        Vous êtes bien sure de ne pas être allée au cinéma voir un film gore type « evolution », « pandemix », ou « Kafka aux carpates » ?


        • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 19 décembre 2009 14:09

          Désolé pour le genre. Pris pas l’histoire, j’en ai oublié que l’auteur était un homme.


        • Surveyor SURVEYOR 19 décembre 2009 14:25

          Les labos vous remercient de votre docilité.....


          • njama njama 19 décembre 2009 14:40

            contre le terrible virus de la grippe H1N1
            Le plus drôle, c’est que la grippe A/H1N1 existe depuis belle lurette, et qu’elle est présentée comme une nouveauté ! Elle est plus bénigne en général que la forme A/H3N2.

            Cette forme virale A/H1N1 a particulièrement était dominante en 1995-1996, en 2000-2001, et 2007-2008 voir tableau (documents réseaux des GROG)




              • le-Joker le-joker 19 décembre 2009 15:11

                Vaccin de foutaise et dangereux pour la santé, campagne délirante, tamiflu ne servant à rien, on a atteint le sommet de l’incompétence, du délire paranoïaque au service des laboratoires et d’une médecine devenue folle.

                Vraiment nous n’avons aucune raison d’être fier de notre système médical en France.
                Les arbres dommages collatéraux.
                 Les milliers de personnes qui auraient pu être aidées avec ce gaspillage d’argent foutu par les fenêtres est purement et simplement scandaleux.


                • le-Joker le-joker 19 décembre 2009 15:26

                  J’ai voté non sur cet article quand je vois des médecins qui au fait de tant d’années de médecine croient encore au miracle des vaccins et ne s’intéressent nullement à toutes les autres solutions pour lutter contre les virus.

                  Saint Vaccin sauvez-nous par pitié. Si ils pouvaient aussi nous sauver des maladies iatrogènes les millions de morts liés aux maladies du médecin vous en seraient reconnaissant.

                  Maladies iatrogènes : 8 ème cause de mortalité aux US par exemple autant dire que chez nous ou la folie médicale règne, où les médecins filent des médicaments en quantité 6 fois plus importantes qu’en Hollande par exemple, ils pourraient facilement revoir la configuration de leurs cabinets.
                  Au 1er étage le cabinet au rez de chaussée les Pompes Funèbres.

                  • xray 19 décembre 2009 15:32


                    Médical terreur !
                     

                    Que tous les cons se fassent piquer.  Qu’ils en crèvent. On y gagnera tous ! 

                    La cuisine diabolique des croyances 
                    http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/25/la-cuisine-diabolique-des-croyances/ 

                    Les virus de curés 
                    http://levirusmachin.hautetfort.com/ 



                    • JL JL 19 décembre 2009 15:46

                      C’est intéressant. J’ai le sentiment en vous lisant que c’est peu glorieux, et qu’on doit sortir de là en se demandant si c’est du lard ou du cochon.

                      Vous dites : « Mon fils doit faire une déclaration sur l’honneur comme quoi il est en contact avec des sujets à risque. » Et vos deux autres enfants ? Non ? Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Merci.


                      • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 15:59

                        Bonjour

                        Pour répondre à votre question, mes deux autres enfants mineurs avaient reçu le fameux bon.
                        Par contre tous les trois ont bénéficié du PANENZA, c’est à dire le vaccin sans le fameux adjuvant.
                        J’ai hésité pour les faire vacciner, mais il y a encore 15 jours il était plus difficile qu’aujourd’hui de résister au matraquage gouvernemental et des experts.
                        Mais quitte à se faire vacciner, sachant qu’il faut au moins 3 semaines pour avoir une immunité, il faut le faire dès que possible et pas plusieurs semaines après que l’épidémie soit passée.
                        Pour ces différentes raisons le 10 décembre, alors que le pic épidémique n’était pas passé, le rapport bénéfices/risques du Panenza me semblait bien supérieur au Pandemrix.

                        Bon WE à tous.


                      • Dominique Dupagne Dominique Dupagne 19 décembre 2009 16:05

                        Jean-Jacques, avec des ordinateurs, ça aurait été bien pire ! Ne va pas leur donner de mauvaises idées.

                        Si la pandémie avait été inquiétante, on aurait dit à Bachelot : bon, on arrête les conneries, « la vaccination est une chose trop importante pour la confier aux sanitaires », on aurait été cherché les vaccins aidés par les militaires et torché tout en 15 jours.


                        • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 16:10

                          Bonjour Dominique

                          Je crois que tu surestimes la capacité du Service de Santé des Armées.
                          As tu fait ton service militaire ?
                          Moi oui il y a 20 ans. A la fin de mon année perdue, j’avais compris qu’un militaire n’est rien de plus qu’un bureaucrate avec une arme smiley

                          Bon WE


                        • PhilVite PhilVite 19 décembre 2009 16:58

                          Vous ne pensez pas que la principale raison de ce score « faiblard », c’est que la population n’a pas, dans sa grande majorité, souhaité se faire vacciner, tout simplement ?


                          • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 17:10

                            Bonjour PhilVite

                            Effectivement la population a peu d’appétence pour ce vaccin malgré la campagne médiatique colossale (journaux, spots radio, pub télé). C’est un échec sur ce plan et les raisons de la méfiance populaire sont nombreuses. Mais c’est un autre débat.

                            Heureusement que des hordes ne prennent pas d’assaut les centres vaccinateurs car le goulot d’étranglement est là. On ne pourrait y vacciner davantage de monde. Si devant moi il y avait eu 30 personnes au lieu d’une dizaine, il y aurait trois heures d’attente. C’est mathématique.


                          • herve33 19 décembre 2009 17:52

                            Etonnant les médias sont particulièrement silencieux sur l’organisation de cette grande farce de la vaccination contre le virus H1N1
                             .
                            On a décidé de vacciner en masse contre un virus qui s’avère bien moins dangereux que la grippe saisonnière et en plus c’est la pagaille complète , ce qui montre l’incompétence au plus haut point du gouvernement .

                            Ce que ne disent pas non plus nos médias , c’est que le vaccin de la grippe saisonnière contenait déjà d’après leur notice , une immunité contre le virus H1N1 .

                            De plus , dans mes connaissances , je connais des dizaines de personnels médicaux qui se faisait vacciner tous les ans , mais pour beaucoup d’en elles à force de se chopper la grippe malgré le vaccin , elles ont arrêté de se faire vacciner , et miracle , elles ne tombent plus malades .


                            • herbe herbe 19 décembre 2009 18:11

                              inspiré librement d’une expression venue de l’histoire passée du H5N1 ( j’espère sans revival !).

                              Quel est le meilleur antidote contre H1N1 ? réponse probable (provisoire ?) :Johnny et Copenhague ...


                            • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 18:54

                              Hervé a écrit  : "... Ce que ne disent pas non plus nos médias , c’est que le vaccin de la grippe saisonnière contenait déjà d’après leur notice , une immunité contre le virus H1N1 ....« 

                              Non la souche antigénique est différente même si dans les deux cas il s’agit d’un H1N1.

                              Hervé a écrit  : ».... Etonnant les médias sont particulièrement silencieux sur l’organisation de cette grande farce de la vaccination contre le virus H1N1

                              On a décidé de vacciner en masse contre un virus qui s’avère bien moins dangereux que la grippe saisonnière et en plus c’est la pagaille complète , ce qui montre l’incompétence au plus haut point du gouvernement . « 

                              La France a acheté pour plus de 721 millions d’euros de vaccins. Il faudra aussi payer les volontaires et les réquisitionnés qui piquent dans les Centres vaccinateurs. Depuis le printemps toutes les institutions, les entreprises, les administrations, etc. ont été obligés de travailler sur le péril viral. Des centaines de millions de feuilles ont été noircis, des millions d’heures de travail y ont été consacrés. Il est politiquement impossible de faire marche arrière.

                              Je n’imagine pas Roselyne Bachelot expliquer devant les Français : »Excusez-nous de vous avoir flanqué la trouille de votre vie, mais le virus de la grippa n’est pas plus dangereux que François Bayrou  !"

                              Quand le H1N1 est tiré, il faut le boire.

                              Lire à ce sujet le récent article du Canard Enchainé  :


                            • njama njama 20 décembre 2009 14:58

                              « Non la souche antigénique est différente même si dans les deux cas il s’agit d’un H1N1. »

                              C’est très juste, c’est la version A/California/7/2009 (H1N1)v souche analogue (X-179A) pour le vaccin pandémique , et la version A/Brisbane/59/2007 pour le vaccin saisonnier cru 2009.
                              Il existe d’autres souches H1N1, la A/New Caledonia /20/99 (H1N1) - cru 2004 à 2007 - , et A/Solomon Islands /3/2006 (H1N1) - cru 2007-2008 -.

                              Nous aurions donc affaire à un grand Millésime cette année ?

                              Qui vous dit que c’est l’une ou l’autre souche qui circulerait exclusivement ici ou là ? Le vaccin pandémique ne protège pas contre les souches A/H3N2, ni les souches virales B.
                              Vous pouvez donc attraper la grippe sans que le virus A/H1N1 Grand Cru Classé 2009 soit en cause ! (je propose cette AOC Appellation Originale Contrôlée pour le distinguer du A/H1N1 (vaccin saisonnier)

                              « Il est politiquement impossible de faire marche arrière. »
                              Peut-être ? ... mais il est démocratiquement possible de ne pas aller en avant ! Il ne faut pas réduire la vie politique à la seule action du Gouvernement et encore moins d’une ministre.
                              Le solde global financier ne sera pas complétement négatif, puisqu’une partie aura été utilisée (les vaccinés en auront eu pour leur argent), et que Roselyne se fait fort de revendre le reste.
                              Le flop ne serait pas financier (de toutes façons ce sont les français qui payent ne l’oublions pas), mais uniquement politique ! Et puis si la France y perd quelques plumes pour des histoires de dates de péremption, ce ne sont que quelques €uros par personne. L’ardoise n’aurait aucune mesure avec celles que vient combler le Plan Paulson ou même l’affaire Madoff, fraude estimée à 65 milliards de $)


                            • Gavroche Gavroche 21 décembre 2009 12:22

                              @njama : encore une intervention brillante : merci


                            • fonzibrain fonzibrain 19 décembre 2009 18:16

                              des médecins qui se foutent que les labos n’aient pas voulu assumer les conséquences négatives des vaccins, trop bon.


                              regardez docteur comment on nous prend pour des cons, le tamiflu n’a jamais été réellement testé 

                              Roche prétend qu’il existe dix études prouvant que le Tamiflu est sûr et efficace. Selon la société, le Tamiflu présente toutes sortes d’avantages, y compris une réduction de 61% des hospitalisations des personnes grippées soignées au Tamiflu.

                              Le problème de ces assertions est qu’elles ne sont pas vraies. Elles ont simplement été inventées de toute pièce par Roche. 

                              Un article dévastateur récemment publié par le British Medical Journal accuse Roche de tromper les gouvernements et les médecins sur les avantages du Tamiflu. Sur les dix études citées par Roche, il s’avère que seules deux d’entre elles ont été publiées dans des journaux scientifiques. Et que sont devenues les données originales de ces deux études ? Perdues. 

                              Les données ont disparu. Des dossiers ont été jetés. Le chercheur d’une étude dit qu’il n’a même jamais vu les données. Roche a pris soin de tout cela, explique-il. Ainsi la Collaboration Cochrane, chargée d’examiner les données sur le Tamiflu, a décidé de mener l’enquête. Les demandes répétées à Roche pour obtenir les données originales des études sont restées lettre morte. Le seul ensemble de données complet qu’elle ait reçu était une étude non publiée de 1.447 adultes qui a prouvé que le Tamiflu n’était pas meilleur que le placebo. Les données des études montrant l’efficacité du Tamiflu ont apparemment été perdues pour toujours.

                              Comme l’indique le magazine The Atlantic, c’est à ce moment-là que d’anciens employés de Adis International (essentiellement une société de relations publiques de Big Pharma) ont choqué le monde médical en annonçant qu’ils avaient été mandatés pour écrire anonymement les études pour Roche. 

                              Mais le meilleur reste à venir : Roche a dit à ces chercheurs ce qu’ils devaient écrire ! 

                              Comme l’a indiqué un de ces rédacteurs fantômes au British Medical Journal : 

                              « Les dossiers du Tamiflu proposaient une liste de messages clé que vous deviez inclure. Cela avait été préparé par le département marketing [de Roche] et votre mandat était de suivre ces lignes directrices. Dans l’introduction… je devais dire à quel point la grippe était un problème majeur. Je devais également arriver à la conclusion que le Tamiflu en constituait la réponse." 

                              En d’autres termes, le département marketing de Roche a conçu la science et a indiqué à des chercheurs quelles conclusions tirer des tests cliniques. Des chercheurs engagés pour conduire une recherche scientifique ont été contrôlés par des commerciaux tireurs de ficelles. Quelles que soient leurs découvertes scientifiques, les chercheurs avaient déjà été contraints d’aboutir à la conclusion que « le Tamiflu constituait la réponse. » 

                              Alors, je ne sais ce qu’il en est pour vous, mais chez moi on appelle ça de la « fraude scientifique ». Et comme l’ont montré de nombreuses investigations sur NaturalNews, c’est plutôt la règle que l’exception dans l’industrie pharmaceutique.

                              [Personnellement, je] ne peux pratiquement faire confiance à aucune « étude scientifique » conduite par les entreprises pharmaceutiques parce que ce n’est pas réellement de la science. [Pour moi] c’est essentiellement de la propagande prenant les habits de la science pour y ressembler. 



                              Vous etes un sacré docteur quand même, vous devez savoirc ce que dit le cochrane institute de la vaccination contre la grippe


                              • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 19 décembre 2009 19:14

                                Bonsoir Fonzibrain

                                Vous êtes, je suppose, canadien, mais en France jusqu’à présent il était difficile de contester même un peu, le dogme officiel du terrible danger grippal.
                                Ainsi à la suite d’un article récent publié dans le journal Presse Océan, j’ai été traité d’irresponsable par certains experts, d’autres m’ont même accusé d’être affilié à une secte anti-vaccinale, car je m’interrogeais sur le rapport bénéfices/risques du Pandemrix.

                                Ainsi pour la prescription du Tamiflu, tous les médecins de France ont reçu il y a quelques jours un message comminatoire de la Direction Générale de la Santé nous ordonnant de mettre dorénavant toute grippe sous ce médicament. Y-a-il des stocks à écouler avant la date de péremption ?

                                Maintenant que la baudruche grippa se dégonfle, c’est effectivement beaucoup plus aisé.
                                La chape de plomb mise sur la démocratie sanitaire commence enfin à se fissurer  smiley


                              • dom y loulou dom 20 décembre 2009 14:50


                                superbe fonzibrain

                                et l’accointance d’un des principaux actionnaires du Tamiflu, Donald Rumsfeld, vrais bourreau de l’humanité, avec son maître Rockefeller, empereur des pharmaceutiques.

                                Fameux. Docteur, vous ne voudriez pas que Rumsfeld ne récupère pas les billes qu’il a investi dans le Tamiflu dont la dangerosité psychoptropique a été domontrée il y a des années et qu’on ressort encore pour une autre grippe après la grippe des poulets et des pingouins ?

                                Je ne suis pas spéciliste, mais sans vouloir vous offusquer, c’est bizarre tout de même vous ne trouvez pas ces virus qui apparaissent et disparaissent au gré des média ?


                              • Krokodilo Krokodilo 19 décembre 2009 20:16

                                Bravo pour le reportage vécu.
                                La chape de plomb n’était pas si étanche que ça : la revue Prescrire a depuis longtemps fait la synthèse des données sur le Tamiflu, concluant à la faiblesse et la légèreté des preuves de son efficacité. Ces récentes directives qui ordonnent un changement radical de stratégie sont pour le moins surprenantes.
                                En tout cas, si cette campagne nous a appris une chose, c’est que pour une vaccination de masse, il faut utiliser un réseau déjà en place : généralistes, pédiatres, infirmiers, pharmacies ; l’ambiance serait plus sereine, les patients et leurs contre-indications ou réticences sont connus, et le surcoût serait même moindre car beaucoup de patients feraient coïncider la vaccination avec un renouvellement d’ordonnance chronique) ou un autre motif ; et la traçabilité est tout aussi possible, comme pour la grippe saisonnière. Le coût de cette organisation kafkaïenne, lui, sera gardé secret....
                                Quitte à ce que les labos prennent un mois de plus, mieux vaudrait disposer de doses individuelles.


                                • kdb 20 décembre 2009 03:46

                                  Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi dernier une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h
                                  http://www.webtelelibre.levillage.org/index.php?option=com_content&task=view&id=2096&Itemid=40&mosmsg=Merci+d%60avoir+vot%E9.+Pour+voir+les+r%E9sultats%2C+cliquez+sur+le+bouton+R%E9sultats


                                  • le-Joker le-joker 20 décembre 2009 10:30

                                    Ils sont pathétiques les pro-vaccinations, pourtant il n’y a pas que des charlatans comme ils aiment à le dire qui avertissent depuis des années de la dangerosité des vaccins, en voici un petit exemple :


                                    « Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort. La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur. » Dr. Paul-Emile CHEVREFILS

                                    « Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire. »Drs. H. BUTTRAM et J. HOFFMANN

                                    « Je suis fermement convaincu que la vaccination ne peut être montrée comme ayant quelque relation logique avec la diminution des cas de variole. La plupart des personnes sont mortes de la variole qu’ils contractèrent après avoir été vaccinées. »Dr. J.W. HODGE (The Vaccination Superstition)

                                    «  Certaines souches de vaccines peuvent être impliquées dans des maladies dégénératives telles que l’arthrite rhumatoïde, la leucémie, le diabète et la sclérose en plaques. » dr. G. DETTMAN (Australian Nurses Journal

                                    « Plusieurs auteurs allemands ont décrit la relation entre la sclérose en plaques et les vaccinations contre la variole, la typhoïde, le tétanos, la poliomyélite et la tuberculose. »British Medical Journal 1967

                                    « Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même. »Dr. William FROSEHAVER

                                     « C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins d’aujourd’hui. »Dr. MOSKOWITZ 

                                    « Contrairement aux croyances antérieurement établies à propos des vaccins du virus de la polio, l’évidence existe maintenant que le vaccin vivant ne peut être administré sans risque de produire la paralysie… Le vaccin viral vivant de la polio transporte en lui-même le risque de produire la polio paralytique chez les individus vaccinés ou leurs contacts. »Dr. SALK SALK A introduit le vaccin original de la polio dans les années 50)

                                    « Les vaccins peuvent causer l’arthrite chronique évolutive, la sclérose en plaques, le lupus systémique érythémateux, le Parkinson et le cancer. »
                                    Pr. R. SIMPSON de l’American Cancer Society

                                     « Allons-nous échanger la rougeole contre le cancer et la leucémie. »Dr. MENDELSOHN 

                                    « Le déclin du tétanos en tant que maladie commença avant l’introduction de l’anatoxine dans la population. »Medical Journal of Australia 1978

                                    “L’évidence suggère que les personnes qui sont vaccines contre la grippe ont approximativement 10 fois plus de chance de contracter le syndrome de Guillain-Barré que ceux qui n’ont pas été vaccinés. »Center for Control Diseases 1977

                                    “C’est une véritable épidémie … Il est grotesque de prétendre qu’il n’existe aucun lien entre l’autisme et la vaccination sauf des coïncidences. La vérité est que des enfants sont blessés par vaccinations. »Dr. Bernard RIMLAND Directeur et fondateur du Autism Research Inst. Of San Diego

                                    “Pendant 23 ans, j’ai observe que les enfants non vaccines étaient plus sains et plus robustes que les enfants vaccines. Les allergies, l’asthme et des perturbations comportementales étaient clairement plus fréquentes chez mes jeunes patients vaccinés. D’autre part, les premiers   souffert plus souvent ou plus sévèrement de maladies infectieuses que les autres. »Dr. Philip INCAO 

                                    “ Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16 038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central ; 8 484 eurent des convulsions ; 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT. » Dr. Allan HINMAN et Jeffrey COPELAN (Journal of the American Medical Association)

                                    « Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de l’influenza (grippe) soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu’il ne sert à rien mais ils continuent à le vendre tout de même. »Dr. Anthony Morris (Anciennement chef du Contrôle des vaccins, gouvernement des Etats-Unis)      

                                    « J’appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n’est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité. »Nicholas REGUSH, journaliste médical

                                    « En 1992, une étude publiée dans The American Journal or Epidemiology a démontré qu’un enfant a 8 fois plus de chance de mourir, trois jours après avoir reçu le vaccin DCT (diphtérie, coqueluche et tétanos) qu’un enfant non vacciné. »
                                                                                          
                                     « ...Le lancement du B.C.G. est un modèle de gangstérisme économique, une gigantesque et malhonnête opération commerciale. Rien ne manque au scénario : un inventeur farfelu, des expériences de laboratoire truquées, un vernis pseudo-scientifique, des statistiques tronquées, une publicité éhontée, l’appui acheté des mandarins, et, suprême astuce, la gratuité du produit... financé par le contribuable !

                                    Tout cela ne sort pas de l’ordinaire ; le public français est habitué aux scandales. Mais ce qui est propre au B.C.G., et qui atteint les sommets du machiavélisme, c’est l’ultime manœuvre, réussie, de coercition diabolique imaginée par les promoteurs, le Conseil de la République, l’obligation vaccinale pour le B. C. G. Dr. Jean ELMIGER (La Médecine retrouvée)     

                                     « ... Quand un car dégringole un ravin avec 40 écoliers à son bord, le drame fait la une des journaux dans le monde entier.

                                    Les centaines d’enfants tués chaque année par le B.C.G. restent anonymes... La poule aux oeufs d’or de l’Institut P... finirait en court-bouillon ! Le corps médical ne doit en aucun cas en être informé... »

                                     « ...Apprenez ici une vérité terrible : chaque fois que vous entendez parler d’une affreuse mort d’enfant, terrassé dans les premières semaines de sa vie, par une « méningite virale », vous êtes en droit de suspecter le B.C.G., même si l’autopsie a confirmé le diagnostic classique d’« encéphalite virale > foudroyante... »

                                    « ...Si le médecin responsable d’une telle horreur est conscient du rapport de cause à effet, il est un criminel éclairé, et un lâche pour n’avoir pas parlé. S’il ne saisit pas le rapport, il est un dangereux imbécile prêt à la récidive... » Dr. Jean ELMIGER (La Médecine retrouvée)

                                    « Les campagnes publicitaires en faveur des vaccins représentent un endoctrinement type lavage de cerveau... On utilise tout d’abord la désinformation, avec trucage des chiffres statistiques et amalgame savant de l’effet protecteur du vaccin avec d’autres affections et une annonce de possibilité de contagion totalement fantaisiste. Ensuite on sème la terreur, pour faire croire à l’ensemble de la population que telle maladie est effroyable, mettant au même rang de gravité une banale rougeole et une poliomyélite paralysante. Ensuite on procède à la banalisation de l’acte vaccinal. »Dr Alain SCOHY 

                                    « La quasi totalité des cas de poliomyélite recensés aux U.S.A., de 1980 à 1994, a été causée par l’administration du vaccin oral atténué. »  Dépêche AFP, 1er février 1997

                                    « Les Français, manipulés et désinformés en sont venus à considérer l’acte vaccinal comme le baptême : hors vaccin pas de salut. Or, il n’a jamais été prouvé scientifiquement que les vaccins étaient efficaces et sans danger... Le principe de la vaccination constitue la plus monstrueuse erreur médicale et scientifique du siècle. » Dr. Louis DE BROUWER (Vaccination erreur médicale du siècle)

                                    • le-Joker le-joker 20 décembre 2009 10:32

                                      Suite : 


                                      « Le système immunitaire s’avère particulièrement endommagé à la suite de vaccinations de routine... »

                                      « ...Le capital immunologique se trouve substantiellement amoindri chez les nombreux enfants soumis aux programmes vaccinaux courants. » Le Concours Médical (20 janvier 1974)

                                      « ...Ce n’est pas une pratique médicale sensée que de risquer sa vie en se soumettant à une intervention probablement inefficace, afin d’éviter une maladie qui ne surviendra vraisemblablement jamais. » Dr Kris GAUBLOMME 

                                       « 2/3 des 103 enfants décédés de la mort subite du nourrisson avaient reçu le vaccin D.T.P. dans les 3 semaines précédant la mort. Certains même étaient morts le lendemain. » Dr TORCH (« Neurology 1982 ») 

                                       « Une équipe médicale du Baylor Collège à Houston a retrouvé le virus SV 40 dans les tissus de patients souffrant de tumeurs du cerveau et de mésothéliomes. Ce virus, reconnu cancérigène, a ainsi été injecté à 30 millions de personnes à travers le monde par le vaccin contre la polio... »Science et Vie (décembre 1996)

                                      « ...Les vaccinés, loin de constituer un barrage protecteur vis-à-vis des non-vaccinés, sont au contraire dangereux et peuvent contaminer le reste de la population, puisqu’il est prouvé qu’ils peuvent être porteurs et transmetteurs de virus poliomyélitiques par voie intestinale, et peut-être par d’autres voies... » Dr. Yves COUZIGOU   

                                       

                                      « ...Les végétariens prétendent depuis toujours que l’ingestion de la chair des animaux introduit petit à petit chez l’homme la bestialité de l’animal abattu...
                                      Qui parle ici d’ingestion ? ...Il est injecté à travers la peau, échappant à son contrôle... Les compères C. et G. (Calmette et Guérin) n’ont pas pris l’animal au hasard. ils ont choisi la vache. Ce paisible bovidé devient lentement mais sÛrement le lien analogique et quasi parental de la grande famille des Français... Dr. Jean ELMIGER (La Médecine retrouvée) 

                                       « .Depuis 1957, l’O.M.S. ne recense dans les statistiques que les formes paralytiques de poliomyélite, alors qu’avant la vaccination, toutes les formes de polio étaient incluses, ce qui permet de faire apparaître une régression des cas qui est loin d’être la vérité. » Dr SCHEIBNER (Expert Australien)

                                      « ...Après l’échec retentissant du vaccin Salk (Au Massassuchets, 75 % des cas paralytiques avaient pourtant reçu 3 doses ou d’avantage du vaccin), une parade géniale fut trouvée pour sortir l’industrie du médicament du pétrin (« Life science ») : on décida de nouvelles normes pour l’établissement du diagnostic de la polio. Dr. GREENBERG 

                                      « Si le principe de la vaccination était concevable au début du 20ème siècle du fait que le monde médical et scientifique ignorait pratiquement tout de la biologie moléculaire, des virus et rétrovirus endogènes et même exogènes et du principe de la recombinaison de ces derniers, il en va tout autrement depuis quelques décennies. Continuer à vacciner des populations entières, depuis 1978 des centaines de millions d’individus, constitue non seulement une erreur, mais également un acte criminel, véritable génocide, à l’échelle planétaire. Dr Louis de Brouwer (Sida, le vertige)

                                      « Que la vaccination soit obligatoire ou non obligatoire, vacciner de force, c’est violer y collaborer est meurtrier. »Dr. Guylaine LANCTOT

                                       « La vaccination est le modèle de l’incertitude, des interactions et relations imprévisibles. Elle se situe aux antipodes de l’esprit scientifique. »Dr Jacques KALMAR

                                      « L’ânerie humaine est la source des pires catastrophes... » ( Montaigne)

                                      « ...Mais aussi une mine d’or inépuisable pour qui sait l’exploiter. » Dr. Toulet 

                                      « L’effet patent des vaccins est de favoriser la mort. » Pr. Louis Claude Vincent 

                                       « Dans plusieurs pays en voie de développement, on s’était imaginé qu’avec une seule campagne de vaccinations on arriverait à résoudre le problème. Or, dans plusieurs de ces pays, la fréquence de ces maladies a augmenté, allant même jusqu’à quintupler depuis la vaccination. »Pr Lépine ( Médecine praticienne n°467) 

                                      « Quant Les scientifiques et les médecins s’attribuent la gloire d’une évolution qui est due en réalité aux plombiers et aux paysans ! C’est grâce à eux que s’est développée une meilleure hygiène et que l’on a pu avoir une meilleure nourriture.([...) Avec une bonne nutrition, vous vous assurez un bon système immunitaire et vous n’êtes plus la proie des maladies. »Peter Duesberg, 5Professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l’université de Berkeley)
                                       « Un virus, même atténué, peut reprendre sa virulence - c’est notamment le cas du virus polio vaccinal, qui redevient pathogène après son passage dans l’intestin et contribue à contaminer l’entourage. Les cas de polio chez les contacts des vaccinés par le vaccin oral sont bien connus. »
                                       « Il n’existe aucune souche vaccinale issue des singes qui soit dépourvue de virulence neurologique. » Dr Garcia Silva ( le Maroc Médical n° 43)

                                       « L’introduction volontaire et non nécessaire de virus infectieux dans un corps humain est un acte dément qui ne peut être dicté que par une grande ignorance de la virologie et des processus d’infection. [...] Le mal qui est fait est incalculable. »Pr R. Delong, 5Virologue et immunologue de l’université de Toledo aux Etats-Unis.) 

                                      « En 1945, la Hollande était le pays d’Europe le plus touché par le fléau tuberculeux. En 1974, sans jamais avoir eu recours au BCG, la maladie y était totalement éradiquée. A l’inverse, le fléau tuberculeux reprenait de la vigueur partout où le BCG est encore pratiqué » Bulletin statistique du ministère de la Santé publique et de la Sécurité sociale  ( n° 1 de 1974) 

                                      « Le pire vaccin de tous est celui contre la coqueluche. (...) Il est responsable d’un grand nombre de morts et d’un grand nombre de dommages cérébraux irréversibles chez les nouveau-nés. » Dr Kalokerinos (24 mai 1987 Sunwell Tops)

                                       « On a mené une campagne à la hussarde. On a violé la conscience des gens. Même les grands-mères de 80 ans venaient réclamer leur vaccin ! »Pr Alain Fisch 

                                      «  Les hommes politiques sont donc désormais responsables et coupables. Leur culpabilité repose sur le fait qu’ils ont en main toutes les informations sur le système actuel. Ils savent parfaitement que l’expertise fonctionne à sens unique. Ils connaissent la collusion entre les experts et les vendeurs. Ils acceptent cet état de choses. Les dirigeants politiques ont des comptes à rendre. » Dr Lacaze 

                                      « Les idées pasteuriennes propagées et enseignées comme un catéchisme d’enfant de cœur font reculer l’intelligence et donc la civilisation. » Dr. René DUFILHO

                                      « Les vaccinations ne sont que d’abominables mystifications hygiéniques qui ont déconsidéré la science et la pratique de l’art de guérir en décimant l’humanité pour enrichir les vaccinations. » Dr. Hubert BOENS 

                                      « La vaccination est la plus grande escroquerie médicale de tous les temps. »Pr. Jules TISSOT

                                      « Toute vaccination est un scandale si on la considère sur un plan scientifique. »Dr. Jacques KALMAR 

                                      « La présence d’un œdème cérébral chez des enfants en bas âge qui meurent peu de temps après une vaccination contre l’hépatite B est inquiétante… Les enfants de moins de 14 ans ont plus de chance de mourir ou de souffrir de réactions négatives après avoir reçu le vaccin de l’hépatite B que d’attraper la maladie. » Dr. Jane ORIENT (Médecin, directrice de l’Association des médecins américains et des chirurgiens)
                                      « Comme dans les livres saints, le dogme est installé sans faille. » Dr. Jacques KALMAR

                                      « Toute vaccination est susceptible de provoquer une encéphalite légère ou grave. » Dr. Harris COULTER (Vaccination Social Violence and Criminality)

                                      « Peu de médecins sont disposés à attribuer un décès ou une complication à une méthode qu’ils ont eux-mêmes recommandée et à laquelle ils croient. »Pr. Georges DICK (British Medical Journal, juillet 1971)              

                                      « Le drame c’est que les hommes soient aveugles au point de ne plus être accessible qu’à l’erreur. Et les hôpitaux, les cimetières sont pleins de gens qui ont accepté, avec satisfaction, de se laisser assassiner stupidement par la malveillance de la seule force qu’ils ont cultivée avec soin : la force de leur IGNORANCE. » Dr. Jacques KALMAR


                                    • le-Joker le-joker 20 décembre 2009 10:42

                                      Suite et fin : 


                                      «  Nous retrouverons toujours les mêmes remarques concernant les effet défavorables des vaccinations. Une vaccination, quelle soit, est toujours, biologiquement et immunitairement parlant, une offense pour l’organisme. » Pr R. Bastin (Concours médical, Ier février 1986)
                                       

                                      « Les micro-organismes inoculés à travers toutes les barrières naturelles ont été bricolés de telle manière que la majorité des individus développe des pathologies chroniques dont les symptômes ne sont pas faciles à rattacher à leur cause initiale. » Dr Jacqueline Bousquet
                                       

                                      Si nous continuons à généraliser et multiplier l’emploi des vaccins, on peut concevoir que d’ici quelques décades une pathologie nouvelle, celle de sociétés vaccinées, verra le jour.Pr . P. DELOGE (Tendance de la médecine contemporaine 1962)
                                       

                                      Ne vous hâtez pas de faire tomber la fièvre de votre malade ; s’il souffre d’une affection virale, vous risquez de compromettre sa guérison.Pr . André LWOFF( Prix Nobel de médecine ) 
                                       

                                      « Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort. La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur. »Paul-Emile CHEVREFILS 

                                      « Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire. »Drs. H. BUTTRAM et J. HOFFMANN
                                       

                                      « Je suis fermement convaincu que la vaccination ne peut être montrée comme ayant quelque relation logique avec la diminution des cas de variole. La plupart des personnes sont mortes de la variole qu’ils contractèrent après avoir été vaccinées. »Dr. J.W. HODGE (The Vaccination Superstition)
                                       

                                      «  Certaines souches de vaccines peuvent être impliquées dans des maladies dégénératives telles que l’arthrite rhumatoïde, la leucémie, le diabète et la sclérose en plaques. »Dr. G. DETTMAN (Australian Nurses Journal) 

                                      « Plusieurs auteurs allemands ont décrit la relation entre la sclérose en plaques et les vaccinations contre la variole, la typhoïde, le tétanos, la poliomyélite et la tuberculose. »British Medical Journal 1967 

                                      «  Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même. »Dr. William FROSEHAVER 

                                      « C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins ’aujourd’hui. » Dr. MOSKOWITZ 

                                      « Contrairement aux croyances antérieurement établies à propos des vaccins du virus de la polio, l’évidence existe maintenant que le vaccin vivant ne peut être administré sans risque de produire la paralysie… Le vaccins viral vivant de la polio transporte en lui-même le risque de produire la polio paralytique chez les individus vaccinés ou leurs contacts. » Dr. SALK ( Le Dr. SALK a introduit le vaccin original de la polio dans les années 50)
                                       

                                      « Les vaccins peuvent causer l’arthrite chronique évolutive, la sclérose en plaques, le lupus systémique érythémateux, le Parkinson et le cancer. »Pr. R. SIMPSON de l’American Cancer Society 

                                       « Allons-nous échanger la rougeole contre le cancer et la leucémie. » Dr. MENDELSOHN 

                                      « Le déclin du tétanos en tant que maladie commença avant l’introduction de l’anatoxine dans la population. » Medical Journal of Australia 1978 

                                      « L’évidence suggère que les personnes qui sont vaccines contre la grippe ont approximativement 10 fois plus de chance de contracter le syndrome de Guillain-Barré que ceux qui n’ont pas été vaccinés. » Center for Control Diseases 1977 

                                      « Cest une veritable épidémie … Il est grotesque de prétendre qu’il n’existe aucun lien entre l’autisme et la vaccination sauf des coïncidences. La vérité est que des enfants sont blessés par vaccinations. »

                                      23 ans, j’ai observe que les enfants non vaccines étaient plus sains et plus robustes que les enfants vaccines. Les allergies, l’asthme et des perturbations comportementales étaient clairement plus fréquentes chez mes jeunes patients vaccinés. D’autre part, les premiers   souffert plus souvent ou plus sévèrement de maladies infectieuses que les autres. » Dr. Philip INCAO 

                                      «  Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16 038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central ; 8 484 eurent des convulsions ; 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT. »Dr. Allan HINMAN et Jeffrey COPELAN (Journal of the American Medical Association) 

                                      « Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de l’influenza (grippe) soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu’il ne sert à rien mais ils continuent à le vendre tout de même. » Dr. Anthony MORRIS ( Anciennement chef du Contrôle des vaccins, gouvernement des Etats-Unis) 

                                      « J’appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n’est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité. » Nicholas REGUSH, journaliste médical 

                                      « En 1992, une étude publiée dans The American Journal or Epidemiology a démontré qu’un enfant a 8 fois plus de chance de mourir, trois jours après avoir reçu le vaccin DCT (diphtérie, coqueluche et tétanos) qu’un enfant non vacciné. » 

                                      On continue ?

                                    • JL JL 20 décembre 2009 11:08

                                      Merci Le Joker pour cette anthologie.


                                    • Gavroche Gavroche 20 décembre 2009 11:44

                                      @ le-joker Travail remarquable, merci


                                    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 20 décembre 2009 12:10

                                      Bonjour

                                      le-joker écrit "... pourtant il n’y a pas que des charlatans comme ils aiment à le dire qui avertissent depuis des années de la dangerosité des vaccins, en voici un petit exemple  :« 

                                      Je me suis contenté de rechercher les CV des trois premiers :

                                      - Dr Paul Émile Chèvrefils est un médecin »chiropraticien et naturopathe Contestataire et militant pour une médecine libre sans vaccin."
                                      - Harold E. Buttram a fait de la guerre contre la vaccination son fond de commerce
                                      - Les écrits du Dr. J.W. HODGE datent de plus d’un siècle . Même pour l’époque ils contiennent un grand nombre âneries....
                                      - Etc...

                                      Vous n’auriez pas en stock quelques références plus originales et surtout plus crédibles que ces citations copiées-collées qu’on retrouve sur tous les sites des sectes anti-vaccinales ?

                                      Bon dimanche quand même smiley


                                    • le-Joker le-joker 20 décembre 2009 14:54

                                      Vous dites qu’un des intervenants a plus d’un siècle et la théorie de Pasteur elle a combien elle ?

                                      De toute façon dés que des médecins s’élèvent contre la vaccination ils sont condamnés « en sorcellerie » charlatanisme et j’en passe. Cependant la très grande majorité a fait les mêmes études que vous, alors pourquoi cette attitude dogmatique de la médecine face à cela ?
                                      Les enjeux financiers ?

                                    • Voris 20 décembre 2009 10:48

                                      La ministre de la santé
                                      N’a pas le droit de s’absenter
                                      Pas même le temps de prendre un thé.

                                      Et elle ne sait plus à quel saint,
                                      Se vouer pour sonner le tocsin :
                                      Les militaires ou les médecins.

                                      Mais à Noël on s’ra plus copains,
                                      Si elle laisse crever les sapins !

                                      En luttant contre l’épidémie,
                                      Roselyne l’autre jour s’est démis
                                      Son épaule droite à demi.

                                      Faut dire qu’elle ne se ménage pas
                                      Dans sa guerre contre la grippe A.
                                      Faut dire qu’elle se décourage pas.

                                      Mais à Noël j’aurai les boules :
                                      Sur quel arbre je mettrai les boules ?

                                      Car auprès de mon arbre je vivais heureux.
                                      (Ah non, c’est déjà fait en mieux) :
                                      Car au pied de mon beau sapin,
                                      J’aimais inviter mes copains.
                                      (« d’abord » ?)



                                      • Voris 20 décembre 2009 11:04

                                        Elle a tant de mal à convaincre les gens
                                        Qu’elle doit en appeler aux agents.

                                        Les musulmans s’en moquent bien :
                                        « Allah est grand, H1N1 ! »

                                        Elle peine à semer la panique
                                        Chez les fidèles catholiques

                                        Qui clament en en plaisantant
                                        Qu’ils gardent leur ancien testament.

                                        Alors elle court à Villejuif
                                        Pour au moins rameuter les Juifs

                                        Mais il la sortent pas de la mouise
                                        En disant s’en remettre à Moïse.

                                        Il restait quoi, les orthodoxes ?
                                        Elle fonce leur vendre son intox.

                                        Qu’elle mit en vers et en chanson
                                        Dans un remake de Plamendon.

                                        Malheureusement elle fit un flop
                                        En leur chantant son tube hip hop.

                                        Ils la rejetèrent tous en protestant.
                                        C’est alors qu’elle tomba sur un protestant
                                        Qui lui dit sur un ton des plus engageants :
                                        « Vendez-moi votre affaire, elle sent l’argent ! »


                                        • Patrick FERNER 20 décembre 2009 15:20

                                          Quand Pasteur rime avec imposteur

                                          "Ainsi, comme l’affirme de nombreux auteurs, Pasteur aurait menti : plusieurs historiens dénoncent aujourd’hui ce qu’ils appellent ses mensonges et ses mystifications que maintiennent le chauvinisme français et le loi du profit.

                                          Même le célèbre enfant, Joseph Meister, " sauvé "de la rage fait sourire ceux qui savent que personne n’a démontré que le chien ait été enragé, et personne n’explique pourquoi on a « oublié » de nous dire que le chien, le même jour, avait mordu plusieurs personnes dans le village, qui ne s’en sont pas portées plus mal, sans vaccin !...

                                          La théorie vaccinale du monde entier est partie sur ce cas unique mensonger !

                                          Les responsables de la Santé Publique le savent depuis le début du siècle [dernier] mais ont laissé véhiculer ce mensonge, constatant qu’il existait là un marché potentiel fabuleux !" 

                                          Il est permis, même pour des non-spécialistes, de mettre en doute les thèses de Pasteur dont les thuriféraires risquent de voir le sol se dérober sous leurs pieds : "Le jeune Rouyer (12ans) fut mordu le 8 octobre 1886 par un chien inconnu, pasteur lui inocula un vaccin par la méthode intensive. Le 26 octobre, l’enfant mourut. Une enquête judiciaire dont fut chargée le Pr Brouardel fut alors ouverte pour déterminer les causes de la mort mais celui-ci, haut personnage bardé de diplômes, était un ami de Pasteur. Dans le laboratoire d’Émile Roux, on inocula une partie du bulbe cervical de l’enfant à des cerveaux de lapins. Quelques jours plus tard, les lapins moururent de la rage mais Brouardel, en accord avec Roux, décida de porter un faux témoignage... Le rapport indiquait : " les lapins sont en bonne santé aujourd’hui ".

                                          Pasteur déclara que l’enfant était mort d’urémie..." 

                                          Mais voici le pire concernant Pasteur : "...En 1886, les morts connus à mettre au passif de la méthode Pasteur s’élevaient à 74 ... Certains sont morts en présentant les symptômes de la rage ordinaire, d’autres ont succombé à une affection surnommée « rage des laboratoires ... » 

                                          Enfin, le Pr Tissot nous explique pourquoi le principe même de la vaccination est un non-sens pour de nombreux scientifiques :

                                          "Toute maladie causée par un microbe étranger présente 2 phases : une première phase aiguë avec fièvre durant laquelle le microbe se multiplie durant 8 à 15 ou 20 jours, comprenant l’incubation et la période d’état, et une 2ème phase chronique pouvant durer jusqu’à la mort et comportant les accidents les plus graves de la maladie, dont les uns surviennent tout au début de cette période, d’autres beaucoup plus tard. Pour se multiplier dans le sang, le microbe y fabrique lui-même une substance nommée antitoxine qui agglutine ces éléments et les fait passer à l’état de moisissure, ce qui caractérise le début de la période chronique. Cette moisissure va se loger dans les organes où elle cause des troubles (paralysies, néphrites, etc...) en continuant à former l’antitoxine. Celle-ci est le corps immunisant mais elle ne protège pas contre les troubles que cause la moisissure, puisque c’est celle-ci qui lui donne naissance. Le principe de l’immunité est donc faux :

                                          1- Parce que l’antitoxine prétendue immunisante est fabriquée par le virus et assure son évolution et non sa destruction,

                                          2- Parce qu’un virus devenu vaccin par atténuation peut récupérer sa virulence originelle et provoquer la maladie avec toute sa gravité,

                                          3- Parce que le vaccin inocule à tous les vaccinés (100%) la maladie chronique,

                                          4- Parce que pratiquement, les vaccinations contre la fièvre typhoïde, la variole et la rougeole et la diphtérie n’empêchent pas de contracter la maladie 6 mois ou un an après." 

                                          Source :

                                          http://patrickferner.hautetfort.com/archive/2007/10/19/vaccins-on-nous-a-menti.html


                                        • Atlantis Atlantis 20 décembre 2009 12:38

                                          Ce qui est bien avec la vaccination c’est que ça fait une sélection naturelle de plus. Avec la télé ils ont essayé et ça marche pas ...


                                          • dom y loulou dom 20 décembre 2009 14:39

                                            il y a qund même une donnée qui n’est jamais dite à propos des virus de grippe.

                                            Ils déclenchent une fièvre salutaire qui permet d’évacuer beaucoup de toxines, un symptôme de maladie est la maladie qui SORT du corps. Il faut donc renforcer le système immunitare pour aider les toxines à être complètement EVACUEES, pas défoncer l’agent grippal qui le permet, comme on exploserait un building.

                                            si on empêche son action en le combattant directement on oblige le patient à attraper quelque chose de plus grave parce que la maladie est empêchée de s’exprimer et ainsi les toxines pas libérées.

                                            comme le rhume vous dégage les voies respiratoires quand son symptome semble montrer le contraire, les voies respiratoires se bouchent précisément A CAUSE de l’évacuation de muqueuses qui emportent les toxines !!

                                            Ce n’est pas si diable à comprendre, mais le scientisme industriel n’en tient absolument pas compte.


                                            • sorro el manolo sorro el manolo 20 décembre 2009 15:24

                                              il reste à vendre conbien d’ampoule ?

                                              2 m qui on recu le vaccin ca fait combien quil reste ?


                                              • JL JL 20 décembre 2009 15:52

                                                Qu’on y croit ou qu’on n’y croit pas, il y a un curieux parallèle à faire entre la fortune de la VO du 911 et celle de la théorie de la vaccination. Ainsi qu’entre les croyants et les opposants à l’une aussi bien qu’à l’autre.

                                                J’invite ceux qui sont partagés, qui croient à l’une et pas à l’autre, puisqu’ils sont témoins « privilégiés » d’une certaine façon, à nous dire ce qu’ils en pensent.


                                                • le-Joker le-joker 20 décembre 2009 16:31

                                                  JL ce sont des raccourcis croire qu’il y a un parallèle entre ceux qui rejettent la VO et ceux qui s’opposent à la vaccination. J’en suis une démonstration, je ne crois absolument pas aux délires sur le 9/11.

                                                   Rejeter la vaccination s’appuie sur des éléments bien plus tangibles que les théories sur le 9/11. En tout cas c’est mon sentiment personnel.

                                                • JL JL 20 décembre 2009 18:13

                                                  @ Le Joker, je le sais bien que vous êtes pour l’une et contre l’autre. Si vous lisez ce que j’ai dit, je n’ai pas fait l’amalgame entre les croyants de l’une et les croyants de l’autre, mais entre le devenir de chacune des théories.

                                                  Si vous êtes capable de prendre un peu de distance, c’est de vous et de ceux qui sont comme vous, pour l’une et contre l’autre, oou réciproquement, que j’espérais une lévétion du débat.

                                                  Puisque, et cela ne vous aura pas échappé, ceux qui sont contre les deux sont traités de conspirationnistes cependant que ceux qui croient en les deux sont considérés comme des béni oui oui.


                                                • JL JL 21 décembre 2009 08:48

                                                  @ Le-joker, j’imagine que pour vous, rationnellement il vous faut considérer que l’une des deux théorie est l’envers de l’autre.

                                                  Pour vous, les vaccins seraient une escroquerie gigantesque cependant que, concernant le 911, il existerait dans le monde entier une majorité de plus en plus grande de « conspirationnistes ».

                                                  Au contraire de vous, pour les pro-vaccins anti VO911, évidemment, les terroristes auraient été accompagnés d’un inside job, et parallèlement, dans le domaine de la santé publique il s’élèverait de plus en plus de contestation contre un procédé prophylactique fameux.

                                                  Je ne parle pas de léon et ses potes, pour qui il y a de plus en plus de conspirationnistes et de plus en plus de réfractaires de par le monde. Pauvre léon et ses potes qui vont avoir de plus en plus de soucis !

                                                  Comment faire quand on est au milieux du gué, qu’on s’enfonce de plus en plus et qu’on est psycho-rigide ? S’enfoncer encore plus chaque jour !





                                                • Gavroche Gavroche 21 décembre 2009 12:38

                                                  @ JL : j’ai parfois du mal à te situer, bien que tes articles soient toujours de qualité, mais j’approuve tout à fait cette dernière analyse. psycho-rigide c’est bien le mot.
                                                  On n’a pas besoin d’être un conspirationniste pour s’apercevoir que cette campagne de vaccination est TOUTE AUSSI TROUBLANTE que le désastre du 9/11.

                                                  Patience ce qui est caché sera révélé (ouh là là encore un mystique)


                                                • JL JL 21 décembre 2009 12:47

                                                  @ Gavroche : il n’y a que les extrémistes et les esprits binaires qui sont failes à situer. 

                                                  Oui, apparemment cette analogie en trouble plus d’un, et les les laisse sans voix.


                                                • friedrich 21 décembre 2009 23:33

                                                  Joker dit : JL ce sont des raccourcis croire qu’il y a un parallèle entre ceux qui rejettent la VO et ceux qui s’opposent à la vaccination. J’en suis une démonstration, je ne crois absolument pas aux délires sur le 9/11.

                                                   Rejeter la vaccination s’appuie sur des éléments bien plus tangibles que les théories sur le 9/11. En tout cas c’est mon sentiment personnel.

                                                  Joker, au moins tu as décidé de garder les yeux ouverts sur cette terrible pandémie qui va nous tuer tous. c’ est bien. Si tu continues comme ça tu te poseras les mêmes questions que moi : Comment un immeuble grand comme la tour Montparnasse peut il s’ écrouler comme un chateau de cartes à cause d’ incendies à quelques étages (2 si ma mémoire est bonnes) ? Pourquoi les immeubles qui contiennent les archives de la CIA sont-ils si fragiles ?

                                                  Salut et toutes mes félicitations sur ton ouverture d’ esprit à propos de cette mascarade grippale

                                                • JL JL 22 décembre 2009 08:15

                                                  @ Friedrich, le parallèle que je fais entre les deux est celui-ci : les autorités nous mentent et sur des choses essentielles qui touchent à notre santé comme à notre sécutité.


                                                • friedrich 22 décembre 2009 23:09
                                                  Je pense la même chose que toi

                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed 20 décembre 2009 17:07

                                                  Le sommet de Copenhague était de trop !

                                                  J’ai donné les raisons de son échec dans un article « Copenhague, l’échec programmé » que j’ai proposé hier à la publication : j’espère que cette fois-ci il passera les trois filtres de la modération...

                                                  Pour la grippe bizaroïde de cette bizarre année 2009, elle au moins le mérite de montrer l’indéfectible solidarité humaine quand il s’agit de faire face à un fléau majeur !

                                                  La seule France a commandé et réceptionné 90 millions de doses pour ses 60 chats, combien d’après vous la Chine, l’Inde et la grosse Afrique doivent en commander et surtout combien de décennies doivent attendre ces populace de seconde zone, pour être servies ?

                                                  L’humanisme humanitaire larmoyant et envoûtant n’est qu’un instinct de conservation, chacun en vérité essaie de sauver sa peau en se servant de la peau des autres !

                                                  La Justice devrait faire fondre les glaciers pour au moins réchauffer les coeurs froids... Bien sur pour le contexte la chose est considérée à l’envers, mais quand on sait que ce monde est à l’envers...


                                                  Mohammed.


                                                  • njama njama 20 décembre 2009 17:43

                                                    L’important au fond est que le principe de liberté vaccinale (en accord parfait avec la déontologie médicale, soulignons cet aspect) subsiste quelles que soient les situations, car la question de politique de santé publique de vouloir produire à termes une bonne couverture vaccinale d’une population contre ceci ou cela ..., repose davantage sur une question de balance bénéfice-risque ... face à un risque hypothétique, ce qui est profondément subjectif !
                                                    Choisir d’être vacciner, c’est toujours choisir entre deux risques, celui (hypothétique) d’avoir la maladie, ou celui d’avoir des ennuis dus aux risques iatrogènes.

                                                    Ce pays France, s’illustre pitoyablement en ayant produit dans son arsenal législatif des obligations vaccinales, passibles pour ceux qui voudraient s’y soustraire, de répression pénale, amende de 3 750 euros et de six mois d’emprisonnement, à l’encontre de ceux qui voudraient se soustraire à une obligation vaccinale. Cette loi est certes quasiment inapplicable, et n’a valu (à ma connaissance) des soucis qu’à de très rares personnes. Ce pays est le seul au monde à pratiquer une politique dictatoriale en matière de santé publique et fonctionne, en pleine ère de libéralisme, au niveau santé, comme un magnifique modèle crypto-communiste que votre article décrit très bien.

                                                    La vaccination étant un choix personnel « consenti », et un acte médical, toutes informations concernant cette option, ne devrait théoriquement pas sortir du DMP (dossier médical personnalisé)., en dehors d’état statistique.

                                                    La liberté vaccinale est une question de principe !

                                                    http://www.dailymotion.com/video/xb8drh_obligation-vaccinale-levee-pour-les_webcam


                                                    • Gavroche Gavroche 20 décembre 2009 18:49

                                                      Salut njama : Post intéressant d’autant que je ne savais même pas que le DT était obligatoire.

                                                      3750 X4 : voilà ce que je dois. J’ai 2 grands gaillards pour lesquels j’ai arrêté toute vaccination il y a environ 10 ans.

                                                      Si je reprend le début de ton article il me semble que tu es pour le principe de liberté vaccinale.

                                                      Ok je te comprend, mais si on a bien suivi tout ce qui ce dit depuis 3 mois (tout ce qui est référencé bien sûr) l’on se dirige vers le fait que c’est toute la philosophie de la vaccination qui est basée sur des mensonges. La sinistre aura eu au moins le mérite de nous ouvrir les yeux. Alors que devient la liberté de vaccination, une liberté de s’empoisonner ?

                                                      Mais j’avoue qu’il n’est pas facile de se rendre compte que cela ne concerne pas seulement cette arnaque de la Grippe A mais tout le fondement de la vaccination.

                                                      J’ai pour ma part noté une multitude de liens scientifiques vers des articles, des ouvrages, des études sur ce sujet et il me reste à consulter tout cela de façon dépassionnée pour me faire une opinion plus tangible, et pourquoi pas aider plus tard les personnes qui cherchent à leur tour à comprendre.
                                                      A+ avec plaisir


                                                    • liebe liebe 20 décembre 2009 19:53

                                                      @ tous,
                                                      Bonsoir,
                                                      j’aimerai savoir , dans les cas de décés , en combien de temps survient il lorsque la personne a la grippe A ?
                                                      Quelqu’un pourrait-il me renseigner ? Peut on en décéder en 2 jours1/2 ?
                                                      De quoi les personnes peuvent elles décéder par ailleurs même si elles sont porteuse du virus ?
                                                      Tamiflu ? Je souhaiterai trouver des références. Je ne trouve pour l’heure que celles de la revue prescrire, mais des médecins du SAMU témoignent que le Tamiflu peut engendrer des troubles extrèmement graves et importants.

                                                      Surinfections dûes au pneumocoques ou au staphylocoque doré (tiens n’est-il pas accusé dans les maladies nosocomiales celui là ? )

                                                      Virus de la grippe A mutant ?


                                                      Ou virus de la grippe A tout simple ?


                                                      @ Gavroche pour info :
                                                      Seuls les 4 premières injections du DTP sont obligatoires et le rappel de la polio à 13 ans.
                                                      Mais on ne trouve pas de vaccin dtp adapté au nourrisson. On ne trouve que des vaccins pentavalents et hexavalents ( avec en plus du dtp la coqueluche, l’haemophilius b et pour lhexavalent le vaccin contre l’hépatite B.. Celui la même qui a provoqué le décés de nombreux bébés en allemagne, et sans doute ailleurs.. )


                                                      • JL JL 20 décembre 2009 20:12

                                                        Mais si, on peut mourir de la bêtise, particulièrement de la bêtise des autres. Décidément, léon n’en rate pas une !


                                                      • JL JL 21 décembre 2009 08:54

                                                        Par exemple, les victimes du sang contaminé sont mortes du fait de la bêtise de tous les décideurs concernés.

                                                        Et combien déjà, de milliers de poilus sont morts au chemin des dames, victimes de la bêtise de leurs officiers supérieurs ?

                                                        « Quand un imbécile fait une action dont il a honte, il prétend toujours que c’est par devoir » (GB Shaw)


                                                      • clostra 21 décembre 2009 14:16

                                                        @léon (zut ce faire un don qui a l’air d’une validation !) Vous reprendrez bien un petit peu de flan ?

                                                        L’organisation de la vaccination ressemble bien à un acte manqué avec toute la valeur symbolique de ces superbes manifestations de l’inconscient ! Place au Tamiflu ! (Tiramisu)

                                                        Notre Sainte Dame des vaccinés n’a pas vu l’hiver arriver et c’est - on ne sait, les chiffres sont si proches... - de CO (non, pas de CO2 !) que meurent encore les pauvres gens qui n’ont pu payer le ramoneur. Et l’hiver n’est pas fini.

                                                        Ne pourrait-on leur offrir des bons pour faire ramoner leur conduit ?


                                                      • liebe liebe 20 décembre 2009 21:09

                                                        @ léon, je vous adore ,
                                                        il faut toujours avoir de la compassion pour les personnes qui ne savent utiliser que l’invective et l’injure en pèriode festive...
                                                        @ l’auteur ma question est sèrieuse.


                                                        • moebius 20 décembre 2009 22:01

                                                          C’est quoi cette histoire de grippe ?


                                                          • moebius 20 décembre 2009 22:02

                                                            qui se transmet par les arbres et les buches de noél ?


                                                            • beuhrète 2 20 décembre 2009 22:42

                                                              BACHELOT EN TAULE ?
                                                               Hihihihih, la criminelle Roselyne Bachelot est assignée au Tribunal de Grande Instance de Paris.En voila une bonne nouvelle !!!!
                                                               By fonzibrain > En taule la Bachelot
                                                               > > Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi dernier une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.
                                                               > Cette procédure judiciaire a été engagé, devant le « danger imminent » encouru par la population, par l’Association Cri-Vie (Coordination de Recherche et d’Informations Indépendantes en matière de Santé), présidée par le Dr Marc Vercoutère (Pau, Pyrénées-Atlantiques) et le parti politique d’extrême-centre Politique de Vie, présidé par Christian Cotten (St-Aubin, Essonne), psychosociologue, ont engagé.> Dans un climat de psychose entretenue par certains experts avec la dramatisation de « quelques morts spectaculaires » (selon le Pr Daniel Floret), les français subissent la promotion commerciale du Tamiflu – source de résistances et de détresse respiratoire aiguë – et celle des vaccins pandémiques hautement toxiques dont l’autorisation de mise sur le marché a été accordée trop rapidement malgré la notion de plusieurs hépatites auto-immunes sur les 400 enfants testés et de nombreuses maladies auto-immunes chez l’adulte en rapport avec le squalène (rapports de la FDA, février 2009 et de l’Agence européenne du médicament : EMEA). Malgré une sous-notification importante, le premier bilan de l’EMEA du 17 novembre fait d’ailleurs état de 55 décès après la vaccination de 5,7 millions de personnes, alors que les autorités s’attendaient à 5,75 décès pour 10 millions de vaccinés. Ce rapport bénéfice/risques déjà défavorable – à court terme – le sera beaucoup plus avec le déclenchement à moyen et à long terme de troubles neuropsychiques (Autisme, hyperactivité…) et « de dizaines de milliers de pathologies auto-immunes, imputées ou non au vaccin, comme les scléroses en plaques (SEP) avec le vaccin hépatite B » (Pr Marchou, CHU Toulouse). Entre 1994 et 2008, la fréquence des seules SEP était passée de 20 000 à 83 000 cas.> Alors qu’elle n’était intervenue que plusieurs années après la survenue des scandales passés, la justice française a l’opportunité de suspendre cette vaccination inefficace ainsi que l’utilisation des antiviraux avant qu’un collège d’experts indépendants n’évalue les réels effets du Tamiflu et de ces vaccins et ne propose des moyens simples et sains de prévention et d’accompagnement de la grippe.> Notre justice ne peut davantage ignorer que l’OMS, les officiels de Santé Publique et les compagnies pharmaceutiques ont construit une machine mondiale de propagande au sujet de pandémies imminentes. Mme Chan, directrice de l’OMS, a ainsi déclaré l’alerte pandémique de niveau 6 en suivant les conseils éclairés d’experts inféodés aux lobbies pharmaceutiques. C’est le cas des Prs Bruno Lina, président en France du GEIG, financé à 100% par les fabricants de vaccins contre la grippe et Osterhaus, conseiller en chef pour les questions de virus pour le gouvernement Britannique et Hollandais,expert-clé du SAGE (Strategic Advisory Group of Experts Président du European Scientific Working group on Influenza (ESWI) financé exclusivement par les géants pharmaceutiques, fabricants de vaccins.> Tandis que la Pologne a refusé de commander de tels vaccins, Igor Barinov, Président de la Duma a, de son côté, interpellé l’ambassadeur russe auprès de l’OMS à Genève pour qu’une enquête officielle soit lancée concernant les témoignages et preuves de corruption massive au sein de l’OMS. Il a demandé qu’une investigation fasse la lumière sur les liens financiers entre les experts de l’OMS en charge de la pandémie grippale et les firmes pharmaceutiques. Si la corruption est établie, la Russie envisage de se retirer de l’OMS. « Il est urgent qu’une commission internationale d’enquête puisse être mise sur pied, a-t-il déclaré. (Der Spiegel, 12/12/09)> Les auteurs de l’assignation et leurs avocats Maîtres Malika Ouarti (Barreau de Paris) et Jean-Pierre Joseph (Barreau de Grenoble) invitent journalistes et citoyens à assister en nombre à cette audience publique de référé qui se tiendra le lundi 4 janvier à 9 h du matin, au TGI de Paris, 4 bd du Palais (75001 PARIS), au cabinet du vice-président Emmanuel Binoche, avec les avocats des parties.> Christian Cotten . Politique de Vie . www.politiquedevie.net . politiquedevie@wanadoo.fr> Marc Vercoutère . Cri-Vie – www.cri-vie.com . cri-vie@neuf.fr> Maître Malika Ouarti . Paris bureaujuriconseil@orange.fr> Maître Jean-Pierre Joseph . Grenoble
                                                               > source> C’est un super cadeau de noel que nous font Christian Cotten, marc vercoutère, malika ouarti et jean pierre joseph.> Il faudra être sur place ce 4 janvier 2010, voir cette criminelle se rendre au Tribunal me rendra heureux, et même si je doute d’une finalité positive à cette action judiciaire, c’est déja extraordinaire qu’en pleine campagne de vaccination,la ministre de la santé soit assignée au Tribunal pour faire stopper cette campagne macabre de vaccination.C’est vraiment une excellente nouvelle.> L’article est sympa en plus, pour ce qui est des 55 morts à cause du Pandermix, c\’est ici :> ” Since the start of use of Pandemrix as an authorised vaccine, a total of fifty-five case reports
                                                               > have been received by the EudraVigilance system which have a fatal outcome. There is no
                                                               > indication that the vaccine contributed to those deaths. “> Et oui, c’est bien réel même si pas un mot dans les médias, ces vaccins ont vraiment été fait à la va vite, tellement à la va vite que les laboratoires n’ont pas voulu les garantir, ” “La survenance d’effets indésirables attendus ou inattendus ou le manque d’efficacité ne constitueront pas une violation de la garantie”, précise le texte du contrat.sourceBref, soyons nombreux ce 4 janvier pour dire à notre ministre ce que nous pensons d’elle, je me languis trop de voir dans les journaux comment ils vont relayer cette information.On va rire…


                                                              • beuhrète 2 20 décembre 2009 22:44

                                                                 Hihihihih, la criminelle Roselyne Bachelot est assignée au Tribunal de Grande Instance de Paris.En voila une bonne nouvelle !!!!
                                                                 By fonzibrain > En taule la Bachelot
                                                                 > > Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi dernier une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.
                                                                 > Cette procédure judiciaire a été engagé, devant le « danger imminent » encouru par la population, par l’Association Cri-Vie (Coordination de Recherche et d’Informations Indépendantes en matière de Santé), présidée par le Dr Marc Vercoutère (Pau, Pyrénées-Atlantiques) et le parti politique d’extrême-centre Politique de Vie, présidé par Christian Cotten (St-Aubin, Essonne), psychosociologue, ont engagé.> Dans un climat de psychose entretenue par certains experts avec la dramatisation de « quelques morts spectaculaires » (selon le Pr Daniel Floret), les français subissent la promotion commerciale du Tamiflu – source de résistances et de détresse respiratoire aiguë – et celle des vaccins pandémiques hautement toxiques dont l’autorisation de mise sur le marché a été accordée trop rapidement malgré la notion de plusieurs hépatites auto-immunes sur les 400 enfants testés et de nombreuses maladies auto-immunes chez l’adulte en rapport avec le squalène (rapports de la FDA, février 2009 et de l’Agence européenne du médicament : EMEA). Malgré une sous-notification importante, le premier bilan de l’EMEA du 17 novembre fait d’ailleurs état de 55 décès après la vaccination de 5,7 millions de personnes, alors que les autorités s’attendaient à 5,75 décès pour 10 millions de vaccinés. Ce rapport bénéfice/risques déjà défavorable – à court terme – le sera beaucoup plus avec le déclenchement à moyen et à long terme de troubles neuropsychiques (Autisme, hyperactivité…) et « de dizaines de milliers de pathologies auto-immunes, imputées ou non au vaccin, comme les scléroses en plaques (SEP) avec le vaccin hépatite B » (Pr Marchou, CHU Toulouse). Entre 1994 et 2008, la fréquence des seules SEP était passée de 20 000 à 83 000 cas.> Alors qu’elle n’était intervenue que plusieurs années après la survenue des scandales passés, la justice française a l’opportunité de suspendre cette vaccination inefficace ainsi que l’utilisation des antiviraux avant qu’un collège d’experts indépendants n’évalue les réels effets du Tamiflu et de ces vaccins et ne propose des moyens simples et sains de prévention et d’accompagnement de la grippe.> Notre justice ne peut davantage ignorer que l’OMS, les officiels de Santé Publique et les compagnies pharmaceutiques ont construit une machine mondiale de propagande au sujet de pandémies imminentes. Mme Chan, directrice de l’OMS, a ainsi déclaré l’alerte pandémique de niveau 6 en suivant les conseils éclairés d’experts inféodés aux lobbies pharmaceutiques. C’est le cas des Prs Bruno Lina, président en France du GEIG, financé à 100% par les fabricants de vaccins contre la grippe et Osterhaus, conseiller en chef pour les questions de virus pour le gouvernement Britannique et Hollandais,expert-clé du SAGE (Strategic Advisory Group of Experts Président du European Scientific Working group on Influenza (ESWI) financé exclusivement par les géants pharmaceutiques, fabricants de vaccins.> Tandis que la Pologne a refusé de commander de tels vaccins, Igor Barinov, Président de la Duma a, de son côté, interpellé l’ambassadeur russe auprès de l’OMS à Genève pour qu’une enquête officielle soit lancée concernant les témoignages et preuves de corruption massive au sein de l’OMS. Il a demandé qu’une investigation fasse la lumière sur les liens financiers entre les experts de l’OMS en charge de la pandémie grippale et les firmes pharmaceutiques. Si la corruption est établie, la Russie envisage de se retirer de l’OMS. « Il est urgent qu’une commission internationale d’enquête puisse être mise sur pied, a-t-il déclaré. (Der Spiegel, 12/12/09)> Les auteurs de l’assignation et leurs avocats Maîtres Malika Ouarti (Barreau de Paris) et Jean-Pierre Joseph (Barreau de Grenoble) invitent journalistes et citoyens à assister en nombre à cette audience publique de référé qui se tiendra le lundi 4 janvier à 9 h du matin, au TGI de Paris, 4 bd du Palais (75001 PARIS), au cabinet du vice-président Emmanuel Binoche, avec les avocats des parties.> Christian Cotten . Politique de Vie . www.politiquedevie.net . politiquedevie@wanadoo.fr> Marc Vercoutère . Cri-Vie – www.cri-vie.com . cri-vie@neuf.fr> Maître Malika Ouarti . Paris bureaujuriconseil@orange.fr> Maître Jean-Pierre Joseph . Grenoble
                                                                 > source> C’est un super cadeau de noel que nous font Christian Cotten, marc vercoutère, malika ouarti et jean pierre joseph.> Il faudra être sur place ce 4 janvier 2010, voir cette criminelle se rendre au Tribunal me rendra heureux, et même si je doute d’une finalité positive à cette action judiciaire, c’est déja extraordinaire qu’en pleine campagne de vaccination,la ministre de la santé soit assignée au Tribunal pour faire stopper cette campagne macabre de vaccination.C’est vraiment une excellente nouvelle.> L’article est sympa en plus, pour ce qui est des 55 morts à cause du Pandermix, c\’est ici :> ” Since the start of use of Pandemrix as an authorised vaccine, a total of fifty-five case reports
                                                                 > have been received by the EudraVigilance system which have a fatal outcome. There is no
                                                                 > indication that the vaccine contributed to those deaths. “> Et oui, c’est bien réel même si pas un mot dans les médias, ces vaccins ont vraiment été fait à la va vite, tellement à la va vite que les laboratoires n’ont pas voulu les garantir, ” “La survenance d’effets indésirables attendus ou inattendus ou le manque d’efficacité ne constitueront pas une violation de la garantie”, précise le texte du contrat.sourceBref, soyons nombreux ce 4 janvier pour dire à notre ministre ce que nous pensons d’elle, je me languis trop de voir dans les journaux comment ils vont relayer cette information.On va rire…


                                                                • beuhrète 2 20 décembre 2009 22:45

                                                                  doublon mes excuses.


                                                                  • njama njama 21 décembre 2009 00:24

                                                                    @ Gavroche, et aux autres

                                                                    Actuellement il est assez simple de contourner l’obligation de la vaccination DTP (Diphtérie, Polio, Tétanos), sans même à avoir à exprimer un refus de vaccination, parce ce vaccin trivalent a été retiré du marché par les labos il y a plusieurs années et remplacé par des vaccins penta, ou héxavalent (qui coûtent 3 fois + cher), genre DTP+Hib+coqueluche+hépatite B, vaccin hexavalent : Infanrix Hexa. Or l’état n’oblige que sur DTP et n’engage sa responsabilité que sur DTP.
                                                                    Donc vous pouvez très bien dire à votre médecin que vous n’êtes pas d’accord pour l’instant pour le faire puisqu’il ne peut pas vous donner le DTP « normal », et qu’il ne peut pas vous imposer des vaccins non-obligatoires.
                                                                    Si vous avez des problèmes avec un vaccin penta ou héxavalent , ce n’est pas l’État qui vous dédommagera et ce sera à vous de poursuivre le laboratoire (véritable parcours du combattant). Il y a peu de chance que le médecin accepte d’engager sa responsabilité professionnelle. Ou cas ou il accepterait, faîtes lui signer un formulaire de responsabilité du genre de celui-ci  !
                                                                    Il réfléchira à deux fois avant de vous vacciner, vous ou vos enfants ...

                                                                    Dîtes que vous êtes prêt à vacciner votre enfant dès que ce vaccin DTP  « normal » reviendra, mais qu’en attendant vous préférez attendre et surseoir à cette obligation puisque ce vaccin DTP n’existe plus.
                                                                    ça vous laisse de beaux jours devant vous, puisque l’institut Pasteur n’a pas du tout l’intention de reprendre la commercialisation du DTP « normal » trivalent.
                                                                    Le médecin peut très bien vous faire un mot à joindre à votre carnet de vaccination expliquant que ce vaccin DTP (normal) n’étant pas actuellement disponible en pharmacie, ... etc

                                                                    Écouter la question de l’auditeur à 1’30 et la réponse de Sylvie Simon
                                                                    http://www.wat.tv/video/sylvie-simon-llp-conference-1jyaa_1hv3b_.html


                                                                    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 07:54

                                                                      Bonjour

                                                                      Le DTPolio® est toujours commercialisé en France. Son coût est seulement de 6 euros 68 la boite. Curieusement il est victime de fréquentes ruptures de stocks depuis plusieurs années. 
                                                                      Il est souvent substitué par les pharmaciens par le REVAXIS® du même laboratoire SANOFI-PASTEUR (prix 10 euros 21) qui lui est toujours disponible... 


                                                                    • Gavroche Gavroche 21 décembre 2009 13:25

                                                                      @njama : je ne vais pas me répandre en compliments à chacun de tes posts, Leon va finir par trouver cela louche et calmos va dire que nous conspirons. Mais encore merci.

                                                                      De toute façon je n’avais pas l’intention, même en DTP seul, de le faire à mes enfants.

                                                                      Je deviens allergique à toute vaccination : poils qui s’hérissent, gorge qui me gratte ggggrrr ggggrrrr, accès de colère injustifiés,..........

                                                                      A+


                                                                    • liebe liebe 21 décembre 2009 13:29

                                                                      @ l’auteur, le dtpolio a été retiré du marché car il entrainait des allergies.
                                                                      Bon, il a peut être été remis sur le marché mais il n’est pas souvent dans les pharmacies.
                                                                       Par contre le Revaxis que vous citez n’est pas du tout adapté aux bébés... même si certains médecins ne se privent pas pour l’utiliser. Il s’agit d’un vaccin OGM...


                                                                    • njama njama 21 décembre 2009 13:51

                                                                      Le DTPolio® à 6 euros 68, le REVAXIS® du même laboratoire SANOFI-PASTEUR (prix 10 euros 21), soit 3,53€ de plus (53 % + cher).
                                                                      Infanrix
                                                                      27,86 € > (+ 21,18)
                                                                      Pentacoq 22,20 € > (+15,52)
                                                                      Pentavac 27,93 € > (+21,25)
                                                                      Je signale les prix pour les consommateurs un peu « forcés », comme l’évolution du pouvoir d’achat ne suit pas l’augmentation du coût de la vie, et par civisme, pour le trou de la sécu.

                                                                      Si l’on considère que DTPolio est un bien pour la santé de la nation (? très discutable), sachant qu’il y a environ 800.000 naissances par an environ + les rappels à 6 ans - à 11-13 ans - et à 16-18 ans, je vous laisse imaginer le nombre de millions de vaccins et d’€ que cela représente ! Il est vrai que le trou de la sécu s’est multiplié par presque 10 en dix ans
                                                                      Chercher l’erreur ! Il semble que le ministère de la santé ne soit pas très regardant sur cette question ! Mais bon, maintenant comme on se dit que ce sont les Mutuelles qui remboursent ... (sauf quand on n’en a pas).
                                                                      Le déficit de la sécurité sociale était de 15,8 milliards de francs en 1998, soit 2,4 milliards d’€. / 9,5 milliards d’€ en 2007 / et de 12,6 milliards d’€ en 2008

                                                                      Evolution du déficit du régime général de 1995 à 2008.

                                                                      Bravo QUI ?
                                                                      Eh oui, nous payons un tas de personnes fort savantes dans nos ministères (des énarques, des polytechniciens et j’en passe) et ils trouvent le moyen de multiplier par plus de dix le déficit de la sécu en dix ans ! On prévoit plus de 30 milliards pour 2010.
                                                                      Dans n’importe quelle entreprise, il y a longtemps qu’ils auraient été virés !
                                                                      Il faudrait peut-être nationaliser les labos ? tant qu’à faire, il n’y a plus qu’eux qui ne sont pas encore intégrés dans ce système crypto-communiste.

                                                                      Donc il ne faut pas s’inquiéter si Roselyne n’arrive pas à fourguer les 94 millions de vaccins qu’elle a achetés, l’argent perdu ici pourra être récupéré ailleurs !


                                                                    • njama njama 21 décembre 2009 14:06

                                                                      Faute de pouvoir abroger la loi imposant la vaccination DTPolio ...
                                                                      Faute de pouvoir boycotter totalement ce produit (sous peine de poursuites légales) réclamez le seul vaccin DTPolio® à 6 euros 68 !

                                                                      C’est profit pour votre porte-monnaie, pour la sécu et très civique !

                                                                      La production sera un peu désorganisée chez SANOFI-PASTEUR, mais cela fait partie des aléas de l’industriel de devoir s’adapter au marché. Quand on transforme le patient en consommateur, il ne faut pas s’étonner qu’il réagisse en consommateur ...


                                                                    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 14:50

                                                                      Après plusieurs épisodes de pénurie, le DTP reste théoriquement commercialisé en France (AMM valide) mais suite à un nombre plus important de réactions allergiques début 2008, il a eu une « suspension temporaire de distribution par mesure de précaution » en date du 12 juin 2008.

                                                                      En raison du « vide vaccinal », l’Affsaps a autorisé l’utilisation du Revaxis chez l’enfant de plus de 6 ans. Ce vaccin jusqu’à présent réservé à l’adulte à partir de 18 ans s’est vu accordé une extension d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) à titre exceptionnel, qui dure depuis 18 mois....

                                                                       


                                                                    • njama njama 21 décembre 2009 16:22

                                                                      Il n’en demeure pas moins que « la balance bénéfice-risque » (qui va avec l’AMM j’imagine) reste toujours valable.

                                                                      mais suite à un nombre plus important de réactions allergiques début 2008, il a eu une "suspension temporaire de distribution par mesure de précaution« en date du 12 juin 2008.

                                                                      C’est là, un point très intéressant à voir. Par qui ces études ont-elles été produites ? Discréditer un modèle qui soit disant aurait fait ses preuves pour en proposer un autre (plus cher) fait partie de stratégies marketing !
                                                                      Le marché est conquis, augmentons nos marges Quand on voit que les nouveaux vaccins penta ou hexavalents coûtent plus de 4 fois plus cher pour un même service obligatoire, on peut se poser des questions).
                                                                      C’est pour ça que je dis que si DTPolio® est d’un intérêt national (cf la loi) il faut nationaliser ce brevet et sa fabrication. Il pourrait peut-être même être produit à moitie ou tiers du prix actuel, voire moins.

                                                                      A l’inverse quand assez visiblement un produit ne marche pas, ou très peu (Tamiflu, Ostamalvir ...), on ne produit pas les études, on dit que le virus (ou la pathologie) a développé des  »résistantes«  à l’anti-viral ou à l’antibiotique.
                                                                      Ah, ah sacré virus qui mute ...
                                                                      On ne dira jamais qu’il est simplement  »inefficace", voire même qu’il ne ne servait à rien. Le produit n’est pas et ne sera pas mis mis en cause, la gloire du labo est sauve, le profit est sauf et ouvre même d’autres perspectives commerciales ...


                                                                    • Gavroche Gavroche 21 décembre 2009 17:31

                                                                      @ Jean-Jacques : si vous trouvez cela révoltant, ou tout simplement TROUBLANT, ne vous gênez pas pour le dire haut et fort. Vous êtes un peu trop souvent en position méta, à mon avis


                                                                    • Defrance Defrance 21 décembre 2009 09:26

                                                                      J ai quitte la France attaquee par la ggrippe Ach’Nain il y a 5 semaine et je suis tout surpris que le suget n est meme plus repris par l AFP, comme si il ne c était rien passe ! Étrange NON ?


                                                                      • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 09:48

                                                                        Bonjour

                                                                        Et pourquoi vouliez-vous que l’AFP fasse un communiqué sur votre départ de France ?
                                                                        Êtes-vous un people ?
                                                                         smiley

                                                                        Sur ce sujet, l’hospitalisation de notre Johnny national aux USA a détourné brutalement l’attention de la presse du virus H1N1.
                                                                        Je le soupçonne d’ailleurs d’être membre d’une secte anti-vaccinale.
                                                                        Bravo l’artiste.


                                                                        • le-Joker le-joker 21 décembre 2009 10:17

                                                                          Marrant votre avant dernière phrase, pour vous quelqu’un qui s’oppose à la vaccination est forcément quelqu’un qui appartient à une secte. Et vous vous appartenez au lobby pharmaceutique ?


                                                                          Franchement tant d’années d’études pour sortir des inepties pareilles ce n’est pas rassurant sur l’état de notre médecine.

                                                                        • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 10:24

                                                                          Bonjour

                                                                          Il me semblait que ma phrase, dans le contexte, était à prendre au deuxième degré.
                                                                          Pour vous aurais-je dû rajouter quelques smiley ?

                                                                          Bon lundi quand même


                                                                          • liebe liebe 21 décembre 2009 13:04

                                                                            @ l’auteur,
                                                                            J’aurai aimé que vous répondiez à ma question si vous êtes médecin. De plus, j’aimerai savoir pourquoila DGS décide en lieu et place des médecins ce qu’ils doivent prescrire, ne sont ils pas plus à même de choisir le traitement adapté à leur patient ?




                                                                            Voici un article de Sylvie Simon sur le Tamiflu :

                                                                            La DGS prescrit systématiquement le Tamiflu aux patients grippés.

                                                                             

                                                                            Le 10 décembre, la DGS (Direction générale de la santé) a annoncé que les traitements antiviraux, jusque-là recommandés uniquement dans les formes sévères et chez les personnes à risque, étaient désormais justifiés chez tous les patients ayant une grippe. Les antiviraux, Tamiflu® mais aussi Relenza®, stockés par le gouvernement, seront délivrés gratuitement sur ordonnance dans les pharmacies, au plus tard le 21 décembre, mais cette mesure est loin de faire l’unanimité parmi le monde médical.

                                                                            Le CNGE, qui représente 1 500 adhérents, médecins généralistes chargés d’enseignement dans les facultés de médecine, a fait savoir qu’il « ne recommande pas l’utilisation systématique de médicaments antiviraux en cas de suspicion de grippe A  ». Il demande à la DGS « d’indiquer les arguments scientifiques et les niveaux de preuve sur lesquels s’appuie ce changement soudain de recommandation ». Cette attitude contestatrice est plutôt inhabituelle de la part de cette instance. Pour le Dr Vincent Renard, vice-président du CNGE : « Selon les données dont nous disposons, la balance bénéfice-risque du Tamiflu® est défavorable. Les bénéfices ne sont pas établis, contrairement aux effets secondaires : nausées et vomissements qui sont fréquents chez les adultes, troubles du sommeil chez les enfants. Or, si des millions de patients sont traités, ce sont les généralistes qui auront à gérer les effets indésirables. »

                                                                            Pour le Pr Bruno Housset, chef du service de pneumologie de l’hôpital intercommunal de Créteil et président de la Fédération française de pneumologie : « L’argumentation n’est pas solide sur le plan scientifique. Je ne comprends pas que la décision ait été prise sans discussion avec les sociétés savantes ». Selon son opinion, la prescription systématique d’antiviraux aurait pu être logique, il y a trois semaines encore, quand la circulation du virus H1N1 était prédominante par rapport aux autres virus respiratoires, mais elle ne l’est plus à ce stade de l’épidémie.

                                                                            Même écho du Pr Jean-Paul Stahl, chef du service de maladies infectieuses du CHU de Grenoble et président de la société de pathologie infectieuse de langue française : « Mon opinion personnelle est que si le Tamiflu® a une efficacité en termes de santé publique, c’est lorsqu’il y a une circulation virale très importante. Aujourd’hui, ce moment est passé ».

                                                                            Mais le pire pour le laboratoire est qu’au même moment, le 12 décembre 2009, le British Medical Journal publiait un article qui concluait que cet antiviral réduit d’environ une journée la durée des symptômes cliniques et accusait Roche d’avoir abusé les médecins et les gouvernements sur les bénéfices du Tamiflu®.

                                                                            Ses auteurs appartiennent à la Collaboration Cochrane, organisation internationale indépendante qui regroupe 15 000 professionnels de santé à travers une centaine de pays, et a pour objectif de passer en revue des études scientifiques afin de mesurer l’efficacité des produits de santé. L’équipe était dirigée par le professeur australien Chris Del Mar et a enquêté sur dix études citées comme références par le laboratoire suisse.

                                                                            Or, sur ces dix études, menées uniquement par Roche, deux seulement ont été publiées dans des journaux scientifiques et les dossiers de ces deux publications ont « disparu ». En effet, les chercheurs qui étaient supposés avoir accès aux dossiers ont appris de l’auteur de la première publication qu’il avait perdu l’original de son travail en changeant de bureau, et l’autre auteur avoua qu’il n’avait pas participé à l’étude. En vérité, ces auteurs, tous deux employés d’Adis International, une importante compagnie de communication qui travaille pour « Big Pharma », ont admis qu’ils ont écrit en tant que « nègres » certaines études publiées sur le Tamiflu®. L’un deux a avoué au BMJ que c’était le département commercial de Roche qui gérait l’affaire du Tamiflu®. « Dans l’introduction, je devais annoncer que la grippe était un problème très important et je devais arriver à la conclusion que le Tamiflu® en était la réponse ».

                                                                            Autrement dit, c’est le département commercial de Roche qui gérait la partie scientifique et dictait aux chercheurs la conclusion des essais cliniques. Quels que soient leurs résultats, ils devaient parvenir à la conclusion que le Tamiflu® était la bonne réponse à la grippe.

                                                                            La seule étude que la Cochrane Collaboration a pu obtenir est une étude non publiée, concernant 1 447 adultes, et qui montre que ce produit n’est pas meilleur qu’un placebo. Pour les chercheurs de Cochrane, l’utilisation du Tamiflu® peut « éventuellement » réduire les symptômes, mais « les données sont insuffisantes pour savoir s’il réduit les risques de complication chez les adultes en bonne santé ».

                                                                            Pour le laboratoire Roche, fabricant du Tamiflu®, la publication du BMJ, est tronquée car elle ne prend pas en compte toutes les études. « Cette métanalyse n’a porté que sur des sujets sains, qui ne sont pas les groupes qui font le plus de complications ». C’est pourtant pour ces derniers groupes que le Tamiflu® est aujourd’hui recommandé par l’Organisation mondiale de la santé. Par ailleurs, Roche a affirmé qu’il « confirmait la solidité et l’intégrité des données prouvant l’efficacité et la sécurité du Tamiflu® et la conduite des essais cliniques » et que « des études incluses dans les dossiers d’autorisation de mise sur le marché attestent d’une diminution statistique des complications respiratoires sous Tamiflu®. »

                                                                            L’association NaturalNews ne partage pas cette opinion : « Lorsqu’on en vient à la vente de produits chimiques pour traiter le virus porcin H1N1, l’industrie n’a que deux solutions : les vaccins et les antiviraux. Le Tamiflu® est en effet dérivé d’une plante qui fait partie de la Médecine traditionnelle chinoise, l’anis étoilé. Mais le Tamiflu® n’est pas une plante. C’est une concentration potentiellement dangereuse de composants chimiques isolés qui ont été piratés, et lorsque vous isolez ces composants spécifiques, vous perdez la valeur et l’innocuité de la plante dans sa totalité. »

                                                                            Toutefois, dans sa recherche d’un marché prometteur, le laboratoire Roche ne s’est pas arrêté à ce détail et se réclame de dix études qui auraient démontré l’efficacité et l’innocuité du Tamiflu®, dont 61 % de réduction d’admissions hospitalières chez ceux qui avaient attrapé la grippe et étaient soignés par leur produit.

                                                                            Or, ces études ont toutes été menées par le laboratoire suisse, et c’est sur ces déclarations, qui seraient toutes aussi fausses et inventées par Roche, que de nombreux gouvernements ont décidé d’acheter en masse des comprimés de Tamiflu®. Ainsi, la France s’est procuré un stock de 4 millions de doses, et la pharmacie des armées en a produit 3,3 millions, à partir du principe actif fourni par le laboratoire Roche.

                                                                            Le Dr Fiona Goodlee, rédactrice en chef du British Medical Journal, est scandalisée : « Les gouvernements mondiaux ont dépensé des milliards pour un médicament que la communauté scientifique est aujourd’hui incapable d’évaluer ». Elle a fait remarquer que le laboratoire Roche n’a pas facilité l’enquête et n’a pas fourni tous les comptes-rendus des précédentes évaluations scientifiques.

                                                                            Alors que le produit fut loin d’être acclamé lorsque la FDA l’a approuvé en 1999, son succès a débuté en 2003, après l’alerte du SARS (Severe Acquired Respiratory Syndrome) et la menace de la pandémie aviaire.

                                                                            Le Tamiflu® a rapporté une fortune à Roche, qui en a vendu pour 1,8 milliard d’euros cette année. La question qui reste posée est : pourquoi, si l’on en croit la banque J.P. Morgan, les gouvernements de la planète ont-ils investi environ 3 milliards de dollars dans un médicament si peu utile ? D’autant que s’il est peu utile, il reste dangereux. Ainsi, d’après la FDA, ses effets secondaires peuvent inclure des problèmes cardiaques mortels. Il est donc indispensable d’être certain que si ce médicament doit éviter des décès par la grippe, comme Roche le prétend, il faut savoir quel est le rapport bénéfice/risque en sa faveur.

                                                                            Shannon Brownlee, de la New America Foundation, et Jeanne Lenzer, journaliste d’investigation ont demandé à la FDA si elle a bien réclamé une nouvelle étude à Roche pour prouver si oui ou non ce médicament diminuait le nombre de complications plus qu’il n’en causait. Le porte-parole du laboratoire a répondu que cette demande n’avait pas été faite. Ainsi, ni le CDC ni la FDA n’ont demandé une enquête vraiment scientifique pour déterminer la vérité sur ce sujet, mais Nancy Cox, qui dirige la question de la grippe au CDC, a répondu il y a déjà quelque temps qu’elle était opposée à une étude contrôlée avec placebo car les bénéfices étaient suffisamment prouvés.

                                                                            Mais l’affaire est à présent si mal engagée que personne ne semble assez intéressé pour mener une nouvelle étude afin de savoir si ce produit peut ou non sauver des vies sans en détruire. C’est à nos institutions de savoir enfin faire le tri entre la véritable science et une avidité éhontée de bénéfices financiers. L’OMS, le CDC et la FDA, auxquels se sont fiées les Agences européennes, se sont bien gardés de vérifier des études uniquement menées par le laboratoire fabricant et ses salariés. Mais, de toute manière, quoiqu’il advienne, personne ne sera jamais responsable ni « condamnable ».

                                                                             

                                                                            Sylvie Simon

                                                                             


                                                                          • liebe liebe 21 décembre 2009 13:19

                                                                            @ l’auteur, et non monsieur Léon qui se prend pour vous avec insultes à la clef...

                                                                            J’aurai souhaité que vous m’expliquiez pour quelles raisons la DGS demande aux médecins de prescrire systématiquement du Tamiflu. Je pensais que les médecins étaient tout à fait apte à choisir le traitement adapté à leurspatients.

                                                                            J’aurai souhaité que vous répondiez à ma question plus haut, en tant que médecin , du moins nous parler de ce que vous voyez en consultation.

                                                                            J’aurai aimé savoir comment vos enfants ont supporté la vaccination car les ados que j’ai vu autour de moi l’ont assez mal supportée.


                                                                          • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 16:45

                                                                             

                                                                            Bonjour Liebe

                                                                             

                                                                            Vous écrivez : « J’aurai souhaité que vous m’expliquiez pour quelles raisons la DGS demande aux médecins de prescrire systématiquement du Tamiflu. Je pensais que les médecins étaient tout à fait apte à choisir le traitement adapté à leurs patients. »

                                                                            C’est les ordres. Ensuite chaque médecin décide ou non de résister à ce caporalisme sanitaire. Des sociétés médicales savantes ont contesté cette recommandation.

                                                                             

                                                                             


                                                                          • liebe liebe 21 décembre 2009 16:50

                                                                            Euh, merci jean Jacques, mais en français cela donne quoi ?


                                                                          • herbe herbe 21 décembre 2009 12:06

                                                                            Pour illustrer le détournement de l’info vers d’autres sujets (on y retrouve Johnny) une très marrante vidéo :

                                                                            http://tv.lepost.fr/2009/12/19/1848871_semaine-de-mompontet-enquete-sur-la-neige.html


                                                                            • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 17:08

                                                                              Bonjour Liebe

                                                                               

                                                                              Vous écrivez : "J’aurai souhaité que vous m’expliquiez pour quelles raisons la DGS demande aux médecins de prescrire systématiquement du Tamiflu. Je pensais que les médecins étaient tout à fait apte à choisir le traitement adapté à leurs patients."

                                                                              C’est les ordres. Ensuite chaque médecin décide ou non de résister à ce caporalisme sanitaire. Des sociétés médicales savantes ont contesté cette recommandation.


                                                                              • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 17:11

                                                                                Suite :


                                                                                Vous écrivez : "J’aurai aimé savoir comment vos enfants ont supporté la vaccination car les ados que j’ai vu autour de moi l’ont assez mal supportée."

                                                                                Mes enfants ont bien supporté le PANENZA. J’ai beaucoup écrit, y compris sur AgoraVox, sur la tolérance très médiocre du PANDEMRIX

                                                                                 

                                                                                PANDEMRIX et effets secondaires neurologiques

                                                                                 

                                                                                L’AFSSAPS escamote un cas dérangeant de sclérose en plaques !

                                                                                Témoignages suite au vaccin contre la grippe H1N1

                                                                                Le vaccin Pandemrix de GSK est-il vraiment anodin ?

                                                                                Il y a eu un article qui a fait polémique dans Presse Océan. Le journaliste a d’ailleurs un peu exagéré mon propos dans sa une.


                                                                                Bonne après-midi


                                                                              • liebe liebe 21 décembre 2009 18:44

                                                                                Les collégiens ont tous reçu du pamdemrix, d’où sans aucun doute les forts effets secondaires qu’ils ont développés. OK. n’aurait il pas été plus inteligent de leur proposer le panenza ?
                                                                                Je n’en suis pas certaine étant donné qu’il y a eu le cas de cet enfant décédé suite au vaccin (même si le lien ne sera snas doute jamais établi ) et des cas de fausses couches ou de décés in utéro pour les femmes enceintes.
                                                                                Savez vous en combien de temps la grippe A , entraine le décés d’une personne ?
                                                                                Il me semble que dans les cas que j’ai pu lire il faut 6 à 7 jours et en règle générale les personnes décèdent soit d’une surinfection bactérienne (de type pneumocoque, ou staphylo doré) ; de décompensation d’une maladie chronique ; de virus mutant .
                                                                                On peut aussi penser, en lisant la littérature médicale et les fortes recommandations des médecins que ce soit du SAMU ou autres médecins que le tamiflu peut jouer un rôle important dans les décés.
                                                                                Aussi, je me pose la question, le virus de la grippe 1 (2H1N1 +H5N1+H3N2) qui apparait comme relativement bénin pour les personnes n’ayant aucun problème de santé peut il tuer en seulement deux/Trois jours ?
                                                                                La réponse est très importante pour moi.
                                                                                Est-il possible que nous ne puissions jamais le savoir réellement car chaque cas est systématiquement étiquetté mort de la grippe A.
                                                                                Comme une personne décédée d’une maladie opportuniste mais porteuse du VIH décèderait automatiquement du SIDA.

                                                                                EN ce qui concerne votre réponse. LA DGS donne des ordres. Lesmédecins s’exécutent. Je viens de lire un article qui indique que le Tamiflu est dangereux et que les laboratoires ont repoussé les dates de péremption de plusieurs mois pour écouler leurs stocks..
                                                                                Dans les témoignages que je lis ici et là , le Tamiflu est prescrit en systématique.
                                                                                Donc vos collègues suivent les recommandations de la DGS.
                                                                                Sachant que le Tamiflu, provoque des fibrilations auriculaires, des tachycardies ventriculaires ( et pourquoi pas des fibrilations ventriculaires, ) vous n’êtes pas sans savoir comme moi que l’issue de ce genre de réaction, non traitée rapidement peut entrainer le décés de la personne.
                                                                                Ce qui est encore plus inquiétant c’est que dans les recommanations de la DGS , se trouve le fait d’étendre le Tamiflu à l’entourage du malade, alors qu’eux n’ont aucun symptôme grippal.
                                                                                Là , on joue aux apprentis sorciers.
                                                                                Les sociétés médicales savantes que vous citez, ne se donnent pas beaucoup de mal pour avertir la population et pour hurler leur désaccord avec ses mesures plus que limites de la part de la DGS.




                                                                              • liebe liebe 21 décembre 2009 18:44

                                                                                pardon recommandations de la DGS


                                                                              • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 19:04

                                                                                Les sociétés savantes communiquent mais les médias font ce qu’ils veulent ensuite :

                                                                                - Communiqué du Collège national des généralistes enseignants (CGNE).

                                                                                Formindep, un collectif de médecins pour l’indépendance de l’information médicale

                                                                                Revue Prescrire (Oséltamivir (Tamiflu° ou autre), chez les nourrissons)

                                                                                - Revue Prescrire : Oséltamivir (Tamiflu° ou autre) : gare aux effets neuropsychiques chez les jeunes


                                                                                En face, il y a la communication gouvernementale qui bombarde avec de l’artillerie lourde (journaux, TX, Radio, etc....) , celle d’institutions comme les Unions Régionales des Médecins Libéraux qui sont alignées sur la Grosse Bertha, pardon Roselyne Bachelot...



                                                                              • Gavroche Gavroche 21 décembre 2009 17:48

                                                                                @ Jean Jacques : La tolérance très médiocre du pandemrix : et le décès de ce jeune vacciné 4 jours avant au Panenza : c’est pas pour le moins médiocre.

                                                                                Tant mieux, et c’est sincère, si vos enfants l’ont bien supporté, mais de grâce, nous le faites pas à la Leon, c’est pas parce que vos enfants l’ont bien supporté que c’est pas une merde infâme.
                                                                                En plus TOTALEMENT inutile, mais ça vous semblez ne pas l’admettre, mais je vous comprends, difficile de remettre des certitudes en cause.

                                                                                http://www.afssaps.fr/Infos-de-securite/Communiques-de-presse/Deces-d-un-enfant-de-neuf-ans-quatre-jours-apres-une-vaccination-contre-la-grippe-A-H1N1-v


                                                                                • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 18:10

                                                                                  Bonsoir Gavroche

                                                                                   

                                                                                  On ne peut affirmer que le décès de ce gamin soit secondaire directement au PANENZA. Par contre il peut y avoir un lien indirect quand on lit la chronologie de l’histoire, enfin telle qu’elle est racontée dans la presse. Il est possible que le médecin (ou les parents) ait pris les symptômes qui sont apparus 48 heures après la vaccin pour un effet secondaire du vaccin alors qu’il s’agissait d’une autre pathologie qui a entrainé l’issue fatale. Bien entendu il ne s’agit que d’une spéculation.

                                                                                   

                                                                                  Selon la presse : "L’enfant avait été vacciné le 4 décembre avec le vaccin Panenza®. Il a présenté 48 heures après la vaccination de la fièvre et des troubles digestifs importants, se poursuivant jusqu’au mardi 8 décembre avec l’apparition en milieu de journée d’un malaise sévère nécessitant la prise en charge par le SAMU. Le décès est intervenu deux heures après cette prise en charge. Une autopsie médico-légale a été effectuée le 10 décembre à la demande du parquet de Puy, compte tenu du caractère subit du décès. Les résultats de l’autopsie ne sont pas encore disponibles"

                                                                                  Selon l’AFSSAPS : "1 décès chez un enfant de 9 ans survenant 4 jours après la vaccination dans un tableau de fièvre, diarrhées profuses, douleurs lombaires puis arrêt cardiorespiratoire. Des investigations complémentaires, notamment virologiques et bactériennes sont en cours ;"



                                                                                • njama njama 21 décembre 2009 18:55

                                                                                  On peut discuter des adjuvants ... l’on y trouve des éléments qui n’ont rien à voir n’y à faire dans la biologie humaine, c’est un fait (métaux par exemple, mercure ou aluminium, ou ... depuis peu, particules d’ARN d’origine animale ?).
                                                                                  Je ne crois pas qu’un seul vaccin soit néfaste, encore que j’ai connu personnellement une réaction dite iatrogène assez violente avec mon bras entier qui a triplé de volume en quelques heures, d’énormes ganglions sous l’aisselle, le teint terreux, fièvre très forte - Ceci explique cela, je suis vraiment sur mes gardes en matière de vaccins, chat échaudé craint l’eau froide comme on dit -, alors que ma sœur n’a eu aucun problème).
                                                                                  Par contre je ne pense pas que l’accumulation de ces substances complétement hétérogènes à la biologie humaine soit une bonne chose, car l’organisme, contrairement au système digestif, ne sait pas les éliminer.

                                                                                  Si le vaccin « tuait » et que les personnes s’effondraient comme des mouches comme sous le coup d’un insecticide, je comprendrais, mais ce n’est pas le cas.

                                                                                  Je ne suis ni pro, ni anti-vaccin ..., pas plus que je ne suis pro ou anti saut en parachute ou saut à l’élastique (qui apportent qui sait (?), peut-être un bien-être psychologique si l’on a su surmonter l’appréhension de se jeter dans le vide en tenant compte des risques liés à ces activités, du même ordre statistique que les risques que ceux de la vaccination),.
                                                                                  Il me semble que les études conduites se révèlent tout à fait insuffisantes pour l’instant.

                                                                                  Mon histoire fait que je suis très exigeant sur cette question, n’étant ni « pro », ni « anti », je suis très exigeant sur ces questions de vaccins. Les « pros » me trouveront en travers de leur route pour ces raisons.
                                                                                  Il y a quelques médecins dans ma famille (je précise).
                                                                                  Je ne m’intéresse à cette question que soulève de façon inédite cette campagne nationale contre le virus A/H1N1, non pas comme Bernard Dugué qui semble s’intéresser davantage aux questions d’ordre socio-politiques, mais à l’aspect éthique, et philosophique de cette pratique médicale.
                                                                                  Merci tout de même à Roselyne Bachelot de nous offrir sur un plateau l’occasion d’en discuter, le sujet était assez tabou auparavant.


                                                                                • liebe liebe 21 décembre 2009 18:56

                                                                                  @ jean jacques,
                                                                                  Vous nous dites que le décés de cet enfant peut ne pas être imputable au vaccin. Ceci dit, voyez vous beaucoup d’enfants dans votre cabinet qui décèdent d’une diarrhée aigu ??? 
                                                                                  Le panenza a été mis sur le marché sans avoir été testé de façon approfondie . Le saviez vous ? 
                                                                                   


                                                                                • njama njama 21 décembre 2009 19:15

                                                                                  Petit complément à mon précédent post, à l’attention particulière de l’@uteur, de Dominique Dupagne, de toubib56 (d’autres que j’oublie, excusez-moi) qui ont courageusement écrit sur Agoravox.

                                                                                  Mon sentiment actuel est que je ne ressens absolument aucune animosité populaire envers les médecins, le lien de confiance patient_médecin est me semble-t-il très fort et très bien installé. Le décalage que nous connaissons avec cette situation inédite est non pas à ce niveau, mais dans la relation citoyen(patient) et l’Etat.

                                                                                  Je voudrais aussi relativiser et refroidir ce débat qui échaudent quelques esprits, en disant, que la question de la vaccination, reste une question assez marginale en médecine, si on la compare à l’ensemble des connaissances et des possibilités nouvelles qui sont apparues en quelques décennies.
                                                                                  Il serait malvenu de discréditer l’ensemble sur ce prétexte très anecdotique.
                                                                                  Je n’ai pas solliciter IPSOS, ou un autre institut de sondage, mais je crois pouvoir affirmer par intuition que les relations des français à leurs médecins sont confiantes et très bonnes (si j’en crois mon entourage).
                                                                                  Félicitations à vous médecins_ rédacteurs de contribuer à renforcer ce lien populaire en répondant à nos questionnements avec une belle sincérité qui se ressent dans vos réponses.
                                                                                  Au plaisir de vous lire encore ...


                                                                                • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 21 décembre 2009 19:40
                                                                                  Dans le journal la Charente libre : 
                                                                                  LE PRÉFET FAIT LA LEÇON AUX MÉDECINS ANTI-VACCINATION
                                                                                  Pour Jacques Millon, les praticiens allergiques à la vaccination contre la grippe A sont « enfermés dans une logique traditionnelle ».

                                                                                  Extraits :

                                                                                  "Jacques Millon n’a jamais prononcé le serment d’Hippocrate et pourtant hier, dans les salons feutrés de la maison de l’Etat, le préfet de la Charente a presque troqué sa casquette brodée d’or contre une blouse blanche. En termes soigneusement choisis, le représentant de l’Etat a voulu répondre aux médecins qui ont dénoncé mercredi, dans les colonnes de Charente Libre, « le scandale » de la vaccination contre la grippe A.

                                                                                  Premier message et premier coup de pique : les praticiens allergiques à la seringue sont« enfermés dans une logique traditionnelle ». « Ils n’ont pas intégré la révolution qui s’est opérée dans l’approche de la médecine. » Arguant que les docteurs Fontanaud (homéopathe à La Couronne), Bacquart (gastro-entérologue à Angoulême) et Nebout (généraliste à Soyaux) ne sont « ni pneumologues, ni infectiologues », il reprend : « Quand on a été formé à l’université de médecine à des maladies classiques, on a des réactions classiques. »

                                                                                  « Je ne me vaccine pas que pour moi »

                                                                                  Traduction : lorsque ces praticiens affirment que la vaccination n’est « pas indispensable »parce que la grippe A est une maladie bénigne, ils n’ont pas de vision prospective. « Refuser la vaccination, c’est donner la possibilité au virus de durer plus longtemps, de se multiplier et de muter, martèle Jacques Millon qui explique avoir étudié ce dossier en profondeur depuis six mois. Ce qu’ils appellent une grippette peut devenir une grippe grave. Ainsi, le virus H1N1 n’est peut-être pas mortel mais que sait-on du virus qui s’appellera peut-être H7N8 ? »

                                                                                   


                                                                                • njama njama 21 décembre 2009 20:12

                                                                                  Merci encore pour votre réponse.

                                                                                  Il (me) semble que derrière cette affaire « nationale » de la grippe A/H1N1, nous soyons à la frontière de conceptions « idéologiques », plus même que médico-scientifiques sur la question du bienfait de cette thérapeutique vaccinale.
                                                                                  On ne peut comparer la grippe (espagnole) de 18 à celle-ci, ce serait comme comparer une Ford T au dernier modèle 2009 high-tech de l’automobile.
                                                                                  Les médecins canadiens l’appelaient la maladie de la langue bleue, les complications respiratoires devaient vraisemblablement provoquer des problèmes de circulation sanguine au niveau buccal, ils n’avaient à l’époque d’autres recours que de faire inhaler du camphre ou des solutions camphrées (pour stimuler l’activité cardiaque) quand ils en avaient. Ils ne connaissaient pas les antibiotiques, les structures hospitalières étaient rares et pauvres en moyens ... etc.
                                                                                  Soyez assurés, vous médecins généralistes de nos quartiers populaires ou de notre quotidien « de famille », de notre soutien très attentionné ... c’est tellement l’évidence que nous ayons le droit de nous questionner, comme vous .
                                                                                  L’État semble quant à lui compter, comme vous le dites si bien, sur votre « caporalisme » !

                                                                                  Il en va de votre indépendance comme de la notre ... qui à priori n’a aucun raison d’être malveillante à votre encontre.


                                                                                • liebe liebe 22 décembre 2009 00:05

                                                                                  Je reprends la fin de l’article : traduction : lorsque ces praticiens affirment que la vaccination n’est « pas indispensable »parce que la grippe A est une maladie bénigne, ils n’ont pas de vision prospective. « Refuser la vaccination, c’est donner la possibilité au virus de durer plus longtemps, de se multiplier et de muter, martèle Jacques Millon qui explique avoir étudié ce dossier en profondeur depuis six mois. Ce qu’ils appellent une grippette peut devenir une grippe grave. Ainsi, le virus H1N1 n’est peut-être pas mortel mais que sait-on du virus qui s’appellera peut-être H7N8 ? »

                                                                                  D’aprés mes connaissances sur la grippe, d’aprés les connaissances du Docteur Dupagne, le fait de se vacciner contre cette grippe nous obligerait à nous vaccciner chaque année jusqu’à notre mort.
                                                                                  Le fait de déclarer la maladie permet d’avoir une immunité fiable. Notre organisme aura développé des anticorps permettant de lutter contre une grippe plus virulente.
                                                                                  Une étude récente que j’ai lu dans le journal de médecine expliquait que les enfants qui se faisaient vacciner avaient davantage de risque de se retrouver en réanimation suite à une grippe plus virulente.
                                                                                  Ils ne développeraient pas les anticorps nécessaires pqui leur permettraient de se protéger.
                                                                                  Donc, nous avons choisi de ne pas nous vacciner. Sachant que même vaccinés on peut être vecteur de cette grippe, sachant quel’efficacité du vaccin n’est au maximum que de 60% , c’est à dire qu’il reste tout de même 240 % de risque de l’attraper, sachant qu’il ne permet même pas d’être certain de ne pas développer de complications,sachant qu’en plus même si cette grippe devait muter il n’y a absolument aucune preuve que le vaccin soit efficace je ne vois pas l’intérêt de se faire vacciner.
                                                                                  Le préfet raconte l’histoire de la grippe telle qu’il l’entend raconter par madame Bachelot and co. Par contre, ce que je vois c’est que nous avons montré au monde entier notre incapacité à gérer une épidémie à grande échelle...nous avons discrédité nos médecins généralistes, et nous avons compris que le gouvernement avec Bachelot comme ministre de la santé avait gérer cette crise comme si nous étions en temps de guerre , l’efficacité en moins..


                                                                                • liebe liebe 22 décembre 2009 00:06

                                                                                  Je complète désolée :
                                                                                  Une étude récente que j’ai lu dans le journal de médecine expliquait que les enfants qui se faisaient vacciner avaient davantage de risque de se retrouver en réanimation suite à une grippe plus virulente s’ils sont vaccinés.


                                                                                • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 22 décembre 2009 08:30

                                                                                  Bonjour

                                                                                  Il y a bien d’autres hypothèses diagnostiques plus probables pour expliquer le décès de ce jeune garçon que le vaccin Panenza.


                                                                                • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 22 décembre 2009 08:34

                                                                                  Bonjour

                                                                                  Il y a beaucoup de rumeurs qui circulent sur internet sur la dangerosité de la vaccination en général. J’ai entendu parler de cette légende.
                                                                                  Mais auriez-vous la source exacte de cet article médical ?


                                                                                • njama njama 21 décembre 2009 20:45

                                                                                  Puisque votre article fait état d’une vaccination en famille, voilà mon point de vue :
                                                                                  Les adjuvants ne sont vraisemblablement pas une formulation idéale pour l’organisme humain. En attendant un vaccin très « BIO » (si je puis dire), je ne pense pas que ce soit une très bonne chose pour l’organisme humain d’accumuler ce genre de substances très hétérogènes à la biologie humaine de façon très répétitive.

                                                                                  Aucun vaccin n’est dangereux je pense, pris séparément, ils sont très rarement pathogènes, encore plus rarement iatrogènes. Sur la répétition de cet acte, et donc du cumul par l’organisme de ces substances hétérogènes, qu’auriez-vous à dire selon vos connaissances ?


                                                                                  • njama njama 22 décembre 2009 17:30

                                                                                    Tous les centres de vaccination seront fermés les 24, 25 et 26 décembre ainsi que les 1er, 2 et 3

                                                                                    On va pouvoir se prendre quelques vacances avec ce sujet sur Agoravox.
                                                                                    Dernier scoop tout de même, Notre médiatique président se serait fait vacciner !
                                                                                    Je garde le conditionnel, avec lui on ne sait jamais, et puis on n’a pas eu sa photo en train de se faire vacciner (comme pour Obama) * par une infirmière dans un centre de vaccination.
                                                                                    Quel centre de vaccination ? la note AFP aujourd’hui ne le précise pas :

                                                                                    • "A la question de savoir s’il était lui-même vacciné, M. Sarkozy a répondu :
                                                                                    •  "Mais bien sûr, je ne peux pas dire aux gens +vaccinez-vous+ et ne pas le faire moi-même« . »

                                                                                    En matière de choix d’être vacciné ou non, je n’ai aucun conseil à donner à personne, partant du principe que c’est un choix personnel. Il ne faut pas confondre « consentement » et « consensus ».

                                                                                    PS * elle est bizarre cette photo d’’Obama, je trouve que la couleur de peau du bras ne va pas tellement avec le teint de son visage. On dirait un trucage !


                                                                                    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 22 décembre 2009 17:38

                                                                                      Bonsoir

                                                                                      Si les vaccinodromes peuvent se permettre de faire la trêve des confiseurs, cela démontre que l’urgence de la vaccination anti-H1N1 est assez relative smiley


                                                                                      • njama njama 22 décembre 2009 22:28

                                                                                        Les chiffres démontrent aussi que l’urgence de la vaccination est très relative. La période des fêtes devrait être calme en termes de consultations pour syndrome grippal (terme très flou). Après un léger pic épidémique de 3 semaines seulement (semaine 46 à 49), la situation est en train de retomber comme un soufflé qu’on sort du four !
                                                                                        Ah, les médias vont sûrement avoir des difficultés pour stimuler l’entrain national pour la vaccination.
                                                                                        Les chiffres sont tout bon pour nous, beaucoup moins pour Roselyne !

                                                                                        Il suffit de lire le 2° graphique sous la carte de France pour s’apercevoir qu’au niveau du nombre d’IRA on atteint en semaine 50/51 les minima observés de 1991 / 2009
                                                                                        Dernière situation en France réseau Grog

                                                                                        Joyeux Noël et à votre santé !


                                                                                      • exocet exocet 22 décembre 2009 23:31

                                                                                        C’est un représentant de commerce qui navugue entre la France et l’Allemagne.

                                                                                        Un beau jour, arrêté à la douane, il est frappé dans sa voiture d’une crise cardiaque.
                                                                                        Et meurt, pile à la frontière.

                                                                                        En arrivant chez Saint Pierre il a une mauvaise surprise : sur un grand cahier sont notées toutes les infidélités faites à sa femme, ses mensonges à ses amis, ses vols à son patron...et pire encore.

                                                                                        Saint Pierre lui dit : ce sera l’enfer, mais comme tu es mort à la frontière tu as le choix entre l’enfer Français et l’enfer Allemand.
                                                                                        Notre homme demande ce qu’est l’enfer Allemand : Saint Pierre lui répond qu’il sera debout dans de la m....jusqu’au cou, que lorsque la cloche retentira il faudra s’agenouiller longuement, sinon un fonctionnaire notera son nom puis plus tard un diable le frappera à coups de bâton.

                                                                                        Notre homme demande ce qu’est l’enfer Français : Saint Pierre lui répond qu’il sera debout dans de la m....jusqu’au cou, que lorsque la cloche retentira il faudra s’agenouiller longuement, sinon un fonctionnaire notera son nom puis plus tard un diable le frappera à coups de bâton.

                                                                                        L’homme remarque : « c’est la même chose ».


                                                                                        Non, lui dit Saint Pierre, à ta place je choisirais l’enfer Français, car une fois la m....n’a pas été livrée, une fois on a volé le sifflet, une fois le fonctionnaire est en grêve, une fois on a perdu le bâton....

                                                                                        Quel rapport avec notre vaccination ?






                                                                                        • exocet exocet 22 décembre 2009 23:39

                                                                                          Tiens, une bonne nouvelle : 4.5 millions de personnes étaient déja vaccinées ce dimanche soit « un million de plus que dimanche dernier » selon le journal « La Provence » qui se félicite de ce beau score.

                                                                                          Excellent en effet : pour vacciner les 60 millions de Français restants il ne faudra, à ce rythme là, que soixante semaines soit environ 14 mois, à condition de vacciner aussi cet été bien sûr.

                                                                                          Bravo, Roselyne, encore bravo !


                                                                                          • exocet exocet 22 décembre 2009 23:42

                                                                                            En fait notre Ministère de la santé Nationale a choisi le principe du « Blitzkrieg », la guerre éclair, frapper vite et fort pour ne laisser aucune chance au virus....euuuh ?


                                                                                            • exocet exocet 22 décembre 2009 23:47

                                                                                              Bon, au moins ça nous laisse le temps d’attrapper la grippe, bon prétexte, inciviques comme nous sommes pour nous dire immunisés et refuser de contribuer à la relance par la consommation de vaccins.

                                                                                              Si y aurait qui veulent se faire vacciner 2 ou 3 fois, qu’y se gênent pas : « avis ! On a du stock... »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès