• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grippe H1N1 : Tous sous Tamiflu ?

Grippe H1N1 : Tous sous Tamiflu ?

Un communiqué du ministère de la santé en date du 10/12/2009 préconise aux médecins de prescrire systématiquement un traitement antiviral (Tamiflu notamment) à tous les patients porteurs d’un syndrome grippal ! Une recommandation plus que surprenante voire dangereuse...

Un communiqué du ministère de la santé en date du 10/12/2009 (http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/nouvelles-recommandations-sur-la-prise-en-charge-des-patients-grippes-10-decembre-2009.html) préconise aux médecins de prescrire systématiquement un traitement antiviral (Tamiflu notamment) à tous les patients porteur d’un syndrome grippal ! Le même communiqué indique également que les stocks nationaux en médicament anti-viraux vont être mis à disposition des officines à compter du 21 Décembre. Cette information a été relayée, avec effet d’application immédiat, par le système d’alerte par mail "DGS-urgent" de la direction générale de la santé, information que tous les professionnels de santé inscrit ont donc reçu. Ceci donne indéniablement un caractère d’importance et d’urgence sans équivoque à cette recommandation...

En tant que médecin généraliste, concerné en première ligne par cette recommandation, je suis tout d’abord surpris que cette incitation à la prescription massive d’antiviral (Tamiflu notamment) ne soit accompagnée d’aucune argumentation objectivant une gravité particulière de la grippe H1N1 actuellement en circulation en France qui pourrait remettre en cause l’indication usuelle du traitement par antiviral d’un syndrome grippal, traitement réservé habituellement aux contre-indications vaccinales et aux patients à risques. On pourra à ce sujet se reporter à l’avis de la revue spécialisée Prescrire, revue indépendante de tout financement de l’industrie pharmaceutique, et qui précise au vu des données actuellement disponibles : "Prendre en compte les effets indésirables, les incertitudes diagnostiques et les incertitudes sur l’efficacité incite à réserver les antiviraux aux patients à risque élévé de complication grave, ayant été en contact étroit avec une personne apparemment contagieuse d’une grippe H1N1 confirmée, ou très probable car dans la période du pic épidémique"(Revue Prescrire, Novembre 2009, n°313, p. 849). Et de rappeler les effets indésirables bien connus et fréquents du Tamiflu, notamment les nausées-vômissements dans 30% des cas ainsi que certains effets parfois graves. Remettre en cause cette attitude de prescription rationnelle et argumentée ne pourrait se concevoir qu’en présence d’éléments nouveaux objectifs qui ne nous sont pas précisés par le communiqué du ministère de la santé : tout au plus un vague "avis d’expert" est évoqué pour justifier la décision...

Cette recommandation est d’autant plus surprenante qu’une étude britannique disponible le 11/12/2009 vient montrer que la gravité, en terme de mortalité, de la grippe H1N1 n’est pas au rendez-vous, et heureusement ! La mortalité globale est estimée par cette étude à 26 décès pour 100 000 patients (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/12/10/01011-20091210FILWWW00760-h1n1-mortalite-moindre-que-prevu.php) . La situation en France serait-elle tellement plus grave qu’une prescription massive d’antiviraux se justifierait ? Les chiffres disponibles à ce jour semblent au contraire confirmer une gravité somme toute modérée de la grippe H1N1 actuellement en circulation. En se basant sur les informations fournies par le site de l’Institut de Veille Sanitaire (www.invs.sante.fr) en date du 8 /12/ 2009 (http://www.invs.sante.fr/display/?doc=surveillance/grippe_dossier/points_h1n1/grippe_A_h1n1_081209/index.html), sachant que 126 décès sont rapportés à la grippe H1N1 et qu’il y a approximativement près de 4,5 millions de cas, on peut grossièrement estimer la mortalité de la grippe H1N1 à 1 décès pour près de 36 000 cas (pour mémoire, la mortalité annuelle de la grippe saisonnière est classiquement estimée à 1 décès pour mille cas). Si l’on se réfère aux cas de patients sans facteurs de risques, le nombre de décès est évalué à 20, soit 1 cas pour 250 000 cas de grippe environ, autrement dit 4 décès pour 1 million de cas, ce qui est encore trop... mais qui d’un point de vue purement médical ne justifie certainement pas de mettre tous les patients grippés sous Tamiflu... au vu des risques pris en terme d’effets indésirables ! Des vomissements par exemple, effets indésirable très fréquent (20%) du Tamiflu, çà peut donner une hypokaliémie et donc des troubles du rythme cardiaque, ou encore une déshydratation, etc... ! On remplace un mal par beaucoup d’autres maux potentiels...

Cette recommandation surprend également en raison de la tendance à l’accalmie de la grippe H1N1 observée en France et évoquée par plusieurs indicateurs, notamment le bulletin de l’INVS déjà cité du 8 décembre 2009 qui indique que " à l’hôpital, la diminution du nombre de passages aux urgences pour grippe se poursuit". C’est un très bon marqueur de la gravité de la grippe sur le terrain et un signal fort d’une décrue débutante. L’hypothèse d’une "seconde vague" invoquée ici ou là, est également peu probable au vu de l’observation du déroulement des épidémies grippales H1N1 dans les pays où elle est déjà terminée. La durée observée de l’épisode a oscillé entre 6 à 10 semaines selon les pays. Ces informations sont là encore disponibles sur le site de l’INVS dans une note en date du 25 septembre 2009 sur la "sévérité de la grippe H1N1 2009 dans le Monde". (http://www.invs.sante.fr/international/notes/ah1n1_monde_250909.pdf)

Mais le plus inquiétant, c’est que cette recommandation de prescription massive d’antiviraux, qui ne semble pas objectivement justifiée à ce stade comme nous venons de le voir, pourrait avoir deux effets dramatiques à moyen voire court terme.

Tout d’abord, traiter massivement par antiviraux à grande échelle crée les conditions pour qu’une souche virale H1N1 résistante aux antiviraux disponibles émerge et se mette à circuler. Ce n’est pas de la science-fiction puisque des cas de résistance au antiviraux sont rapportés d’ores et déjà par l’INVS en France. Et ce n’est pas être catastrophiste que d’annoncer cela : c’est du simple bon sens "biologique". Si l’on soumet massivement une population bactérienne aux antibiotiques par exemple, la "sélection artificielle" qui en découle fait émerger les souches résistantes. Il n’y a aucune raison de penser qu’un tel phénomène ne se produirait pas avec le virus H1N1, bien au contraire. En tout cas, prendre un tel risque semble démesuré par rapport à la situation actuelle qui semble tout de même assez bien maîtrisée en termes de gravité et de mortalité.

Enfin, il serait dramatique de se tromper de pandémie... et de mobiliser les stocks nationaux d’antiviraux sur une grippe dont la gravité reste somme toute modeste, ce qui conduirait à ne plus avoir de stocks pour faire face à une éventuelle nouvelle pandémie nettement plus agressive. Je pense que n’importe quel stratège serait d’accord pour dire qu’il ne faut pas engager toutes ses forces dans la bataille au risque de découvrir ses arrières...

Que le ministère de la santé n’ait pas voulu s’appuyer sur l’expertise de "simples médecins généralistes" (mis à l’écart tout simplement...) pour faire face à cette crise sanitaire est en soi surprenant... Que ce même ministère de la santé incite les médecins à avoir un comportement de prescripteur inadapté à la situation actuelle est un nouveau désavoeu de leur capacité d’analyse... Tout ceci serait risible s’il ne conduisait à une situation potentiellement dramatique...

Alors, tous sous Tamiflu ? Mon petit conseil : surtout pas !

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • chrac31 chrac31 12 décembre 2009 11:31

    On devient completement fou... c’est pas des smarties, c’est quand meme un medicament avec des risques pour la personne qui le prend....


    • Neris 12 décembre 2009 15:00

      Ce n’est pas parce qu’on vous le prescrit que vous êtes obligé de le prendre.


    • chrac31 chrac31 12 décembre 2009 17:51

      En effet mais le fait de demander officielement aux medecins de le prescrire a toutes personnes malades ou pouvant etre ne contact de la maladie(donc personne saine) est abérrant de mon point de vue....
       Vu que le medecin est plus calé que beaucoup é en matiere de sante je pense que les gens font confiance a ses prescriptions aussi .


    • Neris 12 décembre 2009 18:06

      Le médecin n’est pas obligé de prescrire, tout de même.

      Justement, il est en première ligne pour savoir si c’est utile ou pas.

      Si un médecin prescrit parce que les instances gouvernementales le demandent, autant qu’il se recycle dans autre chose tout de suite.

      Sinon, quoi, on va les envoyer dans des camps, des prisons ?

      J’ose espérer que les médecins sont encore libres de leurs choix.


    • Toubib56 Toubib56 14 décembre 2009 08:32

      Vous avez tout à fait raison Neris : la liberté de prescription du médecin est inaliénable. C’est une règle déontologique... Les attitudes récentes du ministère de la santé donne pourtant le sentiment que le médecin généraliste vu d’en haut n’est pas grand chose : même plus bon pour assurer des vaccinations à son cabinet, réquisitionnable sans concertation préalable... et simple exécutant des recommandations d’en-haut... car "en haut on sait et en bas vous ne pouvez pas comprendre"... Allez savoir, dans quelques jours on pourra peut-être même retirer du Tamiflu en pharmacie sans ordonnance...


    • LeGus LeGus 12 décembre 2009 11:33

      On peut le dire autrement :
      Les crapules qui nous gouvernent n’en ont rien à foutre de notre santé, seul compte l’arrosage de leurs copains avec rétro-commission et financement discret des campagnes électorales en retour.
      Sarkoleon, après moi les mouches.


      • jef88 jef88 12 décembre 2009 11:36

        CETTE ANNEE
        Aucun cas de grippe saisonnière !
        Aucun déces du à la grippe saisonnière (normal non ?)
        TOUT sur le dos de la grippe A

        Ah que les labos sont contents............................


        • chrac31 chrac31 12 décembre 2009 12:01

          et pourquoi pas ? Sur les 5 000 virus grippaux détectés en France la semaine dernière par les laboratoires de virologie, un seul n’était pas un virus H1N1. source Pr Bruno Lina directeur du centre national de référence de la grippe à Lyon.


        • liebe liebe 12 décembre 2009 16:01

          C’est assez étonnant, je ne sais pas où Monsieur Bruno Lina a eu ses sources car mon voisin laborantin m’indiquait que seulement 10 % des prélèvements étaient du virus de la grippe A. Lui a le nez dedans...



        • dup 12 décembre 2009 12:02

          je fabrique moi même mon Tamiflu : un grand verre de thé de menthe , 2 aspirines , du miel ou du sucre , une grande rasade de rhum et boire avant dormir . Le lendemain on se reveille avec des sueurs froides ,mais les traces de crève ont disparues. J’ai breveté la methode , tous ceux qui la font me doivent une thune.


          • Jojo 12 décembre 2009 12:17

            « J’ai breveté la methode , tous ceux qui la font me doivent une thune  »

            Les survivants alors... parce que l’aspirine peut tuer en cas d’ulcère par exemple. Ou sous sa forme effervescente, les hypertendus.
            Et encore, il est question de doses correspondantes au poids… Parce qu’à fortes doses (et contrairement au paracétamol bien que dangereux aussi), elle signe carrément un contrat avec la faucheuse !


          • friedrich 13 décembre 2009 04:50

            Moi j’ ai mieux. Ce n’ est pas l’ antiviral mais le vaccin buccal, donc préventif : prenez une bonne cuillère à soupe d’ huile de foie de morue par jour pour votre apport en vitamine D. Cette vitamine stimule notre système immunitaire et est produite principalement par l’ action du soleil sur la peau. L’ alimentation en contient mais pas suffisamment (sauf les poissons gras et quelques autres aliments). Nous en sommes en carence l’ hiver (fait nuit, on est tout le temps habillé) voila pourquoi la grippe prospère à cette période et est inexistante l’ été.


            N’ oubliez pas non plus le reste : Vt A, B, C, magnésium etc. que vous apportent les fruits, les légumes (si pas frais, surgelés ça va) les céréales complètes etc. 

            Voila, jai fait ma BA, grace à moi certains se taperont pas 39 de fièvre cet hiver. Et je demande pas de pognon comme ce capitaliste de dup :D

          • Gavroche Gavroche 13 décembre 2009 12:50

            Il existe un remède souverain déjà préconisé il y a environ une bonne cinquantaine d’année par M. GEFFROY (en majuscules s’il vous plait)

            Acheter en pharmacie des sachets de chlorure de magnésium en poudre (c’est le plus assimilable)

            Diluer 1 sachet de 20 grammes dans un 1 litre et demi d’eau.

            Prendre 1 petit verre (10cl) chaque matin au réveil (c’est un peu beurkk mais TRES efficace) pendant 3 semaines.


          • Gavroche Gavroche 13 décembre 2009 12:51

            M. GEFFROY fut le fondateur de La Vie Claire


          • persea 13 décembre 2009 15:20



            ATTENTION AU CODEX ALIMENTARIUS


            Il parait que cette connerie va être appliquée à la fin de cette année ?

            Plus de vitamines !!


          • nightflight nightflight 15 décembre 2009 09:56

            Attention au chlorure de magnésium !

            Très mauvais pour les reins, renseignez-vous !


          • chrac31 chrac31 12 décembre 2009 12:07

            peut etre que maintenant qu’on est en train d’atteindre le pic l’etat se rend compte qu’il faut vider son stock ... rentabilité oblige...

            "trois types d’antiviraux issus des stocks d’Etat : des gélules de 75mg de Tamiflu (pour les adultes et les enfants de plus de 40kg), du Relenza que l’on inhale, et des comprimés sécables Oseltamivir PG 30mg (à réserver de préférence aux enfants). Ces comprimés ont été fabriqués par la Pharmacie centrale des armées à partir de la poudre qui avait été achetée à un laboratoire en 2004 au moment de l’épidémie de grippe aviaire."


            • Salsabil 12 décembre 2009 12:12

              @ Chrac,

              Nos posts se sont croisés ! (cf ci-dessous)

              Connaissez-vous la date de péremption de ces produits ?


            • Salsabil 12 décembre 2009 12:11

              On avait pas des stocks à écouler avec leur date de péremption, par hasard ?

              Ca devient un véritable gag cette grippe ! Dans le même temps, on peut éviter de dire que toute cette confusion prête main forte à toutes les interrogations possibles.

              A quoi joue-t-on, Roselyne, hein ?


              • Jojo 12 décembre 2009 12:21

                … Euh … Au tailleur rose Fushia ?


              • Salsabil 12 décembre 2009 13:40

                Correction : on ne peut éviter...

                Jojo,

                Le jeu du meilleur goût ? A quand un tamiflu à la framboise ? smiley


              • Toubib56 Toubib56 14 décembre 2009 09:01

                C’est peut-être l’explication de cette étonnante recommandation... mais si c’est le cas, ç’est vraiment énorme... Et une fois les stocks utilisés, il faut les refaire... Je n’arrive pas à croire que çà soit çà l’explication...


              • JL JL 14 décembre 2009 09:44

                Il y a deux ans, une pharmacienne que je connais avait commandé du Tamiflu pour faire face à la pandémie de grippe aviaire : elle n’a reçu que des lots en limite de péremption !

                Il est évident que, depuis, les stocks ont continué à se périmer. Et tant que le Tamiflu rapportera de l’argent aux labos, il n’y a pas de raison que ça cesse.

                La sécurité sociale et la médecine libérale c’est le mariage de la carpe et du lapin : ça a engendré un monstre. Entre ce monstre et la politique du « tu peux crever », n’y a-t-il vraiment pas d’autre alternative ?


              • oLouv 12 décembre 2009 12:17

                Plus simplement, l’état ne souhaite-t-il pas juste écouler son stock qui périme à vitesse grand V ? La durée de conservation des gélules était de cinq années, la poudre étant produite en/avant 2004, une quantité gigantesque part donc à la poubelle... ou bien dans nos organismes...


                • oLouv 12 décembre 2009 12:18

                  Sources : http://www.assemblee-nationale.fr/12/miga/05-06/c0506005.asp

                  "Les gélules qui sortent de l’usine ont un délai de péremption de cinq ans. La poudre en vrac se périme pour l’instant au bout de cinq ans, mais devrait rester stable au moins dix ans."


                • JL JL 14 décembre 2009 09:45

                  Se périme en 5 ans mais reste stable 10 ans !? ça veut dire quoi ??


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 décembre 2009 12:29

                  salut toubib56,

                  Nouvelle brève...le tamiflu renforcerait l’infectiosité du AH1N1 !

                  http://www.iguanabio.com/wp-content/uploads/2009/07/tamiflu.jpg

                  Juste un courte nouvelle, qui hélas concerne encore la grippe AH1N1, cette nouvelle ( qui fait l’effet d’une bombe ) circule depuis quelques jours sur le web, et cette dernière est un un énorme pavé dans la marre ( trouble ) du juteux marché des médicaments anti-grippe :Le tamiflu renforcerait l’infectiosité du AH1N1 !

                  C’est le plus grand éditeur de littérature scientifique, Elsevier Science, qui est à l’origine d’une étude à propos de l’efficacité du Tamiflu sur le virus H1N1, discrètement publiée à la fin du mois d’octobre par le site ScienceDirect. Bien sûr, aucun média n’a depuis repris cette information qui indique que, loin d’être un médicament efficace pour le traitement de la grippe A actuel, l’antiviral du laboratoire Roche en renforcerait l’infectiosité...suite et source, d’autres résultats identiques sur Google :

                  Alors avec cette nouvelle déconcertante que doit-on en penser... et finalement à quel saint se vouer !!!!

                  Toubib56 STP, dis moi si j’ai bon ?

                  Sur le tamiflu je comprends qu’il puisse engendrer de nouvelles résistances supplémentaires aux virus,...et je me pose cette une question :

                  A l’instard des bactéries qui deviennent de plus en plus résistances aux antibiotiques , idem pour les moustiques qui deviennent de plus en plus résistants aux insecticides, un virus peut il devenir résistant à un anti viral ?.

                  Une personne infectée par le virus AH1N1 traité au tamiflu, qui « postille » doit « héberger » une quantité non négligeable de virus ayant été en contact avec les molécules du tamiflu, mais pas suffisamment longtemps pour pouvoir être mises K.O. ... alors de ce fait le virus peut très bien développer une nouvelle résistance,...quand pense les spécialistesen virologie ?

                  Je voudrais aussi savoir avec les millions de doses qui ont été distribuées en ce moment quel peut être le nombre de cas d’effets secondaires graves au tamiflu ?

                  Les résultats dans Google :

                  http://www.google.com/search?source=ig&hl=fr&rlz=&=&q=tamiflu+effets+secondaires&meta=lr%3D&aq=1&oq=tamiflu+







                  • Eusèbe 12 décembre 2009 23:06

                    Du calme...« Qui est à l’origine »...L’information reprise et déformée...
                     Elsevier n’est qu’un éditeur : il publie juste les études. Sciencedirect est une base de données, et ne fait que centraliser les articles.
                    La vraie référence est
                    Oseltamivir boosts 2009 H1N1 virus infectivity in vitro
                    Biochemical and Biophysical Research Communications, Volume 390, Issue 4, 25 December 2009, Pages 1305-1308

                    C’est une étude d’un laboratoire de virologie de Pékin.

                    L’article souligne que la molécule n’a pas été assez testée sur les différentes souches du H1N1.
                    Un effet augmentant l’infection virale a été observé, particulièrement avec le H1N1 2009 à des concentrations supérieures à 0.25 micromoles. D’autres test sur les souches H1N1 A/California/07/09 et A/Sichuan/1/09 ainsi que sur le virus saisonnier de la grippe A/Baoan/51/2008 ont confirmé cette observation.


                  • Toubib56 Toubib56 14 décembre 2009 09:36

                    L’article (daté du 29 octobre 2009) que vous signalez est bien repris par le site de référence de bibliographie médicale Pubmed (voir : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19879239?itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum&ordinalpos=1) A ce titre, l’article est donc à priori digne de confiance.

                    D’après les données du résumé, cet article rapporte donc une activité paradoxale de l’Oseltamivir sur la souche H1N1 circulante dans le sens d’une augmentation de l’infectivité du virus. Reste à savoir sur quel critère ceci a été évalué. Ceci a été mis en évidence « in vitro » et n’est pas forcément transposable « in vivo ».

                    Mais en tout état de cause, une telle information incite effectivement à la plus grande prudence quant à une utilisation massive de l’Oseltamivir (= Tamiflu) en pleine épidémie de A(H1N1). Cela confirme l’attitude que je préconise dans mon article de ne pas prescrire massivement le Tamiflu à tous les patients grippés.

                    C’est vrai que l’on peut aussi s’étonner du peu d’écho de ce type d’étude dans les médias qui nous parlent de H1N1 à longueur de journée.


                  • Eusèbe 14 décembre 2009 23:42

                    L’article (daté du 29 octobre 2009) que vous signalez est bien repris par le site de référence de bibliographie médicale Pubmed (voir : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/...) A ce titre, l’article est donc à priori digne de confiance.

                    Non, Pubmed n’est qu’un moteur de recherche sur la base de données Medline. Il référence tout ce qui est publié, sans discernement. Même système que science direct par ex.

                    On peut toujours jeter un oeil au facteur d’impact du journal en question - le comité de lecture est censés être d’autant plus exigeant que le FI est grand - mais bon ce genre d’indicateur veut tout et rien dire. Croyez moi, l’idéal serait d’être du milieu et de connaître un peu ce que font ces équipes. Bien entendu, ça ne veut pas dire qu’à l’inverse, la publication soit de mauvaise qualité.

                    Et vous avez raison : ce genre d’étude devrait mener à la prudence. Mais bon, je doute fort qu’il y ait une veille bibliographique sur le sujet rapportée à nos chers décideurs, Mme Bachelot en tête.. 

                    C’est vrai que l’on peut aussi s’étonner du peu d’écho de ce type d’étude dans les médias qui nous parlent de H1N1 à longueur de journée.

                    S’il n’y avait que la grippe A. Sur certains sujets, mieux ne vaut pas comparer les articles publiés et les rapports officiels. En plus, le sujet est un peu anxiogène, vous imaginez JP. Penaud sur TF1 annoncer les résultats de ce genre d’étude...
                    « L’oseltamivir stimule l’infectiosité du virus H1N1 in vitro. Hé oui, notre bon vieux tamiflu donnerait un coup de main au virus ! C’est en tous cas ce que conclut une équipe bien loin de chez nous, qui... »
                    8)


                  • Gavroche Gavroche 12 décembre 2009 12:42

                    Merci Toubib56 de faire circuler cette information. Comme je l’avais déjà mentionné voila qu’aujourd’hui il faut arroser la population d’un antibio hier inaccessible.
                    Admettons que notre notre sinistre de la maladie et ses « experts » ne soient pas incompétents : alors ils savent très bien que c’est inutile dans la majorité des cas, mais plus grave, et vous le soulignez Toubib56, le Tamiflu pourrait être un bon vecteur de mutation.
                    ALORS !! QU’EL EST LE BUT RECHERCHE ?
                    Demandons la démission de Rosy et de ses pseudo-experts.
                    Plusieurs collectifs dont SOS Justice ont déjà porté plainte : SILENCE TOTAL.
                    Pourquoi nos médias « officiels » ne relaient ils pas l’information ?

                    Cette avalanche d’incompétences, de mensonges, d’intérêts cachés, de mépris pour les citoyens et pour le corps médical, me font perdre complètement confiance, non pas en la médecine, mais en notre ministère de la santé et ses labos.
                     
                    Ah, j’allais oublier, une info majeure de dernière minute :

                     Epidémie de bonheur, encore plus dangereux que le H1N1 !

                    Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse.
                    L’OMB (Organisation Mondiale du Bien-être) prévoit que des milliards d’individus seront contaminés dans les dix ans à venir :
                    Voici les symptômes de cette terrible maladie :

                    1 - Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que d’agir sous la pression des peurs, idées reçues et conditionnements du passé.

                    2 - Manque total d’intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et s’intéresser à tout ce qui engendre des conflits.

                    3 - Perte complète de la capacité à se faire du souci (ceci représente l’un des symptômes les plus graves).

                    4 - Plaisir constant à apprécier les choses et les êtres tels qu’ils sont, ce qui entraîne la disparition de l’habitude de vouloir changer les autres.

                    5 - Désir intense de se transformer soi-même pour gérer positivement ses pensées, ses émotions, son corps physique, sa vie matérielle et son environnement afin de développer sans cesse ses potentiels de santé, de
                    créativité et d’amour.

                    6 - Attaques répétées de sourire, ce sourire qui dit « merci » et donne un sentiment d’unité et d’harmonie avec tout ce qui vit.

                    7 - Ouverture sans cesse croissante à l’esprit d’enfance, à la simplicité, au rire et à la gaieté.

                    8 - Moments de plus en plus fréquents de communication consciente avec son Ame, son Ëtre... ce qui donne un sentiment de plénitude et de bonheur.

                    9 - Plaisir de se comporter en personne qui apporte joie et lumière plutôt qu’en critique ou en indifférent.

                    10 - Capacité à vivre seul, en couple, en famille et en société dans la fluidité et l’égalité, sans jouer ni les victimes, ni les bourreaux, ni les sauveurs.

                    11 - Sentiment de se sentir responsable et heureux d’offrir au monde ses rêves d’un futur abondant, harmonieux et pacifique.

                    12 - Acceptation totale de sa présence sur terre et volonté de choisir à chaque instant, le beau, le bon, le vrai et le vivant.

                    Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, la dépendance, les conflits, la maladie et le conformisme, évitez tout contact avec des personnes présentant ces symptômes.

                    Cette maladie est extrêmement contagieuse !

                    Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible. Les traitements médicaux peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes mais ne peuvent s’opposer à la progression inéluctable du mal.

                    Aucun vaccin anti-bonheur n’existe.

                    Comme cette maladie du bonheur provoque une perte de la peur de mourir, qui est l’un des piliers centraux des croyances de la société matérialiste moderne, des troubles sociaux risquent de se produire, tels des grèves de l’esprit belliqueux et du besoin d’avoir raison, rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, des cercles de partage et de guérison, des crises de fou-rire et des séances de défoulement émotionnel collectives.


                    • Neris 12 décembre 2009 17:55

                      Si, si, il existe un vaccin anti-bohneur.

                      ça s’appelle la Crise !!

                      C’est une masse d’emmerdements, de peurs qui prend tellement d’ampleur que ça rend morose, lugubre, agressif pire individualiste et indifférent aux autres.

                      J’en constate les effets tous les jours.


                    • John Lloyds John Lloyds 12 décembre 2009 12:55

                      Quelle meilleure stratégie que de rendre le H1N1 résistant au Tamiflu en bourrant la populace de Tamiflu ? D’ores et déjà, le mutant H274Y se propage, et sa récente diffusion en Hollande, aux Etats-Unis, au Vietnam, pour ne citer que ces pays, n’augure rien de bon. L’objectif des cinglés que le peuple a élu ? Rendre la populace dépendante de Big Pharma.


                      • Gavroche Gavroche 12 décembre 2009 13:05

                        Hé salut John, toujours prêt à dégainer.
                        Je voudrai te nommer chef du dervice de pharmaco-vigilance IoI


                      • John Lloyds John Lloyds 12 décembre 2009 13:07

                        Pour ceux (très nombreux) qui doutent encore :

                        Voir Ici, ici et ici

                        Préparez-vous, la campagne démente pour la première chiure du H1N1 n’était que le hors-d’oeuvre, le pire est à venir, vous avez pas fini d’en bouffer, de la dictature médicale.


                      • John Lloyds John Lloyds 12 décembre 2009 13:14

                        Salut Gavroche

                        Oui, on ne répètera jamais assez que toute cette campagne mondiale n’est en rien due à l’incompétence des psychopathes qui nous dirigent. Toute cette folie suit un plan bien précis. La récente demande de la Russie à demander une enquête internationale, et les projecteurs braqués sur Mr Flu, ne donnent qu’une petite idée de ce qu’il se passe vraiment.


                      • Gavroche Gavroche 12 décembre 2009 14:05

                        @ John : « Voir Ici, ici et ici »
                        no hablo el english mais j’ai compris le sens : je note les liens, merci


                      • Neris 12 décembre 2009 15:03

                        Tiens, il a changé de nom le mutant ?

                        La dernière fois, vous nous parliez d’un truc à base de D et de G.

                        Faudrait savoir. Y’en a combien de mutants finalement ?


                      • Radix Radix 12 décembre 2009 13:01

                        Bonjour

                        Les premières victimes de la grippe H1N1 viennent de tomber... le préfet du Maine et Loire (patrie de Roselyne) vient de se faire virer : il n’avait pas ouvert les centres de vaccination le dimanche !
                        Celui de la Loire- Atlantique et celui de Vendée sont sur la sellette et, pour sauver leurs postes, déploient un zèle très « louable » !

                        Hé les gars il y a des postes à prendre !

                        Radix


                        • bo bo 12 décembre 2009 13:09

                          Prochaine campagne la vaccination obligatoire pour bien voter à base d’un médicament miracle : la sarkosine , l’adjuvant est à base de bacholtine ...........................


                          • willy 12 décembre 2009 13:12

                            VOICI CE QUE JE SIGNALAIS HIER EN COMMENTAIRE DE L’ARTICLE DE M. DUGUE :(5 PETITS « VOTES » TIMIDES !!) Merci TOUBIB de si bien relayer l’info.
                            Lisez bien ceci :
                            http://www.sante-sports.gouv.fr/nouvelles-recommandations-sur-la-prise-en-charge-des-patients-grippes-10-decembre-2009.html

                            Est-ce à dire qu’avec une prescriptionSYSTEMATIQUE « d’anti-viraux » (tamiflu,olseltamivir,relenza...), à compter du 21 décembre, en cas de grippe clinique(?) SANS test de depistage, on va vraiment y avoir droit à ce fameux 2° pic ? Le problème est qu’il sera sans aucun doute induit par ces antiviraux dont les stocks sont énormes.Distribués gratuitement (sur prescription tout de de même, restons serieux !) dans les pharmacies !!! (j’avais même entendu parlé d’un kit tamiflu et masques !!) De nombreuses etudes que vous trouverez facilement sur le net mettent en garde des effets secondaires gravissimes des antiviraux,ainsi que de leur totale inefficacité... La boucle est bouclée, le chien se mord la queue, et les moutons suivent le chien... Refusez les antiviraux pour vos enfants , vos proches, vous-même et peut-être echapperons- nous au stunami !


                            • John Lloyds John Lloyds 12 décembre 2009 13:18

                              Evidemment qu’ils liquident les antiviraux. Dans quelques mois, ils ne seront plus efficaces (voir mon msg ci-dessus).


                            • Neris 12 décembre 2009 15:06

                              Et alors, personne ne vous oblige à les avaler.

                              Balancez-les dans les chiottes.


                            • willy 12 décembre 2009 17:07


                              Pour polluer un peu plus l’eau ! Quelle bêtise de dire ça !!! devrais-je vous apprendre que les molecules de médicaments ne sont pas toutes éliminées et repartent dans l’eau du robinet. cf la pollution médicamenteuses au Japon (entre autre)


                            • Neris 12 décembre 2009 17:45

                              La bêtise est de prendre tout message au premier degré et au pied de la lettre.

                              Vous savez ce que c’est qu’une « image », une expression.

                              J’aurais dit, à la poubelle, que vous auriez réagi aussi promptement de la même façon.

                              Je peux dire aussi, faites un trou dans le jardin et enterrez-les, et, hop, je vous entends déjà protester pour les plantes.

                              Quand on disait, balancez-le aux chiottes ou à la poubelle, ça voulait simplement dire que ça ne méritait pas autre chose que les chiottes ou la poubelle, le lieu où on envoie ordures et.... c’était une expression qui montrait l’intérêt que l’on portait à la chose.

                              On ne le faisait pas pour de vrai !


                            • eugène wermelinger eugène wermelinger 12 décembre 2009 18:05

                              à Néris :
                              Balancez-les dans les chiottes.

                              Non, de grâce pas dans les chiottes, sauvons au moins celles-là !


                            • Neris 12 décembre 2009 18:12

                              @Eugène

                              Ben, on les met où, alors ?

                              La poubelle, j’y ai pensé, mais les écolos veulent pas parce que ça va pourrir dans les décharges et contaminer.

                              Le trou dans le jardin ou dans la forêt, idem, ça va contaminer la terre et tuer les vers de terre.

                              Je vis au bord de la mer. Mais bon, la pauvre, elle a tellement subi de pollution déjà qu’on va éviter d’en rajouter et puis la plage (sous les galets, y’a du sable pour un bel enterrement), y’a des gosses qui y jouent.

                              Peut-être au fond d’un placard à la cave ou au grenier en espérant que les araignées ne soient pas infectées.

                              J’ai plus d’idée, là.


                            • willy 12 décembre 2009 20:42


                              OK ! désolé, j’ai pris votre remarque bien en dessous du 1° degré et m’en excuse. Cette grosse arnaque me met parfois les nerfs à vifs . Merci .


                            • Serge Serge 12 décembre 2009 13:23

                              En Sarkoland où tout est transparent ( surtout dans le domaine de la Santé publique avec dame Bachelot qui n’a aucun lien,tout comme les « conseillers et experts » qui gravitent autour d’elle,avec les laboratoires pharmaceutiques !!! ) il est IMPOSSIBLE que cette injonction ministérielle soit en relation avec le fait que nos stocks de Tamiflu qui datent de 2005 ( grippe aviaire qui devait faires des centaines de millions de morts ??? ) arrivent à EXPIRATION EN 2010 !!!

                              Il n’y a aucun lien non plus entre Tamiflu et Rumsfield...c’est un pur hasard que Rumsfield soit le principal actionnaire de Gilead Sciences « inventeur » du Tamiflu et si en Sarkoland on recommande fortement cet antiviral !!!


                              • Gavroche Gavroche 12 décembre 2009 13:32

                                @Serge
                                C’est Roche qui a racheté Tamiflu


                              • Serge Serge 12 décembre 2009 16:00

                                à Gavroche...
                                Exact...Roche fabrique et commercialise le Tamiflu ;mais...

                                Giléas a « cédé » en 1999 ( geste profondément humanitaire sans « gros sous » à la clé !!! ) les droits de fabrication et commercialisation du Tamiflu à Roche...et Giléas en possède les droits de propriété intellectuelle.
                                Or selon le site « Mail Online » Giléas percevrait de 14 à 22% des profits de la vente du Tamiflu ? Rumsfeld a refusé de répondre sur ce sujet ?

                                Comme avec Bachelot sur les conditions financières des contrats d’achat du vaccin H1N1( classés secret défense !!! ) la non-transparence et l’opacité dans les « affaires de gros sous » sont une règle fondamentale !


                              • Gavroche Gavroche 12 décembre 2009 13:59

                                @ AgoraVox et tous ceux qui nous lisent :

                                Y a t’il un collectif, une organisation, ou quelqu’un, qui puisse organiser une PETITION NATIONALE, comme celle qui a été faite sur l’identité nationale, pour demander :

                                Premièrement :
                                LA DEMISSION DU SINISTRE DE LA MALADIE et de tous ses experts à la solde des labos

                                Deuxièment :

                                Exiger un enquête sur :

                                * Les prises d’intérêts de Bachelot et de ses « experts »
                                * La composition complète des différents vaccins que l’on nous « offre »
                                * Les contrats d’acquisitions du vaccin : qu’est ce qui justifie que cela soit classé secret défense
                                * La liste des effets secondaires et indésirables des vaccins et du Tamiflu.
                                * Y a t’il eu une étude sur l’emploi systématique du Tamiflu (et Relenza) : de nombreux personnes compétentes en la matière nous disent que cela rendra les antibio inefficaces. 

                                Les adeptes du gouvernement mondial ( ils ne s’en cachent plus) suivent le principe suivant :

                                « Il faut agiter le peuple avant de s’en servir »

                                Et bien retournons cet arme contre eux.


                                • Gavroche Gavroche 20 décembre 2009 02:39

                                  La Sinistre de la Maladie (la SM) va muter à la..............SANTE. Mais derrière les barreaux cette fois
                                  Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi dernier une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.

                                  http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=507

                                  IL SUFFISAIT DE DEMANDER


                                • catastrophy catastrophy 12 décembre 2009 14:07

                                  Je ne me sens pas très bien....

                                  Un bon grog et cela ira...


                                    • catastrophy catastrophy 12 décembre 2009 14:23

                                       Voici un bon traitement que m’avait infligé un vieux toubib pour la grippe, mais assez risqué... Valable pour celui qui veut se rétablir assez vite et qui prends tous les risques !!! En fait cette année là, j’avais acheté des langoustes pour le premier de l’an et j’étais malade deux jours avant de faire la bringue, cela m’a remis d’aplomb pour me goinfrer :

                                       

                                       Préparer deux litres de tilleul.

                                       

                                       Boire un deux tasses de tilleul  chaud avec un cachet d’aspirine.

                                       Se coucher bien couvert.

                                       Une heure et demi après recommencer après vous êtes bien frictionné et séché.

                                      Faites cela toutes deux heures : aspirine et deux tasses de tilleul, mais tilleul touts les demi-heures.

                                      Si votre cœur tient bon le choc, vous serez peut-être sur pied pour les langoustes.


                                      • ATCHOUM94 12 décembre 2009 14:51

                                        Quand je lis les commentaires postés par certains je prends peur !

                                        Autant l’Internet est une sacrée belle invention, autant cela permet aux psychopathes de tout poil de venir « tuer » tout débat intelligent.
                                        Mais c’est bien sur : le gouvernement fait le lit des lobbys pharmaceutiques ...
                                        Mais c’est bien sur : Sarkozy et son sarkoland ...
                                        Mais c’est bien sur : C’est la marmotte qui met le papier autour du chocolat ....


                                        Si certains veulent politiser le débat sur la gestion du virus H1N1 qu’ils nous parlent du sang contaminé sous Fabius (vous avez dit lobby ? mais quel est donc le lobby dont vous supputez les noirs desseins ????) .

                                        Bande de cakes tartuffés ! 






                                        • Gavroche Gavroche 12 décembre 2009 15:51

                                          @ phillibert : atchoum ne méritait même pas que tu lui réponde, sa place est sur lrs forums de TF1.

                                          Ceci dit une annonce sur le nouvel OBS :

                                          Le parquet du Puy-en-Velay a indiqué, vendredi 11 décembre, avoir ouvert une enquête après le décès mardi en Haute-Loire d’un enfant de neuf ans, de santé fragile, qui avait été vacciné quelques jours auparavant contre la grippe A. Le garçon, pris en charge par les urgences après un malaise, est décédé à son arrivée à l’hôpital mardi .

                                          Hé atchoum, pourquoi tu tousses


                                        • liebe liebe 12 décembre 2009 16:09

                                          @ philibert, ce n’est pas bien d’insulter.............................................................. ................les crottes sur les trottoirs...


                                        • ninou ninou 12 décembre 2009 16:22

                                          C’est pas Atchoum, en fait c’est Dormeur...


                                        • beuhrète 2 12 décembre 2009 16:25

                                          Au cake non tartuffé mais cake quand même, j’ai toujours appris qu’un homme averti en valait deux et celà me fait penser aux frontières françaises fermées la haut dans les nuages pour arrèter la radio activité dûe a l’explosion de la centrale de tchernobyl et aux personnes qui ont développées des cancers, tu reproches aux gens d’informer sur les dangers d’une vaccination plus que douteuse et de ne pas parler du sang contaminé et toi que fais tu concernant celàPour le professeur Marc Gentilini, infectiologue éminent, il ne s’agit pas d’une pandémie infectieuse mais d’une "pandémie de l’indécence" par rapport à la situation sanitaire dans le monde (1 million de morts chaque année du paludisme, 200 000 enfants par semaine qui meurent de maladies que l’on aurait pu prévenir ou guérir). Par ailleurs, la simple grippe saisonnière tue chaque année environ 5 000 personnes par an en France (et entre 250 000 et 500 000 dans le monde selon l’OMS). La grippe H1N1 n’ayant fait que 5 000 morts à ce jour, l’on peut en déduire qu’elle est 100 fois moins mortelle que la grippe ordinaire. En 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont décédées et non pas les autres. L’hystérie des autorités politiques, médicales et surtout industrielles à propos de cette « pandémie » est analysée dans ce document canadien, très révélateur. Cette vidéo de Christian Cotten : « Roselyne Bachelot, tu mens  » (10 min) confirme bien cette position. Dans une lettre confidentielle du gouvernement américain à d’éminents neurologues, on signale que certains adjuvants des vaccins contre la grippe porcine peuvent (ce qu’on a déjà constaté en 1976) provoquer une maladie nerveuse mortelle : le Syndrome de Guillain-Barré-Strohl, lequel  est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique. C’est une maladie acquise que l’on l’appelle également polynévropathie aiguë inflammatoire démyélinisante, polyradiculonévrite aiguë idiopathique, polynévrite aiguë idiopathique ou paralysie ascendante de Landry.

                                           

                                          pour en apprendre un peu plus cliquer sur le lien ci-dessous.

                                           

                                           


                                        • Serge Serge 12 décembre 2009 16:17

                                          Aux clones de Bachelot...qui répètent comme des moutons qu’il faut se faire vacciner et qu’il n’y a aucun risque à le faire...

                                          Pourquoi fait-on signer aux vaccinés une décharge concernant les effets secondaires ce qui rend impossible une action en justice ?


                                          • ZobraK 12 décembre 2009 19:09

                                            Je ne savais pas qu’on faisait signer aux gens une décharge concernant les effets secondaires !

                                            La dernière chose à faire vu le peu de recul qu’on a sur cet empoisonnement... euh vaccin, c’est de signer un tel document.

                                            Moi ce qui me retient d’utiliser leur tamiflu ou de me faire vacciner, c’est précisemment leur instance sur le sujet, c’est louche. D’autant plus louche qu’en général quand il survient un vrai problème sanitaire ou autre, on fait tout pour nous le cacher, et on ne joue pas dans le psycho-melo-drame.

                                            Je prefere 1000 fois mourrir de la grippe H1N1 plutot que d’etre empoisonné pour le restant demes jours par leur foutus vaccins, ou anit-viraux


                                          • njama njama 12 décembre 2009 16:29

                                            "Un communiqué du ministère de la santé en date du 10/12/2009 préconise aux médecins de prescrire systématiquement un traitement antiviral (Tamiflu notamment) à tous les patients porteur d’un syndrome grippal !"

                                            Le gouvernement n’est peut-être pas très au courant de ce que l’on a dit du Tamiflu dans la presse spécialisée ?

                                            Tamiflu, un remède pour les pigeons.

                                            Source il manifesto, 8 mars 2006.
                                            Par Serena Tinari traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

                                            Extraits de l’article

                                            Un médicament de peu

                                            En 1996, Gilead cède à Roche tous les droits d’exploitation du Tamiflu, contre 10 % des ventes. Le médicament arrive sur le marché nord-américain et suisse en 1999-2000, et dans la majorité des pays européens entre 2002 et 2003. Indication : grippe saisonnière.
                                            ...

                                            Est-ce un médicament efficace ?

                                            Mais pourquoi Roche n’aurait-elle pas investi ses puissantes ressources de communication et marketing sur ce médicament ? Une réponse surgit spontanément à la lecture des articles et recherches publiées par les revues spécialisées. A la question clé, à savoir « est-ce un médicament efficace ? », il n’y aurait pas eu de résultats scientifiques suffisants. La critique de la newsletter suisse Infomed/Pharmakritik est douloureuse : « Sur la base des connaissances actuelles, il n’existe aucun groupe bien défini de malades de la grippe auxquels on puisse conseiller un traitement à base d’Oseltamivir ».

                                            La revue française Prescrire (seule revue médicale indépendante en France, non financée par des laboratoires, ndt) est catégorique : « A part les effets collatéraux, on ne comprend pas ce qu’il ajoute à la thérapie symptomatique traditionnelle ».

                                            En février 2006, The Lancet enfonce le clou. Les chercheurs du groupe Cochrane ont examiné 50 études sur l’efficacité du Tamiflu et concluent : « Elle est trop modeste pour en conseiller l’utilisation ».
                                            ...
                                            Les espoirs des gouvernements mondiaux ont été déclenchés par contre, par la grosse artillerie de la stratégie de Roche pour associer Oseltamivir à l’arsenal de la pandémie redoutée. Il s’agit d’un test de laboratoire, dont les conclusions ont été communiquées en 2004. Vingt rats ont été infectés par le virus H5N1 ; les dix rats traités avec un autre anti-viral sont morts ; des dix qui ont reçu de l’Oseltamivir, deux ont survécu. Expérience répétée ensuite, avec des résultats analogues : sur des rats atteints de l’aviaire, Oseltamivir fonctionnerait au moins un peu. Mais sur les êtres humains ? Dans la littérature très peu de cas sont rapportés de personnes affectées par la grippe aviaire et soignées par le Tamiflu. Une étude vietnamienne a analysé dix patients : des cinq traités par le Tamiflu, quatre sont morts. Très citée, une recherche hollandaise, qui remonte à 2003 - mais c’était un autre virus (H7N7) et les résultats sont définis comme « non concluants ». The Lancet a donné le coup de grâce en janvier dernier : « Nous n’avons trouvé aucune preuve de l’efficacité des inhibiteurs de la neuraminidase sur la grippe aviaire humaine », a écrit Tom Jefferson du groupe Cochrane. Les preuves de l’efficience du Tamiflu sont labiles au point de mettre dans l’embarras le porte parole de l’OMS, qui déclare : « C’est frustrant mais c’est la situation dans laquelle nous sommes. Le virus a touché tellement peu de personnes dans le monde que nous n’avons pas de patients sur lesquels tester le Tamiflu ».


                                            • Toubib56 Toubib56 14 décembre 2009 09:59

                                              J’abonde dans votre sens : le Tamiflu est un traitement antiviral qui n’a montré qu’une efficacité somme toute modeste tant en curatif qu’en préventif (cf Revue Prescrire notamment).


                                            • njama njama 12 décembre 2009 16:38

                                              « à tous les patients porteur d’un syndrome grippal ! »

                                              Syndrome grippal, c’est assez vague docteur. C’est quoi la différence avec grippe ?


                                              • fonzibrain fonzibrain 12 décembre 2009 17:24

                                                TAMIFLU = POISON 



                                                Empoisonnement gratuit au tamiflu en France, alors que ce faux médicament a été interdit en Corée du Sud…By fonzibrain

                                                Les traitements antiviraux tels que le Tamiflu ou le Relenza seront délivrés gratuitement sur prescription médicale dans les pharmacies, selon un arrêté du ministère de la Santé publié vendredi au Journal officiel.

                                                Ce dispositif ne sera pas opérationnel avant “mi-décembre”, indique un communiqué publié dans l’après-midi par le ministère de la Santé.

                                                Selon le texte de l’arrêté en date de jeudi, “un kit comprenant un traitement antiviral et une boîte de masques anti-projections issus du stock national est délivré gratuitement sur prescription médicale par les officines de pharmacie”. Cette délivrance “est limitée à un kit par personne et par ordonnance”.

                                                Conformément à la prescription médicale, il peut être délivré gratuitement “un seul des produits composant le kit”.

                                                Une indemnité sera versée au distributeur et au pharmacien.

                                                Le ministère de la Santé explique le délai dans la mise en place du dispositif par la nécessité de “positionner ce stock dans les 22.000 officines pharmaceutiques et d’informer les professionnels de santé concernés des nouvelles modalités de prescription, ce qui prendra quelques jours”.

                                                Cet arrêté, est-il précisé au JO, est pris en considération de “la nécessité de prendre les mesures d’urgence adaptées à la protection de la population contre la menace sanitaire grave que constitue le virus”.

                                                Le gouvernement avait annoncé de longue date qu’en cas d’expansion de la pandémie le Tamiflu serait gratuit. Mardi, le Premier ministre François Fillon avait indiqué que “dans les tout prochains jours, l’ensemble des pharmacies pourrait bénéficier des médicaments, des traitements antiviraux sur les stocks de l’Etat pour l’ensemble des malades qui présentent des symptômes grippaux”.

                                                Le mois dernier, plusieurs experts qui rencontraient la presse à l’initiative du ministère de la santé avaient défendu un usage élargi des antiviraux.

                                                Le Dr Jean-Marie Cohen, coordinateur national du réseau des Grog, avait rappelé un bilan comparatif publié dans une revue spécialisée américaine, faisant apparaître qu’une mise à disposition “très large, pour tous les malades grippés” des antiviraux au Chili avait entraîné une mortalité “moins forte” qu’en Argentine où les antiviraux étaient réservés aux cas graves, “un scénario à la française”.

                                                Une fois les antiviraux distribués largement à la population argentine, “la mortalité des femmes enceintes a été divisée par trois”, soulignait-il, estimant qu’”il serait peut-être urgent en France de songer à utiliser les stocks pas encore distribués”.

                                                Catherine Weil-Olivier, professeur de pédiatrie à l’Université Paris 7 et membre du Comité de lutte contre la grippe, avait quant à elle critiqué l’usage “très conservateur” des antiviraux.

                                                En septembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’était déclarée contre un usage des antiviraux à titre préventif, en cas d’exposition à une personne contaminée par exemple, pour éviter toute résistance
                                                romandie

                                                Bon alors déja un petit rappel sur le tamiflu :

                                                En aout nous apprenions que le British Medical Journal appellait le département de la Santé britannique à reconsidérer de façon urgente sa politique actuelle dans le cadre de la pandémie due nouveau virus A (H1N1).Rien que ça,pour un pays ou il suffit d’appeler une une ligne verte et dire que l’on a de la fièvre pour en obtenir,c’est vraiment flippant.Voila ce que l’on peut lire également dans cet article du point intitulé tout de même : \« le tamiflu ne devrait pas être prescrit aux enfants \ » :
                                                “l’agence sanitaire britannique, la Health Protection Agency (HPA), rapportait que plus de la moitié des 248 jeunes élèves qui avaient eu de Tamiflu, après qu’un de leurs camarades eut contracté la “grippe porcine”, ont souffert d’effets secondaires, tels que des nausées, des insomnies et des cauchemars.”

                                                La moitié des gosses ont été malades et sachez également que letamiflu a été interdit en Corée du Sud , suite à des suicides d’adolescents :

                                                ” Les autorités sanitaires de Corée du Sud ont décidé hier de suspendre, chez les adolescents, la prescription du Tamiflu, antiviral de dernière génération utilisé dans le traitement de la grippe, après les cas de suicide observés récemment au Japon. “

                                                et

                                                “Parmi 1 079 cas de patients ayant eu des effets secondaires dus à ce médicament, 128 d’entre eux, dont une majorité de jeunes, avaient eu des manifestations de type psychiatrique. Le gouvernement japonais avait intimé au fabricant Chungai (partenaire japonais du géant Suisse Roche), l’ordre d’inclure dans sa notice une mise en garde. Ce que le laboratoire a fait. Les autorités ont comptabilisé huit cas de mort survenue dans ce contexte. Les adolescents adoptent soudain un comportement irrationnel, tentant de sauter d’un balcon ou se jetant sous les roues d’une auto.”

                                                Ce n’est pas rien comme effet secondaire, votre gamin se jete juste par la fenètre.

                                                Enfin bref, le risque de mutation à cause du tamiflu est réel puisque l’OMS elle même ne veut pas en donner en préventif, mais comme la France a des millions de boites, autant les distribuer, même gratuitement….

                                                Ne croyez pas ces médecins aux ordres des labos, je me souviendrai toute ma vie ces chercheurs dire que l’amiante n’était pas dangereux.

                                                Et n’oubliez pas que Rockefeller a lancé Gileat dans les années 90 et que rumsfeld y a encore des parts.

                                                Ha oui, trop marrant, durant l’émision d’ici et maintenant éric laurent été invité. À la fin de la revue de presse, l’animateur demande si l’effondrement économique et la grippe sont organisé. Eric laurent et jovanovic disant non, mais ce qui est marrant c’est que éric laurent dit avoir été très surpris d’apprendre que rumsfeld était actionnaire de Gileat !!!!! , et jovanovic, allant plus loi, parlant de l’article de Bilt et du fait que les brevets étaient prêt depuis deux ans, il dit même : ” bon je suis pas … , je ne crois pas qu’il y ait … ” ne prononçant pas les mots ” conspiratonniste ” et ” complot “, c’est trop fort, même si tout tend à prouver qu’il y a complot, on ne peut pas le dire.Que ce soit par autocensure et dans un soucis de crédibilité ou que ce soit par un blocage mental, refusant l’horrible vérité.C’est vrai qu’il y de quoi être désemparé…


                                                http://fonzibrain.wordpress.com/2009/12/04/empoisonnement-gratuit-au-tamiflu-en-france-alors-que-ce-faux-medicament-a-ete-interdit-en-coree-du-sud/


                                                • personne44 personne44 12 décembre 2009 19:15

                                                  Dr house dirait :TOUT LE MONDE MENT.


                                                  • beuhrète 2 12 décembre 2009 21:31

                                                    Ciel jésus est revenu voilà t’y pas qu’il s’exprime au travers de personne.

                                                    A moins que celà ne soit une dose massive absorbée de tamiflu qui fasse délirer ?

                                                    Y a t-il un autre docteur que HOUSE sur ce fil ?



                                                    • Newby Newby 12 décembre 2009 21:31

                                                      Dernière nouvelle.

                                                      Le père Noël est considéré comme un vecteur de la grippe, vu le nombre de foyer qu’il visite.

                                                      Sa tournée 2009 est annulée.

                                                      Il fera peut être un duo avec Johnny fin 2010, pour son retour d’adieu.


                                                      • Krokodilo Krokodilo 12 décembre 2009 21:53

                                                        Salut collègue, je plussoie votre analyse, surtout au vu des données citées par Prescrire. Cette récente directive m’a également beaucoup surpris... Rappelons que la plupart des journaux d’information médicale ne mentionnent pas les éventuels conflits d’intérêt de leurs experts (rémunérations par les labos), idem à la télé ou même au ministère.


                                                        • Toubib56 Toubib56 14 décembre 2009 08:20

                                                          Espérons que l’esprit critique et analytique de chaque prescripteur l’emporteront sur cette recommandation de prescription systématique d’antiviraux face à toute suspicion de grippe H1N1, ce qui par les temps qui courrent reviendrait à mettre sous Tamiflu toute fièvre élevée...


                                                        • viva 12 décembre 2009 22:00

                                                          Cela est invraisemblable nous savons tous que ce virus ne vient pas de n’importe ou, qu’il est le résultat de manipulation génétique au delà de ce que la science civile est capable de faire. Nous devons recevoir ce produit dans nos veines sans qu’ils soit homologué et testé (je ne sais pas qui aurait du tester) par les africains comme d’habitude ?

                                                          Derrière tout cela il y a des forces occultes cela est évident. Et puis ça coute chers et puis il y a un complot mondiale pour gagner de l’argent, même qu’il faut éliminer une partie de la population .même que les vaccins c’est bahhhhhhh ça pique ça fait mal, ça peut nous faire un gros bobo ....


                                                          • wesson wesson 12 décembre 2009 23:13

                                                            Bonjour l’auteur,

                                                            « les antibiotiques, c’est pas automatique »

                                                            et le tamiflu ?

                                                            « c’est pas pareil ! »


                                                            • Popol 13 décembre 2009 08:11

                                                              Cette histoire commence à tourner au ridicule


                                                              • marie81 13 décembre 2009 11:02

                                                                impssible d’acceder au site très complet sur cette vaccination de masse

                                                                unisfaceauvaccin
                                                                qu’est-ce qui se passe à votre avis ?


                                                                • Nova 13 décembre 2009 11:15
                                                                  Décès d’un enfant de neuf ans quatre jours après une vaccination contre la grippe A(H1N1)v
                                                                  http://www.afssaps.fr/Infos-de-securite/Communiques-de-presse/Deces-d-un-enfant-de-neuf-ans-quatre-jours-apres-une-vaccination-contre-la-grippe-A-H1N1-v

                                                                  Pourquoi cette information n’est-elle reprise nulle part ?


                                                                  • Gavroche Gavroche 13 décembre 2009 12:17

                                                                    @Nova :
                                                                    Si le Nouvel Obs a relayé l’nfo ; je citais, hier, un extrait de son article.

                                                                    Mais effectivement rien sur les chaînes de télé.

                                                                    Par contre diffusion en masse et répétée pour un le décès d’un autre jeune homme de 24 ans à l’hôspital de Rangueil à Toulouse qui « serait » mort de la grippe.

                                                                    On ne dit pas si il avait été vacciné ou non et si il avait eu un traitement au Tamiflu.


                                                                  • Nova 13 décembre 2009 12:24

                                                                    oui effectivement je l’ai trouvé içi aussi :
                                                                    http://www.20minutes.fr/article/370438/France-Grippe-A-Un-enfant-est-decede-quelques-jours-apres-avoir-ete-vaccine.php

                                                                    A noter la réaction du procureur :
                                                                    « Il semble y avoir eu de petites complications suite au vaccin, mais aucune conclusion ne peut être tirée pour l’instant », a déclaré le procureur à France 3.

                                                                    « petites complications » en effet ...



                                                                    • Gavroche Gavroche 13 décembre 2009 12:00

                                                                      @Gilbert : Bonjour

                                                                      Pas de Tamiflu pour tous d’après l’oms :
                                                                      "En revanche, tous les patients, y compris les enfants, qui sont gravement atteints ou dont les symptômes s’aggravent, avec des difficultés respiratoires, des douleurs à la poitrine ou une faiblesse importante doivent recevoir immédiatement du Tamiflu, voire même à plus forte dose."

                                                                      C’est pas mieux .

                                                                      Ceci dit pour ces cas graves je ne vois nulle part quel est le traitement approprié ?
                                                                      Existe t’il un antibio efficace et sans effet secondaire ?

                                                                      Si des médecins passent par ce forum, ou si des internautes ont des articles REFERENCES est il possible de nous en faire part, de les diffuser. Merci.

                                                                      Vous remarquerez que notre sinistre de la maladie n’a JAMAIS donné aucun traitement prophylactique ni autre remède que le TAMIFLU de son copain ROCHE.
                                                                       
                                                                      GGGRRRRR


                                                                    • Gavroche Gavroche 13 décembre 2009 12:19

                                                                      SI JE SUIS TOMBE PAR TERRE C’EST LA FAUTE AU MINISTERE
                                                                      LA TETE DANS LE RUISSEAU C’EST LA FAUTE A BACHELOT


                                                                      • Gavroche Gavroche 13 décembre 2009 13:04

                                                                        Salut phillibert

                                                                        Dire qu’il n’y a rien est peut être un peu radical. Nous ne connaissons pas de remède serait, à mon avis, plus juste. Et c’est pour ça que je fais un appel à une, ou des, solution(s).

                                                                        Je rappelle un traitement préventif déjà cité mais le matraquage dans ce sens ne peut faire que du bien :

                                                                        Il existe un remède préventif souverain déjà préconisé il y a environ une bonne cinquantaine d’année par M. GEFFROY (en majuscules s’il vous plait) fondateur de La Vie Claire

                                                                        Acheter en pharmacie des sachets de chlorure de magnésium en poudre (c’est le plus assimilable)

                                                                        Diluer 1 sachet de 20 grammes dans un 1 litre et demi d’eau.

                                                                        Prendre 1 petit verre (10cl) chaque matin au réveil (c’est un peu beurkk mais TRES efficace) pendant 3 semaines.


                                                                      • Gavroche Gavroche 14 décembre 2009 20:20

                                                                        @phillibert : merci pour ta réponse


                                                                      • Gavroche Gavroche 15 décembre 2009 10:35

                                                                        @phillibert : De rien mon choux IoI


                                                                      • Dominique Dupagne Dominique Dupagne 14 décembre 2009 10:53

                                                                        Je me permets de signaler une mise au point scientifique que j’ai rédigée ce matin http://www.atoute.org/n/article138.html car il devient difficile d’y voir clair. La DGS ressemble de plus en plus à une girouette tournant sous le souffle de le ministre.


                                                                        • Toubib56 Toubib56 14 décembre 2009 12:30

                                                                          Je ne peux que recommander à tous ceux qui ont lu mon article de consulter l’article de mon confrère le Dr Dominique Dupagne qui est d’excellente rigueur et qualité. Nous sommes donc d’accord : le Tamiflu pour tous les grippés est une aberration d’un point de vue purement médical.

                                                                          Pour ma part, je retiens essentiellement cette position on ne peut plus claire du Collège National des enseignants en Médecine Générale (CNGE) en date du 13/12/2009  : « Dans l’immédiat, compte tenu du risque très faible de complication pour les sujets en bonne santé, de l’absence de preuve de bénéfice des IN dans cette situation, du risque tangible de mauvaise tolérance notammentdigestive, le CNGE recommande de ne pas prescrire systématiquement les IN en cas de suspicion clinique de grippe. » La messe est dite !
                                                                          (Source ici : http://www.cnge.fr/IMG/pdf/091213_Pandemie_grippale_A_CNGE_091213_Mode_de_c ompatibilite_.pdf )

                                                                          Cette position dont je n’avais pas connaissance en écrivant mon article prouve que tous les médecins un tant soit peu sérieux sont d’accord : il est illogique voire dangereux de mettre sous Tamiflu tous les patients grippés.

                                                                          A j’oubliais : mon seul conflit d’intérêt, le bien de mes patients !


                                                                          • njama njama 14 décembre 2009 20:07

                                                                            Comptez-vous envoyer votre conclusion au ministère de la santé ?


                                                                          • Gavroche Gavroche 14 décembre 2009 20:23

                                                                            @Toubib56
                                                                            Encore merci pour votre article et votre suivi. RESPECT


                                                                          • Toubib56 Toubib56 15 décembre 2009 08:04

                                                                            Si çà peut vous rassurer, j’ai moi-même 2 enfants dans cette tranche d’âge...


                                                                          • njama njama 16 décembre 2009 15:33

                                                                            @ toubib56

                                                                            une analyse du15 décembre 2009 du FORMINDEP qui va dans le sens de votre bon sens

                                                                            Lettre ouverte - pétition à Didier Houssin, Directeur Général de la Santé
                                                                            [...]
                                                                            L’oseltamivir n’a jamais démontré aucun effet sur la diminution de la mortalité ni le taux d’hospitalisation des personnes atteintes d’un syndrome grippal à l’exception d’une méta-analyse entièrement contrôlée par le laboratoire Roche commercialisant le Tamiflu®, dont les données brutes sont inaccessibles, et dont les résultats qui font polémique sont largement remis en cause par le British Medical Journal du 12 décembre et les membres de la Collaboration Cochrane.

                                                                            A notre connaissance l’oseltamivir n’a jamais fait l’objet d’une étude randomisée dans la grippe A (H1N1v) et, toujours dans le British Medical Journal, des membres de la Collaboration Cochrane indépendants de l’industrie ont demandé la mise en place de telles études.

                                                                            Concernant le fait que des experts puissent être à l’origine de ces recommandations, nous vous rappelons que l’avis d’expert est reconnu par l’ensemble de la communauté médicale internationale comme le plus faible niveau de preuve pour apprécier la validité d’une information médicale.

                                                                            [...]

                                                                            L’urgence sanitaire d’une situation, qui reste largement à démontrer, ne peut en aucun cas exonérer les médecins de la responsabilité professionnelle de soins rigoureux et rationnels, comme pour vous de diffuser une information fondée sur des données fiables, transparentes et indépendantes.

                                                                            Dans l’attente de votre réponse rapide, nous vous assurons, Monsieur le Directeur, de notre ferme vigilance pour continuer à travailler en toute indépendance dans l’unique intérêt des patients, à l’abri de toutes pressions.

                                                                            Pour le Formindep,

                                                                            Dr Philippe FOUCRAS, Président

                                                                            Docteur Philippe MASQUELIER, Vice-Président

                                                                            Les auteurs déclarent n’entretenir aucun lien avec des entreprises produisant ou commercialisant des produits de santé, ni avec des organisme de conseil intervenant sur ces produits, en respect de L 4113-13 du CSP.




                                                                            • Gavroche Gavroche 16 décembre 2009 18:16

                                                                              bonjour et merci pour ce message njama. Par contre ton lien Lettre ouverte est mort. en aurais tu un autre ?


                                                                            • njama njama 16 décembre 2009 21:21

                                                                              Lettre ouverte - pétition à Didier Houssin, Directeur Général de la Santé
                                                                              http://www.formindep.org/Lettre-ouverte-petition-a-Didier

                                                                              FORMINDEP
                                                                              http://www.formindep.org/


                                                                            • Gavroche Gavroche 17 décembre 2009 00:34

                                                                              @njama : merci, je ne connaissais pas ce site très utile


                                                                            • Toubib56 Toubib56 17 décembre 2009 09:53

                                                                              Merci de signaler cette info. Il est remarquable de voir qu’apparaissent sans concertation plusieurs foyer de contestation avec une argumentation semblable et étayée à cette directive de la DGS et du Ministère de la santé, dont le Conseil National des Enseignants en Médecine Générale et maintenant le site FORMINDEP et la pétition en ligne...

                                                                              Il va falloir qu’au plus haut niveau « ils » (et elle...) se fasse à l’idée que les médecins n’ont pas qu’une moelle épinière pour obéir ... mais qu’ils ont aussi un cerveau avec encore quelques neurones en état de marche ...


                                                                            • njama njama 17 décembre 2009 13:35

                                                                              @ toubib56

                                                                              Pourquoi un toubib ne sait pas distinguer une grippe saisonnière d’une grippe A/H1N1 ?
                                                                              La réponse est très simple, il n’y a pas de différence, c’est schtroumph vert et vert schtroumph !

                                                                              La forme grippale A/H1N1 est connue depuis très longtemps (isolée en 1933), sous l’appellation générique de souche espagnole dans de nombreux documents d’archives, comme le type A/H3N2 est appelé souche asiatique. Cette forme virale A/H1N1 a particulièrement était dominante en 1995-1996, en 2000-2001, et 2007-2008 voir tableau.

                                                                              C’est la rubrique Bilans des réseaux des GROG, faits et chiffres, qui m’a fait découvrir que le virus A/H1N1 est connu depuis belle lurette.

                                                                              Ce que j’avance s’appuie donc sur des données très officielles, consultables ICI

                                                                              En France la saison grippe 2000-2001 a été un modèle dannée plate pour la grippe. La variabilité des épidémies de grippe d’une année sur l’autre reste une source de questions pour les chercheurs.

                                                                              Or le bilan 2001-2002 signale que le virus A/H1N1 a été très actif cette année-là !

                                                                              2007-2008 vague de grippe due aux virus A/H1N1. Épidémie modérée en France.
                                                                              2006-2007 virus grippaux A/H3N2 épidémie modérée en France et en Europe.
                                                                              2005-2006 virus grippaux B et pour une moindre part A/H1N1. Épidémie modérée en France et en Europe.
                                                                              2004-2005 Le virus grippal A/H3N2 a circulé de façon épidémique en France et en Europe.
                                                                              2003-2004 Le virus grippal A/H3N2 a circulé de façon épidémique en France et en Europe.
                                                                              2002-2003 4 types de virus (France) : le virus B/Hong-Kong /300/2001, principal responsable de la vague épidémique de grippe en France - Le virus grippal A/Panama /2007/99 (H3N2) - et enfin, des cas de grippe liés aux virus A/H1N1 et A/H1N2.
                                                                              2002-2001 4 Types de virus (France) : Le virus grippal A/Panama /2007/99 (H3N2) principal responsable de la vague épidémique - Le virus B/ Sichuan /379/99/- et un troisième virus grippal également signalé dans d’autres pays, a été isolé sporadiquement en France. Ce nouveau virus A/H1N2 issu de la recombinaison de virus A/H1N1 et A/H3N2.

                                                                               ? ce virus A/H1N1 n’a donc rien d’une nouveauté.

                                                                              Il entre d’ailleurs dans la composition des vaccins chaque année, avec quelques variantes, souche A/New Caledonia /20/99 (H1N1) de 2004 à 2007, A/Solomon Islands /3/2006 (H1N1) en 2007-2008, souche A/Brisbane/59/2007 en 2008-2009 et inchangé pour 2009-2010.

                                                                              Pourquoi donc des mesures exceptionnelles cette année ? Toute la question est là. On aimerait avoir les infos scientifiques qui étayeraient rationnellement cette inédite et gigantesque option de politique de santé publique.

                                                                              Comment l’OMS pouvait-il prévoir depuis le printemps dernier que ce serait cette forme de virus qui sévirait par rapport aux deux autres qui sont les virus grippaux A/H3N2 ou les virus grippaux de type B, quand l’historique des données de la grippe indique qu’une forme est plus pathologique que l’autre de façon aléatoire sans prévisions possibles.

                                                                              Le virus A/H1N1apparaît en 1995-19996, il est très actif en 2000-2001, mais bénin, disparaît de la circulation (absent des saisons 2003-2004 et 2004-2005), à peine présent de 2001 > 2003), resurgit en 2007-2008.

                                                                              Ma conclusion est que c’est une grippe, voilà tout ! pas de quoi s’inquiéter plus ou moins qu’à chaque hiver.
                                                                              Faute de soigner la grippe, si c’est infos peuvent rassurer ...
                                                                              A votre santé.



                                                                            • njama njama 17 décembre 2009 13:40

                                                                              Désolé en vérifiant j’ai constaté qu’un lien ne fonctionnait pas

                                                                              Ce que j’avance s’appuie donc sur des données très officielles, consultables sur le site des Réseaux des GROG, http://www.grog.org/

                                                                              > Informations > Documents


                                                                            • Toubib56 Toubib56 17 décembre 2009 14:46

                                                                              Le virus A/H1N1 circulant déjà connu est un virus humain.
                                                                              Le virus A/H1N1 actuel est le fruit d’un réassortiment d’un virus porcin, qui n’est que partiellement semblable au A/H1N1 habituel.

                                                                              Pour plus de détails, voir ici : http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/07/grippe-a-h1n1-pandemique-et-vaccin-adjuvante-au-squalene-une.html


                                                                            • njama njama 17 décembre 2009 15:40

                                                                              Merci pour l’article.
                                                                              Le virus A/H1N1 actuel est le fruit d’un réassortiment d’un virus porcin, qui n’est que partiellement semblable au A/H1N1 habituel.
                                                                              Mais alors on peut se demander dans quelle mesure ce vaccin pandémique ne colporte pas ce réassortiment génétique en partie animalier  ? ... sans trop savoir quelles implications (de réassortiments ?) cela pourrait avoir sur la génétique humaine.
                                                                              La vaccination peut être un excellent moyen de propagation, le virus existant substantiellement dans le vaccin, qu’il soit cultivé sur cellules Vero (lignée cellulaire continue d’origine mammifère) - Celvapan -, fragmenté inactivé, cultivé sur oeufs -Pandemrix et Focetria - .

                                                                              Il est vrai que les vaccins de marque Celvapan, Pandemrix, Focetria, véhiculent la même souche A/California/7/2009 (H1N1)v souche analogue (X-179A), distincte de celle du vaccin contre la grippe saisonnière souche A/Brisbane/59/2007 en 2008-2009 et inchangé pour 2009-2010.

                                                                              J’en déduis que ce vaccin pandémique ne protège pas forcément de la grippe saisonnière, puisqu’il ne contient ni souche A/H3N2, ni souche B. Et que si l’on attrape la grippe, ce n’est pas forcément la A/H1N1, sauf tests qui confirmeraient.
                                                                              Ces tests sont-ils seulement capables d’identifier clairement si le A/H1N1 se rapproche plus de la souche A/California, ou de la souche A/Brisbane ?

                                                                              Voilà qui ajoute encore à la confusion, et à la distinction statistique d’une grippe de l’autre !

                                                                              Ce n’est qu’embrouilles ce dossier « Grippe ». Comment s’étonner dès lors que les français soient très dubitatifs et très réservés devant tant d’amphigouris de proclamés experts, quand même un médecin a bien du mal à comprendre !
                                                                              Faut-il transformer l’acte médical en un acte de foi ?
                                                                              Je crois que nous sommes en droit d’attendre, que l’on soit professionnels ou non, des informations claires et précises. Or toute cette affaire manque de transparences, marchés confidentiels, secret défense, ... et autres, prédictions invraisemblables, peurs irrationnels, propagande alarmiste.


                                                                            • njama njama 17 décembre 2009 15:47

                                                                              OMS : le « pape de la grippe A » accusé de corruption
                                                                              par F. William Engdahl

                                                                              (Sans rapport avec l’aspect purement scientifique de la conversation, cette info récente qui vient ajouter encore plus d’opacités à ce dossier grippe, publiée par le Réseau Voltaire - - - citation partielle de l’article)

                                                                              On le surnomme « Dr Flu » (Docteur Grippe), le professeur Albert Osterhaus est le principal conseiller de l’Organisation mondiale de la Santé face à la pandémie de grippe H1N1. Depuis plusieurs années, il prédit l’imminence d’une pandémie globale et ce qui se passe aujourd’hui semble lui donner raison.
                                                                              Cependant, le scandale qui a éclaté aux Pays-Bas et fait l’objet d’un débat au Parlement a mis en évidence ses liens personnels avec les laboratoires fabriquant les vaccins qu’il fait prescrire par l’OMS.
                                                                              F. William Engdhal relate comment un expert peu scrupuleux a pu manipuler l’opinion publique internationale, surévaluer l’impact de la grippe H1N1, et faire la fortune des laboratoires qui l’emploient.
                                                                              [...]
                                                                              Osterhaus occupait non seulement une position stratégique pour recommander à l’OMS de déclarer l’« urgence pandémique » et inciter à la panique, mais il était aussi le président d’une organisation en première ligne sur le sujet, le Groupe de travail scientifique européen sur la grippe (ESWI, European Scientific Working group on Influenza), qui se définit comme un «  groupe multidisciplinaire de leaders d’opinion sur la grippe, dont le but est de lutter contre les répercussions d’une épidémie ou d’une pandémie grippales » Comme ses membres l’expliquent eux-mêmes, l’ESWI mené par Osterhaus est le pivot central « entre l’OMS à Genève, l’Institut Robert Koch à Berlin et l’Université du Connecticut aux États-Unis. »

                                                                              Le plus significatif au sujet de l’ESWI est que son travail est entièrement financé par les mêmes laboratoires pharmaceutiques qui gagnent des milliards grâce à l’urgence pandémique, tandis que les annonces faites par l’OMS obligent les gouvernements du monde entier à acheter et stocker des vaccins. L’ESWI reçoit des financements des fabricants et des distributeurs de vaccins contre le H1N1, tels que Baxter Vaccins, MedImmune, GlaxoSmithKline, Sanofi Pasteur et d’autres, dont Novartis, qui produit le vaccin et le distributeur du Tamiflu, Hofmann-La Roche.

                                                                              Pour garder l’avantage, Albert Osterhaus, le plus grand virologiste mondial, conseiller officiel sur le virus H1N1 des gouvernements britannique et néerlandais et chef du Département de Virologie du Centre médical de l’Université Érasme, siégeait à la fois parmi l’élite de l’OMS réunie dans le groupe SAGE et présidait l’ESWI, parrainé par l’industrie pharmaceutique. À son tour, l’ESWI recommanda des mesures extraordinaires pour vacciner le monde entier, considérant comme élevé le risque d’une nouvelle pandémie qui, disait-on avec insistance, pourrait être comparable à l’effrayante pandémie de grippe espagnole de 1918.

                                                                              La banque JP Morgan, présente à Wall Street, estimait que, principalement grâce à l’alerte pandémique lancée par l’OMS, les grands industriels pharmaceutiques, qui financent également le travail de l’ESWI d’Osterhaus, étaient prêts à engranger 7,5 à 10 milliards de dollars de bénéfices.
                                                                              [...]


                                                                            • Toubib56 Toubib56 17 décembre 2009 19:01

                                                                              Le lien de l’article cité : http://www.voltairenet.org/article163315.html

                                                                              Je ne suis pas du genre « parano » ou « théorie du complot » à la base, mais les informations contenues dans cet article sont très troublantes et rendent plausible le conflit d’intérêt à très grande échelle. La remise en cause de l’expert appelé « Dr Flu » par le parlement Hollandais est en soi troublant.

                                                                              Je suis frappé notamment par cette note Washington Post : « les principaux épidémiologistes prévoient que la pandémie pourrait compter parmi les plus bénignes depuis que la médecine moderne documente les épidémies de grippe. » 

                                                                              (cf notamment : «  »I think it is very likely to be the mildest pandemic on record," said Marc Lipsitch, an epidemiology professor at the Harvard School of Public Health,« in http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2009/12/07/AR2009120703162_pf.html)

                                                                              Si tout ceci venait à être confirmé, çà serait vraiment énorme : le conflit d’intérêt aux plus hauts étages de l’OMS entraînant une cascade d’aveuglements collectifs à commencer par les médias, le corps médical... çà serait véritablement énorme comme affaire ! A suivre.... mais çà me semble vraiment trop énorme pour être vrai... Un bon sujet d’enquête en tout cas...

                                                                              De triste mémoire : »« Plus le mensonge est gros, plus il passe. » (Joseph GOEBBELS)



                                                                            • njama njama 17 décembre 2009 20:09

                                                                              Je ne suis pas du tout non plus parano, théorie de complot, ni ne cherche à prendre position pour ou contre la vaccination. Ce cas de figure inédit m’intrigue, comme il intrigue Bernard Dugué qui a écrit un certains nombre d’’articles, et bien d’autres.

                                                                              Je pense que l’incompréhension provient surtout du concept de santé.

                                                                              Il y a un grand écart je pense entre la définition de l’OMS >" La Constitution définit la santé comme un état de complet bien-être physique, mental et social qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.« , et le concept de santé en médecine qui doit vraisemblablement se rapprochait d’une définition plus »centrée« sur l’état physiologique du patient :
                                                                              Un État physiologique normal de l’organisme d’un être vivant, en particulier d’un être humain qui fonctionne harmonieusement, régulièrement, dont aucune fonction vitale n’est atteinte, indépendamment d’anomalies ou d’infirmités dont le sujet peut être affecté. »

                                                                              Ici, on voit que le monde politique et le monde médical sont en complet déphasage !

                                                                              Un état complet de bien-être physique, mental et social !!!!!!!!!!

                                                                              Quelle médecine pourrait prétendre apporter un état complet de bien être ...  ? L’OMS créé en avril 1948 ne fait finalement que poursuivre l’objectif qu’il s’est fixé !
                                                                              Cet objectif est certes très discutable, je ne suis pas sûr qu’à l’époque toutes les académies de médecine aient été convier à la définir !

                                                                              La réalité, loin de votre petit cabinet de consultation, est que les enjeux de santé publique ne sont pas déconnectés d’enjeux économiques, la preuve ce rapport du Sénat ( rapport n° 476 (2006-2007 - voir particulièrement titre II : Répondre aux enjeux de demain

                                                                              "Pour relever ces défis, les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics, en raison des moyens humains, techniques et financiers qu’ils mobilisent. En effet, le marché mondial du vaccin est en constante expansion, avec une augmentation des ventes de 13 % à 14 % chaque année, soit deux fois plus que les médicaments traditionnels.« 

                                                                               »La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production. Notre pays dispose donc d’atouts certains mais il est de plus en plus directement confronté à la concurrence des pays émergents.

                                                                              Ivan Illitch écrivait dans Le Monde Diplomatique en mars 99 dans un article intitulé :UN FACTEUR PATHOGÈNE PRÉDOMINANT L’obsession de la santé parfaite

                                                                               « Aujourd’hui, je commencerais mon argumentation en disant : « La recherche de la santé est devenue le facteur pathogène prédominant. » Me voilà obligé de faire face à une contre-productivité à laquelle je ne pouvais penser quand j’ai écrit Némésis... »

                                                                              Je ne sais pas sil y a lieu de rechercher un coupable dans l’affaire, chacun défend son pôle d’activité, qu’il soit scientifique (allocation de budgets de recherches), politique, médical, économique (créer le besoin) ...
                                                                              Les cercles d’influence s’entremêlent ... et ici sur Agoravox, nous essayons d’y voir un peu clair dans tout ça, parce que nos petites préoccupations ne semblent pas tellement faire partie du jeu, ou être prises en compte.



                                                                            • Gavroche Gavroche 17 décembre 2009 21:06

                                                                              @ Toubib56 : Bonjour Toubib :

                                                                              « Si tout ceci venait à être confirmé, çà serait vraiment énorme ».

                                                                              C’est bien de cela dont nous parlons. John, moi et d’autres, sommes convaincus.

                                                                              Et la faible létalité de cette grippe AH1N1, 100 fois moins mortelle au niveau mondial que l’habituelle grippe saisonnière, semble nous le confirmer.
                                                                              Et le fait que tous les cas de grippe soit du Ah1n1 dernier crû , c’est pas troublant. Pas de grippe saisonnière cette année : heureusement, sinon notre sinistre de la maladie nous aurait fait un bon petit état d’urgence
                                                                              Et maintenant, en cadeau, un p’tit Tamiflu gratuit, pour la route. Avant que le stock soit périmé.
                                                                              Toubib douterai tu encore ? J’en conviens, j’ai eu la même douche froide, quelque chose en moi s’est cassé. Prise de conscience, perte de confiance.

                                                                              Donc merci à toi Toubib et merci aussi à njama pour vos articles toujours centré sur la recherche et la compréhension. Pas de polémique. Bref des articles constructifs


                                                                            • Gavroche Gavroche 17 décembre 2009 21:22

                                                                              @Toubib56 : vu sur le site de Carevox :

                                                                              "Roselyne Bachelot l’a déclaré lors d’une conférence de presse : des vagues de la pandémie de la grippe A, peut-être plus redoutables que ce que nous avons connu jusqu’à présent, pourraient venir déferler sur l’Europe d’ici la fin de l’hiver.« 

                                                                              Je ne suis pas médecin donc je vous pose cette question : peut on effectivement prévoir 3 ou 4 mois à l’avance un vague de grippe et qui plus est  »plus redoutable".

                                                                              En dehors du marc de café et de la boule de cristal quelle méthode permet de prévoir cette vague et comment peut on définir à l’avance la dangerosité du virus ?

                                                                              Et je suppose que quelque soit le virus, le vaccin sera miraculeusement toujours actif.


                                                                            • njama njama 17 décembre 2009 21:27

                                                                              D’accord avec toi Gavroche.
                                                                              La médecine, son Art n’est pas en cause, le problème est ailleurs.
                                                                              Il serait vraiment dommage que le lien de confiance médecin-patient soit rompu, c’est indéniable que les connaissances et la pratique médicale a fait d’incroyables progrès.

                                                                              Au corps médical, peut-être de se ré-affirmer de manière plus indépendante, plus autonome, en créant des bases de données indépendantes comme ce site en est un exemple des possibles.


                                                                            • njama njama 17 décembre 2009 21:58

                                                                              @ toubib56

                                                                              S’il y a un dogme à remettre en question, c’est bien celui de la santé telle que la conçoit l’OMS.

                                                                              Quelle médecine pourrait prétendre apporter  un état de complet bien-être physique, mental et social qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ?

                                                                              A moins de nous mettre tous sous perfusion de cocaïne peut-être ? (je plaisante).
                                                                              C’est un dogme, une proposition théorique établie comme vérité indiscutable par l’autorité qui régit une certaine communauté.

                                                                              Le corps médical aurait peut-être intérêt à prendre ses distances vis à vis d’une telle autorité, d’un tel autocratisme, au risque d’un schisme sinon sanitaire, au moins salutaire pour la profession.



                                                                                • Toubib56 Toubib56 18 décembre 2009 14:39

                                                                                  @ Namja :

                                                                                  Je pense qu’on s’écarte un peu du sujet « Tamiflu », mais je prends le temps de te donner mon avis sur ta remarque.

                                                                                  Plusieurs remarques rapides :

                                                                                  > Tout d’abord la définition de l’OMS, très large, n’a pas de valeur normative pour le soignant en pratique. Cette définition est non contraignante en pratique courante. Dans les faits, c’est plutôt le patient, dans l’échange singulier avec son médecin, qui manifestera une plainte, un état de non-santé ressentie. C’est bien davantage la plainte du patient qui aura valeur de « non-santé » qu’une quelconque définition fut-elle de l’OMS.

                                                                                  > Les implications économiques de la santé sont une réelle question. Du point de vue du médecin, il me semble essentiel de préserver au maximum son jugement de tout conflit d’intérêt, d’interférences liées à des intérêts économiques. Il existe tout un mouvement au sein du monde médical en France qui est attaché à cette « indépendance » des médecins vis à vis des laboratoires pharmaceutiques, mais également vis à vis des institutions gouvernementales. Indépendance ne veut pas dire rejet ou approbation systématique, mais liberté assumée d’approuver ou de rejeter tel médicament, telle recommandation en visant avant tout le bien réel du patient, ce qui concrètement veut dire une balance bénéfice/risque clairement favorable au profit du patient. La Revue Prescrire est probablement l’organe fédérateur naturel de ce mouvement (minoritaire cependant...) au sein du monde médical en France. Cette démarche repose notamment sur une analyse exhaustive et croisée de la littérature existante. On peut rattacher à ce courant tout ce qui concerne ce que l’on appelle l’EBM (Evidence Based Medecine), la médecine basée sur les preuves... Une telle attitude est exigente pour le prescripteur, tant en terme intellectuels que en temps investi.

                                                                                  > Une « protection » simple face à tout conflit d’intérêt que peut adopter chaque médecin est de ne plus recevoir les « visiteurs médicaux » que l’on devrait plutôt appeler « représentants médicaux » qui sont en pratique assez chronophages et ne présentent leurs médicaments en vue d’une prescription plus grande par le médecin démarché. Cela tourne parfois au quasi-harcèlement d’ailleurs... Lorsque l’on sait que le coût total annuel pour les laboratoires pharmaceutiques de la « visite médicale » des médecins est de 25 000 Euros par an et par médecin (source IGAS), on se doute bien que ce n’est pas dans un simple but philanthropique ! (Voir : http://www.lefigaro.fr/sciences/20071106.FIG000000013_les_visiteurs_medicau x_epingles_par_l_igas.html)

                                                                                  > Une autre protection simple pour le médecin est de baser (avec un regard critique cependant) ses comportements de prescripteur sur les référentiels fixés par l’HAS (Haute Autorité de Santé) pour la plupart des affections de longue durée et pathologies courantes. Voir : http://www.has-sante.fr



                                                                                • Toubib56 Toubib56 18 décembre 2009 14:51

                                                                                  @ Gavroche :

                                                                                  Je pense que tu as raison : l’hypothèse de la 2ème vague tant attendue n’a rien d’évident, même si toute prospective en ce domaine peut s’avérer hasardeuse...

                                                                                  Le fait le plus marquant il me semble est représenté par l’étude « Taubenbenrg et Morens, dans un article publié par le JAMA » , qui montrent que lors des épidémies précédentes, on observe au mieux un prolongement de la durée d’une épidémie mais pas d’activation de la virulence une fois le pic passé. Donc à priori, on aura affaire à un dromadaire, pas à un chameau... !

                                                                                  Voici une analyse bien faite par un confrère (source : http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/07/grippe-a-h1n1-pandemique-et-vaccin-adjuvante-au-squalene-une.html) dont je cite un extrait sur ce sujet :

                                                                                  "

                                                                                  Pas de « deuxième vague » fatale lors des pandémies précédentes

                                                                                  La théorie de la « deuxième vague », déjà bien ancienne, puisqu’elle date des années cinquante, cette théorie donc, repose sur l’idée qu’un nouveau virus pandémique infectant la population humaine mondiale, après avoir tâté le terrain une première fois, muterait pour devenir beaucoup plus virulent et reviendrait pour une deuxième attaque beaucoup plus meurtrière au sein de la même population. Cette théorie est née d’observations faites à partir de la pandémie de 1918, où la mortalité évoluait par vagues successives, notamment aux Etats-Unis, où il y a eu trois vagues : l’une en mars-mai 1918, la deuxième en octobre-novembre et la troisième en février-mars.

                                                                                  Néanmoins, tout un ensemble de bonnes raisons nous légitiment à penser que la virulence d’un virus pandémique ne s’accroît pas avec le temps. La première est simplement d’ordre logique : un virus qui arrive dans une population qui ne présente pas d’anticorps pour s’en défendre ne rencontre pas de résistance, ou alors très peu. Il ne subit donc pas de pression de sélection et n’a aucune raison de muter. C’est ce qui semble se confirmer avec ce virus type A H1N1 pandémique, qui démontre une stabilité remarquable dans le temps.

                                                                                  Arguments avancés par des scientifiques

                                                                                  Taubenbenrg et Morens, dans un article publié par le JAMA [8], mettent en doute l’hypothèse de la deuxième vague. En effet, les études rétrospectives montrent que s‘il y a eu deux ou trois vagues lors de l’épidémie de 1918, la deuxième vague s’est aussi traduite dans certains pays par une mortalité moindre par rapport à la première.

                                                                                  Ce qui est en faveur de l’hypothèse selon laquelle le facteur déterminant dans la mortalité observée lors de la survenue d’une pandémie dans un pays donné dépend, non du temps écoulé depuis l’apparition du virus et d’une éventuelle mutation de celui-ci qui accroîtrait sa virulence, mais de la saison pendant laquelle le virus se manifeste. C’est-à-dire que le virus, quelque soit le temps écoulé depuis son émergence, se montrera plus agressif lors d’une épidémie hivernale que lors des périodes chaudes de l’année. C’est ce qu’on constate avec les virus de la grippe saisonnière, et ceci peut s’expliquer par les effets du froid sur la transmissibilité du virus et sur les défenses de l’organisme, comme je l’expliquais plus haut.

                                                                                  D’après l’étude historique de J. Barry et al [7], basée sur les comptes-rendus faits par les militaires dans chaque camp aux Etats-Unis lors de la pandémie de 1918, précisant le nombre de recrues atteintes par la grippe et la mortalité, la première vague de grippe, plus légère, a eu un effet immunisant très net de type protection croisée, conférant une protection contre la maladie et contre la mortalité lors de la deuxième vague, du même niveau que celle qui est présumée (de 60 à 90%, officiellement) pour les vaccins anti-grippaux modernes.

                                                                                  Les auteurs en concluent qu’il est contre-productif de prendre des mesures de protection contre une pandémie légère qui permet l’immunisation des populations avec un minimum de risques de complications.

                                                                                  Si le facteur déterminant de la gravité d’une pandémie dans une population donnée est lié à des facteurs climatiques et saisonniers, il est logique, lors de la pandémie présente, de se tourner vers des pays de l’hémisphère sud, ayant subi de plein fouet la première attaque du virus en pleine période hivernale."



                                                                                • Gavroche Gavroche 18 décembre 2009 15:43

                                                                                  @ Toubib 56 : OUPS !! Je suis « scotché » par l’attention que tu portes à répondre à chacun.
                                                                                  Et très touché.
                                                                                  Tant par la pertinence de tes réponses que par le temps que tu y consacres.
                                                                                  Merci.

                                                                                  J’en conclus donc, cela n’engage que moi, que nous sommes face, à nouveau, à une politique de la peur visant plus à écouler les stocks qu’à se soucier de la protection et de la santé des citoyens. Mais pour ce coup, j’en étais déjà persuadé.

                                                                                  Au plaisir de te lire dans un nouvel article......« les effets indésirables du Tamiflu gratuit » par exemple............. 


                                                                                • njama njama 18 décembre 2009 17:09

                                                                                  @ toubib56

                                                                                  ça fait plaisir de voir réagir des personnes comme vous qui manifestent leur indépendance de jugement  ! Le questionnement est légitime, pour vous comme pour nous.
                                                                                  C’est vrai que nous nous sommes bien éloignés des aspects curatifs du sujet Tamiflu.

                                                                                  Vous êtes finalement, vous médecins, un peu pris en otages, entre ce que l’on dit Là-Haut (communiqué du ministère de la santé) et des réalités de terrain hétéroclites.
                                                                                  Si vous êtes à peu de choses près, incapables de prédire l’évolution d’une épidémie, ce qui se comprend très bien, le business, lui, tire des plans sur la comète.

                                                                                  Flash-actu Figaro
                                                                                  « Le groupe pharmaceutique (Sanofi-Aventis) explique s’attendre à un marché mondial du vaccin de 23 milliards d’€uros.
                                                                                  D’ici 2013, Sanofi-Aventis s’est fixé pour objectif de doubler ses ventes nettes de vaccins par rapport aux 2,861 milliards d’€uros réalisés en 2008. »

                                                                                  Sachant que Les Pouvoirs Publics se déclarent très officiellement « partenaire naturel » des laboratoires pharmaceutiques (voir mon post + haut Rapport du Sénat n° 476 (2006-2007 - voir particulièrement titre II : Répondre aux enjeux de demain), on peut se demander dans quelle mesure ils ne chercheront pas à exercer une pression sinon morale, autocratique, sur le corps médical, ou ils n’utiliseront pas des voies législatives pour imposer telle ou telle prescription (les vaccins en faisant partie).

                                                                                  "Pour relever ces défis, les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics, en raison des moyens humains, techniques et financiers qu’ils mobilisent. En effet, le marché mondial du vaccin est en constante expansion, avec une augmentation des ventes de 13 % à 14 % chaque année, soit deux fois plus que les médicaments traditionnels."

                                                                                  Ainsi les médecins se trouveront confrontés dans leurs jugements, non seulement à la pression commerciale des labos, mais également à celle de la DGS ou du Conseil de l’Ordre, ou de décrets.

                                                                                  Cet eldorado du vaccin ne va pas se faire tout seul !!!!!!!!
                                                                                  Restera-t-il quelque chose de votre indépendance ? et de la notre ?

                                                                                  Maintenant, rien n’est gagné d’avance pour les labos, on connaît la fable La laitière et le pot au lait. Ou l’adage Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de ...
                                                                                  Merci pour votre article, votre participation à la discussion.
                                                                                  Rien à ajouter sur le Tamiflu.



                                                                                   


                                                                                  • njama njama 18 décembre 2009 20:40

                                                                                    Grippe A : des médecins critiquent l’usage systématique du Tamiflu
                                                                                    http://news.doctissimo.fr/grippe-a-des-medecins-critiquent-l-usage-systematique-du-tamiflu-_article6280.html


                                                                                    • Gavroche Gavroche 20 décembre 2009 01:15

                                                                                      @Toubib 56 , njama, John, phillibert du piston, et tous les autres :

                                                                                      TRES TRES BONNE NOUVELLE

                                                                                      R. Bachelot a reçu une assignation à comparaître en référé devant le TGI de Paris lundi 4 janvier à 9 h.
                                                                                      samedi 19 décembre 2009

                                                                                      http://bellaciao.org/fr/spip.php?article95875#forum364773

                                                                                      C’est Léon qui va faire la gueule


                                                                                      • Gavroche Gavroche 20 décembre 2009 02:42

                                                                                        Le lien précédent a disparu donc j’en remets une couche

                                                                                        La Sinistre de la Maladie (la SM) va muter à la..............SANTE. Mais derrière les barreaux cette fois

                                                                                        Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi dernier une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.

                                                                                        http://www.decapactu.com/spip/artic...

                                                                                        IL SUFFISAIT DE DEMANDER

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès