• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > L’aluminium : ce poison légal qui met en danger la santé (...)

L’aluminium : ce poison légal qui met en danger la santé humaine

Aluminium, un poison répandu dans l'alimentation... mais pas seulement. Dans les médicament aussi, les cosmétiques, et plus grave : les vaccins. J'ai décidé de porter ici mon propre témoignage ainsi qu'une mise en lumière plus générale sur ce poison qu'est l'aluminium. Beaucoup ont écrit dessus, peu l'on vécu. je souhaite que cet éclairage fasse venir une prise de conscience.

A l’occasion de l'émission sur France 5 le 14/2 enquête de Santé, je décide ici de briser le tabou que France 5 n'a pas voulu écorner pour des raisons évidentes (protéger le discours de la vaccination), quand cela avait été fait plus tôt sur France 3 le 22/01 « Aluminium notre poison quotidien »
 
L’aluminium, ce poison légal, est présent partout dans notre alimentation moderne, et parfois en quantités significatives. Ce qui est le cas de certaines crèmes cosmétiques, les vaccins (adjuvant d’activation), certains dentifrices, déodorants (anti transpirants), des conserves telles que du lait pour bébé, ou encore l’eau du robinet (adjuvant de floculation).
 
On peut en citer d’autres, la liste n’étant pas exhaustive bien entendue, tel que pourrait vous le dire le docteur souvet (du même reportage).
 
 
Papier alu mis en contact avec des substances acides, pains et viennoiseries (dans la conservation du levain) et biscuits, après champoings, fars, vernis…. Et autres cosmétiques de type teinture notamment, crèmes (anti agglomérant) comme dans les crème solaires…
 
L’aluminium se cache dans de très nombreux produits, ses effets sont considérables, et plutôt du genre irréversible. Comme de nombreux métaux lourds il est toxique (sauf les oligo-éléments et autres non métabolisés car non réactifs), il constitue un poison qui, grâce aux lobbies industriels, n’est pas pris en compte en France comme étant potentiellement dangereux alors que les effets délétères sont connus et avérés.
 
L’aluminium est considéré par certains comme neurotoxique pour l’homme. Issu de la bauxite importée d’Afrique, il le devient notamment sous l’hydrate d’alumine, forme la plus courante utilisée dans la chimie.
 
Utilisé dans certains aliments, cosmétiques, médicaments, tous les vaccins quasiment, l’eau du robinet souvent, c’est un scandale sanitaire.
 
 
En Grande Bretagne, il avait été mesuré des quantités dans le lait infantile de 0.4 à 0.63 mg/litre soit trois fois plus de que ce qui est utilisé pour l’eau du robinet (0.2 mg/l). C’est ce qui a mis le feu aux poudres (de lait) pour ainsi dire…
 
Pour des raisons de coût, ce produit reste dans les processus industriels.
 
Si l’aluminium a fait polémique en grande Bretagne (et exit la France au passage), c’est parce que avant 6 mois la barrière encéphalique n’est pas formée, faisant pénétrer dans le cerveau des enfants de grandes quantités de ce produit, ce qui, étant donné que l’aluminium reste dans les tissus, va causer des maladies neurologiques graves à l’âge adulte, une fois la dose limite* dépassée ainsi plus rapidement.
 
(*Il existe néanmoins une norme européenne conseillée* de l’EFSA : 1 mg/kg et par semaine : ce qui est déjà en fait beaucoup…)
 
(*Ce qui veut dire que les industriels en font strictement ce qu’ils en veulent, ce qu’ils ne se privent pas de faire).
 
L’aluminium est utilisé comme additif en agent levant, de blanchiment, le sulfate d’alumine est utilisé comme agent de transformation de réaction pour des substances comme les amidons modifiés, c’est aussi un conservateur générique (charcuterie, plats préparés), un antiagglomérant (présent même dans le sel de table), un colorant alimentaire, un pénétrant pour les crèmes, un durcissant pour le vernis à ongle, un agent anti-transpirant dans les déodorants…
 
Parfois les publicitaires mentent carrément, enlevant l’aluminium sous forme chlorhydrate et s’en ventant avec grand renfort de pub… pour le remettre discrètement sous une autre forme chimique mais ça reste de l'aluminium.
 
Il est présent pour une dizaine d’additifs alimentaires, dont le E541 (boulangerie), le E173 (colorant), le E520 (épaississant), le E1452 (émulsifiant), le E559...
 
Bien que l’approche en dose limite utilisée par la réglementation est soit de fait une arnaque (déjà personne n’est sensible à la même dose pour commencer…), il est impossible en définitive de calculer le cumul absorbé par une même personne dans une même journée. Sauf à dire que, nous explosons forcément ce maximum quotidiennement à cause des produits multiples utilisés.
 
Car dans la pratique, les fabricants en usent énormément. Il n’y a bien que le bio pour ne pas utiliser l’aluminium.
 
Pour la vaccination, pratiquement tous les vaccins sont à l’aluminium, et en particulier les vaccins conçus sur le sol Français. En cause principalement en effet "secondaire", la MFM. C’est une maladie auto-immune grave neuromusculaire !!!.
 
Car il a été démontré que, dans le muscle, en particulier à l’endroit de la vaccination, puis ailleurs aussi, l’aluminium des vaccins persistait dans les tissus très longtemps (des années) chez les personnes qui déclarent une MFM, leur donnant des douleurs musculaires et des fatigues chroniques. Il a été mise en évidence en particulier une relation avec l’adjuvant aluminium et non pas uniquement une relation avec un vaccin donné.
 
Une étude du docteur Romain Gherardi met en cause chez la souris les vaccins à l’aluminium, avec une neurotoxicité dans le cerveau évidente.
 
De nombreux autres articles sont parus à ce jour sur le sujet dans le monde...
 
Après le vaccin, les anti-transpirants chargent considérablement le corps avec l’aluminium. Les sels d’aluminiums seraient aussi été impliqués dans le cancer du sein avec des cosmétiques appliqués localement.
 
Les vaccins peuvent être fabriqués en utilisant le phosphate de calcium avec le même bénéfice que l’hydroxyle d’aluminium, mais avec une garantie d’innocuité car le calcium est, lui, métabolisé normalement par l’organisme.. dans les os !
 
Ce composé alternatif a été supprimé des vaccins sans autre justificatif que le profit industriel. Lorsque Pasteur a fusionné avec Mérieux, il a abandonné la fabrication des anciens vaccins à base de calcium, pour privilégier une unique chaine de fabrication préconisée par l’Institut, chaîne répandue à l’époque, et donc conservée depuis.
 
En témoignait ainsi Marc Girard, directeur scientifique pasteur de 84 à 88, dans le reportage de France 3.
 
Sanofis-pasteur a même été jusqu’à affirmer que son laboratoire n’a jamais fait de vaccin à base d’adjuvant au calcium, pour ensuite revenir sur cette déclaration (il en existait bien un en 2008, supprimé depuis).
 
En règle générale, il semble que les laboratoires Sanofis-pasteur-merieux (ce consortium en fait) ne fabrique à ce jour plus aucun vaccin autre qu’avec de l’aluminium.
 
On savait pourtant alors que l’aluminium favorisait la production d’IGE (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/707792) , impliquée dans les réactions allergiques, et plus généralement dans les problèmes immunitaires comme pour la MFM.
 
À ce sujet, on ne parle que de cette maladie liée à l’immunité, alors que d’autres maladies immunitaires sont en cause.
 
Pour terminer, j’en parle de source sûre, et j’enlève le conditionnel, puisque votre serviteur est personnellement concerné. Je donne ici relativement courageusement mon propre témoignage, en preuve et à charge (et c'est là que l'anonymat tant contesté par le pouvoir sert !).
 
Depuis une dizaine années, à chaque fois que je fais la vaccination pour la grippe, environ exactement 7 à 15 jours plus tard, après que les réactions immunitaires du vaccin sont effectives, je contracte une éruption allergique cutanée systématique et de plus en plus forte d’année en année. Cette éruption met plusieurs mois à se dissiper incomplètement.
 
D’abord discrète et quasi invisible, elle est devenue handicapante depuis ces trois dernières années. Bien que reconnu génétiquement comme étant dans la communauté des allergiques, je mets à ce jour en cause le vaccin.
 
En effet, si le corps médical attribue ma réaction à une Dermatite Atopique érythémateuse, je l’ai bien développée à la suite des injections du vaccin de la grippe. La maladie ne se déclare essentiellement qu’après la vaccination et s’estompe de plus en plus difficilement après.
 
Plus grave encore, je fais d'autres poussées éruptives inexplicables alors qu'avant j'en faisait pas. Mais elles sont sans commune mesure avec celle qui suit la vaccination.
 
Devant la fulgurance de la dernière réaction de 2011 (j'aurais pu croire avoir eu de nouveau contracté la variole, or c'est impossible  !), J’ai donc décidé d’arrêter le vaccin… (malgré les risques de grippe) et ce, malgré également le discours médical, que bien entendu je ne crois plus, d’autant plus que la D.A. est une maladie héréditaire qui ne se déclare normalement* que pendant l’enfance… Ce qui n’est mystérieusement (d’après le corps médical) pas mon cas : cherchez l’erreur !.
 
(*en fait,  je connais avec certitude au moins une cause pour laquelle l’adulte la déclare !).
 
Pour moi, il n’y a donc plus de mystère à ma maladie. J’en tire enfin les conséquences (il était temps). Bien entendu, je fais partie des pauvres malheureux qui ont une prédisposition génétique aux allergies. Mais mon cas est répertorié nulle part. Il est juste concerné par le lien entre aluminium et maladies immunologiques.
 
Par ailleurs, La médecine n'étant pas capable de me soulager, surtout au niveau des douleurs, ayant des érythèmes extrêmement et anormalement douloureux, j'ai pu avec succès avoir de bons résultats avec la phytothérapie, que j'ai dû m'auto prescrire après des recherches poussées sur Internet (au passage : parfois la phyto ça se prescrit aussi), les médecins étant "infoutus" de bien me conseiller, bien au contraire...
 
Non seulement j'ai été victime de l'aluminium, mais également j'ai dû subir l'incapacité de la médecine (voir le mépris du sachant) vis-à-vis des malades de la D.A., avec en cause aussi le manque de moyens de recherche. Abandonné, je n'ai eu mon salut qu'a la présence d'esprit de rechercher seul et vite une alternative. (et je ne suis même pas guéri, juste que j'essaye de garder les choses sous contrôle, étant comme vous quotidiennement toujours exposé. depuis je cours derrière le train de la santé, mais peut-être il aurait mieux valu ne pas le laisser filer...)
 
Depuis, je relativise fortement sur la capacité qu'a la médecine à faire son travail : il vaut mieux agir en cas de doutes et ne pas tout croire, je puis vous l'affirmer.
 
Combien d’autres cas en France vont à l’insu des Français causer des maladies auto-immunes diverses, des dégénérescences cérébrales, des cancers du sein et peut-être d’autres maladies, parce que l’usage de l’aluminium (et d’autres produits) n’est (ne sont) pas règlementé(s), voire interdit(s), comme il le devrait(aient) ?.
 
De plus en plus de Français sont ou deviennent des allergiques à divers degrés, et certains ne le savent même pas, et surtout ne savent pas qu'ils vont devenir malade. Si moi suis concerné, je fais le pari que la sensibilisation à l’aluminium est bien plus rependue et plus potentielle qu'on voudrait bien nous le faire croire... Mais à des degrés divers.
 
Il faut comprendre que la maladie se déclare n'importe quand. Il n'y a pas de règles : pourquoi telle année alors qu'avant tout se passait bien ? mystère... Des enfants verront la réaction dès les premiers vaccins, mais cela n'est pas obligatoire, voici ce que je peux vous en dire...
 
Car si l’Aluminium est mise en cause directement par les personnes ayants des prédispositions immunologiques héréditaires, la population entière reste concernée, au même titre que pour l’amiante, le mercure, le plomb… pour ne citer que dans les métaux déjà connus et reconnus.
 
Pire encore que le "quand," le "n'importe qui" est aussi probable...
 
Pour faire comprendre l'étendue du problème, il faut savoir que les déficiences de type génétiques ne sont pas uniquement du ressort de la génétique seule mais aussi de l'épigénétique, ce qui fait qu'un individu peut déclarer de son vivant une maladie que normalement il ne devrait pas contracter d'après les seules loies génétiques. Et qui plus est, à n'importe quel moment. J'ai le droit de le dire, je l'ai vécu, ayant combiné en fait les deux problèmes. Ayant fait des recherches sur le sujet, j'affirme aussi que l'épigénétique suffit à elle seule à expliquer certains cas.
 
Ce point de vue est largement mis entre parenthèse par la communauté scientifique (sans le nier), mais qui néanmoins mène activement des recherches dans ce sens depuis bien des années...
 
Il en ressort que la définition des malades de demain sera différente de celle supposée hier... Oui la médecine a beaucoup à apprendre.... de ses patients, quand elle veut bien les écouter, chose qui n'est visiblement pas si évidente que cela...
 
L’AFFSAPS, à ce jour, refuse de mettre en cause l’utilisation de l’aluminium dans les vaccins. Les parents qui refusent l’administration d’un vaccin à leur enfant se retrouvent dans l’illégalité, même si le lien est démontré par affiliation génétique (parent malade et reconnu comme tel avec relation avec les vaccins) démontrant ainsi que les enfants courent notoirement un risque.
 
L’EFSA, à ce jour, n’impose pas aux industriels de limite à l’utilisation de l’aluminium. Songez simplement aux containers que vous manipulez tous les jours contenant des denrées alimentaires ou en contact avec, mais aussi des médicaments divers… Et puis il y a les additifs criminels, bien entendu.
 
À ce jour, le plein permis de nous empoisonner la vie est délivré. Y compris sur ordonnance. Et s’il n’y avait que l’aluminium encore, mais ce n’est qu’un petit exemple des méfaits de l’industrie capitaliste
 
Un petit post-scriptum toutefois.
 
Il n'est malheureusement pas question d'arrêter les vaccinations en général, mais il faut ouvrir l’œil. Mon conseil : en cas de défaillance immunitaire ou neurologique quelconque constatée après le vaccin ou connue héréditairement, il sera bon d'arrêter promptement la vaccination. Sachez que le serpent ne prévient pas plusieurs fois. A la moindre alerte : arrêtez. Sinon il y aura des séquelles importantes assurées.
 
J'estime avoir "gagné" le droit de l'affirmer ici, sans que nul ne me le conteste.
 
Et pour les autres : il faudrait une mobilisation générale pour qu'enfin les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités. Tout le monde est potentiellement exposé en fait. Un jour ou l'autre. Pourquoi attendre ? Ah oui, je sais, c'est l'histoire une certaine autruche mythique qui visite le fond d'un bac à sable...

Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • kedjey 16 février 2012 17:14

    Merci pour cet article et pour votre témoignage


    • le libère-terre le libère-terre 16 février 2012 18:29

      J’ai hésité pour le faire... et puis la colère l’a emporté quand j’ai vu le cynisme des présentateurs. je me suis dit : allez, on peut pas laisser faire ça. Non seulement j’ai râlé par rapport à l’excédent reportage de France3, mais surtout devant mon expérience... et puis enfin sur les propos...

      De tous, je crois, ce qui n’a pas passé c’est les « les 500 clochards qui attrapent la MFM » (comme si les malades étaient TOUS des clochards, même si par hasard il peu y en avoir)

      J’ai pas relaté ce détail , mais il m’a fait comme un coup de poignard, même si je n’avais pas une MFM. Ce genre de mépris n’est pas acceptable...

      D’abord j’ai voulu faire connaitre qu’il n’y a pas que ces cas-là, et qu’ ensuite, c’est injurieux de traiter les sensibles à l’aluminium de cette façon !

      Les présentateurs n’ont même pas relevé l’injure. Pour une émission publique, ça m’a semblé... monstrueux.

      Alors oui, je n’ai plus voulu me taire.


    • emmap 26 octobre 2015 21:57

      @le libère-terre Bonjour, pour se désintoxiquer des métaux lourds il faut suivre les conseils présent dans le livre de Françoise Cambayrac ’Vérités sur les maladies émergentes’.

      Il y’ai bien indiqué que les Russes ont 50 ans d’avance au moins sur la dépollution des métaux lourds dans l’organisme humain et les solutions existent et sont disponibles en Europe et ailleurs.

      Info à partager avec tout le monde car des intoxiqués aux métaux lourds, il y’en a un paquet.


    • paul 16 février 2012 20:19

      A la suite du vaccin contre la grippe ( Sanofi Pasteur ), j’ai subi aussi pour la première fois ce que la notice nomme pudiquement « des effets indésirables éventuels » : douleurs musculaires et articulaires assez violentes, nécessitant la prise d’antalgiques .
      Les témoignages des proches et relations montrent que ces effets ne sont pas rares, mais nous sommes confrontés au mur du silence coté médical et industrie du médicament, comme le montre bien cet article .
      L’excellent doc « Aluminium, notre poison quotidien » montre que les instances européennes en charge de la santé sont inoffensives pour le lobby de l’aluminium, car il s’agit bien d’un lobby .

      Le citoyen isolé n’a de recours que dans une association d’alerte et de défense que l’on appelle maintenant : les lanceurs d’alerte ( plomb, OGM,ondes électromagnétiques,dioxine ...)
      Hors le gouvernement en date du 13 juillet dernier vient de réduire les possibilités
      d’action des associations en exigeant qu’elles représentent au moins 2000 adhérents à jour de cotisations .
      Conflits d’intérêts manifestes, l’oligarchie est pratiquement inattaquable .
      Il faut donc attendre beaucoup « d’effets indésirables » pour que les plaignants soient entendus par ceux qui répondront : responsables mais pas coupables .


      • le libère-terre le libère-terre 16 février 2012 21:30

        Votre réaction est typique...

        Pour les médecins, j’ai essayé d’évoquer mes doutes mais chaque fois c’est comme si j’avais pas parlé... ils n’ont rien entendu ou marmonnent des phrases toutes faites genres « oh oui vous savez... ça peut arriver oui... » et passent à autre chose.

        En insistant j’ai obtenu « Non non il n’y a pas de problème avec ça, vous avez par contre .... etc etc ».

        Bref, un gros déni. On écoute poli, puis ils passent à autre choses. Puisque vous avez vu le reportage de France 3, il ne vous aura pas échappé le mépris des instances quand la journaliste leur mets les analyses de lait d’Angleterre par exemple. Le regard embarrassé valait tout le vocabulaire non dit...

        Il existe de nombreuses substances et autres (ondes par exemple) qui n’ont aucune reconnaissance officielle. et là c’est pas compliqué la recette : tout ce qui n’est pas analysé, et qui n’a donc pas de suivi... n’existe pas tout simplement.

        le trichloréthylène pour l’eau du robinet, la radioactivité dans l’eau, certains pesticides (dont monsanto), et puis globalement tout les additifs industriels : ils sont autorisés.

        vous avez vu le repli type : chaque instance dit : si l’autre l’a validé c’est que c’est bon. donc A se repose sur B et B sur A... Génial comme combine !

        Ici je parlais de l’alu, mais il y a aussi le titane pour un usage assez comparable en plus.

        L’alu et la MFM vous avez dû remarquer que les douleurs que vous aviez c’est très justement ça en fait. crampes en particulier. dans la MFM les douleurs peuvent mettre longtemps à agir, contrairement aux problèmes liés juste à l’immunité qui viennent avec l’action du vaccin peu de temps après. ce qui ne signifie pas qu’il n’y aie les deux aussi.

        On peut avoir des troubles passagers de l’immunité avec le vaccin comme des troubles musculaires. Et il arrive que cela ne soit pas passager. Mais ça se sait vite...

        Les effets indésirables ne sont pas rares, ils sont donc « censés » se dissiper , sauf en cas de MFM (et d’autres comme le mien). Mais comme l’alu ne disparait pas vraiment, il circule et va se redéposer ailleurs. c’est tout (comme le cerveau sa prédisposition, et pas la peine de chercher le pourquoi des cas Alzheimer).

        En fait il faudrait faire une méga-association pour faire pression.

        Au fait, si l’alu n’avait été utilisé que pour les vaccins, le problème serait limité et facilement réglable. Mais il y a toute l’industrie et ses centaines de milliers de produits courant. Voilà de quoi assurer à sanofis-merieux-pasteur que jamais ça ne remonte du puits cette affaire...

        Et pour finir « responsable et pas coupable » Typiquement en raison du repli juridique. Vous avez vu la facilité (reportage) de ne pas incriminer en utilisant la loi. A croire qu’elle est conçu pour permettre qu’ils se défilent...

        Donc on incrimine (responsable sur les faits) mais une pirouette juridique empêche d’aller au bout de la procédure (pas de coupable). C’est à vomir ce genre de saloperie législative.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 février 2012 13:45

        "le trichloréthylène pour l’eau du robinet, la radioactivité dans l’eau, certains pesticides (dont monsanto), et puis globalement tout les additifs industriels : ils sont autorisés.« 

        C’est un raccourci un peu facile... Le trichlo n’est pas »autorisé" dans l’eau, c’est une conséquence de la pollution industrielle, sachant tout de même que ce produit toxique est de plus en plus remplacé au fur et à mesure de la disponibilité de remplaçants viables.

        Quand à la radioactivité, même si cela ne fait plaisir à personne, la Terre est une planète naturellement radioactive, on peut donc parfois trouver des traces de radio-éléments dans l’eau. Si vous voulez éviter ce désagrément, ne buvez pas d’eau venant de montagnes granitiques, elles sont les plus riches en radon.


      • le libère-terre le libère-terre 22 février 2012 09:08

        @mmar

        en fait, je me suis légèrement trompé, puisqu’il s’agit principalement de tetrachloro.... plutôt que des tri (mais de manière générale les XchloroX ne sont pas suivi pour l’eau dans la pratique)

        exemple : http://www.l-eau.fr/?paged=2 (vous trouverez sur ce site toute l’actu du sujet pour cette pauvre ville...)

        http://leau.wordpress.com/category/eau-lyon/page/2/

        http://leau.wordpress.com/category/eau-lyon/

        activité industrielle, oui, mais justement, quand des nappes d’eau entières sont contaminées et une ressource vitale pour une ville, que croyez que pèse les scrupules ? rien... il y a la théorie, et il y a la pratique...

        pour la radioactivité, la criirad l’avait dénoncé certaines villes ont un taux inadmissible et surtout rien n’est fait... alors qu’il existe des solutions car il s’agit de gaz rares mélangés à l’eau.

        En fait, et pour suivre de près le dossier, j’en parle bien de source sûre... les chloros ne sont bien pas suivi dans les faits et on se moque bien des doses reçue. promenez vous sur les sites en questions. il s’agit d’un collectif lyonnais qui se bat pour établir la vérité. j’ai été en contact avec la personne qui s’occupe du site : c’est une réalité. le rhône et toute sa région connait des problèmes avec les chloros et général et certains en particulier, mais aussi d’autres pollutions plus classiques. Je sui désolé de le dire, mais vous faites trop confiance à ce que peut vous dire les autorités. Et enfin j’ai eu l’occasion de constater de visu la réalité. donc...


      • stereo 16 février 2012 20:57

        Votre article, bien utile au demeurant, soulève le fait que les personnes qui font confiance à la pensée unique, lorsqu’elles se réveillent, ça fait mal !
        Il y a belle lurette que je suis au courant des problèmes qui sont la trame de votre « coup de gueule »... Il y a quelques années, un de mes voisins est décédé suite à la vaccination contre la grippe, vaccin plus néfaste que la maladie elle-même.
        Savez-vous que les populations non vaccinées sont en bien meilleure santé que les autres ? Si les africains sont de plus en plus malades, je vous laisse deviner pourquoi...
        De plus, les populations non vaccinées ne connaissent pas l’autisme... Chercher l’erreur !
        Plus les personnes âgées consomment des médicaments, moins elles font de vieux os, je peux vous garantir que lorsque je vais rendre visite à mon médecin, c’est vraiment parce-que j’ y suis obligé !
        Je vous conseille la lecture de la revue « Nexus » qui, sur les problèmes de santé, est loin des béni oui oui de nos merdias à la solde des labos qui vous rendent malade...
        Il est vrai que l’aluminium est un des pires adjuvants que l’on trouve un peu partout et qui devrait être un problème de réflexion majeure aux personnes sensées et surtout aux décideurs inconscients mais il est de notoriètè publique que nous sommes dirigés par des personnes intègres et donc au dessus de tout soupçon !...
        En toute amitié aux victimes des labos. 
         


        • le libère-terre le libère-terre 16 février 2012 21:53

          Pour le coup des autistes, j’avais lu un truc à ce sujet. je sais que certaines formes se soignent.... avec des compléments alimentaires (Orotate de manganèse pour ne citer que lui, et il se prescrit sur ordonnance !).

          ET l’alu est bien entendu impliqué... devinez ? quand la mère se vaccine pendant la grossesse... vache celle-là !

          ceci dit les troubles alimentaires de la mère (épigénétique) sont aussi en cause, comme son empoisonnement... vous savez qu’on a plusieurs centaines de polluants dans le sang, dont certains ne sont plus utilisés depuis perpéte ?.

          les médicaments sont des poisons parce que les molécules sont séparées de leurs-covalents pretecteurs. Dans la nature les principes actifs ne sont jamais seuls. il y a une raison à ça. Qu’ignore les chimistes... bien entendu. brevet oblige. la plante entière ça ne va pas le faire.

          Oui le vaccin peut tuer, ou sinon il dégrade la santé. de toute façon tout le monde devrait savoir ceci : quand la dose limite que l’organisme peut encaisser est dépassée... PAF, TILT, GAME OUT ! c’est comme ça que ça marche ! et pour tous en plus... question de tolérance limite que chacun a...

          Il y en a juste qui ont la tolérance zéro ou pas loin c’est tout en fait !
          J’ajoute que c’est vrai aussi pour de nombreuses autres substances...


        • Politeia 17 février 2012 11:37

          @Stereo

          J’ai jamais vu autant d’affirmation gratuite en si peu de phrases.

          « un de mes voisins est décédé suite à la vaccination contre la grippe »
          Sur le certificat de décès de votre voisin. Pour cause de la mort, il est noté « Vaccination » ?

          "Savez-vous que les populations non vaccinées sont en bien meilleure santé que les autres ? Si les africains sont de plus en plus malades, je vous laisse deviner pourquoi...« 

          Vous êtes à la limite du crime contre l’humanité. Si effectivement je dénonce les campagnes de vaccination bidon comme on eu pour la grippe A. Dans leur globalité les vaccins ont fait explosé l’espérance de vie comme les antibiotiques.

           »De plus, les populations non vaccinées ne connaissent pas l’autisme... Chercher l’erreur !« N’importe quoi encore une fois.

           »Plus les personnes âgées consomment des médicaments, moins elles font de vieux os,"
          Généralement si on consomme des médicaments c’est que l’on va pas bien. Donc il est certain que vous trouverez plus du gens qui meurent et qui consommaient des médicaments que l’inverse. et cela ne veux pas dire qu’ils sont morts parce qu’ils en consommaient.


        • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 14:14

          C’est vrai que j’ai du mal, comme avec @politea, à comprendre comment on peut discuter les évidences. quand je me brûle, je ne cherche pas à démonter qu’il ne fallait pas poser la main sur la plaque chauffante de ma cuisinière. je vois les cloques et je me dis que la plaque était trop chaude.

          Et surtout qu’il ne faut pas recommencer. ! smiley

          Ce n’est pas parce que 5 minutes plus tard elle aura refroidie que je vais changer de raisonnement..... vous me suivez je pense !

          Je pense que sans les évidences, et les leçon tirés par nos malheurs, l’humanité serait encore en train de grimper aux arbres en poussant des cris pitoyables....

          Quelle est cette manie qui consiste à discuter les choses qu’on a devant nous ? Il peut arriver bien sûr qu’on aie des doutes

          Quand je m’intoxique pendant un repas, j’ai des doutes entre l’entrée, le plat principal et le dessert. en général je vais me méfier des 3.

          Mais le comportement qui consiste à ne pas choisir au prétexte qu’il existe pas d’absolue certitude.... non

          Si l’humanité avait toujours attendu ce genre de réponse pour faire, on ne serait pas allé bien loin...

          d’ailleurs en science c’est la différence entre une loi et un théorème. le théorème permet d’avancer et de faire des hypothèse en attendant d’en savoir plus.

          C’est comme ça qu’on avance. le nier c’est faire l’autruche. ! smiley

          il y a deux camps : celui des politea qui veulent tout démontrer quand ça peut arranger, et il y a les autres comme vous et moi.

          ce n’est pas de la crédulité. il y a une différence entre le certain et le probable. pour avancer il ne faut pas toujours attendre de tout démontrer.

          on ne paut pas toujours attendre de tout démontrer. dans certains cas la preuve est implicite et c’est tout ce qu’on aura. alors il ne faudrait pas faire ? sûrement pas !

          mais vous et moi, nous savons ça, donc on va plus vite dans le raisonnement, avec moins d’hypocrisie.... smiley



        • Politeia 17 février 2012 14:38

          A chacun de vos commentaires vous êtes plus dans le mystiques que dans le scientifique, ça en devient pathétique. C’est avec des évidences que l’on a cru pendant des siècles que le soleil tournait autour de la terre et qu’on brulait ceux qui émettaient des doutes.


        • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 16:54

          @politeia

          « A chacun de vos commentaires vous êtes plus dans le mystiques »

          Dans l’absolu je conçois votre remarque, mais dans le relatif il y a des éléments qui justifient en bonne partie le point de vue (et connu de moi). mais, comme vous pourriez dire, ils ne sont pas étayés à votre connaissance...


        • stereo 17 février 2012 17:51

          @ Politeia

          Il semblerait que vous n’avez guère de sens critique, voici un petit florilège de littérature suffisament explicite qui confirme mon premier message...

          Michel de Lorgeril : « Cholestérol, mensonge et propagande » Ed. Thierry Souccar.
          Michel Georget : « Vaccinations les vérités indésirables » Ed. Dangles.
          Virginie Belle : « Quand l’aluminium nous empoisonne » Ed. Max Milo.
          Dr Etienne de Harven, Jean Claude Roussez : « Les 10 plus gros mensonges sur le sida » Ed. Dangles.
          Nicole Délépine : « La face cachée des médicaments » Ed. Michalon.
          Dr Marc Girard : « Médicaments dangereux, à qui la faute ? » Ed. Dangles.
          Véronique Mahé : « Distilbène : des mots sur un scandale » Ed. Albin Michel.
          Pierre Lance : « Savants maudits, chercheurs exclus » Ed. Trédaniel ( 4 tomes )...
          et pour finir un livre plein d’espoir donc positif ( ! ) : Jacob Liberman : « Lumière, médecine du futur » Ed. Le courrier du Livre.

          Bonne lecture...
          Sans rancune. 


        • Politeia 17 février 2012 18:09

          Si c’est effectivement de la littérature, ça ne m’intéresse pas. Revu ou ouvrages scientifiques, je suis déjà plus ouvert.


        • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 18:22

          Tenez, voici la maxime du chercheur qui cherche sans trouver...
          « A toujours vouloir tout prouver on finit par ne rien trouver »

          la culture est la première essence du savoir
          la réflexion amène la seconde
          le dialogue amène la troisième

          A pousser la réflexion toujours plus loin
          On loupe les évidences qui sont sous notre nez.


        • stereo 17 février 2012 19:26

          Je demande pardon à l’auteur de l’article : il n’ y a pas que des savants dans la vie !... 


        • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 19:33

          « Je demande pardon à l’auteur de l’article : il n’ y a pas que des savants dans la vie !... »

          mon message précédent s’adressait à ceux qui ne vous comprendraient pas.... je pensais que ma boutade était claire...

          car la science n’est pas réservée qu’à une élite, sinon elle ne sert à rien... voilà ma pensée profonde.

          elle est faite pour qu’on en discute...
          c’est pourquoi j’ai approuvé vos remarques, bien entendu.


        • stereo 17 février 2012 20:00

          Je tiens à m’excuser auprès de vous, en fait j’ai fait une erreur de manipulation car ce dernier message était était bien adressé à notre savant patenté !!! 
          Bon courage à vous et encore merci pour votre article, j’ose espérer qu’il ait ouvert les yeux à de nombreux lecteurs... 


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 février 2012 14:16

          Michel de Lorgeril : Cardiologue prétendant que le cholestérol n’est pas responsable des affections cardiaques. N’est suivi par pratiquement aucun autre médecin sur ce point et est dénoncé comme étant dangereux en incitant les cardiaques à interrompre leurs traitements.

          Michel Georget : Nie, malgré l’évidence, la dangerosité et la fréquence du cancer du col de l’utérus.

          Dr Etienne de Harven, Jean Claude Roussez : prétendent, alors que le contraire est prouvé depuis longtemps, que le HIV n’engendre pas le SIDA.

          Dr Marc Girard : nie l’efficacité des vaccins


          Les autres sont journalistes ou essayistes.


        • le libère-terre le libère-terre 21 février 2012 14:48

          @mmarvinbear

          "Michel de Lorgeril : Cardiologue prétendant que le cholestérol n’est pas responsable« 
          C’est évidemment une réaction irresponsable

           »Michel Georget : Nie, malgré l’évidence, la dangerosité et la fréquence du cancer du col de l’utérus."

          "Dr Etienne de Harven, Jean Claude Roussez : prétendent, alors que le contraire est prouvé depuis longtemps, que le HIV n’engendre pas le SIDA."

          « Dr Marc Girard : nie l’efficacité des vaccins »

          Cela prouve encore une fois que le corps médical contient aussi son lot d’incompétents. malheureusement....


        • martiny1987 7 mars 2012 22:01

          @ Politeia

          Je vois que vous chercher simplement à défendre et rester fermé sur vos convictions. Si vous auriez étudié l’histoire de la science, vous auriez constaté que la science évolue en fonction de programme de recherche qui ne remette pas en doute leur théorie (sinon lors de révolution scientifique). De ce point de vue, la revue scientifique n’a pas une valeur plus grande que la littérature scientifique sachant que les deux scientifiques qui vont approuver l’article de la revue seront inévitablement des chercheurs qui adoptent la même vision.. le même paradigme que le chercheur qui publie..Au contraire, la littérature scientifique s’inscrit fréquemment dans une ’’contre-culture’’ scientifique toujours d’attaque pour crier au scandale. De plus, rien n’empêche un chercheur de publier de la littérature basé sur des recherches approfondies.


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 16 février 2012 21:05

          Merci pour cet article et votre témoignage.

          Pourquoi pas une pétition pour exiger que les usagers aient le choix entre des vaccins avec aluminium et des vaccins sans aluminium dès lors que les vaccins sont obligatoires ?

          Moi je signe !


          • le libère-terre le libère-terre 16 février 2012 22:03

            Ou une Assoc. Comme je l’ai répondu plus haut, le problème c’est que les vaccins disposent de l’avantage considérable venu des autres industriels. l’alu est partout. l’interdire pour le vaccin c’est l’interdire aussi ailleurs. Donc c’est le consommateur contre tous les industriels.

            Va en falloir des signatures et des élus sollicités... On sait qu’un jour ça va ressortir comme l’amiante car les problèmes peuvent (pour une personne normale) survenir 10,20,30 (ou +) ans plus tard. Et pour faire établir le lien ben... perdu d’avance.

            Maintenant, comme l’alu s’utilise de plus en plus, les délais se raccourcissent. Tous un Alzheimer ? possible... au minimum. Comme ça la droite ne paye plus les retraites.


          • Le péripate Le péripate 17 février 2012 00:18

            Les avions étant en aluminium il est conseillé de ne pas les lécher et t’en tenir écartés femmes enceintes et enfants en bas âge .
            Haute Autorité Mondiale de la Sécurité Alimentaire.


            • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 08:40

              Merci pour votre humour qui me fais reprendre un peu de moral et du recul. smiley

              Ça m’inspire toutefois une autre remarque, un peu moins drôle, concernant toute la vaisselle en aluminium, dont certains composants vont à l’eau bouillante ou est en contact comme le papier alu.

              L’aluminium s’oxydant à la surface, forcément nous en ingérons un peu tous les jours. Sans compter les conserves...

              C’est un monumental fléaux : alu, le poison quotidien...


            • Giordano Bruno 17 février 2012 08:22

              Merci pour cet article. Vous écrivez :

              Pour la vaccination, pratiquement tous les vaccins sont à l’aluminium, et en particulier les vaccins conçus sur le sol Français. (c’est moi qui souligne)

              Je suis à la recherche de vaccins étranger plus surs pour vacciner ma fille de un an. Si vous avez des pistes, je suis preneur.


              • fabdolette fabdolette 17 février 2012 08:26

                moi de même pour des raisons identiques,
                j’ai vu le doc sur france 5 mais je ne l’ai pas trouvé en streaming, il est à voir pourtant, voici un lien pour la présentation :


              • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 09:17

                La mauvaise nouvelle, c’est que les derniers vaccins sans alu ont été supprimés en 2008. le « consortium » Français a décidé de ne plus en faire. smiley

                La bonne, c’est qu’un petit espoir arrive. Bien maigre consolation, mais il va falloir le surveiller. Il vient en fait de deux informationssmiley

                La première, c’est que comme par hasard, une rumeur circule sur internet sur l’arrivée d’un vaccin DTP polio sans alu. Devant la perméabilité du cerveaux des jeunes enfants et la demande des jeunes mamans, le « consortium » aurait-il décidé la prudence en créant une brèche dans sa propre politique ? La prudence devant des attaques juridiques éventuelles l’emporterait-elle ? smiley

                Arriverait-il une première brèche dans les certitudes des labos ? La raison va-t-elle être plus forte que le profit et ça sera au premier qui ouvrira le bal ? smiley

                voir ces liens :

                http://avocats.fr/space/jean-pierre.joseph/content/_686CE59C-CD93-4513-B4C3-450158F332D6

                http://forum.aufeminin.com/forum/f640/__f317_f640-Dtpolio-sans-alu.html

                http://forums.france5.fr/lesmaternelles/Boiteaidees/vaccins-sujet_1035_1.htm

                la seconde nouvelle, c’est que maintenant, on sait (voir mes propres liens dans le texte) que des dépôts de brevets ont étés faits pour le calcium en alternative à l’aluminium

                Simple prudence commerciale en regard de la concurrence ou une mesure destinée à faire face en urgence au tollé pressenti par le « consortium » pour un « au cas où » ? smiley

                Une chose est sûre, plus on en parlera, plus il y aura des médecins impliqués, plus il y aura une demande... et plus vite le « sans alu » sera de retour. smiley

                La recherche va même dans le calcium à nanoparticules, mais la technologie nano étant déjà sous surveillance, on mettrait déjà à caution cette version au calcium... Alors qu’elle n’est pas nécessaire et que la technologie existe déjà. !

                Savez-vous pourquoi on met de l’hydroxyle d’alu en fait ? je vous le donne en mille, je viens d’en avoir la confirmation entre-temps après avoir écrit l’article : smiley

                Parce que ça permet d’économiser le produit initial, tout simplement. On pourrait tout aussi bien ne pas mettre d’adjuvant dedans. dégueulasse non ? smiley smiley

                Et pour finir, si il existait une solution actuellement, je le saurais déjà très probablement. Et j’ai rien trouvé de tel, bien au contraire... smiley


              • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 09:53

                Post-scriptum. Bon, à propos de l’hydroxyle... il est peut-être aussi vrai qu’une trop grande dose de vaccin peut donner des effets secondaires de type inflammatoires importants, mais passagers...

                Mais que choisiriez vous entre ceux de l’alu et ceux sans alu ? j’imagine que comme moi, vous considérerez que l’alu est le pire, puisqu’il reste forcément des séquelles.

                Après avoir fait une petit tour dans l’organisme, l’alu se fixe doses après doses. ça ne donne pas véritablement envie de continuer les vaccins, pas vrai ? smiley

                Dans ce cas, il y a le calcium. réponse parfaite et tolérance totale. Avouez qu’il y a de quoi fulminer  smiley quand même !



                • Denzo75018 17 février 2012 10:40

                  Merci pour votre Article cependant incomplet. En effet vous avez omis de parler de l’Aluminium dont la majorité de nos ustensiles de cuisine est fabriqué ! De fines particules d’aluminium sont ainsi ingérées à chaque utilisation de ces batteries de cuisine, cependant il ne faut pas s’alarmer ni dramatiser à souhait, car l’Aluminium ainsi ingéré passe difficilement la barrière de l’estomac/intestin. Enfin, je vous rappelle que le seul pansement efficace et commercialisé contre les brûlures d’estomac ou les remontées acides de l’œsophage reste l’hydroxyde d’aluminium et dont les Français se gavent ...Aux consommateurs maintenant informés d’être vigilents et de prendre leur responsabilités en limitant ou supprimant certaines sources d’aluminium ...


                  • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 11:53

                    A décharge j’en parlais explicitement un peu plus haut déjà dans les commentaires...

                    Il serait je crois impossible d’être exhaustif...

                    Et encore à décharge dans la ligne "L’EFSA, à ce jour ... aux containers que vous manipulez tous les jours contenant des denrées alimentaires ou en contact avec« 

                    Je faisais allusion à cette catégorie et même d’autres. comme les emballages »alu" des médicaments, les conteneurs sons pression, etc...

                    Si on veut en faire la liste c’est simplement effrayant !!!!

                    Tout ce qu’on peut faire (et oui les médicaments ingérés à l’alu aussi !!! je l’avais oublié celui-là par contre...) c’est limiter la casse.

                    donc les premiers c’est le vaccin, les crèmes, les sprays.
                    après c’est dans les aliments. certains plus que d’autres.

                    mais l’histoire des suspensions à l’alu dans les médocs c’est aussi une vilaine source.


                  • Politeia 17 février 2012 11:04

                    Pour précision seul le E173 est de l’aluminium.

                    E541 : Phosphate de sodium-aluminium
                    E520 : Sulfate d’aluminium
                    E554 : Silicate alumino-sodique
                    E559 :Silicate d’aluminium
                    E573 : Stéarate d’aluminium
                    E1452 : Succinate octenylique aluminique d’amidon

                    Sinon, pour reprendre un passage de wiki :

                    "L’organisme d’un sujet sain contient au total de 30 à 50 mg (ATSDR 1999), surtout présent dans l’os ( 50 %), le poumon (environ 25 %) et le foie (20 à 25 %). Le reste est partagé dans d’autres organes, dont le système nerveux central et la rate. Les taux tissulaires et notamment dans le poumon et le cerveau augmentent avec l’âge (ATSDR 1999).
                    Le traçage isotopique (isotope radioactif 26Al) d’aluminium injecté montre que 24 h après l’injection, 99 % de l’aluminium sanguin est passé dans la fraction plasmatique. Peu à peu, le taux intra-érythrocytaire augmente pour atteindre 14 %. L’aluminium se lie, dans le plasma, préférentiellement à la transferrine (80 %), et à l’albumine à hauteur de 10 %, les 10 % restant sont transportés par des protéines de bas poids moléculaire (LMW). L’Al-transferrine se dépose surtout dans la rate et le foie (riches en récepteurs-transferrine), pendant que l’Al-LMW se fixe dans l’os (qui ne contient pas de récepteurs-transferrine) [16]. L’homme élimine plus de 95 % de l’aluminium ingéré dans les fèces, et 83 % de l’aluminium qui aura passé la barrière intestinale sera éliminé par voie urinaire (avec une fonction rénale normale, la dose éliminée varie de 3 à 20 μg/L d’urine [17],[18],[19],[20]. Des chélateurs (EDTA, déféroxamine...) en accélèrent l’élimination). La demi-vie dans l’organisme varie selon l’importance et la durée d’exposition et la durée de la redistribution de l’aluminium à partir des organes qui l’ont stocké. Elle peut durer plusieurs années. Elle est triphasique : en phase 1, la moitié de l’aluminium est éliminé en quelques heures, en phase deux, 50 % de ce qui reste est éliminé en quelques semaines, et il faut habituellement plus d’un an pour éliminer la moitié du reste [21]."


                    • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 12:15

                      Ok, le spécialiste débarque !

                      Je n’ai jamais dit que tout l’aluminium restait stocké... sinon, je crois que la toxicité serait multipliée, et nous serions sinon tous blindé à l’alu comme une casserole !!! smiley

                      Néanmoins, le cerveau conserve l’aluminium définitivement. ça été prouvé. ensuite à l’occasion de son passage (voir MFM) les dégâts tissulaires restent une fois le produit évacué.

                      Tout dépend du temps de persistance du produit, or justement, tout le monde n’a pas la même vitesse d’élimination. Donc, au fil des doses, il restera au minimum les effets pour les « alumino-sensibles ».

                      Vous semble vous en tenir savamment à la conservation de l’aluminium dans l’organisme. elle est avérée pour le cerveau et probablement pour d’autres tissus nerveux identiques...

                      Vous ne tenez pas compte des dégâts après le passage de l’alu (MFM) c’est la faille de votre discours.

                      Quand à mon cas personnel, il est un désaveu total. Il me prouve que le système immunitaire peut ne pas s’en remettre suite aux perturbations initiales.

                      Ensuite, comme il a été établi que l’influence de l’alu est relative à l’immunité, ... CQFD

                      Donc votre discours, n’a pas de sens en terme de méfaits de ce produits, si ce n’est que d’enfoncer une porte ouverte : la totalité de l’alu ne reste pas (loin de là).

                      En revanche les dégâts si. comme ce qui passe la barrière hémato-encéphalique.

                      Je vis personnellement ceci comme une négation des malades, qui sont la preuve explicite du déni, une tâche, une blessure, voire une injuresmiley


                    • Politeia 17 février 2012 12:35

                      Ha... j’ai tenu un discours ? J’ai absolument rien émis de personnel. Trouver la liste des adjuvants alimentaires et leurs composition prends à peu 2 minutes et lire l’article « aluminium » de wiki un peu plus.

                      Le problème de votre discours c’est que vous établissez une relation de cause à effet que rien ne prouve.

                      Vous parler du calcium. savez vous que la calcification des noyaux centraux est également une maladie mentales très graves ? Est ce à cause du calcium ? Le problème n’est pas le calcium, le problème c’est qu’il se retrouve à un endroit où il ne faudrait pas. Qu’est qui vous permet d’affirmer que ce n’est pas la cas pour l’alu ?

                      http://sante-guerir.notrefamille.com/v2/services-sante/article-sante.asp?id_guerir=5236

                      Vous souffrez, je ne le nie pas, c’est visiblement en cause la vaccination répété contre la grippe.

                      Mais votre cas reste personnel, combien de dizaine de millier de personne qui n’en souffre pas ? Est ce qu’on peut en déduire que l’aluminium est inoffensif pour autant ? Non. Votre raisonnement ne prouve rien. Voilà où je veux en venir. Je ne dis pas que l’aluminium est inoffensif. Je dis juste que j’en sais rien. Est ce que pour autant il est normal d’en trouver de partout ? A mon avis, au vu des connaissances sur les éventuelles effets de l’aluminium, non, on devrait appliquer le principe de précaution ou au moins proposer des solutions alternatives à ce qui le souhaite.


                    • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 13:06
                      « Le problème de votre discours c’est que vous établissez une relation de cause à effet que rien ne prouve. »

                      moi il me semble que perso attraper une crise 10 fois de suite (croissante) juste après une injection exactement 7-10 jours allez après, c’est une preuve... par l’essai.

                      Il me semble par ailleurs que c’est le B-A-BA de l’expérimentation depuis toujours... A oui les analyses ? mais pour chercher quoi ? vous ne le sauriez même pas quoi ! la science fait des truc sans même savoir tout ce quelle fait... hélas ! et c’est bien le problème.

                      « Vous parler du calcium »

                      ici je n’ai pas fait un cours de chimie. pour le détail, l’hydroxyle d’aluminium contre le phosphate de calcium c’est là le fond du débat bien entendu

                      « calcium » tout court ici, ce n’est qu’une expression générique, comme « alu » bien entendu.

                      Ensuite, comme le calcium est métabolisé, il y a une sacré différence entre calcium et aluminium.

                      Si on va par là tout est toxique même l’eau pure : question de doses.

                      En revanche, l’alu est un produit qui n’a rien à faire dans l’organisme et n’a aucune fonction métabolique utile. mais il est actif chimiquement et donc il a des effets.

                      Ils n’existe (presque) pas de substance sur terre qui n’aie pas des effets chimiques en général et des effets dans l’organisme en particulier.

                      les rares qui n’en n’ont pas sont neutre chimiquement (couche électronique externe à valence neutre sans liaison).

                      « Vous souffrez, je ne le nie pas, c’est visiblement en cause la vaccination répété contre la grippe. »

                      Encore heureux....

                      "Mais votre cas reste personnel, combien de dizaine de millier de personne qui n’en souffre pas ?« 

                      Vous oubliez un détail : je dirais moi :

                       »Mais votre cas reste personnel, combien de dizaine de millier de personne qui n’en souffre encore pas ?"

                      "Est ce qu’on peut en déduire que l’aluminium est inoffensif pour autant ? Non. Votre raisonnement ne prouve rien. Voilà où je veux en venir. Je ne dis pas que l’aluminium est inoffensif. Je dis juste que j’en sais rien. Est ce que pour autant il est normal d’en trouver de partout ? A mon avis, au vu des connaissances sur les éventuelles effets de l’aluminium, non, on devrait appliquer le principe de précaution« 

                      Le jours ou vous allez déclare quelque chose, vous allez regretter vos paroles, parce qu’elles amènent la communauté scientifique à ne rien faire :

                      selon la maxime de jules renard : »le temps perdu ne se rattrape jamais, alors continuons à ne rien faire".

                      il est là le problème parce que cela conduit qu’à l’immobilisme.


                    • Politeia 17 février 2012 14:20

                      « Il me semble par ailleurs que c’est le B-A-BA de l’expérimentation depuis toujours... »

                      Effectivement, dans la mesure où l’expérience est reproductible...

                      "Le jours ou vous allez déclare quelque chose, vous allez regretter vos paroles, parce qu’elles amènent la communauté scientifique à ne rien faire :"

                      Toujours pareil, vous allez au delà de mes propos. J’ai jamais dit qu’il ne fallait rien faire. Faisons des recherches et des essais sur l’alu comme sur les milliers d’autres molécules dont on ne sait rien. Mais ne balançons pas des raccourcis comme vous le faites à tous bout de champs il n’y a absolument rien de scientifique dans ce genre de démarche.

                      En attendant que vous arrétiez de tous ramener à votre personne et que vous arrêtiez de souhaiter à vos contradicteur d’être malade, je vous souhaite un bon rétablissement.


                    • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 15:10

                      Vous voilà un peu plus dans le bon sens... je préfère ça !

                      je crois que sinon vous faites de l’éréthisme.... sans le savoir. ce n’est pas de la science. vous voulez de la rationalité ? facile....

                      "Toujours pareil, vous allez au delà de mes propos. J’ai jamais dit qu’il ne fallait rien faire. Faisons des recherches et des essais sur l’alu comme sur les milliers d’autres molécules dont on ne sait rien. Mais ne balançons pas des raccourcis comme vous le faites à tous bout de champs il n’y a absolument rien de scientifique dans ce genre de démarche."

                      Vous me parlez de science mais la science sait faire des hypothèses, et heureusement parce s’il fallait tout démontrer en s’en tenant qu’aux lois déjà démontrées en lieu et place des théorèmes nous en serions toujours encore en train de brailler dans les arbres.

                      ceci dit, je doute qu’on puisse trouver des cobayes pour l’aluminium. seul le modèle humain devra être utilisé et sinon je crois qu’il y a déjà assez de cobayes dans le monde...

                      la science est pleine d’Intuitions, vous devriez le savoir....( et ne me parlez pas de mouche... ce n’est pas une attaque... mais un fait puisque vous vous en justifiez).

                      "En attendant que vous arrêtiez de tous ramener à votre personne et que vous arrêtiez de souhaiter à vos contradicteur d’être malade, je vous souhaite un bon rétablissement.« 

                      Ok, je reconnais être allé un tout petit bout trop loin... mais pas autant que vous je ne me le serais jamais permis...

                      ceci dit, je ne crois pas tout ramener à moi. il faut bien qu’une expérience serve. si la science ne se remets pas en question, à quoi sert-elle dites-moi ?

                       »science sans conscience n’est que ruine de l’âme"


                    • Politeia 17 février 2012 15:31

                      "Vous me parlez de science mais la science sait faire des hypothèses, et heureusement parce s’il fallait tout démontrer en s’en tenant qu’aux lois déjà démontrées en lieu et place des théorèmes nous en serions toujours encore en train de brailler dans les arbres.« 

                      Absolument d’accord, mais j’ai trouvé le ton de l’article plus proche de l’affirmation que de l’hypothèse.

                       »Ok, je reconnais être allé un tout petit bout trop loin... mais pas autant que vous je ne me le serais jamais permis...« 

                      Disons que nous nous permettons pas les mêmes choses car jamais je n’aurais souhaité du malheur à quelqu’un. Et c’est précisément ce que je n’aime pas dans les »évidences", elles sont trop sujettes aux appréciations de chacun. Impossible de mettre tout le monde d’accord.


                    • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 15:51

                      « j’ai trouvé le ton de l’article plus proche de l’affirmation »

                      en occurrence, que pouvais-je faire d’autre pour mon propre témoignage... vu que la science n’a pas eue le cran d’assumer et de m’aider...

                      pour le reste, les affirmations sont étayées dans les liens, il suffit de lire ça sert en principe à ça... à quelques détails près mais ça aurait été trop long d’en faire un article que personne n’aurait lu en entier. J’en suis resté au plus intéressant que j’ai documenté... encore une fois.

                      pour le reste... je vais vous dire : quand on a vécu ce que j’ai du traverser et les dénis de la médecine, franchement, il y a de quoi changer sa façon de voir les choses.

                      et oui, on est un peu susceptible , comme celui qui voit une « soucoupe volante » et qui est agressif d’avoir été tourné en ridicule : l’incrédulité blesse parfois aussi

                      comme je dis souvent « un éclat de rire blesse parfois autant qu’un couteau » même s’il est suggéré.

                      Maintenant, j’ai vu votre « bio » plutôt écolo et j’en suis aussi...

                      donc... si vous avez des questions sur mes affirmation, allez-si dégainez si vous voulez... du moment que ce n’est pas à balles réelles !!! smiley


                    • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 15:56

                      ... enfin quand je dis « bio » de serait plutôt « BY comments ». smiley


                    • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 12:35

                      ******* IMPORTANT ******

                      DIMANCHE 19/2 à 00:40 il y a une rediffusion de « aluminium notre poison quotidien »

                      http://www.programme-tv.net/programme/chaine/2012-02-19/programme-france-5-9.html

                      j’invite donc les internautes à faire chauffer l’enregistreur ou à veiller un peu...
                      ça vaut le coup !!!


                      • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 14:25

                        je n’ai pas d’info là dessus, va falloir que je regarde....

                        mais il faut être prudent avec les formules chimiques qui ont le mot « chlore » dedans. Bon forcément pas toutes, comme le « chlorure DE sodium », qui lui est stable...

                        mais si c’est vrai, c’est un scandale !


                      • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 14:33

                        Il semblerait que vous aviez raison...

                        http://santecheznous.com/drug_info_details.asp?brand_name_id=1193&rot=4

                        toutefois, ceci est fait pour ajuster le PH, ce qui signifie que normalement, le produit doit rester neutre chimiquement malgré l’ajout...

                        Mais comme je ne suis pas chimiste... je ne puis me prononcer...
                        sauf que, moi, j’applique le principe de précaution... donc c’est à éclaircir encore...


                      • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 14:43

                        Après d’autres recherches, à moins d’un mauvais dosage, cela ne devrait pas poser de problèmes

                        1) la solution est chimiquement au ph compatible
                        2) l’acide chlorhydrique va très vite se neutraliser, et comme il y a 1) il ne pourra pas causer de dommages..

                        pour une fois, nous avons un produit qui se dégrade véritablement, c’est pas comme l’hydroxyde d’aluminium, qui va largement circuler dans le corps avant de l’en quitter, malheureusement pas en totalité...

                        au plus une réaction locale ? passagère...


                      • foufouille foufouille 17 février 2012 14:56

                        coup de bol, mon dernier vaccin date de 81
                        le documentaire etait pas trop mal, mais peu precis
                        a part en trichant, le Exxx est inscrit dessus
                        pour la bouffe ca faisait un peu ramassage pour ecocert


                        • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 15:20

                          Puisqu’il va être rediffusé, ça serait intéressant d’avoir d’autres avis....

                          ceci dit oui, on n’était pas sur Arté, et donc j’ai apporté de meilleures documentations dans les liens.
                          maintenant l’embarras des autorités n’était pas feint !

                          pour les Exxx, oui, heureusement, mais qui a le temps de lire les étiquettes ? moi perso j’ai un truc. je lis la première fois et je n’achète pas ce que je ne connais pas...

                          « ramassage pour ecocert ». C’est un peu vrai : mais dans le temps imparti c’était difficile non plus d’en rajouter. Ça donne quand même envie d’en savoir plus, et en effet, quand on creuse sur les infos données à la source... on trouve.... ce que j’ai fait pour étayer cet article, au dela de mon temoignage seul.

                          Et pour le vaccin.... c’est du bol en effet, une bonne prémonition. J’ai pas eu cette vaine.


                        • foufouille foufouille 17 février 2012 17:08

                          je regardes les etiquettes
                          faire les courses me prend une heure mini avec les promos
                          les bocaux sont moins « chimique »
                          faut aussi souvent regarder en l’air pour le kg de cafe en grains
                          ou a ras du sol pour le kg de moutardes, le gros bocal de cornichons
                          le principal est de garder le gout, on detecte plus facilement le truc chimique
                           


                        • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 17:21

                          il y a qu’une règle ou plutôt deux :

                          1) faire dans le bio
                          2) faire dans le simple pour le conteneur et pour l’aliment sinon ... faire dans le bio

                          plus c’est complexe et plus c’est douteux
                          et éviter les listes de 3 km d’additifs au pire.


                        • foufouille foufouille 17 février 2012 17:27

                          bio et industriel, ca revient a degeux
                          mes poules sont pas bio
                          mes legumes pas tout a fait
                          ca reste meilleur que le bio du super


                        • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 17:49

                          « ça reste meilleur que le bio du super »

                          il faudrait pouvoir faire tout soi-même...
                          ou entre-soi disons... (et sauter le capitalisme parce qu’il tue)


                        • foufouille foufouille 17 février 2012 18:17

                          en circuit court
                          le maraicher qui ramasse ses produits murs
                          le boulanger qui fait son pain lui meme
                          et pas hors sol sur un lit de coco


                        • le libère-terre le libère-terre 21 février 2012 14:51

                          « en circuit court »

                          La première démarche du « faire soi même » (ou pas loin) est la bonne.
                          question de traçabilité.

                          Ca devrait être la même chose pour les prestations médicales, au sens où il ne faut pas tout croire et tout « avaler ». Vérifier en cas de doute...


                        • clostra 17 février 2012 16:26

                          Personnellement, j’ai quitté l’émission lorsque j’ai eu la confirmation d’un pressentiment : une nouvelle religion a vu le jour sans qu’aucun n’y prenne garde.

                          A force de prendre ce sujet à bras le corps sans vraiment pouvoir la saisir...

                          Prenons de la hauteur avant qu’il ne soit trop tard.

                          Une religion

                          - (comme toutes les religions) pour « vaincre la mort »

                          - l’obligation d’y croire ou d’en être exclus

                          - dans cette religion particulière, en rupture avec notre culture judéo chrétienne : chaque homme doit être prêt à se sacrifier pour sa communauté. Exemple : 3000 morts de la rougeole, contre 2000 morts avec la vaccination : pas besoin de modifier l’adjuvant : il y a un bénéfice net (on appréciera le bénéfice en fonction de ses inclinations). C’est un axiome du « bien vivre ensemble ». Vous pouvez bien vous permettre de mourir de vaccination mais pas de tabac car ça rapporte trop à la communauté !

                          - dans cette religion totalitaire - un tantinet terroriste, car pouvez-vous vérifier ce qui se serait passé si vous n’aviez pas respecté ses « règles de vie » - il advient ce qu’il advient, pourvu qu’on y croit

                          - règle de vie : « mangez bougez » mais point de sucre (même cachère ou Allal) surtaxé (la quête-TVA de ce saint office), surtout si vous êtes pauvre car l’obésité vous guette deux fois plus (c’est à cause de la discrimination à l’embauche)

                          - une religion avec ses espions, sa police et ses exécutants (témoignage du Dr Frachon)

                          Maintenant, à vous de comparer cette nouvelle religion à la vôtre ou à votre athéisme et de nous en faire part !


                          • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 16:39

                            J’imagine que selon votre pensée l’athéisme est une religion, voire idem pour le capitalisme...

                            maintenant « votre athéisme » ? attention c’est bien une affirmation qui ne peut être étayée...
                            et ceci dit je ne suis d’accord avec aucune des deux citées plus haut.

                            maintenant on va dire que j’entends bien le reste, mais si c’est un peu... confus pour mon sujet comme approche, difficile d’en commenter un détail.

                            sinon juste, oui, on vit dans une société d’hypocrites ça je le partage aussi largement pour faire simple.


                          • clostra 18 février 2012 12:54

                            @libère-terre

                            Désolée j’étais dans la troposphère

                            Je vous aime bien parce que votre discours est à peu près celui de la médecine lorsqu’elle ne sait pas soigner. (les médecins se réunissent pour se dire qu’ils ne savent pas et il en ressort un consensus qui fait office de vérité)

                            Quand même une petite question de sollicitude : quelle peur vous frappe face à la grippe ? j’ai vu des vaccinés bien malades annuellement alors qu’on fait peut-être 3 grippes dans sa vie (si on en réchappe) dont la dernière peut être mortelle, surtout chez les vieux. Mais faire un épisode grippal par an ça peut tuer à petit feu.


                          • le libère-terre le libère-terre 18 février 2012 14:52
                            "Je vous aime bien parce que votre discours est à peu près celui de la médecine lorsqu’elle ne sait pas soigner.« 

                            Ha ? Alors si vous croyez ça attendez mon prochain papier sur la médecine... sinon allez voir mon blog dans quelques jours... histoire de fumer comme un taureau (heu j’en reste au masculin pour ne pas mettre dans l’idée ce que je ne pense pas !) et encore mon papier sera juste pour les deux camps.

                            Le propre de la médecine est hélas trop souvent de ne jamais se remettre en question une fois avoir trouvée un diagnostique alors que l’erreur est... humaine  !

                            J’en suis désolé, mais quand le diagnostique est posé, on n’a beau donner des éléments nouveaux, ça ne prends pas sauf avec les plus futés... et heureusement il y en a.

                             »quelle peur vous frappe face à la grippe ?"

                            Vous savez, je suis déjà tellement malade.
                            Et puis dans ces cas là je reste chez moi tout simplement.
                            Ceci dit, j’ai masque (p3 et +), gants, hydroalcools etc le cas échéant....

                            Que voulez-vous, le calvaire actuel fait que la grippe ne me fait bien moins peur que l’aggravation de mes symptômes qui eux sont permanents.

                            Ils vous manque en effet de passer juste une ou deux journées dans ma peau ou celle d’une MFM pour comprendre... ou même une heure ou deux...

                            Les médecins oublient avec le temps d’avoir de l’empathie et même simplement de la compassion, ce qui les écartent un peu de leur serment...

                            Je n’ai jamais nié l’intérêt de la vaccination... mais seulement il faudrait changer de méthode avec l’adjuvant. Un peu moins de logique de profit et plus de bénéfice pour le patient et non pour l’industrie

                            où le bénéfice / risque devient .... bénéfice en profits / risques judiciaires

                            Où est la déontologie là dedans. Ne confondez pas votre rôle avec celui des industriels. N’allez pas accréditer un point de vue qui n’est pas dans de la déontologie médicale....

                            Serment d’hypocrite ou d’Hippocrate ? si vous penchez pour l’autre, ne justifiez pas ce point de vue que par ailleurs d’autres dans la profession ne cautionnent pas au nom du serment d’Hippocrate, sans nier nullement l’intérêt de la vaccination bien sûr.


                          • le libère-terre le libère-terre 18 février 2012 15:01

                            ... enfin je dis ça si vous gravitez plus ou moins vers la médecine... vu que vous la soutenez de façon si proche...

                            Autrement, ne les justifiez pas. la science médicale n’est en rien en science exacte. comme toute science elle est faite d’approximation... d’essais... et d’erreurs.

                            Maintenant, si votre religion est le profit exclusif, là je ne peux rien pour vous en effet...


                          • le libère-terre le libère-terre 18 février 2012 15:49

                            je réfléchis encore... disons que vous être entre les médecins et les patients... à équidistance

                            En fait une vérité se dégage :

                            le vaccin touche avec l’adjuvant à l’immunité nécessairement, puisque la dose est insuffisante pour induire une réaction et donc on compte sur l’adjuvant pour faire le reste du travail.

                            Sans l’adjuvant, il faudrait plusieurs injections pour que cela marche. sauf que le calcium marche aussi bien que l’alu en étant moins nocif.

                            Vous dites que les vieux ont plus de risque... ça c’est justement parce qu’ils ont une immunité basse. la bonne question serait : pourquoi ? car ce n’est pas le cas pour les civilisations éloignées de la technologie. toute une vie de pollutions, ça finit par couper le système immunitaire... ce qui nécessite un soutien artificiel

                            peut-être aussi que le virus a des facilités sur le système immunitaire qui sont causés par la pollution et les vaccins répétés. et que la grippe serait plus bénigne autrement. faut pas oublier qu’un bon virus ne tue pas son ôte, il le rend juste transmetteur.

                            En le contrant par le vaccin, on force à rendre la grippe plus agressive pour survivre. car le virus de la grippe veut survivre.

                            Le danger ? peut-être qu’on l’a créé avec le vaccin, et que sans le vaccin personne ne serait mort, et qu’il ne serait qu’un rhume différent. (ce qui n’était pas forcément la situation de départ, et puis nous sommes peut-être plus sensibles au HxNx à cause des vaccins.

                            En fait il y eu la grippe espagnole, mais ça c’est une problématique des HxNx dans d’autres catégories

                            La grippe un danger ? Oui... mais l’effet pervers d’une vaccination c’est qu’on fait faire des anticorps spécifiques à l’organisme alors que la nature sait faire des génériques. peut-être aussi qu’en intervenant artificiellement le corps réponds moins bien à la grippe ce qui nécessite une autre et une autre injection pour contrer les mutations.

                            faut-il vacciner ? oui... mais alors quand on sait éviter le poison alu pourquoi continuer ?


                          • clostra 19 février 2012 13:02

                            @libère-terre

                            Je vous aime bien sans doute parce que vous avez la ténacité des gens qui souffrent et j’attends votre/vos articles qui vont peut-être m’aider à rédiger le/les miens.

                            Juste une petite réflexion : conserveriez-vous le même médecin s’il vous disait qu’il ne sait pas ?

                            Pour être juste nous avons à faire un trajet dans les deux sens, puis exiger que l’Etat (et l’hémicycle) reconnaisse notre liberté, en prenne acte et agisse en conséquence. Car dans le domaine, ils se comportent comme s’ils avaient également le pouvoir de guérir nos maladies.


                          • le libère-terre le libère-terre 19 février 2012 14:53
                            « conserveriez-vous le même médecin s’il vous disait qu’il ne sait pas ? »

                            Mais ILS ne savent pas... toujours. toutefois les généralistes et les spécialistes n’ont pas la même approche. Le bon généraliste SAIT rapatrier vers le spécialiste, donc...

                            Pour le spécialiste, c’est plus grave. En effet c’est ce j’ai vécu, donc... j’ai du ruser autrement, rechercher moi même une solution et essayer d’en discuter en ayant l’air de rien pour ne pas froisser leur susceptibilité. toutefois, avec la réduction drastique des prescriptions c’est resté quand même un problème.

                            Je n’ai pas eu de toute façon à changer de médecin, mais je suppose que la question doit se poser quand ce dernier est manifestement incompétent. Je ne fais plus confiance en leur diagnostique et je préfère vérifier et m’impliquer dans le traitement. Mais même ça ne fait pas tout vu que la médecine est limitée parfois dans les possibilités : et dans mon cas... ils font ce qu’ils peuvent aussi, soit pas grand-chose.

                            "ils se comportent comme s’ils avaient également le pouvoir de guérir nos maladies.« 

                            la formulation est pas exactement ce que j’en aurait dit... si votre idée est : »ils se comportent comme s’ils pouvaient guérir nos maladies« 

                            je dirais :

                             »ils se comportent comme s’ils savaient guérir nos maladies" (en bon sachant).

                            Or, bien entendu, ils peuvent se tromper. Ils n’ont pas le pouvoir de guérir, mais le savoir de guérir. Enfin ils le pensent. mais ils font que ce qu’ils peuvent en fait dans la pratique. mais ça curieusement il ne le savent pas toujours... d’où une surévaluation de leur propre compétence qui conduit à une erreur de diagnostique (ils sont persuadés de savoir).

                            Les meilleurs sont ceux qui reconnaissent faire ce qu’ils peuvent... et donc sont conscients de leurs limites, de toutes leurs limites...


                          • clostra 17 février 2012 16:30

                            Il n’en reste pas moins que le porc se conserve mal et qu’il est un vecteur potentiel de toutes sortes de parasites...


                            • foufouille foufouille 17 février 2012 17:10

                              juste si tu l’eleves dans la crasse


                            • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 17:27

                              le sujet est sans objet avec l’article...
                              la réponse serait bien trop loin...
                              pour autant que j’en aie une d’ailleurs... smiley


                            • clostra 18 février 2012 13:08

                              @libère-terre

                              Mais si il y a un lien avec l’objet religieux des dogmes médicaux : ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire ou manger, bref ce qui est bon pour nous tous (mais pas individuellement) : la prescription, les règles édictées par les grands prêtres.

                              Un petit exemple : qui est la « vraie mère » d’un enfant : l’état qui prescrit les vaccins obligatoires (en très petit nombre d’ailleurs) avec risque que les complications tombent sur son enfant ou la (vraie) mère qui cherche à obtenir un vaccin à l’étranger qui ne contient pas d’aluminium, ou refuse qu’il soit vacciné ?

                              J’avais juste à ajouter quelque chose à vos observations : effet de mode ou réalité inquiétante : le « rhume de hanche » était tout de même rarissime et voilà qu’il devient beaucoup plus fréquent (l’enfant ne tient plus sur ses jambes ou claudique)


                            • le libère-terre le libère-terre 18 février 2012 14:19

                              @closta

                              merci, voilà qui est plus clair.... il y a je pense une espèce de dogmatique dans la forme des religions au sens large du savoir et non du croire.

                              notre société croit tout connaitre, tout pouvoir démontrer, tout rationaliser mais les préjugés sont plus près de la croyance (religieuse) que de la réelle objectivité.

                              ce qui fait que j’agrée votre remarque. tout en ajoutant qu’il y a religion et religion. le capitaliste et l’athéisme sont de nature à faire une forme d’intégrisme social, voir de racisme idéologique.

                              J’ai tendance à critiquer toute religion, parce quelles occultent bien souvent le discours du monde réel, elles amènent toutes les guerres, alors que, dans l’absolue, elle véhiculent une sagesse de conduite (sauf athéisme et capitalisme bien entendu... qui sont les religions de l’égoïsme de la consommation)

                              En fait les religions sont détournées dans le temps par les fidèles comme moyen de se faire la guerre. ceci dit, les convictions restes bonnes tant quelles restent personnelles dans une bonne hygiène de vie physique et morale.

                              pour moi les religions sont nécessaires au monde, mais cela ne veut pas dire qu’elles peuvent tout résoudre, loin de là. elles virent au cauchemar car chaque religion finit par avoir son lot de parasites intégristes pollueurs de pensées.

                              c’est un peu psy ma réponse... mais c’est ce que vous m’inspirez...


                            • clostra 19 février 2012 13:08

                              @libère-terre

                              Mon exemple est bon car il est ancré dans la réalité et également dans celle d’au moins deux religions.

                              Avec son contre exemple : l’agneau dont nous savons aujourd’hui que les troupeaux sont menacés par un « nouveau virus » dont on ne sait pas s’il est transmissible à l’homme, bien qu’on pense que « non ».

                              J’en suis informée. Qu’est-ce que je fais ? j’ai zappé l’agneau que j’achète de façon hebdomadaire.

                              Qu’elles en sont les conséquences ? économiques ?


                            • le libère-terre le libère-terre 19 février 2012 15:26

                              La peur est mauvaise conseillère parce qu’elle vient de nos émotions.
                              mais elle indique que nous perdons le contrôle avec la réalité et qu’il est temps de se méfier de nos réactions.

                              j’ai plus de mal à saisir ici votre pensée et je déduis transversalement.
                              le proverbe sage (religieux) dit : « dans le doute abstiens-toi ».

                              Et pour grouper avec votre message précédent : il faut tenir compte du risque. ne pas céder à la panique, garder la tête froide et se poser la question de ce qui pose le plus de problèmes. si on ne peut pas répondre l’abstinence est probablement la règle de sagesse au cas général.

                              Il ne faut jamais écouter la rumeur et voir par soi-même.
                              la notion de risque est une question difficile mais elle est liée à l’information que nous avons des choses. moins nous sommes informés moins de risque doit-on prendre. dans le cas contraire c’est alors qu’une question de choix personnel.


                            • tandalu 17 février 2012 18:17

                              Je suis atteinte de Myofasciite à Macrophages (MFM) à la suite de vaccinations obligatoires et je tiens à répondre à certains messages pour rétablir la vérité ou m’insurger contre certaines réflexions.

                              @Cassino : la réflexion débile « on meurt tous un jour » n’a rien à faire ici car nous ne mourons pas de MFM mais nous en souffrons beaucoup et nous avons de graves problèmes divers de santé qui nous handicapent énormément.

                              @ottomatic : je ne me considère pas comme un mouton puisque ma vaccination était obligatoire, dans le cadre de mon travail, comme la plupart des malades de MFM d’ailleurs. C’était les vaccins ou bien je n’avais pas le boulot !

                              Je ne relèverai pas la réflexion de Le Péripate avec ses avions en aluminium car je ne comprends pas son humour, désolée !

                              @clostra : désolée, je ne comprends pas tout ce que vous dites car mon cerveau est grignoté par l’alu et il faudrait que je lise et relise plusieurs fois vos messages pour les comprendre mais je note que vous dites qu’il y a bénéfice si avec le vaccin de la rougeole on ne compte que 2000 morts au lieu de 3000 sans le vaccin ! Je trouve ça fort étonnant qu’il y ait encore des morts avec le vaccin contre la rougeole puisque normalement la vaccination empêche d’attraper la maladie et donc d’en mourir………….drôle de façon de prouver les bienfaits du vaccin !
                              D’autre part, quand vous dites : « pas besoin de modifier l’adjuvant » je dis que si l’adjuvant est remplacé par un autre moins néfaste, pourquoi garder celui qui rend encore plus malade ! Je parle bien sûr de remplacer l’hydroxyde d’aluminium par le phosphate de calcium.

                              @Jean Luc Salvador : Les labos utilise l’hydroxyde d’aluminium car c’est l’adjuvant le moins cher et celui qui permet une réaction immunologique plus forte donc d’économiser le produit vaccinal.

                              A l’origine L’institut Pasteur utilisait le phosphate de calcium comme adjuvant, qui d’ailleurs marchait très bien, mais quand la Sté Mérieux a racheté Pasteur, ils ont voulu faire des économies et ont décidé de supprimer le calcium pour n’utiliser que l’hydroxyde d’aluminium mais aussi d’en mettre des doses de plus en plus importantes. D’ailleurs la polémique qui dit : « mais l’alu est utilisé depuis 1926 ou 1960 et il n’y a des problèmes que depuis 1995 », je réponds que depuis il y a eu une campagne massive pour la vaccination contre l’hépatite B et que les doses d’alu ont considérablement augmenté dans les vaccins et qu’on a de plus en plus de vaccins différents qui contiennent tous de l’alu…..CQFD !!!
                              Les labos ont donc construit leur fabrique de vaccin sur la base de l’alu comme adjuvant et cela coûterait des millions d’euros de changer tout ceci et surtout de le remplacer par du calcium plus cher !

                              @ Politeia : vous pensez connaître beaucoup de choses sur l’aluminium et tous ces dérivés mais attention à « Wiki », comme vous le nommez, il contient certaines erreurs mais si vous ne voyez que par Wiki, tapez myofasciite à macrophages et vous comprendrez mieux ce qu’est cette maladie mais je crois avoir relevé pas mal d’erreurs et confusions ou incertitudes et en plus ils ne sont pas complets !

                              Quand vous dites : « Le problème de votre discours c’est que vous établissez une relation de cause à effet que rien ne prouve. » Je réponds : lisez les articles des chercheurs suivants :

                                Les adjuvants aluminiques dans les vaccins : sont-ils sans danger ? L. Tomljenovic et C.A. Shaw - Canada - 2011

                                « ASIA » - Syndrome auto-immunitaire/inflammatoire induit par les adjuvants Y. Shoenfeld et N. Agmon-Levin - Israël - 2010
                               
                                L’immunobiologie des adjuvants aluminiques : comment fonctionnent-ils réellement ? C. Exley, P. Siesjo et H. Eriksson - Grande-Bretagne - 2010

                                Les injections d’hydroxyde d’aluminium entraînent des déficiences motrices et une dégénérescence des neurones moteurs C. A. Shaw et M.S. Petrik - Canada - 2009

                                La persistance à long terme de l’hydroxyde d’aluminium provenant des vaccins est associée à un dysfonctionnement cognitif chronique M. Couette, M.F. Boisse, P. Maison, P. Brugieres, P. Cesaro, X. Chevalier, R. K. Gherardi, A-C. Bachoud-Levi et F-J. Authier - France - 2009

                                Le rôle possible de la charge corporelle en aluminium dans la myofasciite à macrophages et le syndrome de fatigue chronique en relation avec la vaccination C. Exley, L. Swarbrick, R. K. Gherardi et F-J. Authier - Grande-Bretagne, France - 2008

                                Macrophagic myofasciitis lesions assess long-term persistence of vaccine-derived aluminium hydroxide in muscle R. K. Gherardi, M. Coquet, P. Chérin, L. Belec, P. Moretto, P-A. Dreyfus, J-F. Pellissier, P. Chariot et F-J. Authier - France - 2001

                              Alors vous ne pourrez plus dire que rien n’est prouvé et qu’il n’y a pas de lien entre la MFM et l’hydroxyde d’aluminium des vaccins.
                              Vous pouvez aussi aller sur le site de l’association Entraide des Malades de Myofasciite à Macrophages (E3M) et vous comprendrez ce que je vis au jour le jour.
                              Et je vous demande pardon d’osé parler de mon cas personnel !

                              @libère-terre : merci d’avoir parlé du problème de l’alu, c’est courageux à vous de défendre une cause dont vous n’êtes pas réellement la victime, même si vous êtes malheureusement malade à cause d’un vaccin. Cela fait une dizaine d’années maintenant que nous nous battons mais les choses commencent enfin à bouger grâce aux chercheurs du monde entier qui trouvent et prouvent les liens entre l’alu des vaccins et la MFM.
                              Pour ma part, mon employeur ne veut pas me reconnaître en accident de travail et je vis avec une retraite pour invalidité (j’ai 51 ans) depuis 2 ans en touchant 400 € par mois ! Je prends de la morphine tous les jours et je ne peux plus travailler, conduire, lire un livre (à cause des problèmes cognitifs graves engendrés par l’alu qui s’est fixé dans le cerveau) bref, j’ai la vie d’une petite vieille de plus de 90 ans et qui souffre, en plus !
                              Concernant la rumeur de l’arrivée d’un DTP sans alu, il existe déjà mais a été retiré de la vente (il coûtait trop peu cher) en 2008 et l’association E3M qui a fait une pétition pour le retour du DTP Pasteur n’est pas au courant de cette info !
                              Quant aux dépôts de brevets pour remplacer l’alu par du calcium, ils existent depuis des lustres puisque le calcium était utilisé par Pasteur avant son rachat par Mérieux mais les autorités et les labos ne veulent pas entendre parler de son retour dans les vaccins car ça leur coûterait bien trop cher ! Mais nous ne désespérons pas d’avoir un jour gain de cause.
                              D’ailleurs je ne suis pas contre les vaccins, je souhaiterais vacciner ma fille de 19 ans mais je ne le peux pas puisque les malades de MFM auraient une susceptibilité génétique.

                              Voilà, c’est ma vie, malheureusement je n’ai pas eu le choix mais maintenant elle est bousillée à jamais et je ne souhaite à personne de vivre ce que j’endure.

                              Oups, pardon j’ai encore parlé de mon cas personnel !!!


                              • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 18:59

                                Et moi je vous remercie de témoigner. ça fait avancer la vérité.

                                « vous n’êtes pas réellement la victime »
                                Je ne suis en effet pas la victime désignée de plein fouet par cette maladie. D’un autre coté cela a forcément une signification à en tirer.

                                j’ai une immunité devenue incontrôlable depuis. lors de certaines poussées j’ai dégusté comme si j’étais été agressé par un essain de guêpes... et certaines crampes insoutenables à hurler de douleur (ce que je fais aussi). je ne suis pas sûr que cela soit bien agréable. Mon cas prouve seulement une chose : c’est que les problèmes causés par les vaccins ne sont pas si marginaux que ça...

                                Et vous confirmez dans l’ensemble ce que j’avais cru comprendre du calvaire des MFM. J’en suis désolé d’autant, pour vous comme pour moi. A la différence de vous, mon état peut évoluer et il me reste de l’espoir. Encore que je ne sais pas tout ce qu’il va en advenir. c’est l’inconnu total.

                                comme quoi...


                              • le libère-terre le libère-terre 17 février 2012 19:23

                                vous avez raison, vous ne pouvez pas faire vacciner votre fille c’est trop dangereux sauf que la législation ne l’entend pas de cette oreille : foutus règlements. je ne savais pas pour les doses croissantes par contre, et c’est bien inquiétant. je croyais les brevets plus récents que ça... ben ça en dit rien de bien bon.

                                J’ai pas en effet le triste privilège de vivre sous morphine, mais sinon aussi je déguste avec de la cortisone en haute dose en lieu et place avec d’autres effets secondaires non évoqués mais c’est les médocs par contre. j’utilise la phyto mais elle ne m’a pas permis de supprimer la cortico (systémique). je crois que je suis le nouveau profile alien allergiques qui se pointe.

                                Mais même comme ça votre cas reste bien plus grave que le mien. je souligne d’autant plus le courage que vous avez eu d’ajouter votre voix. j’imagine que vous tenez grâce à votre fille : prenez en soin... elle n’a que vous et vous elle.


                              • tandalu 18 février 2012 12:06

                                Je sais qu’il existe beaucoup de personnes victimes des vaccins mais que personne ne veut reconnaître car dans le pays de Pasteur c’est inconcevable de dire que les vaccins font plus de mal que de bien.

                                Quand vous parlez de votre évolution, j’espère qu’elle sera bonne et que les symptômes s’estomperont avec le temps.

                                Concernant le calvaire des MFM, il est différent suivant les personnes. De plus beaucoup d’entre nous ont d’autres maladies auto-immunes associées ce qui amplifie notre état.
                                Pour ma part, grâce à la morphine, j’arrive à plus ou moins gérer la douleur mais par moment, en cas de grosse crise, rien n’y fait, et je ne veux pas abuser de ce médicament, pas si anodin quand même.

                                Mais le plus difficile à vivre est cet état d’épuisement perpétuel qui nous empêche de vivre comme tout le monde, quand on doit faire une chose dans une journée (visite médicale, papier administratifs etc.) on doit prévoir de se reposer beaucoup avant et malheureusement on ne peut plus rien faire après que de se reposer à nouveau ! Il faut tout calculer pour gérer cette asthénie invalidante.

                                Et pour finir, afin de compléter le tableau, le plus inquiétant sont les problèmes cognitifs. Nos examens médicaux (IRM et scintigraphie cérébrales) montrent que notre cerveau est atteint au niveau de la mémoire de travail, la mémoire visuelle, la concentration, l’attention et de l’écoute dichotique qui est une disconnexion entre les deux hémisphères qui nous empêche de pouvoir faire deux choses en même temps ( entendre quelque chose et lire ou écouter et se concentrer).

                                Bref, si je pense à quelque chose et qu’on me parle en même temps, je n’entends pas la personne qui m’a parlée. Si je lis un truc et qu’il y a du bruit dans la pièce, je ne comprends rien de ce que j’ai lu. Mon mari, quand il veut me dire quelque chose, doit me demander de le regarder, ne rien faire d’autre et surtout de me concentrer uniquement sur ce qu’il me dit, sinon c’est comme s’il ne m’avait jamais rien dit, je zappe littéralement et il a eu beaucoup de mal à l’admettre et le comprendre.

                                L’attention et la concentration sont les plus importantes dans le fait de retenir quelque chose donc on croit qu’on n’a pas de mémoire mais en fait ça vient de l’attention et de la concentration. Et nos test neuropsychologiques reflètent exactement ce que montrent les examens IRM et scintigraphie.

                                Alors, je veux bien que les détracteurs de la myofasciite à macrophages vivent une petite semaine avec ces symptômes là et on verra ce qu’ils ont a redire !

                                J’ai 3 enfants (30, 27, 19 ans) dont un, l’aîné, a été vacciné contre l’Hépatite B et pour l’instant il n’a rien développé, sauf un tremblement impressionnant des mains quand il fait quelque chose de minutieux. Mais je ne veux pas tenter le diable en les vaccinant avec de l’alu,d ’autant que ma fille présente certains symptômes de la myo mais je ne veux pas lui mettre ça dans le tête, pour le moment elle ne se doute de rien puisqu’elle n’a pas eu le vaccin HB mais elle a eu tellement d’autres doses d’alu avec les autres vaccins !

                                Voilà, je vous livre mon expérience, pas pour parler de moi, mais pour alerter les personnes qui ont ces symptômes et qui ne trouvent pas ce qu’elles ont. L’errance de diagnostic est pire que de savoir ce que l’on a !

                                Pour ceux que ça intéresse, allez sur le site de l’association des malades E3M ou EMMM.


                                • le libère-terre le libère-terre 18 février 2012 13:51

                                  Bonjour, c’est on ne peut plus intéressant ce que vous dites. je ne suis qu’un singleton hélas et pas dans une association et donc votre savoir en réseau est très précieux. je vous en remercie. je note :

                                  « beaucoup d’entre nous ont d’autres maladies auto-immunes associées »
                                  Hélas la médecine refuse de voir la gravité de ce que cela signifie. L’affaiblissement imunitaire de la population est assez général, et cela complique d’autant les gens comme vous et moi.

                                  (Pour mettre en parenthèse mon cas , comme je me roule par terre avec des crises d’urticaires géantes, des plaies de grands brulés qui ne guérissent pas -heureusement pas généralisées-, et des crampes aux douleurs terribles, et encore j’en passe et des meilleurs mais vous savez comme moi qu’on n’arrive jamais à tout dire, je mets mon curseur de douleurs plus vers vous que vers les biens portants dont je ne fais déjà plus partie c’est un souvenir. Le vie professionnelle... est difficile, et ma situation générale laisse à désirer et les étés sont un calvaire pour moi -transpiration-).

                                  « ce qui amplifie notre état ».
                                  En fait, je découvre qu’avec mon cas ce problème n’est pas isolé, il est potentiel, et c’est je pense une bombe à retardement et non le fait de seulement quelques malheureux qui sont des victimes juste collatérales. J’ai noté le mépris qu’on a pour nous comme je l’ai signalé au début de mes commentaires.

                                  « je ne veux pas abuser de ce médicament, pas si anodin quand même »
                                  idem pour moi avec la cortisone, que je diminue dès qu’un semblant de rémission arrive. résultat : je vis quand même avec des douleurs, car je suis comme fouetté à l’ortie tous les jours (et nuit), du coup je suis aussi devenu également insomniaque en prime... sans parler de crampes qui ont la très bonne idée de s’installer au repos dans le lit avec le sommeil...

                                  « Mais le plus difficile à vivre est cet état d’épuisement perpétuel qui nous empêche de vivre comme tout le monde »

                                  je connais cela par manque de sommeil (douleurs), par influence de la cortisone qui modifie mes os qui me rouge tout (déformations). je sors bien moins, et j’utilise « l’ordi » pour tout... ma hantise c’est la dermatite (surtout avec plaies) sur les mains car alors plus question de toucher le clavier...

                                  « on doit prévoir de se reposer beaucoup avant et malheureusement on ne peut plus rien faire après » c’est une situation que je vis plus souvent l’été. je deviens rouge comme une écrevisse et je ne supporte plus le contact des habits comme les grands brulés, la transpiration déglingue ma peau... et il faut le temps de m’en remettre... avant de remettre le net dehors.

                                  « le plus inquiétant sont les problèmes cognitifs »
                                  Là je découvre avec vous car il se trouve que j’en ai aussi mais j’espère qu’ils ne vont pas évoluer comme vous... quand je songe à l’alu du quotidien et que le cerveau continue de stoker quoi qu’on fasse... il y a de quoi bondir... c’est sans fin...

                                  "Bref, si je pense à quelque chose et qu’on me parle en même temps, je n’entends pas la personne qui m’a parlée. (...) et il a eu beaucoup de mal à l’admettre et le comprendre« 

                                  J’ai un peu ce problème depuis tout petit, mais pas de façon très prononcée... allez savoir... il y aurait-il un rapport ? c’est malheureusement intéressant car il y aurait comme un sorte de profil à toutes ces maladies mais on ne fait que les cobayes en train de découvrir la choses...

                                   »L’attention et la concentration sont les plus importantes dans le fait de retenir quelque chose« 
                                  pour notre malheurs le cerveau marche comme ça, l’effort de mise en mémoire est bien plus grand que le retour des souvenirs, et l’intégration se fait énormément grâce à »l’intelligence émotionnelle« . si les émotions sont touchées il semble que cela touche la mémoire aussi.

                                   »que les détracteurs de la myofasciite à macrophages vivent« 
                                  c’est ce que j’ai voulu faire entendre ici : c’est vrai que ça change la façon de voir de subir une maladie qui vous écarte de la vie »normale« . cette frustration est bien mal comprise des biens portants....

                                   »sauf un tremblement impressionnant des mains quand il fait quelque chose de minutieux« 
                                   »elle a eu tellement d’autres doses d’alu« 

                                  C’est un profil assez général avec les poisons... surtout les métaux.
                                  Oui, ce que j’ai compris en général avec les poisons (dont les métaux), c’est que le seuil de tolérance est brutalement atteint, j’ai vu ma vie changer de doses en doses depuis 10 ans, mais j’ai d’abord presque rien remarqué. mais il y a trois ans après le vaccin, j’ai eu une crise carabinée et tout à commencé avec sos médecin et les urgence... çà vient avec un seuil, et il faut être attentif au moindre signe précurseur. J’ai eu le tord d’écouter 2 fois les médecins de trop et maintenant c’est bien plus grave et surtout.... et ça ne part plus de puis 1/2 ans...

                                   »L’errance de diagnostic est pire que de savoir"
                                  C’est bien comme cela que je vis ma relation médicale : la tête dans le sac pour ne rien voir. pour eux c’est juste une D.A. et j’ai ça depuis la naissance mais je suis passé à coté. J’ai beau leur dire qu’à part un asthme et une rhinite allergique j’ai jamais rien eu d’autres... Il ne me croient pas....

                                  Je suis assez inquiet pour la mémoire, vu que je (re)connais trop bien vos symptômes pour le vivre aussi, même si ce n’est que plus léger, mais ça m’inquiète. je vous jure, c’est à la lettre ce que vous écrivez.

                                  Il y a sans doutes un rapport, et la sensibilité alu n’est pas une blague. ce qui diffère c’est que j’ai cela depuis plus longtemps. mais depuis l’accident au vaccin, j’ai des troubles entre parole et langage, je pense plus vite que je ne parle, et j’oublie assez vite ce que j’écris me forçant à relire, même si en fait ce n’est pas oublié mais la mémoire immédiate est peut-être un peu atteinte. si je parle trop vite aussi une dysphasie apparait. C’est très récent justement.

                                  je pense de moins en moins au hasard et je crois qu’un lien est possible, même si la prédisposition reste en arrière plan. de manière générale, l’effet sur l’immunité reste un tronc commun. j’ai des troubles de la cicatrisation, les plaies difficiles, les infections faciles, et une potentialité inflammation tissulaire supérieure (cancer ?).

                                  Je pense que ce qui est accéléré par une prédisposition est latent dans la population, et ceux qui ne sont pas soumis à la chimie moderne ont une immunité bien plus robuste. la médecine persiste à dire que l’allergie est déréglée par une surprotection des environnements modernes , mais je crois quelle occulte le poids des poisons (en général) sur l’immunité.

                                  D’ailleurs les agriculteurs vivent des cauchemar assez similaires aux MFM avec des produits qui contiennent soit dit en passant des métaux lourds. un hasard ? à d’autres...

                                  Si les médecins continuent à nier, la seule certitude qu’ils auront (ou plutôt que nous auront d’eux) c’est d’être (qu’ils sont) dans l’erreur.

                                  De là à dire qu’il existe des liens communs, je le pense de toute évidence, mais la science veut des preuves que personne ne va se hâter de démontrer...

                                  Il faut donc un courage sans faille pour accepter l’avenir tel qu’il se présente, courage que je nous souhaite d’avoir, pour nos proches et notre famille, qui soit-dit en passant sera la seule motivation qu’il nous sera donné d’avoir....

                                  Et encore grand’ merci pour permettre si courageusement d’avoir fait avancer ce dialogue. S’il pouvait y avoir d’autres profils du genre ça serait un bonne chose.


                                • le libère-terre le libère-terre 19 février 2012 08:07

                                  INFORMATION

                                  Suite à l’importance du débat pour les malades concernés par la MFM et auto-immunes, et comme il n’est pas possible sur agoravox de faire un suivi spécifique alors que des questions d’importances sont posées, vous pourrez complémenter le débat sur mon site à la page :

                                  http://le-libere-terre.blogspot.com/p/forum-provisoire-maladies-auto-immunes.html

                                  Me contacter, obtenir plus tard un lien sur un site dédié si cela le justifie, et obtenir plus tard des informations sur des traitements spécifiques expérimentaux en cours de test.

                                  cordialement à tous et merci.


                                  • yomarol 11 juillet 2016 16:44

                                    Cela fait des années que je partage l’intégralité des connaissances données par votre article.

                                    J’aimerai le compléter par deux groupes d’informations.

                                    a) Il faut lire les travaux du professeur Chris Exley, professeur à l’université de Keele en GB sur 30 ans de recherche sur les propriétés biologique de l’aluminium. Ces textes sont en anglais, mais avec Google.translate on peut facilement en comprendre le sens.

                                    b) Les travaux de Chris Exley démontrent qu’il y a un antidote à l’aluminium. En effet cet aluminium ne peut être excrété par notre corps qu’en présence de silicium. Or il n’y a peu de silicium dans notre corps, où il est d’ailleurs indispensable notamment pour les ongles, les cheveux et les os.

                                    Le silicium et l’aluminium réagissent chimiquement dans notre corps pour faire un composé organique qui lui est excrété par les reins dans l’urine.

                                    Personnellement je bois de l’eau de la Fontaiine Didier en Martinique qui contient environ un gramme de silice par litre. Il est à noter que l’excrétion est relativement lente. Il faut donc s’y tenir pendant plusieurs années.

                                    Aujoud’hui encore, le Journal de la Santé, traite le problème des vaccins et de l’adjuvant hydroxide d’aluminium. L’argument délirant utilisé est que cela fait 30 ans que cet adjuvant est utilisé et qu’en conséquence, il n’y a rien à redire.

                                    Je rappelle que l’amiante utilisée depuis environ 1850 a été démontrée toxique par une thèse en 1905. Tous les médecins jusque dans les années 80 trouvaient qu’elle ne présentait aucun danger...Elle n’a été interdite en France qu’en 1997.


                                    • KingPat KingPat 21 octobre 2019 12:51

                                      Bonjour, 

                                      Pensez-vous que le contact à l’aluminium, de manière générale, soit propice à des dérèglements hormonaux ?

                                      J’ai lu que des infections comme la candidose trouvaient leur source dans des dérèglements hormonaux (entre autres) qui peuvent avoir comme source l’intolérance face à certaines matières/éléments chimiques. L’aluminium peut-il en faire partie selon vous ?

                                      Merci pour votre réponse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès