• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La beu contre le cancer

La beu contre le cancer

La nouvelle est tombée le 1er avril, la plupart des gens croyaient à un poisson d’avril. Guillermo Velasco et ses collègues de l’université Complutense à Madrid ont publié la semaine dernière dans la prestigieuse revue médicale "Journal of Clinical Investigation" les résultats de leurs expériences. En effet , ils administrèrent du THC (tetrahydrocannibinol), la substance psychotrope active du chanvre, à des souris atteintes de cancers. Leur conclusions sont assez surprenantes : le THC aurait pour effet de diminuer la croissance des tumeurs. Cette excellente nouvelle dans la lutte contre cette douloureuse et mortelle maladie l’est peut-être moins pour nos puissants, qui fustigent depuis un siècle les dangers du cannabis, en l’accusant d’être la cause de non seulement tous les maux qui surviennent dans le corps humain avec l’âge, mais aussi de la dechéance de la jeunesse. Cette cabale rappelle singulièrement la lutte de l’Église contre la masturbation, qui rend sourd et aveugle, provoque l’hydrocéphalie, le dessèchement du gland et encore bien d’autres sympathiques métamorphoses.

Le chanvre et ses dérivés enivrants les plus courants, la marijuana et le hachich sont interdits dans la plupart des pays. La diabolisation dont fait objet le cannabis dans les cercles officiels depuis au moins un siècle est omniprésente. C’est sans doute le ridicule de leurs arguments qui a fait que le cannabis s’est solidement ancré dans une culture alternative représentée dès les années 60 du siècle passé par les courants musicaux tels le jazz et le rock and roll, le pop-art et la culture psychédélique

Si aujourd’hui il s’avère que non seulement le THC ne provoque pas le cancer, comme le clament certains, mais qu’en plus il peut le soigner, en déclenchant un mécanisme de l’autophagie dans les cellules malignes, quel sera le ridicule de la pensée officielle pour qui le cannabis fait partie de ces sujets sur lequel tout le monde se doit d’avoir une position ferme et éloquente, comme pour l’antisémitisme, le conspirationnisme, le révisionnisme etc. ? Le cancer, première cause de mortalité en France aurait-il fait moins de morts si le cannabis était légal ? Une question que l’on peut se poser très légitimement au vu des dernières découvertes, et qui en entraîne d’autres. On peut ainsi se demander aussi si l’espérance de vie ne serait pas plus élevée si le cannabis était légal et règlementé ? Le fait que la substance était interdite n’a évidemment pas poussé la science à s’y intéresser, privant pendant de longues années la médecine des outils pour lutter contre l’alzheimer et d’autres pathologies aussi pénibles que mortelles. De combien de morts est responsable cette législation onéreuse ?

Mais, au fond, pourquoi le cannabis et-il interdit ? Est-ce vraiment le souci de la santé publique qui a inspiré nos législateurs ? Rien n’est moins sûr. Il semble qu’il s’agit d’abord de la lutte contre le chanvre, une fibre stratégique à de multiples usages depuis la nuit des temps : habillement, cordages etc... par l’industrie des fibres synthétiques. L’inventeur du nylon, l’entreprise americaine Dupont de Nemours est à l’origine de la taxation extrêmement sévère frappant la culture de chanvre aux USA. On nous a donc privé d’un matériau naturel et non-polluant au profit des lobbys des matières plastiques, un peu comme dans l’histoire très édifiante du plomb dans l’essence, où s’illustre également la famille Dupont de Nemours.

Alors, quelle nouvelle donne apporte cette découverte à la pensée officielle ? On ne peut, hélas, qu’observer un étrange silence des médias depuis le scoop du 1er avril. A croire que personne n’ose vraiment lancer le débat.


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • Gugu Gugu 4 avril 2009 15:03

    "Alors, quelle nouvelle donne apporte cette découverte à la pensée officielle ? On ne peut, hélas, qu’observer un étrange silence des médias depuis le scoop du 1er avril. A croire que personne n’ose vraiment lancer le débat."

    le problème est que la loi française interdit de parler favorablement de cette plante, du coup, il est difficile de faire son éloge, tant au niveau médical (excellent intermédiaire entre l’aspirine et les opiacés type morphine), qu’un niveau industriel ou écologique...

    Rien qu’en tant que fournisseur de biomasse, cette plante est un vrai miracle, un cycle de croissance très court, pas besoin d’angrais, et une grand quantité de biomasse fournie à la clé...


    • Deneb Deneb 4 avril 2009 15:17

      Le chanvre est d’ailleurs modérement cultivé dans les pays européens pour sa fibre. Les variétés utilisées sont toutefois soigneusement seléctionnées pour leur faible teneur en THC. Si le mollecule est interessante pour l’industrie pharmaceutique, ce qui est sans manifestement le cas, on synthétisera la molecule ; ça m’etonnerait que l’on la produit par culture du cannabis. On créera sans doute une nouvelle drogue, du THC synhétique pur, que les avides de defonce finiront par s’injecter en intraveneuse.


    • zelectron zelectron 4 avril 2009 15:52

      "la faible teneur en THC" c’est probablement antinomique d’une haute qualité de plante (moins de fibre, moins de graines comestibles, moins d’extraits d’huile, fibre moins longues, moins resistantes à sections égales a.s.a. et pourtant les chanvrières (en pour les cordes, les draps, les chemises) étaient prospères jusqu’au début du XXième siècle, hélas le nylon (Dupond de Nemours) à tué le chanvre juste au moment ou les premières machines réussissant à le travailler dans de bonnes conditions arrivèrent sur le marché. En prime le gouvernement des USA vers les années 1910-1915 prononça son interdiction, ceci étant imité comme une trainée de poudre par les principaux gouvernements de la planète.


    • Daniel Roux Daniel R 5 avril 2009 10:32

      Il n’y a pas de mal à se faire du bien.

      Au delà de ce postulat, ne soyons pas irresponsables et rappelons quand même que :

      - qu’aspirer profondément des fumées de végétaux nuit gravement à la santé, que ce soit du tabac, de l’eucalyptus ou du foin.

      - que conduire un véhicule en état euphorique artificiel (médicament ou produit naturel) est dangereux pour vous et ceux que vous accidenterez.

      - Il existe des rares effets secondaires, comme pour l’alcool ou les fraises, chez certaines personnes. Il est important de vérifier que vous n’en faites pas partie.

      Donc si vous êtes amateur d’ivresse, que ce soit par des médicaments prescrit, par l’alcool ou par l’automédication, méfiez vous des effets secondaires, choisissez des produits sans résidus chimiques nocifs, absorber ces produits par voie orale et restez dans un lieu sûr et immobile. 


    • Deneb Deneb 5 avril 2009 10:49

      Daniel R. : bravo, vous êtes la voix de la raison. Il est important de maîtriser ce que l’on mets dans son corps. Je suis malheureusement de moins en moins convaincu de la sincerité et de la pertinence des organismes officiels de régulation comme food&drug administration.


    • plancherDesVaches 5 avril 2009 19:41

      Bonjour mes frères.
      Je viens de découvrir la morphine et le codéine à haute dose grace à la contrebande, car interdite dans notre bon pays...
      S’il y a des revendeurs dans la salle, je suis preneur.
      J’échange avec de l’extasie et de la coc.
      Si y’a moyen de se chouter plus, je veux bien aussi.

      Et si y’a moyen de rester CONSCIENT que le fait que le hachich est simplement un anti-douleur qui fait planer un peu COMME IL EN EXISTE DEJA PLEIN de disponibles dans la médecine légale, là, vous aurez fait un grand pas.
      Ben ouais. Pardon pour toi, auteur. (le pétard, j’ai connu, manque de bol pour toi)


    • zelectron zelectron 4 avril 2009 15:35

      ...D’autant plus que le lobby medico-pharmaceutique continue à étouffer toute veléité d’herboristerie, sans oublier la guerre des grainetiers "officiels" contre les amateurs, y compris les semences stériles.
      A croire que la bataille contre le chanvre est un peu trop longue et trop hargnieuse pour qu’elle ne cache certains "secrets" que d’aucuns voudraient bien garder pour eux seuls (et je ne parle pas que de stupéfiants...)


      • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 4 avril 2009 15:40

         Votre texte me rappelle un certain sur les 3 C, drogues douces légales, café, cacao et coca. Ca me fait penser que le monde est B et qu’il court après la lettre C et que le cannabis pourrait en être une issue (je me dédouane de toute responsabilité quant à cette assertion... smiley ). Certains diraient aussi qu’il est en mode 88 et qu’il cherche la rue 89 (? ??).
        En tous cas félicitations Deneb, vous voilà avec 4 textes publiés vous allez pouvoir prendre du galon sur Agoravox, il me semble.


        • Deneb Deneb 4 avril 2009 15:54

          MJ Manson : il est en mode 88 et qu’il cherche la rue 89

          je dirai plutôt mode ’68, voire 69 smiley


        • Emmanuel Aguéra LeManu 4 avril 2009 17:02

          @Michael... ????
          Ecusez mon Q.I. ridicule, mais là je suis largué...


        • alberto alberto 4 avril 2009 16:07

          Blague à part, la "beu" contre le cancer ça reste à voir , mais les barettes de "résines" pleines de saloperies vendues à la sortie du métro ou des écoles ça ne doit pas être bon contre le cancer : Il y a canabis et canabis !

          Bien à vous.


          • Deneb Deneb 4 avril 2009 16:13

            Alberto : Raison de plus pour légaliser et légiférer : le contrôle de la qualité. Quoi que, vu les saloperies qu’ils autorisent dans l’alimentation, ce n’est pas si certain...


          • jacques jacques 4 avril 2009 16:13

            La plante a peut être des vertus contre le cancer,mais fumer un petit joint donne le cancer avec des taux de goudron à faire palir d’envie un paquet de gitane sans filtre...(sans compter les saloperies rajoutés).
            Arretez de chercher des justifications à ce vice ,assumez le simplement.


            • Deneb Deneb 4 avril 2009 16:21

              jacques : "...fumer un petit joint donne le cancer..."

              D’abord, votre affirmation n’est absolument pas confirmée par la science, mais même si elle n’est pas fausse, ce qui donne le cancer dans le joint c’est le tabac, et non pas le THC.


            • Noun 4 avril 2009 16:49

              Deneb, la beuh ne se résume pas au THC et la fumée de beuh (la beuh est essentiellement consommée fumée) est belle et bien très cancérigène (c’est à dire au moins autant que le tabac).
              Ca gagnerait en crédibilité de ne pas jouer la dessus...


            • jacques jacques 4 avril 2009 16:58

              Ce qui donne le cancer c’est entre autre le goudron ,et l’herbe, le tabac,le papier,la moquette et tout ce qui brule produit, si la combustion n’est pas parfaite, des goudrons.


            • foufouille foufouille 4 avril 2009 18:06

              il suffit de faire une infusion ou de l’avaler


            • Emmanuel Aguéra LeManu 4 avril 2009 18:19

              Et dans tous les cas, préférer le chanvre au nylon, qui jaunit les doigts.


            • Deneb Deneb 4 avril 2009 18:54

              LeManu : je pense effectivement que l’on devrait interdire de fumer du nylon.


            • zelectron zelectron 4 avril 2009 19:35

              @Deneb,
              c’est bon le polychlorure de vinyle ?


            • dom y loulou dom 5 avril 2009 11:11

              @Noun

              vous êtes sourd ou vous le faites exprès ?

              Il vous est dit précisément cela : AUCUN CAS de cancer répertorié qui aurait été dû au THC.

              Tandis que les raisons de choper un cancer sont LEGION dans tant de produits dit légaux qu’on se dit que l’industrie aime nous rendre malades.

              On peut bien croire au progrès... cela ne change pas le fait que cette "civilisation" est celle qui aura vu le plus de gens malades et pire : la seule ayant développé un sens que de voir 80% des gens tout le temps malades est "normal". C’est Rockefeller et son empire pharmaceutique qui veut vous interdire les médecines douces qui est content avec des gens aussi dociles qui se laissent tuer sur place et tandis qu’on les torture disent encore merci.


              Et aujourd’hui il vous est dit : le cannabis a des vertus CONTRE le cancer ... vous savez lire ou jamais une idée ne change dans votre esprit ? Inamovibles vos neurones ? trop d’aspartame déjà ? Ou les vaccins au mercure ont tant bouffé vos synapses que vos neurones n’arrivent plus à communiquer ?

              car le système mercantile vous empoisonne EN PERMANENCE au nom du profit, alors qu’est-ce que c’est que cet entêtement à propos du chanvre ?



            • dom y loulou dom 5 avril 2009 11:23

              A part ça ce qui donne le cancer est un taux énergétique toujours trop bas.

              Les légumes et les fruits frais vous en préservent. Surtout le citron et l’olive. Question de taux d’énergie.

              Si vous descendez à zéro c’est la vibration du cancer. Si vous ingurgitez des produits traffiqués en usine toute la journée, des snickers plien de mélamine ou du coca light plein d’aspartame et des hamburgers morts de chez les morts, voilà qui vous tue littéralement, mais ça c’est pas grave, pas d’omerta, c’est légal hein ?

              Mais voyez le fluoride dans l’eau quand même et ces métaux lourds qu’on vous met partout ... eux détruisent littéralement l’énergie vitale en vous, voilà ce qui donne le cancer et pourquoi cette maladie est si répandue.
              Juste rien à voir avec la fumette.

              Savez-vous que le cancer le plus répandu n’est pas celui des poumons mais celui du colon ? ça vous fait pas réfléchir les justiciers de la bien-pensance ?


            • Noun 6 avril 2009 12:08

              Dom, vous êtes bien agressif pour un croisé pro-cannabique lol...
              Pour ma part je sais parfaitement lire, et c’est précisément pour ça que je relève les incohérences de cette "article", qui n’est finalement qu’un prétexte à promotionner le cannabis à partir d’une étude isolée dont il est évidemment prématuré de tirer des conclusions définitives.
              Promotionner le cannabis pourquoi pas ? Mais aussi grossièrement, je ne suis pas sûr que ça serve vraiment le but rechercher.


              Quoiqu’il en soit mon propos est de dire que l’auteur de l’article entretient la confusion notament entre THC et cannabis, puis entre usage "récréatif" et usage thérapeutique, etc... ce qui rend du coup son propos inexact à de nombreuses reprises.
              Sans parler du bouquet final conspirationniste sur la plante miraculeuse, diabolisée par les puissants prohibitionnistes anti-drug au point d’en renier les supposés bienfaits médicaux, qui est à mourir de rire : l’usage médical de la marie-jeanne dans certains Etats d’un des pays les plus prohibitionnistes (USA) ainsi que l’utilisation médicale quotidienne dans notre pays de drogues bien plus mal considérées que le cannabis, comme la morphine achèvent de rendre la logique conspirationniste de cette article ridicule.

              Si la diabolisation du cannabis fait des ravages dans les esprits, la promotion idolâtre et partisane me semble avoir le même effet contre productif, si tant est que l’on vise une approche cohérente et constructive en matière de drogue.
              Dommage.


            • Deneb Deneb 6 avril 2009 16:04

              Noun : Il y en a qui font bien pire en entretenant l’amalgame entre l’alcool et le vin. Quand un médecin vous dit qu’un verre de vin au repas c’est bon pour la santé, s’agit-il d’un usage récréatif ou thérapeutique ? N’existe-t-il pas d’autres moyens d’entretenir sa santé que la souffrance, l’ennui et les pilules amères ? Ca vous arrive de vous éclater dans la vie sans avoir mauvaise conscience ?


            • Noun 6 avril 2009 18:57

              Vous cultivez l’art de tout mélanger et de très peu répondre à ce que l’on vous dit.
              Je sais pas si c’est de l’esquive ou de la fuite mais ça fait pas vraiment avancer le débat.

              Pour répondre à ce que vous me dites (qui est assez loin de mon message précédent).
              1) Aucun médecin sérieux ne préconise de boire de l’alcool pour rester en bonne santé, il n’y a que la propagande des alcooliers pour aller dans ce sens.
              2) La différence entre l’usage thérapeutique et récréatif de drogue vous semble peu clair ?
              Quand j’en suis réduis à me faire prescrire de la morphine pour faire taire la douleur, c’est récréatif ?
              Si demain j’ai besoin de THC pour réduire la progression de mes tumeurs malignes, ce sera récréatif selon vous ?
              Noter que l’étude à laquelle vous faites référence dans votre article ne fait aucunement mention d’un effet préventif du THC..
              3) Si, il existe plein d’autres façon d’entretenir sa santé que la souffrance, l’ennui et les pilules amères. Fumer du cannabis n’en est pas encore une jusqu’à preuve du contraire...
              4) Pour votre info personnelle j’ai rarement mauvaise conscience quand je m’éclate...


            • Deneb Deneb 6 avril 2009 20:08


              Noun :"
              Quand j’en suis réduis à me faire prescrire de la morphine pour faire taire la douleur, c’est récréatif ?"

              Tout dépend de ce que vous appelez recréatif. Celui qui fume un joint pour combattre son mal de vivre et évite ainsi de consommer les antipsychotiques, les régulateurs d’humeur, les benzodiazépines et les anti-depresseurs, es-ce recréatif ?

              Alléger une douleur physique ce n’est donc pas récréatif. Alléger un mal de vivre, aussi insupportable soit-il, si.

              Vu tout le cannabis que l’on fume en France, sans que cette population de canabinomanes se démarque, sur le plan sanitaire, de la population de simples nicotinomanes, on peur légitimement supposer que le joint est, au plus, aussi nocif qu’une cigarette, voire moins. Le problème est l’euphorie qu’il provoque. Cette euphorie, inutile donc dangereuse est, à mon sens, la cause de cette méfiance de la part des pouvoirs publics. On nous préfère légèrement dépressifs, on se demande pourquoi. Seraient-ce nos racines chrétiennes qui nous rappellent que l’on n’est pas ici-bas pour rigoler ?


            • Noun 6 avril 2009 20:32

              Travaillant en psychiatrie je vois chaque jour des gens qui " fument des joints pour combattre leur mal de vivre". Ces gens ont une consommation qui malheureusement n’a rien de récréative. Dans leur cas le cannabis ne remplace en rien antipsychotiques, régulateurs d’humeur, benzodiazépines ou anti-depresseurs. Au contraire il agrave leur pathologie.

              Je ne fais précisément pas l’amalgame entre ce type de consommateurs et ceux qui ont un réel usage récréatif de cette drogue. Vous, vous le faites, et ainsi d’une part vous prouvez que vous ne maitrisez pas votre sujet, mais en plus vous faites passez le cannabis pour une substance anodine, ce qui dans certains cas peut s’avérer dangeureux. L’inocuité sanitaire totale que vous invoquez est une légende...


            • Reinette Reinette 4 avril 2009 16:22



              Cannabis : point scientifique

              Le Cannabis est une drogue d’usage largement répandu dans la population française, et en particulier chez les jeunes. Elle est au centre d’un débat ...
              www.snv.jussieu.fr/vie/dossiers

              • Deneb Deneb 4 avril 2009 16:27

                Reinette : Elle est au centre d’un débat ...

                Espérons que cette fois-ci le débat débouche sur une réelle évolution des moeurs. Mais vu le silence des médias à ce sujet, je suis assez pessimiste.


              • Bois-Guisbert 5 avril 2009 11:55

                le débat débouche sur une réelle évolution des moeurs

                C’est la première fois que j’entends parler d’évolution des moeurs à propos de la démocratisation de l’ensuquage.

                Si j’étais dictateur, je veillerais à ce que mes plus turbulents sujets ne manquent jamais de beu - comme vous dites si élégamment - et à des prix défiants toute concurrence.

                Une bouffée de revendication ? Une taffe ! Une poussée de mécontemenent ? Une autre taffe !

                De l’herbe pour les légumes, que voilà un chouette programme pour les temps futurs smiley


              • Deneb Deneb 5 avril 2009 12:29

                Bois-Guisbert : c’est fou que l’on n’arrive pas s’entendre entre legumes et pochtrons


              • Bois-Guisbert 5 avril 2009 14:42

                C’est pas comme entre dictateurs et amateurs de narcotiques...


              • Reinette Reinette 4 avril 2009 16:24



                menu du petit fumeur illustré, culture du cannabis roulage et ...

                Tu y trouveras j’espère tous les renseignements que tu cherches sur tout le cannabis : la culture, le roulage, le rastafarisme

                • Deneb Deneb 5 avril 2009 09:47

                  Farka : "rastafarisme : si ses conseils diététiques sont souvent pertinents, surtout si vous vivez dans une région ensoleillée, son coté religieux ° n’a pourtant rien à envier aux délires intégristes les plus dangereux pour la santé mentale"

                  Merci, ma belle, d’avoir pointé le doigt sur les mysticismes sectaires qui empoisonnent bien au délà de n’importe quelle drogue. Comme la secte de Rome, qui, en fustigeant le préservatif appelle à ni plus ni moins qu’un suicide collectif.


                • gael44 4 avril 2009 17:28

                  Oui en effet ce n’est pas le THC qui peut causer un cancer mais bien le cannabis enfin la fumée.

                  Il ne faut pas oublier que on peut avoir un cancer après avoir fumé des joints...
                  Ou des "bulles" d’air dans le poumon par exemple.




                  • Emmanuel Aguéra LeManu 4 avril 2009 18:17

                    De bulles d’air ? expliquez svp. L’air dans les poumons, ça me semble à priori assez normal, pourquoi des "bulles" ?


                  • Deneb Deneb 4 avril 2009 18:58

                    Newick : ...des bouffées délirantes (parfois irréversibles), une altération de la vigilance, des hallucinations, l’altération de la production de spermatozoides...

                    Ca rend sourd, ça aussi ?


                  • foufouille foufouille 4 avril 2009 19:30

                    newick gobe la propagande


                  • Ramila Parks ramila 5 avril 2009 00:15

                    Les effets délétères du tabac sont tellement connus qu’il est difficile de comprendre pourquoi c’est le cannabis qui est interdit et pas le tabac

                    Les voies de Marloboro Night sont impénétrables

                     smiley)


                  • Bois-Guisbert 4 avril 2009 19:01

                    "Cette excellente nouvelle dans la lutte contre cette douloureuse et mortelle maladie l’est peut-être moins pour nos puissants, qui fustigent depuis un siècle les dangers du cannabis..."
                     
                    L’utilisation d’authentiques poisons pour soigner des maladies est aussi ancien que la médecine elle-même.

                    en l’accusant d’être la cause de non seulement tous les maux qui surviennent dans le corps humain avec l’âge,

                    Ici, vous confondez avec le pétun, mais compte tenu de votre degré d’ignorance, on ne vous en voudra pas.

                    mais aussi de la dechéance de la jeunesse.

                    Alors, ça c’est une grossière erreur, parce que la déchéance est antérieure à la consommation de ce type de substances, qui est une conséquence pas une cause.


                    • Deneb Deneb 4 avril 2009 19:12

                      Bois-Guisbert :L’utilisation d’authentiques poisons pour soigner des maladies est aussi ancien que la médecine elle-même.

                      Il ne faut pas exagérer. Pouvez-vous m’indiquer quelle maladie peut-on soigner avec le cyanure de potassium ? Ou avec l’acide botulique - a -part pour paralyser les muscles si l’on le souhaite. Le THC ne rentre pas du tout dans la categorie "poison", sauf, comme toute substance, en surdose.


                    • foufouille foufouille 4 avril 2009 19:32

                      bois etant un racistus austrolopithecus, il a du mal a comprendre autre chose que la haccche de pierre


                    • frehimself 4 avril 2009 19:37

                      Exact le Curare est un autre exemple.
                      Et comme tout principe actif c’est la quantité qui fait le poison, quand au canabis ça sera toujours moins dévastateur que l’alcool qui lui je vous le rappelle vient tout juste an l’an 2009 21em siècle, d’être interdit aux mineurs ! ! 



                    • viking 5 avril 2009 01:28

                      Le vinaigre sera bientôt interdit en France pour lutter contre les effets de l’alcoolisme. En effet le vinaigre est un dérivé de l’alcool.

                      Les conséquences de cette loi si elle est adoptée, modifiera les habitudes alimentaires des Français car la moutarne dont le vinaigre est l’un des composants, sera interdite à la consommation. Dans sa grande bonté le législateur s’étant apperçu qu’ en interdisant la fabrication du vinaigre, il empécherait les français de manger leurs frites avec de la mayonnaise dont la fabrication se fait à partir de moutarne, a justifié son action en disant que les français étant déjà trop gras cela leur fera du bien de se mettre au régime sec.


                    • Bois-Guisbert 5 avril 2009 11:13

                      Il ne faut pas exagérer. Pouvez-vous m’indiquer quelle maladie peut-on soigner avec le cyanure de potassium ? Ou avec l’acide botulique - a -part pour paralyser les muscles si l’on le souhaite.

                      Je n’ai jamais dit que tous les poisons avaient des applications curatives, mais la belladone comme des dérivés de l’opium et de la cocaïne entrent dans la composition de médicaments. Un intervenant a aussi mentionné le curare et, en cherchant un peu - ce que je n’ai pas le temps de faire -, on en trouverait assurément d’autres.

                      quand au canabis ça sera toujours moins dévastateur que l’alcool

                      On ne peut pas tout mettre sur le même plan. L’alcool est un plaisir raffiné pour qui en fait un usage sélectif et modéré, tandis que le haschich n’a pas d’autre usage que psychotropique, d’autre rôle que celui de béquille pour des êtres mentalement faibles, psychiquement diminués en quête d’évasion, de fuite, de "paradis artificiels" pour reprendre la trop exacte expression de Baudelaire.


                    • Deneb Deneb 5 avril 2009 12:07

                      Bois-Guisbert : L’alcool est un plaisir raffiné pour qui en fait un usage sélectif et modéré, tandis que le haschich n’a pas d’autre usage que psychotropique, d’autre rôle que celui de béquille pour des êtres mentalement faibles...

                      il fallait rire ?


                    • dom y loulou dom 5 avril 2009 12:47

                      @boisguibert

                      "L’alcool est un plaisir raffiné pour qui en fait un usage sélectif et modéré, tandis que le haschich n’a pas d’autre usage que psychotropique, d’autre rôle que celui de béquille pour des êtres mentalement faibles, psychiquement diminués en quête d’évasion, de fuite, de "paradis artificiels" pour reprendre la trop exacte expression de Baudelaire. "

                      ridicule

                      voudriez-vous inverser votre phrase et voir qu’elle semble toujours aussi pertinente dans la consécration d’idées reçues ? Je vais le faire pour vous.

                      Le canabis est un plaisir raffiné pour qui en fait un usage sélectif et modéré, tandis que l’alcool n’a pas d’autre usage que psychotropique, d’autre rôle que celui de béquille pour des êtres mentalement faibles, psychiquement diminués en quête d’évasion, de fuite, de "paradis artificiels" pour reprendre la trop exacte expression de baudelaire.

                      amusant isn’t it ?

                      ou comment la courte vue ajuste l’univers tout entier à sa propre pupille en la privant de tout son mystère, de toute grandeur, de toute beauté.

                      Avez-vous, ne serait QU’UNE SEULE FOIS assisté à une fête où les convives ne se croient pas obligés de s’abreuver à l’alcool ? Qu’en est-il du dernier euro-foot où ne fut servie absolument QUE de la bière ???

                      Et vous osez dire qu’il n’y aurait que les fumeurs de chanvre qui cherchent à s’évader de la réalité ?

                      Il y a d’autres exemples patants. prenez les tranchées de Verdun... si au lieu de noyer leur cerveau dans l’abricotine et autres arrache-tripes les soldats avaient fumé des joints gageons que tous ces massacres n’auraient même pas eu lieu, tous ils auraient déserté le champ de bataille réalisant la folie dans laquelle ils étaient pris, des folies décidées par d’autres qui, eux, n’étaient pas dans ces tranchées.

                      Ils auraient pu s’en rendre compte et ils auraient fumé le calumet de la paix avec leur ennemi supposé.


                      la culture du chanvre, la maturation et la consommation de chanvre et de haschisch, figurez-vous, est, dans les pays producteurs et chez les amateurs, d’égale valeur que l’utilisation de n’importe quel produit d’agrément. Un art. Des dégustations ont lieu comme chez nos vignerons, on compare, on évalue, on distribue des prix sur la qualité du produit. Mais ça vous passe par-dessus la tête apparemment ?

                      Savez-vous que quand fut introduit le café il y avait d’autres Boisguibert qui fustigeaient les gens qui s’adonnaient à ce plaisir hérétique et coupable ?

                      Le sport intensif aussi est une drogue. Il y a des gens qui ne laissent entrer AUCUN produit nocif en eux-mêmes, mais qui génèrent la dopamine, l’adrénaline et autres hormones "dopants" tout seuls, comme des grands. Des produits qui amènent tout autant une accoutumance dangereuse.

                      Ils se font usine de production de drogue tout seuls, avec la bénédiction de l’establishment. Ils mourront d’un infarctus du myocarde en étant appelés des saints de la pureté originelle... et de grands sportifs... et les prêtres diront qu0ils sont au paradis des champions

                      au moins ils n’auront pas eu le cancer ? Même pas sûr, à force de courir dans des volutes de plomb aérien et de respirer de l’arsenic. les chemtrails devraient vous faire souci pour votre santé, pas les fumeurs de joints.

                      tout est toujours une question d’équilibre et de mesure.


                      Et l’occident est TRES loin de se faire champion dans ce domaine.

                      L’arrogance vide et vaine reste malheureusement l’accoutumance la plus répandue.

                      Mais nous pourrions aussi parler de la psychopathie qui règne au plus hauts niveaux de ce superbe édifice et que le nombre trouve parfaitement "normale"... après tout ces messieurs font du jogging et entretiennent leur petite personne tandis qu’ils décident de continuer à torturer des gens au nom d’une guerre qui n’a plus AUCUNE justification que la niaiserie à laquelle le nombre s’est habituée.

                      Alors qu’est-ce que vous venez nous emmerder avec le chanvre le grand poison infâme ?

                      Attaquez-vous plutôt à la cocaïne qui ELLE est vraiment un ennemi public... pourtant fort prisée dans les salons feutrés chic et bon genre, elle traverse les frontières par valises diplomatiques pour atteindre toutes les sphères uppées et toutes les soirées dites "branchées".

                      Essayez donc d’avoir un peu plus de sens de la mesure vis-à-vis des amateurs de fumette qui ne font de tort, éventuel, qu’à eux-mêmes et puis vis-à-vis d’un produit qui adoucit les aom au lieu de les décérébrer ou de les rendre violents.

                      mais la violence elle-même, entretenue par les productions cauchemardesques à la chaîne d’Hollywood, dites-nous que ce n’est pas une drogue, qu’on rigolle.



                    • Bois-Guisbert 5 avril 2009 13:08

                      Le canabis est un plaisir raffiné pour qui en fait un usage sélectif et modéré, tandis que l’alcool n’a pas d’autre usage que psychotropique, d’autre rôle que celui de béquille pour des êtres mentalement faibles, psychiquement diminués en quête d’évasion, de fuite, de "paradis artificiels" pour reprendre la trop exacte expression de baudelaire.

                      amusant isn’t it ?

                      Non aberrant !

                      Pourquoi se drogue-t-on si ce n’est pour être dans un état second ?

                      Et ça n’a absolument rien à voir avec la dégustation de 5 cl d’un cognac vieux de cent vingt ans !

                      Comme aurait dit Céline, le cannabis, c’est l’infini à la portée des primates.


                    • Deneb Deneb 5 avril 2009 13:43

                      Bois-Guisbert : Canabis, c’est l’infini à la portée des primates.

                      Vous m’avez l’air plutôt du coté des ruminants.


                    • Bois-Guisbert 5 avril 2009 14:45

                      Vous m’avez l’air plutôt du coté des ruminants.

                      Mais ce n’est ma consommation de végétaux qui l’atteste smiley

                      Le rognon de veau ne se fume pas plus que le filet de Charolais ne s’injecte...


                    • Zanini 5 avril 2009 14:50

                      La phrase de Celine est "l’amour c’est l’infini mis à la portée des caniches" de plus citer Celine pour taper sur le canabis tout en défendant l’alcool ne fait qu’étaler votre manque de culture... Louis-Ferdinand Destouches était avant tout un hygieniste donc farouchement opposé a toute consommation d’alcool et de drogue, il supportait meme la prohibition comme aux Etats-unis.

                      "Alors, sans Goncourt, l’avoine on la voit rarement pousser pour nourrir son écrivain. Faut bien bouffer quand même et pourtant, faut dire que je me contente de pas grand chose, des légumes, des nouilles, des croissants, mais d’alcool jamais ! Que non, y a rien de pire que l’alcool et le tabac pour l’abrutissement des artères. L’essentiel, c’est la flotte, boire beaucoup d’eau...Mais gaffe, pas trop de fornique, ça fatigue le ça va ça vient et pour pas grand chose, une seconde de spasme, d’énervement musculaire, de sueur à l’entre jambe et un petit foisonnement au bas-ventre qui ressemble à de la douleur et voilà, c’est terminé... Finisch ! "

                      « C’est un prodigieux moyen de propagande. C’est aussi, hélas ! un élément d’abêtissement en ce sens que les gens se fient à ce qu’on leur montre. Ils n’imaginent plus. Ils voient. Ils perdent la notion de jugement et ils se prêtent gentiment à la fainéantise. La TV est dangereuse pour les hommes. L’alcoolisme, le bavardage, et la politique en font déjà des abrutis. Etait-il nécessaire d’ajouter encore quelque chose ? »

                      « Le père n’est même plus un homme, il est un mâle, la mère une femelle. Lorsqu’il boit, l’homme en est réduit à l’état de bête, une bête assoiffée, excitée. L’alcool entraîne une intensification de la violence déjà inhérente à la pauvreté et à l’univers misérable. En tout cas, il ne résout rien : « On a beau faire, on a beau boire, et du rouge encore, épais comme de l’encre, le ciel reste ce qu’il est là bas, bien renfermé dessus, comme une grande mare pour les fumées de la banlieue »

                      «  Les humains se traînent dans Paris. Ils ne vivent plus c’est pas vrai ! (...) ils n’existent qu’au ralenti, en larves inquiètes (...) Ils ne s’émoustillent qu’à l’alcool »

                      « La France est le pays le plus fort consommateur d’alcool du monde...21 litres 300 d’alcool pur (...) La consommation de vin qui était avant 1900 d’environ 35 millions d’hectolitres annuels, devenue ces dernières années d’environ 50 millions d’hectolitres. Il est donc faux de dire que l’alcoolisme diminue,au contraire,il progresse...La répartition,l’habitude de boire a gagné les milieux féminins,certaines habitudes alcooliques sont devenues particulièrement tyranniques ,par exemple celle de l’apéritif »

                      « Sur la question du casse poitrine ,il est donc totalement officiel,tangible,palpable que le français ne craint personne (...) lecteur piteux,c’est possible,mais insupportable alcoolique (...) aucun sauvage,aucun civilisé non plus n’approche de très loin le français pour la rapidité,la capacité de pompage vinassier  »


                    • foufouille foufouille 5 avril 2009 15:16

                      @ bois
                      ton cognac de 120a est pour les gros bourgeois
                      demande a ton domestique d’acheter du vin en bouteille plastique
                       smiley


                    • foufouille foufouille 5 avril 2009 15:20

                      @ zanini
                      texte qui exagere bcp
                      l’alcool est juste un desinhibiteur


                    • Deneb Deneb 5 avril 2009 15:33

                      bois guisbert : Le rognon de veau ne se fume pas

                      n’en deplaise à votre moquette


                    • Bois-Guisbert 5 avril 2009 19:00

                      l’alcool ne fait qu’étaler votre manque de culture...

                      Mais ça te permet d’étaler la tienne. Tu devrais ne remercier :-))

                      Pour ma part, il se trouve que je distingue entre les poivrots prolétaires qui faisaient, et qui font encore, le malheur de leur famille, et les amateurs de grands crus qui apprécient beaucoup trop les produits qu’ils consomment pour en faire non seulement un usage abusif, mais encore régulier, l’accoutumance en la matière étant un péché contre l’esprit.

                      Par ailleurs, je note parmi les proches de Céline de solides épicuriens qui ne crachaient pas dans le (bon) verre, comme Gen Paul, Albert Paraz, Henri Béraud ou Marcel Aymé. Leur faisait-il la morale ou non ? Je ne sais mais je pense qu’il devait aussi être à même de trier entre les torchons (de "L’assomoir") et les serviettes (des Hospices de Beaune).


                    • If You See Kay If You See Kay 4 avril 2009 19:55

                      Je n’ai pas d’a priori absolu sur le sujet, mais je me demande bien qui a eu l’idee de faire cette étude, dans quelles conditions et surtout dans quel état d’esprit.

                      Car le cannabis etant une substance relativement en vogue, au dela de la sacro-sainte "recherche scientifique" les enjeux de ce type de revelations relevent au moins autant du fait de société que de la therapi stricto-sensu.

                      C’est pourquoi, à l’inverse, aucun "scientifique" n’aura l’idée de verifier dans quelle mesure inhaler des vapeurs d’essence aurait un effet benefique sur les verrues plantaires, ou si respirer de la poudre de cartouches pourrait ralentir le processus de la maladie d’Alzheimer.

                      Comme s’il etait de bon ton de ne chercher que dans les directions où l’on a préalablement envie d’aller. Et de conclure "scientifiquement" par le verdict que l’on esperait depuis le départ.

                      Peut etre avec plus de détail on s’apercevra que cette étude est à la fois honnête et probante, et tout le monde s’en felicitera.

                      Mais à ce stade d’information, ça ressemble bigrement au principe du lapin qui sort du chapeau pour peu qu’on ait pensé à l’y placer quelques minutes auparavant.











                      • bobbygre bobbygre 4 avril 2009 22:40

                        L’étude a eu lieu en Espagne. Peut-être que dans les autres pays, l’interet de cette substance déjà utilisée en médecine, pour d’autres maladies est suffisante pour faire des recherches.

                        En France, il faudrait déjà vaincre le gros paquet d’idiots qui n’est pas choqué par le fait que l’alcool soit légal et que le cannabis, bien moins meurtrier et devastateur socialement, soit interdit et constamment diabolisée par les médias d’autorité.


                      • Bois-Guisbert 5 avril 2009 11:14

                        On ne peut pas tout mettre sur le même plan. L’alcool est un plaisir raffiné pour qui en fait un usage sélectif et modéré, tandis que le haschich n’a pas d’autre usage que psychotropique, d’autre rôle que celui de béquille pour des êtres mentalement faibles, psychiquement diminués en quête d’évasion, de fuite, de "paradis artificiels" pour reprendre la trop exacte expression de Baudelaire.


                      • kolymine 5 avril 2009 14:46

                        l’alcool est une substance psychoactive, utilisé par des gros beaufs pour fuir la réalité et supporté la vue de 22 abrutis se courant après pour un bout de cuir de merde.


                      • If You See Kay If You See Kay 4 avril 2009 20:46

                        Au fait, si je peux me permettre un petit contre-exemple susceptible de temperer ces espoirs légitimes

                        Bob Marley, immense fumeur de cannabis devant l’eternel, est mort d’un cancer gallopant generateur de tumeurs multiples (cerveau, estomac, poumons), suite à ... un bête mélanome au pied.

                        Et il n’avait que 35 ans.

                        Sans doute était-il réfractaire à l’effet miraculeux de la substance... smiley






                        • Deneb Deneb 4 avril 2009 21:47

                          You See Kay (UCK) : Si Marley n’avait pas fumé, il serait peut être mort bien avant. Je vous invite de vous renseigner sur la maladie qui l’a emporté, vraisemblablement un melanome malin du à une trop longue exposition au soleilsmiley


                        • If You See Kay If You See Kay 4 avril 2009 22:31

                          Disons que pour une substance supposée ralentir la propagation des tumeurs, ce n’est pas tres probant.

                          Mais même dans le cas du "paradoxe Marley" on peut toujours supputer un effet de bord benefique avec la mauvaise foi qui caracterise le consommateur qui veut absolument faire de son

                          Mauvaise foi que je comprends d’autant mieux que je suis moi meme consommateur régulier de borax et que j’imagine ma joie de voir un jour un article "medical" vantant ses merites dans la prevention des ruptures d’anévrisme.

                          Bien sur, de meme que le fumeur de cannabis se rejouissant des hypothétiques bienfaits de sa substance dans le traitement du cancer, je ne consomme pas du borax pour ses vertus medecinales mais uniquement pour ses effets psychotropes,. Il va de soi que si le borax ne me faisait pas planer je n’aurais rien à foutre de son utilisation médicamenteuse, efficace ou non.

                          Neanmoins, une fois les bienfaits ponctuels du borax démontrés, je pourrais par un raisonnement capillotracté, justifier mon addiction et ironiser sur le discours de ceux qui la desapprouvent.
                          Nous nous comprenons, donc...






                        • viking 5 avril 2009 03:12

                          Pourquoi, les politiques freinent le débat. Parce qu’en légalisant les drogues, ils perdent un moyen de contrôler les gens. Sachez donc que les douanes ont droit de venir perquisitionner chez vous à n’importe quel moment de la journée si elle vous soupçonne d’être en possession de drogues. Exemple les descentes de police dans les établissements scolaires, très à la mode en ce moment avec Madame Alliot-Marie qui trouve là le moyen de criminaliser tout le monde en effectuant une répression collective sans distinction entre les individus.

                          La lutte contre la drogue peut servir de justification pour réprimer n’importe quel comportement social. J’ai vu, il y a quelques années un reportage sur une prison de femmes aux Etats Unis. Parmi les détenues, il y avait une jeune femme qui expliqua qu’elle avait été condamnée à 7 années d’emprisonnement parce que le shérif lors d’un contrôle avait confisqué un papier sur lequel après examen, il avait retrouvé des traces de résine de cannabis. Quelques micro-grammes. Le tribunal en a conclu que, puisque ce papier avait été trouvé en sa possession, elle avait donc possédé une substance prohibée. Ils l’ont condamnée à 7 années de prison pour quelques micro-grammes. Dans ces conditions, autant se faire prendre avec une tonne…. Le risque étant le même…

                          La CIA est accusée de transporter et de trafiquer des substances illicites pour financer ses opérations occultes. Renseignez-vous sur les trafics d’héroïne à partir de l’Afghanistan… Les talibans avaient réussi à interdire la culture du pavot mais sous contrôle des américains l’Afghanistan produit aujourd’hui 90 % de l’héroïne au monde et comme cette substance est prohibée, les prix sont très élevés… que du bénéfice pour ceux qui arrivent à traverser les frontières en toute impunité et sans contrôle…. Et qui peut traverser les frontières sans être inquiété ? Vous ? Et moi non-plus…



                        • dom y loulou dom 5 avril 2009 13:06

                          justifier quoi ?

                          non if you see kay

                          il s’agit de se défendre contre une diabolisation stupide envers un produit ayant tant plus d’avantages par rapport aux inconvénients et cette vindicte constante, irréfléchie, quasi raciste, mise en rapport avec des substances complètement toléréres qui sont elles vraiment meurtrières.

                          Le deux poids deux mesures est combattu ici, pas d’enjoliver des travers.

                          Mais écoutez bien aujourd’hui autour de vous, lisez bien les publicités dont on vous abreuve, ne serait-ce que pour des shampoings et vous verrez que tous les jours on vous propose des produits corrosifs pour lesquels des milliers d’animaux doivent souffrir le martyre pour complaire aux gouts de l’apparat et de la superficialité occidental.

                          Le chanvre n’en fait pas partie.


                        • jaki chan jaki chan 6 avril 2009 10:54

                          et la france tolère la cultivation et la vente de shit en echange de la chasse au terroriste (MAROC)...


                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 4 avril 2009 21:11

                          Moi, j’étais absolument contre cette drogue qu’est le cannabis jusqu’au jour où j’ai fumé. Ce jour là, j’ai pris une claque monumentale, dès que je fermais les yeux, je voyais des spectacles fantastiques mais réalistes. Depuis, j’en produit cinq pieds en espérant qu’il y en ait un mâle. Arrivés à mâturité, je castre le mâle pour qu’il ne féconde pas la femelle et je garde le plus beau des femelles que je taille tous les mois afin qu’il ne pousse pas en hauteur avec une seule fleur au sommet, mais en largeur avec vingts fleurs sur chacune des vingts branches. Je l’installe sur mon balcon plein sud à l’endroit le plus chaud et le moins exposé au vent. Ainsi le plan femelle sait qu’il y a un mâle pas loin, se fait belle et s’épanouit pour mieux lui plaire et le séduire. Elle écarte ses pétales pour se faire féconder, je la caresse tous les jours et lui coupe les grandes feuilles qui la cache du soleil. Je la hume, la respire, lui souffle dans les têtes et elle est très sensible à mes attentions soutenues, et me le rend bien car nous avons, elle et moi, un rapport quasiment charnel. Avec les femmes, je fais pareil. Le lendemain de la première gelée, j’arrache le plan avec ses racines que je nettoie sans les couper et le retourne dans mon grenier au dessus d’un journal. Quinze jours après, je dépose une par une les trois cent fleurs collantes de pollen dans une boite de biscuit métallique et quand j’ai fini, je racle avec mon couteau mes doigts couverts de la plus pure matière qui soit. J’attend quiconque venant me dire que c’est interdit ou m’encouragera à plutôt acheter tout autre poison coupé issu d’un trafic international quelconque. j’ai les moyens de le persuader que j’ai bien raison de ne faire plus confiance qu’à moi-même...et à Denerb.


                          • viking 5 avril 2009 03:19

                            Mais faites attention à moins que vous ne viviez en Suisse où en Hollande. 


                          • jaki chan jaki chan 6 avril 2009 15:02

                            je t’aime, j’ai joui en te lisant ma lisa smiley


                          • verbre verbre 5 avril 2009 01:34

                            Oui, évidemment.
                            Tout est dans le ressenti.
                            "Mon papa, atteint d’un cancer en 1974, a confisqué mes barettes de THC.
                            Les a fumé pour mourir avec moins de souffrance."

                            Et après ?
                            Evidemment que la nature nous fournit les clés.
                            Mais nous sommes tellement détachés d’elle, imbus de nos égos et nos mentaux,
                            que nous ne ressentons plus tellement ce qui est "bon".

                            "Un con, à vélo, à cheval, en TGV, ou à pied... est un con."
                            (Repris de J. Prévert).

                            Vivement que l’on arrête de prendre nos pensées pour des lanternes...

                            Le chemin est sacré, réellement.
                            Il suffit d’ouvrir son coeur.


                            • viking 5 avril 2009 05:30

                              Néwick….
                              .
                              .

                              ….t’as l’air con car n’importe quel fumeur de joint sait par expérience que tu as tout faux. Il n’y a pas de phénomène d’accoutumance avec le cannabis. Les consommateurs peuvent arrêter du jour au lendemain sans que leur corps ne réclame sa dose.

                              Quant à l’argument disant que le cannabis devient dangereux à cause de l’augmentation du taux de substance active est facile à parer. D’abord, parce qu’une fois que le consommateur subit les effets( l’euphorie ), il ne sert à rien d’en prendre davantage l’effet ressenti n’augmentera pas.

                              Ensuite plus le taux de THC est bas dans la résine, plus le consommateur devra en fumer pour atteindre le seuil des effets recherchés. Le danger pour la santé dans un pétard est le même que celui du tabac. Il vaut mieux avoir un taux élevé de THC dans la résine qu’un taux bas car ainsi on peut diminuer la quantité de goudron ingéré par les poumons.

                              Conclusion : ceux qui disent que le cannabis devient dangereux à cause de sa concentration, se trompent ou disent des choses fausses parce qu’ils parlent en ne sachant rien sinon qu’ils ne savent que répéter ce que disent les propagandistes favorables à la prohibition.

                              Quant à la citation que vous publiez en utilisant le couper-coller démontre aussi que vous n’êtes qu’un fainéant de l’intellect… en quelques sortes, les autres pensent pour vous. Vous croyez donc vous donner de l’autorité en agissant ainsi mais c’est une erreur car vous n’avez pas compris que l’auteur de ce texte que vous citez, s’exprime d’une manière peu certaine et hésitante.

                              En effet, son style nous démontre qu’il ne parle que d’une manière hypothétique. « Il semble démontrer que… » le verbe sembler signifie donc ici « en apparence » ou « selon toute vraisemblance » On est donc loin des certitudes scientifiques. L’auteur que vous citez maîtrise mal le langage écrit parce que son style devient lourd dingue avec cette expression « tout à chacun » qu’a t’il voulu dire ? Mystère et boule de gomme ! Pour finir, il en vient à nous dire d’une manière apodictique ( de manière certaine ou nécessaire) que le « tout à chacun » devient schizophrène avec des troubles aiguës psychotiques à partir d’une certaine dose de THC. Alors là…. mon gars, vous m’épatez parce que, quelques mots plus loin, je m’aperçois que votre auteur ne fait que citer lui aussi un autre auteur en nous donnant une référence hautement prestigieuse le « concours Méd » je suppose donc que « Med » signifie « médical » et en consultant votre CV, j’apprends que vous êtes étudiant en médecine. J’en tombe sur le cul car vous venez de me donner de quoi vous détruire en vous ridiculisant. Votre argumentation ressemble donc à l’histoire du mec qui a vu le mec qui a vu le mec qui a vu l’ours…

                              Je ne suis qu’un Djanel le viking cancre devant l’éternel et diplômé à –3 de l’école buissonnière, j’habite à la campagne, qui serait capable de démolir un étudiant en médecine qui est au moins à + 1 ou +2 ou +3 et peut-être davantage après le bac… vingt Dieux, c’est dingue comme les Français deviennent cons en allant à l’université.

                              Trêve de plaisanterie et achevons cette farce maintenant. Je vous pose une question. Qu’est-ce la schizophrénie ? Dans mon texte, je vous ai donné un symptôme de schizophrénie seriez-vous capable de le trouver ? Je parierais que vous en êtes incapable. Ne dites pas non car vous ne pourriez pas le prouver puisque je vous donne la réponse maintenant : le symptôme est contenu dans ce qui est écrit en gras.

                              Pourquoi ? Parce que je parle de moi-même à la troisième personne et qu’à partir de là, je peux délirer en disant que mon moi n’est pas moi, c’est l’autre…

                              La schizophrénie n’est pas une maladie somatique. Sa cause est une erreur de jugement sur soi-même comme pour celui qui se prend pour un roi alors qu’il n’est rien d’autre qu’un rêveur qui se voit agissant ainsi.

                              Je veux dire par-là qu’il est faux de dire que la consommation de drogue est cause de l’apparition de la schizophrénie chez l’individu mais qu’il aurait été plus exact de dire qu’elle est la cause qui révèle cet état chez les individus qui en souffrent en l’incitant à passer aux actes.

                              Allez donc dire à votre auteur de référence qu’il se trompe et trompe tous ses étudiants en enseignant ceci : « le tout à chacun…à partir d’une certaine dose de THC administrée, présente des troubles psychotiques aigus « de type schizophrénique » résolutifs roubles mentaux liés à la consommation de cannabis…. » Complètement délirant.


                              Djanel qui se marre smiley toujours autant


                               


                              • Deneb Deneb 5 avril 2009 07:51

                                C’est assez curieux, hier mon article était à la une de la rubrique "santé" sur Google News, aujourd’hui il n’est même plus repertorié dans le grope des articles parlant de ce sujet. Y-aurait-il eu censure ? Il est peut-être temps de passer à autre chose que Google, complice certain de la dictature chinoise.


                                • Deneb Deneb 5 avril 2009 12:22

                                  Newick : justement, si c’était légal on developperait peut-être d’autres coutumes d’utilisation que celle qui consiste à le mélanger avec du tabac. L’usage recréatif deviendrait alors bien moins dommageable pour l’organisme.


                                • chmoll chmoll 5 avril 2009 07:57

                                  la" loi" dit qu’ il est interdit de fumer du cannabis,mais ne dit rien contre une infusion du mème produit

                                  fumer et infusé , c pas la mème chose

                                  tins donc justement c la période du jardinage


                                  • Deneb Deneb 5 avril 2009 09:31

                                    Pour tous ceux qui ont trouvé mon article intéressant, je ne peux que recommander cet excellent documentaire racontant l’histoire de la prohibition du cannabis. Un vrai régal ! Il démontre clairement les techniques de la manipulation qu’un pouvoir puisse exercer sur ses sujets. La pensée officielle sur le cannabis est aujourd’hui toujours basée sur les déclarations, souvent fortement teintées de racisme, de Harry J. Anslinger, un politicien américain qui contrôlait, avec la complicité des médias pendant des décennies, l’opinion publique et la législation à ce sujet.

                                    Le documentaire est malheureusement en anglais. Il existe cependant une version francophone, passée sur Planete. On peut la retrouver sur les réseaux P2P pour celui qui sait faire.


                                    • NWN NWN 5 avril 2009 12:45

                                      C’est ce qu’on appel une plante « civilisatrice » . Sans le chanvre, il n’y aurait jamais eu de voiliers ni d’Amérique, ni d’Afrique et de colonisation . Grâce au chanvre, et à ses nombreuses qualités, l’humanité a pu devenir libre, aventurière, courageuse, moins bête et découvrir le monde .
                                       

                                      C’est cette qualité qu’on lui reproche toujours : Le cannabis permet de devenir « libre penseur », et d’aller au-delà de soi, c’est surtout ça qui dérange et qui est interdit ! Un fumeur de cannabis échappe à la pensée unique . Le THC a un effet désinhibiteur sur le raisonnement intellectuel et permet d’accéder à des réponses et des solutions, que la raison n’accepte pas et ne comprend pas en tant normal .
                                       

                                      Toute les drogues, ont d’abord un rôle d’éveil de conscience, et furent depuis la nuit des temps utilisées à cet effet . Bien sur cela est compréhensible pour ceux qui ont une conscience libre, et non pas par un cerveau rempli par la pensées unique des autres, qu’on retrouve dans les perroquets formatés dans les écoles, et affinés devant TF1 .
                                       

                                      Cette plante civilisatrice et éveilleuse, donne aussi l’envie aux gens d’être ensemble et de partager, ce qui est aussi contraire au Système qui préfère vous voir isolé, seul et apeuré, pour mieux vous inculqué sa pensée unique et divisogène .

                                      Comme c’est une plante fraternelle, c’est son utilisation individualisé, isolé, qui provoque un état de parano/schizophrène . En groupe, elle permet surtout de reconnaître notre fraternité, et de développer cette image du « love & peace « bien connue, mais si galvaudée par les abrutis de l’égoisme primaire drogués à la réussite sociale et au plaisir de dominer les autres . Ce qui nous vaut ce joli monde plein de guerres .
                                       

                                      Le THC libérant les neurones, rend également l’inspiration accessible, et c’est aussi pour ça que cette plante est bien aimée des artistes, autres libres penseurs mal venus à notre époque liberticide .
                                       

                                      Cette activité libérée de la pensée, permet également d’avoir une approche spirituelle du sens de la vie et amène au détachement des valeur matérielles, ce qui est aussi contraire à l’addiction du consumérisme qui repose sur l’individualisme apeuré, issue de l’asservissement de la pensée à la secte de l’argent et du matérialisme, d’où l’interdiction de cette plante .
                                       

                                      Bien sur, je m’exprime suivant mon expérience liée à 25 ans de pratique, contrairement au perroquet répétiteurs . Je dois à cette plante d’avoir pu échapper à l’abêtisation généralisée, et d’être très heureux de vivre, sans névroses ni déprimes, et en sachant pourquoi je vis .

                                      J’ai cessé sa consommation, puisque maintenant je suis libre, et comme à chaque interruption lors de mes voyages pour des raisons de sécurité, je n’ai jamais vécu un manque quelconque . Le manque éventuel est psychologique, comme une habitude que l’on doit arrêter, mais nullement physique .

                                      Aussi, je n’ai jamais été tenté par d’autres drogues dites dure, même si je les ai essayée afin d’avoir un avis personnel et une connaissance réelle de leur fonction . En effet, l’expérimentateur du THC qui découvre la liberté de penser, n’est pas motivé par les névroses et la destruction de soi, bien au contraire ! Comme les assertions de la propagande voudrait le faire croire et comme les millions de fumeurs le prouvent .
                                       

                                      Bien sur, je parle de cannabis naturel, et non pas du haschich appelé a juste titre « shit » qui est une vrai merde pleine de saloperies, et qui participe grandement à discrédité le cannabis et dont l’apparition sur les marché organisé par le colonialisme, fait suite à l’interdiction du chanvre .

                                      Le cannabis et le shit sont deux choses bien différente, et je recommande aux parents qui s’inquiètent pour leurs enfants, de veiller à ce qu’ils consomment bien du cannabis et non pas du shit .

                                      Un petit investissement dans l’hydroponie, ou dans un coin du jardin, leur permettra d’éviter à leur enfants de fumer de la merde et de gaspiller leur argent .

                                      Ca leur permettra aussi d’en faire autre chose que des esclaves voués à l’argent, à l’égoisme et aux malheurs qui vont avec . Ainsi, ils n’auront pas à se drogué aux antidépresseurs, et autres calmants bien connu de la majorité des parents bien pensant !
                                       

                                      Pour servir l’article 19 des Droits de l’Homme .


                                      • foufouille foufouille 5 avril 2009 17:08

                                        @ chantecler
                                        soit tu achetes des graines de tabac
                                        sinon asperule, tussilage, menthe. aubepine, betoine datura menyanthe stramoine
                                         pour la bagnole ---- GPL


                                      • Jahnow 5 avril 2009 21:01

                                        Cher NWN je me permets de "plussoyer" abondamment à votre commentaire : je n’ai rien d’autre à ajouter.

                                        Cordialement.


                                      • fonzibrain fonzibrain 5 avril 2009 12:48

                                         la seule chose positive de ce NWO sera que TOUTE LES DROGUES SERONT LÉGALISÉ.

                                        tt le monde doit savoir que l’interdiction des chanvres été un complot économique et donc moral


                                        • glouglou 5 avril 2009 15:33

                                           smileyle "libéralisme" s’arrête où l’intêret des lobbyes commence....le cannabis a été diabolisé justement en premier lieu par la pétrochimie.....A VOIR


                                        • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 5 avril 2009 14:03

                                           Pari

                                          Big Gourou only land


                                          • armelle89 5 avril 2009 16:13

                                            l’interdiction de la conso de cana aux usa est du au pretexe que cette drogue est une drogue de nègre ,et le reste du monde a suivi ! 


                                            • Deneb Deneb 5 avril 2009 16:27

                                              Vous voulez sans doute parler de Anslinger


                                            • 65beve 65beve 5 avril 2009 16:37

                                              bonsoir,
                                              Le chanvre est n’est pas mauvais pour la santé.....sauf en corde autour du cou.
                                              cdlt



                                              • westcoast94 5 avril 2009 17:04

                                                D’après une amie infirmière le THC serait bon en complément, voir remplacement, des médicaments pour l’arthrose.
                                                Personnellement je pense qu’on devrait utiliser le THC même si on ne peut fumer de cannabis, au moins le mettre dans certains médiacament où il serait utile.
                                                La France est contre pour en mettre dans les médicaments, si je me souviens bien, au Royaume-Uni un medicament relativement efficace contre je ne sais plus quelle maladie a été commercialisé, cependant la France a refuser son importation à cause de la fameuse substance.
                                                Alors messieurs les politiques veuillez ne pas confondre fumer des joints et nécéssité médicale.



                                                  • Marsupilami Marsupilami 5 avril 2009 17:39

                                                     @ Deneb

                                                    Bon article politiquement incorrect. J’ai fumé régulièrement de la beu ou du shit pendant 25 ans, avec quelques coupures de un ou deux ans, et je n’ai toujours pas eu de cancer mais…J’ai complètement arrêté depuis six ou sept ans, d’un seul coup et sans évidemment aucune sensation de manque. A lire ton article, j’ai un peu peur : est-ce que je vais pas me choper un cancer maintenant que je n’en fume plus ?

                                                    Bon, pour être plus sérieux : vaut mieux fumer ça avec beaucoup de modération. Ce que j’ai toujours fait !


                                                    • Deneb Deneb 5 avril 2009 19:55

                                                      Marsupilami : tu peux toujours étudier le procédé pour extraire le THC du cannabis, pour la prevention contre le cancer, bien sur. On n’est jamais assez prudent. smiley


                                                    • Bobby Bobby 5 avril 2009 20:55

                                                      Bonsoir,

                                                      Ayant vécu quelques années en Espagne, j’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de personnes... quelques une d’entre elles souffraient effectivement de cancers et traitaient par l’absorbion de hachich principalement... recommandé par les médecins d’après ce que j’ai pu comprendre.

                                                      Il serait temps que nos gouvernements réfléchissent un peu... et libéralisent enfin ces substances diabolisées à outrance... de vieilles croyances probablement !



                                                      • Cascabel Cascabel 5 avril 2009 22:33

                                                        En résumé l’auteur nous vante les qualitées thérapeutiques du chanvre indien mais s’intéresse essentiellement à son usage "récréatif".  smiley


                                                        • Deneb Deneb 6 avril 2009 07:06

                                                          Cascabel : Vous avez les boules parce que ici on ne parle pas de criminels de guerre serbes dont vous ne manquez aucune occasion pour les idolatrer ?


                                                        • Cascabel Cascabel 6 avril 2009 22:45

                                                          Vous avez fumé la moquette Deneb ?

                                                          On ne parlera jamais assez des effets dévastateurs de la drogue. :p


                                                        • Cascabel Cascabel 6 avril 2009 22:46

                                                           smiley  smiley


                                                        • Reinette Reinette 5 avril 2009 22:39





                                                          à DENEB,

                                                          Super relaxant votre article.

                                                          La beu, c’est comme tout, à consommer avec modération :

                                                          Vidéo "destruction de cannabis" de kayaman ...
                                                          www.wat.tv


                                                          • LE CHAT LE CHAT 6 avril 2009 08:55

                                                            salut Deneb ,
                                                            je suis pour que cesse cette hypocrysie , qu’on autorise le tabac et l’alcool qui sont des drogues dures alors qu’on interdit la beu ! en bon cartésien , j’aime quand les choses se tiennent !
                                                            et puis si on peut finir cool et dignement sa fin de vie , c’est tant mieux !


                                                            • Cascabel Cascabel 8 avril 2009 04:06

                                                              L’alcool une drogue dure et le canabis une drogue douce, n’importe quoi.
                                                              Bientôt on nous ressortira les mérites miraculeux et sans danger de la cocaine comme l’a déjà fait le docteur Freud. smiley



                                                              • chmoll chmoll 6 avril 2009 09:24

                                                                serieux là, beu ouié et alors ?? ça n’arrive pas qu’aux autres

                                                                l’cannabis est reconnu par des emminents medecins pour avoir des vertus therapeutiques

                                                                surtout sur des maladies lourdes (cancer)

                                                                mais interdit a la consommation pas que classé dans les produits illicites

                                                                dans ces cas là faut interdire aussi certains analgésiques qui vous rende accros


                                                                can abis rev’nez ici !! sont core barré mes 2 cleps pfffffffff


                                                                • dago 6 avril 2009 09:58

                                                                  merci pour cet article Deneb,

                                                                  après la californie, Villefranche-sur-Saône ? :

                                                                  www.metrofrance.com/x/metro/2009/03/30/uOM115LwVcBQM/index.xml

                                                                  sans oublier L’Aube :

                                                                  www.chanvre.oxatis.com/










                                                                  • personne44 personne44 6 avril 2009 11:59

                                                                    Rien à ajouté après le commentaire de NWN... Excelente narration... 100% d’accord. smiley


                                                                    • alizée 7 avril 2009 15:49

                                                                      Bonjour,
                                                                      merci pour cet article très intéressant sur le double phénomène du cannabis qui reste à explorer..
                                                                      Si le THC permet d’adoucir la vie des patients atteints de cancers inopérables car révélés trop tard, je pense que cette molécule doit être mise à disposition de ces personnes qui souffrent... bien evidemment il y a d’autres effets, ravageurs et dangereux qui rentrent en jeu mais qui pourraient être exquivés lors de ce "traitement" en travaillant sur la molécule..
                                                                      Mais ce n’est pas la première fois que certains chercheurs ou autres tentent de démontrer les aspects positifs du cannabis et ces informations ne font pas le poids face aux dommages que posent le cannabis.
                                                                      Le cannabis reste une drogue, douce je n’irais pas jusque là, avec ces effets irréversibles sur le corps au même titre que l’alcool ou la cigarette, qui elles sont légalisées..
                                                                      Je pense que le peuple français a des avantages à profiter du à la légalisation du cannabis, mais ça reste mon opinion personnelle.
                                                                      A bientôt !
                                                                      lili


                                                                      • Cascabel Cascabel 7 avril 2009 18:42

                                                                        La cigarette ne devrait plus être considérée comme une drogue douce depuis que les fabriquants y ajoutent toutes sortes de saloperies.
                                                                        Cependant l’ alcool, je regrette de le dire, reste un aliment si il est consommé à faible dose. Ce n’est pas les cas du canabis. Même à faible dose, en dehors d’un usage thérapeutique, le THC rend idiot.J’ai ausi remarqué que l’alcool rend triste, gai, violent enjoué, endormi etc, suivant l’humeur du moment et le tempérament de la personne. Le canabis provoque toujours le même effet. Il normalise, affaibli et relaxe le consomateur. A titre perso, j’ai horreur des sorées où l’on sort des joints. Alors que l’alcool ne me pose aucun souci.
                                                                        Quand on boit autour d’un verre on communique, on parle, on reste maître de ses pensées tant qu’on ne dépasse pas une certaine limite. Le corps l’a connait très bien d’ailleurs. Quand on se retrouve au milieu d’un groupe de fumeurs on ne communique pas, on rejoint les fumeurs dans leur trip, ou on s’ennuie auprès d’eux.
                                                                        Bref, fumer un joint et boire un verre ce n’est absolument pas comparable.


                                                                      • alizée 12 avril 2009 14:46

                                                                        A Cascabel :
                                                                        Je pense que vous vous êtes égaré par rapport au sujet du texte : la thérapie par le THC des maladies cancéreuses. Mais vous soulevez d’autres arguments par rapport au cannabis : je suis d’accord avec vous dans la mesure où le cannabis normalise un groupe autour d’un joint sans réel dialogue (et encore parfois ça se passe totalement différemment si l’on est jeune ou plus adulte) mais de là, à penser que le THC rend idiot, je ne suis pas d’accord ! je fume depuis plusieures années presque tous les jours et je ne suis pas idiote ! Pour l’alcool, c’est pareil : un peu d’alcool autour d’un bon repas entre adultes et la soirée est largement réussie alors que des jeunes avec des bouteilles d’alcool, ça se termine en baston la plupart du temps..tout est une question d’âge. Fumer ou boire, c’est un choix non comparable mais qui reste dangereux dans les deux cas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès