• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le coronavirus se transmettrait en parlant ou en respirant

Le coronavirus se transmettrait en parlant ou en respirant

Les experts avaient déclaré que le virus ne se propage surtout que par de grosses gouttelettes provenant d'une toux ou d'un éternuement mais des études très récentes affirment maintenant que de minuscules particules en suspension dans l'air sont également porteuses de virus infectieux.

Selon un rapport des « National Academies of Science, Engineering and Medicine » des États-Unis au gouvernement américain le 1er avril, les premiers résultats de ces dernières études en cours inclineraient fortement à penser que la contagion s’effectue aussi par une transmission du virus via l'air expiré par les gens (les « aérosols »), et non plus seulement par les gouttelettes et postillons expulsés lors d'un éternuement ou d’une toux vers le visage d'autres personnes ou sur des surfaces (où il a été démontré que le virus pouvait survivre des heures voire des jours, selon le type de surface).

Le nouveau coronavirus serait donc susceptible de se transmettre quand les gens parlent et respirent, alors que, jusqu'à présent, les experts estimaient que le virus ne se propage pas dans l'air de cette manière.

Les derniers travaux de recherche soutiennent cette possibilité mais on ignore encore si cela représente quantitativement une voie importante de transmission.

Dans une étude, des chercheurs de l'université du Nebraska ont retrouvé en quantité des portions du code génétique du virus (ARN) dans l'air de chambres où étaient isolés des patients. Trouver le matériel génétique ne signifie pas nécessairement qu'il existe un virus viable qui pourrait potentiellement rendre quelqu'un malade mais certaines preuves préliminaires indiquent que cela pourrait bien être le cas selon ces chercheurs,

Des chercheurs de l'université de Hong Kong ont récemment constaté que le port de masques réduisait la quantité de coronavirus expirée par des malades. D’autres études menées à Wuhan en Chine ont mis en évidence des concentrations élevées du coronavirus dans diverses pièces d'hôpitaux et, notamment dans les toilettes et les salles où les soignants enlevaient leurs équipements de protection.

Si le coronavirus est en suspension dans l'air et se transmet par voie aérienne, cela pourrait aider à comprendre pourquoi il est si contagieux. Les personnes infectées mais sans symptômes, sont susceptibles d’être responsables d’un grand nombre de contagions, à leur insu. Cela expliquerait aussi la naissance et la propagation foudroyante de foyers infectieux lors de regroupements de personnes.

Ainsi, un rassemblement religieux évangélique de plus de 2500 fidèles dans l’est de la France à Mulhouse, en février, aurait entraîné la contamination rapide de 1 000 à 2 000 personnes. Ces fidèles venus de toute la France, de l’Outre-mer et de l’étranger ont ensuite fait naître des foyers infectieux importants, notamment en Corse et en Guyane.

De même au Maroc, la région de Fès-Méknès a connu une explosion des cas de coronavirus dont l’origine proviendrait du retour d'un voyage organisé en Egypte par un groupe de marocains.

En tout état de cause, les chinois ont pris au sérieux cette hypothèse de la transmission aérienne, comme le montre clairement des recommandations traduites. L’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) s’est d’ailleurs inspirée de ces textes pour indiquer la contamination par la parole ou la respiration dans son guide des mesures de prévention diffusé fin mars à la presse (ci-joint en annexe). On n’est jamais trop prudent surtout quand on voit qu'on a encore beaucoup à découvrir sur ce virus. 

Cette dernière information va enfin remettre « sur le tapis » le débat sur la nécessité du port de masques, mêmes artisanaux, ou de foulards par toute la population pour freiner les contagions.

Casablanca, le 4 avril 2020

Dr MOUSSAYER KHADIJA الدكتورة خديجة موسيار

اختصاصية في الطب الباطني و أمراض الشيخوخة Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie

Présidente de l’Alliance des Maladies Rares au Maroc رئيسة ائتلاف الأمراض النادرة المغرب 

Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) رئيسة الجمعية المغربية لأمراض المناعة الذاتية و والجهازية

ANNEXE : Guide des mesures de prévention du coronavirus au Maroc par l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)

LE CORONAVIRUS NE PASSERA PAS PAR VOUS !

Respecter strictement les règles de prévention, c’est se protéger et protéger les autres autour de vous (en particulier les plus faibles comme les personnes âgées)

JPEG - 62 ko
l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)

Qu'est-ce que le nouveau virus Corona ?

Le coronavirus est un nouveau type de virus, inconnu jusqu’à peu de temps, qui infecte le système respiratoire. Il est apparu dans la ville chinoise de Wuhan fin 2019. L’inflammation des poumons, causée par ce virus, survient en particulier chez les personnes qui souffrent d'une diminution de leurs défenses immunitaires.

Quels sont les voies de transmission de la maladie ?

Le virus pénètre dans le corps par le nez, les yeux ou la bouche, soit par ses propres mains souillées, soit par transmission de l'infection par contact direct avec une personne atteinte de la maladie.

La maladie se propage surtout d'une personne infectée à une autre par les gouttelettes respiratoires expulsées du nez ou de la bouche quand une personne tousse, éternue ou parle. Ces gouttelettes émises (des particules infinitésimales d'eau d'un diamètre supérieur à 5 microns) peuvent également se retrouver pendant un certain temps sur des objets ou des surfaces contaminés : les toucher et ensuite vous frottez vos yeux, votre nez ou votre bouche, vous expose alors à la pénétration du virus dans votre corps.

La simple inhalation d'une personne malade, c'est-à-dire l’absorption de son air expiré par une autre personne, est également susceptible de transmettre le virus.

C'est pourquoi il est vital de rester à plus d'un mètre des gens.

Comment se protéger et protéger vos proches : la prévention personnelle

Face à l'épidémie, il ne faut pas céder à la peur mais bien suivre les méthodes de protection individuelle pour soi et pour les autres, c'est-à-dire :

 - rationaliser nos mouvements pour limiter au maximum les sorties et les contacts avec les autres.

- se laver les mains à l'eau et au savon (efficace contre le virus) fréquemment et correctement. C’est le geste majeur de prévention. Une opération à effectuer immédiatement avant et après toute sortie à l’extérieur, tout transfert des documents et d’objets à la main entre 2 personnes, après avoir toussé ou éternué, avant de préparer la nourriture, avant de manger et après être allé aux toilettes. Si nous avons des difficultés à avoir une source d’eau, nous pouvons utiliser une solution hydro alcoolique comme alternative au lavage à l'eau et au savon pour les désinfecter. Bien se les laver, c’est nous frotter : les paumes des mains l’une contre l’autre, les doigts ensemble puis les doigts d'avant en arrière et enfin les poignets de manière circulaire avec la paume de l'autre main.

- se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez

- suspendre immédiatement, dans un endroit bien ventilé et le maximum à l’écart de vos proches, les vêtements de dessus utilisés lors de chaque sortie ayant pu donner lieu à des contacts ou des manipulations à risque. Nettoyez-les éventuellement ensuite.

- aérer la maison au moins 3 fois par jour, pendant 20 à 30 minutes à chaque fois, et bien la nettoyer régulièrement.

- éviter de trop toucher les yeux, le nez ou la bouche avec vos mains.

JPEG - 68.1 ko
Nettoyage et désinfection

Comment nettoyer et avec quels produits ?

Nous devons être rigoureux dans notre lutte contre le coronavirus et doivent être nettoyée et désinfectée en particulier :

- toute surface souillée par des sécrétions respiratoires émises par la toux ou les éternuements ou l’air expiré ;

- les poignées de porte, téléphones portables et meubles souilles

En termes de produits, on utilisera  l'eau de javel diluée à 1/6ème (1 volume d’eau de javel + 5 volumes d’eau courante) ou tout autre produit désinfectant virucide.

L’alcool à 75%, efficace aussi nécessite par contre des précautions d’emploi importantes car il est inflammable et de ce fait ne doit pas être stocké en grandes quantités. Il est à tenir à l'écart du feu, des sources de température élevée (fourneau de cuisine, chauffe-eau, des radiateurs…) et des matériaux inflammables en veillant à : ne pas ouvrir un flacon d'alcool médical en face d’une source de feu, débrancher les appareils électriques et de l'essuyer une fois leur chaleur diminuée et ne pas mélanger ce produit avec de l’eau de javel. Le vinaigre est par ailleurs inefficace contre le cov19.

Quels sont les symptômes du virus corona naissant ?

Les symptômes les plus courants sont la fièvre, la fatigue et la toux sèche. Certains patients ressentent de la douleur, une congestion nasale, un écoulement nasal, un mal de gorge ou une diarrhée. Ces signes sont généralement légers et apparaissent progressivement. La perte brutale de l’odorat et du goût paraissent aussi constituer un signe caractéristique de la maladie.

Certaines personnes, bien qu'infectées, ne présentent aucun symptôme.

La plupart (plus de 80%) se rétablissent sans avoir besoin d'un traitement spécial. Une personne sur six atteintes de la maladie présente des symptômes plus graves, notamment un essoufflement. Les personnes âgées et celles souffrant d'autres problèmes de santé (hypertension artérielle, problèmes cardiaques ou diabète, maladies auto-immunes) sont les sujets les plus exposés aux atteintes graves.

.Les manifestations de la maladie apparaissent dans les 3 à 7 jours suivant l'infection, mais certains cas indiquent que la période d’incubation de l'infection peut varier de 1 à 14 jours. La maladie est contagieuse deux jours avant l'arrivée des premiers signes et jusqu'à une semaine généralement après la fin des symptômes.

 

Sources utiles

- Rapid expert consultation on the possibility of SARS – COV2 for the COVID-19 Pandemic bioaérosol spread - National Academies of Science, Engineering and Medicine April 1, 2020

- https://www.nap.edu/catalog/25769/rapid-expert-consultation-on-the-possibility-of-bioaerosol-spread-of-sars-cov-2-for-the-covid-19-pandemic-april-1-2020

- Just breathing or talking may be enough to spread COVID-19 after all –Science News - APRIL 2, 2020 *

https://www.sciencenews.org/article/coronavirus-covid-19-breathing-talking-enough-spread-airborne

- Scientists Probe How Coronavirus Might Travel Through The Air NPR April 3, 2020

https://www.npr.org/sections/goatsandsoda/2020/04/03/825639323/scientists-probe-how-coronavirus-might-travel-through-the-air

- Le nouveau coronavirus peut sans doute être transmis en parlant – Sciences et Avenir avec AFP le 3/04/2020

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-nouveau-coronavirus-peut-sans-doute-etre-transmis-en-parlant-responsable-americain_143183

- Guide des mesures de préventions du Coronavirus – OujdaCity – 30 mars 2020

https://www.oujdacity.net/debat-article-135559-fr/coronavirus-guide-des-mesures-de-prevention.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 avril 11:39

    il faut supprimer l’air et arrêter de respirer !


    • gaijin gaijin 4 avril 11:44

      @Séraphin Lampion
      en effet ça va faire baisser le nombre de morts liés au couillonavirus ... smiley
      la vie est une maladie mortelle ...comment s’en sortir :
      https://www.youtube.com/watch?v=t2SPLDfHo0A


    • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 4 avril 11:59

      @Séraphin Lampion
      Bonne idée à la Alphonse Allais !
      bonne journée quand même


    • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 4 avril 13:39

      @gaijin
      Bonjour,
       L’humour dans l’air est la meilleure arme contre le coronavirus !
      Bonne journée


    • François Vesin François Vesin 4 avril 22:27

      @Dr Khadija Moussayer
       « L’humour dans l’air est la meilleure arme contre le coronavirus !  »
      .
      La meilleure arme 
      c’est une politique de santé responsable
      inspirée par des MÉDECINS compétents
      plutôt que par des politiciens véreux et
      des lobbys qui manipulent des « hauts fonctionnaires » 
      qui eux-mêmes orientent les politiciens susmentionnés !
      .
      Nous marchons sur la tête
      confinés comme une grotesque bande d’idiots apeurés
      au gré des infos catastrophistes et des experts auto-proclamés !
      .
      Pas de masques, pas de tests, pas de soins appropriés
      pas de fric pour les gueux quant on en trouve pour les nervis de Lallement,
      pas d’intelligence, pas d’empathie mais
      une clique de bouffons et Macron qui s’accrochent désespérément !
      Il faut les dégager avant qu’ils ne nous achèvent


    • vesjem vesjem 5 avril 09:41

      @Séraphin Lampion
      je repère tout de suite les gens porteurs du coronavirus à l’odeur de leurs pets ;


    • Carburapeur Carburapeur 4 avril 11:47

      Je me demande si tous ces messages sous conditionnel ne seraient pas contre-productifs ?

      Nous finissons par crouler sous un déluge d’informations alarmantes et contradictoires, informations dont nous n’avons aucun moyen pour pondérer

      l’importance tant elles sont mélangées aux mensonges de l’état, de certains scientifiques et médecins d’opérettes ou encore de figures médiatiques qui ânonnent en rabâchant des données incomplètes ou obsolètes.

      Le bon sens peut aider, mais pas que... les Intelligents sérieux débroussaillent et nous sommes juste derrière eux ; la distance de consolidation des données est trop courte.

      Grave responsabilité de l’état qui n’est plus crédible alors que seul lui en en devoir de donner une ligne de conduite et des informations claires.

      Médiocres apprentis gouvernants !


      • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 4 avril 13:47

        @Carburapeur
        Oui, vous avez peut être raison.
        Une éventuelle transmission en parlant ou en respirant n’est cependant pas révolutionnaire ou anxiogène en soi. Les asiatiques avaient bien déjà intégré cette hypothèse en insistant sur la nécessité que toute la population porte le masque pour éviter la transmisson : 


      • Carburapeur Carburapeur 4 avril 23:44

        @Dr Khadija Moussayer

        Bien évidemment et j’en suis convaincu ; et sans être spécialiste, je sais bien que les choses ne sont jamais ou noires ou blanches, mais migrent du noir au blanc en passant par toutes les gammes de gris.

        Peut-être que le contagions diminue linéairement, fonction de la distance, puis se dissipe de loin en loin jusqu’à une dizaine ou quinzaine de mètre, distances où les charges virales sont peut-être insuffisantes pour être létales sauf pour une catégorie de personne très fragile.

        De même les masques bricolés sont peut-être seulement efficaces à 20,30 ou 40%, (que sais-je ?) mais c’est toujours mieux que rien.

        Et nos dirigeants sont vraiment des branquignols de ne pas avoir demandé au peuple de se protéger avec les moyens du bord.

        Je suis persuadé que des milliers de couturières se seraient mises à fabriquer ces masques pour la famille, les voisins ou les collègues.


      • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:00

        @Carburapeur
        Oui, les masques mêmes bricolés sont utiles
        de toute façon, on va être obligé de généraliser le port du masque pour freiner l’épidémie


      • Cyrus de cylonie L’ Hermite (IX) 5 avril 01:32

        @Dr Khadija Moussayer

        Si les masque ne servait a rien ...
        il y a longtemps que les chirurgien s’ en passerais .

        Ademetont que ca protege a 75% le recepteur et a 25% l’ emmeteur ...
        les deux associé font une synergie entre 80et 85%

        Donc oui meme un bete foulard est utile ... en complement des messure gant , baccide :)

        NB : personne ne m’ accusera de vouloir voilé la France , 
        si les bandit qui attaque les diligence etait masqué ce n’ est pas pour l’ anonymat ... 
        mais bien pour la pousiere dans la prise en chasse :)

        Soignez bien doc 


      • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:37

        @L’ Hermite (IX)
        Bonjour
        Vous avez raison
        Attention à ne vous mettre à la Burqua en France !


      • Cyrus de cylonie L’ Hermite (IX) 5 avril 02:10

        @Dr Khadija Moussayer

        la chadada n’ est pas tres diffrente de la comunion catholique ou on affirme sa foi ..
        j’ ais un oncle marocain , qui aime la france peut etre plus que moi ...

        Concernant la tenue de darth vador , elle as certainement du potentiel ...
        ...pour ebola ou autre saloperie de niveau 3 a 4 :)
        celle d’ iron man egalement :)

        pour celle epidemie 1+ , a deux , de simple masque P2 , ou des tenue de peintre P3 meme demi masque semble adapter smiley

        Non le probleme est bien dans la diffusion mondiale du virus ..
        salam d’ un afreux mecreant :)

        Soignez vos malade , continuez a nous faire de bon article ...
        bil al kaifa ou amen au choix ./.


      • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 10:39

        @L’ Hermite (IX)
        Bonjour,
        merci de votre appréciation


      • Desmaretz Gérard Desmaretz Gérard 6 avril 11:46

        @L’ Hermite (IX)

        Bonjour, plus on apporte d’éléments, plus la valeur décroît, voir la théorie du rasoir de haukam. Si à un élément fiable à 90% j’y ajoute un seconde fiable lui aussi à 90%, la fiabilité tombe à 81%, aspect bien connu des analystes en charge du renseignement pour l’évaluation et pondération. Bonne journée à tou.te.s


      • Passante Passante 4 avril 11:59

        « la contamination par la parole » ..

        Dieu que c’est beau !

         smiley


        • Slipenfer 1er Ratatouille 2 le retour 4 avril 12:43

          @Passante
          le verbe peut tuer,la femme étant moulin à parole ,l(on constate que la mortalité masculine est plus importante.
          courage fuyons
           smiley


        • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 4 avril 16:04

          @Passante
          Bonjour,
          Oui, c’est beau !
          Bonne journée


        • zak5 zak5 4 avril 19:46

          @Dr Khadija Moussayer

          la parole ne transmet pas le virus, la trouille oui, sans aucun doute


        • Slipenfer 1er Ratatouille 2 le retour 4 avril 12:39

          j’ai récupéré un masque fpp2 sur un être vivant,je l’ai mis dans avec précaution dans un sac plastique pour congélation et une cuillère à soupe d’alcool à 99.99% ,fermer ,secoué, le sac à gonflé un peut,dans combien de temps je vais pouvoir l’utilisé ,sachant que le masque à été porté moins d’une heure. ?

          merci d’avance pour votre réponse.

          le sac est à d’abris de la lumière et la chaleur.


          • Slipenfer 1er Ratatouille 2 le retour 4 avril 12:44

            le post ci dessus est pour le Dr Khadija Moussaye



          • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 4 avril 13:50

            @Ratatouille 2 le retour
            Pas mal,
            c’est comme un problème de baignoire sans fond à remplir !
            Bonne journée


          • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 4 avril 13:52

            @Ratatouille 2 le retour
            Oui, j’apprécie bien le post en question !


          • Carburapeur Carburapeur 4 avril 14:22

            @Ratatouille 2 le retour
            99.9 n’est peut-être pas idéal, on sait depuis longtemps que de l’alcool à 70°est bien meilleur. je n’ai plus en mémoire de la raison, mais ça doit se trouver sur la toile.
            Je viens de trouver ça :

            https://ohchouette.com/pourquoi-lalcool-a-70-desinfecte-mieux-que-celui-a-90/


          • Slipenfer 1er Ratatouille 2 le retour 4 avril 19:58

            @Carburapeur
            c’est 99,99% il absorbe toute l’humidité, et passe immédiatement en gaz .


          • Slipenfer 1er Ratatouille 2 le retour 4 avril 20:02

            @Carburapeur
            ton lien c’est de l’alcool a 90% DONC 10% d’eau


          • Slipenfer 1er Ratatouille 2 le retour 4 avril 21:42

            Solution hydro-alcoolique

            Il est très aisé de fabriquer sa propre solution hydro-alcoolique : tous les composants (alcool, eau oxygénée, glycérine, eau) se trouvent en vente libre dans les grandes surfaces. Des conditions d’hygiène et de sécurité doivent néanmoins être respectées (récipients propres, manipulation avec des gants, stockage sécuritaire


            10 L 1 L 1 L Alcool (éthanol à 96 %)* 8,333 L 0,833 L 655 gm Eau oxygénée (peroxyde d’hydrogène à 3 %) 0,417 L 0,042 L 42,1 gm Glycérine (glycérol à 98 %) 0,145 L 0,014 L 18,3 gm Eau (distillée, ou bouillie et refroidie) q.s.p. q.s.p. q.s.p.


            On peut y substituer de l’isopropanol à 99,8 % (7,515 L).


          • Slipenfer 1er Ratatouille 2 le retour 4 avril 21:48

            Composées de 80 % d’alcool, les solutions hydro-alcooliques présentent un risque d’inflammation


          • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:02

            @Ratatouille 2 le retour
            on va tous devenir des petits bricoleurs avec le confiment !



            • Hervé Hum Hervé Hum 4 avril 14:55

              @bouffon(s) du roi

              La Suède, si son gouvernement poursuit la même politique, ce que j’espère, va permettre de nous donner une réponse qui donnera raison ou non aux sceptiques.

              Ceci étant dit, en tout état de cause, la politique actuelle de lutte supposée contre la propagation du virus est totalement absurde.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 avril 16:12

              @Hervé Hum

              Si la chasse aux sorcières, au moyen âge avait pour but de neutraliser les « suppôts de Satan » qui par leurs maléfices amenaient à l’humanité tous les malheurs, (maladies, famines, morts d’enfants, etc.), alors, il s’agissait là aussi d’une « politique totalement absurde ».
              Si le but de la chasse aux sorcières était de maintenir dans la crainte une population abrutie par la religion et de condamner des veuves misérables pour fournir un exutoire et sacrifier un bouc émissaire en lançant à la poursuite de ces malheureuses ceux qui risquaient de provoquer jacqueries, saccages et pillages des réserves seigneuriales, alors ce n’était pas une « politique totalement absurde ».


            • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:04

              @bouffon(s) du roi
              Pas moi !



              • troletbuse troletbuse 4 avril 14:11

                @troletbuse
                Deces en France hors Bouches du Rhone, je me demande pourquoi ?
                L’insee considère donc que ce département n’est pas français. Mais on nous a rien dit. Faut-il un passeport pour y aller ?
                https://www.insee.fr/fr/information/4470857


              • pemile pemile 4 avril 14:17

                @troletbuse « Deces en France hors Bouches du Rhone, je me demande pourquoi ? »

                Données non transmises par le département des Bouches-du-Rhone, on peut aussi se demander pourquoi ?


              • JL JL 4 avril 14:25

                @pemile
                 
                 ’’Données non transmises par le département des Bouches-du-Rhone, on peut aussi se demander pourquoi ?’’
                 
                 Une réponse là, peut-être : https://www.lci.fr/sante/coronavirus-covid-19-pourquoi-la-mortalite-des-bouches-du-rhone-n-a-t-elle-pas-ete-publiee-par-l-insee-2149529.html


              • JL JL 4 avril 14:33

                https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/marne/reims/coronavirus-pourquoi-bus-medicalise-8-patients-du-chu-reims-route-tours-fait-demi-tour-1809732.html
                 
                Comment l’Insee gèrera-t-il ces transferts de malades ? DE décès qui en découleront ?
                 
                 Est-ce que ces transferts ne seront pas de nature à perturber les données épidémiologiques ?


              • troletbuse troletbuse 4 avril 14:41

                @JL
                Je l’ai déjà. Pour les condamnés, le gvt leur offre un petit tour de France. Pas beau, ca ?


              • Goldored Goldored 4 avril 18:09

                @troletbuse
                "Merci au coronavirus. On va enfin pouvoir rattraper les chiffres de 2018.

                "
                Comme d’habitude, quand on regarde les choses sans réfléchir, on y pige que dalle et on raconte des conneries.
                Par exemple, il y a moins de morts d’accidents, notamment de la route mais de toute autre sorte également ;
                Ensuite, l’épisode est loin d’être fini et encore une fois, vous comparez un état fini avec un autre en cours...


              • joletaxi 4 avril 14:30

                Bonjour docteur

                je ne comprends même pas que l’on puisse encore mettre en doute l’utilité du masque

                Les mêmes qui nous abreuvent de messages anxiogènes sur les terribles particules, les aérosols tueurs qui pullulent dans nos maisons, dans les transports en commun, même dans les rues, nous expliquent que finalement, le masque... ben non, en plus il faut être « trop intelligent » pour l’employer.

                Bien sur que le virus peut se fixer sur une particule,un aérosol et rester dans l’air, voyager

                http://joannenova.com.au/2020/04/wear-masks-flush-the-air-microdroplets-suspend-for-hours/

                https://www.lalibre.be/international/asie/plongee-dans-les-rues-de-hong-kong-voici-comment-on-arrive-a-contenir-l-epidemie-ici-sans-confinement-5e874c617b50a6162b00acb9

                https://www.lalibre.be/international/amerique/coronavirus-trump-conseille-aux-americains-de-se-couvrir-le-visage-a-l-exterieur-5e87ac28d8ad581631ad9e94

                une étude menée en Italie était arrivée aux mêmes conclusions, et ce n’est pas un hasard si la contamination a été aussi rapide dans des régions industrielles fortement polluées

                les gouvernements qui, pour tenter de dissimuler leur incurie à équiper le personnel soignant ,et la population qui va au travail, et donc au contact, par un propagande imbécile portent une lourde responsabilité

                Imbécile, car il est impossible d’imaginer une autre raison pour expliquer ce comportement.

                en Italie, 50 % du personnel soignant est infecté, et dans la période d’incubation silencieuse a contaminé à recevoir des malades suspects ou pas, ce qui a pu répandre rapidement le virus

                Même chose en Espagne

                Une autre problématique concernant cette fois la chloroquine,passée de traitement de prévention en vente libre, en dangereux poison

                De partout arrivent des infos comme quoi, cela pourrait être une solution.

                https://www.parismatch.com/Actu/Sante/A-propos-de-la-chloroquine-et-de-l-inimaginable-penurie-des-masques-en-France-1680312#utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&xtor=CS2-8&utm_source=Facebook&Echobox=1585498617

                https://www.valeursactuelles.com/monde/lutilisation-de-la-chloroquine-cest-le-debut-de-la-fin-de-la-pandemie-selon-un-infectiologue-americain-117826

                La sciences consensuelle qui gravite dans les allées du pouvoir fera évidemment tout pour marginaliser ce dangereux contestataire, climato réaliste( imaginez les répercussions sur la secte de la poele à frire)

                une info dont je ne retrouve plus la provenance expliquait que parmi les patients soignés à la chloroquine pour diverses indications, aucun n’avait été hospitalisé ni ne s’était plaint de symptômes suspects( en Chine je crois ?)

                Il serait très facile de repérer dans la population les gens qui prennent la chloroquine depuis longtemps( ils ont du certainement présenter leur carte vitale) et de contrôler s’ils ont consulté pour le covid ,ou ont été hospitalisés ?

                ce serait une piste intéressante en vue de notre « libération »

                en tout cas, portez un masque partout( je l’humecte de 2 gouttes de ravintsara, mais c’est parce que je crois en l’aromathérapie,


                • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 4 avril 16:12

                  @joletaxi
                  Bonjour, 
                  Au maroc la situation est diificile et nous n’en sommes qu’au début de l’épidémie.
                  Les médecins de ville n’ont pas de masques mais des jeunes bricolent des visières de protection pour les médecins


                • Cadoudal Cadoudal 4 avril 16:36

                  @Dr Khadija Moussayer
                  En même temps, exporter tous vos jeunes pharmaciens, c’était pas la meilleure idée que vous ayez eu...

                  Heureusement pour vous, ces patriotes reviennent vous aider...lol...

                  il faut dire que l’instauration de l’état d’urgence en Espagne, le chômage et la pression faite sur les trafiquants de drogue, ont contraint ces Marocains à retourner dans leur pays.

                  Une centaine de jeunes marocains ont payé chacun 60 000 dirhams [5400 euros environ] , à bord de deux bateaux pneumatiques pour rejoindre le Maroc.

                  https://www.bladi.net/mre-retour-maroc,66927.html


                • Croa Croa 4 avril 22:16

                  À joletaxi,
                  Avec le confinement où trouver de l’huile essentielle de ravintsara ? Sinon rien que de l’eau de cologne ou autre « eau » alcoolisée c’est bien aussi. Les miasmes contenant le virus c’est surtout de l’eau et du gras. L’eau peut s’évaporer mais sans son gras protecteur le virus meurt (j’ai lu ça je ne sais plus où). L’alcool dissous ce gras, c’est aussi simple que ça. Le soleil aussi dessèche le gras donc avec ce beau soleil il n’y aura bientôt plus de possibilités de se transmettre le virus même sans masque (au moins à l’extérieur.) 


                • joletaxi 4 avril 22:33

                  @Croa
                  on trouve des huiles essentielles de qualité sur le net
                  Ravintsara aurait des propriétés anti virales, surtout au niveau des voies respiratoires ça tombe bien
                  Cajeput est un puissant bactéricide

                  je suis toujours très étonné que la médecine ignore superbement l’aromathérapie.
                  après un grave accident , j’ai évité l’amputation d’une jambe au moyen d’un cocktail d’huiles essentielles, car après avoir épuisé les possibilités des antibiotiques, cela commençait à sentir mauvais, au propre comme au figuré

                  malheureusement la bibliographie est rare, et parfois « ésotérique »


                • Eric F Eric F 4 avril 23:27

                  po@joletaxi
                  "Il serait très facile de repérer dans la population les gens qui prennent la chloroquine depuis longtemps( ils ont du certainement présenter leur carte vitale) et de contrôler s’ils ont consulté pour le covid ,ou ont été hospitalisés ?"
                  Excellente idée !


                • Hervé Hum Hervé Hum 4 avril 14:35

                  je suis spécialiste en rien, mais quelques remarques tout de même sur ce que vous écrivez.

                  .

                  D’abord, il me semble qu’il faut distinguer le postillon émis en parlant de la vapeur d’eau émise en respirant, car i l me semble que la taille des gouttelettes ne sont pas les mêmes. C’est surtout essentiel pour savoir quel type de masque est suffisant.

                  Sur la base de votre article, on peut rester sur une transmission par les postillons et dans ce cas là, la meilleure politique est d’avoir des masques pour confiner les postillons dans ceux-ci, donc, agir au niveau de l’émetteur et non de l’absorbeur, selon le principe que si aucun postillons n’est émis dans l’air, personne n’en absorbera. Bref, protéger les autres, c’est se protéger soi même. Où donc, avoir un masque ne protège pas soi même du virus, mais les autres et ce biais est très préjudiciable pour lutter contre le virus.

                  De ce fait, un masque de type chirurgical ou un voile en tissus absorbant avec un film plastique devant est suffisant (voile, pour pouvoir respirer !). L’idéal à mon sens étant un écran de visage en plexiglas, inusable et où il suffit de le laver à l’eau savonneuse.

                  Dernière chose, à mon sens, l’essentiel est de conserver son domicile sain où en dehors de celui-ci, il est illusoire et inutile de se laver les mains souvent, seulement de s’assurer de ne pas s’infecter soi même pendant le temps où on est dehors. Bref, se laver les mains souvent à cause du virus dans un environnement sain n’a aucun sens, relève de l’absurde.

                  Autrement dit, le port d’un masque étanche ou d’un écran de visage servent alors autant à ne pas contaminer les autres que soi même. Ensuite, avoir des vêtements que l’on porte uniquement en dehors de chez soi et donc, les retirer avant de rentrer. Prendre soin de désinfecter les produits ramenés ou les laisser dehors le temps nécessaires (en quarantaine) et après, se laver les mains avant d’entrer chez soi, car c’est l’intérieur qui doit absolument rester sain, de telle sorte qu’il n’y a pas lieu de se laver les mains en dehors de ses habitudes.

                  Il faut être cohérent, avec des instructions simples et claire et étrangement, c’est ce qui fait le plus défaut de la part des scientifiques et des gouvernements face au virus. Un biais qui explique à lui seul la difficulté à imposer des règles car trop contradictoires, alors qu’il faut une totale cohérence pour être entendu.


                  • jef88 jef88 4 avril 16:42

                    @Hervé Hum
                     « Ensuite, avoir des vêtements que l’on porte uniquement en dehors de chez soi et donc, les retirer avant de rentrer  »
                    J’ai bien compris !
                    DONC :
                    Je vais me mettre à poil sur le trottoir ! ! !
                    LOL


                  • Hervé Hum Hervé Hum 4 avril 19:01

                    @jef88

                    Garde ton slip et ton tee shirt, sauf si tu sort en slip !

                    Sinon, les survêtement, tu connais pas ? Par exemple, les agriculteurs ont les meilleurs survêtements ou salopettes qui soit...

                    Cela dit, ce genre de précaution ne vaut que pour celui qui habite dans une zone contaminée, sinon, c’est totalement inutile.


                  • velosolex velosolex 5 avril 00:18

                    @jef88
                    Le scaphandre autonome offre toutes les garanties contre la pandémie, et les semelles de plomb permettent même de lutter contre le vent.
                    Mais il faut que quelqu’un pompe, en surface, pour envoyer l’oxygène. 
                    On peut échapper à la maladie, mais attention de ne pas tomber dans l’obsession et la phobie. 
                    Que faire ?...« Mourir de ça ou d’autre chose » m’a dit ma vieille voisine. 
                    Perso. Je préfère mourir d’autre chose. Dans un après. Curieux de voir comment tout cela va tourner. Depuis 68 jamais les gens n’ont arrêté ainsi toute activité. A mon avis, le monde ne pourra plus tourner comme avant.
                    C’est l’intuition de beaucoup, opposée à la certitude des autres, qui ne voient pas d’autre voies possibles que de pousser le bouchon plus loin, dans un beau déni, typique des gens victimes d’une addiction.
                    Même et surtout parce qu’ils se pensent intelligents, et différents, ils utiliseront leur intelligence pour les tromper, et continuer de plus belle.


                  • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:10

                    @Hervé Hum
                    Bonsoir,
                    Oui, vos remarques sont judicieuses
                    L’écran de visage est par ailleurs l’équipement le plus efficace pour se protéger : J’en porte un pour travailler


                  • CCharles CCharles 4 avril 14:51

                    J’avais déjà expliqué le 27 mars, ici même sur Agoravox, dans un commentaire, que cette méthode de transmission était connu depuis longtemps :

                    https://www.agoravox.fr/commentaire5712076

                    Ce ne sont pas des suppositions mais des faits scientifiques.

                    Mes sources sont en libre accès sur Internet, par exemple ce rapport du Dr Florence Ader que j’ai trouvé facilement et qui date du 13 juin 2014 :

                    https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/JNI/JNI14/2014-JNI-SF2H-Mec.-Transm.-Respi.-FA.pdf 

                    J’ai un court article sur le sujet en attente de modération, j’espère qu’il sera publié.

                    Ce qui est grave, c’est que c’est connu depuis longtemps et que ça commence à être divulgué dans les médias français seulement depuis hier vendredi 3 avril parce que d’autres pays ont donné cette information.

                    Il est impossible de croire que les politiques, journalistes ou experts n’étaient pas au courant depuis le début.

                    La pénurie de masque n’excuse pas tout, l’information sur les précautions à prendre aurait du être différente ce qui aurait diminué les conséquences dramatiques du à la propagation rapide de ce virus.

                    En attendant un traitement, un vaccin, des tests, des masques, il est préférable de s’abstenir le plus possible d’aller dans des endroits confinés ou le virus peut être dans l’air ambiant.

                    A l’extérieur il y a moins de risque mais la distance à respecter de un mètre est ridiculement insuffisante. 


                    • Hervé Hum Hervé Hum 4 avril 15:10

                      @CCharles

                      J’ai écris deux articles et cette question de savoir si la transmission se fait par la vapeur d’eau de la respiration ou du postillon émis en parlant y était centrale, mais je n’avais aucune confirmation.

                      Au vu du lien, à défaut de masque adéquat, le mieux est alors un masque de plongé où on va prélever l’air pour inspirer au dessus, le plus haut possible et l’air expiré vers le bas.

                      Autre solution, faire passer l’air expiré par un grillage qui a pour fonction de condenser la vapeur d’eau en grosses gouttelettes.

                      En tout étant de cause, le mieux est de proposer des masques inusables et lavables en lieu et place de masques jetables.

                      Ceci étant dit, à l’extérieur, la distance importe peu, ce sont les conditions atmosphériques qui importe, à savoir le sens du vent entre autre, ou si les deux personnes sont face à face ou au contraire, se tournent le dos


                    • joletaxi 4 avril 17:32

                      @CCharles

                      la distance à respecter de un mètre est ridiculement insuffisante. 

                      http://joannenova.com.au/2020/04/how-about-27-feet-of-social-distancing/

                      8 mètres... à Sanary ça va pas le faire ?


                    • Hervé Hum Hervé Hum 4 avril 19:02

                      @joletaxi

                      si t’as un masque de plongée, pas besoin de distance à respecter !


                    • velosolex velosolex 5 avril 00:49

                      @Hervé Hum
                      Plonger dans l’aquarium, ou le bocal à poisson rouge avec un tuba serait il une solution ?
                      Parler en se tournant le dos est intéressant, mais alors on risque de se trouver face à un interlocuteur, s’adressant déjà de la même façon à une autre personne.
                      Digne d’un tableau de Magritte, ou de Delvau. Un brin surréaliste. 

                      La tenue d’apiculteur présente elle aussi des avantages. Un nuage d’abeilles autour de soi aurait pour avantage d’éloigner aussi les opportuns à bonne distance. Enfumer ceux qui résistent encore !.
                      Nous nous rapprochons peu à peu de la Burqa, qui semble possible d’homologation par le ministère de la santé, en accentuant le grillage 

                      La direction du vent est un élément que vous mettez justement en avant.
                      Pourquoi ne pas imposer des girouettes sur nos têtes, pour informer nos voisins de la direction du vent. ?
                      Les politiques eux, avec leur métier, en seraient dispensés, pour des raisons faciles à comprendre. 


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 00:58

                      @velosolex

                      Va sur la 3 ...du bonheur.


                    • velosolex velosolex 5 avril 01:18

                      @Aita Pea Pea
                      Merci pour la zizique


                    • velosolex velosolex 5 avril 01:18

                      @Aita Pea Pea
                      Merci pour la zizique


                    • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:31

                      @CCharles
                      Oui, vous avez raison.
                      Le mode de transmission par voie aérienne existe toujours, même s’il est à courte distance, Je me suis d’ailleurs servi pour faire mes recommandations de documents chinois traduits en arabe et qui évoquaient clairement ce risque.


                    • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:39

                      @velosolex
                      Pas mal vos réflexions !


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 01:48

                      @velosolex

                      Tain je sais pas que de qui c’est...ça fait du bien...j’ai pris mon pied ...salut.


                    • Cyrus de cylonie L’ Hermite (IX) 5 avril 02:26

                      @velosolex

                      La tenue d’apiculteur présente elle aussi des avantages. Un nuage d’abeilles autour de soi aurait pour avantage d’éloigner aussi les opportuns à bonne distance. Enfumer ceux qui résistent encore !.

                      > yep , j’ imagine bien , 
                      mais tu sait si les dealer des cité se sont habiller « tenue de peintre » ou « tenue de desamianteur , c’ est peut etre parce qu’ il ont du vecu »LABO" , meme pour une synthese de chlore ou de SO2 , c’ est habituel de s’ habiller chimique a un niveau P3 , stchochage des gant et des surchausse inclus .

                      Dans les atelier renaud/peugeot , y a pas mal de gens des cité capable d’ expliquer ...pour l’ intant c’ est les gens les plus capable de se proteger que j’ ais vu ...


                    • Hervé Hum Hervé Hum 5 avril 11:09

                      @velosolex

                      Merci pour votre commentaire, il m’aura fallut insister un peu pour qu’enfin quelqu’un plonge dedans. Evidemment, écrire le port du voile faisait référence à la burqa et l’idée du masque de plongée m’amuse beaucoup. Pour autant, si on en croit ce que nous dit l’auteure de l’article, sans nul doute le port d’un masque de plongée est très efficace. Reste alors à choisir entre l’efficacité et le sentiment de ridicule. Olivier Cabanel dans un de ses récent articles nous montre que certains n’hésitent pas !

                      Cela dit, je vous renvoi à tous ceux que l’on voit en combinaison de scaphandrier actuellement. Pourquoi de tels équipements ? Allez leur expliquer qu’ils sont idiots.

                      A ceux qui vous explique qu’il faut rester chez soi, mais qu’on peut aller faire ses courses dans des milieux confinés et où on ne risque rien si on garde un mètre de distance, quand bien même l’article ici présent, avec suffisamment d’éléments de preuve, montre que c’est faux. Et chaque fois que je sors, je trouve toujours des gens qui se parlent entre eux à 1m de distance, certains qu’ils ne risquent rien, puisque c’est le gouvernement qui le dit.

                      A ceux qui vous explique qu’il faut se laver très souvent les mains, sans même préciser que chez soi, cela ne sert strictement à rien, sauf que, à l ’exemple de ma voisine, nombre de gens se lavent les mains tous les quart d’heure, quand bien même ils ne sortent pas de leur maison. Car, même si l’endroit est contaminé, cela ne sert à rien. Sans compter ceux qui lavent les pattes de leur chats avec le gel machin et pensent que c’est le seul moyen, oubliant alors l’usage simple du savon, Etc..

                      Pour finir, depuis le début, je répète à l’envi que l’usage du masque ne doit pas être vu pour empêcher l’absorption du virus, mais éviter son émission dans l’air ambiant, car c’est le moyen le plus efficace et sûr. Car cela évite aussi qu’il se dépose sur les objets. Où donc, le confinement consiste essentiellement dans celui des postillons et non des personnes. Où donc, à défaut d’écran de visage, la confection de voile (plus efficace à mon sens qu’un masque) fait localement sur la base d’un modèle étudié, est la meilleure solution. Pour autant et encore entendu hier à la télé, les experts continuent à penser l’inverse, que le masque sert à empêcher d’absorber le virus, alors qu’il doit surtout éviter de le répandre dans l’air ambiant.


                    • ribouldingue ribouldingue 4 avril 15:25

                      Mieux que tous les produits chimiques réunis sans risquer de s’intoxiquer davantage avec la chimie. Je préconise, et de loin, le nettoyeur vapeur à 190°. Cet engin spectaculaire est utilisé aussi pour éradiquer les punaises de lit. D’après plusieurs études scientifiques il semblerait que la bestiole cov.19 crèverait dès 63°.


                      • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:34

                        @ribouldingue
                        Oui, je crois qu’on recommande 60 degrés pour le lavage


                      • Rinbeau Rinbeau 4 avril 15:26

                        Le fond du problème, je crois, c’est le confinement !

                        On confine les tout petits dans un univers scolaire qui leur est propre, jusqu’à ce qu’on les balance dans « la vie active » à laquelle ils ne sont absolument pas préparés.

                        On confine notre vie d’adulte au monde du travail, bien spécialisé dans tel domaine, qui nous donne l’impression de normalité, de conformité au genre humain, de reconnaissance et nous ôte par la même occasion tout esprit de curiosité, d’inventivité, de notion de collectif si ce n’est pour y trouver un intérêt particulier à court terme.

                        On confine nos vieux, de la même manière dans des établissements spécialisés !

                        On confine l’idée de la mort dans des situations que l’on connait, pour se donner l’illusion de pouvoir y échapper.

                        Alors lorsqu’un virus apparait, par reflexe, on confine !


                        • velosolex velosolex 5 avril 00:09

                          @Rinbeau
                          Par effet paradoxal, l’homme confiné commence à penser à sa servitude, et s’ouvre le ciel. 


                        • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:42

                          @Rinbeau
                          Bonsoir,
                          Ce n’est pas faux ce que vous dites !


                        • Hervé Hum Hervé Hum 5 avril 12:45

                          @Rinbeau

                          Certes, le hic, c’est qu’il s’agit d’un principe universel et donc, inviolable en lui même dans la réalité. Par contre, dans l’imaginaire, aucun problème !

                          Prenez un atome, ben, lui aussi il est confiné ! Une cellule ? pareil !

                          Vous pouvez vous penser libre, n’appartenant à aucune nation, vous n’en restez pas moins confiné à la surface de la Terre. Vous prenez un vaisseau spatial ? Vous serez confinez dedans !

                          Bref, à l’image des poupées russes, vous sortez d’un espace pour entrer dans un autre, certes aux limites plus grandes, mais toujours confiné.

                          Autrement dit, non, le confinement n’est pas le fond du problème, c"est la manière dont on le perçoit qui fait la différence. Volontaire ou contraint.

                          Prenez un ado qui passe son temps sur son smartphone, le confinement, il peut ne pas s’en rendre compte. Sauf si vous lui en faites la remarque. Là, d’un coup, il voudra faire la même chose dehors...


                        • njama njama 4 avril 16:12

                          J’avoue avoir beaucoup de mal à intégrer cette hypothèse planétaire d’une contamination « aérosol »si on peut dire, postulat pasteurien d’une panspermie microbienne revisité s’il en est.

                          Le SARS-CoV-2est un virus à ARN (bien moins stable que l’ADN), donc ça paraît très peu probable et ça irait de toutes façons à l’encontre de tout ce que l’on connaît en épidémiologie : transmission par contact rapproché entre humains.

                          Plus « prosaïquement » les Jeux mondiaux militaires organisés à Wuhan en octobre 2019 pourraient avoir été responsables de cette contamination qui a débuté dès novembre 2019 en Chine.
                          Plus de 100 pays y participaient, de quoi essaimer rapidement sur toute la planète !

                          le patient 0 sera difficile à trouver.

                          Les Jeux Mondiaux Militaires 2019 se sont déroulés à Wuhan du 18 octobre au 27 octobre
                          http://french.china.org.cn/china/txt/2019-10/28/content_75347276.htm


                          • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:45

                            @njama
                            Bonsoir,
                            Je n’étais pas au couranr de ces jeux. C’est vrai qu’en octobre le virus circulait déjà certainement à Wuhan


                          • njama njama 5 avril 12:03

                            La délégation française aux Jeux mondiaux militaires.
                            c’était 300 sportifs plus les coachs des fédérations sportives, plus le soutien médical du Service de santé des armées, une équipe, composée de 17 militaires, dont 3 médecins, 2 infirmières, 2 auxiliaires sanitaires, 8 kinésithérapeutes et un ergothérapeute

                            http://www.45enord.fr/2019/10/jeux-mondiaux-militaires-dete-2019-4e-place-pour-la-france/

                            Les 100 pays qui participaient aux Jeux n’ont probablement pas tous aligné autant d’athlètes, mais ça fait beaucoup de monde tout de même dans peu d’espace.


                          • njama njama 5 avril 12:10

                            @Dr Khadija Moussayer

                            Et étiez-vous informée de cet agenda ? étrange coïncidence non  !

                            Event 201 Pandemic Exercise : Highlights Reel (vidéo en anglais)
                            https://youtu.be/AoLw-Q8X174

                            Extraits de l’exercice de simulation de pandémie Event 201 organisé par le Johns Hopkins Center for Health Security en partenariat avec le Forum économique mondial et la Fondation Bill et Melinda Gates le 18 octobre 2019 à New York, NY. L’exercice a illustré les efforts de préparation à la pandémie nécessaires pour réduire les conséquences économiques et sociétales à grande échelle d’une grave pandémie.

                            S’inspirant d’événements réels, l’événement 201 identifie des questions politiques importantes et des défis de préparation qui pourraient être résolus avec une volonté et une attention politiques suffisantes. Ces questions ont été conçues sous forme de récit afin d’engager et d’éduquer les participants et le public.

                            http://www.centerforhealthsecurity.org/event201/recommendations.html


                          • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 6 avril 01:45

                            @njama
                            L’exercice en question n’a pas vraiment servi les américains qui ont bien du mal à contenir l’épidémie


                          • zygzornifle zygzornifle 4 avril 17:32

                            Le gouvernement le savait mais comme il n’y a pas de masques il a fermé sa gueule , quand il va y avoir des masques celui qui sortira sans se prendra une amende de 135€ et plus en cas de récidive ....


                            • velosolex velosolex 5 avril 00:07

                              @zygzornifle
                              Pour mémoire, les événements de Tchermobyl, copié collé.
                              Les médias aux ordres du ministère, en particulier de celui de l’agriculture, en voulant pas détruire leurs légumes, et leur lait, répétant à l’envie que nuage n’avait pas franchi la frontière

                              Ors, dans toute l’europe la quasi totalité des pays avaient détruit leurs légumes, pendant qu’en France on encourageait les gens à manger de la salade, et que les marchés étaient ouverts, les gens non confinés….
                              L’économie, sacro sainte, qui a plus tard exigé d’utiliser les poches de sang contaminé, alors qu’ils savaient pertinemment que des gens allaient être infecté, par une simple projection statistique....


                            • Berthe 4 avril 21:14

                              De fait, la proximité et la transmission par la bouche et la parole sont caractéristiques de la grippe « classique », le hic c’est que cette grippe est largement plus mortelle parce qu’on peut supposer que ce n’est pas « une grippe » à proprement parler, même si à la base, les scientifiques retrouvent les mêmes souches...le fait qu’elle traverse le monde à ce point n’est pas du tout normal. J’ai entendu parler de beaucoup de mortalités dues à l’Ebola, leishmaniose et autres maladies du sud dans les pays d’Afrique par exemple, mais plus rarement des grippe. C’est purement géographique... La grippe mortirère qui a décimée l’Amazonie était importée par les navigateurs de l’époque. Ma question, Ebola qui sévit en Afrique et surtout RCD continue a faire rage. Avec les mouvements de personnes, on a jamais eu de pandémie Ebiola en France, Europe ou occident, voire l’Afrique du Nord. Alors comment est il possible que cette grippe touche le monde entier ? Est ce du à la mondialisation et le fait que nous importions les mêmes produits ? Quelque chose m’échappe.... En plus c’est très bizarre, les symptômes ne sont pas suffisamment éclairés, et les corps ne réagissent pas de la même manière face à la maladie... Pour ce qui est des masques, je suis totalement de votre avis, tous les citoyens doivent porter un masque et erre testés d’ailleurs. Le confinement seul est une supercherrie monumentale et cette histoire de porteur sain est une ineptie. Rien ne dit qu’une fois la fin du confinement, un citoyen ne va pas se retrouver aux urgences trois mois après. C’est un peu la séropositivité chez les porteurs sain du VIH qui peut déclarer la maladie à son insu... Merci pour votre billet, excellent, protégez vous au Maroc Docteur..


                              • Berthe 4 avril 21:18

                                @Berthe désolée pour les fautes de frappes, le clavier de mon portable est usé, certaines lettres n’impriment que si j’appuie fort sur les touches.


                              • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:51

                                @Berthe
                                Bonsoir
                                Merci beaucoup de votre appréciation
                                Je ne suis pas un spécialiste d’Ebola mais le virus voyage moins car il est certainement moins contaminant que celui de la grippe, même s’il est mortel.


                              • Marco07 6 avril 16:20

                                @Berthe
                                Bonjour,
                                de ce que j’avais entendu, le gros point « positif » avec ebola, c’est que les malades sont suffisamment HS pour ne pas trop bouger (dixit B. Gates sur une conférence Ted sur la contagion de 2015 https://www.ted.com/talks/bill_gates_the_next_outbreak_we_re_not_ready?language=fr 3m48)


                              • Berthe 7 avril 05:37

                                @Marco07 @ Docteur
                                mais cette grippe est pour la première fois aussi virulente et à l’échelon planétaire. les symptômes décrits ne sont pas clairs du tout. Avoir un rhume et des céphalées çà ne veut strictement rien dire, la sinusite aussi présente les mêmes symptômes.On peut avoir de la fièvre également. La plupart des virus présentent des symptômes bien plus spécifiques. Prenons la malaria par exemple, on voit nettement la piqûre de moustique qui entraine une fièvre excessivement forte, et elle se manifeste à peine dans les dix jours après cette piqure. Je ne comprends donc pas ce phénomène d’incubation d’une dizaine ou d’une quinzaine de jours pour une grippe, la preuve par « la grippe classique ». Il suffit d’aller bosser et embrasser un(e) collègue, serrer la main pour être au lit le lendemain. Certains ont des courbatures dans la journée même. Est on alors sur que c’est bien une grippe ? Un citoyen grippé asymptomatique est encore plus insolite !! Soit on est « infecté » et on bascule dans la maladie, soit on ne l’est pas... mais porteur sain n’a aucun sens. Quand on dit séropositif, on est infecté quand même, on donne la trithérapie pour protéger le système immunitaire... çà ne peut pas être une grippe sans adjonction d’une autre saleté mortelle dont on ne sait rien, ce qui explique sans doute la course au vaccin...Ce n’est pas possible autrement.. Lorsqu’ils ont annoncé la grippe H1N1, le vaccin était limite déjà sur le marché, Roseline Bachelot en avait commandé en pagaille... Je ne sais si j’arrive à me faire comprendre

                                mais peut être que çà n’a rien à voir avec la grippe mais un nouveau virus tout simplement, la situation me rappelle fortement la découverte du VIH, curieusement l’hopital de la Salpêtrière était un des premiers hôpitaux ou les chercheurs ont identifié le virus, et sa mutation d’ailleurs... On posait exactement les mêmes questions par exemple la survie du virus à l’air libre, le mode de transmission etc... Merci à vous deux ...


                              • BA 4 avril 21:56

                                Samedi 4 avril 2020 :


                                Demain, les années 1930 ou le Moyen Age…


                                Le spécialiste de géopolitique, François Heisbourg, conseiller à la Fondation pour la Recherche stratégique, propose deux scénarios pour les mois et les années à venir, en fonction de l’évolution de la pandémie du coronavirus et de notre capacité à la juguler. Pas très réjouissant…


                                1/ Le scénario favorable.


                                On a tous les tests possibles, on peut mettre au point des procédures de confinement raisonnées, et on aura un vaccin qui fonctionne, disons dans un an. Que se passe-t-il entre-temps ? Il faut tenir jusqu’en avril 2021. La levée du confinement sera progressive. Ce sera le cas partout en Europe, mais à des rythmes et des moments différents. Si les Européens ne se concertent pas parfaitement, s’ils ne commencent pas tout de suite, il y a un risque élevé de tension intereuropéenne très forte à venir.


                                Regardez ce qui se passe en Asie. Les Coréens et les Japonais, au fur et à mesure qu’ils relâchent leur confinement, ferment leurs frontières de façon de plus en plus hermétique. Depuis jeudi dernier, tout voyageur entrant dans l’un de ces deux pays doit être testé et mis en quarantaine, s’il est positif. La Chine, elle, a interdit toute entrée d’étranger sur son sol.


                                Mais quid de l’Europe ? Rien ne nous empêche de prendre des mesures similaires pour les étrangers non-communautaires.


                                En revanche, comment procéder à l’intérieur de l’espace UE ? Après deux mois de confinement, les Italiens du Nord voudront peut-être, par exemple, se rendre en Autriche ou en Allemagne, où le confinement sera maintenu… Et je ne parle pas de la frontière germano-polonaise, si importante et si délicate politiquement. Dans un scénario où l’on craint le retour du Covid, la tendance sera à la fermeture des pays sur eux-mêmes. Comment l’UE pourra, dans ces conditions, gérer correctement le déconfinement ? Il faudra sans doute un document médical homologué par les 27 concernant la sérologie des citoyens.


                                Sur le plan économique, l’Europe connaîtra probablement une chute de son PIB de 15 à 20 % en 2020. Il faudra donc, comme du temps de Roosevelt dans les années 1930 aux Etats-Unis, mettre en place une économie communautaire dirigée. Avec sa culture technocratique, la Commission saura bien faire cela, pour peu que les gouvernements, abandonnant les dogmes passés, le lui ordonnent. Mais si ce déconfinement se fait en ordre dispersé, il pourrait y avoir un déferlement de haine à l’intérieur de l’UE.


                                Du point de vue géopolitique que se passera t-il ? Les Etats-Unis seront les derniers grands à sortir de la vague Covid, et cela avec une mortalité très élevée, égale à celle de l’Italie. Son économie sera ravagée. Mais ils s’en sortiront, peut-être mieux que les autres, s’ils savent se mobiliser, comme souvent, comme pendant la Seconde Guerre mondiale, de façon extraordinaire. Étant donné la capacité de Trump à diviser le pays, les Américains courent toutefois le risque d’une partition intérieure, comme pendant la guerre civile ou la guerre du Vietnam.


                                La Chine ne sera pas, comme on le croit aujourd’hui, le grand vainqueur de cette crise sans précédent. Elle est très dépendante de ses exportations qui seront en chute libre. Il lui faudra donc recourir à une propagande forcenée et à un serrage de vis pour contenir la colère de sa population, maintenir la paix sociale. On voit d’ailleurs déjà que les dirigeants chinois perdent les pédales dans leur propagande. Ils ont beaucoup de mal à construire un narratif crédible pour leur population.


                                Paradoxalement, l’Afrique pourrait ne pas trop pâtir du Covid du point de vue médical, étant donné sa structure démographique largement dominée par la jeunesse. Mais la crise économique y sera catastrophique.


                                Les pays exportateurs de pétrole vont évidemment beaucoup souffrir, étant donné la chute des prix des hydrocarbures, due à la fois à la baisse de la demande mondiale et à une guerre des prix incompréhensible. L’Arabie saoudite continue de produire tellement qu’on ne sait plus où stocker le pétrole. Cela dit, ces pays, ceux du Golfe et la Russie, ont constitué des réserves financières tellement importantes qu’ils peuvent faire face à une grave crise pendant plusieurs mois sans risquer un renversement du pouvoir. Pour Poutine, ce sera d’autant plus facile à gérer politiquement, qu’il peut – à juste titre – expliquer que cette crise vient d’ailleurs.


                                Au total, ce premier scénario ressemblerait beaucoup aux années 1930, avec un chômage très fort et une démondialisation rapide. Plus personne ne voudra être dépendant des autres pour des produits stratégiques. Le commerce maritime – l’essentiel du commerce mondial – sera très fortement ralenti puisque les navires auront du mal à trouver des ports qui acceptent de les accueillir, du fait des risques de contamination. Mais globalement, les démocraties survivront. Et l’Union européenne aussi, qui aura expulsé la Hongrie, première « corona dictature. »


                                2/ Le scénario catastrophe.


                                Le vaccin tarde beaucoup. Cela est improbable, même si, souvenez-vous, nous n’avons toujours pas, quarante ans après le déclenchement de l’épidémie, de vaccin contre le sida et même si, tous les chercheurs le reconnaissent, on connaît mal ce type de nouveau coronavirus.


                                Nous serons alors dans un univers totalement inconnu, qui ressemblera peut-être, non pas aux années 1930, mais plus ou moins au XIVe siècle, au Moyen Age.


                                Le virus fait de très nombreux de morts, attaque de nouvelles populations, et surtout s’il mute. Comment vivre alors avec des pandémies à répétition ? L’être humain s’en accommodera. Il l’a déjà fait. Ce sera comme avec la peste du XIVe jusqu’au XVIIIe siècle. On avait appris à vivre avec.


                                Ces pandémies à répétition n’empêchaient pas les guerres. Elles ont même eu quelques bons côtés, si je puis dire. La Grande Peste a tué un tiers de la population mondiale. Si bien qu’après, on a eu largement de quoi nourrir la population. L’agriculture manquait de bras, du coup les salariés étaient mieux payés. C’est le début d’une certaine prospérité à la campagne, le début de la déféodalisation. Et puis, la peste n’a pas empêché la Renaissance, elle l’a peut-être même favorisée. Si bien que dans ce scénario noir, on peut se demander, pour rester optimiste, quelle sera cette nouvelle Renaissance.


                                https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200404.OBS27049/demain-les-annees-1930-ou-le-moyen-age.html


                                • Berthe 4 avril 22:37

                                  @BA
                                  vous prenez en exemple la mauvaise période, c’est la révolution industrielle qui a permis d’avancer en occident, pas la baisse de la démographie à cause des virus... La peste c’est le 16è, la révolution industrielle c’est bien après et elle a enclenché une première « mondialisation (les empires) » avec en prime les colonies et c’est grâce à çà qu’on a évolué, production et importation de masse de denrées, blés etc... . fin du 19ème c’est le déclin de la première mondialisation, dislocation deux guerres ont suivi avec en prime la grippe dans les tranchées en 14 qui a fait des millions de victimes très jeunes. Balayer une génération c’est énorme... ensuite décolonisation des empires, les usa prennent le relai, on est juste en train de vivre la fin de la mondialisation à l’américaine... et nos souffrances ne font que commencer... il faut croire qu’à chaque déclin une énorme merde nous tombe sur la tête.


                                • aliante 4 avril 22:45

                                  @BA l ,le covid 19 c’est le tchernobyl de l’Ue après ça la fin
                                  c’est inéluctable ,les catastrophes montrent toujours les limites d’un empire
                                  l’empire européen a mené les pays à la catastrophe ,le divorce est je pense la meilleure des solutions


                                • Croa Croa 4 avril 22:50

                                   À BA,
                                  Tu te trompes à propos de l’économie chinoise. Ce que tu dis était encore vrai en 2010 mais aujourd’hui la Chine peut tout à fait se contenter de son marché intérieur qui est sont principal marché.

                                  La croyance comme quoi il existerait un vaccin à toutes les maladie tient du religieux mais pas de la science. Potentiellement seules les maladies qu’on ne peut attraper qu’une seule fois ont un vaccin, les autres non. La plupart des maladies virales sont dans ce cas et le vaccin contre la grippe, par exemple, est une arnaque qui ne fonctionne pas mais qui marche bien... Commercialement !  smiley 


                                • Eric F Eric F 4 avril 23:37

                                  @BA
                                  "scénario favorable ... Il faut tenir jusqu’en avril 2021. La levée du confinement sera progressive"

                                  oulah, cela signifie-t-il de rester confinés jusqu’avril 2021 ? La société sera morte avant, on sera comme dans un film post-apocalyptique.


                                • velosolex velosolex 4 avril 23:53

                                  @aliante
                                  Pour mémoire, cette pandémie est mondiale. Vos remarques semblent donc parfaitement ineptes.
                                  Vous n’exprimez juste que de façon brouillonne et ridicule, à mon sens, votre détestation de l’europe. Ca peut être légitime, mais il faut le faire de façon pertinente
                                  UE ou pas, le désastre aurait été le même. La mondialisations et l’intensification du fret a été le seul accélérateur. Mais déjà par le passé, les pandémies commençaient par les ports, et les marchandises importées.
                                  La seule chose qui aurait pu améliorer les choses, ce n’est pas moins d’europe, mais plus, au contraire.
                                  L’Allemagne accueille des malades français. Il aurait été intelligent de s’inspirer de leur politique de tests intensifs. Il est difficile de lutter sans carte ni boussole. On pourrait rêver d’une politique mondiale d’intervention et de combat coordonné, et de réaliser enfin une construction extra nationale, les virus depuis longtemps ne connaissant pas les frontières.
                                  Bref, difficile de ne traiter qu’un malade, en se désintéressant des autres, au risque que si le premier guéri, il a de fortes chances de se faire réinfecter rapidement. Le coronavirus, s’appuie sur nos faiblesses. C’est un révélateur photo. Il pourrait devenir un ami, si nous acceptons d’en tirer leçon. 


                                • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 02:00

                                  @velosolex
                                  Oui, vous avez raison
                                  Le coronavirus s’appuie sur nos faiblesses


                                • Cyrus de cylonie L’ Hermite (IX) 5 avril 02:18

                                  @Dr Khadija Moussayer

                                  c’ est un revelateur , ... de nos manque et de nos besoin en equipement ...

                                  si nous ne pouvons afronter une P1+ ou une P2 , imaginez le desastre d’ une guerre biologique de niveau 3 (antrhtrax , coronavirus proteine L, ebola , ...) ou pire encore une P4 (coronavirus proteine G , A/G, )...

                                  proteine S= ACE/ACE2 = angiotansine
                                  proteine L =murine
                                  proteine G/A = herpes ? 

                                  Que l’ unique nous protege d’ une 4


                                • velosolex velosolex 4 avril 23:42

                                  Bon article, précis et complet. 

                                  En février, passait sur arte une soirée sur la pandémie. Il semble qu’aucun membre du gouvernement n’ai vu cette série de reportage, qui montrait l’ampleur des précautions, sans aucun doute liées à ce que les chinois avaient diagnostiqué indispensables. Il y a des porte coupe feu dans les hôpitaux. Cette technique de confinement avait été imposé à ciel ouvert des villes. Les chinois chassaient toute personne dans les rues vides sans masques, en dehors du fait que ces personnes devaient avoir une autorisation. Des quartiers entiers étaient sous quarantaines. Les porteurs étaient identifiés sur smarphone. Deux mois plus tard en France, on pense obliger les personnes à sortir protégés d’un masque, attribut jugé inutile pendant longtemps, par nos responsables politiques, préférant mentir plutôt de se retrouver confrontés à leurs manquements…. 


                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 01:01

                                    @velosolex

                                    Va sur la 3 ...du bonheur.


                                  • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 5 avril 01:58

                                    @velosolex
                                    Bonsoir, 
                                    Merci de votre appréciation
                                    Oui, j’avais vu moi aussi lr doc sur Arte.
                                    Les méthodes chinoises sont efficaces mais dictoriales


                                  • velosolex velosolex 5 avril 09:34

                                    @Dr Khadija Moussayer
                                    Energiques, je dirais plus que dictatoriales. Car si les mesures sont pertinentes, elles peuvent être comprises par la population, et acceptées, d’autant plus qu’elles se révèleront liées non à l’arbitraire d’un dictateur, mais liés à une question sanitaire, dont le but est que cet état d’exception soit le plus court possible. 
                                    Le pire, sur un bateau pris dans la tempête, est d’avoir un mauvais capitaine, naviguant à vu, incapable de prendre des décisions cohérentes, mais contradictoires. 


                                  • Hervé Hum Hervé Hum 5 avril 12:54

                                    @velosolex

                                    ben oui velosolex, la condition pour qu’une mesure s’appuie sur le volontarisme civique, c’est la cohérence du discours, qui doit être clair, simple et efficace, donc, compris par la très large majorité des citoyens.

                                    Dans le cas contraire, il faut user de la violence pour faire obéir à des consignes contradictoires, ou pire, absurdes, telles que celles appliqué depuis le début de la crise.

                                    sauf que cela implique de faire appel au sens de la responsabilité, or, c’est un interdit de ceux qui nous gouvernes, car c’est la pire des menaces pour leur domination, que les citoyens lambda prennent conscience de leur propre maturité sociale.


                                  • velosolex velosolex 5 avril 16:32

                                    @Hervé Hum
                                    Le gouvernement fait semblant de jouer du gouvernail alors que le bateau ne suit que les courants,. Quelques dérapages totalement aberrants passent mal mais ces idiots révèlent que la stratégie autiste du gouvernement reste la même. On ferme des lits après la pandémie. 

                                    Extrait France Bleu : Après les propos tenus par le directeur de l’ARS Grand Est, le CHRU de Nancy interpelle le gouvernement

                                    Les propos tenus par le directeur de l’Agence régionale de Santé dans l’Est Républicain ne passent pas. Interrogé sur l’avenir du CHRU après la crise du covid-19, Christophe Lannelongue n’a pas remis en cause les orientations du COPERMO (comité interministériel de performance et de la modernisation de l’offre de soins) qui prévoient la suppression de 598 postes et 174 lits d’ici 2025. Des déclarations qui suscitent l’indignation générale à l’heure où les soignants sont en première ligne dans la lutte contre le covid-19. 

                                    Des propos « complètement décalés »

                                    Plusieurs courriers ont été envoyés dans le but d’interpeller le gouvernement. Mathieu Klein, président du conseil départemental, s’est adressé à Emmanuel Macron pour demander « l’annulation de la dette de l’hôpital » et de « mettre un terme à la fermeture de lits, aux 598 suppressions de postes envisagées ». 


                                  • Eric F Eric F 4 avril 23:43

                                    La vapeur expirée pourrait porter des virus, qui resteraient dans l’humidité de l’air ambiant ? Mais en ce cas, aucun masque ne serait protecteur, ni en projection, ni en réception ; il faudrait un scaphandre avec bouteille d’oxygène pour faire ses courses.

                                    Mais au fait, est-ce qu’un seul et unique virus isolé suffit pour contaminer quelqu’un, ou faut-il une charge virale plus conséquente ?


                                    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 02:39

                                      salut

                                      bon article

                                      un détail ... enfin pas tout à fait ...

                                      j’ai lu il y a une quinzaine de jours que le corona était présent dans les aérosols expulsés par la toux dans les droplet nuclei, petites gouttes de moins de 5µ 

                                      ...

                                      dans ce cas, les masques chirurgicaux sont peu efficaces en protection pour soi mais seulement pour éviter de contaminer les autres ... si on veut se protéger un masque FFP2 est nettement préférable ... évidemment bien posé ... en ne le touchant pas pour l’enlever mais par les élastiques ... personnellement j’ai quelques FFP2 mais je n’en porte pas quand je vais faire mes courses ... je suis dans une zone peu infectée et je n’ai fait des courses que 2 fois depuis le début du confinement ... par contre désinfection des poignées du caddy, pas moins de 2-3 m avec les autres clients et je laisse mes courses qui ne vont pas au frais 2 jours dans le coffre de la voiture et désinfection rapide de ce qui va au frais ...

                                      je sais que la bête est très contaminante et que malgré ces précautions de base je prends un petit risque quand je vais faire mes courses ... j’y vais donc le moins possible ...

                                      le ministre de la maladie, dans une nième volte face, vient de proposer que tout le monde porte un masque alors qu’il a du mal à fournir les soignants ... surtout les libéraux qui sont fournis au compte goutte et avec des masques chirurgicaux en plus ...

                                      et comme tu dis, je suis halluciné que nos « grands » épidémiologistes et autres virologues n’aient rien vu venir mi-février, voire même pour certains jusqu’à mi-mars ... n’aient pas vu l’extrême pouvoir de contamination de ce virus et encore moins son pouvoir de morbidité ... pour moi cette incompétence crasse et quasi générale chez des spécialistes est un mystère complet ...


                                      • jjwaDal jjwaDal 5 avril 05:55

                                        @nono le simplet
                                        pas mieux (voir mon commentaire plus bas...).


                                      • Eric F Eric F 5 avril 09:26

                                        @nono le simplet
                                        « je suis halluciné que nos « grands » épidémiologistes et autres virologues n’aient rien vu venir mi-février .... cette incompétence crasse et quasi générale chez des spécialistes est un mystère complet .. »
                                        je partage ce constat, or ce sont les comités d’experts qui pilotent la politique sanitaire du gouvernement, celui-ci était réticent à confiner globalement, mais y a été poussé, chaque jours les experts relayés par les média y appelaient. Ils n’ont pas n’a envisagé un confinement sélectif des catégories les plus à risque (même sans dépistage) ou d’autre alternative. On voit les Suédois et Néerlandais (peuples pourtant considérés comme disciplinés) se promener sans masque et sans stress. Ils ont autant de cas graves mais pas plus.


                                      • velosolex velosolex 5 avril 09:52

                                        @nono le simplet
                                        Le haut conseil de la santé publique semble aussi accommodant que les sénateurs ou les académiciens. Tous ces gens se tiennent par la barbichette, tentent de cacher le tissu de mensonge et de manquements graves, ayant amené le pays comme un soldat sans arme, qu’on applaudit en haut des balcons. Pas de tests, éléments incontournable de détection, et de signalisation des régions infectées. Impossible de sortir une politique sanitaire si tu n’a pas d’indicateurs. 
                                        Derrière tout ça, c’est la mondialisation qui est en question. En Bretagne, à Plaintel, il y a avait une usine de masques de protection, qui a été racheté par les américains, qui ont ensuite, chanson connue, exigé des retours de bénéfice de 10% par an, ont rongé la moelle, avant de la fermer, il y a deux ans, après avoir siphonné les subventions. https://bit.ly/3bSYlFI
                                        Nous vivons un drame. Les animaux vivent l’apocalypse. Les oiseaux disparaissent à toute allure. Les moustiques, les pollinisateurs. C’est l’holocauste pour eux. 80% ont disparu dans certaines régions, mais la division par deux, pour le moins, est la constante en trente ans de différence. A vrai dire, la question écologique est pour moi comme tant d’autres bien plus importante que cet élastique qui nous revient dans la figure, et qui n’est qu’un épiphénomène, une bricole en rapport au tsumani qui se prépare, si nous ne changeons rien..« Dans dix ans » comme on dit depuis 50 ans


                                      • Hervé Hum Hervé Hum 5 avril 16:01

                                        @nono le simplet

                                        dans ce cas, les masques chirurgicaux sont peu efficaces en protection pour soi mais seulement pour éviter de contaminer les autres ...

                                        perso, je suis halluciné par ceux qui ne voient pas l’évidence qu’ils énoncent eux même. C’est à dire, que si personne ne projette de postillons dans l’air ambiant, personne n’a à s’en protéger, ni même avec les mains, puisqu’il me semble que l’essentiel des objets contaminés le sont par les postillons qui se déposent sur le mobilier, sous couvert que les gens se soient lavés les mains avant de sortir et ne se touchent plus le visage par la suite, aidez en cela par le port d’une protection du visage.

                                        Ainsi, si les masques chirurgicaux sont efficaces pour éviter de contaminer les autres et le port de lunettes pour se protéger des yeux, entre autres moyens comme l’écran de visage, le risque est alors réduit au maximum.

                                        Mais nono ou velosolex, préfèrent rester branché sur la doctrine officielle qu’il faut se protéger des postillons des autres, l’esprit moutonnier sans doute !


                                      • Eric F Eric F 6 avril 11:30

                                        @Hervé Hum
                                        la problématique du masque va se régler dans le sens que vous préconisez du fait du dernier revirement des autorités (c’est déjà le cas dans certaines régions italiennes) : l’obligation du masque ou de tout dispositif couvrant le nez et la bouche, pour retenir les gouttelettes expirées.


                                      • Xovkipeu2 Xovkipeu2 5 avril 05:43

                                        Purée ca craint de la patate douce !

                                        Vous avez dit en parlant ?

                                        Motus et bouche cousue : c’est notre devise

                                        Oui, botus et mouche cousue : c’est notre Denise.

                                        Les Aventures de Tintin, 18. L’Affaire Tournesol (1956) de Georges Remi, dit Hergé


                                        • Vivre est un village Vivre est un village 11 avril 08:17

                                          @Xovkipeu2
                                          Georges Rémi est né à Etterbeck, là où ma fille travaille !!!


                                        • jjwaDal jjwaDal 5 avril 05:44

                                          C’est prudent d’utiliser le conditionnel dans ce domaine complexe, mais je savais dès la parution de la lettre ouverte d’un chercheur belge à son ministre de la santé en février, que l’hypothèse d’une contamination par aérosols semblait solide et un article paru dans le « South China Morning Post », il y a un mois déjà , soutenait un peu plus cette hypothèse, détaillant une étude démontrant qu’un passager de bus avait été contaminé très probablement par voie aérienne par un passager ayant quitté le bus 30 minutes avant qu’il ne monte à bord, alors que des passagers assis distants de plusieurs mètres circulant dans ce bus en même temps que le passager porteur du Covid-19 avaient eux-mêmes été contaminé, excluant tout contact et tout postillon comme moyen de transmission.
                                          Les bus longue distance étant sous caméra en Chine, cela avait facilité le travail des chercheurs à l’origine de cette étude.
                                          Donc, sans parler d’un faisceau concordant d’indices, on avait des raisons de soupçonner ce qu’on semble vouloir admettre début avril.

                                          Ce qui est gênant est de voir que des informations sont exploitées tardivement, alors que face à une épidémie inédite , on devrait probablement envisager la pire hypothèse d’emblée et chercher ensuite à l’invalider au plus vite ou à la confirmer.

                                          Pour l’anecdote, je savais en 2009 (via une étude du CDC en ligne) avant le vrai début de la saison grippale en France, que le H1N1 ne nous poserait pas de problème particulier, quand tous les grands médias hurlaient « au loup » et à la pandémie destructrice, sans parler du gouvernement de mon pays.

                                          Que les informations disponibles soient aussi mal exploitées par ceux qui pourraient les diffuser massivement me semble troublant.


                                          • Eric F Eric F 5 avril 09:38

                                            @jjwaDal
                                            "une étude démontrant qu’un passager de bus avait été contaminé très probablement par voie aérienne par un passager ayant quitté le bus 30 minutes"

                                            Ce n’est pas une « démonstration » mais une hypothèse, il a pu toucher une porte que le passager contaminé avait lui-même touche, ou être contaminé ailleurs, il n’y a pas de « marquage » pour savoir qui et comment on a été contaminé.

                                            Ceci étant, postillons ou aérosols, on voit que la contamination n’est pas seulement manuelle (se laver les mains...) mais aussi par inspiration d’humidité infectée, donc dès le début il fallait préconiser le masquage en public, fut-ce avec les moyens du bord. Surtout que cela était largement appliqué en Asie, ce dont on s’est moqué" à tort.
                                            Je le ferai désormais.


                                          • velosolex velosolex 5 avril 10:17

                                            @jjwaDal
                                            C’est une hypotthèse comme vous le dites qui avait déjà été probante. La question qu’on devrait se poser est celle de la raison du mécanisme du déni qui se met en place. Quels sont ses acteurs, ses raisons. Nous espérons que le pire ne sera jamais là. Quand une hypothèse de travail a déjà été validé sur le terrain et qu’elle est très dérangeante, nous la délayons dans l’apragmatisme et l’attente. 
                                            La raison. Elle est liée à l’économie ; c’est elle le tailleur qui coupe nos costards, et n’admet pas ce qui dérange. Nous avons imposé des postures dogmatiques à la nature. Derrière les glaces en plexiglass, nous tenons la catastrophe en respect quelques temps, avant qu’elle ne se gonfle en tsunami. Les anciens payaient cash, car n’ayant pas le tout à l’égout, les conséquences. Si je voudrais qu’on tire des leçons de cette catastrophe, j’en doute vraiment, l’avenir n’étant qu’un long passé. 


                                          • jjwaDal jjwaDal 5 avril 10:50

                                            @Eric F
                                            Vrai dans l’absolu, pas une démonstration. Mais dans ce cas il aurait fallu que les autres passagers soient contaminés de la même façon, ce qui n’est pas forcément le plus probable. Disons que le soupçon était légitime et suffisamment préoccupant pour faire dresser l’oreille. On ne choisit pas l’hypothèse la plus confortable quand une alternative est franchement préoccupante, on essaie de voir ce qu’il en est.


                                          • jjwaDal jjwaDal 5 avril 12:51

                                            @velosolex
                                            Vaste sujet. Les USA ont par exemple dépensé sur quelques décennies, avec quelques « guerres » en plus, plusieurs milliers de milliards de dollars pour
                                            le ministère de la Défense et sont à la tête d’un arsenal totalement inutile dans la crise actuelle, qui voit les citoyens américains obligés de se terrer comme face à une invasion extra-terrestre. On croît rêver...
                                            La Corée du Sud, Taïwan, Singapour, ont vécu l’épisode du SARS (Cov1 de mémoire) et avaient un retour d’expérience dont personne ne semble avoir voulu profiter. Comme c’est dommage, sinon étonnant. Etaient-ils à l’autre bout de la Galaxie pour que nous nous pensions à l’abri de « ces choses là... » . On croît rêver...
                                            Tout le monde parle de « développement durable ». La condition sine qua non est d’être en vie, pour ça. Or, un phénomène naturel est assurément capable d’anéantir la totalité de l’espèce humaine en peu de temps. Qui ça intéresse ? A peu près personne.
                                            Un astéroïde de taille hectométrique et plus serait pour nous un exterminateur. On pourrait imaginer que la planète entière développe un programme d’étude, de recherche, de développement des moyens de parer une telle éventualité ? Il n’en est rien. Sous l’impulsion de scientifiques on a bien ici des embryons de programmes d’observation et là, une étude donnant une possible solution à mettre en oeuvre.
                                            Risque peu probable mais maximal. Normalement on se garde sous le coude une « assurance vie » (cette fois au sens propre). Non.
                                            Une entreprise privée, pas une agence nationale, pas un gouvernement, pas une COP machinchose, est en train de construire un outil qui est notre assurance vie planétaire contre un impact géant. Le plus croustillant est qu’elle ne le construit évidemment pas dans ce but, mais pour coloniser Mars, rien que ça... On croît rêver...
                                            Dans les années 1970, un chercheur s’est battu pour faire financer une étude sur les extrêmophiles de sources chaudes. Il a réussit par miracle à faire financer ses recherches et découvert une enzyme dans ces organismes fonctionnant à haute température. C’était la clef qui aurait manqué au début des années 1980 à la PCR pour aboutir à un test de dépistage d’une curieuse maladie qu’on allait appeler « SIDA ». Les comptables et le court-termisme, une fois encore, avaient failli nous mettre dans le jus. On croît rêver...
                                            Et qui se forge une philosophie et un enseignement de tout ça, avec un pouvoir de décision à grande échelle ? Personne, pourquoi ?...
                                            On n’a plus de chefs d’Etats, on a des gestionnaires, voire des comptables. Chacun son métier...


                                          • Massada Massada 5 avril 09:44

                                            Une plateforme d’odeurs en ligne développée par Israël pourrait aider à détecter les coronavirus
                                            Le test de cinq minutes est capable d’identifier des changements soudains dans la perception des odeurs qui pourraient indiquer le début de COVID-19.
                                            https://smelltracker.org/


                                            • samy Levrai samy Levrai 5 avril 09:47

                                              @Massada
                                              Nous sommes le 5 avril pas le 1er... tu dois être confiné.


                                            • Hervé Hum Hervé Hum 5 avril 20:23

                                              @Massada

                                              L’idée semble bonne, dans la mesure où le covid altère l’odorat des personnes. Le test peut d’ailleurs être complété par le goût, puisqu’il paraît qu’il altère aussi ce dernier.

                                              Disons que cet un fort indicateur qui doit inciter à aller consulter le docteur pour faire d’autres tests et en attendant, d’éviter tout contact avec ses proches.


                                            • Eric F Eric F 6 avril 11:46

                                              @Massada
                                              effectivement, la bestiole ne s’attaque pas seulement aux poumons, mais aussi à certaines cellules nerveuses, ou encore l’appareil digestif. Outre cet aspect sur l’altération de l’odorat et du gout en début d’infection, il y a un aspect plus grave qui sont des perturbations cognitives relevées sur certains malades sortant de réa, plus fréquentes que dans les pneumonies habituelles.


                                            • Julot_Fr 5 avril 11:01

                                              Pour les cas graves, que dire d’une reaction auto-immune au virus pour ceux ayant recu un vaccin anti-sars prealablement ? https://www.youtube.com/watch?time_continue=16&v=qVizW1OgQZQ&feature=emb_logo


                                              • Julot_Fr 5 avril 12:15

                                                un autre morceau du puzzle, un medecin de NY met en evidence que la surpression des ventillateurs artificiels endommage les poumons des malades du covid19 (qui ne devraient donc pas etre traites comme les pneumonies habituelles) https://www.youtube.com/watch?v=tARyZfFSCyc


                                              • André Martin 5 avril 17:30

                                                Des millions de citoyens prennent conscience que la situation économique, sociale et politique a beaucoup de similitudes avec celle qui a conduit à la constitution du Conseil National de la Résistance en 1944 : une économie dévastée à reconstruire à partir des besoins, une protection sociale à redéfinir pour mettre fin aux inégalités insupportables, des boussoles idéologiques à recaler pour nous libérer de l’emprise des « élites » formatées ... La suite sur Ebauche d’architecture d’un Conseil National de la Refondation


                                                • CCharles CCharles 5 avril 19:19

                                                  Évidemment que les experts, les politiques, les journalistes, savent comment se propage le virus.

                                                  Pourquoi la propogande est-ce-qu’elle est ?

                                                  Il n’y a pas de masque pour tous mais ce n’est pas une raison suffisante : la vérité aurait pu être dit à la population pour qu’elle se protège mieux.

                                                  Il est clair que le gouvernement a choisi le confinement uniquement pour lisser l’afflux massif de malades dans les hôpitaux et , en même temps, cacher la vérité sur les mécanismes de transmission du virus pour que la population développe une immunité collective.

                                                  Une telle stratégie qui entraîne la catastrophe sanitaire actuelle ne pouvait être clairement déclarée par leurs auteurs.

                                                  Le mensonge est plus facile qu’une remise en question.


                                                  • Defrance Defrance 6 avril 09:14

                                                    Lorsqu’un rai de lumière passe dans une pièce obscure on peut voir des myriades de petites particules en suspend dans l’air de la pièce et je pense qu’en toussant, éternuant, des particules virales peuvent se fixer a ces particules ? 

                                                     Si un être inhale cet air la contamination peut avoir lieu ?


                                                    • joletaxi 6 avril 09:56

                                                      @Defrance

                                                      bof, tant qu’il n’y a pas de tigre dans la pièce

                                                      https://www.lalibre.be/planete/sante/un-tigre-teste-positif-au-coronavirus-on-ne-sait-pas-comment-cette-maladie-va-se-developper-5e8aba3d9978e228414c0adb

                                                      plus sérieusement, ,que voilà une observation que tout le monde peut faire, mais qui n’est pas confirmée pat une « étude » publiée dans une revue « kasher »

                                                      On peut faire la même observation à l’extérieur, lorsque le soleil perce la couche nuageuse
                                                      chaque fois que vous voyez, c’est qu’il y a eu réflexion sur quelque chose
                                                      par exemple, quand vous faites bouillir de l’eau, vous voyez non pas la vapeur d’eau(qui est un gaz) mais bien des myriades de fines gouttelettes, résultat de la condensation immédiate de la vapeur d’eau qui quitte la surface du liquide, car l’air environnant est plus froid ;
                                                      et comme il n’ya aucune raison que ces gouttelettes se vaporisent à nouveau, elles restent en suspension, mais tellement diluées dans l’air, que vous ne les voyez plus, sauf si un rai de lumière est assez puissant pour les matérialiser
                                                      Et cela vaut pour l’extérieur, bien, sur, les nuages de « vapeur » au dessus des tours réfrigérantes des centrales, les post d’échappement, les chaudières , etc, produisent en permanence ce brouillard plus ou moins concentré de gouttelettes d’eau, supports parfaits pour les virus,
                                                      On pourrait étendre la discussion sur les backradiation, mais ce n’est pas l’objet du billet.
                                                      Le tout, évidemment, serait de savoir à partir de quelle charge virale,notre organisme est submergé.
                                                      Par exemple, si je suis un inconditionnel du port du masque en public, pour la personne infectée sans symptômes, elle exhale du virus, en permanence,et si elle porte un masque, elle va concentrer sur les « portes d’entrée » la charge virale, peut-être au delà de sa capacité de résistance, sans masque ?

                                                      Bon, je vais regarder leurs conseils sur BFM


                                                    • Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 6 avril 09:58

                                                      @Defrance
                                                      Bonjour,
                                                      La contamination peut avoir lieu seulement si la charge virale sur ces petites particules est importante à peu de distance d’un interlocuteur par exemple


                                                    • Eric F Eric F 6 avril 11:22

                                                      @Dr Khadija Moussayer
                                                      "La contamination peut avoir lieu seulement si la charge virale sur ces petites particules est importante à

                                                      peu de distance d’un interlocuteur par exemple« 

                                                      Il y a donc bien un aspect de »charge virale« , un seul et unique virus ne suffit sans doute pas à contaminer.

                                                      A la question de »distance" s’ajoute celle de l’espace clos, une petite pièce non aérée avec plusieurs personnes doit finir par acquérir, par accumulation, une plus forte concentration de particules contaminées, renouvelées en permanence. Donc une famille enclose à domicile doit aérer fréquemment au cas où un des membre de la famille soit contaminé sans le savoir (c’est ma crainte avec le confinement).
                                                      C’est pourquoi, soit dit en passant, un marché ouvert est moins dangereux qu’un supermarché, où on se croise dans des allées étroites

                                                      Autre sujet, le masque : le porter dehors, ok (ça va probablement devenir la norme), mais quid au boulot, pendant toute la journée ? Et à la maison ? On va devenir parano...


                                                    • joletaxi 6 avril 12:33

                                                      @Eric F

                                                      mais non, mais non, moi j’écoute BFM, la parole officielle( anciennement radio Paris)

                                                      mais
                                                      https://immo.vlan.be/fr/conseils/zoom-sur-un-produit/32323/coronavirus—dans-la-chambre-de-ce-patient-sur-les-15-surfaces-inspectees-13-etaient-contaminees?utm_source=dbimmovlan&utm_medium=email&utm_campaign=202046_immovlanweekly_fr&utm_content=article_3

                                                      ce virus est partout, prêt à bondir.

                                                      votre remarque sur l’aération des locaux est judicieuse,sauf si sur le balcon d’à côté, Mme michu bat son tapis

                                                      on ne le répétera jamais assez, il est interdit de se promener sur les plages, vous remplissez vos poumons de tas d’aérosols salés ;; ;paraît que le sel.... tandis que chez vous... en plus vous risquez de rencontrer une mouette rieuse contaminée

                                                      tous nos « experts » qui tablent au « conseil de guerre » courent comme des poulets sans tête, se contredisant dans l’instant, c’est pitoyable

                                                      hein ?
                                                       ce sont eux qui gèrent le nucléaire, et un très éventuel Fuku
                                                      ce sont eux qui dictent la politique économique ?

                                                      tiens, pendant que d’aucuns font des fantasmes sur le monde de demain, local bio machin, la réalité , en pleine crise c’est ça

                                                      https://webcam-binnenvaart.nl/

                                                      c’est qu’il y en a des boites qui circulent hein


                                                    • Eric F Eric F 6 avril 21:03

                                                      @joletaxi
                                                      Concernant l’aération, il convient effectivement d’être méfiant, car bien qu’il n’y ait quasiment plus de circulation, avec le vent de Nord Est la semaine dernière il y a eu une alerte pollution aux particules fines. Cette fois on ne pourra pas accuser le diésel. Ce serait lié aux épandages agricoles, et peut être les centrales à charbon des vertueux pays éoliens. Donc finalement, mieux vaudrait mettre un filtre à la fenêtre quand on aère !

                                                      La téloche montre du doigt comme criminel de faire son jogging seul sur une plage, mais on voit des images de foules sur des avenues et das des parcs, et là, pas un pandore semble-t-il ; Alors on va encore donner une punition collective à tous pour les débordements de certains.

                                                      A propos des containers, les exportations chinoises bondissent, celle des masques, médicaments, et équipements médicaux, que les pays s’arrachent au prix fort. Il vont redresser leur PIB !


                                                    • joletaxi 6 avril 21:25

                                                      @Eric F

                                                      on me dit que la Chine a confiné toute une région... 15 millions de personnes
                                                      bon , il en restait 1.5 milliard au taf
                                                      ils ont un beau pactole en réserve, des bons US par paquets de douze, et probablement de tous les pays du monde
                                                      Et maintenant tout le monde se bat pour signer des commandes à n’importe quel prix

                                                      je sais ,complotisme et tout çaaaaaa

                                                      tiens une nouvelle qu’elle est bonne

                                                      https://www.thegwpf.com/china-extracts-record-amount-of-natural-gas-from-fire-ice-in-south-china-sea/

                                                      ça va surement permettre de produire des max de panneaux solaires, et voitures électriques que l’on va leur achetés, en cultivant des coquelicots ?

                                                      ce Trump est vraiment trop con


                                                    • Eric F Eric F 6 avril 23:41

                                                      @joletaxi
                                                      pas de complotisme là-dessous, mais un paradoxale retournement des choses que le pays d’où s’est propagé l’épidémie se retrouve en final bénéficiaire économiquement de ses effets. Enfin, ça durera un temps, car tous les gouvernements ont pris conscience que la dépendance vis à vis de la Chine (ou de l’extérieur en général) est délétère, et rapatrieront des productions stratégiques, notamment dans le domaine médical. Nos gouvernants ont laissé fermer la principale usine de masque et la mise en liquidation d’une usine de médicaments, on a entendu leur engagement de relocaliser, s’ils reprennent ensuite la voie du mondialisme, ça va leur péter à la figure !


                                                    • troletbuse troletbuse 6 avril 09:23

                                                      Il faut bien faire stresser le peuple pour le confiner et le maîtriser par la dictature.


                                                      • zygzornifle zygzornifle 6 avril 09:55

                                                        Faudra surveiller de près les cimetières en cas que le corona réveille les morts et les transforment en zombis ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès