• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le CSAPE a déposé plainte auprès du Procureur de la CPI contre les (...)
#42 des Tendances

Le CSAPE a déposé plainte auprès du Procureur de la CPI contre les responsables du gouvernement français pour crime contre l’humanité !

 

Le 28 juin 2021, le Collectif des Syndicats et Associations Professionnels Européens (CSAPE) a déposé plainte auprès du Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI) contre les responsables du gouvernement français pour crime contre l’humanité !

Le CSAPE représente différentes professions et citoyens. Il intervient dans l’intérêt de la population dont une partie a été abusée alors que l’autre voulait exercer son droit le plus sacré de refuser les mesures liberticides dégradantes et l’inoculation de ce produit d'ingénierie pharmaceutique expérimentale improprement qualifié de « vaccin » aux sens médical et légal, dont personne aujourd’hui ne peut dire quel sera l’effet sur des êtres humains différents, alors qu’il s’impose insidieusement et en toute illégalité par l’instauration d’un passeport sanitaire. Il faut préciser aussi qu’on nous dit que c’est le seul moyen de lutter contre la pandémie de Covid-19, ce qui est faux : des traitements administrés précocement ont donné d’excellents résultats, ont sauvé des vies. Le gouvernement français sait très bien que s’il reconnaît l’efficacité de ces traitements, l’autorisation provisoire des “vaccins” devient illégale, car ceux-ci ne deviennent obligatoires que lorsqu’ils ne sont que la seule solution pour traiter cette pandémie, sans oublier que ces “vaccins” sont toujours en phase d’expérimentation, donc le pass sanitaire obligatoire qui résulte de la vaccination est lui-même illégal. On ne peut pas l’exiger dans les transports, au travail, dans les magasins, restaurants, cinémas car il équivaut à une obligation vaccinale qui ne dit pas son nom. Ce moyen de contrainte des citoyens n’est pas digne d’une démocratie !

 

J’ai participé cette année parmi 1363 demandeurs, dont 1360 personnes physiques à l’ASSIGNATION EN RÉFÉRÉ DEVANT LE PRÉSIDENT DU TRIBUNAL JUDICIAIRE DE PARIS du gouvernement français, à la plainte qui a été déposée par Maître Virginie DE ARAUJO RECCHIA (Paris) en exigeant de mettre immédiatement un terme aux mesures liberticides. Je suis déterminé à exploiter toutes les pistes légales pour mettre un terme à cette vaccination et à ce pass sanitaire (certes pas “obligatoires”, mais le devenant quasiment car indispensables pour les gens qui travaillent et qui veulent se distraire ou faire leurs courses) qui ont pris la forme d’un projet ultra-liberticide menaçant gravement nos libertés fondamentales tout en divisant les Français par la désinformation constante et active dans les médias les plus écoutés et influents, ce qui est qualifiable de crime contre l’humanité.

Le 7 juillet 2021, j’ai découvert la plainte du CSAPE et je vais dans les jours à venir me joindre à cette plainte. Dans cet article, je vais vous communiquer toutes les informations qui m’ont été fournies par le CSAPE vous permettant de vous joindre à cette plainte, en toute facilité et sans frais, si vous le souhaitez !

J’ai contacté auparavant le CSAPE pour savoir si je pouvais me joindre à cette nouvelle plainte contre le gouvernement Macron.

J’ai reçu une réponse favorable et motivante du Secrétaire général du CSAPE Patrice LEPILLER. 

Comme mentionne Patrice LEPILLER dans son e-mail de réponse :
« Cependant cette plainte constitue certainement un bon moyen de rassembler tous les résistants éveillés qui ne sont pas dupes de la manipulation organisée… »

Je vous donne ici 4 liens en téléchargement des documents qui m’ont été transmis au sujet de cette plainte :

PLAINTE-CSAPE-FRA-CRIME-CONTRE-HUMANITE.pdf

PLAINTE-FRA-INDIV-CRIME-CONTRE-HUMANITE.docx

02-03-2021-CSAPE-mise-en-demeure-gouvernement-collective.pdf

2021-BULLETIN-ADHESION-RIB-B.P. CSAPE PDF.pdf

Il convient de personnaliser le texte du document PLAINTE-FRA-INDIV-CRIME-CONTRE-HUMANITE.docx en remplaçant les parties du texte en rouge par vos références personnelles, sans oublier les signatures. 

Plainte individuelle à personnaliser avec ses coordonnées personnelles, à signer et à transmettre à la CPI (fichier au format Word si envoi par e-mail).

Vous pouvez envoyer la plainte à la CPI (en fichier joint) par e-mail (haute importance) à l’adresse indiquée ici : otp.informationdesk@icc-cpi.int en demandant un accusé de réception. 

Je vous conseille vivement de préférer l'envoi par LRAR internationale !

Si vous n’envoyez pas la plainte par LRAR internationale, supprimez la ligne qui s’y rapporte. 

 

Une REMARQUE si vous envoyez le document sous forme de fichier WORD. Pour ceux qui ne disposent pas du logiciel MS WORD, nous vous recommandons de vous faire aider par votre entourage. Éventuellement, le document peut être ouvert et lu avec le logiciel gratuit OpenOfficeWriter.

 

Je résume ici 4 jugements importants dans 4 pays européens :

1. UN TRIBUNAL PORTUGAIS JUGE QUE LES TESTS PCR SONT « PEU FIABLES »

Dans leur décision du 11 Nov. 2020, les juges Margarida Ramos de Almeida et Ana Paramés de La Cour d’appel de Lisbonne ont fait référence à plusieurs études scientifiques.

Arrêt du 11 novembre 2020 – 1783/20.7T8PDL.L1-3

L'étude de Jaafar Et Al a révélé qu’avec 35 cycles et plus, parmi les résultats des tests PCR déclarés "positifs", seulement 3% sont des "vrais positifs" et donc jusqu’à 97 % des résultats "positifs" pouvaient être des faux.

 

2. Un tribunal allemand, Amtsgericht Weimar, vient de rendre également un jugement datant du 08.04.2021 dénonçant entre autres un manque de fiabilité flagrant du test PCR tout comme pour le port du masque obligatoire, etc.

Az. : 9 F 148/21 ( document en allemand )

Voici un court extrait du jugement :

6. Conclusion

L'obligation imposée aux écoliers de porter des masques et de se tenir à distance les uns des autres et des tiers nuit aux enfants physiquement, psychologiquement, pédagogiquement et dans leur développement psychosocial, sans que cela ne soit compensé par des bénéfices plus que marginaux pour les enfants eux-mêmes ou des tiers.

Les écoles ne jouent pas un rôle essentiel dans les événements "pandémiques". Les tests PCR et les tests rapides utilisés ne sont en principe pas adaptés pour déterminer une "infection" par le virus SRAS-CoV-2. Selon les déclarations dans les rapports, cela résulte des propres calculs de l'Institut Robert Koch. Selon les calculs de RKI, comme l'expert Prof. Dr. Kuhbandner l’explique, dans les tests de masse avec tests rapides, quels que soient les symptômes, la probabilité d'être réellement infecté si un résultat positif est obtenu n'est que de 2% avec une incidence de 50 (spécificité du test 80%, sensibilité du test 98%). Cela signifierait que pour deux résultats de tests rapides réellement positifs, il y aurait 98 résultats de tests rapides faussement positifs,…

 

Remarque : Nous sommes donc très proches du jugement du tribunal de Lisbonne qui estime la fiabilité de ce test inférieur à 3%… après c’est une question de CT … plus il est élevé, plus grand est le nombre des faux positifs.

 

3. Une décision de justice de Vienne (Autriche) fait des vagues : le tribunal administratif de Vienne a jugé que les tests PCR étaient totalement inadaptés à la détection du coronavirus. 24/03/2021

Un court extrait (traduction) :

Selon une étude de 2020 (Bullard, J., Dust, K., Funk, D., Strong, JE, Alexander, D., Garnett, L., ... & Poliquin, G. (2020). Syndrome respiratoire coronavirus 2 à partir d'échantillons diagnostiqués Maladies infectieuses cliniques, 71 (10), 2663-2666.), avec des valeurs CT supérieures à 24, aucun virus, capable de se répliquer, ne peut être détecté et un test PCR ne convient pas pour déterminer l’infectiosité.

Remarque : Le « DR » Christian Drosten avait préconisé un CT de 45 !!!

 

4. Voici des informations concernant un jugement rendu en Belgique par le tribunal de première instance de Bruxelles :

 

Mesures Covid illégales : les astreintes de l'État reportées pour permettre des débats sereins

On peut donc résumer que tous les chiffres annoncés sur les malades sont exagérément faux à cause la non fiabilité du test invasif PCR et de la mauvaise interprétation des chiffres.
Les faux positifs sont présentés comme des malades par les médias. Ce ne sont pas des malades et ces personnes ne sont pas contaminants de la forme létale du virus comme expliqué par le PR Toussaint dans la vidéo ci-dessous...

On peut, on doit se poser la question : pourquoi n’utilisent-ils qu’un seul et unique test, celui de Christian Drosten ? Ce test a été créé à la volée et aussi vite validé par l’OMS, ceci sans respect des règles sanitaires en vigueur ! 

Le 27 novembre 2020, un groupe très respecté de plus de 20 virologues, microbiologistes et scientifiques du monde entier a publié un appel à Eurosurveillance pour retirer l'article de Drosten, l'inventeur du dit "test" PCR, article datant du 23 janvier 2020. Leur analyse minutieuse de la pièce originale est accablante. Le leur est un véritable « examen par les pairs ». Ils accusent Drosten d'incompétence scientifique « fatale » et de failles dans la promotion de leur test.

Lettre de plus de 20 virologues, microbiologistes et scientifiques du monde entier
https://cormandrostenreview.com/retraction-request-letter-to-eurosurveillance-editorial-board/

Je tiens ici à préciser que je ne conteste pas du tout les chiffres des morts, mais je suis certain que beaucoup de ces personnes classées « infecté COVID-19 » étaient des faux positifs, des asymptomatiques, ou des personnes décédées suite à d’autres maladies, qui figurent frauduleusement dans les statiques des morts. Le but du gouvernement, d’ailleurs réussi, a été de semer la peur du virus et de ses variants auprès des citoyens, avec la complicité des médias dominants, dans le but de faire accepter par les citoyens les “vaccins” expérimentaux (en réalité thérapies géniques). Leur faisant accepter ainsi des mesures draconiennes inédites en France, mesures que les Français n’auraient jamais acceptées en temps normal s’ils avaient été correctement informés.

Dans cette vidéo, le Professeur Toussaint recadre Coralie Dubosc, la compagne d’Olivier Véran, laquelle, comme beaucoup d’autres, confond les faux positifs (asymptomatiques) avec les malades, dans le but de gonfler les chiffres ! Les personnes asymptomatiques, c’est à dire sans symptômes, ne sont pas transmettrices de la version létale du Virus COVID-XX !

L’inventeur du test PCR, Christian Drosten, qui n’en est pas à sa première tentative d’escroquerie et qui nous a présenté le PCR comme un « test fiable » tout en sachant qu’il s’agit avant tout d’une méthode, est poursuivi en justice par l’avocat allemand Reiner Fuellmich. La première audience a été fixée au 9 novembre 2021.
.
Une découverte récente du Pr Bridle nous révèle la toxicité de la protéine SPIKE !
"La protéine Spike est elle-même toxique et dangereuse pour l'homme" déclare le Pr Bridle

Cette information est confirmée par

Robert Malone, pionnier des vaccins ARNm : « Je déclare également que la protéine native Spike est toxique »


En résumé :

Le gouvernement a exercé un chantage sur les infirmières, voire sur les personnes non vaccinées pour qu’ils se laissent soi-disant « volontairement vacciner » avec un « vaccin toxique » sachant qu’il s’agit en réalité d’une thérapie génique expérimentale, donc des vaccins qui n’ont pas l’autorisation finale ! Nous sommes tous pris pour des cobayes par le gouvernement Macron et par BIG Pharma !

C’est un comble, Olivier Véran vient de se vanter malhonnêtement à la télévision des « peu » de manifestants contre les mesures liberticides comparés aux nouveaux inscrits de la liste d’inscription des vaccinations dites « Anti Covid 19 », ceci juste après l’épouvantable chantage médiatique de M. Macron (prolifération de menaces liberticides), auquel plus de deux millions de gens ont cédé par peur, pas par peur du virus, mais des mesures liberticides annoncées. 

Bien entendu, le gouvernement Macron laisse « le choix » entre deux options aux non vaccinés pour obtenir un pass sanitaire, un choix que je qualifie de perfide, soit de se laisser vacciner avec un des vaccins toxiques (molécule SPIKE), soit de faire un test PCR tous les deux jours, tests pour lesquels on doit payer à terme, sachant que ces tests produisent environ 97% de faux résultats ! Quel non-sens, quelle escroquerie ! Mais comment peut-on accepter un test qui n’est pas fiable du tout et surtout non destinée à détecter une infection par le virus SRAS-CoV-2.

Ce gouvernement refuse, depuis le début de la pandémie, de quitter la voie à sens unique empruntée, celle de la vaccination, tout en refusant de reconnaître la voie de la prévention par la prise de vitamine D, de zinc (qui est un oligo-élément connu pour son efficacité à éliminer les virus), de vitamine C, etc. permettant le renforcement de notre système immunitaire et bien entendu, de reconnaître la validité des traitements précoces !

Martine WONNER - Question au Gouvernement - Traitement ambulatoire précoce … et réponse méprisante d’Olivier Véran (09/02/2021)
https://www.youtube.com/watch?v=1zRNE78qVag
 

Pire encore, le gouvernement empêche les médecins de nous soigner par des traitements ambulatoires précoces et il ignore sourdement les recommandations de la Coordination Santé Libre qui regroupe plus de 30 000 médecins en France, des médecins du terrain. C’est suite aux mesures liberticides prise par le gouvernement Macron d’interdire aux médecins de nous traiter convenablement par notre médecin traitant qu’émane la création du collectif « Laissons les médecins prescrire  ».

Le 24 décembre 2020, jour symbolique s’il en est, Le gouvernement s’est attaqué à la liberté d’expression des médecins en publiant un décret modifiant l’Article R. 4127-19-1 du code de santé publique afin d’interdire aux médecins d’exprimer des opinions divergentes de la doxa officielle (celle entérinée par le conseil de l’Ordre des médecins).

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/delit-de-blaspheme-medical-sous-controle-inquisiteur-du-conseil-de-lordre-des

Le décret du Premier ministre Castex instaurant la censure des médecins

1° L’article R. 4127-13 du code de la santé publique est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. R. 4127-13. – Lorsque le médecin participe à une action d’information du public à caractère éducatif, scientifique ou sanitaire, quel qu’en soit le moyen de diffusion, il ne fait état que de données confirmées, fait preuve de prudence et a le souci des répercussions de ses propos auprès du public. Il ne vise pas à tirer profit de son intervention dans le cadre de son activité professionnelle, ni à en faire bénéficier des organismes au sein desquels il exerce ou auxquels il prête son concours, ni à promouvoir une cause qui ne soit pas d’intérêt général. »

Et je ne rentre pas ici dans les détails du refus du gouvernement d’admettre en urgence les personnes âgées des EHPAD ou de leur administrer les traitements précoces ! C’est ainsi qu’on a finalement décidé « d’abandonner » ces personnes en abrégeant leurs souffrances avec au Rivotril, les condamnant ainsi à la mort ! Ceci est un chapitre particulièrement sombre des divers chapitres du crime contre l’humanité qu’on reproche au gouvernement français.

 

Vidéo 1
https://odysee.com/@Alpha77:3/bcb276:a

Vidéo 2
https://www.facebook.com/france3/videos/410798600093658/


En résumé : le gouvernement français continue à violer nos droits élémentaires, notamment celui de décider nous-même de ce qui est bon ou pas pour notre corps en nous infantilisant. Nous ne sommes plus maîtres de notre corps et de décider nous-mêmes de ce qui est bon pour notre santé si le projet du gouvernement est transcrit dans la loi, la loi édictée par l’oligarchie financière. Le gouvernement veut prendre possession de notre corps pour le mettre à la disposition de BIG PHARMA, et lui fournir 67 millions de cobayes ! Nous perdons ainsi la souveraineté de notre corps, comme celle de notre pays qu’on a abandonnée à la commission européenne ! Ces mesures ne seront pas temporaires, elles seront permanentes, et ils pourront nous imposer autant de vaccinations pour les périodes qui arrangent Big Pharma et selon leur bon vouloir !

Accepter ce pass sanitaire, c’est être mis sous la tutelle de BIG PHARMA et celle des hommes politiques français corrompus, cela concerne aussi bien les vaccinés que les non vaccinés.

Si vous entrez par exemple dans plusieurs établissements durant une journée, magasins, restaurants, administration, etc. vous devrez à chaque fois montrer votre pass … mais quelle folie d’un bon nombre des gens d’avoir accepté cela sans protester, à commencer par les parlementaires !
OUI, le gouvernement Macron s’est rendu coupable de crime contre l’humanité et cela à plusieurs égards !

Vous aussi, n’hésitez pas à porter plainte à la CPI, c’est gratuit, soyez nombreux, ensemble, vaccinés et non vaccinés. Barrons la route aux faussaires criminels de la démocratie qui nous ont plongés dans une dictature sanitaire ultra-liberticide inédite, voir une dictature tout court de la 5ème république tout en stigmatisant injustement les non vaccinés comme des irresponsables.

 

Celui qui est irresponsable, c’est Olivier Véran qui nie que la prévention aide à nous protéger, peut-être pas à 100%, mais cela fait partie de la prévention par le renforcement de notre système immunitaire et ce gouvernement empêche les médecins généralistes d’intervenir avec des traitements ambulatoires précoces, ce qui permettrait de fortement réduire le nombre des hospitalisations et de soigner efficacement les gens au début de l’infection avec le Covid, notamment avec l’IVERMECTINE !

Voici une preuve flagrante mettant en cause les décisions du ministre de la santé :
Martine WONNER - Question au Gouvernement - Traitement ambulatoire précoce (09/02/2021)

Et voici une vidéo en anglais de l’avocat allemand Reiner Fuellmich, une interview avec Vera Sharav, survivante de l’Holocauste et militante. Elle adresse ici un message fort destiné aux adultes qui tiennent à leur santé et à leur liberté individuelle, faisant des comparaisons avec la période de l’émergence du Nazisme ;
https://odysee.com/@science.nikipress.com:4/Reiner-Fuellmich-ITW-Vera-Sharav:c

 

 

Ce n’est pas du virus Covid-19 que vous devez avoir peur mais des agissements extrêmement liberticides du gouvernement Macron.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité