• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le nouveau calendrier vaccinal

Le nouveau calendrier vaccinal 

Agnès Buzyn, la nouvelle Ministre de la Santé, l’a annoncé le 31 août 2017 : 11 vaccins au lieu des 3 actuels deviendront obligatoires pour les enfants de moins de deux ans dès le 1er janvier 2018. Ce qui motive cette décision, considérée comme autoritaire et injustifiée voire dangereuse par une marge de la population, c’est la menace réelle d’une réémergence d’épidémies terriblement meurtrières dans le passé et que l’on croyait oubliées.

 

Quels sont les vaccins obligatoires ?

Parmi les 11 vaccins obligatoires, 3 l’étaient déjà : Diphtérie, tétanos et poliomyélite (tous trois déjà obligatoires). S’ajoutent à ces trois-là huit autres vaccins, déjà fortement conseillés aux parents par les pédiatres et dont le caractère obligatoire ne vient qu’entériner une situation de fait : haemophilius influenzae B, coqueluche, hépatite B, rougeole, oreillons, rubéole, méningocoque C et pneumocoque. Tous ces vaccins sont unanimement recommandés par les autorités de santé et seront remboursés à 100% par la sécurité sociale.

"Nous laisserons évidemment le temps aux familles de se mettre en ordre de marche car il est hors de question de pousser les gens à vacciner dans l'urgence", a indiqué Agnès Buzyn. 

 

Pourquoi cette obligation ?

Depuis le premier vaccin contre la variole pratiqué en 1796 par le Docteur Jenner et, 132 ans après, la mise au point du vaccin contre la rage par Louis Pasteur, la vaccination s’est appliquée à de nombreuses maladies et a permis de sauver des millions de personnes. Tandis que les populations de certains continents qui ne pratiquent pas la vaccination de masse continuent malheureusement de succomber à des maladies infectieuses, parfois sous le coup de véritables hécatombes.

La vaccination est ainsi le seul moyen dont l’on dispose pour éradiquer une maladie contagieuse. Elle n’est en revanche efficace que si elle est généralisée. Or, depuis quelques décennies, certains parents ne vaccinent plus leurs enfants en bas âge, par négligence ou par choix.

C’est ainsi que, comme le déplore Emmanuel Macron, on peut encore mourir de la rougeole au vingt et unième siècle. Cette maladie, que l’on croyait en voie d’éradication, redevient épidémique ; la coqueluche, jusqu’à présent maladie infantile, touche désormais les adultes ; la méningite, enfin, tue chaque année de plus en plus d’adolescents.

Il suffit qu’une partie de la population ne se prête pas à la vaccination pour que le reste de la population soit en danger. Aujourd’hui, 15% des enfants ne sont pas vaccinés contre ces maladies qui, hier encore, étaient de véritables fléaux. Ce niveau devient préoccupant au point de représenter un risque à la fois pour la santé individuelle et pour la santé publique. C’est pourquoi il est prévu pour les parents récalcitrants en théorie jusqu’à six mois de prison et 3 750 € d’amende.

 

La polémique

Les adjuvants à base d’aluminium utilisés dans certains vaccins seraient dangereux selon certains, provoquant, chez de rares patients, des effets secondaires indésirables voire induisant des pathologies neurologiques. Aucune étude scientifique déterminante ne vient à ce jour corroborer ces hypothèses. Il faut bien entendu les examiner avec attention même si la suspicion vis-à-vis de l’aluminium absorbé à répétition semble très circonscrite à l’hexagone.


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • njama njama 23 septembre 17:05

    11 vaccins au lieu des 3 actuels deviendront obligatoires pour les enfants de moins de deux ans

    deviendront  ?
    SI, et seulement SI, le PROJET DE LOI de Madame Buzyn est voté favorablement par l’Assemblée nationale, puis validé par le Sénat

    Rappelons que le sujet de la vaccination n’est ni un sujet de droite, ni de gauche, ni ne saurait être accaparé par un mouvement « En Marche » ... chaque député aura à se déterminer en son âme et conscience devant ce projet de loi clairement fasciste qui voudrait instaurer une dictature sanitaire qui contrevient non seulement à de multiples lois et conventions, nationales, ou européennes, mais aussi à l’éthique médicale, comme au bon sens commun puisque aucune raison épidémiologique ne le justifie.

    Et donc, ce n’ est pas encore gagné d’avance pour le ministère et le gouvernement !
    Le Parlement suédois a jugé la vaccination obligatoire inconstitutionnelle


    • doctorix doctorix 24 septembre 08:08

      @njama
      Notez ici les lieux de manifestations pour la liberté vaccinale du 15 Octobre, ainsi que l’excellent compte-rendu du collectif « ensemble pour une vaccination libre »


    • njama njama 24 septembre 10:43

      @doctorix

      Merci, je prends note GRANDE MANIFESTATION NATIONALE le 15 OCTOBRE dans toutes les grandes villes de France PARIS, LYON, MARSEILLE, BORDEAUX, LILLE, NANTES, STRASBOURG, TOULOUSE, CLERMONT-FERRAND, NICE (les adresses sont dans l’article)

      excellent compte-rendu du collectif « ensemble pour une vaccination libre »
      Je confirme, j’y étais
      Le Ministère était bien gardé par une bonne centaine de CRS ! défense d’approcher ! avaient-ils peur qu’on casse tout ?
      De très belles rencontres aussi, particulièrement avec la présidente du REVAHB qui publie de temps à autre ici, doctorix et njama ça lui parlait carrément lol  smiley

      Et donc l’invitation vaut aussi pour l’auteur Daniel Dimermanas qui pourrait débattre à souhait « en live » avec les opposants à ce PROJET LIBERTICIDE, l’occasion pour lui d’étaler son credo vaccinal


    • njama njama 24 septembre 11:15

      @Daniel Dimermanas

      Selon une très haute probabilité citoyenne, seront présentes à cette GRANDE MANIFESTATION NATIONALE le 15 OCTOBRE toutes ces associations :

      EPLV Ensemble Pour une Vaccination Libre qui la fédère http://www.epvl.eu/

      ALIS France http://www.alis-france.com/
      Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations http://www.infovaccin.fr/
      REVAHB http://www.revahb.fr/
      AIMSTB Association Internationale pour une Médecine Scientifique Indépendante et Bienveillante https://aimsib.org/blog/
      Initiative Citoyenne be http://initiativecitoyenne.be/
      Alternative Santé https://www.alternativesante.fr/

      E3M Association d’Entraide aux Malades de Myofasciite à Macrophages http://www.asso-e3m.fr/

      Info Vaccins France https://www.infovaccinsfrance.org/

      liste non exhaustive ... à compléter


    • njama njama 24 septembre 11:17

      Nous pourrions espérer également la présence de nombreux médecins, manifestants à titre individuel contre ce projet délirant qui contrevient à d’autres lois comme à l’éthique médicale** en solidarité avec ces associations, avec les victimes de la vaccination, et même peut-être des associations comme le CNGE Collège National des Généralistes Enseignants qui est la principale société scientifique de Médecine Générale en France, laquelle se positionne en partie contre ce PROJET de Mme BUZYN

      L’extension à 11 vaccins contestée...

      « Une réponse simpliste et inadaptée »

      Car les avis divergent sur la question. Pour les universitaires du Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE), l’obligation vaccinale est une réponse « simpliste et inadaptée ». « Il n’y a aucun élément scientifique pour attester que cette mesure aboutisse à une meilleure protection notamment pour les enfants », écrivent-ils dans un communiqué de Presse

      Leur président, le Pr Vincent Renard, craint même que son caractère « autoritaire » renforce la défiance et la suspicion d’une partie croissante de la population. « Elle risque d’exposer les médecins généralistes et d’autres professionnels à des demandes nombreuses et non fondées d’exemption, voire de soi-disant contre-indications », pressent-il.

      source : http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actualites-article.asp?id=21662

      ** L’article 36 du code de déontologie médicale (article R.4127-36 du code de la santé publique) « Consentement du patient » précise que tout acte médical suppose le consentement éclairé du patient.
      https://www.conseil-national.medecin.fr/article/article-36-consentement-du-malade-260


    • doctorix doctorix 24 septembre 23:50

      @njama
      J’ai commencé à écouter ça :

      Je crois que c’est du vitriol.
      Ca commence par « comment les vaccins sont enseignés aux étudiants en médecine par une conférence d’un représentant des laboratoires en 90 minutes ».
      Après ça, ils vont chanter les louanges des vaccins pendant 40 ans.

    • doctorix doctorix 25 septembre 00:39

      Le docteur Delépine énonce que les vaccins obligatoires sont condamnés par le droit international, dont la convention d’Helsinki, et que l’Etat Français se comporte comme un état totalitaire et même comme l’Etat Nazi (je cite).

      Il rappelle aussi que 100 professeurs français reçoivent chacun 500,000 euros par an des laboratoires pour porter la bonne parole en tant qu’experts après du bétail français que nous sommes.
      Mais je ne suis encore qu’au début de cette émission, que vraiment je vous conseille (bien que le présentateur soit un peu casse-couilles).

    • doctorix doctorix 25 septembre 12:02

      On nous avait dit dans les années 95 que l’hépatite B provoquait des cancers du foie et que le vaccin nous en protégerait.

      Depuis cette campagne massive de vaccination, le nombre de cancers du foie a augmenté de 20%.
      Sachant de plus que l’autre cause de cancer du foie est l’alcool, et que sa consommation a beaucoup régressé depuis cette date, de 15% environ, on peut inférer que la vaccination a fait augmenter le nombre de K du foie de 30 ou 40%, ou qu’en tous cas elle n’en a pas fait diminuer le nombre.
      Fumisterie...

    • njama njama 23 septembre 17:18

      Le PROJET de LOI de Madame Buzyn n’est ni plus ni moins qu’instaurer la vaccination une vétérinaire sur des bébés, des enfants de moins de 2 ans

      11 valences, 10 injections en 2 ans, 76 antigènes avant l’âge de 18 mois !

      Son projet est-il seulement réalisable, elle qui rêve d’atteindre un très haut degré de couverture vaccinale ?
      Bien sûr il y aurait des aspects plus que contraignants, carrément coercitifs même, pour bon nombre de familles car l’inscription en crèche serait subordonnée administrativement à ce que le carnet de vaccination serait à jour, mais quel autre moyen l’État aurait-il pour contrôler toutes les autres familles ...
      aucun si les mères ne travaillent pas, ou si elles font garder leurs enfants dans la famille ou chez des nourrices.
      et donc ses rêves statistiques s’envoleraient comme neige au soleil


      • njama njama 25 septembre 09:26

        un caillou dans la chaussure de Madame Buzyn

        Vaccin DTP non disponible à la vente : un nouveau recours contre l’Etat
        LE MONDE | 23.09.2017 Par Emeline Cazi

        Une association demande la condamnation de la France pour non-respect de la décision qui l’oblige à rendre le vaccin contre la diphtérie, tétanos et poliomyélite accessible en pharmacies.

        Le 8 février, à la suite d’une requête déposée par cette spécialiste du droit immobilier, le Conseil d’Etat exigeait du ministère qu’il rende disponibles à la vente des vaccins correspondant aux seules valences obligatoires (le DTP) et non plus combinés avec d’autres comme c’est le cas actuellement des hexavalents qui protègent contre six maladies. L’Etat avait six mois pour s’y conformer. Le 8 août est arrivé, rien ne s’est passé. Le DTP seul n’existe pas, ce qui prive les parents de la liberté de vacciner leurs enfants avec les seuls vaccins obligatoires.

        « Exception française »

        Ne voyant toujours rien venir, Me Bergel a déposé cette requête dans laquelle elle demande la condamnation de l’Etat pour non-exécution de la décision, et le versement d’une astreinte à raison de 15 euros par jour de retard et par personne. Ils étaient quelque 3 000 demandeurs à mener l’action initiale. Trois cents personnes demandent aujourd’hui l’exécution du jugement. D’autres pourraient les rejoindre.

        http://www.lemonde.fr/sante/article/2017/09/23/vaccin-dtp-non-disponible-a-la-vente-un-nouveau-recours-contre-l-etat_5190094_1651302.html


      • Jeekes Jeekes 23 septembre 17:59

        @ l’auteur
         
        Et sinon, ça paye bien de faire de la pub pour les marchands de pharmacie ?
         


        • benedicte_gab 23 septembre 18:47

          Article visiblement de propagande sans aucunement justifier le postulat visant à effrayer pour éviter toute réflexion sur le suejt de « la menace réelle d’une réémergence d’épidémies terriblement meurtrières dans le passé et que l’on croyait oubliées » 

          lesquelles ?? la peste, le choléra, la lèpre contre lesquelles il n’y a jamais eu de vaccination et qui ont pourtant disparues en Europe ? L’hygiène et la salubrité sont bien plus importants que la vaccination ce qui avaient été prouvé par une expérience in vivo en Inde sur la tuberculose dans 2 bidonvilles, 1 où tout le monde a été vacciné, l’autre où la salubrité avait été grandement améliorée ... c’est dans le second que la tuberculose a reculé pas dans le premier.
          La rougeole, les oreillons et la rubéole n’ont jamais donné lieu à des épidémies meurtrières, ni même les méningites et l’hépatite B ... et la polio, la diphtérie, la coqueluche et le tétanos sont couverts par les vaccinations obligatoires existantes.
          Quand à l’aluminium prétendre qu’il n’y a pas d’études scientifiques à ce sujet c’est faux, et que la suspicion soit réduite à l’hexagone également ... 
          @ l’auteur
          Vous êtes payé combien pour raconter n’importe quoi ? et par qui ? pour empoisonner les enfants et affaiblir les défenses immunitaires des générations futures ?
          Il y a quelques années des médecins légistes allemands avaient mis en corrélation l’importante augmentation des morts subites des nourrissons avec la vaccination de ceux-ci avec des vaccins multi-valences ... mais pas de souci ça rapporte !




          • pipiou 23 septembre 20:48

            @benedicte_gab

            C’est marrant cette agressivité envers l’auteur, sans même lui opposer des arguments vérifiables, avec des liens, sérieux, par exemple.

            Vous travaillez pour qui ? smiley


          • lautrecote 23 septembre 21:35

            @pipiou
            Ma foi, pas plus de lien, effectivement, que dans l’article...


          • tobor tobor 24 septembre 00:09

            @pipiou
            Je pense que cette personne travaille pour tout/e lecteur/trice potentiel et que c’est un plus.


          • doctorix doctorix 24 septembre 00:55

            @lautrecote
            Allez plutôt voir mon article, vous aurez du solide, entre les quolibets stupides des crétins qui l’ont pollué.

            Ou même celui ci ::
            On peut y lire des choses marrantes :
            l’alsacien 29 août 19:04

            La ministre de la Santé annonce un douzième vaccin pour protéger les enfants contre les onze autres

            Confrontée à l’inquiétude d’une partie de l’opinion publique, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a tenu à se montrer rassurante en annonçant l’arrivée d’un douzième vaccin obligatoire qui aura pour objectif de protéger les enfants contre les onze autres vaccins.

            Pour ne prendre aucun risque, le gouvernement a donc décidé d’imposer ce nouveau vaccin préventif ainsi qu’un treizième pour les enfants qui réagiraient mal au douzième. La ministre de la Santé envisage également d’augmenter graduellement le nombre de vaccins, pour atteindre les 2500 vaccins obligatoires à l’horizon 2022. Le projet à terme étant de placer l’ensemble de la population sous perfusion constante d’anticorps.

            doctorix 29 août 19:38

            Le Professeur Joyeux préconise même un quatorzième vaccin, contre la connerie.

            Les premiers candidats seront l’ensemble du personnel politique, parce qu’ils sont les plus durement touchés par cette maladie, quasi endémique dans leur milieu. A tel point qu’on se demande dans les plus hautes sphères médicales si elle ne prédispose pas à l’entrée en politique.
            L’ennui est que l’affection dont ils souffrent est de longue date, et qu’on ne sait pas encore s’il aura un rôle curatif.

          • lautrecote 24 septembre 08:55

            @doctorix
            J’ai parcouru votre article et quelques commentaires. Personnellement, ce qui me « chagrine » (euphémisme) le plus dans cette histoire de vaccins, c’est « à qui cela profite-t-il ? ».

            Certains répondent « aux personnes sauvées par le vaccin » : il semble que tout le monde ne soit pas d’accord là-dessus, mais soit, s’il y a des gens sauvés par les vaccins, tant mieux.

            D’autres personnes (dont je fais partie) répondent : « aux laboratoires pharmaceutiques ». Et là, bingo... c’est tout le système qui est décrit dans cette petite réponse !


          • doctorix doctorix 24 septembre 16:23

            @lautrecote

            Aux labos, c’est sur.
            Mais pas seulement.
            Il y a aussi tout le lobby eugéniste du NOM, et ce n’est nullement du conspirationnisme.
            Bill Gates , eugéniste notoire, se plaignait que « les progrès de la médecine et de la vaccination ne parviendront à réduire la population mondiale QUE de 15% »

          • symbiosis symbiosis 23 septembre 20:45

            Pour détruire une société, un peuple donc, il suffit de détruire l’enfant.
            C’est ce qui est en cours aujourd’hui avec les vaccins pour détruire leurs santé.
            Pour détruire leur développement psychologique, les dessins animés et les jeux vidéos et la masturbation dès la naissance pour les achever avec l’éducation à la sexualité.
            Adultes, ça en fera des psychopathes bourrés de régulateurs d’humeur et de psychotropes, totalement déstructurés.
            C’est le projet de la ploutocratie, ramener le peuple à l’état de zombie pour ensuite l’exterminer en masse, projet mené par Gates, Rothschild et les Windsor en autres.


            • leypanou 23 septembre 21:07

              Il suffit qu’une partie de la population ne se prête pas à la vaccination pour que le reste de la population soit en danger. : voilà un perroquet qui répète bêtement ce que les pouvoirs publics ou ses convictions idéologiques lui intiment de répéter.

              Si la vaccination est si efficace, en quoi le fait qu’il y ait des non-vaccinés mettrait il en danger les vaccinés, une épidémie ne devrait toucher que les seuls non-vaccinés non ?


              • lautrecote 23 septembre 21:34

                @leypanou
                ah mais ça, c’est seulement si les vaccins sont... comment dire.. efficaces !


              • files_walQer files_walQer 23 septembre 23:20

                @leypanou

                Je me fait toujours la même réflexion lorsque j’entends parler de la couverture vaccinale.

                Récemment, j’ai entendu Michel Cymes, le toubib de la télé qui est un intégriste pro-vaccins, dire que si la couverture vaccinale est trop faible le vaccin n’est pas efficace...

                Comme le dit leypanou, il fonctionne ou pas. Si oui, seuls les non vaccinés prennent le risque d’être malade.

                Peut-être le toubib veut-il dire qu’avec une forte couverture, la maladie pourrait disparaître, mais dans ce cas c’est très mal exprimé.


              • pipiou 23 septembre 23:34

                @leypanou

                ça nécessite des connaissances de SVT niveau BAC+2 ou 3, je sais plus.
                Bon mais comme maintenant tout le monde sait tout à quoi ça sert un biologiste, hein ?

                Et d’abord est-ce que ça existe vraiment les microbes et les gênes, vous en avez déjà vu un en vrai vous ?
                Si ça se trouve c’est encore des trucs inventés pour camoufler des extra-terrestres, on nous cache tout on nous dit rien.


              • doctorix doctorix 24 septembre 01:12

                @files_walQer

                Mais non, c’est pour protéger les 0,001% de personnes qui ne peuvent pas avoir la chance d’accéder à la vaccination.
                Pour ça, il faut vacciner 800,000 nouveaux enfants chaque année, dont 1 à 2%, soit 8 à 16000 enfants, ne pourront pas éliminer l’aluminium et souffriront de maladies auto-immunes parce que cet aluminium qui restera dans leur corps continuera à harceler leur système immunitaire jusqu’à la fin de leurs jours. Et l’aluminium n’est qu’un des 80 toxiques possibles.
                Ces effets seront décalés dans le temps, de sorte que la responsabilité du vaccin ne sera pas rapportée.
                Pour les autres, ils seront cinq fois plus souvent malades que les non-vaccinés (s’il y en reste), cumulant allergies, asthme, bronchites, pneumonie, épilepsie...
                La maladie chez l’enfant deviendra chose normale, la bonne santé un anachronisme. Les enfants que je soigne (assez rarement, ils ne sont presque jamais malades), sans vaccins, ont des carnets de santé quasi vierges, alors que les enfants que je vois parfois quand mes confrères sont absents, ont toutes les pages remplies, avec en plus des intercalaires.
                Mais la page la mieux remplie est celle des vaccinations.

              • foufouille foufouille 24 septembre 08:21

                @leypanou
                les non vaccinés seront exposés aux souches normales puis qui muteront.


              • tobor tobor 23 septembre 23:59

                On est supposé user de ce procédé qu’est la vaccination face à un risque, ici on vaccine parce que c’est obligatoire. 


                • foufouille foufouille 24 septembre 08:24

                  comme herr doctor X, les non vaccinés pratiquent le respirianisme et n’ont pas besoin de manger.


                  • sarcastelle sarcastelle 24 septembre 08:53

                    L’être humain n’est pas fait pour vivre selon la raison qui gère le long terme, mais selon les exigences de la survie immédiate. C’est pourquoi une fois sorti de l’état sauvage, puis d’une civilisation rudimentaire, il se montre inadapté à un monde technique. Ça donne les propensions généralisées au suicide collectif comme les fascismes, les conneries des doctorixes ou dans les questions d’énergie les ennemis de ce qui fonctionne.


                    • doctorix doctorix 24 septembre 16:33

                      @sarcastelle
                       selon la raison qui gère le long terme, mais selon les exigences de la survie immédiate.


                      Vous avez raison.
                      Sauf qu’en ce qui concerne la survie immédiate, il y a les morts subites du nourrisson qui ne traînent pas, et en ce qui concerne le long terme, il y a les maladies auto-immunes qui arrivent plus tardivement et ne peuvent pas être rattachées aux vaccins.
                      J’ai l’impression de parfaitement gérer ces deux problèmes.

                      propensions généralisées au suicide collectif

                      Vous par contre avez une propension au meurtre collectif, semble-t-il.

                      ou dans les questions d’énergie les ennemis de ce qui fonctionne.

                      On n’a pas dit que ça fonctionnait pas, on a dit que le génie humain pouvait faire beaucoup mieux que ça, et qu’en fait il l’a déjà fait depuis longtemps.

                    • bob14 bob14 24 septembre 09:07

                      Vous avez voulu Macron....bouffez le jusqu’à la lie... !


                      • Satournenkare Satournenkare 24 septembre 10:47

                        Pourquoi perdre du temps à cet article de propagande bourrés de mensonges facilement démontrables et dont l’auteur ne daigne même pas répondre aux questions qui lui sont posées dans les commentaires, preuve de plus de sa mauvaise foi ! Aurions nous affaire à un troll ?


                        • njama njama 24 septembre 11:48

                          @Satournenkare
                          Peut-être donne-t-il le bâton pour se faire battre ...
                           


                        • njama njama 24 septembre 11:32

                          @Daniel Dimermanas


                          En quoi Mme BUZYN a menti ?
                          Madame, Monsieur, le temps est venu pour chacun de s’informer sérieusement, et de défendre ses libertés.

                          Très récemment, le premier ministre et la ministre de la santé ont avancé que « 10 enfants sont morts de la rougeole entre 2008 et 2016 » pour justifier l’élargissement des obligations vaccinales et les sanctions encourues par les récalcitrants.

                          Cette affirmation est mensongère !

                          Selon le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, on dénombre :

                           2 décès de sujets âgés de 11 à 15 ans
                           6 décès de sujets âgés de 15 à 29 ans
                           2 décès chez des personnes de plus de 30 ans (âge médian 23 ans, âge maximal 68 ans, BEH n°33-34 du 20 septembre 2011, p356)

                          Ces déclarations volontairement effrayantes vous cachent aussi que sur ces 10 décès recensés (sur la période 2008-2011 et non 2008-2016 comme annoncé) :

                           7 étaient immunodéprimés dont 4 pour des causes iatrogènes, c’est à dire suite à des actes médicaux
                           1 était également immunodéprimé de façon congénitale

                          Il ne s’agissait donc pas de bébés, ni d’individus dans un état de santé normal. Prétendre que « 10 enfants sont morts de la rougeole ces dix dernières années » n’est pas une vraie donnée mais un allégation fallacieuse visant à provoquer l’emportement émotionnel et l’adhésion affolée.

                          Pouvons nous y voir une « fake news » pour tromper l’opinion publique ?

                          Ce qui est sûr, c’est qu’on éclipse, tout aussi étrangement, que la vaccination aie difficilement été praticable sur ces personnes immunodéprimées. Entre la contagiosité des sujets fraîchement vaccinés, les sujets non répondants et la rougeole déclarée des personnes en règle qu’est ce qui aurait pu les protéger ?

                          Ces malheureux servent (malgré eux ?) l’utopie de la vaccination de masse.

                          lire la suite : http://www.epvl.eu/en-quoi-mme-buzyn-a-menti/


                          • njama njama 24 septembre 11:47

                            Signalons aussi l’exploitation déontologiquement « déloyale » et abusive du ministère, de médecins et des médias, à propos d’un décès récent soi-disant dû à la rougeole, sans plus d’informations sur son état de santé, alors que celui-ci était leucémique, en plus que le cas ne concernait pas la France.

                            24/06/2017 Un enfant « hospitalisé en soins intensifs depuis mars ... »

                            Si cet enfant était par nature d’une complexion malingre (?), ou s’il était malade depuis un certain temps, il était juste de bon sens que ses parents avaient fait le bon choix d’éviter d’imposer des vaccins et de soumettre son système immunitaire déjà fragile à de nouvelles agressions *

                            Légifrance > Fac-similé JO du 05/03/1952, page 02596
                            B. - Sujets à vacciner.

                             « Les contre-indications durables éliminent notamment de la vaccination, les sujets atteints de cancer, de certaines formes de maladies chroniques de l’appareil respiratoire, de l’appareil circulatoire, de l’appareil rénal, de l’appareil digestif, des glandes endocrines. »

                            http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19520305&pageDebut=02593&pageFin&pageCourante=02596

                            * LES CONTRES-INDICATIONS A LA VACCINATION

                            https://www.infovaccinsfrance.org/-/legislatif/les-contres-indications-%C3%A0-la-vaccination/


                            eh oui, les vaccins c’est pas bon pour tout le monde !

                            • foufouille foufouille 24 septembre 13:54

                              @njama
                              tu ne sais pas lire ?
                              il avait 85% de chance de survie sans rougeole.


                            • njama njama 24 septembre 14:08

                              @foufouille
                              donnez-moi un cas similaire d’enfant en « bonne santé » ...

                               je persiste et signe, j’aurais (eu, mais j’en ai eu 3) un enfant en santé fragile, JAMAIS il n’aurait « subi » un seul vaccin, c’est du simple bon sens de ne pas vacciner quelqu’un de malade quel que soit l’âge
                              vous ne mesurez visiblement pas les effets iatrogéniques de l’injection de vaccins ... MOI, je suis très bien placé, en ayant été victime, pour le savoir
                              si ça peut vous expliquer un peu mon « activisme » sur le sujet ... et mon droit évident à la parole sur ce sujet sensible
                              Ce n’est pas vous qui me donnerez des leçons, ni Mme Buzyn que je suis prêt çà affronter si besoin, tout « ministre » qu’elle est !
                              A bon entendeur salut.
                              Cordialement


                            • foufouille foufouille 24 septembre 16:12

                              @njama
                              J’AI PAS ÉTÉ VACCINÉ ENFANT ET SOUVENT TRÈS MALADE.
                              connard de khmer vert.


                            • njama njama 24 septembre 17:00

                              @foufouille
                              Évitez les insultes merci, en plus que cela vous décrédibilise.

                              Qui sait si « vacciné » vous ne vous ne vous seriez pas porté beaucoup plus mal  ? avez-vous seulement la réponse  ?


                            • doctorix doctorix 25 septembre 11:33

                              @foufouille
                              il avait 85% de chance de survie sans rougeole.


                              Mais il aurait pu aussi mourir d’un cor au pied infecté, ou d’une fièvre aphteuse smiley, ou de n’importe quel microbe.
                              Fallait il vacciner 800,000 enfants contre les cors aux pieds et 50 autres affections possibles pour le protéger ?
                              Soyez un peu pragmatique...et raisonnable. Cet enfant était perdu d’avance.
                              On ne peut pas sauver tout le monde, quoiqu’on vous ait fait croire, et surtout pas avec des vaccins.
                              Ce qui doit être la première vocation de la médecine est de maintenir les populations en bonne santé par un respect de leur système immunitaire : c’est exactement l’inverse de ce que font le vaccin et les poisons qu’il contient.

                            • njama njama 24 septembre 13:58

                              Le gouvernement japonais continue d’interdire le vaccin ROR
                              (Rougeole – Oreillons - Rubéole)

                              Il fait partie de la « liste obligatoire » de Mme Buzyn

                              Le Japon cesse de recommander les vaccins Gardasil & Cervarix
                              Après l’Autriche en 2008 qui avait refusé de recommander la vaccination anti-HPV (contre le papillomavirus impliqué dans les cancers du col de l’utérus), voici que le Japon décide de même en 2013. En cause : toutes sortes de plaintes liées à la très mauvaise sécurité de ces vaccins qui sèment en fait la controverse partout dans le monde.
                              ---------------
                              Il fait partie des vaccins que Mme Buzyn aimerait imposer aux adolescentes et adolescents
                              Vaccination en milieu scolaire ????

                              serions-nous face à un cas de nazisme sanitaire ?

                              Citoyennes, citoyens mobilisez-vous contre ce PROJET DE DICTATURE SANITAIRE !!! qui serait au seul bénéfice de Big Pharma et d’objectifs assez obscurs ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires