• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le Village Landais Alzheimer de Dax ouvre enfin ses portes

Le Village Landais Alzheimer de Dax ouvre enfin ses portes

Cette structure très attendue devait initialement accueillir ses premiers résidents dès le début du printemps (cf. Le premier « village Alzheimer » ouvrira en mars à Dax). C’était compter sans la pandémie de Covid-19 qui a bouleversé le fonctionnement de notre pays et contraint les autorités sanitaires à interdire toute nouvelle arrivée en EHPAD. Depuis la sortie du confinement, l’horizon s’est heureusement éclairci…

JPEG - 84.6 ko
Village Landais Alzheimer

Initié par la volonté conjointe des responsables du Conseil départemental des Landes – notamment de son ancien président Henri Emmanuelli – et de l’Agence régionale de Santé (ARS), le projet de Village Landais Alzheimer a été concrétisé par la construction, dans un site paysagé de 5 hectares situé aux portes de Dax, d’un établissement pionnier visant, au sein d’un cadre sécurisé, à offrir aux malades atteints d’une maladie neurodégénérative de type Alzheimer des conditions de vie aussi proches que possible de leur existence antérieure.

Directement inspirée de plusieurs expériences de prise en charge alternative conduites en Europe, et notamment depuis 2009 dans le Dementia Village Hogeweyk à Weesp aux Pays-Bas, cette structure, qui privilégie l’approche « familière et bienveillante » ainsi que le rejet du recours aux traitements médicamenteux, est une « première » en France. Son fonctionnement est, à cet égard, appelé à être étudié de près par les autorités de santé et par des chercheurs de l’INSERM qui disposeront sur place d’un Centre de Ressources spécialisé.

Pour mémoire, rappelons que, pour faciliter l’intégration des résidents, l’architecture du Village Landais Alzheimer a été très largement inspirée de l’urbanisme landais traditionnel. Cet EHPAD innovant comporte principalement : d’une part, une « bastide », autrement dit une place carrée entourée de bâtiments à arcades, regroupant l’administration, les locaux sanitaires, et la majorité des nombreux services et équipements de loisirs dédiés aux résidents* ; d’autre part, les lieux d’habitat répartis en 4 « quartiers » comptant au total 16 « maisonnées » de 300 m², chacune pouvant accueillir 7 à 8 résidents nommés « villageois ».

L’épidémie de Covid-19 étant désormais considérée « sous contrôle » par la communauté scientifique, la direction du Village Landais Alzheimer a, en accord avec les autorités de l’ARS et en collaboration avec le CPIAS* du CHU de Bordeaux, décidé de procéder à l’accueil des 90 résidents permanents. Cet accueil interviendra en 3 étapes successives : 32 résidents seront admis le 11 juin, puis 30 le 25 juin et 28 le 9 juillet. Tous auront subi préalablement un test virologique et seront soumis à une quarantaine de 14 jours à l’intérieur de leur maisonnée, d’où les délais observés entre les différentes phases.

Compte tenu des contraintes particulières drastiques qu’impose la situation sanitaire, notamment dans un environnement d’accueil de personnes très âgées – la moyenne d’âge des résidents du 1er quartier sera de 80 ans –, la mise en route du Village Landais Alzheimer ne sera effective en totalité qu’au cours du mois de septembre lorsque les résidents du 4e quartier, destiné à l’accueil de jour et à l’hébergement temporaire seront pris en charge à leur tour. Un 4e quartier qui, entretemps, pourrait, le cas échéant, servir à isoler une ou plusieurs personnes atteintes du Covid-19. C’est également en septembre que – sauf dans le cas d’une résurgence épidémique – cet EHPAD expérimental ouvrira ses portes au grand public et pourra élargir le cadre des animations proposées aux résidents.

Il va de soi que les précautions anti-Covid qui vont être prises pour les résidents ont également concerné le personnel du Village Landais. C’est ainsi qu’après avoir été provisoirement redéployés dans des structures médico-sociales ou hospitalières – principalement landaises – pour faire face à la pandémie de coronavirus, les professionnels ont été réintégrés sur le site dès le 11 mai et placé durant 14 jours en quarantaine à titre préventif. Aujourd’hui, tous sont opérationnels et prêts à se lancer dans cette aventure sanitaire sans précédent dans notre pays. À terme, ce sont donc 120 résidents qui vivront au Village Landais Alzheimer. Ils seront encadrés par 120 professionnels (en équivalents temps plein), et pourront disposer, lorsque la structure fonctionnera pleinement, du soutien de 120 bénévoles, plus particulièrement impliqués dans la stimulation des capacités intellectuelles et physiques par le biais d’activités ludiques, sportives et de loisirs.

Avec la mise en œuvre du Village Landais Alzheimer, c’est une douzaine d’établissements, différents dans leur conception, mais tous centrés sur le maintien de leurs résidents dans un environnement familier et la prise en charge non médicamenteuse, qui sont dorénavant opérationnels, ou sur le point de l’être, sur le continent européen. Autant d’expériences qui donnent, et donneront lieu, à un suivi scientifique destiné à évaluer la pertinence de ce type de structures d’accueil à fin d’essaimage dans une société de plus en plus confrontée au défi des maladies neurodégénératives. Rappelons, à cet égard, que l’on dénombre sur la planète près de 45 millions de malades d’Alzheimer, et que 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans notre pays !

Nul doute qu’il s’agit là d’un défi sociétal, à la fois pour les chercheurs en neurosciences et pour tous les personnels médico-sociaux en contact, non seulement avec ces cas de démence, mais également avec la détresse psychologique d’« aidants  » trop souvent exténués, voire dépassés. L’expérience du Village Landais Alzheimer pourra-t-elle déboucher sur une réforme à grande échelle de la prise en charge de ces malades en France ? L’avenir nous le dira ! 

Pour tout savoir sur les lieux de vie et les équipements dont disposeront les résidents du Village Landais Alzheimer : Vidéo (version longue : 6’ 29’’) 

CPIAS : Centre de Prévention des Infections Associées aux Soins

Les « villageois » disposeront notamment d’une supérette, d’un café-restaurant, d’un salon de coiffure et d’esthétique, d’une salle de consultation médicale, d’une infirmerie, d’une pharmacie, d’une médiathèque (adhérente du réseau départemental), d’un auditorium et de locaux dédiés à la kiné et à la mise en forme.


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 juin 2020 17:12

    Les trois avantages de la maladie d’Altzeimer :

    • On se fait de nouveaux amis tous les jours
    • On peut cacher soi-même ses propres œufs de Pâques
    • On se fait de nouveaux amis tous les jours

    • Fergus Fergus 10 juin 2020 17:22

      Bonjour, Séraphin Lampion

      Autre avantage : oublier les coups tordus de la politique !

      Cela dit, cette maladie est une calamité pour les malades qui en ont conscience  certains sont dans le déni  et pour leur entourage.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 juin 2020 17:26

      @Fergus

      C’est plutôt pour les autres que c’est dur, non ?
      Un peu comme une autre affection qui n’est pas considérée comme une pathologie, elle, et pour laquelle le temps ne fait rien à l’affaire.


    • Fergus Fergus 10 juin 2020 17:47

      @ Séraphin Lampion

      « C’est plutôt pour les autres que c’est dur, non ? »

      C’est presque toujours dur à vivre pour les autres, c’est évident.
      Notamment dans les cas de déni, le malade pouvant se montrer très agressif envers son entourage. C’est également très difficile dans les cas de démence avancée (déficits cognitifs sévères à très sévères) du fait de la surveillance quasi-permanente qui doit être assurée.

      Mais c’est également très difficile pour le malade dans les états intermédiaires d’Alzheimer lorsqu’il a conscience  fut-ce de manière de plus en plus furtive au fil de l’évolution de la maladie  de ses problèmes de dégénérescence cognitive. Cela engendre des épisodes de dépression et, là aussi, de possible agressivité.


    • troletbuse troletbuse 10 juin 2020 17:42

      Il vous attend Fergus  smiley


      • Fergus Fergus 10 juin 2020 17:49

        Bonjour, troletbuse

        Gardez-moi donc une place dans le meilleur quartier, vous qui aurez déjà l’expérience du lieu !


      • dimitrius 10 juin 2020 18:08

        @Fergus
        Je préfère le Rivotril que de finir mes jours en me bavant , pissant et chiant dessus. Chaque personne devraient pouvoir s’en aller dignement . A quoi bon vivre dans un paradis qui n’est autre qu’un enfer pour l’occupant.
         Abeugeuzeuh !!!!


      • dimitrius 10 juin 2020 18:09

        @dimitrius
        devrait


      • troletbuse troletbuse 10 juin 2020 18:26

        @Fergus
        Mais non Fergus, je ne voudrais pas vous piquer votre place surtout que vous vous y intéresser vivement à cette prison.Vous êtes vieux et vous présentez tous les signes d’Alzheimer. Vous vous dîtes de gauche, de LFI aussi tout en soutenant Micron. Vous faîtes de la confusion  smiley


      • Fergus Fergus 10 juin 2020 18:40

        Bonjour, dimitrius

        « Chaque personne devraient pouvoir s’en aller dignement »

        Voilà un point sur lequel nous sommes d’accord. C’est pourquoi je soutiens la demande d’une loi sur la légalisation du suicide assisté.


      • marmor 10 juin 2020 19:21

        . Cet accueil interviendra en 3 étapes successives : 32 résidents seront admis le 11 juin, puis 30 le 25 juin et 28 le 9 juillet. Tous auront subi préalablement un test virologique et seront soumis à une quarantaine de 14 jours à l’intérieur de leur maisonnée, d’où les délais observés entre les différentes phases.

        Alors Fergus, ce centre vous appartient ? Vous en êtes le directeur ? Pour quelqu’un qui rabache qu’il ne « pompe » rien mais s’attribue l’intégralité de ses textes, vous êtes sacrément informé, donc au moins actionnaire, sinon vous avez bien dû trouver ces infos quelque part et les recopier. Quand je me remémore votre description plus que détaillée et digne d’un expert en histoire de l’art d’un tableau ou d’un opéra, et maintenant le centre de Dax……… vous avez le nom du PDG ?


        • troletbuse troletbuse 10 juin 2020 19:28

          @marmor
          Fergus ne se rappelle plus où il a pompé cela. Alzheimer le guette.  smiley


        • Fergus Fergus 10 juin 2020 20:00

          Bonsoir, marmor

          Il ne s’agit pas d’un article d’opinion mais d’un article à caractère informatif. Et si la manière dont il est rédigé est bel et bien de moi, les données m’ont été fournies par l’attachée de presse du département des Landes. Quant à la description du Village Landais, si vous aviez regardé la vidéo que j’ai mise en lien, tout y est ! Rien de surprenant à cela. 

          « Quand je me remémore votre description plus que détaillée et digne d’un expert en histoire de l’art d’un tableau ou d’un opéra »

          Là, pas de chance, ces articles me sont bel et bien imputables en totalité. A ce détail près que je n’ai jamais écrit sur un opéra. smiley 


        • Fergus Fergus 10 juin 2020 20:01

          @ troletbuse

          Voir ma réponse à marmor. 


        • M. Porte-avions M. Porte-avions 11 juin 2020 03:49

          Merveilleux ! Un magnifique site pour notre prochaine université...

          Car de toute façon personne ne nous écoute, au moins là bas, on saura pourquoi.


          • Fergus Fergus 11 juin 2020 09:08

            Bonjour, M. Porte-avions

            Au delà de la boutade, il faut préciser que les malades d’Alzheimer n’ont pas forcément de capacité d’écoute  certains sont même très attentifs , mais de mémorisation des nouvelles informations.


          • caillou14 rita 11 juin 2020 08:42

            heu, ça coûte combien ?


            • Fergus Fergus 11 juin 2020 09:04

              Bonjour, rita

              Dans l’article que j’ai mis en lien dans le chapeau, j’ai indiqué que le prix journalier serait « conforme aux tarifs pratiqués ailleurs en EHPAD, soit un montant (éligible aux aides) de 58 euros par jour pour l’hébergement auquel s’ajoute une somme de 7,42 euros pour la dépendance, la partie soins étant prise en charge par l’Agence régionale de Santé. » Cette information m’a été communiquée par la responsable presse du département des Landes.

              Le coût pour un résident est par conséquent à peu près identique à ce qu’il est dans les établissements publics sur le territoire en province. Il est même moins élevé au plan qualitatif dans la mesure où l’encadrement sera de 100 % en « équivalents temps plein » alors qu’il est grosso modo de 60 % dans les autres EHPAD.


            • caillou14 rita 11 juin 2020 10:21

              @Fergus
              Donc ouverture d’un nouveau mouroir pour les malades ?


            • Fergus Fergus 11 juin 2020 11:06

              @ rita

              Procès d’intention !
              Pourquoi « mouroir » ? Tous les EHPAD ne sont pas à mettre dans le même sac.

              Qui plus est, la manière dont va être organisé celui-là est en rupture avec les pratiques négatives de certains établissements.
              D’une part, par le rejet du recours aux médicaments sédatifs, trop souvent utilisés dans les unités traditionnelles.
              D’autre part, par la volonté de placer les malades dans un environnement familier et bienveillant caractérisé notamment par la présence de nombreux services  comme en ville —, par des interactions avec l’extérieur, et par le fait que le personnel socio-médical n’évolue pas en blouse, mais en tenue civile.

              Bref, on est très loin de l’approche classique, et trop souvent impuissante, de la prise en charge des malades d’Alzheimer ! 


            • caillou14 rita 11 juin 2020 12:54

              @Fergus...Soyez honnête pour une fois, toutes les maisons de retraites sont des mouroir, a ma connaissance personne n’en ressort vivant ?


            • Fergus Fergus 11 juin 2020 13:09

              @ rita

              Pas plus que les habitations individuelles où vivent les personnes âgées qui ont choisi de ne pas aller en EHPAD !


            • Aimable 11 juin 2020 22:47

              @Fergus
              bonsoir Fergus .
              Il ne faut pas se la raconter , en EHPAD vous perdez tous vos repères , rien qu’avec cela vous perdez au mieux quelques mois , au pire quelques années . 


            • Fergus Fergus 11 juin 2020 23:06

              Bonjour, Aimable

              Il y a des différences considérables entre les EHPAD comme j’ai pu le constater en visitant plusieurs établissements lors d’une recherche pour un membre de ma famille. Et on est à Dax sur une structure très différente elle-même de ce qui existe en matière de prise en charge des malades Alzheimer.
              Si l’on en juge par les expériences étrangères, ce concept est très prometteur. Attendons d’en mesurer les effets sur les malades  ce que feront les chercheurs de l’Inserm  avant de porter un jugement sur la Village Landais.


            • troletbuse troletbuse 11 juin 2020 23:23

              @Fergus
              Toujours aussi naïf Fergus. L’INSERM, encore un organisme de gens bien payés à rien foutre comme les ARS, des planques quoi. On a bien vu avec la fausse pandémie son efficacité toujours soumise au pouvoir.
              Mais je vois qu’après avoir visité presque le monde entier et toute la France, vous vous mettez à visiter les EHPAD. On n’a pas fini d’avoir des articles sur ce sujet alors. smiley
              Lors de mon post précédent, j’ai eu un oubli malheureux : Micron a des trous de mémoire mais aussi d’autres trous dont il se sert.  smiley


            • Fergus Fergus 12 juin 2020 09:39

              @ troletbuse

              Comparer l’Inserm avec les ARS n’a pas de sens :

              Le premier est constitué de chercheurs implantés notamment dans la plupart des CHU et qui travaillent étroitement avec d’autres établissements comme l’Institut Pasteur sur des projets de traitement et de vaccins ;

              Les seconds sont des organismes chargés de relayer la politique sanitaire du ministère et sa mise en oeuvre dans leur région de compétence !

              Je n’ai aucune intention d’écrire des articles sur les EHPAD en général, faute de compétences sur le sujet. Ce qui ne m’a pas empêché de suivre l’évolution du projet dacquois après m’être intéressé à l’expérience Hogewyk aux Pays-Bas.


            • Odin Odin 11 juin 2020 11:31

              Bonjour,

              Comme toujours, on dépense un pognon de dingue pour soigner les effets d’une maladie tout en connaissant très bien les causes.

              Cette solution permet aux initiateurs, feu Emmanuelli (ancien de chez Rothschild) et l’ARS (dont on connaît le bon fonctionnement avec la pandémie) inféodé à l’OMS (et Bill Gates, le plus gros donateur) de toujours enrichir les mêmes.

              Alors que suite à des autopsies sur des personnes atteintes de cette maladie neurodégénérative de type myofasciite à macrophages, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, Maladie de Crohn, Sarcoïdose ou de l’autisme il fut constaté au taux exceptionnellement élevé d’alumine. Je pense qu’il n’est pas nécessaire de développer sur sa provenance.

              https://www.vaccinssansaluminium.org/approfondir/connaissances-scientifiques/

              Ensuite ces ordures indiquent :

              « qui privilégie l’approche « familière et bienveillante » ainsi que le rejet du recours aux traitements médicamenteux »

              C’est un monumental foutage de gueule, prenant ces vieux ainsi que leurs familles pour des mougeons et de véritables vaches à lait.

              La mort est devenu un tabou dans notre pays (voir le croque mort en chef Salomon lors de cette fausse pandémie pour rendre toujours plus anxiogène cette grippe saisonnière) alors qu’elle devrait être acceptée par tous, c’est la finalité de chacun de nous.

              Au lieu de cela, on déshumanise le malade en lui laissant perdre sa dignité humaine pour gagner toujours plus de fric.

              A quand une politique de fin de vie comme en Suisse ?


              • Fergus Fergus 11 juin 2020 13:07

                Bonjour, Odin

                L’alumine est suspectée de jouer un rôle dans la survenue des maladies neurodégénératives, mais rien n’a jamais démontré que ce rôle est déterminant. A cet égard, les récits à caractère sociologique du passé montrent que ces formes de démence  naguère qualifiées de « sénilité » et de « gâtisme »  existaient bien avant la généralisation des vaccins, et survenaient même beaucoup plus tôt en âge !!!

                « C’est un monumental foutage de gueule, prenant ces vieux ainsi que leurs familles pour des mougeons et de véritables vaches à lait »

                A environ 2000 euros par mois de prise en charge pour un encadrement de 100 %, on est très loin d’une mine de profit comme il peut  hélas !  en exister dans certains groupes du type Korian. Je ne vois pas non plus le rapport entre ce Village Alzheimer et le « tabou » de la mort.

                En l’occurrence, affirmer que l’« on déshumanise le malade en lui laissant perdre sa dignité humaine pour gagner toujours plus de fric » est un mauvais procès : il n’y aura pas là de profits choquants, et la philosophie du lieu est précisément d’« humaniser » la structure bien plus que ce qui existe dans les EHPAD ordinaires !


              • foufouille foufouille 11 juin 2020 13:12

                @Fergus

                ben alors, on est plus pour l’euthanasie ?

                 smiley


              • Fergus Fergus 11 juin 2020 13:41

                Bonjour, foufouille

                Je suis toujours favorable au suicide assisté.
                De même que je suis favorable à l’euthanasie, sur décision collégiale de plusieurs médecins lorsque le malade est réduit à un état végétatif dont il ne sortira plus, ou lorsqu’il est en phase terminale et plongé sous sédatifs dans un coma artificiel pour empêcher la survenue de douleurs physiques et psychologiques intolérables. 


              • Aimable 11 juin 2020 23:01

                @Fergus
                Si votre cerveau est mort a 99% cela veut dire que votre corps ne vaut guère mieux donc je suis d’accord , autant partir doucement .


              • troletbuse troletbuse 11 juin 2020 23:13

                @Fergus
                J’espère qu’ils réservent une place pour Micron. A 40 ans, il a déjà des trous de mémoire. Il a oublié toutes se fausses promesses.
                Quant à l’aluminium, ne soyez pas naïf Fergus. Mes parents ont vécu pas mal âgés, sans Alzheimer et j’ai encore 3 faitouts en aluminium dont ils se servaient et dont je me sers encore. C’était une campagne faite pour les jeunes bien conditionnés aux dates de péremption et à toutes les fausses suspicions rabâchées sur les merdias afin qu’ils jettent leur batterie de cuisine et rachètent du nouveau matériel, chinois bien sur. Faut bien faire marcher les commerces tenus par les copains, non ?
                Quant à ceux qui choisisent de rester chez eux-et qui n’ont pas Alzheimer, bien sur-, je vous signale que les départements ont des ILCG, instances locales de coordination gérontologique, des SSIAD, service sociale infirmières a domicile.avec du personnel compétent et dévoué, des personnes qui portent également les repas à domicile pour les personnes valides, des personnes venant faire la cuisine ou le ménage. Les prix demandés sont raisonnables et fonction de vos revenus.
                Même les personnes âgés qui n’ont plus de famille ne se sentent plus isolées.
                Les EHPAD sont bien trop chèrs pour le service rendu. Auparavant je pense que si la retraite ne suffit pas, ils regardent si votre patrimoine comblera le manque.
                Bientôt, grâce à l’évolution des mœurs, il y aura des services de sexe mais depuis Micron, ils sont ennuyés pour la question financement car il faudrait qu’il y ait un service pour les homos et ca doublerait le personnel.  smiley


              • Fergus Fergus 12 juin 2020 09:24

                Bonjour, troletbuse

                Je partage assez largement votre commentaire sur les menaces de santé brandies ici et là par les médias.

                « Même les personnes âgés (qui sont maintenues à domicile) qui n’ont plus de famille ne se sentent plus isolées ».

                Je ne partage pas cet avis dans la mesure où je connais plusieurs cas de personnes qui bénéficient des aides à domicile et reçoivent des visites régulières de membres de leur famille. Il arrive pourtant un moment où, malgré ces visites, la solitude ressentie devient trop pesante, notamment du fait d’une mauvaise vue qui empêche de lire et de regarder sans grande fatigue la télévision. C’est ainsi que ma belle-soeur, âgée de 94 ans et farouchement attachée à son appartement  où elle n’a même pas de douche ! —, a décidé d’entrer très prochainement dans un EHPAD...

                « Les EHPAD sont bien trop chèrs pour le service rendu »
                C’est trop souvent le cas. Mais il existe une très grande disparité entre les établissements, et le rapport qualité-prix ressenti varie considérablement entre eux.


              • Djam Djam 11 juin 2020 11:52

                Bah ? ce n’est pas le 1er village d’alzheimers ! Le 1er s’appelle Elysée-Matignon.

                Ne pas perdre de vue que le nombre de personnes atteintes d’alzheimer qui nous est balancé très régulièrement est comme ceux qu’on nous a fait bouffer pendant toute le cirque du covid... des chiffres parfaitement hypothétique déduits de statistiques toujours biaisées et tordues à dessein.

                Le but ?

                Continuer à faire peur aux masses, leur faire croire que toute dégénérescence normale est forcément une maladie qu’on a habilement nommée Alzheimer et qu’on nommait avant tout simple sénilité.

                Il est en effet normal qu’un organisme qui vieillit soit affecté de dysfonctionnements neurologiques. Et comme l’on prolonge de plus en plus la vie des humains en faisant croire que c’est parce que l’on vit mieux (!), il a bien fallu que les toubibs impliqués dans les « nouvelles maladies » trouvent un terme de pathologie... c’est mieux pour vendre des caisses de chimie à des vieux qui finissent par crever, non pas de leur mort naturelle, mais d’une intoxication générale à la chimie.


                • oncle archibald 11 juin 2020 12:58

                  @Djam : « Il est en effet normal qu’un organisme qui vieillit soit affecté de dysfonctionnements neurologiques. »

                  Oui, absolument, comme tous les autres organes les neurones se détériorent. Il fut un temps ou l’on ne disait pas « il a un Alzheimer » mais « il commence à répapiller » ... Le drame c’est qu’avec des couples ou les deux conjoints travaillent à plein temps il n’est plus possible pour les enfants de s’occuper d’une personne âgée qui perd son autonomie.

                  Les médicaments néfastes ? Oui et non ....

                  Parfois le médecin dégaine son ordonnance plus vite que son ombre : il abrutit la personne agée avec des neuroleptiques pour qu’elle somnole dans un coin ce qui evite d’avoir à être à ses cotés, lui parler, l’écouter raconter pour la 101 eme fois la même histoire ... On lui colle des couches pour eviter d’avoir à l’accompagner aux toilettes et l’affaire est faite ...

                  Parfois la personne âgée est devenue carrément agressive et il faut bien arriver à corriger cela, surtout si elle est encore à son domicile. J’ai vu un médecin intelligent et sensible prescrire non pas des neuroleptiques mais des antidépresseurs bien dosés et miracle tout est rentré dans l’ordre. Pas la mémoire bien sûr, mais la « vie sociale » pour employer l’expression à la mode. Quand un malade Alzheimer a envie de rire à une plaisanterie, qu’il a envie d’un bon repas, de promenades bras dessus bras dessous avec son accompagnant, la vie est belle pour lui et pour ceux qui l’aiment.

                  Une structure telle que celle décrite par Fergus, fut-elle expérimentale, en pointe, et très bien gérée, peut elle apporter la même chose qu’une vie à domicile dans le cadre de toute sa vie avec autour de soi quotidiennement le conjoint, souvent les enfants, de temps en temps les petits enfants et les arrière petits enfants, j’ai un gros doute, ou plutôt je n’en ai aucun !.

                  En plus je ne suis pas certain que cela couterait plus cher à la collectivité d’aider financièrement à ce maintien à domicile que de construire des « villages Alzheimer ».


                • Fergus Fergus 11 juin 2020 13:18

                  Bonjour, Djam

                  Vous avez raison, on a nommé ce qui naguère était qualifié de « sénilité » ou de « gâtisme » (je viens d’y faire allusion ci-dessus dans ma réponse à Odin).

                  Le problème n’est pas dans la qualification de ces maladies neurodégénératives, il est dans la qualité de prise en charge des malades. Or, dans notre société moderne, un nombre toujours croissant de gens vivent dans des habitats réduits et ont un job qui leur interdit de garder à domicile des parents atteints de démence. 

                  C’est dans ce contexte que s’inscrivent les démarches médicales visant à mieux connaître et à mieux prendre en charge ces maladies de type Alzheimer ou associées. Il n’y a rien là de choquant !

                  « c’est mieux pour vendre des caisses de chimie à des vieux qui finissent par crever »
                  Précisément, les expériences comme celles de Dax, de Weesp et d’autres structures en Europe visent à se détourner au maximum de l’administration de médicaments. Si vous aviez mieux lu cet article  ou lu tout court —, vous n’auriez pas écrit cela !


                • Fergus Fergus 11 juin 2020 13:32

                  Bonjour, oncle archibald

                  Je partage très largement votre commentaire.

                  Avec une réserve sur ceci : « apporter la même chose qu’une vie à domicile dans le cadre de toute sa vie avec autour de soi quotidiennement le conjoint ».

                  Ce n’est en effet pas toujours possible, notamment dans les cas d’Alzheimer avancé.
                  D’une part, parce que le conjoint  l’’« aidant » peut avoir une activité professionnelle qui l’empêche d’être présent en permanence au domicile.
                  D’autre part, parce que l’état de certains malades, et notamment leur grande agressivité ou le fait qu’elles ne reconnaissent plus les propres membres de leur famille, rend terriblement difficile au plan psychologique la prise en charge permanente par un « aidant » familial.


                • oncle archibald 11 juin 2020 14:58

                  @Fergus

                  La vie est un choix perpétuel disait mon père.

                  Quand ma mère qui était veuve depuis plus de 25ans a commencé à « repapiller » on a essayé de l’aider à vivre. Tous les soirs pendant plusieurs années je faisais 35 km après mon boulot pour la rejoindre, prendre mon repas du soir avec elle, rentrer chez moi quand elle était couchée. Puis nous avons cherché et fini par trouver un tiers rémunéré pour s’occuper d’elle toute la journée. Un jour ma mère a voulu agresser cette personne mais elle n’est pas partie, non, elle a caché les couteaux et le hachoir de cuisine. Bref. Le médecin l’a abrutie « de calmants ». Quand le week-end je prenais le relais j’avais l’impression de m’occuper d’un zombie ! Dans ses rares moments « lucides » elle me prenait pour son mari. Mais elle était chez elle, son environnement était familier et j’étais content le soir de la voir monter dans son lit avec plaisir et dormir comme un bébé jusqu’au lendemain. En aurait-il été de même dans un Ehpad ?

                  Ma sœur aînée qui redoutait de finir comme notre mère est passée elle aussi par cette épreuve. Son second mari bien plus jeune qu’elle s’en est occupé jusqu’à la fin, hâtée par une chute et qui a nécessité une hospitalisation qu’elle n’a pas supporté. Son médecin et ami lui avait évité la phase agressivité avec des antidépresseurs comme je l’expliquais plus haut et je crois pouvoir dire qu’elle était « heureuse ». Elle m’a toujours reconnu, y compris à l’hôpital, et j’en suis à la fois fier et ému. Par contre elle me demandait toujours : et Maman, quel âge elle a maintenant ? Elle doit être bien vieille ! Pour sûr puisqu’elle même avait 90 ans lorsqu’elle est décédée.

                  Peut-on avoir ces qualités d’échange dans un Ehpad fut-il de luxe ?


                • Fergus Fergus 11 juin 2020 16:50

                  @ oncle archibald

                  Merci à vous pour ces témoignages.

                  J’ai moi-même eu une soeur qui a été atteinte, encore assez jeune, de la maladie d’Alzheimer. Dès lors, la vie de mon beau-frère est devenue d’autant plus difficile au fil du temps que ma soeur a toujours été dans le déni de sa maladie, même lorsqu’elle a été confrontée dans les premiers temps à ses « absences », y compris en présence d’un médecin. 
                  Dans son cas, l’EHPAD n’a pas été envisagé, mais la question se serait posée probablement tôt ou tard si elle n’était pas décédée prématurément des suites d’un grave AVC avant d’avoir atteint ses 70 ans. 

                  « Peut-on avoir ces qualités d’échange dans un Ehpad fut-il de luxe ?
                  Pourquoi pas ? Il est des cas où cette solution est probablement la moins mauvaise, notamment lorsque le malade se montre agressif envers son entourage. 
                  J’ajoute que le Village Landais n’est pas »luxueux", mais construit sur un concept de maintien des résidents dans un contexte familier que l’ameublement et la décoration des chambres peuvent largement faciliter.


                • Old Dan Old Dan 11 juin 2020 12:31

                  Merci pour cet article.

                  .

                  [Pour info, de tels établissement existent en NZ depuis... 1996 ! ]


                  • Fergus Fergus 11 juin 2020 13:34

                    Bonjour, Old Dan

                    Merci pour l’info. Je ne me suis documenté de près que sur les établissements européens. Cela dit, je ne suis pas surpris que les Néo-Zélandais se soient intéressés à cette question depuis cette époque.


                  • Le Panda Le Panda 11 juin 2020 13:04

                    Fergus bonjour,

                    Que voilà une trouvaille formidable à ne pas en douter. Tu es bien renseigné mais objectivement je ne te vois pas terminer ta fin de vie dans un « palace » similaire. 

                     smiley

                    A propos en continuant à participer sur le site, tu crois qu’ils laisseront Internet dans les locaux ?  smiley Je t’assure à toi comme aux autres de regarder cette vidéo lien cela semble difficile à regarder mais tellement réel.

                    J’ai vu ce film il y a plus de 20 années. A méditer avant d’y aller.

                    Le Panda

                    Patrick Juan 


                    • Fergus Fergus 11 juin 2020 14:02

                      Bonjour, Le Panda

                      Ce film  que je ne connaissais pas et qui est superbement interprété  est tout à la fois magnifique dans sa dureté et dérangeant. Un film à « méditer » comme tu le dis. 

                      « je ne te vois pas terminer ta fin de vie dans un « palace » similaire »
                      Va savoir ce qu’il adviendra de nous... smiley


                    • Le Panda Le Panda 11 juin 2020 15:30

                      @Fergus
                      Je m’en doutais ce film n’est pas de moi tu t’en doute il fut présenté au « Festival du Court Métrage » à Clermont Ferrand à l’époque je le couvrais pleinement. A présent je vais juste saluer des « amis » encore en vie.
                      Ce qu’il adviendra de nous, en ce qui me concerne je l’ai écris avant mes gros problèmes dont je suis toujours un traitement. Dans une urne à côté de mes parents. Je suis aussi pour le suicide assisté, mais je me doutais que ce film te plairait, je peux encore commenter, mais la porte de toute proposition d’article m’est fermé à vie  smiley
                      Ton article m’a attiré en me faisant penser à ce film qui fut primé en 2003, à mon sens à juste titre.
                      Le Panda
                      Patrick Juan


                    • Rincevent Rincevent 11 juin 2020 14:57

                      un médecin intelligent et sensible prescrire non pas des neuroleptiques mais des antidépresseurs bien dosés et miracle tout est rentré dans l’ordre. C’est une partie importante du problème. : la formation des généralistes.

                      Donner des neuroleptiques, (faits pour traiter des psychoses) dans le cas d’une maladie dégénérative ne sert à rien, sauf à aggraver le problème par des effets secondaires indésirables qui peuvent être graves. Par contre, un antidépresseur pour quelqu’un qui, parfois (souvent ?), se rend compte de son état, ça oui et on peut voir des améliorations nettes.

                      Alors bien sûr, même un “super village“ ne remplacera pas complètement l’entourage familial, mais :

                      - 1) A condition que cet entourage affectif ait existé auparavant. Ce n’est pas toujours le cas dans les familles…

                      - 2) En plus de l’indisponibilité due au travail, il y a souvent aussi un souci de place. J’habite un quartier avec trois résidences dont les dates de construction s’étalent sur une quinzaine d’années. Les appartements des plus anciennes font dans les 80 m2, puis on passe à 75 m2 pour les intermédiaires et les plus récentes tombent à 68 m2. Où on met Papy là-dedans ?

                      Les modifications de prise en charge des anciens ne sont évidemment pas exemptes de pressions économiques. En Chine, on voit apparaitre un marché des maisons de retraite, notion impensable dans leur culture, avant ! On gardait ses vieux parents avec soi. Mais les raisons sont les mêmes que chez nous : le prix au m2…


                      • Fergus Fergus 11 juin 2020 16:13

                        Bonjour, Rincevent

                        Un grand merci à vous pour ce commentaire plein de bon sens.

                        Les réalités de la vie sociale moderne imposent malheureusement des décisions inimaginables autrefois dans les familles.
                        Dès lors, le fait que la communauté scientifique puisse, en relation avec les associations, développer une approche de la prise en charge qui soit le plus éloigné possible des traitements pharmaceutiques et la plus proche possible de la mise en oeuvre de processus d’activation cognitive afin de retarder les progrès de la maladie est une avancée qui doit être saluée.
                        Puisse-t-elle fonctionner...


                      • Julot_Fr 11 juin 2020 15:37

                        Le cerveau c’est 99% de lipides. Avec la guerre contre le cholesterol (élément nutritionnel essentiel) pas de surprise à voir cette nouvelle maladie ‹innexpliquée› apparaître relativement récemment


                        • Fergus Fergus 11 juin 2020 16:16

                          Bonjour, Julot_Fr

                          Je ne crois pas qu’il s’agisse d’une maladie nouvelle : les processus neurodégénératifs ont toujours existé mais étaient mal connus et n’étaient tout simplement pas nommés dans le passé. 


                        • Rincevent Rincevent 11 juin 2020 16:28

                          @Julot_Fr

                          C’est une vision assez simpliste du fonctionnement cervical. D’abord, il y a deux cholestérols : le bon (HDL) et le mauvais (LDL). la “guerre“ consiste à faire baisser le taux de LDL si besoin, pas l’autre.

                          Ensuite, s’il est vrai que notre cerveau a besoin de graisses pour fonctionner correctement, là aussi deux sortes : les saturées et les insaturées. L’excès des premières (ex : graisses de friture) est nocif pour le cerveau, les secondes (ex : l’huile d’olive) est au contraire, très bénéfique.

                          Quand à la “nouveauté“ de cette maladie, elle a été décrite pour la première fois en 1906… Elle n’a rien d’inexpliqué mais a été considérée, au début, comme à part des démences séniles à cause de l’âge de certains patients (aux alentours de la cinquantaine). Depuis, on la considère plutôt comme une variante.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 11 juin 2020 16:55

                          @Fergus
                           A vrai dire, les maladies « dégénératives » sont souvent appelées « diabète de type 3 ». Ces maladies (Alzheimer, Parkinson, à corps de Lewy) atteignent principalement les personnes diabétiques où celles qui ont des glycémies trop souvent élevées. 

                          La consommation de sucre a explosé dans le monde, au cours des dernières décennies, principalement dans les pays de l’OCDE et aujourd’hui dans les pays en voie de développement. C’est une véritable catastrophe. Et lorsque l’on parle de « sucre » on parle bien des « glucides » en général c’est à dire, également les céréales et les féculents. Le cumul des sucres rajoutés ( boissons, biscuits patisseries), des fruits sélectionnés aujourd’hui pour leur teneur en saccharose, et de différentes plantes possédant de l’ amidon, est absolument détonnant.

                          Idem pour de nombreuses maladies métaboliques qui touchent les vaisseaux sanguins : la« glycoxydation » attaque les cellules et fait des dommages irrémédiables dans l’organisme. Mais, lorsqu’un malade se rend chez le médecin, celui ci a pour habitude de lui prescrire des médicaments « anti-cholestérol », des statines, parce que la « faculté » indique que c’est le cholestérol qui bouche les vaisseaux. On accuse ici les pompiers d’être les incendiaires puisqu’ils sont sur les lieux de l’incendie. Le médecin ne demande presque jamais au malade de modifier son alimentation. 
                          Ce qui bouche les vaisseaux se sont les lipoprotéines de basse densité « glycoxydées » qui s’y arrêtent. Ces LDL ne peuvent plus assurer leur fonction de transport du cholestérol, s’arrêtent et s’accumulent dans les vaisseaux. Elles provoquent une inflammation de bas grade nécessitant l’intervention de notre système immunitaire. Voilà le fin mot de l’histoire. Le problème est bien que lorsqu’une protéine est glyquée, les macrophages de l’organisme n’arrivent plus à les phagocyter. L’endothélium est particulièrement atteint parce qu’il est constitué principalement de protéines à vie longue.Le phénomène de glycation est bien moindre sur les protéines à durée de vie courte.

                           Rien d’étonnant aujourd’hui à ce que les malades du covid19 soient principalement les personnes présentant des faiblesses de l’endothélium : les diabétiques, les obèses, les hypertendus. Toutes ces personnes sont sur le chemin des maladies dégénératives. La cause ? Une alimentation exagérément riche en glucides sur du long terme. Les lipides sont étrangers à cette affaire. La réalité biochimique veut que la « glycation » concerne une protéine qui se lie à un sucre (fructose ou glucose par exemple). Les hautes teneurs en sucre du sang provoquent l’accentuation de la glycation, bouchent les vaisseaux, provoquent les maladies dégénératives. 

                          Nul doute que ces maladies dégénératives sont aujourd’hui beaucoup plus nombreuses que par le passé pour de simples raisons de modification de l’alimentation de l’être humain. Et ce n’est que le début !


                        • Fergus Fergus 11 juin 2020 17:05

                          Bonjour, Legestr glaz

                          Merci pour ces précisions... peu réjouissantes.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 11 juin 2020 17:37

                          @Fergus
                          En effet. Mais il y a quand même des solutions. Diminuer sa « ration » de glucides au quotidien, c’est tout à fait faisable. Les « desserts » ne sont pas nécessaires tous les jours par exemple. 40 grammes de glucides par jour, pas davantage. 

                          Ce qui me manque le plus, c’est le pain. Je m’autorise une tranche bien beurrée un dimanche sur deux. Pour mon plus grand plaisir. Cette tranche a le goût de la rareté. 


                        • Julot_Fr 11 juin 2020 17:43

                          @Fergus

                          Ils nous racontent la même salade à propos des autistes (1 garcon sur 16 en irelande, résultat du mercure des vaxxins).. Le problème étant que parmis les plus de 20 ans, il y a bcp moins d’autistes, parmis les plus de 60, il n’y en a quasi aucun, prouvant que l’épidémie d’autisme actuelle est un phénomène nouveau, caché des média complices, comme vous. Pareil pour Ahlzeimer, si ca existait avant il y aurait des cas historiques connus (par ex : VanGogh était dingue.. Mais personne n’était Ahlzeimer)


                        • Julot_Fr 11 juin 2020 17:49

                          @Legestr glaz

                          Vous étes en train de dire que ces maladies sont le résultat de malnutrition, c’est aussi ce que je raconte en mettant le doigt sur ce qui compose les cellule nerveuses, pour ceux qui peuvent ajouter 1+1 sans aller consulter les dogmes mainstream


                        • Fergus Fergus 11 juin 2020 18:54

                          @Julot_Fr

                          « personne n’était Ahlzeimer »

                          Ah bon ? Ma grand-mère, paysanne à l’ancienne, qui n’a jamais été vaccinée, et donc n’a jamais été exposée à quelque produit chimique que ce soit, est morte en 1968 dans un état de démence avancé. On l’a dite atteinte de « sénilité ». Or, ses symptômes, son comportement et l’évolution de sa maladie au fil du temps ont été très exactement les mêmes que ceux de ma soeur, diagnostiquée Alzheimer et décédée il y a 2 ans.


                        • Fergus Fergus 11 juin 2020 18:56

                          J’ajoute que cette grand-mère qui a toujours vécu en milieu rural assez largement autarcique n’a jamais souffert de malnutrition de sa vie !


                        • Legestr glaz Legestr glaz 11 juin 2020 21:03

                          @Julot_Fr
                          Sont, plus exactement, le résultat des « recommandations » de nos agences de santé. En effet, ces recommandations préconisent de tirer 40% à 60% de notre énergie quotidienne à partir des glucides. C’est de la folie furieuse. Bien évidemment « on » nous parle des sucres « rapides » et de sucres « lents » notion totalement obsolète lorsqu’il s’agit d’examiner, par exemple, « l’index glycémique » ou, mieux encore, « la charge glycémique ». « On » nous vante les mérites des céréales complètes, « on » nous parle des bonnes « fibres ». Mais les céréales, complètes ou pas, ont pour avenir de terminer leur course, après digestion, dans le sang sous forme de glucose. Par exemple, 100 grammes de baguette de pain c’est 60 grammes de glucose ! La pâte à pizza c’est la même chose, toutes le farines des céréales apportent le glucose en abondance. Les féculents aussi, les pommes de terre un peu moins, 17 grammes de glucides pour 100g.

                          Evidemment, l’on pourrait manger des céréales et des féculents comme le faisaient nos aieux, mais alors il ne faut plus manger tous ces desserts, tous ces fruits si chargés de sucre, toutes ces boissons. Nous avons dans notre corps une seule hormone hypo-glycémiante, c’est l’insuline. Son boulot consiste à faire descendre le taux de glucose sanguin. En revanche nous avons 5 hormones hyper-glycémiantes : le glucagon, le cortisol, l’adrénaline, les catécholamines, l’hormone de croissance. 
                          Une seule hormone pour faire baisser la glycémie et 5 autres pour la faire monter. Cherchez l’erreur !

                          Les médicaments ne guérissent pas les causes mais atténuent les effets des dysfonctionnements. Sans intervenir sur la cause de la pathologie les médicaments seront à prendre durant la vie entière. Devinez juste qui cela intéresse ? 


                        • Legestr glaz Legestr glaz 12 juin 2020 07:49

                          @Fergus

                          Il ne s’agit pas, évidemment, de maltrunitrion. Il s’agit de mauvaise alimentation, d’un déséquilibre entre les 3 macro-nutriments : lipides, protéines et glucides. Un taux constamment élevé de sucre dans le sang attaque le cerveau. Par ailleurs, la modification constante, par sélections successives, des espèces de blé, a fait passer celui ci de 14 paires de chromosomes à 42 ! 

                          Souvenez vous Fergus des champs de blé de votre enfance. Le blé, dans les champs, était haut, 1,30 à 1,50 mètre. Aujourd’hui il s’élève à environ 80cm maximum. La farine que l’on consomme aujourd’hui est chargée de protéines indigestes qui attaquent le cerveau. Parce que, en effet, le blé est un « opioïde ».
                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Peptide_opioïde

                          https://www.bio-info.com/articles/alimentation/816-quand-le-gluten-tape-sur-les-nerfs-pourquoi-le-ble-est-si-addictif

                          Les « blés paysans » d’avant guerre seraient aujourd’hui qualifiés « de non panifiable » par l’industrie du pain. Les « antinutriments » du blé ont été très largement augmentés pour que le blé résiste à ses prédateurs et soit ainsi plus « productif ». Nous en payons le prix fort, mais en toute discrétion. 

                          Puisque vous avez évoqué les anciennes générations je peux vous dire que j’ai connu, jusqu’à mon adolescence, mon arrière grand-mère bigoudène, née en 1875, morte à presque 100 ans. Elle ne parlait pas un mot de Français. L’une de ses filles, ma grand mère, est morte à un peu plus de 80 ans après qu’on lui eut coupé la jambe pour des raisons de diabète sucré. La consommation de sucre raffiné et de mauvaise farine, sur le long terme, avait fait son effet. Maintenant les choses sont parfaitement claires : les maladies dégénératives ont leur source dans un taux de glycémie trop élevé sur du long terme. Un diabète de type 2 se retourne très facilement en 6 à 8 mois en étant exigeant sur une consommation drastique de glucides de toute nature. En revanche, aucun médicament au monde ne pourra vous débarrasser de votre diabète II. 


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 08:40

                          @Legestr glaz

                          un diabète ne se soigne pas.


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 08:41

                          @Legestr glaz

                          avec un régime ..........


                        • Francis, agnotologue JL 12 juin 2020 10:01

                          @foufouille
                           
                           ne pas confondre soigner et guérir.


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 10:06

                          @JL

                          ne pas confondre diabète et intolérance au glucose.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 12 juin 2020 10:31

                          @foufouille
                          Le diabète de type 2 se soigne foufouille ! Retournez à vos baguettes !


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 10:42

                          @Legestr glaz

                          uniquement avec des médocs.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 12 juin 2020 10:43

                          @foufouille

                          Surtout ne pas confondre diabète de type 1 et diabète de type 2 comme vous le faîtes. 

                          Intolérance au glucose ? Vous écrivez n’importe quoi. Les diabétiques de type 2 font de l’insulino-résistance. C’est à dire que l’insuline n’arrive plus à faire entrer le glucose dans les cellules. L’organisme produit de plus en plus d’insuline mais le glucose reste toujours abondant dans le sang. Ainsi on en arrive à prescrire à ces diabétiques de type 2 des piqûres d’insuline. En supprimant les glucides de son alimentation, le diabète de type 2 est renversé en 6 à 8 mois. 

                          Acceptez de ne pas le savoir foufouille !

                          Pour vous faire comprendre certains choses :
                          http://www.cliniquereversa.com/home/problemes-de-sante/diabete-de-type-2/


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 10:58

                          @Legestr glaz

                          tu t’es encore vautré, pré-diabète = .......

                          ton lien est débile, une arnaque pour pigeon. 750$.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 12 juin 2020 13:51

                          @foufouille

                          Parole de boulanger !

                          Des spécialistes qui font disparaitre le diabète de type II en 6 à 8 mois et vous ramenez votre fraise ? On va certainement croire en vos compétences plutôt que dans celles de médecins spécialistes ! 
                          Diabète et pré-diabéte c’est le même combat, le même combat contre une alimentation surchargée en glucides ! 

                          Je vous ai donné un exemple pour que vous compreniez. Mais, comme vous n’avez pas la lumière à tous les étages, c’est difficile pour vous. Il vaut mieux rester sur votre opinion débile et émettre une commentaire stupide !


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 14:05

                          @Legestr glaz

                          spécialiste en escroquerie à 750$.

                          une intolérance au glucose peut ne pas évoluer avec un simple régime mais pas un diabète de type 2. ( pas ton régime mauvais pour la santé )

                          la FAC de médecine est certainement un tas de menteurs comme 99.9% des diabétologues.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 12 juin 2020 16:28

                          @foufouille
                          Votre niveau de connaissance sur le sujet me semble bien faible. Pourtant vous n’hésitez pas à émettre un jugement « comme si » vous possédiez les tenants et aboutissants de cette affaire.

                          Le diabète c’est du sucre dans le sang foufouille. Le diabète c’est une hyperglycémie foufouille. Et comment fait-on pour baisser le niveau de sucre dans le sang foufouille ? On consomme moins de glucides ! Parce que moins de glucose en circulation c’est moins d’insuline mobilisée ! Vous arrivez à comprendre ?

                          Je n’y suis pour rien si « big Pharma » veille au grain. Vendre des « médicaments » antidiabétiques c’est du business très rentable surtout si l’on considère la pandémie d’obésité qui touche la planète. C’est tout bénéficie !

                          Vous qui êtes un garçon intelligent, qu’est-ce que va rapporter le plus à « big Pharma »
                          1°) Que le malade mette fin à une consommation excessive de glucides ? 
                          2°) Qu’il utilise des médicaments anti-diabétiques jusqu’à la fin de ses jours ?

                           Vous me parlez des diabétologues ? Il s’agit simplement de soutenir leur fonds de commerce ! Quant à la FAC de médecine je vous mets au défi de contredire ce que j’ai écrit à savoir que c’est une consommation excessive de glucides qui conduit à l’insulino-résistance et au diabète.

                          Si vous arrivez à comprendre que les recommandations de « nos agences de santé » qui préconisent de tirer jusqu’à 60% de notre énergie quotidienne des « glucides » sont totalement folles, alors vous aurez fait une partie du chemin. Ce sont ces recommandations qui conduisent les consommateurs vers l’obésité, le diabète, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, la cataracte ou encore le diabète du pied et l’apnée du sommeil !

                          J’ai écrit ce que j’avais à écrire. Si vous êtres hermétique à cette idée, continuez à manger du sucre et des glucides à foison. Ce n’est pas mon problème, c’est le votre ! 


                        • pemile pemile 12 juin 2020 16:36

                          @Legestr glaz "Le diabète c’est du sucre dans le sang foufouille. Le diabète c’est une hyperglycémie foufouille. Et comment fait-on pour baisser le niveau de sucre dans le sang foufouille ? On consomme moins de glucides ! Parce que moins de glucose en circulation c’est moins d’insuline mobilisée ! "

                          Toujours dans les hyper-simplifications ! smiley

                          La régulation de la glycémie n’est pas mono-facteur.


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 16:44

                          @Legestr glaz

                          « Le diabète c’est du sucre dans le sang foufouille. Le diabète c’est une hyperglycémie foufouille. Et comment fait-on pour baisser le niveau de sucre dans le sang foufouille ? On consomme moins de glucides ! »

                          c’est un dysfonctionnement de certaines cellules du pancréas sinon tout le monde serait diabétique suivant ta théorie de neuneu.

                          une personne normale mangeant normalement a une glycémie entre 1 et 1.3.

                          une hyperglycémie est 1.8.

                          chez une personne normale mangeant normalement et pas neuneu, les glucides sont stockés et transformé en gras stocké.

                          personne n’est gros avec une alimentation normale sauf un neuneu.

                          c’est de la science et c’est prouvé.

                          un diabétique peut avoir une hyper avec juste 50 de glucides en une fois.


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 16:47

                          @Legestr glaz

                          « c’est une consommation excessive de glucides qui conduit à l’insulino-résistance et au diabète. »

                          non les facteurs sont multiples sinon tous les gros ont un diabète et pas les maigres qui sont 20%.

                          l’âge compte également.


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 16:51

                          @Legestr glaz

                          même avec un régime sans glucides, un diabétique serait malade.

                          et pis, je connais le sujet car ayant un diabète rare par pancréatectomie.


                        • foufouille foufouille 12 juin 2020 17:03

                          @Legestr glaz

                          précision : une personne normale très grosse a une glycémie normale mais du cholestérol ou des triglycérides très élevés.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 10:40

                          @pemile
                          Et bien si pemile, la régulation de la glycémie passe par une diminution drastique de la consommation de glucides. En utilisant cette « seule voie », il est certain que la glycémie rejoindra des taux « normaux ».

                          Laisser penser autre chose est une supercherie. Mais, évidemment, notre « monde sucré » et les intérêts financiers sous-jacents, ne sont pas prêts à lâcher l’affaire. Parce que les recommandations des agences de santé préconisent de tirer jusqu’à 60% de notre énergie quotidienne des glucides. En ce qui me concerne c’est 5%. Tous mes taux sanguins sont au beau fixe. 

                          Il n’y a pas, en la matière, « d’hyper simplifications » comme vous l’écrivez en grimaçant. C’est simplement de la rationalité. Mais ceci doit vous échapper. C’est votre problème, pas le mien smiley


                        • Francis, agnotologue JL 13 juin 2020 10:49

                          @Legestr glaz
                           
                          5% ?! Comment vous faites ?


                        • pemile pemile 13 juin 2020 10:54

                          @Legestr glaz « Et bien si pemile, la régulation de la glycémie passe par une diminution drastique de la consommation de glucides »

                          C’est vous qui plongez dans le « gérer les effets et pas les causes ».

                          « Il n’y a pas, en la matière, « d’hyper simplifications » comme vous l’écrivez »

                          Mais si, et vous démontrez toujours votre pensée binaire qui nie toute complexité smiley


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 11:11

                          @foufouille
                          Je parle du diabète de type II foufouille !

                          Les diabétiques de type I, quant à eux, ont perdu la faculté de produire de l’insuline. Ils sont diabétiques à vie. Il n’existe que quelques cas rares de personnes qui se sont mises à produire à nouveau de l’insuline.

                          Les diabétiques de type II produisent bien de l’insuline mais leurs cellules sont devenues résistantes à l’action de celle-ci. Un retour à la normale passe par une diminution drastique de consommation de glucides sur plusieurs mois. Et ceci fonctionne tout le temps. Pour le savoir, il suffit de le mettre en pratique, rien de plus, rien de moins. Mais je sais que les gens ne sont pas prêts à se priver des glucides. Parce que le goût sucré active le circuit de la récompense et provoque ainsi une assuétude à ce produit. 
                          Les lobbies du sucre sont très puissants et tout est mis en oeuvre pour masquer les effets délétères du sucre sur l’organisme. La consommation excessive de glucides est au centre de l’émergence de très nombreuses pathologies. Les consommateurs ne sont pas éclairés sur le sujet, malheureusement, et c’est leur santé qui en pâtit. 


                        • Francis, agnotologue JL 13 juin 2020 11:19

                          @Fergus
                           
                          ’’Ma grand-mère, paysanne à l’ancienne, qui n’a jamais été vaccinée, et donc n’a jamais été exposée à quelque produit chimique

                          que ce soit.’’
                           
                          Même pas l’aluminium ? Les casseroles en alu existent depuis le début du XXè siècle.
                           


                        • Fergus Fergus 13 juin 2020 11:24

                          Bonjour, JL

                          Aux casseroles et autres ustensiles de cuisine, oui, évidemment. Je faisais allusion à l’aluminium de la pharmacopée.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 11:24

                          @pemile

                          Ce que vous dites me passe totatement au dessus de la tête. Ce n’est pas « ma » santé qui est en jeu, c’est celle de ceux qui ingèrent trop de glucides. Moi, je ne le fais pas.

                          Pensez ce que vous voulez, consommez des glucides autant que vous pourrez, ce n’est pas mon problème. La pandémie d’obésité débarque sur la planète et chacun verra midi à sa porte.

                          Il n’y a aucune « complexité » dans la nutrition, vraiment aucune. Des intérêts puissants nous font croire que c’est complexe, mais cela ne l’est pas du tout. Soigner l’imperméabilité intestinale, éviter les phénomènes de glycation et d’oxydation, et les populations retrouveraient la santé et se passeraient de médicaments et de lourdes interventions médicales.

                          Seulement voilà, ce n’est pas la direction que l’on nous montre. Seuls quelques cas absolument rares de problèmes génétiques peuvent poser des problèmes de santé. Pour l’immense majorité des personnes, la « nutrition » est au centre de leur maintien en bonne santé. Et lorsque je parle de « nutrition » je mets dans le même sac, les OGM, les pesticides, les métaux lourds, la pollution et les perturbateurs endocriniens, par exemple. 


                        • pemile pemile 13 juin 2020 11:44

                          @Legestr glaz « Ce que vous dites me passe totatement au dessus de la tête »

                          Je me doute, vous n’aimez que les schémas simplistes, un problème, une solution.

                          « Pensez ce que vous voulez, consommez des glucides autant que vous pourrez, »

                          Détrompez vous, sur ce point je suis d’accord avec vous (en moins extrémiste) je ne suis pas sucre et connais ce fléau.

                          « Il n’y a aucune « complexité » dans la nutrition, vraiment aucune. »

                          M’enfin, la complexité n’est pas dans la nutrition, elle est dans les mécanismes d’homéostasie qui peuvent (et sont) perturbés par bien d’autres facteurs que l’alimentation.


                        • chantecler chantecler 13 juin 2020 11:48

                          @JL
                          L’aluminium est un métal comme un autre .
                          Il pose souci quand il est injecté .


                        • Francis, agnotologue JL 13 juin 2020 11:52

                          @Fergus, bonjour,
                           
                          «  l’aluminium peut s’introduire dans la nourriture à partir de casseroles, des ustensiles de cuisine ou des emballages et le risque de contamination serait encore plus évident en présence d’acides ou de sel qui augmenteraient la concentration de l’aluminium dans les aliments. » (là)
                           
                           Ceci dit, dans ma famille il y avait des casseroles en alu mais je n’y connais pas de cas d’Alzheimer.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 12:20

                          @pemile
                          D’autres « facteurs que l’alimentation », que je viens de citer, en lien, malgré tout, avec l’alimentation. 

                          Vous lisez trop vite, vous avez manqué le dernier paragraphe ! 

                          « Seulement voilà, ce n’est pas la direction que l’on nous montre. Seuls quelques cas absolument rares de problèmes génétiques peuvent poser des problèmes de santé. Pour l’immense majorité des personnes, la « nutrition » est au centre de leur maintien en bonne santé. Et lorsque je parle de « nutrition » je mets dans le même sac, les OGM, les pesticides, les métaux lourds, la pollution et les perturbateurs endocriniens, par exemple. » 

                          Il y a les facteurs délétères que vous pouvez éviter. La nutrition est au centre des possibles pour retrouver ou conserver une bonne santé.

                          Quant aux mécanismes d’homéostasie, figurez vous, pour employer une lapalissade, ils dépendent de l’équilibre homéostasique. L’homéostasie est naturelle à l’être humain vous ne pouvez pas l’influencer. Par exemple, l’équilibre acido-basique ne peut être modifié par l’apport de nutriments, acides ou basiques. L’organisme gère cette approche tout seul. Et si un déséquilibre intervient dans le corps, comme une hyperglycémie, c’est bien parce que l’organisme n’arrive plus à rétablir l’homéostasie sanguine pour des raisons de « résistance à l’insuline », pour des raisons de consommation trop importante de glucides. Les apports nutritionnels nécessaires à l’organisme, pour assurer son homéostasie, ne sont plus assurés, sont déséquilibrés. Les glucides sont au centre de cette affaire. 


                        • foufouille foufouille 13 juin 2020 12:38

                          @Legestr glaz

                          Quel charabia !!


                        • foufouille foufouille 13 juin 2020 12:42

                          @Legestr glaz

                          Une patate à un goût de sucre ?


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 12:45

                          @JL

                          Et bien, pas de farines, d’aucune sorte, pas de féculents, pas de fruits hormis les baies (framboises, mûres, myrtilles, cassis), pas de pommes de terre, pas de patates douces, évidement pas de gâteaux ou de pâtisseries ni de boissons sucrées. En revanche, légumes à volonté (exception carottes et betteraves, avec modération). Les crucifères à privilégier.
                          Je remplace les glucides par les lipides, de bon lipides. Toutes les sauces au beurre sont mes amies, toutes les sauces à la crème également, la mayonnaise sous toutes ses formes (sauce tartare, sauce gribiche, aïoli, sauce cocktail). Sans modération. Un apport en protéines animales, surtout des poissons « bleus » à hauteur de 25% à 30% de mon apport énergétique. Beaucoup de terrines, aux légumes, au poisson, à la viande. Des omelettes, des oeufs brouillés. Quelques verres de vin, rouge ou blanc, pour saucissonner (mais sans le pain). Un peu de chocolat, le plus gras possible, à 85% ou 90% de cacao. 


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 12:46

                          @foufouille

                          Faute avouée.....


                        • pemile pemile 13 juin 2020 12:46

                          @Legestr glaz « Seuls quelques cas absolument rares de problèmes génétiques peuvent poser des problèmes de santé. »

                          Mais il est maintenant prouvé que la nutrition et les carences ont des effets épigénétique sur plusieurs générations.

                          « Les glucides sont au centre de cette affaire. »

                          Hyper-simplification smiley


                        • Francis, agnotologue JL 13 juin 2020 13:00

                          @Legestr glaz
                           
                           merci pour ces précisions. Cela me semble tout de même excessif dans l’autre sens. En tous cas, inaccessible pour moi, qui ai réduit drastiquement dans mon alimentation, les sucres et depuis des décennies.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 13:00

                          @foufouille

                          Revenez un peu sur terre ! Les aliments contenant des glucides n’ont pas nécessairement le « goût » sucré. 
                          Vous êtes un spécialiste du pain. Notre « baguette » française c’est 250 grammes. Un « goût sucré » la baguette ? Pas du tout. Quelle quantité de glucides contient une baguette ? Vous êtes très près des 150 grammes de glucides pour une seule baguette. Personnellement je consomme environ 40 grammes de glucides par jour. C’est bien suffisant pour alimenter mes cellules gluco-dépendantes. 

                          Pour la « patate » c’est l’amidon qu’elle contient qui représente les glucides. Parce que amidon = glucides ! 

                          L’amidon se trouve dans les organes de réserves de nombreuses plantes :



                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 13:08

                          @pemile

                          L’épigénétique nous montre simplement qu’un individu donné pourra ne pas développer les actions des gênes qui lui ont été transmis. Ils pourront rester silencieux. 
                          Selon le « carburant » que nous proposerons à notre organisme, nos gênes seront actifs ou inactifs, allumés ou éteints, exprimés ou réprimés.

                          « Hyper simplification » dans sous votre plume = poids des lobbies (agro-industriels  pharmaceutiques) smiley ou comment rendre les populations malades pour favoriser une certaine industrie. D’immenses sommes d’argent à la clé !


                        • foufouille foufouille 13 juin 2020 13:10

                          @Legestr glaz

                          Ton régime est très mauvais pour la santé vu que ton foie prend le relais.

                          Plus risque ’ascidose’


                        • foufouille foufouille 13 juin 2020 15:08

                          @Legestr glaz

                          tu comprends que c’est ton foie qui produit les glucides que tu ne manges pas ?


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 20:34

                          @foufouille

                          J’imagine que vous voulez parler d’acido-cétose ? Zéro risque ! Et pourquoi ?
                          Parce qu’en situation d’accumulation excessive de corps cétoniques, l’insuline intervient et interdit la production de ceux-ci. Il y a autant de risque d’acido-cétose chez quelqu’un qui mange peu de glucides que d’hyperglycémie chez quelqu’un qui consomme des glucides et dont le pancréas fonctionne normalement. Pour preuve, il y a de nombreuses années que je mange de cette façon et j’ai le poids de mes vingt ans et des marqueurs sanguins au top. 
                          L’insuline est l’hormone de régulation de l’hyperglycémie et de la production des corps cétoniques.
                          Le processus est contrôlé dans l’organisme de cette façon :
                          Diminution de consommation de sucre = diminution de production de l’insuline.
                          Diminution de la production d’insuline = augmentation utilisation des acides gras
                          Augmentation de l’utilisation des acides gras = augmentation de la cétogenèse
                           Augmentation de la production des corps cétoniques = augmentation de la production de l’insuline
                           Augmentation de la production d’insuline = diminution de l’utilisation des acides gras et de la production des corps cétoniques. 

                          Parce que l’insuline est l’hormone qui inhibe la production des corps cétoniques.

                          Très mauvais pour la santé cette alimentation ? Très mauvais, effectivement pour la santé de « big Pharma », cela j’en conviens ! Zéro médicament, d’aucune sorte, un sommeil de bébé, sans ronflement. Une forme olympique ! 

                          L’acido-cétose est dangereuse chez le diabétique de type I qui ne produit plus d’insuline, comme l’hyperglycémie est dangereuse chez cette même personne pour les mêmes raisons de non production d’insuline. Il ne peut y avoir de régulation spontanée. 


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 20:40

                          @foufouille

                          Bien sûr que je sais que c’est le foie qui assure la néoglucogenèse. Il est fait pour ça !

                          Et que fait le foie en situation de consommation importante de glucides ? Vous tentez une petite réponse ?

                          La stéatose hépatique non alcoolique vous connaissez ?


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 20:47

                          @JL

                          Je sais qu’il n’est pas du tout évident de supprimer drastiquement les glucides de son alimentation. Une prise de conscience, comme la vôtre, d’un excès de consommation de sucre peut permettre de conserver une très bonne santé. 

                          J’ai mis en place cette alimentation il y a quelques années après l’opération d’un cancer du rein de ma femme. Depuis elle est en rémission et se porte parfaitement bien. Elle était aussi victime de cystites récurrentes qu’elle parvenait à soigner avec difficulté à grands coups d’antibiotiques. Depuis notre changement alimentaire, les cystites ont totalement disparu. 


                        • pemile pemile 13 juin 2020 21:25

                          @Legestr glaz « « Hyper simplification » dans sous votre plume = poids des lobbies (agro-industriels — pharmaceutiques) »

                          Non, plutôt l’approche binaire de la médecine et de la biologie du Pr Homard smiley


                        • Legestr glaz Legestr glaz 13 juin 2020 22:44

                          @pemile

                          Quelle réponse argumentée, j’en suis encore tout retourné. 

                          De toute façon soigner les gens cela n’est vraiment pas intéressant du point de vue financier. Comment développer des molécules et des vaccins qui seront vendus fort cher et qui feront le bonheur des actionnaires. Le business de la santé ce n’est pas rien. Guérir les malades c’est autant de clients en moins. C’est un simple calcul mathématique, mais c’est aussi un calcul sordide ! 

                          Quelques chiffres au hasard : 
                          « Les ventes mondiales de médicaments ont représenté plus de 643 milliards de dollars en 2006. Le marché est dominé par les États-Unis, qui représentent 47,7 % des ventes, suivis de l’Europe (30 %) et du Japon (9,3 %) selon les données IMS Health (2006) »

                          En 2018, le marché mondial du médicament a dépassé 1046 milliards de dollars de chiffre d’affaires (environ 928 milliards d’euros), en croissance de 5 % par rapport à 2017.
                          Le marché américain (Etats-Unis) reste le plus important, avec 45% du marché mondial, loin devant les principaux marchés européens (Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni et Espagne), qui réalisent 15,7 % de parts de marché, le Japon (7,1 %) et les pays émergents (Chine et Brésil), 10,4 %.

                          La France demeure le deuxième marché européen derrière l’Allemagne. Toutefois, elle voit sa part de marché reculer de 2,2 points en dix ans.
                          Une étude IQViA, publiée en janvier 2019, confirme cette tendance : la France perdrait deux places à l’horizon 2023, se faisant dépasser par l’Italie et le Brésil (The Global Use of Medicine in 2019 and Outlook to 2023).


                          La santé c’est la mise en place de « stratégies industrielles ». La production de médicaments c’est quand même très rentable ! 

                          https://pharmabio.qc.ca/top-8-des-societes-biopharmaceutiques-les-plus-rentables/


                        • pemile pemile 13 juin 2020 22:48

                          @Legestr glaz « Quelle réponse argumentée, j’en suis encore tout retourné. »

                          Synthétiquement, tout est dit, ça vous change de vos longs posts qui ne font que noyer le poisson ?


                        • Legestr glaz Legestr glaz 14 juin 2020 07:34

                          @pemile

                          Je n’aime pas le poisson « noyé ». Je pense que vous ne savez pas ce que c’est. Vous n’y avez sans doute jamais réfléchi.

                          Le poisson « noyé » n’a pas le même goût que le poisson asphyxié. Mais là, cela devient trop technique pour vous et je pense que vous n’allez pas pouvoir suivre. Les marins pêcheurs avaient, en pays bigouden, l’habitude de ramener le poisson à la maison en le préparant de cette façon sur le bateau ou sur le quai à leur arrivée. C’était le poisson réservé à la famille et aux voisins. 

                          Je vous donne un indice : « ikejime ». Cela se passe chez moi.

                          http://ikejime.fr/ikejime.html


                        • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 14 juin 2020 08:21

                          @Legestr glaz
                          hilarant ...
                          la méthode consiste à tuer les poissons par perforation cérébrale qui ne meurent ni asphyxiés ni noyés après avoir jeûné ... et à supprimer la moelle épinière ... c’est écrit dans ton lien ...


                        • foufouille foufouille 14 juin 2020 08:45

                          @Legestr glaz

                          non ce régime est valable pour un esquimau et mauvais sur le long terme pour les autres.

                          le foie n’est pas du tout fait pour produire des glucides tout le temps.

                          https://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/alimentation/trucs-et-conseils/la-diete-cetogene/

                          https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/diabetologie-endocrinologie/le-regime-cetogene-lintox


                        • foufouille foufouille 14 juin 2020 08:53

                          @Legestr glaz

                          il existe de nombreux peuples qui n’ont pas de médocs mais ils ne vivent pas vieux.


                        • pemile pemile 14 juin 2020 09:53

                          @nono le simplet « hilarant »

                          Avox étant une démonstration que la perforation cérébrale permet aux doigts sur le clavier de tenir très longtemps ? smiley


                        • Legestr glaz Legestr glaz 14 juin 2020 13:58

                          @nono le simplet
                          C’est une autre méthode.

                          Je ne pense pas que venant de vous j’ai des leçons à prendre concernant la manière de consommer les poissons.

                          Les marins tuaient les poissons vivants en commençant par la tête. Ensuite, les marins préfèrent toujours les poissons asphyxiés que les poisson noyés. Ils n’ont pas le même goût. Mais vous n’êtes certainement pas en mesure de faire la différence. Vous n’êtes pas assez familiarisé avec la consommation de poisson. 

                          Vous avez raison, votre manque de discernement est assez hilarant. Vous voulez donner une leçon dans un domaine que vous ne connaissez pas ? 


                        • Legestr glaz Legestr glaz 14 juin 2020 14:11

                          @foufouille
                          Je le pratique depuis 10 ans et je ne suis pas esquimau. Vous dîtes des bêtises plus grosses que vous. En réalité vos connaissances sur le sujet sont nulles mais vous voulez quand même dire quelque chose. Désespérant ! Je passe à autre chose. Vous lirez mon livre sur le sujet. 


                        • foufouille foufouille 14 juin 2020 14:26

                          @Legestr glaz

                          je lis uniquement des sources médicales sur le sujet et pas le témoignage de mytho.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 14 juin 2020 16:04

                          @foufouille

                          Le foie ne produit pas des glucides tout le temps foufouille ! le foie produit aussi des corps cétoniques. Ainsi, une consommation drastique de glucides permet à l’organisme d’utiliser : 
                           1°) des lipides en quantité.
                           2 °) des corps cétoniques à la demande
                           3°) des glucides réservés aux cellules gluco-dépendantes. 

                          La dégradation des triglycérides stockés dans les adipocytes produit 3 acides gras et une molécule de glycérol (c’est du sucre !). Par ailleurs, les triglycérides en circulation dans le sang produisent également leur part de glycérol. Parce que, vous ne l’ignorez sans doute pas, la graisse est stockée dans l’organisme sous forme de triglycérides. Leur libération produit, comme je l’ai dit, 3 acides gras et une molécule de glycérol, donc du sucre. 

                          Inutile de me faire parvenir des liens, je connais le sujet sur le bout des doigts ! La plupart des liens que vous proposez seront « orientés » et ne traduiront pas la réalité « biochimique » mais de puissants intérêts financiers. Que prenez vous comme médicaments foufouille ? 

                          Parce que, lorsque je lis ceci, je me dis que la désinformation est à l’oeuvre ! « Le régime cétogène se caractérise aussi par l’absence de glucides riches en fibres et non raffinés, de graines, de fruits, de légumineuses, autant d’éléments qui caractérisent les aliments les plus bénéfiques pour la santé »

                          Les glucides riches en fibres ! Il existe des légumes riches en fibres. Et d’ailleurs, il ne faut pas trop consommer de fibres, c’est une légende. A trop consommer de fibres l’individu nourrit trop ses bactéries du côlon qui finissent par remonter dans le grêle et provoquer le SIBO ou pullulation bactérienne. Le côlon se sont les égouts de l’organisme. Il n’y a strictement aucun intérêt à sur-alimenter ses bactéries du côlon. C’est l’homéostasie intestinale qu’il faut rechercher. 

                          Il y a bien assez de fibres dans les légumes pour satisfaire amplement les besoins en fibres du côlon. C’est totalement idiot d’écrire ce genre de phrase sur le manque de glucides chargés de fibres. C’est d’une stupidité confondante ! Je ne peux que concevoir des intérêts financiers cachés. Quant à moi, je n’ai rien à vendre. 


                        • foufouille foufouille 14 juin 2020 16:31

                          @Legestr glaz

                          C’est de la science et pas du blabla d’escroc avec stage bidon à 750$ pour guérir un diabète par magie.


                        • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 14 juin 2020 17:41

                          @Legestr glaz
                          Vous n’êtes pas assez familiarisé avec la consommation de poisson. 

                          t’en sais quoi ? tu l’as lu dans ta boule de cristal ?
                          tu cites une technique que je ne connaissais pas, c’est vrai, mais visiblement toi non plus ...
                          et les marins, après avoir tué les poissons vivants, enfonçaient les portes fermées ou vertes ?


                        • Legestr glaz Legestr glaz 14 juin 2020 17:43

                          @foufouille

                          Ca doit être ça foufouille ! Vous avez parfaitement raison. Continuez bien à prendre vos médicaments et à consommer des glucides. Quant à moi je fais faire d’énormes économies à la Sécurité sociale. Chacun son approche de sa propre santé. Il n’y a aucun hasard !

                          Les esprits curieux et éveillés pourront se documenter, les autres suivront le troupeau et le berger big Pharma !


                        • Legestr glaz Legestr glaz 14 juin 2020 17:51

                          @foufouille
                          Doctissimo par exemple ? 

                          https://www.liberation.fr/futurs/2018/07/12/lagardere-vend-doctissimo-et-mondocteur-a-tf1_1666101

                          De l’information médicale de premier plan ! Big Pharma aux avants postes !

                          Vous prenez des statines ? 

                          Vous dégainez votre arme absolue, je vous cite : « témoignage de mytho ». Cela ne porterait-il pas un nom foufouille ? A votre avis ?


                        • foufouille foufouille 14 juin 2020 18:13

                          @Legestr glaz

                          franchement les histoires de khmer vert à 750$ ............

                          inscris toi sur un forum de malades, beaucoup de personnes ont essayé sans résultats des tas de régimes débiles.

                          même le régime méditerranéen est loin de la magie.

                          l’utilité des statines est prouvée même à cuba.


                        • foufouille foufouille 14 juin 2020 18:23

                          @Legestr glaz

                          doctissimo est un truc basique et pas mis à jour avec des médocs plus en vente.

                          c’est la source de doctor x le charlatan.


                        • Legestr glaz Legestr glaz 14 juin 2020 21:28

                          @foufouille

                          Vous n’avez toujours pas compris, ce qui n’a rien d’étonnant ! Ce n’est pas un « régime » c’est une manière de vivre. On minore, le plus souvent possible, un macro-nutriment, les glucides en l’occurence. Pour le reste, on mange autant que l’on souhaite. Il n’y a pas de régime. 

                          Parce que les glucides provoquent la glycation des protéines et un stress oxydatif intense (voie des polyols, auto-oxydation du glucose, activation de la voie de la protéine kinase C, activation de la voie des hexosamines). Ces deux phénomènes chimiques, qui naviguent de conserve, qui sont d’autant plus importants que les taux de glucose sont élevés dans le sang, sont à l’origine de très nombreuses maladies métaboliques. Le diabète de type II par exemple et, par extension : la cataracte, le glaucome, l’hypertension, l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs, les coronaropathies, les accidents vasculaires cérébraux, les rétinopathies, les microangiopathies, les maladies cardiovasculaires, les néphropathies. Et pourquoi tout ça, dans des organes bien distants ? Parce que ce sont les structures des vaisseaux sanguins qui sont touchés et les protéines de la matrice extra cellulaire. Toutes ces maladies ont pour origine une consommation excessive de glucides lesquels produisent un stress oxydatif toujours plus important, une inflammation de bas grade, une mobilisation du système immunitaire constante et la glycoxydation des protéines. 
                          Je n’ai pas le temps de tout vous expliquer. Vous pourrez toujours lire mon livre qui sortira à l’automne. 


                        • Legestr glaz Legestr glaz 14 juin 2020 21:40

                          @foufouille

                          Utilisez les statines c’est de la pure folie. Pourquoi ? Parce que le cholestérol est absolument et définitivement étranger aux maladies cardiovasculaires.

                          Parce que, en effet, le cholestérol nécessite un « transporteur » pour être acheminé vers les cellules cibles. Ce sont les lipoprotéines, le fameux « mauvais cholestérol » LDL. Mais il n’existe qu’un seule molécule de cholestérol, pas deux ! C’est « l’oxydation » des LDL qui est délétère. C’est bien l’arrêt de ces lipoprotéines de basse densité dans les vaisseaux qui provoque, pour faire simple, les maladies cardiovasculaires. Accuser le cholestérol des maladies cardiovasculaires c’est comme accuser les pompiers d’être les incendiaires puisqu’ils sont présents sur les lieux des incendies. Et, pour terminer, l’oxydation des LDL a pour origine le stress oxydatif à savoir une trop forte consommation de glucides. 

                          Si, en lieu de place d’avaler des statines, le malade réduisait sa consommation de glucides, il constaterait des améliorations étonnantes de sa santé et de ses bilans sanguins. Après, je comprends que big Pharma soit vent debout contre cette stratégie. Comme foufouille !

                          Vous êtes très loin du compte foufouille, mais ceci ne m’étonne guère. 


                        • cyrus Le Vilain Petit Tailleur 14 juin 2020 22:13

                          @Legestr glaz

                          c’ est intéressant ce que tu écrit . 

                          Par contre je ne suis pas sur que les sucre « glucose , fructose soit les plus mauvais » , on absorbe aussi des sucre sous forme de ribose (arn ) et desoxyribose (adn) , et plein d’ autre y compris sous forme de produit chimique ménager ou de traitement agricole .

                          C’ est plus dans cette synergie globale que je pense on trouvera la genèse du stress oxydatif , mais ce n’ est qu’ une intuition que tu peut librement reprendre a ton compte si tu la juge utile ;

                          Inversement s’ il y a une erreur de profane , n’ hésite pas développer plus avant j’ essaierait de suivre ;

                          A+


                        • Legestr glaz Legestr glaz 15 juin 2020 07:22

                          @Le Vilain Petit Tailleur
                          On absorbe effectivement des sucres sous forme de ribose mais en quantité infinitésimale. Il est fabriqué directement dans les cellules. L’apport alimentaire est donc négligeable. 
                          Il y a aussi des facteurs extérieurs qui nuisent à la santé. Je les ai évoqués brièvement. Parmi ceux-ci il y a évidemment les « pesticides », mais aussi les « OGM », les « perturbateurs endocriniens », les « métaux lourds », la « pollution » et, généralement, tous les « produits issus de la chimie » dont les médicaments. 

                          Nous avons la possibilité de jouer sur certains de ces facteurs, la nutrition étant le coeur de notre action pour une meilleure santé. Il faudrait manger les aliments les plus « bruts » possible sans transformation « industrielle ». C’est tout à fait possible, il faut simplement s’organiser. Les aliments bruts peuvent être préparés « maison » à l’avance et congelés par exemple. La congélation respecte les qualités nutritionnelles des aliments. La cuisson, en revanche détruit certaines vitamines, dont la vitamine C. 

                          Le bio est, à cet égard, fortement recommandé ainsi que les viandes venant d’animaux élevés selon leur nature, les poissons sont sauvages. 

                          En étant drastique avec sa consommation de glucides, le processus oxydatif dans l’organisme sera équilibré par notre sytème anti-oxydant, tandis que la glycation délétère des protéines sera suspendue. C’est simplement un choix de vie, après une prise de conscience. Mais lorsque l’on examine attentivement les maladies que provoque le sucre, et les glucides en général, il y a matière à réfléchir. 
                          Merci de votre intervention. 

                          Un lien sur les nucléotides
                          https://www.revmed.ch/RMS/2003/RMS-2459/23328


                        • foufouille foufouille 15 juin 2020 09:35

                          @Legestr glaz

                          tu fais partie des 0.1% de délirants.

                          on doit être au moins un million à avoir essayer n’importe quoi pour se soigner et personne n’a vu ta guérison magique.

                          il est prouvé que trop de gras bouche les artères et que les médocs sont efficaces.

                          que les glucides en quantité normale sont bon pour la santé.

                          sauf pour 0.1% de délirants.


                        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 15 juin 2020 09:55

                          @Legestr glaz

                          Salut,

                          pour certaines raisons disons familiales et personnelles, qui importent peu ou pas ici, je suis cette façon de me nourrir disons naturellement, et voila un an déjà et cela ne pose pas de problèmes bien au contraire...sujet long donc je ne vais pas commencer...une chose entre autre m’a surpris est que cette sorte de désir insatiable de manger a disparu...et bien plus...bonne journée..
                          ensuite à chacun de voir....


                        • Legestr glaz Legestr glaz 15 juin 2020 10:09

                          @foufouille
                           
                          « Il est prouvé que trop de gras bouche les artères ». Vous avez bien suivi le discours de big Pharma. C’est très bien foufouille.

                          Je ne suis pas ici pour refaire votre éducation mais pour donner des pistes de réflexion. La soupe industrielle que vous nous vendez est indigeste ! Je vous la laisse. Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. 

                          Si vous venez sur AV pour écrire que le gras est dangereux et que le sucre c’est bon, c’est votre droit le plus absolu. C’est votre droit le plus absolu d’être malade et de développer toutes les pathologies du métabolisme. J’ai, pour ma part, d’autres chats à fouetter. 


                        • Legestr glaz Legestr glaz 15 juin 2020 10:15

                          @Géronimo howakhan

                          C’est tout à fait exact, en abordant cette alimentation on éprouve, sur le fil du temps, beaucoup moins le désir de manger et on arrive ainsi à perdre la graisse viscérale, celle qui est dangereuse pour la santé. Parce que le gras est satiétogène. Un gramme de lipide apporte 9kcal tandis qu’un gramme de glucide apporte seulement 4kcal. L’organisme devient très sensible à la leptine alors que les obèses et les personnes en surpoids font de la résistance à cette hormone. C’est la réalité biochimique.

                          Comme vous l’écrivez : « à chacun de voir », j’ajoute : « à chacun d’éprouver ».

                          Merci de votre intervention. 


                        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 15 juin 2020 13:24

                          @Legestr glaz

                          Oui, à chacun d’éprouver...

                           smiley


                        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 12 juin 2020 07:00

                          Le village , Bonjour numéro 6 .... !


                          • Fergus Fergus 12 juin 2020 08:59

                            Bonjour, SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                             ???
                            Dans tous les EHPAD les résidents sont nommés par leur nom.


                          • foufouille foufouille 12 juin 2020 09:19

                            @Fergus

                            c’est une référence à une série télé.


                          • pemile pemile 12 juin 2020 09:25

                            @Fergus

                            Vous ne connaissez pas la série télé Le Prisonnier ou vous avez oublié ce « numéro » nommant l’acteur principal ?


                          • Fergus Fergus 12 juin 2020 09:26

                            Bonjour, foufouille et pemile

                            Merci pour l’info. Non, je ne connais pas cette série.


                          • pemile pemile 12 juin 2020 09:37

                            @Fergus « Merci pour l’info. Non, je ne connais pas cette série. »

                            Pour votre « culture », le générique de la sériesmiley


                          • Fergus Fergus 12 juin 2020 09:53

                            @ pemile

                            Je n’accroche pas trop à la musique, mais la voiture est plutôt sympa ! smiley


                          • pemile pemile 12 juin 2020 10:05

                            @Fergus « mais la voiture est plutôt sympa ! »

                            L’ambiance au charmant « village » l’est un peu moins !


                          • artheslichepèdetologue arthes 14 juin 2020 20:15

                            @pemile

                            Cela (Le prisonnier) fut même l’objet (pour info) d’un billet sur ’avox : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/il-etait-une-fois-un-prisonnier-207694

                            Under kontrole for ever.... smiley


                          • Désintox Désintox 12 juin 2020 19:06

                            Il y a quand même un article valable aujourd’hui sur Agvx.


                            • Fergus Fergus 12 juin 2020 19:30

                              Bonsoir, Désintox

                              Un avis qui n’est, semble-t-il, pas partagé par tous les lecteurs. smiley


                            • oncle archibald 13 juin 2020 09:07

                              J’ai relu tranquillement votre article et les commentaires qui le suivent et pour faire simple je dirai que la seule chose qui puisse apporter du confort et un peu de joie de vivre à un malade atteint par Alzheimer c’est l’affection la présence et l’écoute patiente de ceux qui l’aiment.

                              Tout le reste c’est bien, mais ça n’est pas indispensable.

                              Ce qui apportait à coup sur une banane d’une oreille à l’autre du visage de ma sœur dont la tête était en miettes c’était d’avoir l’un de ses arrières petits enfants dans les bras. Et le môme ne s’y trompait pas, lui aussi il avait la banane. Je suis attendri par le fait qu’un enfant de quelques mois et un vieillard qui ne sont ni l’un ni l’autre capables de s’exprimer avec des mots savent ressentir et partager l’essentiel : l’amour. Il n’y a que ça qui compte, quel que soit le cadre dans lequel on vit.

                              Et notre société spidée ne sait même plus prendre le temps de savourer ça. Non on fonce, on voit sa mère une demi heure, on repart en s’excusant de ne pas pouvoir rester plus longtemps, on fait le tour des Ehpad au téléphone pour en trouver une qui puisse accueillir celui ou celle qui finira sa vie tout seul parce qu’on n’a plus de temps de faire autrement. Sinistre perspective !


                              • Fergus Fergus 13 juin 2020 09:22

                                Bonjour, oncle archibald

                                Je partage très largement votre opinion sur ce qui est le mieux pour un malade atteint d’Alzheimer. Maintenir au maximum les liens avec les membres de la famille est en effet l’idéal, même si cela pose dans la vie moderne de gros problèmes (par exemple l’éloignement, nombre de personnes étant amenées à vivre ailleurs pour des motifs professionnels).

                                Je suis moins d’accord avec cette phrase : « celui ou celle qui finira sa vie tout seul parce qu’on n’a plus de temps de faire autrement ». Nombre de résidents dans les EHPAD reçoivent en effet peu ou pas de visites. Mais fort heureusement il ne semble pas que ce soit le cas général.

                                Ajoutons, à la décharge des enfants réputés « indignes » car ils ont cessé de voir tel ou tel parent atteint d’une forme sévère de la maladie qu’il est parfois très difficile de rendre visite à une personne totalement apathique ou très agressive qui ne vous reconnaît pas. A cet égard, une infirmière me disait il y a quelques mois qu’il valait mieux dans certains cas qu’il n’y ait pas de visites tant celles-ci peuvent être inutiles au plan affectif et à l’origine de graves perturbations, tant chez les visiteurs que chez les malades. 

                                Bref, rien n’est simple, et il n’y a pas de solution unique !


                              • JC_Lavau JC_Lavau 13 juin 2020 09:59

                                @Fergus. Par un curieux hasard démographique, ces résidents en EHPAD que vous évoquez sont du sexe féminin.
                                Les mâles, ça fait longtemps qu’on les a éliminés, soit par accident du travail, soit par maladie professionnelle, soit tout simplement par voie d’assassinat furtivement fait.
                                J’ai donné assez d’exemples et j’en ai marre de répéter.
                                https://www.agoravox.fr/commentaire5778770
                                ...


                              • Fergus Fergus 13 juin 2020 11:03

                                Bonjour, JC_Lavau

                                Je ne crois pas que vos explications soient très convaincantes.


                              • JC_Lavau JC_Lavau 13 juin 2020 11:15

                                @Fergus. Je cherche en vain l’exemple éventuel de la fois où tu aurais pris tes distances envers une propagande hégémonique.


                              • oncle archibald 13 juin 2020 12:33

                                @JC_Lavau

                                Je crois tout simplement que la longévité des mâles est inférieure à celle des femelles ! C’est vrai chez tous les mammifères et notamment chez les bipèdes de race homo sapiens.


                              • JC_Lavau JC_Lavau 13 juin 2020 12:54

                                @oncle archibald. Il naît naturellement 105 garçons pour 100 filles. Sauf problèmes culturels, tels qu’en Inde ou en Chine, où l’excédent masculin est ou était amplement pire.
                                Mais la mortalité mâle est nettement plus élevée en moyenne selon les époques.
                                18e et 19e siècles le grand danger féminin était de mourir en couches, de fièvre puerpérale. Ainsi finit Emilie du Châtelet, en un temps où le plus gros des mâles de sa caste mouraient à trente ans, à la guerre.
                                Depuis, les progrès de la médecine et du suivi médical ont évolué radicalement en faveur des femmes.
                                Les accidents du travail sont masculins avant tout. Les maladies professionnelles aussi ; ma plus durable seconde compagne a perdu son père au moment du bachot : leucémie foudroyante, par les insecticides qu’il contrôlait à l’usine.
                                Ce que je connais de fort près est la manipulation orientée vers les suicides des mâles qui ont cessé de plaire. Une criminalité organisée en toges noires et jabots blancs, sous la direction du Féministan médiatique.
                                Les suicides sont majoritairement masculins. Quand la JAFe en est la principale auteure, l’appareil judiciaire multiplie les menaces et les intimidations contre les témoins gênants. Corporatisme oblige !
                                Une autre violence sournoise, félonies par l’entourage, permet aussi d’obtenir force cancers du poumon, qui, masculinité oblige, ne sont pas détectés à temps. Mon père en est mort, à 72 ans. Le mien a été détecté à temps, par chance. Certaines consommatrices éclairées n’en décolèrent pas.


                              • oncle archibald 14 juin 2020 11:45

                                @Fergus : l’infirmière qui soignait ma mère me disait qu’il était difficile à admettre que la malade puisse comprendre ce qu’on lui dit mais soit dans l’incapacité de répondre ou même plus simplement de faire savoir qu’elle a entendu et compris.

                                Cela pour me faire comprendre à moi que nous ne devions pas parler d’elle devant elle comme si elle n’était pas là. Alors je continue de penser qu’il vaut mieux continuer à « faire comme si » la personne était « normale » et comprenait à l’instant mais n’enregistrait plus rien, essayer encore et encore de faire passer de l’affection, répéter encore et encore sans s’énerver, non tu te trompes, je ne suis pas ton mari je suis ton fils, non pas Jacques, François, mais c’est très dur .... surtout pour le « soignant » ; qui sait que dans 10 minutes la même « conversation » va se répéter encore et encore, inlassablement !

                                La médecine impuissante à réparer les neurones foutus devrait à mon avis se contenter d’empêcher la déprime de s’installer chez ces malades. Je dis ça pour l’avoir vu de près : les abrutissants pour ma mère, les euphorisants pour ma sœur !

                                Entre les deux traitements il n’y a pas photo ! Dès que l’on commence à vouloir les « calmer » dans une « camisole chimique » ils sont cuits et meurent rapidement ! Pire encore ça devient carrément déprimant pour les parents qui veulent essayer de s’occuper d’eux et « les soignants » s’ils ne sont pas des pros ont tendance à ne plus supporter la situation.

                                On n’attend plus qu’une chose : que ça finisse enfin ! Que ce soit dans dans un « village Alzheimer » ou ailleurs n’y changera pas grand chose.


                              • Fergus Fergus 14 juin 2020 12:03

                                Bonjour, oncle archibald

                                Je partage largement vos constats.

                                « La médecine impuissante à réparer les neurones foutus devrait à mon avis se contenter d’empêcher la déprime de s’installer chez ces malades »’

                                C’est précisément contre ce fléau médicamenteux que repose la philosophie des structures comme le Village Landais.


                                « Que ce soit dans dans un « village Alzheimer » ou ailleurs n’y changera pas grand chose »

                                Au final, non, évidemment, mais si l’on juge par les observations faites, notamment aux Pays-Bas, l’évolution des malades n’est pas la même : elle est beaucoup plus paisible dans ce type de structure.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité