• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les Français sont de grands malades

Les Français sont de grands malades

Les français sont-ils plus malades que tous les autres européens ? C’est ce que l’on pourrait finalement croire en découvrant une étude récente qui nous apprend que nous dépensons beaucoup plus d’argent en médicaments que nos voisins européens.

Sauf que le fait d’acheter autant de médicaments ne signifie pas pour autant que nous en ayons réellement besoin.

La faute à qui ?

Aux médecins sans doute qui prescrivent à tour de bras des médicaments parfois inutiles, piégés souvent par d'habiles lobbys pharmaceutiques…

En effet, la moitié des médicaments que nous achetons finissent leur carrière dans une poubelle, et la moitié du restant est considérée par de nombreux experts en la matière comme « inutiles »…

Chaque français gaspille chaque année 1,5 kg de médicaments inutilisés, un énorme gâchis qui représenterait une perte de 2 à 3 millions d’euros par an (lien) ce qui est de plus peut-être sous-estimé.

On sait aussi que les personnes âgées consomment 2 fois plus de médicaments qu’il y a 20 ans.

Dans le rang des lanceurs d’alerte, le professeur Robert Debré affirme, une fois de plus, que 40% des médicaments proposés « ont une efficacité faible ou nulle  » ajoutant que 25% de ceux-ci présentent « un risque potentiel  » dont 5% « un risque majeur ». lien

Pourtant tous ces médicaments continuent à être remboursés, ce qui représente un gaspillage estimé dans une fourchette de 10 à 15 milliards d’euros, ce qui est à être mis en parallèle avec le « trou de la sécu  » qui serait à la hauteur d’environ 13 milliards d’euros. lien

Il faudrait aussi se plonger dans le monde des « génériques ».

Ces médicaments sont pourtant, en principe, aussi efficaces que les médicaments « de marque », et pourtant en France, une véritable suspicion existe, les patients imaginant probablement qu’ils sont moins performants ?

Toujours est-il qu’en Allemagne, ils représentent 60% de ce qui est vendu, 50% en Angleterre, mais chez nous les médicaments génériques ne correspondent qu'à 31% des ventes.

Ajoutons que d’après l’INSEE (institut national de la statistique et des études économiques), les médicaments coutent de plus en plus cher, et que ça représente 10% du budget des ménages, hors des dépenses hospitalières. lien

Cette place peu enviable qu’occupe la France a été dénoncée dans une étude que Michelle Rivasi, députée européenne, s’est empressé de médiatiser récemment, assurant que nous pourrions, avec des mesures adaptées, économiser 10 milliards d’euros sur 3 ans. lien

Cette étude à laquelle ont participé le Professeur Philippe Even et le pharmacien Serge Rader, prouve que nous serions les champions en matière de consommation de médicaments.

Alors que nos voisins Italiens n’achètent annuellement que 18 boites, nous en achetons plus du double, et sur nos ordonnances alors que nos docteurs prescrivent 4,75 médicaments, en Italie le pourcentage tombe à 1,84.

Comment dès lors ne pas s’étonner du trou abyssal qui perdure dans les caisses de la sécurité sociale.

Mais les raisons de ce gaspillage scandaleux ne se limitent pas à ça : le Professeur Even déplore par exemple que « pour le diabète, les médecins prescrivent des médicaments plus récents qui sont moins efficaces et plus chers que les anciens  ».

Et puis, on pourrait aussi incriminer le conditionnement : alors que nos voisins britanniques ne se voient prescrire que la quantité nécessaire au traitement, en France, on prescrit sans compter…et les cachets non utilisés finissent à la poubelle.

Dès lors il n’est pas étonnant de constater qu’en Italie, les dépenses consacrées aux médicaments s’élèvent à « seulement » 17,8 milliards d’euros, alors qu’en France, ces dépenses se monteraient à 35,5 milliards d’euros. lien

Alors bien sûr, l’industrie pharmaceutique monte sur ses grands chevaux, et conteste avec indignation l’étude en question.

Elle affirme que nous ne sommes que 2ème et non pas premiers en matière de consommation de médicaments, attribuant la première place au Royaume Uni.

en effet, les entreprises du médicament, regroupées sous le nom de LEEM, ajoutent que les chiffres liés à l’achat des médicaments donnés dans l’étude sont faux, assurant qu’il s’agirait de 22,9 milliards, et non de 35,5lien

Ils se basent sur une étude réalisée par la CNAM (caisse nationale d’assurance maladie) qui affirme que nous consommons de plus en plus de médicaments génériques, et qu’en 2012, les médicaments prescrits sont en baisse de 0,8% par rapport à l’année précédente.  lien

Au-delà de cette bataille de chiffres, il n’en reste pas moins que notre situation n’est pas enviable, et que des changements sont à espérer.

On pourrait aussi s’étonner du peu d’intérêt que portent nos concitoyens aux plantes médicinales, aux huiles essentielles, à l’aromathérapie, et à tout ce qui est qualifié parfois avec mépris de « médecine parallèle ».

Prenons l’exemple du diabète : alors que l’acupuncture fait le choix de stimuler le pancréas afin de relancer la production d’insuline, (lien) nos bons docteurs, au contraire, prescrivent des médicaments qui mettront définitivement en panne ce pancréas, celui-ci ayant intégré le fait que les médicaments ont pallié à ses faiblesses. lien

Gardons l’exemple du diabète : au lieu d’utiliser ces médicaments couteux, qui créent une dépendance du patient, la phytothérapie donneraient à moindre cout les mêmes résultats.

Ainsi, on sait que le chou, le cresson, la laitue, le radis, la tomate et l’aubergine permettent de faire baisser le taux de sucre, ainsi que les feuilles de noyer, de pissenlits, et les racines de chicorées sauvages, (lien) facilement reconnaissables grâce à leurs jolies fleurs bleues. lien

Pour aller plus loin dans le traitement du diabète, le Gymnéma, plante dont le nom indien signifie « destructeur de glucose » semble très efficace, (lien) même si des précautions doivent être prises, tout comme le fénugrec, la margose, le ginseng. lien

Même si la prise de cette thérapie doit passer par la décision du docteur, car il peut y avoir des contre indications, on comprend aisément que le coût de ces traitements sera bien moins élevé que celui généré par les médicaments habituels.

Mais revenons à nos si chers médicaments.

Il faut rappeler l’influence jamais en panne des lobbies pharmaceutiques.

C’est l’occasion de donner le témoignage de Catherine Lemorton, cette députée socialiste, qui raconte dans le détail comment ces lobbies la harcelaient alors qu’elle s’occupait de l’affaire du Médiator.

Evoquant les conflits d’intérêt et les méthodes habiles de persuasion elle n’est pas peu fière, à juste titre, de n’avoir, avec d’autres, jamais baissé les bras. lien

Au moment ou certains envisagent de faire baisser les taux de remboursement médicaux pour combler le célèbre trou de la sécu, on voit qu’il existe d’autres méthodes, plus radicales, qui, tout en rééquilibrant les comptes de cette administration, n’handicaperaient pas pour autant les finances des ménages français.

On se souvient qu’en avril 2011, le gouvernement précédent avait déjà procédé à la baisse du remboursement d’un millier de médicaments. lien

Il faut ajouter que l’enjeu est de taille : avec un chiffre d’affaire de 50 milliards d’euros annuels, les laboratoires pharmaceutiques tiennent à garder leur filon et emploient pour ce faire des méthodes discutables.

C’est ce que l’on pouvait découvrir en février 2013 dans l’émission de France 2, « les infiltrés  », qui dressait un tableau à charge des pratiques des laboratoires pharmaceutiques.

Les animateurs de l’émission s’étaient invités d’une part dans les labos, mais aussi dans les cabinets médicaux pour dénoncer les méthodes utilisées.

Les « visiteurs médicaux » étaient pointés du doigt, accusés de faire du marketing pour placer des médicaments beaucoup plus chers que ceux qui sont habituellement prescrits, et qui présentent parfois des effets indésirables importants. lien

Il y a donc beaucoup de progrès à faire dans ce domaine, elles sont simples à être mise en place, et permettraient de combler d’un seul coup ce fameux ‘trou de la sécu », mais le gouvernement prendra-t-il la bonne décision ?

Pour l’instant, la ministre de la santé, Marisol Touraine, préconise, pour économiser quelques sous, de favoriser des actes médicaux qui permettent d’entrer à l’hôpital le matin et d’en ressortir le soir, mais aussi de mieux accompagner les personnes qui souhaitent arrêter de fumer, et enfin de permettre aux jeunes filles de 15 à 18 ans d’accéder au tiers payant en ce qui concerne la contraception, lequel tiers payant sera généralisé en 2017. lien

Mais cela sera-t-il de nature à résoudre les problèmes que connait notre sécurité sociale.

L’avenir nous le dira, car comme l’affirme mon vieil ami africain : « fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester ».

L’image illustrant l’article vient de « pasidupes.blogspot.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Dans le secret des labos noirs

La mort sur prescription

Ces maladies qui n’intéressent personne

Les ruses de pharma-city

Les microbes auront le dernier mot

Ces plantes qui tuent les virus

Soigner ou vacciner

Cancer, le mot qui fâche

Les hôpitaux français sont-ils malades ?

L’amour guérisseur

Aimez-vous les uns sur les autres


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 27 septembre 2013 09:32

    les français sont très malades ! et pourtant ils ont le meilleur système de santé au monde !
    l’espérance de vie en bonne santé diminue ...
    le trou de la sécu se creuse , alors que l’industrie du médicament est florissante .....principes des vases communiquant ?
    pendant qu’on prescrit a tour de bras des anti dépresseurs l’emploi du terme « gestion de stress » est considéré par la mivilude comme « dérive sectaire »

    il y aurait quelque chose de pourri au royaume du danemark ?


    • gaijin gaijin 27 septembre 2013 09:37

      ps
      attention cependant a la question des génériques il sont de plus en plus suspectés de n’avoir pas les mêmes effets que les autres ( pour des questions de combinaison différentes avec des excipient différents )


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 11:06

      gaijin

      il ne faut surtout pas critiquer le système de santé, qui est l’un des meilleurs du monde, d’après de nombreux observateurs, 
      je crois que ce qui est en cause, ce sont d’une part le gaspillage de médicaments, 
      l’influence des lobbies
      et tout ce qui est décrit dans l’article...


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 11:25

      gauche normale

      ce qui est triste, c’est que nous avons un très bon modèle de santé, 
      il faudrait surtout enlever tous ces médicaments inutiles (et parfois dangereux), et ne pas donner des boites de 30 pilules alors que 2 ou 3 suffisent...
      c’est ce qui se fait dans pas mal de pays.
      merci de ton commentaire que je partage globalement
      à+

    • gaijin gaijin 27 septembre 2013 12:40

      olivier
      le meilleur au monde ? je n’ose pas imaginer les autres .........
      surement celui ou on investit le plus d’argent par personne pas de doute
      mais aussi un système absurde ou on va massacrer les gens a coup de médicaments pour des pathologies qui n’existent pas avant de leur sauver la vie grâce c’est vrai a de vraies prouesses médicales
      absurde, digne des plus grands délires de l’union soviétique ... ( genre cultiver du coton dans le désert en vidant la mer d’ aral )
      je me souvient d’une émission il y a peu ou d’éminents médecins et chercheurs expliquaient qu’au delà de trois molécules on n’avait plus aucune idée des interactions ....
      ou d’autres expliquaient que l’on pourrait traiter la moitié des alzheimer en supprimant leurs médicaments........


    • COLLIN 28 septembre 2013 11:58

      @gaijin,
      Vous déclarez :
       "ps attention cependant a la question des génériques il sont de plus en plus suspectés de n’avoir pas les mêmes effets que les autres ( pour des questions de combinaison différentes avec des excipient différents )« 

      Sachez qu’en hospitalisation,publique comme privée,toutes les médications sont »génériques« ou »dci« ,y compris les hypnotiques,curares ou morphiniques qui seront utilisés pour votre anesthésie générale...

      Ce qui est efficace,dans un médicament,qu’il soit per-os ou injectable,c’est ce que l’on nomme la »molécule active« ....

      Le reste,c’est généralement du lactose,ou autre excipient,dont le rôle est absolument neutre...on pourrait aussi bien utiliser de la farine de blé...mais ça serait dangereux pour les allergiques au gluten...

      La délivrance du médicament à l’unité,et en »dci« ou »générique« est couramment pratiquée dans un pays que je connais bien,l’Australie.

      L’adoption de cette mesure en France,ferait économiser au budget de l’assurance maladie plusieurs milliard d’EUROS,mais les laboratoires producteurs de médicaments font toujours peser sur les ministres qui en auraient l’idée,la menace de fermeture de sites de production en France,avec à la clé,tous ces licenciements...

      Menace d’ailleurs absolument déplacée,car les sites en question ne sont que des usines de »conditionnement« de molécules actives qui elles,sont fabriquées en Chine,généralement.

      Ces unités de conditionnements,il faut le savoir,conditionnent d’ailleurs souvent les »génériques« sur la même chaine que les »médicaments de marque« ....

      La plupart des centres de recherche ayant été »délocalisés« ,il serait tout à fait possible de céder ces unités de conditionnement à leurs salariés ( sous statuts de SCOOP par exemple) après les avoir réquisitionnés pour le FRANC symbolique aux multinationales des cartels de molécules...

      Il serait alors possible de soigner toute la population de notre pays,pour un budget »médicament" de moins de 50% de celui que nous dépensons aujourd’hui,tout en garantissant des salaires décents aux employés de ces scoops ainsi que la sécurité d’emploi...

      Sans compter que nous pourrions aider certains pays,je pense à l’Afrique,à s’équiper de telles unité de production,afin de créer chez eux des emplois qualifiés et de soigner leurs Peuples...

      I have a dream....


    • Bulgroz 27 septembre 2013 10:03

      Curieusement Cabanel oublie de citer ce qui a déjà été fait en matière d’économies sur les médicaments qui ont impacté les comptes 2012 de la SS..

      Mise en place de la franchise en 2008 : 1.1 Milliards d’Euros

      puis en 2012 :

      Baisses de prix de médicaments sous brevet : économie de 600 M€.
      Mesures sur le répertoire générique, économie de 324 M€.
      Economies sur les classes thérapeutiques ciblées par la maîtrise médicalisée, 221 M€.
      Déremboursement de certaines spécialités à service médical rendu insuffisant, 50 M€.
      Baisse du taux de remboursement des médicaments à service médical rendu « modéré »
      (vignette bleue), 30 M€.
      Réforme du mode de calcul de la marge des grossistesrépartiteurs, 20 M€.

      Soit au total 1244 M€. d’économies sur les médicaments en 2012

      Au total, économies sur le Budget de l’assurance maladie : 1,1+1.2 = 2.3 Milliards

      Mais, il est vrai qu’il s’agit d’économies de l’ère Sarkozy, donc, Cabanel n’en parle pas.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 11:09

        zozrglub

        votre cher sarkôzi avait, en matière de finances, quelques lacunes...
        à voir l’état dans lequel il a laissé la France, avec 600 milliards de dettes supplémentaires
        et à voir l’état dans lequel il a laissé son parti...
        je n’ai donc pas eu envie de le plomber un peu plus, d’autant que c’est lui qui a organisé le déremboursement d’un millier de médicaments.
        mais si ça vous fait plaisir d’en parler, pourquoi pas.
        en attendant, le trou de la sécu n’a jamais été comblé durant son mandat.
        comment l’expliquez vous ?
         smiley
        c’est aussi ça l’objectivité.
         smiley

      • Bulgroz 27 septembre 2013 11:51

        « à voir l’état dans lequel il a laissé la France, avec 600 milliards de dettes supplémentaires »

        Plus plis d’objectivité, veuillez noter les augmentations 2012-2007 des dettes des pays européens (hors Grèce et Chypre).

        La France est 16ième sur 25.

        Lettonie :+373%
        Irlande :+304%
        Luxembourg :+267%
        Roumanie :+244%
        Estonie :+224%
        Lituanie :+176%
        Slovénie :+137%
        Espagne :+132%
        Slovaquie :+106%
        Royaume-Uni :+102%
        Portugal :+97%
        Danemark :+89%
        République tchèque :+82%
        Pays-Bas :+65%
        Finlande :+64%
        France :+52%
        Pologne :+48%
        Malte :+44%
        Autriche :+41%
        Bulgarie :+40%
        Allemagne  :+37%
        Belgique :+34%
        Italie :+24%
        Suède :+20%
        Hongrie :+16%

        La crise de 2008 n’a pas touché que la France contrairement à ce que vous soutenez.

        Merci de noter sur vos tablettes pour plus d’objectivité dans la mesure du possible.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 12:50

        zorglub 

        pitoyable.
        vous devriez prendre un peu de vacances.
        donc, si j’ai bien compris, la France va bien, et il serait temps d’en remercier votre mentor sarko ?
        non, mais, ça va pas ?!!!
         smiley

      • COLLIN 28 septembre 2013 12:06

        France :+52%

        Italie :+24%...

        Berlusconi meilleur gestionnaire que Sarkozy ... ???

        Bunga Bunga Bunga Bunga...... smiley smiley smiley


      • Bulgroz 27 septembre 2013 10:30

        Résultats de l’Assurance Maladie :

        2010 : - 11 604 Millions
        2011 : - 8 597 (résultant de la gestion Sarkozy)
        2012 : -5 852 (résultant de la gestion Sarkozy)
        2013 : - 7 852 (résultant de la gestion Hollande)

        Conclusion : première année de la gestion Hollande de l’Assurance Maladie : déficit aggravé de 2 Milliards d’Euros en une seule année. Chapeau l’artiste !!

        Cherchez l’erreur.


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 11:16

          zorglub

          je ne sais pas de quel chapeau vous sortez vos chiffres,
          moi je prend les résultats donnés par la cnam et la cnav
          le tableau est sur ce lien, il est limpide
          quand au trou de la sécu, il était de 9,5 milliards lorsque votre chef préféré à pris le pouvoir
          il était de 10,2 milliards l’année d’après
          puis de 20,3 milliards en 2009
          de 23,9 milliards en 2010
          et de 17,4 milliards en 2011
          vous vous seriez pas un peu emmêlé les pinceaux ?
          pour comparer avec les autres années, vous pouvez ouvrir ce lien pour voir le tableau
          si vous êtes aussi bon en statistique qu’en nucléaire, je comprend mieux vos choix
           smiley



        • Bulgroz 27 septembre 2013 12:16

          Comme d’habitude, Cabanel, vos infos sont erronées.

          Merci de consulter page 9 du rapport « LES COMPTES DE LA SÉCURITÉ SOCIALE
          RÉSULTATS 2012 PRÉVISIONS 2013 ET 2014 » de Septembre 2013.

          Résultats Assurance maladie (réactualisés ce matin)

          2010 : -11.6
          2011 : -8,6
          2012 : - 5,9
          2013 (prévus) : -7,7
          2014 (Budget) : -10,9

          http://www.securite-sociale.fr/Rapports-de-la-CCSS

          Merci de me confirmer que mes chiffres étaient corrects.


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 12:45

          mon petit zorglub

          demandez donc a wikipédia de modifier sa publication, lequel wiki demandera à la cnam d’en faire autant, et on en reparle.
          vous avez voulu passer pour le pitre de la journée ?
          banco !
           smiley

        • Bulgroz 27 septembre 2013 16:23

          Incroyable, vous nous parlez médicaments, je vous parle des déficits de l’Assurance Maladie, (et de l’assurance maladie seule) et vous nous donnez les chiffres de la SS tous risques confondus (maladie, Vieillesses, accidents du travail, familles.......).

          Je vous parle des chiffres de la Commission des comptes de la SS (CCSS), je donne les liens sur les documents officiels et vous me donnez les chiffres de Wikipédia qui ne sont même pas à jour.

          A ce niveau de mauvaise foi, vous avez le pompon. Vous êtes un vrai baladin.

          Il en est de même pour tous vos articles, vous n’acceptez pas d’être corrigé même quand vous êtes pris en flagrant délit de désinformation.

          J’entends dénoncer vos manipulations.


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 17:06

          zorglub

          c’est peut être l’heure de votre médicament, justement ?
          en effet, j’ai peur qu’un simple verre d’eau froide ne suffise pas.
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 17:09

          zorglub,

          bon allez... je vous fait marcher.
          vous avez raison...
          sarközi était un bon président,
          il n’a pas fait gonfler la dette du pays de 600 milliards,
          il n’a pas ruiné son parti,
          fukushima, ce n’est pas si grave que des écolos excités le prétendent
          le trou de la sécu est une illusion
          et la terre est plate.

        • Bulgroz 27 septembre 2013 17:53

          Vos commentaires sont indignes et contraires à la charte.

          Vous insultez au lieu d’argumenter. Vous citez wikepédia et vous niez les sources indiscutables.

          Tout le contraire d’un honnête homme.


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 18:03

          zorglub

          tout le contraire d’un honnête homme ?... vous voulez dire malhonnête ?

          au fait, et la charte ?
           smiley

        • Pyrathome Pyrathome 29 septembre 2013 11:11

          C’est un grand malade ce zorglub, c’est le déficit assuré de la sécu avec ce détraqué mental...... smiley


        • Buddha 27 septembre 2013 11:19

          Salut Olivier, je réagis sur ce point : Pour l’instant, la ministre de la santé, Marisol Touraine, préconise, pour économiser quelques sous, de favoriser des actes médicaux qui permettent d’entrer à l’hôpital le matin et d’en ressortir le soir,

          il y a 15 ans j’ai été opéré au niveau du nombril pour insérer une plaque ventrale à cause d’une hernie dont je ne me rappelle plus le type exact mais peu importe le point est..rentré le matin je fus débarqué l’après midi..il a fallu que mon voisin de lit me lève car seul je ne pouvais pas, lui venait aussi de se faire opérer mais était plus en forme, sympa le gars ..etc etc ; il m’a fallut environ 1 heures pour rejoindre ma voiture juste en bas de l’hôpital car je marchais plié et très très lentement, puis il m’a fallut à peu prés 5 minutes pour m’assoir dans la voiture...donc ceci n’est pas nouveau....ça existe déjà....les employés sont en fait débordés.....ou comment saboter l’hôpital...
          pour le reste je fus employé de sécu, une époque ou pour 20 places il y avait 5 candidats...tous reçus donc...mon père fut administrateur syndicaliste de la sécu et des hôpitaux...c’était en 1970-1980..à l’époque il était déjà question de démantèlement, vieux sujet donc.....il me revient à l’esprit ceci,certaines années nous étions environ 2 mois en retard de paiement et d’autres années totalement à jours ceci en suivant les consignes du directeur...c’était pour ceci : avec ou sans déficit ?..
          Ce sujet est si complexe quand à son fonctionnement que il n’est pas possible d’y rentrer à fond.et très loin de là ..comme par exemple sur les sujets des sommes versées par la sécu dans certains domaines alors que ce n’est pas son rôle,notamment dans les sommes versées pour le financement des hôpitaux....tout ceci est si opaque que pour vraiment comprendre le sujet , je pense que des mois d’études objectives sont nécessaires...à condition que les chiffres fournis soient les bons...et là j’ai comme un doute....

          Depuis ma « traversée du désert » dans cet hôpital, je n’ai plus revu de médecin.....car ma femme est une « white witch » ! le contraire de la méchante sorcière smiley..ça n’a rien à voir avec du racisme...blanc noir smiley..

          Merci de cet article.....


          • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 13:21

            Buddha

            ç’est à moi de te remercier pour ce témoignage qui montre l’état de délabrement de nos hopitaux, état qu’il faut imputer au précédent gouvernement, lequel en a fermé de nombreux...
            reste à savoir si le gouvernement actuel va s’emparer réellement du problème, 
            ou pas ?

          • COLLIN 28 septembre 2013 12:14

            « reste à savoir si le gouvernement actuel va s’emparer réellement du problème, 

            ou pas ? »

            Étant donné que les fondamentaux de sa politique demeurent inchangés par rapport au précédent régime Sarkoziste,le régime Hollande devrait aboutir aux mêmes résultats,en employant la même politique...

            P.S. : Qu’en est il de la « RGPP » dans les hôpitaux Français aujourd’hui ... ???


          • foufouille foufouille 27 septembre 2013 11:22

            « Ces médicaments sont pourtant, en principe, aussi efficaces que les médicaments « de marque », et pourtant en France, une véritable suspicion existe, les patients imaginant probablement qu’ils sont moins performants ? »

            les excipients ne sont pas les mêmes, les effets sont diffèrents suivant les marques

            le médecin prescrit trop pour les petits bobos, par contre je connais l’inverse pour les maladies de longues durée : le pharmacien compte chaque goutte ou pilule (même sans danger comme le créon)
            dans les autres pays, c’est aussi plus de ta poche pour payer


            • rocla+ rocla+ 27 septembre 2013 11:46

              Pas que les Français qui sont malades ,  quelques uns des Agoravoxiens 

              sont très malades , ils ont le syndrome parano-trolls-fafs-ou-anti-fafs .

              Quand surgit un commentaire n’ allant pas dans le sens de leur pensée figée
              dans le marbre de la connerie universelle , ces malades réagissent pas des 
              quolibets aussi idiots que leurs démonstrations sélino-dépressifs . 

              D’ autre malade sur un fil adjacent depuis des années traite de facho tout ce qui 
              passe dans ses  huluberlures , et ce jouet mécanique modéro-complaisant 
              efface ou replie la totalité sauf 2% des coms . 

              Voilà une description de grand-maladie congénitale et peut-être héréditaire .

              Sous les applaudissements et moinssages de la foule en délirium pas très mince .

              • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 12:52

                rocla

                belle intervention frappée au coin du bon sens.
                merci d’être velu...
                euh ...venu.
                 smiley

              • rocla+ rocla+ 27 septembre 2013 12:56

                je suis velu j’ ai vu et j’ ai du poil au cul .... smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 13:22

                rocla

                bon, ça, vous auriez du l’éviter, capitaine mon capitaine.
                 smiley

              • ZenZoe ZenZoe 27 septembre 2013 12:20

                Pour réagir sur le coeur de l’article
                Je suis persuadée que les fabricants de médocs les conditionnent pour qu’il s’en vende le plus possible. Je vais rarement chez le toubib mais quand j’y vais, je m’aperçois quasiment toujours qu’il me prescrit un traitement qui demande comme par hasard 1 boite de 20 comprimés et deux comprimés d’une deuxième boite, ou un flacon et 1 quart d’un autre, me forçant à me débarasser du reste une fois guérie. Je ne pense pas que ce soit une coïncidence.


                • Buddha 27 septembre 2013 12:30

                  sur ce point précis , ou j’habite en Irlande du Sud...on vous donne le nombre exact de pilules nécessaires telles que prescrites par le médecin ..si ça se fait ici.................ça peut être fait ailleurs...

                  La sécu est probablement une aubaine pour les fabricants et marchands de médicaments...voila pourquoi elle est encore debout je pense.....pas sur de ça , c’est une possibilité...il s’agit juste pour certains d’avoir accès à tout ce budget donc il faut faire sauter la close de service public qui incombe a la sécu française...car la sécu est deja un orgnaiisme privé qui a pour fonction un service au public.....dont les employés sont assimilés fonctionnaire....vous savez ceux sont la cause unique de tous nos malheurs....d’apres la secte des menteurs pathologiques smiley

                  salut.


                • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 13:23

                  ZenZoe

                  merci de ce commentaire qui confirme qu’il faudrait en ne prescrivant que l’utile, arrêter enfin ce gaspillage monstrueux.

                • Loatse Loatse 27 septembre 2013 13:24

                  Bonjour Olivier,

                  Voici ce qu’on peut faire...

                  Envoyer la note :

                  aux propriétaires/actionnaires des fast food qui depuis qu’ils sont implantés dans le sud de la france, font surgir des cas d’obésité dans une région ou traditionnellement la nourriture se rapproche du régime crétois et donc les surcharges pondérales étaient chose rare...

                  Aux géants de l’agro alimentaire qui vendent leurs saletés de pesticides /engrais chimiques dont abusent certains agriculteurs ( taxation partagée donc en mode 3/4 - 1/4) qui, pas fous, ne mangent pas les produits qu’ils vendent aux couillons que nous sommes...

                  Aux entreprises dont l’absentéisme par effet de stress dûe à la pression est monnaie courante...

                  Aux fabriquants de tabac, d’alcool et de boissons sucrées... ces trois choses entrainant une addiction...

                  Parallèlement, il serait judicieux de mettre en place dans les villes des services de locations de petites voitures electriques pour le déplacement intra muros afin de lutter contre les effets de la pollution automobile en milieu urbain.. couplés avec la mise à disposition de vélo gratuite pour satisfaire à un minimum d’activité physique.. ansi que des cours de cuisine/diététique/hygiène de vie en milieu scolaire..

                  Bref, axer sur la prévention... et la taxation pour les empoisonneurs de tous poils.. :) Aides et bonus pour les autres notamment les agriculteurs bio, les industries non polluantes..

                  et.... retour à l’accès au diplôme d’herboriste...




                  • gaijin gaijin 27 septembre 2013 13:53

                    pas mieux !


                  • Loatse Loatse 27 septembre 2013 14:14

                    Les élus écologistes ont détruit toute idée d’écologie en France et ont ridiculisés les militants écologistes, le jour où les militants se réveilleront et retrouveront des coucougnette, peut-être qu’ils penseront à leur cracher à la face.

                    Je plussoie, Aladeen ! Des VRAIS écolos qui auront les coucougnettes de faire pression sur les entreprises afin qu’elles cessent d’utiliser des emballages jetables que nous nous devons ensuite de trier... entre autres.

                    en gros, c’est toujours aux petits que l’on demande des efforts... plutôt que de s’attaquer aux sources des problèmes.


                  • Bulgroz 27 septembre 2013 14:08

                    Un : je ne vous autorise pas à me traiter de petit ni de pitre. Vos erreurs ne peuvent conduire à de telles facilités insultantes incompatibles avec la charte de ce site. 

                    Deux : le document que je vous ai donné et les chiffres des déficits sont ceux de la Sécurité Sociale (Commission des comptes de la SS) mis en ligne ce matin et il n’ y en a pas d’autres. Ce sont ceux qui servent à l’élaboration des budgets nationaux. Et ce n’est pas les chiffres de Wikipedia qui peuvent primer.

                    Maintenant, je vous demande de regarder ces 2 rapports qui datent de Juin 2013 et de Septembre 2013. J’ai donné les chiffres de ces 2 rapports qui se trouvent ici  :

                    http://www.securite-sociale.fr/Rapports-de-la-CCSS

                    page 9 :

                    Les comptes de la Sécurité sociale. Résultats 2012, prévisions 2013 et 2014 (septembre 2013)

                    ou page 11 :

                    Comptes de la Sécurité sociale : résultats 2012, prévisions 2013 (juin 2013)

                    Les chiffres je les redonne : Résultats Assurance maladie (réactualisés ce matin)

                    2010 : -11.6
                    2011 : -8,6
                    2012 : - 5,9
                    2013 (prévus) : -7,7
                    2014 (Budget) : -10,9

                    Ce qui donne pour la première année de gestion de Hollande ; un aggravation du déficit de l’AM de 1,8 Milliards et une aggravation de 3.2 Milliards dans la 2ième année (du moins dans la présentation de la SS car le buddet n’est pas encore voté).

                    Merci de bien vouloir me confirmer que ce sont bien les bons chiffres. Répondez sur les faits en évitant les insultes.


                    • simir simir 27 septembre 2013 15:23

                      Déficit de l’assurance maladie peut être mais différence notable avec la majorité précédente : dans le budget 2013 comme dans celui 2014, les patients sont exonérés d’effort. Conformément à ses promesses, la ministre n’a engagé aucun déremboursement ni baisse des prestations.

                      Les patients verront par ailleurs leur accès aux soins amélioré, avec la fixation de critères plus rigoureux pour les contrats solidaires et responsables des complémentaires santé, qui bénéficient d’une fiscalité allégée. Les dépassements d’honoraires pris en charge par ces contrats devront notamment être plafonnés. Les étudiants précaires et isolés pourront bénéficier de la CMU-complémentaire.



                      http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/09/26/budget-2014-l-

                      Maintenant si l’état reversait les 16 milliards collectés et qui se décomposent comme suit : 2,7 milliards d’euros au titre des taxes sur l’alcool, 8 milliards au titre du tabac, 3 milliards en provenance des taxes sur l’automobile, 0,4 milliard de la prévoyance d’entreprise, auxquels s’ajoutent 2 milliards d’exonération au titre de « l’emploi » (cadeau aux actionnaires des entreprises) il n’y aurait pas de déficit.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 15:58

                      zorglub

                      je ne pas besoin d’une quelconque autorisation pour vous qualifier comme ceci ou comme celà,
                      il n’en reste pas moins que ma source est indiscutable, émanant de la CNAM maladie, et de la CNAV, et publiés chez wikipédia...
                      que vous ayez d’autres chiffres ne prouve rien.
                      je vous confirme donc que les résultats des dernières années sont bien ceux que j’ai publié.
                      à savoir :
                      un déficit total en 2007 de 9,5 milliards, de 10,2 milliards en 2008, de 20,3 milliards en 2009, de 23,9 milliards en 2010, et de 17,4 milliards en 2011...
                      tout ça sous le mandat de votre petit chef énervé.
                      c’est comme ça, et je n’y puis rien.
                      ça justifie pleinement les qualificatifs que je vous ai proposé, mais comme ça vous fait monter sur vos grands chevaux, je les retire bien volontiers.
                      faites attention en descendant de votre destrier, vous pourriez vous faire mal, ce qui arrive lorsque l’on tombe de haut.
                       smiley

                    • simir simir 27 septembre 2013 14:40

                      Les génériques c’est pareil .... Ben voyons..

                      Prenons le princeps : 70 % de ceux des génériques sont fabriqués en Chine ou en Inde. Vous trouvez pas que l’on n’achète déjà pas suffisement là-bas. Pour info sur les vrais médicaments Servier achète 100 % de ses matières premières en Europe et Sanofi en produit 50 % 
                      De plus dans ces pays à bas coût les réglementations internationales sont ignorées. A la suite d’inspections menées par la Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé, 75 % des certificats de conformité suspendus ou retirés concernent ces produits fabriqués en Chine ou en Inde.
                      L’Afssaps pour sa part de 2006 à 2001a inspecté 88 sites en France et dans d’autres pays y compris Chine et Inde. 
                      Selon leur conclusion « le nombre de sites non conformes est significativement plus élevé en pays tiers ». Il existe des risques de contamination par d’autres matières, des défaillances du système de qualité et des falsifications de documents : dissimulation de locaux, équipements non conformes, manipulation de données analytiques afin d’obtenir des résultats conformes aux spécifications.
                      Certains ont des mémoires de poissons rouges mais on peut quand même se souvenir du scandale des éparines en 2008 aux Etats-Unis. 
                      88 personnes sont mortes et 800 ont été victimes de troubles plus ou moins sévères. L’héparine fabriquée en Chine était contaminée par la chondroïtine sulfate qui a été ajoutée à certains lots pour « faire du poids » et augmenter l’activité de ce médicament.
                      En Octobre 2007 lots de paracétamol retirés de la vente pour contamination microbienne.
                      En 2011ce sont des lots de Furosémide qui ont étéretirés pour baisse de la vitesse de dissolution.
                      La loi tolère une absorbtion par l’organisme qui peut varier de - 20% à + 25 % du temps.C’est l’intervalle de bioéquivalence toléré. Tout bon médecin vous dira que bioéquivalence ne garantit pas équivalence thérapeutique. De plus passer d’un générique de 80% d’efficacité à un générique à 120 % n’est pas anodin surtout pour ceux qui prennent des médicaments à marge thérapeutique étroite.
                      Un cachet effervescent est plus vite assimilé qu’un comprimé et l’effet d’une gélule varie selon son enrobage. Dans la liste des génériques, on trouve des effervescents à coté de comprimés et de gélules.
                      Passons maintenant aux excipients à effet notoire (Ce qui donne le goût, la couleur, la consistance) 
                      Certains peuvent entrainer des effets secondaires : allergie au gluten etc..
                      Par exemple l’Aténolol est sans excipients à effets notoires par contre ses génériques de chez Arrow, EG, Sandoz, Teva en contiennent. Pour la Diosmine 300 il existe 17 génériques Seul un est identique au princeps, 14 en possèdenr un et deux en possèdent cinq. 
                      Certains de ces excipients à effets notoires sont contre indiqués chez les enfants (acide borique alcool benzilique)
                      Pour les allergies l’amidon de blé et les colorants le potassium dangereux pour l’insuffisance rénale.


                      Plus grave l’AMM de ces médicaments est une AMM allégée avec dispense des effets toxiques, pharmacologiques et cliniques. Ele repose sur un dossier clinique portant sur moins de 20 patients jeunes et en bonne santé alors que souvent le médicament est pris par une personne plus agée et qui présente plusieurs pathologies donc polymédicamenté et qui la plupart du temps ne s’y retrouvent plus entre ce qui est écrit sur l’ordonance et le nom du générique qui est différent et avec des accidents à la clé.
                      L’ OMS a révélé en 2008 41 anomalies relatives aux génériques.
                      Même l’IGAS émet des doutes lorsqu’elle dit dans un raport de Decembre 2012 "Cette simplification excessive (des info données au public) a amené certaines institutions à affirmer des contre-vérités. L’affirmation du fait que le générique est la copie conforme du princeps en est l’illustration la plus caricaturale. 
                      Ce sont dont tout sauf des médicaments identiques et la FDA aux Etats Unis en a déjà retiré certains du marché.

                      Tout ceci est une duperie économique car en France le prix du médicament n’est pas libre, mais fixé par un organisme public. Pourquoi prendre un tel risque sanitaire quand la copie est aussi chère que le princeps. Eh oui dans le coup on doit aussi inclure la prime de 3000 € aux pharmaciens bons vendeurs de génériques.
                      Par ailleurs vu le nombre de consultations supplémentaires liées à leur inefficacité ou à la mauvaise toléranceon peut se poser des questions sur les économies.

                      Le pharmacien qui substitue ne sait pas si je suis allergique au lactose ou à la cire d’abeille et de nombreuses réactions allergiques sont rapportées aux médecins. Nul ne me connait mieux en matière de santé que mon médecin, il connait mes antécédents, mon histoire et a été le seul à m’examiner.Chacun doit rester à sa place dans le processus thérapeutique et pour ma part je préfère avancer le tiers payant que de prendre des risques.
                       Enfin dernière raison : Teva un des plus importants laboratoires de génériques est israëlien et je boycotte les produits de ce pays.

                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 15:42

                        merci Simir de m’avoir éclairé sur le sujet,

                        il semble donc qu’il y ait quelques problèmes sur la question des génériques.
                        ceci dit, si on écarte la fabrication discutable des médicaments génériques, il n’en reste pas moins qu’ils devraient, à condition que leur fabrication soit exemplaire, remplacer les médicaments de marque, puisque dans le fond, il ne s’agit que de fabriquer à l’identique des médicaments avec les mêmes molécules...
                        il s’agirait seulement de proposer à moindre coût le même médicament, la marque en moins.
                        sujet donc à creuser, 
                        merci de nous avoir proposé une réflexion critique sur le sujet.

                      • simir simir 27 septembre 2013 20:07

                        C’est bien cela le problème : Il y a plusieurs type de génériques :

                        La vraie copie même molécule, même dosage, même forme galénique ils sont en général produit par le même laboratoire que le princeps ce sont les auto- génériques.
                        Les similaires avec même principe actif même dosage mais forme galénique et excipients différents et là commence le danger car le pharmacien ne sait pas à quels excipients je pourrair être allergique
                        puis il y a les assimilables ou apparentés aux similaires avec principe actif différent, sel au lieu de base par exemple et forme gallénique différente et excipients différents. 
                        Vous ne trouverez plus aucun médecin sérieux qui donnera des génériques pour le traitement de l’épilepsie, maladie qui ne tolère aucun écart de bioéquivalence.

                        Vous comprendrez bien qu’il n’existe pas un générique d’un princeps mais une vingtaine, voire plus. Si un malade change de pharmacie il n’est pas sûr de retrouver le même .
                        Toutes ces infos sont tirées du livre du Dr Boukris « médicaments générique La grande arnaque »

                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 21:40

                        merci simir de m’avoir expliqué le détail du problème,

                        j’en avais vaguement entendu parler , mais sans avoir de réelles preuves, ou doutes sur la question.
                        maintenant, c’est fait.
                        c’est ce que j’aime dans le journalisme citoyen version internet, on avance chaque fois un peu plus loin dans la compréhension , et surtout l’information.
                        si vous avez un lien pour confirmer, ça serait sympa.
                        ça pourrait me permettre d’en faire le thème d’un article
                        cdt

                      • COLLIN 28 septembre 2013 12:36

                        @ simir,

                        Comme je l’ai déjà précisé dans un post précédent,la quasi totalité des médicaments utilisés en hospitalisation publique comme privée,est d’origine « générique ».

                        Cela concerne toutes les molécules injectables utilisées en anesthésiologie et en soins intensifs,mais également toutes les médications per-os distribuées en post op,ainsi qu’en délivrance dans les établissements dits « de suite ».

                        Le domaine de l’anesthésie-réanimation étant le plus délicat en matière de fragilité des patients,si les « génériques » posaient de réels problèmes,nous nous en serions aperçu depuis longtemps...

                        Quant aux « princeps » ou molécules actives,le fait qu’elles soient produites en Chine ou en Inde,vaut autant pour les « génériques » que pour les médicaments dits « de marque »...

                        Seriez vous assez naïf pour croire que les cartels du médicament préféreraient produire en France ces molécules alors qu’ils peuvent les acheter pour le quart du prix en Chine... ???

                        Ces cartels n’ont absolument AUCUNE éthique,seul le profit financier compte à leurs yeux..

                        Merci cependant pour l’information concernant la nationalité des gérants du laboratoire TEVA...je l’ignorais,mais je le sais désormais,et agirai en conséquence...


                      • télé ton destin télé ton destin 27 septembre 2013 14:59

                        Mr Cabanel,

                        Passer de l’architecture à la chanson, c’est une chose,
                        mais passer du modèle allemand au grave problème médicamenteux,
                        en est une autre. Vous devriez en rester à votre sujet de prédilection, Fukushima.

                        Vous écrivez trop d’articles sur des sujets aussi variés que votre incompétence
                        en bien des domaines. « Merci aux internautes de leur aide précieuse. » dites-vous,
                        et en effet vous en avez sérieusement besoin, alors vu que votre sujet m’est particulièrement familier, je vais s vous aider, et je ne vais traiter que des médicaments psychotropes (la face engloutie de l’iceberg) :

                        La consommation d’antidépresseurs en France est la plus élevée du monde.

                        De plus :

                        "La France n’en détient pas moins le record mondial de la consommation de médicaments psychotropes (antidépresseurs, hypnotiques, anxiolytiques). Le chiffre d’affaires des antidépresseurs a été multiplié par 6,7 entre 1980 et 2001. Cette tendance serait à la hausse, en dépit de contestations fréquentes sur l’efficacité et l’innocuité de certains de ces médicaments. Ainsi, par exemple, du risque de suicide associé aux antidépresseurs chez les enfants, rendu public ces derniers mois. Les pouvoirs publics s’inquiètent plus généralement de la multiplication des prescriptions non justifiées sur le plan médical et de la chronicisation des traitements." MENSONGE

                        Et pourquoi ? Pourquoi cette date de 1980 ? Parce que 4 ans auparavant, en 1976 :

                        "Certains professeurs de psychiatrie pensent qu’il faut qualifier les antidépresseurs de drogues. La prescription des antidépresseurs serait largement encouragée par le lobby des industries pharmaceutiques et notamment par le biais de programmes de diagnostic de troubles mentaux : par exemple, au Texas, le programme initié par Georges W. Bush. Le lobbying pharmaceutique très puissant exercé par la famille Bush aurait débuté lorsque Georges Bush Senior aurait rejoint en 1976 le conseil d’administration de Lilly. Il se serait ensuite amplifié avec l’arrivée de Mitch Daniels ou de Martin Feldstein, qui font partie de leurs proches, au conseil d’administration de la firme.

                        Des psychiatres français, comme le professeur Édouard Zarifian, auteur en 1996 d’un rapport remis à Simone Veil, et les professeurs Frédéric Rouillon et Jean-Pierre Olié, ont souligné ce qu’ils soupçonnent être une communauté d’intérêt entre l’industrie pharmaceutique et les prescripteurs dans le domaine du traitement de la dépression. Edouard Zarifian a indiqué en mars 1996 que l’efficacité des antidépresseurs IRSS (inhibiteur de la recapture sélectif de la sérotonine) n’est démontrée et affirmée que par des études commanditées par des laboratoires producteurs des antidépresseurs, ce qui jette une suspicion sur les résultats publiés dans des revues médicales financées par des laboratoires. Le psychiatre britannique David Healy et le chercheur américain Christopher Lane ont, chacun de leur côté, étayé à leur manière la thèse de l’influence néfaste exercée par Pharmas sur le monde médical, notamment celui de la recherche.« 

                        Vous avez bien lu, cette même famille qui contrôle la guerre, souvenez-vous du Koweït, et ensuite...

                        C’est comme ça que ça marche, ces gens là contrôlent les médias, les ventes d’armes, puis des pansements, des médicaments... Bref la lobotomisation sur toute la chaîne de fabrication de la pensée...

                        J’avais écrit un article éloquent très récemment, racontant la descente aux enfers de ma mère, une grande consommatrice de ses bonbons infects. Malheureusement, il n’a pas trouvé les votes nécessaires à la publication. Vous ne l’avez pas vu rester près de 10 jours en modération ?

                        Le mot le plus présent dans votre article, comme dans tous les autres, est le mot LIEN...

                        Pourquoi donc ? Parce que vous ne vous basez que sur des chiffres et non sur votre bon sens, vous cherchez la polémique alors que vous savez bien que c’est Mickey qui a gagné, mais ça, prendre le risque d’en parler, que nini...

                        Allez, un e petite chanson pour finir sur de meilleures notes, par une formidable chanteuse, qui elle a su traiter de ces minables cachets par la voix de l’humour et de l’esprit :

                        Carmen Maria vega : Les antidépresseurs.

                        P.S : Demandez-vous plutôt pourquoi la sécu ne rembourse pas la thérapie ? Surement pas par manque d’argent, mais parce que cela est bien plus efficace que les médocs, et à court terme, très mauvais pour l’industrie pharmaceutique.

                        Sur ce, bonne journée, Mr Cabanel, qu’en à votre ami africain. smiley

                        Je sais bien que vous ne parlez pas ici pas antidépresseurs en particulier, de toute façon vous parlez toujours de manière général, histoire de ne gêner personne, mais le problème est le même, voire même à l’origine et encore bien plus révélateurs du problème.

                        Il y longtemps maintenant, on m’avait dit, »Va voir les nartics de Cabanel, va lui en causer, ça vaut le coup de commentaires.« Bah jusque là, je ne me suis jamais permis de venir vous dire ce que pensais de vos papiers, mais là, c’est tellement bourré de lien en rouge et de déni, que je n’ai pu résister. Il faut dire que j’adore déconstruire l’absurde par l’absurde, car on comme dit : »Il faut traiter le mal par le mal".

                        Ah, pour finir, le problème ce n’est pas qu’on en achète trop, mais que les médecins en prescrivent trop. Ce sont des prescripteurs de misère, et vous un rédacteur qui propage sa grande pensée. Moi ce que je lis chez vous, c’est surtout vos commentaires, c’est tellement drôle, et l’humour est un remède magique...

                        Une question (une seule) : Pourquoi mettez-vous toujours en fin de vos articles, une (longue) liste de vos anciens articles. Besoin de pub ? Autopromotion ? Ne savez-vous pas que c’est déjà le cas sous votre fiche à droite de l’écran. Puis si ça intéresse vraiment, il suffit de cliquer sur votre avatar.

                        N’oubliez pas, en passant, laissez un p’tit mot, merci, b’sous.  smiley

                        Bien que j’imagine déjà votre réponse, mais quand même, allez-y... Les malades qui s’ignorent...


                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 15:35

                          télé etc

                          si j’étais psy, je supposerais que la multiplication, dans votre commentaire, du sujet de la dépression, et des anti dépresseurs qui vont avec, me laisserait croire que vous avez un problème de ce coté là.
                          pour répondre à une seule question, celle de la (longue) liste des articles publiés sur le sujet n’est là que pour informer le lecteur, libre à lui d’en faire usage.
                          c’est naturel en somme.
                          pour en revenir à votre sujet de prédilection (les antidépresseurs), vous devriez nous proposer un article sur la question, puisque vous semblez avoir des connaissances en la matière...
                          je le lirais avec plaisir.
                          j’en profite pour vous affirmer que je n’ai pas l’intention en temps que rédacteur de « propager une quelconque pensée », seulement d’informer.
                          et j’ajoute que bien souvent, je suis le premier à m’étonner de ce que je découvre, soit par sérendipité, soit grâce aux lecteurs qui me proposent, soit des infos, soit des sujets.
                          le mot « lien » n’est là que pour confirmer ce qui est écrit, ce qui est la moindre des choses, afin de rassurer le lecteur, ou du moins afin de lui donner la source de ce qu’il a lu, rien d’autre.
                          ce qui est aussi tout naturel, voire indispensable.
                          ceci dit, sur près de 750 articles, vous aurez noté que je n’ai pas de « sujets de prédilection », et que, comme de nombreux citoyens, je m’intéresse à tout, ou du moins je ne m’interdit rien.
                          il est certain que fukushima est important, mais hélas, ce n’est pas le seul sujet qui soit inquiétant...
                          enfin, rassurez vous, tepco assure que malgré tout ce qui se passe sur le chantier dévasté, il aura commencé de vider la piscine du 4 des la mi novembre.
                          on a envie de le croire, et surtout on espère qu’il y réussira.
                          voila pour l’instant tout ce que je peux vous répondre, tout en vous remerciant de vos nombreux liens, et de votre participation aux commentaires de cet article.
                          le ciel vous tienne en joie.
                           smiley


                        • télé ton destin télé ton destin 28 septembre 2013 12:30

                          Alors là Mr Cabanel,

                          on m’avait donc dit vrai, c’est la poilade assurée chez vous. smiley

                          Bonjour l’insulte déguisée, que dis-je coostumée. smiley

                          Allez, j’vais pas perdre mon temps avec votre politesse malveillante,
                          puisque vous me cataloguez dans une case qu’il doit sérieusement vous manquer.

                          Quant à écrire un article sur le sujet, mais puique je vous dis que je l’ai fait,
                          n’aviez qu’à le voir avant, tant pis pour vous, na !

                          D’ailleurs, si vous l’aviez lu, vous n’auriez sans doute pas osé me parler de la sorte.
                          Causons musique tiens, que j’me marre.
                          Rerournez donc pianoter et gratouiller votre lyre à 3 cordes (si peu vocable).

                          Le ciel mon cher, ne peut rien à l’affaire.

                          Allez, b’sous quand même et bon week-end à vous.

                          P.S : « télé etc », ah la la... Ca vous coûte tant que ça le respect ? smiley


                        • L'enfoiré L’enfoiré 1er octobre 2013 14:31

                          « « fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester »., les paroles d’un africain.

                          Il faudra un jour que vous nous le présentiez cet africain.
                          J’aurais quelques »bons ou mauvais" mots à lui dire.
                          Laisser parler les petits papiers chantait la dame qui disait que Mes nuit est meilleure que vos jours. Elle en connait bien plus sur le sujet.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2013 18:17

                          l’enfoiré

                          rendons à césar ce qui lui appartient,
                          la dame en question n’a fait qu’interpréter une très belle chanson du regretté serge Gainsbourg

                        • L'enfoiré L’enfoiré 1er octobre 2013 19:20

                          « Rendons à César... »


                          C’est exactement le message que distillait mon commentaire.
                          Si vous ne le savez pas, Gainsbourg a beaucoup composé des musiques et des textes en les destinant à des personnes qui entraient parfaitement dans le cadre de ses textes.

                          Juste une question : que vient faire les centrales nucléaires dans la fin du texte ?
                          Vous ne confondez pas avec les radiations naturelles ? 
                           


                        • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2013 19:27

                          l’enfoiré

                          quelle centrale nucléaire en fin de texte ?
                          je ne vois pas à quoi vous faites allusion ?

                        • lavabo 27 septembre 2013 15:25

                          les francais sont de grands malades et Cabanel en est la preuve


                          • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 15:38

                            lavabo

                            ce commentaire prouve que vous, une fois de plus, êtes égal à vous même.
                            c’est à dire pas grand chose.
                            peut-être êtes vous un malade qui s’ignore ?
                            un peu siphoné en quelque sorte ?...ce qui pour un lavabo est on ne peut plus naturel.
                             smiley

                          • L'enfoiré L’enfoiré 1er octobre 2013 14:34

                            « .ce qui pour un lavabo est on ne peut plus naturel. »


                            Chez nous on appelle cela un schieve lavabo smiley

                          • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 15:51

                            @ tous

                            pour compléter mon article, je ne peut que vous encourager à lire celui d’Albert Ricchi, paru en 2007 et qui reste d’actualité, (paru chez AV)
                            il donne d’autres moyens radicaux, et logiques, de combler le fameux trou.
                            ce qui n’est pas incompatibles avec les propositions que j’ai proposé.
                            l’article est sur ce lien.

                            • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 15:59

                              oups... les propositions que j’ai proposé ?... pas très élégant, j’en conviens.

                              désolé.
                               smiley

                            • Clojea Clojea 27 septembre 2013 18:15

                              Salut Olivier : Merci pour l’article bien documenté. Déficit de la sécu, vaste sujet. Il y a bien longtemps, j’ai bossé 1 an à la Sécu. Déjà, à l’époque, la législation interne de la sécu était débile. Ca n’a pas du s’arranger.
                              Exemples :
                              - Les dents. Il existait dans cette fameuse législation, (certainement pondu par un intello crétino), un coefficient masticateur pour chaque dent. Pour faire simple, une molaire était plus importante qu’une incisive, donc elle était mieux remboursée. Faut le faire, quand même....
                              - Les lunettes : Remboursement basé sur les lunettes types de la sécu. Deux méchants verres montés sur du fil de fer. Qui a envie de porte ça ?
                              - Les appareils auditifs : Alors là... L’apothéose.. Rien ou presque rien
                              A l’époque, j’ai osé demander au prof qui nous enseignait cela si c’était un gag. Il l’a très mal pris, et j’ai été mal noté. Je m’en fichais puisque je savais que je n’allais pas faire carrière...
                              Tout ça pour dire que cette législation est d’une stupidité intersidérale. C’est paradoxal. Les dents, lunettes, appareils auditifs sont très mal remboursés, mais le déficit s’accroit.
                              Il faut regarder ceux qui profitent du système. Médecins complaisants signant des arrêts maladies à tire larigo, alors que ledit salarié se porte souvent comme un charme. J’ai beaucoup été témoin de ce genre de pratiques pour pouvoir l’affirmer. Le déficit s’accroit rapidement.
                              Autre cas. Tu veux faire valoir une inaptitude physique pour une articulation d’un genou défaillant. (Symptômes de la vieillesse). Rien à faire. La médecine du travail te dit que si tu n’as pas les vertèbres en compotes, ou les cervicales, les genoux ou les épaules, rien à foutre. Mais, la personne à la possibilité de se mettre en arrêt maladie. CQFD. Donc elle se met en arrêt maladie et touche des indemnités.
                              La solution aurait été de dire, inapte au travail, près de la retraite, allez y. Non, trop simple. Arrêt de travail, c’est mieux. Crois moi, cela coûte un max à la sécu.
                              Enfin, comme tu le soulignes, les labos pharmaceutiques. L’unique préoccupation est de vendre à tout pris leur pilules. Bénéfices engrangés. Ca plombe aussi la sécu.
                              On a un beau système de santé mais gangréné par les abus, surtout les arrêts maladies non justifiés. La faute à qui ? Aux fonctionnaires de sécu trop laxistes, aux labos et à certains médecins complaisants.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 21:34

                                Clojea

                                je partage le tout
                                merci, c’est édifiant
                                à+


                              • Kern Kern 27 septembre 2013 20:15
                                @ Cabanel

                                « Les français sont de grands malades »

                                Comment expliquez - vous Cabanel que les fonctionnaires français soient plus malades que les français qui ne le sont pas ?


                                30 ,5 jours d’arrêts maladie par an en moyenne

                                Record mondial : Cocoricoooooo !!!!!

                                L’électorat Hollande malade de la gauche ?

                                Vaseline et au lit


                                • rocla+ rocla+ 27 septembre 2013 20:31

                                  Monsieur Kern , 


                                  alors là c ’est pas pareil , les malades dont vous parlez sont des professionnels
                                  du tire au flan . 

                                  Ce sont les fonds de commerce sur lesquels sont assis les politicards 
                                  véreux arrosant ces corps de métiers ( métiers pour faire semblant de travailler )
                                  pour faire pousser des bulletins de vote . 

                                  Là l’ absentéïsme et la maladie chronique  est réellement justifié .

                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 21:36

                                  kern

                                  la maladie n’a pas de parti...gauche ou droite ? quelle importance dans ce cas précis.
                                  il y a un problème, et il est facile à résoudre, 
                                  je ne crois pas que les solutions préconisées par la ministre soient suffisantes.
                                  point barre.
                                   smiley

                                • Kern Kern 27 septembre 2013 20:43

                                  @ Mr Escartefigue


                                  Je me souviens du vent de panique causé par Aubry au sein du fonctionnariat français , lorsqu’elle institua les 35 h

                                  La panique que ce fut : certains en tombèrent réellement malades , d’autres ne s’en sont jamais remis et errent encore hagards dans certaines administrations 

                                  35 h à faire ?

                                  Le bagne... smiley

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2013 13:18

                                    kern

                                    35h ?
                                    oui, ça ressemble au bagne.
                                    faudrait essayer 15 h... par semaine
                                    ça permet de partager le travail et de supprimer radicalement le chômage
                                    et de prendre du bon temps
                                    le bon temps... vous connaissez ?
                                     smiley

                                  • rocla+ rocla+ 27 septembre 2013 20:50

                                    Ben voui , elle est dure la vie du fonctionnaire , dure , mais alors dure .


                                    • Yohan Yohan 27 septembre 2013 21:02

                                      Parole de fonctionnaire ; « Il me reste encore 7 jours d’enfant malade à prendre, je ne sais même pas où les caser » 


                                      • Le printemps arrive Le printemps arrive 27 septembre 2013 22:19

                                        Les maladies et les traitements médicamenteux entretiennent le PIB, les résultats financiers de l’industrie pharmaceutique, le salaire des médecins, un nombre d’emploi associés faramineux.

                                        Vous imaginez le nombre de personnes à recaser si les gens ne développaient plus de maladie.

                                        Alors il est plus simple de laisser aller le trou (et je soupçonne qu’il soit entretenu sciemment) que de résoudre ces problèmes.

                                        Il faut ajouter que le patient joue bien son rôle en étant déresponsabilisé vis à vis du coût du traitement puisque celui-ci coûte à la sécu mais pas directement à lui (encore plus maintenant avec le tiers payant).

                                        Si les médecins étaient rémunérés ( et très bien) en fonction de l’entretien en bonne santé de leur « patientèle » les choses changeraient, mais qui a envie de changer ?

                                        Fort de ce constat, j’ai compris que j’avais un rôle primordial à tenir pour espérer rester en bonne santé, qu’il ne faut surtout pas compter sur les comptables qui nous dirigent.
                                        J’ai cherché des solutions et il y en a : Vive internet et les informations que l’on peut cumuler pour se faire un avis, vive l’alimentation saine et vivante !


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2013 23:59

                                          le printemps arrive

                                          c’est une idée originale d’imaginer que les médecins soient rémunérés en fonction de leur résultats...pas sur que les médecins soient d’accord !
                                           smiley

                                        • TSS 30 septembre 2013 01:13

                                          Dernier exemple en date ! de nouveaux anticoagulants remplacent les anciens mais...6 fois plus

                                          chers ,coût 400 millions d’€ pour la sécu mais véto de l’EU pour les interdire et menaces

                                          des labos d’une plainte au conseil constitutionnel !

                                          pourtant, ils ne sont pas plus efficaces,sinon moins et ils ont des effets secondaires

                                          hémorragique dangereux... !!

                                           


                                          • COLLIN 30 septembre 2013 07:47

                                            TSS,

                                            Vous avez raison,ces « nouveaux » anticoagulants ont de plus plein de défauts :

                                            1) Il n’existe aucun antagoniste ni antidote,ce qui signifie qu’il est impossible de pratiquer une chirurgie d’urgence chez des patients traités par ces drogues.
                                            Il faut attendre la fin de l’activité de la molécule,faire un relai avec des HBPM (piqures dans le ventre) avant d’envisager une chirurgie,soit de trois à quatre jours...

                                            2) Il n’existe pas de test sanguins pour évaluer l’efficacité de ces molécules...on traite donc....au hasard... !!!

                                            Et justement,ils coûtent trois à quatre fois plus cher que les anciens médicaments,qui eux,sont parfaitement maîtrisés...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès