• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les limites du système éducatif …

Les limites du système éducatif …

Segpa ... Convenable

Quand l'école est impuissante !

Je viens d'assister en tant que témoin silencieux à une commission de vie scolaire, antichambre du conseil de discipline pour une jeune fille de 13 ans qui met en échec toute l'institution. Son comportement sort tellement du cadre habituel, que nos modestes moyens de coercition ou de sanction sont de même nature que le fameux cautère sur une jambe de bois.

J'ai opté pour le silence depuis que cette jeune fille m'a diffamé, a porté auprès des siens des accusations abjectes : lubricité et insinuations douteuses. Je lui avais simplement demandé de s'habiller un peu mieux lorsqu'elle faisait du sport afin de ne pas s'exhiber ainsi devant les garçons. J'avais touché la corde sensible, ce que j'ignorais alors. Le lendemain, la jeune demoiselle jouait les aguicheuses et me demandait en plein cours si je me masturbais chez moi …

Je voulais exercer mon droit de retrait, ce qui embarrassa l'administration. Je n'avais pourtant nulle envie de subir pareilles allusions délétères d'autant qu'on sait le mal terrible que peuvent faire de telles accusations. Par chance, nul n'a donné crédit à ses dires mais pour moi, il était évident qu'il fallait éviter de me retrouver seul face à cette furie.

Depuis, elle n'a cessé de multiplier les incidents. Ils sont tous particulièrement sexualisés. Cette demoiselle, malgré son jeune âge, découche fréquemment, fugue régulièrement, prend la pilule et entretient une ribambelle de flirts. Inutile de vous dire que son comportement déstabilise grandement la vie de sa classe, d'autant qu'elle est capable d'accès de violence verbale et physique et qu'elle vit dans un déni total.

Que faire ? C'est bien le problème majeur auquel sont confrontés ceux qui ont en charge la classe. J'ai le bonheur de ne pas devoir affronter cette difficulté insoluble, ne l'ayant qu'une heure en EPS, mais j'entends les plaintes de mes collègues obligés de subir les débordements de la gamine, ses crises, ses caprices et autres manifestations spectaculaires de sa libido.

Pour la famille ce n'est, hélas, pas plus facile. La charmante a proféré des accusations d'une rare violence contre sa belle-mère qui a dû justifier de sa bonne foi devant la police. Elle met en échec sa mère et son père, joue sans cesse sur les conflits familiaux, les attise et rend la vie impossible à tous ceux qui veulent l'aider.

Le collège n'est pas resté sans rien faire. Les sanctions ont suivi les punitions qui se montraient inutiles ; elles ne furent pas plus efficaces. La jeune fille a multiplié les périodes d'exclusion qui ne peuvent dépasser la semaine. À chaque fois, elle revient pour détruire le cours, mettre en ébullition une classe, décourager quelques enseignants.

Le temps administratif ne prend pas en compte les souffrances de la communauté scolaire. La classe où elle sévit est en limite de rupture, les adultes avouent leur impuissance. L'infirmière a constaté une situation sanitaire d'une extrême gravité mais le médecin scolaire est tellement débordé, qu'il ne pourra la voir que bien plus tard. Les mesures doivent suivre le cours des procédures légales et en attendant , cette gamine se détruit et détruit les autres.

Nous avons entendu la terrible litanie de ses difficultés, ses dysfonctionnement, ses provocations, ses passages à l'acte. Nous avons entendu également la terrible impuissance de ses représentants. Elle est restée butée, silencieuse, provocatrice. Elle a souri au récit de ses exploits, elle a refusé de s'expliquer ou de promettre de s'amender. Rien ne peut l'atteindre et il nous faudra encore attendre de nouvelles frasques qui démontreront, de façon éclatante, notre impuissance.

Des dossiers administratifs sont en passe d'être montés pour prétendre à une place dans des établissements véritablement spécialisés pour de tels troubles. Mais le temps des commissions ad hoc ne tient jamais compte de l'urgence du terrain. Le cas de cette jeune fille, une fois regroupées les innombrables pièces nécessaires , sera examiné en fin d'année scolaire pour une décision qui restera sans doute lettre morte, faute de places disponibles.

La famille, très coopératrice, cherche une aide médicale spécialisée . Là encore, quand on n'est pas issu des milieux favorisés, obtenir un rendez-vous chez un pédopsychiatre, relève du parcours du combattant. Notre système se dégrade et il n'est pas en mesure d'apporter des réponses à ceux qui souffrent véritablement tout en le mettant en échec.

Je ne veux ni vous apitoyer, ni vous tirer des larmes. Je n'ai fait que rendre, de manière neutre, ce cas que je laisse flou pour préserver cette jeune fille. Nous sommes sans doute en présence d'une gamine qui entre dans une problématique hystérique (même si de ma modeste place, je ne suis pas en mesure de porter un diagnostic ). Nous constatons ; et il ne se passera rien de sitôt, si ce n'est d'autres incidents et d'autres violences.

Il y a vraiment de quoi s'indigner ! Notre école subit de plein fouets les évolutions de la société et cette gamine n'est pas un cas isolé. Elle est l'expression des dégâts que font, mal employés, les réseaux sociaux comme facebook (elle aurait trois comptes sur lesquels circulent des horreurs). Elle doit regarder aussi des images qui ne devraient pas tomber sous les yeux d'enfants si jeunes. Notre société se sexualise ; l'étalage est sans limite et cela fait des dégâts.

Il ne faut surtout rien dire, ne pas se poser en censeur. Pourtant, peut-on accepter de telles dérives, de telles souffrances ? Comment ne pas comprendre alors la réaction de repli de certaines communautés face à l'hypersexualisation d'une société où même les frasques extra-conjugales de ses dirigeants sont exposées sans honte ni précautions. Cette gamine est l'avatar de notre dérive morale et à ce titre, elle a droit à une prise en charge qui, faute de moyens, va se faire encore longuement attendre.

Désespérément vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 17 janvier 2014 08:58

    Et Peillon..il en pense quoi..(l’homme qui enlève ses lunettes et remet ses lunettes..son passe temps pour faire croire qu’il travaille)...La gamine est une « CHIPIE » il en existe hélas beaucoup de nos jour ou les profs ne peuvent plus distribuer des baffes (hélas)...Sans doute un problème psychologique un dérèglement elle est malade tout simplement mais comme vous dites pour avoir un rendez vous chez un psy salut les copains...Bon courage pour la suite...


    • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 10:03

      claude-michel


      Un ministre ne pense pas
      Il fait de la politique quand nous, nous gérons de l’humain qui va de plus en plus mal

    • Morpheus Morpheus 17 janvier 2014 23:22

      La priorité de Peillon ?

      « La lutte contre l’homophobie en milieu scolaire, public comme privé, doit compter au rang de vos priorités. J’attire à ce titre votre attention sur la mise en œuvre du programme d’actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre (1).

      Je souhaite ainsi que vous accompagniez et favorisiez les interventions en milieu scolaire des associations qui luttes contre les préjugés homophobes, dès lors que la qualité et la valeur ajoutée pédagogique de leur action peuvent être établies. Je vous invite également à relayer avec la plus grande énergie, au début de l’année, la campagne de communication (2) relative à la « ligne azur », ligne d’écoute pour les jeunes en questionnement à l’égard de leur orientation ou leur identité sexuelle (3). » (4 janvier 2013)

      https://www.youtube.com/watch?v=94PSkpgi47U

      (1) Mise en route du programme de la théorie du genre.
      (2) Campagne de communication = campagne de propagande.
      (3) Le gosse se demande s’il est un garçon ou une fille (? ??????) ... (cf. point (1))

      Voilà à quoi semble devoir servir l’école aujourd’hui.

      Vous savez quoi ? L’école n’est PAS obligatoire. Il est tout-à-fait possible d’éduquer vos enfants en dehors du système scolaire classique, de façon légale. Sortez vos gosses de cette usine à laver les cerveau et aliéner vos gosses. C’est la meilleure chose à faire si vous les aimer.

      Morpheus


    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 23:26

      Tu es prêt pour l’ultime combat, Maître ?


    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 23:39

      Tu es allé voir mon avatar... sur mon profil Morpheus, j’espère ?


      C’est complètement insensé ? Plus que de raisonnable ?

      Ça prendra tout son sens avec le post de inam56 de 18:16 chez Blue Hotel.

    • appoline appoline 19 janvier 2014 13:25

      Avant, mais c’était avant, il existait les centres de redressement. Bien sûr on les a critiqué, ils étaient presque inhumains à en entendre certains. Il existe dans cette jeunesse d’hier et d’aujourd’hui, des éléments incontrôlables. Il va sans dire que la situation s’aggrave considérablement depuis quelques décennies. Donc ces jeunes trublions, une seule chose peut en venir à bout, la discipline, l’autorité, le cadre. Ces centres étaient tenus d’une main de fer et personne, je dis bien personne ne pouvait défier l’autorité. 


      Les parents récoltent peut-être ce qu’ils ont semé avec visiblement une enfant qui ne supporte pas l’autorité ; si une pathologie particulière vient se grever là-dessus, il n’y a qu’avec un cadre rigide qu’il y aura des résultats. En attendant l’éducation nationale est encore en dessous de tout. Une seule sanction : la porte, peu importe ce qu’elle deviendra, le principal étant que ces camarade n’aient plus son exemple désastreux sous les yeux. Aux parents de faire leur travail

    • Robert GIL ROBERT GIL 17 janvier 2014 09:06

      pour completer je peux vous proposer deux textes traités avec humour :

      1) JE SUIS UNE MISS …

      2) MES CHERS PETITS

      L’education national ne peut pas tout...


      • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 10:05

         ROBERT GIL


        L’éducation nationale est la caisse de raisonnance des défauts de notre société

        Est-ce pourquoi on y résonne désormais si peu ?

      • E-mile 17 janvier 2014 11:06

        Je pense que vous vouliez écrire « caisse de RESONNANCE » et « c’est pourquoi on y RAISONNE si peu » smiley


      • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:42

        E-mile 


        Parfois mes doigts ou ma tête fourchent

        Pardon 

      • appoline appoline 19 janvier 2014 13:27

        Mettez la dehors, dans quelques années elle ira vendre ses charmes au plus offrant, faites votre travail auprès des autres, vous ne pouvez pas sauver tout le monde


      • gaijin gaijin 17 janvier 2014 09:21

        salut nabum
        vos aventures dans le monde de père ubu sont toujours aussi ahurissantes .......( pas a cause de l’ existence du problème mais a de l’absence de réponses a mettre en place .......alors que toutes les réponses existent )
        pas grand a chose a dire sur le sujet a part que oui bien sur le passage chez le psy semble s’imposer
        mais ça m’a évoqué ça :
        https://www.youtube.com/watch?v=jmvt4B8rK2U
        allez savoir pourquoi .....
        « elle part jolie petite histoire .... »


        • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 10:06

          gaijin


          Ce n’est hélas que la vérité et bien d’autres pourraient raconter de telles histoires 

        • Bubble Bubble 17 janvier 2014 10:22

          Je vous crois totalement, j’ai eu le même cas aux scouts pendant deux ans. Comportement bipolaire, aguicheur alterné avec rageur, avale tout alterné aux vomissements volontaires, terrorise les autres filles et essaie de flirter tous les garçons d’un coup. On a tenu deux ans, avant de vouloir la virer pendant le camps d’été, où les filles de son équipe commençaient à en être malades physiquement (malaises), mais impossible vu que les parents ne pouvaient pas (ils voulaient leur pause j’imagine). Elle est partie aux pionniers (tranche d’âge supérieure) l’année suivante dans la ville voisine où elle a été exclue au bout d’une séance.
          Le gros échec où rien ne marche, ni la punition, ni l’écoute, ni la patience, ni la grosse engueulade qui n’a été efficace qu’une fois.

          Évidemment, derrière tout ça une situation familiale de divorce où les parents se remettent ensemble après et où elle a du passer à la trappe au milieu de l’affaire et ne s’en est pas remise.
          Même pas sur, pour répondre à gaijin, que le psy soit efficace en quoi que ce soit, elle s’en est mis un paquet « dans la poche » avant d’arriver chez nous.


          • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 10:46

            Bubble


            Vous avez résumé le situation familiale

            Cette société banalise le divorce, la rupture et le sexe. Nous le voyons au plus haut niveau de l’état et ce sont les enfants fragiles qui trinquent

          • spartacus spartacus 17 janvier 2014 10:31

            L’uniforme ou le vêtement identique fournit par l’école conforme à la bienséance d’une classe que l’on trouve dans les pays anglo-saxons sans résoudre ce problème spécifique, sur un plan général pourrait au mieux éviter d’en créer de trop. 


            • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 10:47

              spartacus


              Il faudra en passer par là ...

            • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 10:49

              lyacon


              Seriez vous naïf ?

              Ils n’ont pas les moyens de consulter toutes ces nobles âmes qui prennent tant de dépassement ...
               Alors quand on veut consulter à un tarif accessible, il faut attendre très très longtemps.

              Mais n’en dites rien, notre système de santé est le meilleur du monde

            • Surya Surya 17 janvier 2014 10:41

              Je suis abasourdie par votre récit, mais en même temps ça ne m’étonne même pas. Tout est fait désormais dans notre société pour que les petites filles deviennent des ados le plus vite possible. J’en viens même à me demander s’il n’y a pas, derrière cela, un but plus que douteux.

              Alors c’est sûr qu’ensuite, les reportages montrant avec inquiétude ces petites « Lolitas » de dix ans maquillées et en talon aiguille, ça me ferait presque rire tellement je trouve ça hypocrite. La société fabrique cela, le tolère au quotidien, et ensuite on fait semblant dans les média d’en être choqué...

              Les Lolitas viennent peut être des Etats Unis, mais nous n’étions pas obligés d’accepter cela.
              Facile ensuite de constater les dégâts et encore plus facile de montrer du doigt, comme d’habitude, les Américains, pour nous déculpabiliser.

              Les gosses sont préparées dès la plus tendre enfance à devenir des lolitas : j’ai trouvé en juin dernier un article britannique sur l’évolution des jouets depuis les années 70, et j’ai trouvé cet article ahurissant. Je vous le donne en mille, que trouve-on pour les filles ? Des jouets hyper stéréotypés (landaux pour jouer à la maman, « kits » de princesses et de maquillage -la photo de votre article est d’ailleurs sur cet article) d’un rose tellement rose qu’il en devient absolument écoeurant, et tout ce qu’il faut pour contribuer à conditionner le plus possible la future femme à se cantonner dans son rôle bien rassurant de soit :

              - mère au foyer
              - ou bien séductrice

              En attendant qu’elle soit assez « grande » pour opter pour un rôle ou l’autre, on demande à la fille de se servir le moins possible de sa cervelle, et de ne se préoccuper que du maquillage, des fringues, de plaire aux garçons et bien sûr rendre ses copines jalouses.

              Vous avez évidemment bien fait de demander à cette gamine de s’habiller correctement, votre attitude est normale, mais s’il n’y a pas de règlement général strict sur les tenues vestimentaires, cela restera à l’appréciation de chaque enseignant. Ce qu’il faudrait, c’est des mesures du type : tu es habillée correctement, tu rentres dans l’établissement, tu ne l’es pas, retourne chez toi te changer.

              La famille est très coopérative, je veux bien le croire, mais je crois surtout que de nos jours les parents sont totalement dépassés. Ils laissent faire, car ils craignent d’entrer en conflit avec leur enfant s’ils interdisent, bref ils veulent la paix sociale, ils ne surveillent pas, par exemple, ce que font leurs gamins sur internet, puis de toute façon ils sont plus tard rattrapés par les problèmes qu’ils croyaient pouvoir contrôler.

              J’espère vraiment qu’une solution sera trouvée pour cette gamine, et aussi que l’année prochaine vous allez souffler un peu car vraiment cette année vous en avez trop bavé avec vos classes difficiles.

              Bon courage à vous


              • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 10:51

                Surya


                Derrière cette tendance, il y a des marchands qui vendent, qui détruisent des gamines pour leur seul profit

                Qui ose prétendre encore que le capitalisme est le meilleur des systèmes ?
                Ceux qui nient notre humanité sans doute

              • gaijin gaijin 17 janvier 2014 10:55

                ce type de comportement n’a rien de nouveau
                il y à trente ans il m’arrivait assez souvent de faire la fermeture le soir dans les bars, on était une bande de jeunes mecs et il y avait parfois des lolitas de 12 13 ans qui venaient « s’amuser » a se frotter et a allumer tout le monde ....
                ce genre d’histoire finissent toujours mal et un jour ou l’autre elles se font coincer dans un coin de parking ......on les retrouve quelques années plus tard droguées, vaguement prostituées, mères célibataires ou maquées avec des mecs abrutis et violents ....
                filles a l’abandon en manque d’affection, fugueuses en proie a la brutalité de leurs parents ou petites filles qui ont rencontré un monsieur trop gentil .......

                des anges déchus pas encore sortis de l’enfance et déjà brisés .....


              • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 12:17

                gaijin


                Ne pensez-vous pas quand même que ce phénomène s’accentue par les images que les médias donnent de la femme ?

              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 janvier 2014 16:42

                Faut dire aussi que les gamines ne rèvent que d’imiter leurs mamans , ce qui est normal, et que quand les mamans passent leur temps à se faire belles les gamines veulent faire la même chose.

                Pour les garçons ils ne sont pas encore parvenus à vendre des divans-télé-bac de bière pour faire comme papa !

                Quand les parents sont trop cons l’école n’y peut rien.


              • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:43

                 Alois Frankenberger


                Plus les cerveaux humains sont disponibles à la réclame plus l’éducation est défaillante ! 

              • Ruut Ruut 17 janvier 2014 10:53

                Et si simplement les parents luis interdisaient les escapades hors domiciles avant sa majorité, ou du moins sa maturité comportemental ?
                C’est les cadeaux que nous faisons a nos enfants qui le plus souvent sont la première des causes de conflits au sein du domicile.

                Si ces vêtements sont indécents qui les luis achètes ?
                Du maquillage a 13 ans ?
                Il ne faut pas déconner.

                Le psy n’aidera pas.
                Le problème étant structurel au sein de son foyer.

                Le divorce n’as sûrement pas aidé l’enfant. (des parents qui divorcent ne respectent pas leurs propres enfants (ils pourraient au pire attendre que leurs enfants aient 18 ans))


                • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 12:18

                  Ruut


                  Il faudrait l’attacher car cette jeune fille ne fait que selon son bon plaisir

                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 janvier 2014 16:46

                  Les vêtements et le maquillage ce sont les parents qui lui ont fourgué !

                  Si vous aviez une once de courage vous pourriez leur suggérer de lui acheter des vêtements moins légers et de faire une pose sur la maquillage dans son propre intérèt tout en suggérant à ses parents de lui tomber dessus quand elle a des problèmes disciplinaires à l’école.


                • Xavxav 17 janvier 2014 18:04

                  « Et si simplement les parents luis interdisaient les escapades hors domicile ». Ce n’est pas si simple car elle ferait probablement le mur ou bien fuguerait.


                • oncle archibald 17 janvier 2014 18:10
                  Vu des mes yeux en faisant la queue dans un commerce de quartier : les deux parents sont derrière le comptoir et servent les clients, la gamine 12/13 ans sort de l’arrière boutique qui doit communiquer avec l’appartement et s’en va « en soirée » outrageusement maquillée, habillée d’une mini jupe « ras la touffe » et d’un tee-shirt moulant. 
                  Les parents rappellent les règles du jeu « ne rentre pas trop tard ». Réponse à très haute voix pour que les clients sachent bien qui commande ici : « on rentre quand on rentre, bien joli qu’on rentre ».

                  Les parents prennent la réponse en pleine poire et continuent à servir les clients ... Sans doute eut-il été plus judicieux que le père sorte de derrière son comptoir, lui colle une paire de claques en public et la ramène par l’oreille dans l’appartement en précisant qu’elle était interdite de sortie ... Mais le pouvait-il vraiment ?

                • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:45

                  Alois Frankenberger


                  Et si mon once de courage ne servait qu’à vous dire ce que je pense de votre remarque ?

                  Hélas, je reste courtois par principe en classe comme ici 

                • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:46

                   Xavxav 


                  Vous la connaissez ?


                • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 19:57

                   smiley smiley smiley


                  Que voulez vous il faut bien que jeunesse se passe. 

                  Histoire d’ailleurs valable chez les animots et notamment les canassons d’assaut smiley smiley

                • Xavxav 17 janvier 2014 21:11

                  Bon, je ne la connais pas. Mais voyant le genre de personnage, je me doute bien qu’elle serait capable de fuguer.


                • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 21:12

                  Wait and see, je ne préjuge de rien ni de personne, cela se juge à l’instant T


                • passtavie passtavie 17 janvier 2014 21:13

                  Oncle archibald, pour faire suite à cette histoire de commerçant qui aurait dû sortir de derrière son comptoir :

                  Il la saisi par l’oreille après une bonne paire de claques devant tout le monde, lui interdit de sortir. A la première occasion elle téléphona au premier numéro pour enfant maltraité et le père se vit condamné pour avoir humilié son enfant.


                • moumou moumou 18 janvier 2014 02:41

                  Et si c’était la mère qui avait réagi comme préconisé par l’oncle ....même suite ? 


                • ricoxy 17 janvier 2014 11:53

                  Tous les profs (ou presque) font l’objet de ce genre de « transfert » de la part d’adolescentes. Difficile de garder ses distances.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 12:19

                     ricoxy


                    Là, vous faites erreur 

                    Nul transfert en la circonstance mais bien des symptomes préoccupants

                  • ricoxy 17 janvier 2014 12:43

                    ► C’est Nabum
                    « Là, vous faites erreur »

                    Il s’agit d’un transfert au sens freudien du terme, évidemment. L’ado projette inconsciemment sur son prof une fantasmatique parentale ou familiale. En tant que prof, j’ai été confronté à ce genre de problème, à des tentatives de séduction, quelles que soient les formes que cela prenait.

                    Mais bcp diront que la psychanalyse, c’est dépassé.

                    Quant aux « symptôme préoccupant », il faut en rechercher la cause dans le milieu social, l’environnement familial ou scolaire, une expérience précoce, la prégnance médiatique, etc.

                    J’en reviens à Freud : « L’enfant est un polymorphe pervers », déclairait-il, c’est-à-dire que l’enfant un vrai petit monstre sur le plan moral. Il faut qu’il refasse tout seul l’expérience de toute l’humanité.


                    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 janvier 2014 14:05

                      Trouver la cause ne permettra pas de trouver l’issue. Et chercher la cause peut prendre 10 ans. On fait quoi en attendant ?


                    • soi même 17 janvier 2014 18:12

                      Pourtant la causse est évident à trouver, cette enfant n’a pas été protéger comme il faut.
                      Les parents croyant bien faire on due probablement céder à tous ces caprices.
                      Il est fort probable, elle a passer le plus claire de son temps devant la télé.

                      ≤ Plus de doute possible, les scientifiques sont aujourd’hui unanimes : l’abus de petit écran fait des ravages chez les enfants. Etat des lieux et conseils pour limiter les dégâts. »

                      http://www.psychologies.com/Famille/Enfants/Epanouissement-de-l-enfant/Articles-et-Dossiers/Trop-de-tele-nuit-gravement-aux-enfants


                      C’est un cas de plus en plus récurent qui remplie les salles d’attentes des pédopsychiatres.

                      Sans parler ce elle a pue être témoin ,

                      Pornographie : Ravages et dépendances chez les jeunes (1ere partie)



                    • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:46

                      ricoxy 


                      Vous devriez bien savoir que je ne puis être qu’un imbécile puisque je suis enseignant

                    • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:49

                       soi même


                      Pourtant qui pousse les enfants à regarder à longueur de journées la TV

                      Les parents et les vendeurs !

                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 18 janvier 2014 05:58

                      @ Nabum

                      Toujours égal à vous-même à ce que je vois : cad toujours à jouer les victimes lorsqu’est évoquée la possibilité que vous ayez tort ou seulement mal compris... smiley


                    • soi même 18 janvier 2014 13:49

                      @ C’est Nabum, vous oubliez de cité aussi ces fameux générations enfants de la télé, qui ne trouve pas mieux une fois devenue parent adulescente de considérer que la télé est une mous mous qui marche 24 heures sur 24 - 7 jours sur 7 .
                      Maintenant avec internet, le pc et les mobiles, c’est tout simplement devenue ingérable.

                      Pendant toute leur enfance de mes enfants , jusqu’à l’age de l’adolescence , c’est simple à la maison , il y avait mis télé mis internet.

                      Salaud de parent, je les aient frustrées, ils se débrouillaient bien pour contourner le problème avec des copains et copines pour regarder à notre insu la télé.

                      A l’heure qu’il est , figurez vous, ils nous dissent merci, car ils constatent dans leurs rencontres, combien de jeunes de leurs âges son vide de sens, superficiel, et sans enthousiasme.
                      Sans en avoir le besoin de le formuler, ils constatent comme une jeunesse à été lobotomisé par la télé.


                    • ricoxy 28 janvier 2014 10:07

                      Alors, il y a au moins deux imbéciles dans le monde, puisque moi aussi je fus prof.


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 janvier 2014 13:04

                      On a l’impression que cet article a été écrit par un cureton lefevriste pour édifier ses ouailles sur les dérives funestes de la modernité.

                      J’aurais jamais cru ça de vous !

                      Zallez me dire que j’avais pas croire hein !

                      Devriez lui dire d’aller se confesser comme ceci :

                      http://www.youtube.com/watch?v=b_LdI9I1kqY

                      Ou alors de se faire flageller comme ceci :

                      http://www.youtube.com/watch?v=m6N-ZP6QIfQ

                      Au moins elle rigolera !


                      • matador matador 17 janvier 2014 19:30

                        n’importe quoi...


                      • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:50

                        Alois Frankenberger


                        J’aime votre faconde dans l’abomination !

                      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 janvier 2014 13:47

                        « la jeune demoiselle jouait les aguicheuses et me demandait en plein cours si je me masturbais chez moi …Je voulais exercer mon droit de retrait »

                        Attention, la masturbation est une bonne méthode contraceptive, mais la méthode dite du « retrait » exige un bon contrôle de son corps. smiley


                        • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2014 12:20

                          Gaspard Delanuit

                          Le retrait tout autant


                        • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 janvier 2014 13:51

                          "Je n’avais pourtant nulle envie de subir pareilles allusions délétères d’autant qu’on sait le mal terrible que peuvent faire de telles accusations.« 

                          Je n’ai pas compris de quelles accusations vous parlez à cet endroit de l’article : s’agit-il de l’accusation de masturbation à domicile ? En quoi cette question provocatrice et de mauvais goût est-elle une »accusation" ?


                          • tf1Groupie 17 janvier 2014 18:16

                            Jamais entendu parlé d’accusations de pédophilie ?
                            Des enseignants se sont déjà suicidés suite à des accusations mensongères d’attouchements.

                            Les ados de 12 ans connaissent très bien ce sujet et savent parfaitement la menace que réprésente cette accusation pour un adulte.

                            Officieusement il est « conseillé » aux enseignants de ne jamais se retrouver seul avec un élève (surtout une).
                            Si vous vous faites pieger, c’est terminé.


                          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 janvier 2014 03:11

                            En effet, mais comme l’auteur écrit à mots couverts avec plein de sous-entendus, je fais mine de ne pas comprendre.


                          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 janvier 2014 14:03

                            Bon, vous semblez vraiment désemparé. Apparemment, cette jeune personne semble manifester des signes d’hystérie : besoin de provoquer, d’attirer l’attention sur elle, d’être désirée, de vivre dans une drame. C’est le « syndrome de l’actrice ».

                            Ma réponse ne va peut-être pas vous plaire.

                            Tout ce que vous ferez pour la « contrôler » ne servira à rien.

                            Cette fille est frustrée. Toute sa violence vient de là. Peu importe ce qu’elle a vécu - ou pas - dans son enfance qui l’a conduit à cette situation.

                            La solution ? La seule chose qui pourrait la calmer, serait de trouver un partenaire sexuel adolescent très doué qui la satisfasse complètement. Tout le reste sera de la littérature !

                            Ce que je dis vous dérange peut-être mais si c’est le cas... bienvenu dans la réalité.


                            • soi même 17 janvier 2014 18:24

                              Quand une enfant de cet ages tiens un comportement sexuée, c’est visible que les parents à une période donnée ne se sont pas soucier de la gamine.
                              Elle a souffert d’une carence d’affection dans son bas ages, et cela se révèle toujours d’une maniérer différer pré maturer exagérer, quand commence les premiers signes du début de la puberté.


                            • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 janvier 2014 00:16

                              C’est souvent le cas en effet. Mais savoir cela ne change rien à sa situation actuelle. 


                            • Hervé Hum Hervé Hum 17 janvier 2014 14:17

                              Suivant ce que vous écrivez, il se peut que la jeune fille se sente exclu d’elle même par les autres et cherche à se retrouver (elle même) en s’en prenant à ceux qu’elle considère comme violent son intériorité. Les flirts ayant pour objet de soupape.

                              La difficulté étant de faire prendre conscience à la personne que la seule personne à la mettre ’hors d’elle même’ n’est qu’elle même. Entre elle enfant et elle ado, c’est la guerre et plutôt que de voir cette guerre là, se servir des autres pour détourner son propre regard de soi même.

                               Mais ce peut être tout autre choser !

                              Bref, c’est pas gagné !


                              • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:52

                                Hervé Hum 


                                Dans une classe spécialisée, la distance n’est pas assez frande et la transgression ou la déviiance sont souvent érrigées en modèle ...

                              • BOBW BOBW 17 janvier 2014 15:08

                                Peut-être un petit stage ,sous forme d’échange culturel d’un mois ou 2 avec l’Iran aurait-il un bienfait thérapeutique pour ce cas aigü ??


                                • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:53

                                   BOBW 


                                  Évitons de toucher le fond

                                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 janvier 2014 15:25

                                  Enfin bon, l’essentiel c’est de rester zen vis à vis d’elle et de lui faire remarquer que quand on parvient à rester zen la vie est plus agréable.

                                  Et pour vos pignolages domiciliaires putatifs vous pouvez toujours lui dire que vous n’êtes pas autorisé à étaler votre intîmité à l’école : il y a certainement un règlement abscon quelconque à citer à ce sujet. avec la référence et tout le toutim dans le genre l’article numéro untel de la loi du jour/mois/année ne m’autorise pas à ....

                                  Au bout de dix fois, toute votre classe reprendra en choeur la ritourelle de l’article untel quand elle vous posera des questions sur votre vie sexuelle.



                                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 janvier 2014 15:29

                                    Après vous pourrez vous autoplaindre que c’est le système qui vous écrase et qui brime votre liberte d’expression pour tous les mettre dans votre poche vu que c’est très vraissemblablement une bande de rebelles qui perçoit la société de cette façon ... et vous aussi d’ailleurs vu que vous n’arrètez pas de geindre.




                                  • BOBW BOBW 18 janvier 2014 09:02

                                    Parfois des essais variés de divers couvre chef aiguisent la coquetterie,en particulier chez les demoiselles !... smiley


                                  • Xavxav 17 janvier 2014 15:59

                                    Hélas, l’Éducation Nationale, ne peut pas faire grand chose, face à ce genre d’enfants. Ses parents ont probablement démissionné depuis longtemps de leur rôle éducatif. L’apprentissage du respect de l’interdit, se fait dans la petite enfance, à partir de deux ans, pas à treize ans. 

                                    La politique en France est de placer ces adolescents en famille d’accueil, au détriment des foyers et centres éducatifs. Mais qui a envie de se supporter ce genre de comportement ?
                                    Vous devriez lire Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs de Marshall Rosenberg. Cela parle des techniques de communication non violente.

                                    • Pere Plexe Pere Plexe 17 janvier 2014 17:22

                                      Oui il y a eu loupé...Mais je ne suis pas d’accord avec votre résigné « l’Éducation Nationale, ne peut pas faire grand chose ».Il faut revenir a des choses simples.Pour commencer faire confiance en l’enseignant.Et l’autoriser (sous contrôle des équipes enseignantes)à utiliser les moyens qu’il jugera utiles.L’une sera sensible à telle choses l’autre à autre chose.

                                      Et aussi savoir,collectivement,imposer des limites (respect,tenue,politesse...).
                                      Pourquoi ses principes simples,tolérés dans l’enseignement privé,ne le sont pas (plus ?) dans le public ?

                                    • Xavxav 17 janvier 2014 17:58

                                      J’ai écrit que l’Éducation Nationale ne peut pas faire grand chose, parce qu’on voit bien dans ce témoignage que l’arsenal répressif à disposition n’est pas efficace : heures de colles, conseil de discipline, exclusion temporaires. Naturellement, il faut rappeler les règles, à chaque fois que c’est nécessaire. Les sanctions sont des outils pour cela. Un appel aux service sociaux, c’est aussi nécessaire. Mais malheureusement, cela ne suffit pas.


                                    • Arnaud69 Arnaud69 17 janvier 2014 18:22

                                      Ce échec n’est pas l’échec des enseignants, c’est l’échec de TOUS les gouvernements successifs depuis plus de 30 ans. De personne d’autre, pas même des gamins.

                                      Si le cadre n’existe pas c’est juste que pour des raisons électoralistes personne n’a jamais voulu remettre le minimum de moyens matériels et moraux pour que la république soit identique partout.
                                      Ils sont tellement piégés avec l’échec de leur politique que la présence de certains corps d’état sont ressentis comme des provocations...

                                      Si nous voulons des solutions rapides, c’est pas très compliqué : Légalement obliger TOUS les maires de France à implanter leurs mairies en plein milieu des ZEP . 
                                      Là ils mettront les moyens pour favoriser ces quartiers car ce sera également leur milieu de vie.

                                      Le désenclavement passe par là, une fois que les élus seront personnellement exposés ils feront pression sur leurs collègues du gouvernement.


                                    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 18:30

                                      Arnaud69, tu sais que tu commences à me les briser toi aussi. Mes clones, je le gère moi même.


                                      Ils ne se comporteraient pas de façon si mièvre ou martiale, c’est selon.

                                      Avec tout le respect que je te porte, tu veux vraiment que je te montre ce que ça veut dire ?

                                      Si t’as compris le message, buddy, let’ roll. C’est only free fun now ! Capiche Messire ?

                                    • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:54

                                      Xavxav


                                      Manisfestement l’éducation nationale échoue dans de nombreux secteurs quand on lit certains commentaires ici 

                                    • Arnaud69 Arnaud69 17 janvier 2014 20:03

                                      @ Shawford

                                      Tu n’as pas tord, d’autant que j’ai du boulot qui m’attend en grosse quantité.
                                      Entre la table de montage, le feed-back US et CA, l’inexation et quelques « cas » à explorer ...

                                      D’autant que pour lire des robert gil, épicure et yapasderaison, vraiment là on frise des records de connerie... Y’a même pas besoin de réponses...

                                      yapasderaison est très fort, tu lui parles d’histoire d’il y a 3000 ans il te répond f.maçonnerie, alors qu’elle n’était même pas née... sic


                                    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 20:22

                                      Mais Buddy, je te le dis, fais moi confiance, il n’y a pas besoin de partir à l’assaut, pas besoin d’exterminer IRL qui que ce soit, ou selon des ormes républicains. Pas de venddatta, et puis au nom de qui, de quoi ? 


                                      C’est en exterminant leur EGO, en leur montrant indubitablement que c’est la confiance, la loyauté réciproque, le désintéressement et l’empathie qui priment que vient et viendra la victoire, si tant est qu’il y ait est une victoire en dehors de devenir tout simplement humains.

                                      Et tout cela, ça passe par la RIRE ; et les faisant littéralement mourir de rire, pour qu’ils oublient enfin leur connerie ; et ce sur ce dernier point je ne te démentirai en rien.

                                      Comprends tu ça Buddy ?

                                      Alors fais moi plaisir, arrête les haltères du cibouleau ou de la salle de muscu, et marre toi avec moi.

                                      Tu vas voir comme c’est contagieux. smiley

                                    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 20:23

                                      Oups syntaxe approximative 100% sans quenelle garantie. 


                                    • Jean Umber 17 janvier 2014 16:22

                                      hyosciamus :
                                      la jusquiame noire


                                      • Xenozoid 17 janvier 2014 16:46

                                        les parent sont les même qui ne font rien


                                        • thierry3468 17 janvier 2014 17:14

                                          Je suis régulièrement les aventures de cette classe et je constate que ces élèves illustrent parfaitement les dysfonctionnements de notre société .L’hypersexualisation est partout et obligatoirement ,elle se retrouve chez ces ados en manque de repères, très perméables à toutes les influences .Beaucoup d’ados confondent sexualité et affection .Tous ces mal aimés croient que le sexe implique l’amour ,surtout chez les jeunes filles .Malheureusement ,très vite ,elles perdent leurs illusions ,une fois de plus. Notre société produit des handicapés sociaux à la pelle et s’étonne de la flambée de la violence ,de la délinquance et de la consommation de produits psycho actifs (légaux ou pas ).Il est facile de jeter la pierre aux parents mais ces parents sont souvent en grande difficulté.....L’Education Nationale joue la montre en attendant les 16 ans de ces gamins...C’est désespérant mais ces gamins sont le symptôme de cette société malde qu’elle cherche à cacher .


                                          • Pere Plexe Pere Plexe 17 janvier 2014 17:30

                                            Une société qui donne comme modèle des Loana des Nabila ou des Evra peut elle espérer autre chose ?

                                            Le système recycle même des Zahia et des Clara Morgane.


                                          • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:56

                                            thierry3468 


                                            Je tiens à précisier que c’est une autre classe dans laquelle je n’interviens qu’une heure mais sur le fond votre remarque vaut pour l’une comme pour l’autre

                                          • SuperPrunes 17 janvier 2014 17:33

                                            Aujourd’hui, il ne faut même plus mettre de fessés aux enfants... C’est triste, ils deviennent capricieux. Un certain David TMX dénonce bien cela dans certaine de ses chansons.
                                            De plus la perversion grandissante de notre société, comme il a été dit dans l’article, mais avec des oublis non négligeable, tous ses clips avec ses femmes dénudés et généralement les paroles sans fond vont de paire. Et la télé-réalité qui est d’un abrutissement et d’une perversion monstrueuse, et tout ça est laissé librement au yeux des enfants.
                                            Et vous les professeurs, qui ont maintenant tout juste le droit de lever la voix sur nos petites têtes.
                                            Nos traditions et l’éducation se perdent un peu plus de jour en jour...


                                            • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:57

                                              SuperPrunes


                                              Que faire ?

                                              Quand on lit certains adultes, on s’interroge sur la santé mentale de toute notre société

                                            • Pere Plexe Pere Plexe 18 janvier 2014 12:31

                                              La contrainte physique est devenue un interdit dont il n’est même plus possible de parler...

                                              Je ne suis en rien un avocat de la manière dure à coup de grande baffes .
                                              Pour autant en faire un interdit absolu abouti à des situations intenable.
                                              J’ai personnellement vu en crèche une nounou réprimée pour avoir mit une claque sur le cul d’un môme de 3 ans en train de mordre au sang un autre mioche.Suivi du discours hallucinant de sa responsable...bien incapable de ramener le mordeur à la raison.Il avait déjà intégrer qu’il ne risquait finalement rien à faire comme bon lui semble.
                                              Si pour une grande majorité la parole est suffisante il faut admettre que certains gamins seront plus sensible à un risque physique.
                                              Dés lors accepter une réaction mesurée et proportionnée de l’adulte éviterait bien des dérives.
                                              Benevole dans un club de judo il m’est facile de voir combien le comportement de certain gamin est different sur le tapis et en dehors.Pourtant je vous assure que le prof n’a rien d’un tortionnaire.La crainte de la confrontation physique est suffisante...

                                            • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 17 janvier 2014 17:36

                                              ça ne changera rien concrètement puisque personne n’est sur cette ligne politique réellement en France, mais ça aide à bien comprendre. Salvateur même...


                                              Le gauchiste/ social-démocrate de base fulminera : « cureton ! retour à l’ordre moral ! fâaaascime ! gros con ! etc. » le droitard pensera que vous êtes de son côté, mais peu importe...

                                              Pourtant ça renvoie dos-à-dos gauchisme et dextrismes.
                                              Les références sont datées (début 1980) mais on est toujours dans cette séquence.... sans doute à la fin ?...

                                               « Le capitalisme de la séduction », M. Clouscard

                                              « la spontanéité libertaire venue de la consommation transgressive, du freudo-marxisme, du gauchisme, qui a cheminé autour des premiers émois, autour du flipper et du juke-box jusqu’à Woodstock est, en fin de parcours, pris en charge par le ministère du temps libre. La société assistée devient celle de la la libido assistée. (...) La geste libertaire s’abandonne à l’Etat, dans la mesure où celui-ci accomplit ses désirs. C’est, certes, un processus de banalisation. C’est aussi une conquête de masse.
                                               Le révolté, le transgresseur jette le masque : ce n’est qu’un veau. Le hash sera en vente libre ».

                                              (Vous pouvez remplacez la légalisation de la consommation de H par autre chose : « objet » ou comportement)

                                              Aller vers quoi ? ça :
                                              « (Un) corps qui n’est plus seulement une force productive, ni seulement un moyen de jouissance. Un corps libéré de la vacuité ludique et de la nécessité économique. Soir le corps de la civilisation socialiste. La double aliénation du sensible est dépassée, le corps est réconcilié avec lui-même. »

                                              Nul besoin de vieilles harpies (ou jeunes) féministes aigries qui détestent autant les hommes que les femmes (surtout si elles sont pauvres) et de leurs porte valises hommes, ni d’hystériques identitaires et autres réacs, seul le « socialisme réel » (autrement dit une chose encore inconnue) pourrait réaliser cela. 


                                              ratingTextUndefined

                                              • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:57

                                                Jean-Michel Lemonnier 


                                                C’est un rassemblement ?

                                              • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 17 janvier 2014 20:26

                                                Err. (précédent message) : « fascisme », "vous pouvez remplacer"

                                                Étrange remarque, je vais dans votre sens.
                                                 
                                                Pour dire que :

                                                On est toujours dans cette idée de défier la « répression sexuelle bourgeoise » : le mode d’ordre depuis presque 50 ans. Foutaises ! Elle n’existe plus (ou pas).

                                                Au contraire : soumission totale au totalitarisme néo-capitaliste.
                                                 C’est comme ça, c’est l’air du temps. La fillette de plus en plus jeune submergée de « modèles féminins », de diktats comportementaux, de slogans doit obéir à l’impératif de « consommation » (la sexualité en est une...). Elle sera même aidée par la mère et l’éducateur, nouveaux entremetteurs pour qu’elle intègre ces codes.

                                                 Finie, ringardisée la « grande rencontre » entre la vierge et le puceau. "Écraser la psyché, lieu de la pudeur et de l’imaginaire"...RICANEMENTS !...

                                                « Excellent travail » des penseurs de l’idéologie 68 arde : on ne sait plus ce qu’est un enfant, un adulte (Voir les Foucault "sexualités périphériques", Guattari et cie) par extension on ne sait plus (ou on feint de ne plus savoir) ce qu’est qu’éduquer. D’une incroyable perversité...

                                                 La « jeune fille » enfin libre qui ne tardera pas (ou si beaucoup trop tard) qu’elle ne contrôle rien. Tout a été « transgressé », blasée à 20 ans...Manipulation totale.
                                                Ou alors il faudra aller toujours plus loin...on essaiera le triolisme, partouzes et pire encore...

                                                Former des narcisses, des égos gros comme trois fois la France « je contrôle et domine tout »...pour qu’ils aillent ensuite s’exploser contre le mur de la dépression une fois la supercherie dévoilée (au moins ressentie). Voire plus...

                                                Finalement, il ne s’est rien passé. Tromperie absolue.


                                              • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 18 janvier 2014 08:33

                                                Et ensuite, vous vouliez que l’on vous dise quoi ?

                                                Réponse médicale, éducative, « pédagogiste » ? 
                                                Evidemment, selon ce que vous décrivez on doit être dans l’urgence d’une réponse individuelle adaptée. Et, il y en a. 

                                                Le problème est que ce genre de comportements est loin d’être isolé. C’est moins sur ce cas précis (histoire que je ne connais pas plus que les autres intervenants) que sur un « système de valeurs » mis en place depuis des décennies que je répondais et que l’on peut soupçonner d’engendrer ce que vous décrivez..

                                                 Et, en deux messages, je vous proposais de jeter un oeil sur l’état du « moteur du système » actuel. Les racines d’un mal collectif...aux multiples manifestations, donc...





                                              • tf1Groupie 17 janvier 2014 18:05

                                                L’école n’aurait pas été plus capable de prendre en charge cette élève il y a 30 ans.
                                                Mais il y a 30 ans ce genre de « phénomène » était extremement rare et surtout la société Française n’aurait pas trouvé le comportement de cette fille tolérable.

                                                Aujourd’hui il y aura toujours beaucoup de gens, de parents, de psychologues et d’enseignants pour trouver des excuses à cette gamine, dire que c’est la faute au gouvernement, à l’E.N., aux enseignants, à la pédagogie etc.. bref pour dire que l’élève est une victime.

                                                Donc l’E.N. en est réduite à une réaction de défense : étouffer le problème.

                                                Sincèrement désolé pour vous Nabum d’avoir à supporter cet enfer : je sais que c’est épuisant.
                                                Et cette fatigue-là n’est pas reconnue comme péniblité.
                                                Imaginez quand vous aurez 65 ans !


                                                • tf1Groupie 17 janvier 2014 18:07

                                                  Je ne sais pas pourquoi mais je suis sûr que cette gamine a un beau smartphone et abonnement .
                                                  Qui paie ?


                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:58

                                                    tf1Groupie


                                                    et trois comptes facebook

                                                  • Arnaud69 Arnaud69 17 janvier 2014 18:26

                                                    Ce échec n’est pas l’échec des enseignants, c’est l’échec de TOUS les gouvernements successifs depuis plus de 30 ans. De personne d’autre, pas même des gamins.

                                                    Si le cadre n’existe pas c’est juste que pour des raisons électoralistes personne n’a jamais voulu remettre le minimum de moyens matériels et moraux pour que la république soit identique partout.
                                                    Ils sont tellement piégés avec l’échec de leur politique que la présence de certains corps d’état sont ressentis comme des provocations...

                                                    Si nous voulons des solutions rapides, c’est pas très compliqué : Légalement obliger TOUS les maires de France à implanter leurs mairies en plein milieu des ZEP . 
                                                    Là ils mettront les moyens pour favoriser ces quartiers car ce sera également leur milieu de vie.

                                                    Le désenclavement passe par là, une fois que les élus seront personnellement exposés ils feront pression sur leurs collègues du gouvernement.

                                                    Que nos politiques assument et boivent LEURS échecs jusqu’à la lie. Les éléphants du PS et de l’UMP sont toujours les mêmes types depuis 30 ans voir plus c’est à eux de s’occuper de LEUR création..


                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 19:59

                                                       Arnaud69


                                                      Merci d’apporter un peu de réflexion dans ce qui deviens une épreuve et qui exprime par le contre-exemple les sources du mal

                                                    • joletaxi 17 janvier 2014 18:27

                                                      heu, si elle a un smartphone, vous pouvez peut-être me filer son n°, c’est si rare des petites de ce genre, et je n’ai pas les moyens de me payer une Zaya..

                                                      tiens à ce propos, cette dernière a fait son chemin, non ?
                                                      pas dit qu’avec son bac ....


                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 20:00

                                                         joletaxi 


                                                        Si vous saviez à quel point je plains votre remarque

                                                      • joletaxi 17 janvier 2014 21:08

                                                        vous nous pondez des dizaines d’articles sur vos problèmes d’enseignement, mais le résultat le plus voyant, c’est que les gosses sortent de vos « mains »,incapables de lire ,écrire,ou faire une opération élémentaire,et en plus, ils sont pour la plupart grossiers,inconvenants,et très mal armés pour tenter de se faire une place dans la société

                                                        alors vos leçons de morale hein....


                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 21:09

                                                        Et toi t’as écouté les enseignements de Vanessa sur lesquels je t’avais orienté en son temps sur l’agora, Jo ?


                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 21:13

                                                        joletaxi


                                                        Monsieur l’inspecteur, je vous en conjure, ne me faites pas l’injure de la censure ! 

                                                        Joletaxi nous nous étions habitués à plus de courtoisie dans nos relations épistolaires

                                                      • Barbaresk 17 janvier 2014 21:14

                                                         « grossiers,inconvenants »

                                                        Quand on voit ta manière de te comporter Joe, tu ferais mieux de la fermer à ce sujet. 

                                                      • joletaxi 17 janvier 2014 21:57

                                                        vous avez raison, il n’y a pas lieu de s’énerver, après tout, les d’jeunes feront leurs expériences,cela ne nous concerne pas, sauf qu’ils seraient bien inspirés d’être capables de nous servir nos retraites, c’est loin d’être évident.
                                                        Concernant votre petite « énervée », laissez moi vous conter(je sais c’est votre rôle, mais pour une fois...) une expérience vécue.

                                                        Je suis contacté par une dame pour effectuer des travaux dans une propriété dans la banlieue squatée par les ennemis de Hollande .
                                                        Au fures et à mesure de l’entretien, je sens la dame fébrile et elle finit par « craquer », tombe en pleurs, secouée de tremblements,et me raconte la raison de cette crise.
                                                        Etonnant, mais pas tellement, que l’on se confie ainsi à un parfait inconnu.

                                                         Elle habite avec son mari dans une superbe villa en carré, et a deux enfant, une fille de 14 ans, et un gamin de 7.
                                                        Le mari ,industriel,reçoit beaucoup, et les dîners s’enchaînent,tout ce petit monde nage dans le bonheuir, sauf que selon la règle, la vie n’est pas un long fleuve tranquille.
                                                        Les enfants logent dans « leur » aile de la maison,et ont une certaine indépendance vis-àvis de lleurs parents, du moins pour ce qui est de la circulation dans la maison.
                                                        Un soir, après un dîner, le père est pris d’un malise dans la nuit, il se lève, ainsi que son épouse, et machinalement regarde dans la cour intérieure,et remarque une porsche d’un des invités qui quitte la propriété, tous feux éteints.
                                                        cette fois il est bien réveillé, et s’inquiète de ses enfants(on est en pleine affaire Dutroux)
                                                        Le gamin est endormi, assis dans un fauteuil du couloir.Il le réveille, et celui-ci d’avouer qu’il fait le guet, quand sa soeur a des visites de messieurs invités,et qu’il est fatigué, et que... il tombe en pleurs car il ne peut comprendre.
                                                        La grande soeur ,au déjeuner, sommée de s’expliquer au matin,va raconter qu’elle fait « le tapin » souvent avec des invités (qui se repassaient la bonne adresse)
                                                        Les parents vont découvrir une somme ron delette caché dans la chambre.
                                                        Impossible de faire éclater ce scandale, qui aurait des implications difficlement appréhendables.
                                                        On place donc la petit besogneuse dans une pension tenue par des religieux réputés pour leur sévérité, espérant avoir sinon résolu le problème, du moins espérer la remettre sur un chemin plus en rapport avec ce qu’espère la famille.
                                                        Mauvaise pioche, au bout de quelques jours , ;elle partira avec le principal du collège...

                                                        Je ne sais pas ce qu’elle est devenue, mais je l’imagine très bien , mariée, menant grand train aux dépens d’un cocu ,

                                                        Avouez que en matière de déviance rare, c’est moins grave que les curés pédophiles non ?

                                                        Bonne soirée


                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 22:00

                                                        Et l’idiome, la pensée profonde de Vanessa Paradis, la vraie, c’est ce que nous éructe Jo, 


                                                        Si si, promis.

                                                        Vous verrez

                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 22:05

                                                        Parce que vous pouvez avoir tous les chocs émotionnels que vous voulez.


                                                        Dès lors que vous resterez en ligne désormais, nous avons l’éternité devant nous pour en attester mes amis.

                                                        PS : et toussa, toues mes, nos plus grosses divagations, vous remarquerez -a minima que ça passe comme une lettre à la poste dans l’agora. Zéro sarcasme ou on dit mal placés, sauf entre ceux qui s’y reconnaissent.

                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 22:05

                                                        Footix, je reviens sur Radio Tripping pour la peine smiley smiley


                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 22:08

                                                        Ah tiens cça tombe bien, l’ami d’Indochine il est formel : faisons la révolution de notre esprit, les buddys


                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 22:10

                                                        A tout le moins, certain vont enfin comprendre ces paroles


                                                        L’ART c’est la vie, c’est directement relié au cœur, TOUT EN PASSANT PAR LE CORTEX

                                                        Synthétisable, expérimentable, reproductible

                                                      • Barbaresk 17 janvier 2014 22:43

                                                        Joe, si on en savait un peu plus sur le profil de la gamine, ça nous aiderait. Une besogneuse cynique déjà prête à se vendre ? Une nymphomane précoce ? Un mélange des deux ? En plus, Joe, vous qui nous livrez en ce moment des cargaisons entières d’un site libertarien, vous pouvez pas vous contenter de balancer de l’url comme ça, il vous faut aussi assimiler la pensée profonde de ceux que vous propagez. Un bon anarcho-capitaliste dirait que la petite est un modèle. Elle comprend la nature contractuelle de la société, qui ne doit pas reposer sur l’idée que d’autres se font d’un bonheur imposé d’en haut, sur lequel on ne peut tomber d’accord, mais d’une relation contractuelle libre et révocable entre deux personnes consentantes. Elle est un peu jeune ? D’une, à quatorze piges, on peut déjà avoir un bon paquet d’heures de vol, deux, vous savez que le libéralisme est censé justement avoir libéré, dans la construction historique des libéraux, les personnes entreprenantes des carcans sociaux et communautaires, des règles tatillonnes et étouffantes. 


                                                        Par ailleurs, votre gamine montre que tout le monde peut mener des expériences similaires dans sa vie, le milliardaire comme le smicard, le SDF comme le propriétaire d’un yacht de 100 mètres, Steve Jobs comme l’auto-entrepreneur qui fera 3000 euros de CA durant l’année (je connais assez mes rudiments de dogme selon vous ?). Je vous dis ça parce qu’un cas similaire avait fait jaser. Donc vous voyez, toutes les classes sociales peuvent vivre les mêmes expériences, c’est la société horizontale, loin de ces catégories figées socialo-coco-bobos, ces jaloux et envieux qui veulent masquer aux jeunes qu’ils peuvent marcher dans les pas des riches exemplaires, au lieu de se complaire dans l’amertume. Certes on est inégaux pour faire le tapin, les femmes sont nettement favorisées (la profession est très féminisée, Soral l’a bien dit) et les moches peuvent pas espérer grand chose. Mais je conclus sur le point de vue anarcho-capitaliste, d’une il ne tient qu’aux jeunes hommes de promouvoir la vente de leurs fions, en recréant le marché de la pédérastie aristocratique des vieux sur les jeunes (dans une époque inégalitaire ça doit pouvoir marcher), deux, les moches, les moches, ben la vie c’est qu’on a des dispositions inégales par nature. Et pour finir, si les libertariens revendiquent pour le paysan indien misérable le droit de vendre un de ses reins ou de ses gosses pour payer ses dettes, l’occidental a bien, lui, le droit de vendre son cul, agir autrement entretiendrait les revendications communautaires et la repentance perpétuelle. Alors non, votre gamine a tout compris à l’économie du XXIème siècle. Tout le monde n’est pas aussi habile à anticiper l’air du temps que Zuckerberg, ou aussi doué pour l’ingénierie que Sergey Brin, faut bien gagner sa croûte comme on peut.

                                                        Et, ce sera vraiment le mot de la fin, rassurez vous, les types ne venaient dans la chambre, visiblement qu’un seul à la fois. Bon c’est vrai que le gangbang et la dp à 14 piges, ça aurait été un peu limite, mais finalement tout est bien qui finit bien. La bourse de la petite est pleine et celles des vieux cochons vide, en un mot joe, tout le monde est content et les deux parties contractantes gagnantes, c’est du win-win, l’initiative individuelle qui crée des nouveaux marchés dans le domaine des prestations de service à la personne, toute une rhétorique qu’un lecteur aussi assidu de Contrepoints que vous doit bien connaitre, non ? 


                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 22:47

                                                        Je l’ai dit hier, tu es INDISPENSABLE, Judas


                                                        Welcome Buddy smiley (et ce soir ça me brule... plus la langue smiley )

                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 22:54

                                                        Et tu choisiras qui et l’ordre de ceux qui passeront dans la chambre de Vanessa ou qui te veut sur cette petite pommée de planète.


                                                        Et les corses de mes deux, ceinture, dans l’obscurité la plus complète : NORMAL

                                                        Je te le dois bien, sans rire.

                                                        Moi, chiure de mouche du XXIeme siècle, j’ai de toute façon jamais souffert dans ma chaire.



                                                      • joletaxi 17 janvier 2014 23:17

                                                        je crois avoir parlé de déviance non ?

                                                        et je n’ai moi aucune idée ni explications sur les motivations de la gamine,mais si c’est le résultat du turbocapitalisme mangeur d’enfants, c’est déjà plus clair,comment ne pas y avoir pensé ?


                                                      • Barbaresk 17 janvier 2014 23:18

                                                        Et tu choisiras qui et l’ordre de ceux qui passeront dans la chambre de Vanessa ou qui te veut sur cette petite pommée de planète.

                                                        Ce sera moi d’abord. Juste pour pouvoir entrainer la petite à quelques pratiques à la mode, je pense surtout au ass to mouth (pour réconcilier ces accros à la junk food avec la vraie gastronomie) et au célébrissime cumshot.

                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 23:22

                                                        TKT je sais que ton imagination est sans limite, et faut bien ça pour que ce soit pas une éternelle routine. smiley


                                                        PS : chapeau pour l’agoranymous0 (?) : comédie ou vrais sentiments, c’est plus que ce que je suis capable de faire.



                                                      • Barbaresk 17 janvier 2014 23:25

                                                        Merde joe, un peu d’humour que diable. Tu te crois où ? Sur Mediapart ? smiley smiley smiley


                                                      • Barbaresk 17 janvier 2014 23:42

                                                        Non Shaw, j’ai rien à voir avec ça. Si c’est pas toi,.... c’est donc ton frère. 

                                                        Et il s’agit pas d’un de mes pseudos. C’est vrai que j’en ai eu tellement que je m’y perds, mais pas au point de pas reconnaitre les miens. Y a des limites. smiley

                                                        Et puis de quoi tu te plains, tu as des imitateurs ? Ca veut dire qu’il y en a pour chercher à t’imiter, il y a des sosies de Shawford comme des sosies d’Elvis. C’est la rançon de la gloire mon pote. Alors que tu vois, même momo ou demian, personne a cherché à les imiter. T’imagines par exemple cinq clones du West de la grande époque en action en même temps sur AV ? Déjà qu’un seul en a traumatisé plus d’un. Alors ressaisis toi, espère au contraire avoir des « répliquants », ce sont pas des concurrents, ils restent dans une imitation de toi, ils seront ta gloire. 

                                                      • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 23:44

                                                        Quelle gloire buddy ?


                                                        Une amitié indéfectible et généralisée alors même que je resterai l’idiot du village suffira smiley

                                                      • Barbaresk 18 janvier 2014 00:04

                                                        Tu auras du mal à être l’idiot du village global virtuel, face à une armada de surdoués comme djanel ou rameur. Quant à l’amitié indéfectible, ben t’es sur internet, mieux vaudrait encore chercher une synagogue à Riyad. 

                                                        Bonne soirée mon grand, moi, faut que j’aille m’occuper de la petite. smiley

                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 06:40

                                                        Joletaxi


                                                        Je préfère quand vous me racontez à votre tour une histoire

                                                        Elle est édifiante

                                                      • alinea Alinea 17 janvier 2014 18:35

                                                        La victoire des féministes ??????


                                                        • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 18:40

                                                          Ces féministes ? Toutes des tapettes à mouche toi avant de me par(l)er smiley smileysmiley ? )


                                                        • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 20:01

                                                          Alinea


                                                          Pour l’instant c’est la défaite de toute forme d’intelligence

                                                        • alinea Alinea 17 janvier 2014 20:13

                                                          C’est ce que je voulais dire......


                                                        • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 20:14

                                                          Alinea


                                                          Nous avons ici la paradigme de notre naufrage

                                                        • Alain Qroviste Alain Proviste 17 janvier 2014 20:14

                                                          Merci pour l’article, notre société prend l’eau de tous les côtés.

                                                          Une mesure parmi tant d’autres pour lutter contre l’hyperféminisation et ces conduites qui dépasse l’entendement : couper Disney Channel dans tous les foyers, LA chaîne du conditionnement de nos filles par excellence. smiley
                                                          Malheureusement, tous les FAIs grand public nous ont eu en proposant la chaîne gratuite...
                                                          Rajouter à cela le conditionnement social dans le rapport aux autres, « si tu la regarde pas, t’es une bolosse » ou « t’as vu le dernier Violetta ? », d’une importance phénoménale à l’adolescence, et le tour est joué...

                                                          Amicalement.


                                                          • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 2014 20:23

                                                            Alain Proviste


                                                            Merci de me remercier dans un contexte qui n’est pas facile

                                                            oui, vous avez raison, nous sommes au cœur de notre problème

                                                          • passtavie passtavie 17 janvier 2014 21:57

                                                            Je ne sais quoi vous dire Nabum, a part vous encourager.
                                                            Espérons qu’elle pourra être prise en charge par des psys.


                                                            • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 06:38

                                                              Passtavie


                                                              Il faut surtout penser à cette jeune fille qui aurait vraiment besoin de soins 

                                                            • Batonche Africa Batonche Africa 17 janvier 2014 23:02

                                                              C’est une fille entreprenante qui à choisi l’autonomie que la soumission jusqu’à ses 18 ans, je suis heureux de voir qu’elle s’affirme rapidement , en Afrique, à 10 ans un garçon s’affirme et devient l’égal de l’homme. Je pense qu’en France, il faudrait arreter de tout offrir sur un plat d’argents d’argent, il faut les laisser se débrouiller seul dés le plus jeune âge.


                                                              • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 23:04

                                                                Va manger tes M&M’s dans ta chambre, garnement smiley smiley


                                                              • tf1Groupie 17 janvier 2014 23:06

                                                                « en Afrique, à 10 ans un garçon s’affirme et devient l’égal de l’homme » ... et puis il va travailler 12h par jour dans une usine de textile.
                                                                c’est vraiment super l’Afrique.

                                                                La gamine est loin d’avoir quitté la maison : elle est nourrie, fringuée et connectée gratos, rien à voir avec l’autonomie.


                                                              • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 23:10

                                                                Quand elle se fait baffer et même torturer par son(ses) pères (z’ont trop peur de perdre leurs brouzoufs), tu m’étonnes qu’elle fleurte après le sayanim venu. smiley


                                                              • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 06:41

                                                                Batonche Africa


                                                                Vous vous égarez dans l’idéologie alors que ne s’agit ici que de pathologie

                                                              • Morpheus Morpheus 17 janvier 2014 23:38

                                                                Les comportements déviants, issus de souffrances chez les jeunes peuvent avoir deux origines.

                                                                a) Ils peuvent venir de choses qui se sont produites qui ne devraient pas se produire (devinez).

                                                                b) Ils peuvent venir de choses qui devraient se produire mais ne se produisent pas (les parents font tout « comme il faut », mais sont dans l’absence à eux-mêmes, donc à leur gosse : ils sont aliénés).

                                                                c) Ils peuvent venir de la combinaison de ces deux facteurs (la pire situation > comportements schizoïdes)

                                                                Je penche a priori pour la (c) dans le cas que tu décris Nabum.


                                                                • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 23:40

                                                                   smiley smiley smiley


                                                                   smiley

                                                                • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 06:42

                                                                  Morpheus


                                                                  Merci d’apporter un éclairage utile dans les ténèbres ambiants.

                                                                • Les Hommes debouts 17 janvier 2014 23:40

                                                                  Lui dire à cette petite que l’on a compris combien elle souffre, que l’on ne sait pas pourquoi , mais que toute son attitude crie sa souffrance. la réaction risque d’être violente, mais il faut attendre, laisser passer du temps. Il y a beaucoup à dire mais en back office 


                                                                  • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 23:43

                                                                    Tu lis d’abord toute la saga Fondation de l’ami Isaac, et après tu reviens essayer de te remettre débout ici même, Man. smiley


                                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 06:43

                                                                     Les Hommes debouts


                                                                    Oui, il le faudrait 

                                                                    Hélas, la classe n’est pas un lieu pour prendre ce temps car ses camarades ont besoin de calme

                                                                  • tf1Groupie 18 janvier 2014 12:20

                                                                    « On a compris combien elle souffre » ?!?

                                                                    ... et combien elle peut faire souffrir les autres.

                                                                    Des enfants souffre-douleurs j’en croise souvent et ceux-là on les écoute rarement, parce que les tortionnaires sont déclarés victimes  smiley


                                                                  • crazycaze 18 janvier 2014 00:03

                                                                    Les CPPM (Centres médico psycho-pédagogiques) bien qu’encombrés peuvent apporter une aide, vous pouvez aussi contater l’EPE la plus proche (Ecole des Parents et des Educateurs) qui permettent d’obtenir des rendez-vous plus rapidement. Je vous y encourage vivement, pour vous comme pour cette jeune fille.


                                                                    Les trajectoires développementales qui conduisent à divers « troubles » du comportement sont modulées par de multiples facteurs, bien plus complexes que les diagnostics posés ici ou là dans certains commentaires par des psy ou des sociologues de comptoir.



                                                                    • LEELOO Shawford43 18 janvier 2014 00:09

                                                                      Bonsoir,


                                                                      j’ai toujours aimé votre prose et votre profond humanisme désintéresse.

                                                                      Pour compléter l’analyse, sans avoir besoin d’aller chercher de quelconques structures, je me permettrai de vous citer :

                                                                      >>>

                                                                      Par crazycaze (---.---.164.149) 25 septembre 2009 15:34

                                                                      Vous avez complètement raison.

                                                                      Pour le premier point effectivement le rôle de tout parent, qu’il soit humain ou animal vivant en société, est d’assurer la fonction d’étayage, cad accompagner l’autonomie de l’enfant, non seulement en assurant ses besoins primaires tant qu’il nest pas en mesure de les assouvir par lui-même, et en lui servant de modèle et/ou lui enseignant l’adoption de comportements adaptés à la société.

                                                                      En termes de pratiques pédagogiques, cela consiste en ce que les nords-américains désignent par « authoritatives », cad une éducation à la fois faite de contrôle et d’affection. Les pédagogies de laissé-faire, autoritariste ou inconsistante (cad tantôt laxiste tantôt autoritaire) sont néfastes au développement l’enfant.

                                                                      Les parents qui n’osent pas s’opposer à leurs enfants ne leur rendent pas service. Tout comme ceux qui sont hyper-contrôlants, les responsabilisent avant l’heure, les submergent d’activités, ou visent à travers leurs performances scolaires une évaluation de leur efficience en tant que parent, au détriment de l’équilibre psychologique de l’enfant.

                                                                      De même, en remettant en cause l’autorité du prof d’école devant eux, ils les mettent dans une position difficile, « le cul entre deux chaises » ! Mais il faut aussi savoir écouter l’enfant, dans la formulation de ses griefs à l’encontre de l’enseignant, qui peut se montrer injuste... comme les parents eux-mêmes. Il ne s’agit pas de nier la parole de l’enfant non plus, comme c’était le cas autrefois, quand les parents donnaient systématiquement raison à l’enseignant. 

                                                                      Nous avons tous été à l’école, et l’injustice y existe comme au dehors. Recueillir la parole, comprendre, aider l’enfant à accepter et à surmonter ce qu’il ressent comme injuste, en lui expliquant que n’étant pas présent, il nous est difficile de prendre partie, c’est l’aider à adapter son comportement en fonction du contexte.
                                                                       
                                                                      D’ailleurs, l’enfant adapte généralement son comportement aux différents contextes de vie, d’où parfois des différences de perception de l’enfant entre son comportement dans le contexte familial et dans le contexte scolaire.

                                                                      <<<<<


                                                                      Bonne nuit à toutes et à tous.


                                                                    • crazycaze 18 janvier 2014 00:24

                                                                      Certes.... mais il me semble là que le caractère intense des manifestations comportementales évoquées dans le cas présent invite à une analyse clinique prenant en compte le développement socio-affectif de cette jeune fille.


                                                                      Encore une fois, il me semble que cette jeune fille a besoin d’être écoutée, entendue, par un psychologue, car il ne s’agit pas là - a priori - de problématiques relevant de la psychiatrie.

                                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 06:44

                                                                       crazycaze


                                                                      Une aide qui demandera plus de six mois avant de se mettre en place

                                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 07:49

                                                                      Shawford43 


                                                                      merci

                                                                      L’humanisme semble assez mal vu ici 

                                                                      J’ai l’impression de retrouver les mêmes uluberlus nocifs qui hantaient le Post alors ...

                                                                    • LEELOO Shawford43 18 janvier 2014 07:57

                                                                      Alors, alors ? 


                                                                      Ben si vous venez de lire le post que je viens d’adresser à (Saint - PTDR) Jean, vous comprendrez que le chemin sera peut être long, mais forcément lumineux et salvateur.

                                                                      Bonne journée cher (à mon cœur) Na Boom smiley

                                                                    • crazycaze 18 janvier 2014 15:34

                                                                      @ c’est Nabum : Pour les CMPP oui.. par contre les EPE sont beaucoup plus réactives. 


                                                                    • Roubachoff 18 janvier 2014 01:15

                                                                      Pour le salut de cette pauvre petite :

                                                                      Ce que vous décrivez, C’est Nabum, fait penser à un choc post-traumatique. En clair, la gamine a probablement derrière elle un lourd passé d’agressions sexuelles. Dissociation, provocation, exhibitionnisme, impossibilité de s’intégrer à l’école sont des manifestations classiques des « conduites de survie ». Si vous êtes capable d’aller au-delà de votre vision étriquée du monde (la société qui se sexualise, Facebook et toutes ces lamentations de Café du Commerce) consultez les travaux de Muriel Salmona, par exemple.

                                                                      Quelques remarques indispensables :

                                                                      1) Avec vos grosses baskets, n’allez surtout pas déclencher une autre affaire d’Outreau. On ne peut pas savoir qui est responsable des agressions (si toutefois c’est bien ça) sans mener une enquête objective et minutieuse. Les parents peuvent très bien être à mille lieues de soupçonner le problème.

                                                                      2) Il n’y a personne, dans votre collège, qui ait l’ombre d’une approche psychiatrique des comportements de ce genre ? Vous allez me dire : on travaille exclusivement avec des enfants, à quoi bon se fatiguer à comprendre comment ils fonctionnent ? Mieux vaut faire passer certains pour des monstres, au moins, on se fait plaindre. 

                                                                      3) Il y a longtemps que je ne lisais plus vos articles pleurnichards. Celui-là a échappé à la règle parce que l’enjeu est l’avenir d’une gamine abandonnée entre les mains de baltringues (bien ou mal intentionnés, la question n’est pas là).

                                                                      4) Répondez-moi ce que vous voulez, je m’en contrefous. J’estime avoir fait le peu que je pouvais.


                                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 06:47

                                                                        Roubachoff


                                                                        Il est difficile de vous répondre

                                                                        Vous apportez avec sérieux et sans doute compétences des pistes de qualité
                                                                        Vous me dénigrez dans le même temps me jugeant incapable de comprendre

                                                                        Merci quand même pour la première intention

                                                                      • Roubachoff 18 janvier 2014 07:46

                                                                        C’est Nabum

                                                                        Désolé pour ma tendance (hélas naturelle) à l’ironie mordante. Ravi, en revanche, que mes modestes suggestions aient pu vous intéresser. Le sujet est trop grave pour que nous ne parvenions pas à nous entendre.

                                                                        Bon courage.


                                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 07:51

                                                                        Roubachoff 


                                                                        Pour comprendre mon irritation, prenez la peine de lire ce qui tient lieu de commentaire le plus souvent ici 

                                                                        La lie de l’humanité a toujours un avis

                                                                      • crazycaze 18 janvier 2014 15:31

                                                                        Attention à ne pas aller trop vite dans la désignation de’s) origine’s) de ces troubles externalisés du comportement, car il est indispensable de disposer de faisceaux concordants d’indices pour les attribuer à des’abus ou des sévices sexuels. Sans écarter cette possibilité, il peut s’agir de bien d’autres choses... 


                                                                        Ainsi, pour un même trouble, il peut s’agir d’un facteur causal unique dans un contexte donné - par exemple un traumatisme, un problème biologique -, comme le fruit d’une interaction entre de multiples facteurs , biologiques, socio-affectifs, socio-culturels et socio-économiques, comme c’est plus généralement le cas.

                                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 18 janvier 2014 17:42

                                                                        crazycaze


                                                                        j’espère que ce commentaire ne vaut pas pour le tableau que j’ai dressé.

                                                                      • Roubachoff 19 janvier 2014 02:10

                                                                        Crazycase

                                                                        C’est exactement ce que je dis : il y a là une piste, les indices concordent, mais il ne faut surtout pas sauter aux conclusions. En revanche, on ne peut pas écarter cette possibilité.

                                                                        C’est parce que je partage votre prudence que j’ai (plusieurs fois) précisé qu’il ne fallait surtout pas s’emballer.


                                                                      • crazycaze 19 janvier 2014 12:12

                                                                        Je l’avais bien remarqué, mais j’ai voulu insister compte tenu de la gravité des conséquences d’une désignation non fondée aux autorités compétentes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès