• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les perturbateurs endocriniens polluent notre quotidien

Les perturbateurs endocriniens polluent notre quotidien

Depuis plusieurs années, les Perturbateurs endocriniens ne cessent de cultiver une grande controverse.
Due en partie aux dernières études qui ont révélé de forts taux de contamination sur des enfants et des adultes, mais également dans un grand nombre de produits de notre quotidien.

Notre système endocrinien

Avant toute chose, il est bon de connaître notre système endocrinien.
– C’est le système qui règle notre organisme
– Il dirige et coordonne de nombreuses activités cellulaires
– Tout organe qui sécrète une hormone dans le sang fait partie du système endocrinien
– l’hormone agit sur un tissu

Les organes qui font partie du système endocrinien :

L’hypophyse ; l’épiphyse ; les glandes thyroïdiennes ; le thymus, le pancréas ; les ovaires, les testicules, les glandes surrénales.

Nos hormones interviennent dans :

La reproduction et système sexuel ; le développement embryonnaire ; la croissance
La défense contre le stress ; Le système immunitaire ; les niveaux d’eau et éléments nutritifs.
Le métabolisme énergétique et cellulaire.

Quels troubles liés au perturbateur endocriniens ?

Les scientifiques ont liées plusieurs maladie dont les perturbateurs endocriniens joueraient un grand rôle.
Parmi elles : autisme, diabète, TDAH, puberté précoce, baisses de fertilité, certains cancers

Législation sur les perturbateurs endocrinien

Récemment le 3 juillet 2017 la communauté européenne s’est mise d’accord sur une liste de substances dangereuses. Ces négociations ont duré plus d’un an après de nombreux désaccords entre les pays membres alors que le premiers dossier préalable à la négociations a été introduit en 2013.
Mais malheureusement cette liste n’a qu’une valeur introductive et non judiciaire, ce qui permet pour le moment à ces produits de rester légaux. Ce qui a conduit à un tollé de nombreuse O.N.G, scientifique et politique.
Mais début septembre la C.E s’est tout de même mise d’accord pour interdire 3 substances dangereuses présentes dans les cosmétiques, il s’agit de l’oxyde de zinc présent dans les spray, le formaldéhyde classé cancérigène et présent dans les vernis à ongles, le MIT(méthylisothiazolinone) produit très allergène.

Où trouve-t-on des perturbateurs endocrinien ?

Les boites en plastiques ; boites de conservation ; les produits cosmétique, dans l’air, l’eau potable ; les produits pharmaceutique et agricole.

Avec une telle exposition l’ensemble de la population est potentiellement exposé.
Les femmes enceintes et les enfants sont la population la plus à risque, car il existe un grand risque de transmission génétique.

Afin de connaitre au mieux les produits contenant ces fameux P.E, l’association UFC-que choisir à mise en ligne une liste de plus de 1000 produits allant de la crème solaire, aux produits d’hygiène pour les bébé où l’on retrouve des additifs, des silicone en tous genres, du solvant…Ces produits ont été testé dans des laboratoires indépendants et cette liste est régulièrement mise à jour.

Comment peut-on éviter ces perturbateurs endocrinien ?

Vu le nombre de produits contenant ces substances, il est difficile de bien choisir les bons produits, nous sommes au quotidien exposé à l’air, à l’eau ou à l’agriculture intensive ; afin de réduire ces taux et de faire jouer le principe de précaution, il est important de bien choisir ses produits de cosmétique surtout pour les femmes enceintes et les enfants car l’une des seules chaines que nous pouvons maîtriser au quotidien.

Pour les personnes souhaitant diminuer ces risques d’être en contact avec ces perturbateurs, il faut se tourner vers les produits BIO, ces risques sont diminués de plus de 80%.

 

écrit par :
De Matos Sébastien
Source :
INSERM – UFC-que choisir


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 16 septembre 10:19

    Pour les politiques qui protègent les multinationales, la justice aux yeux bandés, les chimistes qui fabriquent et financent les recherches :

    « RIEN NE PROUVE QUELQUE LIEN QUE CE SOIT ENTRE LES PATHOLOGIES DONT SOUFFRENT LES MALADES ET LES PRODUITS INCRIMINES »

    C’est ce qui permet à la Commission Européenne de validée le Glyphosate en suivant le seul avis de l’Autorité Européenne de l’alimentation qui elle n’a retenu comme « scientifiques et prouvées » que les études fournies par Monsanto.

    Peu importe les souffrances infligées aux populations, ce qui importe ce sont les profits qu’en tirent les uns et les autres.


    • foufouille foufouille 16 septembre 12:12

      "Les scientifiques ont liées plusieurs maladie dont les perturbateurs endocriniens joueraient un grand rôle.
      Parmi elles : autisme, diabète, TDAH,"
      PTDR !
      ces maladies ou handicap étaient évidement inexistant 100 ans en arrière.


      • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 16:54

        Bah ces perturbateurs sont un truc de plus parmi des centaines qui nous empoisonnent depuis notre naissance en commençant par les vaccins les médicaments les métaux etc.... la liste risque d’être aussi longue et épaisse que le code du travail d’avant Macron.....


        • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 16:58

          il y a tellement d’argent en jeu et les politiques l’UE et autres sont tellement avide de fric que vous risquez d’en avaler encore pendant très longtemps ..... Et le Hulot ? Qu’en dit t’il ? Haaaa il fait la chasse aux voitures diesel notre chevalier Bayard ......


          • zygzornifle zygzornifle 17 septembre 09:49

            Macron est un perturbateur endocrinien car il pollue notre quotidien ......


            • ricoxy ricoxy 18 septembre 09:24

               
              De toute façon, il semble que nous soyons tous plus ou moins condamnés aux cancers, aux dérèglements endocriniens et à toutes sortes de joyeusetés maladives en raison des pratiques agricoles et industrielles, dues à la surpopulation.
               
              Les grands groupes agro-alimentaires et industriels agissent comme des tueurs en masse (mass-killers).
               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires