• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les ruses de Pharma-City

Les ruses de Pharma-City

L’épisode H1N1 a fait long feu, et il ne reste aux Français qu’a constater les dégâts, et à en payer les conséquences : 700 millions d’euros. Or, le contrat passé entre l’état et les labos, vient de voir son secret levé.
Roselyne Bachelot prétend dans un communiqué AFP en être à l’origine mais, c’est un gros mensonge. lien
On le doit à la pugnacité de « Rue 89 » et à l’action de Gérard Bapt (député PS)
(Totalité du document sur ce lien).
Aux 700 millions qu’a couté l’achat des vaccins, il faut ajouter la dispendieuse campagne de promotion gouvernementale pour la vaccination. (500 millions) et le prix du « Tamiflu  » qui sera périmé dans 15 jours.
Les 30 millions de dose ont dépassé la barre des 500 millions. lien
Total définitif, au moins 1,7 milliards d’euros. lien. Certains ont démissionné pour moins que çà.
La pilule est dure à avaler, même avec cette chanson
A la lecture du contrat dévoilé on apprend que « la « survenance d’effets indésirables attendus ou inattendus ou le manque d’efficacité ne constitueront pas une violation de la garantie ».
Dans un rapport récent, présenté par Alain Milon, la France est soupçonnée au mieux d’incompétence, lien au pire de conflit d’intérêt. lien
Depuis que l’OMS a donné la liste des 15 experts qui ont géré la crise, on sait que 5 d’entre eux ont collaboré étroitement avec les laboratoires. lien
L’OMS est accusée, tout comme la France d’avoir été sous le joug des laboratoires.
François Autain, (sénateur PC), appuyé par Alain Milon (sénateur UMP) déclare : « pour l’industrie pharmaceutique, la déclaration d’une pandémie était vitale (…) le gouvernement à dramatisé la communication et travesti la réalité au lieu de modifier son plan pour l’adapter à la réalité du risque  » lien
Il dénonce les liens financiers entres les experts consultés et les laboratoires. vidéo
Après le bonimenteur présidentiel, voici venu le temps des « médicamenteurs  ».
C’est le titre d’un film réalisé par Stéphane Horel, Annick Redolfi et Brigitte Rossigneux diffusé sur « la 5 » le 24 juillet 2010 (reprogrammé le 20 août, à 1h25 du matin)
Dans ce documentaire passionnant, on découvre par exemple le « Vioxx » médicament censé combattre l’arthrose, commercialisé en 1999, et retiré de la vente le 30 septembre 2004. lien
Il produisait des effets secondaires graves, voire mortels. vidéo
Pourtant une revue indépendante, « Prescrire » sans sponsors médicaux, avait alerté clairement les consommateurs en juillet 2000 des dangers induits par ce médicament. lien
Le « Vioxx  » est responsable aux USA de 140 000 accidents cardio-vasculaires, et de la mort de 60 000 personnes. lien
Pour la France on suppute 1000 cas d’effets indésirables, et la mort de 32 patients, mais la politique du secret semble de rigueur.
En 2001, une étude avait mis en évidence ces risques, mais l’AFSSAPS (agence françaises de sécurité sanitaire des produits de santé) n’en avait pas tenu compte.
La France détient le record du monde de consommation des médicaments, lien et celui des décès dus aux médicaments. lien
Pour comprendre les risques que nous courrons, il faut suivre le parcours du médicament.
Le Professeur Philippe Even, membre de la CAMM (commission d’autorisation de mise sur le marché des médicaments) a découvert avec effarement les coulisses des décisions.
Comme il l’affirme : « je ne crois pas qu’on puisse être libre quand on juge son employeur ».
L’indépendance de cette commission pose en effet problème, puisqu’elle est financée à 80% par les entreprises pharmaceutiques (lien) ce qui a été dénoncé par le Sénat dans un rapport. lien
De plus, les experts consultés par la commission ont des liens d’intérêt avec les laboratoires et ils sont 67% à avoir des liens avec l’industrie pharmaceutique et on comprend mieux pourquoi 95% des médicaments obtiennent le feu vert.
La HAS (haute autorité de santé) a une autre mission, c’est celle d’estimer les performances des médicaments mis sur le marché, sur une grille allant de 1 à 5.
On constate alors que 83% des médicaments disponibles sont peu ou très peu efficaces. lien
Les enjeux du marchés sont importants, puisqu’un médicament peut rapporter jusqu’à 1 milliard de dollars par an, comme par exemple le Plavix, du laboratoire Aventis, qui permet de fluidifier le sang, tout comme l’aspirine, (ou même comme deux verres de vin, dixit le professeur Even) sauf qu’il vaut beaucoup plus cher. (Près de 60 € la boite), soit 27 fois le prix de l’aspirine.
On comprend mieux l’une des raisons du trou de la sécurité sociale, puisqu’elle rembourse un médicament très cher, et quasi inutile.
Une autre aventure est intéressante, c’est celle du Mopral (il soigne les problèmes gastriques, les ulcères).
Il allait tomber dans le domaine public, ce qui permettait la diffusion d’un médicament générique, à bas prix.
Le fabricant eut donc l’idée « géniale » de lancer un nouveau médicament, quasi identique au précédent, l’Inexium, lequel occupa tout le marché, condamnant le médicament générique à l’oubli.
Aujourd’hui, pour augmenter leurs bénéfices, les laboratoires font un marketing de plus en plus assidu, et chaque jour d’une année, un docteur reçoit l’un des 25 000 « visiteur médical ».
Pour être plus efficace, considérant que la plupart des médecins sont des hommes, les entreprises pharmaceutiques choisissent comme représentant des femmes, à 75%. lien
Face à eux, l’UNCAM (union nationale des caisses d’assurance maladie) n’a que 2500 conseillers.
C’est le pot de fer contre le pot de terre.
D’autant que les entreprises pharmaceutiques financent la quasi-totalité de la formation continue des médecins, tout en affirmant leur totale indépendance des uns envers les autres. lien
Hubert Allemand, directeur adjoint de l’UNCAM s’est refusé à tout commentaire sur la convergence d’une campagne gouvernementale contre le tabagisme, avec le lancement d’un produit proposé quasi en même temps, par l’entreprise Pfizer, le Champix.
On découvrit par la suite, qu’il provoquait d’importants effets secondaires, provoquant des dépressions pouvant conduire au suicide. lien
D’autres surprises attendent les patients, tel l’Acomplia, (76 € la boite) médicament destiné à soigner l’obésité et le diabète.
Il permet de perdre des kilos et de les regagner des que l’on arrête le traitement.
Ce « médicament » a connu une campagne promotionnelle exemplaire de 2 mois dans tous les médias, y compris Internet, sauf que le médicament miracle provoque des dépressions en chaîne, voire des suicides. lien
De plus le laboratoire ciblait les USA où le nombre d’obèse impressionnant autorisait tous les espoirs, mais ceux-ci ont refusé le médicament.
On comprend mieux la volonté de Sanofi, et de son directeur de la stratégie, Philippe Tcheng, de neutraliser la presse grand public. lien
Autre scandale à venir : GSK aurait tenté de dissimuler les effets vasculaires négatifs d’un remède contre le diabète, « l’Avandia » menacé d’interdiction. lien
L’opacité est la règle chez GSK. lien
Or l’Avandia a provoqué 83 000 accidents cardiaques aux USA, et l’EMA (agence européenne du médicament) a décidé de « procéder à des compléments d’analyse ». lien
Les mauvaises actions de l’industrie pharmaceutique sont mêmes parfois du domaine du chantage.
En Grèce, par exemple, des labos ont refusé de livrer certains médicaments, dont ils étaient tenus de baisser le prix de 25%. lien
Pour relancer la consommation, on en est aujourd’hui à proposer de nouvelles maladies, (et donc de nouveaux remèdes) comme la « maladie du lundi matin », dénommée pompeusement le TDLM (trouble dysphorique du lundi matin).
Pour faire simple, c’est la déprime de recommencer une semaine de boulot.
Pour cela, Luc Ratif, psychopharmacologue nous explique le plus sérieusement du monde qu’il s’agit « d’un problème majeur de santé publique, caractérisé par un ensemble de symptômes qui ont pour caractéristique de survenir durant la matinée du premier jour de la semaine ».
Il continue, « les symptômes sont les suivants : manque d’énergie, irritabilité, un repli social, une anxiété, un ptosis bilatéral (difficulté à relever les paupières) ( !)… »
En gros, on n’a pas envie de bosser, et on préférerait un weekend end de trois jours, voire d’une semaine.
Et tant pis si Sarkozy n’est pas d’accord, lui qui proposait de « travailler plus pour gagner plus » car si pour travailler plus, il faut dépenser plus, on n’en voit pas l’intérêt.
Aujourd’hui l’industrie pharmaceutique est donc, on l’a bien compris, une industrie avant tout, plus préoccupée par remplir ses caisses, que par nous soigner.
Car comme disait mon vieil ami africain :
« Pas besoin d’atteindre le soleil pour profiter de ses rayons ».

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 16 août 2010 10:14

    Boofff ...on en a déjà tellement vu et entendu ...
    Blasés, nous sommes, et c’est surement là dessus qu’ils comptent.

    Aux USA, en GB ou Allemagne, systèmes comparables, les politiques démissionnent pour bien moins que cela. Chez nous, ils pérorent ...
    Bachelot, Woerth, Kouchner, Dati, Estrosi ... ont tellement de casseroles qu’ils pourraient ouvrir une quincaillerie. Mais, chez nous, le seul critère pour faire carrière, c’est le degré de soumission et d’obéissance totale au « chef ».

    Les seuls que la répétition de nos « affaires » font sourire sont les Italiens... Fini les « Berlusconeries » dont on leur rabattait les oreilles, c’est encore bien pire chez nous...


    • Alpo47 Alpo47 16 août 2010 10:18

      Je m’aperçois que j’ai axé mon commentaire sur les turpitudes des politiques, alors qu’Olivier nous démonte le mécanisme d’action des labo.
      Bien entendu, ce ci n’est possible que parce qu’il n’y a pas de véritable autorité sanitaire, indépendante, qui veille aux intérêts des patients.
      Donc, à cause de la compromission des politiques...


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2010 10:30

      Alpo47,
      raison de plus pour réagir,
      c’est en fait roselyne bachelot qui est montrée du doigt dans les différents rapports,
      Joyandais a démissionné pour un vol en jet privé qui a couté un peu plus de 100 000 euros aux citoyens,
      comment Bachelot pourrait-elle rester en poste, alors qu’elle est responsable d’un gâchis financier de près de deux milliards d’euros ?
      alors que les compromissions avec les labos ont été prouvées ?
      le conflit d’intérêt est évident.
      décidément, ce gouvernement est au dessous de tout.
       smiley


    • liberta 16 août 2010 10:25

      Un autre scandale se prépare avec le vaccin GARDASIL et CERVARIX dont la promotion aussi bien dans les pharmacies que dans des spots télés, s’attaque aux adolescentes, en leur proposant un vaccin contre le cancer du col de l’utérus

      La pub agressive a pour effet de faire peur aux parents en s’adressant à leur responsabilité

      Les dégâts causés par ce vaccin dont il est impossible par manque de recul d’en connaitre les réels effets sur le cancer mais qui a déjà fait beaucoup de dégats sur des adolescentes, les laissant paralysées

      Les cancers de l’utérus étant observés 20 à 50 ans après l’infection, le manque de recul est évident

      L’Institut National du cancer aux EU considère que la relation entre le virus du npapillonavirus et du cancer n’est pas du tout prouvé"

      Or les effets secondaires sont invalidants et nombreux

      STOP A L’HYSTERIE VACCINALE !!!!!!!!!!!!!!Préservons nous même puisque nos ministres sont défaillants !!!!!!!!








      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2010 10:31

        liberta,
        merci d’avoir apporté de l’eau au moulin, et j’espère bien qu’à la suite de l’article d’autres informations concernant des médicaments suspects seront données.
        merci de ton commentaire.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 17 août 2010 04:05

        Bonjour à tous les deux,

        c’est la campagne radio pour le gardasil qui m’a inspiré une recherche il y a un an et demi et que je développe dans cet article : http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/mieux-que-les-bonnes-reponses-les-48871 extrait : Quelles affirmations dans cette campagne équivoque. En effet, ces messages radiophoniques répétitifs soulèvent plus de questions que de réponses. La campagne presse papier régionale, selon Daniel Flaysaquier, « Ce message est diffusé sous un aspect qui peut laisser croire au lecteur qu’il s’agit d’un article et non d’une publicité.  » http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/mieux-que-les-bonnes-reponses-les-48871

        J’y ajoute un extrait d’un Paris Patch de 1950 tout à fait délirant. Je vous laisse juge.


      • goc goc 16 août 2010 11:18

        et quand on pense qu’on est en train de nous refaire le coup du ache_un nain_nain, avec THE virus of ze world, le truc le plus parfait au monde, celui qui nécessitera non seulement des « vaccins » mais avec un peu de chance, un traitement à vie

        ils sont fort quand même, ces fabricants de viru..heu de vaccins !!


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2010 11:22

          Goc,
          oui, c’est a se demander d’où viennent ces virus ?
          j’avais quelques éléments de réponse dans un article ancien...
          mais ils vont se retrouver une fois de plus avec leurs lots de vaccins sur les bras.
           smiley


        • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 16 août 2010 11:27

          L’OMS a trouvé le nouvel épouvantail, le NDM-1 (New Delhi metallo bêta lactamas), bactérie tropicale ultra-résistante...

          « Avec ce genre de bactérie, nous avons presque épuisé les antibiotiques. Seuls deux peuvent les combattre et l’un d’entre eux n’est pas très efficace. Il n’y aura pas de nouveaux antibiotiques disponibles d’ici dix ans. Si l’ont permet à ces infections de se poursuivre sans traitements appropriés, on verra sans doute une certaine mortalité », a souligné M. Walsh dans une interview à la BBC.

          Un seul antibiotique capable de juguler une pandémie... c’est du tout bon pour le labo ça !
          Wait and see, man !


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2010 13:01

            vraimentrienafoutiste
            c’est dommage que nos concitoyens ne se rendent pas compte que les antibiotiques sont la pire des réponses,
            bien sur, en tuant « tout ce qui bouge », ils arrêtent (en principe) la maladie, mais les bonnes bactéries ayant été tuées au passage, au moindre microbe qui se pointe,ils rechutent.
            ils sont impardonnables !
             smiley


          • JOSKAM 16 août 2010 11:58

            Liberta,
            Pour le moins , l’information donnée par les labos paraît vraiment douteuse...
            Ou s’informer ?
            Par exemple pour le Gardasil , ici : http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=911
            Pour les autres vaccins , ici : http://questionvaccins.canalblog.com/
            Pour le Gardasil, il faut savoir que 3517 professionnels de santé et citoyens indépendants ont ,
            en Espagne , signé, le 19/01/08, une demande de moratoire pour ce vaccin avec des arguments
            particulièrement forts.


            • liberta 16 août 2010 12:25

              @ joskam
              votre post confirme le mien et comment arrêter l’hémorragie publicitaire de ce vaccin

              Nous devons le faire nous même à notre entourage, par le biais d’internet et demander des comptes à nos députés, s’ils sont encore capables de nous écouter


            • Pyrathome pyralene 16 août 2010 12:04

              Big pharma, cette autre entité malfaisante après la finance, le pétrole , et le complexe militaro-industriel......ce quatuor gouverne actuellement le monde et font la pluie et le beau-temps !
              bel article, merci Olivier...


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2010 13:02

                pyralene,
                oui, tu as bien fais le tour de la question...
                beau commentaire.
                 smiley


              • friedrich 17 août 2010 10:01

                N’ oublions pas l’ agro-alimentaire qui bosse main dans la main avec le pharmaceutique, l’ un cause les maladies l’ autre les soigne, une équipe de choc !


              • olivier cabanel olivier cabanel 17 août 2010 10:21

                friedrich,
                bien sur,
                d’où l’importance de ne pas consommer, dans la mesure du possible des produits transformés.
                ne pas acheter aussi des produits pollués par des pesticides, irradiés (les pommes de terre par exemple) ils disent « ionisé » pour ne pas faire peur.
                ils nous empoisonnent, et les autres nous soignent (enfin, ils essayent) et les deux s’enrichissent,
                beau duo, c’est vrai
                merci de votre commentaire.
                 smiley


              • frugeky 16 août 2010 12:47

                Ou encore Zyprexa dont les méfaits sont connus aux USA et qui continuent à être joyeusement prescris chez nous.
                Pour faire suite à la pandémie de grippe de l’année dernière, nous avons cette année la super-bactérie à laquelle les labos s’empressent de trouver une parade efficace mais dont la recherche-développement obligera à de départir de la peau de ses couilles pour pouvoir se la payer jusqu’au moment où on se rendra compte que...


                • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2010 13:04

                  frugeky
                  je ne connaissais pas ce médicament discutable s’il faut en croire ce témoignage :
                  http://forums.france2.fr/france2/complement_enquete/penser-zyprexa-sujet_2036_1.htm
                  merci de ton commentaire.


                • Salsabil 16 août 2010 13:23

                  Bonjour Olivier,

                  Dans l’ensemble, je suis plutôt d’accord avec ce que vous dénoncez - cad - les abus en tous genres de la part des labos et le soutien qui leur est offert par des incompétentes « ripoux » du type Bachelot.

                  C’est aussi aux médecins de savoir faire la part des choses et de soigner sans excès. Exemple :

                  Un rhume soigné à l’aide de médicaments dure une semaine, un rhume non soigné, 8 jours... smiley

                  Ceci étant dit, même si les prix de certains traitements sont exorbitants, je peux vous assurer que je bénis régulièrement un certain labo d’avoir trouvé un traitement efficace pour ce dont je souffre, maladie rare qui serait possiblement fatale sans ce remède.
                  C’est juste pour mettre un bémol et dire que la recherche médicale est aussi un immense progrès.
                  Ce qui est à vomir c’est ce système de profit sans fin et, là, ce n’est pas seulement le domaine pharmaceutique qui est en cause mais toute une organisation sociétale.

                  Enfin, pour ne pas changer mes bonnes habitudes, voici un petit lien :

                  http://www.lesechos.fr/info/france/020707495432-mieux-ciblee-la-lutte-contre-la-fraude-sociale-engendre-des-redressements-record.htm

                  Bonne journée. smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2010 13:31

                    Salsabil,
                    en dehors de la dénonciation de corruption et du reste, proposée par le documentaire cité qu’il faut absolument revoir, mon but était plutôt d’informer les quelques milliers (ou plus) de malheureux qui prennent sans le savoir des médicaments dangereux,
                    merci d’y avoir contribué en donnant ton lien.
                     smiley


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 13:38

                    @ salsa
                    ca doit etre une coincidence
                    soigne une maladie rare est pas du tout rentable


                  • Salsabil 16 août 2010 14:21

                    Je sais Foufouille que ce n’est pas rentable, c’est bien pourquoi j’estime avoir beaucoup de chance de disposer d’un médicament et que je relève le fait que parfois les labos ont aussi leur bon côtés.

                    Histoire d’enlever un peu du négatif dont ils se sont eux-même affublés à force de comportements malhonnêtes bien aidés par des gens censés représenter le peuple et être à son service.

                    Olivier,

                    Une fois de plus je ne vais pas à l’encontre de ce que vous dites. L’épisode H1N1 est effectivement un des plus gros scandales de santé publique de ces dernières années. Il est d’ailleurs hallucinant que Roselyne soit toujours en poste, mais bon.... Woerth, Joyandet, estrosi, Amara.... smiley
                    Vous avez raison de dénoncer ce qui doit l’être.


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 15:00

                    @ salsa
                    la plupart du temps, il y aussi plein d’effets secondaire sur le long terme
                    d’ailleurs c’est pour ca que j’en prend plus

                    ton medoc ne sera plus en vente quand le brevet sera plus rentable


                  • Salsabil 16 août 2010 15:13

                    J’ai pas trop le choix, Foufouille.

                    C’est ça ou des heures et des jours de souffrances avec incapacité à faire quoi que ce soit. Au pire, je clamse... smiley

                    Alors, je me sens plutôt rassurée et contente. Le médoc est récent, ça me laisse du temps.

                    Tu fais comment, toi ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2010 17:17

                    Salsabil,
                    j’ajoute que si on supprimait les médicaments inutiles, l’argent des redressements fiscaux d’entreprises (qui oublient de payer la sécu) permettrait de s’approcher d’une situation plus saine et de faire sortir la sécu de son trou.
                    merci de votre commentaire.


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 19:18

                    @ salsabil
                    ca depend des periodes
                    quand ca va pas trop mal, je supporte la douleur
                    je fais du yoga base sur la respiration
                    des decoctions de plantes en cocotte (valeriane, harphagophytum, galanga, chrysantelum, reine des pres, feuille de saule,...... )
                    recette fait moi meme pour une maladie neurologique
                    je bois pas mal de biere le soir aussi


                  • Salsabil 16 août 2010 19:48

                    Foufouille,

                    C’est bien que tu puisses réussir à contrecarrer en partie certains effets néfastes ou même la douleur grâce à ces systèmes.

                    Perso, c’est un problème lié au sang, quand ça commence, je ne peux quasiment plus rien faire en dehors de ces injections qui sont pour moi comme un miracle. Les antidouleurs calment un peu mais pas suffisamment.

                    Je ne prends pas non plus mon traitement de fond à cause des conséquences diverses qu’il engendre (ça me fout la trouille). Je me soigne quand les crises sont trop fortes, sinon, je supporte aussi.

                    Et puis je fais le max pour ne pas stresser et éviter tout ce qui peut provoquer le déclenchement.
                    C’est pas facile à vivre tous les jours mais j’essaie de ne pas me laisser dominer par ça et de garder ma bonne humeur autant que faire se peut. smiley

                    Bref, j’en ai déjà trop dit, je m’arrête là.

                    Bon courage à toi.


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 19:59

                    le probleme est aussi l’acoutumance
                    on augmente la dose, et les effets secondaires deviennent plus important


                  • Salsabil 16 août 2010 20:01

                    Ou, on augmente la dose et les effets deviennent inexistants... smiley


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 20:16

                    tu peut aussi essayer l’autohypnose
                    "

                    Litanie contre la peur du rituel Bene Gesserit

                    Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi."

                    remplace peur par douleur

                    faut de l’imagination par contre



                  • foufouille foufouille 16 août 2010 20:22

                    @ salsa

                    "Je ne prends pas non plus mon traitement de fond à cause des conséquences diverses qu’il engendre (ça me fout la trouille). Je me soigne quand les crises sont trop fortes, sinon, je supporte aussi."
                    c’est la bonne solution
                    pour la dose, c’est toi qui decide, sufit de se surveiller
                    le max est imaginaire et depend des personne

                    si tu as que ca, tu peut varier les medocs
                    3 mois un, 3 mois un autre

                    apres ca depend de la maladie
                    il faut comprendre le but de la maladie et la connaitre pour la combatre
                    comme pour la respiration, les autre fonctions reflexes peuvent etre un peu controles
                    le rire et la bonne humeur augmente par exemple le nombre de globules blancs
                    la depression les diminue


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 20:35

                    en fait, j’avais prevu de vivre 120a quand j’etais ado
                    donc j’avais prevu d’etre malade ......... vieux
                    j’ai donc appris ce qui pouvait servir
                    je vise plutot le 160a maintenant


                  • Salsabil 16 août 2010 20:35

                    Foufouille,

                    Je ne peux pas varier les medocs. Il n’y en a qu’un en traitement de fond (et pas du tout destiné à ce trouble à la base) que j’utilise au meilleur escient mais pas en continu comme je devrais.
                    L’autre est uniquement pour les « vrais » cas d’urgence. Etant donné son prix, ça se comprend.

                    Pour le reste, je crois que chaque personne souffrant d’une maladie rare ou orpheline apprend effectivement à la connaître pour tenter de la maitriser au mieux.
                    En ce qui me concerne, j’ai cerné pas mal de trucs et j’essaie de les appliquer au mieux. Un rythme de vie à prendre et puis un moral à garder presqu’à toute épreuve même si parfois ça lâche un peu.

                    En cas de panique, mon toubib est à l’écoute quasi 24/7, c’est une chance, il est génial, un vrai sacerdoce ! Et l’assoce et le forum filent un bon coup de main aussi pour partager, s’interroger et se soutenir ! smiley

                    As-tu la chance d’avoir ça aussi ?


                  • Salsabil 16 août 2010 20:43

                    Olivier,

                    Vraiment pardon de squatter ainsi ton fil pour cette discussion finalement très personnelle et éloignée du sujet.

                    J’espère que tu ne nous en veux pas trop.

                    En fait, ce serait bien que quelqu’un (? smiley ) se farcisse un papier sur la question de ces maladies rares qui, bien que représentant très peu de gens pour chacune, concernent finalement pas mal de monde.
                    Elles sont souvent ignorées du grand public et les malades sont isolés. D’où, sans doute, cette nécessité de parole.

                    Tu peux me joindre si tu veux faire un billet là-dessus. Tu trouveras facilement mon adresse au travers de mes posts sur ma fiche auteur.

                    Cordialement.


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 20:59

                    quand on des crises/pics de maladie, on doit chercher ce qui la declenche
                    on peut aussi la sentir arriver et la controler


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 21:05

                    "Je ne peux pas varier les medocs. Il n’y en a qu’un en traitement de fond (et pas du tout destiné à ce trouble à la base) que j’utilise au meilleur escient mais pas en continu comme je devrais."

                    non salsa
                    le prendre tous le temps provoque une accoutumance rapide

                    ben non
                    j’ai des tonnes de problemes de sante
                    25 pages est long a lire pour un medecin
                     smiley
                    en 18a, j’en rencontre des abrutis
                    on m’a meme demander si j’avais vu saint pierre
                    je surfe sur le net et fait mon ordonnance moi meme, au pire
                    pour une fois, une grosse tete ca sert


                  • Salsabil 16 août 2010 21:26

                    Complètement d’accord avec tes deux posts ci-dessus.

                    Oui on peut essayer de prévenir, sans garantie de réussite, ceci dit.

                    Oui, on passe parfois pour des illuminés finis, et ça, c’est franchement raide !


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 21:28

                    pour les plantes citees
                    tu peut surfer sur http://www.ormenis.com/
                    certaines ont des principes anti douleurs genres aspirines
                    d’autre anti inflammatoire
                    le dosage depend de la personne et de ton poids
                    ca m’est arrive de mettre trop de valeriane et de galanga = crise de fou rire et palpitations
                    c’est utile pour la journee
                    par contre faut le faire a la cocotte
                    et couper au sirop

                    et faire gaffe aux chat qui adore cette odeur puante


                  • foufouille foufouille 16 août 2010 21:29

                    « Oui, on passe parfois pour des illuminés finis, et ça, c’est franchement raide ! »
                    ou des malades imaginaires !


                  • Salsabil 16 août 2010 21:32

                    Ben, c’est l’idée...

                    Mais c’est psycho-pathologique, vot’ problème là, ma bonne dame... smiley Ben voyons !

                    Merci pour le lien, je ne passerais probablement pas par l’achat, mais ça peut servir aux connaissances qui me manquent (et elles sont nombreuses !).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires