• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Quand l’État dénature la relation médicale

Quand l’État dénature la relation médicale

C’est dans un environnement de liberté entre médecin et patient que surgira le fameux serment d’Hippocrate. Parce que la responsabilité naît difficilement d’un milieu où les relations ne sont pas libres.

Ces dernières décennies s’est répandue l’idée que s’il devait y avoir une profession où la réglementation était indispensable, pour éviter de graves conséquences, c’est bien la médecine. Depuis les types de traitements légalement autorisés jusqu’à la sanction pénale de la mauvaise pratique en passant par l’information que le médecin peut fournir à son patient, tout est réglementé par l’État. Pour le bien des individus et de la société en général. Car, sinon, qui irait défendre les intérêts du patient ? Après tout, nous dit-on, le médecin en sait plus sur son état de santé que le patient lui-même et sur les traitement susceptibles de l’améliorer. Ainsi nous nous trouvons devant un déséquilibre dû à une disparité dans l’information : ce que la pédanterie néo-classique nomme « asymétrie de l’information ». Donc, le médecin se situerait dans une situation de supériorité qu’il faut corriger.
 
C’est suite à ce genre d’argumentation simplette que la médecine est devenue une activité où la relation directe et contractuelle entre le fournisseur de soins et le malade a été remplacée par une relation indirecte, conditionnée par un troisième acteur, l’État, qui empêche les libres accords au nom de la supposée protection de la santé des citoyens. Vu l’interventionnisme extrême et paternaliste où est plongé le monde de la santé, il apparaît hors de question – y compris pour de nombreux libéraux – de laisser les patients eux-mêmes rechercher, dans une libre relation avec les médecins, les meilleures formules pour se soigner sans devoir être soumis à une médecine corsetée et paralysée par une régulation sans fin. Toutefois, si l’on regarde en arrière, on pourra rapidement se rendre compte que l’État n’a pas toujours été là pour nous dire de quelle manière devaient être fournis les services médicaux ; et cela sans que, pour la plus grande surprise de beaucoup, les intérêts des patients soient spécialement lésés.
 
De fait, si nous remontons à la Grèce ancienne, nous découvrons une société où la relation entre le patient et le médecin était complètement libre. À cette époque, où la responsabilité des médecins n’étaient même pas codifiées par la loi, il existait cependant un puissant incitant pour toujours offrir le meilleur service au client. Ce principal incitant pour le développement de pratiques médicales qui protégeraient les intérêts du patient résidait dans l’évaluation que la population faisait du service médical fourni, une évaluation qui généralement se réalisait en fonction du curriculum professionnel des médecins. Jacques Jouanna, dans son livre Hippocrate, explique ainsi que le médecin hippocratique risquait d’être puni par une peine beaucoup plus sévère que les sanctions pénales qui seront établies postérieurement : la censure sociale. En l’absence de réglementations étatiques, le médecin qui proposait un mauvais service était marqué par une ruineuse mauvaise réputation. C’est donc ce marquage social qui poussait les médecins à offrir le traitement le plus adéquat et à minimiser au maximum les erreurs.
 
Et c’est précisément dans cet environnement de liberté entre médecin et patient que surgira le fameux serment d’Hippocrate, à travers lequel le médecin jurait devant ses collègues de placer la santé du patient au centre de ses préoccupations, d’aider le malade et d’éviter les maux intentionnels, de ne pas abuser de lui et de conserver le secret professionnel. Cela parce que la responsabilité naît difficilement d’un milieu où les relations ne sont pas libres. C’est donc le libre respect du serment dans la pratique quotidienne qui octroyait au médecin sa bonne réputation qui lui permettait de prospérer. L’inverse, en revanche, signifiait le discrédit social et la réprobation de la propre classe médicale. Que nous sommes loin, aujourd’hui, de ces relations libres qui formaient le cadre où se résolvaient les problèmes médicaux. En observant le chaos actuel de la santé publique, on peut se demander comment nous avons pu permettre que l’État dénature ainsi la relation entre le médecin et le patient en mettant le médecin à son service et le patient à sa merci. Qu’il serait salutaire de revenir sur une partie du chemin parcouru.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • JL JL 25 août 2010 11:25

    Pour bâtir l’Europe, M. Delors a noué une alliance faustienne  : Triomphe de l’oligarchie. A Bruxelles, les lobbyistes sont « les garants de la démocratie » Les peuples ont le suffrage, les industriels ont le lobbying. Des groupes de pression qui instruisent les élus et inspirent la Commission européenne…Par François Ruffin juin 2010. Extrait : « le Parlement européen est connu, parmi les universitaires, pour être le pire de tous. Notamment parce qu’il n’y a pas d’œil public. Ici, il n’y a pas de peuple. Il n’y a personne pour dire : “Vous n’avez pas le droit.” Les députés sont laissés dans le vide, loin de leurs électeurs, adossés à rien. Et donc ce sont les lobbies qui remplacent le peuple ! »


    • JL JL 25 août 2010 12:25

      En repliant mon post, lucilio montre qu’il fuit les vrais débats : mon post était destiné à montrer que son texte appelle nécéssairement la question de l’influence des lobbies sur le pouvoir politique.

      Lucilio est un imposteur qui, sous le masque libéral est un ardent activiste qui oeuvre à la destruction de tout pouvoir démocratique, en l’occurence l’Etat.

      Au lieu de fuir lâchement la discussion, il devrait ici nous dire ici ce qu’il pense du pouvoir de la commission européenne !


    • liberta 25 août 2010 11:38

      La voyoucratie s’est installée aussi dans certains milieux médicaux (j’ai des exemples précis...)

      Ca commence déjà par la formation continue des médecins qui est assurée par les labos pharmaceutiques !!!!

      Plus que dans toute autre catégorie professionnelle, c’est le service public qui devrait assurer la formation continue des médecins

      Le médecin, dans notre imaginaire est incorruptible et entièrement au service des patients
      Heureusement c’est le cas pour majorité mais il y en a même qui vont (certains spécialistes) qui vendent les fichiers de leurs clients à des commerçants en prothèses et autres diversités !!!!!

      Il y a aussi des professeurs de CHU qui travaillent en duo avec les labos et proposent à des patients en fin de vie d’être cobayes pour un médicament à l’essai — ce cas est arrivé dans ma famille et après petite enquête, il s’est avéré que le chirugien était rémunéré par le labo pour sa « petite prestation »

      Comment, dans ces conditions considérer le milieu médical comme étant incorruptible !!!!!





      • foufouille foufouille 25 août 2010 11:49

        @ lucilio
        a part quelques oublis, bon article
        genre que le medecin peut etre juste interresse par le pognon
        et les patients idiots ou trop confiant dans le bac +10


        • JL JL 25 août 2010 12:28

          Pauvre foufouille, vous avez une fâcheuse tendance à prendre les vessies libérales pour des lanternes. La « science libérale » est à la science sociopolitique ce que l’alchimie est aux sciences naturelles : de la pensée magique qui n’impressionne que les naïfs. Désolé.


        • foufouille foufouille 25 août 2010 12:46

          @ JL
          j’ai bien sur moinsse
          lucilio est libertaryen


        • foufouille foufouille 25 août 2010 12:52

          de meme que pour le RU qui ne pourrait etre accepte sauf a dose homeopathique, du fait de la jalousie des travailliste
          par contre une ASU fondante laisserait une place au capital
          le « faineant » ne pouvant epargner ni etre « rentier »


        • foufouille foufouille 25 août 2010 12:53

          @ lucilio
          si tu remet ton bot, je pollue
          soit, au moins, un peu liberal


          • docdory docdory 25 août 2010 13:17

            @ Lucillo

            Rappelons un peu ce qu’était la médecine au début du siècle ( soit bien avant la convention entre les médecins et l’assurance maladie )
            Le médecin apposait une affichette libellée en francs qui aurait dit , en euros , quelques chose comme ça :
             honoraires des consultations :
            - patrons : 80 euros
            - employés : 40 euros
            - ouvriers : 20 euros
            ( C’était une époque ou l’on pouvait distinguer, du premier coup d’oeil, le patron de l’ouvrier et de l’employé ! )
            Il était sous entendus que les indigents ( que l’on appelerait maintenant RMI stes ) étaient soignés gratuitement, mais de toutes façons ne pouvaient pas se payer de médicaments chez le pharmacien )
            Les médicaments de cette époque étaient très peu chers, souvent tirés de plantes, faisaient l’objet d’expérimentations des plus sommaires, certains étaient efficaces , d’autres ne servaient à pas grand chose.
            Le médecin pouvait soigner ( un peu ) l’insuffisance cardiaque avec de la digitaline, l’angine de poitrine avec de la trinitrine, les crises de goutte avec de la colchicine, la douleur avec de l’aspirine , de la poudre d’opium ou de la morphine, la diarrhée avec de l’élixir parégorique , l’asthme avec de la théophylline, dont l’injection prenait 20 minutes, faire des anesthésies locales avec des dérivés de la cocaïne, ou des anesthésies générales au gaz hilarant ou au chloroforme. Il pouvait soigner les bronchites avec des sirops, la tuberculose au sanatorium, et il pouvait faire quelques vaccins ( tétanos, diphtérie, BCG ), l’insomnie avec du véronal, les troubles psychiques avec du bromure ou des plantes. Tout cela ne coûtait pas bien cher, ne soignait pas grand chose.
            L’espérance de vie ne dépassait guère une cinquantaine d’années, un bon quart des enfants n’arrivaient pas à l’âge adulte et bon nombre de femmes mouraient en couches. Il n’y avait pas d’antibiotiques, les gens mouraient souvent de pneumonies, de banales infections urinaires, les cancers étaient presque tous mortels car diagnostiqués avec un grand retard du fait de l’absence de moyens d’imagerie ( à l’époque , passer une radio simple était plus difficile que passer une IRM de nos jours ). La vie était un cauchemar de souffrances pour la moitié de l’humanité, et la mort était, pour presque tous, une délivrance.
            Pour ceux qui devaient s’arrêter de travailler pour cause de maladie grave, c’était la perte de ressources financières en quelques jours et la misère noire pour leur famille au bout quinze jours
            Mais, la médecine, à l’époque, était totalement « libérale », selon le modèle parfait de relation médecin-malade que vous ambitionnez de voir revenir .
            Ce « modèle » libéral de la relation médecin-malade existe encore de nos jours sous sa forme « parfaite » dans quasiment tous les pays d’Afrique intertropicale et dans bon nombre de pays d’Asie et d’Amérique du Sud, et bien entendu aux Etats Unis d’Amérique, sous une forme vaguement améliorée.
            Dans pays les plus sous-développés,, les pauvres qui veulent soigner leurs enfants peuvent toujours vendre leur rein,ce qui leur rapportera à peine de quoi soigner une tuberculose ou une appendicite chez leur progéniture, et qui est une pratique ignoble que pourtant vous encensiez dans un de vos mémorables précédents articles !
            Concrètement, dans ce « modèle » libéral, ne peuvent se payer des soins coûteux que les riches, ou que les gens qui peuvent se payer une « assurance » privée ( assurance privée qui est surtout une assurance de revenus confortables pour les actionnaires desdites assurances ), c’est à dire souvent les mêmes.
            Les trois quarts des citoyens, dans ce système, sont totalement exclus, de par leur situation financière, du bénéfice des principaux progrès médicaux.
            Pour illustrer le « bénéfice » du modèle libéral de la relation médecin malade, il n’est pas de meilleur exemple que l’incroyable baisse d’espérance de vie, la plus grande jamais observée et chiffrée dans l’histoire de la santé publique, qui a suivi le remplacement du système de santé étatisé de l’URSS par un système entièrement libéral, celui que vous préconisez, qui est celui de la Russie actuelle : une baisse de six ans de l’espérance de vie ! Qui dit mieux ???
            Par ailleurs, aux USA , la relation médecin malade est infiniment plus perturbée par les contrôles délirants et draconiens pratiqués par les assurances privées qu’elle ne l’est en France par ceux de la sécurité sociale . Ces contrôles, qui s’apparentent à un flicage permanent et qui nécessitent, pour mes homologues d’outre Atlantique, des heures quotidiennes de remplissage de paperasseries assurantielles , sont bien plus pesants et tâtillons que ne le sont, ici, les contrôles de la sécurité sociale. Si vous vous imaginez que mes confrères états-uniens jouissent d’une aussi grande liberté de prescription que la mienne, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude !






            • titi 25 août 2010 16:58

              « Pour illustrer le » bénéfice« du modèle libéral de la relation médecin malade, il n’est pas de meilleur exemple que l’incroyable baisse d’espérance de vie, la plus grande jamais observée et chiffrée dans l’histoire de la santé publique, qui a suivi le remplacement du système de santé étatisé de l’URSS par un système entièrement libéral, celui que vous préconisez, qui est celui de la Russie actuelle : une baisse de six ans de l’espérance de vie ! Qui dit mieux ??? »

              Euh... personnellement je pencherai plutot :
              1- pour une amélioration de la rigueur statistiques ;
              2- pour une amélioration de la rigueur administrative. Il y a 20 ans, avoir 70-80 ans en Russie signifiait être né sous l’administration du Tsar, en plein conflit mondial et/ou en pleine guerre civile. Je suis pas bien sûr que les registres d’état civil aient été une priorite.

              D’ailleurs savez vous également que l’espérance de vie baisse actuellement au Japon ? En effet il y a de moins en moins de « super centenaires »... cela est du à la chasse aux fraudes sociales, certains « super centenaires » étant en réalité morts depuis des décennies et leurs ayant droits continuant à bénéficier de leurs aides sociales...
              Encore la faute du système capitaliste...


            • Annie 25 août 2010 17:48

              On pourrait prendre aussi comme exemple, et cela sans faire de prosélytisme ou entrer dans une polémique stérile, des pays comme le Nicaragua (j’ai évité de nommer C...) après la chute de Batista qui après avoir institué la gratuité des soins ont enregistré une forte hausse de l’espérance de vie. Cela dans des pays somme toute très pauvres, mais qui ont privilégié la gratuité et donc l’accès universel aux soins de santé. Il est tout à fait évident pour moi que l’état a un rôle primordial à jouer, non seulement à ce niveau, mais aussi pour orienter par exemple la formation des médecins vers des spécialités ou le traitement de pathologies de plus en plus prévalentes.


            • docdory docdory 25 août 2010 23:30

              @ Annie 

              Pour une fois , nous sommes d’accord sur un sujet ! 

            • docdory docdory 26 août 2010 10:40

              @ Titi

              N’êtes-vous pas un peu de mauvaise foi, là ? Une supposition que les statistiques russes aient montré une amélioration de 6 ans de l’espérance de vie après la chute du communisme, je suis persuadé que vous n’auriez, dans cette hypothèse, soulevé aucune contestation quant à la validité des statistiques de l’URSS !!!

            • JL JL 25 août 2010 14:01

              Je laisse à lucilio le soin de répondre directement sous l’intervention de Docdory, c’est pourquoi je poste ici.

              Si j’approuve ce commentaire, je voudrais y mettre un bémol que j’exprimerai simplement par un ajout en gras la phrase que j’y ai relevée :

              « Dans pays les plus sous-développés, les pauvres qui veulent soigner leurs enfants dans le cadre de Big Pharma et Big médica, peuvent toujours vendre leur rein, ... »

              A bon entendeur ...


              • foufouille foufouille 25 août 2010 14:28

                finalement, il me semble que plus il ya de commentaires
                plus ca monte en audience


                • Alpaco 25 août 2010 18:31

                  L’obsession anti-étatique de lucilio apparait de manière de plus en plus évidente.

                  La loi est-elle l’ensemble des régles humaines qui participent au bon fonctionnement de la société ?

                  Le pouvoir législatif, démocratiquement élu, qui participe à la définition de ces lois fait-il partie de l’Etat ?
                  Le pouvoir executif, qui les fait appliquer, fait-il partie de l’Etat ?
                  Le pouvoir judiciaire, qui controle et sanctionne leur non-application, fait-il partie de l’Etat ?

                  Lucilio dites-nous qui incarne ce fameux Etat qui nous veut du mal. Les élus, des mairies, conseils régionaux/départementaux, de l’assemblée nationale, le président ; les non-élus préfets, ministres, conseillers divers, policiers, gendarmes, magistrats, etc  ?

                  Lucilio, vous devez nous dire si la Loi est necessaire et dans ce cas l’Etat aussi, ou si elle ne l’est pas et donc l’Etat est inutile. Autrement dit : être libéral est-ce être « anti-loi » ?


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 25 août 2010 18:44

                     Autrement dit : être libéral est-ce être « anti-loi » ?


                    ben non c est tout simplement etre pour la loi de la jungle pour la loi du plus fort c’est cela le paradigme lucilien je conviens que nous avons ici une version plus edulcorée plus reveuse de libéraux pensez ils imaginent une« main invisible du marché regulatrice » hé hé .


                  • Le péripate Le péripate 26 août 2010 00:22

                    La réflexion libérale est d’abord une réflexion sur le Droit, qui n’a pas forcément besoin de la Loi. Ainsi, loi ou pas loi, chacun comprend qu’il ne faut pas tuer, voler, mentir et beaucoup d’autres choses. C’est d’abord la pression sociale, une sorte de main invisible, qui guide le sens du bon.

                    La question des lois, quand elles organisent la spoliation ou régimentent l’individu, est une toute autre question.


                  • foufouille foufouille 26 août 2010 09:28

                    peripate vit chez les bisounours
                    il sort jamais du chateau sauf avec la limo blinde


                  • rastapopulo rastapopulo 26 août 2010 11:13

                    C’est inconséquent et abstrait comme dogme. La loi du marché a besoin d’une loi pour être appliquée. L’exemple flagrant est le Glass Steagall Act. Après les libéraux se plaignent du renflouement des banques alors que sans loi pour séparer les activités vitales de dépôts et celle à laisser tomber d’investissement, il y a obligation de tout sauver. Ou laors les libéraux sont pour la destruction totale de l’économie à chaque fois qu’un acteur outrepasse ses prérogatives, ce qui revient à punir directement les tiers et à recommencer même l’économie qui était viable à zéro.


                  • Le péripate Le péripate 26 août 2010 11:20

                    Le Glass Steagal Act ? Ah oui, le truc qui avait ruiné les caisses d’épargne américaine, ce qui avait amené à la création de Fannie et de Freddie, ceux par qui la crise a commencé. Formidable. Vous en avez d’autres comme ça à Solidarité machin ?
                     smiley


                  • rastapopulo rastapopulo 26 août 2010 12:15

                    Quel anachronisme !!!!!!! Gros faux pas !!!!! (Je vois les limites de la science libéral qui évite le sujet qui ne rentre pas dans ses petites cases)

                    Hé bien, c’est beau la culture sur les mesures prises pour que 29 ne se reproduisent pas !!! et en plus tu rigoles de cette ignorance et te permet même de m’arranger sans savoir ???  

                    Feddie & Mac sont créés en 33 (DIRECTEMENT après l’élection de Roosevelt) pour éviter l’expulsion des maisons et donc préserver leur valeur contrairement à la politique d’Obama qui a détruit des millions de maisons. Depuis sous les coups de butoir des Larry Summers (j’en reparle dans 2 seconde) toujours plus haut conseiller, Feddi & Mac ont été transformer en rachat de crédit pourrie sans occupant des maisons. Bref ce n’est plus la même chose qu’au départ, c’est même l’opposé.

                    Le Glass Steagall Act (qui a tenu 60 ans et protégé d’une crise financière avec succès) est né à la même époque pour empêcher une prise d’otage de la finance. Ne pas connaître ça, c’est ne rien connaître à la finance. Pour laisser couler une banque, il faut que les activités de dépôts (vitale à l’économie et impliquant des tiers) soient séparée des activités d’investissement (non-vitale à laisser couler, retraites par capitalisation comprises pour responsabiliser les acteurs = la fameuses loi du marché qui en réalité a besoin d’une séparation pour s’appliquer).

                    Le seul autre président régional de la Fed qui se soit ouvertement exprimé est Richard Fisher de Dallas, qui a employé le terme « hyperinflation » pour qualifier la politique de Bernanke. Hoenig et Fisher sont tous deux des partisans avoués de la loi Glass-Steagall pour séparer banques d’affaires et de dépôt, et avaient soutenus contre la Maison Blanche et Wall Street, l’amendement de la député Blanche Lincoln pour interdire les produits dérivés.

                    http://www.solidariteetprogres.org/article6937.html

                    Te voilà + intelligent, fais en bonne usage et explique le bien autour de toi. C’est notre unique chance de sauver les activités productives avec... le crédit publique sans intérêts pour investir dans le long termes et retrouver un états entreprenants (mais bon à chaque jour suffit sa peine je suppose héhé)



                  • rastapopulo rastapopulo 26 août 2010 12:50

                    Mea Culpa sur Freedie & Mac qui ne sont pas contemporaine de Roosevelt je confond avec une autre institution HOLC qui a certainement été dénaturé par Freddie & Mac comme je le comprend :

                    Le précédent des années 1930

                    Le 13 avril 1933, le président Franklin Roosevelt déclara que « les intérêts globaux de la nation exigent d’ériger des sauvegardes spéciales autour de la propriété immobilière pour garantir la stabilité sociale et économique, et [que] protéger les propriétaires de logement d’une liquidation forcée inéquitable, dans une période de crise générale, est une préoccupation légitime du gouvernement ». C’est ce qu’il affirma lorsqu’il proposa la création d’un organisme de prêt bonifiés aux propriétaires de logement (Homeowners Loan Corporation - HOLC), qu’il fit adopter par le Congrès.

                    Roosevelt se trouvait confronté à une immense vague de saisies - plus importante que la vague actuelle, mais pas pour longtemps… A titre d’exemple, une étude publiée en janvier 1934 par le Twentieth Century Fund constatait que dans la moitié des vingt-deux premières villes d’Amérique en taille et en importance, le taux de défaut de paiement sur crédit hypothécaire était de 38 % ou plus. A Cleveland, il atteignait 62 %.

                    Contrairement à l’affirmation selon laquelle l’idée d’un moratoire sur les hypothèques proposée dans le HBPA serait une première dans l’histoire, à cette époque, les parlements de vingt-cinq des quarante-huit Etats de l’Union étudièrent ou adoptèrent, sous une forme ou une autre, un texte de loi destiné à imposer un moratoire partiel ou total sur les remboursements d’hypothèques, afin que les gens puissent conserver leur logement. On peut considérer certains cas représentatifs, y compris pour aujourd’hui.

                     http://www.solidariteetprogres.org/article.php3?id_article=3590&recalcul=oui

                    Reste que je ne vois pas la rapport entre une BadBank et la scission des banques par activités qui responsabilise les banques d’investissement. De plus l’abrogation du Glass Steagall Act date de 99 et le rachat de crédit radioactif par Freddie & Mac date de 2005 (bien que les facilités de crédits date d’avant mais quel rapport avec le Glass Steagall Act mystère !). 

                    Finalement je ne connais par grand chose à part le Glass Steagall Act et le crédit publique productif (donc sans inflation) sans intérêts mais c’est le plus important.


                  • Le péripate Le péripate 26 août 2010 13:02

                    Je crois que j’ai compris comment être plus intelligent : ne pas écouter les bobards des gauchos et des fachos.
                    Merci.
                    Bon, pour faire simple, des mauvaises lois entraînent en cascade toute une série d’effets pervers, qui appellent eux-mêmes d’autres mauvais textes, qui entraineront encore plus d’effets pervers.

                    C’est super le constructivisme.


                  • rastapopulo rastapopulo 26 août 2010 13:18

                    M’enfin pour laisser couler une banque (principe chère aux tenants de la loi du marché non ?), les dépôts doivent être protégés sinon l’économie tout entière coule = séparation des activités de dépôts de celles d’investissement.

                    C’est justement une mesure pour l’application de la loi du marché !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                    Quand a Hoenig et Fisher de la FED (cfr. l’article), ce sont vraiment des gauchos de vouloir laisser les banques faire faillites. 

                    Tu te rend compte que tu ne peux pas tenir un discours formaté de ton école sur le sujet ou pas ?


                  • rastapopulo rastapopulo 26 août 2010 13:26

                    Si tu veux pas comprendre et traiter tout le monde qui n’est pas comme toi de ce que tu veux dis le moi tout de suite.

                    Je te met devant l’inconséquence de base des libéraux. Pour que la loi du marché s’applique à la finance (qui par définition détient des dépôts) il faut séparer les activités.

                    Ta position pro-dérégulation = prise en otage des dépôts = obligation de renflouer.


                  • rastapopulo rastapopulo 26 août 2010 13:30

                    ou alors vive la banque de risque universelle et si elle coule, toute l’économie coule et tout repart de zéro. C’est donc sa ta position mordicus.

                    (OU alors tu n’y avais pas pensé, c’est pas grave, c’est pas la peine de traiter tout le monde comme des chiens pour un oublie de ton école de pensée qui est comme toutes les autres avec des défauts et des qualités.)


                  • Le péripate Le péripate 26 août 2010 13:30

                    Bof. Quand les ricains se colletaient avec les faillites des caisses d’épargne, le Canada qui n’avait pas suivi connaissait une embellie bancaire. Car il faut comprendre deux choses : le dépôt rapporte très peu, surtout si les taux sont reglementés comme c’était le cas avec le Glass machin. Ensuite les banques d’investissements se sont retrouvé sous-capitalisées, avec un risque accru par le manque de diversification des activités.
                    Et une troisième chose : ce système était déjà inopérant dans les faits quand il a été en partie abandonné. En partie seulement parce que la plupart de ces dispositions se sont retrouvé dans les textes suivants, et dans les 700 000 nouvelles pages de la très abondante réglementation bancaire US. 700 000.... Ca doit être ça la « dérégulation ». 700 000 pages, Bâle I puis Bâle II.


                  • ELCHETORIX 25 août 2010 21:03

                    à mon sens , ce n’est pas l’état qui dénature la relation médicale , ce serait plutôt l’avidité des compagnies pharmaceutiques , sans oublier les laboratoires pharmaceutiques !
                    les jeunes médecins et moins jeunes obéissent maintenant à la loi du marché et non à leur compassion envers le patient !
                    RA .


                    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 25 août 2010 21:15

                      Quand tu vas en fac de médecine (mon cas), tu as envie de vomir tellement la proportion de gens qui font ça pour le fric est grande. Donc les médecins sont en partie responsables.


                    • sisyphe sisyphe 25 août 2010 23:07

                      De tous les continents américains, le pays à posséder le meilleur système de santé, et de très loin, (un des meilleurs du monde) est Cuba ; où le système est entièrement étatisé, et gratuit. 


                      Ils exportent leur savoir faire 


                      Cuba est reconnu mondialement pour son système de santé. Les chiffres le démontrent : 

                      La mortalité infantile à Cuba est de 5,3 pour mille habitants. Au Canada nous sommes à 5,5 et les États Unis sont à plus de 8 par mille naissances. 

                      L’espérance de vie des Cubains dépasse celle des habitants des Etats-Unis. À Cuba, le ratio de médecin par habitant est très élevé. 


                      Plusieurs hôpitaux à Cuba ont la reconnaissance ISO 14,001 et ISO 9001 qui sont des normes internationales d’excellence relatives à l’hygiène, à la sécurité et au contrôle globale de la qualité. Plusieurs hôpitaux de pays occidentaux n’offrent pas ces critères d’excellence. 

                      Les laboratoires de recherche à Cuba sont à la fine pointe de la dernière technologie et les études dans les domaines de la génétique, la microbiologie, et autres domaines placent Cuba parmi les mieux structurés et développés dans le domaine de la santé. Les recherches s’y font en toute liberté et selon les besoins. Ces laboratoires ne sont pas financé par les compagnies pharmaceutiques. Le système de santé Cubain offre des programmes médicaux nouveaux, et certains d’entre eux constituent des techniques et des procédés exclusivement cubains. 

                      Ces programmes sont élaborés par des équipes de recherches composées de professeurs, de spécialistes et chercheurs de haut niveau scientifique et de prestige international. 


                      • tchoo 25 août 2010 23:11

                        Si j’avais le talent d’écriture je vous conterais ce que peut-être le milieu médical en milieu hospitalier local,
                        mais si vous lisez les « romans » de Martin Winckler vous comprendrez ce qu’il en ait, et c’est terriblement d’actualité.
                        Ce milieu est d’un extrême violence entre collègue de travail, bien souvent parce que chacun reproduit ce qu’on lui a fait subir.
                        A la fois victime et bourreau ces personnels sont en train de tuer la médecine de proximité dans nos campagnes.

                        Et parfois, constatant leur animosité entre eux, je doute de leur capacité d’empathie envers les soignés.
                        Ils ne sont pas tous comme cela, heureusement, mais les gens dévoués et à l’écoute, respectueux et attentifs sont trop peu nombreux....


                        • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 25 août 2010 23:12

                          ya qy’à voir le bizuthage et la déco de la chambre des internes dans les CHU...


                        • sisyphe sisyphe 25 août 2010 23:41

                          Je demande à la rédaction comment un post comme celui-ci peut être replié par l’auteur : 

                          Par sisyphe (xxx.xxx.xxx.69) 25 août 23:07

                          De tous les continents américains, le pays à posséder le meilleur système de santé, et de très loin, (un des meilleurs du monde) est Cuba ; où le système est entièrement étatisé, et gratuit. 


                          Ils exportent leur savoir faire 


                          Cuba est reconnu mondialement pour son système de santé. Les chiffres le démontrent : 

                          La mortalité infantile à Cuba est de 5,3 pour mille habitants. Au Canada nous sommes à 5,5 et les États Unis sont à plus de 8 par mille naissances. 

                          L’espérance de vie des Cubains dépasse celle des habitants des Etats-Unis. À Cuba, le ratio de médecin par habitant est très élevé. 


                          Plusieurs hôpitaux à Cuba ont la reconnaissance ISO 14,001 et ISO 9001 qui sont des normes internationales d’excellence relatives à l’hygiène, à la sécurité et au contrôle globale de la qualité. Plusieurs hôpitaux de pays occidentaux n’offrent pas ces critères d’excellence. 

                          Les laboratoires de recherche à Cuba sont à la fine pointe de la dernière technologie et les études dans les domaines de la génétique, la microbiologie, et autres domaines placent Cuba parmi les mieux structurés et développés dans le domaine de la santé. Les recherches s’y font en toute liberté et selon les besoins. Ces laboratoires ne sont pas financé par les compagnies pharmaceutiques. Le système de santé Cubain offre des programmes médicaux nouveaux, et certains d’entre eux constituent des techniques et des procédés exclusivement cubains. 

                          Ces programmes sont élaborés par des équipes de recherches composées de professeurs, de spécialistes et chercheurs de haut niveau scientifique et de prestige international. 

                          De quelle façon ce post peut-il être considéré comme contraire à la charte ? 

                          Il est TOTALEMENT DANS LE SUJET, ne comporte AUCUN manquement à la charte, sur aucun plan. 

                          Je demande donc à la rédaction, à la modération, d’intervenir auprès de l’auteur, qui se comporte contradictoirement à la charte ; une lettre suit.... 


                          • Le péripate Le péripate 26 août 2010 00:25

                            Au fait, ils utilisent bien des médicaments ces médecins, ou sont-ils des sorciers socialistes ? Quelle est le niveau de l’industrie pharmaceutique cubaine ? La meilleure du monde aussi ?

                             smiley


                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 00:29

                            Si tu savais lire, sombre crétin, tu aurais lu ceci : 

                            Les laboratoires de recherche à Cuba sont à la fine pointe de la dernière technologie et les études dans les domaines de la génétique, la microbiologie, et autres domaines placent Cuba parmi les mieux structurés et développés dans le domaine de la santé. Les recherches s’y font en toute liberté et selon les besoins. Ces laboratoires ne sont pas financé par les compagnies pharmaceutiques. Le système de santé Cubain offre des programmes médicaux nouveaux, et certains d’entre eux constituent des techniques et des procédés exclusivement cubains. 


                            Allez, va te coucher, ça t’évitera de te ridiculiser. 

                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 00:31

                            Biotechnologies 

                            Le secteur des biotechnologies et l’industrie pharmaceutique cubains sont en très forte progression et l’on compte de très belles réussites industrielles dans ce domaine. Citons par exemple les coentreprises créées au Brésil (Biocen) ou encore en Inde, qui permettent à Cuba d’exporter des traitements anti cancéreux. La mission économique française a publié en 2006 une étude présentant ce secteur en pleine expansion de l’économie (voirhttp://www.missioneco.org/Cuba/documents_new.asp?V=7_PDF_120288). Les principaux acteurs du secteur sont l’Institut FinlayHeber Biotec,BiocenServimed, le CNIC, etc.






                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 00:38

                            Et tout ça malgré L’EMBARGO 


                            Dans le domaine de la santé publique, les conséquences sont aussi très importantes :

                            - En 1991, 1297 médicaments étaient vendus à Cuba contre 889 à l’heure actuelle. Outre, qu’ils sont moins nombreux, ils ne sont pas continuellement disponibles. Un médicament très courant comme l’aspirine n’est pas présent dans toutes les pharmacies. La situation est encore plus alarmante en ce qui concerne les nouveaux médicaments. Comme les Etats-Unis dominent l’industrie pharmaceutique, Cuba a accès à moins de 50 % des nouvelles molécules présentes sur le marché mondial.

                            - Certains enfants doivent s’expatrier pour subir une transplantation d’organe. Non que les médecins cubains soient incompétents, mais parce que le matériel adéquat manque en raison de l’embargo.

                            - Le rétroviral Ritonavir et le Lopinavir+Ritonavir utilisés dans le traitement du sida coûtent 47 700 $ aux Etats-Unis. A Cuba, ils coûtent 280 400 $, presque six fois plus, parce ces médicaments doivent être acquis dans un pays tiers.

                            - L’impact le plus dévastateur de l’embargo sur la santé publique est provoqué par une clause américaine qui stipule qu’aucune matière première et matière active servant à fabriquer des médicaments ne peuvent être exportées vers Cuba. Cette clause limite considérablement l’industrie pharmaceutique nationale. Elle a justifié le refus d’une licence en vue d’exporter vers Cuba une substance très active dans le traitement du cancer du sein. L’île est donc contrainte de s’approvisionner auprès d’autres pays. C’est onéreux (si Cuba pouvait produire elle-même ce produit cela lui coûterait 4 fois moins cher) et difficile en sachant que Etats-Unis dominent l’industrie pharmaceutique mondiale.

                            L’embargo laisse des traces dans chaque secteur de l’économie cubaine. Parfois ces conséquences sont totalement absurdes. Ainsi, en 2005, 200 touristes anglais n’ont pas pu se rendre à Cuba parce que leur agence de voyage avait rachetée par une agence américaine.


                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 00:40

                            Fontionnement du systéme de santé à Cuba

                            Les indicateurs de base de santé maternelle et infantile sont supérieurs à ceux des autres pays dits « en voie de développement », et comparables à ceux des pays hautement développés.

                            Les principales causes d’hospitalisation sont les complications de la grossesse, les maladies respiratoires (la pneumonie, la bronchite asthmatiforme,...).

                            La médecine cubaine moderne a développé des techniques modernes de transplantations de reins, cœur, poumon, moelle osseuse, foie, pancréas, cornée et de transplantations nerveuses.

                            total médecins67 128...dont spécialistes45 599personnel infirmier81 450techniciens de santé66 339... dont collaborateurs prêtés à d’autres pays15 000hôpitaux281polycliniques442centre de recherches210lits d’hôpitaux (1998)52 211
                            étudiants en médecine
                             (1998)24 341
                            Effectifs des personnels de santé à Cuba
                            Malgré la réduction des importations et l’embargo que les Etats Unis imposent, Cuba a réussi à maintenir les soins de santé primaires et hospitaliers, bien que la disponibilité en médicaments et matériel médical de base ait diminué.
                            Des organisations comme MédiCuba aident à la fourniture de produits pharmaceutiques et médicaux en contournant le blocus.


                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 00:45

                            L’industrie pharmaceutique cubaine est l’une des six au monde produisant une protéine nommée interferon (INF). Il produit aussi le facteur de croissance épidermique, utilisé dans des crèmes très efficace contre les brûlures ; le vaccin contre l’hépatite B ; le vaccin antiméningocique de type B, la streptokinase recombinante utilisée dans l’infarctus du myocarde et l’embolie pulmonaire, des modulateurs immunologiques, antihypertenseur, hypocholestérolémiant et médicaments anticancereux [110] .

                            Beaucoup d’étrangers viennent se faire soigner à Cuba. Tous les hôpitaux ainsi que les traitements sont gratuits. Les Cubains sont aussi très avancés dans le domaine de labiotechnologie. Dès 1963, des médecins cubains ont été envoyés en Algérie, indépendante depuis peu [106] . 35 pays du Tiers-monde ont bénéficié de l’aide médicale (ainsi qu’éducative) de Cuba en 1979. Cuba offrit aux enfants victimes de la catastrophe de Tchernobyl des soins gratuits, dès 1990 ; au total, 20 000 Ukrainiens ont été traités [107] . Après le tremblement de terre du 8 octobre 2005 qui a ébranlé le Pakistan, de nombreux blessés furent soignés par les médecins cubains participant au secours internationaux [106] .

                            Cuba a réussi à former plus de 78 000 médecins et à aider une centaine de pays. Cette coopération concerne actuellement 78 nations [108] . Les Nations unies ont salué la contribution de Cuba dans le domaine de la santé [109] ; actuellement plus de 20 000 médecins cubains sont à l’étranger dans le cadre d’opérations d’aide au développement, particulièrement au Venezuela qui en accueille 14 000. [106]


                          • italiasempre 26 août 2010 00:57

                            Bref
                            ça veut dire qu’à Cuba on te fait mourir de faim mais en parfaite santé.
                            Tip top.


                          • Tall 26 août 2010 01:09

                            Tu auras remarqué Italia que dans son catalogue touristique, l’ami sisyphe ne nous parle pas de ces cruels garde-côtes cubains qui traquent impitoyablement tous les clandestins ricains qui traversent l’océan au risque de leur vie dans l’espoir de trouver du boulot à la havane


                          • italiasempre 26 août 2010 01:22

                            Voyons tonton...Evidemment il n’en parle pas, les garde-côtes cubaines sont parfaitement humanistes et ne stigmatisent nullement l’étranger, même étasunien .
                            Au contraire, Ils proposent spontanément l’asile politique même si on ne connait pas encore les réponses -cause embargo naturellement-


                          • Tall 26 août 2010 01:37

                            garde-côtes cubaines ?

                            ah, c’est des nanas ? un peu comme ça ?
                            ben, finalement, c’est peut-être pas si mal le communisme ?

                          • italiasempre 26 août 2010 01:47

                            Mouais, effectivement elles n’ont pas l’air très stressée, elles paraissent même en pleine santé.

                            (Oh merde ! Et si si sisyphe avait raison ?? smiley)


                          • Tall 26 août 2010 01:51

                            ben moi je fais ma valoche direct, je te raconterai ...


                          • italiasempre 26 août 2010 01:52

                            Non c’est quand même un gros dérapage smiley
                            bonne nuit tonton.


                          • Tall 26 août 2010 01:53

                            un bon petit grain de folie, ça me rajeunit, tiens smiley


                          • italiasempre 26 août 2010 02:02

                             smiley  smiley  smiley 


                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 08:30

                            Hé, le couple des bidochon, là) ; essayez pas de jouer les finauds ; vous êtes pas équipés pour...

                            Restez dans votre registre de l’artillerie lourde pour pages d’humour du Fig Mag, et quand vous voulez intervenir sur un sujet, essayez de comprendre d’abord de quoi il parle ; ça vous évitera d’être totalement HS... 

                            Si vous alliez un peu jouer sur l’autoroute ; ça vous changerait les idées.. 
                            Allez, bye .. 
                             smiley 

                          • Le péripate Le péripate 26 août 2010 09:36

                            Tu as raison Sysiphe : la medecine cubaine est excellente.

                            D’ailleurs il y a un petit exercice statistique amusant à faire sur Gapminder, mon site favori de statistique. Ce site collecte toutes les données mondiales, sourcées et accessibles à tous.
                            Mieux il en présente des vues animées en fonction du temps sur un graphe. Pratique pour avoir une vue instantanée de plusieurs paramètres.
                            Aussitôt dit, aussitôt fait. Je place en ordonnée et en abscisse espérance de vie à la naissance et taux de mortalité infantile, soit les réussites de la glorieuse révolution cubaine.
                            Ensuite, je sélectionne Cuba et USA, pour comparaison.
                            La série statistique débute en 1932. Les USA sont dans le peloton de tête, et Cuba se traîne.
                            Je clique sur play. Les USA progresse régulièrement, tandis que Cuba, qui a commencé de la même manière, fait tout à coup un bond gigantesque à partir de 1944-46, rejoignant les USA en 1958. Tiens, l’année de la révolution...
                            À partir de là, les trajets des USA et de Cuba se recouvrent. Ce qui est formidable.

                            Mais le point important, c’est que le plus grand rattrapage a lieu de 1946 à 1958.

                            Une légende qui s’envole.

                             smiley


                          • JL JL 26 août 2010 09:36

                            Cet échange lamentable entre tall et italiasempre exhibé ici sans vergogne et totalement hors sujet, ridiculise définitivement notre replieur fou !

                             smiley  smiley  smiley


                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 09:51

                            Mon pauvre péripate 


                            toutes tes minables dénégations ne changent rien à la réalité des faits et des chiffres que j’ai posté dans les nombreux liens ci-dessus repliés par le clown lucilio. 

                            La médecine cubaine est une des meilleurs du monde, le taux de mortalité bien inférieur à celui des Etats-Unis ; les labos pharmaceutiques sont étatisés et, malgré l’embargo imposé par l’impérialisme US depuis ^presque 50 ans, ont fait de formidables découvertes, et sont en pointe sur la plupart des secteurs médicaux ; le tout........... totalement gratuit. 

                            Ce qui démonte totalement le pauvre argumentaire du clown, que tu t’efforces vainement de défendre, par un déni total de la réalité. 

                            Tu t’enfonces avec lui, par seul dogmatisme idéologique, faisant ainsi la preuve de l’inanité de votre misérable propagande ; tout le monde ici peut le constater. 

                            Condoléances
                             smiley 

                          • Le péripate Le péripate 26 août 2010 09:59

                            Mais oui, c’est cela...

                            Ce lien devrait mener directement au graphe
                            . Juste pour voir.

                            Mais c’est sur que la légende en prend un coup : de 1944 à 1958 Cuba a rattrapé les USA en terme d’espérance de vie et de mortalité infantile.

                            Dans ta face, mon coco.

                             smiley


                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 10:33

                            Et en 1347, ils en étaient où, pauvre patate ? 


                            C’est pour dénier la réalité d’aujourd’hui que tu continues à aller chercher ce qui se passait aux calendes grecques, banane ? 

                            T’es vraiment à la ramasse, mon pauvre ; à te raccrocher à n’importe quoi pour justifier ta misérable propagande idéologique, qui ne tient pas une seconde devant la réalité, hic et nunc... prouvée par la quantité de liens que j’ai posté ci-dessus, face à ton pauvre graphique foireux des années 50... 

                            Et sur le repliement systématique de ton grand pote libéral, t’as rien à dire ; tout va bien du côté de ton si grand attachement à la « liberté » ??? 
                             smiley 

                            Allez, va jouer sur l’autoroute... mais fais gaffe, si tu es blessé, appelle plutôt un médecin cubain qu’un médecin US.. 
                             smiley 

                          • Le péripate Le péripate 26 août 2010 11:03

                            Maintenant, c’est clair. Tu es con à bouffer du foin communiste. Je laisse tomber, mais je saurais ramener ta propagande à sa juste place, du vol par une dictature de ce qui a été accompli entre 44 et 58. Car s’attribuer les mérites d’autres est du vol.


                          • rastapopulo rastapopulo 26 août 2010 11:20

                            Ce n’est pas la Russie qui a fondé les écoles de médecine cubaine plutôt ?Racontez maintes et maintes fois dans tous les documentaires.


                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 11:42

                            ar Le péripate (xxx.xxx.xxx.66) 26 août 11:03

                            Maintenant, c’est clair. Tu es con à bouffer du foin communiste. Je laisse tomber, mais je saurais ramener ta propagande à sa juste place, du vol par une dictature de ce qui a été accompli entre 44 et 58. Car s’attribuer les mérites d’autres est du vol

                            Dis moi, espèce de gros connard ; entre 58 et aujourd’hui, il s’est passé 52 ans ; 

                            52 !

                            Pendant les quels le -beurk- collectivisme aurait dû tout détruire, non, connard de libéral ? 

                            Eh bien non seulement, ça n’a pas été détruit, mais largement amélioré, et sur tous les plans  ; même tes graphiques pourris ne peuvent pas le cacher. 

                            Et, de plus, non seulement ça a été largement amélioré ;, mais, de plus, depuis, c’est devenu GRATUIT ; pour tout le monde, alors qu’avant, c’était réservé à ceux qui pouvaient se le payer. 

                            Les labos sont étatisés, depuis 50 ans, tous les aspects de la médecine sont en pointe, MALGRÉ L’EMBARGO dégueulasse, et c’est gratuit, et le savoir-faire est exporté dans une centaine de pays. 

                            Et tu viens parler de voleur ? 

                            Pauvre gros taré, t’es vraiment le dernier des connards, toi, pour essayer de diffuser ta propagande, tes mensonges, ta désinformation, tes dénis de réalité ; t’hésite devant rien, t’es vraiment une merde de libéral. 

                            Va te noyer, ducon. 


                          • Le péripate Le péripate 26 août 2010 11:54

                            Bon, en tout cas pour l’insulte t’es fortiche. C’est comme ça quand on a tord.

                            Alors, je le répète : les progrès de Cuba en santé publique sont antérieurs à la révolution de 58. S’il y a un (petit) mérite à Castro, c’est de ne pas avoir cassé cette dynamique. Il s’agit d’un enjeu de propagande pour le régime surtout à l’international. Et pour les medecins une occasion de voir du pays. Quand on sait les difficultés pour un cubain de voyager, c’est pratiquement la seule opportunité pour un jeune cubain.

                            En guise de conclusion, j’imagine aussi que Hitler est à louer pour ses autoroutes et l’invention des avions à réactions.
                            Petit facho-coco. Un pléonasme.


                          • sisyphe sisyphe 25 août 2010 23:51

                            Je demande à la rédaction, instamment, de supprimer le pouvoir de repliage du dénommé lucilio, qui en fait un usage que tout le monde peut constater comme totalement abusif, et absolument contraire à la charte. 


                            Il n’y a aucune raison qu’agoravox laisse sévir sur son site ces méthodes de voyou. 

                            Sans intervention de sa part, c’’est la responsabilité de la rédaction qui est engagée ; j’en tirerai les conséquences. 

                            • sisyphe sisyphe 26 août 2010 00:01

                              Ca fait de nombreuses fois que des abus de « repliage » sont signalés sur les fils du dénommé lucilio ; et ceci par de nombreux auteurs et intervenants. 

                              Je constate que, malgré tous ces signalements, absolument aucune action n’a été entreprise de votre part, et que le dénommé lucilio peut continuer à se comporter comme un voyou, d’une façon totalement contraire à votre charte. 

                              Je soutiens agoravox, j’y participe, et, avec de nombreux autres intervenants, je vous demande instamment de supprimer le pouvoir de repliage au dénommé lucilio, qui en fait un usage totalement abusif, contraire au fonctionnement du site, et à sa propre charte. 

                              Et ,ne venez pas parler d’avertissement ; vous l’avez déjà écrit, mais rien n’a changé. 

                              En cas d’inaction de votre part, c’est donc votre propre responsabilité qui est engagée ; et j’en tirerai toutes les conséquences, en y donnant une large publicité. 

                              Il est temps de faire face à vos responsabilités, et D’AGIR pour faire respecter votre propre charte ; vous êtes avertis. 


                              • sisyphe sisyphe 26 août 2010 00:27

                                Comment agoravox peut permettre à un rédacteur d’opérer un repliage systématique de tous les posts qui ARGUMENTENT ; sans aucun manquement à la charte (cf les posts repliés ci-dessus) , donc de dénier son propre système de discussion sous les articles ? 


                                De quel genre de passe-droit le dénommé lucilio bénéficie-t-il donc pour pouvoir , systématiquement, depuis des mois et des mois, continuer à se comporter d’une façon totalement contraire au fonctionnement même du site, sans que la direction n’intervienne ? 

                                J’attends les réponses de la direction, de la rédaction, à ce sujet. 

                                • sisyphe sisyphe 26 août 2010 08:31

                                  (xxx.xxx.xxx.69) 26 août 00:27

                                  Comment agoravox peut permettre à un rédacteur d’opérer un repliage systématique de tous les posts qui ARGUMENTENT ; sans aucun manquement à la charte (cf les posts repliés ci-dessus) , donc de dénier son propre système de discussion sous les articles ? 


                                  De quel genre de passe-droit le dénommé lucilio bénéficie-t-il donc pour pouvoir , systématiquement, depuis des mois et des mois, continuer à se comporter d’une façon totalement contraire au fonctionnement même du site, sans que la direction n’intervienne ? 


                                  • sisyphe sisyphe 26 août 2010 08:33

                                    Ca fait de nombreuses fois que des abus de « repliage » sont signalés sur les fils du dénommé lucilio ; et ceci par de nombreux auteurs et intervenants. 

                                    Je constate que, malgré tous ces signalements, absolument aucune action n’a été entreprise de votre part, et que le dénommé lucilio peut continuer à se comporter comme un voyou, d’une façon totalement contraire à votre charte. 

                                    Je soutiens agoravox, j’y participe, et, avec de nombreux autres intervenants, je vous demande instamment de supprimer le pouvoir de repliage au dénommé lucilio, qui en fait un usage totalement abusif, contraire au fonctionnement du site, et à sa propre charte. 

                                    Et ,ne venez pas parler d’avertissement ; vous l’avez déjà écrit, mais rien n’a changé. 

                                    En cas d’inaction de votre part, c’est donc votre propre responsabilité qui est engagée ; et j’en tirerai toutes les conséquences, en y donnant une large publicité. 

                                    Il est temps de faire face à vos responsabilités, et D’AGIR pour faire respecter votre propre charte ; vous êtes avertis. 


                                    • Clouz0 Clouz0 26 août 2010 09:08

                                      Et bien, ça barde !


                                      Je vous trouve bien dur et bien injuste.
                                      L’équipe d’Agoravox est morte de trouille depuis votre avertissement, Sisyphe.

                                      Ce site merveilleux qui laisse tout écrire, des vérités les plus vraies jusqu’aux vérités encore plus vraies. Ce site où tout est sous contrôle, policé, bien huilé, où jamais personne ne dérape.
                                      Ce site, exemple parfait d’une Agora de citoyens journalistes, qui enterre définitivement la profession des journalistes non citoyens (honte sur eux)
                                      Ce site qui a instauré cette fabuleuse opportunité du repliage par les auteurs et qui a su l’élever au rang d’un art nouveau, certes complexe et aléatoire, pour qui n’en possède pas les clés de la compréhension.

                                      Ingrat que vous êtes, petit Sisyphe, de vous attaquer si bassement, si méchamment à nos bienfaiteurs, à nos pourvoyeurs quotidiens d’articles d’une haute portée philosophique, de réflexions, toutes plus élevées les unes que les autres, qui serait d’une perfection absolue si vous ne faisiez pas baisser cette moyenne par vos jérémiades incessantes et stériles.

                                      Vous ne méritez pas Avox, Sisyphe, je suis désolé d’avoir à vous le dire.


                                    • pens4sy pensesy 26 août 2010 08:55

                                      Sisyphe...

                                      On déplie, on déplie, l’auteur peut s’amuser a replier, on déplie sans relâche.

                                      Et on plussoie car vos arguments sont bons.

                                      Le Lucilio va-t-il me replier ?


                                      • sisyphe sisyphe 26 août 2010 09:15

                                        Faites comme moi ; je continue d’inonder la rédaction de courriels ; tant qu’ils laisseront se perpétrer ces manoeuvres totalement  arbitraires. 


                                        Replions les replieurs ! 
                                         smiley 

                                      • sam turlupine sam turlupine 26 août 2010 09:23

                                        Bonjour

                                        Pour ma part, je trouve extrèmement surprenant ce repliage d’un tas de messages qui parlent du sujet de l’article, sans élément « contraire à la charte » comme indiqué.

                                        Qui est cet auteur ?
                                        Pourquoi est-il autorisé à replier les messages simplement parce qu’ils ne vont pas dans son sens ?
                                        Fait-il partie de la direction d’agoravox ?
                                        Comment est-il possible de contrevenir soi-même à une charte qu’on est censé faire respecter ?

                                        Vraiment curieux... .


                                        • sisyphe sisyphe 26 août 2010 09:24

                                          Comment agoravox peut permettre à un rédacteur d’opérer un repliage systématique de tous les posts qui ARGUMENTENT ; sans aucun manquement à la charte (cf les posts repliés ci-dessus) , donc de dénier son propre système de discussion sous les articles ? 


                                          De quel genre de passe-droit le dénommé lucilio bénéficie-t-il donc pour pouvoir , systématiquement, depuis des mois et des mois, continuer à se comporter d’une façon totalement contraire au fonctionnement même du site, sans que la direction n’intervienne ? 

                                          • Clouz0 Clouz0 26 août 2010 09:28

                                            Mais tout cela n’est qu’un jeu, une mascarade, un théâtre de marionnettes sans importance.

                                            Faut pas tout prendre au sérieux ou au tragique.


                                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 09:30

                                            J’envoie un tas de courriels à la rédaction, et n’obtiens toujours aucune réponse, pendant que le clown lucilio peut continuer impunément sa censure ; quelle complicité existe entre ce rédacteur et la direction ? 


                                          • ZEN ZEN 26 août 2010 09:33

                                            Le boss est en vacances... depuis longtemps
                                            Ago est en fonctionnement automatique... smiley


                                          • Castor 26 août 2010 09:37

                                            Marrant, ça.

                                            Sisyphe qui hurle à la censure mais l’applaudit quand elle vise un autre que lui...
                                            Je suis replié de la même manière par Morice,
                                            je suis insulté par lui depuis des mois alors qu’au départ, je n’ai fait que lui manifester mes réticences face à certaines de ses idées,
                                            j’ai fini par être l’objet d’insultes et de diffamations graves et maintenant, chacune de mes interventions est repliée par lui.

                                            Le mécanisme est identique : on s’oppose, on recueille le mépris et l’injure, on se met à répondre et à troller et on devient la cible des bien pensants...jusqu’à ce que ces bienpensants soient eux-mêmes embarqués dans ce cercle vicieux. Juste retour des choses, non ?

                                            Pourquoi Sisyphe ne s’applique-t-il pas à lui-même les précieux conseils qu’il me donnait alors ?

                                          • Clouz0 Clouz0 26 août 2010 09:38

                                            Nous sommes donc au moins deux à avoir compris la finalité du site.

                                            Rigoler un bon coup.

                                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 09:42

                                            @ castor 


                                            argumentaire totalement infondé ; je suis, depuis le début, et je l’ai posté de nombreuses fois, CONTRE le droit de repliage accordé aux auteurs ; quels qu’ils soient. 

                                            Si vous en êtes vous-même victime, c’est à vous de le signaler ; et ne pas accuser les autres de votre propre carence. 

                                            Vous parlez pour ne rien dire, et formulez des critiques totalement injustifiées

                                            suivant

                                          • Castor 26 août 2010 10:08

                                            Sisyphe,

                                            que vous vous soyez déclaré contre la possibilité de repli est une chose.
                                            Que vous vous soyez en revanche déclaré hostile à ma démarche vis-à-vis de Morice alors qu’elle est semblable à celle qui vous oppose à Lucilio est un point qui me pose question sur votre partialité.
                                            C’est tout ce que je voulais signaler, et pour ma part, je laisse le soin à la modération de s’interroger sur ces désordres provoqués par quelques auteurs susceptibles et trop imbus de leurs écrits pour accepter une quelconque contestation.

                                          • Castor 26 août 2010 10:13

                                            J’ajoute que le repli est à mon sens une « arme » qui se retourne contre son auteur, et que cette arme est bien moins létale que ne le sont les insultes dont je fais encore aujourd’hui l’objet de la part de Morice.

                                            Ce personnage se permet d’affirmer que je suis un avocat de l’X-droite, que j’ai des accointances avec les milieux néo-nazis, le tout sans apporter la moindre preuve et en contradiction totale avec mes écrits sur ce site ou sur un autre.
                                            Ses mensonges répétés sont la démonstration de ce que je lui reproche par ailleurs dans ses articles : l’approximation, le mensonge ou la partialité pour arriver à démontrer qu’il a raison, envers et contre tous.


                                          • Castor 26 août 2010 10:22

                                            Clouz0 et Perseus,

                                            on peut effectivement rire de ce décalage existant entre la présentation qui est faite d’un site citoyen et la réalité telle qu’elle s’exerce dans la plus parfaite opacité.
                                            Depuis des mois, il paraît évident que la modération joue un jeu particulier.
                                            Je ne peux en effet croire qu’il existe une telle incompétence dans la gestion des abus (suppression de certaines insultes et pas d’autres, signalement d’abus générant un bug depuis des mois sans que quelqu’un ne s’en préoccupe...), l’autre explication étant que cette « action » soit délibérée.
                                            Je ne remettrai pas en lien ce qui m’a valu mon exclusion de juin dernier, mais comme certains, je n’en pense pas moins sur ce laboratoire qu’est ce site prétendument citoyen.

                                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 10:24

                                            Par Castor (xxx.xxx.xxx.74) 26 août 10:08

                                            Sisyphe,

                                            que vous vous soyez déclaré contre la possibilité de repli est une chose.
                                            Que vous vous soyez en revanche déclaré hostile à ma démarche vis-à-vis de Morice 

                                             ??????????????????
                                            Mais vous avez vu ça où ? quand ? 
                                            Vous avez des illusions, mon vieux ? 
                                            Je vous mets au défi de trouver une seule intervention de ma part vous concernant, ou concernant votre relation avec morice... 
                                             ??????????????
                                            Que vous soyez parano, ça ne regarde que vous, mais je vous prierai de ne pas me méler à vos affaires, dont je ne suis même pas au courant... 

                                          • Castor 26 août 2010 10:39

                                            un petit lien pour la route...


                                          • Castor 26 août 2010 10:45

                                            Bon, je le remets in extenso, ce message, parce que ça n’a pas l’air de te parler beaucoup, comme ça :

                                            « Et allez : c’est reparti ! 

                                            Un articlede Morice, et revoici, comme des mouches, les Calito, Castor et compagnie, en réflexes conditionnés, qui reviennent ressasser leurs vieux refrains, leurs vieilles rancunes, toujours les mêmes, totalement hors sujet, genre bac à sable...

                                            Pétard, mais du balai, sur AgoraVox ! 
                                            Que tous les commentaires hors sujet soient supprimés, et basta ! 

                                            Y en a vraiment ras le cul de ces polémiques stériles qui viennent systématiquement polluer les sujets...

                                            Quant à Morice, si tu te contentais de publier des articles, et d’ignorer tous les trolls, au lieu de leur répondre systématiquement, et d’entretenir la polémique, ça ferait de l’air aussi.... »


                                            Donc si j’ai bien compris, quand tu t’opposes à Lucilio, tu es dans ton droit, mais que d’autres s’opposent à Morice, c’est « du balais !

                                            Effectivement, »du balai« , c’est pire que »replier", non ?

                                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 10:51

                                            Vu. 


                                            Il s’agissait donc de dénoncer les interventions hors sujet ; c’est à dire le trollage, systématique sur les articles de morice, à l’époque (en 2008). 

                                            Et je maintiens ; toutes les interventions non en rapport avec le sujet d’un article, objet d’un trollage, devraient être supprimées, si la modération faisait correctement son boulot. 
                                            Les articles (et spécialement ceux de morice) sont systématiquement l’objet d’attaques ad hominem, de digressions, d’injures, de manifestations de vieilles haines recuites, de propos totalement hors sujet, qui dénaturent tout dialogue, toute discussion, qui sont contraires à la « charte », et devraient être supprimés, par la MODÉRATION. 

                                            En revanche, je me suis toujours prononcé contre le droit de repliage par L’AUTEUR ; qui est juge et partie.

                                            Non au trollage, aux attaques personnelles, aux injures, aux calomnies, et non aussi à la censure arbitraire. 

                                          • Castor 26 août 2010 11:25

                                            Bon, il semble donc que nous soyons d’accord sur les objectifs et sur la démarche.


                                            Malgré tout, je tenais à te dire que le repliage des commentaires est à mon sens bien moins grave que les calomnies et les mensonges ou insultes dont j’ai fait l’objet de la part de Morice et de ses sbires.

                                            Je ne peux concevoir que Morice ait pu réussir à discréditer utilement certains de ses « opposants » par une méthode qu’il dénonce par ailleurs avec une régularité de métronome.

                                            Sa désinformation a réussi puisque tu as, par ton post, consacré l’idée que je ne serais qu’un vulgaire troll, dont les idées seraient proches de celles du FN (fais-moi grâce de rechercher les posts correspondants).

                                            Peux-tu concevoir que cet état de fait puisse me fâcher tandis que je suis à plusieurs reprises viré du site, censuré par la modération et que Morice continue en toute impunité et que ses sbires ne subissent aucune sanction ?

                                            Je crois que ce point méritait d’être fait, et ce d’autant plus que ta démarche face à Lucilio est, je le répète, similaire à celle qui m’oppose à Morice depuis longtemps et qu’elle te mènera indubitablement à te poser des questions sur Agoravox.

                                          • COLRE COLRE 26 août 2010 11:28

                                            Salut Castor,

                                            C’est toujours aussi drôle de passer ici et de redécouvrir les mêmes, comme sisy, se débattre dans leurs contradictions idéologiques et balancer leur mauvaise foi avec un culot d’acier et une maladresse insigne. 

                                            Donc : interdiction de (me) replier, mais autorisation de censurer (ceux que je n’aime pas), « du balai » pour mes ennemis, et « vive la liberté d’expression » pour moi et mes amis… Un grand démocrate, quoi !

                                            Bravo Castor, de lui avoir mis le nez dedans, et de le voir se débattre en criant et en racontant n’importe quoi.
                                            Tu l’as mouché… smiley


                                          • Castor 26 août 2010 11:38

                                            Ma Colre,

                                            je reviens de vacances et je suis donc un peu moins virulent qu’à l’accoutumée.

                                            Ce que je voudrais démontrer à Sisyphe, c’est qu’il est très facile de tomber dans la propagande d’un auteur comme Morice, comme lui-même l’a fait.

                                            Je partage son avis sur les nombreux trolls qui polluent le site, je ne réclamerai pourtant jamais l’exclusion de qui que ce soit, c’est idéologique chez moi.

                                            Malgré nos désaccords flagrants sur certains sujets, j’avoue que Sisyphe m’intéresse en raison de sa culture et de ce que je conçois comme une ligne commune entre lui et moi.
                                            Rien de rédhibitoire, je crois, et il m’intéresse de voir qu’il sait, lui aussi, dénoncer les anomalies.

                                            Reste à lui faire voir que je ne suis pas celui qu’il croit que je suis. J’ai besoin de cette réhabilitation face à la campagne éhontée dont Morice a fait oeuvre depuis trop longtemps.

                                            Au surplus, plus nous serons de fous à voir clair dans le manège du site et de certains auteurs complices, mieux nous nous ferons entendre.

                                          • Castor 26 août 2010 11:53

                                            Ceci étant dit, je trouve particulièrement incroyable qu’un auteur qui ne répond à aucun des commentaires placés ici puisse disposer à l’envi d’une possibilité de repli de commentaires exercée, disons, en toute partialité.


                                            Je ne vois par exemple pas pourquoi sisyphe est systématiquement replié alors que mes contributions (toutes en dehors du sujet, signe manifeste d’un trollage inadmissible) ne le sont pas.

                                            Eh, l’auteur !
                                            Vous allez bien ?

                                          • COLRE COLRE 26 août 2010 11:56

                                            « Ce que je voudrais démontrer à Sisyphe »… tu plaisantes, évidemment… smiley 

                                            Je comprends ce que tu dis, mais je pense que tu as tort de lui faire confiance et d’y chercher un allié. Il se fout de toi et de tes principes : seuls les siens comptent. 

                                            Aucune cohérence politique. sisy est un sanguin, idéologue jusqu’au bout des ongles, d’une mauvaise foi abyssale, agressif, violent et grassement injurieux. Je ne le trouve pas cultivé, en plus : juste un robot qui a des notes et des stéréotypes de pensée…

                                            Bref, aucun intérêt pour moi qui recherche le débat et la nuance. Je préfère un million de fois discuter avec toi qui est d’un bord totalement opposé au mien qu’avec lui qui se prétend « de gauche »…

                                            Bises et à bientôt


                                          • sisyphe sisyphe 26 août 2010 11:56

                                            Et voila le troll Colre qui vient de nouveau semer sa désinformation, ses calomnies, ses manipulations, pour essayer de discréditer les autres ; c’est absolument tout ce qu’elle sait faire, d’ailleurs. 


                                            J’ai été très clair, et exprimé clairement ci-dessus dans quelles circonstances j’étais pour la suppression des posts ;( le sien devrait d’ailleurs l’être, puisqu’il n’est qu’une attaque personnelle, indigne comme tout ce qu’elle produit) ; les attaques ad hominem, les calomnies, les mensonges, les injures, les digressions hors sujet, le trollage ...
                                            Travail qui devrait être fait par la modération, et certainement pas par les auteurs, (ni le repliage, d’ailleurs), qui sont juge et partie. 

                                            Colre est l’exemple même du troll nuisible, qui n’intervient que pour des attaques personnelles, et dont les posts devraient être systématiquement supprimés par une modération digne de ce nom. 
                                            Le genre qui participe activement à la détérioration constante de ce site, mais cette déstabilisation est largement concertée et voulue, de la part des Chevaliers de la Pensée Ronde, qui ne se nourrissent, et ne se définissent que de la haine qu’ils portent aux autres. 

                                            Pitoyable. 



                                          • Castor 26 août 2010 12:02

                                            Colre n’est en aucun cas un troll nuisible, et ses attaques ne font que répondre aux tiennes, Sisyphe.

                                            Si tu prenais le temps de lire les contributions et de tourner ton clavier 7 fois dans ta bouche avant de lui répondre, tu verrais que vous ne différez jamais que sur les opinions, ce qui n’est pas très grave en soi mais ne te donne pas raison contre elle en l’insultant.

                                            Dois-je comprendre que cette digression t’exonère d’une réponse à mes remarques ?

                                          • Castor 26 août 2010 12:05

                                            Et si l’on devait procéder comme tu le dis face aux injures et autres joyeusetés, je crois qu’il ne faudrait pas longtemps pour qu’il ne reste plus que deux ou trois de tes commentaires.

                                            Hurlerais-tu à la censure ?

                                          • ZEN ZEN 26 août 2010 13:16

                                            mes contributions (toutes en dehors du sujet, signe manifeste d’un trollage inadmissible)

                                            J’allais le dire !...
                                            Lucilio a ses têtes...
                                            Rien à voir avec un débat digne de ce nom...
                                            Pure propagande.


                                          • Castor 26 août 2010 14:32

                                            Zen,

                                            même question qu’à Sisyphe,
                                            pourquoi alors pardonnez-vous une même attitude chez Morice ?

                                          • ZEN ZEN 26 août 2010 20:24

                                            ZEN pas pouvoir répondre ; ZEN être condamné au silence
                                            Pas Castor. Pourquoi ?
                                            Castor être Luciliophile ? Luciliocompatible ?...


                                          • Castor 27 août 2010 09:18

                                            Bon, je reprends pour les durs de la feuille.


                                            être replié est moins grave que d’être viré, insulté ou diffamé quand ces insultes sont marquées de nazisme.

                                            Sisyphe est entré en guerre contre Lucilio comme je l’ai fait naguère avec quelques autres contre Morice.

                                            Sisyphe et Zen m’ont fait l’extrême plaisir d’ajouter leurs voix à la chorale dirigée par Morice, dont les airs tournaient autour de l’X-droite, l’appel à la censure ou à l’exclusion à mon encontre.

                                            Et maintenant qu’ils ont leur combat contre un auteur qui les replie (Oh, mon Dieu !), ils voudraient une révolution et que nous descendions dans les rues ?

                                            Non mais vous déconnez ou quoi ?????

                                            Vous a-t-on insultés, traités de nazis ?
                                            A-t-on suggéré que vous étiez un avocat de l’x-droite ?
                                            A-t-on sollicité à maintes reprises votre exclusion ?
                                            A-t-on prétendu faussement que vos différentes exclusions avaient pour cause vos liens avec les néo-nazis ?

                                            NON !

                                            Mais moi si, mes petits poulets, et ça dure encore !
                                            Vous a-t-on vus vous insurger ?
                                            NON ! Vous vous êtes mêlés au concert de voix comme de grands donneurs de leçons de civisme.

                                            Y’en a marre de votre indignation sélective, marre de vos petites croyances qui voudraient que votre parole soit plus à protéger que celle des autres.

                                            Allez vous faire foutre tous les deux, vous êtes des caricatures et des baudruches, des ersatz de révolutionnaires engoncés dans vos contradictions. Merde !

                                          • foufouille foufouille 26 août 2010 09:37

                                            @ sisyphe
                                            lucilio est une ecrivain rate narcissique
                                            donc en mettant plus de posts, tu flatte son ego
                                            en plus sur qu’il est boulimique
                                            sur qu’il est meme pas « liberal »
                                            tape lucilio dans google


                                            • sisyphe sisyphe 26 août 2010 09:38

                                              Insistons ! 


                                              Replions les replieurs ! 

                                              • sisyphe sisyphe 26 août 2010 09:55

                                                Très rigolo d’obliger ainsi un pseudo « libéral » à dévoiler sa nature profonde de censeur, ennemi de la liberté. 


                                                Les masques tombent....
                                                 smiley



                                                    • foufouille foufouille 26 août 2010 10:09

                                                      plus tu poste
                                                      plus ca monte en audience
                                                      et plus ca flatte son ego


                                                    • sisyphe sisyphe 26 août 2010 10:10

                                                      Ca fait de nombreuses fois que des abus de « repliage » sont signalés sur les fils du dénommé lucilio ; et ceci par de nombreux auteurs et intervenants. 

                                                      Je constate que, malgré tous ces signalements, absolument aucune action n’a été entreprise de votre part, et que le dénommé lucilio peut continuer à se comporter comme un voyou, d’une façon totalement contraire à votre charte. 

                                                      Je soutiens agoravox, j’y participe, et, avec de nombreux autres intervenants, je vous demande instamment de supprimer le pouvoir de repliage au dénommé lucilio, qui en fait un usage totalement abusif, contraire au fonctionnement du site, et à sa propre charte. 

                                                      Et ,ne venez pas parler d’avertissement ; vous l’avez déjà écrit, mais rien n’a changé. 

                                                      En cas d’inaction de votre part, c’est donc votre propre responsabilité qui est engagée ; et j’en tirerai toutes les conséquences, en y donnant une large publicité. 

                                                      Il est temps de faire face à vos responsabilités, et D’AGIR pour faire respecter votre propre charte ; vous êtes avertis. 


                                                      • clostra 26 août 2010 10:18

                                                        NB Il y a un bouton « déplier tous les commentaires » en haut et en bas à droite, mais ceux-ci perdent ce qu’ils ont de précieux : être (devenus) secrets !

                                                        à propos d’Hippocrate : d’abord ne pas nuire, ensuite « ton alimentation est ton premier remède » (et on en découvre tous les jours : je viens d’enfermer mes facturettes dans un sac plastique avec des gants de chirurgien)

                                                        et ensuite, en conclusion : on ne fait pas de bonne médecine avec de mauvais médecins, mais c’est vrai : on peut faire une mauvaise médecine avec de bons médecins.

                                                        Soyons de bons patients. Chaque matin, une pomme car elle tient le médecin en respect, du moins s’il sait que son patient sait bien viser...


                                                        • docdory docdory 26 août 2010 10:55

                                                          En tout cas , la curieuse habitude qu’à Lucilio de replier un nombre de commentaires largement supérieur à la moyenne semble confirmer ce dont tout le monde se doute déjà : la seule liberté dont se préoccupent les ultra-libéraux ( qui parfois se qualifient de « libertariens » ) est la liberté de se faire un maximum d’argent quelles qu’en soient les conséquences pour autrui, les autres libertés, à commencer par la liberté d’expression ( ce qui signifie liberté d’expression de ceux qui ne sont pas d’accord avec eux ) semblent être pour eux relever du fléau social !

                                                          C’est ainsi que bon nombre d’ultra-libéraux estiment que la Chine est un modèle à suivre : on peut y gagner beaucoup d’argent, sans se préoccuper de considérations aussi méprisables à leurs yeux qu’un environnement sain et des conditions de vie acceptables pour les ouvriers !!!
                                                          A Lucilio , bien sûr de démontrer à nous tous le contraire en ne repliant pas ce commentaire et en argumentant plutôt qu’en censurant !

                                                          • Le péripate Le péripate 26 août 2010 11:12

                                                            C’est facile : Lucilio est le seul à user de cette liberté offerte par Avox aux auteurs parmi les auteurs libéraux de Contrepoints, Bénard, Lexington, etc... Ce qui fait que votre argument est parfaitement malhonnête, car il fait d’un cas unique une loi générale.

                                                            Pour quelqu’un qui a une formation scientifique, je ne dis pas bravo.


                                                          • ZEN ZEN 26 août 2010 12:01

                                                            doc , qui a visé juste, aux oubliettes ! smiley
                                                            Perip.le sectaire ultralibéral, au balcon smiley

                                                            Cherchez l’erreur...
                                                            Merci Lucivox !


                                                          • Le péripate Le péripate 26 août 2010 13:11

                                                            Tiens un autre scientifique. Mort de rire.

                                                            Remarquez que Lucilio s’est déjà expliqué sur son repliage : ça fait du buzz, et permet de bien placer l’article.
                                                            Merci de votre contribution, camarades scientifiques.

                                                             smiley


                                                          • ZEN ZEN 26 août 2010 12:21

                                                            Ce commentaire est replié car il ne respecte pas la charte


                                                            • ZEN ZEN 26 août 2010 12:42

                                                              J’ai oublié :
                                                              Mea culpa ! smiley


                                                              • ZEN ZEN 26 août 2010 13:20

                                                                Lulu, le roi de la conjugaison
                                                                Bon, je sais, je l’avais déjà faite...


                                                                • BlackMatter 26 août 2010 13:22

                                                                  « Depuis les types de traitements légalement autorisés jusqu’à la sanction pénale de la mauvaise pratique en passant par l’information que le médecin peut fournir à son patient, tout est réglementé par l’État »

                                                                  Heureusement.
                                                                  Par ce que tu crois qu’un patient est égale devant un médecin, qu’il sait parfaitement ce qui est bon pour lui ?

                                                                  Et des médecins aux remèdes plus que douteux, y a en et qui exerce (l’ordre des médecins ne faisant pas grand chose pour lutter contre les dérives sectaires de la médecine) :
                                                                  « L’Astro-homéopathie : Diagnostic du remède homéopathique à partir des dominantes planétaires »
                                                                  « L’astro-Homéopathie - Comment Trouver Vos Remèdes Homéopathiques Par L’astrologie »
                                                                  « Astrologie médicale : Tempéraments et neurotransmetteurs intercérébraux »
                                                                  Je passe sur la dentisterie énergétique, les cancers soignés au citron...

                                                                  http://www.prevensectes.com/medical1.htm

                                                                  http://www.prevensectes.com/rev0503.htm#6

                                                                  Pourtant le code de déontologie dispose que « Les médecins ne peuvent proposer aux malades comme salutaire ou sans danger un remède ou procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé. » Si les médecins n’arrivent pas à se réguler malgré les règles, comment feraient ils sans ?


                                                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 26 août 2010 14:26

                                                                    un peu sur la ligne du castor sisyphe mes reponses a vos commentaires ont été repliées
                                                                    par b Dugué lors meme elles ne contrevenaient pas a la chartre , ce qui est tolerable pour les uns le serait pour d’autre , j ajoute que je suis contre toutes formes de repliages meme
                                                                    quand vous suggerez que je suis un ane raciste.


                                                                    • Apple 27 août 2010 18:54

                                                                      Bel article. Heureusement que Lucilio est là pour relever un peu le niveau de vomigoravox. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès