• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > S’il se trouve en métropole, comment reconnaître le moustique du (...)

S’il se trouve en métropole, comment reconnaître le moustique du Chikungunya

Comment reconnaître le moustique "tigre d’Asie" (Chikunguny ) ?

Le 16/02 sur AgoraVox, je publiais cet article qui avait pour titre Le chikungunya peut-il arriver en France métropolitaine ? Je vois que cette question est prise au sérieux par les autorités françaises ; en effet, au début du mois, le Nouvel-Obs (Web) publiait Chikungunya : un plan de démoustication. Le gouvernement va disposer "dans les jours qui viennent" d’un plan de démoustication en cas d’arrivée du virus du chikungunya en métropole.

Enfin le 23/03/06, sur son site Web, Yahoo-Actualités publiait ceci : Les Alpes-maritimes traquent Aedes albopictus. Le vecteur du chikungunya
- aedes albopictus - serait présent dans les Alpes-maritimes. Ce qui explique pourquoi le ministre de la Santé, Xavier Bertrand a choisi de rendre public à Nice son plan national anti-dissémination chikungunya-dengue.

Pour sa part, le Conseil général a d’ores et déjà mis en place un numéro vert d’information et de signalement des invasions de moustiques, le 0800 740 606.
Le réchauffement climatique fait que de plus en plus de moustiques « exotiques » remontent vers le nord, ainsi d’après l’EID de Montpellier son cousin l’aedés aegypti, (également tigré), principal vecteur de la fièvre jaune et de la dengue, pourrait se
réimplanter en France.

Bon, maintenant... comme il est présent dans plusieurs endroits dans le Sud-Est : région Nice/ Menton, et même ailleurs ...ne reste plus qu’à le reconnaître ! Comme la possibilité de rencontrer ce moustique est bien réelle, j’ai placé pour vous quelques photos de la bébête !

L’AEDES ALBOPICTUS (vecteur du Chikungunya, il est également celui de la dengue et de la fièvre jaune)

d’autres moustiques :

Son cousin Aedès Egypti (également tigré) vecteur de dengue et de la fièvre jaune.

Le moustique à jeun

Comme vous pouvez le remarquer, ces deux moustiques sont, sur leur corps et sur leurs pattes, piquetés des taches blanches, (d’où le nom de moustique tigré d’Asie pour l’aedés albopictus), ils sont de cette manière assez identifiables, alors que les autres espèces de moustiques : culex pipens et anopheles sont eux bien plus grisâtres.

CULEX PIPENS (vecteur du West Nile)

ANOPHELE (vecteur du paludisme)

L’aedès albopictus profite de la moindre petite flaque d’eau créée par l’homme (dans un vieux pneu, un jouet d’enfant, une soucoupe, etc.). « 85% des réservoirs d’eau recensés sur le terrain où prolifèrent les larves sont de ce type et donc facilement éliminables », précise Jean-Sébastien Dechecq. (entomologiste à la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (Drass à Saint-Denis).

Par ailleurs, aedès ne se déplace que sur quelques centaines de mètres autour de son lieu de vie. Il n’est donc pas question de démoustiquer toute une région, mais de traiter en priorité les zones habitées et d’encourager les habitants à enlever les feuilles dans les gouttières, à recouvrir les citernes d’eau, vider les divers récipients etc...

Comme toutes les espèces d’aedes, l’abolpictus pond à sec. Et malgré sa courte espérance de vie, trois à quatre semaines tout au plus, la femelle albopictus sait repérer les sites qui conviennent le mieux à sa progéniture : des lieux secs, mais qui ont déjà connu l’eau et ont donc déjà abrité de précédentes éclosions.

Elle y dépose une centaine d’oeufs qui attendront la première mise en eau pour éclore en larves, sauf en hiver. Puis l’évolution de la larve aquatique à l’insecte volant se fait en quatre stades, de deux jours chacun, parfois même un seul jour en été, précise M. Babinot (de l’EID de Montpellier).

La femelle dépose au total trois à quatre pontes dans sa vie et nécessite chaque fois un "repas de sang" pour faire le plein de protéines. C’est alors qu’elle pique, de la fin du printemps à la fin de l’été.

C’est à l’occasion du deuxième "repas", si elle a précédemment piqué une personne infectée par le chikungunya, qu’elle peut le transmettre, un laps de temps entre deux piqûres étant nécessaire pour que le virus se fixe dans les glandes salivaires du moustique.

En outre, un spécialiste René Le Berre, entomologiste de réputation mondiale, ancien inspecteur général de recherches à l’Institut de recherches pour le développement (IRD), a récemment fait cette déclaration :

« D’autant que dans le cas d’aedès albopictus, le moustique vecteur du chikungunya, l’infection se transmet jusqu’à la 5e génération. C’est-à-dire que l’arrière-arrière petite-fille d’une femelle porteuse du virus n’aura même pas besoin d’avoir piqué quelqu’un de contaminé. Elle le sera de naissance. Elle pourra ainsi dès le premier jour de son existence transmettre un virus acquis de son arrière-arrière grand-mère. »

Autre info citée par Monsieur Le Berre : une femelle peut vivre un mois, et tous les 3 jours elle peut pondre 300 à 400 œufs !

Faire et ne pas faire ! : Les Réunionnais réapprennent à combattre les moustiques

Un grand voyageur ! : Le moustique Aedes albopictus : un étonnant voyageur qui circule en pneus :

L’article : La démoustication à la Réunion mise en cause

Un excellent site sur le cycle de vie des moustiques, et les produits anti-moustiques.

En connaissant le cycle de vie du tigre d’Asie, finalement il est assez facile de réduire ses nuisances en éliminant tout simplement près de chez soi leurs gîtes larvaires, c’est juste une question de volonté !

Comme vous pouvez le remarquer, je suis très intéressé par ce problème, si par hasard vous apercevez un moustique de ces deux espèces d’aedès, avant de l’écraser, si vous arrivez à le prendre en photo, ou à en prendre une après de l’avoir « flytoxé » vous pouvez, (je vous en remercie par avance) la faire parvenir à mon adresse mail : (spagnologilbert@wanadoo.fr )

Ainsi, grâce à vous, je vais me monter une petite banque de données perso, je vous en remercie par avance !


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • eresse (---.---.107.65) 31 mars 2006 16:15

    Il suffit de lui parler creole et il arrive...


    • alone (---.---.116.156) 31 mars 2006 18:46

      Non non, il a les yeux bleus....

      A.L


      • Alerte:PC-OIL & SilkwormLarves (---.---.43.89) 31 mars 2006 19:36

        L’huile du Logiciel[PC] & les :arves du Chikungunya !


        • Suzette Jones (---.---.33.111) 1er avril 2006 14:45

          Faut se méfier des moustiques maintenant aussi ? Vont-ils assister aux manifs anti-CPE ???


          • Imaginus (---.---.101.34) 2 avril 2006 14:13

            D’ici la qu’on employe massivement du DDT y’a pas loin. Les medias sont decidement tellement lent.


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 octobre 2006 20:55

              Dans ma région,( le Var ), les récentes pluies de fin septembre ont été bien sur propices à la formation de nouveaux gîtes larvaires, et la situation est exactement identique à celle du moi de mai, car je l’ai vérifiée ce matin ( 02 10 2006 ) dans mon jardin ou j’avais placé le même seau à vendanges pour récupérer d’eau de ces dernières intempéries, pour l’instant seul les larves ont éclos. )

              Photos prisent à Saint-Aygulf ( Var ) en mai 2006

              Les larves sont éclosent :

              http://www.mezimages.com/image/p@py/DSC04706.JPG

              dans quelques jours, se sont les adultes qui naîtront, (on les voient ici accrochés sur la paroi du seau ) !

              http://www.mezimages.com/image/p@py/DSC04790.JPG

              Sur cette photo :

              http://www.mezimages.com/image/p@py/DSC04805.JPG

              on voit et larves vivantes et des cadavres d’adultes qui flottent en surface !

              Pour éviter cela la meilleure solution est celle-ci :

              http://www.mezimages.com/image/p@py/DSC04823.JPG

              vous éviterez ainsi l’éclosion de centaines de moustiques qui seront autant de vilaines bébêtes qui me viendront pas vous piquer, et également celles du moustique Aedes albopictus. dit également « tigre d’Asie » présent dans la région de Menton, et qui nous le rappelons est le vecteur du chikungunya

              @+ P@py


              • Rocla (---.---.180.65) 4 octobre 2006 21:01

                Demian ,

                méfie toi , y a un moustique ,y s’ appele Culex Pipens ( vecteur du West Nile )

                Merci Gilbert

                Rocla


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 octobre 2006 21:25

                  Infos sur Le virus du Nil occidental

                  http://fr.news.yahoo.com/03102006/185/nil-occidental-un-virus-qui-voyage.html

                  Le ministère rappelle les mesures de protection individuelles pour prévenir la transmission à l’homme : limiter la prolifération des moustiques autour et dans le domicile, éviter les piqûres de moustiques, porter des vêtements amples couvrant bras et jambes, appliquer un produit répulsif sur les zones de peau découvertes, en respectant les précautions d’emploi. Dans les zones particulièrement denses en moustiques ou pour les personnes pour lesquelles les répulsifs cutanés sont contre-indiqués, les vêtements peuvent être imprégnés avec un produit insecticide spécial pour tissu. AP

                  http://fr.news.yahoo.com/29092006/5/un-cheval-atteint-de-fievre-du-nil-occidental-dans-les.html

                  @+ P@py


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 décembre 2006 13:48

                    Article paru lundi 18 décembre 2006, dans Yahoo-Actualités : @+ P@py

                    L’Europe aussi surveille Aedes Albopictus...

                    http://fr.news.yahoo.com/18122006/185/l-europe-aussi-surveille-i-aedes-albopictus-i-8230.html

                    « Le risque de transmission du virus du Chikungunya en Europe est réel. Mais l’ampleur de ce risque est encore ignorée ». C’est la conclusion d’une étude de l’European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) de Stockholm.

                    Aedes Albopictus, le vecteur du virus, est encore loin d’avoir dévoilé tous ses secrets. Alors que des cas de Chikungunya ont été notifiés dans différents pays européens, les chercheurs de l’ECDC s’interrogent sur les capacités de nuisance de ce moustique, hors de la zone tropicale.

                    « L’introduction -en Europe, n.d.l.r.- du virus du Chikungunya par des vecteurs infectés semble représenter un risque limité. Mais des recherches complémentaires sont nécessaires » expliquent-ils. « Il est établi que le virus importé en Europe par des voyageurs infectés pourrait induire un risque de transmission nosocomiale ou par transfusion. Il n’est cependant pas possible d’exclure la possibilité d’une transmission autochtone, dans une zone où le vecteur serait présent ». Ce qui est le cas par exemple, dans deux départements français où une surveillance renforcée a été mise en place : les Alpes-maritimes et la Haute-Corse.

                    Source : Journées de Veille sanitaire, Paris, 29-30 novembre 2006


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 décembre 2006 22:48

                      Et à moins d’une semaine avant Noël , à Saint-Aygulf, ben il y a toujours des moustiques, cette nuit vers les 1 h 30 il y a une bébête qui est venue nous agacer, même qu’elle à piquée mon épouse.

                      Chasse au moustique en pleine nuit et ce dernier a été finalement écrasé !

                      C’est quand même surprenant de trouver encore des moustiques à cette période de l’année !

                      @+ P@py


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er janvier 2007 13:24

                      Tableau de « chasse » du : 31/12/2006 :

                      Pour la journée, encore 5 moustiques écrasés par mon épouse !

                      @+ P@py


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 27 mars 2007 09:52

                        Autres liens intéressants :

                        Un article de Wikipédia

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Chikungunya

                        .. qui lui même vous renvoie sur quelques liens comme :

                        http://www.chikungunya.gouv.fr/

                        et

                        http://lionel.suz.free.fr/index.php?id=run&sub=chikungunya&mode=epidemiologie

                        Cas de chikungunya importés en Métropole durant l’épidémie à la Réunion. Bilan de la surveillance à partir des données de laboratoire. Ie avril 2005 - 31 janvier 2007

                        http://www.invs.sante.fr/presse/2007/le_point_sur/chikungunya_cas_importes_ 230307/chikungunya_cas_importes_230307.pdf

                        @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès