• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Un bon docteur n’a pas de clients

Un bon docteur n’a pas de clients

 Ce n’est pas une provocation, ni une invention, c’est un dicton chinois, qui, si l’on creuse un peu, n’est pas si incohérent que ça...

En effet, et ce n’est pas une légende, en Chine ancienne, le médecin était payé par le patient lorsque celui-ci était en bonne santé, mais s’il tombait malade, le docteur n’était payé que s’il le guérissait. lien

Cette médecine était portée par une logique qui consistait à maintenir le patient en bonne santé, de prévenir plutôt que de guérir.

Cette pratique a depuis quasi disparu, et on ne la trouve plus que dans les campagnes reculées de la Chine...

Si l’on y pense à deux fois, c’est d’une logique imparable, car le but final de la médecine ne devrait-il pas être de guérir, plutôt que de soigner ?

Dans notre monde occidental, le docteur à une obligation de moyens, alors qu’en Chine, il avait une obligation de résultats.

Ceci posé, la situation a bien évolué en Chine, puisque finalement, une réforme est en cours, tendant à modifier en profondeur le système de santé, alors que jusqu’à présent le système mis en place remboursait à 100 % les soins pour les travailleurs, et 50% pour les membres de la famille. lien

Mais revenons à notre chère santé.

La logique chinoise était imparable, car si un patient revenait régulièrement voir son docteur, c’est parce que ce dernier n’avait pas réussi à le guérir, ne réussissant finalement qu’à le soigner, afin de diminuer la douleur, sans pour autant avoir trouvé l’origine de la maladie, et les moyens de l’éradiquer.

Le docteur qui avait donc beaucoup de patients était finalement un mauvais docteur.

Prenons le cas d’une maladie que nous connaissons bien, le diabète, lequel se déclare lorsque le pancréas est en panne.

En occident, le docteur prescrit de l’insuline, afin de compenser la mauvaise production du pancréas, mais le message qui est alors envoyé à ce dernier est : « on n’a plus besoin de moi...donc inutile de me fatiguer à produire de l’insuline », et le pancréas cesse de fonctionner.

En médecine chinoise, et en acupuncture en particulier, la logique est différente.

L’acupuncteur stimule l’activité du pancréas par des soins appropriés, stimulation qui peut être complétée par les plantes, décoction de feuilles de murier blanc, par exemple.

Ajoutons que ce n’est pas la seule plante qui puisse être appelée à la rescousse des déficiences du pancréas : on peut aussi compter sur les baies de myrtille, le gymnema sylvestre, la bardane, la graine de fenugrec, la feuille d’olivier... lien

Et ce n’est pas tout.

Si l’on utilise les huiles essentielles, celles de l’eucalyptus globulus, ou de girofle, sont très efficaces pour stimuler le pancréas. lien

C’est l’exemple type de l’incohérence de notre manière de gérer la maladie face à une logique asiatique bien plus pertinente.

Prenons un autre cas de figure...

Lorsqu’un patient souffre de douleurs, le docteur prescrit généralement des antidouleurs, qui vont évidemment la faire disparaitre, provisoirement...car lorsque l’effet du médicament diminue, le patient retourne chez le docteur qui va lui prescrire de nouvelles boites d’antidouleurs.

Ne serait-il pas plus judicieux de tenter de découvrir l’origine de ces douleurs plutôt que de masquer provisoirement celles-ci ?

Dans un autre domaine, celui de l’infection, il est bien connu que nos bons docteurs n’hésitent que rarement à prescrire des antibiotiques, alors que l’on sait que ces derniers suppriment en même temps les mauvaises...mais aussi les bonnes bactéries.

Lorsque l’effet des antibiotiques est terminé, si le germe de l’infection est toujours présent, les problèmes vont recommencer, et les conséquences seront plus graves, puisque le corps s’en sera trouvé affaibli.

De plus l’usage de ces antibiotiques va faire en sorte que les germes seront devenus plus résistants, et pourront s’habituer à ce type de médicament. lien

La prise de conscience sur ce problème est finalement en train de se généraliser, à l’image du Dr. Fall qui dénonce : « l’usage inapproprié et abusif des antibiotiques... ». lien

Le seul gagnant de l’usage de ce type de médicament est finalement plus le laboratoire qui le fabrique que celui qui le consomme.

En effet, pour Big Pharma, « être vivant et malade, c’est le jackpot  ».

Comme l’écrit Guillaume Chopin, de l’association Santé Naturelle : « maintenir les gens malades est plus rentable que de les guérir, car d’un strict point de vue financier, l’idéal pour Big Pharma, ce sont des traitements qui sont brevetables, qui doivent être pris tous les jours, idéalement toute la vie, et bien sûr qui ne guérissent pas la maladie. Comme par hasard, c’est le cas des médicaments chimiques, qui, soit réduisent la tension artérielle, soit régulent le diabète, soit abaissent le cholestérol, soit soulagent les douleurs articulaires...etc. ». lien

Bien sûr, la situation est en train de changer, mais ça reste marginal, car si des chercheurs de l’Université de Newcastle ont apporté la preuve qu’un régime alimentaire spécifique permet de se débarrasser du diabète, Big Pharma continue de remplir ses caisses. lien

Prenons une autre maladie, le cancer.

Alors que les thérapies mises en œuvre jusqu’à présent n’ont pas prouvé une totale efficacité, les chercheurs continuent d’imaginer d’autres solutions pour guérir cette maladie qui pourrait bientôt concerner 1 français sur 2. lien

Pourtant d’autres pistes existent, comme par exemple l’utilisation du venin de certaines guêpes.

Il serait capable de détruire les cellules cancéreuses, sans pour autant endommager les cellules saines. lien

En effet, cette guêpe, présente au Brésil, nommée Polybia Paulista, possède dans son venin une toxine qui tue spécifiquement les cellules cancéreuses sans endommager les autres. lien

Ce sont des chercheurs brésiliens et britanniques, sous la houlette du Professeur Mario Palma, de Sao Paulo State University, qui ont fait cette étonnante découverte, qui finalement confirme un dogme bien répandu : nous avons dans la nature toutes les plantes, et les produits, qui nous permettent de rester en bonne santé.

L’un des auteurs de cette découverte, Paul Beales, de l’Université de Leeds critique les thérapies contre le cancer qui attaquent la composition lipidique de la membrane cellulaire

Mais cela ne fera probablement pas les affaires de Big Pharma, et sans tomber dans une « théorie du complot », il est probable que cette découverte, datant déjà de l’année 2015, tardera à être appliquée à grande échelle.

D’autres étranges décisions sont prises.

L’armoise (artémisia vulgaris) est une plante intéressante dont les propriétés médicinales sont bien connues, notamment comme vermifuge, stimulante de l’appétit, soulageant les troubles digestifs.

Elle est aussi diurétique, soigne les douleurs articulaires (lien) mais de plus elle soigne le paludisme et la malaria.

Or l’OMS (organisation mondiale de la santé) et l’Europe viennent de l’interdire. lien

Et ce n’est pas hélas un cas isolé... et finalement ce sont deux mondes qui s’affrontent, celui ou le patient fait la richesse de Big Pharma, et celui d’une autre médecine, plus logique, qui se heurte à la défiance et à l'appétit des labos...

Comme dit mon vieil ami africain : « un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle  ».

L’image illustrant l’article vient de reinfobel.wordpress.com

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Ce Gui qui met l’amour en cage

Ce merveilleux 6ème sens

Atchoum

L’huile de l’arbre

Un article à la noix

A table avec les sauvages

A table avec les insectes

Des racines et des arbres

Finissez vos assiettes

Main verte pour tomate rouge

La drogue ce tabou

Ces plantes qui font trembler Big-Pharma

Arrêtez la terre, je veux descendre

A l’oreille des feuilles

La terre folle

Au bois de mon cœur

Les dessous du chou

Le jardin extraordinaire

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

L’amarante, plante espiègle

Des pommes, des poires, mais pas n’importe quoi

Aimer la Terre

Les avancées de l’immobile

A l’aide d’iode

N’écrasez pas le champignon

Jamais déçu par le chou

Sauvé par l’écorce


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • NEMO Clark Kent 26 juin 09:09


    Ah ! mais non ! Ah ! mais non ! Moi je vous dis que le docteur Parpalaid ne reviendra pas ! Ça ne se fera pas !

    Ou alors il faudra qu’ils enlèvent le docteur Knock de nuit en aéroplane, parce que les gens ne le laisseront pas partir.

    Naturellement, si vous allez dire aux gens qu’ils se portent bien, ils ne demandent qu’à vous croire, mais en fait, la santé est un état précaire qui ne laisse présager rien de bon. Moi, je ne connais que des gens plus ou moins atteints de maladies plus ou moins nombreuses à évolution plus ou moins rapide.

    Vous, monsieur Cabanel, vous en êtes au paysan d’autrefois, qui coupait les sous en quatre, et qui aurait mieux aimé perdre un œil et une jambe que d’acheter trois francs de médicaments.

    Les choses ont changé, Dieu merci.


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 10:01

      @Clark Kent
      les choses ont changé...je suis d’accord avec vous... mais pas de quoi remercier qui que ce soit !

       smiley
      alors je ne sais pas si je suis le « paysan » que vous dites...mais je pense que ça ne va pas dans le bon sens...vous n’êtes pas scandalisé par cette industrie pharmaceutique qui ne pense qu’à s’enrichir sur le dos des bons patients ?
      ceci dit, les plantes dont vous vous gaussez, elles sont toutes à l’origine des médicaments que vous ingurgitez, et dont vos armoires sont remplies...sauf que ce sont des molécules recrées chimiquement.
      alors ne m’en veuillez pas, mais je préfère le naturel.
       smiley

    • aimable 26 juin 14:37

      @olivier cabanel

      je me me souviens que juste après la guerre les pharmaciens avaient beaucoup de médicaments a base de plantes et que notre médecin les prescrivait .
      j’ai surtout un souvenir d’une potion a base de feuille d’artichaut qui était sans sucre et que j’ai du boire même si c’était très très amer pour un môme  smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 17:07

      @aimable
      on ne dira jamais assez les bienfaits de l’artichaut !


    • Merci Cabanel. Ce qui corrobore pleinement tous mes commentaire sur le site. Petite, prise comme beaucoup par le rhume ou autres somatisations, il me suffisait de franchir la porte du médécin pour que mes bobos restent dans la salle d’aTTEnte. Il me disait : comment allez-vous : parfaitement bien : ce sera .... Merci Docteur. Bon, parfois, avec un clin d’oeil, je lui demandais quelques jours de congé. Mais cela reste entre nous,... smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 10:38

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        oui, je confirme, cela restera entre nous !

         smiley

      • ZXSpect ZXSpect 26 juin 18:30
        @olivier cabanel

        Peux-t’on imaginer un article, quelqu’en soit le sujet, qui n’offre pas à Mélusine l’opportunité de nous narrer un épisode épique de sa vie, sa rencontre avec telle personne célèbre avec qui elle était si proche, ainsi que de gouteux jeux de mots et autres fariboles absconses... quel talent pour le remplissage vain !

      • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 19:23

        @ZXSpect
        moi, je l’aime bien Mélusine !

         smiley

      • Yanleroc 28 juin 08:15

        @olivier cabanel
        Moi je dirai rien !

        Motus et bouche cousue sur la vie privée de Célusine.

        Méfie toi de bien l’ aimer, tout est érotique chez elle, 
        c’ est une tueuse, 
        elle draine même les meilleurs dans son sillage !

        Tu vas foutre ton ménage en l’ air, même Arthès est jalouse, Chaud devant !

        A fuir comme la peste, c’ en est une !

        Ou alors , lui donner une bonne fois pour toutes, ce qu’ elle cherche vraiment.... !

        Arthès, le fouet, vite !! 

      • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 11:22

        @Yanleroc
        merci de ces conseils...

        mais de là à la fuir ? surement pas !
         smiley

      • Yanleroc 28 juin 11:52

        @olivier cabanel, mouais, ça te changera de Sarcastelle !

        Toi alors, toujours Playbois ! L’ esprit Saint-Coluche !

      • cher Olivier, vous allez devoir prendre la « PEINE » de répondre à ALKA SELTZER, aigreur d’estomac,... et mi-graine,... COU RAGE


        • Yanleroc 28 juin 08:16

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.


          NUL !

        • Cela peut paraître étonnant : mais je ne bois du vin ou autres alcools qu’aux occasions (et enore, qu’en petites quantités,...). C’est dans les gènes : mon grand-oncle s’appelait : HILAIRE (Hilare,....).


          • Yanleroc 28 juin 08:17

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            A chier !
            Vraiment.

          • Christian Labrune Christian Labrune 26 juin 10:43
            à l’auteur,

            J’apprécie beaucoup cet article, qui fait apparaître clairement la scandaleuse faillite de la médecine scientifique, laquelle n’est pas pour rien dans un processus que tous les historiens ont déjà démontré, chiffres à l’appui : l’espérance de vie à la veille de la révolution française était proche de trente ans, et aujourd’hui, en France, elle n’est plus que de 82 ans. C’est accablant.

            Les anciens remèdes empiriques sont toujours infiniment préférables. Je suis rarement malade, mais c’est à cause que dans quelques terrains vagues de mon arrondissement, je sais discerner les plantes efficaces ; une fois par semaine au moins, à quatre pattes, je vais brouter les bonnes herbes. Quelque passant, parfois, me regarde avec étonnement : qu’est-ce ce que vous faites ? Je me soigne, leur dis-je - et je continue à brouter !

            vous oubliez, me semble-t-il, les secours de la religion. Et pourtant, à Lourdes, il y aura eu beaucoup de guérisons. Tous les mercredis, l’Immaculée Conception m’apparaît dans la grotte des Buttes-Chaumont, et je lui dois aussi cette grande santé dont je parlais plus haut. A tous ceux qui sont frappés par de graves maladie et que la médecine désespère, je conseille un pèlerinage jusqu’à la grotte des Buttes-Chaumont, lequel sera bien plus efficace que ces saloperies d’antibiotiques et que toutes les techniques désastreuses de la chirurgie.

            • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 11:24

              @Christian Labrune
              merci de cette page d’humour...

              ceci dit, cette espérance de vie est apparemment une bonne nouvelle...mais ne serait-il pas plus intéressant de faire apparaître une autre statistique, celle de l’âge de ceux qui sont en bonne santé, car vivre sous perfusion, ou sous médicaments à un âge avancé est-il une bonne nouvelle ?
               smiley

            • Christian Labrune Christian Labrune 26 juin 17:31

              merci de cette page d’humour...

              ----------------------------------

              Olivier Cabanel,

              Il n’y avait pas un poil d’humour dans ce que j’écrivais ; j’en serais bien incapable. Ou bien alors, c’était tout à fait involontaire.

              Sur la question des vieux qui survivent grâce aux médicaments et bravent ainsi les lois de la nature naturelle, de gros progrès sont en cours, et l’euthanasie, bientôt, règlera le problème de la manière la plus efficace. Pourquoi soigner des gens qui, à leur âge, ne servent plus à rien dans la société et finiront de toute façon pas crever ? On vit pour produire, pour créer des richesses, et non pas pour dilapider inutilement le capital commun et fumer des cigares, comme je le fais assez constamment depuis que je suis à la retraite, en regardant le ciel bleu ou le plafond nicotiné !

              Vous évoquez quelques traitements de la médecine parallèle, et je me permets d’en signaler un qui pourra être fort utile aux jeunes encore productifs et exploitables. Du fait d’un réchauffement du climat qui n’est plus contesté par personne, les hivers vont être de plus en plus rigoureux et les engelures vont se multiplier. Voici le traitement très efficace que je prescris toujours avec succès dans les cas d’engelures :

              Porter à ébullition dans une grande casserole 1,432 litre d’eau du robinet. Dès l’ébullition, laisser tomber dans le fond de ladite casserole deux petits cubes de bouillon culinaire Maggi. Moi, en bon Chinois que je suis devenu, j’ajoute une cuillère à soupe de saté et 3,333 clous de girofle, mais c’est une affaire de goût personnel, et je ne saurais imposer cela autoritairement.

              Plonger le ou les doigts durant au moins un quart d’heure dans le bouillon bouillonnant. Quand les doigts se détachent naturellement de la main et sans beaucoup d’efforts, c’est fini.

              Pour la présentation thérapeutique, les condiments et tout le reste, on trouvera tous les éclaircissements qu’on pourra souhaiter à cette page médicale dont je regrette vraiment de n’être pas l’auteur :

              http://www.cookingwithmorgane.com/fr/recette/pattes-de-poulet.html


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 19:15

              @Christian Labrune
              bien sur, bien sur...

               smiley

            • Yanleroc 28 juin 08:21

              @Christian Labrune
              Encore + à chier !

              Bonjour Olivier, et excuses, je me lève..
              //Vive les Médecines Parallèles //
              Les médecines des gens éveillés.

            • mmbbb 1er juillet 17:32

              @Christian Labrune les macons a la campagne se frottaient avec du saindoux surtout en hiver Le saindoux n est pas hallal


            • Jean Roque Jean Roque 26 juin 11:12

               
              Bafouille convenue et banale du béotien collabobo boring Crassanel...
               
              DANS LE BÉTONNAGE COLONIALE (26 M2 / SECONDE) DES COLLABOBOS NÉGRIERS CRASSANELS ... PAS DE PLANTE MÉDICINALE
              ...
               
              Sur la médecine, « Voyage au bout de la nuit », passage sur l’institut de médecine, « petite usine à microbes » hilarant, pas du poncif biobio de brunching coffee des shiteux négriers gochos.
               
              Sinon pour les penseurs d’ED (Hegel c’est compliqué, gogochon s’abstenir), un petit passage
               
              HEGEL EXPLIQUE POURQUOI GOGOCHON LE BRANLEUR DE CARROUF EST AUSSI BONOBOBO VER(T), L’ESCAPISTE PASSÉISTE DU BIOBIO PRIMITIF :
               
              « Les conceptions de l’innocence de l’état de nature [bonobobo ver(t)], de la simplicité de mœurs des peuples primitifs [décroissance du hippie fils à papa se branlant derrière son cheval de traie], et d’autre part la sensualité [branlette] pour qui les besoins [Sartre, Cohn le tripoté, gogochon, jouir sans entrave], leur satisfaction, les plaisirs et les commodités de la vie particulière sont des buts absolus, ont toutes les deux un même corollaire : la croyance au caractère extérieur de la culture [l’état, thèses sur Feuerbach]. On la considère dans le premier cas comme corruptrice, dans le second comme un simple moyen. L’une comme l’autre opinion dénotent la méconnaissance de la nature de l’Esprit et des buts de la raison [...] Le but rationnel n’est donc ni cette simplicité de mœurs naturels, ni les plaisirs que l’ont obtient par la civilisation d’un développement de la particularité [branlette de chaque gogochon], c’est au contraire de soumettre à un travail de défrichement [historicisme Marx] la simplicité de la nature, c.a.d la passive privation de soi et l’inculture [Hanouna] du savoir et de la volonté, où encore l’immédiateté et l’individualité [Sartre] où l’Esprit fait naufrage et de donner d’abord à cette extériorité [naturelle] la rationalité extérieure dont elle est capable, la forme de l’universel à la conformité à l’entendement."
              PPD Hegel
               


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 11:25

                @Jean Roque
                toujours en verve cette chère Villistia, même si la prose n’évolue guère...

                 smiley

              • @olivier cabanel


                c’est le Pic vert d’AGORA, sauf que sont bec est passé du vert au brun foncé. A force de marteler dans la partie moisie des arbres. 

              • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 13:20

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                belle métaphore, avec tout le respect que je dois aux pic épeiches, et autres pic verts...

                 smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 13:21

                @cassini
                à la différence que mon « vieil ami africain » varie de temps en temps.

                 smiley

              • Yanleroc 28 juin 08:32

                @olivier cabanel ; ça va, je ne vous dérange pas , (je ne voudrais pas déranger une idylle naissante)


                Mélie, voyons, pensez à certains vieux cœurs fatigués, vous serez responsable tant pis !

                La sauge c’ est bien aussi ! Tous les matins, S of. en feuilles + 5 gouttes sauge of. ou sclarée, aïl, beurre salé, huile d’ olive et persil sur pain Wasa.

                Méliiiiiee, je vous conseille l’ aïl, à hautes doses, pressé et en extraire toute l’ allicine. Je m’ en sert aussi pour la peau, sous pansement c’ est radical . Après s’ être étalé (c’ était pas le but), ça fout le camp comme une croûte, au soleil ! 

              • picpic 26 juin 12:26
                il manque aussi un point hyper important.
                En occident, c’est le processus de guérison lui même qu’on désigne bien souvent comme la maladie et qu’on « traite » !
                si votre corps produit trop de cholestérol, c’est qu’il cherche un équilibre...et supprimer le cholestérol en « trop », ce sera combattre la réaction de recherche d’homéostasie du corps !
                toutes les maladies sont une tentative de rééquilibrage !
                quand vous toussez, quand votre nez coule, quand vous vous enflammez etc...hors, la médecine chimique s’attaquera à la réaction de votre corps...autrement dis, c’est du délire absolu...votre corps cherche à guérir et la médecine combattra le processus de guérison !

                personnellement, lorsque je suis malade et que j’ai de la fièvre, je l’amplifie en m’enfournant dans mon lit super couvert.
                je transpire toute la nuit et le lendemain, tout est fini, je suis en pleine forme.
                je guéris mes grippes en une nuit pendant que je vois mes contemporains galérer des semaines pour en sortir...

                 



                • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 13:16

                  @picpic
                  merci de ce témoignage accablant pour ceux qui n’ont pas compris qu’il y avait d’autres solutions.


                • gaijin gaijin 26 juin 15:34
                  @picpic
                  « je l’amplifie en m’enfournant dans mon lit super couvert. »
                  vieille technique de médecine chinoise ( mais ailleurs aussi ) appelée sudation un grog ( tisane chaude rhum miel et citron ) pouvant aider au processus
                  « l’abus d’ alcool etc etc » selon la formule consacrée smiley )

                • kane85 kane85 26 juin 20:59
                  @picpic Ha ! Enfin quelqu’un qui fait la même chose que moi !
                  Il y a des années que je me met sous plusieurs couvertures et couettes en cas de fièvre... Et ça fonctionne très bien !
                  Oui ! la fièvre est une façon qu’a le corps de se soigner !
                  Quand j’étais enceinte de mon fils, j’ai attrapé la grippe. Nous habitions en Afrique pas loin de l’équateur mais c’était l’époque des touristes...
                  Le docteur m’a prescrit des antibiotiques (cela se faisait à l’époque malheureusement).
                  Ne voulant pas que mon enfant commence avant même d’être né, j’ai pris trois couvertures et suis allée me coucher dans une chambre non climatisée et bien fermée. On avait 32° la nuit à ce moment là...
                  J’ai dû transpirer au moins un kilo cette nuit là !
                  Mais au matin... plus rien ! En pleine forme !
                  Aujourd’hui les médecins font tout pour vous enlever la fièvre... Et vous mettez quinze jours à vous en remettre comme cela est arrivé l’hiver dernier à mon voisin !

                • Yanleroc 28 juin 08:46
                  Evidemment la transpiration élimine les toxines, mais le but est de ne pas tomber malade, pas de se guérir en 2 jours, sans arrêt !

                  Car il y a la prévention et je ne suis pas sûr du tout qu’ elle soit au niveau des soins !
                  Bon, je sais de quoi je parle..

                  Il y a de toutes façons des pollutions auxquelles on ne peut échapper, c’ est une guerre permanente, pas une sinécure !!

                  Soigner par l’ accordage des organes et cellules à la bonne fréquence !


                • Loatse Loatse 26 juin 12:28

                  un bon docteur n’a pas de clients... il n’a que des amis ! :)


                  voilà ce que me sussure à l’oreille mon sage inuit à moi tandis que le correcteur google lui, me suggère un r de plus et un s en moinsse...

                  ah « moinsse » ne lui plait pas non plus, voui mais là faudra qu’il fasse avec..bordu !


                  Sur ce, bonjour Olivier

                  Effectivement, je suis d’accord avec toi... la plupart des malades auraient eu tout à gagner si, en occident on mettait plus l’accent sur la prévention, donc l’hygiène de vie, et le rééquilibrage des désordres énergétiques.. (trop de yang trop de yin.. notamment) mais je suis confiante, on y viendra et tant pis si les labos ne suivent pas la tendance.. en fait je pense qu’ils s’adapteront à la demande.. c’est la loi du marché ca, la demande...

                  Les plantes oui, c’est génial... par exemple pour soigner mon vieux labrabull qui souffre d’arthrose (harpagophytum/reine des prés en complément du glucosamine sulfate et divers oligos éléments) toutefois malheureusement certaines plantes notamment les diurétiques peuvent provoquer des effets secondaires à long terme - perte de potassium si je me souviens bien - et manque de bol mon chien n’aime pas les bananes.. (la tomate mozza oui, l’endive braisée poulet à la crème oui... la tarte aux pommes aussi :)

                  mais bon comme pour nous les humains, en cas de crise aigue (amplitude thermique exagérée, fortes pluies orageuses période d’humidité zé fort mistral ) c’est une quinzaine sous anti inflammatoires, ne serait ce que pour assurer un service minimum le temps de mettre un traitement phyto en place... (compter 3 semaines pour que retrouver un bon confort de vie)


                  Certaines personnes aussi gagneraient à traiter leur acidose (ne serait ce qu’en marchant 30 minutes par jour minimum et en tablant sur les fruits zé légumes tout en réduisant leur consommation de viande) que de creuser leur tombe avec leurs dents et le déficit de la sécu aussi...

                  sinon dans le var, avec le beau temps toute l’année ce ne sont pas les adeptes de jogging qui manquent (je me fait doubler par des mecs de plus de 70 balais, aux muscles secs nourris à la barrigoule ; et qui courent sur des pentes raides même sous 35° à l’ombre, c’est la honte quoi 

                  je te dis pas la moyenne d’age dans ma vallée (et ce n’est pas dans la cordillère des andes) tu vas pleurer... il est courant d’y rencontrer quelques jeunes filles de plus de 80 ans, en baskets hyper modes (avec petit noeud et paillettes, on est dans le sud quoi..) en vadrouille avec leurs batons norvégiens et le look adéquat, que si tu évites pas le groupe qui descend à toute bringue de la colline, ils t’écrasent les pêchus ! ..

                  ah ces vieux ! smiley






                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 13:17

                    @Loatse
                    pas mieux !

                    merci
                     smiley

                  • Loatse Loatse 26 juin 13:57

                    @cassini


                     
                    Ne vous inquiétez pas, les particules élémentaires c’est vraiment pas mon truc... je n’ai d’ailleurs toujours pas compris ou est le bec du perroquet que mon véto a vu sur le dos de mon chien..

                    on va faire simple et tester la banane enrobée dans la vache qui rit...

                    pitêtre elle n’y verra que du feu.. qui sait ? smiley



                  • Patrick Samba Patrick Samba 26 juin 13:17
                    Salut !

                    Un bon docteur n’a pas de clients, il n’a que des patients...

                    • Sozenz 26 juin 13:28
                      bonjour cabanel ,
                      je suis à 100 % pour votre principe ! et je le revendique aussi
                      Ne lâchez pas vos approches . elles sont celles du vrai futur .

                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 19:17

                        @Robert Lavigue
                        c’est pour cette raison que je ne me retourne jamais.

                         smiley

                      • zygzornifle zygzornifle 26 juin 14:57

                        le médecin était payé par le patient lorsque celui-ci était en bonne santé, mais s’il tombait malade, le docteur n’était payé que s’il le guérissait.


                        Si on appliquait la meme chose a nos politiques pour notre qualité de vie et celle de la France ils seraient tous a faire la queue aux restos du cœur .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès