• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Un cancer sous le goudron

Un cancer sous le goudron

A la lumière d’un reportage réalisé courageusement par « FR3 », les Français découvrent sur le tard que des déchets d’uranium, (dont la nocivité dure 4,5 milliards d’années) ont été déposés ici ou là, en toute impunité.

L’émission « pièce à conviction » diffusée le 11 février 2009, a jetté un véritable pavé dans la mare du « silence nucléaire ».
http://www.leblogtvnews.com/article-26757654.html
 
En effet, on a découvert que la Cogema, puis Areva, ont tenté de dissimuler de la pire des manières, les déchets de l’industrie nucléaire.
Areva a tenté d’empêcher la diffusion du sujet, heureusement sans y parvenir.
Ces déchets sont de l’ordre de 300 millions de tonnes, ce qui n’est pas rien.

Ici, c’est le parking d’un site de sports d’hiver, là c’est un lotissement bâti sur un ancien site d’extraction, ou un terrain de foot, et ailleurs, c’est un lac de retenue qui alimente en eau « potable » la bonne ville de Limoges.

Ces déchets ont été disséminés dans une bonne vingtaine de départements, et ont servi à construire des routes, des parkings, des logements, des écoles, et même des aires de jeu pour les enfants.

Il faut savoir que la France compte plus de 200 sites dont l’uranium a été extrait.
Aujourd’hui, l’indépendance nucléaire française a fait long feu, et nous sommes dépendants à 70% de l’alimentation de nos centrales nucléaires.
Au Niger, ou ailleurs, nos braves « nucléaristes » exploitent l’uranium qu’ils ne trouvent plus en France.

Cependant, les sites existent toujours, même s’ils ne sont plus exploités.

Les déchets ont été enterrés, recouverts par des pseudo environnementalistes d’une couche de terre, et plantés d’arbres pour « faire joli ».
 
Sur un parking découverte, la Criirad a mesuré des doses de radioactivité largement au-dessus des normes.

Dans un lotissement du Cantal des balises installées pour contrôler en continu l’éventuelle radioactivité ne mesurent que le ¼ de ce qui se trouve à quelques mètres.
De là à imaginer que la terre a été renouvelée à l’emplacement des balises, il n’y a qu’un pas, qu’il est logique de franchir.
En attendant, ces mesures servent de témoins aux enquêtes envoyées à l’administration.

A Gueugnon, sur le parking du terrain de foot, et sur le terrain de foot, 225 000 tonnes de déchets nucléaires ont été enterrées sur une superficie de 12 hectares.
Peut être est-ce de l’humour ? mais ce terrain a accueilli un parcours de santé.

Mais le pire est à venir.
Une retenue d’eau, le lac de la Crouzille, a été curé précipitamment car il alimente Limoges en eau potable.
Tout danger aurait donc été (enfin) écarté.
En effet, il faut savoir que pendant des années, les habitants de la ville ont bu sans la moindre malice une eau contaminée.
Sauf qu’un témoignage a permis de découvrir une terrible réalité :
Les sédiments prélevés au fond de la retenue d’eau ont été déposés quelques dizaines de mètres au-dessus du site, et ont donc continué de polluer tranquillement l’approvisionnement en eau de la ville.

Tout le problème vient du fait que l’exploitant est celui-là même qui mesure l’éventuelle pollution.
On le voit, l’indépendance des mesures pose problème.

En attendant, les anciens mineurs comptent les morts autour d’eux.
Ils ont travaillé pendant des années dans ces mines d’uranium et découvrent un peu tard qu’il y avait un danger à travailler sans protection.

Tout a commencé dans les années 50, et aujourd’hui, plus d’un demi-siècle après, les Français sont en train de découvrir le mensonge que les pro-nucléaires ont prodigué pendant des années, en toute impunité.

Au moment ou les Etats-Unis et une bonne partie de l’Europe se tournent résolument vers les énergies propres et renouvelables, convaincus que celà pourrait être un des facteurs de sortie de crise, notre gouvernement sarkozyste prône le nucléaire.

Pourtant le problème des déchets, on le voit, reste plus que jamais d’actualité, et nucléaire ne rime pas toujours avec sécuritaire.

Car comme disait un vieil ami Africain :
« Un pet qui se prolonge peut entraîner une vraie chiasse ».

Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (117 votes)




Réagissez à l'article

302 réactions à cet article    


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:01

    le furtif,
    que voulez vous dire ?
    la carte est trop petite ?
    si c’est le sens de votre commentaire, comprennez bien qu’on ne peut pas mettre une carte qui prendrait tout l’écran, mais il est facile en allant sur google, images, d’avoir la carte originale que vous pourrez agrandir à une meilleure échelle,
    sinon, faites comme moi, procurez vous le document publié par l’andra,
    normalement il n’est pas confidentiel,
    vous pouvez l’obtenir à l’adresse suivante :
    1/7 rue jean monnet 92298 chatenay malabry cedex
    il répertorie tous les lieux où se trouvent les déchets radioactifs sur le sol Français.
    c’est édifiant.


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:47

    le furtif,
    feignasse ?
    qui ?
    moi ?
    c’est vrai que j’ai un penchant pour la paresse,
    mais pour le coup, vous me semblez avoir un poil dans la main,
    ou des faiblesses dans la souris ?


  • Vincent 12 février 2009 13:22

  • Vincent 12 février 2009 13:25

    Citoyenneté, bien sûr, je me suis emmêlé les doigts


  • ALTeRMooNDiaLiSTe ALTeRMooNDiaLiSTe 12 février 2009 13:25

    Vidéo avec carte :

    Corrélation des cancers et les sites nucléaires...

    Edifiant  !

    http://www.dailymotion.com/user/NosLibertes/video/x79yv9_enquete-sur-le-cancer-i_news


    Pour anecdote j’ai travaillé à la DRIR de Montpellier, il y a quelques années....
    Nous avions placé un appareil de mesures à la COGEMA de LODEVE.
    Une fois l’appareil installé : PLUS JAMAIS nous n’y avons eu accès pour effectuer les relevés !
    Ceux-ci étaient transmis par la COGEMA via courrier et il s’agissait de tableaux dactylographiés...

    Une autre fois le technicien aux prélèvements revient avec un flacon d’eau de rejet d’une usine d’hexafluorure.
    Cette était bleue turquoise et allait tranquillement dans un ruisseau.
    Réponse de la hiérarchie au technicien : " Pas d’analyse pour cet échantillon - A détruire." et l’évier fit le reste  !

    Alors depuis ma confiance à l’AFSSA et cie est de l’ordre du ZERO ABSOLU  !!!!!
    Ca fait longtemps qu’on nous prend pour des cons !

    AREVA - MONSANTO - PHARMA >> mêmes combats.


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:14

    le furtif,

    feignasse citoyenne,
    j’aime.
    merci.
    on va monter un club ?


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:19

    le furtif,
    merci de ton aide,
    continuons le combat,
    ...avec nos maigres moyens ?
    qu’importe, le citoyen commence a comprendre à quel point on lui ment.
    encore merci.


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:23

    altermondialiste,
    merci de ces liens supplémentaires,
    si cet article et surtout si l’émission de la 3 pouvait enfin faire réagir les citoyens responsables que nous devrions tous être, on pourrait commencer a tourner une page,
    celle de l’abandon définitif du nucléaire, et la volonté de se tourner vers les énergies propres.
    d’autant qu’il a été prouvé que nous pouvons avoir toute l’énergie nécessaire sans pétrole, charbon et nucléaire, et sans nous priver.
    encore merci.


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:27

    altermoondialiste,
    merci de ce témoignage,
    je n’ai qu’un espoir,
    celui que d’autres témoignages viennent s’y ajouter.
    autant de preuves qu’il y a dans ce pays quelque chose de pourri,
    et qui ne s’arrange pas avec notre nouveau dic..euh...président.
    merci.


  • Max 12 février 2009 15:49
    Reportage totalement bidon qui devrait faire honte aux pseudos journalistes du service public ! La scène à Gueugnon est à elle seule une anthologie du bidonnage télévisuel !!! A garder en archive comme mauvaise foi flagrante ! Comment les journalistes ont-ils pu se laisser manipuler de la sorte ???
     
    A titre d’exemple, à Gueugnon :
     
    1 : mesure immédiate avec un compteur de poche sur le parking montrant soit disant de la radioactivité alors que le temps de mesure de ce genre d’appareil environ 2mn !

    2 : tenue de mesure NBC pour impressionner ! Et pourquoi pas avec le masque, c’était encore plus spectaculaire !!!
    3 : ils ont si peu de moyens au CRIRAD qu’ils utilisent des compteurs SPP2 ou 3 qui datent de mathusalem ! Petit truc connu de tous les prospecteurs minier au scintillomètre pour "se faire mousser" et utilisé lors du tournage : ces scintillomètres ont un bouton de réglage pour augmenter ou diminuer l’intensité relevée (position 1 : de 0 à 150 chocs/seconde, position 2 de 0 à 1500 c/s, etc.) Vous mettez le "couineur" à fond, vous réglez sur 1 et vous mesurez à tous les coups une "forte activité" même sur du goudron (suivant le type de granulat) ou du béton !!!
     
    Pour mémoire le CRIRAD est à l’origine de l’alerte à la pollution radioactive sur des sédiments du Rhône lors d’une crue de printemps ! Il s’agissait de minéraux lourds concentrés par les vagues et d’origine tout à fait naturelle !!! Des antinucléaire primaires, c’est leur droit, qui se font passer pour des scientifiques indépendants, juste de la propagande pour leur religion en fait...
     
    A remarquer également : les normes sont devenues telles que les portiques des décharges sont souvent "out", un simple camion de fragments de béton ou démolition de maison les font biper !!!
     

  • Algunet 12 février 2009 17:31

    à Max,
    Votre commentaire est pertinent et montre que tout est OU peut être manipulé...
    Hélas cette pertinence quand elle ne va pas dans le sens des "anti" est souvent moinssée, ce qui va être le cas pour mon post et le votre.
    Les déchets radioactifs dans le goudron ou autre, rien de neuf, on le sait depuis longtemps c’est un débat qui est régulièrement relancé...


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 17:44

    Algunet,

    j’avoue que votre commentaire me laisse perplexe,
    vous soutenez max, tout en émettant des doutes sur ce qu’il a écrit,
    mais surtout, vous écrivez que l’on sait tout çà depuis longtemps !
    parlez pour pour...
    et j’ajouterais que si vous saviez, vous portez par votre silence une grosse responsabilité,

    qu’on soient nombreux a avoir des doutes sur le suivi et l’utilisation des dechets nucléaire est une chose,
    mais le reportage de la 3 a montré des éléments que l’on a tenté de nous cacher,
    pouvez vous rester les bras croisés et dire que c’est "comme çà",
    qu’on ne pourra rien changer ?
    une sorte de fatalité,
    comment voyez vous la vie de vos enfants, et de ceux qui suivront ?
    votre réponse m’interesse.


  • Eloi Eloi 12 février 2009 18:59

    celle de l’abandon définitif du nucléaire, et la volonté de se tourner vers les énergies propres.
    d’autant qu’il a été prouvé que nous pouvons avoir toute l’énergie nécessaire sans pétrole, charbon et nucléaire, et sans nous priver.


    L’espérience de l’Allemagne nous montre que non. Et c’est pourtant loin d’être un peuple stupide...


  • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 08:13

    Eloi,
    je me garderais bien d’émettre un avis sur tel ou tel peuple,
    je préfère parler de ceux qui le dirigent,
    j’ai un article tout pret pour agora "des énergies pour sortir de crise" qui va vous montrer qu’aux quatre coins de la planète des dirigeants , des entrepreneurs, se tournent résolument vers les énergies propres et renouvelables, et vous verrez qu’ils ne manquent pas d’imagination.
    le nucléaire est un vieux truc sale et dépassé, completement ringard, et à ce jour nous n’avons toujours aucune solution raisonable pour le traitement des montagnes de déchets produits en un demi-siècle,
    quand donc arreterons nous cette folle course en avant ?
    quand donc déciderons nous de laisser un avenir vivable a nos enfants ?
    quand pourrons nous juger ceux qui nous ont pollué durablement, ceux qui sont responsables d’autant de cancers ?
    je vous rappele qu’un français sur trois est atteint d’un cancer, et qu’une française sur quatre idem...
    ce qui fait pas mal de monde.
    bien sur, je sais que le nucléaire n’en est pas le seul responsable, mais 20 millions de français atteints, çà commence a faire du monde, non ?


  • olivier cabanel olivier cabanel 14 février 2009 08:21

    Rediffusion sur France 3 : mardi 17 février à 02h10 du matin.
    parlez en autour de vous


  • Flibustier 15 février 2009 12:11

    Bravo pour la pirouette, mais Google n’est pas une source.

    Merci d’indiquer un lien direct vers une carte visible.


  • gmily 15 février 2009 13:35

    Excellent commentaire , bourré d’objectivité ! et d’éthique !
    J’habite à côté de Bessines au nord de Limoges , les balais incéssant de nuit des camions de déchets nucléaire et industriel vidés à la va vite sur les sites , à l’heure où la COGEMA n’avait aucune autorisation d’enfouir les déchets sont donc que pure invention !.... En effet , comme la CRIIRAD , j’ai un bouton sur mon front , et en le tournant , j’augmente artificiellement le nombre de camion !....
    Vous , je pense que vous n’auriez pas dû tourner le votre à fond !... Car n’oubliez jamais que vos écrits restent et que un de ces jours , la crise aidant , il se pourrai bien que la COGEMA doive rendre des comptes !...
    On trouvait les mêmes commentaires que les votres sur l’amiante , et les industriels étaient aussi sûr que vous de leur impunité !....
    Que les écolos éxagèrent , soit ! Mais prendre les gens pour des cons n’est pas beaucoup mieux et bien risqué de votre part.
    D’ailleurs , la façon dont laquelle la ville de Limoges est colère contre ce reportage , montre qu’ils ont beaucoup à perdre si la vérité voit le jour !.... Faire confiance de façon aveugle à la cogéma est en effet aussi risqué que faire confiance aux écolos et les conséquences de ces incroyables légèretés avec la sécurité nucléaire vont se payer cash !..... Alors bon courage dans la voie que vous avez choisie !........


  • ndididju 15 février 2009 16:01

    Cher Max,
    Je ne suis pas allé chercher et vérifier toutes les informations, et je ne doute pas qu’il y ait une part de sensationalisme recherché par l’enquête.
    De là à dire que tout est bidon, il y a quand même un sacré pas.

    Je me suis donc permis de vérifier une des (très nombreuses) informations qui m’ont fait bondir lors du reportage à 1h34 du reportage :
    Jean SYROTA, PDG de la COGEMA de 1988 à 1999, était dans le même temps Vice-Président du Conseil Général des mines de 1993 à 1997, qui selon leur propre site, "coordonne les missions permanentes d’inspection des Directions Régionales de l’Industrie , de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE). Confiées à des ingénieurs généraux, ces inspections s’assurent du bon fonctionnement des DRIRE et de la pertinence de leurs actions." (http://www.cgm.org/qui.html) et pour son poste vérifier ici : http://www.annales.org/archives/vpcgm.html

    Il était donc le patron de ceux la même qui devaient inspecter son entreprise.

    Ne serait-ce que cette information là renforce le crédit des propos tenus dans le reportage, qui donne la parole à Corinne LEPAGE, qu’on ne présente plus et à Michèle RIVASI, ancienne député PS, adjointe au maire de Valence, conseillère du conseil général du Canton de Valence, fondatrice de la Criirad, entre autres.

    Très franchement, je considère qu’il y a là un conflit d’intérêt majeur qui se fait sur le dos des Français, et le pire, c’est que c’est de toute évidence systémique, et très grave !

    En outre, je note qu’Aréva a tenté de bloquer la diffusion du reportage auprès du CSA, mais sans succès. Porteront-ils plainte contre France 3 ? Ce serait peut-être même un avantage, histoire de mettre l’affaire sur la place publique....

    A voir un résumé de la situation du lobby nucléaire, un chipé au hasard, mais assez clair... http://sachakagan.chez-alice.fr/docs/lobby_nucleaire.pdf

    Ah et bien sûr, le fameux reportage qui restera en ligne quelques temps en ligne et que je vous conseille vivement :
    http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/51415247-fr.php




  • olivier cabanel olivier cabanel 16 février 2009 11:34

    bravo pour ce complément d’information,
    on le voit, l’indépendance et la probité ne sont pas bienvenues dans le petit monde nucléaire,
    merci encore de votre commentaire, qui prouve, si quelqu’un en doutait encore aujourd’hui qu’il regne dans le monde nucléaire tout un paquet d’affairistes, de petits arrangement entre nous,

    on observe d’ailleurs le meme type de comportement pour beaucoup d’usine d’incinérations qui font elles meme leur propre controle, ou alors, les exploitants sont prévenus à l’avance des inspections, ce qui leur permet ce jour là, de ne prendre aucun risque avec ce qu’ils brûlent...

    depuis le film de la trois, c’est l’affolement dans la région de Limoges, et fr3 local a fait un sujet la dessus le lendemain du reportage d’élise Lucet.

    on dirait que les populations se réveillent...



  • JL JL 12 février 2009 10:27

    Bonour Olivier, curieusement, en regardant cet excellent reportage, j’avais le sentiment qu’il diffusait en creux, entre les lignes, que le gouvernement actuel avait entrepris de nettoyer les écuries d’Augias.

    Jusqu’à ce que Borloo fasse cette réflexion stupéfiante, sidérante, à Elise Lucet qui lui relatait ses découvertes : "mais pourquoi que vous ne m’avez pas téléphoné tout de suite !? Vous avez gardé ça pour vous si longtemps  !?" On l’entendait penser tout haut : "maintenant c’est trop tard  ! Et c’est de votre faute !" D’ailleurs à un moment il a explicitement évoqué des retards préjudiciables.

    Deux ministres de l’écologie, des milliers de personnes ont échoué sur ce dossier, mais super Borloo a promis que c’était une affaire quasiment réglée.

    Je me disais en l’écoutant : "il est fou  !"


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:05

      JL,
      Borloo pratique une technique bien connue :
      la meilleure défense c’est l’attaque.
      mais sa ruse fera long feu.
      en s’étonnant qu’Elise Lucet, et le groupe de reporters de FR3 ne lui ait pas donné l’information, il fait sourire dans les chaumières, car il était au courant , et depuis longtemps.
      décidemment tout va mal dans le monde sarkozyste...
      je n’oublie pas non plus l’affligeante Voynet qui une fois de plus a montré les limites de sa compétence.
      encore merci de ton commentaire,


    • wesson wesson 12 février 2009 12:04

      @JL

      [En parlant de Borloo]
      "Je me disais en l’écoutant : "il est fou  !"

      non, pas fou, juste un peu pété, et franchement dérangé par la présence d’un déchêt radioactif sur la table, à moins de 2 mètres !

      J’ai moi même noté la thèse en creux développé par ce reportage : "les branleurs c’était avant, maintenant on reprends tout le dossier à zéro". Il n’empèche que le reportage reste courageux, brise une omerta bien réelle sur la filière nucléaire en France, et fait la part belle à un laboratoire sérieux, la Criirad, honnis par la filière.

      Plutôt bien donc. Il ne reste plus qu’à espérer que la prise de conscience que cela a suscité débouche sur quelque chose de concret...


    • oncle archibald 12 février 2009 14:41

       

      Comme vous je suis resté bouche bée en entendant la déclaration de Borloo. Mais je ne trouve pas honnête de tomber à bras raccourcis sur ce gouvernement arrivant après tous ceux, de gauche y compris, avec ministres élus des verts y compris, qui ont soigneusement étouffé ce problème majeur.

      Pour autant je ne crois pas du tout que Borloo fera mieux que ces prédécesseurs… Quelques moulinets, une visite médiatisée, une petite intervention très localisée manière de pouvoir afficher un résultat et hop ! passe au suivant ! 

       


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:55

      wesson,
      comme vous, j’ai trouvé le "borloo" un peu géné par ces dechets radioactifs,
      lui qui est plus a l’aise devant un apéritif et des pistaches,
      tout comme voynet, il ne fait pas illusion très longtemps, et peu d’écologistes le jugent crédible,
      surtout par rapport aux décisions du Grenelle, et de la souris qu’a accouché cette montagne.


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:01

      oncle archibald,
      pour en remettre une couche, je vous rappele que Borloo s’était engagé a faire toute la lumière sur les rejets des installations nucléaires françaises,
      c’etait après les accidents du tricastin,
      on attend toujours,

      alors, tomber a bras raccourcis sur sarko, lequel après avoir annoncé la fin de la "françafrique" continue de plus belle, et lance de nouveaux programmes nucléaires un peu partout dans le monde,
      y compris au Niger,
      au mépris des autochtones touaregs qui se voient chassés sans la moindre contrepartie de leur territoire, afin que la france puisse exploiter sans problèmes les mines d’uranium nigériennes,


    • Romain Desbois 12 février 2009 15:52

      Je crois qu’on ne peut pas tout percevoir et Borloo ne peut pas ne pas savoir ça, si on oublie de rappeler l’accord entre l’OMS et L’AIEA. Le 29 mai 1959 a été ratifié entre ces deux organisations un accord qui stipule que l’OMS s’engage à ce que toute réalisation d’enquête sur les effets sanitaires des radiations nucléaires soit soumise à l’approbation de l’AIEA et que dans tous les cas la confidentialité doit être respectée.

      En 1995 et 2001 deux conférences internationales organisées par l’OMS sur les conséquences de Tchernobyl a mis en évidence la subordination de celle-ci envers le lobby nucléaire ; l’OMS ne pouvant communiquer sur la totalité de ses travaux.

      Lire l’excellent article d’Alison Katz dans le monde diplomatique de mars 2008

      Sources : S !lence mai et juin 2008


    • hunter hunter 15 février 2009 14:43

      Salut à tous,

      J’aurais plutôt dit
      "il est saoul",
      en plus ça rime !

       smiley

      H /



    • Lucrezia 12 février 2009 10:36

      Vous oubliez de parler des milliards de tonnes de matériaux radioactifs que constituent les roches de nos montagnes, les couches géologiques de nos campagnes mais surtout de la très haute radioactivité en constante fusion que constitue le "Noyau" de la Terre ! Alors ne devrions-nous pas tout bonnement abandonner et quitter au plus vite, la France et enfin la Terre ? Mais quelle "Terre" promise ?

      De toute façon, ne sommes nous plus en danger par rapport à notre propre polution : Mode de vie sédentaire, Pollution, Tabac, Alcool etc ... Alors de grâce, arrêtons ce discours "catastrophique" et discutons sereinement sans vouloir alarmer une population qui n’a pas toujours les moyens de se forger sa propre conviction tant le débat scientifique et médical est complexe et compliqué ....


      • geko 12 février 2009 10:50

        De toute façon des milliers de gens crêvent de faim chaque jour, vivent dans la merde et sans eau potable...Alors de grace arrêtez ce discours catastrophique sur cette crise tant le débat économique est complexe et compliqué.....Vous n’y comprenez rien !

        Si être crédible consiste seulement à se placer au dessus des autres, vous ne devez pas être la bonne personne pour discuter !


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:11

        Lucrezia,

        soyez sérieuse,
        les tonnes de minerais radioactifs que vous évoquez sont bien enfouies au coeur de notre terre, et imaginez que si ces minerais étaient a portée de main, les nucléocrates n’iraient pas chercher l’uranium au NIger ou ailleurs,
        la politique de l’autruche est une politique risquée,
        quand on enfoui sa tete dans le sable, suivant ou on le fait, on court le risque de tomber sur des déchets radioactifs, et puis on laisse bien en évidence une partie de son corps, en prenant un autre risque puisque celui ci devient sans défense...


      • Traroth Traroth 12 février 2009 16:49

        @Lucrezia : On en comprend pas où tu veux en venir. On te dis que les exploitants de mines d’uranium ont semé des déchets dangereux à travers tout l’Hexagone, dans des endroits où ils peuvent te contaminer, toi, tes amis, ta famille. Et tu ne trouve pas ça scandaleux ? Ca ressemble à un troll pour attirer des réactions scandalisées...


      • brieli67 16 février 2009 11:35

        http://www.laznejachymov.cz/en/ubytovani/radium-palace.html

        pour une Radon-Kur
         http://www.laznejachymov.cz/en/leceni/lecive-zdroje.html


        They are as follows :

          capacity temperature radon contents Curie Spring 30 l/min 29 °C 5 kBq/l C1 Spring 30 l/min 29 °C 11 kBq/l Běhounek Spring 300 l/min 36 °C 10 kBq/l Agricola Spring 10 l/min 29 °C 20 kBq/l

      • geko 12 février 2009 10:40

        Merci pour cet article et votre réactivité  !

        Encore une histoire de responsables pas coupables !

        Ce sont les mêmes responsables qui assurent la sécurité de nos centrales nucléaires, qui viennent nous rassurer sur le caractère mineur des fuites dernièrement observées  ?

        Avez vous un lien sur cette carte SVP ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:17

          Geko,

          pour la carte, je suis tout betement allé sur google, images, et en cliquant déchets nucléaires, on a le choix entre plusieurs cartes,
          mais il y a mieux,
          je me suis procuré le rapport de l’observatoire national de l’andra,
          il parait tous les ans et repertorie tous les sites ou sont stockés des déchets en France,
          vous pouvez l’obtenir en le demandant à :
          andra, parc de la croix blanche, 1/7 rue jean Monnet, 92298 Chatenay Malabry cedex,
          normalement il est libre d’acces.
          cordialement,


        • sisyphe sisyphe 12 février 2009 12:34

          Il fallait s’attendre, à la suite de cette émission et de cet article, qui montre, preuves à l’appui, comment le lobby nucléaire ment et mêt en péril la santé de nos concitoyens depuis des années et des années, à la montée en première ligne des petits lobbyistes d’ Areva, tout chauds à défendre leur bout de sale gras polluant. 

          C’est fait, avec Lucrezia ; mais nul doute qu’il va y en avoir bien d’autres ; tous les pro-nucléaires habituels, noyant tout le monde sous une masse de chiffres invérifiables, pour enfumer la population, évoquant la radioactivité naturelle, etc, etc ; bref le discours bien rodé des entourloupeurs aguerris... 

          Vont s’y rajouter tous les néo-cons de toutes chapelles, sous le couvert de la sacro-sainte liberté d’entreprendre, (et, en même temps, de polluer, et de mettre en danger des populations), les négationnistes, qui vont nous affirmer, comme l’autre comique de Lassauce, que 99,9% des déchets nucléaires sont recyclés, tous les pourfendeurs du principe de précaution, qui représente une "atteinte juridique intolérable" à la liberté des entreprises (de faire des bénéfices sur les morts et les maladies) : bref, la cohorte des lobbyistes de tout poil, qui vont continuer à dénier la réalité, à embrouiller, à noyer le poisson dans des eaux pourtant largement contaminées, et à traiter les écolos de "primaires", "ringards" et "obscurantistes", quand ils sont les vrais apprentis sorciers de l’après moi le déluge, et les complices objectifs du nouvel obscurantisme, qui est de piller et détruire définitivement la nature et l’environnement...

          Tous les scieurs de la branche sur laquelle nous sommes tous assis, avec leur morgue, leur bétise reptilienne, et leur réflexion néanderthalienne, qui se croient à la pointe du progrès quand ils sont, comme le colonel du docteur Strangelove, assis sur la bombe qui va exploser...

          Allez, ma bonne dame, chacun chez soi, et les vaches seront bien contaminées...


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:35

          sizyphe,
          comme toi, j’attend avec impatience l’arrivée du pronucléaire Krolik, et de deux ou trois autres...
          il va, comme tu le dis, tenter de nous noyer sous une avalanche de chiffres invérifiables,
          argumenter que l’eau minérale vendue en bouteille en provenance d’auvergne est plus dangereuse que les rejets radioactifs du tricastin,
          prouver (?) par a+B qu’un banc granitique du morbihan est plus dangereux que l’accident de tchernobyl,
          bien sur, le fait qu’il ait travaillé dans le nucléaire n’a rien a voir avec ses commentaires,
          mais je ne serais pas surpris que quelques uns, dont moi, émettent des doutes sur sa sincérité.


        • lowlow007 lowlow007 15 février 2009 19:46

          oh la la vous me l’avez énervé mon sisyphe, faut pas , c’est mauvais pour sa tension, ça...
          allez une cuiller de sirop et au lit, mon ch’tit pépère...


        • Yena-Marre Yena-Marre 12 février 2009 10:47

          Bonjour,
          Contre la volonté d’une majorité de français , on continue dans le tout nucléaire , c’est bien là que sarko montre le peu de cas qu’il fait de notre avis .
          D’autre part , je me pose des questions : qui sont les mineurs sacrifiés maintenant qu’il n’y a plus d’uranium en France ? Peut on faire confiance à Areva pour laisser les sols africains plus propres que les nôtres ? Dans 4.5millards d’années il y aura t ’il encore des tribunaux pour juger Areva ?

          Il est grand temps d’obliger Areva et EDF à consacrer une partie substantielle des bénéfices à la recherche sur la neutralisation des déchets, et à nettoyer la ou c’est encore possible !


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:20

            Yena marre,
            bien sur, d’accord avec toi,
            sauf que le traitement de millions de tonnes de dechets n’est techniquement pas possible,
            en attendant, sarko veut relancer l’epr, en implantanter un peu partout, et produire des déchets encore plus dangereux, sans solutions de traitement.
            il serait temps d’arrêter cette dérive imbécile et sans avenir.


          • Eloi Eloi 12 février 2009 19:07

            recherche sur la neutralisation des déchets,

            Ce genre de recherche a été stoppée après les élections de 97


          • Dzan 13 février 2009 10:39

            Et avec quoi, on rechargera les voitures électriques, censées ètre la panacée universelle ?????????
            Par quel moyen produire toute l’électricité, nécessaire à tout ce qui nous sert quotidiennement, y compris le PC sur lequel nous sommes tous connectés ?
            Parlons aussi du radon : http://atomicsarchives.chez.com/radon.html

            Pour avoir vécu 40 ans à Limoges, on est constamment assi sur ce gaz NATUREL.
            Que faire ?


          • TSS 12 février 2009 10:56

            en ce qui concerne le lac de st pardoux j’avais lu il y a quelques années que les responsables envisageaient

            d’etaler des baches sur le fond pour empecher les remontées !!!!

            aussi efficace qu’un pansement sur une jambe de bois.... !!


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:24

              TSS,
              c’est exact,
              çà n’a aucun sens,
              çà me fait penser a ce que fait la Suisse actuellement pour freîner la fonte des glaciers : ils mettent d’immenses baches sur ces glaciers.
              on marche vraiment sur la tête !


            • foufouille foufouille 12 février 2009 11:04

              j’ai mieux
              les materiaux irradie des centrales sont recuperes par des societes qui les envoyes a l’etranger puis transformer en outils

              il y aussi eut de nombreux largage sauvage au dela des eaux territoriales


              • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:28

                Foufouille,c’est exact,
                j’ai aussi une autre info,
                il y a quelques semaines, une centaine d’employés d’une entreprise du nord isère a du passer au contrôle :
                on s’est aperçu que les boutons d’ascenseurs qu’ils fabriquaient étaient radio-actifs,
                après enquête, on s’est aperçu qu’ils avaient été fabriqués avec des métaux recyclés qui étaient radioactifs,
                à mon avis , on est pas au bout de nos surprises.


              • 1984 12 février 2009 11:40

                Tiens Areva ne va pas tarder à changer de nom et de logo...C’est la seule chose qu’ils retraitent !


                • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:51

                  oui,
                  il y a un bon proverbe Africain la dessus :
                  "le bois a beau séjourner dans l’eau très longtemps, il ne deviendra jamais un caïman".
                  quel que soit le nom et le logo qu’areva va choisir, j’ai bien peur que çà ne change rien à son comportement,


                • Gasty Gasty 12 février 2009 13:00

                  Bonjour Olivier

                  Voici un lien vers la carte des sites miniers.

                  Une autre interactive.


                • Mouche-zélée 12 février 2009 13:11

                  Gasty

                  C’est bien la première fois que le nord n’est pas touché par une catastrophe nationale, qu’elle soit sanitaire ou sociale ... Incroyable, heureux d’avoir vécu assez pour le voir ...
                  Merci pour les cartes  smiley


                • LE CHAT LE CHAT 12 février 2009 13:42

                  @mouche zélée

                   Est tu bien sur que les déchets de la centrale de Gravelines ont pas atteri dans ton paquet de chicorée Leroux ? si tu te mets à muter comme une vulgaire drosophile , à ta place je commencerais à me faire des cheveux fluos ...... smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:05

                  parkway,
                  merci,
                  j’en ai encore en réserve,
                  j’ai la chance d’avoir une amie africaine et elle en connait beaucoup,
                  soyez patient,


                • Cassandre 12 février 2009 12:48

                  Reportage antinucléaire standard : quelques vrais problèmes dont il faut vraiment s’occuper, sans qu’il y ait le feu au lac (les résidus qui ont concentré les descendants de l’uranium) noyés dans un flot d’amalgames, le tout nappé d’une sauce terrorisante (musique, crépitement des appareils, lumière glauque...), dans le but de jeter le bébé (l’électronucléaire) avec l’eau du bain (les turpitudes d’AREVA, qui sont du même type, ni plus ni moins, que celles de tous les industriels confrontés à des dépenses de dépollution - cf Total et l’Erika, Metaleurop).


                  - Amalgame entre les mineurs d’uranium, réellement exposés au radon mais finalement pas si pénalisés que ça (50 % de cancers en plus, vu leur exposition et le tabagisme de l’époque, c’est étonnamment peu) et des pékins exposés quelques heures en plein air.


                  - Amalgame entre les résidus d’extraction chimique de l’uranium et les stériles : les résidus sont plus radioactifs, mais de ce fait n’ont pas la durée de vie de l’uranium, dont ils ont été débarrassés.


                  - Terrorisme des "chocs/s", qui ne disent rien de l’effet sur les tissus vivants, car on ne connaît pas l’énergie ni la nature du rayonnement : ce sont les µSv/h, multipliés par le nombre d’heures d’exposition, qui importent.


                  - Clou du spectacle : Mme Lucet , face à Borloo, trouve ce risque plus important que le changement climatique !! Je trouve que FR3 devrait lui offrir un petit séjour en Australie du Sud (p. ex.) pour lui apprendre le sens des priorités.


                  • sisyphe sisyphe 12 février 2009 13:05

                    Amalgame entre les mineurs d’uranium, réellement exposés au radon mais finalement pas si pénalisés que ça (50 % de cancers en plus, vu leur exposition et le tabagisme de l’époque, c’est étonnamment peu)

                    Ca y est : ils arrivent, avec leurs gros tonneaux pleins de déchets !

                    Et le Cassandre qui ose, comme ça, sans la moindre pudeur, estimer "finalement pas si pénalisés que ça ; 50% de cancers en plus..." 
                    Un rien, une paille, un fétu, un minime dommage colatéral... 

                    Le ciel sait que je ne souhaite à personne d’avoir un cancer, mais il y en a qui mériteraient quand même largement de se retrouver de l’autre côté de la barrière...
                    Non mais, franchement, il faut vraiment n’avoir plus aucune honte de rien...
                     


                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:11

                    cassandre,

                    vous arrivez a dormir la nuit ?
                    franchement comment pouvez vous avoir autant de désinvolture pour les mineurs qui meurent comme des mouches, les uns après les autres ?
                    avez vous vu le reportage ?
                    on se le demande.
                    cet homme qui a un appareillage sur la gorge pour pouvoir être entendu, çà ne vous a pas touché ?
                    vous devez avoir un coeur synthétique...
                    c’est à dire, pas un vrai coeur.
                    pas de coeur du tout.
                    çà doit pas etre marrant tous les jours pour vous.


                  • Louisiane 12 février 2009 15:48

                    Cassandre lisait dans l’avenir mais avait été condamnée à n’être jamais crue (elle avait prévue la fin de Troie).
                    Vous, vous ne lisez pas dans l’avenir, c’est sûr, et ce que vous croyez n’est pas terrible !
                    L’écologie de la terre, c’est un tout, y compris ce qui se passe en France.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 16:17

                    Louisianne,
                    Cassandre n’est pas dans le monde réel,
                    elle fait partie de ces personnes qui sont dans un rêve, dans un monde virtuel ou ils ont fini par croire que le nucléaire ne posait aucun problème,
                    ils sont de ceux qui continuent de penser que Tchernobyl n’a pas eu d’énormes conséquences,
                    de penser que le nucléaire français est sans risques,
                    et que l’on vienne balayer leur certitude, çà ne passe pas.


                  • foufouille foufouille 12 février 2009 16:21

                    cassandre vit encore en 50 et croit que les rads donne des pouvoirs


                  • Cassandre 12 février 2009 17:15

                    MM. les bonnes âmes, je cherche à être factuel et logique, pas à surfer sur l’émotionnel à 2 balles. Rien de tel qu’une bonne réaction émotionnelle pour faire n’importe quoi, l’Histoire le montre. Dans un tel état, cortex déconnecté, vous n’êtes plus que de la matière première pour manipulateurs professionnels.


                  • Gugu Gugu 12 février 2009 20:38

                    Très bon dernier commentaire, Cassandre, c’est d’ailleurs uce type de raisonnement qui a permis à l’industrie de l’amiante française de gagner une trentaine d’années d’exploitations suplémentaires entre le moment où l’amiante a été reconnue dangereuse pour la santé, et le moment où son utilisation a été interdite...


                  • Cassandre 13 février 2009 12:14

                    Ce qui me fait pleurer, ce sont les centaines de milliers de victimes des catastrophes climatiques, dont notre belle civilisation occidentale est responsable et que les soit-disants écolos ont travaillé depuis 30 ans à aggraver, en aidant les marchands de charbon et d’hydrocarbure à stopper le développement de l’électronucléaire. A chacun sa sensibilité.

                    Maintenant que l’on sait où les émissions de GES mènent (des milliards de morts), ceux qui persistent dans cette voie ne sont plus seulement responsables, mais aussi coupables.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 14:37

                    cassandre,
                    ce qui devrait vous faire pleurer, ce serait plutot l’autisme gouvernemental qui continue depuis trente ans a proner le nucléaire,
                    nous, on a fait le mieux que l’on a pu,
                    manifestations, et le reste.
                    il y a eu un mort à malville, devrais-je vous le rappeler,
                    j’y étais,
                    mais nous avons en face de nous un lobby puissant, vous en etes une partie
                    et peut etre pas la preuve, car vous n’etes pas informée
                    il a été prouvé depuis peu que le nucléaire participait au réchauffement planétaire,
                    en plus des problèmes de déchets non résolus ;,
                    en plus des risques d’accident,
                    nous avons dans ce pays de quoi produire assez d’énergie sans le pétrole, le charbon et le nucléaire,
                    il suffirait qu’un gouvernement se décide enfin a appliquer un autre programme.

                    enfin, c’est vous qui voyez.


                  • zadig 12 février 2009 13:05

                    En France le minerai contient de 1 à 5 kg d’uranium par tonne.

                    Un calcul rapide montre que pour 300 millions de tonne de déchets ( votre chiffre )
                    de 0,3 à 1,5 million de tonnes d’uranium ont été produites .

                    La production française était plutot de quelques milliers de tonnes par an.


                    Ceci ote toute crédibilité à votre article.



                     


                    • sisyphe sisyphe 12 février 2009 13:11

                      Ben voyons !

                      Et à l’émission aussi, bien sûr, et aux rapports du Cniid ! smiley smiley

                      Y a qu’Areva qui dit vrai, n’est-ce pas ? 
                      Are rama are rama are are areva...
                       smiley


                    • Shrub Shrub 12 février 2009 13:27

                      @Zadig

                      Avec un peu de compréhension logique : quand on mélange 1 tonne de déchets nucléaire à 300 tonnes de terre on obtient 300 tonnes de déchets nucléaires. Quand ces 300 tonnes de déchets nucléaires sont rejetés dans la nature, et soumis aux conditions environnementales, on obtient des millions de tonnes de déchets nucléaires mais dont la radioactivité diluée globale est très basse et semble non dangereuse. La majeure partie de l’environnement se retrouve donc sans danger mesurables pour la santé, et une minorité de zones sont d’un grand danger pour la santé. Comme ces zones ne sont pas connues (il faut étudier la diffusion de la radioactivité par les cours d’eau,...), soit on a de la chance d’habiter dans une zone non radioactive soit non et c’est tant pis pour nous. On peut aussi habiter en dehors et soit on achète des légumes et de la viande issues de zones faibles en radioactivité soit non.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:50

                      zadig,

                      vous etes le premier...
                      bienvenue,
                      le premier pronucléaire a s’afficher sans complexe sur l’article,
                      c’est courageux,
                      voire téméraire.
                      bien, reprenons votre commentaire,
                      plusieurs milliers de tonnes de minerais extrait par an ?
                      combien ?
                      j’ai la candeur de vous demander :
                      "depuis combien de temps extrait-on du minerais d’uranium du sol français ?"
                      peut etre est-ce le moment de vous rappeler que la "plaisanterie" dure depuis les années 50 ?
                      faites le calcul.
                      et on en reparle.
                      à ce moment, on reparlera de la "pseudo crédibilité" de mon article,
                      d’accord ?


                    • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 14:42

                      zadig,
                      je crois que c’est voltaire (que vous devriez connaître, vu votre pseudo) disait
                      "je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrais pour que vous puissiez le dire"

                      puisque vous avez la bonté de me laisser m’exprimer, je vous encourage vivement a demander le livre de l’andra, (ou sont les dechets radioactifs en France)
                      vous découvrirez que la production française, et les déchets produits sont bien plus important que ce que vous dites,
                      et la, ce n’est pas un écolo antinucléaire qui vous le prouvera,
                      c’est l’observatoire national officiel de l’andra.

                      a vous de voir.


                    • alberto alberto 12 février 2009 13:18

                      Olivier : En lisant le commentaire de Cassandre je me dis qu’on ne va pas tarder à nous brandir le rapport d’étude d’un professeur Tounesol pour nous rassurer que l’utilisation de ces résidus ne présente aucun danger !

                      Voir, ce jour le rapport du Pr. Le Maho dans lequel se vautre l’Affsa (qui à mis vingt ans à reconnaitre la nocivité des produits phyto-sanitaires) mais qui clame tout à coup l’innocuité des OGM !

                      Rien à voir ? J’en doute car la mécanique est toujours la même : le pognon d’abord, et la Sécu paiera ! Vous avez dit "trou" ?

                      Bien à toi.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:16

                        alberto,*
                        tu sais, il ne faut s’étonner de rien,
                        le pire (attendu sur ce fil) c’est le dénommé krolik.
                        il manie le copié collé comme pas un,
                        noye les commentaires sous des tonnes de chiffres,
                        fait son possible pour discréditer le rédacteur de l’article lorsque celui ci critique le nucléaire,
                        mais avec le temps, les lecteurs commencent a découvrir l’écran de fumée déployé.
                        tout comme pour sarko, l’illusion n’a qu’un temps.
                        arrive le temps des cruelles réalités.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 08:24

                        alberto,
                        comme toi je suis scandalisé de ce qui se passe avec les ogm,
                        il y a plusieurs expertises, dont justement celle de monsanto, qui ont permis de prouver que le maïs ogm attentait à la santé des mamifères (en l’occurence, il s’agissait de rats).
                        atteintes sur les organes majeurs, le foie, les reins... et mort en fin de parcours pour des rats nourris exclusivement aux ogm,
                        expertise obtenue grace au travail patient et tenace de jean marie Pelt, de corine Lepage...
                        je ne comprend pas comment dans ce pays, on puisse encore mentir si longtemps aux francais concernant le danger prouvé de consommation des ogm,

                        pourtant, ce n’est pas difficile à comprendre :
                        en inocculant des ogm pesticides dans le maïs, on le rend dangereux pour les insectes qui auraient la mauvaise idée d’en manger,
                        mais le danger de manger des pesticides, qu’ils soient ogm ou pulvérisés, est le meme pour l’être humain !!!
                        tout comme pour l’amiante, j’ai bien peur qu’il nous faille attendre plusieurs décennies pour que toute la vérité sorte du puit.
                        merci de m’avoir donné la possibilité de sortir (un peu ) du sujet.


                      • pissefroid pissefroid 12 février 2009 13:28

                        Je crois qu’il faut relativiser le problème des déchets des mines d’uranium.
                        Notez néanmoins que la nocivité de l’uranium naturel dure beaucoup plus que 4,5 Ma (4,5 Ma est la demi vie de l’uranium 238).
                        Quand je dis relativiser c’est que la nocivité de l’uranium est principalement due à ces descendants gazeux (à mon époque on parlait d’émanations radon) qu’ont subis les mineurs.
                        Donc le problème en plein air n’est qu’un problème d’irradiation.
                        Les descendants gazeux de l’uranium se trouvent dans toutes les habitations (c’est pourquoi il est indispensable d’assurer une bonne ventilation de la maison).
                        Naguère, dans mon travail, je me suis aperçu que pour le traitement du minerai, cogema (ou peut-être une filiale, mes souvenirs sous flous) utilisait des produits chimiques déjà utilisés pour traiter des déchets de centrales nucléaires (graphite/gaz) et il apparaissait la signature de radioléments artificiels issus de la fission).
                        Ceci m’amène à considérer que les déchets de la cogéma sont peut-être pollués par des radioéléments non naturels (donc issus de la fission de l’uranium) et cela est impossible à prouver sauf, peut-être, en faisant faire une campagne de gammagraphie par un organisme indépendant.
                        Si cela était avéré ces déchets pourraient difficilement être qualifiés de naturels.


                        • Mouche-zélée 12 février 2009 13:43

                          La réelle question est celle-ci : "A qui profite le crime ?"
                          Qui a tiré un bénéfice du fait de ne pas appliquer le principe de précaution ?

                          Ce que je retiens c’est que Sarkozy a dit "responsable mais non coupable ce n’est pas mon genre" (le 05 février 2009)
                          Désormais qu’il a les pleins pouvoir exécutifs et une majorité, législative attendons de voir sa prise de responsabilité .

                          Il est de bon ton en France Sarkozyste de respecter la législation Européenne, voyons si en matière sanitaire nos élus la feront repecter aussi promptement que dans le domaine des privatisations.

                          Ce qui confirme mes propos maintes fois répétés, il faut une bonne dose de complicité entre entreprises privées et services publics, pour en arriver à un tel résultat  smiley


                          • alberto alberto 12 février 2009 13:51

                            Mouche, vous dites complicité ? Voir ici !

                            Chez nous c’est pire, ils ont un pied dans chaque boutique : un pied au parlement, l’autre dans la boîte qui va bien !

                            Bien à vous.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 13:55

                            Mouche zélée,
                            bien sur, il serait trop facile de faire porter a sarko la responsabilité de tout çà,
                            sauf qu’aujourd’hui, il est omni présent, remplace les ministres, remplace l’ump,
                            et surtout , c’est un promoteur inconditionnel du nucléaire,
                            donc, à lui d’assumer.
                            demandons le nettoyage (si c’est possible ?) des sites pollués, car l’eau a tout emmené,
                            et à mon avis, la pollution s’est largement propagée bien au dela de ce que l’on imagine,
                            merci de ton intervention


                          • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:01

                            alberto,
                            bien sur,
                            les complicités sont partout,
                            mais aujourd’hui, un homme mène le bal, et peut etre faut-il enfin le rendre responsable avec areva, et quelques ministres défaillants, de ce qui ce passe.
                            réclamer la dépollution de tous les sites,
                            demander que la lumière soit faite, car à mon humble avis, FR3 n’a pas tout découvert.
                            je ne serais pas étonné que des sentiers forestiers aient été empiérrés avec des dechets radioactifs,
                            il serait temps que notre pays arrête le nucléaire, unilatéralement, et décide son remplacement par les énergies renouvelables, et propres.
                            d’autant que, si l’on comptabilise les potentiels, nous n’avons plus besoin du nucléaire.
                            encore merci de votre commentaire.


                          • Mouche-zélée 12 février 2009 14:23

                            @ Olivier

                            Je ne penses pas comme toi, un Liberty ça ne change pas smiley
                            Il n’est pas responsable de cet état de fait, en revanche il est responsable des décisions prises ou non en toute connaissance de cause désormais.  smiley
                            Il ne fallait pas jouer le caustaud "responsable mais pas coupable ce n’est pas mon genre" , chez moi on dit "grande gueule et petits bras"

                            Il voulait lancer les grands projets de l’état pour relancer l’économie et réduire le chômage, hé bien là il a une foule de chantiers en plus, que demander de meiux en ces temps difficiles, son rêve ! Non ?    smiley


                          • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:20

                            "grande gueule et petit bras",
                            j’aime beaucoup...
                            ne soit pas surpris si un jour j’en fait le titre d’un article,
                            espérant que tu ne demanderas pas trop de droits d’auteur !
                            @+
                            cordialement


                          • Mouche-zélée 12 février 2009 15:31

                            C’est une expression locale comme "la terreur des bacs à sable " , très appropiée pour quelqu’un fort avec les faibles et servile avec les puissants  smiley

                            "énervé comme un bébert en boite", c’est quelqu’un d’énervé et d’agressif, pas mal non plus ...


                          • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 16:22

                            Mouche zélée,
                            comme un bébert en boite, c’est vrai que c’est pas mal non plus,
                            çà doit etre une allusion au camembert ?
                            je suis preneur,
                            la terreur des bacs a sable, je connaissais,
                            si t’en as d’autres, je veux bien.
                            merci pour la chanson de mickey trois D, je l’aime bien,
                            d’autant que j’ai écrit une chanson sur le meme thème,
                            tu dois pouvoir la trouver sur mon site, ou sur "chansons rebelles"
                            le titre est "les 4 zéléments"...


                          • Brutus38 12 février 2009 13:43

                            Bonjour,
                            Le reportage de FR3 m’a profondément choqué de voir cette pollution déversée dans la nature sans aucun remord. N’existe-t-il pas une pétition citoyenne (1 million de signataires) pour que l’on oblige AREVA à nettoyer cette polution ? AgoraVox est un bel outil pour promouvoir ce type de mouvement citoyen.
                            Si les politiques, les élus (j’en suis un moi-même et horrifié de voir des conseils municipaux créer des bases de loisirs sur des sites de déchets : en plus ils le savaient !!!) ne veulent rien faire face à ces lobbies, les citoyens pourraient s’en charger eux-mêmes et faire pression sur ces industriels sans scrupules !


                            • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 13:51

                              Brutus38,
                              vous avez raison,
                              je vais demander au réseau sdn de lancer cette pétition,
                              le mensonge, la dissimulation, c’est vraiment trop,
                              il faut que les citoyens obligent areva a assumer sa responsabilité,
                              encore merci


                            • patroc 12 février 2009 14:00

                               Bravo pour l’article et les commentaires qui vont avec : Cà fait froid dans le dos !... Merci pour cette info...


                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:04

                                patroc,
                                merci de votre commentaire,
                                ce qui m’interroge, c’est que d’habitude sur ce genre d’article, il y a quelques pronucléaires attardés qui tentent de noyer le débat,
                                et depuis la parution de l’article, je n’en vois aucun.
                                étrange.
                                au fond, ils ont peut etre pris conscience qu’il y avait un problème a continuer ce choix dépassé qu’est le nucléaire ?


                              • Eloi Eloi 12 février 2009 19:28

                                au fond, ils ont peut etre pris conscience qu’il y avait un problème a continuer ce choix dépassé qu’est le nucléaire ?

                                Parce que, comme d’habitude, ce débat sera stérile. Nous ne parlerons ni du reportage et des techniques journalistiques déplorables, (quiconque en a subi un SAIT qu’on ne peut en rien leur faire confiance), ni du fait que si cette pollution existe, il faut exiger réparations immédiatement, nous ne parlerons pas de solutions alternatives.

                                Et pourquoi cela ? Parce que pour vous, l’auteur, ne compte qu’une seule chose : faire disparaître le nucléaire, indépendamment de TOUS les autres paramètres et de TOUTES les conséquences de ce choix. Cet article n’est qu’un faire valoir à cette thèse. Vous n’apportez ni une information, ni une critique, ni une quelconque solution à ce problème de déchet (s’il existe).

                                Donc : peut d’intérêt à vraiment entrer dans ce débat


                              • MagicBuster 12 février 2009 14:13

                                Le problème soulévé par cette émission était aussi qu’en dépolluant un site (source d’eau potable de Limoge), AREVA en polluait un autre tout simplement en déplaçant les déchets par camion benne ... et hop.

                                Accessoirement les mesures indiquaient que le permier site était encore très contaminés.

                                Au final , ce n’est pas du nettoyage c’est de la dissémination massive.


                                http://www.syti.net/Topics2.html
                                Voir point 7 et 8
                                Le point de non-retour écologique va être franchi
                                La destruction de la nature est voulue



                                Bonne gerbe .


                                • Max 12 février 2009 14:14

                                  Reportage totalement bidon qui devrait faire honte aux pseudo journalistes du service publique ! La scène à Geugnon est à elle seule une antologie du bidonnage télévisuel !!! A garder en archive comme mauvaise foi flagrante ! 1 : mesure immédiate avec un compteur de poche sur le parking montrant soit disant de la radioactivité alors que le temps de mesure de ce genre d’appareil environ 2mn ! 2 : tenue de mesure NBC pour impressionner ! Et pourquoi pas avec le masque, c’était encore plus spectaculaire !!! 3 : ils ont si peu de moyens au CRIRAD qu’ils utilisent des compteur SPP2 ou 3 qui datent de mathusalem ! Petit truc connu de tous les prospecteurs miner au scintillomètre pour "se faire mousser" et utilisé lors du tournage : ces scintillomètres ont un bouton de réglage pour augmenter ou diminuer l’intensité relevée (position 1 : de 0 à 150c/s, position 2 de 0 à 1500 c/s, etc.) Vous mettez le "couineur" à fond, vous réglez sur 1 et vous mesurez à tous les coups une "forte activité" même sur du goudron (suivant le type de granulat) ou du béton !!! Pour mémoire le CRIRAD est à l’origine de l’alerte à la pollution radioactive sur des sédiments du Rhône lors d’une crue de printemps ! Il s’agissait de minéraux lourds concentrés par les vagues et d’origine tout à fait naturelle !!! A remarquer également : les normes sont devenues telles que les portiques de décharges sont souvent "out" ; un simple camion de fragments de béton ou démolition de maison le fait biper !!!


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:25

                                    max,

                                    service public finit par un c et non pas un q
                                    ce qui met un doute sérieux sur le votre.
                                    (je parle du sérieux),
                                    à propos du soi disant bidonage, vous irez dire çà au mineur interviewé dans ce reportage,
                                    ce qui me ferait plaisir, c’est que vous invitiez une équipe de tv(celle de votre choix),
                                    la scène risque d’etre cocasse.
                                    et votre argumentation pitoyable va faire un malheur dans les chaumières.
                                    ce qui n’est pas vraiment utile,
                                    nous avons la chance d’avoir dans ce pays de très bons comiques,
                                    et au moins eux, ils savent ce qu’ils disent.


                                  • Aladar 12 février 2009 15:30

                                    Le problème des stériles miniers et de la gestion de ces résidus par COGEMA/AREVA est sérieux. Les "mesures" par la CRIIRAD sont bidons. C’est dommage, ils se décrédibilisent eux-mêmes : mise de surbottes sur un parking proche d’une station de ski, on se protège contre les risques de contaminations de cette manière...dans ce cas, pourquoi creuser ?? qui peut croire que ces surbottes peuvent resister à 10m de marche sur gravillons ?? ...
                                    La spectrométrie gamma réalisée sur les echantillons : on nous montre une raie sensée représenter l’uranium (on suppose U238, l’U235 est en quantité beaucoup plus faible), c’est ridicule on ne quantifie pas l’U238 directement par spectrométrie gamma : on utilise un de ses descendants ou d’autres techniques, ..
                                    L’"expert" de la CRIIRAD avec son DG5 (le petit boitier blanc) attaché au bout d’une ficelle qui nous explique que les balises sont mal placées...heureusement que le ridicule ne tue pas....etc etc.

                                    La CRIIRAD est indépendant, c’est vrai, elle n’est pas objective pour autant et on peut emettre de sérieux doutes sur ses capacités techniques.


                                  • Max 12 février 2009 15:42

                                     
                                    Encore un illuminé ? Il y en a bcp chez les anti nucléaire obsessionnel...

                                    Cher Monsieur, au lieu de me reprendre sur quelques coquilles, je travaille moi en passant, et répondez à mes commentaires svp

                                    Pourquoi à Gueugnon faire de fausses mesures devant les caméras , pourquoi tricher ?

                                    Pourquoi toujours à Gueugnon, faire du cinéma en mettant une tenue NBC comme si nous étions en guerre nucléaire ?

                                    Pourquoi encore à Gueugnon faire peur choisissant un compteur ancien ( un SPP2 ou 3) mais qui fait beaucoup de bruit lorsqu’il mesure de la radiactivité, et en plus le régler sur une grande sensibilité pour faire en sorte qu’il se bloque et fasse un maximum de bippppppp, si c’est pas de l’intox ça, du bidonnage, de la désinformation ou uen tentative de manipulation !!!

                                    Ce qui est grave, c’est que tout le reportage est de même, et que les jounalistes n’ont pas fait leur travail, c’est à dire poser ces questions, demander pourquoi ces gens trichent, mentent, tentent de manipiler l’opinion..


                                  • Mouche-zélée 12 février 2009 15:57

                                    Max

                                    Si c’est bidon ce n’est pas grave, Sarkozy fera virer tout le monde puisqu’il en a le pouvoir .
                                    Nous serons donc informés en temps et en heure  smiley


                                  • sisyphe sisyphe 13 février 2009 02:17

                                    							par Max 							 														 (IP:xxx.x18.163.12) le 12 février 2009 à 15H42 							 							
                                    							

                                    															
                                    							 								
                                    Encore un illuminé ? Il y en a bcp chez les anti nucléaire obsessionnel...

                                    Cher Monsieur, au lieu de me reprendre sur quelques coquilles, je travaille moi en passant, 

                                    Oui ? 
                                    Et on pourrait savoir pour qui, et dans quel domaine ? 
                                    Juste une simple curiosité... smiley

                                    Quand à qualifier "d’anti-nucléaire obsessionnel" , comme prévu plus haut, on voit tout de suite à qui on a affaire ; probbalement un petit télégraphiste d’Areva ou d’EdF, qui vient défendre son empoisonneur d’employeur... 


                                    Quant aux "illuminés" ; vous voulez parler des irradiés, ou de ceux, vus également dans un reportage récent, qui allument des néons, simplement en les tenant à la main, dans un champ, près d’une centrale nucéaire ? 
                                     smiley


                                  • Gonzague gonzague 12 février 2009 14:27

                                    "A Gueugnon, sur le parking du terrain de foot, et sur le terrain de foot, 225 000 tonnes de déchets nucléaires ont été enterrées sur une superficie de 12 hectares"

                                    Pardonnez-moi, mais vous êtes sûr de vos chiffres ? Le parking du terrain et le terrain de foot feraient 12 hectares et ces 12 hectares couvriraient 225 000 tonnes de déchets nucléaires ?


                                    • Mouche-zélée 12 février 2009 15:26

                                      Vous oubliez la profondeur Mr Gonzague :
                                      Le volume est égal à : longueur X largeur X profondeur .
                                      Tout dépend de la masse volumique des déchets .


                                      12 hectares équivalent à 3 Km X 4 Km, imaginez le nombre de mètres cube potentiels même avec une épaisser de 10 cm ....


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:29

                                      Gonzagues,
                                      les chiffres sont bien ceux annoncés par l’équipe de la trois,
                                      je ne doute pas de leur véracité,
                                      et ce n’est qu’une petite partie, à mon avis, de ce que l’on pourrait hélas découvrir.
                                      il semble que les dde aient autorisé l’empierrement de sentiers de randonnées par des déchets radioactifs,
                                      çà nous promet de drôles de surprises.


                                    • pissefroid pissefroid 12 février 2009 16:04

                                      1 km2 = 100 ha !!!!!


                                    • foufouille foufouille 12 février 2009 16:35

                                      1 ha = 10000 m2
                                      12 = 120000m2
                                      sur 1m 120000 m3
                                      les dechets radioactifs sont tres lourds 18.7t/m3 pour l’uranium
                                      ca chiffre tres vite

                                      http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1731


                                    • pissefroid pissefroid 12 février 2009 17:12

                                      @ foufouille
                                      18,7 est la densité de l’uranium métal.
                                      Les déchets dont on parle ici sont des déchets de mine 
                                      La densité est probablement de l’ordre de 2 ( 2 t/m3)


                                    • Mouche-zélée 12 février 2009 14:28

                                      Olivier

                                      Une centrale nucléaire emploi combien de personnes en moyenne, 1 500 ?
                                      Pour la même production d’électricité il faudrait combien d’employés pour les barrages, les éoliennes etc....

                                      Beaucoup plus, nous avons donc trouvé un moyen de créer de l’emploi et de délocaliser le travail pour faire re-vivre la France profonde.  smiley

                                      Tout est lié, voilà une solution "pragmatique" non ?


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:34

                                        Mouche zelée,
                                        merci,
                                        j’aime cet humour,
                                        j’ai sous la main un article que je vais proposer ds pas longtemps sur agora :
                                        "des énergies pour sortir de la crise"
                                        il montre que l’on peut avoir d’autres objectifs, bien plus lucides et propres, que le nucléaire pour produire de l’énergie.


                                      • MagicBuster 12 février 2009 14:33

                                        @la mouche

                                        1) On a trouvé le moyen de rajeunir la France profonde en tuant les +de 50 ans.
                                        2) On a trouvé le moyen de résoudre le problème des retraites . . . (voir 1)
                                        3) On a trouvé du boulot pour les jeunes (voir 2).

                                        On va enfin pouvoir avoir tous des plasmas de 2 mètres dans notre salon à Paris.
                                        Tout le monde est gagnant.
                                         smiley smiley smiley


                                        • Mouche-zélée 12 février 2009 15:21

                                          Magic

                                          Ce que vous dites est grave mais c’est un peu la réalité actuelle ...
                                          Selon les propos de l’ANPE à partir de 35 ans on est déjà vieux, imaginez à 50 ans ...

                                          Si nous regardions la moyenne d’âge de TOUS nos politiques nous aurions des surprises  smiley


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:36

                                          magic,
                                          pas mieux...
                                          bravo.
                                          en plus grace au nucléaire, les enfants à trois ou quatre bras vont pouvoir abattre trois ou quatre fois plus de travail.
                                          elle est pas belle la vie ?



                                        • Louisiane 12 février 2009 16:02

                                          Et ça va nous faire des musiciens hors pair !


                                        • FR-ank FR-ank 12 février 2009 15:17

                                          Incroyable, rien n’est sous controle. on oublie le passe et les erreurs et on les refaits en pire !!!
                                          Mais la, avec le nucleaire il n’y aura pas de faux-semblant.
                                          que se passe-t-il dans ce monde ?


                                          • Max 12 février 2009 15:32
                                            Reportage totalement bidon qui devrait faire honte aux pseudos journalistes du service public ! La scène à Gueugnon est à elle seule une anthologie du bidonnage télévisuel !!! A garder en archive comme mauvaise foi flagrante ! Comment les journalistes ont-ils pu se laisser manipuler de la sorte ???
                                             
                                            A titre d’exemple, à Gueugnon :
                                             
                                            1 : mesure immédiate avec un compteur de poche sur le parking montrant soit disant de la radioactivité alors que le temps de mesure de ce genre d’appareil environ 2mn ! 2 : tenue de mesure NBC pour impressionner ! Et pourquoi pas avec le masque, c’était encore plus spectaculaire !!!
                                            3 : ils ont si peu de moyens au CRIRAD qu’ils utilisent des compteurs SPP2 ou 3 qui datent de mathusalem ! Petit truc connu de tous les prospecteurs minier au scintillomètre pour "se faire mousser" et utilisé lors du tournage : ces scintillomètres ont un bouton de réglage pour augmenter ou diminuer l’intensité relevée (position 1 : de 0 à 150 chocs/seconde, position 2 de 0 à 1500 c/s, etc.) Vous mettez le "couineur" à fond, vous réglez sur 1 et vous mesurez à tous les coups une "forte activité" même sur du goudron (suivant le type de granulat) ou du béton !!!
                                             
                                            Pour mémoire le CRIRAD est à l’origine de l’alerte à la pollution radioactive sur des sédiments du Rhône lors d’une crue de printemps ! Il s’agissait de minéraux lourds concentrés par les vagues et d’origine tout à fait naturelle !!!
                                             
                                            A remarquer également : les normes sont devenues telles que les portiques des décharges sont souvent "out", un simple camion de fragments de béton ou démolition de maison les font biper !!!

                                            • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:39

                                              sizyphe,
                                              comme toi, j’attend avec impatience l’arrivée du pronucléaire Krolik, et de deux ou trois autres...
                                              il va, comme tu le dis, tenter de nous noyer sous une avalanche de chiffres invérifiables,
                                              argumenter que l’eau minérale vendue en bouteille en provenance d’auvergne est plus dangereuse que les rejets radioactifs du tricastin,
                                              prouver ( ?) par a+B qu’un banc granitique du morbihan est plus dangereux que l’accident de tchernobyl,
                                              bien sur, le fait qu’il ait travaillé dans le nucléaire n’a rien a voir avec ses commentaires,
                                              mais je ne serais pas surpris que quelques uns, dont moi, émettent des doutes sur sa sincérité


                                            • Mouche-zélée 12 février 2009 15:54

                                              Max

                                              Vous semblez dire que Borloo a fait de la démagogie en disant qu’il allait s’occuper du problème, puisqu’il n’y a , selon-vous, aucun danger ....
                                              Vous être très méchant avec Borloo  smiley

                                              Vous dites donc que les normes Européennes sont faites par une horde d’Européens incompétents, possible mais ça fait un peu beaucoup de nationalités différentes d’accord sur le même sujet ...  smiley
                                              Pour une fois qu’ils sont d’accord, cela serai le signe d’un complot d’après-vous ?


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 16:02

                                              max,
                                              vous faites donc partie de la confrérie de monsaigneur lefevbre,
                                              celui accueille dans ses rangs monsaigneur (je sais normalement çà s’écrit pas comme çà) williamson,
                                              il conteste l’existence des chambres à gaz..
                                              vous contestez les problèmes liés au nucléaire,
                                              bienvenue dans le monde de candy, ou tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil...


                                            • homosapiens homosapiens 12 février 2009 16:32

                                              Complètement ahurissant de stupidité...
                                              encore un pro éolienne, énergie propre....comme si ca existait...
                                              aucune n’est propre, pas même l’hydraulique, ni le solaire et encore moins l’éolien.
                                              le ratio puissance produite/déchet est de loin le meilleur avec le nucléaire.

                                              Attention, il peut être intéressant d’utiliser l’éolien, le solaire ici et là en fonction de l’éloignement
                                              au réseau. Il peut paraitre pertinent dans certains déserts d’user de ce moyen mais placer des éoliennes gigantesques à 200 m des centrales nucléaire est du domaine de la connerie idéologique dans toute sa splendeur.

                                              Quant à la psychose des déchets, tout est faux...vous feriez mieux de vous inquiéter des milliards de tonnes de souffres et autres saloperies chimiques qu’on ne stocke pas et pour cause on les respire, on les mange

                                              La criirad qui confond depuis toujours le mot "indépendant" avec vérité divine vous balance n’importe quoi à la figure, vous montre de belles aiguilles qui montent...facile tant ces appareiles décellent la moindre particule.

                                              En mangeant une centaine d’oursin dans l’année vous dépasseriez le seuil autorisé de contamination interne ? Il faut interdire les oursins aussi ? les huitres ?

                                              Le nucléaire permet à la france de supporter plus que les autres les aléas du pétrole. Elle nous classe parmi ceux qui font le moins de rejet au monde et sous des pretexte tordus de bruxelle on se retrouve
                                              à bousiller de magnigiques régions avec des éoliennes absurdes dont la plupart fonctionne mal de surcroit.

                                              Allez y ; crachez sur le nucléaire ; vous servez la cause du monde pétrolier
                                              juste pour info le monde nucléaire compte moins d’une centaine de mort contre plus de 3000 dans celui du pétrole, ajoutez les marées noires, les guerres et votre pot d"échappement.
                                              Le nucléaire est délicat, mérite une grande attention, une vraie surveillance mais il est incontournable
                                              j’espère bien qu’on va en constuire d’autres, des EPR et que le projet ITER qui pourrait bien être la base
                                              de l’avenir de l’energie sera un succés.

                                              Le "silence du nucléaire" ouhaou quelle titre !!
                                              et qui finance la criirad d’aprés vous ?


                                              • foufouille foufouille 12 février 2009 16:42

                                                la geothermie est propre
                                                il est tout a fait faisable de creuser des puits de plusieurs km et d’envoyer de l’eau dedans sous pression
                                                il suffit que l’eau bout pour alimenter la meme turbine qu’un EPR


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 16:57

                                                homosapiens,

                                                l’énergie éolienne est une partie de ce qui est possible,
                                                le monde de demain, si nous pouvons le faire naître un jour sera sans nucléaire,
                                                il a fallu a la terre des milliards d’années pour se débarasser du plutonium,
                                                en quelques décennies nous venons de reconstituer un stock dont nous ne savons quoi faire,
                                                on se bouscule pas au portillon, malgré les offres financières alléchantes, pour accueillir les déchets de l’industrie nucléaire,
                                                pourquoi s’obstiner a utiliser cette énergie chère, qui ne nous permet aucune indépendance, et qui met notre santé en danger ?
                                                mais brusquement, en voyant votre pseudo, j’ai tout compris.
                                                vous en etes à l’age des cavernes ?
                                                tout s’explique,
                                                dites a vos congénères que le nucléaire est sale, désuet et sans avenir...


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 17:01

                                                foufouille,
                                                et il n’y a pas que la géothermie,
                                                il y a la biomasse, l’éolien, le photovoltaique,
                                                il y a en france de quoi se passer du nucléaire, du charbon et du nucléaire sans se serrer la ceinture,
                                                j’ai un article que je vais proposer sur ce theme ds quelques temps,
                                                "des énergies pour sortir de la crise"
                                                avec des exemples dans le monde entier,
                                                attends toi a des surprises.


                                              • laelia laelia 12 février 2009 20:22

                                                Bonjour Monsieur Cabanel,
                                                Merci de poster ainsi une réponse à chacun.

                                                L’erreur est "bizzaroïde" pour un laboratoire "indépendant" et "sérieux".
                                                Voyez, vous même vous acceptez de dire que vous n’êtes pas compétent pour juger de cette erreur énorme pour les émetteurs de rayonnements bêta. Ils en profitent pour faire peur.
                                                On n’a pas le droit de tromper la population pour des sujets si importants, dans un sens comme dans l’autre.


                                              • sisyphe sisyphe 13 février 2009 02:30

                                                @ homosapiens
                                                Le "silence du nucléaire" ouhaou quelle titre !!
                                                et qui finance la criirad d’aprés vous ?

                                                Au petit lobbyiste manipulateur qui pose cette question, voici la réponse :

                                                La Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD) est une association loi de 1901 française agréée dans le cadre de la protection de l’environnement. Elle conduit des études et des analyses dans le domaine de la radioactivité. Elle a été créée en mai 1986 à la suite de l’accident de Tchernobyl, et continue de suivre les conséquences de cette catastrophe en France et à l’étranger.

                                                La CRIIRAD a une structure bénévole (environ 4000 adhérents) ainsi qu’une structure salariée (une douzaine de salariés).

                                                L’assemblée générale élit un conseil d’administration qui élit en son sein un bureau.


                                                Le laboratoire [modifier]

                                                Elle comprend notamment un laboratoire d’analyse possédant un certificat de qualification technique délivré par le ministère de la Santé, équipé pour le dépistage et l’identification des pollutions radioactives (aliments, eau, gaz radon, etc.). Composée d’une équipe de scientifiques, elle effectue des interventions tant en France qu’à l’étranger. La CRIIRAD est financée par les travaux qu’elle effectue (plus de 1 000 études et analyses depuis sa création) et les cotisations de ses adhérents.

                                                Puisque la question a l’air de l’intéresser, je lui mets également, pour une simple comparaison, la page Wikipedia d’Areva :  ça risque de prendre un peu plus de temps à lire, mais c’est très intéressant... smiley smiley

                                                Comme ça, il pourra faire une comparaison de statut à statut, de moyens financiers à moyens financiers, et venir nous répondre qui finance quoi, et qui se paye des heures et des heures de pub TV, pour nous vanter les mérites d’une énergie évidemment non-polluante. 

                                                Bon, les déchets, c’est vrai, que c’est un peu emmerdant, mais, comme tous les bons petits lobbyistes pro-nucléaires, il acceptera certainement de les prendre dans son jardin, nest-ce pas ? smiley smiley

                                                Bonne lecture, pettit lobbyiste !
                                                 smiley




                                              • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 07:23

                                                Sizyphe,
                                                ca fait du bien de compter sur des appuis comme le tien,
                                                pour d’autres articles parus sur ce site, je m’étais trouvé bien seul,
                                                maintenant, le cercle de ceux qui ont compris depuis longtemps l’illusion et le danger du programme nucléaire s’élargit, et les petits lobbystes de mauvaise foi n’ont qu’a bien se tenir,
                                                encore merci,


                                              • Aladar 13 février 2009 10:00

                                                Bonjour,
                                                Vous semblez bien connaitre la CRIIRAD. Cette association est importante et il devrait en exister dans tous les domaines "sensibles" (en tout cas liés à la protection des population).
                                                La CRIIRAD n’est pas objective pour autant : elle maitrise parfaitement les techniques de communication et la mise en scène (utilisation de protections inadaptées mais télégéniques, utilisation de termes accentuant les situations, mensonge par omission afin d’établir des amalgames....).
                                                C’est une réaction que l’on peut éventuellement comprendre : la partie adverse, ’les pro nucléaire", étant à priori radicale, il faut également se radicaliser pour trouver un équilibre : c’est la position de la CRIIRAD.

                                                Ce qui est consternant est la totale soumission des journalistes qui reprennent le point de vue de la CRIIRAD sans recul.

                                                Avec tout ça rien ne progresse, les deux opposés s’affrontent et la population ne sait plus qui dit la vérité.

                                                Il existe d’autres organismes indépendants et beaucoup moins subjectif sque la CRIIRAD en France, heureusement.

                                                Concernant les agréments de la CRIIRAD (http://www.mesure-radioactivite.fr/03.05.html), les agréments sont donnés pour une technique, pour une matrice, c’est assez complexe. Parler d’agréments en général,c’est laisser croire que des experts ont validé l’ensemble de vos processus : c’est faux et donc malhonnête.
                                                La CRIIRAD n’est pas agrée pour la mesure sur des solides par exemple. Heureusement pour eux car leur démonstration au cours du reportage de leur "analyse" d’uranium par spectrométrie gamma laisse pantois....

                                                Utiliser la complexité des techniques d’analyse, la complexité du lien entre un cailloux "qui crache" (dixit la CRIIRAD) et le danger pour l’homme est contre productif pour tout le monde.

                                                Cordialement


                                              • Dzan 13 février 2009 10:46

                                                @ Foufouille
                                                Et oui, le "vieux" Haroun Tazieff avait déjà émis cette hypothèse il y a + de 30 ans.
                                                Dans le Massif Central, pas besoin de creuser profond, pour avoir de l’eau chaude.


                                              • foufouille foufouille 13 février 2009 11:11

                                                @ olivier
                                                l’eolien meme flottant avec des generateurs solides reste du futur
                                                actuellement le rendement est faible
                                                on peut en mettre en pleine mer sans probleme, c’est tout

                                                le solaire fonctionne la journee. ou il faut des stations obital. futur encore

                                                la biomasse utilise nos dechets recyclables et peut donc servir facilement au chauffage, donc perte de rendementil faut ensuite un generateur pour convertir en electricite

                                                notre systeme etant centralise et vieux, reste la centrale geothermique
                                                la technologie existe. celle du nucleaire pour la vapeur d’eau
                                                et pour creuser celle des puits de petroles et du prelevement des sediments en profondeur
                                                ce genre de centrale pourrait produire une quantite enorme d’energie sans pollution ni dechets direct
                                                reste que ceux qui possedent le nucleaire refuse d’investir



                                              • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 14:47

                                                vous critiquez la criirad,
                                                c’est honteux,
                                                c’est grace a eux qu’on a pu enfin savoir que tchernobyl et sa cohorte de pollution radioactive avait bel et bien passé la frontière,
                                                le gouvernement de l’époque tentait de nous faire croire le contraire,
                                                soyez au moins respectueux de leur action, puisque vous en avez été bénéficiaire.


                                              • krolik krolik 13 février 2009 16:01

                                                Critiquer la Criirad c’est honteux !!
                                                Mais la Criirad ne fait que critiquer, si elle était véritablement indépendante, depuis 23 ans elle aurait accordé au moins un petit satisfécit quelque part au nucléaire. ne industrie ne peut pas faire que des choses blâmables pendant 23 ans.
                                                Par exemple la publication de cette fameuse carte des 210 sites, est-ce un acte visan à la transparence ? 
                                                Est-ce que cela aurait coûté cher à la Criirad de féliciter l’ANDRA ? L’avez vous fait dans votre article ?
                                                Et de voir le directeur de la Crirad à la tête des manifs antinucléaires.. Il n’y a pas à cherche plus loin.

                                                Je mets ici une petite vidéo, pas pour l’auteur il ne regarde jamais les pièces jointes, mais pour les simples lecteurs, qui donne un avis sur le fameux "nuage"...Remarquez bien que ce n’est pas moi qui ait attaqué la diversion tchernobylienne du thread..

                                                @+


                                              • laelia laelia 12 février 2009 16:36

                                                Bravo d’avoir enfin démoncé que le Président de la COGEMA nomme lui-même ceux qui vont le controler ! c’est bien là être juge et partie.

                                                Par contre pas en ’accord avec le "chef de laboratoire de la CRII-RAD," : Ce n’est pas parce que les pics caractéristiques des descendants de l’uranium ( émetteurs de rayonnement bêta ) montent haut qu’ils sont "abondants" simplement la sonde utilisée permettait de bien les dectecter et n’était pas adaptée pour l’uranium ( émetteur alpha ). Il ne peut pas être déduit que ce sont eux qui posent plus problème que lui.


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 17:07

                                                  laelia,

                                                  merci de votre commentaire,
                                                  en ce qui concerne les déclarations du directeur de la criirad, je ne suis pas compétent,
                                                  peut etre qu’il viendra sur ce fil pour s’en expliquer,
                                                  mais pour avoir travaillé avec eux a plusieurs reprises, je sais qu’ils sont extremement sérieux, et qu’ils sont souvent attaqués de toute part,
                                                  ils dérangent trop de monde.
                                                  je suis heureux qu’ils existent,
                                                  sans eux, pour tchernobyl, nous n’aurions peut etre jamais rien su !!!
                                                  et c’est bien grace a ce laboratoire indépendant que le sujet de la 3 à pu etre construit.


                                                • laelia laelia 12 février 2009 16:56

                                                  à Aladar  : reportage bidon : MERCI !

                                                  J’ai mis ma petite explication concernant les émetteurs de rayonnements bêta .. sans avoir lu votre commentaire. Bien vu de votre côté aussi.



                                                  • JONAS JONAS 12 février 2009 23:12

                                                     

                                                    Laelia :

                                                    Je ne peux pas vous laisser dire des contres vérités aussi énormes :  smiley

                                                    " Ce n’est pas parce que les pics caractéristiques des descendants de l’uranium ( émetteurs de rayonnement bêta ) montent haut qu’ils sont "abondants" simplement la sonde utilisée permettait de bien les détecter et n’était pas adapté pour l’uranium ( émetteur alpha ). Il ne peut pas être déduit que ce sont eux qui posent plus problème que lui ".

                                                    Certes, certains compteurs perfectionnés possèdent des discriminateurs et l’on peut tricher, mais à ce compte-là, on fait confiance à qui ? À AREVA, au CRIRAD, etc.

                                                    Un simple morceau de granit, peut faire siffler un compteur, seul le compteur est capable de donner le nombre de Bq, puisqu’un Curie = 37 milliards de Bq seconde !

                                                    Personne ne peut les compter.

                                                    On nomme cela l’activité qui se traduit en Gray (Gy), Gray = en énergie 1 Joule Kg.

                                                    Ensuite nous avons les Sieverts (Sv), effets des rayonnements sur le corps humain.

                                                    Tous les rayonnements, naturels ou artificiels sont ionisants.

                                                    Tout réside dans l’intensité (énergie en KeV ou MeV), la distance et le temps qui coiffent ces données. (Pour faire simple).

                                                    Tous rayonnements ionisants quelqu’en soit la source est nocif, le mode d’absorption étant fondamental, la peau, les voies respiratoires ou digestives.

                                                    Les décharges réunissent ces trois modes d’absorptions possibles, il est donc criminel, n’ayons pas peur des mots, de les répandre dans la nature.

                                                    Cela confirme les risques en cas d’ingestion ou inhalation de ces particules :

                                                    À titre indicatif :

                                                    Rayonnement ALPHA : Du fait de leur masse et de leur charge importante, les particules alpha sont facilement absorbées par la matière et ne peuvent parcourir que quelques centimètres dans l’air. Elles peuvent être arrêtées par une feuille de papier ou par la partie externe de la peau et ne sont donc en général pas dangereuses pour la santé sauf si la source est inhalée ou ingérée.

                                                    Rayonnement Bêta : Le rayonnement bêta correspond à la transformation dans le noyau, soit d’un neutron en proton (radioactivité bêta), soit d’un proton en neutron (radioactivité Bêta). Le rayonnement bêta est plus pénétrant que le rayonnement alpha mais moins nocif pour les organismes. Le rayonnement bêta ne parcourt que quelques mètres dans l’air et est arrêté par une feuille d’aluminium.

                                                    Bien à vous tous.

                                                     

                                                     

                                                     

                                                     

                                                     


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 07:27

                                                    Jonas,
                                                    content de te retrouver sur ce fil,
                                                    j’avoue que le contraire m’aurait étonné,
                                                    et merci de l’explication précieuse, précise et scientifique que tu as donné a Laelia,
                                                    à bientôt surement,
                                                    cordialement,
                                                    Olivier


                                                  • laelia laelia 13 février 2009 09:54

                                                    @ JONAS (IP:xxx.x6.128.138) le 12 février 2009 à 23H12

                                                    en réponse à votre commentaire Monsieur "Jonas" :
                                                     
                                                    1) Qui parle de "tricher"  ? Le spectre présenté semble authentique. Simplement, la disparité des hauteurs de pics s’explique par les types de rayonnements émis. Il ne peut en être déduit, comme l’a fait un intervenant, que les descendants de l’uranium (émetteurs bêta) posent "plus" problème que lui (émetteur alpha).
                                                    2) Tous les rayonnements ne sont pas ionisants : tout un secteur de la radioprotection est consacré aux rayonnements non-ionisants (par exemple, électromagnétiques).
                                                    3) Ne confondez pas "intensité" (hauteur d’un pic) et "énergie" (abscisse du pic).
                                                    4) La nocivité éventuelle d’un rayonnement est affaire de dose et de débit de dose : il y a des seuils d’action en dessous desquels il peut même y avoir hormesis (effet protecteur) et une cellule atteinte par un rayonnement est capable de prévenir ses voisines pour qu’elles se prépare à réparer les éventuels dégats qu’elles pourraient subir.
                                                    5) Les "stériles" contiennent moins d’uranium que le minerai tel qu’il se trouvait dans la nature avant d’être extrait (pas de problème) ; les boues issues des traitements chimiques sont de vrais "déchets" (précautions impératives).
                                                    6) Revoyez vos notions de physique nucléaire (bêta, Bêta, proton, neutron...)

                                                    Bonne journée et merci.


                                                  • Aladar 13 février 2009 11:30

                                                    A Jonas :

                                                    Non, vous mélangez les données : une activité est en Becquerel, les Sievert fournissent la dose. 
                                                    Le calcul d’une dose reçue(par un individu) tient compte du type de rayonnement (alpha/beta,/gamma/neutron/X), des energies, du mode (irradiation/contamination) du radioélément incriminé, éventuellement des organes toouchés etc. C’est compliqué c’est vrai, mais les pages wiki sont pas mal faites ou alors : www.laradioactivité.com

                                                    Mais, Jonas, n’embrouillez pas tout le monde avec de fausses données !


                                                  • gommette 15 février 2009 20:33

                                                    >> rayonnements non-ionisants (par exemple, électromagnétiques).
                                                    C’est bien connu, les rayons gamma (
                                                    électromagnétiques, donc) ne sont pas ionisants...
                                                    >>6) Revoyez vos notions de physique nucléaire (bêta, Bêta, proton, neutron...)
                                                    Lobbyiste rampant, va.


                                                  • MagicBuster 12 février 2009 17:29

                                                    J’ai beau lire tout les commentaires dénigrant le reportage d’hier soir.

                                                    Si le reportage était aussi bidon , je ne crois pas qu’il serait passé sur une chaîne du service public ni que quiconque en aurait empêché sa diffusion.

                                                    Dénigrer les mesures , le CEA, la CRIRAD ... OK, pourquoi pas ... mais à la longue ça fait quand même une plus grosse conspiration anti nucléaire que celle des pro-nucléaires qui pourtant est un lobby des plus puissants puisque incluant le lobby militaire et industriel.

                                                    Cherchez l’erreur.
                                                    On n’a pas fini d’en entendre parler (plus que 4.5 milliards d’années)

                                                    D’ici là.... 


                                                    • Mouche-zélée 12 février 2009 18:28

                                                      Qu’il est facétieux ce Borloo, selon certains le reportage est de la foutaise et Borloo a pris la chose très au sérieux...
                                                      Demain matin Sarkozy mettra donc en prison les journalistes pour troubles à l’ordre publique et allégations mensongères .  smiley

                                                      Nous allons encore une fois bien rire, je sauvegarde les commentaires, au cas ou ceux qui nie le problème ne s’en souviennent plus à l’avenir ..(à cause des radiations, sans doûte)   smiley


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 18:52

                                                        Mouche Zélée,
                                                        bien répondu,
                                                        en sauvegardant les commentaires des incrédules, on a des traces de ce qu’ils ont eu le malheur d’écrire,


                                                      • NiCoCo 12 février 2009 18:51

                                                        Je pense que l’intention de ce reportage était avant tout de réouvrir le débat sur le nucléaire
                                                        http://www.kydiz.com/article/2144-Le-nucleaire-est-il-une-solution.htm


                                                        • E-fred E-fred 12 février 2009 19:40

                                                          Merci Olivier pour votre article.
                                                          Géniale Elise Lucet à qui on doit déjà les super reportage "un sous-marin eneaux troubles sur le Koursk" et celui sur le Bugaleid Breizh !!!

                                                          Ca c’est une journaliste d’investigation !

                                                          Et le minable député Bataille...

                                                          « L’existence du site expérimental de Tournemire ne me semble plus justifiée, ce labo a fait son temps. » Celui qui s’exprime de la sorte à ­propos du laboratoire de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), situé au pied du Larzac (Aveyron), n’est pas un opposant au stockage des déchets radioactifs, loin s’en faut. Il s’agit du député socialiste du Nord, Christian Bataille, grand partisan de l’atome - au point d’être régulièrement accusé de rouler pour le « lobby nucléaire » - et auteur de la loi qui porte son nom.

                                                          Salopard !



                                                          http://www.savoirs.essonne.fr/dossiers/la-terre/environnement/dechets-radioactifs-une-famille-tres-nombreuse/


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 07:33

                                                            E-Fred,
                                                            merci à toi aussi,
                                                            c’est vrai que de tels reportages nous mettent du baume au coeur,
                                                            ces vérités la sont bonnes à dire, et j’espère que celà va ouvrir vraiment le débat concernant le nucléaire,
                                                            quand on songe a ces milliers de tonnes de déchets plus ou moins dangereux qui ont été disséminés en toute illégalité dans toute la France, on ne peut etre que révolté.
                                                            bravo a élise Lucet, courageuse, intelligent, menant son enquète avec professionnalisme, rigueur, et ne se laissant pas déstabiliser par les propos tendancieux, ou manipulateurs de Borloo ou d’autres,
                                                            vraiment, dans ce gouvernement , il n’y a n’en pas un pour sauver l’autre.
                                                            il est temps que çà change.


                                                          • samregarde samregarde 12 février 2009 22:55

                                                            Réflexions en vrac : reportage inédit, voire " courageux". Sujet délicat. Enquête de terrain. Faits troublants. Opacité des industriels révoltante. Magouilles des mêmes consternantes. Duplicité des pouvoirs public locaux écoeurante.

                                                            Et aussi : compétence des journalistes en la matière inexistante. Pédagogie du propos douteuse. Pratique de l’amalgame et de l’émotionnel déplorable.

                                                            Conclusion : voici comment rendre presque inexploitable un reportage prometteur... La seule chose que l’on comprend vraiment, c’est l’entrisme énorme de la Cogéma/ Aréva au sein des plus hautes sphères de l’administration. Ce que l’on savait déjà...


                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 07:38

                                                              samregarde,

                                                              tu oublies que l’on failli ne pas pouvoir voir ce reportage !
                                                              areva a tout fait pour empecher sa diffusion,
                                                              perso, je n’ai rien a reprocher aux journalistes,
                                                              ils ont fait un travail remarquable, intelligent,
                                                              si au moins çà peut ouvrir le débat sur le nucléaire, çà sera çà de gagné,
                                                              quand je pense a ces déchets nucléaires que l’on songe sérieusement a enterrer à vie, sachant que leur "vie" est de milliers d’années, voire millions, en se foutant completement des générations futures, à qui nous laisserions un avenir impossible à vivre, il y a de quoi se révolter.
                                                              et puis ce reportage a permis de confirmer l’incompétence de Voynet, celle de Borloo itou, ce champion de la manipulation et de la langue de bois.


                                                            • samregarde samregarde 13 février 2009 10:01

                                                               @ Olivier : 
                                                              je suis bien d’accord. Et sur le fond, ce reportage est bien utile. C’est sa forme que je conteste : trop fragile, mal construit, pas assez "béton" (il n’y a qu’à constater comment le porte parole d’Aréva a renvoyé la journaliste dans les bâches). Tout émoustillés de lever un beau lièvre, et apparemment peu au fait que les industriels du secteur sont rompus à tout type de combat d’arguments, les journalistes ont un peu gâché une belle occasion d’éclairer les esprits. Ce que je déplore.


                                                            • gommette 15 février 2009 20:38

                                                              @samregarde : Et qui est compétent ? Areva et ses sbires ? Toi ? Laelia et consorts ? Encore un de repéré !


                                                            • JONAS JONAS 12 février 2009 23:14

                                                               

                                                              Laelia :

                                                              Je ne peux pas vous laisser dire des contres vérités aussi énormes :  smiley

                                                              " Ce n’est pas parce que les pics caractéristiques des descendants de l’uranium ( émetteurs de rayonnement bêta ) montent haut qu’ils sont "abondants" simplement la sonde utilisée permettait de bien les détecter et n’était pas adapté pour l’uranium ( émetteur alpha ). Il ne peut pas être déduit que ce sont eux qui posent plus problème que lui ".

                                                              Certes, certains compteurs perfectionnés possèdent des discriminateurs et l’on peut tricher, mais à ce compte-là, on fait confiance à qui ? À AREVA, au CRIRAD, etc.

                                                              Un simple morceau de granit, peut faire siffler un compteur, seul le compteur est capable de donner le nombre de Bq, puisqu’un Curie = 37 milliards de Bq seconde !

                                                              Personne ne peut les compter.

                                                              On nomme cela l’activité qui se traduit en Gray (Gy), Gray = en énergie 1 Joule Kg.

                                                              Ensuite nous avons les Sieverts (Sv), effets des rayonnements sur le corps humain.

                                                              Tous les rayonnements, naturels ou artificiels sont ionisants.

                                                              Tout réside dans l’intensité (énergie en KeV ou MeV), la distance et le temps qui coiffent ces données. (Pour faire simple).

                                                              Tous rayonnements ionisants quelqu’en soit la source est nocif, le mode d’absorption étant fondamental, la peau, les voies respiratoires ou digestives.

                                                              Les décharges réunissent ces trois modes d’absorptions possibles, il est donc criminel, n’ayons pas peur des mots, de les répandre dans la nature.

                                                              Cela confirme les risques en cas d’ingestion ou inhalation de ces particules :

                                                              À titre indicatif :

                                                              Rayonnement ALPHA : Du fait de leur masse et de leur charge importante, les particules alpha sont facilement absorbées par la matière et ne peuvent parcourir que quelques centimètres dans l’air. Elles peuvent être arrêtées par une feuille de papier ou par la partie externe de la peau et ne sont donc en général pas dangereuses pour la santé sauf si la source est inhalée ou ingérée.

                                                              Rayonnement Bêta : Le rayonnement bêta correspond à la transformation dans le noyau, soit d’un neutron en proton (radioactivité bêta), soit d’un proton en neutron (radioactivité Bêta). Le rayonnement bêta est plus pénétrant que le rayonnement alpha mais moins nocif pour les organismes. Le rayonnement bêta ne parcourt que quelques mètres dans l’air et est arrêté par une feuille d’aluminium.

                                                              Bien à vous tous.

                                                               

                                                               

                                                               

                                                               

                                                               


                                                              • JONAS JONAS 12 février 2009 23:40

                                                                Bonsoir Olivier :

                                                                Bon article sur cette émission, qui pour une fois est à peu près honnête, mais qui minimise les dangers.

                                                                Des journalistes sans réelle formation, personne, n’ose se mouiller face à AREVA, même pas l’ingénieur du CRIRAD, dont on n’a bredouillé le nom et avec lequel j’avais communiqué au sujet de la radioactivité atmosphérique toujours en croissance inquiétante dans l’Est de la PACA.

                                                                Il est impératif que nous vendions dans le monde entier nos chaudrons du Diable ! Et malheur aux ingénieurs et professeurs qui n’observeraient pas l’obligation de réserve, ils ne trouveront du travail qu’en Iran ou en Corée du Nord… !

                                                                J’ai un de ces jeunes Messieurs, qui est venu s’installer dans mon voisinage… ! J’ai eu l’occasion de bavarder avec lui, il travaille sur Iter et n’est pas très convaincu de résultats probants dans un avenir proche.

                                                                La barrière " Fragilité des métaux composants la cuve ", qui sous l’effet des neutrons souffre d’une porosité très rapide.

                                                                Les 50 milliards d’investissements à venir risques, eux, risquent d’exploser avant la cuve…. !

                                                                Pas de désaveux sur mes mesures atmosphériques, mais, une inquiétude non dissimulée, il veut former un couple et avoir des enfants… ? !

                                                                J’attends avec impatience notre prochaine rencontre.

                                                                Amicalement à toi, JONAS.


                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 07:44

                                                                  Jonas,

                                                                  content de te retrouver,
                                                                  j’étais sur que tu regarderais ce reportage,
                                                                  tu sais, ce que je trouve le plus déplorable, c’est que les citoyens ont la mémoire courte,

                                                                  après la catastrophe de tchernobyl qui a fait tant de milliers de morts, le programme nucléaire avait été freîné, et puis le temps passant, revoila le nucléaire revenir au galop, avec sarko à sa tête !

                                                                  ce qui est le plus terrible c’est de penser que tant que nous n’aurons pas eu un accident majeur en France, nous continuerons de plus belle le programme nucléaire,
                                                                  alors que nous en connaissons les failles, les dangers,
                                                                  alors que nous sommes toujours sans solution pour le traitement des déchets,
                                                                  les communes préssenties pour enterrer a vie ces déchets ferment les unes après les autres la porte, malgré les énormes avantages financiers promis,

                                                                  nous sommes dans les mains de dangereux irresponsables, et j’espère qu’un jour, on pourra les juger sur la place publique, et les condamner enfin.

                                                                  au plaisir prochain surement de se voir,
                                                                  cordialement


                                                                • oj 13 février 2009 01:39

                                                                  Fondammentalement je ne suis guere surpris par le sujet, car nous fonctionnons tous comme cela , du petit artisan qui va jeter ses pots de peinture a la sauvette, a la grande entreprise qui camoufle ses déchets.

                                                                  Meme le fameux inspecteur Derrick s’est confronté à cette situation !!!

                                                                  Dans ce cas bien sur, les implications sont désastreuses pour les populations, pour l’environnement et pour l’aspect institutionnel qui confirment une fois de plus le fossé grandissant entre les individus et les sphères de pouvoir, d’argent ou politique.

                                                                  Le nucléaire est dangereux, toute l’industrie du nucléaire, de l’extraction du minerais a l’exploitation d’une centrale.
                                                                  On peut d’auilleurs se douter que les systèmes sophistiqués de controle ne peuvent prévoir tous les cas de problemes pour établir des diagnostiques.

                                                                  Il faut être honnète, tout citoyen moyennement informé , peut se douter que dans un tel cas les dangers sont minimisés et les pratiques de controles forcement douteuses.

                                                                  Mais le pays a fait un choix depuis longtemps et de toute manière c’est dans notre nature de nous attaquer a la connaissance de l’atome et son exploitation.

                                                                  Ce qui me choque le plus c’est en effet , c’est la compromission entre les industriels et les instances qui sont censées nous représenter, a l’image du fameux nuage de tchernobyl : il y avait un risque donc on tait la chose pour eviter la panique ;
                                                                  on devrait faire de meme en temps de guerre : ne pas dire aux soldats que c’est pour de vrai, ils pourraient avoir peur !

                                                                  Quoi qu’il en soit , etant d’ailleurs favorable dans certaines limites a la recherche et l’exploitation du nucléaire, je saisi la balle au bond pour faire remarquer que nous sommes dans un cas de dévoiement de ce que l’on appelle la démocratie puisque pour un tel probleme , il devrait y avoir un veritable contre-pouvoir capable d’estimer et controller les pratiques des opérants quels qu’ils soient pour etre à meme de prendre les dispositions nécessaires pour une bonne pratique de ce sport dangereux.

                                                                  Je me suis aussi étonné que la recherche et l’exploitation du nucleaire ont été financées pendant des decennies par l’argent des francais et que soudain, il y a quelques années, tout semble etre passé par miracle dans le giron de capitaux privés puisque meme les entités de controles de nos institutions semblent dévoyées.

                                                                  Je ne connais pas le détail des montages et accords mais comme pour les autres biens d’infrastructures , réseau routier, production d’énergie, transport et traitement des eaux, tout semble petit a petit échapper a la nation sauf peut-etre la SNCF car géneralement deficitaire et que les couts de modernisation vont ainsi etre assumés par les citoyens.

                                                                  Le schéma qui se met en place a été souvent décrit dans les oeuvres d’anticipation :


                                                                  - les biens fondamentaux et structurels passent aux mains de sociétés multinationnales.

                                                                  - Les instances politiques des résidus de nation, ainsi privées de richesses, s’accoquinent avec les dites multinationales.

                                                                  - Les citoyens se retrouvent sous le double joug autoritaire des institutions et des multinationales.

                                                                  Nous y sommes, la crise actuelle fait enfin réagir certains ; pour ma part, ni spécialement de gauche ou de droite, je préconise une reprise en main des biens et affaires du pays par les citoyens avec des outils institutionnels digne de ce nom ; reconstruire la nation ni plus ni moins.

                                                                  j’en viens, hélas, a éléver mes enfants dans la méfiance de l’institution au sens large ; c’est mauvais signe.


                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 08:01

                                                                    OJ,

                                                                    merci de ce commentaire argumenté,
                                                                    il va bien au dela de l’article lui meme et je vous en remercie,
                                                                    globlalement je partage tout ce que vous avez écrit,
                                                                    c’est un constat accablant que vous faites, et nous avons des raisons d’avoir froid dans le dos,
                                                                    devant les manipulations mentales, ou financières, menées par le lobby pronucléaire,
                                                                    celui ci se moque totalement des risques qu’il fait courir à la population,
                                                                    quand allons nous pouvoir mettre ces "dangers publics" devant un tribunal ?
                                                                    quand allons connaître la terrible vérité ?
                                                                    car a mon avis, le reportage n’ a montré que la petite pointe de l’iceberg nucléaire qui dépasse...
                                                                    le plus grave est en dessous.


                                                                  • Ecométa Ecométa 13 février 2009 09:14

                                                                    300 millions de tonnes ; soit 5 tonnes par Français : quelle bande d’ordures !


                                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 11:34

                                                                      Ecometa,

                                                                      et si vous voulez faire des cauchemars, je vous encourage a reclamer a l’andra leur bouquin annuel :
                                                                      ou sont les dechets radioactifs en France,
                                                                      il est gratuit et libre d’acces a tout le monde,
                                                                      il suffit de le demander.
                                                                      tous les sites sont répertoriés, et chaque département français est touché par le nucléaire,
                                                                      j’ai donné quelques détails dans mes commentaires sur ce que l’on peut trouver dans ce catalogue de plus de 600pages.


                                                                    • zadig 13 février 2009 09:16

                                                                      à l’auteur

                                                                      Je persiste votre article n’est pas crédible.

                                                                      Vous maintenez votre chiffre de 300 millions de tonnes de déchets ?

                                                                      Alors lisez :

                                                                      "On compte en France près de 170 anciens sites d’extraction et de traitement des minerais d’uranium. Tous ces sites ont représenté une production d’environ 72 800 tonnes d’uranium. L’activité minière française, pour l’extraction d’uranium en tout cas, a pris fin en mai 2001 avec la fermeture de la mine souterraine de Jouac/Le Bernardan, en Haute-Vienne, qui était exploitée par Cogéma."
                                                                      ( voir gogle pour plus d’info )

                                                                      Avec une teneur de 1 à 5 % d’uranium dans le minerai faites le calcul.

                                                                      Votre style de réponse me fait sourire.

                                                                      En résumé défendre une cause avec des chiffres fantaisistes n’est pas trés judicieux




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès